<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01995
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 10, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01995

Full Text
- --:-- "--"'-----
... :.. V .


>s e ANNEZ


PORT-AU-PRINC


VE'NVDRED l10 NOVEMIURE9-1-


our des CHAMBRE DES DEPUTES

Since du vendredi,
t de Presse 10 Novembre 1933


Sae stnt pas seutement
Jvux d'Haiti qul, par-
e trompent et publint
sormafiotns inexactcs.
gynds confreres ftran-
et les agencies de Mmuvel-
Itdernationales nehamp-
ps a eel inconvtnient.-
La raison pour laquelle,
pwus lions dans des or-
'de lexirricur des fails
ads, graves, se rap-
a' des personnalites
nos, 1101nus n1 empres-
oujouirs Wden demander
ftlrmation avant d'opi-
l u st s ou darts tiun

AlbW, derni'rement, quatnd
STiemp8a de Paris avait
I: Wertains propose au Pr&
Vincent, nous nous som
h abstenus de commentai-
a attendant le retour de
Excellence de son voyage
lea k Antilles, et, en effet,
tr en flaiti, le President
kSRipubliquc a faith les de-
wtions necessaires qu'on
i"esa dans la Recue Ce l
feap de Port-au-Prince.
lien fut de mnme, quand il
jagif des Sinaiteurs hailiens
seloni 1 .Cew- York Ti.
,auraicnt en ('attitude ni
digne qu'on l'ur a attri-
&iel'occasion du Traile du
Ispiebre.
I'N al"ns eu i rtelamer
k honorables Senateurs de
iApublique les precision
*&wire, qu'ils ond d'ail-
a donnets.
Or, Mr. BRtilegarde n'a pa s
a.ffte eeine. On lui est tom-
Missus, IaI minute mime
Hranourelle de Prcsse est
\ flfnle in Hmai, i cl Ctte
ADMWie de pr) 'se, comme
S0 kles deux can precedenlt
t inextcte, absolhment
i;*ae.
, Nwsformulbns le uwu qu'a
fnir, la faton d'agir dui
.AuIretl.str,, en des ras pa-
Ssofil plus courante: n'as-
Sn de hla rceracitt du fait
pa 1r-es-nourcelles de
avanti de ne rien conm-
.er, ou encore mieux, de-
r directement a la per-
wtste le3 presions ne-
res. C'est la meilleure
fl evitcr des commen-
fl j ste .

L DRI fANCHARD
S ACQUITTED


:;4.Cour Martiale qui ju-
Rit le Lieutenant Blan-
rd, mrdecin de la Garde,
.la prevention d'avoir
des injections de morphi
acquitted l'accuse, ne pou-
"A trouver la preuve qu'il
1or~phincmane.
ta4 ete demontre, par son
ur, qu'il avait pris des
de morphine, pour
r des douleurs prove-
A calculs bilaires.


DES CHANGES

lr continue to d
eII mut en Batef
-france 5o0.
erling e 4 5,$5.
:* *


p jW mwm w -- --


tioti des difficult des fron-
tieres.
Le 2e. destine a venir au se-
cours du Petit Sdminaire
Saint Martial. II reclame lur
.fence pc ur ces deux projects.
La lecture du message
Spend fin ia 11 heures vingt-
cinq.
I Le Ministre Hibbert a la
parole et depose le project de
i contract signed entire le Gouver
nement et la Cie. Electrique.-
b Le nouveau project de loi sur
l'alcool des, copies mimeo-
graphiees seront abouties aux
Chambres.
Le Ministre Vaugues a la
narole et depose original du
contract. quoe l'Etat haitien a
sign pour I'Expcrtation. des
figues-bananes. Project sur le.
bien de famille insaisissable.
Le Ministre Titus a la pa-
role.Depose sur les bureaux
de la Chambre un project sur
le cadastre et l'alnelioration


,. . . ...- .. .

JOAN AML
SA$$AMR&

I
reidetie
PA1;ojiu


StN AT


St awe du Vendredi,
10 Novembre 1933

11 est onze heures, la sdan-
ce s'ouvre avec une majority
de 20 Senateurs. Apris quel-
ques observations des Sena-
teurs: Tel6maque, Jeannot et
Hudicourt, le Pr6sident met
en d6bat la question a savoir
si le bureau actuel doit etre
maintenu.
Apres doux longues heures
de discussion le Senat par un
vote de 10 centre 9 a decid' en
faveur du maintien du bu-
reau.
Nous donnerons demain le
comptl)e rendu de cette impor-
tante seance.


10 heures 25. be bureau
prend silge .-.- le secretaire-
redacteur fait I'appel nomi-
pal -- 22 presents. Le Presi-
dent ouvre la stance.
ler. point de Fordire dui
jour: Lecture des proces-ver-
baux.
Lfe Secr6taire Gilles lit le
message du S6nat.
1.1 lieures moins un quart -.....-
la seance est suspendue.-.
La seance est reprise 'a 11
hours 10. Le cabinet au corn-
plet est au bane do I'Exdcutif.
Le Ministre IAscot est a la
Tribune ot donne lecture du
message (jui comporte les
j)oint.s suivants: placements
do nos products sur des
marchsi d'outre-mer. Fi-
gue-bananes, cotton selec-
ti.nnes. (".est le seul moyen
di'cecuper les bras haitiens
inacti'fs.-- 11 reeommande Ie
I contract Brignac -. tout dif-
ferent des contracts ante-
riours, tons on presque tous
onereux.-- Tcut le rouage de
la vente est 6numer6. Condui-
te de 'eau dan. les champs
par canalisation, transport de
terre tt de mer a charge de 1'a
eh,-eteur. Dans 15 mois, nos ex-
peditions hobdomadairts de
1 t.)(X) egimes do figuet-hana-
nes a g011 rdes par r'ginme. C c
Squi assure une circulation mc-
taiire L:t 80O0.000 gourdes le

iDans e.1 15 mois qui suiventf
vote rii contract. 11nous 1 a-
g: n ',rs tanns It .1.000.000 ia

2,. p(in .- C('ontrat de la
C m pagnie Electrique moins
int6ressant que le contract de
cue-biatincs D. )nner un
;:;p'ct. m(Ienie a nos champs
dc' 11. If. Prijet de loi
s.u' I'alcoo, project Jdo ltoi surl
It earite d e'i ntite.
L l'am 'nagemeint des ports
du ( ap-Haiticn et des Cayes.
Possibilit d'(exportation du
Sl-rs sent c.ngages. II imported
qt ( nU'i os distilateurs se rensei-
gne!t pour arriver a un type
sttanlIardl de r'hum susceptible
Wde prendre sur le grand mar-
ch6 americain,
SDe'ux Projets d2 credit Ex-
trorditaire.
Le ler destin5e a 'extine-


-.--. -fft *
FIAN('AILLES
Nous avons requ avec plai-
sir la carte de fiancailles de
Mile. Clara Mevs
avec nc tre ami
Herbert Hyppolite
Lieutenant de.ta Garde d'Hai-
t i.
Nous adressons nos plus sin
'cr-es felicitations au distin-
gu6 couple.


NOTRE CONFRERE
THOSE. A. VILMENA I
Notre disting'u6 confrere
Th(s. A. Vilmenay, don't 'ed-
tat de sante a exige un inter-
nement a iHTIpital General,
est en voie de complete gu"-
rison.
Nous lui renouvelons nos
meilleurs voeux.


S_ : a. I--


M. DE LA RUE SERA
ICI LUNDI


Nous croyons savoir que le
Conseiller Financier, M, de la
Rue, sera de retour Lundi par
-un steamer de la Colombian
Line.


I,


r~ l~ .'drji:iMfl44h4z4.,Z


de nos loeaux de Justice de
Paix.
Plus rien a 'ordre du jour,
]a seance est levee.


Messieurs les S&nateur s,
Messieurs les lD)putes,
L avin' ou piy. est emltiUe-
' rvnent condition cn) par 1: a-
mcjliorations sensibles qui
pou1ront, et1 1 Ippor l.ees S4an
retard ia note situation .~o-
nomnique et lianci tre.
L'ordre no pourra etre main
tenu, la stabi]ltd gouverne-
mentale, condlitik n .siIplr1'i.:
de vie pour la NatiIos, no
pourra tr,' (,oLterue1., Ii lS
bras numbl'iux, J:u:t, :'. i .1,:-
tifs par le nombr'e re-trirnit,
et qui 1no pourra dtre aun,-
mente, des fonetions publi-
ques, ne trouven lit s'emplo-
yer dans d'autre.s activities lu-
cratives.
11 ne peut pas ftre (Iues-
tion. pour le moment, de er'e'r
une industries national hai-
tienne. La technique, 1'ener-
gie a bon march, t cap ital,.
nous manquent at un degree (1i
nest pas compcnse par la pre-
sence, actuelle cu eventuelle,
de la matiere premiere sur le
marche local.
SD'ailleurs. la t, ndance des
jours qmu n tus vivnfs, n'est-
Selle pa'S ve:'s la niegc-iation_
r 'accords commerciaux s'pa-
res, avee abolition de ii clat-
so devenue encombrante de la
nation la plus favori-eLc, cna-
Sun s'?ng'a.geanit 8a nrfd'e 1 le
'1 autru, palvilc dts m;t:i,.an-
Sdises pJur une Wum'me ,poul
P prls gale c celle de ensee par'
Iautre chez lui? Pour vcndre,
il faut achcter, ...- t acheter
autant u1 P I' n v-ut \ endi ..
Done. vcn: tire ([{it &t1'e nc-
tre premi))' r sol i, 6'1 t fs}'C ,S

plus de vente [)rovoqlant plus
d' achl ats, nous ji.-S s flnS .,1i-
menter le chiffre total de no-
tre comm'i-rce exterieur', l. a
valeur moyenne de notre cir-
culation mi n6etnic U I, parA
omei do le cneo1u'.nrcee, amener
plus d'ai ance dtns les foyers
haitideins,.e t surttouvt .un mieux
Ctre indispensable et imme-
dliat dans les masses urbaines
et rurales.


La figuc-banane
Deux produits s'offrent LC
nous pour l'aceroissement de
nos vents: la figue-banane et
le coton sleetionn6. Ils sent.
I en fc.rte dem'ande et leur cul-
ture peut offrir des prix Vr'-
munerateurs. La figue-bana-
ne present, de plus, l'6norme
advantage de pouvoir etre pla-
ce directement sur l'immense
march Nord-Americain et
d'attenuer, dans une la'rgo m-e-
sure, la disproportion consi-
derable qui existe entire le
pourcentage dlev4 de nos a-
chats aux Etats-Unis et la
faiblesse-de nos exportations
Svoers ce pays. TL.a tiue-banane
et le cotton sent, des. plants
annueltes et les r6eolt(s pmu-
vent etre augntientites d'un e
anne a IFautre dlans des pro-
portions que, seuls, peuvent li
miter les terres libres et les
canitaux disponibles.
! Le plan quo, sous forme de
contract, nous przsentons a vo-,


tre sanction, a te6 longuement
muri. ,l termne nowopole ne
jouit guFre d'une bone r6-
putation, Xt 1i est facile, pour
un oratedur de talent Irieme or-
dinai e, dWen ti'e r ds ei'etws
trs srur.s. Le GouvenIllent
1 ipnc 'e pas-, et i 'u r as igno
r6 danrs ls negociations qui
ront c(:oInd it .u e;ott'cat q|u i!
votrus s1u1met, les incIunv -
nients l des mono)poile' (t tout
ie mal ,iu'(:n a dit la v ille 0co
Inomiu lbgerall. Mlai. l ti.c
conCurrencE iU occusi'onIN6 sou-
vent des d6isastres plus graves
que les moncJpoleS. II suilit
de citer, pour vou.s en convain-
ere, la crite monetaiL e inter-
nationale, la surproduction
mondiale, !e homage, la fa-
mine pour des millions d'etre
humans alors que les pro-
duits alirnentaires pourris-
sent en stock, ou sont syste-
mati(quement detruits par
masses incroyables, comme,
par example, au Br6sil, cu,
dans- I'e.space de deux ans, on
a hbrul ou jete ii laI mer pluS
de 15 mnillons de sacs de cafe..
C'est, en some, le principle
class-ique de la libre concur-
rence qui a ete le plus atteint
par les grandles tconnmies na-
tionales contempr"ain.s, soit
que'ollsO poursuivent un1 pro-
ducltion (r'donnee, en sacri-
ihua1t Mmc d.-" int6:.'?ct? pri-
v&s. sc it qle. par des regle-
mentat ion1- volontairemewnt
acceptees, dlies reduisent ou
limitent les activites Idu com-
merce, doe Findu4rie, de P'a-
'ric'ltulre et Ym'me des ban-

I.e ca: de la haiB,-hanane,
toutefois, .sEt un eas particu-
lier. (."est une denree extre-
'nep'ent peris.sable, toujours
nenace 1 'une maladie epid-
miu(!u dang.ere3u'e et qui de-
,man d, po.D '. Ctr' vendue, sur-
tout sur le march iunericain,
une st andardisat.ion 1pmluss
ai la derniere limited. La figue-
banane haitienne est encore
inconnue. Aucun moment
n'est plus propice pc'ir la lan-
cer. La production jamaicai-
ne presente un gros d6fig.i-tg-
grave par le cyclone de ces
ours derniers qui, d'apres le
(iDaily Gleaneri' dut ler No-
vembre courant, on pas ant
sur I'ilc voisine, si hospitali6-
re et si gdn6reuse envera les
Haitiens, a detruit. en (onel-


qnues heures, plus de quinzo
millions de bananiers. Les ta-
rifs d'Ottai'wa, par surcroit,
ntti ent beaucoup cette pro-
duction reduite vers les cen-
tres d'dcoulement doe Empi-
re britannique. De telle sorte
que le trou laiss6 par -a Ja-
mai(lue n'eWst pas encore com-
bli sur les marches Ameri-
."ins, N'allonsz-nu u pas pro-
i'ter de cett', chance unique?
N'allon.-n,..)us pas chercher a
l aner aux Etats-.nhis d'Amu-
niue. avant deux ans, un pro-
dulit roemarquaqloment pesen
t6, de maniere a assurer a no-
tre figue-banane une renom-

(Voir suite en 6q page)


Q1


014
M
S"' :." I :
,;..'.:'


. vit


3


I


....... -.. .. .-- 7- :: I .- n I .::-
.."... . ....."::....,...... ...,..........:......-................................ .. ..

:.~~~~~~~~ ... .... .. .: ... ....:.
.....I......,:. ., : .
S: F ... ... ... ... "...... .
". .. .. .. : .. :.: :: .. .. ... .. .
.X.

-..". n.n.:an ..i. 4&.SW'
. . .. . . . H .". .". ..". .
Ao ... ... ....... ... : : r :i : : : .'.
... ......... '......":. ".'.'.....: !..'.% :.'.'!!!!:" !ii
~~~~ ........M ..... ..; .. ..'... ....::'. ..':.,:.'.:.:li!| '.' i i .".
::II N 0 Y N R N .':'.'":".......::. ..:.....:.... :
.. ., :: :. i: .il . .. .. . ....... ..


I" =A%


oI.V f .ItFA


.n ,.. a .w ,.L r .'V 'W. f i -I iA e
LES PORTERS
FRAN('AIS ONT TOUCHE
DEUX TIERS DE LA
DETTE DE 1910

Le.3 pcrteurs frangais des
Stitrv. de l'Emprunt d'Haiti
1,J10., qui irefusaient de, tou-
cher- en billets de la Banque
dt. France, s'empressent, de-
ptiis la baisse du dollar, de
passer aux guichets.
En effect, des 60 millions de
frnnes deposeg pour leur comp
te. 4-) millions ont .te touches
co .jours derniers.
Et voila!


DEVX IT HE'REUX CHOIX

(Ccest Ie syrnpathique Major
Kdbreau Devesin qui va 6tro
apple a important poste de
Commandant du Departe-
Sment 2Iilitaire de I'Artiboni-
to, V1i IemTi)lacelmOnt du (Colo-
Sntel Iafontant, actueliement ii
la Direction de lintendance
Gh6nerale de la Garde.
C (e snt a deux heuroux
choix deont nous t'flicitons sin-
cirement le ('hef de la Gar-
d o.








:. ,.. : '.. .....
;. ': :.. : .. .. ........





HI be? Nove r 1 .........
Y '. ............. 6 1 7







:Watkins, d': quitter ses POUR
...:............... ............. .... ...
.:::....-....:........:...., .:.- :: i i.. i. l ::: : .::.: :--
S: : N o- d;le: ::::L. Ut.nant H...a.ry:.. ...... .... ...... .

W atkin...: d'H qu efa se. ..... :


poste et functions. aetuels .
pour se rendre Port-au- ....
Prince ou, des son arrive e le eu
20 novembre 1933 au plus: t rd, I C:.' du
il se pr.sentera au Ccmman- :
dant de ce D6partement pour j
le service, C"
2 Luorsqu'il en recevra I
Pordre du Commandant du Quc est donc lec
Department Militaire du et de la tunes
W*a t m L entreon cronv
Centre, le Capitaino St. F ir- 4 IatrCtit lCo
poste t era Lara LaO I Pi
min Jean, G. d'H. quittera ses haus puI.tIfa j,
post 'et fonctions act N os .srvt
pour se rendrc au Cap-IHai-L o, sAV.n e T
tien o ut, dis s.on arrive( Ie 15 l. st .i pCau fr.
Nov. 1933 au ;ilus tard, il d 1 1 .. .. c. t vra.i; s


se presenteria au Colmman- '
dant do ce Departe.n ent puIur
le service.
D'Ordre du General de Di-
vision Vogel:


Thomas S. C(LAIKI i '
GC6hueal dte ;- i .tde.
(in)t'de (I'HT1 i .
C'fwf d'Eat.Major.


RE.iERC(IEMEN.TS


Monsi-v-v' .Ju;tin I .ias t,
son enla1 nt,. 1 I evtcre( d l
Kebreau. Mr. !IfeniL&2i e)
Mine. Nc','aI Kd i cau ec
lurs enf ant-, Ir. 1 .oj n 1 (-
br.a. 1i-. el Mni.-. Obriflant
KNibreau et lein-. enfants,. Mr.
Lamenrais KeIbeau,. )Ir. et
'rmne. Luc IKebrvoau et liur en-
fant, mine. Ce:-1 KIbreau,
Mmine. Vve. Thrasvbule Kt-
breau et ses ncfarnts. M.
(t leur enfant, MF. Elie Au-
I. l +-1.%.-1,:
,eustin et 5. en ,nnt-:. M .t1
Mme. Juls. Pnlas, Miles. El-
mire et F:'F'Oncine- S"l)heauL
MM. Pobeth et Andre SeO- -
eau. IMme. V1 e. nde:.,
Les f amiilIes PC a. K
beeau, Au.uus in. o1iebea ,


Pi.rre An:o.ine, Lantrenceau,
Dubois, Abellard, Devesin,
]e' a'utres parents t allies re-
- ..ient dune facon )particu-
rc- Son Excellenc-e Mar. Le
u' ',aze, le Dir'ccteur tdc. l'Eco-
I- Auostholiaue de Notre-Da-
me. le Clerg do la Ville, les
tve'rends Pieres du St. Es-
prit, Mr. laumonier de 'lHos-


pice, les


Frer'es de I'ns.titu-


tion de St. Loui (-- Coonzau.


les Fill-es de la Saess. Ie
Scours de St. Jusep)] de CtI-
ny, Ie Corps des Inrnieurs
de la D. G. T. P. et ies autres
amiis qi leur ont donne tdes
marques de sympathie ia 1oc-
casion de Ia mIrrt de leur re-
grettee
Mafdame Justin Polas
nee Eug6nie Keb.reau,
a leur pouse, m&ree, rc-u,, bl-
le-soeur, niece, belle-fille, cou-
sine et alliee, survenue le Ven
dredi 3 Noveimbre ai 8 hours
et demise du soir, et les print
de recevoir expression de
leur profonde gratitude.
Port-au-Prince, Ie 9 Novem-
bre 1933.


D fense de Boire

avant d'avoir visit la rande
vari&et de Vimns, Whiskies, Co-
gnacs, Liqueurs, Sirops et le
Rhum d'Haiti
que vous offre ]a monison
Alfred A. Co-Ake
Vve. S. Archer
Successeurr
1912, Rue du Maqasin-
del'Etat 1912
Phone 2101.


Ct> *

.......... ..


RESTER


. . .

Belle
secret du charine
se A tout Uge?
cnable du tcint",
nt. "C'cst d'ail-
a Hollywood.
;, prescqe touts
oilette I.ux ,qui
tiiie et 6ouce."a
ur is 694 granu-


des actricus d'1ollywood, (,s6
ucnplotint lu.odoinat savc ide
oikttc LLux. Le Lux CsI.t IcvknIt
lCe >.bon oiithcid J tous Ils g rtni.l
Sttkiod.',
I c Savon tde Toiettie it.ur ct
bon 10,our tous Its tcints, tou? It'S
A c.C t)une bUtnc0wtufr limfnac ulte,
sd mou.c( e c..est dteicate. b[infhis-aute
A la peau i i'cikl gardtc jcune tt
belle.
A ,,,N E r. ,.O IL'

SAVON DE TOILETTE


L4 5 ,
% :-., ..( ," -


I.) IV
te oia
II .'.1 C"
LA i
Co h
'O5 (tr'i





F1't. u'it


a. I rait
snto en






vant da:







partir .
rant pen
a.vee un
dce lunet
nim poIrt
Pour p
mnents qi
dresser i
J.. MA)
Port-au-


MEDEC

Silaadie
t


Affec

ILe Doct


former sa
le que r
de nouv
I a :b o r
mr-;nts, il
tion.
Heurc:
h. a 9,h.


904 A'
Port


.. .. .... ..

F..

. .. :
' .. ..
t . .
E : : i-
(.,.. ....... ....... .. *
, :


i:


. .. .




. .. ., .) 7 "1 ,




At.It I

11.111nes f L: 1 (.1


Jx-~.

'I
'ii
11


it

ft


. . ........ ... .... ... . .............. ... .






aux ACAlAlREIAIS .......
(rif P eIilos plhi::


.. .s. s.. ICCe .a di..iplin.. .. son ex
iV.Ui fulmntn f sa bunue ei large or-
V'mI .iunxpj Arnt Able, Penion pour :pe :
S.a............tL Leons.: parit..........



S ........ .... .it A..gla is. E s ........
fA' ent.in i'Ecole deh Genie.
..... 6. . .
.. ... a t .i(,: t............ ..... .....


LI i


LI:. S' ciurs etfoI rmel
;, competents et courageux.


des


pta
/


.... -. .- ". ...


.... -..l. :"..'. :.-..... '.':::
i ..o........... ::




.: : ..::::: ..:: .: :: :










Dt ONNlBRR1e'M^ 4
. ..... -... -.. .... .







l.......... .... .
........... .


*- -





eian. e eG'lacedu





tidien ln eIrnenQri 30.e
.4U .'E .....rince.... : e d. P t ..w.
GLACIDONERES :g()
A . .I .. .. .....




f fabrication de.o.j.....
meil le re qual it& '
quotidiennement. par n..
mions peints hn .la .....lM
toutes dions de
Au-Prince et de .P ti0on
GLA CIERES .
Nous avons toujo'rs


H., .Wr %a .. /4, main les derniers
HA ITIANA h-r
S.. .\ \ gl'acieres en acier A.a.tW
IAN1C(HE A .15 Devet-z v ,rqre Conptable Sn ouvrant un or 25-00 et au-dessus,..
.nde p1"-oduetiron Pa- Compte' .., :.: N'lonale ,e d a blues avec faCilit4S de
7 1. .... l ..t....t..a....'

CRO1X DU SI' < S cLes glaciers le pl
m a a bea-t e era .. . '., .. .. .... r. .,as i;^ w { res ett lesp u 'o.noef
il Ctt MV, GLACE A '-S': A I
ai2ment. DIs pavsa- --- r, UREr!
angers, hlilucinants Un produto noieaW.
(]horiand zonzs 1
c K. charGe cB tiit, e en en aux
' e t marques des Pays li
IJ ',. I,'insticL e I m ou d Amerique est ott:
kt eA iH-,pt'uV cn- t u lic haitien par Yr...
it-i-,e ,nt d- ae de Port-aPri
1"9 Q 'flt t oluno. tez o tte delcieuse
l l encore a, vous serez convamincs.
le cette C.uvre Cmou"- Le s. 1, L ." 1, t Septem- Faites une agrable
tre r "OUetS. L l)re, -sra ., '. procihai, via les : A votre famille .en-
re dan L Croix pots sui t- ..... :.. and, Alameda, tint de la (crme Gk
une: aventu emou- San ran.- :. ... ., ;a. (Cr'stbal, Puerto Co- prltin pour le
Stoe mystere du de- mbia. KI,. p.. a ,tas:grs. bous on raffollent .
,f. ort-aut- I-Pri;.L', 7 (.oe. NTREPOTF .I
2 F(1Oes,
A. DE .i A TTEIS & Co., Nos chambres froid..
Wt4 rkeemment mises A:
TES LUNETTES Agents generaux. et peuvent recevoir '.....
quell quantity de viN...
zett C. SOLOMON, N s -- Loissons, de le gne..
A.. F. I.C n Aide conserve b ...............t cordi .....
, bureau principal :Le ublic e'tordis,,
)our Street, Kingston I invite a visiter note:
tera Port-au-Prince, salubritd de votre itrie inspecter: no .m
tion et Gonaives a ." glaci&res et de: sOr
u 9 Novembore cou- La salet6 est dangereuse Elkle content des impurets dans notre salle de.vet:t
dant 3 tu 4 semaines qui menacent la sante de votre famille. 1 est Consommer de la.gla...
assortment complete done prudent d'acheter toujours le Savon Carbolic fare de l'conomie -
tes convenables pour Marigold. Sa mousse abondante purifie, en mimene .C L D, N ht
e quel system. temps qu'elle nettoie. Pndetrant dans tous les coin D COlreetG: "rns:t
Ius samples renseigne- ou la salete se cache, la mousse du Savon Carbolic i Diret d ra a
uant aux dates, s'a- i Marigold aide A conserver la salubriti absolue de vote a Col:gee Moderte
Ia la maison Franck1 season par.Departeeen !
?TIN, Grand' Rue traction Publique, est
Prince. position des familIes q.i...
lent voir progress:tT&
mene:t et. s..riu emh....t
.. ... ..... :. :. "
INE CHIRURGIE enfants.
Sa mCthode d en s ..gH ..
des yeux, nez, gorge ir d--
2t des Oreille. deve 14n-:e- "d trt
tions pulmonaires pourS tre aidnstr *
.,pour store rap d,
er Fiix Coicou i- pas moms efficient.
binveillante client&- f.ss.urs. J..m,
evenu d'Europe, avee .. ...4e v
,eau'x techniques de t .. :.tainement pasit
atoireetdetraite-i quo lee pr.nt$..4
so tientAsa disposi- SiA () CANQ C v ourlern


am. *.*j Avenue fluco .t&

venue John Brown :::::: ::::i En. Uan& L:w: :
au Prince, Haiti: ::: b:s::. ::UT C.:4: :


I


. . . . .
.. . .
. . .


__~_ ~_ ~~~~~ ~ ~


1


r


ux




.5 : : >


..... ..."".. .. ... :: : : :: :" : ::: ::



Ss....... r.
yw j w : .. .........-::": ,-... :" :-i :. :- : .
o...- ........ ..... . ..... :. ... .. ..... . ...... .......... .. : ...: .... .. : ..... .......'.' .... ... ... .. ... ... .. .. ... ... ......: . ..-. . .. .





exeptiinwl pour u sag. do ate tI
t or, vieux diaminst, pril s et p0 r sp
a.te: .. ... ....-:.. .: : :: : .. .--- -. -.-. ... ..




.....ALITE DE LA MASN .-. .......... ....
.." . .

t. . . .

or.


rtes en or, et 8 carat command
e bifou1. e. '* :mnm ae rdaane-
: : -l ii .... i. .. . .. .. ...
.... ... ...



Avis au Commerce
::La anama Railroad Steamsht Line a Pavantage Wan-
S10$er s (lpaets Isuiyunts do New York pcur port-au.
A e t k Mjardi, exceptes le s/s
VAYAQUI, qui laissera Mercred Septebre
.::: et arivera Port-au-Prince le Mardi, 12 Septem-
S1b93; s, s RISTOAL, ui aissera mercredi, le 8
-Novembre .33, t arrtver a P or-au-Prince, le Lundi, 1
Novembre I93u.
Is lesl steaners sont pourvus d( Chambre frigorifique:


iRPART DE N. Y.
"tS. Guayaquil, le
3$g. Cristobal, lo
$!, Buenaevntura, le
S,S. Ancon. le
IS. Guayaquit, ie
"&S. Cristobal, Ie
S.. Buenarentura, le
&S. Ancon, le
.SS. XGuayaquil, le
U$. Cristobal. Ie
S. Buenaventura, Ie
,8 Ancon, Je
"S. Guayaquil, le


.rl. ... .... .. .... ..;
. ------ ----r --r
f'^ tt f Vt I'''
...i. .l~.. .^..r...r..t:
'.... r .. ... .. ............
r. r -a -- -. -
---. --. -- .... .. .... ... --
.. .7-../ .Wi '-- ." >, : .
w >' 6 '
.rp Ir


.... ......... .. .
................. .
. .. .........:...
.. . ... :.... .. .. .. .. '.
.. .. .. ... . .
.. ............. .... ... .. .
.... .........
....... ... iiii:: ...:. ..+..- .
2 I .j......... ..............


prs vus Vorvir, ayant A I.
oeur vo aint :: ::::: : :
)anque VyARe:

du Canada -


vIts


ARRIVAGES A PT-AU-PCE.


6
12

26
3
10
17
24
31
8
14
21
28


Sept.
Sept,
Sept.
Sept.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Nov.
Nov.
Nov.
Nov.


PANAMA RAILROAD


S.983,
193.3
1933,
1933,
1933.
1933,
1933,
1933,
1933,

1933,
1933,


le



le
le
le
le
le
le
14.-
le


12
17
25
1
9
15
23
29
6
13
20
26
4


STEAMSHIP


Sept.
Sept.
Sept.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Nov.
Nov.
Nov.
Nov.
D&c .


19823
1933
1931
1933
19833
1933
1933
1933
1933
1933
1933
1933


*~ --------,


AbnKv- b


I
I
&


a


LINE,


Jas. H. C. Van Reed,


Agent


Ghat'raL


de r *lss f


. Ma
45. -






















ordonnance par excellence
a Suivre au coucher du soleil
Au coucher du soleil apres une journee de
travail assidu on dexercice violent, Pordon.
anee la pi-s refraichissante est un grand
Vrre de Wh te -Ho s Whisky h leau de
.;oda fr -
heW th tf orse Wh'skv supprime la fatigue
tress.c t energiese Ianguisante. Ses qual-
t kP-p trices et sa va!eur digestive sont
Sen -Con nrues des sportsmen dans son pays
iiea qu rI HORSE
_..:o- ,--n g r.. *-.-
."+ :--:. : :.:_ q ;
-.. ,> # ".:-, *
1 1 i ,-% ..... ... ,


DEPART DE NEW-YORK


NcAM


sons droit: tel est ee qu'il in-
culque a ces hommos de de-
main que vous Ie charge, fa-
milies, de preparer pour la
dure lutte de la vie. U.. en- ......
seignement classique irrepro-111
chable, avec une dose 'suffi-
sante, necessaire d'ailleurs, de
culture scientifique; un en-
seignement moderne a base
:ationnelle et qui n'entend pas
rejeter la culture litteraire:
tel est ce. que vous done Ie
College Simon Bolivar.
Le registre d'inscription est
Subvert tous les jouL's Li par-
tir de 8 heures a. m.


VAPEURS


Medea
Orange Nassau
FMora
Astrea
Stuyvesant

DEPART DE
Amor
Luna


Stuyvesant
Cottica
Van Rensselaer


Orion
Deucalion
Un V.xeur


DATES
20 Octobre
27 Octobre
3 Novembre
10 Novembre
17 Novembre


NEWMYORK


27 Octobre
17 XT^, "t_--.


1 Novembre
9. Novembre
16 Ncvembre
22 Novembre

HAITIENS


Nov( juvembire
DEPARTT POUR NEW-YORK
8 Novembre
S9 Novembre
20 D&cembre

DEPART DE L'EUROPE
de Iambourg d'Amsterdam
30 Septembre 4 Oct.
14 0tobre 18 ct:
28 Octobre 1 Nov.


Arrivee h Port-au-Prince
28 Octobre
10 Novembre
24 Novembre


DEPART POUKi L'EUROPS
Chaque semalnte w vp apur pour 'arope.


s5: -
S.. .5.
- .5: ...
.9-
II -.


5-.-


_.' ~ -


m I I r .W r r. .. 11 11 __11111 ,._-


Tel phonez au No. ,IiS.

C. F, MADSEN,


............
........ .......
.... .
..... .....:...".......


". ..... ...... . .. -'.
.... . ..... .
.. ........ ... .................-
... o .
.I.. .. .. .. .. ..I. .I .. ..I. .. .. . .. .. .. .. ..... ..... .. .. .. ......... .. .. .. .I .I.
. . . . . . . - - ... ... . . ... . .... . . .. .. .. .. -.. . . . . . .. . .-.. .


. .. .. . .

.. .. .. ..


. .-. .
. .Y


- -. ..


9 etlu b
.. :: .. ..




coi... :.:...s mi ux crgan
.: :. .... .. : .. : :..o.. ..


doI:Cpzale<, Aveun:.or-



:.: .::tpro.f. e s c mp4tont
Sn e e....... e n. ....or.......




former do nouvTOga 6lmtenta
: dot Ia reuss itd damssaevie
-s t cert .-aine., :::
.. .... .. .. ........ I ....... .. ...-. -






* h*Le: Coiige Simon foliar
S: :: 6 e ~ e il : m:::: ::: :::::::::
::: n a e ru en 1e:- ai t e n ........
naucune br4#anch.
. . .C t i I : : : : ::-.. ... ..... ....: -



Pactivitl itoilecuie. Ses

..its 6galeent.prepar" pour
la vie pratique et pour pours
.suir0: .l.e i e ux l lus 1...........

rie p s de businessmen, rat
au point de vue intellectue:::.:
ii ne done: pus non pluu 4
o.S ui rev.eurs e ces id.........
Sincapables: d'action.: : : : :: .
Une solide instruction et un


Arrive a Port-au-Prince
26 Octobre


TOUS LES PORTS


,, ... .. .... .. .


AvaBjlent lcal


ct dites


NOS


parcutsnf


amis de S, .. abonner a~ussl*


in mm IF1i~


POUR




1:+ ..: ^ : : "^ i ...." .... ..""...... ..
.. ". : :'. ,: .:" : : *." :' i : : .: : : : .. '.'.'.'. \ . i, > I |

Ji1UN .SUCCS .. .j.. cxv Lr
( .. LLA. MO... .NC
... t .... ...... ....... ..... ... .. . ". ."... ".' . .. : . . .. ... .... ... . .. . .. .. .... .. ,







qul.' winp s t presentk renfe: a- l t ious*p- e n p : : ,:-.,,* M:, .. ::::::"
S..... ... . ... . .. + -, -, A -A I --' . . .. ... . ........ .... ... .. ,I'- . .. "+ .... + p m ,++ -- Ai
Les contract d'atutfoisfHi 6 (UQ sessionn ext1raordinaire, Iq fat revues se prtpar-i
dtient d an tgV r e u x prce (fliU vwnim nt de prendire fin, a foundation n grande
I'ii ,t? l u .*A.** .j .. .. .v......... .. .. ... ... .. 4 1f .. .. ".. ".. ....... ..... .'...... ... "" ... .. .'. .-.. ... .



l . . . . . . : : :. : : :.. .. .. :- :-. :- ... :-.-.- .- : . .
bus, Uts c amp or taienut :port@, sur ps:eo 50 candi- en: butd'ueatiliser.lesapi tenu^ d S:
our I at des engage- lats, et avec u ne .oyenne d ..des ...s expues e lle- :ra. r i ....
gnist ad'agent. let aucun o 7.76, par el-ve Licn.el .ouis .magn an.s des entrep;en. ..... .
gag'emeht deoeette sorte.* Le Jacques,: ils de oancien depu- Ametque.:On d'uyn l d riSdi-'rftWd .--. -Urid t:::
tconessionnaire ou I Compa- .te. i avait 6te preIahes par A pital de5 A e10 miion dfe la I dieti.:.de ser .I....
gnie se trouve en face ru plan :MM. Ernst Aleudor et Ivan lars et de Iftaidssem Cte..& 0 rif#do d. ::-::- :S Pm: .... :
.... .... ....:... # ....... .i. -, rr b c i .T ... A ---tiW S vS" fr " *
teur, et at intervient pour Chenet qui deva.ent, le r. industries en Am que e. k In.... .e ........ .
contrnler. La plantation se Cctbre, oturir avec d'autres trale et en Am.erique d e, ,. io : a
fait soilt pari les soinsa du Con- professeurs non moms bril- en utilisantI des eingniUie t & an Se .. w Po n ce.....
cessionnaire, soit par lIe plan- plants le *Coll&ge Moderne: des travailleurs aijemands. at 1: Llbrirl: Nouetle, off ra
teur sous le control de la qui march si:ben deja. m :e ra r:e: Irate Isa;
Comnpagmie. Si Je planteur: a Nous presentons nos plus vi E mi w imwrmam l fl a:gn'rtargede pew:irae-::rt. In 3
sign un ontrat annual, est ves f e.icitations a M MM. :. Aki..n- .. r.. .a x & nI.r q .t.. .. :. .........
dcun rix net par regime li- la certitude que le.u institu- :
rr, e dehors do tos frais. ton continuera marcher de TROCAD RO
Si, au contraire. 11 yeut gar- succs en sueces.. .. .



me fi(e par e- contrag. lu ho rphw h r er Rerv vos .ables. 1O
rneme. Au p.ix aetutI < Chez Rodolphe MICHEL, Dimanche 12 Novembre, a .
dien trot. -t((':L paf --ar|ge.l t^ p77,P F n q)ia mature I l'oecasion .de s$n premier an- -..


standard de neuf patt 1es at
New-York, ce regime sttan-
dard de neuf puattes -, venl-
drait neuf gourdes en laiti.


1)es r)151nt;


sel ee tio.111n105


sont dicnns an planter. On
Ilui ensfei1,t.- ,:,m n nt pri:pa-
rer sa terre. tL pIus souvent
ellc eCt labour'tec pour i L. I
S'ealu t.'st r "n oI( c i I il ant."-
11ti?. .ie jj1re' 011 tI 'it Ui t
etst atchete et. p~y (' uit prix
avas t.cageix, prix l\,i so t i P '
con t rat annuol, Ui 5ivalit
, (nHtles dc'srs a1 '"> t Di lo s
frais de prodncttion., nu.s le
rep tfri. ls id t 1P 'n it ,' ni
delhuit& sii YDtsaVILS (Dl c- '

ducte i'.r tl Lr "'': !' t-.T : -







".
',uiemenr t. I.e a :t iL t : 'n:, l,,
ia temlpS: .ptou:. 1'-,jn)Prl:1 IT'. hVa-

doern doe eon(sei vatin nects-
saire. A ]'arr 1i\e; a1Ux l-tats-

tion uint; L., nan e pf(''in:i apir
i jl) n p -
'I .t Z J, + 3 } I 34 ,



verite, e .U' s titi ]}s-.1 i&- ,1
1ieinvey tin ldmv e (j.y aupr's


avoilt cone t II'itLI


(' VV xva -I


aSsu. e it t'l n. jpr't Ip r It'!e,
fornmye (les ptpin; .'."- pl't pc'u ,
Ic-s terrains, ai pratiq jt
nL i ;"I Utslts i U }i t C I p -.
faith planter, amu ne& I'in:c, f
tli n t t 1*.M t :iL n 'M C'II iC .1
res, qui, apr,'s Uvoi tout. fait
enlin l )our lance-r a t u'e-,a-
nane. Iui (I1'lfn-'r 1le r10:0oni-
... .. e. ia..b... des debouc.h es
serieux et durable aurait ac-
cepte que d('autr'e, sans a-voir
eiiectuit auccune de ces gi'ro- i
ses (Ieets$ prea!.)'t6 al ale dent .
il vient d'etre parole vien.nent
profiter de tout cel a, t. em-
porter les figues-bananes en
offrant akt rs aux producteurs
Srien ne leur strait natu-i
rellement plus aise, dans de
pareilles conditions---un prix
superieur au sien de quelques i
centimes? II ne peut pas y a-J
voir de discussion sur ce
point. C'est pourqtuoi, je suiis
convaineu que, dans les cir-
constances economiques ac-
tuelles et p6n6tre6s come
vous 'Petes, de toutes les don-
nees de l'affaire, vous voterez
le contract qui vcus est sou-
mis.

(a suivre)


CONTRE-AVIS

L'Administration de la Lo-
ferie Nationale fait savoir
aux Placiers de la Loterie que
]a derniere measure relative
aux ventes a eredit avec sou-
J'hes est rapport ,.. : :..
. ... . .
. ..-. . .


0i; ; anes experiencee
Service acceler64
412 Rue Pavee. Tel 3497


niversaire, Trocadbro de nne-
ra un grand bal pour les en-
fants a partir de 5 heures.


'i :.


... .. :... .....:...
...... ... ...... -:-
lu s I.`+ ...... I ..S a i!
.. . . . . . .. .. .
....... .....
.. . .. .... ... .'.- .-. :. : --.4.. _
...........,.......
... .... . .. .


A BASk: de CODEINE, TOU et EUCALYPTOL 1
S|OU' AGREAlig^'.,-CONS&RTfION PARFAITE
STOjX, RHUMEK2 8RONCHITES, ENROUEMENTSI
s INFLUENZA, AFFECTIONS OES POUMONS
PORT-AU-PRINCE, H ti't, ET t.,S PRovINCE. |
]


S .. *.. ...: i
*' ."~ -.-- ..


Sa e c a rage ece:,::'::
,' r -. .
Le Noureau Modele de Refrigtrateur liectrique fabriquk par ......



pour ceux qui d'sirent un apparel luxuenx, moder;Pe, plrfectignni dans tous ses dilail fl tn mn tem em.
i ux (s l82.00 nulemen) .
v 'st le le d -:
-- --. -i '
S .ee "~S 10 ni)wuaux pertfetnnen :' -n :
,l ~ ., ~-- t ,,,, ,- ^'.9- J" /t;' & /' .


: Garantie Oflicielle de 4 annew centre toule tnmerrfe-: ..
lion de l'appar~'l. -
Nouvelle l te ^ "niteur> d'une beauty frf iet dn:..
le moteur, comptletment oilenciwex. eat ; e & a labri .
de la pou0ss8rTe. :: .:
Nouveau < Cubineh out ai n acier e renu ew ,.. :.
de. poreelaine tant &a 'tmirMteur ae u .::::
hui don're ine solidity pour plusiaurs u enA .
Nouven systeme de tiroirs pouvant &re tim ntwft thisr" .
ar dehors 4(l'aide du dolgt.fatdisposis de -m n e.. ........ ::
ser plus d'espace l'interier de l'appareid.l
Nouvelle Chambre de rfrigeration tout en acw inc :s
sablh et a &'abri de la rouille.- Donnant une : ::rera-
tion plus rapide Complitement sain, nR dg mn t au
cunie odeur desagreable et facilemenr lavme.
.Controle automatique de temperature at eacte-
ment le degree de. refrigeration disird, sam ntkrrupi|n.
Lelairage automatique a linterie zr d#s que l prie se ^ ::-
trouve ouverte.
lUne petite pedale sert a l'ouverture en y pr ase II ...........
geremnent le pied lorsque les main sent evarra &s :: :::-;:: .
Souvelle porte & charnieres demind--t ims ma s.un e e
ternir. Hermetiquement fermele, la p a s' euvrir .
l'aide du petit doigt.
+ Enfin avec tous ces perfectionnen e n, l appareil e t :
vr6 avee utn equipment complete: Joles btdeiltes pl : : ::: ..
teau en mail a salade paniera' wufs e at un jeu com-r ... .
plet de plateaux en crrr d'fune besatc incomparable. .. ... : '.




o..t va l........e

*e .-i....a..f
.:: .
'4 41 ?"Mi"."'7!:t %
:.~- .. : :":- --: ---.'1 --4 -:.: .. :" : :'


U4


- 1~% ~s~9a~e~6s~;8~foll+ f~rr~~a~arcrv~p~~~~~,~-~I~~~~~~~~ I


~I~L~I~L~LI~B


LV


As 4


pI

I


c oa-cwla