<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01993
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 8, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01993

Full Text




1E..... ..... .. ... .. .. .. ... ..... ... .". . . .
...O...P..O.f l...... . ....












r *" ....TURGEAF. M lANlw note d hier eo"ernant
S.. ..... annon......er, e.api..s-niidi par leure impression
. . ... . ..... .. ... .... ...... . .p.. . ... .. ..... . '.' .. p. .. .
..................... .... .. ..................














q que Je NozweI assent par los prices du Bigie et Otto Mad n qui tag4es, en cf ul q ia tait it inf>n ^ WaI^r^ Ch *; f
Sraison d'OP............r bis Schul qui o......... t en si v.nt commander .a nouvelle question e rix aBriae

S IAVu... .. Ca ois, conti- Po ...... t-au-P i ce.-- Part aussi non sans r uson u E... ..... take .. 'Et.... do a. .. ... r.... B i.




jGo..-.rn-.t qui C :ha: .p-de-M.i':s garner d.. .rant des annes, a di.. ig:: .ls so ina tendue, et J):EOV...ft st-p-ten r des Etata UI- &:....





1-kur d arr. .J. Cimeti.re en passant deviant tUsiies ie t. Ma.'c M. M P (Jun(.;ic tdais la )rodue. kind Elk K, Uok. Mr. Andr&
de. L I .. l'eole d M .decine. Un pa. rambeauest futu r Dire- tia igue ahae, ur -:,.:n:tinr o KTRd I"::::On: ed." .......
d .w..i.......... .- el a e .e.i.e r u.es installatio n s t On .: v ya. .e..... p.. .. :... ... ...




r..e:c..elteafair rilp.....:o.rsseraitpluscourt tcur:technique.desnouvelles nmarch6.New-York,~ey e.,rn ntpar











de dtptches de Cuzbm largest et asphaltues. Le Pu- aux Etats-Unis a pour but do flints uvnnent d a ugss alate tne salve

fte t Iune unit roce sit ainsit a mos qu'on veui- i pen6trer les rideentes invent- o v u y pait. o vnu pda t.- -
,^ en cc qui cocr- I hien arranger decemment t tions et perfectionnements. Ii y a, certainemenrt, des Or dlans Ic r-cent. ovivrage
mu ..deces ls ce d lanci..............en .....par- ton contraires, mais o e Butler fi ses













.de quitter course
..~ J ml ............ . . ....... . ..... .... .l ....%.,.%. .














Par .ailleurs, en annonant 1.. R ..ELLEGARDE ritent d e etabin es t e. n t re. .v......l













eat tellement ir des funerailles quWOn dise tant j FERAoT4iL DES c ealme et intelligence. I
e onfrre, voulant darts les journnaux que sur los CONFERENCES AUX Le grand 6vsnement des
ertpliquer a note billets d'enterremen, par quel ETA TS-UNJS Marines dants Phiver dt 1916
jemande de laisser le porte on entrera au cimetie 1ut Il e de lo
it........s, nus pa, re, puisqu'i y n a deux. Ce es t fortement bruit qu TOUJOURS DMIEN.. on de .o a
IneW q'ucstati: -iar- d' o ,, In promoti u ra ng :













u o snt do pet its details qul rt iM. Bellegarde ne rentrera de Brigadier Gn&nral die Wal-
e nous r.appela tne rvele importance. pas d sui:. en Haiti. On dit 11 parait que Institut du r. Quatre d'entre nous par-
.Y.pour n dire d........ qu'..........l voyag ..ra ...... travers ..... s Dr. Freeman n'a pas d chan- mi les Officiers habitat sur
















w'&nckez, e de Tejada. Le Etats-Unis, pour donner des ce malgr6 les riformes moos- I le versant de Ia montage qul
eani roch qur que- : pales Vil le. Amrieaines. vernen ent, le memorable is le plan d'offrin diner sr Ia














Ye tibre depart des Le photograph Juste, t Ila La public Itde M. Belle-e cotras dui Preident Vinceit, e terrace, parmi los bongainvil-
San.O snit n ore.F, SoU t .. .e p. Nre e le. .ee. e ls di verses measures ministe- hers, le oran .ers et ls pal-
















e Jdaiti.Journabr loute en maniere de mise au une tourn' do propaganle, au bout de ses tribulations. reps a 1'inteiiur dee Ia mal-
fr. t responseddes de point quo nous nesumons corn i a des 4s do reussir. Cespjours derniers, caitaent i sen: iI y avait cinquante in-
.nients, on. de ces me sur C.la pert ne ... rappor- l E...........s qui n'taent ......... vites e P iden t ave son
.qu. rencontr.ient .e s appelle pas Justin L beauco. .argent pas paye s, M. Monis s'.pp- Cabinet, et 'autres dignitai-::

















qud dstiraient quit- Juste, ni P,au point qule'est mais stout justes Mr Cieodo- mrne i celles-]h nettement dl repFESmrtants anemricains.
Wand, qui deux on my D.t Juste. La petite sethe QUA4i)i EVIENT termines par los Chambres; Nous nors dienm. p :r
. . ... K A T. .. .p. p ... ... b i 'u .. .. *
n on Sb.i.. d u ...... .d e g... ...... .... .. F. en.. ... .a. .p s d ....... ..... ... -...- .. .
......... t. .. p o r T E.U -- .. .. ......-.... .m.. .t e s .. opn .. .... ..a .. .... ..u..
.. .i. on.. ...........sLa~lnoteu. en pa e Win-". Whi," "e 'r a '" ....... '" "^ .... ......un .i ela
.. . ... c m* *a lI a te 'p i . .. .. :; ... *. ...... ;= ; ::.. ,_ .p *.*.......
|lit em ^rate st ..n.......ue..ap, le cont-m
nr .... .~.. ........... tP.o.t.au..ne.- P'i i. .au Crn ix de -M ipa ois n ie it ae voir "et e ........le
; .: a em, on ee qu Champ-t h |6 Cre an e. -nn le i aviori leu i"atFeAde. el-ro nta 'pui cy iteu aI ae Pr iet, aec so

..... dide rw en, q' eM- Jdes coe n pa a e e I t D teon, re. ........ ,. o......r. .t





m oudene mnp dexey'r, Las peetien pa- 4A


'2en oller, dte prise de vue a eu lieu l'E- ces journ-ei, ce sont les petits preparer une apres-midi de
nous donnions, comrn- cole des Freres de Ouanamin- M. DE LA RUE? Employes qui se plaignent de gala. Nous voutions donner
, le signaled que c'd- the, et non a la Douane de cet- Ileurs appointments de fami- ; un honneur special au bon
&. vernement qguis'op- te ville. i Quand v 7ient M, de la ne. vieux Waller, notre Chef en7
Sleur diparts, nous I11 a rectifie la position du Rue? C'c., a question qu'on i 11 faut esperer que le Minis Haiti. a qui nous etions tous
zoument dans la to-" President Vincent, pour evi- se pose depuis quelques j uprs tre Vaugues ne mettra tout le d6voues. Nous ncus arrange&-
inemnents. ter le reflet du soleil clans le car son cor,1e il nous semble monde au pas. mes pour lui donner un salut
.... xxx binocle de Son Excellence, I apris fin depuis longtemps. Accordant a M. Monfils que de Brigadier Gendral de onze
Wu"efurs, si neuw ru- o Et enfin, le Pr6sident Tru- Ceux qu'or mroit bien rensei- les 250 dollars auxquels il a coups de cinon du fort par l
MUSS~ amusers ave no- 'jillo a eu plut6t un sourire a grtis preteA.ent que le Con- droit, et aux autres ce qui gendarmerie, tandis qu'un
&rbre, f so question: son intention. seller Finr::cier fait son:pos leur est regulierement prevu drapeau avee '6toile de Bri-
la valeur ia 'etran- \Nous nous en voudrions a sible pour porter le Gouver- au Budget. g"adier G6n6ral se d6ploieraft
ffsseport donned par mourir, si nous ne nous eg-nement de WTashington a fa- Ce sera justice, come on du plafond sur sa eate au me-
| .Lescot?5 Nous re- pressons pas de fire yps-im- voriser un peu entreee aux dit dit au Palais. ment de cette salve. II 6tait
| ., non pas a titre portantes rectifications., don't Etat-Unis de notre rhum, no- a peu pris avant minuit,
Sen droit interna- acte est ici donne, < emane en cherche m- te> pour etre agreable a C16o- pites. non partit; tout le monde
s re, mas. sous le si- domy De Juste, Souhaitons cqu.l russisse. MESURE DE etait en veil. Le drapeau
gaied .qu'il noug descendit lentement, et f'.-.
repondrions, di- r-- ..* -- -. w PREVOJYANCE fare entonna >.
Lt-he Ministre Less SENATEURS ET COURS DES CHANGES Apris un temps interminable,
qt.. Cuba, ou ail. DEPUTES SONT' Tandis que I'on prend d'6- un autre coup de canon part
inasse dibarquer on PRESQU'AU COMPLET Pour la premiere fois: :de- -nerglques measures centre les et nous tcus, nous primes la
4ss strangers avec uis la baisse dui dollar hla. 6t.angers indesirables, il est position raide du saut. Enco-
P.I reportt valuable ou Nos representants repon- Bannue ici a atteint le chif- un fait qui ne doit pas echap- re une longue attante, un troi
.infiresse le Gou- dent avec empressement "a fre de 15 fnncs pour un dol- per Ia sagxacite du Ministre sikme coup de canon. Pus un
haitien, e'eat queo I'appel de 1'Executif. On croit lav. Bien qri ce martin, la Ban- de lat Justice: (C'st la ques- silence do mort.
dis.irent quitter le que la majority des deux poue donnait encore 16 francs tion des naturalisations. De- Trois coups d" canon nr
la aculte de le fai- Corps sera pr6sente remain, .10 pour un dollar, cet apres- pus ul5ues mois, : ii so pu- milieu de la nuit, c'est Iancien
.,! poert sur peter date de louverture de la Ses- midii elle ne done plus que bile de temps en. temps des signal des prices d'armes
de laisser-pas. sion Extracrdinaire. I17.75,. dclaratiors d'6trangers qui d'Haiti. Ie bon r'unle rl,
fexplique le Mi- Ces Messieurs ne se front La livre sterling est ici .' renoncent a leurs nationali- ,Port-au-Prince 6tait sous le
et, d'aprs o-m pas attendre. 4.96 1 tes. coup d'une prostration ner-
une. f ormaiti Tant mieux! ..... 11 conviendrait de former la veuse. Je courus au fort pour
n pour les Coma 6 vanne, car si demainune le- savor ce qui Etait arrive A no-
uaV nation assuae -- TROCADERO :gislation du travail venait i tre salut. La poudre, A ce qu'il
t auntrs ree, ls- mbaltments, dans We exa c : reer des privileges en faveur parait, avait 6td mouill non-
.a .ftern: imcntlesi pru- Samedi p-ochain Trocad6ro: d:es haitions, ces: naturalisks rAhit le grain, et les soldats
nous diron. il ba squared -il a agit de offrirn in grand bat- evtonne,. elimineratrt boPn nombre de dtaient en t rain de In "thauf-
o -:ns a-pparteE dl.srssrns itdd A a R ine doe la fte,lad di- vwertables regnicoles, fer das d esmarmites entire
..de di .tux anlt ... Sa. .l ree ; 'ayant pqd c. ..ah .n 6d....ns. jappor- .. Reserve yot tables. :ien! rchauffez assez te
Sd perles ea aI Dimance 12 Novem. poudre pour tous les canons
a ca -i d re d. retifietion : :'oy f oecaslonf de son: premier :an ..ntut Tipwaaer: : te finssezn avec le s lut
W e w.- .I t.. pet! fautx-orguel-l dicta- in.iversaire, .-Trocad6. : don- : ...Un oe id6ao e dans un style correct, ordn,

"" "" .... ....... .......... .... .. .. ......... :.
.':" .!'" : ......K...' ...'" ...... .... ..... .. .
S ..... .. .. ...... ... .... .. ........ .... ................... ... ... ....... .. ... ........... ........ .......... ........ ...... .. .. ..- ..... .. .. . . .
.... ... '.. ... .. .. ... ._........- ... ........ ... ....... ......... ..... .. ...... .......... '. . .. ...... ... ...... ......... ... .......... ... .
i : .... -... .......... ....... .. ..... .... :.. .. .'... ". .. .. .... .. .. .... ...... .......... ........... .. ....... ........... ... -: Z ,













.
"';;N.e z .I .': :. '







lorsqui mot nmai t ap
1 .. la pr sidence des Etats-
Unis, 1'Amerique se trouvait
acca6 <.-virtullenment *e.. la
faillite.
Nous sommes tellement pre&
ocup6s par les deliberations
des personalities politiques
du monde enter, qui luttent I
avee la terrible rise eccno-
mique actuelle, que nous ou-
blions geh6ralement combien
sont grande les difficulties
auxquelles se heurtent les
femmes. d'interieur, du fait
de cet~e: rise. 11 est evident
qpe presque tout menage, que.
ce soit en Am6eriqne, en Angle
terre, en Alleiagnie ou en .
France, se voit ccntraint d(i
restreindre s(on train de vie,
par suite de Ia depression li-
nancierefniondiale. Le fait qui
pese sur les i1)a8eS f6ninineijs
qu'il s'agisset d.e la direction
d(u salon ou de Ia eUidiin, s'en
atourdit singul ibrem(int.


MON A IR IV 1If;I


DeAs mOI an1'ivec i 0a l aii-
son Blanche, ej( e1 su;s ren-
du ccmptO que c(, st: 'icuses
-eonomies s'imp ^: a ient.
II demo rnc an i seu re n t
dans mon souven r quo certai-
nes pieces dtalenit resLwes a
la reception (du public et qu
ce dernier etait autoris6 n :
sdjourner. Je ne pos.-K:ais au-
cune precision. Je prevoyais
cependant que, )our .n vi.i-
teur quotidien d'il y a vingt
ans, iI s'en resenter'ait cer-
tainement une centaine, cha-
que jour, et que le simple faith
de tenir en etat tonute ces I j5e
ces Cpubliques, constituerait.,
A lui seul, une serieus"e entre-
prise.
Par ailleus, il es e evidentt
qu'une mainson, o ntrctoIenue a-
pr6s tout. ,aux frai., ces eon-
tribuables. clevait. aiutont Cue
possible, etre ouverte a ceux
qui 1'entretenaieint. De menme
la vie priv6e qu'on y menait
devait avoir a probation de-,
citoyens americains.
Bien entend-u on ne peut
imaginer, au moins avec pr6-
cision, la maniere don't les ci-
toyens concoivent les rela-
tions d'apparat que leur goiu-
vernement, represented, en 'oe
currence, par Ia Maison Blan-
che, a mission d'entretenir.
L'intuition joue dcne. Et Al
iaut realiser ce que l'on croit
le plus pris des d sirs du pu-
blic.
11 peut arriver que 1'on se
trompe. 11 imported, au moins,
que la grande masse sache que
tout est fait au mieux pour
realiser ses desirs.
J'ai eprouv6 mes premieres
difficulties lorsque mon maria
m'a demand d'agir, en cc qui
regardait la Maison Blanche,
comme on l'avait fait pour les
autres services publics. II s'a-
gissait done de reduire les de-
penses de notre maiscn de 25
o /. J'ai fait ce qui m'a paru
le plus sage et le plus efficace.
Par suite de reductions indis-
pensables, certaines person-
res ont malheureusement per?
du leur employ. Je me suis un
peu consolee en pensant qu'il
leur serait facile d'en retrou-
ver unm autre. N'avaient-elles
pas la recommendation d'a-
voir travaill6 pendant des an-
nues a la Maison Blanche?


I
r S
N-:'.
.!':


Secret

du JOLI TEINT

JEAN I-HARLOW, la charmante ve-
dette de Metro-Goldwyn-Mayer,
dit: "Les actrkces ont e secret du
teint frais et jeune A tout Age-les
soins constants avec le Savon de
Toilette Lx,. 11 contribute au
maintien de I'piderme en parfait
ctat de sant& ct do fraichcur."
Sur les 69.1 grandcs actrices
d'! lityvwood, en particulier toutes
les vcdcttcs, 686 oat rccours, pour
gardcr Icur bcau6d dc feint, atU
Savon dc Toilette Ltux. D'une
micreilleusc bl.,nchciur, cc sa5von
cst pour clks kt partvfit gardicn du.
teint, ct cClui qui convient A tours
les cpihlvrinws. S gigncz votrc 6pi-
dcrm ic la memc fawn, sutc-
nment ct dclkatcincnt. Sa mousse
abondante cst uan vrai plaisir.
MOtIR & 1.LAURIN
BOX M, i'ORT-ALI-'RINCE
SAVON DE TOILETTE

ULUX



.. .. A t *r.BW'4

Chaque femme d'int6rieur
sait ee que represent une re-
duction de depenses. 11 est inu
tile que je m'etende ce pro-
pos. Je prefere donner unic
(l6e doe ce qui a ete obtenu, en
preciIsant queiliues d6tailh,
cuaIn au I'enre ide vie Qce(
m us y menojis.
Le public e.t a(d1nis au rez-
de-chaussbe. Los visiteurs peu
-ent prendr~i'e 'escalier prin-,
.ipal] pour se raendcie au salon I
lo i'lst., touz les jours, a ]'ex-
ception du dimanche, et de dix
a quatorze heures. Les per-
SConne. -munies d'une carte d'inl
production de leur dlput6 ou I
de leur senateur ont aces
das les autres pieces de re-
ception. Au mieme etage se
trouve un, petite salle A man
g'er reserve A la famille, et
la vie de chaeun des membres
s'ecoule au deuxibme et au I
troisieme etage.
Chaque membre de la famil-
le du president arrange ses
appartements a sa guise. La
nCtre est nombreuse.


Tous -les enfants d6sirent
demeurer pres de leur jpre et 1
de leur m6re. Afin de les sa-
tisfaire j'ai dfi amenager, au
troisireme etage, une nursery
pcur mes petits enfants et
deux chambres a coucher
pour les deux plus jeunes
garcons qui vienent. A la mai-
son passer leurs. vacances.
Quant aux pieces qui 6taient
occupies auparavant par la
femme de charge, elles ont ete
resei vees A miss Le Hand, la
secretaire de mon maria, qui
demeure aupres de nous, de-
puis des annees.
Au second etage, le plus
grand changement provint du
fait que mon marin a accroche
ses ma)in,es aux murs. Je ne
sais rien qui modifie le plus
Aspect d'une mason que les
tableaux qu'on y place. Ces


(Voir suite en 4e page)


IntilL


1337 Rue Linarr c--Te phone 2891

i3 Ad mn w o, aC. IC A. A 1U :
Rh 'orqc, el; Phhlsouplie
.fixtcs 1, 1 .921


c o l]ie- ittt t n t ht b o d >ri'12n"v c1 '11 1C

.itsd e. 5.itvs 1K K'2'. .
J L a g l l o l I K H d I P C tU i L i I t l .

110 111Jn Os fo 1 1.5 ( CIL l S e I I f.s ') p '') S C .


a son
I '.

y'*'~ h'ij



y.'iCl $.


( X-
ur"
n-
,:I,,
t.;s


4"I
w 0.
x
De eiuz v ..le7
.o L /' c#eLL
,)jI' ,


I 9 1% 0


j, t :
-0 M. S E


'4~ae


Le 6s. POL\ S .
P rinee Ie 1T ":,' ;: .' i ...
Le ss. [ Ji ; -
ibr eIS & S -' -
parts suiv.,l i a : \ ;,

lem bi;, ii ;" st ;,1 .
1 o1'n i-i'i i[\e .'. i.' i .,


.1


.1


I ~.




* .. LA


1 j 'k f( ( ,. : I .


AI, ,,zt i z'; ("11?


D R fnenI df F
a iP n1 t (1, u 0 1 V 1 1'
avant d iohr viP ;"; i :.-
vari -te d .>m, .-
gynmcs, Liqwe i ,. i i" ;,
Rhum d'Haili
que vous ofre la r .-,Ii
Alifrd b. oa.
V'ro, S. Areaer
112, SS'e d.a. j Y i
de FE1,d 1.12
Phone 2101


SEPARATIO.Y DE DE S
Par jugenent du Tri)bunal.
Civil- de Port-au-Princ.;, on
date du . neuf cent trente-trois. Ia da-
me Anita Scott, Cpouse di.i
sieur Philippa Kie'ffr, demou
rant C Port-au-Prince a etu
declare separeC de biens d'a-
vee son maria.
Pour extrait ccnforme,


L.o Alexhi, Hu:ert Alexih,
aboeas.


r '*ry'~


' I .1. 1.'A2L S.
'1 ~ {iet:Ls
i:F) ci'-

'N *.'.t
14 '*.\ (IC-
.~.'Y. 0' C ''W'.. iWC


LT. A, k";OIS


f~ ~ y ~ 'p NA ( IW O "'V


'"1 1T


T. d-- !,. ,, p ,ur New
" I k a;wt i n 't (V\'Ta Ne' "-
York dir ) pIar l S.. S. AN-
iCo t.. cont formes.s Ie Mer-
cet.i 8 rt p:. r le S. COLOM
BQA le Joudi 0 du courafit '.
Port-au-Pr'ince, Ie 7mN4em-
.a r .. w


%,,U -- '14I-I1


- - .


............


.r


10i.


44;: x:

C.
IL Et

TeAR.



LOUIS: jd
Grkii


~...m


Con",
2 ko & 4:''

ganto et F,
*,it COT"'



No
Twohooo;
Us
in Glace"

Port"A

eilleure- quality :
Livraison rapide,': "M
,11(Aidiellnument par-.

les directiom
I.,al-Prince et de -
LACIERES
-ilit'lls avolls AM
J 111NAM les derniers
e 1 n-eg en ae
:,W 25.00 et au-dem
blloi
lr ell

:,."s ct k-s plus ftono
It"EME GLACER.
icsUPER
Un mchlit nonve
Ic cMe en rien aux
I marcl Lick- des Pays-. d'
0LI (FAme'rique-est .
I)uljl.;Lc 111-litien par.1
Glace (ho. Port-au-prin
tfz cetee delicieuse.
W)US ;el*ez convaineuo*
Faites une agreh4o,':'
votre hamill
4%.
Want de la v.Crim.
tirl-lativeo pourle
711ous en raffollent
E V "l'OTR' 1. A
FRIG
Nos chambres fro
ete recemment mises..k.
et pervent recovoir
quwlle quantU6. de- V.
polssons, de-- M94
froits, etc.
Le Public est
invitA, Avi.sitpr nW


: :: :


-~ ~e~


Directeur:


Pflu ,.e Npartivi"..,
trwtloh nibil
Ses cours 16
bre p rcchidfi*
d
S4 Me,-th6d6e,
e
inspiree dei:d
& Ih- p6da9P
LIN"Ves 11h.0"
pour etre-. r-al)
as -moins. e
... jo


;


-I r


W R (ER 11, 7
llftt'.'aay CID. suctlw-ura
*.dl '' lip 5 C' 40
rnAfim -PARIS
6.r,
_20cp VO


* ,. *


Tippe ]a


, 14









... .. ...... .. ... .... ..I::..







Sprdisent que d assa in ot o blig6 on oviiqu n org compete qu jusq
e arrant sea renj Ie Colonel Lindbergh et sa r : les Am ricalas jour les donnor aux CorporatiWrZ$ en tonauera lA tvvr
^ eahraucet I asl fem k revenirici,n'ayant besoins dePhumad EHe a attendant desminodificauons cdnicmat'ion %4n 4rw t
?UiTure des radicaxn p U parvenir en Sulase Somm.e Pu enst sIfldr point protondea dan le syst~ime ton aiounadi ev qw enoi ntmim
ave le Gouverne- is l'espiraient. Le temps de vue technique jusqu'A do danental du gouivernement, Ia A ngo er tin admmr
*Jadier, Chautemps, 6tait surtout tres mauvais venir mUf (b pays lep hpls pro depilacement du Mar6chalIta icia:vec::a Rssie ScvitP
.elqu.s autres 4 aux approaches de la frontire gressistea mode. Nodeu Blbo West quun avat qu
o-tconf'r et ont re- allemande. peoples se''"nt rapproeh6s par goutdo cette r:fci rrne qui wt
f..d.e que le' eabiet ...... lur ommune.aspiration r..... refus..........er u.....e vie ouvelle ad
le soutien du Centre VIENNE.- La premiere Ia paix. J'ai beaucctp d'espoir ^ ministration, ett sparer la E Vhin m
Proite, en lieu et pla periode d'entrainement des en ce ui concern Pissue de ma fonetion I6gislative civil de deur Sovitique Le C
li de 'Extrtme Gau-. 8.000 recrues dont l'Autriche mission. Le Prvsident Roose- la fonction legislative politi-: CeeIW a demand aGur
st sur le point de lui a resu l'autorisation d'aug- velt n'aura qu' algaliser les que. Ue:t probabequo MUS nement all enandd d4S
dtaut center (ft rte deja de 22.000 gravitations rtriproques des clihm confiera. It mitni :re d u puitI d -
B& xxx lhommes dcapris le ehiffre "deux nations S'il Wy a pas ett a Dfense PAmiral Cons- rational a proc
^,..f .o!o...... ... .. .. .., .. .. .. '. ........ .....'.....'.. ... ........ .. ....... .... ...... ....... ... ... ... .. .. '....:. ............ ...:.. ......".'.......... :i....... ......I..' ....: .:.'........'... ........-.-..- ..-..- : .."......

















flVANELC- Le colonel fix4 par le traits de Versail- de conflict dana le pass, : tanio Chino, Ministre des g ar
o Battista a renfor- les) son arm6e, a 6te marquee forte reason ne peut-on pas en Communications depuis q ie d Goeng
e d'ordre de la ca- par une recrudescence des prbdire pour lavenir. le faseisme est au pouvoir. a a ittO IG v nt
AI'oeeasion de I'anni- troubles dans plusieurs r6- xxn p ps^ t rai
la Rvolution So- gions d.... pa. Des bombe. ont WASHINGTON.- Le Pr6 TOKIO. Officieusement, quand .ea vi.nnent i eeh.an-.
et s'est declare pret fait explosion i Sankatmar- sident Roosevelt a regu mardi les autoritns sovietiques ont CQ.
^ mer (nergiquement tin et a Klagenfurth, et la po- dans la nuit Maxim Litvinoff, fait Mavoir que les forest imn- -
stouble ccmmuniste. lice a saisi une forte quanti- premier 6missaire russe i vi- litaires russes feront feu sur!
^jji4ispositions des ouw te de materiel incendiaire siter la Maison Blanche de- tous les aeroplanes japonais : A Vis IMPORTANT
de la Hav'ne n'ont pas dans cette derniere ville. puis 16 ans, c'est-a-dire depuis qui se hasarderont a survo-
La police municipal xxx ia creation de PU. S. S. R. Le :lr leur tmrritoirc. I.Ambussa LPAdministratit n de la Lo:
ns a empecher la pro- NEW YORK.- Maxim Lit Secretaire d'Etat des Affai- :deur Scvietique Ureveva pro- tcric Nationle .d'Iafi tfaa
on dun movement de vinoff, le Commissaire Sovi&- res Etrangores Cordell Hull teste officiellement auprei savoir a tous les placiers dea
tique aux affaires etrangeres, est all le runcontrer a la sta- department des affairs e- Laterie, indistinctement, qu'll
moins une centaine de est arrive en cette ville mardi tion de chemin de fer et I'a ac- trangeres japonais centre un:O cu st interdit do vendre, ai
uscommunistes ontext6 matin, a bord du Berangarea. compagnd a la Maison Blan- pretendue incursion de neui cr-dit, les billets accompa-
nnes a la Havane et II a fait la declaration sui- che. Leur voiture &tait pric6- appareils japonais sur le teo- gr6s do icurs souches.
Ia province de Santa vante: &Ges derniers sont accu- sement des relations norma- men a motocyclette. lad ivostock. n La Direction.
1* conspiration contre le les entire les Etats-Unis et la i xxx xxI
rmement. Russie facilitera le desarme- ROME.- On announce que le LONDRES.- Le Gouverne a- v -'.^ --^ fl.
adizaine d'explosion de ; ment mondial. Je ne n6gocie- Premier Mussolini veut fare ment a annonce a la Chambre
ot aeu lieu la nuit der rai aucun trait pcur le pr&- dans le Cabinet italien in des Communes que la Grande | ivrhTes e*rire Remington
staiselles ont caus4 peu sent. II y a de solides bases bouleverse tent encore plus IPBret'ne mettnt fin le 7 D6- A th 4 szaltemier Dalton
lte pour une collaboration &cono- i radical qut 2elui par lequel il j cmbre a Is treve des taif3; bats. pnpier carbon
n mique. scientifique et ceultu- a (lbute. Dans un diseours :'er Piera aux Etats- sit q et ihat ches
)TTERDAM.- Les tern- rale>> qui sera 4galement avan prononce aiujourd'hui memo, Unis 7 millions et demi de dol <'- (SUJ



I Le BEACON ouvre in nouveau monde ja Il&ISOt

aux automlbikls



|r W i A;. .- L DES RUES MAGASIN DE L'ETAT Ti E les
?' F;.'... ....... .ET TR.". 1AVERSIERE Les meres modernes prefbV

VP >PORTAUPRINC, HA TI at-orsque a gorge et a o
o .-- ...l.


Se fait le plaisir de porter it la connaissance du public agit imm6diatement de deux
:-..-.. ...... de touted les Ville de Provinee qu'elle tient toujours en fago:
I........ stock le plus complete assortment d'Articles et de tissus de (1) Separa chaleuraluta
la derni.:'e nouveaute. corps, sont inhal6es tout droit
OFFRE n CO NMFORIT un Le ren. .uvellement constant :e ses commandoes tient le ja ls voie repiratoires.
If........- 1 OFFRE un CO IFORT, un,
BEAUTE et des REALISA stocktonjours bien garni et tr's frais. Ses prix! Ah, ques- () soulagels douleur

TIONS n n'nt aais 6t6 A votre prochain voyage a la Capitale vous ftes cordi-3
Tn .nlln~lment invites a jeter un simple coup d'ceil, sur la vari&- V A RU
associ a taut d'economie te de ses Rayons. ::: -....
|: f. ,D'autres articles s'y trouvent.
Des milliers d'automobilistes qui pensaisnt D'autres articles s'y truvt.
S. FLYER qu'ils pouvaient se payer aeulement une voitu-
S"-- mo prr re minuscule et inconfortable, d6couvrent main-
tenant quo pour une depense qui est pratique-
.-A-.-1enrt In mme, is peuvent possedar une auto .A ..
deo grande dimension, une voiture belle, at-e lait est I erifb
grble oduire, ofertable, le Conco tstinen-
tal Beacon! ART
Voyez seulemenit ce que le BEACON vous don-
ne: 25 A 30 mills au gallon de rolel; moteur
UACLt et#: Red Seal A 4 cylindres; tpuissance ail:> E
dlLZ: i pnx. resorts avant iA double cantilever; treins by-
m.an^able drauliques en acier aux 4 roues; 4 absorbers
....., la quntessence es ineil-
stlrete; tapissetie et trnementatiof artimtiquea; a
grand espace pour 6tendre Ie jambes: trans- (I t lllfi f l( '
-mirsion silencieusealt imm4dlate; et beaucoup eQS3( tii....irUiu"1e
-.- autres carazt6ristiaues que ous vous a es
envies a autos do hat- pr Rappele vousa -
Scab -ontinntAl, ftmeux dans le mionde en-. a t
tier, et qu'il y.a derr re 4le 80 snn d'exsu. .- .... ...

4i...^ .w aste lerritoire rEuHissallt les
teprsenta. t pour rHilti
-.. .,ANDRE LOUtS.&CO, :hI00n9 t ri
'-s''-.- Ra Rdpabi lbge :- 7 a

e...et Comparer.........
^ ^ te ^. : "... :" ; ; :" :-- :-- : -":" :-----:- ::- ::..... -:.. ....:. ::: : :.: :. : : :. : ::.. :.... :. : ... : : : : : : ...... : .: .. :: : ':.: ::.. .


::: :; : : ,





..... .... ... .
.. .. ... ..








............... ..
:^ .







..................
...............
...... .........


S ..... ..
...........--..--








i ...'... ...... .... .... i:" .: "". -. .'" .... .. .... ":


S..... -.... ^Iv jI-' -^ ,S t i m l ^ .- . '........ ... .... I. ... .. ..... ----m---

ar.nos auro. non s..ulomeat.
... ...... .'.............." ............... ................. .. .. ......... .... ...... .. r .il *
rfuni ce qu lest nrees ssaire A
. .. ... .. ... ... .. ... .. ... ... ..... ..., ......... : ...... ......
A&f rtrt :" notire prOP e bonheur, ma-.
.m... s .n ..... . ... .. .. ....... qu'en m&me --temps, nous- au --
S-rons en quelque sore aid
spirituel.lenent notre pay
: !q !." -: *." P9*:, .:=:*


::LA MA- ION BLANCHED :: CIN PARAMOUNT : ::
: : ........... :. MERCREDI 8 NOVEMBRE


. . . . ...
.. . .. .. ... ... ... .
.. .. .... ... : ........ ... ....... .. :.... .....t ) .. : : :
S.... .... .... ... ... : : : : .i ) ,
..: : : : : I : .. .. . .. .. . ... .......... ,
..... ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ... ......:: : ; ; ': ,


peintures ont ete suspendues
dans le salon Ovale, don't mon
mad a fait un studio et oft ii
tient ses reunions du soir, de-
puis le 4 mars dernier. Sa


chambre voucher, pourt sa
plus grande cormmodit(', est
continue a ce salon. Jaii re-
trouve au grenier quelque
vieux divans et de conforta-
tles fautenils qui avaient (t5
mis de e6te par les precedent;
occupants doe la Maison Blan-
che. Je les ai recouvert-s de ere
tonne, J'ai ainsi transform&


le fond du hall en un petit
studio, r6serv6 e la jeune-sse.
Nous en avcns si souvent chez.
fnus....
Un autre salon, appele sa-
,on de Monroe, etait garni (le
,meubles remontant I' Fpoque
de Monroe. J'al ait de cetlt-
piece notre salon privYe.- o
nous prenons le the chaUue
jour, et o0u je recois names amis
et les personnel de pjassaget a
WVashingt An, qui d(.e-i en
voir dans lint.nite. J'ai pta-
ce dans ce:te piece quantity
de meubles qui m'appartien-
nent. Quant aux meubles de
Monroe, je le-s ai transportes
dans le hail situ6 5 la suite de
ce salon.
En dehors d-e ees deuta;s,
peu de changements ont 5:5 ef
feetu.s, et. e crois que tou'tc
personnel rqcue da',Les lespic,'
du second Stage de la Maison
Blanche est imnpressionnee
par l'ambianee historique qui
s'en degage.
Des inscriptions ont ett pla
cees donnant des renseigne-
ments sur les objets qui se
trouvent danm les diffsrentes
pieces.
Dans l'une d elu~, par exem
pie, on peut lire sur le man-
teau de la chemine: < piece a servi de salle de reu-
nion ta partir de la presidency
de Johnson jusqu'en 1902.
C'est ici qu'a ete sig-n6 le trai-
te de paix avec i'Espagne.x
Dans une autre: C(lest dans
cette piece que Lindoln a si-
gne la loi abolissart 1'escla-
vage.> Dans une troisieme:
> La Mai-
son Blanche est une belle ha-
bitation, aux proportions har-
monieuses. Elle a grand air,
et je ne pense pas qu'une per-
sonne la contemplant du de-
hors ou y vivant rest insen-
sible a la voix du passe et au
rappel de toutes les nobles
choses qui se sont accom-
plies li.
C'est un veritable travail
que de tenir convenablement
une maison d'une vingtaine de
personnel, et :de telle fagon
que tout so fasse sans heurt.
Mais, lorsqu'on parvient a ce
resultat, on y gagne un intC-
rieur eonfortable et agreable.
Je crois pouvoir dire que c'est
ce que nous avons actuelle-
ment r6alisd a la Maison Blan.
ohs..


LE BONHEURPOUR
... TOU S :::. : .
J'ai toujours. pens6e qu'une
Sfamille *tie pouvait- ,fre6 heu-
: reuse si les personnes de son
~~.. .. [ .. .: .- .. .: ..... : ...: .. : .. .


i


En soirW e anylalse, d :15 ht
The most talked-about actress.
in America
Katharine Hepburn


in the personal story of a
millions daugthers
(UCHRISTOPHER STRONG
...She tried to satisfy De-
ilre with speed and thrills
andl danger. .
...while savage fires within
her commanded love and mo-
therhod ...


She Drove to beat the dev
Shilt the devil won!
IE I)J, 9 NO.VEMBRE
En snoiree, 6 8:15 heures:
FI.,LR(.) IELLI,,


dans


(^une production des


d .e t r..constltu.&. ...: a. G, b ...... O. *. .. M .:., W. oA.
DIMAN E NOW .Dub ..e.


GEOERGES MILTONEntr"e 244 Rlaon 4 Logs tO
(B.oubo ...... .-..



.JtJSSQUIL '"BUjJec AIrnk Simon Girar4d^
............ ..........:.. .-.... ... . .: .:. .: :. .. .:.- .:- ...



ne cascade de mot irr& ...1.... ......ntro 00
r ..- .: . ..... . .... ..... .. ."... ::.: i:^
:.. ........::i..:.:: : : ... ... .'. ......:_ :. : .. ..






Ssistibles, situations impr& i i i:...;
vues de s n.s exquises, d.. irs. ....:....:..:.. ddi.: ..:
spiritual .......vifs et leger...... La belle..prette.. pr .
..:: .Bo.ubouI da ns sa m e.i.. .................. SU. LA : :. ..... ... ..
S^ :l:e u r e: ci n :: :: ::* : ': .i m, :: i:: : : : ^ ...................................... : : i. = ..... .......... .. : ... ..... .. ..








DIMANCHE, 12 NOV. Alice Tissot, Nicolas Rimaky ePaultte
En soiree, 4 6 et 49 heures: Entree 1$00 Bat ZA*)
S. .e film qui touch .. au ..
som m...... ..ets du terrible ... : .: ^^ _^ .....::: .....:
Dr, Jekyll ai M or. H:ude : :: :. -1- W 'm'.I i.....
( n fim Paramount) : : : : :
.vec Frederic March -
Madam Hopkins : :: : :: :
Rose Hobart


il1


films P. A. D.)
realisation de Jn-Paul Paulin
avec Raymond Roulleau,
Armand BourConstant Renmy
et Alice Field
...un drame d'amour...
...e chef d'oeuvre d'Henry
Bataille...
. .Un des films le? plus saisis-
stnts et des plus passion-
nants qu'i] nous ait 6et donned
dle voir depuis bien long-
temps, ..
VENDREDI,10 NOV.
En soiree populaire. 8:5M hs.
MEG LEMONIER
du Thidtre des Rouff es
Parisiens
et Henry Garat dans
( (un film Paramount)
avec M1arcelle Praince,
Robert AArnoux, Jean Worms
Adapoe par Benno Vign.y
R6alise par
Alexandre Korda
...une amusante comedie
moderne, don't les heros se
W-


Realisation de
Rouben Mamoulian
d'aprbs l'ceuvrc c61ebre
R, L. Stevenson


..en plein domain de la
fantasmagorie...


,.une situation angoissan-
te qui fera fremir les plus
sceptiques...
...le Docteur Jeky] et Mon- I
sieur Hyde. Un Otre bon et
beau, un personnage cruel etI
hideux, dans un meme hom-
me. La metempsychose? Une
second vie?...


S Reparez ves machines
ecrire, cdaculer
Phonograplhs,wtsh registers
Chez Rodolphe MICHEL.
: peialiste On la matiure
18 ann&es d'experienet
Service accelere
412 Rue Pave. Til. ?A97




l Toul Oaintes Voissement's
es plus fort OutRIs on a ours
GOUTTES SAP
Nolice gratuite sa- dmandc lu d f.:larc
FkumadeSUCH. k hORT-AU-PRINCK
Lmthm.4L4FARGE 8O.BL.ATgo.PARIC
lklv


4!L, Iue n0ne







La Loterie Nat tonale e


Une institution hautement humanity

se propose d'aider.
Une chance de bien',tre offerte aun hoi

Employes, fonctionnaires, ouvriers

gens-de maions domestiques sans s


Al
Al
4'..
.4


p l tMt lt~ t^ ^ ... .d' ." .B . ...

Aide conserved k1

salubrite de votre inmtdren

La sale est dangereuse I Ellk Mcotient des iXaEIat'
qui menacent la sant6 de votre famillo. I i
done prudent d'acdeter toujours le Savon CrI, 1
Marigold. Sa mousse abondate purifie, e -n nena
temps qu'ellc nettole. Pntrafnt dan tous lt oMi
oI la salet6 se cwche, la mousse du Saon C:rblic
Marigold aide conserver la salubritt absolue diva I
m" 'on o ::

.. .. .'4 '


r. ...*^{.^*i
** -".&^
;-_ -\- .:;.1.:;Kft,
^. ..v ..;.^S"
:. ..: ::;^
;*;- -^
...... .*pr''-v
Vf--- -^*VVV


SAN CAIC......



AM t j "W
H t ,ft ,,.. .a r*., U ^ Aa ." .":'w.'a,
LaA & S Live Aa .... ........














.. ... ... ...... ,
. ..... .. .. .











ire par la mujiipiicitp I'oettfVl li


owes de routes condItions de to

arbsans, sala.ri6s.d toe
S. ... ........i.'

ever leur budetovena
,
..... ..o-ve??"an I


gourdes,. peuvent garner G. dea mile.
a.trons de commerce, .efs. dinaustrie, parez an usuffisauces des ent..... pa
qm,, q y un labere du so.nd.. d, c eapc. n :-., :.:.::- 1.....; ;.:7:..: i*..::..::i:re::.s.. :

tuaht4, Journajites, DOT J' FPK IPLI DE TESQIDAR
vqui su s R r i e .....: :j ........
.. ... .. ..
t u. a .. a ,......--........... .. ....... .......... ................. ."

. ..R*" '*.*" -.*".-.'. : .... ... ... . .. '". ... ..- ".. ...' 9 .t ... .". e" .. .. ; ".. ...... ...... *.;.. .. " . ... ..' .:... ......


:- *.;.! ; ". .- .*, :.,

. ... ... ... : :
.. ... .... ...... ... .... .
.... .. .. ... ..... .... ......
.... .. ..........


4


ril


I


i


L,A L~~I











.. ........ :
c..t : ] .. ...................... .. "A : :
...... . ... .. E -....:-.,.... ... -.V ... .-........... .
.e .. '.! i ..... ........... ...- :. : .. ..-. .........- .: F.. :.. t.-e i:
^ .... =:. .: :. .... ...... .... ..... .. .. .......... ... ... . .. ........ .. j. ^|. ,
S....... ..... .. ... .. .. ..... I N. :'



:ceptioyna pour s : .ge : .k lere i geveatcai.k sd r e'ts W n.
....n ............ (l ir ."f ".. ....... I ........ ....... ..... ... ..



.... ya ie uXi. d i.am.n t : ..p.: i. p.Ie.. ........... .n

L A-ts. m d.t .. i i c o u te...... ..
.... ... ..... .. .. : ........ ... .... ......... n.. . .. :- ." :. .:: : .





IS Dt LA MAISON Confection dk i cen er Steamar ptzFtin I
serians or N d 18 ca ra ancr conmmande. r 1 pa i jor dire-tement pou r : ::r
.ee to. .nw 4 .rk.: pr n. ant :-:-i.t,
i ....i .e....... .ar .](* i aih... e '.' i f ....... ... ... ,, ,, ^ .. .- .'. . .... d != -







... .. C d....a ........ .... q ..it :o
.....i........ind......trite. ..-.-.. ... .-...-.... .-nt. ..-..





L a. t. .t-- Lin vantage an- &-.-.....t.....---. ::: i
|tO... l.es It ui1 :. ;e 7I rcw e apt ... p93. ... I p U (A.lQ. A N STEAM$U#P
C i .. .tit r.ecte I ent .C .:.U. M d, I e I. 3 S p .. ... M : = .t.m. NY: [. -:
A.11 IL e y... .. P u i .. ge .... .., to pt..c rnbr tr... 1933ercz ...n i..gne ( ..om.I.. a
.. 10 -t..-i V t--. I. oi. t tU.. :i i-. 1 2 $ ,)t ... . A v o ue serv ir, ay.an t ... 6 p.M.. Z ?
.uSen: bre ...l, et \ -,,o jj ........ :-! u:siae, .L...:::. de return des ::Port
-P:ve 13 LSP 0 ia B 7 n anque .....t..aeur rmJ.tOMUA*
S Es& Nameit. 1Ieu. AIIAIS A. ..3 r. g o. 33 ad.. Kingstonr.. et ate0ttndui Por
seadestn ur dauPrinee e9 Novembre 19..
Pp ..Alk"T .. ... ""AU.CE n.. "n ute i. mme jcur pou
... ..... ...n..... ... ........e..n





















SS. Cristobat, Ie $ Nov. 11. 4e 13 Nov. 1933 en du commerce en general et
S... ...Buena e tur .... 14 Nov. I1 0 ........Nov. 933 d s ams clien d l
S.SAncon, Ie 21 Nov. d1 e 26 Nov. .. p.rimerie ..Nou-e en arti
8. Guaquil, 28 Nov. 198, Ie 4 Dec.. 133 t. g|m. patents .1 culher que Moinsieur Klibe
rA l A.T.T T.. ... ...... Delbeau est seul char.g6 de l


It I-L I ti C etAi;f~


L E a L


Jas C. CVani Reed.
Agent G'nCral,


6;
amis de S~
a thtLA4EcJf dff Sy jh S3 ff ^


aarss


I,.


.. .. .





...............
... . .
t
I
. ... .
I .
















'......... i.....


... .............
...............
. .
. .
a
... .. .. ..
...
.. ..
. .
...











/./..,.. /


f ... .


dite Imprimerie.......
En foi de quoi, nous don-
nons avis a qui de droit.
Port-au-Prince, le 3 Novemn-
bre 1933.


COLLEGE
: SIMON AH1),71.il

... Elablisement
naseignem.rnt Pri;maire
.. et Secondaire
:.. Magn g. .No. lit
:. Pc"it-Four)
T--- lephone: 297

'].Coll.gc 5!:i i John"l;a ,
^tles sueC,2;U: nsoftici-,l. s -ont cnna -:,


t::h n des ,.
lires les in'.
lICapitale. .-v
oprofessetn+ (-C
Nt remnettre u i'
Or de noe .
kla reussiu


iI1SSC18CII


Le proprietaire,


'::tIQflflQLfl
'-.4
IL..


I


erqu(i n'entet2l lpa,
ciullturL litteraire:e


dwll..
I ~ '~~ 1:i'Vojl~t.


.; )u I 's
i dr, S hI:( ,re. a. m.


S r T 1 r


-z'Allow


Joachim DUGUE.


- .A~s' -


pa r-


LUNETTES


&LVL C. SOLOMON.
& I A.. 1. O. i,,Londres
avan. Con- bureau principal


: ; r. I -, :iarour Street., Kingston
c in crt ';., vsi>A. P'or au-, rlinee.
mrn)etent, il Ca--Titien et onaives
cuvre\ po\ur p iGir du l Noveibre cou-u
ux l.:ert.: ranti t pendant (.u 4 semaines
,dan. l f"I:. un assort iment complete
.1 ,ii- k i t ir^tr ro.'nv.riablns pour'


. College ion^ toaliv r
fbin6 les mneirlliles me-
d':..ensoigmet ttTne
aueune, brinche do'
't. intellectuelle. Ses
S.:.eront des typas ar-


J AV .I.-7 I CL kA
ni'inp,,rte quel sy.Meme.
PoI* pXus amples.reneiigne-
-ents" Qua-nt- *au-x dates, s'a-
&eSe. P la Imaison Franck
Y MARTIN, Grand' Rue,
iPort-au-Prince.


ligament prepares pour)
.$ratique t pour poured ~ .. '
S.ide-aux lesusl1c- I.. K RTEENTS
.lhumanit&. S'il ne for- TT. et MA-1e. Tr..an Adrien
S .de businessmen, rat s et- ileur fils Graird les autres
A tde.o ue intellectual, oareuts et. I'ur 1 i. emer-
6nne pas non plus do ci. t ben ,nc&rent les R.-
urs, de ces ideolcgues i svTnds Peres dn St. Esprit,
ies d'action. leshis Ade.Port-au-Prince, du
ide instruction et un Ga .du Borwgpe. de St. Mare,
t: Qtl est ce qi'll in- 'du tLia d Potit GoAve, de
t ces homes de de- I. Grande Rivi re ui leur ont
Yous Ie charge, fa- t..mcigrne leur .recieuse sym-
^depreparer pour Ia na- thie 1'occasion de I a ort
S e.:de la vie. Un en- de laur regretted fi. s petit-fs,
classcue irrpro- fr re: t even -Yvon Adrien
e une dose suffi- dit D.dy, et les priest de rece-
saired'ailleurs, de voir J'expression de leur pro-
.iSe.ntifique; un en- fonde gratitude..
.in.moderne a base :::Port-au-Prince, 11/3. .


VAPEURlS


Medea
Oranje Nassau
Flora
Astrea
Stuyvesant


JAiHALs;l


DEPART DE NEW-YORK


DATES


20 Octobre
27 Octobre
3 Novembre
10 Novembre
17 Novembre


Arrivee & Port-au.Prince


26 Octobre
1 Novembre
9 Novembre
16 Nc vembre
22 Novembre


DEPART DB-. NEW-YORK POUR--TOUUS-LES-PORTY HA-ITIENS


A o r
Luna


27 Octobre
17 Novembre


DEPART POUR NEW-YORK


Stuyvesant
Cottica
Van Rensselaer


Orion
Deucali-'n
Un Va'.3ur


8 Novembre
D9 Novembre
20 Decembre


DEPART DE L'EUROPE
de Hambourg d'Amsterdam
30 Septembre 4 Oct.
14 Octobre 18 Oct.
28 Octobre ... INov.


Arrive 4 rort-au-Prince
28 Octobre
10 Novembre
24 Novembre


DEPART POKi L'EUROPi


Ottaque semaiie n ;apevr pour 1'Earope.


*. r


T*i phone au No. M55.


C. F. M ADSEN.
Agent local.


. . . . . ...
S.:.. ........... ........... .... .
i-. . .' .. ............. ..
............... ....... .... . ....:......v... :. .. .. ..."" ""...........
.. ....... .. .. .... .. .. .. ..
4.~
;....... ... .
; .... .. .. .. ... .7 ........ .. .... .. . ....
.,. .. ..... .......... ........... .. .. .. .. .. .. .. ...
-- .:- .. '. .
.. ... .. ........ ........... ....... .. .... ... ... . .. .. .
.... ....... ..
'............... .. ................. ........... ... ......
.m.. .... ..... .... ...
........................... ..
.. ....... ...................
................................................. .......
... ... .. .. .... .. .. ...... ......... .. . . . . . ...... ... .... -
... ... .. .... .. .. .. .... ... . . . ......... ...... .... ..... ........
..: ... ... ... .... .. ... .. ..
... .. .. ---- W .; OF
F ,tA 1 : @ l i.{l& ;p- :t .:tt ... : : : i ....... ." .....: ...... .. ... ....... ...: ...... ................ ....: ..'.. ..:....:.: '...
PAY .: .. -. .. : ...... ... .. ............: ... ..._.
V .. .... ...


-" YAAAIfl


--C>..


f- .:


t


(*
(


. . . .


aabonner


c esit la seule'fa on po-ur no~us


$e10 0


Ilt~FI














4. *': ?; : *i. ': : :an fu re: *ti tr s t tt :: '\
... ........::::; : 1 : :: ::::: ::











;. ""ait barman a...........vant ....
........ re... m ari e tait entrain .: ::......... .........





:sedouer goureasen-ent l .
:: cocktails .:qu'on faisait passer. : ::: ::".. :"
: :;dans de large gobelets en. :
tain. Le President 'IHaaiti
tait train d macher un .......
. gare entire ses levres,: tan-.
dis qu'il tenit in verr.e .do




:trtAmiricain, un bon vieux L
S igue qui avant de venir an
:Haiti, avait et6 attach a A m
bassade de Pans p endant .i
longtemps qu'il parlait IAns-
glais avecuti accent fran<;ais,
circulait en brin-de-.iug par-
mi les invites. Son chapeau


claque en soie T scus
un bras, il distribuiit odes poi-
gnees de main avec tune exhiu -
berance democrat iqe,. quandt
il se coiffa Ie highball se rI.
pandit sur son visage en ondee


.. ...... ................. ---
.... .......

01
.. .... ... .....
....................
.. .... .. ... .... .. ..


... .. ..... .. .. ... ...


'ordonnance par excellence .
a suivre au coucher du solely

Au coucher du soleil ures une journae dej
travail assidu ou d'exercice violent, E'dlonr
nance la 's retraichissante est un grand
verre de 'h.tre liot Hoe Whiisky -A Feau de
s.la fr pI 1'
I.e Whtec iIor*'e WIxisky stpprimnc a fatigue
et restttc toe ('cnergie languissante. Ses qual-
si rt'larrices et.sa valeur dir'estive sont
bien conw ics des sportsmen dans son pays
d'origiie ainsi qu'i\ l'ctrang.r.


:. .. :div:;'ra i d. r ........



.. .........olle.t knf I -.










-ap.i....111...
................. ........ ...... ............. .. .... . . ... ........ : ; :'
. .. ... .. .... : :. : : : : . .. ...-..... ....Y ::. .... ....
... ..... .. ....... ........... : .... .. ... .. . .












Sia
-... ........ .. .. . ... .. ..... .. ..


come au cinema.
Un certain ofticier


pulaire de notre Man ne qui
n' avait pas e[6 invite i ce (li-
ner, ecrivit une lettre denon-
ant cete te fe coIlnne umli a f-
faire honteuso. a Iccoatgnle


de coups de canon qui nvalunt
jete I'emoi sur tote ltia vil"e
Le Departement. d'Etat en vo-
ya Ia lettre au GnC6 ra WaIjIIr
qui avait d.eji qouitte Haiti et
se trouvait en sCe-vice au:x i-
tats-Unis. 11 deelara qu'il a-
vait ete hotel d'honneur d'un
diner offert par la Gendarme-
rie.
La plainte me ful soumi-e
et des explications me furent
demandees: Mon bon aiM le
President d'Haiti tei'ivit au
Gouvernenment Americ'in r-w
]a Gendarmnerie etit ai: s<,
ordies., que Je diner avat et6
donned sou'S, son ptatrontg'e et
qu'il etait seul responsable de1
tout. Le Departement (.'tat
croyait m'avcoir attrape, mais
il s'etait tvomLe1.


Laisse les dents -blanches
*... lhaleine parfumde
DE brillantee dents blarches, ,,
S une haleine parfumte... le
charme inestimable d'une jolie
femme !
Le Colgate nettoie lesderfts par-
faitement--chaque fissure.chaque
crevasse. ii les embellit parce
qu'il content la meme poudre de
polissage que les dentistes em-
ploicnt. La saveur du Colgate est
dlicieusement ra-
fralchissante-- elle
laisse la boche
pure et parfum6e.


Achetez en un
tube aujourd'hui.
Employe'z le
Colgate soir et
rMatin, fidtlement,
pendant 5 jours.
Voyes ensuite la
beauty nouvelle dce
. vos dents! .
.! ^ t.-. .*'* ''*-


La Mauvaise
Haleine.
est souvent casn
par dtn- Pjrceitts
de nourninr r.en
dcotnrepossion qu
so logint antrr I&A
dento VColgate
renALts a Aot at
F (*.. <
( .


- -' ,...


S. . .. ..... -.-"


LEnbo 8&..s.dtetf. i .

61 .o.mi
.i d .or .... ..U.G.


prcsente
Le Nouveau Mod&le de Refrigerateur electrique fabriqud par la




pour ceux qui desirent un apparel luxueux, moderate, perrfectionne dans iou
feux (S 282.00 seulement)
c'es lIe ,qd il


. .


Sx pr10 onn nt
wvec ae 10 nouveaux perfec'tonnements


' Garantie Officielle de 4 annees centre toute imnerfer-
lion de l'appar.1l.
"Nouvelle ttte ) d'unc beaute frappante don!
le moteur, completement silencieux. est sceItS et a l'abri
de la poussier&.
Nouveau v.Cabinet) tout en acier erdiiremr.nt recouvert
de porelaine tant a l'inferiour qu'd texttMeur, ce qiti
lui don'me une solidity pour plusieurs annies.
, Nouvetasysteme de firoirs pouvant Otre aisement tires
au dehors a Iaide du doigi et disposes de maniere a lamis
ser plus d'espace a l'intrier de fappareil.
Nouvelle Chambre de rif.rigeration tout en acw rneas
sable et a 'abri de la rauille.- Donnant une refrigera-
tion plus rapid Complbtement sain, ne digageant au
cune odeur disagrdable et facilement lavable.
Y ContrOle automatique de temperature donnant exaclei
meant le degr d'e refrigeration des&iri, sans interruption.
Selairage automatique a l'intirieur dks que la peril ae
trouve ouverte.
" Une petite ptdale sert & l'ouverture en y pressant le
gerement le pied lorsque les mains snt embarrassees.
SNouvelle porte C charnieresdemi-cachies te pouvant se


. . .. ..... ....... : s








S. .. .. .......- <







. .. .... .... ; ;s


6,rd F


ternir. Hermeuitiquement fermee, la perte peut souvrir & .......:... ..:
aide du petit doigt.
Enfin avec touts ces perfectionnements, I'appareil est li-
vre avee un quipement comrplet: jolies bouteilles pla-
-, ..........
teau en mail &' salade panierf'& eufs etin jeu coma
Piet de plateaux en -zrrr "ine beauty incomparable.
Il h fl .ie L ................








---- ":. .- .. :.'
. . . ..






... : ... .:.. ,









. ... ..... ... ....... .. .... .... ... ... .... ........ ... . T . .. "


110 j)-


- -- W- AL .f ..j


Ws m


..... ... ......


.............





. .. ........ .
.... ......
. ... .. .....
...... .....


t
i
E


1.
'


- 0


"m, .


.. .. .. ........... .


Nth,


,,/'""


......... ..
.d .. .......
..... .. .. .


WHISKY~b~P