<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01990
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 4, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01990

Full Text











",-. "',, i .M) 'i -j ag ia ^ i. l*r, >-, .- --. @ ... .... .... : .. ........: : .. : : : :! : : : : :* : : : .!: .:: .: .: '* \ :' .. : :. .: .?' :.' :'
SAM I I : N O:" : : : :" N
_ _..I....___
71.............
....Z ..:. 7. v :. -: v-..-.. ....-..... .. ... .. .. .. ... ... .. .............. . I i i i. .
.. ......................._c iS i i ii Z _L L 2 ....I- ., !


AURONSWNOUS, OU PAS CELA NE VA PAS -C A N V LA VISITEDL D

jioU u .....j... .UN. NdUVRU AU LTf .:: : .::.E : MADAME ARMOJUK

aaviofli reason : PRESIDENT DU SENATE A JUAQUIMOVE ENII ^

S''.V ::: : ** :La querefle des anciens e .. : PRISON 1.1
:,. ..- W. .e v g edi.t u de des modernes, des jeu.nes. et: :::: :.::: ..... ...... .- -... .
Commenant, la se ne Une vague d'incertitude de- des vieux est a 'ordre du......
rtire, les rumteurs relati- ferle sur la politique. jour au Lyee Nord Alexis a
San cabtloramme que des I1 y aura une sessions l6gis- J6rmie : : :Madame :Norman Armur
giants cubulns auraient lative. Cela est certain. Mais Le persohnetl de cet ftablis- est allie en prison vAr: :M. -:
eau Gouvernenment Ilai- quand les Chambres seront-el- segment est:d ivise en deux Juaquimove. Common ette vi-
.:. suet d es exits dormi. les convoquees a l'extraordi- camps. D'un: cot, es: an sit smblay con
uts, nous dsns : xPuis. naire? Person nepeut le dire, ciens professeurs qui mili- versations, nous :avons dlirec- g
rla presence de ces exiles, exactement. On done d'abrd tent dans t'enseignement de- tement demnde. :i : Mmne :Ar- t
foaveu mme du Dtparte- une date. On rectifie le Ilende- puis vingt ans; de l'autre, le mource qui en 6tait. TrOS eton i(
p. de l'in.f rieur, contiitue Inain; puis encore d'autres, Directeur r6cemment installed n6e de ce qu'on ait pu trou- e
S ibilite per.nanente, sans qu'il paraisse qu'on soit et les jeunes professeurs. is ver a y 'edire, Mme. Armour .
j-n de troubles, du mdits renseigne meme dans les sphe aneiens declarent que M. Lar- ncts a franchement explique d
:f.enl,8 qued interest avof- res gouvernementale. -, ge, originaire de Jaemel, est qu'etant d'origine russe et sa- 1.
tic les retenir chez nous Nous tr6buchons, dans la trop jeune pour diriger le Ly- chant qu'un compatriote e- d
'a.re leur grt? Laisons-les nuit... des dates. Pendant que cee et qu'ati surplus un tel tait malade en prison ,- e t,
partir1n l'Executif est en train de re- honneur revenait de droit. mis de cote toute question do- 1..
Sri....nement was sem- tflIhir sur le moment le plus I'un d'entre eux. Le jeune et pinion po.niqu., I'ur ic...
.t. logIque. Mal notre opportune de reunir les repr- competent drecteur reproche, plir un acte humanitare en al- l:
lent confrere ( Haiti- sentants du people en vue d'e- a son tour a4zx ancient, leurs tant prendre de -es nouveli.. s d
Spt troura a retire. xa miner les contracts et autres method d-esuete d'enseigne- en s'intressant surtout a la s
p element. Iprojets qu'il devra soumettre ment, cause immediatee de l'a- situation du ills de M. Jua- a
-": xxx aux deliberations du Corps baissement du niveau des 6tu- quimove, un gosse d douze v
W comment, nous rtorqua-t- Legislatif, les senateurs, du des a Jer6mie. ans.- Et c'est tout, nous dit e
izfbtsser partir des individus moins certain senateurs sont Jeunes et vieux se trouvent Mme. Armour.- n
sont entrees en Haiti sans en train, repete-t-on, de con- ainsi a couteu tir6 depuis la I1 est certainement de tries
pa:eport, et & qui leur lkga- sid6rer s'il ne serait pas re- rentr&e d'Octobre au Lycee mauvais gofit d'interpreoer
lion refuse les pikees ntces- glementaire et constitution- Nord Alexig Apres un pre- un geste si noble, qui est tout n
msires pour que le Dkparte- nel d'61ire un nouveau presi- mier incident entire M. Large simplement un eri du ceur et p
en! idetl'nterieur leur en de- dent pour la session extraor- et M. Cl6ri# Laforest, voici une oeuvre de chanite.
hmre un? Oi est le mogen de dinaire. qu'il s'en product un second I
itlaisser s'en aller? Ceux La meme incertitude r -gne entire M. Large et M. Jean-
oi veulent partir n'ont qu'd dans les spheres s6natoriales. Joseph Vilaire, qui d6misnsion
fmabarquer clandestinement, Y aura--I elections, n'y en au ne en faisant.laquer les por- DES TRA VA UX URGENTS (
.mme Valentin Tejada, ot ra--il pas? Enigme !.. tes. .
.ant d'autres.i En attendant les jurists Ncus esperons que le Mi- Les dernieres pluies out
: Puisnotre confrere ajouta: du Grand Corps -tous les s4- nistre Vaugues mettra bon or- presque complitement d6truit I
:Silesttudiants cubains s'in- nateurs le sont ou a peu pres dre a tout et que son Departe- les travaux de drainage fails
itressent tellement aux exiles -- sont -penches sur les texes ment ordonnera une enquete clans le environs de Bon-Re- (
inicains, is Wn'nt qu'a en- constitutionnels afin d'essa- sur ces incidents regrettable. pos et Hatte Latham, et Ion
a ^er un bateau sur nos rives yer de live entire leurs lig es. est unanime a attribuer a cet i
fe recueillir tous ensembles. Pourtant il nous semble -. .. -- -------- etat de chose l'epid6uem' de j
.. Nous ne pumes rpondre que le articlesarticles des regle- LE BAL DE BELLE VUE ivre paludeenne qui s6vit
ett argumentation que par ments du Senat au4ant que CE SOIR dans la region.-- Cest urgent,
ue virite de La Palisse: aLe ceux de la charter de la Nation Comme le Service National i
Paen de les laisser partir, devraient etre rediges de fa- C'est ce soir que le Cercle d'Hygi.ne s'interesse t la san-
i- et de ne pas les empecher on a ne pas peter a 6quivo- Bellevue done son bal men- t de nos populations rura-
ipartir. Et nous diseons t que. sue!. Le smoking blanc est a les, ncus nous faisons le de-
Sle Gouvernement, ou du ( C'est cela qui est la logique. I 'ordre du jour. Le coup d'ceil voir d'attirer, d'une faon spe
a:ms le Ministre Leseot, ne Mais cette tcgique la, nos ju- sera done charmant sans ou- ciale, I'attention du distingi
t-amit etre embarrassed par ristes F'ont, parait-il, tou- blier que tout est mis en neu- Directeur Rulx L6on sur Ia n6
fqisesption de passport, qu'il jours mdccnnue. vre pour que les invites pas- cessite d'encaisser, au moyen
l it certainement une voe L'opinion publique est an-. sent des instants agreables et de barrage, les canaux don't
i::vre pour turner la dif- xieunse de savoir si on aura confortables. les eaux croupissantes se re-
Ide, en supposant qu'elle ou pas un nouveau president I pandent sur plusieurs habi-
St&dt. du Senat. il d"--- atd- 1 stations, ntre Hatte Lathan et
xxx du t d LE MONDE Bon Repos.
Voi.- que le Ministre Les- -- l 11 y a de cela quelques an-
:senta nous donner reason, NOTRE CONSUL A PARIS Nous avons 6t6 infiniment e M Jowe v .. av.,-
Se.ane declaration public LEON DEFLY REMPLACE heureux de recevoir le faire- la creation de la Mission Scien


^ panrnotre meme confrere I DEGRAFF A LJA part des fiangailles de titique Americaine, avait tait,
ournah COMMISSION DE Mlle. Bella McIntosh, dans ces memes regions, un
oi n DUpartement, dit-il PROPAGANDE fille de Mm-e. William Me travail qui donna les meil-
A~bstes lettres, est pret a Nous apprenons avec nlai- Intosh leurs resultats, au point de
run passe-port & tout sir que c'est notre ami L6on avee vue de Fhygiene. Il est cer-
I.. in qui se dctlarera Defly, Consul d'Haiti a Paris M. Henri Desre, ain qu'avec le dernier credit
Et ce passe-port sera 1qui rempace M. Degraff la fils de M. et Mme. Henri alous au S. dLH. on avi-
. sur paper libre et sans -Commission de propaganda. Desrue. sera au moyen d enray.': e
frals, absolument gn.- Jamais choix ne fut plus heu- Au charmant et distingue fet des eaux qui envahissent
si hle dominicdn reux, car M. Defly non seule- couple, le < rn'avoir pas les moyens ment a d'excelentes relations haite le parfait bonheur. Ce n'est d'ailleurs pas au-
iper les G. 15.00 de tim- a Paris, mais il a le don de dessus de la bonne volonte du
I iust par la lo.VJ plaire et de charmer. r' Service National d'Hygiene.
inIstre de I'lntirieur, Nos plus sinceres felicita- DECES
5 'l Voulait rtpondrea tions. :- ....
dest allegations de no- Est d66d4e ce martin a 11 PRESTATION DE
..re, ajoute que la A heures 1, SERMENT
e que e Gouverne- COURS DES CHANGES Mle. Prima Jn-Jacqw
C puisse talrer, e'est La Banqe vend aujour- ag4e de 17 ans La semaine derninre, ont
lteaa. de nationalit d'hui le dollar d 16.10. La li- Les funerailles auront lieu de- pret6 serment comme avocats
Viennwe en HaifsN ire terllng est i 4.83. main apres-midi a la Cath&. du barreau de St. Marc MM.
..pour- prendre Lse ~ drale. Roland Magloire et St. Victor
pu. ar .-. k- Maison mortuaire. Rue des Jean Baptiste,: heenei6s en
e .ours h talr x Frnts-Fortsa. ect6 de an- r: :t de Ia deribere promo.
Irc h .erclwt refuge en respeBdm-. :c':nne Cathddale.; :ti:n.
i;:.. ..... l.. ..rat t Nos: condoleancesax: pa Be beaux discourse s ont 6t
...IS :::: :::-: ,:: :::: : : S: l 4 de, Ns, ee4ndA doin pvoauvilie pn onebas iai: chacune des deux
wons: ewe, pi Ar: -in, i atide i genre ::ment i Mnei: Yve.e lAio Jn: e:r:ni es, an ,
.ide. .e.i ..e .i attrbltt ao- Ja-eques, sa ere ..N us adroons o nos me7.
4u G armfrt lsuts compliments et no plus
4 e . .. . .......... . .. ... . .. .. .
q'f 0l 1.7 an j f4 crux Ints S do.. m.... sincUres vaux de sueces aux J
... r t m p .... .n#. .......... weau.x voeavt. .


Iggggggg~ ~8~


men Iet, l fai t un deimi toum t
ia ourne a son appareilt Les
oboservateurs dient.-4es unti
queI la position etait bonne, k.s
autre, qu l" rencontra un sou-
rih-, ou p!utot un regard, qui
S 1 y neoruraeait pas...
xx
Droii i.u cw.r.- Madam3
i o":, ri. ;:tingue fille uu
i 6'idunt T.rujik.k, a eu un l
0n.-00 ton ,." ,e qui nous Cs-
auide droit au ecaur. Elle por-
tait avec eegance aut'our ae
son cou un superb,- foulard.
rouge et bieu, symbol de la
Patrie halticnne. Une autre
dame dominicaine, don't nous
n'avons pu trouver le nom, a-
vait eu la meme pensee.
A ces deux distinguees per-
sonnages ne devons nous pas
un geste da respectueuse gra-
itude e:t de felicitaticns?...
ii est vrai quo Ife temmo a -s eu-
les: savent parlorr au: cmur!--

LInstitu :Tppnnhanr
: :-n.e.. .. . . ..i.
: :J:itt.....o.t.......


.. .:. .. .- .. . ...... : .


P +L~1~\~'~;~L~3kb~g~~ '~h~&6~18~C~~~t~3~~


SPTITS 4FA1S::::.....
f ii ..... ... ....... .
: .: : : ..... ... :-- :: : 7 :: : ::: : : :::::::::: ::::::::


Coup de Saxopftwtne........
ise ie LaxaVYo) est tte -
t,: little en b il uLt htsEV
Sul. a :i'honneur pi:: squezt~
lHe & leva t chane t -nd to
)eum pour les (hes d dtat
es deux Rt6 publiques Saur,.
ieW coremoni es i:htuzrg tW
emnandent do la mu.siqu es::.:-:
. a .1 l .... 0 .. .
h armol) mn s t : L. ... *:I:,L
o ptuut : e,: 1)rila :nt :i-
.ur albse ce.: :I f lailtf tout:
S -nirme parer au coup Un
axophc nist, etait lt. E c est
,u son .du. saxophone :qU .s a.
ancient les deux Chefs ('Ett,
t que se poursutivent les cere-
:onies icigieuses! ::: ::::::
X X X ..........
xxx ....... I ..
Panent.- Le Ministre PI&
Lipotentiaire Lecorps esti iunI
parfait home du monde,
;enueman accompi. : I.. e
)rouva, d'ailleurs. On le vit,
ion sans quelque ftonenment,
Lu beau milieu dui Banquet, I
)uanaminthe, se lever de sa
place et appotter un morceau
de pain au President Trujil-
o. Etait ce que Ie Pr6sident
Trujillo manquait de pain et
u-3 le gargon de service avait
)ublie de sen apercevoir? Ou
)ien serait-ce tne coutume di-
plomatique de la Republique
voisine de passer, en signe de
communion complete, le pain
a un Chef d'Etat? Autrefois
on y ajoutait du sel. Plus que
jamaLs aujourd'huj on n'y a-
jtutera pas le poivre...
xxx
<(Juste i temps.- Devant
la Douane de Ouanamninthe,
tu.ndil- q(e le photograph hai
tien Justin uste prenait la
photo des deux Presidents, ii
crut bon, pour la r6gularit6
des traits de toucher legere-
mint le Pdt. Vincent afin ic
ie mettre en position. II vou-
lut en faire autant de son coi-
lkguce1. s azvaince. Brusquc-












n:su. :9: d const wtar e": : : d" -: :F.l"-.x i-. .. : gr.' ": .: :3:"...": ." .'. : ... .. "".::-"...,::'.:.:'.:.J.--
ct....ien tar es et :ma pounte- ... -s.,. :s -:, E,- S,. "", :0 A"41 -' :








o4t entrepris une oeuvre: 'alK 1j Pharmael
". x :::::alt'ion d u:.. ;: .d e sp ot- .e : d u .: : : ..S carr m : : .... .. : .-:. :T .. ... .. : .:* :4.' : :. :. :. : :. : *': : .. .: :. :":
djpasse en nocivit. ... p.e t m.. Les p.r. s ...gent .n Ann.7 1" *: .....:: : f











d e.s '..' .:. : .. P' : .. : ... ... . ..... ..... : : : : .. ... : : ":: : :Cs
S..... ........... .. o u r. ............... .. ..r.u. r .....tre r ....... ...









...qu'e... le pervertit s s t nn v rg ement L'tablisementd ses ucc a sadiscipline, 1 son :......... ..: .: :,
4.V ...UCAI .. MWO.










.... voudra............. t ai.............. .......... .. .............i.thode .'en.ei nt.ent, a sa bonne et .arge or-. .. .-. .- .










la Justice et la LibertA, .^>- v,, av,^,re. CMe$t R'lplc"no". tits de 5 a 12P Cour classique ERneral, Legons. particuli-- tes la cordonaerie
..ev. e. durable die to>> les s..on f.rcn s n de,0'; pagnol. Allemand, Preparation a I'Ecole de Genie. DONNERI..MONT .
...peupl.s et a .us s tm. ps, .. n..... .. ... L tablissement ..rantit t.us ses cours et forme .des. .. :: :... ...'.
Fo A- iBtASNi dA n2 n .OtR .. .. W U .., h.. W H .m m e .. Lt A.i.n t .mp.t.nt oura ................ .. N o .. ..... .























m lieu. O n oublie (ue .o ..nt ..... .....e ......e...
............. .. .... .. ... .... ... no.m.r tr.ce . ..
la Justice et la ir ui j rduu ...











o t donn e n issuance a l N a- ................... ...... .. .............












... t i on.. ...................................................... ... ... .. .. .| ... .
est por de 1804. < .n grnu-. ..
Sdo uleur "Sdeeonstater p ede- E. ..x.r .. ................ 1 a f





















bie encore que les su oli-s rn" i Ia t VztehAeF
cires fois o Pays a pnrlhont es fabrication de
un visage e ci :s., un meil..eure. qua. ..te.










ge docent et ctrvp nble, c at I Et Livraison rapid ehl
ont raltise d lus de tine d I..UT k T p .h c mions peiints en bla.












Par consequent, a Natipn \ au-rnce et de Petiond
H.. altie nne ne p ut decsH.mmed :.....-- .. ... ..y .. .......... GLAC. IERES..... .h
.diriger e Pays conStilUat u asi- pd. ct ie inoeuact S Devenes v1tre propre Comptable en ouvrat u glai e s en acier .tpar












istoariquege, un ousid6trage a l U e11 spuquoV au$1v ['ay 1 Amipd CquEe a la Banque Na3onale de lA or 25.00 et au-deSSU- :
donta de utine psgrycndiosoiqe m\ i t au qien. Lacho'st-a-dire R epubique d Hiii blesooph avec failits de
d.pasr ams .eri.eusement pie u- a ivilisation. en ..
cee. guerres iil A i ma& ant par no- .. .. A ........... ...-9 Lea glaci.res le p
pusaar,?L.v.z-vozr:guhrent L'tblissement doitss sUes a sa discipline, a son exe a a 'I
Mv oudrait faire i fCut e.O. .Liti .I .o .r q tu. s o'hitoireel I res et les plus nconomiq
Iplu grande quapd je Havist (j. .wi. .at.let pits diirea nt," i i CREME GLACEE












ne faire hoets la. Liertt6 -al S- ., ,rni.o'e de la ae-,no. a" n irI ensi r cet n Un product notveaulg q
station sutri.tse du 5- 12, Cos ca que gn, du d, po Psme | p e c.deen rien aux meill












me du pas s inrn i i. cnire SO marques des Pays :d'E.. .
ts -onditins o de tout Prgv(',s (>, ,e g, fait di i...iSrbuoy ,r yes, Coors do Scenu-Lactylo, Cmptabiite, Anglis, Es- HY.T J

peson avenit al ust clesi tttf,- l.ca.. ,intaire. ia mu .e la So- eparatn olo d rique est offe
sPatrie. mCeps junes ndr mt. ite ;.lt, plu L cti te. une reL'e- bliss enpublic halted par 'Us.
mlieu. On oublsi.qoc et pcrw-,r dhis Ks pores, hrs duwrut, homes forts et consWients, cutp~tents et eourageux ...ii40
la Justice et a -I( I 'i. r. qu i. La chsrr -. ...... .. ...... ..t. .
)renaorde sans o app ilit mrie con- L PO T S d Pr sra a Port-au- Glace de Port-au-P e
oHistoirenne ed'Hiti s. ::u niilie tran Prince 11 Otbre, et pas er. te cett dicieuse
vre grandiose tie 1.804. 0(h*..L,. ............. U lc...
bdie encore qu eo s _l -.,-... ...-- ,. .l .s...Par
res Lois of ce Pays ,An p-w.s-t, Fabrication de g. .
u visagee i so7 Ci"i1iSYl mI'.W- metleu re qual itt. ":"
goudrct falet OIvtIl&.-( a. __ Livraison rapid% eiffe
an jt r:alis I 9 l i SOU ice I- ....mions points .en blanP..
ent dealtte Let p,"". todetesles directions dt

Pai' C'fltiiUfl itt N-t d noar [ C d au-PrinceS etde PCtion A
Haitienne no uraebt cectmrncii f P. a ,o de CI E ..
vivre quo dIaiw Ia .Justice of" raf Nous avons, toujo r
Liberty& Tout at>' mCyt'fl ,- v:",i : '.,.-,v -.. (UIi main les deniers modtl
diriger ee I-ivs (oHSttue un 7.A n;c dut e incanaeit6I Deveed votre pro're Comptable en ouvraiit nglacites en acier k. pad
sacriige, u. outrage a tII Y'Ie v )&iev an Beau, an Compte de Oi;hquD f la Banque Natirnnle de tIa or 25.00 et au-dessus, lvo
a Justice e ie 1t 1 ,' BJ" c'cst-:t-die bles avec N- A

lain s na dn6 iu re, fit er11'a Na -. .-, e -." .
ti, "..on Ihiati'IP res et les plus 600?omiqt

partie d ta Jeunesse H4t-i.- .t .- alt jq. ne c(Qtw'1ez CSUPERLAT-
ne fire chorus (ia.,s cettu' ,.axi -, o: ic, (I, i a pesto4 de cot Un product nanveau, q

oest. .e (1 ia So- on d'Ameriue est offeL
Patrie. Vs 4. p .. e' public haitien par l'Us0
encore sans doute a t.,iu 1.I I icilit. I mI)'i80 QOf- Less. POINT Sc g, vmt do Prtland, soya a Port-au- Glace de Port-au-Princee
!Histoire dPaiy' c ii >- 1 tie malisn1e tlI f Prince Ic 11 Octubre, Jf lel,., Lr ctP oassagers. tez cette dnlicieuse crmn


raient conatat. ue Ie Puple ,r. .e, ce nest sans dou- t Le ss. POINT LOL S. pa0,ti dc lourtland le 30 Septeem- vous serez convaineus.
Haitien a dojst ait ( exp-i:.- :O (..;n .ncmnne passaler bre, sera ( 'ort-au- Princ- ,6 NXoveinbre pruchain, via les Faites une agriable su
ce de totes Is fonneu (hd-< c.- 4, p', Iorel ser, V 1-aA ift#t
ce de toutes les form-WS (u : -achrunisme honteux ports tuivants: Vancou.ver, Suttl e. Oakland, Alameda, k a votre famille en a
potisme et de la dictatinu-e JpI- i:Os -;.1. ('omme pa.sent tou-. San Francisco, Los Angeles. IBalWoa, Cristobal, Puerto Co- tant de la Critme wGlae
litique et- eco.nominue e .. 'L s l f lureurs collectives, lombia, Kingston,-- prenant fi't el passagers. perlative pour le des
le bilan de tous ces essas ar- m:is il s'explique par le de- Port-au-Prince, le 7 Octobre. Tous en raffollent
fois assez prolong, pour cons sal (.i ine'ra du monde mo- ENTREPOT
tituer une experience d I,,i- d1meC. N'a-t-on pas vu une .. A. DE .IATTEIS & Co., FNI
ve ne fut que catastrophe mo- :'rand1 nation eonmme 'Alle- Nos hambres frid
rale et materielle. ut:gner avoi} recou rs aux me- Agents generaux. Lt t rZcemment mises &
Chaque page do Intre his- tI ods miovenageues d re- et peuvent recevoirn'im
toire prouve avec une eviden- dressement national qui e(ons- --...^. quell quantity de vianS
ce irrefutable que neuf f.is tit ut.t., certes, un recul consi- Droit, car le Droit, e'est la I aitss galement prepares pour poisons, de lgwmesu
sur dix le Demun de la Dicta- durable? Avons dune confian- Justice et la Liberte, c'est la a la vie pratique et pour pour- iruits etc.
ture.Tyrannique est le prIdd- ce dans I avenir; cette fievre Patrie Haitienne, car 1804 tut suivr'e les ideaux les plus 61 Public est cordiale
cess$ur ineluctable. iagrent pernicieuse que eonstitu-e cet- surtout le r6sultat glorieux vs de I'humanite. S'il ne for invit & visitorr notrN ti
provocateur le plus direct Ilu to exaltation du despotisme I d'un combat pour le Droit. me pas de businessmen, ratn & inspector nos mod.l
Demon Revolutionnaire et est du pass s'evanouira sans dou- au point de vue intellectual, glacieres et de sort
nmill fois plus n6faste, parce te bientot... non sans avoir ac- Dr. Francois Dalencour. il ne donne pas non plus de dans notre salle deveaS
que plus contraire au Progres cumule be-aucoup de ruines ces reveurs, de ces ideologues Consommerde lagia
ascensionnel. Ce serait done morales et retarded pour quel- "- ineapables d'action. fire de I'coomie.
un cercle vicieux qui deroute,- que temps encore 1'avance- COLLEGE Une solid instruction etun
rait ia Logique? Ne serait-ce nment de mallwureuse Patrie... SIMON BOLIVAR sens droit: tel est ce qu'il in- C MO
pas plutbt le jeu normal de ('Cete exaltation du despotis- culque "a ces hommes de de- COLEGEMOD _
action provoquant fatale- me du passe constitute une Elablissement main que vous le charges, fa-
ment. la reaction? Sociologi- .honte national en presence d'Enseignement Primaire miles, de preparer pour la Directear Ernst A
quement parlant, ne faut-il de l'Etrane:er qui foule notre et Secondaire dure lutte de la vie. Un en-
pas ccqnsiderer le Bolchevisme scl en maitre, en despote... Rue Magny. No. 1113 seignement classique irr6pro- T. Coll&fe Moderne, a
come un product direct et Que voulez-vous? La vie est (Petit-Four) chable, avec une dose suffT- par Ie Departement :
normal du Tsarisme? Ne faut faite de ces reculs et de ces Til6phone: 2897 sante, necessaire d'ailleurs, de traction rublique,
II pas penser quie le Bolchevis- plongeons... Travaillons a la culture scientifique; n en- es cours le lundi.
me eut Wt oun enfant moirt-n', restauration national dans Le Collge Simon Bolivar, seignement moderne a base hre prochain
?si J Tsar Nicolasn avait r- a Jusce et dans la Liberte. don't les sueces aux derniers tationnelle et qui n'enthd pa s Sa rmetsode d'ene.
ise" les reformes Iibbrales ue i La sefeiMent est le salut pour examens officials sont connus, rejeter la culture littraire: d dei:
lui avaient prudemment sug- tous, le respect de nous-me- est 1'un des etablissements tel est ce que vous done le a da
g&ires les gouvernements an-. mes, le respect des autres na- scolaires les mieux organisms Collge Simon Bolivar. ves une matr
glais et frainais qul, eux. vo- tions, et surtout le resepct.de e la Capitale. Avec un corps Le registre d'inscriptioi est. pour 4tre r iden
yaient daps le lointain Iim- 1804!.., LA enfin est 'union de professeurs ccmp4tent, fl cuvert tous les Jour'S D~. t m.oi : tekt
mnse danger qux menagait e sacree si necessaire a notre va se remettre A& Iceuvire pour tirade 8 heures a. m.::: ::es:: u d ou
monde: para Russie, : Patrie tourmentee.. former de nouveauK elements -- ... '-..." : tanme
Si notre despotisme:gouvery- Veuillez presenter mes svm dont: a r6ussite: dis'ia'vie: R rzrez mc mu gsM p
.-. entalest.dsastreux ......in .pathiues honmages-a Mi- estcertaine r *
teiour, al est encore.pIus hor- sio Patriotiue des Jeunes .C ollge ..Simon R.. ar Pho..ogrqp ,q 4: reg q.." ."
riDble, vwui'e:ixetrieur; ofi i et I assurer de tout men d6& 'a combined les nmilleures mre- :CheziRodoihe MiGULt^ :tt inI
voue notre malheureux Pays. vouem-nt a sa belle mouvre. thodes dense g ement ne .spcialste en Ia mau"4. A
et nos plus malheuriix corn- Pour voui mo: cher june n6glige aucune branches :- 13e, annkes d'e i n~.
patriots aux caricatures: les ami. je fais des vceu-x de sue- ..aetit& inellet in. ..ii ISevine ae .......
plus: desagreables qui semble- .ces dans la noble carri re Md:-4l ieon 4
. .. .. ... . .. . .. . . . . . ... .............. :...... .. .... .. ....... .. ................ ..-..-..-1 ....... ........ .... : i. : .


I






C',
*I






.if. :













end


ui~
f :-l t






























it

. .,
.' -.::





. .::::^





.... ..:..y..s. :
-..-:- :.-..-.-.:
.. ................
.....v et>" :'"."'*

. .,., ; .

s :*** !:"-:** '-*




ues,


irp
....... .......... :..




C

a, .
* :'
. ........ :A..
. ..
















.-r -" .
:..":.. .















fr.srFAT? QU'UNE PORT.. comp.int md.r4 h









S :::.: :: On repite que le's V ateurs ua n c e : u.lp .t.ine:: l:n .if
sa' g : : itent. 'est que ISouvertu. :Qo.t, t gal.. it.i... iO::
S:..:. : I re I. session est. im.minen- .a n : .. .
.... : ..... .. ... .. .. .... .'.. ... .. : .. ::








""joi r i ii c ou rt. l. t..I ." Y e t m *..w c u se g a g m : o... ..... v a .:.. ..t: B e s pf r









;iveque I'6qipemin is iel J SEt tout aussi imminent, le n'aime p a Iitlkrature mocbrnc. P kct-vous Du asutVgO uniivorel! :que -MaranneJesuls-E
...fr 'extraordinaire, danger d'une mise a pied, sans on ne I'aime pas.- C'e.t qu'ele tout, Nouveies::: :tr t
honorab Mandataires tamuoiur ni trompette, du pre- vit trop dans Ie surriel et qu'ehie | H Candide, Pamphlt Re
S.... ....sident des.. honorables... xMo

.a rU .i il est v ra i, s'es- .... .u ..... ..... .b..r.t6 ... ..- D E S P L A NS.... .E S P L.A N S .. .
-.,d e ces vi.il mt, l'onbre, parait- mon.s de syntaxe. de ambign,
fle comm un le cei vie i, un complot contre les cent etc...
eabagnoles de dollars de frais quo touche t Cependantl 1 ious revi)nt qu a Drie tMN
.. .. .... .. .... .. .. ...- .. .. ... .. .. .. 1. ..'.. ...... : .... .. .. .. ...... .






















'a voit circular en tours 11 les chooses out bien change de( (e moulin litoutrlc en rond
Set Il plus souvent, en d6- I i. prmi s. egaux o. It d6reteurs a.tirs .ou ca- : : .
..... .... ... ......N...m o.......ten iste. Seco u. t rpeu r Q u'iI s. ca. on h .oulon












p 8i t erfle n i tiatis, m t tu tio n et d e fa ire jo u e r a u fon t de larges e mtp runts (pr sque seri-c e b ai g i a dtt- Q u an ve n t e st fw nbond
"......... ... t .nocratique. .aladresse. qu'on so de..n nde .s .i.. c.mme.... ...011.t emme .n...n.d Cn.

x de recevoir cc chetif ca- i t e R e '. 'T pan o. t. rol. oin icur Te t .m an .,
Sbras ouverts et, a bo u- .'. y a d o reason el mploie le style t.. d.raph.i- p t .. :e : :. .. mi
een m r, ancer e pa ....... .... .... "' ....:vreu e activit.. i c. re .< d'un n .












Ce esazli, toutes plumes our r<<3)111 La r EL t Vous VouIO e'es pl ais, y he prendre une consnmmatiori
.en. Au vent .ea propa- C t t maugr.e-t-on sur .e mode enter Av.. .,< ..up rni... .;
le,naturelmnt... la e, gique et b.en, on va vous en P Pi do fire un petit rnd
'Pendant ce temps, les Se- ..cndd vrs rvir de plan.. t depuis Avant de fair run rn...
crtaires diEtat qui n'ont vas Id u 1 dtb lors chacun travtille son pe- I
'1airde s'en faire tres serieu- tonnent do diger les debats mais ii ahandonnera le metre. -it a de u Directeur --= -
en-du Grand Corps. .Un troisime faith do obscurity .
ment a vaquer a leurs... p tete- te-sauces: Plan plan rata- PREFERE
.....aff.......aires. n plan. fredonne-t-on sur un
Manon n'est ni plus intrepi- eloisire se pes aseur ot |tfrni par de la suIe de cervelle fu- rythme guerrier pour se don- En Haiti, les Chevr&
enimoins actif. Mais mos- s p. me...se. . nerdu cur au ventr et .ar- Pontiac. u .ik:. Cadillac ti
ovitesou bagnards ne grouil- e nM istere rt tout cla nest qu'un fouls dur i louvrage. lent Qiu'ils sd ent de Cayenne C'est done en vain que los de banali:4s1- quand ce sont le1 ions voir ce que nous allons les villes et sur les routes
d.s lIes du Diable; maris propagandistes et leurs cleres rmos dangereux; o d'abracada..... voir i la Rpubiqu, maigr6 ..ou
on elibataires: tous, au dia- s'imaginent qu'au course de la brarceso- chez les pires. Aussi Damien n'est-il plus crevasses et accidents do t
Sbouilli senior qu va ouvrr, ls Car i n'exis ps de milieu quune ruche grollante r rains et autres ennuis
leau n'a frcid nulle part, loups mangeront ls agneaux. sinon la mediocrity qI nllante, trpidante. Ces Mes Dame Nature seme ucmm{
pasmime aux yeux. Et on le Et puis, at faSt, d quel et u ne a sieurs nesesaluentplusqu'a plaisir sous les... pas des
.so trouvent les Icups et d 1ernirement, un de mes cama- sur.s. nossae s quhst "... p......

















oi.t,haque.apres-midi, exhi- a u. rde Ia mode faciste en se jcta.t, t-obilistes.
, sans soqurciller entire qu, oes ne rai.s du.monde cc e come chez les chartreuxd'u- Compliments, Charlier, r

'Brouard et surier, au Bazar II n'y a nas blen longtemps, 'mon (vir .e No. de samedi der- n fremis ante: ;< .re. lebranche, Bonat. Au mo
DroChamps de Mars, un frBae en pleie canicule, les peres nier), me demaWlait un traite du faisons un plan.> C'et tout vous ne vendez pas de la
du-h ap ..-e Mr, n fe. consauts, qui avalent alors vers-ibre. Force me fit do lu re- jues ne fntnnent pas Ia I lote, vous.
Bost me detc, ,, plein hiver. t pid cln u b ua tmed sa- pns r q.i....iatps




















-ivr-Caraibes sans doute, aiun pie nso amtif ea- qu o, 'il dnn s xesiart pcac mans marseillaise uis hiver uand mime.ntde eux mot a- que, i esiraits lancer dans cet- eel Gntil qui passe son te
Le Ministry des Relations au tebre t oi l faait e e Evidemment tout c money a drloter les clients et qui


E..t-rieures so ge ,narde... du pro ; ; connaissance ea angue et ne sait pas encore trb b en gate au point d'arriver i
twle. e edp est sans doute paradoxal des Iettres fran Titus a toujours 'air u de parlor d'hiver sous les tro- regles de la prosodie, et, au stu- sera encore Iobjet de tous ces mois conciliants.
2titet bonhomme de son ho- piques. Mais n'est-il pas tout plus, avoir des renseignements sur lans. Ce hel orchestra o e
S roain utant aussi paradoxal de penser que la musique et les arts plastiques... hecheurs faith un eu l'effet --
nne ne la encore enten- nos honorable pourraient a- Je ne saurais vous depeindre son de ia musique du Bey de Tu- .VOUVELLES
ire: tat i et vraiqu'il faith poque l'ann6e o les nuits III jount ensemble et cha lebranche & Co. deme
e dlices de a barque gou- sont M --o. s prenez e cun son petit air. Mais plus que jamais la grande
--nea.entale. En tout cas, par ces temps liber.-s avec la league, et vous re-:. t la e hoe secon- vorite des ing6nieurs const
.tsi Vaugues a cess6 de dis Ide edynamisme > et surtout de jetez la prosodie. daire. Le but et la method teurs qui so respectent, pa
iLrr, eest que la vogue est dictature utranee enatten- En effect. Seiiement, nous le viendront plus tard. Ce qu'il ne sa beauty, sa distinct
pos mantnantdant celle du proletariat qui faisons par gofit (le goft de l'epo- faut, c'est que 1'on cherche et et sa resistance a l'us;
t peutetre superflu de commencera probablementle que) et en parfaite connaissane d surtout que l'on trouve, nim- n'ont jamais ete egales.
trterau tout-Port-au-Prin jour... du Grand Soir. il nest ia chose. Aujourd'hui, come chez porte quoi d'ailleurs: ne se. xxx
.i s'amuse qu'on rencon- pas temeraire de privoir que les africains ea les asiatiques, on rait-ce que dans les houppes Si vous avez un Intrava
reLuien, ehaqu e samedi, a les press conscrts seront tres pratique, et dens tous les arts, laverdoyantes et bissanes C. A. VICTOR tois
adero deent il est, avec sages ainsi qu'i! sied i des d6formyation. Et puisque c'est Ia de< cocotiers bouriffs.e grands orchestras ambrica
..I, le opoteau mitan>>. Ii gens graves ponders et... ure qu mne actuement e Car ce beau monde, il faut et europens jouent p
id oins en moins la tete prudent. chceur des muses, pour le carmen qu'on se le dise, vent du nou- vous. Vous pouvez a votre
$,l'Ministre qui danserait PIE MENT. deo nos ro. nous pouvons dire : d- veau, de original. I faith fi- et suecessivement ecoue
n volcano. I1 valse: ses ....___,. formation rythmique. Ce que vous des sentiers batus. 1e planf opera repr6sent6e Paris
snt des bullets de sa. 1 MONSIEUR LE DUC nous repiochez nest pas autre cho- sera neuf c u ne sera pas.Et en a Berlin, un concert donn
Ni rumba ni biguine. I On a beau fire: On s d s qua deformation rythmiqe. bons rcmantiques ils ne comp- Rome ou i Londres, un
.est : est le seiui fer- pouille difficilement du vieil En ar;, tout se tient, comme vous tent pour leur trouvaille que de danse joue a New Yc
4 Z-rnest est le seul fer- I pouille difficilement du vieil tent l
11i.tifinure; a f s pas. Certes, nous nous devion -
"".prie contortions. home. Et notre mentality de vo"\. 'e su inspiration. Miami ou Cinciati...
gmstre a plut6t 1'ame... latins fait que nous n'aimons crois sur paris Mais ertesn nous nous devionl- _____ __,
e; il d6teste ces cho. vraiment que les films qui ne I de soutenir cette belle vail-
h dVousfaites bien, cher amq
!,Phies desordonnees. blessed rine choquent notre Vous.faitement u ami, lance et pour concourir aux
att S"on Excellence, i sens rtistique. prochanes apotheoses, nous
8 t podtique extr~mement difficile, je e vyons d dignes qu es
dang sa monta- MI nieur le Due est un de od
Ma Daes films. C'est une comedie n dirais mne, aint gerbes de palmes et de fleurs
films. C'est une com6 de vous blesser: inaccessible. On outes
f.lVcus demandons un parole et comment! Un chef avit pourtnt is q routes pavoisees de IC ts ga-
Sa-t-on etA deterrer d'euvre 100 o/o, qui a une in- cotra que Vs ants de Ia Loterie Nationa

I Kl Une criseso plu- true eun ns. Nullement. le Rh...
...eau fond des porte-u .. Foutre. -.je le.vois bien... h04 .- D.u2 MoanireS
.t a"fd'savoir et. fagots, Ies bran- n men a plus rea6 Mas ON NE PLAGIEPLUS... eu tgore et It po
9f.aze.urisnme quasi uni, changes portaient des feuilestat dexempl), es d,.iorable (voir tble s.at frictj s *e~
.trouvant mli 6 i a it distinguer entire tous les. J no. de samedi dernier) nt tat.: Tous les autodidaetes sont fleki dnax chose.. -w pn.
1)&rilleux du do ar porteeuilles t l m niist-. deo un.. poto.. impve, com .vme enus des ecrivains d'enver Ah .. -
Lait pan-ache .v rieh res tent lourds nalgr Paa mon (. cit). S'll ie- "donne ure et tous leJ primaires. de .(2).-n.- .ltilt Pr


:'*.. quatre t.~ ~.s.'ulair n re n d d tros se e d h ( :iX pesuet
tout tro$s s& Ft rla no nou parat .ti me on comet entnomir)! dtin Jnine (And6 M.......b
....... .......... ........ ....... . .. .. .. ^ ... .. .



os.e:i .: ".f: "p.".... .. .. "l .&. .. T.. p.u'...ic:. .( R.l O e R UW... .. :: .: :: : :
. _._. .:.~... : O .. .... : ...... ..- .... ...........


... I : 1: ....









letI












..... ...........
















.es,.....
. .. .... ......
.. . .. .. .
a..u... -...... .
. . .. .
ins
ca.-
ar.-
.


en-
les




fal-

fa- ,
rue
rce
ion
age


tro
1 9
'ins
oK
grd
un
f '1

air
_ri














1

ak


. .... ..... : ....

: : : : .
..........

SW : '*.







,; .;.... .. .. B ";l.T,,., ;..,,B:.""." ",",".:............-.....-! .......... .. .. ..... ', ? w-... .... : .. : .. t..

.......... ....... C o .i.... .i ... ... ..... ... .. ......
..... .... : .. .. I .. .E. ........ .- ... -.. ..... \
....... ........ ... I .. ..... I ...... .. .. ...... ..... ... ..... ... .. 4 ....j. ..... .. .... .. ... ........... .. .:..... MM Cfl U RT : A:4 ;RAQU :Ki V e 16 : ., .. p'tr ds'li :^. N w Yl"k. : : : .... ... IV T


i : NG.T CNHAUT brme* 193pu PoitnaPet'ineeboiz::tst
. ..". "- "- .. ". -- :.-- '.. .. .. -. :. ... :. .:....: .: .....,..-. .--. --......-... : -.A.-.t....:. ..:-: .. .. ... .........--.:.--....-.....:.-: ....-....-....-..-..........- .'..'.'...............T.: :!: :e .. .....:f:j::....'..t .. : ::. :. ::.:. :....::..... ....::...... ..:..:.: ..:..::.:.:......:. .. ..
:; .. ...... ...... .. .. .. .. .. .. .. Aw n .. .,:' ........ ...... ... .: .. ... .-.:---....-...... .... .... .... ...;..

:.:...':::.'.. .. u'i:MAIR SAU DESINOR .. Directeur General du en ......:e-- ---route---le -m e -m e j ..poi.ur: O r............ :: ....... -r r ^,rT ..... lt+"+
MG..Admin.tr a tr .*... ..NP.A.et E..... KingstnPorto Co i .
RRNK $T B NH@MMB uamiens. .Car.tagena eba -.. .. ...Cis l ....... .............. .....
:::::::::: : : : : :. 'M.le Directeur -Genera,.- prenant- fre4t, passage-.-rs et. i I -_ _
.. ,,-- ,- -.. Nous avons n fhonneur de Amalle."
vous accuser reception de vo- ,:Le vapeui :CO.LOMBIAJ A ... :-.
SANS LA GARDE HAT tre reception de votre lettre Voy: 17 d:-reto- :.:des. Ports .- ....
..... ::::::: d: : : .: u 24 Octobre .couIl. Colombiens, Cristob Z.. .......et .... ..
.. ... .. ...... ... .. M aintenant que: < 'as hai- Kingston est atte idu .:ort- : :"
S1 tien du foot-ball> est a New- au-Prince:le 9 Novemabre: :::::8
Les promotions et change- Ycrk, nous apprecions : avec en: route le m.: our pour .
ments de post suivants Ont eu un extreme plaisir les Cent .New Y:ork: .direct, irnat ....: : ..dnt -. ::::i
lieu dans la Garde d'Haiti, vingt-trois goirdes cinquante fret, passagers et male. ..... nce
suivant ordres en date des 31 centimes (G. 123,50) que vous Win. .O ..LEO, .. i... .ic .. prot i indi-v--
Octobre, ler. Novembre et 8 nous avex envoyees et qui cons ^agen. i ic tIol otage
Novembre: tituentlte mnimta.it de Ia sous- v a : .E
1e premier lieutenant Geor cription (du personnel du S. N. parez 9 os machim, : : toiutSe ....
ges M. F. Bertin a 6t6 trans- P .' A. et E. .. de Damiens en 1ti re, calu hr. .. ,: : : u R a
t6er du Palais National Ai la :'av i'ur de hIlippe ) gniiir'>. drh ch.l .r : :i ..p ,:: : rus o aPe,. .
Caserne Dart igulave (es <( onds> sfnt denIses a CheP R odogpI e :I .'HlIt f : : vur i r at.. "". ..
Le second lieutenant A ttr- son I)jIt a la Banque Na- L W N \ ....... 1. .1 :': : :. : : :I..: .-.c r............. .
r '' pe .- : 0 i t1 aI c..' 1 ...0 .....

ve au Palais National. ce jour qu elle n us a delivre.... 12 P 7 ada
Le second lieutenant P-ere i.'athlt14 noLs avait biCen 4 u l. e..:
Calixte a Gte transrfde'' de v'A in (it que vos n'auriIez pas tar-
se a Pitres a Jaemel. il6 h fair paI)vCnir u Coniite n ..^ a > "-_-_
Le second lieutenant Flra- Il quote-p at de. votre impor- j l i:ii
cis Ed. Etienne a t trane tant ...vi.e... !. | 1 1 :IC

r de Jacmet a PAnse Pit Ie S. N. PA. et E. R. salt i. t 1
Le Premier lieutenant Paul < Magloire a 6et trtansfLr dut grand s)porttinan loin du pays : a 6:41-i1


Charlier et Joseph Jerome Nou vus prions d'expri- :::: .
fils ent etc commn ission.s se- mer notre gratitude a vos g : :
condt lieutenants du S'e'vcce IneWreux CotliU1orateurs. 9 L. b | .
de Sant6 et out p service a Vous n'&t.e que trop aima- 4
PHopital de la Garde. Ca:er- le ipoui nous avoir remiss a a
ne Dartiguenave. listed contenant leurs noms et
s valeurs quls oet verses
-. i-ldividu .lleient..:
D fense de atre fiVeuiltez ar,, Monsievur S
lutations tres ldistinguees. ...
avant d'avoir visited la ,vrandc e Pour le Comit e i
svarit$ d Vins, Ia- V kies. ( X
gnacs, Liqueurs, Sirops el e Prosper Chrisphonte Fils A .
Rhum d'Haiti c cmit
que vos ofire la mason i Prksident. "
Al i fre .N o o i ': :e
V7ve. S, .4 rcher .. ".
Successeur Li'stnitut Tippenhauer,
1912, Rue du Magasin Uline cole iduaejI
de lEalt 11r 2 unt la penion s olaire e
Phone 2101 trreprochable. i + ::
fils rte~e,11HM~r gcaitd.a osge


IDernieres Nouvelles du Monde


{ Por Cli


LA HAVANE.-- Les parti-
sans du President Grau San
Martin ont offert aux mem-
bres de Foppositiont de pren-
dre part au gouverinement du
pays, sans que pour cela les z
pouvoirs du president soient
diminues, comme ces derniers f
semblaient 1'exiger au debut
des negotiations. Apres une
conference qui a eu lieu au
Palais Presidentiel et qui a
dur6 cinq heures, Sergio Car-
bo, membre du directoire des
6tudiants, a consent a donner
son appui au regime actuel.
Des soldats ont garden le pa-
lais pendant tout le temps
qu'a dure I'entrevue. 11 est


dans le territo're de ]a Sarre.
I! est .prvu aussi des peines
trs seoveres pour les menaces
et actes de violence qui pour-
raient etre commis a Foeca-
sion du plIbiscite de 1935.


CHICAGO.-
tours de'la Foire
cnt decide de la
jusqu'en 1934.


Les direc-
de Chicago
faire durer


PARIS.- Norman Davis a
repous6e I'offre qui lui a ete
fate de s'occuper de la liqui-
dation des entreprises d'Ivar
Kreuger, le defunt roi des al-
lumettes.


probable que les autres lea- LA HAYE.- Le Colonel
ders de l'opposition ne front Charles A. Lindbergh a pas-
pas de difficulties pour sui- se lajnatinee a t'hotel, et a
vre l'exemple de Carbo. pare lohguement avec Frank
A. Kellogg, ancien secretaire
SAARBRUCK, Sarre.- La d'Etat. 11 est all4ensuite avec
Corhmission de la Ligue des .sa femme au bureau central
Nations qui participe au Gou de la <,
vernement de la Sarre a com-. pour conf6rer avec. ilesspecia-
menc6 une offensive energi- listes d'aviation:hollandais.
S que centre les inen es dans a .. ... .:i::: ..: .. ;:::::::,
$gion des'nationaux-socialis JERUSALEM.- La paix'
tes allemands. D'apres un de- semble r6tablie en Palestine.:
cret qu-,sera proehainement A 3erusalem, le comite exe-
. unis au landesrat, il est in- cutiif arabe qui avait organism
terdit de pofter-des uniforms les manifestations antiasemi-
et..des insignes"pol:itiques,:.et nistes abordcnne atous: les ta
dd'organser des manifestations blissements arabes de repreni!
...". . . .. . 5 .., F ::: :: : :. :- :.... : : :-!:- -:;i: :;:.:::,i:7


Ale, Radio et Correspondance Aerienne .


dre leurs affairs comme a 'lECtaL On announce que le gou- que pendant les 18 der.i
Iordinaire. Atu moin 30 per- vernement compete aire voter ::mcis, la flotte esNt resti.
sonnes ont ete tuees et des cen unic li qui pevrmettra au roi centr&eedanisle Pacif.....
tamnes blessees depuis quo les des Belges de prendre certal- des raisons .d'eonom.s d
troubles ont comment. nC me1-uresU pcu) proteger la :::que les .evenemenet:& d
MANILLE.-- Un nouveau population civie en c e :u ::me Orient aientjou itL
typhon a balav6 les iles Visa- guerre. important dans ette i
yas, un group des Philippi- G .ENiVE.- Le Comnit6 Con- .Les: autorit0s Jap1oLe
nes et a.continue sa course suitatiti d la Ligue des Na- declare. -. pl:usetiurs t
dans la direction Ouest-Nord- t lions chaZ-rge de controler.le hque.ce::fat-tt.-.!--
Ouest, dans la mer de Chine. I traiic de- 1 opiu;1 sc- trouve en :coup danisl6ateisit
Au moins 15 personnel on 1 face i'u ( n p_ bime imprevu. iconsamu::aerIan ap S_.
te tuees. "(.on-moant r .cuer du corn- :::.:.e:uSecrtair
JERUSALEM.-- Les cada- i mrce des naarcotiques .en :HaSri .LR servedi i
vres cje Joan Winters, danseu- 2 3ma' d iourie sns reconna- arenvl Ldan.R taV~
se professionnelle americ.ain tre lte:t du Mitanchakuo? La. touted la flotte n'eA
et d'un mahometan identified productionn des narcotiques a tour A ia normal!, i!
comme un nomm6 Mohammed en et et c.nsiderablement 'prOs une tongue 'onf&Q /
Karaman,ont ete6trouves dans augmente sur ce territoireet Presi.deni. t Rooseeltv
un taillis, au pied du Mont des ie Comite a demand la Li- : avec Seertir... ..........
Oliviers, pres du jardin ie d gue de recueillir des rensei- awanson et le. hatt
Gethsemane, A peu pres a l'en- gnements d6tailles sur a tionnaires d.'D4J~t~
droxt ou, d'apres. la Bible, Ju- question et sur Ila creation. de. la: rinai.
das trahit le Christ en lui fabriques secretes d'opiumn; il, LOS-. ANOLE
donnant un baiser. La police a demand: aux ays qui en: seil Munitipat re '
Sn. a trouv6 aucune piste: jus- expiortent de contrbler les :x- le., app.tM q
qu'- present.et est :compte- editionsons faites, ai estinaticn PAtlantiq- e
.ment. dsorientee. :.: dela Mandehourie. de 5: ..s. ari
BRUX ELLES.- D'aprbes le, :WASHING TON.- ,Pofnt Ia fieiem, tte~
project de budgetque.- le 'Gou- premibre- Lois depuis quatN t_ atiqu#
vernement Belge va soumet- ans, I.e Prsidnt. Roosevelt a j hai,
... ....a.-. ... ............. ....... .... .
:tre :a.ux ..Chambres 6.gis lat:igutoria :tte am icaine tion
ves 'pcur 194, 69.o0 se rendre dan PAt an-tiue-
frans belge, s-ront aeet s au .printmps prochain, our> -
3;&la D-fense Nation&Ien Ctte ne itvenir danse P 4
I valeur serwira a mvda-idse& quea autorne.. L--At
. . . .. . .


. .. .














let..:.:-_::..


t i ..........
.. : .. ... :.. : :-_:

.... ............ .


~s~a~8~-t~-~


-1 VivatimufAMIL A


Ig~bddba~b~8~j~s~


I~L~s~d~


rescues ce







.i.' dim... .- .. ..: ..... ...............-.
p9:::: ::B.::.. .::.:::::.:::::. .




i.:es piec.a.,rgett:et.:mouteide.to:te .........



. ..... ... .... ... ... ...............
wie .jou ... d x.. ..... t : ,..
..... "i "" .. .. .. .'...... ... .. : ..* . .. .. .. .: :ie : .': ::i *: .: '::
.. .' .... ....." .. ... "... ....: ...
.aC....."..
S d. ..pa...ts suiva t de ..New ok p ur rt ... ....






LHaiti, direcement cheque Mardi, exaeptsa ne ./s
Qen or, quilassera Me1aredi, lar comedtembrep
arrivera a PortauPnce, e Mard, 12 Septem
Panama RaltroadSteamship Line a 1'avantage an-
r bs departs suivrants 4de New9 York pour Portt-au,..-




S;.. s/s 8 CRISTOBAL,. qui laissera mercredi, le S." ,:.....--.
tQIVs.t19w3, et arrivera a PorL-au-Prince, le Lundi, 13 : .

Tn les steamers sont pourvus de Chambre frigorifique:
lo p u vnt d, Nw:ork- cu


[WtPART DE N. Y.


SGuayffa quil, le 6 Sept. 1
:. Cristobal, Ie 12 Sept. 1
n-uenaventura, le 19 Sept. 19
.&Ancon, Ie 26 Sept. 1(
Guayaquil, le 3 Oct. 19
.Cristobal, Ie 10 Oct.- 19
,Buenaventura, le 17 Oct. 19
n& Aon, I e 24 Oato,. "
%Guayaquil, ie 31 Oct. 19
ridtobal, le 8 Nov. 19
B&Ruenaventura, le 14 Nov. 19
S&Ancon, le 21 Nov. 1I
&&sI aquil, e 2& Nov. 1,

PANAMA RAILRO AD


ARRIVAGES A PT-AU-PCE.


)33,
W13.
)33,
)33,
)33,
933,
)33,
933,
^33,

933,
933,


12 Sept.
17 Sept.
25 Sept.
1 Oct.
9 Oct.
15 Oct.
23 Oct.
29 Oct.
6 Nov.
13 Nov.
20 Nov.
26 Nov.
4-Dec.


1932
1933
19M3
1983
1933
1983
1933
19X3
1988.
1933
1933

1933


4.


V OS maux de tta ont la consB
dangerouse pares.e intostinale,
quo tout Ie mondt eat aujet, et <
troubles lea plus graves : tati
hMmorroldes, boutons, attaquoe
Vous n'avez qu'una moyen do
intestins aturellement, on ass
toxication total do votre organs
primant lee trouble. qu'el..pr
du Th6 Franklin.
Tr6s agr6able A boire, le
vous d6barrassera do vos mi
chroniques.
Das aujourd'hu, procurez-vo
ce merveilleux produit nature]
C'est une nouvelle santA ue vo
achete: pour remain. En vet
dans routes les pharmacies.

TAITES un ESSAI GRATUIT


L-i." ..
"* '*.L .C


STEAMSHIP LINE,


Jas. H. C. Van Reed,


Agent


A,
4,
'. it's.


Gineral.


,a ywtt -st -.-"


.


L...
)us
nte

:


Presented ce SON
ozux phaimaciwns- dpositEirs
\qui vous remetiront glatene rtil
un echanti-an de The F;TAkhn .
LAZORATOIRES DU DEMNSMORE
as am &Aom ao >a s at n-J




""

.ne. en t ous genres, :6para.. ...
Stion de mneubles, travaux de..


S(iorure, do :seuti ptur d'enca--:
, ( .e n-,, t tc ,. . . .. ........... ..
A execut6 les travaux de
pei tt do presque tous les: :
*.mnmeat;nt.s de( lIa place. Tra-
vaux signed ot.garantis.
Rue Pavee. 405.

| ich s. a ecrire Remingto::..::
Machin P cateuler Dalton P
Ruban8. paper f uubrhonm ::.:.... ..=====..=.=



-- . .. ... ...... ... .. .. ..
fryE V R......


SDimanche J .t. A
iMne d'Espionnage a Bord d'un Sous-Marin
- EN PLONGEE
diMendaille et Lilian Constantini.
Entree 0.50 Bal. 1.00

Dimanche a 8 h. 15
grand film parle .. .
MONSIEUR LEDUC
Wien scene de Jean de Limur, interpreted par
eSylvio dePedrelli, Alice Field et Suzanne
i:! -... : ..


(c'est un ParlantPathe Natan)
Etre gngrale 2.00, Loge et Balcon 3.00, Places
v6es 3.00.


Lib&2:.


Henri
Devo-


I


Ile",B


VAPEUR3


V..


- ----- ---- ---


r,.M IMarcello Casaburi


MEDECIN CHIRURGIEN


Medea
Orange Nassau
Fiora
Astrea
Stuyvesant


Am
Lun


DEPART DE NEW-YORK


DATES


20 Octobre
27 Octobre
3 Novembre
10 Novembre
17 Novembre


DEPART DE NEW.YORK POUR
eor ... .-- -270t-(
ia 17 Nov

DEPART PO


Arrvete a Port-au.Prtne
26 Octobre-
1 Novembre
9 Novembre
16 Ncvembre
22 Novembre


TOUS LES PORTS


HAITIENS


Gbre
,embre


UR NEW'- YORK


de la Faculte de Naples (Italie)

. Aceouchements, Maladies des Femmes,
Chirurgie et Medecine Interne
::. Consultations
de 7 a 10 A. M..et de 2 & 4 P. M.
tous les jours -
WUTATIONS GRATUITES POUR IA


StuV ants

Van Rensselaer


,DIGENTI


tous les jeudis
de 2 a 4 P. M.,


Avenue John Brown No. 1107
(En face du Tribunal de Paix)
Tile hone 2871


A;


coca-cola


S










As


Qrien
Devcalion
Un Vaneur


Ctaqu semai*.e no


8 Novembre
29 Novembre
20 Decembre


DEPART DE L'EUROPE
de Hambourg d'Amsterdam
30 Septembre 4 Oct.


14 Octobre
28 Octobre


DEPART PC Ui.
tapeu, pour I'Earope.


18 Oct,
1 Nov.


Arrivee a r ort.au-Prime
28 Octobre
10 Novembre
24 Novembre


L'EUROPE


phone anu A. 3.55.

C. F: MADSEN,


A znt local.


... ... ..- . ..
... ... ... ... . .. .. .. .. ... ... .. .. . . .
.. .. .. ,.. . .... . . .. .. . . .. .....- ... .. .. ...
.. . .. :... .. .. . .
.......................... ...........................-...................... .. ... .
...
... ....................

.. .... .... .....1
...... ..................
... .. .. ................. . .. .... ..... . ... .
.......... "... : :. ;........ ... .. ..' ...... ........ ... . ................. :
............. ..
:: : i i i 7 : .... ... .. .. .. .'.: ....... ..... . .
.. .. .. .. ... .. .. . . . ...
~ .. ".- ...... ......
... .... ..... ........ .. . .... .... .. . ....... . . ....
::+"":: / i ...... ....: :::......
.: ............. ....... .. ... .... .. .. ,,.. .... -- .: .= : .. --. : .
__. __ .... . .... "...-..... .... ..A.. .'4..-7 .7.T, .
I. .
_'..." ...."_ _... : : !. ... ... ... ..... ... f.. .. .. ... .. ....'.. .p .. .. .. .. _.... ....... '.. .. ..._..... ..... ._ _...__.. ......._.. .... ....__.. ........ ._......._ _'_......_ ..... .. ....... .........
... .'.. ... .. ... ...... .. ... ... ... ... ...:...,. .. .. ... ... .. ...... ... ..
1.M .. .1.. . . . . .. .


--PON"


* *. >:..
a


i


....... .. .. ...... .......... t
.i4. .. h `4 i .i.... 1 : .
S.*. .. .. ... ... ... ...... ........ ..... .......... ...:.j t. ... .... .... .
............... ... ..a t .. n.... .e ...

..... .... .. . .... .. .. .... ... ......... r-..'** .
. .. ......" .... ......... .. ... .. ..... .... .... .



.......... .. .. .. ... ..... .-.. .... :... .. : .............i8......M-..i..A. ... ....... ...... .... : ... .. .
.* *- e .*.- -. ...... ...... -" --... p """." 'f '-. :...
. :. : m : m . .. ......:-: .... .. ...". e..... :: :a -::--:::::::P.o. t a i- r m ::::.::: ::::
: ti......... :Hii vnant:de:Ne .rke}:"
S* ... .... .. .. .......... N *
S t. I.. i -
Sjour dweetement po Newk









: .. . . . . ... .. .. .

.. . .. . . ..... .... ...... ..
SYork pregnant I4t, M l
S. ..NA EL passagers... ...



Sa p. .. .. . .. ... ...... .............
.qu t oubl........... ...s IET .....T N.1 4
do....m..or.g.. .GUAY .........A...
: t :rparira Ice nme juIur diree





.. t. ...... .. A gentI .n ral ..


.U0, sOm s.... ................
r66 ur ves Peitre, Grae .Miroittr..........

ovoaqun e: prenol s .-. .... .." i l e...................
S.......parrataC e --..........
Th6 Frankl..inc f ie


[ -


.......... .


..... .... ..
.... .......
... .......


I


a it] a 114611




.. ....
.'.1.7.. '. : :'' :" .. .: ;.. ": T.. ..



S mar.. de .-ie. W rgot Paul ............ grand mat... ch d. t oo l.l........
eM'-.. Lel.en Ri te. qui iural..ieua. Di fanhe r rA. u:,-:..


.I..."LS u ... :n. et iA:t.ress:nts;:.. n.u Pare .ec te A U :.. ..
. ... .. ..'-"'*". .. ... ... ........ '' '..V' T'" '. g *f' a' '" ".





': tel par M ine" Glh C" n m ..ent Etien- pes s, ..b :. : ', ,, -----+..- : ": :. ....lectionnies:.:I .. .. ; .....i ,. 'JS :/C "
ne an bras do M. Armand Ma- :C'est e match qui dclidera RU. COUMBE*-
lebranhe choix dfinitif des 1..... ..... .. ......
:::'.. .... ... .. ^ w v:p6t. .. ... . . . -:`--t ,..t ;. .. .. t: :: : : .. ........ ... ...-. .- -. .-:.:j. t-i !








: Le timoins 6taient: Mes-: piersdevant composer Equi-
sioura Rodolphe Barau, Vir- pe Nationale et don't les noms ; Mr Creidy eat revenu de New-York avecin ^gand
gile : Valin, Benoist Cassus, seront publics dan es jour- I nouveaut pour dames, h .e tenants
Marcel Pizeau . .Dr Buteau, naux. . .
Phi lip a Charlier, Dr. Baron, -. s'est faite .. ... ... ...re tos ... ... stock c ant
.Hans .e r.ld, Price-M ars, .TV .......- tissues. bonneteries. soiert ., et a. rt.. cle....

A 1'issue de la e6rmonie re-a CLUB SPORTIF Ids clients et Ye public en $nfral sont invit6s A vsi.ter
Jigiuse, unc agnrable recep sion. Les prix seront 6num'6bs sur chaque article pour: 4vt
tion fut faite d.ms les salons .LOUV ERTURB N'oubliz pas qu la maison.....
M. n e. N e m ur T hcr a rt. ..... : .. 4.... .. ..... .. .. ........ .. ... I C............ ............ ......... ......
de M m e. N e.urs T hom as... .o, .. . ::::.. .. ........:::..


Nos meilleurs vceux accom-
pagnent les 6poux Rivette,


HENRI BERAUD

A L'ECRA^N.

Dis que parait en libr airie
une oeuvie d'Henri HBraud,
c'est le success foudroyant. Le
bolt du Templier pendu, Mont
ami Robespierre et Le Mar-
tyre de 'Obsese sont, p)armi
les romans du grand ecrivain,
les plus ce16bres.
Le Martyre de IOb)ssec
vient d'etre port ( I ecran
par Pierre Chenal. F t c'est ce
film, oau s mani feste toute la
verve spirituelle de Blraud et
qu'interprete remarquable-
ment Andr Bierhley, qui passe
au Cind-Paramount remain ai
6 et a 9 heures, p. m.
Un pr-ogramme qui compor
te, en outre, de splendides le-
ver-de-rideau.


ROUES LIBRES>

IAUio Laville, le Guino-
dkenm, nous a fait Ie plaisir Cde
nous envoyer son dernier Ii-
Pre, >.
Ce sont des paw-s interest.
santes et saines, 6e-ites si-
plement, mais sinceremcnt, a-
vec une jovialite de bon aioi
et une robuste gaiete.
En remerciant du gracieux
envoi, nous adre-sons nos comr
pliments a I'auteur.


UN PAQUET
JYELEPIHA N T

On achete beaucoup los pe-
tits paquets de 4 et de 8 cign-
rettes de touted les mairues.,
mais on demanded tomijcurs
un paquet de vingt cigarettes
aEliphanMt.
Cela tient a sa superiority.


A VENDRE

Meubles pour Salle a man-
ger Table-bureau -, Fau-
teuil Morris avec resort.
S'adresser au Lieutenant T.
Whitesel,Avenue John Brown
(Lalue) A proximity de I'H6-
tel Oloffson. Telephone 2593.


LES PRIMES CNESTLEX>

Contre 2 douzaines d'enve-
loppes de Lait Condense
Nestle que vous presenterez
en nos Bureaux, nous vous re-
mettrons un utile cadeau pour
toutes families.
II suffit de detacher les en-
veloppes sur les ferhlancs de
Laut Condens6 Nestli et bien
t6Ot vus aurez 2 douzaines de
oes enveloppes que vous echan
gere:. contre Ye' petit cadeau
qui vous fer bien plaisir.
dresser .. .... .

U 'Pretzman.Aggerholm
&cop
.. :. ... A .e.nt:


.. . ... .. .. : : .: .. ... . .. : .. : .-. : : : ..


Le u'. S. L. a emu jeuti, son
Conseil d6finitif come suit:
Pr sident, Berthony Mal&et
te
Secretaire, Franck Apollon
Tr6sorier, Felix Tassy
Conseiller, Rochefort Joseph,
Lucius Brutus, Christian
Dietz et Pierre Dussek.- ..
L'installation du Conseil au
ra lieu en seance solennelle
mercredi 8 courant A 6 heu-
res precise du soir, au local
r'din.irre d es s6"arnpnce diu Cilub


Les membres actifs sont
.pries d'btre presents a cette
manifestation.


Rlparez vos machines
a ecrire, a calculer
Phonographes,weash register)
Chez Rodolphe MICHEL,
specialiste en la matiere
13 annees d'experience
Service accelere4
412 Rue Pavee. TeI. 3497


: ... ..... ".
*. : : : .: ..+" :






-' :
. .... .......-...- ,- ... ......



.. .. .
ref:..t .:r.
'".. o : ::: .


se trouv R mrainim i tn t. % .. ... ... .. ... .. .., :...
R .E... COURE, No ............1726
-. ... ..... .... .. . ... .. .... ... . .d..
Port-a u-Pri'nce 31 Ocobre l3








o ez as Rb s (A COTE flU TAILLEUR SMPfl)
....... . . ........... ..... . .. ........ . ?W H (( .







.M tra.. ers tout ....., e.......... due...
.t .latiis. par .a di ersit de ss rev et I ivres':
.. . ........ .... ....... ... ........ .... '... .
. . . . .













tit das os respira- ..excu.....tion ride d .........
S. collection Iaitienne ..........
(2) 5 .timnu e la peau et o- .on e e n ir .......
ige leas douleurn come an cf r so ere on ro.
ap m e ......... :






I o LaEn outre, la Librairie No uelle re .......
m vI grand adivr ntage de prendreseans fre t
V oet atout pour eux, t n'importe quel quotidin on.
cats.


: .. -.. *. ..... t

om anied0i 'aa ragE c '

pr se t.......


Le Nouveau Modele de Refrigerateur electrique fabrique par la



pour ceux qui desirent un appareil luxueux, moderate, perfectionne dans lousy se
teux (5 282.S0 seulement)
c'est le d;/dV
s 10 n erfecnne10
.V6e 1 10 neureaux pertce nnemsnen :


4


...... .. .... t

....... .. .......v....

4rile et' en mtw t

S. ...........
.. .. .. ... :^


Srarndie @fideelle de 4 anneen centre toute nserfe- .
ion de I'apparsd.
SNouvelle tOie aMIdn'w d'ud e beaul fra ie tn
le moteur, complitemjnd aiet. et s et Fabri
de la poussirtre. .
SNouveau CUabineb led on swier entIire e t ree uvert
de parciitine tantt l'k driur qu'd I'a ls r, w qui
lui donate une solidity pour plusieurs a j S t'"i
Nouewna ysteme de tiroirs poutant &re ais''ent ire
au dehors a V aide du doigt dipposis de manire a lai :e
ser plus d'espace d'interier de p 'aeparell. ., '......
Nouvelle Chambre de refrigrxualon tout en ww, nca i



. .... ...
sable et d l'abri de la rouille-- Donnant une refrigIra, I i : ..
tion plus rapide Complftement sain, ne dga at : 1
cune odeur dtsagrablk et faciltment lavable. "
SContrble automatique de temperature don aaent- a ::t-
me nt le degree. de refrigeration disir6, sans if rru ivn.
Sclairage automatique a Finterieur des que la porte, se
trouve ouverte.
SUne petite p"dale serf & 'ouverture en y presawnt 1
gerement le pied loraque les mains sont emba rra|e,. ..i
Nouvelle porte h charniires demi-eachles ne pennant se
ternir. Hermetiquement fermre, la t Ip e s'puvrir f .
l'aide du petit doigt.
SEnfin avec tous ces perfeet onnemen, 'apprell est li- '"
vrt avec an quipement complete: folios buteilles pla- :::::' ....
teau en mail a salad panier' teufs et un jeu comrn- .. ..... : ': ......
plet de plateaux en cerr 'uane beauei incomparable., : .
..... ...... .. .......


. . ....
*+ : '. . 7 .. ...' ..... -,. --.. .....:i




Z Z Z .Z ... 7 :: ::........-: : -:-:!::.-:.: i:-Z::-7;: -.:..: :?:?.: :)2.:: I::..Z": T:' '" -..:: : -. ... .. !.
:: : :: : : :::::7 :Z !!:ii: T~i LL : +!!: fT L~f~iiL LLL7!!:Lf !:L:iL~ :7:C ... :: : [ ;
. .. ...: ... ::..Z ..:. .. ..: ...:! .t : L .} !:.:..:! :.: : .: : .:.:.:...... :. ..:.::..2 ....; .. ". 5 : ..
.. .: :.. : . .. . . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. ..t ,* ..; < ,
9~ : : !:[ f t .. .. .............""+ ... .....:...........= ..... .........a i ra......:., ..........., : ... ......... ." ':'..:::: ::" ::L .. '.~ ~!+
:: + :: : . . .. .. .. ... :,: .. .... ... =. .. .. .. ..... . .. .. ... ... .. .. ... ... .. .. 4