<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01919
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 7, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01919

Full Text

.... .,



ji-i ,A,^ Oc- t-td P"r l' 57


. ----------- .. '- ; -. i : i .- .......
S" .. ... .. ... . .


-A
4u Udta 47,;~
; I


37"me ANNEE


Le Prside i Roosee-

v hient en Haiti


Samcdi apris-midi, nous a-
cons roeu d'un ami personnel
de Washington et qui no
reMeigne titre priv, le it
r ramme suivant:
'to viig fPuanam(a Cnal, Co-
Iomlbia t and HaitI.>
Ce qui signifie que le Pre--
idednt Roosevelt n'arrange
gour visiUer le Canal de Pa-
nam:a, fa Colomhbic fl aiti.
-. Qu'un te Ie nouvelle/ nous
arrive parr cabe ct non par
SI phl correspotdance, celt
dwte qt'l exi it quelque
l chol dc b( I'fo nddi eti d'im-
r ndial. Yns 18us som7mes
mnwPno t atreses a a la Li-
patior AIn:e)trkaine pour aroir
des precision, ft M1. Norman
Armour nous a reimndu qu'au
course ds Icux cottageI qu'il
a fairs a Washingion, le Pre-
sidRent w Roowcrelis avait ex-
;r:-v : .udsir de visiter en-
core HIadi. mais qu'll n'avait
pas d'autres renseignements
"plus pri's.
Aous fa rdons Vimpression
q:::W l Prs'd~ctd Roosevelt
oUQ riJterpa au debut de
'autonr:c. La nation haitien-
Rne rn pourra qu'eire fire et
honoree de recevoir une per-
sonnalitf aussi dminente que
dcele dvu Prsident des Etats-
.Unis, sur/out que nou atten-
dons (C L:i. la Libliration
prqchaiin de notre Patrie.
Pour preparer, des mainte-
Inan, une aussi grandiose re-
ception, it imported que les
nuages q(/ui obscurcissent no- \


AM DE LA RU '

PART EN CONGE


Nous somumes autoriss a
dementia les rumeurs qui pCr-
Ltendent que le voyage de M.
de la Rue aurait d'autre signi-
fication que ses vacancies an-
nuelles.
Le Conseiller Financier
part jeudi, et prendtr un con-
ge de deux mois. 11 8ern~ de
retour dans la premiere quin-
zaine d'Octobre.
Souhaitons qu'il profit de1
ce voyage pour s entendre a-
vec le G(ouvernement Ameri-
cain, pour une Convention uni
quement commercial par la-
quelle une quantity deiinie de
notrve siire pouirra enter alux
f4Itats-Lunis au mome titre que
le product eubain, ainsi que
noltre cotton, sisal, eafr, etc.,
etc.


L'ANNIVERSAIRE
DE LA MORT DE
GEORGES SYLVAIN

Si vcus allez au cimetiere,
vous verrez sur la tombe d'un
de nos grands patriots un
drapeau avec 'Inscription sui
vante:
< ges Sylvain.
Fideie acrtmiration
Aout 1925-33>.
Ce geste remarqua-
ble, dans un pays ou I'on
oublie si vite, merite d'.e
-t-re signal, malgre ---a grande
modestie de son auteur, qui
tient quand meme a ce que
nrous ne citions pas son ncm.
Cela ne nous empechera pas
de lui adresser, malgie tout,


En lieu e& phce dun Trai-
ic, un wccord au ee signed entre
le G(ouvermen t des Etlats-
Unis et ceh1i d'lafitii, suivant
la proceddute de finmtrument
diplmamntiqre du & Aouit 131.
-'est i dire que la ratififcMion
de L'Assempkie Nationale hui
tienne t dai Snal des E ta. -
Unin n'est pasn n cmmsrr:e.
A blen consider la posM-
lion prie wpr A qui a consltmmn.nt demand
an PeupkD b & a'es Reprisen-
Iants au Corps Legislatif, de,
ne pas ratifier de Traidi p r
tant altetnte a notre Souve-
ratnet6, noZs pouvons dire
que lan signature du snouiei
accord est uI commencement
de sati f action.
Car tout Accord qui nous
permel de pagner qucitue
chose dans le domaine de:i
girance de nos affaires inte-


ACCORD ENTIRE LE.....
(U'VERNEMENT HAmrITIEN
ET I.E ()I VERNEMENT
D)S ETATS-t'NIS D'AMERIQI E

.T IT R E 1 --- ... :: ::.:. .
L :...G: d. la ( rde i
IDesoccupation militaire d u1
Territoire de la Republique


di'p.,I 47t d1e suite, afl n que nos plus vives felicitations. Les plenipotentiaires, sous'
le Peupie u'oppose pas, par signes dment autorie par ,
son indifference, une regrett. -- leurs Gouvernements respec- I
Me force diner te deant c t ORMAN ARMOUR ment suivant e arrange
te persistancc a ne lui donner AT OM A OFJ A v
Ueune satifaction danrts e PART EN CONGE Article I "
aucune satisfaction dans le
dilffeend cnire des Ministr^es ^ Ls officers americains seort
d n crea deM r Jeudi, cette semaine, M. vant actuellement dans la Gary
S eR h s S c- Norman Armour part en con- de d'Haiti seront remplaces
pit de l'enlente de ces der-1I
iers ac, I, Prisident V i g. II rejoindra sa femme a de maniere que, au ler ceto-
emt appn 'aris et sera de retour parmi bre 1934, la Garde soit com-
i par ale enty. nous fin Septembre. I pletement commandee par des
Ses amis intimes affirment Officiers haitiens.
.__ ---- .-- que durant ces deux derniers Article II.
mois, il a plus travaille en Au ler Octobre 1934, la
UN DETECTIVE TUE Haiti que pendant ses quatre Garde, entierement cornman-
UN HOMME ET EN. annees a Paris. II a constant .dde par des officers haitiens,
BLESSE DEUX ment cherche a eviter les corn- sera remise 'a un Colonel en)
,ier martin vers 11 heures, plications et donn une < et probablement A la suite ce> a Haiti d'6voluer libre- de la Republique designer
d'une querelle de jeu, un de- mont. comme commandant. .
tective, qu'on nous a .dit s'ap Ls Article IH. I pIe
peler Rene, a tue d'un ccup de i Les promotions a fire pen
revolver un nomme .Chrispin LE SENATEUR CARRE dant le course de A'haitianisa,
qui se trouvait a une < re> de FAvenue St. Martin, apres examens pa ses en pre-
non loin du Fort National. fier lo Sinateur Carr6 a sence d'un repr6sentant dui
La ball a atteint, dans a rendu visited tous ses distin- Gouvernement hate en on-
foule des assistants, un ca- y formit6 de Particle Xdu Trai-
poral de la Garde, d'Haiti et gus colgues q, dan un tf du 16 Septembr1l915.
u tfirme, deji amput6 de-la bel elan patriotique, ont I- Artlete IV
-imbe yalement collabore avee lui P/ur eompvker ... 1.'.is e
jambe gauche. Leur cas n'est yopour mettre fin au cnflit Pur ompiee i rue-
Pas uge tires grave our ettre ficiton au cornflit tion, J'entrainement et la dis
Nous supposons quo le de Nous f6icitons encore e iplfe de la Garde, le Pr6si-
tetive a ete arrte et epr fs ceu ui o compri dent d'Hati, siI le juge utile,
sonn6 quil etait de leur .devou ide pourrl demander au Presi-
placer au dessus de tout, 'in- dent des Etats-Unis de desi-
-- trt supreme gner une.Missio.n Militaire de,.
L'ELECTIONDU -- sept membres au plus part
'BATONNIER ..es ifficiers- amerainca qui
k'nemain matin a dix heures MAISON A LOUER. ont servi.en Haiti.a p:wp.o0
Aura heu' au Palais de Justsi- voirs A c0nf6rer a t"r Mfis-
eC election pour le- btonnler -A Babiole sur la grande rou sion front lobjet.rd'un arr6-
d Ordr ds Avoeat toe, matson base. ayant tout" t du .Prisident dlAiti .1e
t .c Tbheardt canitatu conforit, et on trash bon..tat. diose d&tte Mission pren,
lti^tfiste$s i =hanses 'S'adresser au -buaiatidae 4: 4rontan-lairo dquted u e
S:.* ... .. ... ..u ... x a u te
.... .", '"'.. .. . : .
J-! '* .*,.+ ?' i '. < :',. :."':. 7' ." .. ? : '. i <;:: .'
.2 .,K:"-4 +L -> +: :-< ._ -- -< o:+ ". + "


Pas u, Trate, Malsr un Actord


rieures, nW peatl ire q(m bWn
*a, gn('ralement apprmvu,
,surbond, lorsqu'il n'engage
fa venir en aucane fqn,.--.
Nous ne powvons dire qu ce-
la, en attendam que nous a-
yons connaitance den non-
veafux dcmu tent.

[ Si Jms rInteIWiffnWfln sOt
exacl it parait qu'au retour
de son premier voyage aux E-
lats-Unis, M. Nornmn Ar-
mour ent arrive de Washing-
Son avec un project de Trailt
qui n'etat pas loin d'etre pa-
reil celui du 3 Septembre
certier.. Lc' Pr&;ident kVin--
cent, sinfpirant deg trais in-
tircts du ptays, n'a pas ioulu
marcher: il ref usi mime de
l'examiner. On dit que Son
Excellence proposal un autre
lexte que le (G-ouvernement de
Washington, naiurellemenl,


p --ie p- 1'- pi. :i- ;

1partie requerant d -'autrc.
parties.
Article V
Le rei'ait de la Brigade te
LMrine dG Ktat i!nis ct dt
in Iis- Ion Sc'.,ntlue a. T < -
'ric8aine Qtali eI pr f I acC cr1d du
5 a:iltu 1931 (cn rin cea e n
octohe a .} et dar'a Stre euon
plet an.-.n ls t enute j3eLus qui
sti ivront.
Article VI!
Le Gouvernement d'liaiti
pour la garant.e de I'orcdre'e
public, assume la responsa-
bilit de tTmaintenir dans la
Garde une stricte discipline
et d'appliquer Cans ce but les
reglements actuels de Ia Gar-
de d'Haiti.
II sera etabli un statut l&-
gal qui determinera les con-
ditions de nomination, de pro-
motion et de retraite dans la
Garde. 11 sera egalement pris
toutes measures legislative re-
connues necessaires pour ga-
rantir ]a paix et la security
pu'blique.
TITRE 11


Arrangement Financier,
Amenagement des Garant ies
financitres stipulees dans le
Protocole de 191.9
et le Contrat d'emprunt
de 1922

Article VII
A partir du ler janvier
1934, les services du Conseil-
ler Financier-Receveur Gen&-
.ral et du Recevour General-
Adjoint seront transmit a un
Reprisentant Fiscal et a un
Representant Fiscal-Adjoint
commissioners par Ie Prsie-
dent d'Haiti, sr Ina proposi-
tion du Pre.sident des Etats-
Unis d'Amcriqu', Pour rein-
plir Iet ohligations et les gt-
rantciets tipult.s en vue d('bV-
tenir Ct1)mprunti. in.s con for-
m6nent au Protocole du 3 cc-
.tobre 1919, le -Reprsent Fis.-


n'aWeepla pas. ("et alors.
crmble-t-i, qu'on convint de
ti plus; si ner de T Iraiht, m ii
de s'cnrfndre rur an Aaccord

en quenthion me slgint, : mai.
jui't I la minute oM M.ous ..
erivtmu ce!C1 th, lif/ne nomff fIC.
conn.Mio.nW pos lea ter'em..
Si et Accord tt boan, car iU
pe t bien i'tire, i tfaudrta cu
pendant dtplorer qufon tail
signed ten jouri-ci, dants rtife
ainmosphi're que Pophiruo pt-
blique narritew pan It pren
dre el qui la pore a h Sie0r e
donner une approba tion qtWeI-
Ie tne marchanderit en d'an-
tren cirronluane'C C el it d'a
trees collawboralur dut Chef
de I'Elat,
(C'et absurd, cesl bie,
mais eAet bien cela!
El c'est dommage!-


erere ere Texte de Accord


(:a et IO Eeprmen tant Fiscal-
AiLjoinl exe'erceront les attri-
but Lions ('! -tpr s djI bl+ in .;.
Article VIII
Lo-s Droits ie dou1ne 0n.
#iluant Te agef p)nnerI pi.U
cun't0r : (Ies o i- n dL
S'1em1.prunt de 122, t, iteprt2-
sentant I'lis.cal aura d(tans Sattr'ibition, juL A t'r ibourL
~ lit ei Tnlunt. a i ilI'ectic i u
Serv 'icE douaniet r et I'appliceO-
tioni (les 's V relatives, Ii
inspectera, en outre, toutes les
aet-vites de Administration
Inmruiae des Contributions,
et feia les recommendations
utiieC our lIa bonne march
de cette administration: iI se-
ra charge du service des Paie-
ments existant, sous r-eserve
des dispositions de Particle
XII ci-apres; il tiendra pour
toutes les recettes et defenses,
des comptes adequats, les-
quels sercnt ouverts a I'exa-
men et 'a ta verification des
autorits ecompeten tes; ii fera
un rapport mensuel de ses ac-
1 tivites au Secretaire d'Etat
des Finances et au Secretaire
d'Etat des Etats-Unis.
En vue de bien remplir les
obligations de sa charge, le
Representant Fiscal pourra
avoiF tous employes et assis-
tants qui pourront paraitre
necessaires. Lbe nombre des a"t-
m6ricains ainsi employee^ ne
devra pas exceder dix-huit
Le President d'Haiti, &uPr la
presentation qilu i en sl a
faite par le Secretaire d'Etat
des Finances, coztmissionne-
ra a la date du ler janvier
1934, les employees ccupant
i les postes d'autorite et de con-
fiance dans les services du Re-
presentant Fiscal et recom. -
Inandes par ce dernier. Dans
j n. suite, tout po e tqi pour- .
ra .devenit vacant parJni he
SemployI cotStlissonnes, S.,
j ra cot0hbl4 par Ja voie d'un c.n
Couts doPt. 1e mode et la p1ro-

( Voir suite en 'page)


N~a. 180N8


K


I 11!)JJJJJM1JJij*JJ-l-iajMlJIJIfjBM"


t

I
t,
^
I
\
!.
E




;,


a




i................... u e: .... ... ........ ......... ... ........ .........






erst vetltt Non himmdeune:
demAtche- .1 sa p, es .Ie iour ne .. t danss I1
Sientdsatemonde les inteMlea its puissamment develop. n-
Wrels l havens nL ea ur iase s gardentu lers p erinpe et:


.o int la ibert de se drober eurs conf evictions; let uns: et. ...8. .
.e .. de..ces. .mis .ra-. .e.s a utres dominent le s v -e- .
......bles querelles de races dnt ments en 'estant euxsmames.
:......"..M.-odefroid Kurth-disait t n'a pas connu le doute an- ...-...



te.qui'eies sont 'pprobrede a oiesant u a 1&renrte .et6ur .
acivictisatioion contemporae. deplus d un d'entre noEs, la




M Price-Mars appartient ha pertede la foi patriotique, le
a stocratiu sptuelle. Chest dculoureux acablement quA
ent donJs id rnuude, It cinvtelle Aits puissme nt duvlopa







ce don't ..tm oignent toutes le suit cette ruine intrieure of OURS D'ETEA PORT-AUPRINC ET
marches de sa penae, seis le vide etpla mort se font dane ". .. PETON ILLE :
inveshatieons 1fami re, lae l'me Revenu de France en.






ordes, la matiBere de se o eta- de conferences et de publica- Tdl phone 289L ::::
des et de e erit. Rien ne tions quick sons;t, par elles-mt ur- e
s:e querele dou cde duo meonts en restant euxmioncste
jie rand histories beige r, Ce fut le ots pour Price-Mars. d








que se rapportent 'eathnogra cd roire s l'avenir dea es prit
civiisa tiop contempotiiea* de plus cdun entiree nous, la -






phie et it sociologpe, hasten. De jh, dls 1906, il .le
I1. Price-Mars appariti ere le prte do Ies priest iqe er
'aristoeratie spirituelle. est iculoureux accablement qai.. t







archhommes de sa pensee, le onviit id b e etla ujet le Bulletin Poffi ON E
donner estigations fa lirentatn Ie du evenu dparteme France en
son intel, ligence, a mati de ssortie trdction etp don nUibleC- T h 289

de la Ronde, avant son lui, cette annee-lv, une etudle t._i-> :::II
pres mi er depart pour la qualifi e d e magistrale par 1 4 II
acell-l, dcisive pour volu- un long passatatge as reason in-
tion sociale et itraire dethe gr- trouctionre des < pixe haitien ,'a o dreshati. Dejuk des 1906t e i j s

Un home ta profonde- Notre compatriot, come
ment marque, e son influen- plusieurs de seos devan ire s et e !

qle d gntant enue ait encore M. penrse ugon esprit, mis en sen- pubique dS'Hti c
Price-Mars. Epris do peositi- n viit ce sa iele t rudilletin pour ::: |

visme, savant juriste, versi fire revive nos esperances -- .. .... "nir
dan le cette nces morales et nationalesrte ent dsser Ies er-
ln intelligence, a sa sortie tu rten publiquet donnait d e
nos misres de people, il pit cette angnres et du mnepris que





ae M he d'tudier notre men-nou attire surtout gitle fatal i
Frtalitnce Plus tard, under que erges Barral, qu e)n a ctes
ll-grand Haitien, observateur savolu- un lng passage dlan soesn in-
fon socilale ef itteraire de F e troduction desniqes ten-eu






lite haitit ce qu'il appeal qui, ayant edres>e toute notre
Un m omme da profond&- Nutre cop pattiotpe toute fo-i






ment d'idq&es se resentit pro- en l'avenicr n national, ne se con-ouvrant n
fondPrice-Mars. toute a jounesse tien e le ntudition pus et nous font
vs tudieuse de Port-au-Prince revive n esPerances
et de nos sciences moprincipales. (et nationals, redresser le) r-
politiques, de :M. Justin Devt a- apprt, d 'ap nationn nuisibles
odan tudl de notre soEnui, ger deONS PARTICULIERESij


et de oes origines. itnsuite se Parents cont ies enants
fit une memorable champagne sent en retard ou desireux de
de prese: on s'etait mis se- gagner du temps, adressez-
rieusement ia enqueter sur le | ous, pour des'legons particu- ::: ::
meilleur chcix a fire d'une lieres pendant les vacances, u :::
discipline pour former ou re- des course reguliers, a
former le caractere national. ERNST ALCINDOR j 0 || n I
Le journal <, avec Residence: Lalue 1178
passion, pronait I'anglo-sa- Cabinet: Angle des Rues
xonne; par contre le doeteur F'rou et Republicaine
Nemours Auguste montrait Phone 2382. e.
un zeIe ardent pour le main- Ayant plusieurs annees de
tien parmi nous et le develop- pratique de lenseignement,
pement de la culture latine. ayant milite notamment a
L'ecrivain elegant et original lInstitut Tippenhaue1, il est
qu'etait Monsieur Edmond le Pedagogue qu'il vous faut.
Laforest intervenait fort a Experimentez sa method
ropos pour defendre, en une d'enseignemen, et veus Pap- 1
brochure ecrite avec un art ad i precierez. |
mirable, la cause des poetes j -1
haitiens menaces de se voir UN BON CONSEILt z c a,
exil's de la Republique idea- I Pour tous ceux qui ont du
le apres laquelle soupirait le gouit, et savent apprecier, il 9 e l e
reve prosaique des esprits po- est prodv6 qu'en fait de meu-
sitifs. bles, il vaut toujours mieux
Brusquement les vicissitu- voir
des politiques interrompirent JUSTIN JUSTE
cette joute pacifique. Aux Proprietaire de
manifestations, exceptionnel- AU "MENAGE MODERNE C
les chez nous, d'une puissante 1518 Rue du Magasin de ,
vie intellectuelle succdait E atS A
l immobility stupid d'une so- presde Banque Nale. de la ERA
ei6tk tombee dans le coma. Rp. d'Haiti.
Comme le silence lourd des Dipl6mi de la midaille d'or
flots precede d'ordinaire une de Exposition Coloniat de
1 tmrp.te, cette prostration fut Vincenne, France, de191, ::
uivie d'une supreme cruise d'a Diplhmt avee mention dhors
arehie. Et vint alors la ca- concourse de 'Exposition In- AM
astrophenationale, la chute dustrielle du Service Techn .t
Ous la tulle etrangere, Poc- que Professionnel du ler Mai
upation e: notre pa: ys par W,, 1932, ..: .. ....
lores militaires: des Etats- Ses meubles sont d'un roial -: ----
Sis d'Ame.rique. ifini, .en putre, le patron. .. .a... ..
Le reuves, mmes form qu'une parole en affaire,.. .........
e et. soudaines, ne chan- pour bneourager sa dIentle,
nt ,ptre le earactre; mais ii fait un rabais de ..0 o/o, ... .-.-..-.-.
o urs en faisant tomber sur toutes les comrmandias' ;u
IP J.urs. 'masques, lui sont confines., .. ... : ... .....: .
: ~~.- + + + .. .:.... .. .:.-._+ .......-..-:: :+:+++++:..:::.:.z :+ -: :;-++:+!:;.:+-++ -+--:::. "[- ... .:;!:(!!!: :!.! !.+.:+v '-: ." "/ -7 : : :+.-, : : ;




p ''... e. .*g ..u.. id -.. .. .

S$Dern ures Noweles du lttdeeo


D C(,:ar knh e Rndin it Cnrrsnnndnnni Aitranne a


.................................................................
^ /*f*....^^^f^.f~f~~w~e^ ^^*W^^i~e**fe^ *^^ ^^ff ^Vff M~f~M~;4..e .' ft *


LONDRES.- D'apris une
d6peche publiee sous touted
reserves par le (Daily Ex-
%press)> de Londres, 1e Gouver-
nement japonais a envoy a
Washington une protestation
inergique centre le nouveau
programme de construction
naval des Etats-Unis, qu'il
consider comme une menace.
xxx
BERLIN.- Kurt Schmidt,
6tudiant a l'Universite de
Koenigsberg, a 6tabli pn nou-
veau record de dur6e pour les
aeroplanes sans moteur, en
restant en Fair, a bord d'un
planeur, pendant 36 heures 35
minutes. C'est lui qui etait
d6tenteur du prke6dent re-
cord, qui tait seulement de
13 heureos 45 minutes.
xxx
WASHINGTON. Les
hauts fonctiIonnaires du De-
partement d'Etat ont demen-
ti qu'ils aient requ du JapOni
une protestation centre Ie pro
1ramme do( construction na-
vale dJu Gotuvernement ameri-
cain. ILs ont profit de I'occa-
sion ipiur declare qu'il n'y a
dans le dit programme rienn
qui puitse motiver une demar
che e d ce genre de la part du
Gouvernement japonais.
\xxx
NEW YORK.- Deux bom-
bea lacrymogenes ont fait ex-
plosion dans un coin retire de
la Bou 1 de New York. Leurs


vapeurs irritantes et Acres so
sent r6pandues dans tout I'&-
difice et, chassant dans la rue
les agents de change eter-
nuant, toussant et pleurant,
ont cause une suspension mo(-
mentanee des cp6rations. On
suppose que les bombes ont e4t
depos6es a la Bourse par des
personnel qui ne s'imnagi-
naient pas le trouble que pou-
vait causer 1'explosion de ces
engines. Le lieutenant Char-
les Newman, un policies spoe-
cialiste en bombes, a dit que
les modeles employes 6taient
exactement les memes que
ceux don't sont munis les au-
tos blind6es qui, dans les quar
tiers d'affaires, transportent
de I'argent d'une banque a
une autre. 11 croit par cons6-
quent que les bombes ont diu
ctre volees a quelque automo-
bile blind6e stationnant dans
le voisinage de la Bourse. Cet
incident, que l'on considere
commei une mauvaise plaisan-
terie, n'a cu aucune suite gra-
ve, mais des centaines d 1 per-
sonnes ont du s'adresser aux
medecins pour calmer I irri-
tation de leurs yeux et de
leurs fosses napales.
xxx
SHOAL HARBOR, Terre
Neuve. Le Gal Italo Bal-i
bo a announce qu'il a change
ses plans et que son escadril- I
le employer la route du Sud,
par les Agores, pour revenir


en Europe. :nauvaia temps
periste Ru .L $11s de l'Atlan-
tique Nord, ct Pon signale
qu'il regne.,tu brouillard jus-
qu'a Valantia, : en Irlan-
de. Les ital:en l competent ter-
miner aujourd hui leurs nou-
veaux .prepndatifs, et parti-
ront dans te courant de (la seo
maine; le C al Balbo n'a pas
encore dit qu,:L jour au just
il a choisi p( ur s'envoler.
xxx
LA HA VANE.- La grNove
s'etend maintenant 'a touted
I'ile de Cuba, paralysant 1'in-
dustrie, et menagant de ren-
verser le Gouvernement du
President Machado.
Abandonnant I'asile o il
jouissait de ses vacancies, Ie
dictateur cubain a adress6
une proclamation aux grevis-
tes pour leur demander de re-
venir A leur travail. II les~a
menae46de prononcer I'etat de
siege si le movement conti-
nue a s4etendre. 11 a dlit que
les grevisttes ont perpetre des
actes s6litieux, out oc'a on--
ne des dommages rnat6riels,
cnt ge&n la libre circulation
sur le territoire de la Republi-
que et ont empech6 les ::cito-
yens d'exercer les droits ::::qui
leur sont garantis par la cons-
titution. Se basant sour l::fait
qu'ils ont cree un eftat d':agi-
tation, d'alarme et de desor-
dre>>, le President a ordonn6
aux autorites de fire des somr


mationa A tous individual ou-
pabes de csb6ditiono, et d'em-
plyer la forcu a'ils n'y ob-
temperent pau.
Toutes Ies troupes ont toH
caernbees, et sont pr.ktes a en-
trer en action au cas d'une
grve gcndrale. Les autonmo-
biles de flarme et de la poli-
ce parcourent touites les rues
de 1a Havane, tandis qutI l'un.
aprbs. l'autre, (de. groups
C('ouvriort abandonnent leur
travail, arrVtant la circula-
tion et Papprovisionnmnu.nt
de la capital. On craint une
disette. Peu de boutiques ont
ouvert aujcurd'hui.
xxx
-BRIDGEPORT, Sornnecti-
cut.- James et Amy Molli-
son sont all's a lta1rodrome
de,Bridgeport, ou ils 6taient
enlls, il y a moins de 15 jourls,
briser leur aeroplane apres a-
voir traverse P'Atlantique
Sdans escaleC. En presence d'u-
ne foule immense, on proc-6
:dait au < d'aviation, qui s'appelle main
tenant aerodrome M Ilisonu.
I&e c o Im a n d ant iFrank
Hawks et un grand notnhre
de c(lebbrites aeronautiques
amSricaines assistalen a la
ceremonie.
xxx
WASHINGTON. Dans
son bulletin mensuel, la Fe-
de ation Americaine du Tra-
vail declare que <

second trimestre de l'ann6e
1933, les affairs ont enregis-
tr6 1a plus grand progr^s de
1Histoire, regagnant en trois
moi le tArtain perdu en trota
annes de crise.s De Mars A
Juin, plus d'un million et do-
mi de chbmeurs out trouv4 du
travail. Neanmoins, cn est-
me E plus de 11 millions le
nonmbre de ceux qui en cher-
chent toujours. D'apr4es la F6
duration, le problem est main
Tenant d'augmenter le mouve-
smernt d'afaire:4 ot do prove-
outer une hausse des prix en
largissant le poivoir d'a-
c h a t. .i. i ... .i. ...


ON LVI DIUMANDAIT
ce secret de so bonm fn
meur, de sa r .nnile da e. l.
affaitres, de as suc wo-
dains, te seA cnq ulJ ftnini
nes. LUe eigarettAe JENTA!
dit-il en fermant lea yeux.



Double
b Traitement
.. La double action
7 _'%{ de Vicka (in '-
l t et rbsorb6) rle
soulageviver:tent.

PourTot RVAPOidi
Pour Tout Refraidissement


L OTERIE N.


41, Rue onne Foi


phone 3359.


L a Loere Nationale es:


Une institution hautement humanitaire par l alhipli iti c 'i
1 o a 'I


SII( Ut


se propose d'aider.
Une chance de bien-etre offerte auz: hommes de routes conditions de tortune.

m oy6s, fonctonnaires, ouriers, artisans salaries .de tout ordre,

gens de maions domestiques sans grver leur budgetmoyennant deux


gourdes, peuvent gagner G. dex mille.
Patrons de commerce, chefs d'industrie, parez anx rnsuffisances des ventes, par 'achat d'u. biljj
qui. voas libre du souci des chances
M6decius, Ingnieurs, Avocats, S6atersGtrads KEgaitaires de ('Etat; Represetants de I'lIer,
t. ... ali, Journaistes.. DONNA I EKWIP DE VOTRESOIDARITE SOCIAlIE
was.i tQsqe, w h6 bMI. a 0* AUG vo rRE A VOIR.
:had.i~~ achetath le billet de la Loterie Natioale dW.
ox .: ,,.-'..
.i,. ;..',..,; .,: ;: =: :.g ". ; j ,:, -,': : :.; ,. ...,, :: :::;.i : :. ;.. -..;: .. .: :.:; : ;.! :== :,


0r


:' ;: :^ :: :'" ::::" y s" "\ii
pot"OR ION ......-..-..
""" ".'. ::7 1.
: ".:". 5":"'


^^-


1.


--: ~ .... "" '> ....... ~"""-""~~ "" "- ...................... .. ... ......... ........,..- ; a, ...
- --.- -


i~ B Q t


ATI.ONALE


,














A.ad.:iR tra..t*U' E. .....thnole.ues et.L



nomith x tn 7M
.... ..... .... .:... .. ... ..... .. ... .. ..... ....... ,- .-CI d 4- A ... ...'....
. .~. :..... ..... ::,,*: ........... ..:...... ... ..... -..-. ..-: ." '... *





S .L'ES.A* SU. e :. : : .:. : ::.: -
-....qui 6erivait en Au.fi. 1853 eey.Hg: t on


.. .. v a p ......... ........... .. .
;'-"'" *- ........... : .. .:. .............................. -- '.., .1. -.. .... ?--.--.,.-.. ::. t........ 7 ..... ........




... ........... ........
".z....r ...AI.. .t. t.--.. ... .n ......-.. .









C 'st cette rgaetion d s. Fri de a. jeun.s.. (o..c s.. .
fiert et du ... ..sentim ent. ..o. .... ... ta s .. .. ...i..ttin t
...... .. ....... ........ ... ... ..... .ur. .ic r.. : q.i n ie n ac e n t .a sa....i.. ..e v.re fa m il". ... .











je iubicatin anal ys6o avoe [Sr 694 granic' V d1clone prudent d'acbeter toni.urs .. Savon.C
: ..des le. .teur. "*. p d c, fri e ) '|"
.........L'objetif, tr:s l.ua de (.. U. duc blancur s Marigold aide conserve sa:Iubri.4 absolute t
... ... ... .. .. .. : I T .... ... ... .. ..... .. .. ... ".. :. .. 'i
.. .. ..... ..... .. .... ... ...... ... ........ . ... ...
... . .......... ... ... .... ...








titions popua e ore 'e : .: : .air ..... j.. t.r.t .r ..st i ..::.' 1.














fenci. aSUe jintoie P n' nl jueL le ..ur- JC ......
Ya. .o..es.t..:U:. ii: e1 -..: :. A 5 A.ION DE TO..LETTE ...t.
.n .ne autre, p us di.. ... qui rivai e A ofit 185 e s: .. .. ... .. ... -
So p. ..r .. n." ." .. .. : e : a :" g: ." . ..... ..... .. i -. -. -. t f.:r T. "-.t
.. . ... .. .. .. .. ........... . . .. . ... .. ... . ... .. .. .. .. .. .. ..... ........ ........... ........... .. ... -- -- V.-. ..-l
t. l. pc.p. . .. e :. . .: :. .. .-- n i i ... ... .. . ........
.. .. .. .. .. ... .A................... .. ....... .. ......... .... .. ......
:. .q.o e nc o r e .e. ..o4. ... ".... '. '. ".. .. .. .. ....... ... .. ..


......... .................
. . e ... ............... .... .1it :a -,u ,-t-a v A .. ..... .......... .
..... ...... -. .. .. ...... ........ .. z r V L A I R -'l. i d....
.. .... .p. ..t u.s . t 1 !e g a r . ............... : .. .. ..........Er.


'e a.:ti. nlu a[ui I'.. y./ us.. a v .. p ub ..... .. .. .. .. .. ....... ......












... so ....ipe (11,1;" :


meI Ju vo, voire du (i hristi tiLs-
me. Lih-dessus, je cont'redis
sans ambages, avec la fr'aneb1i.-
se ouverte et la liberLe rui
sieent entire le Dr. Price-Mar's
et moi. Ce que avec ine en-
tiere probit&, j'en cn 11ens e
i1 croit etre la vrite ne i' st


point, ne peut ]6etre. I y a,
au contraire, dans ces idees
de M. Mars, une dangereuse
erreur, que d'autres parta-
gent avec lui. Ils auront beau
invoquer, a V'appui de leur opi
union, celle de grand africo-
logues, il]s n'arriveront ia con-
vaincre aucun esprit ref!lchi
qui, pour d6termxiner 1'essen-
ce d'une foi religriefise, rvr-
de avant tout i son influen-
ce plus ou moins p rfon,.-,(-
plus ou rr"inS vivi ia.-Li. -RV
ses adeptes.
Le car'acte-re d. -.:nn- n,
religieux ne s'anl] |> l
d'une mani&re absr ratle n[
meme objective. Co n'est.
rien de se mettje en t''(ais (i'-
rudition pour Ie ,:-
rigine antqii, de. c', ,n e ,,-
leur reconnaitre un tt ]t):
mitif de purete q(ui le. apna-
renterait. aux plus seines doc-


trines. Elles ne


compt ent 1 [


plus si elle sont dceb huet do
cette eminente hirarchie -spi-


en e rest


plus que destraits, dfore.s,
aldu!t6res par le m61ange de
grossieres superstitions, en-
vahis d'aberrations horrible, .
comme cells que presentent,


M E In


LUX~


kin


1 N 'Il tI.


: r' q,
ilL ~ll M % il. '.'sL(Id


IPfiK l1 ltGca,'s a .n


.a mIrTse au


J'ilit a d annif(nsdit&ls (de)re-


-1'); A N.. 1"'t tillpulis-


ti'o


e.


AVIS COMMERCIAL


11 est porte6 _


la O!flia


lis-


sance du public et dIu commer-
ce en general mx la societe
en nom collect:" formee par
les Sieurs Alberi et Frelderick
Mc-Guffie sou, la raison so-


ciale A. & F.


Me-G uffie


SAVON CARMcMIC3



...... .. .. ..
S-1 P Aga- Cma a Tr at C. LA., t- B-


est


dissoute,.
.En consequence la liqi ( ,la-
I cl.. .11 A 4',, ,1 -1,.1 ,1 -lk A .......-f


L IonL (te IL LtILe M)CLI
... {enceraa part]i de
0 t 'm s pous.ulvai S la


'4
~' 'Vt~2 ''U Vev~vur
t.~ hO


dC~ ~tiStgJ~S (Jl


117
tiC IOU 1'
(Ii ~gen
IF ii'- I
.1'


con tre


CL 4 e4's
"'A%7 ;il.?j: 011'-


t:Faire
t :ga" ot


en ,pn6trpar un Mi-
i\ Aitialine par un


nuass.ae do qulques minutes
dans la par'tie malade.
COMPRAL
Nouvel analgesique: exer-
cant un ef'f'et d'une rapidite
;urpr''naneto dans les 'tats
dou our'ux de toute espece,
et se diting'uant particulie-
remont piar la censtance de


'.\it soul, donner qu a ,cee
... :., d,. it u 's de la ,..t -., -
cct, soit coi)joontcm t 'ut
a,' if l''g a Cle ceux a nut ni
pouvoi:' r'gu]ler sera (n1line a
c's ftins.
Les sc:ussignes seraient heu-
r'eux do voir leurs dibiteurs
venir scold: leur compete dans
Pc- pluI brief delai pour eviter
routes poursuites pa' les
voies lrales.
Gonaives, le ler naol 1933.

A lbrt C. McGuf fie,
Freder&wk D. Mc-Guffie.


COCA J4.4
CC .


SVo.ci la rtpcmso A note a
tion qaue a "LAME BLEUI
Z- N constitute la mr6thode la pius :at
minique Cscanae Le trmixcAt 4#;
"LAME BLE c lape a vil
& ^Ladcer trerm6assesdiarpomtfa
cela Aonnara n meiTeur re3d


Tost Paquse de "LAMES
LE ESnGL UTTF gdw ait
GIe orera de King C.,
GXAUile sera ropua cr6trejakt.


~.s cka C as.. L ,.
Iaem Por i. aie ..oi.



* 161.9 Rue ft .h -"... ;:


dans le continent noir, chez son action ot sa grande inocui-
nous aussi, j'en ai bien peur It6,
- la sorcellerie et la magie a- Indications:
fricaines. Tous les 6tats douloureux
La vraie foi religieuse se tells que maux de tftes, d'o-
distingue menme de la croyan- reille, de dents, troubles means
ee: elle est, par dessus tout, truels, n6vrallies, sciatique,
un principle de vie interieure migraine, agitation, insomnie,
&minemment f6cond, la source dries a des dculeurs,
merveilleuse d'une sensibility CHOLEFLA VINE
tellement active et profonde I La chol]flavine est indiquee
qu'elle pet arrive jusquat come cholagogue et anti-
une entire transfiguration sepiqtues de voies b raires,
morale de I'homme. Comme ell1 attenue les doouleurs, sup-'
elle provoque.- infailliblement prime les oliqus.:et.simu -
chez lui une manifre d' tre le- evacuation bilaire. Elle
particuliere, partout. oft te r4gularise le fol tionnement
existed dans. sa puret,; non du fo.: :
setl cement Pindividau qui. en: AC)OL-PEPSINE.
:est dou manifesto en soi de '- AntiIdyspeptique et: a.
frappants effects s distinctifs :de..: chique, centre toi l .es trU ;: "
...ette. foi:divine,- ma. encoe bis .. e Ia digest.ioh, ISK
in. : yn::et pu fica te d'estoma, ga, dar....e ......
-celnitie Ia a.-mtetl i un rigi ne tomaeae. '
d. gr plus on mons avan
d- d-:-- 6gge .t l et influepl-::.. i ~ma aE.

. .a.. . ... ..6 .


a C


.. ....... ......
. .. .... ... .... .. .


.. ... .. ... ....
., i

...::-: ..... ....: .: ,. .. : ...f
I .. ... I .. ..I.....1..I.....1
... .. ... .. .. .. .. ...
... ..


.... ... . .- T

(D l .........: .-'
. . ... :




.. u............-
Sv. ... '...
.~. . .. . .) .
....... .... ......... .. ... ..
U I a U lL~ .. . ... .. ....... ." .' ....
.. .............. ......... ... :




> : .. . - -;-.'-. .
..i ....... ...:":
.............

.............-...............


.7. -.7: ...',w,


. .


.4


I'


rituelle et qu'il


~a~Y~WP~ ~


re oil


0 r f-X f 1 111 Yyl


%7

#


: I _












., usBrAAILLE.h

.9f ~. ..a. .. v..el.r.. 4 o. ..are.




yALTS or ^LAf MAISON: Co t Aite 4altscq g
Wtaeorte8 en or,14 tet IS tarata, flt :tomnande, rpea
.. .. .... ....... ...
w :t ... *. -..... .. ...":.. ..". .... ... ". -.:t . . . .. .


...e.. bijou .:
.:'o r.. :: k ... ... kT .: "'.I L .




........ .. ...
--. . ".i..


* t
' t


: ...:... W 5 QT A U&


a .. p. I. :Pals A.. Bl.... ""
P e e rr.. .
...... ..eu .e. rr nn I .


., ..B li~ur etrard ie, rmdomen t nt.",


I


*


- .i.p.pA. P. 4'.U.t


-. ..... . . . .. .. . .
. b.. le. ... .
.... ... En Ventece o..

'ADE MATTERS & C0o4.


i-t- i:t r-. t.'t : -: -: "- 9 a"-.r."# ...
.... .. : .I
... .vapur *t A6 O B
Voy de: voiui d orts. ..


o: rite : inmS--JO r por -New
York. .renant pass ......
...... . . ..........
get *t malle4.


-................
~~.. ............
....I ...
...... ... ... ... .. ....
4*4. *. . ..*. .
. . . . . . .


ne s'achte pas a prix d4'rgent.


Et cpendast,


sans argent, il est difficile aujourd'hui d'tre heureus.


Ouvrez4 un compete d'epargne sans tarder: c'est
premiere demarche a fare pour assurer l'avenir.
C wa e t i o wusA tit C lsir
4de fire affaire chez nous


Sl


La Banque Royale
-R du Canada



Le faif est incontestable




C'est la qiir tessence des meldeures

varieties de cannes d'un vaste
territoire reunissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arome.


Soutez et ,o0mparez


Dy A..ANDER S.A.,BEo NEIN
REPRS-ENTANTA: R.BROUARD. Grand'Rue 1709, PORT AUPRINCE.


. .. ...A


rr~~ -~ ~ Saa~. -


4 ,i


Ivis


atPanama Railroad Steam hip Line a f'avantage d'annoncer
I d6parts suivants de New-York pour Port-au-Prince. Haiti
rectemene chaque Mardi, excepts le S.S ANCON qui lais.
&r Mercredi, le 5 Juilet, 1933, et arrives 4 Port.au-Prince,


nindi 10 Juillet, 1933.


s les steamers sont pourvus de Chambr
fARTS DE NEW-YORK. ARRIVAGES
S Buenaventura. le 29 Mai 1933.
I& Aneon Ie 6 Juin, 1933.
SiGuayaquil 'le 13 Juin, 1933,
t- Cristobal le 20 Juin, 1933,
-- Buenaventura Ie 27 Juiy, 1933,
. Anm -n le 5 jui llet 1933,
3. Guayaquil ie 11 Juillet, 1933,
x. 0ristobal le 18 jilliet, 1983,
S. Buenaventura le 25 Juillet, 19883,
8. Anzon le let Aont, 1933,
S. Guayaqui le 8 Aout, 1933, %
B. Cristobal le 15 ,Aout, 1933,
S. Buenaventura Ie 22 AoUt, 1988,
SAneon le 29 Aout, :1983: ,


e
A


frigorifique:
PORT-AU-PRINCE.
le 4 J n, .1983
le it Juin,


VAPEUMRB
FLORA
@RAwNJ ASMAU
MEDiA
AMOR

LUNA
ASTUA


SDepart de New-York
DATES EARRIVEE AP. R'XAU-.P
28 Juillet 3
4 About 9 9
11 AoUt 17 A
18 Aout: 24 A
de New York pour tous les ports haitiens
4 A011
S25MAoat


RlIVEE A PORT Al PR
Aut r
out
eptemb- e


RftINc
kou t
About
kout
tout


INCpI


le 19 JUo
le.25 Jn' D part pour New-York
le 3 Jillet, g vBA 1 Aoi
le10 juillet, con eS A &.Septemtb
to 1 eOTTCA-ptemb..
le 17 jillet, VAK BBNaALAa. 27 Septeminbr
le 23JSillet,
e 81Jauillet, .. .
le 6 AOt, I)tepart de I Europe
e 14 Aout R ERDA AR
s. 0 ut t'AMSTRIA Asl
le 20 Aout, .lAMBO a 12 Juillet 4,
ie 28 Aout OBRON 9. Ju let 926 Jillet 18 A
le 3 Septemrbre, FNAA : a .t .9 Aout
Un Vapeur 5 AUn. .nr P nr
ull viurE ro e


'Pan
w ma rpo
Panama Railroad Steamship Lain.. hqlbmia a au porPrp
TI616ohooer aso No 45
..." '.: .... ... ... ....... .... .. . ...... .. .. ..... ..o a
........ .... .__a J { ( J.., r..-..._.. ....-. .. ... a...
....................nS...N

....................&ge t G 6$ ra..
... ,. -.-. ~ .. .... .. .. -- ... ......... .. ..
.... .. ........................... ;.. .. .. .. .,.
..... ... ...... .... :..'-.... m . ., . . z
.. ... .... ...........".. .. ... .......... .:.: .... ..:.: .+ .... .. : :...." ...
...~L ......
.. .. ..............E .IIII I.....III..r
.-... .. .. -... : '.. --- -.-. -.- :.-: --: --.-. :.-..-.-- -: .. :: ... .. .. ... .. .. ...... ...- ........ .. .... . . .

. .. ... . .... . ... .. ... .
"...... "..."."..."... ... .......... : .. ... . . .. .. ... ... .. . ... .. ..... ---. '.... ....... ...:....
....." : i .. ... .. ..... ....... ... .. ..... .. .. ... .... ....................

': ........................ ............. ...
.
... ... ... .. ... .. .. ... ... .. . ...
-: -; : : .-,2y .-':. .4.- y- ) .... ...: .. : :. .. .. .... : . : : :. : : : : : : .
.. .. ; :f : AK


-.1
.11.~j.I


~ K
44
4,
'1
74 jc~.
as


!:. k.i :'. .. :. .r:: ., .:r:.....'. ....... .... :. .
x w:;. .- .. ......".:T ;, !~ : .. ..... .... ....... :..
........ ara~ m-. ~-.
-- .. . *............... ..... .. ..... ... ........ ... .............
S : : : ................. .. .. ..... ... .. ....
oS ?,, :': :*! "*:. ;._* ;." >: ;_ '- _: : : : ; ; : ,: : : : :. : ^ :, :, :,, .;i:'.;:.


:-


~~~:~ r~ll ----- .......... .. .... ...... -, .......... 6(I~i~bjJ


ralAAIAAC~ .m~a~


s~~ab~-


.... .. .... .......
W, TTAW


[


~


I


I-:-- -_


. . .


. .. ... ...... ... .............
. . . .
.... ........... ............ ..................
. . . .
.. ... .............
.. ...... ........ ..
. .. .................................


40


,e
A


~ : : ~


Le Bk,-lnheurl


mon.


commemomee


aulU








40 .ttr. .tde.t4 cV rir S d*ft4t A K :
-..- ... ..... .\ -x.. -, .
vacanttt +tlurs pr tuves aii tt.kh X obli*tiR ftuci ::par antliepatioW
--- --^:- :t. .... .. .. .................. ...... ..... .I ----- -----t l i
;..... .... ..." S i!: '." "... ........ . . .. ..
. ...........-...;........... ... ..... ............ ............
.... ... .. ... ... . ... . ..... .. ..... .. ..... ... ...... .... .... .. .
4:plr 'i-doAe pou l d4ponsef deq es revernIs ordi .,ron tie tkons 6lsea tn 4 CTI9
S4 to Adndlstration Gn4nralo In 1{.publique; aprMs que lev Pl:.Bolea du ft par (919, {un Minii
eonzrt Or- pottrr & ro, dea Contributions et dwSerep U nses courtatnwa -: U-QW-- don't Ie Gouvernementw 4 dle W* vee Sat-]
.-...-...w ..e d vic. l. s ecttio -des Raat&es vir t..ement&.e2 ~ it~ Odfra- .tatsU nis it n oqe r pel :: G..ya ig


r Jo )te Vis[a ilmn; n t lnterres n' ,, 't'p"twpals T"t :-^tf =a a^-:, .....
.nU_ .. :.gr .s pr ..ent En v.e d'assurer le ma as.urert Paeq.itenment. de Po-. c. rehat wavrt -lpx-rntion AItAU

naces; n tel employ no : cation nensuelle de la Garde le Keprsentaft Fr4 cil, av de Ipriode dotleqinz aP Dw rum it
...o sont pa et mise d. te pr. Ate eapr Banque I be Gonveri nt tmitien puisse ct efft fai re .a.-
.t' .. a satisfaction du Se Naticnale de la R(pubiquee 4ne dispoera lps deo islahce- :rangemerits satisfaian. na-
crtaire S'Etat des Finances d'aiti t afe e exclusive- mets, i n: a- v pdes ig
et dn Repr4sentant Fiscal. ment i Iusage do Ia Garde vee le Joleprtmeant Piuca Lions en tirceulati1fl4
..Pendant .nqu te sur, le d'H.ti. Art. XIX En .c as. los stipulations s.N
n... ., a ra Tous les paiem ents sur les devieridra une i d rg:anique dront autonatiquettioit n T rg:au,: Ipr
o. t en .Fi ne ucrem re r a- fonds dtu Gouvernement coni- detai R6publiqu.eren e ui-on- .les ut non avrue Ai a ria .g :::d: t: ::::
V i .Ay k tes -n g H r r a ,. .. .... ... . -. .. ,.....
co in ,, vacance, p ou vi tinueront a etre effectues par cerne Padninistration des Fl- saLtion de l'operaitin de ra-- P.....-
mle rlta v.., .,. v .cheques prepares par te Se- naces du e e Gquv e ncment,- chat. Le Gouverttnemety ha L'nst1t io
rewnt, si c est necessaire, vice des pavements. L'arran- i Article XX tien, en vue do rapprocher V& t families gue
jusqu'a ce que Ies charges ge.nent existent, suivant iwac- Le (ouverno-ment haition J chuanc e de J'empriunt t3 9:2, -pour ls edmye.
talent r&futes ou qu 'une cord du 5 Aoht 1931, entree les conviont de ne pas r6durie to pourra continued, au fur et h lieu pendant t. .
nouvelle commISSIO"' at 6-4 deux Gouvernerments, contY- tarilf, i modifier l.es dties in- measure ue. ses neAsoIIeCO 0es$.
enmse Artilet nuera it regir ce service, saul to-es, d- idlmahtire a en redui- lii permittrtit a achee.r on En .oure~ by
IL- Altiels >, que tous les cheques seront do- re le rendement total, sans march ouvert le_ titr:v des ins eriptions est
t F rvenant sig-s Ipar le Secre- accord du Reprsentant Fis- diverges series du (it -. n
tant I iscal et (lu Represen- taire d'Vtat des Finantes on .cal p P unt i darnet lsmo
tant Fiscal-A joint front son d66gu, reserve fate des Arie XXI Ar/te X I classes su au
'objet d'un accord entire les cheques tir6s sur les fonds d ouAnes de la Republi- Touts les contoverse: :qui m:ii ludi d'o
reux Gouvene ents. es pos I la Baqu Nationa- ue a n personnel ex- pcurraint se]ever (ntre:.
saaes, ainsi enable de a publique dlaiti a lusvn t haIti", et Ie ti- daux Gouvernements su. .
des dpensedes services pl- credit idu Re'Uentantt -is- tre de DIirecteo r a era r$tabli des clauses du present accord( .,A "...
es souns les oFldres du Repr6- cal, lesquel seront signs par on liiu et place de celui do seront soumises a laritrats ., RV
entrant isesal, non conipris ce dertir sculenment, ou sn i Collecteur. Cependrnt, des au eas o0 eldles ni pourraient ,, :
ls d eensesdu Servicel<'i- ddegue. inspecteurs dlu Service du Re- at.r o'ls,: .J. 1 v-i ii- .:. est hez: n .


e n es etes ntenes, Article XI .prsentant Fiscal piurront y p]
ne doivent pas execder cin( Chaque annee an 31 Janvier tre d61egue-, oit temporai- Tr
.) 100 des recettes douan re^s, au plus tard, le Representant recent, soit A 1oste fixe, pour vi(
Gosuf verenent re d Fiscal presentera une estima- en suirveiller les operations et
ouven nt ion detaillee des recettes la stricte-applicaticn des lois exE
Article X pour l'annie budgetaire sui- douanieres. j an
Un Directeur haftien sera vante. Le budget de la Repu- Article XXII 7
charge de I'Administration blique, moins d'une enten- En cas dc paieme-t sous
G4n6rale des Contributions, te special, ne devra pas de- protftde de drs de douane ou
sous le control du Secretaire passer le montant des voles de taxes inte nes, et au cas
d'Etat des Finances et avec et moyens probable qui aura o' une restitution du mon-
un personnel exelusivement -tL arrete par 1e Secretaire tant payL est de.:undee, une
haitten. d'Etat des Finances et le Re- reclamation .vit. sera faite
Neanmoins, si le Represen- presentant.Fiscal. au service c npj6eten t dans le
tant Fiscal faisait rapport Article XIV delai de tree jours ouvra-
par ecrit au Directeur G(ne- Le Gouvernement Haitien bloes commenant w la date at
ral des Contributions et au est libre d'autoriser tout cre- laquell lel droit< ou ls ta-
Secretaire d'Etat des Finan- dit quell qu'i1 soit, si des fonds Ixes auront ete pays. Si la
ees qu'il y avait motif a -up- non affects sont disponibles 'decision nest pas aep0 )tt
poser qu'un ionet ionnaire ou ou peuvent, A une date rap- 'aiTaire sera prVsenU1 4 a une
employee quelconque de ad- pochee, &tre tires des recet- comrnmssicn fornmee 'n d1 i e-
ministration des Contribu- tes crdinaires, pour servir de uie du Secretaire ';tat os
tions fft inferieur :i sa t.ehe, I voies et moyens a ce credit, j Finances Cet- d'nn 4-0,W du
ou que ses actes ne fussent pas apres ]a constitution des re- Representant Fiscal.
corrects, re fcnctionnaire ou i serves qui pourront paraitre Si le dclsaccord persiste, la
employee sera' suspend de ses neessaires au Secretaire d'E- demand de t-estitution sera
functions, et il ne sera pas tant des Finances et au Re- decidee par la vole judiciaire,
reintegre tout le temps que les presentant Fiscal. 1 sans que l'Etat puisse etre con
charges portees n'auront pas I Article XV damn' a desi dommages-int- I
et6 rifut6es a la satisfaction En cas de deficit probable rets ou astreintes.
du Secr4taire d'Etat des Fi- au budget, les depenses de- Article XXIII
nances. vront etre ramenees au ni- Vu que, dahs les conditions "
Les dpenses de I'Adminis- veau des voles et moyens, soit normales, Ile pavement regu-
tration Generale des Contri- par compression des depenses, lier de- fonds d'amortisse-
butions seront effectuees sur ;soit par creation de nouvelles ment aura pour rdsultat le
les fonds mis de cotet cette i recettes. Toutefois, il ne sera retrait, vers I'annee 1944, des
fin, par. la Banque Nationale pas possible de couvrir un d6-., series en circulation de Pem-
de la Republique' d'Haiti, et ficit budgetaire en faisant ap- prunt autorise par la loi dfu E
suivant des 6tats de pavement pel aux fonds de reserve du' 26 juin 1922, et vu cque 1'6mis- Rev
convenus entire le. Secretaire Gouvernement, sans I'accord sion d'une auttresrie de I'em- eou
d'Etat des Finances et le Re- du Representant Fiscal. prunt prolongerait necessai-
presentant Fiscal. Ces de& Article XVI rement, au-delit de cette date, V
penses ne devront pas exceder 11 sera inscrit chaque annee la durke du present adecrd, ce
dix p. 100 de recettes inter- au Budget de la Republique qui serait contraire au d6sir N
nes; et les'depenses du Servi- les valeurs necessaires pour le des deux Govwernements, les livr
ee d'inspection des Recettes service regulier des obliga- :,deux Gouvedfiements convien-
internes ne devront pas exc4- tions de la dette publique et nent que Pemprunt est consi- ,"-
der cinq p. 100 des dites re- autres obligations contrace- deei come fermietqu'aucu-
cettes. Toute some non re- tuelles, ainsi que les deux va- ne serie additionnelle ne sera
quise pour le Service d'inspec- leurs globales representant emise.
tion des Recettes internes, respectivement les einq p. 100 Artict XXMHV
dans les limits de l'alloca- des recettes douanikres et des Dans le caA of l'occasion se
' tions pour ce Service, sera mi- recettes internes pour le paie- presenterait i'exereer .ne ac-
se la disposition deI'Admi- ment des d6penses:du Repr4- tion judiciafre contre le:Re--
nistration Gen6rale des Con- sentant Fiscal, et du Service prwsentan: Fiscal,- sos as-"
tributions. d'inspection des Reeettes in- sistants amricains, les doux.
Artile XI ternes, et aussi' une: valeur Gouvernemetts, dan Jle but t
A partir du ler janvier glotbale representant dix. p. d'viter tonte 1934, tous les fonda recouvrts 100 des recettes internes pour malentendu, :.nviennent:. d'e-
Spour .e Gouvernement hai- le pavement des depenses de examiner irfh-artialemenC un
ien: seront dbposes, au: nomn 1Administration Generale tel: eas,.,et.:de: se:.mittre d ac.
. du Gcuvernment. haitien, A .des. Contributions.. Le -.saidfle Icord. surd s Iraet-io-n .l6gale p-
.. .a Banque Nationalet :d ae .restant pourra. e'tre : .re 6parti cpripee : .::: "" I
publique d'Haiti, A exception :pat .lo Gouveruemext H -- Arfl* .X-
den cinq p. 100 :des 'reeettes tien enr4es budgetKes t Louven nt itin
dounniares privus it i'articl veri dI^p' iments IX eibdos.us et des fonds exk .i4l~s eomm hen luid P emlea disnit u- ::: !/u


40 %. V- L i %* l, -A k, k,-., r A A k k, k I -( xL
omatique, conformmornenti anl
ait6 (darbitrage du 7 jzu j
er 1909 entire les deux p Ays.
Fait de bone foAi en dou:b:leI
emplaire on franaiis et :en
glais 'a Port-au-Prince, le
ift 1933.

s/ A. BLANCHiET
s Norman ARMOUR.


PP




'C'





I
4*


Vieux et EstiveO
trouver les +won.
nast de M. JM. 1
les tous veulent
jcurs-ei.:


i
_:
_.
..


C"OCAoa


d'autos de second main


GARAGE KNEER
pendant .Deux Senines .
.. .. .. ... ...
Special used car
salek -
at KNEER.'S GARAGE
Lasting \tro weeks
': ...'.....





1532, RUE REPB LICAINE, 1542,:


.m. pressez-vou.de.venir fire. cos nac.... ....-
'es. Vous n'aurc: (jflt l'ernbarras edu c
x que nous venons de recvoir .
ous en trouverez dans tous les genres et to

'allez pas a la camtpagne, sans emporter
SW. -... .p.. -............










A-- .ezmv--.--
(A COTE DU TA/LLE .IR SM#TH


.... .. lr ...o. .d... ::mir--: .: ;



es, qui vous aideront a pesoer de lion mo
........... -. : .-. .-..-.....











... ... ... .. .. ... |
,::"P


... ,-+ : ... ... ... .. --, ... ... ... .. .. .. .. .. ... ,, --- +--.- -- :-- <. .. : : : : : P r
V F ~ -l : -;:::::::::-iic: .....,..: ",::,.. .:. :i.@'"
r ::-7+ + .:::-::: :: ::: 7:-::i: :;,; :: 7:,:1 1:


-gibbs-- p.ur les paiemeait fS- i los revnus recoltr i- vou
f6rents au service de: con; cous 4, mojs q vehq V -m ."t
trats d'emprunt lesquelle iV ii san t po cau
.valeurs, se.-n. port6es a -..0.6r,: erv;c intggr l tde l la+
dit du ..pr :sentant FiscL tt.at lea dbpan-es 4- ';cp sea ,r,,, re :vea
.... .... ............... --/F' '; '
. .. .
. : : -< ', .<. . . . . \ . . :: + +:i~ i :: : :.i :_ A : ': ;:.. . .-.. .-.. . .. . .
..... ....'..." ,................... ........ .. ... .. .......".'..-......'..-.....'.-..:.:.? : ---- "-- -- ------- :


nmwiwmns w jr .ss., f *


1