<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01911
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 28, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01911

Full Text






."': ". .. : : : : ;: .. : :. "
I )... '


.. .

*" :: .: "", 4. i 4.'$-.. ;:' : :..*Q
: ; ** t*' i


* :'. ."..........Y..... ...... .. .
.. O R: .. '< .: > ,' :- -- :- "'".'........ .... ... .. ..... ....'... ..
... .- --. .... . ., : :. .. : .:::. .. . :: .. .. : .....N. .:. .:...........,.... .. ..
... A ..



."...:. ...:."..
e4I q :' : :: :z ... A~l "


7.' -:: '" .." .! 'I


PON P tNRN 180


37?'m0 ANNEES


PORT-AUPRINC*, :*AIT(
f.


VENDREDI 28 JUIIJET 1933


No, 13080


... ...- ....


a dix-huit ans


L Y A DIX HUIT ANS!
t 8 28 Jullet 1915, a 4 heu-
. de l'presmidi, Quatre
c1ts Matcots du Croieur
,eericain < arqu.rcntf sr le sol hailien.
11 y a 1)x Iluil Ans de ce-
g, Us sont encore!
kEin r/lu dd qu t droit! De
,t principe!
.Sinpl i.nti au nom de lIlm
srialia1e c/ dIu droll du
ns fort!
Out! Dix lHuit Amn, depuis
e Haili est occupee. Dix
"it Arw depuis que le Dram-
a d(til e flotte sur nos &di-
ces publics, a coIt de notre
iwolore ei que notre liberty
t misc aux prix du plus pur
ua sang de nos a#eux, est con-
que. Qu'aviom-nomu fait
iur mnriter ce sort? De par-
at sur le globe terrestre, on
a on assassin, c'est la
iuerre, les debiteurs du Yan-
e ne parent pas lears det-
s, main ceux-la peuvent se
! :sc, el Haiti n'est qu'une
etite nwdion!
Etail-ce la replique natu-
ele au geste des centaines
khaitins qui s'etaient fait
Sruiiner 4 < Savannah D,
CaZ r/!Tnd(pendance Amiri-
inec!! -*1
En plein XXeme sihele, Vai-
'le colossal arnricain a fan-
iiur le roiielet haitien. Dix
Wit A ns depuis que l'huma.
itikypocrile, sourde a nos
ppels, st able pour parler
e Justice et de Liberte.
es processes formelles onnt
6 fate, par le- President
osevelt. Esperons done!
Afin que le decouragement
S'empare de l'dme haitien-
et pour que tous nous puis-
ns converger nos efforts a
iier notre venerd President
aboutir a la liberation du
1l sacred, nous le supplions de
vwiver la flamme du souve-
ir de noire LibertI en grou-
at au/our de lui toutes les
ownes volonts.
Dix Huit Amn! Non! C'en
t trop! Cest un cauchemar.
ai allon's-nous nous rveil.
r bien1t dans la reality bden
rsante de notre Indepen-
i:'- te ? _


Q


UN CADET DE LA


DERNIERE PROMOTION
TUE EN AUTO

Hier, dans la Plaine de Leo-
gane, dans les environs de
Flon, i'Officier Arnold Ca-
juste, recemment laureat de
i'Ecole Militaire, est mort par
suite d'un accident d'automo-
bile. Son compagnon Alix De-
niz4 est dans un etat tres gra-
ve.
Condoleances aux families
eprouvees.
S.... .. --.-


A PROPOS DES
PROCHA
rr flrryNSP7O DnYYD


INES
Tv


Pin attendant, unisson nos ATNNAT
(forts pour que jamais plus,
Tune mn hailienne sie Un confrere a fait remar-
tee aueun Trait?
quer dernierement, avec une
DI uit As! Dx u pointe d'humour, que, desor-
S- -.. mais, il faudra dire : ...- .. nier de I'Ordre des avocats
nilitants.
QUATRE CYCLES DE En effet, conformnmeent .
la nouvelle loi, seuls les avo-
POESIE DOMINICAINE cats militants ont le droit d4-
lire le BAtonnier et le conseil
Aujourd'hui a parn en bro- de I'ordre. Les avocats ins-
hure la conference de notre crits, qui ne trouvent pas de
ni .Vatentin Tejada, Qua. causes ne sont pas considIe
Cyel.es de Poesie Domini' r6s come des avocats. Us
fne, traduite par MM. Lue sont considers peut-4tre, com
rimard. Moncey Gourgue et me on dit dans notre savou-
oearges Thomas reux creole, des azboeats*.
Au moment ou se dessine un Quand on pense que le con-,
Mportant mouvemerit, en fa- seil peut frapper ces avocats
pur du rapprochement ha'i inscrits non militants, lors-
anc-dominicain, aucun intel- qu'ils le meritent, et que e
uel haitien digne d ee leur.eote, ils n'ont pas le droit
ne peut neo pas e lire .de vote. on ne peut que reeon
JI .eat en vente tant..au ms-. naitre lillogisme de cou qui.
Wn9La ParisienAes. qit-la-' out ote .ine leo. p
bairie NouveIlJdoft. K 'Et(tire, quo i pllupart de
4. .. : pi. sont
... .." ,. t. .
;.:=;"'..:..:...: :: ':!::..y ?.? .;.1.10:0 6 0 4 .4 a. D.o i. .,:0.'.:-4:... ,:: ,- 7 .
: iL;. : -'' ,; .:''' -* ":; '-'" 'k '': ',P'


Arrive du SousSeon





.. f .. f U.r... .. ~ .; ,,** . .. .* .
Cta I. ....

-cre ire.... Etat



Harry R oosevelt





C"o matin, Jo coeur Kaleigh* h', tien..


UN PEU D'HUMANITE


Nous avons 6th p6niblement
impressionnds en entendant
ce matin les plaintes d'une
centalne de malheureux hai-
tiens, rapatries par l'Usine
Sucri.re de la Romana (R, D)
out ils avaient: e6t travailler,
I s se plaignent, etnon sans
Sraison, d e ni'a r pas touch
tw. c(Ti'taine valeur qu'a renmi-
so lk, Directeur de l'Usine,
pour etre rdpartie entire eux,
a un Monsieur charge par le
Consul haitien de l'endroit, de
les accompagner ici.
II arrive souvent que les 6-
migres nous reviennent dans
Jn etat de complete denuemrent,
mais tel n'est pas. Ie cas de
ceux que nous avons tv,, puis
qu'ils affirment qu'il a 6t6
mis fin a leur contract en rai-
son de leur etat de sante trop
precaire, et qu'h cause de ce-
ia le Directeur des Usines de
la Romana, ]eur a alloue des
frais de rappatriement.
Le plus 6l'mentaire senti-
ment de charity command ai
celui a qui a te6 confie ces
frais, de ne pas les garder. Is
sont, ces malheureux, les uns
de Jaemel, les autres de quel-
ques points recules du Depar-
tey ent du Sud.
Un peu plus de justice so-
ciale, pour ces malheureux.
Voila ce que nous r4clarmcns
iei.


Au moment de mon depart de
Washington, Son Excellence te Prd-
s I3 -ent itoov-It rn.'a charge de
.vo(us presenter seS plus vivek ami-t
Aim.s, .t vouS(.m dinre 1 qtle ouve-
i::nir do sa viite on Haiti, en 1917 est.
lp-evi'tI'se ril Igratv dn laI rnMrnoi-

\ : Aus, II m'a charge d, vtUt di.
| re qu ares qute tes Conduilis nor-
l::n es des l'tats- Unt : sei, nt rota-
bhitis, II nourrit I'espoir dt r'c'our-
".n(r Htn iaiti poflr voii' i lsrea I', 1nt'
,: .site p(rsoneil ,
l ,s honneors mfiiirt.s avant
Set-: I reI u'k par a Garde diu Plaa,
jle Colonel Roosevelt prit congo du
I. 6.ident et so rendit a la reiden-
cI prive- du Ministre Am6ricain.
Qutlques instants apros, le Minis-
.::re des'. relations Exteri Lu ,s re-
mettait la visit fate au President
d'HVliti. Puis, nos honorables visi-
I t ours se r(ndirenlt a1 1otel de Ville
saluer l Maire de Port.-au.-P'nce
,, .


dans la vouture presidentleue pour Lneetp.ton d lpreife n Oe la plus
se rendre au Palais National oa franche cordialite
I'attendait Son Exellence le Presi!- ::.I Au. champagne, It Magistrat Du-
dent Vincent. En compagnie di vigneaud souhaita Ia bienvenue a
Ministre des Etats-Unis, Ie sympa ::M. Harry Roosevelt. Eonsuit.e L s
thique M. Norman Armour, et sui1- : inspections commerctrent, ct inie
Ji w nonbrcuses auios. le group r'V'-ue nmili[taire des gendarnes hai-
dirigea vers le Palais, et tout le T1 etins et lieu vers 11 heures .'
-ig du pyurcours. une attention C et apres-mnidi conmme o1 l sai'
sptciale de sympathie allait au de 5 a 7 hres, i y aura reception an
Sous-Secr6taire d'Etat Harry L. i ai.u, en l'honnour u'i Sous-Seen
Roosevelt. :::::'::taire dt'ELat Roosevelt. Dans !e
Reception des plus cordiales, a i:monde otfieie americnin et. dans
Palais National. Apres les mots ,ie monde ofticio! hailien, tout 1l's
aimables de bienvenue du Presi- :: minutes des trois jturs quue pa ss
dent Vincent, le Colonel Harry : arry Roosevelt n 1aih sent pri-
Roosevelt prononea le petit speech se:; pour des Rkeeptions.
suivant: Cela prouve ce que nous avons
: dit, ds le d6but: Que Harry Roo-
< M. le President, sevelt a s1f, par seo manieres affa-
< Je suis trMs sensible au grand bles, sa grande distinction et sess
honneur que m'a fait Votre Ex;-: hautes qualities d'homme du mon-
cellence en me relevant, et je veux: de, conquerir de slides sympathies
Vous assurer du plaisir que j'i- en Haiti. Nous i'avons retrouv6
prouve de revoir Votre beau Pays. avec :son charmant sourire qui ca-
g Je consider 1'annee que j'a dre une conversation sans osten-
passee en quality de Colonel dans station, mais naturelle et attrayan-
la Gendarmerie d'Haiti, comme Ia te.
plus eharmante et la plus int6res- Nous lui souhaitons un excellent
sante de ma vie de militaire. C'est sejour parmi nous, parmi ses sou-
done avec une grande satisfaction i venirs des hommes et des choses
que je revois mes nombreux amis ::d'Haiti,
... .. .. . . :.. :,


NOTE CONFRERE
S'EST TROMPE '
:

Conformement au Protoco-
le arret1 a 'Foccasion de Par-
rived en cette Ville de 1'Hono- i
rable H. Roosevelt, Scus-Se-
cretaire d'Etat A la Marine
des Etats-Unis d'Amerique,.ce
matin, A 8 hpures 30, iI debar-
oua et regut les honpeurs.
Puis ce fut les changes de
visits.
Et si les lecteurs do notre
confrre HalitiJourmal s'en
tnaient & son information
ppubl4- bier, e'est rt t'prM '
midt element qu'on so a
rarft do sure Q a pour
,c a4 6 p.


sonnage. Comme on le voit,
on peut-etre tries pres de Pau-
torite, etre meme une autori-
i', et ignorer beaucoup de
choses. |
II est vrai de dire que ce
nest pas toujours qu'un jour-
naliste ditexactement ce qu'iI
sait, surtout quand il a le
droit de parler meme de ce
qu'il ne salt pas...



JOHNSON EN LIRI R T

L'ex-Collecteur d Ina Pouat.
ne Johnson est. en li iert (de-k
puis deux jours. H1 purait
qu'il a restitu6 ae I'Etat. les va-:
lours frustrees. Et voila,


LES TiRAVA/UX

t'IRRWAt Ti(N 1)E3
::. .V. ..ET..... .:.::


Stir aiiaTble invitati .d

D'et tr doe nPAdrnf d-
tion de jaDi. T. P, o a-

s'ftfectwnt en a cO ....'
des Verrette
It nou. a dit qu le r1 F i
rnemnets (d{Ja fourni id7 i j
un die nous, snt absaolut.;
exacts, quand it Iovdre et 1a
discipline dai 1 hg K r o

iers d( es I. ar4 lta ll ot n-,YJ


Jpath lque Al firid o -
I'e prit (orrn de .

d eri p(o|)ulationI r :'
neficior (" ( ii I,
nh delianlda.nt a i c l


possible ( ( l' ili' tion
xxx
Au point de vue tots.; -.w
les travaux d'irrizat ion .AI -
pris .ar le Gouvernenenm t
haitien dan(In region (.--
Verrottes sont 4 .i utonn
to precision.
Les fronds dfs canniu dral-
nIs ardent exaC lnenet a'II
ni eaux des cHiftfrents 'nu
dues datanlt des temps
niaux. Ce a cqued ai.

encopr tlr-s ]nie- > .
t- (CO i uc eI' aX
r -tc nt.- intt : -.- '
connuscen l n105 ". ';'
cidont de t ruen' ; ?-
sentvnt 1e so, ee
t nI :wn ft i lOin(ne !
vaux 'v (I 'aina"l"j
La irect a n in -
pies Vrrette ad I(*rnei'Vt
euPrn i'1ritf{ a V 4tunn >'
i i I ,. ............
oe vulie1. en ma 'nonL une
pente uniform e. .es piucts
iB. Mefsinaces an itan:d de ca-
naux Ie montrent b.en. Le'.
deniveilations remat:;u:es
dans les paragcs des Verret-
tes ont ett bien ea1CuleQ et
ont facilit6e a nmontee (es tor-

endroits ot lIes canaux as.nt


reellement profonds.
Plus de deux miles person-
nes travaillent et la moycnne
de deblai-remblai est de 1 m.
cube / environ par tete d'hom
me. C est merveilleux. Nousn
avons dit deblai-remblai par-
ce que les deblais des canaiux
ont sur une tres grande dis-
tance servis a faire le remblai
d'unehoute en accotement.
LA PRISE.-- Encore un-
merveille Des murs en beton,
2 m. d(e large, slides comn-'
eo ux d'une fortere soe, p '..
ceux de la Crfte-a-Pierrot,
parties reccnstruites:. capa-
bles de resister aux plus for-
tes crues de la riviere des
Verrettes. Un travail d'art et
de science qui merite d'etre
vu et connu de tous.
D'une fagon gondrale, le tra
vail effectue dans la region
deS Vr 0 ,ti ton: en 2 m:o.i.ss taon
sidrable et i y a Int(emps,
pour ne paa dire -deotiis Chris
tophe, quiun ( hef d'Etat n-a
r&ahmis autant en. asi pen de
temps of avec si pen 4 argent


... ..... ~~~_ ............. .. . T r~_~_ r f___ ""


." M ... .. .


8------- --


M-


-,:. .. I t


* *


a prism mouillage dans notre rude.
11 a a son board 'lltonorable Sous-
Secr@taire d'ttat de la Marine A:..
m6ricuine, le Colonel Harry L. Rx>-"
sevelt, S'y trouve aussi, M. Ker-
mit RooQ velt, t. h doe ix '-Pr6Sihlen ,
Thetodore Roosevelt. I.,e (;omman:
dant A. S. Merrill est. atlmach, :u
s< )tis-Secretaire d'E, :t.,
Apr^s les saiuts d'usage .ent .i
crowseur et le Fort National, I:
Sous Soc--rtaire d'liat IoT(,O -vt,
descendait sur le quai, on ii frt
/a d par une salve d'artiflerie. Le's
1ionneurs ini ont 6te rendus auassi
par un bataillon de Ia Garde d'-ai...
ti. avec musique en tete.
Une foule immense se trouvait
aux abords du Quai et principal
element les nombreux amis que lei
Colonel ltarry Roosevelt avait lais-
s6s, apres une annke de cordiales
relations dans la Garde d'Haiti.
Le Chef du Protocole invita le0
Sous-Secrtaire d'tat it monte


h'a


""~~"~~"Ui~,.,,;i;h.*:.,;-i~i~:


I











nuirt ,:,.. gnmd ae 5

V.. .A...it U a."
y" t er., 'ri to 0nomparaw

.Naturellement in seul par-
Stenaire pourrait mi dcuner.
la rplique, un june pre-
i er qtui esf dja wnue grande
Svedette du cinema moderne,
Willy'-Fritsch, nous voulons
dire.,
Et quel couple blen assor-
ti, alors, pour interpreter La
Femme d'un Soir!
Tout cela n'est ourtant pas
un reve, puisque Haitiana, dI-W
manche soir, passera sur son
'eran le grand film muet ine-
dit: La Femme d'un Stoi...


V"EQUIPE Ir4FrfLrE1c


QUII ,1 A.iTT LESS


CUL/A INS


Beaucoup d(I ,'ens (11ui na-
vaient pas pu asswtt r au
match de lna1d1i, lots ;;i3yant
demanded (:ce publier les noms
de.s qeqikipietrs du < hai-
tien qu it battlu Ja Dolores,
o101 oulS deOW&IIS dI)VIS (( (1(l1-
ncr ci-]pres i I Icon'ImpoitiON
de I''quipNp Natiinale
But: Smith (W '. S. s. 1-L)
Airrtres: Tvar (lacing),
Saint Fort (Eacingi.
Demi : ('ator (Racing),
Geor'ges Anudnut (Violette),
.Jea.-.oeph ( Gar0de 'ilhaiti
.A rants: Bakoer (Racing),
Deauvoir (Racing) Duthiers
I acingg). Chani pagne (Ha-
eing-), S6tuignol ( Jeunesse,


EXTRAIT,


,
.. ,.>*, : ", ,g-,-,


in :4 '. .'-


JA/PMPg


61S


POUR RESTER

. .


"11


41
'C
1*
a


Quel est done Ie secret du charge
ct de la jeuncsse A tout Lage?
"L'entretibhconvenable du teint",
rit. aura l.a lantv ''estd,4 A,
m.urs pourqfoi.. A Hotywoodi
iLous touS scrIons' p CesquC out1s
dki .Savon dc ldToitletL U.x qui
laissc li peaIu fraih eCt (otick."
.lt .'cst vrai: Snr ts C69i granl-
des actrices d ilollywood, 6s6
(inpluient 'rodlorant Savon tc
"'itlctte.e IIx. l.e x cst devcmin
It snvoii ofhiticil di tous les grands
studios ,
l.e Savon dc Toilettce Lux st
l:>on pour tuis Ics tcintsi, tOiLu Ics
(lcs. I)' it, -t.l iiAiCIei~tr i mm .u.titIce,
A s It O Ls:,. c d t; I t1!ci .ec lu i r ii .I(t1i "(
A!i a oCAI ,lU'tct gu.ric j'uine ct
belle.
M'Iox tt ,.. I.Af;rn
BOX M, }'OtRi'-AU-HkIiNCE
SAVON DE TOILETTE

t, ,,


( ,IwAe votra rr Comptable en ouvrant n.
O9h : I&01; AInqUe Nationale d laS
S4 Qbiliqt0 d'HaitI.


,* .I.Il.. ..M.i........... Miri---------l .l.- 4, ..i.. ....... .. ---
A id e A, E v flfl
Aick conserve a


A4


salubrit6 de votre intdrieut

.La Wactes Ct danpereuse EUle content des inpuretts
qui mcnacent la santd de votre famille. 11 est
done prudent d'acheter toujours Ic Savon Carbolic
Marigold. Sa mousse abondante purified, en meme
temps qu'elle nettoie. Pt6ntrant dans tous ies coin?
oh la salctd se cache, la mousse du Savon Carbolic
Marigold aide A conserver la salubritd absolute de voute
maison.


VX N BOd CONSEIL


Pour tous ceux qui ont (d1"
goftt, et savent apprecier, il
e:.t: fIrr ve qu'en faith de meu-
lies, 11 vaut toujoulS mieux
V M F


.UISTIX JUST
Par exploit du minister de PI cprietaire de
'huissier Leonce Duroseau du .Ui (MEtNAGE MODERNE>
Tribunal Civil de Port-au- 1518 Rue du Magasin de
Prince en date du Vingt cinq I'Etat
juillet mil neuf cent trente prs de la Banque Nale. de la
trois, enreLnitre, la dame Am- R6p. (IHlaiti.
ta Scott, 6p.use cu sieur Phi- Dfip6me de la medaille d'or
lippe Kiefc r,- tous deux de- tie 1'Exposition C(oloniale de
meurant it Port-au-Prince, Vincenne, France, de 1931.
proprietaire. a form contre Dipl6om aver mention (hors
ledit sieur Philippe Kieffer contours) de l'Exposition In-
sa demand en separation de dustrielle du Service Techni-
biens; i altres Hubbert Ale- que Professionnel du ler. Mci
x-is et Leon lexi;a'oeaoat---nt -A .
ete constitutes par la deman- Ses meubles sont d'un reel
deresse su laddite assignation. fini, en outre. le patron n'a
Port-au-Prince, le vingt six qu'une parole en affaires, et
Juillet 1933. pour encourage sa clientele,
Pour extrait eonforme, il faith un rabais de 30 c o, sur
toutes les commands qui lui
Hubert Alexis, Lto Alexis. sont confines.
avocats.

COLOMBIAN STEAMSHIP
ATTENTION..
COMPANY INC.


Ce matin, vers 10 heures,
ncus avons vu presque tous
les 6quipiers cubains descen-
dre en ville. Intrigue, nous
les suivimes et avons pu les
voir rentrer et csubreptice-
ment>, au Dep6t Rhum Sar-
the. Cachet d'Or.
Footballeurs haitiens, fai-
tes attention, nos h6tes ont a-
chet6 2 douzaines de bouteil-
les c'est formidable. Ah!
je commence a crandre, je
crains meme pour nos equi-
piers, car le Rhum Sarthe Ca-
chet d'Or, c'est deja la victoi-
re pour les sportmen cu-
bains...


4*~ A **.aa~


A VENDRE


Mobilier et piano.
S'adresser, entire midi et 8
hetres p.. m, A .M. le Docteur
Pollard, A Turgeau, en face de
laresidence de M. Georges de
Lespinasse. l4phone 'No.
87-2.


(Ligne Colombienne)

Telephone No. 2323


Le vapeur << COLOMBIA >
Voy 12 de retour des Ports
Colombiens, Cristobal, C. Z.
et Kingston est attend it
Port-au-Prince le 27 Juillet
1933 en route le meme jcur
ppur New York direct, pre-
nant fret, passagers et mal-
le.
Le vapeur < QUE> Voy 114 partira de New
York le 19 Juillet directement
pour le Cap-Haitien et parti-
ra le meme jour pour Port-
au-Prince via les' Ports du
Nord ou il est attend le 29
Juillet 1933 en route 16 mnmee
jour pour les Ports du Sud,
pregnant fret, passages et
malle.,


Wm. E. BLEO,
Ant


SAVON CARIBOUC


Asr"1-
AMe


-*.f a s I 1 P


flaz.iehur & Sens LaUtc.a Livertol, Aagleterre
AWmuoi CwagASc TrAinS Ca. .A., P9ws-an-FPtaWo


Owe y~ak.MS~Z~.. ..~. ..*.. Zt.. it


.1 C;
TOJX, JU. "RONCITES, ENROUEMENThS
SINFLUE:ZA, AFrACTIONS DES POUMONS
|'i A sJ- C1 iNC H. NI. ET LRS PROVINCES.
l it N ...


La F,,arine


= MEDAL
4 1


1)(61n et le tfleilleurr
IS


reildment


A--4-


ea U, eoi)


AGENTS GENERAUX :


L P' :reetzm -an -

a i : .
., .
g olm


S Fabrication Smeilleu're qualite.
I Livraison rapide efft
j quoti(ien neme'nt par n
mions points en blanec
toutes leo s directions de.'
au-Prince et de Petioni
GLAC('ERES
Nous avons t-cujou:
main Yes derniers mod
glacieres en acier ai pa
or 25.00 et au-dessus, :
bles avec facilities d
rnen t.
res et les plus 6conom.
CREME GLACEE
< Un produit nouveau.
le cede en rien aux mei
marques des Pays d'
1ai ou d'Amrrique est o
public baiti-en par 'U
Glace de Port-au-Prin.
rI tez cette d61icieuse c?
I vous serez convaincus.:
Faites une agreable.
r se o votre famille eni
tant de Ia perlativeD pour Ie' d.
To us en raffollent, .
ENTREPOT
FRIGORK
Nos chamtbres f'
et` recemment mi'se
et peuvent recevoir
quelle quantity de'
soions, .de
Fruits etc..
Le P.nbi eaCtQ+




.li
:._."!.ift's __..-no .


- 4w, AW-


Demando% ..

Contre es cane
kyste : : :'
Avee ce product v
vez 6viter ls frisques
tervention chii:turgica
Echantillons grat
disposition dez' Medee
En Vents : la Ph
Roy & D)omond, Rue'
kit Cb.ez F'l6ix Lavelam
1.738 Rue du Magasin
tat 1738.
T1l6phone No. 3430. ',
MESIAMAES! SAM
Voi i venir FR'l( et
canccs, aussi a
iMaison Paul E. AUX
205-209 Rue Tra er
vous oltre Cositum1rn' fie I
Om(brelle fantalsic ave,
crCIlnne -0 ou1.i,,rs to
(..overture, (i de. weate
Keinmofr CKrtu;n de
ontit Ict hile i. Irioai
c'b (u19 i) ba'rres pour..
de pique nique, etc. 'I
Si v.oi.i:, vPkyz fire
.ai i. fi 0>-1 11(1tii Pl: I(' S rtf l y

.1!,gants et iA"'gantef,
rez Ja cordonnerie :
i YUPOIIT'E SJ UDYf
DONN'KRI, IMONT.
MEL
UranL Rnu, No. 17.
Tt;phone: 2182 {
,---
li\chinet & ecrire Rern
A4 ac:in, n a hc:.' etr Ir
Rubans, papji.-r cariL-,n
fKites vos achat3 cha s

A4 VIS MEDICAL
'linique du Docteur
1.OUIS IIPPOLYTE%
Grand'Rue
Consultations:
2 h. ia 4 h. p. in.

Usine a Aace doel
1ort-au-Fr


tiounea


le al eurrs


Bou'-Iapi(ers-


(le


Fa to i n


Meeltotl.), elle tie cotil


plo


lnl-t










fL...... .. .... !. .W
.. . ... ............ .".. ... ". .. ....... .. ..... .......... .. ... .. .. ... .. . .. v l: P ^ f . .... ..
des to rs -g u ier i
..A..... ...N WL.YM.tL% o v u ., IDQII
Ov. .W :AA. .. ...
7 1: .c .h .. .. .... ........ ...... .-. .. .. --
1: W 41 Rd.ee .L a.. .... .. .. .
~rI~.. Wc 50 Wre, .n s r4Ilerr pour P 1 8iuf C bit Ae- .e...s .
v pvwUX diemantah et porsre e Fdu jr et Re ubrliainr a & o e
p itc r4n ...... a...... P h on-....-38-2 ...s ..... ... ...i ........w .. ... .. .. ..l.I
0-I UTE D LA .-ttON :e u.- .. ............. ...... .. .. a y.n p..ieu. ..an

..es series en o... ...... ..18 a ear command. r* .pa rat e e i eigt


.4 le Padagogue qi vous P
I .: .... . . ..... . .




0do ws en or., ... I rouur


.A.oD MATS &Co4 C0C4 COLJ
















sans argent, i est difficile aujourhui detrc heurux










.. A AN. ...S. A.,BB / j N.
. ... .. . . .
































I fi....t Ico .Oestabl REPR NTAN .......BROARD Grn.. Rue 1709 PORT. .AU PRINCE.




C'ett a quwtessence es eiile rs
I L- c a f -nd....


- -


VisATES A: Rmm er ....... A- Iw I
Panama Railroad Steam l ip Line a I'avantage d'annoner VA RB ALAER 14 Jillet 19 Jui
-dparts suivants de New-Yo k pour Port-aa. rince. Haiti ATREA 21 Juillet 27 Juil
etemenc chaque Mardi, excepts le S.S. ANCON qui lais- FLOA 28 iAlet Aou
aMereredi, le 5 Juillet, 1933, et arrive & Port, au.Prince, ORANJE NASAU 4 Aout ..9 Aou
-undi 10 Juillet, 1933. part de Ne pour tot e port a iens
ssles steamers sont pourvus de Chambre frigorifique: J ....
ARTS DE NEW-YORK, ARRIVAGES A PORT AU-PRINCE. AMOR 14 JiJ III
. Buenaveltura. Ie 29 Mai 1933. le 4 Juin, 1938 NA 4 At
lAnon le 6 Juin, 1983, le 11 Juin, "
. Guayaquil le 13 Juin, 1983, Ie 19 Juin, "
.Oristobal le 20 Juin, 1933, le 25 Juin, part pour New-York
.-Buenaventura )e 27 Juin, 1933, le 3 uillet, ORANJE NASSAU 26 Juillet
* Ane n 1e 5 Juillet 1933, le10 Juillet, YVESAT 16 AouL
.:Guayaquil ie 11 juillet, 1933, le 17 juillet, cOTTICA 6 september
Uristobal le 18 Juillet,. 1933, re 23 Juillet, "
|,:.Buenaventura le 25 jillet, 1933, e 31 Jaoillet, "
-.An on le- ler Ant, 1983, le 6 Aout, Depart de Europe r
.Gnayaquil le 8 Aout, 1933, le 14 Aout. O ASTEA A VE A
.Cristcal le 15,Aout,. 1933, le-20 Aout, DE HAMBOUR AMGRA V -T- Al' tN( <
IBuenaventura le 22 Aout, 1988, le 28 At STURNUS 2 J 28 Juin Juet
neon le 29 out, 1933,| Ie 3 Septembre, BeN iltt 12 Juillet Aou
::: d.. : ". 4 e t wU V 22 Juilet 26 Juilet Aout


S .I ... Van P d, .. a M
::get G mra l'. ** i n e ANT L.
A....A. O 7
1. . .. ... . .....t .. ,

...... .... -E e $ W'.. ... 7 .m sm n ... :. ...,,, ,: .. .


I: ... .. .: .
. ..et -. '




e
We0 ;.-- : .. ...... -.... .

. ...... .. ....... ..... .........
S ..... ..: . ...



A I : : : : : : :
.. .. .. ...... . .
h o d e .. .............. .

. .















Jet


let
let
it
it























i[


:: :
!:,: : "- : :
if 1 ;" :i i ....




..:~if"""""""""""""""~ 4&:' 2J~~I~~::~~;:;n~i8:~~~ :xa ~ ./.JbhL..dmt~l;~,.:mI~,h. US.~
': ----- ---------.-.~ Y 'q ct. j. ~ "'* g


S.AUn film: dune hallueinan-
te grandeur.. etude de
nmmnrs oet t- cuaeAties tres
:. fine.,
DIMANCHEi, 30 JUTLLET
En snwinv$e., & .;. As..:
(in Film Paramount)
DIMANCHE, 30 JUILLET
En sohj'e, 4 6 di A t .9 here :
LA PISTE DES GOVANTS.
(une Prodfuction Fox-Film)
avec Jeanwe Helblinq, Ganton
Glaso. Ranul Pooli, Louifs
Merde r
.. lUi film qun 1.1( 1 Pesnanc
Fra nc-tn 80 C(t)i0c1CI' 002111: (Dl
tut tune (vE(IV R. ... n < (h-
pitri 6cl tant dIe 1'llistoir' A-
1 10r0 p1bu VHna Vetix C( trs
o Cil ^,n tin p' l I p r I lX a,-
IontI.1v i L't (I i.' ( t a(.ois !N(Q\ U A LAut 4 E Rl uatI],
aIo0 r (10 1:toi l iIt I.
P Fit- p arite i S n aimable
ci intlEo (juil siste poutr quo
1 ( 1 C 'oure,'r de L untvillen>
fpasRe ireF si ttanu C i, It' CI-
N 1..PARAMO\TVN''T a p, ob-
tnenir qUO 11 w t('o i i (lot ,Pll1 o-
( '1 Iaiti t-('P ~~1f l(1 0rq oi
nim revient L l'tiffiche.


MESSE )DE eQl IE.Vl
1l, f.iio i L ulos Ifait chaln-
[Ci i-0 A ( IoU :kain a C hIu-
PU> fIl [Oal 10. 81 Cl hodth1dal',
one lc!. nune e (AC SOR pj)'P.
.John nouilos
LIcUif(ie 1' 5 A\oiit I,,l.:2.
1L p))' it t.l, rot ,n^'- ',:1L dt"-
tILs a a i8slIet 1.
1<* 3 1 10E


ftins le but id'nk

les fortes c lieu


doe 2(0.0 0


SIlo .


S:es .4a 1 pci
9.. ; :' & P f 8 I a 0


t(S


c~lf ;rillrtrir~ (?p


to (I.,IIt. e zi


I1


a~l


0


I4/


Iao


TI
;t~n


U.


13 14.19BP9


61


*l 6


*. .


soL7


a tce pte


ses


Gee eIa ,Electric


.A1 I.VDtRE
'Un Ford COl model 1931 '
en tris hon ltat.
Tiep; A., .v. 215;6.


< i jm = A., '


Sl.FE>


I ., '0'11
L~d(ft... jU. U L~t JU(e t
L~f~u:$:~- ~K 9(0C ciGd


k
~


CL LI


LIZ


y


gout (iC. t: ;ittu rl's. Le servi-


ce e ist i'rprochbable,
A K San a u lait, e
etc., t ute la journnCe,
sommes toU s 0s Psoirs.
Une visit s'impose.


te., etc.,
et con-


'pi9F019I


2Pour vivre longtemps et
jouir d'une bonne sante, fu-
mez les cigarettes


The Jester


2WB


Lea Vapeurs Soulaget
lea Rhumes de Cerveau
Reniflez an peu de Vicka par
le nez ou blen inhale-an lee
vapeurs aprts en avoir fElt
Fondre dans de 'eau chaude.
Les vapeurs mndI le at-
teignent les voles respiratoire
directement.
Poor d'autre refroidimo
ments, frictionnez la iorge
IJ poitrine ave o Vcks.

- V VAM^ RTUIS
*WOW -l7 V l,*


* a


une liulnnUUn lti i UavikiL SU'tfllriE ULt A ydlI Itit S Ium jja ut i *a'- -
'se propose d rider.
Une chance de bien-er oerte a:: homes de toutes conditions de tortl
Emp oyes, fonctionnaires, ouvriers, artisans, salaries de tout "
gens de ioas diesfiqu es sans2 grever leur burdg,moyennaut
ges demwas l *1


gouraes, peuvent gagier q
Patrons diC omwmerce, chefs d'indostrie,


&. -deux mille.
parezr ax mnsuffisances des


venteS,


par Fachat d'ri


qw vquas fibre do sor l.des echeances,
MAdedns, ingaieurn Avncates Suab Ur aiTdsdidanKt~ deI rEtat; Representants Jrde
tualit6, Journ stes DOFNNE- ... R vo& soW A soRClALE:.
Rentiers. capitalistes coMrne '& .jouant AU YO.RE AVOR.
Yvous qtout$ g,.i habltc: .iti; Idei#r .a,|i li .d .Ir. Nace.e


.../.....
. ... .. ..


i :.4 : i : ; ...t: 44.
_._ i: "':":' .'.-...:.......


its & sppOr

uIne redutli
.. .+ .... I: -: f:-".. :..
.:~~ ~ A. M. ::: :; ":'VL i : ":.+: ...:
U A .. ..(4:,.. A,. ...! .+., ...


V ,10 ( "


Elle ofire en ou tre tdes


farli


lg


0 4


I"iD


La Loterie N atina est


vawm


P)l"f


I l0'4


I ---------- ----- ----- ------- ------- -- ---- --- -- ---- ----- ~- I


91, 411k A Vt 4 ".% ^ C-


c


9


(lJ


1. si


e s


V 1)1.~c~ ;B biBilk;~


a~c~r


I~B


k~tll'"


S61
4


&C


air~se


H'A ?'i 11, e I'


NaTIONA-


phon P.,,. 335913-


,.. ~6 I r iB. r


L'A'A vmx r- In ; V1,; to Im r% 4% w


I I. ,- : ., ,t 4 lot I'modmx V%


d


. .. 1 -- - A