<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01906
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 22, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01906

Full Text












o. ..M: Ip
Akiw IM; W11 N. o ,P I


. .- .:. ..... .... .. :" .-. -*.:. ......V. . . ..sl I:. Y. ."I''. .
,7 .... .. .. ... ... .. ... ..... ..... ..."... .. ................'.



I.'Ia' :.::-: : :: :: :: :. 'i.... '
n m;:v : .... :.:: :.::::::. ..:. ...........::.......:::.: :: : ::::::: ; :: :: :. : : : : :: : : : : : : : ::: : :: : : : : : : : :i e d o n n a i n t
....No rm a n ; P v 1 S ........ .. ai eI...... ..... :i:. r'.....u ie fa ds......
.. : . . ... .. .. .. .... .. .. ... u ... ... .. . . .. . . .... ... .. .. .. ..... . .. .. .. .: .. . .. .. .. .



nu. d r i r e n p r t P q L NI E V .d e .. .....i. ...d a p p t e r hm a..t.. .s t a v ad .i -.ai. t ...
... i n g ..... ..i nd.a w.n-..d. .. .. ...... ."............a..i...n.h.... .
d e re to u r .a.an .- .. .....- .... .: -. .... ...... . .. .... .."".... .... ... ..i . .. . .. i ., j., u <, N t, i i .

. .te S c JQ W V. l Se i. ..v ....... ... .t..n:ac.... ..1...... ....... ;... ". ..e. .. .or. imt.i
-r.i.i C ii aurat-. annenm-- Notte confr re 1..H1aitijou. B, ta 'bac (q4. cot..l act < ,le- .. tle f
i t i r e ti rt . .. ,j m + **., .. ... ... ...t-'.. .u a .t.i i.. .
r- i r t r W n dr it 2 2 J i n a I -rp. r n (I .r. .(J..C..ng .m.nt :d e.. tr l ti. m :. i t ........A r: -- < t ,I., : I g .I... I .... ...... .


t b ad'u reni'a cong e W ) o :: p u 25 im agine. t...n ..e la ..cut. : i t: : i:v d :
'.. .. ............... ... .... ...''. .' ,....-........".... ... ,. ...', ^,.' ,.....,.,...... .,.......... ......... ...... ..... ..



4 ..mr...n apri. sP.. i.S.. par Jou a I. S i....1 i a in eh.. I- .. I .l.... d ( 1.'
, a t. N. Arm our est .pa ,jours do ., x.i.. e n t5 i t e Ia... '" v n .l .. P rj.. ',. .. i. i ti
ef". C R v.. ..f IR a.. .. .. .., a

..._.rd,.ar ,: q, e n w rere-, c qu i, p ar sim p le ad d ition ta bac (t es er ......' t ,.. .,, -, i l ,.i. .... T;Ve.i ri, .

irochlan que nous le reer: done 2S ouran '/ que s mianufaoturiers, peut. ...A* ,, ...... .... .....t.
. Q s apporie l A la minute ol I'Ingen eur conduire s dernie Au .
ou I ;nalWiS teRmps, Jeannot, apies avoir confere ment a la ruine.~ que ha lon- :.. "< s;, ,x idt. ,
#9 Vt CC tavant hier tatin avee lePre- tr. baiUde VCr lP [ ,ti..s .ruiite.' y -. '-, I .,4' .,( < _I -
gF .e ....rett de la, OUS, U, + .. dntd+ .... ""
t o u r. .. .... ...... '. .. .. .. .
pwr tr conseils sident Vincent, nous envoyait contrinbue aussi? u.-: 1.0-...t1: if:tt.t. fa. r. '..t f i
sag ,ens de m operation, et sa letire explicative, ii n'y a- Le gros inconvon.ie tn t.. ti- t1'"v r e --l .....,'-, I 1) ,-t i ..4 1.,i { iIzset
un! de concihatio \Une vait plus m en a dire. M ais tre part, est que la taxation '1:-l 1 P.. (:" .'rtH f .. p...... J ..o.e (
it es! puisque notre confrere fnatdim n' est amrai pene, ; J a. eu g ddt A f '-t. i1 foun .tres repondant .
at qu'il existed des homes ti-Journa1, aut de s en e- gonde ece prod& t( cm <- + t,.ons des ecoliers
ewur. dens c ktoyens pond&. mr comimfe nous aux explica- mation, et qui pt. et, sur :: : ,, ; : ,
rar "n consid rer fro& tons continues dans cette let- e bien present et nei- ce- s .,- ...- .'. .. ... tt.rs. -n .e..t
mien!t el ;atriotgiueent laI tre, parle de canards sauva- tant des frais e rasans :t -4-;.e at; -.te 1:.; -.-..._-:,,
.,d;,,. Rt ij ne doit pas y ges et autres, nous ui dirons Que cornpte-t-n faire, po ,
.: [..:'on, e sacri. qu'il n'a pas besoin de risquer epargner a 1in:ustrie du ta-:::I ::| .;.i,
s i" gi i d'amour pro- une m6ningite : tout le mon- bac Ie sort de cel e de 1 alcohol? | ... ,s e g-I. .j. <"
S-5% .I, ,,d, ,- I O- rand is Je es irs
eque 'on ne oit prt fa- de connait'hisoire de tnge _ph__--6r "" .'"'" 1a- te dipm de. ole

rur assurer avee la paix nmeur Jeannot, et tout ce qut -bl wjAsi Ga cco&
-, eecte des ecurs et la s'est passe... 11 n'est pas de M A TC HA -1 .: .:.- C- .:.. _. ...:' t .ranqu
dDN : --es sie IV1 ,..

g..i.i des esprit. secret qu'on e puisse apro- n tro 2A et 150 gourdesMTHD AI
irissent lee colonies plus- fondir sous notre cle bleul 11 est probable que c'est la l;-, t A- r.-.it.u. Ce que 1o constat5 de
t qu'un Principe! disait Pa ____ fameuse ligne d'avants qu i: n| cor.n.ao_ aui, 'U n3 : tristo, e'est que, ces inju
e. A plus fore raison: P- jou ---ann- '-i"re eont | m q i .... ..
Sg .ro. .'p o... .. .. -.... -- 'K TAyr i equipe Jam a eaine quee ,. c oncours des hail
P 'rincipes Rkpublkains. DEMAIN MATIN AU cing opposera domain au onze 1.. ,u,.C '4 3. .4 Q ieu de: cesSV se pierp
.Aninkis e ces sentiments, BELEVU ,cubail. Vt '' o-,. UjouEs, sous Is regu
AU (im e ons fasentiments CERCLE BELLEVUE Tous les as, y comprise To- n... c (l' ts de note Mi
-Cs 1'ui fare beUanipr var et Saint-Fort seront... sur ::i .. e I P. On ne peut pus.
a tinlerit supreme de m- Demain Dimanche, apres ia ped, dimanche. ". .u : u : .
Senatimonal te. .-..: .Grand' Messe au Sacre Cour, D'zutr, part !'quipe Dole- :; :. ,. i i- dmocratique compme la i
Nous avons un grandesoir ls invites habituels pourront r rs sera renforc. e par dtes : p...--,-i. 12 i y ..t tro- cat ,criO .
ans la perspicacite du Presi- reneontrer les Membres du elements nouveaux et redou-:: :: iV : 4- .- ,.- ci re ev-ant de troia Dp.
ent Vincent, do i 8o doig- Cercle Bellevue a leur local tables, dit-on, un r:+t. _- .-. 3. I :P., et'que dans tout
'et dans a connaissance des p n Cocktail party La rencontre de domain i y at de cond
ommes et des chosen Ce que 3e ue excellent ocea- a don sensatonnelle. .., pCial de noinati
F. Nouvelliste no voudrait siontpour notre jeunesse e d'avanceent ou ch
ir tout prix, c'est qu'auc- o passer quelques bojnese heu- -du C pa, d'elleim.
1 t qu' 1 e --,

e eommotion oiiiique, res au course desquels elle pour: ent -.n ^rait-il ain i, s t
lequ'elle soit,nevien e danr, boire et manger, AIQUE CONTINUE:. eeant du
,oboiree mngterLaAPANecanaCONTINUL Ks Wa cols rellevaeent du


ouer notre petit tram-tram en un mot s'user. .. ". "; "t de 1-' P.? Nous somme
e vie, qui, par le temps qu' A' domain martin done, au A LA BOURSE DE e s d'entretenir un t
ait, est trns enviable, & plus Cercle Bellevue. L i n..i i, i .- de chose. Ne convient-i
'un point de vue. New-York tat. Cetk e 1 nour contrler efficacy
Jusqu'en 1936, date laquel- ieordait qu, (and ( a "1 Education National,
nousn'aturons plu. (Tr.esi" A D'apres les renseignements ::ai.a t O(n peut citer de nom pr'corfr)r la creation,
tuebat notre dn Trai- LA REVUE DE LAHISOIRE que nous avons ce matin, la b auxqu:ls 1 reit it me on 1a dja ecrit, d'u
alieant ore Sve Danique continue toujcurs ai:i ::acco (, sn a4toiation, nistere de 'Education
0e Gouvernants et Gouvernes ET DE GEOGRAPIlIE a Bourse de New-York, ou L tA 4 KyLtJinaKioueCn) t nae?
tatkeus doivent quand ime Nous avons retu le node .do baiose d :i::: e haut function 11 est plus que tenmps
olnner le spectaclede gens ei Juillet de la.?Revue de la So- Nu n'arrive a comprendre':: :a::r Tan- en rcf uIaitcon- venii a une concppuior
its, en rouvant tears ap- ci6te d'Histoire aet de Gogra- ceNqui se passe itaiment de preter so-.n con- nette de nos devoirs et
itueks u Sef Gowern- phie La livraisoi contiet t u s our au DetC d 76 P. da1ns rentponsabilites envers e
ns Ce nes poit r a; que tla conference de M. Michel .-..- o:: ::r rraniDatin dc,. :eole n-:- qui pr6parent la jeunes
1e8-.sommes ineapabes d'a- Fitvre suir Nissage Saget, un G res rgurales et urbaine. eoiles, en les retribuan
ir im i. .article de M G. Vigou.reux GRANDS MATCHES naiordnt les CrLdUI iTli &(ment eC en les metta i
Nius avens :tonnie le. min- sur. Bolivar des notes, et une ensables, il 'avait d'ar- sur Ie pied degalite. F
e enter, nouwi nous sommes analyse remarquable du tome CUBA-HAITI :ent l: :. v T:err ..i.s e do tr.ve de faveurs si nou
tonn nu m e, en 1930, 4 d La XIVme Lgislatulu pou n que chaun co
uomtd f vri no seas m"- .re de Me Antoine Michel. N oubliez pas qt y aura tout no- tche concnc
YenS, noun avow prou epar Nous -reproduirons lundi cet.t. esa ours-et,-au Pare t Pon, e ,r.im_ ("-- 4. t et patr'iotiquement. Qu
votre belle et bonne condu- t te.tude succminte, mas eom- ..a 4.heures preeises de apr!es u o, etent ,as 1a t"- les instituteu.rs pri
te, quae: Les CitLis:s, rest iplete, d-un live qui, s'il Iais- *mdin, einq mtche-s interna- sue desi atn& icaint ,' con- soient r-tribut s sur un
Nousi. Tous les eitogens ont se une impression doe tristes- fonaux. tiqtie :s:" .... n nirnte, t silon leur
-dsi.--n.tets,... .i.... ..\......- .tIn ,, 1 ii v et solon lonrs
o abtation demean ha se, nn estpas moms infini- Dimanche, 2, unir et ur
fe deleurs reisedinwnts, dbent nstructif pour le Pas- a;, Ma Cr,2,uba-Equ .,ipe 3' e, ,. ,, ,,sw I earrirei.

aU inoub iabesjornts anre Rpublique La date :des deux an sther lout i (n:-in 1 CnA urtme la loi
IlOtobreetdal8Nevembr&. Nbus remercions Ia Soci~lk matches se ra fIxte #i16 uoetbi toi I. I Can ^uti- Pii( coIulitionnc leir
LJfaitien Maln ~a:- d'Hitoi re de son graiux en- rie .nrement. .. tempcnnl. pa .unt; a. alors
AM$tren00P 4 ree Gale. -des 1.00 I.ongutenips one n e nt. 8!S, tu


.. a li.ggeChains..ar pel.......oit constate.. I. D i, P manmiei t .o niax:imum
#6 imtp.acasesa444eLOG I u'avait -d'nut rc meio\ U 4! U'e(1 c ore reudenwnt.

S..'. "* .. .... ... .. .. p rdb neeteO Miai W l a' q u Vtl *..I e ito pl 3
.-. .. -.-. 1- 4 -. ll q n_ 4u


*,. ..... ... ..






. ... ..... : .



S ....... ..

t l .o- .
aliu-



-nine .......
.im :



I ( 1I .

olls.: i
.it :I I .










I d
tiu-





Lill a-
tien ns,


ns-
t di
sou.


it a

ri de
+titu-
s pu-
e des
at en-

+plus
stices
in a-
tiens,
tient.


s'ex-
.)ubli-
notre,
d'tco-
+, dif-
es ces
itions
in el


routes
Dept.


s cou-
1 etat
I pas,
cement
., de
, com-
n Mi-
Natio-

de re-
S plus
de nos
ceux
s e des
it lar-
it tons
aisons
Is vou-
1plisse
oment
le tons
maires
3e base
; titles

tlitiN'.

F' rp -
*avan-

Z.-ur de-
metilr t






IM" A :PiI:. .



IN. tPhppe Cataw

b.Acad# TiU rragalsec-au
c. eouri de :. s. ce solennelle
du 29 juin c i er, a d6cern6
A nctre ami M, vnilippe Can-
tave sur la p positionn de
l'academicien Georges Goyau
sa Medaille de Langue
Franqaise, en raison des ser-
vices rendus par M. Cantave
a la cause de la langue fran-
gaise en Haiti.
Philippe Cantave est le pre.
mier et le plus jeune haitien
a qui J'Academie Frangaise
decerne une si haute distine-
Stion ,
Nous reproduisons pour nos
lecteurs la let tre que M, Geor
ges Goyau avait adressee I
M. Philippe Cantave, ainsi
que des felicitations envoyees
a notre ami piar Iacademiciein
Georges Goyau, le Professetuw
Ch. Achard, Secretaire G-tend-
ral de 'Academie de Medeci-
ne et M. Paul Labbe, Secr6-
taire General de 1'AlliancC
Frangaise de Paris:
A M. Philippe Cantave
Port-au Prince (Haiti)
Paris Ie 17 Mars 1933
Cher Monsieur,
Je regois le journal qui
rend compete du Concours In-
ternaidonal dc Langue Fran-
uaise.
Accepteriez-vous avec plai-
sir une Medaille de Langue
Franaise, d6cernee par VA-
cademie a ceux qui, au loin,
travaillent bien pour notre
Iangue?
Si oui, dites-le moi, je la de
manderai pour vous.
Votre d&voue


Georges Goyau.
de l'Academie Francaise.
xxx
Paris ce 30 Juin 1933
Cher Monsieur,
La Medaille est obtenue:
croyez ia mes plus chaleureu-
ses felicitations.
Georges Goyau
de l'Academie Franqaise.
xxx
VersL.4 es/ 3u Juin 19'3 I
Mon %her ami. ,
J'ai le plaisir de vous an-
noneer que l'Academie Fran- i
gaise :' dec'rn% une Me"
daiule, et j-2 suis heureux de
vous feliciter de cette distine- '
tion qui rend ...... homage aux x
efforts %-, vous ne cessez de
faire pour le maintien de la
langue franqaise dans votre
patrie.
Professeur Ch, ACHARD
de la Facultd de Mf-
decine de Paris, Mdde
cin de 'H6pital Co-
chin, Membre de I'A-
demie des Sciences
Secrrtaire General de
l'Academie de Mide-
cine.
xxx
Paris le 5 Juillet 1933
Alliance Frangaise
Cher Monsieur,
Je veux vous faire oublier
mon silence, aujourd'hui, en
felicitant de tries grand cceur
de la Medaille que vous aver,
revue de 'Aeadidie Franai-.
se, oG m'en avait deja parle,
je .,.avais depuis quelqu3
temps qu'elle 6tait decernee,
mais je n'osais pas vous en
faire part car, tant que les d6-
cisions de ce genre n'ont pas
paru officiellement, on peut
toujours craindre une decep-
Vtimn, a laquale mieux vaut no
pas sexposer. : : ::::
..Veullez agree, cher Mon-
sieur, .I'expression de men sen-
Sfiments les plus sinerezment
d o. 6Ua s u ,:L i : .:
tLe Secretaire Gtn6ral:
"' Paul LABBE.
....


.1~t& ~


.: i
A.rtlk. de Newo t I
uIllat 1988 diretoont pour":
Port-au-Price 0off il esat aW
tendu le 24 Juillet 1938 en roui
te le mfme jour' pour Kings-:
ton, Porto Colombia, et Cris"
tobal, C. Z., pregnant fret, pas-
sagers et malle.
Le vapeur <
Voy 12 de retour des Ports
Colombiens, Cristobal, C. Z.
et Kingston est attend a
Port-au-Prince le 27 Juillet
1983 en route le meme jcur
pour New York direct, pre-.:
nant fret, passagers et mal- i
ie.
Le vapeur < QUE>> Voy 114 partira de New
York le 19 Juillet direct.oent i
pour le Cap-Haition et pa ti-
ra le Imene jouri p.ur 'ortt.
au-Prince via lts Ports du
Nord oil i eost attend (tile "
I.luille(t I1t t' ro't Ie e'I trvI'
SjoIr j ,o1'. les P.IrtI u Sitl,
1)relinant frot. pm-ag< rs at
maleI.
\Vn. 1,. nL:tK ,
A.\.'it.


PANAMIA RAILROADI
STEAMSHIP LIN\E
BIULLLTIN No. 1012
S. S. ten diu a Port-au-IPr'iu(., I Ii-
ti, venant de New Y(.ck ie Di-
inchell 23 Juillet 1oi< .'im:
11 Passagers
63 sacs (Ce cc rruespond(lancec
et partira le nmeme jour' dirL'ec-
tement pur (.'ristobai. (.';ina.
.&one, pi'enant fvrct, nmalLe .-
Pas sa. .es.
Jas. H. Van Reed,
Agent Ge6nral

Pour rirre longlemps c
jouir d'une bonne sdn,', ,fi-
mez les cigarettes


The Jester


((LE PETIT CAFE.>
Un petit cafe rsltau r;?
trts chic vient d'etre ouvcrt -,.
1'angle des rues Parvc ei (afI-
frard. Tout y -st a .sporLi' t
de toutes l]es bourses, et au
o tOft des amnat-eurI. JLe sei'vi-
ce est ivreprochable.
A K San au lait, etc.. etc.,
etc.,.-tc-ute-ta journ6e, et con-
sommnles tous les soil's.
Une visit s'impose.


.YY7'itt'.




'a


Deve"tte vottre e pr mre .or0ptblbf enT ovmnt tn'
DCrate de ChiqU & Ita Banque Nationale do la
(qtepubliqtte d'Hat


- -----------I--- 1111----- | -- --


I .~. Oin1 's sont fdimm(nliies SUCZ'US
de sang. JDissimulees le jour dar.s les
,. I.s rn inur.es sa'es, elles srltent
furtiven ''nt la nuit pour gacher voitre
mni,.i e buoire u1re s.ng! Souep.en
!i(s :,r( ni dc. igermns die mn:5ii"
. f(;,:, A1, f 't!u r-)pugt:an s r I,,rai .to,
;>r(e.e tu.s crntre caos empire's nau-
stlahvhnds
L,.' n, t'nz rapiide ct stir de tuer les mnfu-
c,.L:', k- rnou u ifqueCs et icus les insect' s8
(,K1. \: :Fporise'r F f, fameux dans le
mcnikle ntilr. Exioezt it'ujours le soldat
- I.:. -i l n j: 'in i n bande nr.ire.


S'il n'est pas dans ce bidon scelle, ce n'est pas du Flit
<3 -- ___-"-: -..



)1A ; ," COl>Kl.Yf TOLU et E.CALYITf1 1 1
)U ACEA Hts -COQS. o tTIC.V PARFAITE A
TO IX, RHU MAlr,'SRONC.hIES, ENROUEMENTS'
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE, HAU'l,. ET LAS PROVINCES.
ga mpp.g, gg. ew


hSaSsZ Cn o ours a New- ork


Qui ne voudra pas passer c:nq jcurs it New York, surtout quand, au lieu de devoir
faire ses malles a 1'arriv6e de New York, de chercher un h6tel et tous les autres encom-
brements attaches autrefois Ai un te! voyage, on aura le privilege de sojourner pendant
ces jours a bord d'un bateau moderne oe ]a Cie. Hollandaise?

La Ligne Hollandaise vous met on t.ut de voyager a New York par ses paquebots mo-
dernes, de sojourner 5 jours a N. Y., do inndi jusqu'a vendredi en vous servant du ba-
teau cemme h6tel flottant, de retourner par le menme bateaua Port-au-Prince. Les billets
pour ces ravissants petits voyages de vacance, de 15 jours de duree, seront vendus au
prix de or 95.- y compris le sejour it board A New York.


Rendez-vous bien compto des avantages suivants :


1.-- Vous vous installed des e depart 1o I'ort-au-Prinee dans vote cabinet spacieuse,
pour la dur6e entire de voyage.


Contre ls' cando
kystes.
Avec ce product .-
vez eviter lea risqu
tervention chlmrurod
Echantillons grattif
disposition des M6de
En Vent I la Pli P
Roy & Doiond, Ruef ?
et Chez Fiix LavelaHni
178 Riue du Magasin d
tat 1738,
T61ephone No. 3430.

MESDAMES! SALUj
Voici venir I'et4 t .li
cancer, au'si lI
Mlaison Paul d AUX fff
205-209 Rue Traversti
vous Offre (.Costumes de bah'
Ombrelle fantai;.ie a vee
cretollne 'SouIli:'rs tenll
C(otiwvrtuinse d Sweater-s
Kensen l Cre..... l tls de be
cuntr le b h te ......... Broad(
co(1i.ler a h burres ;pou.r r
dc pi{ue nifque, etc.
> i \6iS vo'Cl (,z faro t inr
Sdeu 111 eIve (fui a dc
sat Is fact iOn, v cst gr, lnd (1t i .los irticleg
miiodrnes ct frais.IS.

Sil6gantrs et E16gantee,
tez la cordonnerie :
HYPPOLITrE JE1)UDY C
DONNERIE MONT c
MEL
Grand'Rue, No, 1721.
Telephone: 21R2
MAachines a c'rire Remin
Machines a calculer Daf
Rubans, paper carbon :
Faites vos achat& chez;: :
G.
'A VIS MEDICAL
Cinique du Docteur
LOUIS IIIPPOLYTE
Grand'Rue
Consu nations:
2 h. ii h. ; p m.



i Port-au-Ptriu

Fabrication de glace
m,.iloure (quatlite, .

(ItIiIn i&fnl&InMi- par nos
flons points en blanc dc


tonutes l-s directions~ r -.-T)-
au-Pince et (de P6tion-Vil
GLACIERS
Nous avcns toujours .
main les (lerniers modules
glacicres en acier aL partir
or 25.00 et au-dessus, ven
bles avec faeilites de pa
ments.
< res et les plu 6economiquel
CREME GLACEE
(SUPERLATIVl
Un produit nouveau, qui
le cede en rien aux meillenu
marques des pays d'Euro
ou d'Am6rique est offert3
public haitien par I'Usinid
Glace de Porl-au-Prince. G
tez cette delicieuse cremeF
vous serez convaincus.
Faites une agreable sur
se al votre f le en apln
tant de la Cre*tne Glacee'
perlative) pour le dessert.:
'osen aflet


2.- Aussi h New York vous jouissex de la cuisine de la.Ligne Hollandaise et du service ENTREPOT
courtois des stewards hollandaise. FRIGORIFJ
3.- Vous 6vitez la difficulty de devoir chercher tn h6tel qui vous convient avec leA au. 6te r6cehmment rises/:&A
tres ennuis comme transport de bagages etc. et peuvent reevoir 'i
,queI quantity do vian
4.-- Vous pouvez utiliser les cinq jours A New York jusqu'a la derniere minute. poisons; de 16gu n s
fruits, etc,
rT TOUT CELA POUR QUATRE VINGT QUINZE DOLLARS SMULUMENT e Pubtlie est eordia4

SPour plus amples renseignements adressez-vous : 'o
Ss tgae sem ,. do:..i
ir. F. MADS&W, ri*fPhne. A41 nots ft t

.^ Agent Compogie. Iii f s0..


"n


i









. ... .....


'E;3IcsI'IE


............
.. ... .. ...


mmi/ ri'%viiff 1~ )Ajjfl*ASfljWJI
1


fAMW- Ifl.dt{fa, thuS


d Fils


du Ciel


,hacun de nous souhaite-
it dan( son for interieur,
ssembler a Napoleon ou a
les (6e sar et, d6faut de sil-
uette, a mssi avantageuses,
range pour se fare un fa-
s sortab)le, inspire de sour-
Ssoccidelntales on aficaines.
Mais I'auteur des billets de
idi ne pouvait trouver son
mupte a des combinaisons
sees en Armorique ou sur
0Cot d'lvoire, et e'est en
rient et mIme en Extreme
rient qu'il est illd se cher-
er un profile.
VC-est que, s'il est un trait
i distingue notre 6pistolier,
est bien 'criginalite, une o-
ginalite inquiete, exigeante,
e~me, en qu te de
-;ier. ",i n rebattus et de
auces extra-nouvelles.


I.


S'agit-il de faire des vers?
S...:2 uoeur-e dans la vie out
besoin de faire deux doigts i
e court a la muse sonnie pour
out le monde. Qn en ..prou-
e comme une demangeaison. I
ien entendu, elle a sonne
our notre auteur comme
iour les autres.Mais alors que
ous 'influence de ces transes
polonnesques,les jeunes gens
.e son age s'en tiennent sa-
ement a des promenades sous
a lune, la bouche en coeur et
a main sur la conscience, ou
es jambes pendantes au bord
,'un flot qui passe, ecoutant
hanter les cocotiers avec un
il noir et un front charge '
e pensees, Iui, tout de suite,
senti le besoin d'escalader
es mornes et d'aller sur ces
crosses tetes crepues cuei!rliw
Ies rythmes et des rimes a la
barbe des verts mais.

Les lilas et les rcses, assez
Pour lui, grand merci. Pour
exalter sa romance, il ne lui
fallait pas moins que des ci-
Fmes et un rythme combitai-
re.e

Mais il ne se complaint pas.
tV..jo1rs dans ces postures
olympiennes, et s'il jou& fort
bien Orphee et les prophetes,
i, consent bien aussi parfois
a oceuper son ame changean-
te it des divertissements plus
profanes.
C'est ainsi que, chaussant
ides b6sicles e: arborant le
tugy lampe, ii aes met'a fai-
re le juriste.. faut conve-
nir d'ailleurs quil a pour cela
des gcrces d'etat et qu'il dis-.
serte come un vieux pion des
subtilites grammaticales, tra-
cassier et tatillon & souhait.
C'est plaisir de le voir s'em-
berlificoter dang ses explicar
tons et semer ses petites d&..
monstratfons de soupirsa et de
pOints d'orgue,:. ... :

?n rit6de patele xw:a-
a ion-sv
ev.k -. ... : .. .. ._.* .... "- ^4 0..... -.


*Swings
PP~ PhAM. ~ I
Maintenant que la tribune
aux harangues oet sous clef, et
qu'il n'y a plus moyen d'y
.promener d 616gantes cabo-
ches mises & prik, il a bien fal-
lu releguer au magasin des
accessoires les tftes cassees,
'les pieds dans la tombe et au-
tres invectives de bon ton.
Et c'est en belle prose eic6ro-
nienne que se pursuit le pe-
tit drame cornelien qui met
aux prises messieurs le s cinq
d'une part fit de Fautre Ie
'cheur flenri des sages de la
Grece.

Et en manmiere de repliques,
les notes verbales se succe-
dent sur le mode vehement, a-
vee des sonorites de swings
-bien balances.
C'est plaisir en verite de li-
re. ces billets doux pavoises
de circonlocutions charges
de grice, et de componction,
maTs qui sentent la poudre se'-
che. Sous le velours des for-
mules on devine aisement les
griffes mal rentrees. Encore
un peu et ces Messieurs se
lanceront 'a la tete des tirades
en vers toutes vibrantes d'6-
lectricite et d'excommunica-
tions miajeures devant un pu-
blic de badauds insoucieux au
fond du debat, mais qui s'a-
muse a -pousser difhW pour
avoir la joie de computer les
coups et voir jusqu'out ca ira.
Cependant qu'un confrdrer
excite par cette ambiance d'o-
rage qui ne creve pas, joue le
soigneur en de1ire,s'agite dans
le vide, trepigne et lance des.
ruades, s'accrochant avec un


jpitaine,:centre ;Trafalgar, ex-
treme gauche; Saint-Pault,
extrAme droit; Valin Court,
'Mars, inters droit et gauche
ou gauche et droit (ils sont
dans l'embarras du choix).
D mri: 'Tout Beau, Mat-
thie No et No, droit, centre et
gauche.
Arrirea: La Tortue, Jean
N'eau.
Gardien de but: Oumait'
Del.
A. xxx
On announce ainsi la cornm-
position de 1'6quipe qui se pre"
pare a... exteuter lautre.
Arants: L echipier Lucieny
Beurre, capitaine, centre;
Blanc Chef, extreme droit;
Saumon Mari-ne, extreme
meant ) g4uche; Fan-as-tu
Lippe, Marion Voici-le-Soleil,
inters gauche et droit.
Demis: Sil Vint, Calalou,
Candide, droit, centre, gau-
che.
Arreres: Dort Cinville, A-
lix-Jacques.
Garden de but: Ti-Alfred
.Le Grand.
Ce seralt sans doute une equi-
pe de poids lourds sans les
plumes qui en font parties.
Juges de Touche: Ernest
Chauvin, C. Mah Gloire,
Arbitre Officiel : Peuple
Souverain.


xxx
Le'match aura lieu le 10
Janvier 1934, sous le haut pa-
tronage d &Son Excellence
Mcnsieur Le Racco-:.--
ment de Mandat.
xxx
Plusieurs Managers reven-
diquent Ihonneur d'avoir pre-
pare les 6quipes en presence.
Nous donnons leurs noms sous
toutes reserves:
Vain Sans, Amour Delices
et. Ogrr.


acharnement rageur au < velliste>> dont la placidit6 et lava revxtir mardi J
bonhommie souriante exaspe- son magnifique habit d'arle-':
rent ses nerfs d'enfant gte. quin. Car I'occasion du i
grand match international
Comment tout cela va-t-il Do4ores-gquipe Nationale,
finir? le cy aurait lieu desten Fred. le plus charmant des
Tnquieer certes s 1-il n' existait armen pavoisera.
la resource de la Loterie Na- Naturellement nos hrtes
tionale dont une bonne dou- qui so paraiti, d grand
che de billets ramenera ins: buveurs de cerveza, n'ont ja-
tantanement le came parmi bumais t ailleurs quo chez j
les combatants. Guiraud l1 s'est trouve des
S- T milliers de personnel pour
leur dire que c'est le seul en-
v es 1 su droit ou 'x boit frais.
OuRVos e S xxx
| w .% La semaine qui finit du < Roues Libres tin& parait regulierement le
-- lundi de chaque semaine. Pro-::
On announce un grand match bablement, notre confrere pu-
en perspective. Cette rencon- bliera bientbt, chaque same-
tre sensationnelle mettra aux di: La semaeiw qui comment.
prises, parait-il, deux teams, e
d'egale force, composes de vir- xxx
tuose'sdu ballon round, a moins La premiere chose qui atti-
qu'il failed dire qu'ils soient ra attention des connais-
des virtuoses;. aux ballons seurs qui visitaient le Chalet
rounds. du Pare Leeonte, jeudi avant
L'enjeu est la Coupe: Pro- le match, ce fut Ie magnifique
longation de Mandat*. Depuis 'dallage ex6eutk, comme bien:
que lea entrainements ont I'on pense, avec les merveil-
.commence pas mal de ballons leuses mosaques Charlier
.. d'essai ont e6t lances et Mfallebranhe & Co.
des As dans Pun ou l'autre xxx
'onzeD en presence les ont mis 'Au dbbut du match Dolores-
en jeu, Ge nest pas de jeu et Port-au-Prince, au moment of '
c'est un dsastre.. "'la parties 6tait la plus int6resa
xxx sante, s'amenetent a la tribu-
Voici ls noms de Wpe neverte dedroite) un couple
des vedettes iqdi ntpg de Jaem6liens endimanch6s.
av c Un pied daIe a tombe et 0 Ele, jole au possible, trs
:htootent aveaEsailtt,. ltAin. rowe~ur les Joues ot plus ear-


: .. ...- -.(.:. .
.I .
YY T4.; ':: '. :: ";"- '2' : : ;2 ".';:':'"..':'.. 5 '; .. ... .,: ...


# sur des talons *zkikite>, sans
doute pour tre a la hauteur.
SAssis devant! Assiss gueu-
lait le public qui suivait puan-
tois, l'evolution savante des
cubuins. A lors perdant .la
boule, il rnzarqua pied (il
dcit t re mauvais shooteur)
et chut danrs une fente, entr.
deux planche.s des tribunes.
SHilarite g6n6ra le.
Sortez-le du trou, crait-...
Tandis que, I'ayant saisi par
une main, elle e,,ayait d& le
ramener ai la surface, Ie
ch..ur des loustics chan-
tait : < dole, cherchons un Ioge'-
ment..,
I 1 Quand Ie bAru (pro)duit de
:Jaemel emerge enfin du
trou, it avait iaiss h un cro-
S:chet de dessous les tribunes aun
(pan son pantalon. Elle dut lui
.pr vter son mouchoir pour ser-
::vir de tanga et lui per-mettre
de laisser te Pare o.,'c.nte
sans trop encourir leos lazziu
.du public.
xxx
Au match doe domain, comn-
nme nous avons des chances de
gagner, afin qu'il ne soit pas
:pousse de eris intempostifs,
on compete installer au Pare
Leconte, un Intravario R. C.


A. Victor, car it
dire la musique
!It{W.U 1V8.


n'y at ia
adoucit les


FREE W4HEELLIUG.


LA MAISON' DU LIVING'

11 y a un faiL, cet qu 'on ;n
pent etre un bor n crivain.'
on no lit gum. Or, pt_,
fLUoLIV(T d( hons 1j VrfF ax
que chez. RIaphael Itrut ,w,
Auax Armen de:.Pu.rhn .::... .
ft &eul iagasin, du re.t-,
t o ont tirouve tout cee dt nf n
a I*Soim: chat eltel pour enx
fants .t p). r hornmes INS e
soie ete, etx.,
......... .. .. ...

LES SALESMEN SUR
LES DENTSS,
De)pui qiu Chariier. Maille
branch, Geniili e ytogat rf.-
dent KMs luxueuOM et solfi#5s
automobiles de la General
Motors, les salesmen qui es-
sayent deu placer les voitures
de.s autres rnarques s ut stiur
es (ents..., C'est v les (-he-
vrolet et les B;,: 'eus
Good Year m, ..-ie
des pates chauds.


4 3ah~r. b .


Voici une ordonnance '
tries rafraichissante-
Si vous vous trouvez surmene apres une dure
journee de travail au bureau, ou fatigue a la
suite d'un exercise violent, P'ordonnance la
plus rafraichissante est un White Horse
Whisky avec une grande bouteille de soda
frappee.
Le whisky "White Horse" soulage la fatigue
et apaise sainement 1'esprit. On peut toujours
computer sur ses effects salutaires; son excel-
lence est invariable. II n'y en a qu'une seule
quality dans le monde entier,


WHISKY*


.0010"


. .. .. ...


S4


t


. . . M .
. .. ......


Aaft

.URSAN-


--df
W -ma
Ism
tw
alit







.' .. . .. -


. .... ... ........ .... .. I..... i -............. .
..:" .. :. : :.: .. ....i .......! ".:.:" : .. .... ...". .......... ... ..... .
i ... ." .......: .. ... ...Y- :-.' ....... .... .. .... : ...::: .. ...... :" "..:." :l..'.
R:... CUA.U .A 0... .... de T6 ... ..w ...r.t...e' m t e
r.::,::-,:--: : C. c h des :-ell i6 i phone Lm .
. ......... .... .. : '.. . . .. . .. . ... .
t C P vVW Wa .U DVI(*bDAv Wi stories da NewlYork P4 (1 a te durp dn -les emat

..Adm.... tr. v rt s d physique-m ath MODE i L O ... ............ ..........
.,ERNEST .R. :OM E : e aboudi-t une belle Fa ire. hi. en::to. ter :.; .:
.. .. piritualist.e .qui a.. tigal ..e M fitiUn parti. n
-... .... .. .. r.ive .fort a .propos ita cette heun massage. d u etu as mtinu tes
:.. 'A. re | :t: ..lum ant : esmpar-.e adans hi part te maldee. u ..

qu do v ent inspire .sa.n- Nouvel .analgs .e.: :exer
I.- rMANCHE 23 TUILLET vle~~ied morale conomique -t -ffe-t u:.h i:rapidit
S En ma.itine, A 33Oa0 hs.: Le fasciule (14 pages de surprenanto cdans l.-e tatse
DELPHINE texte) est exp&di6 partout con douloureux de t:4e.. esPco,
(.ni Film Paramount Itre 20 centimes de dollar a- ot se distinguant particuli4-
avec .Atier oea, Henryi Garat. d .resses. a u-x '. P ications recent. par. ia. tcnsthnoe de
DIMANCIHE, 23 JUILET W'Abedie,,57 Grand'Rue, Jac usonaction et sa grande ocui-
En sor&,i 6 et 9 h.: me-Haiti, Ajouter 5 centi- .t6. -
.TRADER HOIRNS mes de dol, pour le recevoir Iadications:
(un Film Metro-Goldwin.Mayer) en paquet recommand6. Tous les 6tats douloureux
r&lis par W. S. Van Dyke tels que maux de tte sd'o-



,,.Une aveuro dTouvante dans A des a des dculeur,.
i brouse d i'Ariqute Equorhi- CH OLEFLA VINE
le. .,c, oit e ia vie, dani la im ... La chol6flavine .t- indiquee
K A li ih ,. lr. d.t. -x ru.7l i -t". *t,,.


gle, aussi irmphiablet que: da so-
-ciete. Ule folnuf n -mi.s-si onltuaiIe
viotime de in tribu (I(i l snrgans
sauvages et cruels, don't la d.etoseo
ost une joune tille blanche. Le cot-
rage des hommes et la fIroeitd des


animaux de la Jungle..o Un
(oros chargeanit nun ind ig(ne
d6chiquetant ('un terrible co
sorn(... Une Iutte a mort. en
noir et un lion... Dos l cSn,
re6aisnme effrayant...


lDepuis le cmmeICnee(
]in dusti'ie de la cigar'et
Haiti, jamais on i'a pu


rhino-
S t I c
otip do
tr.e ln
. d'Fun


,IN


nt de(
to e o
arri-


ver a concurreneer les ciga-
rettes- Americaines et Egyp-
tiennes. Ce n'est qu'en ee mo-
ment que nous 1 ouvons dire
que les cigarettes
(>
peuvent rivaliser avec n'im-
porte quelle cigarette.


~~iA rszrx, #'






dwtienniitiqS L P1 riu:i r L! tm o.~
Ottrcb IZZ w ( ., y)t( So


Prdiscetralne aorrimt-le doLMPLMAQ\N



Iee phbrmscies d'Ha~ti
A Port-au-Prince, F. StJOURNt, Pharmaclen


cornme cholagogqc: et anti-
sepLiques de voies bilaires,
ele at Linue les do(tileurI, sup-
pi' e les cliqU$ eot stimu-
lo evacuation bilaire. Ello
rt-gularise le fenctionnement
du foie.
Ai (CIDOL-PEPPjNINE
Anti-dyspeptique et stoma-
chique, centre toum< les trea-
bles de la digestion, maux
destornac, gaz, diar'rhe d'o-
rigine stomacale.


Pharmacie BUCH,

Place de la Paix.


A VE1)DREI


Un bon piano PLEYEL
g'ndll ld(iIe avc sourrdine.
Conditions avantageuses.
S'adrcsser Rue du Centre
No. 1122.


- "t ...: :' ;-^- t ^ :... ...... ....:....... ..... ,
...i .. ... ... ... ... ........ .: : .
.. .:' .:.......: . ..:: .. : :.:.... .:...: -;.... ...
.. ...'. : : : .. B:

....... ...... ... ..: ...Y": ..
^^ l |::'.." ':.
A ... ...... k t..; :'


Enp". 0 6 .. I.. ..o.

............. ...... ............. ia m a n t .. a r.


... ...-...... ... .. ..W.. :. ...s. .. .W. .:. .......
.... . ... .





..P.. ...... fl! EY RAR-iD.'A ....-
JECTI YARD


.. -RA S PE BARDAW I ... .. .
eLENNeRR.AGIE S pre.....

do8,r antics t PARIS
. .... .. .. .. :.


61D A


P)1


. i. ..I


Abwiii wwwou -umq-

NOUV. .. ... .. .. E IS


vos pa


et s


6/>


Ih


0ril


c est la se


matin.


Por Cble., Rodio et Gorrespondance erienne


t I I t --- - -- 1 1


WASHINGTON. L'Ar- site Marquette, champion o- I gre les taigues que venait oe tions a cet ettet ont etc enga- les autorites major
kansas et 1'Alabama ont vote lympique, a 4tabli un nouveau nI impos.er la traversee du gees avec la Latvie, 'Estho- &tre mis en libert.
centre la prohibition, dans la record suedois de 10.4 secon- Pacifique Nord. II avait plu nie et la Lithuanie. II a pris sur sa decision, le
consultation qui a eu lieu a ce des pour les cents metres sur toute sa route, et la visi- le contre-pied des ides fonda- auteris leur Ila
sujet au commencement de plats. l lite etait mauvaise, ce qui mentales de la politique de sous une caution d
cette semaine. Dans FArizo- TOKIO.- Le Departement P'a retarded un peu. Roosevelt et a dit en termi- sos, soit 2.0 doll
na, les partisans de la prohi- de la Guerre du Japon a an- LONDRES.- Dans un dis- nant que, quoi qu'il arrive, la ravant, la caution
bition n'ont pas choisi de d&- nonce qu'au ler Juillet, 2.530 f cu1.g sgnificatif prononce A Grande Bretagne est deide x. e 10.000 pesos p
)6gues pour repr6senter leur soldats avaient ete tues au i'Association de PublicitY, ea rester sur une base sta- et deux seulement
grouvpe a la convention qui course de la derniere offensive Walter Runciman, president ble>>., nus avaient pu la p
doit voter le maintien ou le re- en Mandchourie. du Bureau du Commerce, a WASHINGTON.- Le Pr&e WIMBLEDON,-
jet de laprohibition.Le triom xxx declare que Faction economi- sident Roosevel't a requ offi- americaine parait
phe de leurs adversaires e?.t NICE,- Des ing.nieurs de que isolee. de la Grand. Bre- eiellement le General Italo coup de chances
done assure. 1'arnmee frangaise et une foule tagne peut obtenir de meil- Balbo et les officers de 'es- t'Angleterre et de
xxx ,de volontaires luttent depuis leurs resultats que la Conf&r cadrille italienne qui vient de par amsi e: drolt _
STOC K HOLM. De jeudli contre- n violent incen- frence Economiq u e Mon- se rendre d'Orbetbello a Chi- centre la France d
/lOmes de second, Vathlte l died. forget qui.met en dan- ,IC-, <. Si a .-Confren-. cago. Ilscunt dejeun 6la Mai- centre finale do Ia
am icain Glenn Cunningham .ger le village d'Ee,. ee nest pas en mesure,de: son Blanche, et, le soir .le Se-. vis. ans lesmin
a manqi de- battle le record xxx .:.. :.. des conventions. com.- cretaire. d'Etat. de: la Marine fornien lsworth
du monde dans n tournoi -ti t FAIIRBANKS. Alask. --- imere ales, nous sommes prtes a done un diner en leur hon- contrera Bunny A
:n: ettait aux prises des repr -L.aviateur- amricain Wiley en.co ant ure avet tOUs lesit eur, s tsont repartis-hier -ner Alliso et E
nutnts .des Etats Unis et Post :est ~'.rM sur eantl tes.- natkos u.: veulent tra ter pour- Nw :..York, dans des a& ry. On attend
ceux "de dix nations europen* de l'Alaska avee n' a v.ce bonnteen-t avec nou* 1 a rplane amricain s. tre see tros adve
nes. Ii- a parcouru les 1,0Oo de plus de 31 h sr son ajcu qun ac d deAtgen -xx .. 'o d
: :"msGtres en 2 minutes con- B, rsen,.. ecord de i fIIn 4.-- pu _e ent sla Grande B e PAuer-.Lo. dl t q ^ J.di qu
edes Un aiTt e ameriain, arr&4 Nome oVa 6 k*tA&Fiinland.sttta k.. ; ..s ..R C1. .......s.-- 1- orI
Ralph Metealfe, de- PUniver-- dMaisa dieetIn l ~ to. "--- l -ro in le b .


N
4\.


NOUS SO. TIMES
ARRIVES


ENA


'Ir

R4,


cai
. I
tr
rg
e2
ar
avl




Iay




W.
rs(


S'


I


al


_


16


=


... ... ir .. ........ ... ........


c'


Awn-M Im


-F -


Am,


,lents


ree~ues :. e


I)ernieres Niouvelles du MVdonde








........ ;: .:.... :: '.. .- :.

. : : .. .. .... ..; ; ;

I... :>
.in
:" ...... .. . .i L : *


mir dic


...............

.....r.. .. ...... ...... ....t ....


pikeIrv. et manage d to s n.aiti ..
...... .... i. ....... .. ...... .......... : ........... .... ...... "........... ....... ....... .... ...

tes ortes n or, t r .... ......
n de tos 6ijoux.
.. ... ... V. ........ .. .. .. . .
. . _.. ." '.. ...... .......:.. .f. '"" .'."''"".. :" r i ". .. .. .



---** -- ;T,' "- ^,-T.--<*- --" **" -- -u-j--f-rmjfj~rm n;>f -n~t ,iiti l~i( ** ""S .'S -'*^'^~ tS K 4r-*


En Vente chex "

A. DE MA TTEIS & Co.


.*


[ E -! v =.........
~~~~~~~~. .... ...... .. 4, ..
::...:.' '.....".... .. ... : :" :...:. .'. ..
r .. : y < w r. ...... ............. ............ .. .. .. ,;... ..... .. ... .. ............ ..... .. .
i.. .., i i" ..... ....' : 7 .i :.......... ... ........ .... ......... .......... ...... ..... '....... :.. ......... ....... .. .. .. ...... ......... ". .. .. ". .....
.. . .......... ..... ..... ......... ...... .. ... .... ..........I ... ........ ..... ....... ... ........ ... ..
.. .. .. . . .. .. ... .'. : .. ... .. .. .
... T ...........A.... .. "
. . . . . . .. . .. .... . .... . .
wo ~ ~ ~ ... &"ou ,



at In ue rt o r ato Pain tee IflseudIs
...Petit .. ere.
S"...lanche.. r exrerdin re, rendennt in .
~~~~~. ... .'"...".....
...... . ... .

.. .. . .. .


*COCA-COLA


ne s achIte pas a


prix d'argent. Et cependat,


,ans argent, il est difficile aujourd'hui d'tre heureum.
Ouvrc. un compete d'&pargne sans tarder: c'est la
premiere demarche a fair pour assurer Pavenir.


Ce "4r ti rWyms t e btflsir
tt fairte aj ircs chcz nou-s


Lia Barnque Royale
du Canad


Le fait tst incontestable




C est la qt essence des me eures

var ltes de cannes d'un vast
territoire reun ssant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arome.
Coutez est Com parez


Rr'PRfSENTANTT: R.BROUARD, Grand'Rue 1709, PORT-AUPRINCE (





,# r...' 1^ o! >--- -* ^
41,



m. .
____ .irir.--.Tl1--- -^-- ---^ .. *' ** m.. '
^p-a~r1--9"-J"'" """"*m..
^pW m..


1 1 1


a Panama Railroad Steam-hip Line a advantage e d'annoner
departs suivants de New-York poor Port-au-Prince, Haiti
'ectemen. zhaque Mardi, exceptes le S.S ANCON quW lais-
'a Mercreti, le 5 Juillet, 1933, et arrive A Port.au-Prince.
Lundi 10 Juiltet, 1933.


us les steamers sont pourvus de Chamb
PARTS DE NEW-YORK, ARRIVAGES


. Buenaventura. le 29 Mai
. AWcon ie 6 Juin,
V Gnay^aiil le 13 Juin,
. uristooau le 20 Juin,
5. Buenaventura le 27 Juin,.


L Ane -n
i. Guayaquii
L. Cristobal
3. Buenaventura
3. Anzon
3. Guayaquil
. Cristubal
,. Buenaventuri
, Ancon


1933.,
1933,
1983,
1933,
1933,
1933,


le 5 Juillet 1933,
le 11 juillet, 1933,
le 183-4itilet, 1933,
le 26 joillet, 1933,
le let Aolt, 19833,
le 8 Aout, 1933,
le 15,Aout, 1983,
a le 22 Aout, 1933,
le 29 &out, 1933,]


ire frigorifique ,
A PORT AU.-PINCR.
le 4 Jutn,tNIl938
le 11 Jin, "
le 19 Juin,
Je 25 Juin,
Ie 3 jaillet, "
le710 juillet,
le 17 juillet,
le 23 Juillet,
le 31 Juillet, "
le 6 Aout, 4"
le 14 AoUtt
le 20 AOUt,
te 28 Aout *
le 3 Septembre,


Panama RtAilroad Steamship ine,

Jas. HL C. Van Peed,


Agent G6ndr
1 . ...

.. :. I... ..... .. ......I. ..
.. .... ..|


var A V
VAN B ALA1
ASTREA
FLORA
ORANJE NAMAU


AMUNA
LUNA


.Dpart de New-York
DATEiS :I
14 Juillet
21 Juillet
28 Juillet .


A
if,


ARPKI ;: A


P *R'i-AL4P'RIpv
19 Juillet
27 Juillet
3 Aout


4 Aout 9 Aout
de NeW-=0rk pour tous ies ports a jens
14 Joillet. .
4 A it .......


SDepart pour New -Y ork
26 juilleti..
16 Aout
6 September


CO a NAseA
stay VISAN
coTTICA


Depart de f'Europe


IHAMB@ 0


D'AMSTERSIA


24 JaiP ,28 JUIn R'
Si ,lltet 12 Juillet 4
per 82 Jotilet :, 26 Juillet
) i6part pour I'Earope
Chaqas seine, n aae i pMl I'tri:ne
S. 'Tleobooner an No


HRIVEE A
; Juiilet
Aout
o Aout


PORT At' PRINCE(


3455
-. [ MADS&JN
AGENT Lt,..


l.,


- -- ...-- ~-.* .aaa...%..6'"


- -.a -*


IL


NWi


LV18S


..


II
.. "' '... ....".. .


%


d&;L~L~);~B;I~(~UL~aaaa~8~bPt~Bd~rrra.eQ


re


. --P


. .. ......... .. ......... "..... .


.r:: t ::Rphubliine
Phone 2$82r""': .1""'.

pratique :'de I'e gnement, :
ayant :mitiit notamment a
lnastitut Tippenhauer, 11 est
le Pedagogue qu'il vous fauti:.:..
Exprnimentez sa rmnthode:
d'enseignement, et vous iap-
p relerez.


. .t '


Le Bc:7nheurf


T"


Commrrerce,,


au1


OkfUll
oamall
u4v,






> A
.... .... .... ,' ...... .......... ......... .
.........
4.4
..... M u .; .' .: : i: ': : :'
.... .. ... ... .... .:. .. ..:.; ... ... .. I : : .... ..:........v .:...
....... .........,...

/... A.t.. t...fln. "e :
.... .. ...... .. ... .)! ...: : .. .. .......
.. ,..i ......... .... : .
.... : ........ :: :.. ..- ...... .. ..........
............ ..... lu g .. .... .. ........ .: ...
.e;A . .. ... .. .. .. .... .-.. .... .. ... -... -.. :. -.
................ ... ... ....,......:.:... ......:.. ... .' ,
........... .ip .... ... :.= : ... .. ....... ...................... ... ... ........ .... .......... .........................
...[. ....... .. ...... '........'... ..
....: ..... ...........; ........ .........:...."......: .... .- .. .. .. .:. : ... .. : : ,: :"
.. ... ... .e ................
...... .... .... ....i-- .-

........... -8 ......... .. ...,. ......, ........ ... .. .: .. :...: :.: :: :::.:::.- ..::: ::::
.. .. .. . . .. .. .. .. ...,..... .. ,. ... .. .... ... ....
:::F ::::w. :,..... ...... .... ..... ..... -v :: ....... .... ..... ....... ........ ...... .............


....................... .. .'-..:... -.... -,- :'.""'" .. .
Enanraulepis 4



.. .. . . . . ... .. . ... . . .
:-- -'.. .. .. .. .. .. .. ... ... . . .. . . .
"- :9 : .h . . .. .
.. . .. .. .. . . . .... .
Ci ::PA RAM OU N T; ..' .. :...........i .: J. :. .
................ .'. .. .. ..... .. ..... ..... .... .. ... ..... ............ ... .
.. . ... .... ... ... .. ..... ... . ... .. I :I Il
tri cu.... ... A ,".


11"f Ck Hfl
Sn sore&& th.s au.
CIN.. PA RA M O N .. t...leo f r.6 e s..a.......


Le gardirien de but de 1'E.
quipe de Port-au-Prince est
passe ce Uatin en nOs bureau
nues announcer qu'i a demiai
slonn6 comment mmbre d- u
veille du match Violette-Gar-
de d'lHaiti et que tpar a:illours
ii West. presented jeudi surn Ie
Pare Leeconte avec la fiivre et
le frisson, et qu'un e prochai-
ne fois il donnera pleine sa-
tisfaction au public.


.A. ... ......



. .. .
. .. .. ...

.S .. .....


sa k ViI


B ^Sk 0


I I


V
S


C


4; ') VickAs, frictionni
,^^/ : oufondudansI'eav
t chaude et inhak
Pour To soulage vivement

eVAPORUIE
PourTout Refroidissement


4.NAIA


IAtA ERI&


416, Ruee on, ne ,,oi


Lit


La Loterie National,,e es


Une istitution hautement hu maita:r par a ii tir e (


(4


ci.


aider.


Une chance de bien-efre offerte a".. hos de toue 1ndlonse t e

oyes nctionnairesiartiSans, arie
.. ... ... ..a.........
enaenin omestiques.:sans rever eur u ald oyenni e

ourdS, peuvent gagnr .dq

patrons de commerce, chefs d'industrie, pae O suffi Eta e par I'adat d'ua bij P
qul mas Iibre dn scud des &cheanks
Mdecie4 ea, Ar.cats, -aters, ras Dignita-u i. ro R s t& teflc...r
...1.... .r ai DOn NEi IT E > QTRE $ .aR .
.._ .. ....-.. -,.. ." .-... .. ........ "" "

D n s~ a ...t n...IT..... .A .
Ik iJ V.. .. ... ..... :..s t .
a s r .. .. .. .. .. ..o. .. ..u c. ......s: -- k .. .... ...... .. ..". . ". ... .i. . ... .-. .........-.:-:-:-::. ----.:-:
P A i dn e...c m. ..q"..,? T .. .. .. .. ..R 0 4 .. ........... X ........ ..... ,I ... .. .. ........ ........... -: :......... ....... :

.. ......... .... ...... ....:
.~~ ~ ~~ ~~~ ..... .----- ...................... F ...... ,,


.... ,a... a s .
" : ... ..i. .i i.
. -...- .. .w .. ..- ....": .. ..." ^ -- -. -? :'.. .. ... ..^ .. ... . .... .. .. -.... .. .. .


: : W S.


Ut,


,/ -'..


.. ... .. ...


. . . .
...... ... .. .


.. ...... I;,
.. .. ..........
.. ...... ....... .... .
......... .. .......
... ....... .... .......
M. m.
. . .. .. M .
...... .. .. ....
JA
Vous a(lr.esoa-,,


:


Iri~nla~s:r;S bBBB/IS.Bf


8:frn~i~4Z(It (;au-b aIlbiHeC eu,


sl()(t


eul


g~a


i~ r


Pills


a ri


e~ei:


arFaae


Bbliie i i


PortPB


amP1 PiaU


phone, 3359.


d.


se propnose