<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01905
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 21, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01905

Full Text
..~~A ... ., ;.. .......; .....,..,



... ..... .. ..........................
0" I '.: "y:t,''" ..K "
n ,-.. .; .
I. :< ::, :'.:: :
n :~ > .- J -- .z v i.. .:::~i: .:
U". :: .-: F- ll '' "".. .. ""
I:. ."


S" *37te ANrE B


. A U -P .................... ..........


..... ..r .... ...... -L -kfl w Ywr w as...................... .aa alara _
.....ff -13-M' .4.. -. : =: .= -..... = f ..lf ,. w ... f l ~ t tl t ~ l ................... .. ... ..,m.. ..


VtND~ERI 21 JUILLET 1933


-wew .... pp, ,,, -. 77717uxtt rat~~-..,..,. ~ ~ ---.-


M Monfils DISTINGUVE VISITEUSE

-i Nous avons eu le plaisir de
COinRueC*,,, recevoir hier en nos bureau
la visit de la charmante
-- Miss Prances Reynolds d'Ash-
ville, Caroline du Nord, Ja fil-
Messieurs les Directeurs du le du S6nateur Robert Rey-
wNouvelliste nold de la Caroline du Nord.
Port-au-Prince. Sur la c o u r t o i s e invi-
Messieurs les Directeurs, station du Ministre Les-
Je desire declarer q'ui eat cot, ely visit le PalaiM
regrettable que iotre journd P residentiel et quand llse ap-
persiste 4 insrer de infor i'prit que Christophe et Tous-
frthmifons dfpourvuws d'e ...saint Louverture, aussi bien
exact (YtUd I qut cntrtent que tant d'autres soldats ha
inm,.ihblement 4 fausser fo- tiens avaient combattu pour
pinUom publique sur le foie- I'nd6pendance de sen pays
Uionn ment gn#ral du Servi-I elle s'6cria : Un pays qui
ce National de la Production nous a aides 2A obtenir notre
Agricole onfi if me soin. ]iberte aussi bien que la liber-
J'affirme um ,nouvelle fifo, t6 de VAmerique du Sud et de
apres le Communirqu paru Cuba, mirite les droits souve-
doana Le Nouvellistew du 19 rains de sa liberty entiore.
en course, qu'aucune pi&ee de < Le Nouvelliste>> prend plai
terre n'a i tt hersee, ni str- sir a souhaiter A Miss Rey-
cIe & Damien Pour ~ire aban- nNds un heureux voyage et
dontec eniuite, gardera un bon souvenir de
La mort des deux taureaux, son trop court sejour en Hai-
survenue ( deux mois d'inter- ti.
valle el non it huit jours comn-
Wr roIus 'crivez, ne cause pas -
.:*. cinq mille dollars longue lettre du 20 du con-
G Hl.. aAique d'Haiti. Je rant que nous publions ci-
ouns informed que Pun d'eux, dessus, de fair cette court
mort de vieillesse le 14 Mai riplique:
,$ elait hours de service et Nous persistons it dire que
p lus de valeur; la piece de terre que M. Mon-
Ue o4, offer! graclewse- fl d&lare a Wmir ftiat her-
ment la RIpublique d'Hai- see ni sarelke, a eit pourtat
ti pcr la Ferme Caurnsett de labouree. Pour son nettoyage
1'Etat de New- York, eat mort et son labourage, it avait eit
de pustule maligne le 10 Juil- propose e e valeur de 197
let en course. Lea deux ea torn gourdeas. On y a cre an ea.
bent sour le coup de la fatali- nal de drainage de pr s de
te et je le deplore comme vous. 100 metres de long sur 60 centii
11 n'y a aucune allocation m&tres de profondeur, ce qui
au Budget de FEtal privue eprresente environ 30 a 40 m-
specialement pour F'aquisi- tres cubes, fouillas ia ra on de
tion du fourrage de Damien. cinqunae centimes le mitre-
Je n'ai done pas pu la subti cube.
liser. S'il faut y ajouter le a-
Enfin, en ce qui concern la re du Chef d'Equipe s'
consummation electrique de a 3 gourdes par jour, il eat in-
Damien, j'ai advantage de d&'iable que plus de eing
vous refirer ait la correspon- cents gourdes, de ce cowt La,
dance dehangye a ce sujet en out wt englouties sans profit
Janvier dernier avec la Cie pour le pays, puisque, ce ter-
a 'Eclhir qe Etectriqwe de rain, noun Iter#ptonstanl a-
Port-au-Prinee, laquelle dt- bandonnt, les herbes folles
montre peremptoiremrent que repousent avec force t vi-
ie ne suis pas rested indiffe- gueur.
rent devant le prix riellement DEUXIEMEMENT.- La '
exorbitant (sic) du coit im mort des dntea x- rn
pose pour l'inergie lectri- -y, ne case jps ne perte
que. decinq mille dtlard a la G -R
Telles sont les precisions meita. mutlend le Direc-


que je crois pouvoir vous of- teur Mionils, parce qVe Funa
frir sur les diffren points poit sucm pare ute d We
comments par vptre Quot- lese, t etMt horse de mrice,
:, en co s print d'agreer, et autre itail an don gra-
Messieurs les Directeurs, Pas- ieux d'une ferme de PEtat
surance de mes sentiments di : e New York, e qu' eat rt
tingues. I de pstule matigme c 10 Jail-
Marcel MONFILS, let 193. t p que no y
Se aermGsnr al V fnous -
Diretefur G~ne rl re qe .oasllez: fire des


" Agronome


i .. ..
xxx
N. DJ :L. R.
/ Monsieur Monfils
on le constate, a un
irt-. de la palim
autres, journalistes,
ire metier d'dcrire, i
me deat celui des me
de planter des .hou
lorsque par an curI
nonclen/ nous -nous
en prisence d'an
.POl lste 4. p totlN
.Wt aud S.' N4 "P
none:,+:,



.0 :' ':.


'anches m en contact wee
en Chef ce dernier, pour la reprode-
tion, tant donni WeeU sent
c--cnsesa avoir t c ntend -1

, come Les deux cas tombent am
oit exa- le coup de la fataZdti, dites
w. Noa, vous, M. Monfil.? E bten,
.c'est no.- nou sommes loin die prw
oni com- votre avis: Us tombent sons
Jivteurs -e coup de laKon I a4Cmmv
x. Ausel, iant victimesed la utulte

treason ese ls .tr. eti.
rnme les seigner, Or Io m rts,
le dfu D- tfbrme4^n, fan de -t e"
A 4%,fn^ i we


Q ULQU 9SIMPRESSIONS
SUV L, MATCH tHI R
----)'.


LA RECEPTION DU

MINISTER I.SCOT EN


No. 13074


DOLORES BAT L'EQUIP


DE PORT-Al -PRINCE


L'HONNEUR DE


*Nous avtns rencontr4 l'Ac- L'QcUIPE CUR AINE
tif Pr6natdit de IU. s. S. 9. I
i qui nousav.ns demanded de
bien voulor nowus dire opi-
nion des cubains en e qui on-
I cerne le JeU des haitiens
Le Dr. Pena, Manager .de Comme nous Favion an-"
lEquipe V(ubaine, n'a rnen nonce, le Ministre de lnt.-
voulu dire m n ce qui concern rieur, M. Lescot, offrait utn
Sl6quiwe Port-auPrince, puneh d'honneur ia V6quipe
mai. l.a. pr6tendu, nous ofa: cubaine au 'Terrace Gardent
firma Cassagno, que Dolores hier soir.
a rarement aussi mal jout I1 etait hut heoures, quand
qu'hier; et qu'il espere que Di les cubains arriverent a Pe-
Smanche amnsi que pour les au- tion-Ville. Apres d'exquis
trees matches, son equipe off ri- sandwiches des bonbons et
ra uW public de Ports^u-Prin des gateaux fins, le champa-
ce une mellleure exhibition.: gne tut servi.
xxx Dans un petit speech e414
Qu'oeti que eela sera a-: gamment tourney, et traduit
lo.r. par notre confrrer Moravia,
Houreusemnt quo alw ie Ministre Leacot eut d'ai-
lons mettre on ligne, Diman- i mables paroles a I'adresse de
ehe at mardi, une meilleurei l'equipe cubaine. L'on a re-
S4quipe. Beauvoir et.-. Baker: marque que le Ministre a vou-
jouent Tovar et Saint Fortl lu etre modest, car il parole
ausi. :F espagnol tries bien, ayant re-
xxx presente Haiti 'a Cuba pen-
... dant quelque temps.
Le President de U. S. H. La reeption eu out e ea-
du r n a. La reception out tout te ea-
n'est gu&re decourage du re- chet de distinction voulue, et
sultat. Cependant it n'a pas nous flicitons Ie Ministre
cache quo pendant la 1ire m.- ILescot dcnt le charme person-
t mps, k je de Pr H... nel est connu de tous.
tienne etait totalement decou Les invites out 6t6 enchan-
su. Nos equipiers, croit-il, ts: de tant de marques d'at-
,ont 6t4 trop fortement im- t .nti ]..
pregsionnes par la technique
des cubains qui s'est deployee.
des le debut de la partie. V--
x XX ". .
Cassagnol espere qu hwous
gagnerons Dimanche et Mar- PANIQUE HIER A LA
di.
di:::.:.:.: BOURSE DE NEW-YORK
xxx .... .
Le eapitaine de Pquipe el- Subitement, hier, Ia Bourse
.baine pregnant sa douche, a- de New-York a et6 I'objet d'u-
pres le match, s'est blessed aui ne panique qui a etonne tout
pied. II1 commit 1'imprudence, le monde. Toutes les actions
dans la soir6e, de danger, :ee ont considerablement baisse,
qui provoqua un 16gere hemo- et dans des proportions for-
ragie. II1 esp6re pouvoir tout midables. Rien n'a ete epar-
de meme jouer Dimanche. gn. Et, chose bizarre, le dol-
SMeilleuirs veux de prompted lar s'est immdiatement raf-
gubrison. fermi.
Si Le Pr6sident Roosevelt a
^ =--=sea" -" convoque son comite de reor-
A f w.n n 1 V : ganisation economique.


TRADER H BU
un Filma Metr wGoldwin-Mayer
irlant fmFKA f

Action! ... Drame... Aventu-
re!... Les animaux'les plus fe-
roces... Des tribus les plus
sauvages... Un rhinoceros de-
ehiquetant n indigene d'un
terrible coup de come... Uine
jeune fille blanche, d6esse de
la tribu des Isorgas... Des
scenes d'un r-alisme effra-
yant .. ., i


En wsoir, & 6 et 9 ha, a
CIN.&PAJUMOUNT

UN ETRANGOgf PARE...

Interrogi sur la vietoire
qu'A remporte eson Equipa
bier apremidi au Pare I
eonte, wO Capitaine de l'$qu1i
pe Cubain a 6Apondan
.- Non

.;. .. Ma k -. p A- l- .1 .
,, ye+ '45 b """ :.. "


Nul ne put savoir d'oul vien-
nent ces <>.

- frS S 4 -= W


GRANDS MATCHES


CUBA-HAITI


N'oubliez pa qu'il y aura,
ees jours-ec, au Pare Leconte,
at heures pricises de tapres-
midi, einq matches interna-

Dimanche, 2', Racing-Cu-
ha; Mardi, 25, Cuba-Equipe
SNationale.
La date des deux autres
matches a e r e fixe uaLt-
ricurement.
S niree Gale. Gdes. 1.00
Tribune .............. 10
Chawes ur pelou-

Votture ............... 100


S COURSE IfliT

:.MXthode moderne et excole1n-
. P rix m odiqu ............ ....
o t, Te L. 1i -:. ;:. ::::
Boite posale -
.. . . . . .


ribunes charg4fe. A.utour
der, touches, un public muons-
tre. Peu de nervosit6. bans
a-uxi6t4 generale, i. sent
chez les unila croyanee ine-
branihbf. dans la victoire de
i'Equipe tkitinf.e, etl ^ ]g l.s
tuillt un A f Mo-oi filiU n
celie F PEquie C(ubain-.
A quatre Itu'efe et ideie,
1'Arbitre IBenoit. Arinand fils
;iftle le coup d Jernvoi Ls e-
bamins, avssitot, &'emparent lu
balloon et, avec une rr-pidite
qiue no1u ne leur YSuponnlions
pas, nous attaqucriEt.. PIw A
cI as$quf at bhn dI< 51rjbt1T,
une rnaestra q(ue M 0W ava-nt
no pfusIdenr pas encore,
Quant. auix de.mis, j miar -
quent dfirement Elt les arri-
res ne ratenta jamai le ba)
Ion,
Nous jcuon;s a dix, pui' s
que le jeune Maurice Savain,
extreme g-aue1e. : .u le geste
malheureux dite :de ter-
rain au debut de la parties.
Nous ne savons trop pour-
quoi, dans des cireonstances
pareilles, il a 'n 1 agi.
SNcs joueurs sonit desempa-
res. Is sont debord6s. Chez
eux aucune apparence de tech-
nique. Nous donnons l'impres
d;un team ignorant les
Plus preliminaires notions du
jeu d'association, Les cubains
en profitent. 11s nous e-
lent. C'est presqu'une demons
tration qu'ils nous offrent.
Aussi, apvres vingt inu l it e de
jeu, sur un centre de l'ailier
gauche Santos, Smith au but
rate le ballon qui va dans le
filet. malgre les eitrts de no-
tre arriere Ilnnocen. Premier
but!
Arrive Champagne en .rem-
placement de Savain. Nous n
prenons courage. Nous essa-
yons d'organiser une defense.
Mais les demis cubains sont
superbes et nos demis, a nous,
se contentent de shooter le
bal i vers ]e but adverse, au
lieu de le servir a nos avants.
Aussi, sur une brillante of-
fensive de Ia ligne d'avants
cubaine avec une virtuosity
qui soulhve les applaudisse-
ments du public, l'inter gau-
che Martinez en un magnifi-
que >, marque un deu-
xieme.
Heureusement, a la tin de
la premiere mi-temps, nous
obtenous contre les cubains


une penalit6 shootee par El-
liot et marquee au coin, mal-
gre un brilliant plongeon du
goalie Soto.
En deuxieme mi-temps,
nous-attaquons et Seguignol,
qui passe a 'aile gauche, rea-
lise un centrage formidable
que rate le garden de but, Le
ballon roule devant les buts
.cubains et aucun avant hai-
tien n'est la pour scorer. Le
public hurdle, avee raison,
Nous reprenons un leger a-
vantage. Le ballon passe d'un
1 camp a l'autre. Sur un banal
centre de Pailier gauche cu-
bain, Smith non marun5 at-
traple ltballon et, tC Itonne-
ment. de .tou, entire avec dans
le but.


. V :ir:.: F. .# en 4 page) :


rI


:..-lr*.r~- .:


~rmmnwmrrr;n;~nrarmm~ar~auaaws~8srr~


Af .S ,f


.,- -I rn *,, -... ..


: : r:;


I ....


W












.. .. m om
".:'iikp -fr suvi #.. ar4 de .e.w.k]e




... nou a..s vu d n eux. r COLOM..... ..

: Notre compatrote a :eu. pour .Voy 12 :.e retour d.e.o o L%...a -Ea.0uaonad a -
parraits se. deux disti -ges .Colom i s Citba. ... O----. .......
Co ues Mrs Oh. Bou t et et Kingston- e att endu i :::::::::


E4 Leroy pour la presentation Port-aumPrince :. : Ju'i 27t let

vatoire de Juvisy fond par nan~.t fret, passagers et al.
M. Flammaricn, et reconnu t..
d'utilit. publiqu par Ie "Gon- Le vapeur MARTINI- .
vernement Franai s. QUIE Voy 114 partira de New ...
Leconte n'etaitc d'allieurs York le 19 Jil:let d:ireten.ent 'f'
pas nN iiconnu Ipour los nom- pour lte Cap.-.lti.n et pati-
brnux Colguei t auxque.ds us ra l mene jour poU Por t-
.. . ... ...... ; ... ... -.. ... .. ... .. .. ... .
.d..e...u.x... d...e..p eme ..e .. ru.! v y 12 e .e-,.. es :. _.. .: ..,...V. _..., .,.. _. ....e2- ";. ...:, ,: : :


en vole uepuis pres de nCs
$es J)prvisions$ inettorologi-
(Ules metsuelulles, et. qui neo iti
oIt janaiw menitag lou1s o(-
C(u .rage ei ntr.
La gloire cn lrevint t.a
Pays; et parI cot.nsquvunt Ai
tous les Haitiens.


l1nu-ri.n Ce VIa l ,I t1 ui
Non o ii ec:t atten.du le 29
Juillet, :j9 e n rout e V? 1111
jou .r pouri los Ports du Sud,
jr.UuVit. ret, paV .n1g 11s etL
malie.
\ m I1. 1 [, '.
.u,'V 1


ItV10


e *icI Ie i r


et,


.- ...- ........... ....... . .. .. .






. y.. &o-i** :nd Ruii
t Chez. F6lix .avelanet
178$ Rue du Magasitn 4g.

%lphone :*"No. 4 *4
. .. ... .... ... .. ....... -. -





GULF. PACIFUF7I
MA IL LINE LTWD.Z:I.
I& ... .Do n ................. ..:..... .





e1.7 S. 8 P :dUoNT MO
t a t. 1 7 3 8 .. ... . .. ..





laissant Vancouvei,::, *B;
13 juillet 19,3, est attend
P ort-au-Prince ve.rs I e 12.i
via los ports uivants: $
tile-Oakland Alameda,
Francisco, Los Angeles,:I
boa, (Cristobal, Puerto Col
bia et Kingston, pregnant.
et pasjagers. :
Por't-au-Prine,, lo 16
I 93;.


PROMENADE EN M1,R
I)imanche 28; Juillt. I ::.
II y aura dinlal1'hc 2; l J nil-
let touted la J)ouri'c un s(rvi-.
ce de chaloupe: oi imotuur ip.nnr
promIonade U1-l wl (it' I an la- S 1-I
baie de Port-au-Prince1, Le
chaloupes .partiront du Quai
en face du Bureau du Port, (et
apres avc ir croi, nu lau .
iront aceosteor Monte C(arlo
les bans, ancientn Bailey's


Beach) o(t les passages
ront pique-niquer tou
journee. On y trouve:


pour-
te la
Bainll


de mer avec douche d'eau dou-
ce, Salle do danse avec o 'ches-
tre, Sauta la a orde. balancoi-
re, rafraiehissoments, de ju-
ner, diner, sandwiches, fruits
glaces, etc.. etc.


Le- tickets se vendent sur
le quai a une gourde et demise
par personnel pour la 2rme
classes, et trois .gourdes pour
trois personnes collectives. Et
pour la 3eb clause: une gour-
de par pel ) ..i eL deux gour-
des et demie pour trois per-
sonnes collectives. Leos tic-
kets s'entendent aller-retour.
I1 n'y a *.v dBe premiere clas-
se.
Le premier depart se fera
A six heures du matin (L'Oi-
seau Blot .: e1 2me a% sept
heures du matin (Le Globe)
Ensuite il y aura un depart
A chaque heure .
Profitez de Poccasion.


MESDAMES! SALUT!


P.-i,.I'.tMA
STEA131


A. DE MA TEIS &


SHIP I.nlf V
51111 A[LYE


IllET'l IN NarO 1c12
: S ""'.i'TO L L > ,, t Nt.-
terndi Port-aI-PrinFc. Hai-
ti. ve(nant de New Ycrk Ie IDi-
mn.Uche 2." Jullet l "-, :: av,-e:
( 1 Pa" ,a'ers
1 (- sa^& deo c,: r-si.onPaIei
et p ,.'tii': a ,: :u u tl 'fec-
1Y.mPenL p})1' Crtiobal, Canal
Zrne, pr.nant f:t, malle et
rPassag-r.s.
Jas. H. 'Van Reed;
Agent G6Cral:
.- K :-


Pour vitre lon temt p
ilo.II d -.eiC I JG, nn; srci "
n mez les cigarettes


a a


Aant nts Gena'nterau
tE.;gants et E Iga.ntea, es


tez la cordonnorie :
[HY PPO'IITE JEUIDY,
DONNERIE MONTH
M ET,
GrandT'Re. No. 1721
Telephone: 2 12


iJD


h


I-46


el
hi -


21


Ic a


GtAERAUX


&7man


.4r


CA i4
rd.-


CA]


?\,cn in., a ecrire 1Remini
Macl:es ia caiculer Dalt.
Rubans, paper carbo
Faites voe achats cheez
G. GU

AVIS MEDICAL-A'
Clinique du Docteur
LIOUIS HIPPOLYTE
Grand'Rue
Consultations:
2 h. A *I h, ,' -p. m.


okk


PERPETUAL SECOGLRS


La retraite annuelle des an-
cnnes eives des FiIles ,-
Mlarie sera prechee par un ReO
verend Pere Redemptori te, a
ia chapelle Notre Dame dui
Perpecuei -ecours au Bel-
Air, du 25 au 29 juillet,
Cet avis tiendra lieu d'invi-
tation pour les chores ancien-
nes de Port-au-Prince. Elies
sont aimablement priees de se
munir P'avance d'une carte
d'admissicn delivree a 1'Eco-


-A ,


Port-au-Pri


35 )
~'~1
t '~AV ~
4,.. f .oA**.~ .-~a
As. ii';


ba preme
i ~ .\


L a uieilles~ii


Fabrication de
meillcur'1 1 uaL:tIUk.
Livraison raid


e


glacee
effect


quotidiennement par noa0
mions pent. en bl.nc
toutes les curections dOe i
au-Prince et. de Petion-V
GLACIERES
Nous avons toujours@
main les derniers mcdelde
glaciers en acier L partid
or 25.00 et au-dessus, Vy
bles avec facilities de:.


Voici venir F'6te et les va- !I Elie Dubois.- ments.
chances, aussi Ia Maison Paul E. A UXILA *- reset los plus
205-209 Rue Traversitre is OCREME GLACC
vous offre Costumes de bain UN -ON CONSEIL ASUP
Ombrelle fantaisie avec Sacs Pcur-tous ceux qui ont du DEYPTOLUn product n
, cretonne Souliers tennis ;out, et savent apprecier, iI eC Q l-co AtlY P /rP le cede en rien a
Couvertures de Sweaters pour st prove qu'en. fait de meu- X kUME R CHES ENOULEMENTS .marques des p:
Kenscoff Cremes de beauty .les, 11 vaut toujours mi0ux NFLUENZ4, A TONS DES POUMONS o d'Amrique
centre le hfile Broadcloth voir ORTAPRINC AIL, f S PtOVCS public haitie
couleurs a barres pour robes UTIN.JUSTE Glace de Port-da
de pique nique, etc. 'ropritaire e- --.- ...... tez cette dIlicie
d .i ... eMENAGneM-DEusa
" "Si vous voulez fire un ca- AU tMFNAGE MODERN vous serez convw
deanu une 61eveTqui a donne6 15 Rue duMagasn de Faites une ag
satisfaction, venez ici, le choix M.. iela a j P so a votre fami
est grand et les articles sont re. de la Banque Nale. de la tat de la *Cri
modernes etfrais. .. ( d'Haiti; .... perlative. pour
Dtpl6me dia mdille d'or k rp
6 do x de Exposition Coloni ee d.. ..e. F -
Vincenne, France, de 1931. Nos Echambre
E PC"fen .- --- ... .... ... .. ... N o f.- ia m b
cLE PETIT CAFE DiplmI a v e.. .".... 7 ..7...
U.... eah r. ho .... .estartr ..coors) de txp .. .. .. .......parents.. ... u.tt.
e r a ae e u e ... .... .. d ..... .....a n e r au. .. ., .
cs f- :hiP, e n ot Pr e, p d .. J .. ...... .. ....... ..t w .. ... .. ... ...


Pgoait deres an:ia:teurs ::e sr:.- *I *11 e'
eetc. tcute a journey otl pou w ar ...ur.te. ..-
: sommMs tus l.s s.its.o ... st.r t.tsteoman :
.... ....:: n2..... ..... ..... ... .. ..s i........ :.tW ......... : .. = .. i : .


s les plui
economic.
EE
ERLATl]
)uveau,:g
tux mellel
ays d'EUi
est offe..
par PUISi
j-Princen Z
use cr&M

[tia en
ille s- !
leode




ail
m i....



^^^ ; ^


A.e ( 5
I 10 C'V.


RET RATE AU


I


r R~i~kQ~LE~3~~~ur-BS~P~1~8~3r~)(d~iWlfli~


I


.4 e


~,elt)ne r~l


US


Go.


Glace de-""--:


Usine









.Pu r C...... 1:.d .... :s.. ? A t do-






JftuaialsStphen Darui tevttioal ah&gl fnut lique roereredi, &Y? perswines .son :46r(Atopais yant heurtS roupe tots *)Pp
et &anly Gnn abl VUS dyn du temp pour I. faire out 6Th4 tukes et JAIstei&I iti troks arhres darts tno atterri&s es't josbe sur los eau,
AI mae a course d's F Jur d'sparaitrtx O croit qu'i tras ot &A gravomnwt: lrte sage forc6 it Ruchiovo prits de Jsan a ci ay. Lilo a
'." :. -.;- *; : : :.:. ... ... .': : y", ': ." ....... ..... .....' '................... \ ':' '''i. .... ..'.:j~~^^**-** *- *- ... .> .. ... : "








vertats is n viet e ee Mot 4s et Un6ral Lu a frvntire:de doMandehou.rie cin$li par u: saut
bithuanie ot t& ta r Norman, uverneur d a cient es pa.diriger les ope Aprs : avoir surmount ben co ups de carton et lesa
tcs en avion de Stettin & 'a& Banque d'Agleterre, al sujet rations do secours. A Is &tite des d(fficult6s et brav6 touitt motions do 75.000 per
.ro.drom: de Kowno.. Plus deo d.u. problme de "a stabilisa- d:e l:ineendi" qui est develop i sort' doe dangers pour ga- rasseml es I 'aro
ent mille personnel 4ient tion mn~taire a dit copenb p6 str tn fint de 40 miles,, gnvrei eltues heures sur son Floyd Bennett En outi
massees dans les rues et sur dtwt (ue son hut pncipal tous ls indigmnes do I rgion Irecord di y a deux ars, ii do r00,000 personnel,
le champ d'aviation pour renw 6tait de so reposer, sans ne- sotnt sans abus et sans nour- etait parti d'Jrkoutsk: pour l'estimation de la police
dre un dernier homnmage aux gliger pour cela lo affairs riture. I Bagoyshensk. Au moment nissa.ent les quaia de
deu'x aviate.ur.s. :. ...imnportantes. '. .':on I.. a ltai so power stur nit Island.
... .. ./ ........ '..":-. . '* -A :.: : ': :.:x x..... ... ;: :::J / .. ^^^^^^ .- .'.; ::. .. .. : .. '. .'ai r l~ /d 'o f. ': .







S.....xxx terrain plat le .. d. son fu
CARTWRIGHTc L'afro- I NEW YOI$K.- BHit &est j LONJDRES En raison de | selage hourta un bouquet d'ar- UL voyage de Chic
plane du Colonel Lindbergh tenue a New York la piemiw- l'embargo mis par Ie Gou- bres non loin de ueiblovo, ai New York, environ an r
Irefait son plein d'easence en re stance de la Conf6rence IsJ vernement des Etats-Unis sur 800 miles do son point de d4- de miles, a 4t& execut
re de sa premiere explora- rtatlite tMondiale, A laquelleo los xportationS d'or, Ie Go-1 part, mais ii redressa aussi- heoreas quatoVZ minut*
..on de la. route de Extrme sont reprseont.sles. princ. vernement britannique a d6 tot I'appareil et atterrit sans Toledo, Cleveland, les
cnrl vers I'Europe. I1ne s'ar paux pay's du globeIQ Samuel cide d'offrir tdes (+oUS or^ i|::trop de dommages. 1U tait ex dt Nicaralet Poughkl
retera qu'i Nain, dans le La. Untermeycr, Pun des initia-. 5 pour cent venant a OehUHi)-| trernement fatigue, mais ii a Une dotmaie d'aviat~e
brado' tours de la Confence, a dit c c dans 20 ans, en change annonce qu'il repart-ira do to I yrkais .taitent all s es
xxx qup'lle a an but construction et dies Bons du Tre& ch 2 % te fa LONDRESc- J. P. Morgan, defensit ,pour cent. Les bons Iu tresor main. COtte nouvelle Atape conmit4 de 800 personnm


luestionn6 par des reporters
\ son arrive en Angleterre,


t1 i. vient de faire la joists
n voyage de vacancies et un
royage d'affaires, leur a rc-


x -x
CASA BLANCO A, Maroc. --
De mardi at jeudi, un terrible
incenldie a de(vasIt une des
plus riches values de l'Afri-


devaient etrle payes le lev Jan i
vier 1937, A raiscon dole 26)0 i-
vres de bonds du trisop poji":
chaque miller d(c dollars (10 F.
(<)bons o), '


measure 650 miles.


NE W.YO
Italo Balbo


XXX


L[A
241


Ghnyral
hydra-


.t: 2 : -kc :^:; ::: : .
:: ,, : .:" :.: ::....



areolls
.de la :::
. i : : :- :*.: : i
m .


t. :. : : !:
deIQo

son-es
drome
e plus
'aprea
gar-
Coney


go a
nillier
4 sept
5, Vir
chutes

rs Dew
corte r
y. Un
, prt-


side par G(erva so Pope, publi-
ciste itaIien, a uouhaa4 la
biemvenue aux voyagers et
les a conduits a l'ambassadl
italienne.


f l. -.f3.hDfl.a% O hfr3Al~ff)O...-


.4.


WI


I ,.*


^"r


S ;:^ ..' : : * ; .. . ... .. '. .. . . ; ; ;
_- -- .. .- -
1:,. .:.. .; *:... : ;. : .; ; .; :, .. / : .. ..; ; :. : ;.: ; : ; ;..;: .
--*," 1 :





n --- -' :.-' : :- ':i' "]'-


4.


S. 'I.


t *


I


I


""':...i'::.: : ::: : :.. :..,::::: ::. : :I :...::x:..::: ~~














xJt m t
N': ... ...' ., :"::.. : r- '


...... ..... : ......
..... .. ... .. .. .... -.. v.A.
L.s .. .. ... .. i- .-- i -.i- .. .........




S, .~~~ir -u.ite)
. .. .. .. .. ..: ... . :.







.. .. .. .. .: .. .l .. .
Nos joueurs ne se ddeccura-
geot pas. Iaeur jen s'am6liore.
c ubains parais ent fati- 1
guts Noun tn profitons et
olt aali er droit, centre.
Chaxhpagne et Elliot a 5 me-.
tres. du but, Se bat.te.t preso..
quo, pour marquer Ie but, Une '
chance pour nous, le ballon lIts
frappe et roule dcans les filets 'I
ubains. .
SNou, contin"uons attaquer. A
Nos avants raUent deux buts


que nous aurious marques si
Regnier jouait, Et le match
!e termine par le score 3-2 Li
l'avantage des Cubains.
Les causes de notre ddfaite.
Voici, d'apres nous, les cau-
ses de notre defaite: lo) P'a-


abandon du terrain


par


joueur Maurice Savain nous
mettant en etat d'infcriorite
numerique; 2o) la dislocation
de l-Equipe de Port-au-Prince,
par l'introduction d'dlements
heterogenes, non selectionnes
et non entraines.Nous nous ex
pliquons: Ce n'est pas la veri-
table equipe de Port-au-Prin-
ce, celle qui, par des entraine-
ments rationnels, presentait
une homogeneite parfaite, qui
a joue hier. La triplette Doit,
Samedi, Seguignol a 6te dis-
loque&e. On a supprime Same-
di et on P'a replace par Wilo
Savain, non selecticnne et non
entraine. Seguiignol, entraine
specialement pour I'inter-gau-
che, a dii, hier, jouer a 1'ex-
treme droit, d-urant toute la
premiere ti -tem.ps. Aussi il
n'a rien .,onne. Ce n'est que
pendant la deuxieme mi-
temps, quand il fut envoye6
!'extr~mi -gauche qu'il donna
la mew x do se-n talent en s'e-
galant a Champagne.
Voici la composition de I'E-
quipe qui, hier, joua sous 3a
denomin .,i, de Team de
Port-au-Prince: But: Smith;
Arrieres: Innccent et Ch.
Berrouet; Demis: Georges
Audant, Andre Audant, Ber-
rouet; Atwts : Seguignol,
Champagne, Elliot, Wilo Sa-
vain, Doit.
Petites remarques: Nos de-
mis n'ont pas servi Ie ballon
aux avants, se contentant, sur
tout Andre Audant, de l'en
voyer a toute volee vers les
arrieres cubains qui eurent
naturellement beau jeu,
La ligne d'avants n'a pre-
sente aucune homogeneity. He'
situation et fautes donnant une


pietre idee de notre foot ball.
Nous avons trouve Elliot en
.. I A V, t. 9 It .


":1 '. ... "... 1 ... li i ". .*"."...'.. ". ... .. .. .. .... .. ..
, ea now avonn s.t.. 1....oj.


.. : ...-.............. ,: '.: :: : : ..:. '...-..-......


Sd;ire ...e ..-sent. la no#- ;t..:Idouel croanaleiqu exer



. eon .:: !r .:hm in : .es: d-::du ei : .at: .: e f.. ....et .i. ..i.:- ..
dassofapiebn!Ir l h -- avat daI tr:" 's.p ..anpe :.ans v.
6uor es noas se omlr.-o Siouu-eux rdo .t.teSDp..MP
... ... .. . ..
distribuer...e. ba....:on !-aux aar a i Iaparti m'l:de..





nanche- (et ous .le pouvons. rement.par.ia. ec.tapee d
vec quelques efforts) :nous au o:n:action::e.t sa grande..moei:-
rons le droit d1e nous vanter t .
I'avoir battu une quipn s&- Indications:


lectionn6e cubaine..
Car, il y a deux joueurs de
Ventura Astoria, C( b de la
Havane (2eme aul champion-
nat). Ce sont Rosillo et Ar-
guelles, demi et ailier droits.
.' Nous ne savons- pas pour
les autres.
D'autre part, on dit que la
triplette de Fortuna, Equipe
championne de la Havane, est


entree hier.


CIN EPA RAMNOUNT


VENDREDI, 21 JUILLET
En soiree h 8 heures:
(I2E SECRET DU IXKTEUI'ER
(un Film Paramount)


avec Marcelle Chantal,
ET


Maxudian


(un Film Vandal-Delac)
avec Andrd Lefaur. Germaine
Dermiz, TDanielle Darieux

DIMANCHE, 23 JUILLET
En matinee, h 3:30 hs.:
IDELPHINE
(un Film Paramount
avec Alice Cocea, Henry Garat,

DIMIANCIIE, 23 JUILLET
En soiree, a 0 et 9 hs.:
..... TRADER HORN
(un Film Me4ro-Gcldwin-Matycr)
realis6 par W. S. Van Dyke
avec Harry Carrey Edwina Booth,
Duncan Renaldo, Mutia Omoolu

...Une aventure 4mouvante dans
la brousse de 1'Afrique Equatoria-
le... Les lois de la vie, dans la jun-
gle. aussi implacables que dans so-
ciete... Une femme-mis-ionnaire
Svictime do la tribu des Issorgas,
sauvages et cruels, don't la deesse
est une jeune fille blanche. Le cou-
rage des homes et la ferocity des
animaux de la Jungle... Un rhino-
ceros chargeant un indigene et le
dechiquetant d'un terrible coup de
corne... Une lutte a mort entire un
noir et un lion... Des scenes d'un
realisme effrayant...
COMPAGNIE GENERAL
TRANSATLANTIQUE
S Le s/s CARIMAREE, venant
Sde Bordeaux via les Antilles Fran-
gaises, Santiago de Cuba et les
ports du Sud, est attend A Port-
au-Prince le 25 Juillet 1933. II re-


partira le 26 Juillet pour les ports
du Nord, Puerto-Plata, San Juan
de Porto-Rico et le Havre via les
Antilles Frangaises, pregnant fret
et passages.


'ou.s les &tats douloureux
(. ~~.:t > ini: x, do. tte< d'o-
reil L, d den tiro:ublIes TWi
t1ruels, iOv.irnlies* sciatque,
ni gr aine agitation, insomnie,
tea ia des dcueurs .... .
TH UOLFLA VINE
La choleflavine tst indiquee
comme cholagogue et anti-
septiques de voies bilaires,
elIe att6nue les doulours, sup-
p1rim los coliqtJues et stimu-
Ie 16vacuat in hilaire. Elle
regularise le fonctionnement
du foie.
A(CIDOL-PEPSINE
Anti-dyspeptique et stoma-
chiquo, contre tmus les trou-


bles de la d:gestion, n
d'estomac, gaz, d iarrh6e


maux
d'o-


\ ^ .... ..... .. ..... .:.. .... . .. .....j .. .

... ." ..... ..".:t"I,.ll I *.I
...........: .....:.:: ,:::..:
S E ant ..t.
.. --: ; .. ::: :: .. .. .:.: .

e ":::: : ::: ".:: ... :' : .' :
. . . . n


:t:0 : : : : :. : : ..'o: : .: t: :.. :. ." : : : .... :... ..


A4 4 t t I 1W, tT V
. . .. . ... . .. . .. . .. . . .
.... ...... ............. . .... .. .......................I
. . .: ._ . . ..
.~ ~ ,,... ._. ,_. .. ........ .. .o . .. ." .
:::... : ......je t e z .....:. . .
.-: .: .. .. .

: N^.' .. "ctte "fijg 1$oss ..
^ ^ ^....................................


!' 'I ':
'I


ACHJETEX UNE,


Coute moias


parce


qu'elle dure plus


rigine stomacale.
Phairmacie BUCH,
Place de la Paix.


NOUS SOMMES ENT
ARRIVES


FIN


Depuis le commencement de
Findustrie de la cigarette en
Haiti, jamais on n'a pu arri-
ver ai concurrencer les ciga-
rettes Americaines et Egyp-
tiennes. Ce n'est qu'en ce mo-


ment que nous pouvons;
que les cigarettes
(( E JESTER>
p)euvent rivaliser avee


porte queelle


cigarette.


,_ .. . .. .. .. .. .. -. .





A






....y
est

Sdire


Jim


--r Mettre Vicks dans
)le nez oun le fare
fondre dais l'eau
chaudeetl'inbaler.



Pour Tout Refroididsement


P a 0,


A Bq_ l d O JdTO,\L'et'. 7 et llJC.4LYPL'tLi

TOUX, RIUME.'iBRONCHItES, ENUEME
EN UEME
INFLUENZA, .AFFECTIONS DES ?P U ,N51,
____PORT-Au-PRINC5. HUit!. ET LES PROVINCES.


New Y


Qui no voudra pas passer cinq jcurs a New York, surtout quand, au lieu de d
faire ses. males a. 1'arrivee de New York, de chercher un hotel eI t.ous les autres e:


brements attaches autrefois a un tel voyage, on aura le privilege
ces jours a board d'un bateau moderne de la Cie. Hollandaise?


de sojourner


La Lig'ne Hollandaise vous met en etat de voyager a New York par ses paquebots:P
dernes, de sojourner 5 jours a N. Y., de lundi jusqu'a vendredi en vous servant di..
teau come hotel flottant, de retournerp le mme bateau5h Port-au-Prince. Les b i1
-pour es raissants petits voyages de vacance, de 15 jours de duree, serpent vendui
prix da or 95,- y compris le sejour a bord a New York.
P"*VE ltf fktt vl.. A t. '. + b .


mauvaise forme. 11 est lent Boite Postale A 174 '1.U1-v1U counp ,ipues avantages suvats : :::
..'et rate les passes. Et cepen- T616phone No.: 3220 % .
dnet! 1- ........ V ous vous installed des le depart de Port-au-Prince dans votre cabinet
"Notre garden de but n'a F. M. ALTIERI, pour la durme entire de voyage. ,
pas 4te a la hauteur de sa t-
che. Cela se comprend: on P'a I Agent Gen'ral 2.- Aussi. a New York vous jouiss de la cuisine de la Ligne Holla&daise ~
faitjouer sans entrainemnt .....courtois de:s stewards hollandaise.
et revenant d'un long voyage,. Rue du Quair'
il n's puf faire mieux. Et pub, Vos evitez la difficult de devoir cher.her un h6tel qui vous convien
7 joueuras de la Violette, Club .. i.' Port auPri nce t-es 4.iU': i come trans ort de bagages etc.
S: qui n'a s pas brille au. -ham .: : :: .-i .. -: ..-..o...in."-j::-.N..o: -- --kq-
pionnat, figuraient daans E ...T ..- .. ous po-uez utlser. Ies ,n ju a ew Yok u de
Sq u i o p d e e P o t a u P r e" .. .. -" '.. .. .... ..... .. ........ ........ .. .... ..... .. .... ... ... .. ......... ....... ...... .... -... .. .............. .... .. .. .. ... .... .. ...... ... .. ...... .
.. .. .. ..... .. ... ... U DOLLA. S fl..
po ss dent .n m eil e u T ...... .. ... ....... ........... .....h.... .....
iq ue que nousS. Cepentianft Un n piano: PEY plus ampts. ron seig nits a Zm-vous .:
us so mmes plus rapides; randr V %d .,: C.OS
et nous somme persUtd6s -4.& ft in 7 4 *.C.. A N ; -85
-ne. malgqr6 Jr renfort ouato :: W teer .T...
or... a.r k ier par .Iav.-in N. ... .. .- .. ...... .. .. ..
.. ....... .. ..... .....,P.:
.... ........... .... .. . . .. .. . ... .'. .. .'. .' . .' .... . .. '.. ....'."..,... .. ...'...., ... S. : : : '. .. : : : : ." :%: .
.. ...- ......... .......... .................... ..... ...... .... .. .. .....-... ......,: _. :: ....: ::_:: ::: : :: ; = i :, ::,,: i [ :- : .:7 : :: .. :,. ,:...i :! :: :i..? ,!: % ..- :: .!


. .......
I spae!a
. .. ... .. .. .






i .uto.
.. .. .,C
..
.. .....-4


SW'


I '_


"@


clo% ta rrTh e












It'


S ... ... ... ..... .... ---. ....... ... .. .^ .. ....... n.. .. .. ....... .......
... .. ... ..... ........... .....
... .....


:. '. ....3.:


".... ........... ........... .. A-) m ." .'"
--'-"------ ----.--.h;-.....".----
.... ..... .
....rA


.


A%~


...... .. .. ., ... :.:. : :..:.: :":...
~!

....... ... .... .. .
..:. .................... ..:.............:.............:.... .........
5 >: : : o : :, i : : : : : J l i ''...........:.. .......:............., ......
....... : :.:.......... ..:. .. ... :'. :'. :...... :..:..:....I:........ .......... ...... ........ ..........;.. ....... ....
..... .. ........




fital~neheur extraordtnrir, rendernentinero



Sn. Ventech. ..
"T I S C.... .... ... .... ..... .. '. .. "
... ... ............................. ... .............. ....... ... ...
.7 .... ....... ..... .. .. .... ..... ...... .. ...
.... ............................ .. ............... .....--. -. .-
...... ....... ..... .,. ..
.: .. ..... .
...:.......... ...... .. .. ..... .'.... .
: -4 w --. . . .. .. ..
[ : : .. .. .. . . .. .... .. .. .
.... .... .. ...
d . ...............A &...
.. .. .. ...
.. -.o


COCA-COLA


Ai.


4~4~
-4 ,r"~'"-"'-
~ it


it,


Le B


IL


onheurl


ne s'ackcte pas a prix d'argent. Et cependant,


sans argent, it est difficile aujourd'hui d'tre heureux.
Ouvrei un compete d'cpargne sans tarder: c'est la
premiere d march A fairc pour assurer l'avenir.
Ce rrs hrv ttvs w bt1cisir
a, favre rcar chct nowa


La Bansque lyale
du Canada


#10


Le fait est incontestable


C'est la qu rtessence des e ei res

varietes de cannes d'un vast
territoire reiumnssant les meilleurs terrors
Cest ce qui fait son arome.


boutez et Comparez


31


ND AWANDE S.A.,BEF(N
E ,PRES NTan.AR.BROUARD, GrandRue 1709, PORT -U PRINCE. N

,. RES-,


epart de New-York


La Panama Railroad Steam-hip Line a I'avantage d'annoncer
es d6parLs suivants de New-York pour Port-au.Prine,. Haiti
iirectemen, zhaque Mardi, excepts le S.S ANCON qui lais-
sera Mereredi, le 5 Juiltet, 1933, et arrive.a a Port. au-Prince,
t^ -_ -- A nfl T.~i. 1099 F


iv Juillelt, 1700. ri.,
steamers sont pourvus de Ghambre frigorfique:
DE NEW-YORK, ARRIVAGES A PORT AU-PRINCE
navtntura. le 29 Mai 1933. ie 4 Jui, 1933
on le 6 Juin, 19383, e I1 Juin,
ven.,l te 13 JAn, 1933, le, 19 Juin,f
.uoai le 20 Juin, 1933, e 25 J in,
naventura le 27 Juin, 1933, ie 3 jufllet,
,n le 5 Juillet 1933, le10 juillet, "
yaqui ie 11 Jaillet, 1933, le 17 juillet,
tobal le '18 juillet, 1933, le 23 juilet,
naveptura Ie 25 .uillet, 1983, le 31 mjillet,
:on lI let Aont, 1933, le 6 AoCt,
iyaqail e. 8 Aout, 1933, le 14 AOUt
;tcbal le 15.Aout, 1933, le 20 Aout,
enaventura le 22 Aout. 1933, ie 28.AOLu "
lon oe 29 &out. 1983,1 Ie a Septembre,


Panama Railroad Steamship line.


Jas. LIt: C
AnaW',I, fa


Van Peed,

4nkraL,


~I


VAPEURS
VAN RENSSALAER


ASTREA
FLORA
ORANJE


NASSAU
'f st


AMOR
LUNA


ORA
STIT


LNJE NASSAU
JYVESANT
meA


DE HAMBOURG
SATURNUS 24 Juin
OBERON Juilet
Un4Vapour 22 Juillet


cha4q1


~serarn 4F


14 Juaillet
21 Julet
28 Juilet


IR -A S-PRlN,_.r,
19 JuIlet
27 Juiliet
3 Aout


4 Aout:: l:: : A

de Ne Ork pour tous .es ports ha ties
14 J illt ........
4 A a t ........


.i.part pour New-York
26 juillet
16 Aon t ::|:::
6 september


I part de 'EU rope
D'AMSTERDA
S28 Juin


S12 Joillet
S26 Juillet
:. partt pour I'Europe
un... ..apTC p ) oh I' arune
: ;: TlTnhone au N


AHIHIVEE
A6 Juillet


4 Aout
Lo About


.. b
.o 34<


A PORT A
r'


MAPDSEN
AGENT LOCAl


.3it


0 nIS14 LIWP -y... .. .. ... ...... ............ 43~ ~~333 ..3..- 3 ~ ~ bt 3Wl 3- j 3333


... .... .... ..
Va~ ..:....1 ...
...... .. .. .
.. ......


.-. ------- ..


.iiin.i.a...
...... 7A*A.7-7 .1.Q. .3.-.'. .
.p.-.r. .*. ., .S .... .". .a.a.r. .. .P. ..
. .. . .


ie Luncl


rous
DEP A
ss .
S.S.
S.S.


les
MRTS
Baer
As cc
Gur

Bue
Anz
Gua
Uris
Bue
An.
Gua
Cris
Bu
Anc


... '. . .
... f, ... .. .. . .






. ... ... .. .
--t '^-:-:-.:- .:-:.:-.


.........
.. .. .


U


* I.
A>,


I W IOKI'-41, Mil in! a-- OR ..... ... .......


-m gl .............-.'-...-....: ... .. ... :.....



. Ayan.tplusie.urz .-annez--.de. :
p. ..ratiq u e d. l st nex n3 -.... 4. -............


I P.Ndagogue qu'il vous faut.
Exp-rimeFn.tez sa method
Sd'emieignement, t vouw P'ap- ::
prec:ierez .


...........


;p-----


1. A R R I N F E A P


ft i


kout


COT


*-f


a,- --


XHUIVI SARTHE


%,,,Ommerce-


Avis


0%111







a" a:l' ..*:,kP N

A1 A ICte C Henry Gr:t' "'
DIMANCHE, 2 JUILUA^it
9im^rIT A 6c t : b
(w, rlum MearxmG Iwkt-Mayer)
rai par W. S Van Dyke
avec Harry Carrey Edwina Booth,
Duncan Renaldo, Mutia Omoolu
...Une venture 6mouvante dans
la brousse de PAfrique Equatoria-
le... Les lois de ]a vie, dans la jun-
gle, aussi implaeables que dans so-
ci6td... Une femme-missionnaire
victim de la :tribu ds aorgas,
anva esf et eruels, dont ]a d&A6se
eat Aune jeune h blanche. IL cou-
rage des home. et la f ,rocit des
aninaux de la JuIngle.. Un rhino-
earos chargeant un indigene et Ip


deehiquetant d'uln terrible coup de
cone.. Une lutte iA mort erit re un
vtnoir et un lion,. D)ea scenes t'un
r*ali!m. effrayant..,


SK .


es fortes hi cs, a ccepte une


:chea ts a


si A lo s ses


General lectric


Ouie tis f ii .S


i


9


C 40 6- 0


h


Traitement Direct po
tea Rhumes de Poitrine
Cost un rhume bien obstinh
qul peut rasister A Faction
double et directed du Vicks. Fric-
tionm sur la poitrine, l Vicks
agit de deux fwona ,A la foia:
(1) Sea vpears sa atareir
dkagda par a chaleur du
coips, sent nhal6es tout droit
daam les voies respiratoires;
(2) 11 soulage lea doulewu
come un eataplasme.
V A P Ca R U m
^^ .- .~


CRA


La Loteirie Nationai e


I. Ut I II(.,


Une institution hautement
se propose d'aider.
Une chance de bien-ekftre offerte


anl.:: honunes de toutes conditions de. fortune-


pm oys, fonctionnaires, ouvriers, artisans, salaries de btout order,
gensde maions domestiques saas grever eur budgetmoyennait deu
gourdes, peuvent gagner G. deux m lle.
atrons de commerce, chefs d'industuie, parez aux uffia dk e ventes, par I'acha ta d'u iI,
quiw v ds libire du souo des eeaoces
Sdecins, Ingnieurs, Avcats, S6Bnateurs,Grands thair do Etai n- R p r
tuaMit6, Journalistes, DONNE? I 'F T 1PI E EE. SOW i SOACIALE.
Retiers- capitalists, coMAe.n en junt,: ,E.. = "0
.v tous qui bitez Haiti, rendezui'service, n e etan fe
- : ... .. .. .. : .. .L i:. !.:=,.N:,._ = :: :i


I e eI1 i


t


*4**^


t
I
I


ses


USS


6.


h u ma n, t aw


I i [ i t -


AMW
66.11 on: M.

WA M-


,-e 20 oio


"IW 71 is 0
V 4,3' 1111 11 r


f.le


Ell~e ol. re eti


Itient nR',, i~lan C.. to.(hPas ]is


41 01 e 0


1) 6)811"


1. 0 ti I e s


Itif"B)~lc"% z(


0 t'ls a (Id


fa CA b~


r


I (")t


~a I.r


re~iia~


iif a


BdBe


ME On
I-at tf


$8"~IB(~~


H,;u~iienl


.NP,,A f'ONALE


4169 Ru~e Borine Fol,


phone 3359,


paP I0, II'viri