<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01818
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: April 1, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01818

Full Text








QUOTIDIEN FON DB N


- -.- ------- -- ----------" ." .-------"--.. .. -' '------ --.-" "


I


LREj UCHERON


INTFATIGABLE


cop d'un mandate
: ,a Ne pouvant nier I'existence
danerier du project que nous avons si-
gnale et qui, certainement
ration de s va bouleverser, dans ss fon
avai de $s 'demehts memes, notre Legis
nation Scolaire, < ldte nal> a esquisse le gete d'ex
I pliquer ce projet,--- sa f a-
.-.. ,on, bien entendu,. en repon-
dant a notre article de jeu-
di dernier.
Nous avcns officiellement Nous devons, tout d'abord,
appins que, depuis hier, un I declare a notre confrere que
mandat d'amener a etc decer- ce nest pas notre information
ancontre Johnson et remis au (qui pourrait jeter le desaco i.
Chef de la Police pour etre dans notre monde Universitai.
execute. Mais, jusqu'au mo- re, car il y a d6ja: longtemps
-ent oCu nous ecrivons ces li- (que ee de6arro Ixiste, et vous
s le Chef de la Police n'a savez tres bien depuis quand.
:jmlument men fait, John- .Le fait v r a i ineontes-
son etant devenu sulbitement table. e'est que tel u'il est ex-
beaucoup plus malade au pose, appeal ia career utine Di-
point qu'aucun Agent de la reaction (Gnerale de i'Ensei-
Eolice ne peut I'approcheri. genement Primaire qui :era:
Maintenant nous sommes char&ee d'une reorganiSatio :
en plein enfant.illage, l'objet de l'Enseignement iU Urai:n C
d~'e plaisanterie de la part rural, et une autre pour 'Er -
de3 Americains, car cette his- seignement SecondaTire. :upt
tire de nialadie nest pas s6- rieurT ce nouveau plan s 11 r,,
rieuse. Los Amfhricains au- Cp ', aux Ltcessites d mL-
raient dui avoir le courage de m:en:. coin-'ne o, le prftetml, n-
,ipondre aux autorites ha- ou.erse pas, nou
tiennes: minson, jugez les Haitiens, Scolaire dans sos fondemen.
x.. is pas lui >> nmmets. Peu importent les re.
Nous -maintenons notre o- zgneLnDnts ntrmfispalet It
pinion qu'i la minute oft les or enw n 'truc" -.
dirigeants Americains a- .v i Our. ', p-ojet -n (- ue -
valent decide de erever I'ab ion a .t.'srnlerni t e o ,
&bs, de soulever le scandale. r .,nt, : .e. pa. -
iltne devai. pt s y avoir deux r: ': : 4 .n .
Speids et deux measures. Nous ,:"C".n,.w, n loP'e -
ledisons encore: ils ont manF1 ': c \ :sui .nt at
que de bon de tact et : k I A I T: marH- Ae
d'intelligence. 11 fallait etoutf .. .ch s',..-- ..iv .r' ',
fer l'affairo, come on a agi n qu.. ....
dans plus d'un eas similai- sikr:..n: pr torm\ "
re.. Si l'on ne devait pas lui ; 1e M i is r s a': I."
done" de:, suites s6rieuses. mcn t:.: le ur e .
Or, puistu'on n'a rien etou"f .n 1 .l rs :- o
f, iI ne taut pas que John- : : .. ::" :
01 s n Solt p uti2g, Tant pi J '; :' ':.
pour le prestige An;5riceain e.i prin,, :' 1n i'> 1D irt c rt "
Haiti! C( ux qui en out lI n ... .'. j
garde n'ont pas s8, avo.ir t(out .,un,. t no serac nt-i "
e doigt*: voumiu, done ouate ia p u; !'' l-c,:'d poui le van-
wtiqhtf e]n subira le cos or \ I 'uni: n, acun &.itant
quences. 1.'opinion publi- coupt ? do i ..? NOus S--
que et la Justice haitienne vwus tut c,': Inous :savo
n'admettront pas tqu'on prot- m: me e ptur .'e s dPtix Di-
geJohnson, pour s'en prendr'e 'recteurs (.vei.';a'xse oQh:. pre
haitien Abraham ou aux vus des app.uintents Cqu.eu
freres Zrike. sei: softi lartrnent a payer
Le Gouvernement Haitien ; uuin.e on v01 directeurs d's


a fait sen devoir, it doit de- ,eIs Primaires.
meurer ferme, car c'est lui qui Assi, nous attendons pou
payait Johnson pour dfe'n- en Sinaler,' dan- leis de-
dre les inter&s duI frse. tail, les ns et les ;:auvallS
Quand cet.te affaire sera e6 ctes la <:Document' qti'ave
nnnue aux Etats-Unis, et tant. de bonen.. g.re, Cocs
ue les journaux indepen- prcmet , dants diront la verite, il ne D'ici-IA not-e confrere pe1
.?it pas etonnant de voir la 5tre tranquille.-- nous aurora s
Nouvele Administration Roo d c'autres chats i fouetter, puis
sevelt, balayer tous les Amrne-I clue. quelqu'habile que puisse
rieains en Haiti, car il y a etre un chirurg'ien, il arrive
deDimocrates qui ont be- un moment otu il ne peut pas
[.n de situations. Les Ameri- continue ah egins en Haiti n'ayant pas sf tient.
40fendre les interts du tre- On a sans doute tort, de
..rhaitien, et ensuite n'ayant nous designer come < 1Pas Pi sauvegarder le presti- ron infatigable'. Car le dBu-
ide i'intervention, en provo- cheron infatigable>, C'est piu-
.t.leE scandal de la Doua- tOt eelui qui porte la hache
Washington peut leur de- dans 'Enseignement, come
ZIfert tous compete de leur on tcurne le scalpel dans une
J,..i te. plaiie.
'xx HAITIANA '
Path.-Natan: Partir.
..Mjaun devant la Banque, Patht-N Pa tir.
P ;xlev rencontrer Toux ceux 'qui voudraient
I Lescot;ils sont res partir et qui ne lepeuvent pas
d'ne.heure A eau. viendront A Hait-iana Dirnan-
S- che' soir vob le beau film par-


AU TRIBUNAL DE
PAIX



L'un de nos juges de Paix
a entendu ce matin un eas as-
sez typique: eelui de deux 'mal
heureux du Wharf aux her-
bes, vivant en:concuhina H ill


A PROPOSE DC


STANDARDISA TION


On nous &crit de C'aVaillon
CavaillIn. le 30 Mars 1933
Au
Directeur du YNouveiste
Fo^rt*-- SPt**i


No. 12991

"LA L E G ISL A T ION........... .. .. .......-..-- .-. ........... ...'
4A tEGtSiLATION


SCOLAIRE DR


MM. BHOUCHEREALU T
HERAUX


y a deja longtemps. Mais is Nous avons re*-u vet apris
se chamaillent depuis he ', | onsi b emidi la nouvelle a*'* que h a matllente nL'"- :YItStur I I>iCeU!a Scolaire,> de MM. (hadles
ten' pas que son hommeo re- F> i. t a o du lund,., Bo2nhireau t HUerrut1. HA -
mctte a un placier. deux cou- i latM s courant'de votre intx qimprimriet dAuguste it!-
po>: du tirage de Ia loterie r-t quotidien, j'ai vu que Iprix.Auguste -
de remain, qu'il ne peut pus *vous ave parl de la Standar- ra x. ri du gr u
paver.- disation du coton et de ses re- envoi ms c an.ttc'iit'C (u ceu" t1
S est avec ces sortes de l- tes (Ji its: envoi le au lur. d.t L .
lets difficiles a payer qu 'n si votre note a I'Attention d~e Pt cnond-ls icUS, a .tol.ut itO -
gagne toujours. dclj;ara In'A tt toujours sur ct- re con0n4.1A.. ns .-
femme nt.. to mmne question de Standar- aplo moment du a met tro aU
dstcdue veet dVotre femnd, disati!un du c-a aea In.ettre
.., a, d u coe'd ela ur r
enfin, .interro&a Ie Juge? region du Sudh our. Car veic la i rantroe
-- u e e garde les eoupcnS Si vous saviez maintenant form de .Msntre aeomon,
de bi et, parcel qu'au dernier ee qui se passe act-uellemeni.. n' rpi'nuu (quQ esT
tirage, j'ai gagne trois cents a Cavaillon retirement i eofcntrats rmris 1i mtns .t
on'des la veiled d'un tirage eette maudite question do nr1ats oeun pr c
z ..`i embarrasse.> a sietrs he ront, d:r- un ;*.'e-
aus i embarrasse.t Smandardisation par les xi- nir proehain que de n1floi-
L'affaire se poursuivra iun- genes de 'Agent Agrieole, pi t aiqute n$ 1I o
di cela vous aurait fait pine eonl t-out pl
.A .. pour les p&res et meres de fa- ment pour leur frais:
.. : mille qui vivent de tous Ie N: os c pliiuets a MM.
AUTRES ORDEREAX !y temps de la speculation du ca- Bouchereau et Her tux, quand
SUPPLEMENTAIRES e Me.
POUR ZRI.KE BROS" -- Le Seigneur en Chef du mel
Service de la Production A-
A pres le bordereau suppl& gricole (Le Blanc) fait pla-a
mnentaire de 9.000 gourdes, un cer un garden perpetual au Por -es pauvres campagnards, p
autre borderep :de seule-. tail d'entr-e des < meont 15 gourdes-a etc envoys ans. des Cayes. pour arr- ces- Messieurs, qu tont- -. les
a la Maison Zike Bros tr, .aisic t out cnn ..' &ves soient uniformes, ou-
Vila done ia voe normal transport arrivant en eette bliant encore ,e le c p-
n :jtion. ?Mais come toutes Viile ave du eafe, non por- vient de divers teroirs, t .e
les Maisons de .Commerce ap- tour d certif:cat sinb de d'A- p"-rte wl dlnne un. :o1 i -"
pa tenant aux Zrike s ont. gentry Agricole. Inutile devous verdatre, une autre eu at r
: 1s scevlles. leurs fonds en depeindre les tracas, les exi- etc.-
,:nnue, aussi .sos : seelees, gen-es de touts sorts, quun Les soeculateurs, p)i '
u;', __ent payer. m lheureux sp ut.ateur su- detour -"te.Cnt, n .
Done une aeon contraire nt de ovoir obtenir s quei nied s ten,
.: -taf iblit autre. de iA wnt Agrieole, ee certi- pris la dc a.
Scat. liberateur d'expedition, ner le _maIrc du caf"
SSi vos etes son partisan, si C'es. ain- qu iC .
enfin vous le comprenez .-.di 2 t)du Ceuranti pern,. n a
('OLLECTFONNEURS DE vous avez deux, troLs, quatre achete et les ph .... r
S/ ertificats sans aucun contro- tour, decouraags s so.t a-
TI7"flRES ATTENTION e de denrees: mals par con- ches aux env--) .: v le
St-re si vcus @tes un Monsieur, Ipour ne pas atll'r heu' r
LA SMAIANE qui regarde de trop press, vouS I ces Agent: i p ,sii- .
restorer avec vos denres pouer sont retourneS cne6 q U'c
PRO(CAINE compete, u'el1les soient de bel- leurs degrees, .vc *--
le quality ou non. :sans apporter s ,.
A Ptartir de Lundi proehin L'Agent Agricole qui ne s peu de sirop dan-s Icur foyer.
co nce semamne haten- j ourne qu'en Vie, ne conna N'est-ce pas tist e -
ne du Couirrier Aerien. Trous sant m me pas la eampagne, tater pareil )tat de choses;
le, timbres durant eette p- e.st un personage qui fait la. quand le Pays e:st- dans 'ex-
riode auront une surchar-| pine et le beau temps a sa btrnme j"ise'?
special, et par consequent fantaisiet Pourquoi 1'exignce ( ie
vaudront enormement pour C'est ainsi au'on vient dc certificate?
les colleetionneurs. placer iun notaire public, Me. Cet homme de garden .j- t
Les amateurs n'ont qu'a 6- ranck Jn. Baptiste, qui 'n a'nuit au Portail W',nt: ,-' +
-erire a leurs amis on ec rres- nueune id&e du caf, 9ui n'a > Cayes surveillant lt'frr- .,
pondalnnts s'interessant a: \ jarnais non plus appris a ie des camions avec du caf'
t. imb s pou'r etre en measure F connaltre, sous Azent Inspee- Le Gouvernement, en v '1-
de 'eiame'nr d'eux la mme teur de denrees. Un autre en plant tenir la main pour i1t
cho- ie cas echeant. Chef, dut nm de Lubin, qui a bonne preparation du caf,. ie
i !fini par jeter ia terreur dans vait exier du Service do la
1 'Arrondissement des Ca- Production Agricole, d'ensei-


teaux, a peine install hier, gner par ses Agents aux pay-
DE(RS n'a trouv rien de mieux A sans par des moyens .sa-.
faire des son entire que de sans brutality, la faon de fai
i bloquer tous les cafes en stock re la cueillette dui caf m' r,
C est avee regret que nous dji achets jusqu' sa preparation.
avons appris a mor te Et voici peu pres le nombre ltre livre a la vented. Rd;e._v-
Monsieur Arsfme St. Fleur, de sacs auxquels efuse les cer niser s'il- e faut, le Con. eil
Sttificats d'exp6dit 'n: M. Pau- d'Agriculture qui serait d Une
i survenue dernierement 'Ho .Ieus Duverseau, Maire de la 'aide puissante en I'occurence.
pital General, le 23 Mars Ville. 60 .acs. Jean Pierre Faire construire par a Diree-
1933. Lepoff. Usinier,, 32 sacs, Ca- tion des Travaux Publics des
I Nous presentons nos since- mille Lamarre, 32 satcs, D;Pv,- cribles (ui seraient distriun's
jres condoleances a la famille veille Elibert, 50 sacs, Kle- A certain paysans dans .-s
.St. Fleur et particulierement bert Vaval, 40 sacs, et Lue regions cazeiere-s; car ils n'en
.a Mme Marie Toussaint. Smarth; 50 sacs. connaisent pas.
Ces deux nouveaux Agents Si par un en(quet serieuse sur
t-..-. '- n'entendent pas qu'aucune fe- ees faits malheurcux (ui so
e16 ve de ca.fe tel quel soit a- passent a Cavaillon et one jo
Vet faire en compagnie de Si- plate, ni un petit mor- d6nonce au Pays, le Gouverne
money Cerdan-Jean, Marchat ceau de case, oubliant oue ment de l'Honorable et.Lib6-
et Prinee-Rigadin, une ma- .*cest a Paide du pilen, les
gniflque croisibrt, vieux pilots, d'antan ait, que I (Voir suite en 6e page)


.... ... : *- .. .......... *:; "'::':; 4 ,.*'.. ... ... ....::":' ..' : "


: .. : : : : :. .: :
xx ...; I ...., j ::.'. <..
.. .. ...... o Z K. ;:,: .

UAlt

4.. ijw .
E,, 7 -:.'
.. ." -, .. -, -,- -, ,,,:,7 ,.,n: .


1
,
-












.^ 12. .~ :" : 0.2* r&:^L? 'J pFrant o de Sales
a.. . .. : .... . .h. Ie
, ':': *. ::. : ". ":" .'" """ :.i : ..' A :::A.4 4 w" .... ..tt.. M i do



de...i.t.quen.ois .here..one b lns ..
: .ersit de 1 tIm6A_ :66 (Or Ade." .. S o r -: ;

taler 1).par kilowattshee AR
eu _pl si nous cont id ronttU .. .*- :1'...:- -. RR. .D' .-..
ur un facteurad'util station de 's par A V. 7 : f



50 o/o, valour q4i pent stre 1Ennous ba5ant su-ceschit '
ranges dem andes, n pour 140 c eaux envi n. ...... .......... .. .. ..... .. .. ..
rai mm e T vendre a un ta C chif.re semble done tout 8







utiliser une nersie qui ten- R publique. ,






drait a d.velopper Ie rapport Jh. AU r _7' 8 l ,, ,
de noses nouactivs soinmdust baS soit unpe moyenneur de 5,87Ser- N 1
o ur un facteur d'outi station do effetres par C. Vuliques
0 oou valeu qui pen CA1 L Entas basant s cines Elec- i
facilemuvre ordinaire prode i n s fres n, ..,
dix ou vngt fo kilowatt- estimer uem ss p VP "







b a 2 en d e meters ationnur ls p on de 439 acres et quart: s-o t Li






., lectricit,. Le "f-u '0 "" "p : 2tls ':'"
grnomique luimem ean des c i :wl t 140 ereauX environ. .






ra fectivement r vendre pt u t Ce chiaffre sembales done tout
Cela faieslterait 6norm&- constiturait Un rnoyen Prati-












1de diff&rents e un i eg Vt e ot Fs, r 0I
Cnet e causlient qie, u j t- GraR RABAIS Si AT CO ESE ET EVAPORE: ientation
chutilis de rendre intergie qui ten- Ipe A I






je ne sai, s i "s~" i1" '. 10,t-- .h, ,
drait de.vet p, er a n Glac del 541 j l... AI K
osiio n'y a e .o due ef or t-au-Piqnce
qu e c tliii qui eon c h oehon it -f des U sines Elec-: f. .. #-- ... ... .. -
produit au m oyen 6Il InOma triqueA- jJ I ill ti 'aii
derte rdinaiu pr oirait
ix vous tnougt os principaL u- Fn ,- AT
entdr Monsieur y'Int nijti o Fabricationr de alace {ie .B. l.. '. \1 e- ile r


I en Chefst que t notr ranf- iure quan cilleur c Prix eur Vf n mricur
de diffurentes unai t n jndjvl- la ,hrPie. St. Pr-noins Ar:
mdumese. moins qie tidrenn.ment Mar nos C r 0.1 I










d er i n c o n v e n i ene ddes cn s p o np4 aa b l a n e d an.. ... ., .... ..... ... .. ... .... .. .. o o:.
Cette causeri.' quvoj 4j, ta a- Grand-RL RBI SJ 'e t C E E E P i t











la Republir, e pour que s en : n- ri :weurt de Petion- ille. ." ^o -n :: P
yesoit do endre int'm t SU"
Je tenter fc ltite Hdro- lacintiei unr a partrne sais i jai : .
Eletrique je lvoudreieL I te ii. t adjtui vn- a de
iCette usine t capable p 1 it ( paA. A3 N

prcduire v eo itnun t.i :al d j \ AI A, f
nuellement, Mon is e Ipirliul s de lahei de 12 ( I g {IL I
en Chef qui e act note m pnda -.li-trule re quality n te nee "eur
tanette au Go.u ,, J on 1 t a,OATCS los (itdldejPtix t1ertu Csse LS4 E 'E1 .17
d u e l Is. 1' M e. -11A l t T .1 1.U I L


des ventes anmuelles no, sJ, ( Le A E ..-: .
ve qu;' 82,000 1ilowats-' re. Si l'on y ajoute t1 o o V) o druit, nouveau. qui n,
pertes. on constate que le ft- :. (' til viP aux meilemures ..
teur d'utilisation ne'.st que dlo : 1tte i 1es paiIys (I'Europe ,
10 ,u. I'll d 'Amerique. est oitert au ". W ro
L' Elat on r ait doc c ett, rbpic i.nitienr par Csine e I :
prendre la creation d'un eo- &lc I orte l.tU- n1i (k- Devei tre rural d:mns 'a plain, d4e *t, (ctte dtliiouse creme, et Compte de Cheque a la Boanqt l.tosale d. !: ciat
Jacmel oi il existed tuie teln- Rv"Ius st'CZ C ."vill\, Republique d'H .i.
lue de terrains frrhgables as- aits une agreable surpmi- | ,oq,
sez considerable pour en es- :> fl votr( famille en appo.w- T S..~M.iMA,,.$.h&,, M,.., ,,,. .
percr un rapport apprciabl. tan-t de I 1 (Cr'ne CGlacee Su-
Deux ou trcis girupes mno- per1alive pour le dessert...... ----
teurs-pompes pourraient 11 ton e1 raffelle nt. --
assurer l'i:'rigation, qui. tout I TRE FRIGPOTRIFIQUE CA
en developpant une agric.ultu-RIQ ,, OE .
Sre intense vo'serait aP- NoA chamnbres froides ont LA PIERRE ;.GULAIRE
parition, dans In vall^ de nnent mises point DES SOCIETYe CIVILISELS 4 En
Jacmel, d'indust Pies divers,, ,(t peuvent recevoir n'importe '
que l'Etat aurait avrntage it eile quantit de viande, dEe 7, LS, -
que l'Etat aurait (i11(4*I dtd.L;r.on r 'x 2:'e .1"e ;,:ca ,-e -"t" Po
encouraged. poitsons e legumes, de / A .b fta ', C '".
I'll e J t. ., Cur ,. 1 t$
En vue d'une compr6ehen- its. et
sion plus prompted et phis pre- e Public est cordialement b.,e oue 'i'c L prosp if H' "
else des advantages de eet es- nvite a visitor notre usine et atona et "v.i'ueUe. Asusi
",fi -'ai .rpnfl^ .p t[hi n\, inslpecter nos modules de V:;:K ] Ma-
s& saI, j'ai pr"par e tableau a nIecte nos modorbels d tout Cen ct-i't r:. reusement ai-
suivant ou j'ai fait intervenir t or ere
les differentes etendues de clans notre salle de vente. tch6e aux tr-d uas s, Ma
Consunmmer de la glace,
terre irrigues par la Haitianc 'est f d glace, banquet doit-e c Sai au P
American Sugar Com pny, et ae de Ionomie. P rer vcnir. ile a ple
pour.Ies besoins de ses .cul- -, ,. . _,.. droit ur q I
d droit a La plca onneur que les *
.tures, ainsi que les puissan-" .
ces et les consommations des A VIS IMPORTANT d socits modermes ui accordent.
pompes 41ectriques qui les des Conservez vos Bois de Cons .-
servent., trtetion, votre cloture et vo-- -,
t if _TABLEAUJ tre barriere exposes a Ia pluie .. 1
-TABLET e i


naitation surface arrosee
Duvivier 75 acres
M6nelas. 162 D
Moleard 288 >
GuibertA 394 3
Guibert B 609 >
Trujtier 64'


162'


tr' aux ntemperies en tes -a-
digeonnant avee le
CABOLINEUM
et vos Meubles Piques par les
pomx.d- bois avec
ANTORGAN
prepa-ration ineolore et sans
Sodeur. ""
S- -Pharmaeie aUCH.a
A


L a tnque Royale
:' : ':' " ". ". '. "


Gra




u.
.....
: ._ ..


dix Gd
ni vcutth Che '




t-au- Prine ..
t ;. .:.. .:






ije Cav-.;
-Go.aive.s.
... .. . .. .





. u F-e Chd ..r le

7.



LIEE. LT -,

+ PS. 1PIN T ANCRA
touwBve3. C -.e24
ttle I f-F .- in





bland Alanedae I 3
T ars I -;s
SFran eis co le 4 Mars
6ars Mr

SAngeles le 6 Mars n
rivera Balboa h IS
Mars IS
istobal Ie 19 Mars 1!
e Irto Colombia ]e 22
Mars i





*n JLn' l e r 7Inet7
ln!i's so ; in s rerrol



P.C Mt. i ...lts &C4



'our ltau inf;. i o, n i le la
*emnt. :$..z.i 'V ... 'vUs Ot



1 rfi =-i .. ;' I Pn al

.:tE'i, o- t ( : r rihesa
(iESIVAI,
NWec-orant 0y; A; fLatsespr'*
'.:.' t' rtes hu affections i
s Ut chroivjuc's d,'s voiesnaeq


ldi]u I ions:
phyaxije et treatment doe*w
es dl. aui refroidissent
nchile aigu, et ehroniqued
arrhes tardifs et rebeltes M
ut ifs in la rippe et auR Wdo
ueluche, etc.
Pharmacie B10

A VENDRE

FE-HOTEL < etabli en 1920
RPue Traversiere.,
face Maison Ed", E
& Co.
;ition Splendide-Cl ii
Solide
dressersr a A. J
tel Place Champ de
chines a erire Rem
chines 'calculer
bans, paper earbod:::
ite vos achatst de-:/

Iant. et Elgalt4..
ez la cordonnerle
PPOLITE JEUJ
)ONNERIENMO
TEL
nd'Rue.I N. 172. -
Trephone: 2182
A tt 'Ri

he bonne r.oe'.:.: $

d M.".-..Mn ...
-.. ... :A i- .._.!_ : i


Vau-dreuil













IuolrMAXIVET & Ci

.. AR



3RNEST i
\ :' :. ai '.: s ". .
::! :.!':. .c .:
.. :F:'~ ~ ~:. '. .. -.
,s.a : s" '.


':.:' *. z::& A .' """...i.. .. ., :. -. L .. ..: .:' S H I.. A : o :: e :'a a .." : : ":. :
==-~ ~ a 4"'_ =.. .:. ..."" -" :". '"."." .': ., -: ..-:::." ,'"vi


u J -
SN ;.P


MsRAQg P



DE4INOR
siMon


i A ls, daIt s pritm pai.

I. SISAINTHE (Ccap Haitieal
rias FEaRIER aphrois IDAUPHIN Gonivna)
, apESCASTRe (Cay.)
JIt )OUZIER (Jhfl1ti:
JAth JASMIN Pattt-l*vs)
IggPRESENTANT mfN EUPOPE:
MARCEAV DUPONT
14p Rot Montmartre, Parts.
gjpBIESENTANT WN AMERIQUE
Apentt do pubiefw a

S NEWELL AND EMMET
40 gst 84 Street 40
New-York.
AboAlocment I DOLLAR par mols.
Lt publicity e0 Haiti ma traits i*s
grA6 A gr-
Toutr lea commualeations dolvmei Atre
,treasuie aux Directeins do NouvelliU-

Erneat o. CHAUVET, tImprms,

CINE-PARAMOUNT


Dimanche a 3:30
En Matinee
Des dessins animes
.. et
Le Lieutenant Souriant
avec
Maurice Chevalier
-et
Claudette Colbert.
xxx
Dimanche, 2 Avril, a 6 et di 9
is., p. m.:
r, ectat de rire ininterrompu
Nouvelles de Presse
Dessins anim6s
Un lever de rideau
et
QUAND TE TUES-TU ?
( un Film Paramount)
avec
Robert Burnier, .\oel-Nol,
Simone Vaudry, Madeheine
Guittm,
Drnan et Armand Murrille.,
cQuand ft tnes-tu? UL no-
phrase qu'n n 'ainirait pa's


COL TVV ^SUAM5rHW
.. P A NI
( Ca tePARYI'V
Cagf9/^i~l 4t* ^|
'.fMc^ S m) 1


AI II IU DIVQRCA"
Cabinet de MeY. Y. Chditeain
Se ,"t.
J. Hercule Lahens, Atvoals'
1730 Rue du Centre
Par acte en date du Lundi
vingi sept Mars de cette an-
nee et en Vertu d'un juge-
ment du Tribunal Civil de
Port-au-Prince, rendu le Neuf
Mars .Mil neuf cent trente.
trois, enregistre, I'Officier de
I'Etat Civil de la Section
Ncrd de Port-au-Prince, Sain-
ville Lahens, a prononc6e la
dissolution du marriage .exis-
tant centre le sieur Andr6 Paul
Emile et la dame Celia Lava-
che, ce, sur la requisition du
premier, demandeur au pro-
cAs, assist de l'un de ses A-
vocatsi soussigne.
Le present Avis est public
en conformity de ]article 6
de la Loi du 16 Mai 1920.
Port-au-Prince, le 20 Mars
1938.
J. H. LAHENS.


PANAMA RAILROAD
STEAM LINE
BULLETIN No. 988
S. S. est at-
t.endu h Port-au-Prince, Hai-
ti, venant de New York le di-
manche 2 Avril 1933 avec ::
67 sacs de correspondence
5 passages
et partira Ie: mme joAr direc-
tement pour Cristobal, Canal
Zone, pregnant frt,: male at
passagers.
Jas. H. (C Van Ree:.
: ~ ~ .... .... i Agent.

COULEURS D'ANILINE

POUR TOUSLES USAGES

IPour Ies coniseries et p s.-
tisseries, etc.
Les coloranis CIYNNIA
en 20 diffenntes anc
pour teinuh e C"C" S, &i. .
sortes (ld'etoue-r teiles \ C
ton, ILaine, Soi1. ,, T1s&1





o' *.


Derni6res Nouvelles du Monde revues ce matin



i Par Cable, Radio et CorrespondancelAerienne)


DAIREI, N landchourie. Xen- diri gt s ot r :iricuins au


re& des douzainms do navires du
p0N et du Manchukuo ont coopd-
mamX recherches faites sur Ia r-
..*teao et ses estuaires, dans des
tWies de jonques chinoises
Mf retrouver quatre officers i
0a Uvire anglais captures par
S.e ites New Chang, mercre-

La ,isseaux japonais ont reu
.r de collaborer aux recher-
.' WUithdiatement apres larri-
. d vice-consul britannique it
D. S. Clark.
ti L C^ture des margins anglais
IPrt mercredi par 1'6quipa-
# 'Jonque qui accosta le
-A Nan Chang. Quatorze
ittetrent a l'abordage du
t oblighent les matelots
les conduire i la cabi-
e=rs, Us y immobilse-
...trprise deux ing6ineurs
4:ex aides, Aprms les a-
I blo nnes, ils les jet'-
I eur jonque et s'enfui-


.'w. iLasa'ion, 'hi-
*I-46 r ner pwr des


m leas ttaques


colurs de i ci n 8:gLpi .. :'~n'E -s nif'ct
.or'd,.nn& 1 ['' par ;: p 'r.. :', n 'i' 6 -
etc ?T diI, dt(C- c.l.A ''s .: fn: '-.. i.h '.
iour ,tre ju e, tantils q (L. Ax
autres Pt.ai'nt frapp0s -do. s.aInctio s
disciplinairies. r t a suite ['uLnel pro-
testation> do Charles Messersmrth.
Consul Gene Il d(1s Eitats 'ii e s. '
dernier s'est plaint dt c> que potwr
la second fois, il.s ava ient att(IaK''
un .tablisserennt ice nuit ppartC'-
nant a Pamericain Juiius Fue-.-.
Un quatrieme allemand. un civil e u
faisant pas parties du parti natiu-
naliste, a :e aussi CemipnrnonU
pour etre juge.
Xxx
MOSCOU.- Sir Esmnond Ovey,
ambassadeur de la Grande Breta-


gne A Moscou, a 6th rappel. a Lon-
dres et a laiss6 la capital sovihti-
que hier soir. Son rappel est &-
troitement lie au refuse des Soviets
de relicher les ingenieurs britan-
niques qui sont sur le point d'etre
juges pour sabotage. Maxim Lit-
vinoff, commissaire aux affairs e-
trangeres, lui avait declare mercre-
di que le Gouvernement russe ne
se laisserait influence par aucune
tentative d'intimidation.


BRIES1Al.-- L. Chei'f de la Po-
d' 1 ,rd.' 4 t,4Lus leIas citoyenC
t, ,. ci" .ss.- n u;vc' ou qui, jad:.
I p ">s a voi e jnivo. *
,v -.tir EI ,,s tass&-por'ts a la
Sd'ici au 2 Avril. Cet ordre a
| po,'r but doe mettre fin la la ro a-
I V.V... > (1'trocite et i 1'exportation


ceptiornuellvment pricis.
xxx
.MuNT CARMEL. John CheIs-
:. cvrier qui eest s rete I.pr
S;' ..n cc:taine d'hures entcrr dcansi
*..u mine abandonnee, e.t moit,
hier, environ douze heures apresi
avoir ett recueilli par ses sauve-


I'I tailaux allnands don't lei ,teurs. Les medecins ont dit que
i'. seni prsentement acu.s ses blessures 6taient leg'res, et
S, .,que sa mort est dile surtout au
I xxx chose &motionnel et aux privations
WATERTOWN, New-York. qu'il a endures.
Des. employes de la poste de cette xxx
ville ont announce hier que rnerere- LONDRES. Norman H. Davis,
di, on a depoa-e au bureau de cette 6missaire special du president Roo-
ville un paquet a P'adresse du Prt- sevelt en Europe, et Hugh Gibson,
sident Roosevlt. II devait lui etre ambassadeur des Etats Units en
expedie par vole aerienne et con-, Belgique, ont eu hier une entre-
'tenhait une bombe de fabrication vue avec les autoritas britanniques,
grossiere. L'adresse du colis est 'au sujet de la Coni .:ence Econo-
, de la meme ecriture que celles des 4'rnique Mondiale et des pourpar-
! deux autres bpmbes envoy'es 4 'lers de d6sarmemesat don't depend
Franklin Roosevelt depuis son 4lec- "en ce moment la paix 4e l'Euro-
tion a la Presidence. pe
xxx ,
LOS ANGELES.- La Flotte A- WASHINGTON. L'adminis-
.'mricaine est revenue hier en ce tration am6riqaine s'attend, d'a-
port, apres avoir passe une semal- ;prbs les dernieres nouvelhs, A ce
nm a executer en haute mer se 'que la France paie trws prochaine-
exercices de tir annuels. L'examen ment les 19.000.000 de dollars pour
des cibles indique que le pointa- ,lesquels elle avait fait d6faut le
'ge des canons a tW cettefoi-ei ex- 15 M br' ernier. On annon- i


ce au.;s que Itvs diplomat-.s qui s'ot-
cupent de-i arraui.nients d. laa
S'onf6relice uc'Tiom iq O Mondi.ie
Iproettent di la tenir a Londfs,
,et non plus a \V,shingtoun. If e.,t
probable que les seances commen-
ceront le ler Juin prochain.


WASHINGTON.- Apres av'oir
vote la loi Rosevelt sur le reboise-
ment, le S6nat est pas.m4 i la se-
conde phase de programme de ',it-
te contre le ch6mage. 11 a comn:a'.-
c6 f'etude de la loi aulorisint i.n
credit de 500.000.000 de do!>trA
don't le produit sera affected .i-s
prets de secours. Les deux auteurs
du project, les senateurs Costinan,
du Colorado, et Wagner, de New-
York, ont expliqu6 la portte do la,
measure, au seuil des debate. Cha-.'
que 6tat de la federation am6ricai-
ng pourra demander un pret de s.e-
cours don't lernentant sera 6gal au
.tiers de la valour de ses propfes
fonds qU'il aura affect6e A la lutte
contre le ch6mage., L'administra-
teur des fonds de secours pourra
aussi cunsetntir des Pmpr't. aux
4tats q.ui sont nout '. f-r ini p. -
/bles d'affecter des locations i, a
lutte centre le chemage.


-2'-'.


T4phomne No. 2323

Le vapeur SCOLOMBIA*
Voy. 7 partira de New York
le 30 Mars 1933 directement
pour Port-au-Prince otu il est
attend le 3 Avril 1933 en rou-
te le meme jour pour Kings-
ton, Porto Colombia, Cartage-
na et Cristobal C. 2., pregnant
fret, passages et malle.
Le vapeur
Voy 5 de retour des Ports Co-
Icmbiens, Cristobal, C. Z. et,
Kingston est attend a Port- i
au-Prince le 6 Avril 1933 en
route le meme jour directe-
ment pour New York, pre-
nant fret, passagers et mallt.
W Wm. E, BLEO,
Agent.

"ItFS AVOIR BALAVYE.
IL FALLAFT QU ELLE
S'ASSOIE!

Apr&s avoir balay chaque pice I
d& son petit appartement. Madame
JPanne C... habitant Paris. tait a I
!'j.it de forces et r4bligee de s'as- I
svnir tn instant. De plus, el0 e man-
quaui: d'appstit, n'avai de got a I
rwni. Erie e defsintressait de sa
c t'.;re,, ele ne iisa plins le jour-
nal. Par moment eile avait des
migraines dupriman:es, queque-
fois, elle avait, pendant plusieurs
.our ::des idees fixes. Ele restait,
la nuit. des heureos nt.ires sans
rlr. a ..
Slvr.nt ie conseil ,iune amie, elle
pwi de la FORTIA'NE et, en quet
quest Asremaines, dile redevint une
ftemme vaillantet ayant dou som-
moil et un bon appetit. C'est que
La FOR.TIANE est un rvmarqua-
I* c.mp.pSe de .prdui: toniques
-,Xs 1i0s efncaces don't la mise au
: a ielmandi cdes iannees (w
S' -h s. 1 'West't 'as, actul-e-
n,,. :-. m- :' r fortify mnt.
S'TAN" est aussi un p.--
-,.:' ri'..;,. i dimUij a i ..- <
..:. ; : .i.,nete de- acc1 s J :-
^:; :' c !t" ";' ..r ive d,.ns t" ,
.. ,:.,'u:;:^ a .a Pitarmacn e


Baume Tue-Nerd Midrf
b htrw P"I, d aBMgCAt. t man l

^^ i~lu-i^Xi. ffcasi~f i'-


LE CARROUSEL DE LA MORT
avee San Mutst
Eatree 0,50 Balcon Lob

1 8 hures 15
Simone Ctrdan ct Jean Marchat dnu o beau filiM soior
et parlant
PA RTIR...
d'apr:s le roman de Roland Dorgel- s avee Ginette d'Yd
Prince-Rigadin, Paulais et Mauger
Entr6e s2.oo Baleon 3.oo

.-t.... ..... .. .s A ..


"-


I



I















AG










P...---g. .".. a n im a l d a ... d : .. .. y oy.t I .E. ..... .
........ c. ....... ... ......., ....-...... .... ........................... .... ................. ... ",'.....'.".... .............. ....... ....... ... ....-..v(""^'; "-i:' ': "&.. "., :.. .. :.
.I. .: ....-. .. . ...- y ... ... .. .... ... .. .. ... :...e... ..... ...- ......... ..... ............... .. ....... .... ....... ..- ... ....... : ......... .. .. .. .... ...... ...... .. -... ... ... ... ..x .-.. .-: .:-..... .,o











Q ul.... ......le".. ....a.g. o .... ...... '. "... .... .. .... ... .. .X ........x x



-------------












A que..e a ue, s'6crie-t on? .. .... ......
E. m.le on en cent ... : : d.in in .ou .d: ... :-: : : : .c. .ss. Becker pou .r uli
....: ::. ..: ::'. ': : : : '.. .. :.: : .... : .. ." .".': .. : .: ." :o.... : :..:. .. .. .. m .... .. ........ :.....r a ..i.e n n es :' : t irt.e : .o d o. : la rs q u 'il :u ch e .e I
. .. . .. ........... . ...... .. . .:.. . .. . .. . .. . .. .. ..... ............ .. ........ . ..
:... : : : .. . . :. . ... .. .. .7 7 .. . .: .. .... ..; .: : ... .. .. .... ..... .... ... ... ... .. :. . ... ...... . .;.
... : .. ., -.. .. ....: : .u : :..m a. a.. :. :. :. : : : : : : :. .... :. : : : :...... -...:-... .....





." . .. *. .' . .. T ...... . .. . .. ... .
.! .' :. : .'.' : : : : '. *" '::: : r: .... : : : .. .: : .. *. .. '. .. : : : '.. .. : . ... .... .... ....m.. .
":.... : : : .: ... ... .. .. .. .. : .. .... .'.'."' .. .... .. ".... .. . ... ... ... .... '... .- .i
. . : : : . : .. : .. : . : : . .. : : : ; : : : : : : : : . . .. : .. : ... : :. : .. : '

.. . .. ... .a t ...... . ... .... ..:.... .: ... .... . ......















:: : .. .. ~T o m a t~e o u i~ n ~ i : ... ,.. .. . :. :..:.:..... .. ............... .................. ,, .- ,o ia s :' : :


C'est toujours a mi me question

Sans jalouser ii faut en rirel:


Loubec pr'irend la tte
Qu'Yreck jaloux gue tte,
Et Nemours tend la pole a fire!

Btlizaire, lUi, prend des ..-R,
Avec grands favors;
C'est mnme un pari
Avec Tautre, Edctime au pair!


-4------


Poisson d'avril g bien sa queue,
Aussi est ce un jeu
A la queue leu leu
Dont rira ie dernier, Maitre-Queue!

En haut )enis,-- pa~s le tyran,-
: Se chine et bat;
En tete, en bas,
11 a

Mais, Fils do Mars, je mets le Priee,
S'ecrie un autre:
: Et je ui apotre ....
Et du folklo e et do a Race!

Mais, :en anglais, I'aut re dit: No!
Ctai sa p1ipe.i el uii
Vrail n'ont jamais fuiL
Rien que la tete 2t Mrtineau!

Qu'on se partake tout le. reste,
Quebi-n I'n fe.ostoie;
II faut que la proie
Ne soit un rgeal trop funeste!

Poisson d'Avril, c'est tout couru:
Cest jollI tout plein,
Et meme sans pain!...
L'on en reve, si I'on ne le.'t !

Poissoii d'Avril, ii faut quton mange.
S :: : : N'importe moment, '
Avec, sans piment..
Et Ia bte, ee sera l'ange .....
FARCE


Mon'tls vi
tie de Dawn


ent de 'fJre A :la laite- R ha .ndmre : .h"in. Cto I n:
en une application in- se de beati6, de giice', et
4 -- -.. ....


tresmante des ides. de M. Roose-
velt sur a .surproduc.tion. I a rem -
place 7 vaches grasses par 7 va-
ches maigre.......
xxx ....
Pour :sauver nieur ameri-
cain, ces Messieuv. cut: decouvert
subitement que Johnson aurait du
sang noir dans iles vines et ne se- I
rait plua malady. Aussi e tion de le livrer A ses judges natu-
rels. Sensation au Pariuet.

On raconte que 'autre jour et
pour faire rie Son Exel knce quel-


qu'un risque que. d1,
4emblait k Mussolini.
cellence n'a pas ri -
rentrer xoV compli.,
xxx
On dit que Johbl
ach.ter itappareil t"
Atde pour e blanch'


r-.ii. it res-
\:a.> Son ,Exs-
utrE a dx


A. Vi'ux ni peut rYi.SUer
d'. n prendre. ..


Ix


p flm'nt CS innoWCntD
il; dans ia p.s" {' dla
tt icis.

.our arn'vet1 1'ni a
le entire Ie kgisltif tt t
il a 6t6. r commad t os,,,L
sieurs de 'inscrire si Li IHl
le :d MuIique don't h. ab,
se ,nlmem:QT eC. '.Aceord j

(Co 0 nain, o.t t'. li H i .i


Its d la it o"istit:ti-.(n dk
... .fmte est e'4 int"e su tit,


wrerad It
~ cralvr:ilr Lj~5
dog .


ct'urs q:-n lii repro.-
A : xxx
A prop^e de 4Uset -" **.


bre on no parle ..
eanddatta minorit---
entendu .quo Ie g ..
dollars de frais par
t.re .


Bliire a prt-: -
.li past I-i hbti *.
XXX


S"i. TI


(it'S
it
I.....
''7 $ dO-


via iit


Interroe par se,:t': Jhn.sn
auwit rapondut: v -:' \voraham- qui
meWic manvid e nx te moin>.
:- .x x x : : ::::
SCric, cre.. Zrik. ....... : : : :

SPour e~mbattre ur i- v'as; :n rc,. on
I geurs A: Damiean., ."r :so.l;n.erait
A importer des eurvres j.iami-


S I CIN 1
'i'n. Nal


ii~y~ tie' nr~g* > -

ts~t'i!'1~. tIlt'
'4..:91'T!


.. .. .
.. .. .






......


taZ dQ('- 1t1me&nT d(1 ht Re pubhle0
dt ?ahtI.: menecIv ce: martin, ia Kenskoffk
Sa dsi lcionner le poi,- congO ..
Ganot regarded. Mronftus -app.




j u n .. ........ ... ......

W "t l W.. ..Z.... ........


Snu.tif, Mme PTH EODX trrAps .:.
.k nt if Mne :T:::::ORAat:::





1.: 2 ercnaidc bin c n.ue :in..
. nu' i:.t- rtER t Cr ON :R i"
r* ', r Nous n' a" ...pa q ..:k4
ai n E$ iir ic 1>,., tuti'uh
ft Ii -. th tu e o r ; viae u bdir l -- .
l ..n c..n ,Lit.ud e i


;LA I<-


U's -- 'd iIxd-tIcuut'-- I
'~ CI>.' C x'4Tt 8r>'#t,>. jT'Pt..


dLTI IYKU ri' -> T'~' .1 U hit ~.t flag- -
iS 3~j"j ~
IUCi' U LIII .iiNiVt'.l ~j ~' ti>.'
ISO bi'2'itirnc. iMadan'tv LAn-
t !&.VUaiC C' t' Kj LU V> 'Vt ii. I ps..' jul
~Uh11 Ut> 1JICUVtU~t -


a itlfKe dfe fuuln r Itt t 0

prktoxte qutc'l n'xtait pa nete via-
bhn
.xxx%
P.imr bien nmarquer qu'il enten-
dait gnrder les Ministres :tctueis,
Son :.Exe.f.i rtiux iU yoyo iuX cnttl urI nstit.e-


VT I .> Ita Y-H414: t
!.'V f >


d t .5rn 4gni'.r &- r.v Ge"rtv
e1 .n s romrrns tutt rIec
m1 i le sruci q :. n.UOU-h-


s,'Vrtr qu.t: l'&r a ,'u el::d
c. :,rmetttrat trt thient
IIV% .ie t ..I-uS bteC tiotre. 4
ide jouir dc: sa belle voixW


cause die denrangemfnt: :
sorte. Au-si surggm~rS.
cle morceau soi: enregit t ;I
I'avenir notre amie soit-
sir. It'estrade partmn Vict..
mrdnle. Ce stmit tout
irur etle et s.an, :.gI .
pour nou.: :::


...I a..-. c..ne mo ins t te i.nte qu..ur .-
S .. . .. .. . . . . . .. . .. .. .. . v .. .. ........ ...... .. ,
-o n et 0U4 indi ....
: : : I : : : .. .. ...... . .... .. .p ... . .. . .. .
GrAce A icomplahttance do Mon--
............ ..... ...... ....f........i............ it, Ia ILaiterie d. D am ien perm et-
LE STE PHALEX nac: d I'Evangile MalIeur r s.Lau ranger :d mettr oni : :ie O-vi
S. . .. ^.. .. . t- t r . . ".. .... '
. ..-.. ...h 6 q u-i le . r. ..-. .::..
.. . . . . . . .. .. .. . . .. ... 4 .. . i. . ... .. -- .. -
Mais sit taut en eraire l.s f.r- L'onele Sam. pour srarder notre

tex pour un om drois:eau.. Mais Q pheiax no senait pM 4A st dobute inditne nait & A Donan N *. ill 11:7

......t.n. peudonyme interentio jadi aw Para di. Tertestre. oh: .s.t tr .our que son.. : ....
: t: vt : e::::r :i4l aut. Spomier dnduglonndtusquutdame ai e1: t u :u ..
d pr^fae tes truc images par jusqu'au jour oh ii induigit qu 'ru n adae & dU es A VOS parents
Oldo Btephen Alexs, .. mi.. f.e en temtatia .. .
-ger AMrdO Rnd de aOgnier et;- Et& certs; ii adum serpint. d o ce no n S
- qucques autres, gu ne se potent ebtt.oop su es en amb ramor deo ue .y ae uoaser

On r .............- ..... j n g t u v .. .... c mpsne. M an S a d.d. d. :
t l u. da nae -o e e s ................ a' rte ..... ...... .............
st ww msri AXenso. Ter- .A.


......... .. .. q ..... .. !^ : .* : t .. .. ....- at .. .. W : .. . ... ..: a .: : :i
raue Garden, ks M(ou- t ta rt ea per r g s toute beten id
'tdue de -o Chambre mt.d...
l me 4 e La pzntaes Pu ne prt noim a. .

O:esat qu'I :adore parat, N at.. tons lavis de. vaudoauisan'ts amtele n -t de.

o 1... bAton dana a : :gu.ule et ::.rxv ia t .. C. toranviy-. -. .. ..p............ ,
C'I qu. a ....en..tendu.... I d D. .. ...U.u .-tj


:; I


4


I-6


r


.


. .. I


I


i.





s




E !: !I : :. i i. LI:! :.!:'. I .- -I:.. .11WT I


11 > ::..:.:.".::.:. ::::.:i :: :-i; i::: .:: : : :.:.-.:
....... .. ....... .
. .. ... .



..r... ...v .
O .... .- ... .. ..
S .. ...::: : . .. .o b. . :
:!:- ': :- ::" "- :" i .. . .

D : : :: :. i. : s : . .,





" ...... t....... .. a de po ur sant i



-;-! a ^ os a L-, w."- '

. V::: .: a ts ito a
... i...... .. . . 'a

.: ..... -r-. -. PA O*.. ..
.-.. . -... Ci
ind -re trace Jun teu Cur dc
I c ...... .i. i a p o tire an t S i V Lp fa ir
A" pra.oquer la rdpugwc. sinar-s
....... Les pore d





.... d.. de Sucur". U lbar-






...4.

. .I t


I.


Sat angea ns et routes : : '
U s :: :* ^ : : : : : .... .L .J : ..... : ... :... ." : i :

r ei: t ]i : "" ....' i t a ... . ...... .:Y .. .
ig a .i.g. ...... ... .. t:. .. ... .i. p ...- : : "
-::. ..... ..... ......... ... .. ... . ..... ..... .. .. ....






.....N o y21 arn.&siq....ue .... .
.. .. .. *......... ...................... ... ..... .. ..... .......... ......... ..... -.... ......... ..... ... ...... ....... ...... ... .v.v.v............ .. : : : ..
. . . . . . . . . . . . . . .. ..-. . .. . . .. . .. . . . . ... . ."









T A. I o.t d I. ..lo. .. i....t :.....--. j .







.e -.que. ma7ux de: tetes;, :d o- :.: .. ... d : :::::FFO RT F%
oi --..--nts7, troubles mens :
t'uels, nevralgies sciatique, "'.. .

ni des a des douleurs. san.e, les enfants et ad.......scets o... ....... beso.n d.une nou.ure substanti
ICJOLEFLA VIN E e l o:hifinte, tongue en rnnwi lmps qur igere et Iacdelrnrr assimilakk.
L "a choleflavine est ind" Aliment coIsilutl par Is. (&cmnents alibiles naturtcis des Vtiitaux hlarint.-


Lque. comm() c!.olIaCogue et aln-
LivpuqTQe d(e voie bilaires-,
elie att.n6ue les douceurs, sup"
p1 ime les coliques et sLinlu-
le 1'vacuation bilaire. :Elle
regularise le fonctionnement
d fc ie ................. :
ACIDOL-PEPSINE
Anti-dyspeptique et stomaehi


que, centre tous les troubles
do lI digestion, maux d'esto-
mac, gaz, dcarrh6e d'origine
storm acr ale.
'Pharmacie BUCH l
Place de la Paix.
__ ,


tieusemeent assoctis, tomque par la theobromwne, Icl Phosao titc ueic
valeur nutritive de pr:'-nier oudre J-s hydratcs de carbon, des albumines
rt matires ab uminnodes ,Li'il t.oni-nt. C't:st I'Almeni id&al dc tous


'X .' (4;ll oaminssc'nt kun ff-urlt, suivi oun passagi-r.


27.


.. .. ..

. . .
.. .. ... 4...





. . 1 .. .1. .




y.. . ...... 1
. . .. ..

..........
. . . .
. . 1 . .


. .
. .
. . . .
. . .
. .
.


S' tn s ac :zt $chantil-an


'-4 .491


-Avis au Commere
: Patama Railroad Steanmhip Line a I'avantage d'annoncer
I1JAparts suivants de New-York pour Port-aa-Prnnee. HaitU
Iiw:-tement zhaque Mardi, except 1N S:S. B A-ENAVENTLRA
%Sisera Mercredi le 31 Mai 1933, et a-rive.a a Port.au-
i:ce le Mardi, 6 Juin, 1933,
tas les steamers sont pourvusI'de Chambre frigorifique.
WiARTS DE NEW-YORK. ARRIVAGES A PORT-A'-PRINCER
.i4 B-enaventra le 7 Mars 19 : ie 13 Mars. 1 I .93
S. Aneon le 14 Mars 1,, le 19 Mars 1b.w3.
LB. Guayaquil le 21, Mars 1s : ,. Is ars 1 -.
:$.OUristobal Ie 28 Mars 19;;%, Ie 2. A vriL i 3.
--. Buenaventura le 4 Avril 193 ; Iee 10vri I9
iSA lon Ie t Avril 193;,. le 1 I Avn 19.
If.Guaya.udI Ie 1S Avril 1.98. e 24 Avr : I I
^.: Cristobal le 25 Avril 1938 le 0 Avri 19
. gBuenaventura le 2 Mai 193,., le > Mai ~"L
S. Arcon le Mai 1933 : 14 Mali
S&.Guayaquil Ie 16 Mai 19 ie: 2- ai
Q. Cristobal le 2; Mal 1931 e1 2 Mair
5i..Buenaventure le 31 Mmuil938 J'Iin


A ?ORT-AI-1'RINI i:
.b;E SIMON VIEU1X, Em., ES : I:U'. X F:;:
:i :I-R LO PE ., .. .. .... .. ..
A ST-MARL-


S' N R EMY. A &

!'! M" F AITI CR1.
11 <, S To()V':S LES BONN W.i",. S!:; -v i':

t:'I..IY ; t/: .V\


'1 A R C


TALAMAS,


*~ ~~~~ a 4.. 4~


LAE


Panama. Railroad Steamship Line.

Jas H. (3. Van Feed.
Agent Gtneral,


. ,' ......... -


............. ........ .......... ........ .

fait est incontestab e
.-- .L .? ... .. .


.........LE RH.. .S..
.... ...... ....L Rfd SA I

......... .. .
...tq........e.........
...........C'st. la quintessence. des


eille


res


11" UH


('oT I ICA
A 3T 11FEA


AM(
LLU



V.A


.i.|;.vari4tes de cannes d'un vaste ,
Writoire run ssant les meilleurs terrors
... C'est ce qui fait son arome.



kGoutez et Comparez
. ..:. ...... :.:... :. : : : :



i I. :.: -. ...
........ ..
. . . . . .


I t .....j.............
f.4 '* .. .. .I ,. ... ... .....
: .- :..: -: : -- -- : .. .. .. ... .. ......... .:7 ... ......,.. . ........ ..
I I i I I.:. ..... .. .. .. :. .... .. II...... ...... ... :..... .... ..... ... .. ... III .... .... .. .........: . ; I V .. .i .. .
,,: .. : . : ... ... . .. ... .. .. .. ::. .:.. .. .. ... .. ... : ... ......... . ... ... ...... . ................... .... .. .... .. .. .. ....... .. ...... ....... ........... . ..
: : : : . :... ...... ... ....... ... .. .... ... .. ..... ... ................. ... ... .. .,- .. .


Depart de New-York
OATES
24 MNIarr

7 Avri
13 Avri


depart


:R




, 1rNBSSLASR
NJi NAMA
(VMS.ANT


DE IAMBOURS


RCULI
i Vapter
Vnnnnr


ARRIVE A PORT-AU-PRINCG
30 Matr
Avrit
18 Avril
19 Avril


de New-York pour es por orts haitiens
31 Mars
21 Avril


i3eparl pour New-York


12 Avrlt
F 3 Mai
rs4 Mai'


I1 Manr
lesr YrilI


IDepart de I'Europe


IMIRIVEL
31 Mars
14 Avril
28 Avril


A POJf 4'T ?.- ;"


34Z 5,
2. tMASMEN
AGENT L^Au


S
rt.


...........
..4 -. --. .. .4.. .


D'A MSTERDAM
8 Mars
22 Mars
S5 Avril


CkaJ pxt ))Iai i n n)).
Chaq 4 s emaa, unl -l D "p)j I'.).o
Telephoier au No


AL.


wiiBF


.-al o jw74-


: -


P'i O 1 '-.


" -..


((..


: --I


I


.. .. .... ...


... ... ..


N T a a




. ~~: I .......


: ....:.S 4 r sl .
...i :.: .. .. .. .
NZ. ... '. :.."
.... ... ............ .. ............ .. .. ......... .. ..."... ........
ue de.. conditions s..ecialaauaye

a-.se ton de eette corrnw..m. :. .. ..... ..... -.. ... ...........-

Sne' ua .......... e pa. .s g ..i... ... .. ..... ....... ....... ........... ... .. ..... ..

e vous prie, M ons eur G ..... ... ... .. .. ...
c te.r a nom de col .. ... '
e tiv t6 haitiene, do do . er : : : .. ..
::: publicity6 l p &...en te ... .::: :




Avee mes remerciements .
nticip et homage e ma ....
econnaiss.... dance.
Louis PIERRE.
d e r...... !'- ... ..... .. .. ..
....... .. .. .. . . . .... ... ... .. ... .. .. ... ..... ... . .
:. d- la .. .. . I ....s.
..a= .. .. .'iS :.rf ?^... ,....... .. ... . ,. .. ...... 1, -













Louis H ipp lyte 18
G r a n d 'R. u e : .... : : : .
Consultati onsa ..


2 h, a 4 h. 1J, p. n.


C


MORTIFERE
Dftruit Instan anement: Punui-
ses, Moustique ........uches, etc...
inmsi que leurs roufs.
Ne tache pas. odeur agreable.
Gallon Or 1.75 chez Simnm Vicux,
bouteille 0.30. o



lSoulagds avec
ds VYapeurs
l Vinhalstion des
vIapeur l rend
pu Msupportable,
V ouent tam6licle.

U^V |O ^ I


1;1 ""rl'e A


avec, faciiti; d4 I eb Ile6'1


11:


*1
6'
A'


Si i


r -------~-~-~. -. .~---. -----"--.-


NTI-ONALE


se pr(


Ure institution hautement humaniiaire par
oppose d'aider.


. .

.. .. .

. A......


a multiphicite Ci't


Une chance de bienwetre offerte ad ha-cmes t roates conditions de tortunee

ypl es, onctionnaires, ouvrier, artists, saar de tout ord

gens de maions domestiques sans grever ieur budget,mcy i at t d

rourddes, peuvent gainer de. ml .... ....e.


re,
. .... ...... i
. .. . . .
S ..... :. ..
e ]. :ft
....^ '.-. ^*-!:;it


9 .. :. I .... . . .. .. .. . -
eatrans de commerce,: chefs d'industrie,:: parez : :msuffisances :des vents, par achat : ill ::::
qui vous i du: souci des h.eances :
M&deems, gieurs, Avats, 'teursGrands Dignitaires ide IEtat; Representants de Jneir
tuealit4 J ouv'ttes, DONNEY l' NPE DEVO RE SOLIDARITE SOCIAL.
.. ..... ..... .. ... ...... .... . ... .. . . .... ..... ... ...... ..i
Rntiers. apitalistes, coYite en jus AUC ENTEZ VO FE AVOIR.
Svous tous q. habtez Hiti r enacheanle et Lterie N. atiol J'fatII
..... ... : e M A :_It '
.. . . .. .. . . . . .. . . . . . . .


!
-|
'
'+


.


S. .. .
. .. .. .
........... ...14.+...,

S. ....... ......: :
.. .. '. .. :.
". '....-:'..'.."
.....".'..' .7-.'.:.'=.W.'I.-
.. ..........,......
." .. .. ..... :.....
. .. .. .
....... .. .......... i:





.. ..........
... :.
.. ...... : ..,... ... ..
S ..:_. ..'-. .. .



......... ...,...

....... ... :....
...... .......
.. ....... :..........
...... .............


M


jioa rle la s


........... ..
. ... .....
.. ........
... .......
............


pre".vP..


es V enti
.. ..................

setooHl inis ,,I


r'11~4)11


ulatears- e 2. nerie"- e c tric


les I


..


outlf ?


Cs~DaOIL


P-1 -oil


COCA=,COI-.I


o toso 1.11 go


IA LO i ERI E





41b, Rue Bonne


FO'lq


Lae Loterie Nation''a'e est


N rfi