<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01808
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 21, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01808

Full Text
: := ... --::-- -.'
^ ^ ^ "^ '< ::': :. :" .:
: '* *~~~~' "~c ^ '-^ : f t J' ....- .. .


QUOTIDI$N FPONDS BN 18


.K > ... .... .. : *


t :.: : "" "; : "' . .. i i "! : .! : :: E .
Q. ...... t








JAR I 21 MA I S I133 Ii No. 1299m1
*.4'A4~.j. .% W ,. AL
ii ..... ".! ... :" "= :" '== '== x" ::" H "': :Li:'[i ::' :...x


JEUDI POUR NEW YORK


t tolljour



,,ztrairement a ce que Fon
..it crir, i'affaire du
i'as lt crire,,
Sde dollars que la Ban-
doit avancer au Gouver-
t est toujours debout.
% renseignements aont
voici exactement la si-

i6zponse au project de la
e, le Gouvernement a
sun contre-projet ex-
out judicieusement que
ftsaction ,en question
tait qu'une simple affaire
Banque, une affaire de tre-
trje, et quedans de tells
editions, il n'y avait pas
de"lui donner les appa-
s d'un emprunt avec tout
e ortge de formalit6s le-
Iegislatives, et suivant
8gagements contractuels

Is project du Gouvernement
renmis au service du Con-
Stieux de la Banque a Port
"Prince et, parait-il, ce ser-
l'a entierement approu-
Cette approbation a et6
temine a New York et est
theureusement arrivee du-
It la pariode de la fameu-
erise. Mais les choses re-
nut 4 la ncrmale, la ques-
,est de nouveau sur le ta-
au point qu'il est presque
ain que le Vice-President
* la National City Bank, M.
exneman, actuellement a
rt-Rico, viendra a Port au
ne donner une solution
RIitive a cette affaire.
.La this du Gouvernement
tien est la vraie, c'est a
reque advance d'un million
dollars centre bonnes et
ies garan.ties n'4tant qu'u-
Stransaction de tresorerie
Dnon un emprunt, peut fa-
ement se faire sans des
nplicaticns outre measure.
Cormme on le constatera,
iaire du Million tient tou-
*rs et nous souhaitonh tries
aemment qu'elle aboutisse,
aton seulement elle per-
tra d'arroser une bonne
ise de la Vallee de 'Arti-
ite mais de donner du tra-
.ia des centaines de mal-
reux qui demandent a ga-
tr honnetement leur pain
Aien.


EDANCE DU SENATE



8a les milieux politiques
tee matin que, sur lea 20
tmu il y en a 9 qui vo-
S.pour Denis Saint Aude,
President et 9 qui vo-
Spour Fouchard Marti-
Alos?
lt aussi que, pour af-
1le groupe Martineau,
.,t ereer la candida-
e Price Mars, comme
tdu Senat.
hambre, il parait que
t4 Chitelain a beau-
d dances d'etre 61u Pr0
:e cette Assembl6e,
.rlliant des sympa-
tolisles groups.
Iques jours nous
crt. ,


::,.. ,.
1 .


DU PRESIDENT VINCENT i CAU VI
*Tr __^_. .


.Le Conseiller Financier, M.
de la Rue, part pour New
York, apres demain, jeudi.
Lui ayant demanded au te61-
phone s'il pouvait nous dire
le but do son nouveau voya-
S-go aux Etats-Unis, ii nous
a tout implement repondu,
" qu'il partait pour affaires de
son service et sera de.retour
par le meme bateau.
Indirectement,nous croyons
savoir que M. de la Rue pro-
fitera de son court se6jour a.x
Etats Unis pour ranimer i'at-
faire de la Figue-banane quite
la rise financier avait ralen-
tie, et qu'il ira aussi a Was-
hington voir le nouveau Se-
cretaire d'Etat. et prendre
contact avec I'administration
du President Roosevelt.
Pour I'affaire de la figue-
banane, nous souhaitons quo
M. de la Rue qui, il y a de ce-
*la quelques mois, avait pous-
so a la roue aux Etats Unis,
profit de son voyage pour
downer un novel elan ita af-
faire.
Beauccup de personnel ont
erfi que les deux groups s e-
taient compleitement retirees;
mais nous avons sui que
I'un d'eux s'int6ressait ton-
jours a Haiti; cepend.ant. la
fameuse crise de ces jours
passes avait forcement mis un
arret aux negotiations.
Nous formulons le vceu que
tM. de la Rue, on effect, arriv.
ah oiV le group qui s'interes-
se tcujours a nous, et le por-
toe fi ue pas abandonner son
project initial.
Mainten'nt, cti do coettc
affaire, on est en droit de( sup-
poser que M. do la Rue, en al-
lant prendre contact avoc la
nouvelle administration dcle
Roosevelt, va, come on dit
humoristiquement. en creole
assurer sa situation.


ON AURA LA BIERE AUX
ETATS-UNIS LE 6 A VRIL

i Le Senat Americain, ayant
vot6 le projte de la Chambre
avec les modifications de cet-
te derni.re Assemblee, le Pre'-
sident Roosevelt signed aujour-
i d'hui le eBillh et le 6 Avril on
pourra boire de la biere et du
vin aux Etats-.Jnis, et bientot
on pourra aussi boire ouverte-
ment toutes les liqueurs et au-
tres; sans oublier le deli-
cieux rhum d'Haiti.
Cette decision permet au
Gouvernement de toucher
plus de 125 millions de dol-
lars de taxes et d'employer
pres d'un million de cho-
meurs.
Le President Roosevelt a
requ 'autorisation de r6duire
le budget de 500 millions de
dollars. II a commence par di-
minuer le salaire des Sena-
teurs et representahts du peu-
ple.
Quand done ici a Port-au-
Prince rfduitons-nous le sa-
laire des Am6ricain au ser-
vice du Gouvernement Hai-
tien? Ce serait deja un grand
pas'vers l'amelioration de no-
tre-situation. 6cnomique.


Les Ministres ont, parait-
il, recu une circulaire du Pre-
sident de la Republique quli
Sn'vy a pas 6t6 de main uworte.
Ayant appris, tant par les
journ:ux que par d'aut res
sou. q:s, que les employs (des
Ministeres ne faisaient que
SvOii'.- signer la feuille d( prIe-
* sence, puis allaient vaquer it
Slurs propres affaires, ]e Pr6-
sident de la Republique a ma-
Snifeste toute sa ridt&> aux Ministres. II ler a
dit qu'il n'entendait pas voir
t continue un pareil etat do
chose.
Des fonctionnaires de la
Province se deplacent et vien-
ncnt a Port-au-Prince pour
question de service, et ne ren-
contrent dans les Ministeres
que des dactylos.
Nous esperons qu'apres eet-
te lettre-circulaire du Pi6esi-
dent. de la Republique, Mes-
sieurs les Ministres dcnne-
ront toute satisfaction a Son
Excellence.
II fait le souhaiter.


DA IGNEZ REPONDRE,
M. MONFILS

11 semblerait que c'est en
vain que nous avons, samedi
dernier, demand it M. Mon-
is, )irecteur Genral du S.
N. P. A. et E. R., de fournir
is explications relatives a
S* i t 'CL.A uI1 "Cenlte, en dce-
', des ft' rmaiites 16gales,
de "plii-'ieurs bceifs de la Per-
me de Damien.
kEn attendant uiu1l daigne
nous repondre, comme il 'a
deja fait, par un communi-
qu6, nous tenons a savoir, tou-
jours de lui, M. Monfils, s'il
est vrai que la Laiterie de Da-
mien au lieu d'etre affermde
selon les clauses du cahier des
charges, approve par le M i-
nistre de i'Agriculture et du
Travail, sera tout bonnement
donnee a bail a un stranger
qui la transfrrera a la plan-
tation de Tabae du Gros-Mcr-
ne, sur la route de Petion-Vil-
le.
La reponse a ces deux ques-
tions s'impose d'urgence, e,..:c
rme dit lautre.


IL Y AURA DES COURSES
DE CHEVA UX LE 10 ET LE
LE 6 A VRIL PROCHAIN
T7 y asira sur le Camp d'A-
viation des Courses de che-
vaux le 10 Avril et le 26 Avril.
Pour les Courses du 10 A-
vril, les tickets du kes>> sont en vente.
Avis aux amateurs.

CE SOIR A
CINE-PARAMOUNT
Nous rappelons que c'est ce
S.oir tue Cine-Paramount don-
ne sen programme essentielle-
menrit parisien en supprimant
les nouvelles, les dessins ani-
mes et en les remplagant par
des chansons de St. Granier,
de Lucienne Boyer, etc, etc.
Puis le delicieux film, nePe-
tilteFemme danas L IT


I, nous i:! agria.tU' de pu-
hlier, en allendanit qtie tA-

i a, ; -- U t ; 2',, ; iSe ;
rn;-: .'i. .;or:
;: ',am in ; r';:. :ft t U '.
di matin, ea Con yris des In-
giq.nturs, lenu ian Pltais Na-.
t iont l.
,A t ,'- ;;,-lFo ';i d'c rz:,v ce
dbU I I.-? I ruv
tC.A' :"v:rttre? f gardec 1" l,,-
rau des. C(onribu/tions con-
Ire hs ine.vt':wtifude: de.; Ar-
penta urs qui i'c'ngyen! .l
sourent dane la oie dc' 1in1-
justice, it; a ris des r(cla-
mants, dans les questions de
proprife4, Qe allir'ni sona
aitenlihn sr le>.s apr(;ciua-
lions :absomi .t ei ru'"a cl
-:n)tcienIiw u,.' de cc .pcina.
lisle.


S )Danis I tt actual de :,-,i'e
S-y.-te:_ 1 de trian. guiti.,n, y-
a-t-il qulcque chose d'intere' -
Ssant u de notlVea.'u dire it
un publicc pres(qu'utl ti(IUtlenl
i compose de technicians? Je ne
: le crois pas. Aussi, ai-j-e la
actionn qmue les renseigne-
1 1 u. .


,,t eI e. v< n eX.
vons cn, 10 v 11 s rie. 1 ct i
(fli ,l' denIlvA Id fe v IL i '. '-
t. .1' e-ncore ici It elCquetS mi-

Vj ,,ll \-t iiL! ""ll\t. ; t'l fnu
i' i ,)O p V. -I i 1ic
t1 (? I_1 C-,

.t le-s rIG.' idit nnes e't L[ ,"
i V
i"C '~I. }1 i' I" C.! On P I "
t aint.1 ur c ,inr l;hi p -.
.11 on ma, .I-
t1 lut ut 'e a d .Ct 'il s, a i in-
Steriieur desquels fuv'rnt cCon-
t fruitss d'autres g'Lroup)es (c
r triangles de plus en plu:.s dcn-
ses et (iui s'appluyient l.0<
Suns surl les c6t('s calcuiL-s {t.-
auT Il'es. Dans d'auti'e. paYs,
la chain primordaale fu. sup--
pr)im6e et les triangles 'n.ent
m. V P nic1 t ",nl dio, Ses on r.1C-
.1. Un 1.reseau queleonquC
,ant toujours. rattaeh heun...un-1
"utre d'crdre immediatement
:up6ricur et 6tant toujours
Sphlus dense que celui-ci.
C'est do cette derni6re fa-
; con que proedda Ia brigade
qui entreprit en 1919 la trian-
gulation doe note Ie6publiqu(..
Cette brig'ado etait compose
uniquement de technicians a-
mericains. Son Directeur &
tait Monsieur Me. Nair.
Toute triangulation exige
necessairemnent le choix .on-
venable d'une base de depart
qui sera le premier c6te duu
premier triangle construct.
C'est a l'aide de cette base et
a Paide dea angles qui lii s' ntt
adjacents que seront dcterm-i
nees routes les autres parties
du systeme et e'est ce -ui ex-
plique les precautions oii'n
Spend pouMr ar-iver a I. dA ',r'-
Sminer aveela plus ',rt1fnl' lp[4-
cision possible,.
S Notr 'e bs e a 6t3. .. ,
"' I '"'


(Voir suite en 6e page).


I


S MONSIEC PA RKE.
avec Adolphe, Menjou
ct Claudelie (Colerl
..un titre curieux... des u .
leurs de grand mwnde... uw
chef-d'weuvre de cin.mfatoifra-
phie... uie Production de Pa-
ramount a grand succ&s...


FIANCAILLES


C','t !Ve infinin nt
plaisirc one nonm ,.v\ons .
la carto de fiancilles do
tre syvpathique ami,
M. Pitrre Lin atoud
aveec


I charmato t rl t
Mademoislle


de


ulist ~ 'C'


('cile Reiher
( an di tivtb I coutl ,A s os }lu.
Schalereues felicitations.,


DE


CINE-PARAMIOUNT


!


de brillantes spectacles
un cadre elegant
des program mes tou krWs
i cfnplets
une sa il rafraichie

Siardi. 21 Mar a Hi:15.. p. m.;
ure giitc'ieuse oir&e
parinaienm'
.uvemwtur1 d(e (Kuil'. Tell
> Sai .t'- i )(r 1t iH i .' s;,: <
i.tcienne Ioy'r d(oE
-Dau:n, ia J'um'me
et
i.ne: i'clile F, en:,mc dfn' le
Train
-, 1- "'1 I' a, OUnfi t)

fudn'.;:'? v ;I-rci 22nd. at

Mi1 n.:





(an It"h 0 Paihrcfro)
XXN

Wir N'd, r'.,. t : .l% fli'rt ei d at

,NLuvi.I. Lie prosse
: DI "i s1 anfl .
l oi

\'CC '- r Ber" .n .de Ia

J.$vrii iN 'ii! zt EIL -n
i 1-. j.i :; it -.11ux, ; !o"
...I(a': l o? ft) il icturI L :')d







4*.j iJ
unr .(h' -. U :'; ." et dhu-








1). if..
i e.si 'ns ai ni i,. ips

^it 1 u 'i ais 'W.a
I.E (CORDO LE

avet ludierre Yertin e art
C- ('/ eva/.h i I dii r*
















tear...
V .. .... ,
) .. .. :. u.












enl gala
Nouve a ic'e (d 1'ric'
Unt haudesnne (eolbert pai-




Dessins animus

L'ENIGMATIQUE


i















SL vougeole appeal enco-
re sarampion est. en g6anral,
S une: maladiedes Qnfants, con-
Stagieue at pid6mique, earace
ttrisse par une pouss"e de pe-
tits boulons sur le corps, ac-
. nmpagnae de la fievre. Elle
: evolue en huit jours et en qua-
: tre periods :
S" lo) L'innubation. Au course
S dune 6pidimie, le-ieCrobe de
: ]a maladie se repand dans
l'air, surtout par les era-
chats, les products de la toux
et de I'6ternuement. Un en-
fant Winfecte en frequentant
les mal .des ou ses camarades
d'&cole. Le germe couve en lui
pendant dix jours environ
sans so manifester.
2o) L'invasion. Puis subite-
ment ses yeux, son nez, sa gor-
ge s'enflamment; son visage
Pe congestionne. 11 tousse t
etoernue; son ne? coule, ses
yeux sont larmoyants et dou-
loureux 'a la lumiere; il a une
grande soif, de l'agitation, de
la diarrh6e parfois, et la fic-
vre, qui tombe apres troisk
jours.
3o) rL'uption. A ce ino-
ment des petites tAches 'rbu-
ges, semblables h des'norsu-
res de puce, apparaissent pro-
g ressivement sur ses joues,
erriere ses oreilles, sur son
mention, son front; puis a soni
cou, sur ses membres supe-
ricurs, enfin sur son venture et
ses jambes. Ces petits bou-
tons s'entassent cu s'espacent,
selon que l'6ruptiwn est con-
fluente ou discrete.
Cela dure cinq jours envi-
ron, pendant lesquels la fie-
vre 6tait revenue, pour dis-
paraitre avec les teaches dans
J'ordre de leur apparition.
4o) La desquamation. C'est
la fin. L3 peau s'enlkve en de
fines ec!'!es, et le malade r6-
cupere vite toute sa sant4, s'il
n'a pas eu de complications
plus ou moins graves du c&t&
des branches ou des pcumons.
Isoler leos malades dans des
chambres agrees, en lour don-
nant des bains frais et des a-


liments Equides, loigt.er
d'eaux les enfants sains, sou-
mis au lavage frequent de
leurs nez, bouche, gorge etc.
t l'eau oxyg6ene ou citron6e:
tels sont que!lques conseils uti-
les en cas d'epidemie.
i .' ^ ... ...^.. ,$ ..... ,--.ae

LME XTAMBOURIN VOILE
Tel est le titre original du
volume de vers prefac6 par
M. S. Alexis que public pro-
chainement Roland Chassa-
me aux editions d de Robert Lataillade. II
ccnvient bien au charme dis-
cret c singulier des poesies
que notre ami a fait paraitre
jusqu'ici dans divers jour-
naux et revues de Port-au-
Prince, et qui seront aussi in-
corpor6es au recueil.
__ "- __--_- ___ _- '


LE MATCH DR
VOLLEY BALL
DE VENDREDI-


Vendredi dernier, le ler'
match de volley ball du cham-
pionnat, qui mettait aux pri-'
ses l'quaipe Etar> et celle de
l'Ecole Militaire, s'est termi-
n6 par la yietoire de la 1&re.
Les r4sultats sont les sui-
vants:
Star-Ecole \Militaire: ler
game, 15-5; 26me, 15-12; 3nme,
15-0, 4me 16-8, 6me, 15-11i.


d......
l i : .. ... 3: .... .


h tow.ques .:a4i e ba"il- ::. "eF iee "iceSaint FrangOfe d e
r: : ..: M.. $ 4 4 *e. O.: .: :d.el ... ..e
DMO1E D'MPL?1 4 .
Faire bien p6ndtrer le Miti- Rue 7. Rot u Sch &
gal et le Mitioline par ur mas Tkplhone 3118
sage de, quelques- minutes, S w : ... w w '
dans. a ,partie m alade. .P ol .. ...P.
COMPRAL j
Nouvel analgesique : exer- A Peti
gant un effet d'une rapidity e P I
surprenante dans les etats ;;ytr Merindi: .
douloureux de toute esp.ce, et .,A.0 Pl
se. distinguant particuliere- MANDRI l j"
ment par la constance de son So]te *
action et sa grande inceuite. LA MAISON DU MYSTERE fie
Indications: Suite P
Tpus les Rtats douloureux Entr6e 0,50 Baton nua
tels que maux de ttes, d'oreil Et ,50 Ban n
le, de dents, troubles mens- DERNIERES,..DERNiERES... ai
truels, nevralgies, sciatique, Mardi
migraine, agitation et insom- N CSE A VOS ORORES LIS
nie, dues a des douleurs. PRINCESSE A VOS ORDR
CHOLEFLA VINE avec Lilian Harvey et Henri Garat p
La chcl6flavine, est indi- Entr6e 1.oo Baleon 2.0oo0
quee coinme cholagogue et an- Jeudi gra
tiseptique des voles bilaires, Alice Gocea et Adolphe Menjou danms re
elle attOnue les douleurs, sup MON GOSSE D PERE o
prime les coliques et stimu- M ave Roger TrDville mill
le l'6vecuation bilaire. Elle Entree 1oo Bralcon 2,oe ,-. i
regularise le fonctionnement Co eux films devart Wtre retourn6d par le'Bateau Fran- re
,dAu foie. fais ils seront donne irrevocablernent pour la dernire fois. 16
ACIDOL-PEPSINE fault
Anti-dyspeptique et stomachi- .-- -- .. : .. m. 0
que, centre tous les troubles 0 cho
de la digestion, maux d'Qsto-Les dix | oinman emnt' s
mac, ga,, diarrh6e d'origineL S dlI 101(d
stomnacale. les f
Pharmacie BUCH S ,


Place de la Pair.


Usine & Glace de
Port-au-PriuBCt
Fabrication de glace de
meilleure quality.
Livraison rapid( effeetude
quotidiennement par nos ca-
mions points en blane dans
i toutes les directions de Port-
au-Prince et de Petion-Ville.
GLACIERES
Nous avons toujours en
: .:. los dorniers mcdecles d(1
g g-I cires en acier a partir do.
or 25.00 et au dessus, venda-
b.os avec facilities de paie-
i ments.
< res et les plus economiques>>.
CREME GLACEE
SUPERLA TIVE&:.
Un produit houveau, qui ni
le cede en rien aux meilleures
marques des pays d'Europe
ou d'Amerique, est offert an
t public Haitien par 1'Usine ii
Glace de Port-au-Prince. Gou-
tez cette delicieuse creme, et
vous serez convaincus.
Faites une agr6able surpri-
se I votre famille en appor-
tant de la GCreme Glacee Su.
perlativen pour le dessert......
tous en raffollent.
ENTREPOT
FRIGORIFIQUL'
Nos chambres froides ont
ete recemment mises a point
et peuvent recevoir n'import e
quelle quantity de viande, de
poissons, de legumes, de.
fruits, etc.
Le Public est cordialement
invite A visitor notre usine et
a inspector nos modules de
glacieres et de sorbetiere dans
notre salle de vente.
Consommer 'de la glace,
e'est faire de l'economie.


HAMBURG AMERICA
NLINIE
dLe bateau tourist < ce>N en route pour New Y6rk
via La Havane touchera Port
au Prince le 22 er.
Occasion exceptionnelle 'pour
passagers aux prix modIers.
Pour plus amples renseigne-
ments adressez'vous &
REINBOLD & Co.
SAgents. ,


SLoussi rreres

1727, 'i; DU MAGASIN DE R'TAT, 1727
TELEPHONE 2602.


1) Bazar &' cfd Va Biens Tu Visitera
et in seo's servi ... CopiewoumW.
2) Satitn Di. unt u ach&terae
pour Cinq Gv dn6 ..... Seulement
3) Crepe l:,;, in trouveras
tout soe ........... entiOrement
4) Cripe Geoirilet, iu chaoisras
le plus J,:' ...... naturellemen
5) Peut d rc a i:er tu arneras
)aree que dcssine .........A rtistem
6) Tes enui iu tieras
en t'haw nt .......... coquettemen
7) A les an.: tZu canseileras
pour le i:. /s ...... S.remenl
8) Que Ia M.;s sn rcevera
de joheis ",e i..... rmensuellem
9) Des Bc% -' sie tu raffoleras
de la nwq;e fIoleprofh .....N M rmeant
10) Un moehtoir li auras
eamme rcldame ......... ratuUtentmn.
A 4 Pf -l_.. :"i W -


ESBENSEN

RABAIS SUR LE LAIT CONDENSE BT BVAPORS:


Au Bor Marc he


PORT-AU-PRINCE. IAITI


ESBENSEN
est le meilleur
LAIT CONDENSE
Caisse de 48/14 aoz. Lait Condens6
Caisse de 240/3 oz. Lait Condense6
Caisse do 48/16 oz. Lait Evapor6


MSBENSEN
set le meilenr
LAI? CONDENft
or 5.35 la D, er 1.84 Bt *r 0.18
or .85 la Dz. or 0.42 It. or .04
4.85 la Dza. or 1.21 tt. or .11


.- i I-


..










Deveni votre prpre Comp
Gompte de C~une .1a Ba
Rpublitque d
.;. '* .


......----.
table en ouvrant an
nque Nationate de 4a
'It i't


'I


CO


I
6 d
bie
Kiu
au-
193
dir
pre
ma


it-GoAve.
harmaie Lefran
tier '- tye~s4::.:, 1 i !
harmacie Dr. E. KI
&mie..,,,
harmacie James
- Gonaives. .::
harmaeie Charles ,
u- Cap-Haitien,.
L Luc Foucard --Pa

EZ CECI DANS LIl
DE VOTE FAMIJLL ae
ar ces temps de grande
ehacun a le cour ttlIs
nds souias de la vie, Pton
8se des pines et des
w quotidiennes ue daiatM
lals pour cela, il taut quetg
alt son sourire Iorsqtue
oux Ie soir. Et pour eel s
t-il? .
)b! trts peu de chose, maW
se exquise delicieuse
LA CREME ASCENCIt.
[ota.- La mason Ascen*"d
expeditions en province. **
LOMBIAN STEAMS
COMPANY INC,
(Ligne Colombienne)3
Tidlphone No. 32n :
Ae Vapeur te retour des Ports Colowa
ns, Cristobal, C. a ':
ngston est attend a Po*
-Prince le jeudi 23 ma
33 en route le meme joui
'ectement pour New Y4,.
enant fret, passageras
Wle.


WM. E. BLM,
Aged:
Pendant la saison des refirei
dissements servez-vous de
CAFIASPIRINE
Pour la disinfection de lad
che et de la gorge: Panltai'in .
Indications:
Inflammation de la gorge, ag&
Iffet garanti et immediate,
Stomatites et Catarrhes
LE CRESIVAL
Expectorant ayant fait sesp
ves dans touts Ies affecton
gues et chroniques des voies it
ratoires.
Indications:
Prophylaxie et traitement- d
ladies dOeis au refroi
bronchite aigue et chromniqu
eatarrhes tardifs et rebels.
swcutifs it la grippe et aasl .M
coqueluche, etc.
W%7- -.6tm


rna~rmacre pY~


Du chic, rien que .
toujours du chic, a W
&TOUT VA BIEN
fiancailles, maede
Our vos mariagfes
e Bazar KTOIT
de Loussi Frtres, .
ous servir et cornt
1721 Rue du Ma
rEtat :...
Phone M.

Machines A 6erire
Machines & ealcult
Rubans, paper
*Fait vos aehatef

Elogants et Eli
tie la cordoned
HYPPOLITE JE
DONNERIE,
V EL
Graad'Rue. No.
'T6Mpbone..
: A ..
Un 7PSe*Wfc Avenet
n ,. L .
.:. ... .f:


--


^ ^ ..^ ^..^H8t* ~ ~ y .,... -- r ^^(.. ............ V111I:^!]!!


' ^ ;':..'


i


k I .




... ..:... ." ..... .
... ... .. .................... ..... ... .... ..............
.. : ... .." .. .. .' ... ......... .. ..... .. .. .. ..... ... ..... ..... ....... _j y '. . . .. ..... .... .. ". ... .^ . ...... .. .. .
.... .. ... : i-'-A-k.4---------... .. ...:



..:...:. : : ...-...* .... ... .. ............ ...... ........... ... .... .. ............... ......... ...... ..... ............. ................... .......... ......-.... '. *. -.
...................... .. .... .. .. ..'y".. r.. r........ .- w. .. .u --. ............. ... .. .. ....... ..... .. ...............................M, 'WI (IV '
. . . . . . . . .. .

erni..:..tres... Nouveiles.".. .. ...d..i-- Monde reeues ce.mafi


i s : v. :- --: : .... ..... .. ............... ........... ........ .. . .. .. .. ... .... . . .. .

(..Pn8r Rod ? M Corres.o..n ncemn
.. ..... . ... . .........' .1.rc. *. ... ...... .... .. ....
S '.. .. ......................... .... ... ... 2 ^.. .. .... .. .. .. .. ... .. ?
I I >:;;,r ........ .:: : ::: : ::: :: : : :::: .::: : ::: :: P : C -o, :
.. .... . . ..-.* . ... . . ... . . ... ... . ... ... . .. .. . .. .... ... . .. .. .. .. . . .. .
.. .. .. .. ... . . .. . .. . . .. . . .

Lzs jou:rnaux le, aux taxes f6d`rales, mni- thousmsni:e a nomination di
pwt.*des angla. f~ cipales et rov les. Dr Ha Luther, .directeur .n
-.0 formers qui ..vien- LA PAZ.-- On a annonc ofi.- bank, come a... nil..ns,.ur
Ftrites : aconsti- ciellement dimanche qu'une dvAlleinagne aix Ita- .nis. .
et.. qu. ont destines a ,grande victoike a ete remipol- 11 a :aussi announce: que pre .MA.1
.t.. u pa lus: de li- tee par les troupes bolivien- mier soin d(i nouveaii reivpc- ...v.
patu ifem ntl Ie m- nes sur les forces du : :Para-- sentant: diplomatiq:ue ;sra a .
tpr &aux utres dom guay.:qui defendaient Campo negccier a Washington: une r :n p
... : Mais la Jordan, dans le :haco. Les en- (ucti. : (Iu taux: ('.tert .. :' i.s
S.atinajiste indigene nemis, d'apres le communi- cmlrunts aliemands. '0.:*"
nelareforme come que bolivien, cnt precipitur- xxx r,,
.. ua inaeceptable et ment abandonne leurs posi" H11 F HNGKOW.- I. ... i .. ,1
te plan qui, d'apres tions et se sont enfuis, pour- n1ois out ontre-attinue i vi- loi".,
ue anglais, est suivis de pres par leurs adver .i- de: Lowmenynue:ainbe. '(1) r
..r. ani ser un gouverne-f saires. .... .nt en ch. r d- i- u
t pralpresque autono- xx : visions dartillerie. .,i -U- .!. a
mt en rlalith au par- MOSCOU.-- : L'Agence Reu- pent. Lcs nippons out *-]>,,n- cn k w:
et anglais de conserver ters, par son co'resptndant h >u ariune vive fisii:.:, ft i i.er
i an6 e lda plupart des I Riga, announce que les arres- i1 lutte dure encore, "m 1:, .-, ,..
ires politiques hindoues. stations de sujets britanni(jueS a journc d(e d(iman ic ja te i.:
p- op6rbes ,a Moscou out etc of- ponais out eu 3 tu et 2." ble est t -.:
S.HAVANE.- La censure fectuees a la suite de: la' dtce- s, donu un capiLta.m. L,- i,'r
3iltaire 6tablie sur les jour- rioration des turbines de la tes chinises sont: b.aut .
ide tale cubaine a station hydroeletrique de Aus considerable. (
jt encore aggrav~e. Tousles .DneprcstroiUiml'ete :en Mal
uxont regu Tordre de ; dernier. Le .(ToUuv1crnement PARIS.-- Le Ir.iem [ M
imettre au bureau de cen- I Britanniquec s'apprete a don- cLt uard Daladier a .,-2 nti ` 1n:-
tous leurs articles se rap n l'orde tous ses natio- dimanche que la Fir:,. ..i i- I::-,,
.l tauDupasrtemlsft de Ia naux do quitter Ie territuire :e une alliance ayvuc u: iu-- endau
rtat au partement de a naux e -ieSovietique. Le:. -Ia..: tliman;e'
orerie, la situation 6co- russe. I ,i !Sarti socialite, aui .u- w d iima
..... ue et bancaire, L la XIXX I ..'
.ourse, ladette flottante in- BERLIN.- Un journal finan rec avait pretend vu,|mr 1 L I:ti '
i re et extrieure, im- cier le rtion, aux droitsde doua acciUeilli avec :beaucoup dWen- tre les. deux pays,,ei L Iuc la

{ion miitaire Mos jge La garde suisse ler a ren-
: : du les honneurs.: : .
. .... ... .. . .... .. ... .. ... : : : : '









.. C (.ouvernerment :ROM:E..- .e Premier. mi
I \.est a Itehl (te corn tre italien BUetto Mussoluii
ofivie llcnutt ruadop: a formnult dimnanche tun -. :aa
*I; 0:ncsnii de :a Li.ihardiuAune ailianc: I%)loyule c
:; n.- d'un uppo tre le. quatre grnutdes puI
ni (iP) 1c Porou retire dances europ6ennes, 'Italie, lR
1vs du corridor do 1k- France, la Grande Breta:ne
n .P" i... .i a XCo- et. I'Allmagne. 11 a l emande
S..... po....ses i ........n leurs repr entant ..........
itoire qui lii appar- blier leurs vieilles plery;d^ 1
.t .. ..m t. .. ..n ..our- ..t d signer ..............n pa..ns
1in. quo 'i id la TLiguie o mo- | cooperation. La suggestion
n ien e Itat des affair de Mussolini a ete pnroduit
cieureousement, no- an course de 1a conference de
' n sur i'Amarnzone deux heurea quil a eue uvec
:ld urable.es Ramhay Mac Donald et Sir
11ravc rabfle.. Rams-ay Mae Donald et Sir-


xxx
ATIC('A NE.- Le Pre-
ut Say ac IDonald et
is.t des Affaires E-
'J:. do la G grande Bre-
S"ir Johin Simon, ont
vi:-it, 1 ) ['Pape I'ie XI
he. 11 los a recu dans


.. u priev. s11 ont.
a.-.il: t 35 minutes, a-
si ie I ,l 'is Lreh s ont vi-
Cardinal Pacelli, Se-


John
Brita


Simon a lAmbassadl
unique. II (eur a dit quitl


6tait pret h accepted 4.. pr ;-
positions btritnniquers de de-
sarmcment, en princip 11 a
dit que cet accord ruiftrc;r,
le pacte Kellog en asurant
definitivement Ie maintain d
la paix en Europe. l[ a fut


en cc qui concern certaines
dispositions du plan Mac Do-


nald.


it


fl Ptl LUS DOUC

da MEILLEUR GOUT...t M
. .... . . .. .. .
. ... . . .. . .. .. . . ..i .
.. ... .. . . . s q ... .. . . . . . .. . . . .


t ~


vWel vrrvF


r


I cepen


I


1


i


tdant


quelquoAr rf'A (-11 11 f"






*uvrte d mc(letm4ritn SUa LA TOMBS D
aUut im0n f6dtatl Pour. M coco
A t national pr les aines et so
IfA0l *sainitifiques, Ie l Com n le t. i es
S.44 fe 'Fetftt 0l-40vfeu l t et organises .On 'honnour de
qi l t e dem ande trouvera iiass.itol n tdeou se sent d&
02 .MAUrAu y.urVINAUD tous les homes de bien et die routes grandiosermntt pen CesL t ela qunuts s
aw ur an t. volonte du 1ys... N'est-ce dant touted la journey du 17 e can
OA RAV U SSNOR pas, mon cher Directeur? Mars. Va etes
I d ntstntar: *Et ne trouvez-vous pas qu'il A Pissuede la eremohie re- territoire riunissant i
ENast *A04HMM est temps d'arreter la course ligieuse, le cortge e rendit t ,
Agoe da, s riIp vers Itabime fiscal?... Je ne au cimeti re, C est c
.i"-;t dyay, doute pas que vous approu- Sur la tombe du C ran Dii C-
" )sSA" u; viesz et fadssiez vbtres pour e;ru, des discourse iurent pro- s t
Prw r raER ort nombreux lecteurs ces sa- nionces par les membres de di-
tePhYoa DAUPH.IN (Gonive) gs eot fortes paroles de M. verses associations. J
. DESCASTrY (Ca s Jeanneney, le president act C est ainsi que successive I r
I nROUZIFaRnn ait, uel du Senat franleais: i men t MM. Labtsiere et Jn. r* r E i
apha LJASMIN (P t. ve Aujourd'hui, Ie besoin B. St. Victcr priierto i la paro-
tREErrANT rt aJUPOPB < nest pas.de changer' la cons- te pour retracer 'a vie du iia- n-.
MARCAU DUPoNT titution et les lois; le moment ire. Et ils le firent on termed
UPe ~ Montmartre. P demeure de le defendre... et vraiment eloqu tms.
ALPfcSENTANT EN AMERtQk d'abord de les pratiquer saine Tout le succeCciqui a co1u-
Aant do psU6i 'mentm C'smt est affaire de volc nt, Ironne les brilla~: n manifes-
rbetm, (t suivant un corollaire qui tations patriot i tuls c:t d ".i
NtWELLR AN! EMMET E e ict c rcnstcane, a ifa-ire aux actifs memrnas de la
40 i^t :a Seel o.0 dautorite. .lsswion Pa rioiruye, de e- >e-
.Yor .onet il DOLLAl p ti e nation a YOllil. avtut .111.ts aunon iSaUvZses glalS ,7M- ft
.1 uWhlt n aiti t rai tout se gouvenern. eu.x-mnns c do ne pas coinplunentel '16
Tou($A, lea eoi'wunktioun dolvnn. tre e qui (Iya p Ja poue u X Oit a COeur de perpetuer le A
et, e sn c e moen vontL, a on5 le vem at es brIjL s gens qu ni-..!
rW.n&.(Inct.1re o sNouvst d ion piup hautc quo de cult du Souzed-r a travers i
,. .de fendre ses finnaces 1 et i ,tes ge eilrations mntsnttes. i!
Rrnt G, CAv^ Icwrdit mue tlcoudi It; rote iCs t rpaS )1
celui du 1grno11uv-o rrnomnt
-- mins oe -- de sc Jai- AI P
aracher dIc S pi nefsl pt. ir k' I I i Pi*AN
LE DEGREtVEMENT DU des avantages plart':culiers e, rvez vc Ii Cns-
CAFEt des ddroits die douano !m dou s .u ore )tue l o-
SIdMPOSE DisEN C prim, ies in o~ ndemnits. u do (0 u u'e I t
Pensions: il es t d'r.. itr~er le t.e bailere exs L a Ite Lordonnance p
". t u1x iCtempt c en le.s ba-
(Voir le No. d'hier)' int6rats antaponistes et de re- A,'.tUx inte m o P l h Suivre au Cc
sister a ceux qui compropmt- digeonnant aovec ita suivre c
Straicnt I'interet gel.neraL. OLE u COLIChr Ju sole;
t os 'DG:E. DU e ang prtIcubles tlee~, r
< Pour les gouvernants, I e travail assidu ou dic
4 poux de bois:,sle
Si nous devious nous- arre devoir est do d'cider mn.re- ITORGN nance la pis rcfri
tert a formula du Conseil- ment, a temps et formetwment: e-,RGeAN verre dc t'hite Ho
T-1a. pr paation iniculcwe et sans
ler Financier Millspaugh, ils ne peuvent manquer yincue et anoda fr.'pp&.
savoir que e Budget haitien mieux reussir, si leurs mem- l l Pe White Horse Wh
est, prcportionnellement aux bres consentent a ne point dis- P et ressu-c rt I'6nergic
revenues, trois ois plus lord pese top leurs journisc t __ t. rcepratrices et s
que e Budget amricain, nous leurs forces en teaches exte- bien connues des sp
serions obliges de pencher rieures secondaires, au detni- A VENI1w, d'orinine ainsi qu'A 1
pour un Budget de Douze a meant du travail ministeoiel.
Treize Millions de Gourdes. L'autori iendr:a par suir CAFE-HOTEL \ VIEW
Voila une conclusion effra- croit... Elle e t se solicite pas, (tabli e!, ZU |
yante, faite pour porter nos lle se prend. Je me permeis Rue Trbaw 1
politicians & rfldechir un peu! d'ajouter que, pour son biC- En face Maise: .a.. st i
Mais, dlans lea phenomenes e-r faisant exserice, les meler-' & h Co.
conemiques et financiers que res collaborations sero eou- h u Position Splendide -Client.le
la politionie administrative oures celles que Von a pechir- eSol i sge'nt xclussfJ:
fixe pour es besoins du moe- c n point crles qu'on a s- S'adrcs.er a A. .1. Karam 117 Rue iravcrsi
mont. il v a unr limited mini- bi&r.n Hdtel PIrice (T'han .e Mars. .
conciqus etfinncirs qe r colabratons crot to-Poitin pe, t:
"" .,, -Ctcnt~l


mum au dessous de laquelle on
ne doit pas arriver, i moins
qu'on ne veuille accuser publi-
quement la banqueroute. Aus-
si Ie chifftre de Vingt Mil-
lions de Gourdes pour notre
Budget annual, ce chifire que
nous avons fixed apres de mui-
res r6flexions, constitute un
maximum et un minimum.
Mais il est curieux de ccns-
tater que Ja formule fiseale
trouvee par M. Millspaugh
correspond a la proportion
que nous avons .6tablie entire
la circulation mon6taire et le
montant raisonnable du Bud-
get.- I
Ces deux formulas contor-
dent absolument, et M. Mills-
pnugh et moi sommes arrives
a la mime ccnelusion, >ien
que nous ayons suivi deux
voices distinctes. M. Mills-
paugh a pris la proportion
des revenues moyens, et moi,
j'ai adopted !a circulation moe-
netaire per capital. I1 est
vrai de dire que ia circulation "
monetaire per capital t6moi-
gne quelque peu de la propor-
tion des revenues moyens. De
sorte que les deux formules se
valent et eclairent le m mem
phenomene econcmique, c'est-
a dire.Ia charge fiscal, 'im-
pot envisage come phenonw'-
,w de fipartition.
Les lecns de l'Histoire uni-
verselle sont it pour demoni-
trer qu'un Budget trop lourd,
disprop6rtionn&, est la mort
pour un people. Rep6tons le
mot de Salvien au 6e sickle
tLe isc itait un brigandage
qul a acheve la ruined de tem-
pire remain*.
Notre systeme financier est
un prison mortel pour notre


Dr. Francois DALYENCOnR.

Fin.


MARRIAGE

Hier apres midi 1'Ofticier
de ]'Etat Civil Monsieur Sazin
ville Lahens proccda au m.a-
riage de
le Josephine Dorce
T, et de
AI. Pht i e Edward.
Les temoins 'talent du co-
te de l'6pouse Mlv eurs: Ste
phen Avin, Joseph c, u -
phen Paul, Docteur All r
Douge, Antoine Vincent, Me.
Justinien Ricot.
Et du c6te de i'6poux Mes-
sieurs James F. Dick, Andr6
Gardr"e, I'Ingenieur D. Brum,
Riviere Etheart, Elie Chada-


voine, Edouard Paul.
AuX nouveaux marines
preseitons nos sincere
plinments et nos voeux d'e
heur.


00125~


A LOUER

Une mason entire court et
jardin A lAvenue <(Jules Pcu-
plard& Bois-Badere, ayant
Foeau et l'lectricit6. S'adres-
,ser a Mme. Charles Duples-
sy a la mime rue au No. 1116.


A VIS MEDICAL
Clinique du Doctour
.Lo is Hippolyle
Sr. 4rand'Rue
S: ConsItations:
2 h. a 4 h. l-" p. m.


DIS-LE MOI FRANCHEMENT,
JEAN, POURQUOI
M'EVITE-T-ON?
C'EST A CAUS DE L'ODEUR
DE SUEUR. ESSAIE DONC
DU LIFEBUOY


P\R.LONS carrIment
- franc-hement sans macher lea
mots de cet:e "OJcur dd Sueur."
li se peut que vous aussivousl'ayez,
com:ne n'muporte qui. La chose est
norm:le. Les pores cdgagcnt un
hi:rc dc miatire mlocdio:.m;te ear
jour. Pourquoi risquer d'etre r.
pugnant? Lavez-vouzieguliirement
au Lifebuoy. Remarquez son odeur
scme, agrcablement "di.Trence," si
vito tvapor&e. Cest Pexplication.
C'e:.: ce qui fait du Li.cbuoy un
savon dif-6rent des smvows de toi-
lette ordinaires. Sa mousse est plus
orctrucur, plus abowante. Eiel
jp.utie dans les pores, Ls ssa nut,
Is dbarrufse de ta mroindre trace
d'"Odeur de Sueur."
MOHR t4LA(tRTN
i:OX M. POtRT-AULPtL:3i


4..4* -
4 /4
I A.
diF
4 '44


naec des
% .:td ieis
nes d'un vaste
es meilleurs terroij
ait son arome.

Comrparez;.

an. Pn~A # A fl--M


.^ : ...::

.x:^



',,
:':


: *. *
i

: .. '.





I
.
"2.S




:


I
-



ar excellence
ucher du soloci
I a 2res une journde ,
xc-rcice violent, I'ordoin-
chissante st un grand
ise- Whisky hI'au LIde
iskv supprimrne ia f igue
languis'ante. St Z,,S1ual-
a valeur digestive sont
ortsmen dans son pays
strangerr.


ALFRED VIEUX
cr.-, Port-au-Princc


- .aqa .. EUM .,mrrtr'Wi4 EMbylp#&H[Uffi4


Aide


7 tfrIPW-


a conserve l


salubritd de votre inttrizux

La salert est dangereuse Ele content des impuretes
qui menacent la sant6 de votre famille. II est
done prudent d'acheter toujours le Savon Carbolic
Marigold. Sa mousse abondance purifie, en mem:
temps qu'elle nettoie. P6ndtrant dans tous Ics coin?
oil la salete se cache, la mousse du Savon Carbolic
Marigold aide A conserve la salubritd absolue de votre
mnaison.


HnAlmm &A Sg" Limited, LIYcooCA, Anleterre
11 a Cu tdA Co. SA.. Pont-au-Priw-
44 : -:.S
U1 a .:


~;rs~'~pa~i~aa~9a6ac~g* u~"l -1


i8~3rp~ae~Z~ssh-ars~J99~g~~ Xf~i;


AM AoEE




All.:: ~


. . .. ... ..4 .:: ::. : .


p^:^ :: ....Ma ...::;::': ^ :: :-^-.. ... ::-.
.. ;'4 .. . ... .. .


ritssemblee predden

porto, :Goinseil &A- '
R .. ........... ..... .. .. .. .
K- nistration: et presn-.,
t.ation. .es -icomptes -:
ffai cou rantes.......
t "........ i, le 1 M.ars
c tdAdmin istra.-tion.
.... ..... ..i e





Touring, Modle 1980 ea
nt. condition, .Pian,,
y a. ier, y hP..., G acie-
f Buret vitre et
... P h ilc o g 1r .
-W2. 25.


I


,....... .. ...




.... ....
VCo


A;

:Slvo


... .. .. j j


...... ... .. .. .. .

.L Pa...d tn.i. .... p n : .....tt d
. .... ....... ......... . .. . .... .. .. . 'i ..| .- '- i +

$::y .dreetemor ;baqe Mardi except; k $4 NAtN k
.:"*:-:-: : .. ------ :: -*. :: ::::: :: :: :: I: : .: :": ; ;. ; :t!


le Mercnti a I 13vaPattre k Z iorV


milesdv o dentun DE' PARTS D* NEWYORK1. AR:iV :: $ At NErab4 r


efn l be S.S. Gu a Is 21 Mars 1933 I 27 Mars 'ArieaEi Faflnnt k I
.............................======= ..-.....",....t s, ."": :::::::::: :::::::..............-::.i.....-,"..'"-,.............




S .. ...o .2 Mar... .. 1.90 o w.2 A vri 19&M a 19
. . ... . . . . ... . . . . . . . . .. .. . . . . -. . . .. . . . . ... .... .. .. ... . .
.... ... . .. .... j .. .


.- . ... .... ... .. ..n. 4 .. tu. ,>. .. ... . t 0 A v r i^ M.t "" .. ...



1 j SS. Buenaventura W 4 Avril 193g 1 1 1 le 10 AvriI 1%83 Otis
sd,,ntaqn Ip'alr ,,l $ i S.i An'on :l:: Avril: :: :: 16 A vri 193, Al ,tol 1 a :1:9:::
..1.. . .. . . .


v"alswe. so a*k s ude sotadre,
i. .. ptfial :.d tt.::iE .la : :seule
: :m6th.nl:e:: ..cientIflquo: pour::
rendre let dentsa E clantea de
:.:blanchteur Un ceni tmetre do
.KOLYNOS s tur : in browse
: :he, deu: fos *par jour.::
SKOLYN O ; p pri m les
triche,; rafraichit In bouche,
...perfume 'haleine.
KOLYNOS
S ... A e .....
Le plus &6conmique des dettfrices
-n eeUntimtresuifit


COCA-COLA


S S. Guayaquts i 18 avrmi 1to,
S:S.. Cristobae .. Avril 19 :3
S. S.Buenaventura: le 2: Mai 1.983 ;.
S. Anon 9: Mtai :9'.: :
S.S. Guayaquil Ie 16 Mai 194:8
S.5 ::Cistob :. le 23 Mai 1Wt.,
.SS, Buenaventure le 3:1 Mai m 19.::


3,0 304 &vrilt 193.
le 8 Mais 93
: : 14 : M ai: : : :
:I :22: M ai ::

S le G J u :in : 1 :


?Pnama Kailrxto Steamshin Line.


An
A .o% ,,
* *, .-


Et sera i Pc itE-iu-lPrht le
: o.. .... ................. .



e. Maftteis &. C o.,
A.gent. Genra ux.
Sort-au- Prince, Ic 7: M:,
. .33. : . .
..............


-. .-..~A .--. ... 2. . ..- ..... -. -. ...~ .. . .rr- .- .#


li,,


A-4 A

~gi o


....... ..... .... ......

...................... U V f I S rF "
.. ......... .


- - ^ ^ & f ff S S L J S v J ^ ^ M ^ M B s ~ M ~ v S ~ s j ~ ss J 6 fi & - - j ja a
............ E L T"iw I


et dites vos parents t

miside S'y abonner aussi,

est laseule fagon pour nous



de reussir
"'"' "" *Ba- : t -. 43*"


.lu iA "

plus saine,


jt ~


A
K '4
-. di
2 j


fAov.-ii'n c:extr i de mat Wande

.en pora _e vacuee d oe s moue


1) sr fbrme h6aeuIe. Le4Vn.pos


-* ~ r.Lr%~ a .ftbC
'V.
P 1 -. ~ '4.t~L
- a
yt~ ~
a


DY A.WANDNit S.A.,BtdhNt
M F::R NT ;;" .~RGHOUARD, GrandRu 1709, PORT-AU PRINCE.



- .--------* ---- .-- ,-- .--;
..... -.. -" .. -


S l;ra i? I


La ieilleii


''1 AS11


earl de New-rYork


LA PIERRE ANGULAIRE
DES SOCIETIES CIVILISEES

LE monde oir;cflne ine peti. -
passer de Ia Banque. C.'est sur 1i-
banque que a 'dizic I prosp&ete
national et individuelle. Aussi,
tout en etant rigoureusemrent at-
tach&e aux tracdithio.- :u ass, 1.
banquet doit-elle tlier au npr.lgres
et preparer '.avenir. Elle a p ein
droit a place d'honncur que k:s
$socitc' raoderne lui accordent.


VAPEU". II
STU;Yh, MANT
L UN A
MFDFA
COTTIC \
depart
FLOP A
AMOR



COTTICA
VAN RENR$ELAER
ORANGE NASSVA


DATES
10 M *tP
17 M&rv
24 Ma.i:.
d 31 Mars
e !w k
to MIrs


12 Vii
3 MI


.*ttvL j N A P at r-.u 'RlN ,rt
m3 Mars
023 Alars
5 Avril
pour tous es ports haitiens


Dpart pourt New-York


. \


=


. .... ..; ..... ... ....... .
...... ..
*- ..:.-. /. ., .''- .. "v. .....-
[-;; --.,, .:;; :B-. :.
l^ r ^.. .-...:..-.-..-
"i -?.,.'".1**v .-*--
;[: -: '. ... ^ v ; "


FE HAM2BOURC
TELAMON l
on Vaveur 4
Un Vaptur 1I


Fevrier
Mars
Marn


Ehan z alansie'7


Banque Rpyale
du canada ...... ..
-d-.6l .Cana. a::.:: ...: :
... .. .. ..


Depart de 'EEurope
L AMSTERDAM,
22 F6vrier
8 Mars
22 Mars


Jepar
un tapeiu


-13--.


t epiu: >, ?rau
pour T:t0hrope.
TIeohoner au No


AIRRIVEE
17 Mhars
31 Mars
14 Avril


A PORT AAt


PRItNCG


34AET
AGEWT i.,tL


-. 5 '*44', f..


5,
-Si"-.-


.. .. . ... .. . .
ANEW
..... ..... ..... .....
. . . . .



. ..........
. . . . . .
. . . . . . ..
. . .
. . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . .
J6
J6
. . . . . . . . . .
. . .
. . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . .


La


rIp


IlI


. . .


"a
"r


....... ... ...+


i .. .. .m


:I


MOW -7: 7 7


rl


::


I


........ ........
. . . .
. . .


lb


--.I -- : .-


r r r*Ty~L~hr~.


d% a .0 A C; I ff aB ~


B 't~'i






i l.des Bo ': .
aig itl."IftidititeW!Va it I I II!
:..'U et. ulfl emulmeauin o E : ...
.' mtti lest tmesure 18o3TO4 .
Slatdelet 729'41"6 de 1111
longitude, son extr6mit C f 1) ( t,
Ouest 18oA54W'2 de latitude,
et 72o13'02"8 de longitude. 61|_c irt li
SQn azimuth direct est de C(ts IU K Ilk
70o57'19"0 et son azimuth in-
verse 250c56'14"8. Sa lone 31 K 1 |
gueur est de 6241 metres 78. a lix U elt IEIZS
D'apres les notes que nous a .
laisses la britrade americai- 1


ne, 1'origine de ees positions
est le Phare du Fort Islet tel
que ses coordonn6es geogra-
pliques out C6t determines
par la : graphic Officem vers 1913-1914
et trbuv(es egales V 18033'31"
&3 do latitude Nord et 72o20'
'59"W de longitude Ouest. La
i cicgueur de la base a 6t6 me-
sur6e dans deux directions a-
vec un ruban de 50 m1tres de
longdeuir en metal invar (al-
liage de 36 o/o nickel et 64 oo
acier don't Ie coefficient de
dilatation est extremement
faible). Les deux measures ont
presented une difference do
-Om00G5 soit approximative-
ment 0.001 par kil 11 eat in-
teressant de compare ce re-
suitat a d'autres obtenus a-
vec le meme m6tal. Je vais
vous en indiquer deux: (a)
Base de Laghouat pour la mie-
ridienne de France prolonged
en 1911 en Alg6rie, moyenne
des deux premieres fmstures
6625.646, moyenne des deux
derniraes 6625,648, difference
0,002, soit approximativement
1-'3 do millimetres par kiloi&b-
tre; (b) base de Lyon mesu-
ree en 1912 (Io) measure 8481,
7494; (o) measure 8481, 7610,
difference 0.0116, soit envi-
ron 3 millimetres par kilome-
tre.
(a suivre)


4:1 bo .vk. UA. t h.;.. : .'. ,' -...


Ie Mois dl Mars sculemnenl


d'Eclairalge


)ns specialemeit avaitageusn


qui


. w


- 'i ~ i S


la General Electric


[esV,.TaIate?


itl


sero i I


4'Il


If


SeS


'VI
., '
4


... ..... ....6.
... . . . .
. .... . :. . .
. .... . :. . .


DA VID LOISEA U
rappelle a sa clientele ainsi
qu'au public en ge"Ineral do ne
jaimais orblier de s'adresser
au Garay Chrysler, Place
Geffrard ou de tklephoner an
No. 3341 pour tout ce qui a
trait aux autos pour maria-


ge, baptiemes,
'- -


etc., ainsi


quwaux camicns pour prome-
nade, pique-nique, transports
de toute sorte dans les diff"-
rents points de la lRepublique.
11 tent surtout a leur faire
remarquer que le service d(
transport entire P.-au-Pee. et
Kenscoff soit en auto ou en
camion estyregulierement (quo-
tidien.


. ,! ,

-r *^ ^ ^'' )i
... o.. ^ ^/

'Plt-


INSTITUTE DE BEA UTE
Madame A. Brunot announce
aux dames et demoiselles,
qu'elle vient d'installer un
institute de beauty au No. 726
Avenue des Dalles (Maison
Charles Fombrun). Elle fait
le repassage, 'l'ondulation


Marcelle, la teinture des che-
veux, le traiteement pour la
, peau,le manucure etc. Pour les
homes, elle a aussi un pro-
duit epatant pour les chevoux.
Le tout ia un prix defiant tou-
te concurence.
Port-au-Prince, 21 Mars 1933.

BONNE RECOMPENSE
a celui qui rapportera a M. P.
E. Rooney, H asco, une broche
en platine, sertie de trois dia-
mants, perdue entire 'Ie Club
Americaim, Turgeau.: et .le
Club N. C. 0, Champ de Mars,
dans la nuit du samedi 18
Mars eoule. .


SCOCA-COLA
A .


r-
tAg
J~


* ^


4r2
IM ., {Xi"y


Une isiiticv*
se propose d'aider.
Une chance de biei


A


C


V.
2~s-P C~


reofferte
:3 .: .. :
..... O ; .Y I


a


phne33o.


. . .:. .

. : .
. . .


iaie' par multipitie ou

hommeS de etoute conditions de tort


Employes, fondienafres ouvriers, artisans, salaries de tout

gens de maions omestiquessans grever leur budgetmoyennaft

gourdes, peuventt agner deux mune.
atros de commerce, chefs industries parez anx lsuffisoces des r ea par fachat d'
qui ous ibere du sonci d(s chances
M4decins, Ingenieurs, Avocats, S6eateursGrands Dignitaires de Eta 'Represeitants de
tualit6, Journalists, DONNE7i I'FXEPI.E DE VOTRE SOLIDARITF IOALE.
Rentiers: capitaIistes, come en jouant AUGMFTZ VO E .VIR
vos tout qui habiter Haiti, rendledi. a ce en aetant e billet de 1 lterie Nato


Eleotrique


of


desireiit


se


procurer


oU 1ine


i 0" Aect rlo


4


4-


.1


ft ~seII


tNl


Pr


bi
:.,


. .........


:


ff 7iUJ-iW


i~3


les


I


4l 1
m m .002&.& Imam
am Amr"lm AlrIft
Im
,erat-eur miectrislue


ga Aft JA


chhtiiidtf


o-le


ell


s 11OI


Iboiir


101 altes


v


k i ~ ii i r i ~


ei~~~Ego


C,6, %jjliienl


j~ trl I


NATO..NAE