<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01700
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 7, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01700

Full Text
... .. .. .. .. -- : ... . .. . .. ... . . .. . . . ... . .
j a,': ^ ::.: .: .. ,: .. .:. . .. .. ... .. . .. . ... . .. .* . . .
....... .... .. : :... : .. .. .. . . . . . . .. . . . . .





:... ".:... :'"'"" : ... .. ... ...................... .'., ......









fap.-.-:.:- i,.-.j-|i S D CONT:i.:ABL: CONSEQU:.NCK1>...
7, 1 .. .ot
... ...... p lu. A..i.. .
: ... .. ..::: : ..... : ..::.: .-.. .... .: .:.'. .A. : & .... ...... ..
4.:. : :::P:;. 7.... ... ....... ......:..... .. .........-".. ..... :. .. ..... ...... J . . .


QR.... ....FO NE .- .. ..




.. .. .....T.... i ....b u t io i l p e ut.. ....b ie n: .C. ....... A. e n t .T N 7 N O V ..R E o c




. : ........ ::... ......:ver q- : -- .. rf u- .l .. .. .u r t
.A.b. E N. ........ .... .. ..
...:.. ...; .... ... ... .: -.... -. -.. -- . . . .- . .. . . .. . .. . .. .. .... -. .

I t n t n u t btpa ... ...... .m .. ........................... .. ...... ... ............ ..... ......














rn ., dI....... t o mu e .qu ........ -::---,. .- ::- ..:::- --. O

E. l.u.. con. .. t : nnt o mr .n
.n I s. O t i peitiaBlle e T e m hn t l da s m n : m" .o.- ..



':5fuent die. la ltipublhque, e-itanmt pein aller en juti" funncer. Af. Nrmat Ar- pa y, giirlennel v ts.d'Vpprob n par fF 4- dite: i l n d iin ( la Cmn- mowr, te nouveau Repreawn- tit qui doit toJjourl rt&nlr p %gnifi d i n'vi lt nil 4
t i~e N ationate de cino ,^ndo que e ip ayerai^:*:: tan t n e Et i ta l iA n fla-i.f i ^e r le deux pluav vinilte avant ier une : v- af '. jP
;s gt eot accord internat1o- mi nt IU t ( e. t it la Com m un e a rem is ce m atin: ses l. itre r ltpiibliq w (It, Id e inH misphk i't savoir V uWi t' d(t %i>O 1 n V
'. o .AIT.D .. .YE... u I L ". ........ ... .. j ( -, 51 .( 1t.

.......... .Xv.z .n .' U ... .. .. 1. . .d .r .



















> nIK 1anque, a la iXuirt6 Daso an& cps ubalriiquca I C. rco rs ula Prtsiwd ndt Occvdtnt l, < I t\ (In Nu > V 1 n;
.erets, ies instrum ents ttutiornn a..tt e Arr.te r R.p. b . n tio d
Satiue approve. i sou v e ., et ou .era fix.K. ( L. ceremb on l d'u agea e. Vi i :- .
lacuneque.nou. de- .qui n a Jair cla d exkui en pr4 ene de Pr.....eur
S^au depanrtenent vra attended la Un du mois de sidenis des '4ux Chanabres *n un j Ministr hhgat ion n ( (' i
rde combler. D cembre. Legisiatives, u Conseeil de mai eehaute disnction u st hot lda p.. -
flu.....ge....a haute.distinctio.n d. mt it A 'w i>


















sroyonS qu notrede- En tout cas, ce .n serait p. di (an. .t.......dr pr'ur qui pou. .
s-- : ra, dans 1 m teret deo }"n.. d. t.., ;ine tel- at- ne e duS' .er' d-Pr u i ,, i L-nn.tions o lr a m luo I .n er uo .t KP 1> '
ree ..sans .etard es titude le ia part dun contri- .o. l.S ds. :ur t brasser une nouvelle carrier .a. ..e ..
,et: conventions enga- bua habitat un.. Commu- :t pro.oncc. Le F.iscou I'accompagnent tons mes .t. m.o. .., r '
Ipays. II y en a de ca- n> on les recettes Ccmmunaa- I Norman Arma utjr: u jis avec plaisir -rn te pi iui e
rivers eonvet tior |? snt emi]es au\ CUontrS- tes Iettres par lesquelles Son e n e e
.......... .... ......... ... . . . .... mi i t ... . . . . . . . . . *. q t n' t trt



















tle onventonssur utions. Monsieur le PeAident Excellence le Prdsident des ii..ete. .. ( ..I
dt i d vi s e t o parlous d e telle J" ai I.oonn, r de prienter s iedo prese-Etats-Unis vous acoredite ni Port haiten c 'un u
ouip pmniu et probailite est que nous sa- A Voe Excellence la iette comme Son Envoy6 Extraor- mais aussi des facility d
:.p.. de groupemen voy. (nu il exis.e des citoyens par laquelle ie President des dina.ie et Ministre Prnipo- bar.uement, u'offrt un r
......teress les cona.i- n:: Voulent en arriver lI. Etats-Unis m'acerdita c tentiaire aupr.s .du Gouverne- nplutot qu'un autr.e.
pi1:a-eui s cest pour te, son Envoye Extraordinai- | rint Haitien, Qt O, est-i-,, ri., .
sile e s groupemoni (t -a ye et Ministre Pl&nipotentiai- II m'est particulirrement a- ence do LT ndres' I1 .,.
.. .. ,-*tl i-b


















.uSet .n cti. a i.; DIn rAIt.LLANrrTs DE re aupris ti u Gouvernement :gr6able qu vous ayez 6t6 cho ..i. dnimr .. taux du
iiu Dr r E Haten a q ue setre i pour su:e&dr1v l Phonorable c) -i nt A i. %lt -
Slndekiet ia pJur eiromp- G OXR.AM mettant fln a la mission de Docteur Dana G. Munro, a un imite ne.
-; a Pteat -t "u e do- oai.tene RLo od ien distingue predcesseur, moment oa Ion ne pouvait de- iEt quel taux a-.on t

demandons au Secre- CONTE L'OBLGA TION Dr. Dana c. Munro. sirer uin meilleur choix ni un si?
pEtati e considoev que \ V AIx dans cette solennelle occasion, un dipl>omate qui a brillam- d^oe cttu lt, le .A
--d da n s oivennt .. ,k A.1hD A A 1 I, Ie ..... ....t t i' ... i .. .O. T...e .

faitleX c ventions e.a- v.aa- ........








!e et p s dent .our ia i.o p- rit" d' ai- ueant se titresp.a leue time et (-Io .! Ii t- I u e:t
Z: ,:te ot r n, et a bonheur personnel dg a'.admbteaou et aye la Re- hoi-l ,\ I..


m::::::: s:e:: pour" les docum ent.", ,,..,,,., -. ,u
tut ,ea docutment Excellenee. nommn(e nous a deji fait con-
e.is. ils doivent paraitre,,. uest le ttir ardent du I'6 nait.e comme on des feC Cent- t e.
co mfm e e per: et ap t r e _e .. .. ..... un. des ., ,
Of I~ zad 11M PlOI111 -( rernement e% Cr "e Port Me P"P-


.W4iP i ?tZLl I.IL.L-&1 u.m i 11A si..
.:fait pour le budget chaque
.i-eet commune cela se prai-
ts.par touted les admin ist ra-
::aetrangeres.
?ommes persuades que ie
hMaired'Etat de qui ieleve
tenant I'Imprimerie de
P.at,saura apprecier la jus-
.ede nos observations pour
.U-us ltaisser tronquer, dans
4&-publication, leo actes of-
:I Sdes pouvoirs publics.
tiut augmenter le nom-
Md page s du Moniteur cha-
fois que la longueur des
officielles le rend n&-
Maire, qu'on le fasse. II n'y
:ps de plus mauvaise im-
flsin." (sans jeu de mots)
c....lle produite par la pu-
W..tion en petits morceaux
&doeiments publics. Plu-
.pages et le tout ensem-
t ee que nous conseil-

us e.perons que les trai-
*eords riecemment sane
par I'Assemblie Na-
S:.:sont publics au,plus
.10 il numero du i Mais complement et
etraite en une seule


^ iji : : : ..... .......... ..... ... .

BAL DE BELLEVUE

Cerele Bellevue, depuis
liarato arns qu'il existed,
7:r'ement un: Bal aussi
~ L'inovation du mino-
bianc, a 6te un sues,
t1le inonde constate que
MRio.ns raison de preeo-.
|itte mode masculine,
.
4 ,:>'.


de cont:,ler le prix de ce pr'o-
duit. Le Gouvernement n'a
pas eussi pres des grrandes
Comrpagnies, a fare balsser
e prix, rnalgre la nouvelle ta-
e. nmais il y a une chose qu'il
:Ut.. faire dans linteret du
piu)Iiec et des detaillants .
'est d'enpiecher ces grande
C ,mpagnies de fixer le prix
pour le. detaillants. QuWon
lai-e l0 detaillant libre de ga-
.es un troi centimes suivant
on de.sir onu sa clientele; en
gner un centime, deux centi-
un mot quoe l liberty du com-
merce.sot app)jiquee dans eet-
te branch., afin de cr6er la
concurrence au profit du pu-
blic. Le Gouvernement peuti
(I ne agir dans ce sens, et aus-
si empecher le boycottage d'un
detaillant par les trois corn-
pagu es a la fois reunles sous
forme de <.
La requete que nous faisons
ici est le vceu de plusieurs de-
taillants cne nous avons ren-
contres. Nous esperons qu'el-
le sera praise en consid'er,-
tion.


,qui est de rigueur dans toutes
les Antilles.
Le coup -d'il d'ensemble
tait. delicieux, et donnait une
impresimn de fraicheur tro-
pieale cadrant bien avec le lo-
cal de notre Cerele Mondain
situ4 dans le quarter fleuri de
Bellevue.
Les promoters de ette ino-
vation mtritent les f6licita-
tions de tous.


,siOenti que les cor'Liaes teiia-
tions qui existent si heureuse-
ment entire nos deux pays nuPts
s.ent ccntinuer de rg-ner.
Je suis extrememnenT helu-
reux ('avoir "a jouir du pr'ivi-
lege de servir en quality do re-
presentant de monr pays dans-
Ia R6publique d'Haiti a laque e
-le il est attache par d.es ln.1
d'amitie reciproque et de .vymr-
pathie historique.
J'ose &.galement: exprimer
'espoir que je pourral compy-
ter dans Iaccomplissement. de
ma mission sur le:mmeni con-
cours bienveillant (ui fut itn- -
variablement pret6 m1n
Spredecesseur. En meme temps
je crois qu'il i'est pas neces-
saire que je donned a Votre Ex-
cellence 1'assurance que mon
but constant sera:de uc ntri-
buer partout ou ce sera poss.i-
ble au maintien des liens do
sincere amitio qti out uni nos
deux pays. Tandis que mon
pays tout entier ceilbre cette
annee le 200e anniversaire de
la naissance de Washington,
.(q'a et' une source de grande
satisfaction pour le people
des Etats-Unis de remnmo-
rer le concourl materiel mf-
me donned par le people d'Hai-
ti a la cause de la liberty a-
m6ricaine. Non. seulement
,plusieurs centaines "de fili
d'IHiti offrivenit volntaire.-
ment leurs services et se joio
gnirent a 1'Amiral franqais
Comte d('Estaing participant
,plus tard au Combat de Sa-
vannuih, mais beaueoup d'eux
qui firent le supreme sacrifi-
ce, dorment maintenant fdu


i(e i iddl ttldu oien Rule.
L.es inoubliables souvenirs
historiques que vous avez si
,6clicatement vcques iront
droii au emur des Haitiens,
don't c'est I'une des plus leg'i-
times fierthe de penser parfois
Sl]a contribution effective que'
leurns ancetres apporterent aL
la cause de la liberty et de
.1'ndependance de votre grand


au-Prince qui, par ses commo-
dites et I' grandre quantite6 de
tennes de m1archancIises qiuil
regoit eomp}rathIve:,rinnt a-x
nutres ports, pavv it n\ frItt,
beoaucup moi- ev( ;e ge) ls

(1'oir duit en Te puge)


n avs. et utiles qu'e!i -eut assure
r.[ne fois done r6tablies les Les vceux sinceres dvr1 Presi-
relations normales qui doi- dent Hoover pour Ia prospe-
vent exister entire les deux rite de Ia Republiyine que
jpus vicililes R6publiques de vou.i avez blen vzoln me t rans
. mettre. le haut cs'rit do- on-
n6e; P'une et I'autre du mmem .iliation don't tuInoign-1Pzt,
profound besoin human de li- mins aue(n doutc., vs .-olen1-
berte et de justice, rien ne se.- neles et amicales Ide-tr:
ra plus aise que de consolider ims,i ( te mIim que ( v trV (ct-
de plus en plus, dans le cadre aubro si !ustemen-t appr'ei>-
,de ets drioits respectifs, et 'pour sa l-droiture et sa franchl-
dans une reelle atmosphere de 4se, tout cola, joint aux dispn-
k, yaute, de confianceet de mu- sitions absolument confiantes
tuelle bonne volonte, les cor- que je viens d'avoir i'honmneur
diales relations que, fort heu- de vous marquer, demeure un
reusement, n'ont jamais pu stir garant de notre volont6 r&
alttrer des malentendus ou ciproque de maintenir et de
I quelques difficulties du. pas- i fortified la cor-di!: ..lnt;:' n( in
s-. ( dispensable A l',xt'.\ (," :npro.
C'est cette poli.tique de sin- hension et a ia solution 0 '
ce-e.amitie, inspir6ee d'ail- tique des problems (cn.mons
leurs, par le sentiment de noR poses devant nos deux C(.-
plus evidents int6rets, que vernements.
vous trouverez le Gouverne- C'est dans ce ferme (sptHr'
ment haitien toujours pr6t a que je suis" partieulibremnent
.pratiquer vlsa-.yis du Gouver heureux de vous souhaiter la
.nenent des Etats-Unig d'A- bienvenue, et de vous d(mnm-
nmerique.. der do transmetti C nu P'r(siz-
| C'est elle, cette -olitique (lent Hoover, en veiour de
destinee A etre feconde, qui va sien., les vuxN s.ince. q(iI Vi
desormais solliciter, je me formee pour son s .bniet. fr Per.
plais a-1'espePre, nos plus har- sonnel et pour la prospJ {t
monmeux efforts, dians la pers- :de la G n(Ite Nation dles l't_-
peetive des resultats conerets IJUni


i} .. '""*'[





/

A
i'







tt
-F
,.






o
.A
;KE



U 1-'-



4 t..


an!


nil


Sttv


di:
(-nt

d-
(F 'L
.>;l i ;-






:I-






(i-,
ins
ef,-
an.p

Sn '-,
i si
t lI...
4. i't.

r






,t anU -
'-* cl, L
loi)
ll (,(


&vrk t -




lk .-?... .. ....... r '. .

. ........ ... .... .... .. .. ::.. ,.:...-
...... .... .. .. .. .. .. .... ..
... i ... ... ..... .. .. i.. :i- i:t^k *r ftf^ n : :ia1,^ ^ ^ 1^ -^ /


4ai m..tr., quw vallie dohczmas re... I.n tr& .. ... dale .
reaoublie, a f.. paris'impser chro.iqUe. d.origiu. bt4I..philis .
r ...... ...................... ...... .......................... ...


onie des grandest rtgons 4co- MODE Y D6partmen&t d Marc Cr tent son lfe t labors En Vente ^hez


:. possibilitylit6, pour plusiers rea des dan la partie..nalade Stock UDV-kJem.:archa.di.'i:.-ot.....po. e-t :::: e Ph:::a .ace.
petite pays de vivre :a: :aise -COMPRAL w idafit6# divenes p Oste^rs Rae c4
: ... .. .. .. .... '. ;... ...... ..... ...................... .. .... .. .. ........ .i .........AA



a. u a....utres pays. .i nou at .. e.......e .... Ait& m U.tos .. ..........
e .. e g g ,ette d o ,r,.e.......,t, ; *.., .:: .- ... .... .... .





.-- .---.?- .- --.-..--... ... ... ... ... .. ....-.... .... ... .... ... .... .. ... ... ... .... ... ..... ... .. .. .......... ... ........-...... .... ... ..... ...... .....-. -. ........ ..... ... ...... .. .. .. .... .^ ^ f t -.A V : -

int.resse parti..li.e..ient sinvrenante dans Jes dtats
'est .es d ..'Haiti a regard douloureux.dt epe, et .Panama ka



de cette question &onomique. se d stigue particu e. ... :: .. ............ ... ............
..Tout d'abo cette do.tr .ine pa 4 constant sn a.. ........ ... ......




est basbe sur 'explriece des tion et.. ..uite. In. .....
Sil t mi ari Tous lea etats doulou .. t Prt-au Pr
: : : .: p o/ i b i~i t ::pf ur : s ....tJ e fs ..- ....s .Q "-. a l m .-. .. ... .. .. ..i......... ...... .... ................ ............--.- ... ...:...:.:....:..::::. ..... .. .. .... ......:....... ..- -u- .-. .




p ..... ..... ........ .... ... ... ...... .......... .... ........ .. ... .. ... .................. ... ... f. v d





o -deA continentsancieu-t te- quo maux dt.. t1 ..R..D..E.. .. ....lNobr '
cell des Etats ni M s ... .................. .. .......... dents tr bles .... .....
talent essentiellement lItE-. truels, nevralgies, sc:iatwiA e d77 sacs de corvesp
tats d'Euope, qui serv.aent:. m.graie, agitation ett:i n x me .. .. ....-.-t.::::: ::partra: e m.m; j
e regle par leur civilization nie,- des A des douleurs. ait UdWWend ducr tCf 4/14 D $ (i8Z$ fktnd $ p ; cement pour Gr isto
Ut e s t: b a S i s u r: R ee x p r i te d s ---t.o.-.- ---:-- r:...a f--: i -- n .-.-* ---*- .-.-.......... ...U: ..: ?.- .... U. -.... ;. .. .................... .-:-:-.-.. -..- .. ....







et ie1< techno nte, pos an: -fu Cf!OLEFLA VINE it code s t cj do 9. ) otl 4os, Zone, ywenant Itt
pins haut degr6, par Teiur or-. La chodftiavine, tnt nidiquec Ke it Kapore id 4311B oz (JOo U it 0.11-cts / : U. W
ganisation, pur lour popula- cmme cholagogue et antisep- [Mt :Bvapore of do 9q8 oz 6t40 Detail 0.07 clt, Agent G
tion dense et enfin par leur si tique de: voje: bilaire, e e i :::peie vous que Ies Uit .onderw&. Lvapoie et en Powu
tuation plus ou momns conti- attdnue Ion doules Suppt t tsen est Le medur, u ^t lusrce tn -
nertale- Ilva sans dire qu'un me le- coliques et stimue P i t recomrnad :pr MEI}E1NS t gs Fun 0
pays neuf insulaire et essen. vacation bihairao Ell r:gu- 8 Uhes eb t mm Malagdes: at em:eyc advantage Gonservez voflo
tiellement agricole, comme larise Ie fonctionnement fd u;-j.paur le..----.:h -? -t zt't ren barrhre epos6
p. S do".. .t, .. ....:.)Ulti.....fo.. :-.e.. .................. ...... .-..-..... t ux i t m r is














idont I t beins sont P .ARMACIE BU ..E:
:uits, na pas encore atteint ce T nixu put I CA HBOLIM
d6veloppement, qui pousse les A-: A .: : N : E. so us
\. :\~. ,* .. -.q u', .o* -*.a*-. --; *O*.- --. ....... ..:. -..: .. ,, ...... .. ... ... .. ., ............ .. .. .... ... . . ... .. ... .... .. ...... ...











e &.leir economic. our. Ha. MAISON f SCENCIO Et i Wines les bone PICERIPS t P ort au J -hots.. ajve
ti, 1'6porue da soumission Li B's jerna Priner one da? tonite: Ie4 vili :s do Ia Prov n a prepa ration ineol
Ceette IuoiQ QiomiuUe neo vien- a odeur
dra qulorsue Ip era .1704 Avenue Lamnarhneri -- ..
dra que lorsqute lepays:.ra ::. : Phlarmacie
su r I d d.velop- .(A. ....(mason Syri a ... .. ... .......... ..........
pement et d'orgariisation ecos- C tt h n 3 4 I Pas de vainesp9
nomique que ?es pays civilis6s Tlpnone 46 1 os merchandises
plusanciens. Car aussi en e- Creme h la Gace de lete qua- fraicheur hors pai
conomie politique, tous le lite, a toutes les heures. petite visite s'imp
faits sont une suite d. causes A partir d'une livre, prix du
t de consquencesre: : : t te gos.... .. .......... .
mes cause a ne.....t le La livaion po..r e ....o I I...........................................1727 R e du maga
memes consequenl.ces. -:: faith t dant des bites. speiales::: .- :.. .......
Quant h Haiti, son uctS OC t4permettaut uineltongue conner:.. Machine A eSrir e
d a c 1 t.e. 1 6nd: eW 6-'u :: ,. f. .. ....m.. .......:: .:. ... ... .... .......:-Ie -. ;. iJ ltl. ;tI ;

















conomiques les embaa h- ovation Machines t calcul
nanciers mis A part, ne sont La mason, sur command, Rubans, paper ea
pas ceux des autr.e pays. Pen- prepare aussi .a glace. ... ... .. ....Fait" vos achat
dant, que les Etats e(mtinet- tane praline, ainsi qu a Is! eu ideqet SoIaritr :ue
.....teaux avaent exagr An- ....Cassata Sc....iciiana .................. ..
seulement s prcurer tcuses :::::| cordonnei
besoins d la vie ournahi...-re, ;.:..REMERCIE.MENTS. .I HYPPOLITE JEl
.par ue production propre, Viveent touch .... :::-:: DONNE
ti .t....... ...DONNER.E M


mais encore pour exporter gnages de sympathie reus a .. .: MEL:......:-i- : ...:i ".1
: ..,. :, _.e .,a.. .. . ,. ....: : : : : : : : . .: .: .: .. : : .:, E.
dans les autres pays, :animes l'occasion de la mort de leur' d .: : .: : i . .No.
.-- T.s.:i 9, i .- .. -.1 ,. ?..- i .. s y : : i i i .. . i ... .. . ... .-.... .-... .. ..
de Ia m em e..Pon82C6 on c an -. reg.i.ettee ... .- .. .. .. ..... ...........
: : : ': : .. . . ". . ..-. .' i "
.. : :. _. .....; .. _. ., . I -ll tl / ['.5 1 .B I .. I P .. .-...C...... : ... ........ .-1. . ..


14



:i^ ^ -. '.. ...... ..
"'-*.... :. '."


ariit----

2 -:}* *. : : '










S .a






%, e :.
R. .' d..r.. .

... .. ..... ......














!eu :::i:












U DaY i:-:

; i A--'U
)NT A&W^


2L


que en n i u pro.uw ire es o.a A.O t .. enez ...... .... ... .EL IJES PA.
comeestibles le plus necessai- Vve Justin Godedfrcy, es ; .. ... .: ,. .... ..
res pour la: nouriture de. la Lyane et Lina GOdefroy. M.-y 1. .- a : ..exa .::S o. .. ......
population. Pourtant, la pro-. .e Dr. et Mine Pierre Ducar- Seule la mason Ve Joseph ... Sal., en presence et .a .. ..., 1,. I9d
duction en serait facile, tant mel Anglade, M. Jean Gode- n sse actuelle utr les tissuS ait beneficier a sa clientele
donn6 tous les advantages na- froy et tos les auttes parents prix de Baisse sur lesquels .t m:bas ses. derniers aehats- d es6 ve, s.. v de
turels, qu'offre le pays. C'est et allies parent les amiso I.: Etanger e
ainsi qu'on importe des arti- Port-au-Prince et de St. Marc iNou ]Je epetons pour la see nde fois que notre stock stric t.a bili aue 1ea1 etn de
clesdont les maateres premie- qui les ont assisted en cette don tement Ar stocratique est i re. au public hdes prix ab-. s de 61es de
.... d t l ':" m- ... .A ; .. ^.. : ..... ..... .... .. .. '" . . .. ..... : ..'. ....:...:.: .... ...... ..... ............... . ... ... ... ... .. J ti e tevJA tL-
res existent en Haii en quan-: loureuse. cireonstance :d a- .soument Democr.atiques ..:.:...:: Daetylographie aux ex
tit suffisante. Ailleurs la greer .. ...expression de leur sin- i........ A o... ff.iciels d Jillet 1i
.: surproduction attificielle, par ere gratitude. :. '::..: : :::fl :-iepeidechinesup:.::: ::..:::. .-esassortis :.. "e" 930, de d-"cembr
:-. : : PortauPrnce, 4Novembre repe Sam sup...... ... .......... .... et esmlledesss vari 1 e J
e page:. 1.... 9 .. ........roderies Anglaise. ..-......... .......-ou -.-ardine Sup- 1 2e ,
tit&. ;,i.:.:f.... o fn .I a...A)....:...:.:..: ..19 32 ...... ....: :-.:..... : : :: : ..B ro ei es.. A n g la ise .::.::...:..::.:... :d u .: 9 : -. :.... .
;...... ... ... .... '. Cri.pe de chine imprimn ".. Bas chiffon Sup.- Ap c a hr
Chapeaux fefitres Tricoline et soisette A dessirs Aprs chi hd tear
Papier blan Paier noir : .. .. Chandails sport pour dames .Voile flours., o nt?.
": : .* .. : : ..: : ..Costum es de B ain: .. D rills assortiS: :: :. :o: m er e: z u : .. d :i
: : : : : Crepe chiffon: afleurs Soisettes:assortis ::: :::ere de
.....KAWAS AVION ... Mesh imprimpiis,... Cotli~en perie assorts j..LIU T::: ed .
....... ................Cha:ea.-.. ........... ... ... ." .. etc. etc. etc. : :HA.UER done
S :.." :CI ARETTES PKAW AS .' ::: :. : : : .:: : : l : :- : : : :.. i : : .:. ":: -:
.. ..- .. . . . ." ." .. '" : ... -e..:---t i e mone-:.

d11Yve iJos eph Sm El Sale hPF eenst
La F .brique d IIe11eailp t .nmerca coplet
S.: : L a br et : : :.::. .:: : : :pen:.: .: :. :. :.: .:: : : :.: : : : : :-:: :: on scolair
,. ... .. . . ... .....-: .::... : : ::-: .:.. .. ,.. .: ::: : : : ::-"::: :::::: -" :" : *:: : :"": : : ': : : :" :": : : :" "" :. : :'.: a e 'I M 'o n :-s o'-x,.. .. ..


.. ..AS OajO S ete a vous plare sports, discipline tra

S. . : . : .. : '. : : : : '. :'. .. : : . : : : : ..... ... : : : : .
S" . .. : .. .. .: :.: : : : . .
'... ..... ........ "... ..CHEZ PAUL.
:.. . ...... .. ......... ..-.. . .I. e
e a.e.nt. ..... .......... .. ...................a e t te t
. .. . .. .. . TW J . :......."..,. ...





.. .... .. .. La.. d C a t .. ..... . . .. . . . . ...... . .
. .. -.. . . .. . . r . ... .. . _.. .. .. .. .. . .. . .. . .. .., . . .. .. .. .. : .. .. .. ..... .. . ... ...... .. ..... ......_


ps-:::--
Bai::::

fficiel:






'19
Stem














,:" *i ";; ;.*'
tanei














(- ,.... -... :
blis.....






... ...... .

..........i
-d4-




ai, *^',
r.e..
A: ..




.... ..... ......... .... ... .. ......
SA-.E... : .. ..... : .............. ..... ..... .. : : :

S .. .... :::v. --- -- .. ...i .... .. .. ......
: : '. .. .. .....'. ....... ....~- ......... .. .. ..... ... ........... .... .. ..... .... ... ... .... ... ... .. ... ... .. .. ........... ..... ........ .......... .........




.- .. 1 1 ... .. .. .. ... .. .-....- .... -b .. . .
.. .. .. .. .. .. ........... ...-. .. -. "."........... .. ... "... .....'-'......... '- '. ..... "........ .. .. .............. ...... .... ... .. .. .- ... .. ... "'"< '.'v"



pilt n A il oat.t vmpion.. rto pues d e ael m a taillneu
...cai.e.de. mest. ts.du.
.nd..ir.d.oct... dt o
...' i "" ".. . ... ..... ....': .. ... ........ ....... .o..... ..." ..... .....i..... ..:.....:............. ........ ...... ....... ....'....... .......:............. .. .. .... ... .. .
.-. ............... ...... ... .. ...... .....t..ri? ...i ...t- A ..4 I..... .. -.. .. ....... ..... ... ... ...... ..... .. .... ....... ....... ..T ... . .. -








1261 1 ... e....s... en v. e .de .. Conf en..ce....... u. bataills avee la p... .i E L .. ..,- Fra.nz V .P. .. eL s rdies i ui O say. .
.. .. .. .... ... .t .^* .< .^ ...... ....... ......... I ..... ... .. .. .. ... ... ...... ... ... .. .. .. ... .. . .. ....... ....... ....... ... .. .... .. I .. . .. Pa . .
......... .. ... ............ ....... ......... ........ .. ....... .... ..-...................i..... ....... .. .... ...i.. ..................









.p.'dent d d.l6...g. actionn nis le- etou ..a. talon &or...rent. ont pstiteeti nmentmloe s ed oi r mau'is pcl raie .
N ad.elar6qe I. Ja:: et pr:s:ablenent ua certain proabhle e conev e a- ress..urcemati.l...et mc... .. ..si q pcfr





81 v pas Ligue de ensemble drs de por hrigera dbeuucoup Ia dure raI es upy p xtnprofiter pour sy enu Iir'.
ns svSC Iinntetton d tbe rnte.nat ot:; Ce: snt, no; do:a rdvolte ? communinsl I a accuse6 aucun dcieux n parvint.
battt8 quoi quo* ce::soW tamment, :e r&tablissement, NEW-YOR Z L inis amnremet Adolph Hitler sisu ardie t pr
iseuealenL pour expl lsituatien-iellen Ex- bt cliccmmerce, meenten surdnt quiIn 6migsionnera player des methodes do two- nienz n e proticliament
e Orient, parce qu'fl se to Ontre les gouvernements et pas, come on ia mionce, e pagandts libenales et a wires- r ta etc pIt blmI
pat absolument dans son lea banques prineipales: pour son postse .de: ouverneur :de I s6 an people aliemand un ap- l SvIf.TON.- Le P
ot. pCVCW hi deplacetonts do New York, sfil eait lu Pi i WASnt Hoover continue 1a
*wwYotk.- Tony Canpo- Por susceptible :ie cau P (lent es tats-Uois i ROME Dans staa dn dans efi regions N
yte!a conserve son titre tie graves fhtctuatjons. 011AG0 Le: Comitrnh Na i nouveau Forum quo ft con- pge d le
apion du nde d.e. poi. Parkis--On.annonce la. nwt tion publain a ...ne .ii r.u.soiI n i nd.. ..t I
. . . . . . . .... . ..l . ... . . . . ... . . . .. . . .. . .... . . . . . . . . . . . .
: -:^";? . . .. ...... ..... .. ...... ... t ..... ... ... ......... . .. ......... .......... .. . .. .... ...... .. :... .. .. .. .. .. n .. . : 2' Y* t < tlt i 'i '-
















please 1.en battant Billy P de Sahrnon:Re.inachJ e r -e JoEK P &hkm C lvin Co ji ig on narhre ont ... t.nii.. ... .. I Ot .l

hangchun.- On d meantt :Pari Hany :Getgu:ton drit: ujouni Thmdo:sa pour .masquer Ia nu. teine ...tendx I. di.c
me prs lesqel- u ft appeler Michael... ..Ncrth pt......... t.&.. .. d uvres d'ar itV
Sjt au rait 6t deco e...t un R anoff .et..o done por ..n P-ASCAGOULA ....Miisi: pi. ....... "M i4-. g'...
-,mplot tendant&Iassasinati tfls ithigitinie tn tsar Nie&Ias :Deux bamlits n^^ ma&ectrocut6 vend redi William
HnB y :Pufbys, chef duo non- iI, a a a-et0sus lfccus- out enlev6 e viceicsidant. 4 lusley d S.on fils Fred, C... :taine A Erwin Wa.............. ,
$ 4tat de Mandehouiine lton tvoiw vt tu6 t:iuirant nt du i tl
Denim-' ties millers e ments appartenant &u n phib to ville art n dircetteur d'&eo- Ie n "nm u Karltruhe, fUeU I'.
.............u
.:::te poursuivent leur' lanthrope anme~ieain4. :te:J : :i :::':: s::::: :nt: .:::: B e R N.bKae: rz: ilapidphis a dp,.
>7avagne de terrorisme. tan- Athenes- Samuel Isull, 15000 dhidtesh 1: I 'ONTREALa Th. incendie bouquet de chrv ^U h
Sque a police fait ton se. Ie magnat ame-rain en fail- LONDRES.- Vaincue par la a consum6 ne partie d as @di- de roses sur la tnmV,: di
rtrs pour que les tramwaya ite dunt I'extradition done police, Farm&e dos les voiture:s publiques :on- :lieu a tant de diffircult,: a e:: aI::laissFLondres s::nedi :m- I leo:::e: fe::.: a co.nmenc6 dans : ington.
... --S....: . .....~.. w ........... ,.-*": ..... : ~-* -: : ..... P .......... : --......... ,..r .. j.................... illu 111 i v*" te "S. .
4-4 2 . .-


irevnna ropre Comptable ,n ouvrant nf
6om''p:te 'd'e Chgie -a J' Binqkue Nationale. Is lO .... ... ...
.. ........ .R publique d tHa iti.
S:::..... ........... : : : ._ '. '_ ". ... ..... .. .:
7 :'f if Ti.ii. wM" i ... .. . "
.............. .: : : : : : :: . . :. .


IHAITIAN A o

Sreoman 4'uane Esnionne
LA CHEVRE AUX PIEDS DIOR
.....avee:: : Romuali Jonbe et Maria Jaco.iine .......
.. ... : : Entree -0,50 Balconl.co PRSN
Jeudi REPRSN
.....t. belle eomn die
.... .L CHASTE SUZANNE
...:i. avec Willy Fritsch et Liliane Harvey
: :: :: : : Entree 0,50 Baloen .oo :
........... . .. .. .... ..


....... Radio Electrola RCA V


SO CIE'f tHAITIENNE 1/A UTOMOBILESw, representant exeUiIif do Ia RCA-Vi
eVoir les nouveatx appareils RCA-Victor queie vient ddansactv ou cassi
r Coman. .



44Mprofite de cetto occasion pour aviser le public qidelle went .du eevir
......essorts pou. .. .. ..ono.. gr. .. ..es ...



Nouveaux disques eapagnolet, (Trio-Matamorros)
Nouveaux disques espagnols, (Trio.MatamorrP")
S ...-IBlue-eyed Jan (Jimmie Rogera).
U :V .ir. t ..vcit.. a pde R Adet0w wuie .. ... .s tnu .m.s








S:ociits aitienue :d'iitoi
rMa ibranc en l I, og


N _i___ : . o r : h or... .. :... . .. o r:.:g:
:.. ...... . . .. .... .


. . .. .. ... .... :.....

S . . .





on a
oytir
ai~.nt


aVec
it en
NMa i
Plu-
bhies-
ison-
ispa-
bru-
r6si-

agnh
,n-
Sithon
j t i.


, p l ...



Al-


MLLE. CLAIRE VIEUX
TURGEAU


Sctor
.

etcr or oive 1


ctor Co., invite e le


Public en general


Qie. dernie.- creating oe









nobles






reI i
les at .


Ia RCA


De retour de France, Mile.
Claire Vieux se fait le plai-
sir d'annoneer a son aimable


clientele qu'elle en a rappor-
te :
Les plus jolis tissus
Les plus joies Dentelles
Les plus jolies fantaisies
Les touted dernibros
nouveautkes parisitn-
nes.
En outre, elle a rouvert son
I rayon de confection :
Robes d'enfants
Layette
Lingerie pour Dames et
fillettes.
SLe tout du meilleur gofit,
tet a des prix defiant tote con-
,currence.
Avant d'aller ailleurs, une
visit s'impose A ce- petit coin
j des gr:nds magasins pari
t. $10en1 drof v()us .oISt.irez to: -
i ours satisfait.


*


COCA-COLA




.'" -.---------



*- TdElisitt
SRue Frou No. 214
omte Ponae No. 186 T614ph. 2823
QUOTIDILN FONDE EN 1809
VAR
SENRI CIAUVET & CHERAQUIT'
,Drehurb :
S. CHAuVsT A F. ,UVIGNAUD
Rt acteur .en Chef:
MARCEAU PSMINOR
'atIlmftrateur :T
ERNEST BONHOMME-
paontw dans lea principles
Villes d'Haiti
. BISSAINTHE (Cap Histiel)
'rancoi F riRIMER 4Port- Ptaix)
i.:uphro.tita DAUPHIN (Gonaleivs)
n. DESCASTgO (Cayes)
jean RGUZIET (Jrtnme
S. OLIVIER (Jacmel)
I. M. SAlUi (StL Marc)
tiAphavl JASMIN (Pekut-Gorve)
fREPIRESINTANT FN EUROPE:
MARCEAU DUPONT
149 Rue Moutnmartre, Pads.
,t'jPRLBeNTAN'f EN AMERIQUE
Ageits ide publkiitit

NIWBELL AND MtfET
40 East 24 Street 40
Now.York.
\b>nft1 1 DOLLAR ptar moAi.
S.,..id Haiti sA traitp do
grA A gr6.
rvmmunieations doivent 4tr.
,ux DirtcEtours du cNouvellls.

et. G, CHAUVET, Imprimntr,
t w m t s..\ .* v w.a n : *
DANS LES SPORTS


Quelqwues notes ur les
courses de dimanche.
Preminire course.

En faisant des commenitai-
res sur les chevaux qui vont'
participer aux diverse cour-
ses projet&es pour: le 13 No-
vembre, etc., nous n'essayons
pas de designer les chevaux-
gagnants a& aucune course. Ce-
pendant, nous essayerons, brig
vement, de faire une compa-
raison centre les divers che-{
vaux qui vont courir dans la
meme course. Cette comparai
son est basee sur les records
passes de chevaux.
. Nous esperons que ces pein-
tures braves peuvent etre de -


quelque aide aux lecteurs
s 'I reont jouer et la-


V~vry^


Les Coulimse du Monde
des Courses

(Voir le No. de vendredi)
Je viens de faire incidem-
meinIt allusion a l'antagonisme
latent qui existe entree les at-
prentis-lads et les lads offi-
ciels les anciens, ceux qui
ont deji fait leurs classes et,
si j'o.e dire, gragn' leurs 6-
perons-. Cot antagonisme est
inaniIeste, et i1 suffitL d'assis-
ter ia la promenade, en fort,
d'un powur sen rendre compete de
tvisu et audilu, aux railleries
Lvt: iHc. es Ial i IonniUItes t"i-
thIt.es qui aceueillent, chez
ICs grand, ]es inevitable nma-
Jairesse, des petits. Et si
Iuttoritte dlu premier. garcon
-" titorite qui ^':",*,,- (.-
.... p t *V, O ( J'y
C!IIOlumT onts ['(:rt pp ct(ia
hles, nfasBr e-t-on. taiw
mains grande, i y aurait, J-.'-
magine; encore du -S--so t.....-
vent, a 'c-ntour des box, en
depit de la consigne impera-
tive d'etre humain donnee par
les entraieurIs souCIeux de
leurs int6rets, et que les ap-
prentis s'efforcent de leur
mieux a fire respecter en
vertu du proverbe don't ils sem
blent bien s'etre sagement pe-
netrer, qui veut qu'on ne soit
jamais si bien servi et defen-
dirue par.-soi-meme.
". Antagonisme endemique, ou
plutot, hcstilite sourmoise
bien natiiulle, au demeurant,
.chez les grands ,:6tant don-
n6 la pauvre nature de :'hom-
me.
ugez-en.
Dans les premieres annees
de la reconstitution des 6cu-
ries de courses, a: la paix (si
Pon peut dire!) les central.
neurs, pousses par Fetat des
choses, dfirent, ccmme de jus-
te, parer au plus presse, et
n'embaucher que --des adultes
deja rompus an chatouilleux
maniement du cheval de selle.


I


ni L E S" .


Insf"ruis'ns-nous un peu ,


LII;JrP; IL-7:i:


. r ^. f-. ... .... ^'1 ".' 7^^ 7 ; .. .... ^*d ^-.-- ^ jj---1 nII_||.
. K ^ ., ,- ,: ,. $. :** *'%' -- -f r SH


unle ies plut belles .4-
toiles de einma, em-
lmoi 1 ja von de toio
iette ILux blanc et
caleanrt, depuls desg,
annees. E'!e dica.re;
al cfnserve ma peat
s mcrveleement
donce,


(NOTES SUR LE VIF)


. cile, au long licenciemenL des
I deux regiments dIe eavaiere
S16gere,
t ce fut !'Age d'or pour mos
sieurs les lads...
D'autant que la demand
d'appreritissage n'abondait
. guere les parents n'ayant
: point encore leur attention
suffisamment attire vers ce
Facile (trop facileO debouche
offer a leur mechante grai-
Sne de bois de lit.
Mais t. pen, la jeune et co-
nomique main-d'ceuvre s'of-
frit, s'affirma d'annee n an-
nee plus aboudanit. p u. en-
thousiaste -.. hl s: .... ton-
110fal (6 181 I Y M IN LL I I,1.
tes, surtout aveN l( ,xten.i.
eidnrmc |ute p^rirent himin.l lel
i."...u ses en provifnce, et. i .nn-
lenient, la situation .se retou'-
"a, L..e1^ inTr ineurs, ( abon.1
htE'-Laits, eux autsi. ghabi-
toerent de .pisel en plus,.po
requiree leurs fras:generaux
.1( .s .. .. -seei tS (fin-
dice du pr'ix des fourrages,
par exemp.le, passatfl de deu.
a dix en, quelques anne*s), i:
Sengager des gaming a peince
h ,r' :s u -
hers as bra.ies, evidemment,
gross coImme deux fois rien,
imais passionnas de bonne vo-
lont6, et qui n r i A-.iaient pas.
moins, de- manic -en some
satifaisante, les deux tiers
exactement de la besogne d'un,
homme (puisqu'ils so*gInaen
deux chevaux contre trois ge-
n-ralement impoes au lad of-
fiiel), pour un salaire infin-
Sment mcindre.,
Ete-omme ie dressage de ee_
jieunes apprentis, qu-1 ne conI-
Porte, an surplus, aueune dif-
iJeuIte particueIiere, incombaii
entierement au premier gar-
Scon, I netat, n est-ee pas?
que de choisir bien ce der-
mner, de 1'appointer honora-
blement ......et Ia pitce stat
jouee!
Bref, pr6sentement, non
seu element totes les curries'
cormptent an appreciable con-
r ..


b




1cLEArL1%A e nIeux AJ.V4AIm, JLe4 VV ttingrent d1apprentis-lads, mais
cer leurs en'eux. Ronne chanw. eqi 'ilerlu u
.rcerleursenjeux. B csn1 il en eat certaines, plus harl
e .. ,dies, qu i esemblent vouloir se
Le cheval Grey Coat. Dera- specialiser de peus en plus
pa en 3 huitieres de mille en d le d de P A n'
mille et 2 mille en steepleeha Jeff Jacque, et Grey Coat,- idans e dresJsage de Piapren-
se. Gagna le steeplechase et tou& plus- experiments que en uant au minimum
se. .a n le ktz I e con-tingent de lads officeell g
terrain plat, sur piste de 1 ui, Ces courses talent except n clipenable ou server d'a
Mate venant 3eme. Dans les tionnellement rapides, et Pea-
courses en terrain plat, son nts a an doute apprise beau- aure, si j' c se dire,
meilleur rendement 6tait 3- coup d'eux. Depuis sa dernie- -- ... ,-;-
eme. apres Rubberwt et Dan. re course il s'est d6veloppe et (A suivre.)
Vinrent ensuite dans l'ordre a gagn6e d'une fagon remar-
designe: Jeff, Jaque et Pea- quable.
nut. .Grey: Coat .est en trEs :ex- Jacque. A couru six fois,- --.----........... :......
cellente former. don't quetre fois I mille ou, _
Le cheval Dan. Ce cheval moins. Dans une course d'un .
appartient maintenant Ma- L mille a gagne sur Sextet et. ton avew e fins couriers. A
dame Nelson. A pris part a Peanuts dans le bel espacei t battu-deux fois par Dan
neuf courses en terrain plat, de 1 minute, 5, 2/5me de se- dans deux courses de 3 huitie-
dont 7 furnt des courses:de conde. Formidablement. A m e de mille de distance. Son
8 huitivmes de mille. A gagne ecouru avee des chevaux d'une record indique que le 1,:mille
une 1re plate. avee. Jacquo, classe plus rapide que ceux peut etre.sa meilleure 'distan-
Grey m 4t. at Peams parti- qui iartcipent a cette cour- ce.
eip: _. a s cUrse;. et. une se; ;mais son record semble in- Pal. Ce pony qui appartient
%me place contre Rubrsett, diouer qu'il a dt avoir etd un M. Berggtrom est un tard
Gty coft,:Jeff.:JacqueA etPea petit peu au dessus de sa tail- venu aPort-au-Prince, tant
nuts venant aprs. .C'est un le. C'est toujours uin cheval i jporte des (Gonaives, tout
"finursieret un dangereux craindre, juste avant les derniregcour-.
competiteur.... Sextet. A couru huit fois. A j se de juillet Inexp'rimen-.
Le cheal .Mate. A partici- fini second dans une course de I te tel 1 qu'il etait, il tenait la
6 a neuf courses. ,Une fois 3.. hultitme de mille et ou t 7 tte sur le terrain dans une1
-: .- "-: "" ..ehvauxy...prlrent part. A -coursede
premier, quatre fois- 3ne et ehevaux y prirent part Au. e % en line droite,
un steeplechase. A battu un de ces chevaux1nefigu malheureusement il dut don-
NW, Prince Rand, Stampede ,'dans cette courseic A fiij net passage a des ponies plig
dans une eours" de 3huitimes S3eme dans une curse de un I experimentes au dernier tour-
Aans n e ... .. Meg. ..
de mille. Dans ses de-x der-. demi mille et. une vitesse de nant Cutde-SC avait gagne
itres horses a 4ete .align minute, 051/5eme de secon-.. ce.te .course avee Tambourine
: centre des concurrents tels :de contre deR concurrents tels en ..cond,- Maintenant il est
"-. e Cod ,.Two BiWs, White, que Tambourine, C#M-devSae, mieux entrain4.
-' k," tous rapids come 16- ,t Jaeone et Dan, gagnant les Au revoiret A bientt d'au1
::...:::: -clair- -:.. deux derniers. Sa derniere tres informations. ': :
vk M-i. he.l Peanuts. Cet ex. course a eta une de ses meil.- Nous esperons que les ama-"
S. eellent eheval de polo a ecu-. leures performances, teurs de Portau-Prince tien-
ru dans quatre courses don't .-Jff. A court .inq i ot et.a .dront cmpte-de nos. efforts t
'..'~~~dn ..... an '. d .e i t "'
quelques unes out yvu fiturer 0t0 pte 2eme dcans une cour.. d"nerebon ie-vobOi' de eir
des nom. tels- qu-::: Sextet, se de 5 % mille en compOti- tre utile.


NOUVEAUTES! :
Ces soieries d'une splendid fraicheur......
Ces Bas de scie ('ulane durability Incomparable
Ces Casimir et laina es d une fabrication soignlee
.. .. . ..

Ces toiles de fil et toiles a drap d'une solidite, hors pair
Cette peau d'Ange peune exquis fralcheur ;
('G3 crepe de chine imprimel eit uncs i:iS


Sles'.Italiens-, Allemands:
Ce8 mines mtouchoirs brdxf danis des boites de .uxe;.
Cet ottomanec! descie tei hbile si bdln, et main tdts air
tiles de goi et? U x fu
No so b'ouvelt quW:,- Bazai. ( FRERES, 1727, Rue du Ma -in d le'2Etat, e
On n'aura que 1'embarras du choix pour le bal du 6,lvt
bre a Bellevue.
: ... -e' st certa m .l ...................
se ,. i e s, A... .. i ...:
i: Cs mgnon mocho~rs ro~ : dansdesboits, e Lxe!:-.:lmy
Cet ~ 4 o ndsm(U ~ailes ee AItL~ t .: !i:@


i ere. r me


" ..! ...."...: .. :-yz". : :::i : 7 _.. -1: : ": -: ": : ::.
....' P..
s 0



La inll eire


V'.it***


..
ar s quil


,.,
14
|ien irriesi.il

t.e.(isdplu a urdrtet e Hollywood fo
.' :... .. .. ... .. .. .
,Awam.r :hwme w .cut ^aiMr. r~t rait[: d'unc.peau dvthcao
. '. .. .....l nlf e n t, l -;t r .; ......' ..: .-.. .....:.*: ;. ;. l '; : :- .|'.^.!. .i ..: .: .

prouv pair 1.t popuhiarit: decel Olment .d1e succhce. En outre,
11s snt d'ace>rd pour d re | fune peau dIlieate et douce au
toucher et si importanie q ..iaucv jeune fl.le ne peut de-
S mse .o s s celtp, e p ; c
V05 des e5r imitMrtat' : aetrices dIe Holilywod emploiet
!e seavn Iux. Pendant des aanfes, dieesse sont adonne
I'usage de sa mnousse careVtue et luxuriante a .oe n effect
aisouplisant sur n'importe q;uel type de peau. Le savon de
toilette Lux.., si parfaitement blanc, si dlicatement sun-
ve... est (Officl dans tous le; studios du cinema.
Veus puv-ez conserver a atre peau une douceur aussi at-
trayane que ee-ile que se pr-iurent, les etoiles du Film en
c.mployant leur savon favorL


i ? / t' ': ^ np :^' 1 i '1I/i
S ALV DE TOR' JETT, L U
HIT' I PAR U 1. .'


.1.1R ET LAURi N 1 : N
Angle des Rues Roux etdA
.. .. .. ... .

SCentre.....: ....


Cetr ....e-n
Dis;tributeurs. :

dV aa St : --_
-:' '- '' ., "-* .,, _, .,,..- _-n' -.r


tie de


'haOr le


;i a I


l1it




--------------- --


- ~. -~,.a~~rtU" 'lftfla~hwmt -~.41/ ~ t 74493


nIALotiu.p tons lea mot
;#udfrantiT dootutn
eaiti 'net pas encG-:
jjise h cette nucessit.e
M ltraire, L'acjtivit6 6co-
llquie n'y Pa encore at-
,n haut degree de deve-
S.n Cest se.lemnent
i ie mninime du scl cul-
J.qui est travaillee, et
arie di pays est pres-
gl^e. De tela sorte que
'd'ordre pou Haiti est
celui cautres pays:
Msil agricole le plus in-
...os le .. et.cration: des
eries n6eeBaires.
,W( movement economique,
fait des petits Etats de
gndes regions douanieres,
Ltpas un danger pour Vex-
ation haitienne. I1 serait
ptt ere necessalre d'expor-
r dutrCs denrees, jusqu'en
craraent n6gligees et de .
her des debouches nou-
Senl lieu et place des an-
s qui ont tendance a se
tr. I1 demeure entendu
is 1 trouvera d'autant
Sacilement, qu'on aura
njeliori la quality des den-
l: exports et standardise
!.i. types avec soin. II en
rsrt alors, qu'Haiti peut
ncore se d6velopper seule
s sin uieter de la theone
s gran es regions economi-
Or quand viendra le mo-
at ou la production aura
arpsse la capacity de la con-
*wftion haitienne, ii y au- t
fbilit6 pour une reu-


SCOLOMuXAN
STEAM4hKI COt VANYw
INC.
(C ines Colo:Sienne,
Telephone No. 2323,
Le vapeur BOLIVAR Voy.
106 partira de New-York Ie 9
novembre co)rant, direete-
ment pour Pot-au-Prince on
il est attend le 15 novembre
1932. II repartira le meme
jour pour Puerto Colombie,
Cartagene, Cristobal, Kings-
ton et New York.
Le manifeste de ce navire
regu par avion est i l]a dispo-
sition des clients en nos bu-
reaux sis ang.e des rues du
Quai et Thomas Madiou (vis
a vis de la Douane).
Le vapeur < Voy.
110 venant de New York et des
ports du Nord est attend ici,
samedi le 19 novembre, en rou-
te le zmme jour pJ Ir .I reports
du Sud,
Le rapeur BOGOTA AVov,
109 partira de New York le i
novembre, directement po)ur(
"Port-au-Prince oft il est atten-
du le 22 novembre, 1932, 11 re-
partira le melme jour pour
Puerto Colombie, Cartagene'
Cristobal, Kingston et New-
York.


Win, E. BLEO,
Agent

nion douaniere avec-la repu-
blique sceur St. Domingue, et
une reunion antillaise appelee
a elargir encore ce cadre trop
etroit pour une croissance fu-
ture de leconomie d'Haiti.
Robert GOLDSCHMID.


I

$


Protfeqez-vouis !!!


L'Assiiura ne-n eiidie

est iiecetssuire ave(r l


Home Insurance o

Lug. Le Ilosse & Co





Avis au Commerce

La Panama Railroad Steam hip I ine a I'avantrge d'anr cer
tes deparrs suiv vn s 'I e Ns :wYork piur It 'ririce, fla i
direetemehn ciaque Murdi. Thus 'eles ste ow nt pwur 'u de
chambrp frigortiique :
De PAUKT DE' NEw'-OII Y()K A RH I' AGI A 'ORA t IJ-PRIN1t;


S'S.
S's.
KS.
-, ~1
S-Si
s-s.
8,8.
83.
s-Sq
stse
Ni. 5~


(:ristobal le 13 epteiml,,e I:,:.:
Buenavenru'a le 2) Sept;.tenibte
Ancon le 27 Septembre
(Guayaquil le 4 O(cobre
Cristobal le II Octohre
Buenaventr tra~e 18 Oetubre
Ancon 'e 25 Octobro
Guayaquil leleer Nove nbre
Grist 'bal le 9 Novetrnre
Buenaven ura le 1t7 Noverni:re
Ancon le22 Notmrnhrc
Guaycquil le 2, Lovirnbre


Ie 16
le 2"
le 2
le 10
le 16
te 24
le 30
)e 7
Ie 14
le 21
le 27
le 5


Septernbre
Septembre
octobre
Octoore
()etobre
Octobre
oletobre
Novemrbrei
Noveribre
Novembre
Novembre
Decembre


Le faith est incontestable


est la quin:essence:: des M:. mei.eu-

res vari ets e cannes:d'n vaste
,,, .. .. .
territo ire r eissssant les meileurs terroirs
C'est ce qi ait son arome.
ljuuteL t arez


SUsine a Glace de

, Port-au-Prince

Fabrication de glace de meil-
leure quality.
Livraison rapide effeetude
quotidiennement par nGos ca-
mions points en blanc dans
toutes les directions de Port-
I au-Prince et de Ption.Vitle.
; GLACIERS
SNous avons toujours en
'main les derniers modules de
glacieres en acier a partir de
Or 25.00 et au-dessus, venda-
bles avec facilities de paie-
ments.

et les plus economiques>.
UCrme Glacee
(Snperlativet)
Tin proruit nouveCa, (U i ne
1e cde en rien mux mteilleure-
1marlques ess pays; d'l'II'oPl't
ou d'.Am6rm(ue, est offert au
public Hlaitlen par I'iJsine ?a
Glace de Port-au-Princ' n oc -
tez cette (1 iie' us c1,riSn,(, et
I vous se.,r(z convaineius.
SFaites mune :agreablh surp i-
se a vote families on appor-
tant de la W.rerme Glacee Su-
perlative* pour le dessert,--
tous en raffollent.
ENTREPOT
FRIGORIFlQtWE
Nos chambres froides ont
St recemment mises : point
i et peUivent yrecevoir n'impor'te
quelle .ruantite de vian(de d(
poisons, de 16gumes,de fruits,
etc.
Le-Public est cordialement
invite a visiter notre usine et
a inspector nos modules de
I glacieres et de sorbetieres
dans notre salle de vente.
Consommer de ]a glace, c'est
fire de l'6conomie.

UNE BELLE MASON A
VENDRE
Une splendid Villa, La-
tue, ayant grande court et tout
le ornfo.t, csst mise en velt.
S'adresser uu bureau du
Journal.


..- li .............;w w y-g z.. ..~*..c u..,


Soprietaires


d Automobiles
Voule vous economiser de la gasoline et avoir votre voi-
to parfait Rtat ?
*tAsez voga 517 rue Pavee, Telephone 2151 et 2846 chez
A. Barreyre, Ingenieur- ecaicien.
int o d'exp4rience dans la reparation d'Automobile tant en
l tu'au Canada at aux Etats Unis; ancien cheA metteur
let de la Section 1183 de I'Artn6e francaise.
nation et reparation de Radio, Deleco g&n6rateur, car
Ar Sir, Capote, arme de chasse. Peinture an Dueo-Travail
U L Prix nodd4rs.


Acheteurs
Voulez voua economniser votre argent?
gdressez vous 519 rie Pavye fP6ephone 3394 chez
L G. Barreyre ,
no vendra a desprix defiant toute concurrence. Padi
Alparateur d'onde court, Disque Polydor,AAceumulateur
0. Lite, Filtre d'Huile Par. olator, Tous les aceesgoires
bile, Resort, Poenmatique, Toile de capote) Tuyau
.a e......ete ...


VAPEURIS
LUNA
VAN RENSSELAER
AMOR
ASTREA


depart


MEDEA
FLORA


4
25


D
28 ot
4 NbW
11 Nb
18 :nbi

de.


Xt. ,.


part de New-York
ATES
AYE ARRIVEBA PORT-AU-PRINCE
SobreNbre
e 9 Nbre
re 17 Nbre
re 24 nbre

New York pour tous les ports ihaiens
1


Novemore
Novembre


ORANGE NASSAU 16 Novembre
STUYVESANT 7 Decembre
COTTICA 28 nDcembre


DE HAMBOURG
TITUS li
ORION 29 o0c
:UN VAPEUR 12 no


5 oct
Lobre
)vemb


obre
ire


oun.rs


Tous les quinze j


Depart pear New-York


I)part de l'Enrope
D'AMSTERDAM,
19 obre
2 novembre
16 novembre

O6part pour I'Europ
lapeou pour I'Europe.
T6tephonez au No


I


4 1 f -, 4


Y
$

.t

42'


pp


fin 4* .a A-


- -V.


AR-RIVEE A PORT ALI PRINCE
11 Nbre
25 nbre
19 novembre



84F5
U. F.MADSEN
--- AGENT lrCAb
: _an n ..........


* w.'nwAf-1W-b,.W ttj~,,, ,~___f_31~.~I~ ~~


. . .. .


. -


FELSOL
NouveaI TNaitement spcifdqua

"vASTHM
SFELIAL w" "0"f g" ag' U6 I
K E SLt s ns danger minC- pour Its
FS L r &fe9Wt scargo* aes. ayanT par za comp p |
v ltbifi chi-igtqu& me attie 't-
lianie sur Ie cnar.
L e FELSOL prcvent l-? crie I
uft nELr jamais a .dem.,es
r l ux de.ete, 'las.tude cl fas'iue.
Rer s pr ieux, Ie FLSOL eat inrdiqu6 dans
ASTHME BRONCHIQUE et CARDIAQUE
EMPHYSME-ANCINE de POITRINE
DYSPNE -RHUME des FOINS
9, TOUX SPASMODIQUE
ko mmbrasn attustatlions 6fg(eoses du Carps uicale
TOTES PHARMACIES
l e rt r E, BtRETZ, Phi de ,iamm Fa
STRASBOURG (Fmro)
Entalt oret-.PrIaesr ft -W.SUCH & Ph F. S UaHt


S,. t>


-


- .


---- -- ---~~ ~~~~~~~- --------- -I -


. ... .....l ...M ......... ....... ..... ... .. ..... .. ..... .. .. ...... .L... .


AAE~. NOUVELLISTE~


I


M




-j .. ".. '.' .' ; -. -, OV'' A, :.. ':.


- ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ I 4j. .A't .#-Mf!!- L~'


ewt!.~m~n1naJi'T4Thit.2rAh#. %~i4nnmr~ ~ 4 & w'.~ -~


Snmouv6instsz


autres, Gonaives mnoi. .que
Cap et ainsi de suite. R
tat: Port-.au-Prince, dor&na-


vaitt va subir le frlt le plus &
lev6 qui existait en Haiti.
Si, avant de promulguer
toutes ces lois, on refl6ehis-
sait un peuW sur l6urs conse-
quences, que de choses n au-
rait-on pas evit6es?
En l'occurence cette lei sur
le fret a 6t4 fatale puisqu'el-
le nous vaut une augmenta-
tion du prix dui fret. Or le Gou
vernement cherchait le rfsul-


tat contraire,
ge qu'il n'ait
promulgation
meme use de
section.


C'est domma-
pas ajourne laa
de cette loi et
son droit d'ob-


LES ELECTIONS
ALLEMANDES
Hier out eu lieu en Allema-
gne les elections gMnrales
pour la reconstitution dui
Reichstag. Voici les r litats
requs par radio:
Hitleristes, 192 sieges: so-
vialistes, 121; communinstes,
100; Centre (Catholique), 88;
monarchistes, 51; divers, 28;
total 583.


Pour permettre


la compa-


vaison nous rappelons qu'aux
elections precedentes, les hit-
I6ristes avalent eu 230 sieges;
les socmialistes, 133; le com-
munistbs, 89; le Centre cathc-
lique, 92; les monarchistes,
1'0. et divers, 24. Total 608 sie-
ges.
LE RETOUR DU
PRESIDENT VINCENT DE
LA CITE DE
L'INDEPENDANCE
C'est samedi assez tard
dans la soiree que Son Excel-
lence est rentree des Gonai-
ves, bien qu'ayant laisse la
Cite de l'Ind6nendance I( ma-
tin vers dix heures. Le chef


de 'Etat


n 6t l'obiot. de,<


lPu 'it' -vinpathie.
long de la route.


tmo


M11'
ilt c


La Coi page d 'Ecarage le


. .


Aninonce


que


c lie nts p/uven t a heater un e ri ...


"enerai Eecri

htistallaifioi gr


NS Iie(10ez(( )I


pendail


In sI


le


S c iniii io ( iI
a.:.
4.

'i :*3

II_.


't 0
* 'bk a sItr 1/01 ( s 0 20


S


1) 1 I1


i i


a


e-.ode


tIa 0I'I( Cs


eI


te


a (;ai~rbe


a allez


p
N



14]


LA eLOERIE NA, i NAL E

416 RueBne Foi hone 3358,


La Lotetee atisnal, es0


-D-s*


ses


Une institution hautement humanitaire par la multiplicity d'oeuvres qu'elk
se propose d'aider.
Une chance de bien-etre offerte aux homes de toutes conditions de fortune.
Employes, .onctionnaires, ouvriers, artisans, salaries de tout ordre,
0. -t*al


gens de maisons domestiques sans grever leur budget.moveisant deux


gourdes, peuvent gagner G. deux mille
patrons de commerce, chefs d'industrie, parez aux msuffisances des
qui9 vous ibere du soui desta chances


ventes,


par ..'a at d i bdil


4


Mdeciws, Ingnieurs, Avncats, Senateurs,Grands Digaitaires de fEtat Repr6sentants de lntellet
tualit6, Journalstes, DONNE7 ITYFXEPIt DE VOTRE SOLIDARITY SOCIAL


Rentiers, capitalistes,. come en jouant, AUGMENTEZ VO rRE AVOIR
Vows tons qui habitez Haiti, rendez.lui service en achetant le: biet de la Lotere NatinBale


S .' .: ".!*
.* .<^ ^~
* 'i iiI^ :
. ; i ii.ls^ ^
V4:
I I. I
A iiiXiIIIx


Sd'a ...ti :...
..... z..:Z .:.:..


---------- -


ffes


I


',"'


[)I t


sycns~tble


4:)1


I e ti [as 9


Notiv, (. to


~at


e~ PC)1FI


"Ines f~


ii 1ins