<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01684
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 14, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01684

Full Text

: .. : -




AN "i





...l .- -"
a -^"^ .:: :. ....
" "'.: :: "


.'


r


'P


QUOTIrDIEJI PONOA HN a18


PAGES

Le phia Aoelen
4uitz ildin lt I
w aW t


M'=1iI~~lW A-IItIMJ4I." LAWIIIli ul _t ~ ---r~rIt ~ t4j


PORT-AU-PRINCE. HAITI


- -.. .--- "-.wwaw*MRa K Bits wT


1N
VtN:I)z t- O(TO.RRE 19132 No. 12869
-. ". .... ,.,- ....... '... .. .. .... ...._.. .


aiten O


.A .
"i-1 ."' [.'*


51-w


aelques jours, Da-
?be comme nous 'a-
S41fait remnarquer, non
t tout l, Gouverne-
lir aus|i toute lopi-
pueblique, car personnel
comprendre ce qui


i nt, il y a une chose
fant de sept ans pour-
rendre: c'est que
r organisat ion ac-
aurait du se faire seu-
a 1'arrivee de M. Mon-
Vit t diriger le Ser-
hnique d'Agricultu-
.,...Barker.-et M, Ga-
h-fait experience des
its de tous les ins-
Alors, quand arrivera
is, il faudra recom-
:Ies memes ennuis, oui
ter. Or ce nest
S.'interet national.
dons de preference
'de Monfils, et ensem-
iguant ncs effort en
suces d'une oeuvre
on tachera de faire
tedebien.

Spourra faire en effet,
chose de bien, qu'au-
les haitiens qui oent
I ne d'une Ecole d'A-
tre connue, soierit ca-
par pr6f6rence, avant
Si'erin ont pas.

%mwe pourra fire quelque
g"e bien qu'autant
Qi'vyoudra encourager.
4milles qui ne s'adressent
&.i'Etat, et qui payment de
propres poches, Fe'duca-
technique de leurs en-.
afin que ces derniers
Iesdiplomnes necessaires,
d.ire les titres et qua-
Ui leur permettent d'e-
ultisis par l'Etat. Autre-
eest dire aux Peres et
de famille: vous per-"
.otre temps et vote ar-
A donner une education '
S a vos enfants, puls-
Sn de compete, n'impcr-
Sans diplome, sans etu-
lable, a le pas sur eux,

on ne pourra faire
c. hose de bien qu'au-
tles jeunes haitiens
tvu 1Etat faire les
4 Ieurs etudes pendant
.., ensuite payer leur
m rettront h 'ide


1:W TENNIS
N.:-'"..?


ti apr s-midi au Pare
- (court du Tennis
mMencera le chamn.
our la coupe dete-
t&ane Cardozo.
Or Tour:
Ma thon-Gerard La-
W Max Auguste.Ju.
i Fritz Roy-Michel

a arees n'essaye-t.
Organizer un eham-
r-clubs.


qu'ils ont assez joui de l'Ktat.
,qu'ils ne doivent pas tout ac-
caparer et prendre I c ,t.-
teauM pour eux suls ; quIe ie.
autres haltiens ql ui ont p
eu e biberon protocolai e dc
I'Etat .elcn I'expression d'unH
SDpute, lf'Etat du coninenice-
ment a la fin, et qui coMnUne
eux ont des diplomes, no di..-
vent pas j tre Tmis d(1 ',:cote.
Sait-on qu'il y a iu-n dcizai-
. ne d'Haitien, Lt's inte'essan~t
Si tous les points de vte', nmon-
Sl'avouons, maisz qui ont cof-
Ste chacun plus de 8 () dol-
Ia.4.s itl'Etat. qui. tandis qu('i7
payait leur ecolage, leur ver-
'sait des mensualit6s; puis, le
Gouvernement les envovait
sur le compete de la Republi-
que faire leurs 6tudes a I'E-
tranger, tcut en continuant
a leur payer. Ces memes jeu-
nes gens ont la brillante si-
tuation qu'ils z stont arran-
ges a avoir ici, sans que I'E-
tat, comme cela s-e fai par-
tout ailleurs. ne reclame d'e?
tin sou, en remboursement de
ces 8.000 dollars, qu'a eco0t,6s
'. chacun.
Eh bien! ces jeunes haitiens
ainsi jprivilegues, ne doivent
pas etre plus favorites que le.s
autres haitiens don't ia seule
faute a 6te de ne pas s'acecro-
cher A PEtat po'r tout beur
nayer, et qui, avec I'argent de
leurs parents, et non celu;i dc
la Republique, nt fait leurt.
etudes et obtenu leurs diplio-
mes.


Si ce point ne doit pas etre
elucid6, quel est le sort de toun
nos jeunes compatiriotes q1ui
actuellement, en Belgiqne, on
dans d'autres centres t e'rn-
gers, 6tudient, travailient
pour obtenir leur dipl6noc-
d'Agronome? Vont-ils revenir
ici pour s'entendre dire par
tin etranger ,p( usshe par uni
autre haitien, qu'il n'y a qii'u-
ne fonetion d'Agent Agricole
a leur offrir, A raison cde 40
dollars par mois, alors (que
ceux pour lesquels I'Etat a
deja depense 8.000 dollars,
pretendent garder, et pour
eux seuls les gros salaires?
II n'y a pas d'argent. Soit!
qu'on'reduise tout le monde.
Pas de salaires de fathine La
certain diplomas, alcrs queo
d'autres diplomas ont la part
du licn par des augmenta-
tions continues.


L'ATLANTIDE

Nous avons regu le premier
'numero- de la revue mensuel-
le illustree et Bilingue (At-
lantide*. Elle a pour diree-
I teurs MM, Henry G. Sylvain
et Valentin Tejada, et pour
7 grant. responsible M. Ludo-
I vic J. Rosemond.
Nous le recommandons A
nos lecteurs et neus flicitons
ses fondateurs de lour belle
initiative.


rMonflUs.


forunat n* va o ecna.
p .i. .r .-s tc:iCf nts ge.n u.'
raux. I -


F'ETE DE ST. GERARD

TRIDUUM
PREPARATOIRRF


Le 13 Octobre a 6 heures du
soir: Chapelet-Sermon et S.a-
lut.
Le 14 Octobre a 5 heures I
du motin: Messe suivie d'une
instruction
%a 5Jheures 1 du soir: Cha-
pelet-Sermon et Salut.
Le 15 Octobre a -5 heures ,t-
du martin Messe suivie d'une
instruction.
Le 16 Octobre Messes basses
a partir de 5 heures \..
A-8 heures grand messe so-
lennelle avoc assistance dO.
Son Excellence le Nonce .A-
postolique
Le Aoir a 4 heu'ies V,. Pro-
cession et Salut,


I i

d1 "


nime.
n hue.



I n'i
Le C
char
du C
pos .6

aut (

na]ic:
trd i
. ton.,


~p~li


Laf'taLt, )Dr. Bastitn,

B. DL.lo'r ai, il n'y a
de (Capitaine, Le jour
match, le Manager desi-
iIun dIe. equipiers pcur
..',.de' le (U ipe.
i.'cingt I) 6sentera au
lain championnat trois
)es: Une de lere catego-
:s Juniors (2&me),les Mi-
s. (36me), qui seront re
riths par un seul D6Ie-
..,es couleurs du Club sont
urs les memes: bleu ciel
une (rayures verticales).
Y" a plus de sous-comite.
.o'fseCiI do D:'reetion est
'- do In march gen6rale
lub. Le Racing est com-
strictm .nt d'amateurs
rcoinait qu'une seule
'ite sp'rtive du pays
3 IT. ..e profession-
te 'st ab~-sintlement in-
t, .ous pine de radia-'


fi le! i li; i


Notroe (Pfrp.r. ,Le Mat: |>., .
a tNs judici- useent d u on.i
t'han2f e ot.'e o p It'1,
du. t iiiu'z I .i .
Io" L I'O ti.
U l u1I' : '1 T ; U'. "



('I I l' l .. >. |
0 I' '1
.I.. F. 1l



.'M e l- an 5 i1


.. an h;':e p .,t
!Vl't ;, L' I Ul'" iv S r 11 :'' e -
l i .'i: i. : / = n |. ',




115 ti 19$! oua
L2 c I, S' *.'. (s. ,RS1)-1: ] ( .'




\i c i I a t Ei '"t t 'lI .m e u "'






af tte 1 us par: l1 se mo : >
..d ^:: '.. 't\'. : .w .i ?I i." *it,.3 .. P ,















o -c
n; e :t!lu. U.tpi i' K t' ve.h. i ne' A.,





ts e ts e o u s oi. .\''.i-' t.' .

PANAMA1 i t 2'H


IK('I PI'.ATiN


o _i 1 t d( u.l-, .
rin, eteI. re cIver, Mme 0. ,

SC H Ih 1 tn '1r5 cr s^ tobre'
te an ,
". ,:,t' ( 0
p ael te. "1 ....L .



Sii'. (nde t, utnde (Le u-
blier cette rectiticat ron, en(.
c oilV 1 do t'l (. d (a f.em est I .i
s n n1 mero du 1. rt*it u n :e.
s cmble to lever dl di:f es...
tet. au an]t duo E al c nB o i'- .". ^
j 1i B (" onTI V c chea .t P.I :. ,
pacinu poi uI S(L qti' Box &t
ditferetco e <-e inioad t enire c; .,^ "
b-xeurs.
t a n_ ia u 'u '.10.t '^': d eis rK i '"-.
10urd (dunt font pcar1. 0,.

ce de poi.c. aecordse e-t 1 '-
vres entre es boxerr^ oui <-
sirnU ,'a ,n r. D L p, ,.',, ,,
Pabocuro, boxiur pr iferso'- Pri"
nel mutant que El Berro, nei- Y'^i;
gn ;' e' t :' v: -I '". o1 m ain:
Une commi.nion de Boxe, e. (.,>..
1i i C V_


P Siident Vi IcenIt vient,
r nment Ia iConsti tu-
dr- IeTrndre iln AA rtl
ni> '. < lz n 1 u inia -
' < ( f,' L' d l' tiiri
*1a ,ut." s lt.)e"-'4,lin ti', s ron-
nt do II'nd#'IndanIe
iti.
indi proc(hain, 1.7 ()ctiobre,
e"rvt, jour do chAirnae.r
S I s h ailt l ii et tran-
a i d 11 ait0, ..pronf1,6
( contrihieornt a (Ifonner
u.s bel (clbtt t cettte plie
pt riot ique manifesta-

S. F>. It.o T'tsident de ia


,U i :l Ci('l'dE'nt nos p -~
,'," ,tiS. f)4, par un
'e t'(uf tous l attendant,
i'. S :a .' vlont6 d'u( ir
not na! Iu)*rK actuels
Ia ,ai'llEl n haitioenue.
I.' ] .21(11 :Ct.'iniIsterl a-
It, ,"'d.i. ;.l a cuei l.qi'il a
a. N, it un ai stes oui ont
'", mere-ei aprns-midi,
aPe def lcIIr confrere Cal+
I'.in ....en.'nt malade a
ital General.


I NG ('CLUI HAITIEN

ns leur seance du 10 Oc-
1 932, }es Membres dii
I, i:tienm>, reunis
S ~.. 1 n (en.,erale,. ont
ivele, cornmne iA suit, leur
oil de Direction, pour
"c c 932-13:3
hfT ..iai'rc Boney
(reelu
:. Board Orlando
.''" ). Mi Peorif.ord
s '
Jean not
i .- : i'A ,ulp .:e Jean-
.. i i .ou Scott,
Ren6 Lafontant
K l 14t4 quipe):
S.ci,,, i .n; ier (reelu)
,. :.,.* : ^.. ,,, / .,. e -qu ipe) -
T <-, v ice Pasuuet
; .: i'7 A ._ ,
c'ien Re n er. '.
-. Df O L NNEUR
,'..nt. : St.lnio Vincent,
(Int de la RepubliPue.
Pi-'-identit Jacqucs Rou-

i-il('rs: 'Felix V, Jean
: Cl6oment Coicou, G6-


B .HE 1Rk'IOT ACC(EPTE LA
, CONFERENCE .DES
i QLATRE PTISSANC'ES

SARi. On annonce en
;d(,, rea c hou (du.e (lane ess
(on ve '.at ion. av (c Ie ,pr.niiie r
ffliimnst,'e a. i.-' Mac Do naldR ,
,d u r H( rrifot, pr i4 1 mli-
niItre F-t nctiLSh,tI a e:.,itp

(u It re p i issanc.s, s.it la
(ranrde Breta.,ne, la Frarice,
I'ltalie et I'Allernia rn I a
)poi. ,;penrdarit qu fllre doit a-i

qu'officieiwe et preliminaire,
Les pourparlers continent.

CHANGEMENT DANS LE
HAUT PERSONNEL. DE LA
COLOMBIAN LUC
C L ,,e watl. vir.-.pr -
sident et admrin istrateu r go-
n-ral *(e la Coli m i: n fin .- a
mannonc que James P. Suther-
land, ancieii assistant admi-
nistrateur du tragic (e passa
gevs; de la dPananta Mail St-
umships Company, a 1it nmu.-
fme administrateur du t.12*0
de passages do la Colombian
Line, avec son bureau initai-
le au 17, Battery Place. Nev. -
York,
La nomination de M. Su-
Stherland suit le recent lance-
ment de deux nouveaux stoa-
rners, le < et I
, que la Colombian Li-
no mettra en service eCt hiver
entire New-York, Haiti, la Co-
lombie et le canal de Pana-
ma. Le `Colombia>> doit fire
son premier vovage le 24 no-
vembre, et le e 22 DeI-
cembre.
Avant d'avoir fait part>e -le
la Panama MaiI, M. Suther-
land, qui est t'res connit dans
le monde des transports mna-
r'times et erronvaires, a ete
.--- T-:-. Cook and Sfo ,
c'rbmr'e an*u'de' ^Nw I'1
leurs bureaux de New York,
apres avoir tt :vaiIlt n l m ...
quality a l'un de leurs bureau
(Ie Chicar. 11I a (t( plus tard
:harue d u Dea)rtement de
*afic maritime des Etats-U-
nis I1 e(t irmenibre un eCb
.; Bons Vivant>. une aso-
e nation fraternelle do 10 v(,0-1i-
i tours., de la < SA ssone'ation of Passener and
Ticket Agents>, et de l'>Ame-
; ricn Association of Railroad
Ticket A.'ents,. I1 habite W\a
hington Heghts, h New-York.


Fiib.'.AIII.., ~ ..t,.~.V'I 14'


...... ... ---------- --- .....


iFBauQUUB B~fifjB'f^


- - -


j`


M. BARKER N'A PAS
DEMISSIONNE
Contrairement a u x ru-
meurs qui circulent depuis
un ou deux jours, on nous an-
Snonce presqu'officiellement
que M. Barker, le nouveau di-
reeteur de I'Extension A.vri-
cole, n'a pas ddmissionne. Es-
p6rons qu'il n'aura pas h le
faire ni maintenant ni plus
tard.

A DAMIEN

IT parait qu'a Damien rien
ne va plus, Barker demission-
ne. Ganot est directeur provi-
soire. c'est le tohu-bohwu
SII n'y a. qu'une seule fac1on
de mettre tout le monde d'ac-
cord: e'est de fire une dis-
tribution des excellentes eiga-
rette. Conmme 11 F ad
Ca ealmera-les ardours bel-
lqueuses de ces MessieuTrs


AW


---- -- :: --: --: :-: :-:: :: -
.. . .

..... :. :. -... : -.
:. !.. ..... .(


p

0










R6sultat du Conc4uro de,
Composition franaaise entt4:
adults. .
(Anner 12.) .,
' La couple p.lime est signee
drB!mitos ANGE %I
Le laureat est Monsieur,
Emile Paultre, de Saint Marc.
II a requ la note 7 sur 10. Nosw
fblicitations.
Voici.s. deux _sujets. de ce
Coneours laissos au choix des


concurrent:'
o0 Parlez-nous de l'un des
ecrivains haitiens, a votre
ehoix, Faites-nous connaitre
l'essentiel de sa vie et de ses
2o Donnez-nous une Nou.
velle de caractire local verss
ou prose).
Le jury du Concours 6tait
a^n, CuU{)os( 1le eveWrend
Pw- Sch nidor, prof sseu r (10
philosophic au Petit SE minai-
re College St Martial, Me.
Prosper Chrisphonte, Av<:cat,
professeur au Lycce P(tion et
M. Fabius, ancien professeur
de Rhetorique nr l men Ita-
blissement.
Port-au-Prince le 12 Octo-
bre 1932.
Pour copie conforme aux
n.s: 1 ,es membres du jury,
Le Secretaire du Comite
Haitien de l'Alliance Fran-
qaise,


-..... .................. P --P lippeft ArN T AVE.
........ .. .... p p e ... AN.T

AVIS IMPORTANT
En raisin de Ia baisse sur
le ciment, les autres matieres
premieres et la main-d'oeuvre,
Ia; Fabrique Haitienne de Mo-
saiques Charlier-Mallebran-
S;& C'o a le grand plaisbr
d'annoncer a sa nomb)reuse et
aimable clientere qu'elle a fait
un rabais sur le prix de tous
ses produits.
Faites-nous le plaisir d'une
visit et vous serez satisfaits
1224, Chemin des Dalles, 1224
Tel6phone 28)80


Pan


hs Xo uias a di^ nidu' :erd ila l
A. Vihnenay. .:" .
Le premier numeio sera f4eint d h e tch* Crytl tjent son offhe at lab
diatribue vendvedi ti. smdoiannces, commetoljouri i 1 ot
:." .. .. .** -; .1- :. -,. :. : : ,.
ROYAL A L Sk i marchandises de to utes provetcsfl,
spcaitis ierses au meilleur march .1
LIMITED hnrvice rc: tl et compete co io Par
.. .. ...... ., ..e .c.rtoin e,. .... ...


Le .. 8, 1ZANI A1 vewfnalnt de
LO(NDRES via KINGSTON
sea ici le 21 cc urant en rou-
te pour I'Europe prenant du
fret.
Royal Mad Lines Limited


I.. J. BIGIO.
Agent Gineral


aCOLOMBIAN
STEAMSHIP COMPANY*
INC.


(Ligne Colomblenne


Tildphone No. 2323.


Le vapeur MARTINIQUE%)
Voy. 104 partira de New-Yorik
le 12 ccurant, directetnent
pour Port-au-Prince ou ii est
attend le 18 octobre pro ., er
route pour les ports Colom.
biens, Cristobal, C. Z. Kings.
ton et New-York.
.- Le-MafaTtf PSte e ce vapeut
recu pa ravion est "a la dispo-
siticn des clients en nos bu-
reaux sis angle des rues du
Quai et Thomas Madiou)
(Vis A vis de la Donane).'
Le vapeur <) Voy..
105, venant, de New-York et
des ports du( No.d est atten-
du ici, samedi le 22 courant. en
route !e mwr0e jour pour Ie.s-
ports du Sud.
Le vapeur 109 partira de New-York lic
1) octobre prox., est atteniu
A Port-au-Prince le 25 octo-
bre,
Wmin. E. BIFO.
Agent


-." -


Ai e! uian


whys Inc


Ai


inaugurera un service hebdomadaire atuien re6ulier, par Pa-
vion g"ant I'Amorican Clipper A 4 moteurs, entire Miami et
San Juan, P. R; v;enant dol Miami ct Nuevituas Cuba, il arrive
ra I I 'ort-au-Prince los jeudi apct',s midi; et retournera de
San Juan, P. R, et San Pe.i-'o de M.iacoris, le samedi martin.
Ce service moderne ne (dran'gera en rien i'itineraire actuel
dr' la amal!e aerienne.
Pour information let passage appeler automatic 3245 et 3451.


r.*IYa


Avis au Commerce


La Panama Railri ad Stean ship Line a I'avantsge d'annoncer '
les departs suivans de N, w-York pour Port-su.Prince. Haiti ,
directemen, zhC6dbe Mardi. Tous les steamers sont puurvuE de
chambro frigorifique :
DEPART DE NEV -YORK AR IJVAGE A PORT-AU-PRINCE 1
S.S. Oristobal le 13 Tbeptembe 1932 le 18 Septembre
S.S. Buenuvenw a le 20 Septembre 'le 26 Septembre
LS. Ancon Ie 27 Set-in we le 2 octobre
S.S. Guayaquil le 4 Octohr le 10 Octonre
S.S. Ctistobal le II Octnbre e 16 Oobre
S.S. Buenaventura le 18 Oatubre le 24 Octobre
S8S. Anccn 'e 25 octobre le 30 oetobre
S.S. Goayaquil le lr Nove nb'e .e 7 Novrmbre
S.S. Cri.'tIsat le 9 NovemIb e let 14 Nove. bre
S.S. Buzeravenura 1i 1,5 ,emtte r 21 Novembre I
SUS. Ancon le 22 Novembre e 27 Novenibre
8.8. Guayrq"Qf 'e 29 Nopv(bre le 5 P6eembre





I .


F


S...


sb sense n


GRANDE BAISSE 4


A' A- V i r:. <- curs de ?on 'a q 'il a i4ii s
prix $
.I c.. dere ( n 4$/4 o1 $ 0 ... taII I 0.14 ctsa,
s crdes su / 'a. o 0. 04 ts
I~t thvasore i./ .4/1 t ciz 0 *0 Detail 0.1i Gt,
:it [vspore q 8 oz ;.40 Detail" 0.07 cts,
i e ikt V' U.e' 0 C> o ELvapore et en Po
Sn. b n .- .p r e. t p rhe r
:.r e. *i r E*; .Y! ;1'"o le* LDECINS et Sages Fen
n e.e s x P.;qt.'. t3Ux i, ~,,et demiey6 avarsag-tute
1*>. 4'- rf"r g,', c.> **- L- eL les desserts do touted*


EN il NTE


AUBON MARCH.
Au a ca _


E "e- ..... .... .es E( CEtI 2......... tani ort
r:.no, t.ue s utt v-ills de la Province.
* .-...--- -


tine me store


(ui s'impose


DES DE3!ARCHEfS
cUE LA 3"
ANGLE DES It.A
SOT REL'CON.V
Par ces temps de vie ch.
Xa providence c ftouw ,C /
moyens. Elie se rc.ou m
soucieuses de s. pr c .'
exir:nemenit reduit&. -(."5
teau.Sa reover'iure ,v,
d'une formidabh rnani ,,i
Quol que vous did;iriez -e
la pcrite de ofre Nours',,
plus couriois es/ reserve t
irouverez des articles letls
Drill fil blanc sup.
Kaki june sup.
Voiles imiprimes
Voiles chidon imprimi
Suisette couieur
Iu, et (Chaussettes
C.'rpe de Chine imprint
Opaline
Sii ii hfleurs
Cit. iJorUnlie mailtson
ret !I f 'it pour servir la c
n::F ;.i: :iple announce fainre c]
y fire Clurs achadts. Rew,
diger en qque.:qes mots n
colossnle entreprise 9u uil
d'un champ de violettes ,u a
parfumx disait aLe Temn.p
aux habitants des pays .mr
mnem difficulty qte nams a
eurs sont des 6tres inte lig
quelque ehose ft leur inte


-------- ----- ----- --
.a NI L
B j


1"


VOT: T ETRE FAITES POUR
aSON II. SILVER
S ROUX EFT COURSE
i)i-TILUTE PUBLIQUE.
tc rt de rarete de numeraire, dest
" .*i nc disposent pas de grands
nI norti'ulierement aux families
'4 at bonne merchandise & des prix
siVk c.st rcnouvelh par chaque ba-
pz.1 ): une annee a etd l'objei
a(/i, c ;anplthie.
fi. de iissWs de bonne quality et &
c: ez cite )!aison oi l'accueil le
ir.,. a~ {n d'aller aileurs. Vous y


tance du ma$
mopokse imnim6jj
o dest'gIobuleas
uthees).
.t. Neos. C:
Prolongation ceta
Vie.
SGirion possible,
De.:. ktsuultag, su
*ontt.t6 obtenus d
#11rs (as graves par
decins Haitiens.- "n
t Ions gratuits sur den"
rideeinas.- ..
En vente chez
FELIX LA VELA.
1730 Rue du
Magasi de 1'Etf.
Te^l*phorv No., &
MASON Ascbqi


Hols Verna,
1701 Avenue La
(AAncienne ranison.:
eatin).
T616phone 846
Creme a ta Glace de.l3
it6, t toutes les heure'.
A partir d'une livreri
Sgros. e,,
..... .... .......... ... ......
SLa liaison pour le
fast dans des boitess
permettant une long uei'
nation. ,
Lw mason, sur co
prepare aussi la gIacejj
tane pralinee, ainsi: q
Cassata Sciciliana.
Pas de vaines
Nos marchandises so"d
fralcheur hors pair. wMt
petite visit s'impose..
Tout Va.Bien'
LOUSSI FRERES :
1727 Rue du magasint
Machines A eerire Remdi
Machines calculer Da.ilW
Rubans, paper carbon
Faite vos achats che
--
El6gants et EleganteV, v
tez la cordonnerie; .
HYPPOLITE JEUDY .CO
DONNERIE MONT CAL


que : MEL
Pon6ge a fleurs Grand'Rue, No. 1721.
ropline sup. angl. i--
DraIl Schaniunf QUELQUES FAITJ..8.
s S'i': cr,'s pour costumes Succes des bleves du Bl
IDnicile. latireat aux examens of6f
Pi-rcalc blanche et coul.sup. de 1927, 1928. 1929, Jl,
it etc, etc. 1932.
SU'! tbous articles de grosseries Suce"s des 61&ves de
tabijite aux examnensofft
p e rr.:il se pa3ser -de publicity, de 1929, 1930, 1931 et de.
3o!ec'iU. JD'ailleurs peut-on danas SueN s des cloves d
mnuare i ltous interestt qu'ils out a Dactylographie aux e.
tabWe probli&me de style que de re". officials de Juillet
c rC':lame interessante pour cette Juillet 1930, de d0, d e
e Im: floraison come l' me eparse de Juillet 1931, de -,a
Ie ro es s'encio dans une goutte de 1932. .
Se; parlani des cartes it envoyer Apres cela hesiter-
ahis Eh ben! C'est exactement la dans le choix d'un .tsb.I
uri)s fi resoudre. Mats nos lec- ment? ...
rnts et inmagipatifs, nous laissons Douterez-vous de I
dli gence ai leur imagination, ce de la m6thode?
_____. L/INSTITUT TiI.Pf-
---y" -"- -'""1 "= --- HA UER done U
.. "gnement eclassique.,-l
hbl, un enseignemenit
At commercial com
CODEINE. TOLU et EUCALYPTOL gn
Sa pension scola....
"L -CONSERVATION PARFAEII comparable, hyg f0
IBRONCHITES, ENROUEMENTS sports, disciplnet
AFFECTIONS DES POUMONS f 17 Rue IA
CR. HAITI, VT L S PROVINCSR&Ihi




/ 4 .
/ --:- ..


4AM S aNO--~ *


I.---..AY I~-r -- ... L.~ ~I~C ----------- I 1


-.0


I















2;...- .
INVITESS DE

ECKENEILR


HUGO


.RG.- -Parmi lesin-
Docteur Hugo Ecke-
font avec lui, a board
Zeppelin, le voyage
1, se trouvent le lieu-
commodore Seattle et
nteant Bushnell, offi-
la marine des Etats*
agnants de la dernie-
reo international de
et Ward Von Orman,
: -classa second dans la
competition,

1N.CANDIDAT PARTI-
AN LDE LA SEMAINE

.:DE 25 HEURES
i .'.'. *'


nateur James A. Reed du M is-
souri a adress6 aux electeurs
de 'Iowa ]a r6ponse du par-
ti d6moerate, Son discours a
en beauccup de l'ctentis-
ment,

POUR AUG(MENTER LE

COMMERCE DU CANADA


A VEC LE REST; Di

L'EMPIRE BRITANNIQIQ

OTTAWA..... Aujou, d'hii eni
trent en vigteur l:s clani-c .
ments do tarif douaniie'r rc;-
ines. pour (diminnU.ir ti 7t
100 millions dole dolais h .-
importations eInaflitnnres dku

4erontt Stur to, l. s p. -in itt
indust ril ",: t f(' ;ih1; (I F-[


"ANGELES.-- Tallant tats-Uni. t ,, ... > i. d t
c-andidat r6publicain 4e but de t:','in '.: le colm
:i:gat des Etats-Unis, s'eat !ce du it':ud:i ;,- itY Ct
h fire ,ablir, sil est. parties do I':np l'ita:
ajournee cle 5 heures nique.
hsaemaine de 5 jours, corn-
..yens de combattre le CHO('S A BELT.FAST
g.. ....-.....-..... .............
g. .... .. .f: t.- ,E I...!L .r

BEPONSE DU PARTI
F'.i ? ]IS ( "HOM IRg
1^ DEMOCRAT
I:M, BELFAKT. Ajr65 den


PgOINES, Iowa-- Hier
e ir la rmnme tribune out
ePresident Hoover avait
One4 a semaine dernibre
Sriemier discours de sa cam-
"e6lectorale, I'Ancien Se-


I-
.1
i-


x


, t i .. ...'e, I'ordrLe a tea
ret:.l BeI ,ast p tI la po-
1 ce en '" la, oration a- t
oc'e le. ,,pl.'n s r- it:'.; niques. ;
c u c''E e E fusi'l-
lii's et p)urvu.s de mitrail-


leuses patrouillent la ville doe-
puis les troubles causes par
les chi6meurs.

NOUVEAUX MEUT.R".'R S
AU.X PHILIPPIN ,S

i1A N 1L.L .-. *. U :'
(?n r'i i o 11ion oU [it ra o e ;il
tre la gun(d v'i.ne1it l .-., 1 ,'
choc a eu lieu1 i C: i (.: "ii.,
nmoros et tn g ennrltn. (nto'
6t6 tlu6s.


UNE I),DlEK(;AT!'N it ..

V1T': AN -


WAS
V ent
tict .\:


HL1.rn ... .....


I ~ ~ u i'tV'diIT1 n e t.~>'
I~~~~ "1~xv Tts&' ie Ii4q i: 4


I'NE APPRECIATION 1'
S>EC'RETAIRIE DF LA
TRESOREIRIE

N '\V YOI'RK.-- .. ie i'uer.aL.i-
re (, la T r ,orerie ["'" ",-,. ;;t:" .


(O.:l.n Mills a declare quo les
"i'i" :'cs en general s'atilho-

, ...;:. 1 ,.fu parti d ('1m (1 rato
A r 1 nO Ivel enitnt
L T sa coN rNIQ.II

I.. C(N()N 'VEIRSATIONS
:81:.'() K i ITANNIQI'ES


4~~~~~~~. ON i '1)~' I
141 In' c 1, Fto~


-4 n mnvtm '



4~'P (C 1)OV1'ilit?'at


I '.: C' I
K.
Lijuc
Si ii.
I 14.1'-


'Cu'-


4 4 4*.4 '44 ~ 44'T AF


.1 V'VIIC1O, &9t UVY1't't* Ii'0P fl
'K'S bOll'..' I'D p V('! ill P0 IY'Q
4'' 'iv ii' '4P1u4m4"nt 1)111 aOJII(tIlL'

U V It' fIp 1'!nUtes tie lET-
1~ :'~~:.''.. B ~'2 O~ThO!X'~2 (114 K

'. "4,114t111t.1L1t44L..


I la quatrieme fois
ah lpndres poul).
niee affaire.


B'ritou le tt ...... e ...... m

rtNouveilesdi Monde rescues ce mal


qu'il se rend
discuter la


L,!2S VTATS UNITS SONT

,:?TRKSENTES EN

SUEDn: PAR IUNE FEMME

lST 1()'CKHOLM.- Pour la pre
niKre f hiM, les Etats Unis sont
repi'sentes danns uh pays e-
Tranvi r par' une femme, Mile
Sf'r,,es fElisaetbh W' is, troi
',..,m, .PcrV tair( d(e la nation
:ul, ic'i 1 ;' Stockholrn, a-
v,;t re t ,ntl proviv ( ire-
in'n', If \' .A inistre, le lIr et le
:?,n :.',."i'(t.air',- actu llem nt
Iin (i vE I.CE
It. 'ma(.\3 f;K EN Es('ALA.
1i:.T LES PIYRAMIDES
11T MFURTT

l. (.\ 1 1I. F I'lt1idgre and
I ii'r'oti, f;i it.n ( exc(tVrsion1-fl .-
tf ;'! t'" ifti t, 1 0 t iu (n tol-
It;mnt It'-('Iulde ( tI r .nrde
tV1':li;' ., i I" ,izeh, 11 2vait

t.-. iH.vin .va, l'Atlas, 1.sl
(';lu ci';. tl I'aut -res mon la-
"e ',- f(- p!', "It ar'p. es. Hi(un
s 'Uit ;,ns l] ] co.,mf e tri s f e -
S ,, il .lit- en 1es U,'rav(i-
ti I S, .1 tfn t e h"4 n t r
I '"in co,4't s (I

; ~ ~ \-- ^'.;!


Les


EiLes vous plairm


44
t
<4




V



4414 4.


SZ. Tout ce qajon peout desire
Sao& rll


Mbf qveu r W luocnr & mmas TocCo CO0. t9 U. A.


Par Cible, Radio et Correspondance Aerienne;


SUE ...


. Elles ont

A
S gou.


.4 .


4~~4


-------------


r


I", it ITI ),/I (I (.


... ...... ... .. ..... ... ...... .. ~. ` "


.' "-i"--:" .:.:. :-:--: .-- .:.:., .. : .. ..._. :
mmm- ; ... = : :? :-:~ ..... .......... .........
. ... ... .. . . .
... .. .. : i. : -
.. . .:..... . .. .
t_ M..
.. .. .. .i ; .


fume


,entre eux










M: PAR
.... .. ......1.:... ........

| & Qa watt ?w DfUIGNAUP
:. .:MADRCEAU DESINOR
,'. EA, .T B O".. EBOM
Ap dw ea to prteipu.u
Y .n t.Uafft.
SB IBTMSAINTK (Cup Hatiean)
Vrangols. flRRBR (Pn- Uphoust DAUPHIN (Goamvel>
4In. n3ESCATRO (Cay>
Jlass ROUZI (frntiat
S. OLIVSR (Jamel)
I. M. RATES (St. Mare
baphael JASMIN (Pstit*OoAve)
REPRESENTANT EN EUROPE:
MARGRAU DUPONT
149 Rue M ontmartre, Paris.
'gPRICBENTANT EN AM1RIQUE
A gnts do publiitd A

IEWELL AND EMMET
40 East A84 Street 40
Now-York.
Abannemnwt I DOLLAR par moist.
La publikcit6 eon Hiti so traite de
Xgr Agr
Toatm leI Comnmunications doiiven: Stre
adrtoan sna fDlireoteuts du cNouvelhk
bes.
r stt a(0. ClAUVRT. mpT h*mce

EM ITORIAUXN


A PROPOS D'ECOLE
NORMAL


Au
Directeur du aNouvellistew
Monsieur le Directeur,
J'ai lu avec idertit en votre
journal 1entrefilet concern.
nant l'Ncole normal nouvel-
lement fondue. L'idte qui pre-
side a ceite ertation est excel-
lente quand on pense aux re-
sultats heureux qu'elle comn-
porte. Cependant pregnant en
consideration les multiples
conlingences du milieu qui
compliquent toiwets les hoses
hailietnes, w rudrait.il pas
mieux, puise,.: !hs riszdtats
attends de cette ecole norma-
le Ie seront pas imnmdiats et
qu'il imported de solutionner
la question de l'eneignement
rural immediatement, ne uun-
drail-il pas mieux de rernet-
ire puremeni et implement
le dit enseignement rural aux
freres de l'Instruction Chrm.e
ienne qui onl done des preu-
ves surabondantes de leur me
rhode? Cette proposition, si
jamals tiee est afrese, met-
trait fin en parties i la trou.
blanie question de Danmien
ui semnble m tre le point ni
vralgique appeal a fare sur,
pir per pituellement des dif-
ficultes.
Ave mers meilleures salu.-
talion


A. Aug DAUMEC.


LE StaRT, AUX
GONAIVES
Le sport a pris une belle ex-
tention aux Gonaives, et cet-
Ste ville peut d'ores et d6jh pr6
tendre a la palme du cham-
pionnat regional de I'Artibo-
nite-
11 y a maintenant 5 clubs de
foot ball en bonne forme et
plusieurs 4quipes de volley
ball.
Dimanehe dernier, beau
match d'association entire
Raboteau et Savanne Christ.
Arbitre par le president de
ITU SS Dr Urbain D6bros-
R6sultat: 0-0.
On s'entraine activement en
vue de prochaines rencontres
privies avec Cap, Petit'Gofve
et Cayes. Ce. dernier match
aura lieu a Port-au-Prince.


......< r ^ : .^.,:^ ..-"" "*. :-'":- :-": :." ". "-:*: ": : :




flQ fltf l La Jolie cwmdie
..: :.-"-'.R:" :"
.." : .. .; :. . :'.-

":(NQTES a. VIF) 1* '- "' *' &V""Cl''t
S .... .... .... .
.. .. .. ..
ns: q..




NOTus sR .ntr
t


(Votr le No. d'dher) points pour ce qui est de lire
o eet d'4cnre, il sait, par eontre,
Les coafltnesdu monde des terrible nt aompter.
courses Un type, je vous dis, que
Ie Governor, et fameux, oui,
a Maisons*Laffitte pres-
SCeci pour dire que Loulou que autant que ses cochons, te-
n'a pas besogne faite, encore... nez.
Toutefois, il n'a pas trop & Ah les cechons a Leigh!
se plaindre, puisqu'en deux Vous souvient-il? eambrou-
ans il a gagne exactement cin- sards mes freres, qui cultiviez
quante et un mille francs amoureusement vos jardins
'(vingt-sept mille en 30, vingt- P potagers dans la plane m6ei-
quatre en 31). noise, s'ils nous furent assez
S prouve que l'ecole buissonniee- dieux de cochons-la! Car i1
re que je t'ai vu suivre avec I fut un temps o'w leur maitre
tant d'assiduitW a quelquefois les logeait dans un simple box
du bon! A ton age, moi qui (Epinard n'4tait pas encore
sortais du bahut, je gagnais venu lui permettre un amena-
cinquante francs par moIs, a gernent rationnel, mais celf-
' sauter le ruisseau chez un ta- teux, avec ses profitable d'-
be]lion! Et encore, par faveur fatess, et ces messieudames,
special! Tu to rends compete? lorsque envie leur prenait de
-- Oh! monsieur, talsez- se dcnner une topette de bon
vous, se r6volte soudain la me- temps, sen venaient tranquil-
re, avee cette dliicleuse incon- lement faire un petit tour par
sequence de la femme que je ehez nous (un petit tour de co-
ne me lasserai jamais d'adii- chons, c'est bien le cas de le
rer, le monstre sait a peine dire!), tantot se promenamn
lire (je m'en doutais bien un avec sentiment, come de bra
peu!), et c'est mci qui suIS ves petits rentiers echappes
oblige de tenir ses competes! d'une ehanson de 'Beranger,
A. son age,_il.. devrait avoir .an6t, aucontraire, faisant
honte! les fous a travers labours et
SDeidement, elle est a cran, semis, et du camping, et du
ce soir, la bonne dame, Fen- trotting, et des canters enra-
contre de son rejeton. Qu'est-' ges, en veut-tu? en voila!
.ce que le bougre peut bien a-, dame! its etaient a bonne eco-.
voir fait?... le!) que ga valait dix, de voir
ca ,a A


J'ai pour voisin master
1eigh, vous savez? le fameux
entraineur (devrais-je pas
plutot dire lfinventeur?) de
cet eflarant Epinard, vous
vs 'o;r. venc? Flincornmpara-
ble, !c nc n-pareill, I' nui autre
second Epinard. le sans pair
enfin in the world, qui s'cn
fut en Angieterre d abord,
puis aux Ec.ats-Unis, lance;
la fire d'un gro- pa'drumeur,
et mobilisa longtctmps, dans
ces sensationnels raid;, la
T. S. F. des deux hemisph-res
pour clebrer ;ses d faites tel-
lement repetees qu'en verite
cela avait tout I'air d'une ga-
gueure -- mais d('une agure
(twntu recent profitable, Vuoi-
que ea. a se tlcis barnurms
( entndez le propr'ieta1irGe,
'entraineur et te jockey), et
pour le moins autant cqju'au-
raient pu I'5tre les plus ecla-
tantos victoires.
Un fameux coup de... bour-
se, je vous dis, bionnes gens,
et mend de main de maitre.
allez, et jqemeUre legendnire
en pays anglo-saxons, et qui
prouve surabondamment que
si master Leigh, come Pits-
sure la chronique secrete du
.turf, toujours un peu m6:i'an
te, naturellement, comme tou
tes les chroniques secretes,
est r6ellement hommne a se
laisser facilement rendre des


Et. alors, c'6tait le desastre,
"ous pensez bien!


(A suivre)


A ~4~' /fl4'~ ~ ::&~.s
VflIDRiWI


LA VEINE
m0.5n 0t s' dia
e 0.50 Baleon


: : : 4..' .:
." i::i.,* .. .''. .:i' : ::

*: ,^...
"' : / *:.. f

Miswanotf T
too At
*V .A
y... .3


1) MANr HE


A S honres
Le grni chef tde r* rn F'ncg 1e br4n1 filln.
SP MYSTERF DE IA VILLA ROSE. <
pvec ilon Mathct, St onP Vwtry d Baton E7'
Entree 2. 3 et 4 go,.rdes
_. -' f H k :" .


a?; <


4




/


Levrset vote prduvr Corptable en ouvrmat un
Compete de.Oheqt;e a la L.;quc Nationale df- la
R4pul'tqul d'lHliti.


Le falt ost iocnOestrable


LE RHUM SA RTH

est la quintessence ...........des meilt

re..variete&.?de cr.esiU.n via
territoire reuismssant les Irfilleus fsurcIuls
Cest cf Uqi faith ?c0n aroire.


Goutez et Comparez|


a- -~ -~ -------4 a
a +
~.&AaSbflZaflm ~ -* ~:z' ~-
~ PuaP'>a-rs$~...aa.~4 -


. t
* q




i
'4

i




!


-a---..


VOUS QUI ATTENDIEZ L


lo.- Un seul apparel recep.
teur; done convertisseur d'on-
des 6limine
2o.-- Un seul bouton de com-
mande
So.- Un seul jeu de lampes
au lieu de 2 des autres appa-
reils
4o.-- Nouveau circuit tmnpli-
ficateur
5o.- Meuble extra-acoustque
6o.- Haut Parleur electro-dy
namique. .


ES DERNIERS PERFECTIONNEMENTS DE LA RADIO


ACHETEZ UNE SUPER-HETE RODYNE ,
i ondes longues et courts, resultals de 5 ans de recherches se cr'i


Paris, Lcndres


Australie


Hollande, Mexique

Canada, Vatican

Etats-Unis etc.


C 'y2


-4 4I&i & "s4





de sa forne L e. jemnalt p o


ddpuraive de 5de fi de de rrua

SDr A.WANDER S.A.,BEBFN.
REPRMSENTANT: R.BROUARD, Grand Rue 1709, PORT -AU PRINCE.


-TELEGRAPHIE .
,1933 II
Fes.. ."'."

To.- Eminemment sel.ee
8o...- Extra-Sensible. ,


9o-- Coute bien mall
che que tous les autre
reilsa a ondes longu1:
ment.
10o.- Verifie avant
tion A la ptI grande
tuiS de Radio du


Modle en tous genre et A tou' prix,

SEULE LA DEPRESSION ECONOMIQUE ACTUELLE PERMIT D'OFFRIR CES RADIOS A ,E .Si
Pour Tous renseignments omp4menmirs 'adreer ROGER DRYFUSS, re prdsentan pour


re~L~C~U~I~~


^4.


%mlol II mj i1


- 9





ILW'fl'* "IS V,,h


ter baaqu touted l famille t


'..
A,


I



I


IAM
La u A%7 t ACAw

clu ("'ax




4.


SOUTIEN du foyer-soutien de la
famille, la Banque est la gardienne de la
Nation et des citoyens qui la comnposent,


Nos t'iatllt-s fLio (,S O lt
(' i'. 'rf :tn 1wl0 t 011 50c po ill
L- )t t v itt "IPCcVoCT"'Tf1 j tfl P (t
ElWtl QIuantit de ( Vi z vitde
p'lissoi s, de lIguose.d,(le fruits,
et't .


Va VOS


Wi. votre peau les metl leurs soins. Employez l'odo-
.-i


S'y


pae~


c'est la seu'e fagoa pour nous


de


ruessir


U, Public est cordialernment
ii invL za visiteOr utre usine et
11-!)CC'ter nT.)S niotl'tes t(1
1i j. ., ies et ie soi'bet iQY%

S"~;- I (10e ld a gi1c~e, c st
-- -. ..... .. .. .. .. .
Pr. ('amille Lhwrisson,
i,, I'erna, 7i': 3201.
I.dccine gaw rale,
| Siqphflifiraphie.
Sonsultations 6 a 9 a. m. ut
'2 a p. m.


Li" t vrte. rn JE~~wfW zt.CW*".4 IIi; .'3" .....f


" -- iV


opi tires


d'Automobiles
itvous ecnomiser de la gasoline et avoir vottre vo- M
.Purfait 6tat ? "
e voyas 517 rue PavIe, Telephone 2151 tt 2846 chtz

I Barreyre, Ingenieur-MecaDicien.
Jexp6ri ea dars la reparati,- i'Automobile tant en o
i atu Ca ,Ada qt aox Etats Unis; ancien che- metteur r
le la Secoton 1183 de I Armn6e frangaise*
attWon ft reparation de Radio, Deleo generateur, ar
,Capote, arme de chasse. Peinture au Duco-Trevail
Prix rod&ere TI
'Vol "Acheteurs g
A:. Votflez vouw bonghiser votre argenta
tvous 519 rue. Pavte lf6phone 3394 ch x
SG. Barreyre
I !endra a de., prix defiant toute concurrence. Parti
steur d'onde court, Disque PolydorAccumuIateur
lie. Filtre d'Huile Pur. olator, Tous !es act eieores
g, Resort. P0enmatique, Toile de carcle Tvyou



RA P",. ,,
-**:*- a -- -



-ii^ ,: muw. r .. a .Uuh;ulhWPS v tW !. '
.4i1... ^ '


vA?? I.'tS

FTi i.'t
TT i A
.) RA


d ,aa 1t
a


1"R A


;)0
.7 1


6epart de New-York
rM ; A"I"
i i ,,i-t :, ,
'i" t '
Sg00D t
tic@0


4 Nover hrh
25 No'VenL--'


A


A I -
41
~
O'1'i
')~~ .. "9
'K thro


LA T


)rTICA *i. 6 Octolo'.
%\N REN'EILAR 20 uctr.'re
IANGE NAS i N t'e .i. ro
UYV ESANT 7 Uo"efnte


DE HAItOU VC
R AJAN US

ITUS'


lOSc'rerd i rp
24 Settef'n.r
15 O.-tobrp


benart de IEurope
DA:1sIVPRDAM
14 Srpt
19 o S'tore
19 o: tobore


A.x t V [: 2 \ A O r .y; Pat '
7 O:Iie
1 Olbr-e.
.11 NjY -nouie


)Epnrt pour I'Europe


Tos les quine ]t7o; .. apneur


N


pour 1'uirope
Tetphfonez


au No


M .\A! SEN
A VMT j' L -C-AL
mom Mkk Brim


'0,VN 1--
HA A1


.... ... ...


.... ........ ..


*N
^3


...... T.. w r---- ... -; ..-- .::.: :


Usine a Glace do

Port-au-ri ,

Fabrice'n de glaCe de ineil -
ieure quality. < :
Ltivraison rapide effectuke
A ,t1AidienncvInent par nlo'Sea-
'iti 1 s peintz en blanc dans
S(it e, eits (ci vlvtions de Port-
,.l-, 'in (, it de P1 tion-Ville.
GLACIEtRS
NOt 10 avolnA toujIurs en
-l:;, 1',-. ( t'nier rrod"le deie
410< tr n acer u partir de
1 2" &.O.' ( ln--desu$i, Vend ,
iS avc. t';c ilits (de paie-
I...'s ,,'l<'. i.*,(t't'. It* plus UIrs
'. I .- | tS i. .*r < o ifi htii,
(ffi (2tarv
f I l in tl it i .UtiV fe ), uJ 't IC

puti l l** in i t IM ,r i n




?' 4t 1 .Ti' Lonl li', (bill np r-
i'iait ,n Ja Nil la'(1 s u-rt


.7' T1I, P P OI
FR ;ORI FIQU i


--- .. "T _"L .. .. ~ _


-->


IM& WHOO -


fflTOW-YI~W^.W MMMr-l C .~ w


'Wb


...........
............ .


$pT


a
et di te s

amis d.'e


ai~s~a~er


aus~i


. .........





- U f f ; .... ,. .. e ....



TH6& a ..conaissnn


cd d4 & dix heures du matin



eneFte VuI1uRu "General Electric" p ur Or 198.00 seUlem
frant at dernier encheriseur
d'une propri4t6 fonds et ha- a tItfa Ja*n A
:t 'reun i eina stl lll pruite.
dix netv metres quatre vi t
on soixante onze pieds o ze -
pouces au c6th Norid; ncisn- s 4
terpa osnzs N ICmueeZ pas retit unique OuuaSIG U i
au c t oppos; siur une pro- 9 *
ond erat frent ljher' he vr ous s si bon mAinp e I apparcil
quarante spt hd uit 1po- .a t
cs. qufadjus it, iscet es be pendant t I peIo.e (d
ze on trot cent quatre vi i '
dix poied ae d t pouces au e- I
te oppose en igne brite, hor- (Il"u i11111 I-
ne: Savoir au Nord, par hl }t5L
rue du Poste Marchand, Mine
Cld nte Legros, Emile vHu. ,
ou srixante on te pods oFi.zei











t Un ne e I!ez ivoi r les Nouveaux Mod expo
aar de Rozatia, Mme Ru sa Di-
manche, Mrs. Eui nze Marais

thoumieux med"emoiselles
Iuonie et Am'lie Trabean,
- Lonce Laurencean et mClian-&
tion ni 0 s erve t |ent vint .I




e uf cent entquae et i entire
les Pdants droit uce auces f
ion de feu Anvieu or Viuxpar




2oe- doun autre jurement dupar le j trr'
meme tribunal en date du dix
rneufe du Povembre de la mme
Clannee entermant Emile rapport, I



Borge la anta p et rlenchu
la ret de Ro tla dame RsChan i-
Lionie et Amnvie orabaiux
2onee dnaurencejug et Cduan-
te Legros; tel que de dit im-
meuble se pursuit, comporte I

Em werts. 3o0-.. d'une due-,
tribunal Civil de Port-aed-
trince le hust Septembre min


te Emnile Sauveur, propripItai-
Sdemeurant et domicile e one 3 58
au-Prince, tutrice de ses en-
fants mineures, Lydia et Stel-
la Vieux, avant pour avocat
Me. Felix Diambois; Ia dite -
adjudication aura lieu au dcs-
sous de ]a mise a prLx de Cinq
Cents Dollars pr6cedemmen. o ,
fix6.
Aux requites poursuites et am Loth
diligences de la dame Charite
Emile Sauveur, tutrice de ses
enfants mineures Lydia et u .i h i t 'teL u
Stella Vieux ayant pour avo Une instiuton ha ement aitare par a ulip d'oevres
eat constitute Me. F41ix Diam-
bois, ave section de domici- se propose d' ader.
le en son cabinet en cette vil-
le Rue Courte centre la de-
moiselle Georgette Vieux pro-
pritaire der urant et domi- e chance de bien-tre offerte aux he de routes con tios de forit
ciIee a Port-au-Prince ayant ,
pour avoeat Me. Marcel Ge-

ort uPn nt Eripioyes, fonctionnaires, ouvriers, artisans, salaries de tout o
Octobre mi neuf cnt tronte
deux. Flix DIAMBOIS, av. gens de maisons nonestiqires sans grave rleur budget, oyennant

ON DEMANDED A
ON DEMANDE A gourder, peuvent gagner G, deux mille
ACHETER .U- ..,_- g[Og l ...
Planehes de chne 12 pouces
de larger, herbesde guin.I
dess4ehies par cabroet blocs atrn d erce, chefs didustri, payez aux insuffisannas ds vetes, par I'achat d'ulv
de ciment usagfs, harnais et .:
buses. qu vous 'ibire d soud des cheances

tn tablisemnent d'Enire. Medegsna, Ig iwurs, Aicaits, Sina sGrads Pignitaires de tiat; Reprsentants de
pised Ponpes Funibres au tuDit ,. Journalist DQNNE I'FWX i?E tE VOThZE SOLIDARITE SOCIALE. j *
Louageet vente d'articles
funraires selon les moyen .
4u cierrandReatiers.. capitalists, coi0 eef Ojwnt, AUGMENTEE VORE AVOIR.
o. .tS'adresser. t d Vo q habife r Haiti, readeuli service ea achetant Ie billet de a Loterje Nation
N .' IM N .. . '
tuAlt te DOCIc~l D O!ESLDRIt OIL.
:::,7: ,:-- m il ... .. ..:...: Jo rnat s ; :... .. S


I
: :1"l


i :.. :''

I'.














t'Ca





'Cc
.
."o.,l






.!'*.?


*. :i
*" :'1:-.
.. :.:.A




... :'..:,;
s. :
....-%
-$..:
'. ": :


'4
I







I


9
CC
II