<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01680
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 10, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01680

Full Text


i~xX
...
:
4' ~S~BP'~: r "'
C '
x


*r*


k. -tentg

.4( $Scrffte E talt p aration et d'entrainement
-tie des officers haitiens aux fone
=om Rmrieur tions de commandement et
(Sale d administration.
.... (Swiei11 est certain, des lors, que
re1 e No, de .i) ? devoir assume par le Gou-
: w ( r ke N.? d vernement americain vis-a-vis
|A., r avr dit lu-mme ...du reuple haitien, pour nous.
I,*-pravoly dit lutwipeme x,,; 0 I- s i .es io
eGlouvernemef-nt des E- e sz ut xrsin
is nterta aen mandate Eide inonorable President Hoo-
.nis nv'tn acu.n e ttrajt pag
continuer nos relations san s .u Iermettrat pa,
lres aers 19,36, le Pr i- san our f' i.sque de com-
xore .jo .e P ce'- rlication.s+ udte oieures au"il -t
Hovment a ajoun e que ce vs prferable de prevoiret de-
i. m en haiten., qu'i r vis .r maintenant -, d'in-
.tpeuple halen 1te'ompre !a poliique d'hai-
l .nt~m~t !a polillueq=u.
t ea dfinitne poenlq- sani Sation progressive et glo
et detfinie n u i a quii a inauguree envu
tres tion du Traite, 'exoiraion du Trait de
u.le but de c.tte. politi- I916, e; que, dans ]eventua-
q td tarantirf un Gouver I,. de ,i sia-ion cofuse et
t fieaee et stated sans base 'irididauei qui se pr'e-
ereque sent protegees senterat en 1936, ie plu- sim-
.r depart des Ame!"- pIe .... le iu iest s ncsre de
jies vies et la propre orsuivre eet:e politique con ;
:i dmen"t, d'abord, a 1'ard-
o~yez-vous pas qu'en ele X du Trait de 1915, et
ttt execution du pro- ensui te aux recomm.andations ;
d'haitianisation de i-rmielle de lia Commission
%Gd on ir'aait' a 1 eneon- For.s.
M~VS et.- "bu quit s n Gouvernement pen
t^ re ppe le-s-,? ju Iopinion. Dublique, aussi !
I'-i pas endent que l ie- .' e Hiti' u'aux Etats--
s *7anesqui nousseparent UniT. j .;.... ndrir !.s
expirationn du Tralt4 cons cu, dar:s F''de imrortan-
tle temps strictement '/ |,fi e z, n ,)il i 'v.ilm rle.<
j;ewaire pcur la pTrepara" ,a"i -,o." r" teni ac.uelle-
*ten officers haitiens et ln..t, en c" iui concerne les
re trainement aux fne- a pais 'h:ern+,, Gou-
i de commandement et vV!ImPn: a nricai puisse i
O.glmiistration qu'its doi- m.,-re eides pises envers les
Sasumer entierement, en .ore .... obiigat'ons de
i.t. e1 place des offleiers a- I'err 'nt de 192 au-dessus
wlncams? de celles ou' a librement at
... te preparation et cet vo!ontaireeMnt assume es de-.
j^ cement ne commencent uis dix-sept ans envers Ie
p'Si maintenant, commeilt p'P,-',-,er,.n+'t at 1+ -euple de
g on-espirer cette efficaci- mys.
atte discipline de la D'aure art, 'l e rl
C nt va dependre, a u.e, au ,our. des nga(,ciaiions
e !tion du TraWt, la sta aux quelles a donned lieu le nou
-denotre Gouvernement.2{ veau Tait du 3 eptembre
1 tonditionnent le main- .I Ies ,Kdeux Hautes Parties
Alroe t de la paix se sint rouvee.< e, face d'o-
Msce pays? bib'atione de, ni,. 'onrites
pl.s que les Ambrieainsd'prbeula eurs en Haiti et aux Etats-
eniaion Forbes, n'ont pas Unis, opinionn de man Gouver
4 Epte, dan& leurs plane nement est qu'elles demeurent
..c de ce que Pacheve-. libres par 3e fait meme que
9tt de leur euvre devait a- leuj volonte propre n'y a ete .
r. le e t 1936, et que la Tpor rien et s'agissant du re-
ammizsson eut la de" element. d'une situation spe.
eonstater que la ciale d'un earactere plutot po-
ti-on de Haitiens, en litiaue de se mettre d'ae-
diarges politiques et cord et d'adopter, pour la ga-
strativeset des reipon- i rantie des interits des pre-


control haitien le 31 d6eem-
bre 1934. D'ailleurs le nouvel
accord limited et determine
specifiquement les pouvoirs
d'administration financier
I.provenant des accords exis-
,'tants qui obligent les deux
Gouvernements, comme ce se-
ra specific ci-apres.-
Mon Gouvernement a note
avec interest le rapport de la
i commission spkciale former
par la Legialature Haitienne
pour examiner le trait du 3
i septembre 1932. II pense que
i le vrai caractere du traite n'a
pas etW apparemment com-
pris. Le rapport de la com-
mission speeiale eontient mal-
heureusement certaines er-
reurs qui out evidemment et6
la eause d'un malentendu tur
.la situation. Par example', le
..pport dit que les pouvoirs
(Viruite en e e)
(Voir suite eni de page)


F:..:


PAGES
l plue Ancien

_ Q-UdIn d'Bati


^ .


No. 12865


e.. rA l .
Apres le reet e
'ccof X
........ A%


etrce exut omme un tout.
deuendrait naturellement de
la mise a execution du trait.
11 semble a mon Gouverne-
ment qu'il serait utile d'exa-
miner ici certain points rela-
tifs au traite du 8 septembre
1982, et de developer sous ce
rapport les vues exprimees
dais ma note du 23 septem-
bre, Comme il est dit dans
eette note, mon Gouvernment'
envisage ce traits emnne Pa-,
boutissement logique de, re-
commandations de la Com-
mission Presidentielle. ULs E-
tats-Unis ont consentt Ila ra-.
tification de ce traits, a trans-
mettre l e comrnaidement
complete de la Geneda riee
Haitienne s a des offiefiera hai-
tiens le 31 dermbr':W4; ,au.
lien de Mai 19364 -eomme ee
serait le eas'sous le traIth de
1915 actuellement en vigueur;
& retire la Brigade ai Mari-.
noe, ee retrait ne cOm gant.
as plutard que le 31: m
re T; et reettitri itser-.4
vicee des contributions soU s le


SCommission du Budget et af-
f6rentes a leurs budgets re-
pectif. s.
Iere .r.. consist d(lone I
croire qut es tableaux de d -
penses .ont tablis seulement
par le Bureau du SWnat et ex-
- pddids tout de go anx ,Depar-
tements Ministeriels oft i c,-
lui des"Financee; et, d'autre
part, qu'ils eonstituentt la in]
budgetaire don't la promulga-
tion est obligatoire avant le
ler Octobre.
De lIa a mettre en cause lf
President du S'nat qui n'n-
rait pas envoy le Budgett h
I'Executif, je Constate que <<- ,
Nouvellise n'y a pas manque
'sans autres forme de prchi.
contrairement a ce qui en fut
a I'6gard des autres.
Or, vous avea faith buison
creux, mon cher , te>>; Ie President du.I S6enat
n'avait rien a envoyer, 1)as
plus le Budget que lez ta-
bleaux de depenseg.
Veuillez agree Messi-eurs,
les Directeurs et aris, les al-
surances de ma miiloure0 coV-
sideration.


qui a faith l'objet du protoco-
le B du Trati uon raie,
Cet effort r4dpmjq et IIimm-
t.diat accentuerait, de la maniw,
Sre Ia plus heueuse, les re-
lations amicates existent ac-
tuellementeintrles deux pays
et destinies A e developper
et a se resgerer de plus en
plus pour le ptUs grand pro-
fit de letur affairs respecti-
ve "
Veuillez agreer, Monsieur
le Chiarg4 d'Affaires, les nou-
velles assurances de mau con,
sideration tres distinguGe.
(Signe) A. BLANCHH ET.

1* ^
TRADUCTVON
L4gation des Etats-Unig

No. 190
Port-au-Prine, le 7 Octo-
ore 1032,
"Excellence,
Relatiement la note de
Vc rme Ex*el1enee du 28 Sep-
.o-mb^ 1'82, je suis charge
par mon Gouvernement de
rdpondie mine suit:
Votre Excellence semble a-
voir interpreted ma "not du
23 septembre 19,"2 come
impliquant que e Gouverne-
ment des Etats-U4,s, vu le
fait pur tl La islature Hai-
tienne de refuser de ratifier
le trait igmne a Port au Prin-
ce le 3 septembre 1932, entend
arreter toute nouvelle haitia-
nisation de la Garde. Jle peux
assurer a V)otre Excellence
qu'une telle interprtation est
entirement injustifiee. Des
arangements sont mainte-
nant on progress pour lhaitia-
nisaion d(lu Departement du
Sud au -1 dIecembre 1932, con"
fornmement aux projects pre-
pares au commencement de
cette annIe par Ie Comman-
dlant de la Garde. L'Haiiani-
sation de la Garde, d' accord a-
vec Ie traiL4 de 1915 et en ap-
plication d e s recommanda-
tions de la Commni.sion Pr6-
sidentielle d'Etude et Exnmnen
des conditions de la .RKpubli-
quie t'Haiti, :suivra en tout cas
son cour I,'haitianisation
.acci 'ee. d,, la a'rdo p,, c ,
dans le Protceole A du nou-
veau trait. faisant cependant
parties do ce traitS qui -e tient et doit


Sgoruvernementales, teur de 1922 une forme de pro
SPUas ei adequate. .tmrne la Garde, no- exclusivement technique, com-
.elle constatait aus- me celle que*onous avons pro-
atuellement (1 poee, et qi aurait 1avanta-
pass aueu off- de ne pas affecter les con,
n'avait depasse le ditions d'xercice de la souve-
;e.. pitaine, rainete haitienne restaure,
lers, il n'est pas en meme temps qu'elle serait
sar3ment que votre conform aux recentes dela-
anent ait entendu rations de lYhonorable Secrew
omprendre qUe, a tfaire d'Etat Stimson repu-
du Trait le -diantdesormaistoutesgaran-
.etce*Trait lulavait ties politiques des -emprunts
ant alors pris fin,- contracts aux Etats-Unis,
trat puremen et Mon Gouvernement est con-
t de retirer lestf vaiecu que si nous pouvions
ains dode la Garde 6fin nous inspire de e.es
remettre ce Corps ides et de eet esprit pour re-
...<'iinefficience ofb il considerer la question de za-
ita ee maoment.44 .rantle des initrats at e la
:i manque de pr&-' mortissemOerit de PEmp-runt


r... Chamr el. Duvignamud,
Directetrs du Nomvilistev
En Ville*
1 1-:eurs leg Directeurs,
i Encore que vous ne proek-
(die pas de la meme maniere
a r'egard de tous ceux don't
vou, avev voulu connaltre V'o-
p mion sur la question du Bud-
g-.t, je me lfcide, sur votre
insi.tance(, At pour I'Histoire
A vous (onner la mienne, at-
tendu que vuus tendez a me fai
re pa.ser pomr avoir derob6e
le Budget de la Republique.
Vous avez. en effet, cause au
telephone avee le Ministre des,
Fn1ances, interview( le Pre-
sident et le Rapporteur dle la
, Commission du Budget; vous
: voiius etes informed aux Archi-
Svees du Seat; mais, quant au
President du Senat, vous 1'a-
vez mnis en cause dans votre
journal sans avoir daigne 'en
..tendre. 11 n'a pourtatnt" pas
une tte de Turt.
I Or, la loi qui fixe le Budget
de la.Republique et qui doit
etre prr mulguee est celle rela-
tive aux voice. et moyens et
aux depenses aff1rentes aux
difftrents budgets des Depar-
temrent-s ministeriels. Elle a
Lt6 expedite par 1e Senat qui
1'a vote en dernier lien. Elle
a ett pror ^mulguee au Moni-
teur du i5 Septembre,
Quant aux tableaux des de6-
penses af61'Ce1t!hs 11 chaeun des
Sd16paC t.ment1 Minist6riels. ils
0)1t,, iL-i, c ollmle dans tou l les
vote (II t'udget, A un travail
c] l re a |)o1 r ( eMr coordinak1
tion et oii ,jutpment, tra-
vail vue n'intlutnce nullement
la date du ler Octobre.
Cette en'cordination et cot a-
justement se font partout, et
sont d'un usage courant ici
entire les membres de la Com-
mission du Budget et les comp
tables (les Departements Mi.
nist'riels siepeant au Senat.
Or. cotte foi,-ei, le Depar-<
t.mnent des finances, sur ''in-
vitation dlu ,Senat a cette fin,
a dmnand6 plutut que l'exa-
men .oit faith par les bureaux
d:.,, Ministeres. En cons6-
oueiuce, h? .hef de bureau du
Sonat a versonnellement re-
mis dl^ le 28 Septembre aux
eoroptables de chacun des De-
partements les riches duoment
signees par le President de la


Denis ST. Al'D!,


A PROPOS DE LA
REORGANISATION
REORGANIZATION
DAMIEN


DE
DE


L'opinion publique surveil-
le avee intbret la nouvelle re-
organisation pouI voir .i de.
jeunes kens munis de diplo-
mes, et, surtout de diplomas
de lPtranger seront sacribe
au profit du aMounpamim(,.
Mais alors on fera du pt-
tard.
Nous. deemandons au Pr'4si-
dent Vincent de beau zurvei)-
ler ce qui se passe autour do
' i.u


N, D. L. R. -- Nous d -
vons fire tout df'ahord' ,
namise a- p.int; nons ,rons
cherche par tous wes ml yen-
avoir Ie Pr6sident du Son" at tii
au telephone.
Dans sga mason pri, -,. :n
Senate, a Petticn-Vi ni, ,o-
Favons demandI en J lt lu'1
nos tires. Conne il nous fJ
lais repondre h note co-fr.-
re Haiti-Journa!>, nous hi-
mres le fare sans aivoir 1't|pi-
nion du Prsident du Sinat,
hien que n us ayons to lut t,-
te pour cela. Ceci dit, pj.no
remercions d( tu, t c:eut r,- en la Patrie)> -.. not re gr'/.il
ami St. Aude des ex)licaltin
nettes, claires et precises qc'i]
donne h apropos du Budet.
Nous retournant nainto-
nant du cte6 de note excel-
lent confrere nal],, nous lui disons: \'us
voyez dans quelle fais:e.
tuation vous mettez Ic (,.,o-
vernement, avee Ies rense'o'II-
ments du Presidpnt du Senat.,
Si VCus aviez la iss4 le Mini-
tre repondre -a la question c e
nous avons posee a lui et nE1n
a vous, I incident e tit clo,
a la suite de ses explication-
plausibles. Mais vous vou.
etes mis a sa place et avec Lnt
on narouois et doctoral, v,,ss
avez affirmed que rien nIt v!,t
,te trarimis a 'Executif. Ef
voilla qu'i est prove que u._it
siest pase comme a 1'ordinad-
re.
Alors...
[.... "i ^^ mfi.iir''fif.i.'gjf w^^jrw ^xv&9 ma3





-a!7- T .-+s'w .r.. 5.
.L.L ....... .
^::..^ :'-:. .: *: .- ......, .- .. ... .. ........ 5 .. ... 'm f *^i ^ l ... -^ : := if=" *- .-i, ?
^....... ., .:.'.. .' ^ ^ .., .... ......... ........-* ^*:m ,, ,* *- ........ .. ..


... "*; ..-* : : .:.. :- ; ---. ...... .-v-- .:* : .* ; ": '- ,* : ::: : : ." ..-. -' .. :.. .. *.. -.:...... ...E l
r .. ,. P .. .... ,. .. ..... .... .. .... .d...........
.. .... ....., .. . - -: ... .. a I.. : -a :. .... ..... .. .. ............. .. .... ...... ......... ....... ...... .... .. ...... ....... '. .....
... .. .. *..- ., ... .. :,: ........ -... ... .. ... .,- ... .. .. '.:.-..... .. ... .. .. -' -:: ._ .:.. :.
..... ... .. ... ..... ... .. ... .. .. .. . ..... .... .. .. .. .. . . ... .. .
t-xA






SLe.pfutadetfer uur*a rm mne la situation at 1 r' ouleuer t






". vbre2 Camu (routa Duarteactue duy -port de Port-de- ::'u" pard
dans LaO ega, e t en train de 6 ... : : ... ..... : .. :.n' ..o......d ... E






'."* ".":t'riorer paree e le 'ou- bateau '. vo..e', deux "" '""- -onsgratuit rdema
R E P UI ....E .... ,. q.. .. 1. ... .... .. .. .. ....... ., .,a... .. .. -. ... .. ... ... .. .. .. ....














::es merchandise. en deux: pe-' n:rfr LAVEL
a en reaction aiti et .H..p de t. .." i
.. ........... : .. ;.. .; ......... '.... ....... .. .' ..t ..
d.ctobre dans E.le N M. Miot de Saint-Mar .. N TR VERA








a-e :4sao Do-- -e- a dPsrtxdePax e | I C de -o -it q.. ad -. d o:-atg m$s4:1e r
.\. .-- .... ... .... ... ...... .. ........ .. .. ...... .. ...................




















athlttiques Eri pe. Au gu c/ dt iSnaof De ait "47Ots. aenseignement
elstion parqulO e d ot balnt od: Miot a dit qu'bl a.n- ....... .. s .eeie .s.. -o.I. e. vpo, = e..l e. P.u- ... qui.es. simple, o.
sur une graadi uhelle n liess partiuli.rement a la .. d. f... i n fe.eur i. pu p'r te pls rh .n apjpro rat x beso.




















fp srIvra i 1 O LJugture de la figue rbanin et 0 ijOSS iC Ist rI% Uumance .Vi 1M eD1CtNS et % Uues FerrV es, .au-prix incroyal
Ls tiavauxde route q retour, va sou- ux s ive avantag t times.
ouru 37 kilo res Art........... utin Pblique. On
Les journaux ddomoi ains f.e e.pl.in. d .s i .. t2t n'i t..a .il..... ..
e e eaain qu ne &d n pt s I. res ..TER1 'ani a P... ort. a Diteurs, Diretri











se deroter parce u e e eo Cde n qi e trouvat ma P i ia P.-vince fesseurs et ves, a`











cleave doit voyage pesntr trade c Jean-Rabel, s'est reta- Imeimhrie H'erau3
pour Santo Domingo o. .l exa i et qu'il H g gnera su. .. ... -.- .. .- ...- .
on d ice Portde W
&Oetohre....... .,=. dan. ...ole Nom a ...M. ... d. Sant.. :,-. a .. OwN T VER







Ce"Cpou4tist ve ..M.p..xl eamme suit: .. ... ..m n

a e -1ut prde nter du calub .. de. ..e..... .. bLdue ')D tfI ( 04 es -.n.n.u..au modi
--ur e ra d ...... be e t...so platinremet b dt at*- ........ v ......i......... .........
Du o p ar e aU G ou... nem .nt.1v11 s r e C r ........ ... .. rG........ ..... G. m ..... a.... ... .
,, ...tuction Pu ble. On.....
que (les n" test bi raique. baietiqui a isle tnui 'ma Dire.tuir..ectrid i
lea.ve P., -- t voy ager i en.t t -ade. s r .... ....... ... .. ". ...........de Ia .. .... .... fesseurs et ...v es ac


pourSant Domin i ......... a ... ..... .l..'Ie ie H aut
minesacmles ondi dot ui s regagera pOUS ..


truction du phare de Coilomb.
C'est son plan qui a tP .pri--.
me6; i'Inginieur Cleave est
tres jeune et est ce qie I'on
peut appeler sun beau type.


A ete arr te et dcroU .la
Forteresse* Ozama M. Areva-
To Cedeno, general v&I&U&
lien qui arrival par voice
d'Haiti. On ignore encore les
motifs de eette arrestation.
44 ,


II a et5 dieouvert plus de
100 cas de coqueluehe et de pa-
ludiisme a Dajabon OnT a'pri
des measures energiques pour
enrayer ie thal.
... ..w^ w sW w ^^ ^ ^ ai--


laix,

LE MANUEL D'H YGIENE F
APPLIQUEE DI
DOCTEUR CHARMANT


C'est un livre nouveau -
trit. par un educateur eclair'
et de honne foi. tre's apprecie
par les maitres et les maitres-
Sses d'ecole de Port-au-Prince.
Sindspensable aux .eolieis, e i
c*dont la lecture facile, instruc-
tive et attrayante est profi-


table a tous.
4 On v trotive au prix de
trois Gourdes chez Monsieur
Brouard, dans les Pharmacies
des Docteurs Coicou et Bu-
teau et a aaa Croix Rouge Hai-
Srionne-


- _ _ r ~ "" mnBirwwnw~


Le azar


e oussi Fr res


Ou peut-on touver, sinon qu'au Bazar ,Tout Va Biens de.
L xoussi Preres
Le Magnifique Crepe Georgette guufrt,
La SuperbteSoie Idou .. e,
L'in6gatable Georette faconn
Les dernires. stations de- Cr4pe -de Chine -Imprim
La fameuse Toile de soie Lugano
L'incomparable Baptiste purfiI et la Toile & drap des Plan-


W E





..
est ce'luidfiC fianiceet de Solid inte u
\i fiw w'' ir*wAiwi" -^*^ ^ 'tv w'~.i -***'* "


a sgne


avec sa Client]e.
RVCi S0- |8lL11i(j


Ieule la liaison Vve Joseph El Sad l n B})enCW de th
aut:s.e acetualle sur les tissue, ft bentifcier a .a clienteelc
pe :.rix de Baisse sur lesqueis sj<,nt basis sets dterniers achat&
a I'Etranger.
Nous Ie p:6Ptons pour la second fi.s tu, notre stock stric
,:ement Aristocratique est livre Vu. public a (e p.rix ab-
solnutnt Dtmocratiqueqs:


.rep." de ,ie.ne-sup.
S Saitin sup.
13roderies Anglaise
Crpe de chine mwimprim&
Chapeaux feutres
ChUAU4A1i Z4?UfL


C
TI
IA ^
tG


dresenpurfll ..
Les Superhbes Bas Ie f avec fourenettes .Wvarit4t)s,
Les Bas de Sole Holeproff .
V ottoman de sole, ..... .
Les Crepes .de Cine Lyonihais et LIn4brg
Les Splendides Sasi mains.
Le fameux Shantung Belge
Et Maints autres articles -ehoix
SHinew qaRaus azarz ild. Va Ben der S 177 Rue du.M..ags de '. t t *t phone S60S
L. :: : ^.. -- -. .. ...... =......- ...^ ... . .^ ,--. ...:- .".. .


.. .". .....
.. ...........
... . ......
..... .. .
. ... ..


".Mesh asMoisrti
(.rtonnes mile dtssins varies


Foulardine Sup.
as. chiffon sup.
Prico'ine et soisette


a dessin'


Nos marchandisea so:t
fraicheur hAor pair, nn"
petite visited Wirmposi..
ToutVa e -..........
LOUSSI FER
1737 Rue iu magasinn
Machinesfi &crire RexHie
Macbkies4A caleulerfl
Rubans, paper carbo
Fait8 yes :achats chI4


Elhgants et ElIgantej;|
te :Eta ;.cordonneri'e";. 4';
HYPPOMATE JEUDV
DONNERIE MONl
MEL:.
Grand'Rue, No. 1721...::


QUELQUES F


Sucets des el ves i
laureat aux exanmeh*
dte 1927., 1928, 1929,!1

Sucees des elves d&e
tabilite aux exaniene:
de 1929, 1930, 1931 tt 4&0
Sue':4s des eleveg: d
, Dactylographie aux-;'
officielas de JuWi:.
Juille. 1f90; de dte&
de JilUeti 1931, :.
1932. -.


uduuuis t spor our Uames vuoie ia ne.ur. A p h .i
costumes de Bain. -. Drills aswrtis Aprts cela hst
repe chiffon a fleurs Soisette. assortis daen o hoix d.-u
ment?
[esh imprim-s. Colliers en peries assortis. Douterte-vous dt
etc. etc etc. ee de la im6tbhod :a
eoseph-Sale hmit
SV *.LNSTIrUTLTf
tV lll! uRid : I lonne::i0
'' '1I 1 f Ia^ n cement classiqf.
e s enseignt
SToujours prete a vous plaire" i commerialeo
... ...... : .- .:;- :"-^ _. .. ... ... --^ ........ ..... .... .........,......g.. e '* :^ ^
S~ B Sa pension
comparable,
sports, disciple 0
S: 1587R

/ .. .

"T
. .^. "' .- 2 .. .., ,i, -.. ^ __. ..^ ^. ,,i i .. "..- ..





.b.' .P
..:.. -.


4:4.








hit!


.. .. .. .



.. .. .


:.. :. ...


t:.



d>..,.. .__-_ .


.- ...
- .-. .. ................... ......., ..


111~~


dwN


U, x


-


[:;"i
..:.


CO-CAWCOLA


uout VaBie










PARU


:" O -' .... .")



T^^ w *" l 9l l ld# l l l I






:".,:, .ASM A R s
DR EtoS) OU
jOY.. u (htS))



ITAN N EXCHAN GE


t a3 Street
'' w-Yortk.
- ^*aene I DOLLAR par m
    *^(' t OD Haiti trats 4.





    [A &








    4 an..
    at c t .. ........... 3.93^>,
    .'~ ~ ~~52 *:^.-S 0


    4 1 1.. a . . .

    riand ...

    ... ... .... .......
    l. RIO COFFEE
    e rmber ...............


    TOS COFF



    . SUGAR


    13.93
    19.391 2
    28.771 ',
    S.21 %
    1.48K ,>
    40,34

    6,40
    6.03
    5.88
    5,80
    EE
    9.48
    &87
    8.45


    1.060
    . ............ LO

    POOL COTTON
    ............. .... 5.26
    ......... 5.21

    5.22
    ........ ... 5.20

    IRW YORK COTTON
    Oc r ................. 51
    st er ............... 6.54

    ................... 6.69
    ...... ............. 6.80

    -CAGO WHEAT
    ., .......... 49A
    WNIPEG WHEAT
    rr --------... 4
    ^ ^* "............... 6S
    CHICAGO CORN
    .t ............ 26. 3/


    ICAGO OATS

    CAGO LARD


    3 1%


    16
    lW,,


    *. ............... 4.50
    MON SEED OIL
    6-' A1CK


    --... .......
    ' COCOA

    WHIDES
    .. .. .... ** * *


    4.02

    5.35


    is et Industriefs,
    *ouWen taxes
    Cowenet ier*
    lmtuwTEt dea*
    WVRUISTE*


    s?"';.': ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ --- --- -*.> ---^ '* ^ *- ~ r i^**

    *.Lk ..L.'..4.. .. tt *-

    Apr.es


    1Aecord:
    I:-^ .'. ** : ? A- I -


    c ilIRepresentant Fiscal sous
    le Protocole B du nouveau
    trait sont plus dtendus que
    eeux du Conseiller-Financier
    Reeeveur Ge6nral sous le trai-
    St de 1915 actuellement en vi-
    i gueur. En reality, c'est tout
    le contraire qui est vrai, et les
    pouvoirs d u Representant
    SFsal, tels qu'ils sont deter-
    ' mines et limits dans le nou-
    ,veau traits, sont substantiel-
    lernent moindres que ceux
    'ionf4res au Conseiller Finan-
    cier Receveur General par le
    Strait de 1915.
    Sous le trait de 1915 Ie
    ; Conseiller Financier Rece-
    veur Gen6ral a eu et a exer-,
    c6e des pouvoirs extremement
    large sur touted les phases de
    I organizationn financiere du
    Gouvernement Haitien, en-
    caissant tous revenues, agis-
    sant conmme garden de tous
    fonds, et ccntrolant leur a]lo-
    cation aux d6partements ad-
    minisratfs. Sons Ie nouveau
    Strain, le Repre' entant Fiscal
    Seneafssera le. recettes doua-
    niere. et inspectera seule-
    ment-le service des contribu-
    tions. II aura la garden des
    seuls fonds necessaires au
    pavement des defenses de per-
    ception des revenues et du s;er-
    vice.e de a dette errangere, et
    ses pouvoirs concernant oe
    budget sont limits ak ceux ne-
    cessaires pour veiller ce q(ue
    ]es depenses ne depassent pas
    leos revenues du Gouvernement.
    Les pouvoirs qu'il exercera
    sort. clairement specifibs et 1i-
    mites, de sorte rIu'i n'v a pa<
    de concession de pouvoir iarge
    I' gienral come dans Ie trai-
    t6 dIe 1915.


    De plus, ie raoport: de laC
    Commission special dit que
    ie nouveau traite put rester
    en vigueur indefiniment, suit
    au seul pouvoir des Etats-U-
    i s d'v menttre un terme. Cela
    e est naturellement tout a fait
    er.one. Comnnme il est ci-des, ;
    sus indique, le trait> stipule i
    Ia complete haitianitation de
    la Garde le :31 decembre 1934
    et Ie commencement du retrait
    de la Brigade de Marine 'a
    cette date. Le Protocole B du
    trait, concernant l'adminiw-
    tvation financiere, stipule
    dins !'artc!'e ler que les pou-
    votrs du Representant Fiscal
    seront exerc s szeulement qu au complete amortisseTment
    ou rachat de toutes les obliga-
    tions emises en accord avec le
    Protocole du 3 octobre 1919.'
    L'article XIV du Protocole B
    reserve au Gouvernement Hai
    tien le droit de racheter les ac-
    tbligations par anticipation, i
    moyennant un arrangement
    .satisfaisant pour les porteurs
    .des obligations en circulation,
    et declare ou'en ee eas les sti-
    pulations du protocol < viendront automatiquement
    nulles et non avenues et sans
    effet a la realisation de I'o-
    ',p ration du rachatb. En d'au-
    tres termes, ces pouvoirA d'ad-
    'ministration financiere exer-
    Scs en vertu d'obligations exjs
    tantes que les deux Gouterne-
    ments oh ete aeeeptues pour
    assurer d'une maniere adequa
    te les interhts et P'amortisse-
    ment des obligations haitien-
    nes, cesseront et prendront fin
    a lamortissement ou rachat
    des .obligations. Le Conseil-
    ler Financier a estim6 que les
    obligations mises en accord
    "avec le Protocolh du 3 octo-
    bre 1919 seront complUtement
    I amortie en 1943.
    SII est entendu qu'en Haiti


    c


    p
    (
    I

    t
    t
    1
    I
    4
    I
    1








    t
    2l


    n a critique l'allusion faite
    Ians I'6change de notes entire
    e Ministry Americain et le
    Gouvenmement Haitien h la
    >ossibilit4 qie des troubles
    braves ou autres difficulties ac
    uellement imprevus en Hai-
    i surviennent pour empecher
    execution du programme
    Phaitianisation de la Garde.
    Sct rgard je suis charge de
    I6clarer que 'est le d dsir et
    'intention arretAe du Gouver-
    nenment des Etats-Unis, it la
    mise en viguer de cee trait,
    j executer pleinement l pro-
    gramme tabli dans l'accord
    sur l'haitianisation dce la Gar- I
    (le. La possibrlit6 de troubles
    graves ou autres difficult
    actuellement imprevus poCu-
    h'nt empecher son execute ion
    n'a 6te envisag&e que pour le
    oa- ou il surviendrait clo cir-.
    c~Ostaiices i-res critiques,
    rnaintenant entibrement im-
    prev'sibles, cas urgent ou.
    lhns I'inteiret des deux Gou-
    vernements. il serait prudent
    de retarder la complete execu-
    tion du programme. Cette pos-
    sibiiit4 a 6tr mentionne
    dans I'echange, de notes pour
    que, si une telle situation sur-
    venait et empecher I'acheve-
    ment du programme, i1 ne fut
    pas possible de 1'imputer a ia
    mauvaise foi de I'un ou 1'au-
    tre des Gcuvernements. Nean
    moins, autant qu'on peut pre-
    v.,t aetuellement, il n'y a pas
    lieu die 'attendre ahee tiue de
    teiles circonstances soe p.i esen-
    tent dans I'aveonr "et, comITme
    il est tit plus haut, c est Ie de-
    si' et i'intention arretee Idu
    Gouvernement des Etats-U-
    nl a i ii la soifieation dui
    tra'te, 'executer le pr'ogram-
    !ne aux clate-, qui y risnt fi-
    xees.
    Dams ma note du 23 septem-
    bi.' j'ai ifaR allusion I' in-
    tir&t til e mon Gtuver-nement
    a pris i la tort e declaration
    u President lVincent en date
    du 16 septem re 1932, tou-
    chant Ila ndgociation du ncu-
    veau trait et les avantages
    oui en r&suitnt pour Haiti.


    Dans e te declaration le
    President Vincent a mention-
    ne les obligations assumees
    iar" los d(-.ux (.ouvern1inents
    dlans lI pass(' e, ('1ce qui a traft
    aux niuestlals hinancibres en
    "Haiti. Ainii que ma note la
    i n, I 'i est bien en clair
    qu'en nig.ociant ce nouvean.
    trait>. la liberty d'action des
    deux Gouvernements a ete ne-
    cessairement limitee par l'e-
    xistence d'obligations definies
    souscrites par des Gouverne-
    Sments anterieurs en Haiti et
    aux Etats-Unis, lesquelles doi
    vent etre respectees et execu-
    tes. La note de Votre Ex-
    cellence du 26 septembre sug-
    gere un accord donnant une
    forme de protection adequa-
    te Ad'un caractere exclusive-
    ment techniques>. Mon Gouver
    nement pense que le Protocole
    B du nouveau trait, negocie
    en accord avec le- Gouverme-
    ment Haitien, est en fait une
    telle convention. Comme il est
    marque plus haut, ce Proto-
    cole donne au Representant
    .fiscal des pouvoirs substantial
    element moindres que ceux con
    fe4rs au Conseiller, Financier-
    Receveur-ReeeveuVO G6neral
    'par le traits de 1916 et, au re-
    gard de mon Gouvernement il
    continent dans ce sens ke maxi-
    mum de concession compta-
    bles avec les obligations des
    accords existants assumwS par


    , "' .*.- .. V .T l *i s


    i

    I
    4

    47



    "1


    es deUox Gouvernements.
    Le Gouvernement des Etaats
    Unis desire retire ses forces
    lt territoire haitien le plus
    ut qutil sera praticable. II
    16.ire restreindre ses respon-
    zabilit3 re1'6gard des affai-
    res financieres haitiennes au
    minimum requis par les obli-
    u'ations existant a la charge
    tes deux Gouvernements. II
    esprec sincerement que tout le
    programme etabli dans le trai
    te du 3 septembre 1932, int&-
    ressant la Garde, la Brigade
    de Marine et I'administration
    financiere, lequel a et6 rldig6e


    Avis au Commerce
    La Panama Railroad Stearmship Line a l'avantage d'annoncer
    les d6parrs -jvajnis dje New-Yurk pour Fort-a4-Prinee, Haiti
    directemen zhaque Mardi. T'ous les steamers sott puurvae de
    chambre fligor'ique :
    I)tPAART E.Nte -v \'01(K -h\1,t'I' P1 I'IXA)T-AAU-PRINCE
    S.S. '?isltb:ii l liI oeternbl e 182 le 18 Septembre
    ?,S. I ue I nIvrui:ja le Zu Si ti nt101V 'le 2i; Septembre
    LS. Ancon le 27 e-te en rrt Ie 2 octobre
    S.S. Guavminil le- 4 Oct bio l 10 Octrpvre
    Ss. Cl5istt,,l le 11 OI:li ,ie le 16 (O lobre
    S.S. Buena eni ur;i i 1$ Oetnbre le 24 Octobre
    S.S. Ancn: ',e : o't roe le 30 octobre
    S.S. Guayaquil e I er Nove nbre ie 7 Novembrd
    S.S. Crist I a l I .\ Nvern~,t le 14 Novef bre
    S.S. Buetav.n,1;n, i 1 Novven'.-e le 21 Novembre
    S S. Anon le 22 Novembre Is 27 Novenibre
    S.S. Guayaquil le 29 Novt mbre le 5 D6cembre


    Pnetis fcil-i)n.i


    Constitute :n 189t, la Societ ;U',n dyear a vu naitre indus-
    trie automotive. Cette longue exp.rienwe permit i ecette vaste
    organisation d'offriv aux prop'rietairo'es d'; utos ot de camions
    cles pneus suIpe'ieurIs en 'SnuaIIt6 et (Tn d(II'te t us ceux ,iui s
    vendent actuellemen t en Haiti
    1.0 pnMus < heavy dIty, sont' ftahiues UV' u1,
    ficelle special, comn .e sons i inon do ( Sp ert\.visu don't
    l'61asticite et la resistance s nt plus grande de 30 o (oue
    pour cell empIloy'e p ar le:; au tires fat)ricanrts (e pneus.
    A ,'La Soci te Haitienne dn,'Au tii >nWoils, sul repr4senrt c(e
    la (oodyear en H'tnti; vous trouvre', ton v-urs di"es n et
    chambres a air e [(itute Ifraicuheur e cet 'nmeiise nu y ue a
    des prix defiant touted C( neurrence.
    .allebranch(, Gent il. inIa (t Ci

    SOCIETE IIA.-ITIE/.VE 11'TOMOIILES


    Deveuez votre pr6pre Comptable en ouvrant un
    Compte de Cheque a la Banqie Nation;kie d- V,
    Republique dl'Hai


    LiE zceci:




    EST LE NOM DE LA NOUVELLE MARQUE DE LA-
    MES DE RASOIRS ACTUELLEMENT LANCE POUR
    LA CONCURRENCE?
    PRESENTATION IRREPROCHA BLE!
    ACIER DE MEILLEURE QUALITY!
    MEILLEURE FABRIC TION!
    MEILLEURS PRIX
    PLUS ECONOMIQUES E.V1FIN!
    QUE TOUTES LES AUTRES MARQUIS DEJA
    LANCEES SVR LE MARCUHE.
    ESSAYEZ LA ,TRY-ME-SIRa! VOUS NE VOUS SER-
    VIREZ PLUS D'AUTRES LAMES ('CAR VOUS L'A-
    - DOPTEREZ!
    EN VENTE DANS TOTES LES PONNES MAI-
    SONS!
    Pour les commander s'adresser a:
    ERNEST LUDERS, Agent
    S-. P. 0. BOX A--60, Port-au-Prince


    I'


    09aaar~; Qll~'~nWY" I;1;~


    I


    en vue de realiser ces pbjee-
    tifs, pourra &tre applique par
    la ratification de ee trait.
    11 est. evident que ce pro-
    gramme se tient et dolt Ctre
    execute c minmb un tout et quil
    ne peut pas etre mis 'a execu-
    tion par fragments.
    Veuillez agreer, Excellence,
    l'assurance renouvelee de ma
    Plus haute consideration.
    (S): Donald R. HEATH,

    Charef d'Affairea a. i.
    Fin.


    I 11=11 7


    a.w


    o e"





    ~ .~ -Q 1* n0'W yyft
    "0 JO -0-1
    loom~C '


    P~~~~ a~t~',g


    Kundt a anno
    vernement be


    PROPOSITION ANGLAISE fert de deveni
    chef des trou
    BERtIN.- Le Gouverne- centre le Para
    ment du Chancelier Von Pa- la deuxiame I
    pen a r6pcndu 4 la Grande Kundt aurait
    retagne qu'il acceptait sa Farmee bolivi
    proposition d'uhe conference lui qui, pendar
    des quatre pqssances, qui se truite et entra
    tiendrait i Ldhdtes, pour dis- fair une des
    cuter la demand d'6galite monde, pours
    d'r.metnents produite par ment expulse c
    I'Allemagne. Bien qu'aueune eut achieve sor
    condition n'ait 6te formul6e dant, il a avoid
    dans la note d'acceptation, retourner en
    l'Allemagne a donned a enten- beaitoup, par
    dre qu'une fois la conference lui parait pl
    assemble, elle tiendra a sa- que I'Europe, .
    voir si on signera quelque pac
    te de disarmement destine a POUR L CH
    remplaeer les clauses militai- POUR LB CF
    res du traits de Versailles li- MN
    mitant I'effectif de 'armee et LM D
    de la marine allemandes.
    PL1
    LA BOLIVIE VA PLACER NEW-YORK.-
    S/ chain doit avw
    6 GENERAL ALLE- i Kid Chocolate
    man un match
    MAND A LA TETE DE cidera du ce
    monde des po
    SON ARMEE -pr&s la Conm
    que de New-Yc
    BERLIN.- Le Gendral Hans se. Cependant






    MARDI
    Le beau film-
    LE RUISSEAU
    ave: Li cien Dlsa -e Lbie Lig'range et
    Entree 0.50 alcon 1.oo


    L'A4).liMAQNE ET LA


    A i. ne


    National do so.
    tue le tiottNre tit
    om: y n Ale pbl

    SMITH VIEN' N A
    A :ROOSEVELT


    IDE


    nw .quele Gou
    livien lui a of-
    r le G&n6ral en
    pes qui luttent
    Lguay, Ce serait
    lois que le Gal.
    a commander
    enne, car, e'est
    it 1 ans, lains-
    tinee jusqu' en
    meilleures du
    e voir brutal
    Iu pays d's qu'il
    ocuvre. Cepen-
    ud que l'idee de
    Bolivie le tente
    ce que le Chaco
    us intkresaant
    pour le moment.

    IAMPIONNAT
    DES POIDS
    UME
    - Jeudi pr>o
    cir lieu entire
    e et Lou Feld-
    de boxe qui d&-
    lampionnat du
    .ids plume, d'a-
    iss.ion Athlri,-
    ork qui 1Porgani-
    l: 'Associationr


    LE TRANSATLANTIQUE
    REX ARRIVE A
    NEW-YORK
    NEW YORK.-- L nouveau
    transatlantique italien est arrive a New-York apres
    avoir aceompli son premier
    voyage. C'est le plus grandcet
    le plus luxueux navire ccn$-
    truit au cours de ce< dernie-
    res annees. Lees offiiers du


    ~

    ~4
    7


    bord ont refuse de donner deis
    details sur la station de trois
    jours qu'il a dft fire a OGbral-
    tar et se sont contents de di-
    re que de P'eau sale setait in-
    filtree dan sess dynamos et.
    Idans ses ikservoirs deau douw
    ce.


    HOOVER PRONOUNCE UN
    DISCOURS AU RADIO
    WASHINGTON.- Le pre' m
    dent Hoover a prononce hier
    au radio un discours a Pladres-
    se des femmes des Etats-Unis.
    Parlant i la M4iscn Blanche,
    il a dit que.dans la champagne
    6eectorale actuelle, il s'agit de
    savoir si on doit mettre de c6-
    td des measures eprouv6es, qui
    triomphent d6jjh de 1? crise,
    pour tenter des experiences
    encore inconnuef .

    LE CANDIDATE REPUBLI-
    CAIN A LA
    MUNICIPALITE DE
    N E W-Y OR K


    NEW-YORK.-- C'est Geor-
    g,3 Me Cane, dremocrate ind&-
    upndgant. bt ancien administra
    teur du bourg de Manhattan
    u (i sera probablement choisi


    Le fait est incontestable


    (Hzt~ D~y


    est la quintessence des


    Srandrc; Ih' riauie


    Departement du Marcyh Crystal tient son officine tt labors-
    toire ponu les ordonannces, comme toujours, a fa disposition
    des clients.
    Stock renonveli4de marchandises de routes provenances,
    specialites diverse au meillear marchti.
    Service ponctuel et competent condition par L, plu gra.
    cteuse courtois e.


    res vanitis de cannes d'un vaste

    erritoire reaumsssant les meilleurs terroirs

    Chest cec ui fait son arome.


    ,. r; ;.^ ,.:
    .. -. ..: \ .* ... .- : .
    o-. .S C. .. .

    (Per cbte," Rodo-.-


    ytW5 .
    A PROPOSE DE LA.-
    CHAMBRE DES LORH t
    LON.DRES.- Tandis.qu4
    conrTrence annuelle du pit
    travailliste a vote une ..
    lution reclamant 1'aboli
    de la Chambre des Lo...3
    conservateurs, r6euiid
    pobl, onti dimand6 quieoi
    voirs des Lords soient algl
    t6s pourtoutle tem psa
    vra durer le present .p


    ment.


    ('omervants et Indust
    Awe le noimweles
    les eme gnes routent
    Faitesa vtre publicly.
    LE NOUfrVELjSjl

    MASON ASCENCI&O
    Bois erna,
    1701 Avenue Lamart
    (Andeene mason S
    *Tle"phone 368 ..
    Creme a la Glace dle l're
    'ta, t..outes les heures. .' .
    'A partir d'une livre, prix|
    Iros..
    a ]liraison pour le
    fait dans des boites s
    permettant une longue-.
    vation. ..
    La maison, sur eo
    prepare aussi a glace:
    tane pralinee, ainsi'q
    Cassata Rciciliana. .


    S .e


    oo d'etrai de malt Waner
    de e sBfi

    d-tassoit son,
    I stw3etoutes etel
    -jration de thuit de faie dci

    S.. .ID AWANDE S.A.,FN.
    N MPR SENTANT : R.BRODUARD, Grand'Rue 09. PORT AU PRINCE J


    ..... : ..:


    Voulez vous &conomiser de la gasoline et avoir votV
    iwre en parfait (tat ?
    Airtmsse veas 517 rue Pavee, Te61ph6ne 2151 et l|0.

    A. Barreyre, "inie .Mecani.
    85 ans d experience, dars ra raton d'Anomob$it!
    Frdce ';u'au 'anada et aux Etats Uris; T. ,en
    au port de Ia Section 1183 de [Art ee tfr$Jqfase.
    In-tfl^tiojn et reparation de Radio, Ptco g
    burateur, Capote, arme de chastse Peintre au D'
    'arflntl. Prix n.oderes.
    Acheteurs

    VoOlez vdoua eoomier- vore argent?" '.t
    Adreisez vous 519 rP Pa ve l&fiphone 3394 .&Cv
    C..Barreyre
    qui vous vendra a de", prix .d6 nat ti$f hn
    Phlteo, A !spstteur d'ord e outP, DipqdPlPolYdQ C
    Prest. 0. ite. Filtre d'Huile Pur; o tt- T '. 'T6
    d'Autorro>ilp, lRescort. Pnenmatte, Toife de R
    d'arrobage......etc *.', l
    .''C"


    I:: r:


    tWASHINGTON.- Alfred E.
    Smithinmenra la champagne .
    ; pourle parti d6mocrate dans
    Ires itat de Massachussets, de
    Connecticut, de Rhode Island,
    New Jersey et de New-York,
    'a-tWi -tk annonc Les chefs
    du parti estiment que son con-
    tcours sera un appoint d'une
    importance considerable a la
    candidature du Gouverneuir
    R Roosevelt.


    - : '
    '- -i '. :


    *.....-. .


    ": .e .


    I-]:~L'


    ,la dfeaation.-Aqu On
    board fa ie 'de lui,
    LE JAPON VA AU
    TER. SESBUDGE
    .1LARMEE ETD
    MARINE
    '. .
    iTOKJO."-'Les jo
    ponats. -rannoncent
    fonds,..llophues aux,.i
    ! ment de .la. Guerre.,.
    'Mard e Yannatie qde
    Utre tripl6s dans le'-'
    budget, Chacune- de c
    ehles de ]a defense Ju t
    aura environ 560 rmilli ol


    :'


    i


    a


    ;


    RHUM


    LE.


    SAIRTH*


    mei" Ile H g


    Goutez


    et Comparez


    Propletaireri




    -Q- -- --


    '4'bW4fl34*I4$A4~ I ~V ~'


    t raI gir

    kA~ut
    dn ~R


    i. %

    .'.a.


    7AN CLIPPJK' SUR VOLA NT NEW. YORK


    e neslire



    DSMARCHES VONT ETRE FAITES POUR
    QU LA MASON H. SILVER
    GLE DES RUES ROUX ET COURSE
    tF. OIlT RECONNUE D'UTILITrE PUBLIQUE.

    Se frmps de tie chre et de rarete de numeraire, c'est
    e de tous ceux qui ne disposent pas de grands
    FiUe se recommande partieulierement aux families
    de e procurer de la bonne merchandise a des prix
    t reduits. Son stock est renourele par chaque bit-
    jrurerture deputs blentot une-annre a iU l'objet
    able manifestation de sympathie.
    oUas dtsrirt en faith de tissue de bonnew quality et a
    ,de votre bourse, virsite eette liaison oa I'accueil le


    es? eSt r rv it rtous,
    tde articles els que :
    iat blant sup.
    we sup.

    i eouleur
    ht Chaussettes
    e de Chine imprime


    avaunt d'aller ailleurs. Vous y
    P Anpe a flours
    Popline sup. angle.
    Drill S'haniung
    Siam croise pour costumes
    !hentelle,
    Percale blanche et coul.sup.
    etc. etc.
    EP tous articles de grosseries


    d fleurs ,
    importanre mason pourrail se sr de publicity
    Sour ervir la collectivit;. Iaiheurs peut-on 'dans
    announce fire conni tre ?ou.- to ntcrct quils ont a
    rs achats, Redoniable prbliam(d c-.style qu de re
    u4lqulqus mots umn reiclamtc it'resante pour cette
    "entreprise ou t oue une iHraison cornmme tame sparse
    p de rioletes ou de roses ts'u-not dun., une gouite de
    Sdisait aLv Temps, *en parlant d.i- cares a enrtoyer
    ts des pays encahis. Eh bine'u! .Y exactement la
    itfflictle que nous ourions; r sadre. llais nos lee-
    :t desO Hres inlteligents e imaginatifs. nouS laissons
    cthse a leur intelli genu- 1 ci leur imagination.
    .., -IN "


    4.4SA
    4,dl.


    " Les ecoeuIIs s0oln


    Iag es


    vuii p/t pl pea
    d e 1i t ies c e n'


    4


    0 4 b


    dit


    LeEs prineipaux directeuras d Hollynw.d sirnt unanime.s i vanttr V'im-
    portance d'un hea' teint dans le charm fmrnir.
    diUne peau douct' est fattrait le plu: i6, ,.A'ibJ. tuie pUi t' a.voir one
    jeune Ler, a di: uns ct:bre directeur.
    -,Comma, les gen. ig n ont hntsantannimtmt-.'rapp; aucurn- i) uinne tie
    Pe ineust divenair uine* toiti ':ans cehl. ine peai -'an.s d('-fut est uI
    crAsor que possede tone ito!oe,
    Des 813 important actricE.s & Hcliywuood f (nomprenant. (nst
    ee chiffre toutes les til0s, .05 emploie.r.L IT S-av (In (t, tuilerte Lux.
    Dcnnela i eolr peau i mnem- siin amt-rte if it'in't.lt'M cnnent aux
    keurs. Commander pluaieuirs paim ,, t(, t' blanc .e avon( rie toil(,te iLux
    aujourd'hui m me.



    S TOWL BT SETI L;
    IitJUIO b TH PARFUME i '


    A 1:


    (OHz I 'LAUI IN
    Angle'


    de. Rut's
    I'^ntYf


    Roux et di


    -~ -.;ZiM 1 s ..* .


    GLACIERES
    Nnous avons toujours en
    main le. drniers modeles de
    glacieres en acier a partir de
    Or 25.(0,et au-dessus, venda-
    hies avec facilities do paie-
    mientc.
    cLdes glacibres les plus stirs
    et les plus economiques>. .
    Crime Glacte
    &Superlat irv
    Un pircduit nouveau, qui ne
    Ie cde eu rien aux meilleures
    marques des pays d'lEurope
    ou d'Amerique, est offert au
    public H) aitten par PUJsine a
    Glace tl Port-au-Prince. Gou-
    tez cette de1icieuse crerne et
    vous serez convaincus.
    Faites tune agreable surpri-
    se a votre famille en appor-
    tant de la (CrWme Glacl Su-
    perlativen pour Ie dessert,-
    tous en raffollent.
    ENTREPOT
    FRIGORIFIQ'E
    Nos chambres froides ont
    ete recemment mises a point
    et peuvent reeevoir n'importe
    quelle quantity de vian(e (id
    poisons, de legumesde fruits
    etc.
    Le Public est cordialenuen
    invite a visitor not y usiflte
    a inspector nos mo ies8 V
    lacienres e de sorel (ttve.
    dans notre salle de ventU.
    Conrisommer de la g1aec, eest
    fhise (tic 'onrmie.


    Dr, Camille Lhtrisson,
    100 Htois Verna, Ti: 3201.
    .:-Ideine Generaleh,
    Syphiligraphie.
    Consultations 6a a n. m. cf
    2a1 p.m.
    "^ "^ ^ iS~ej~jagss^a~tsiiaaaa


    l, .. -- I


    MEDEA
    COTT IC A
    0iL,0,1A


    'ATI>

    r) %


    7
    21
    21


    AK'I'VKV~A PV't


    sent
    n obrc
    nct obre.


    t uc ubre
    l~i O-Surei
    26 o 't(bre
    '^T no ^-li


    d part


    (TPK}' I"
    MEDEA
    FLORA


    un service.hebdomadaire aerien regulier, par l'a-
    I'Ameriean Clipper a 4 mnoteurs, entire Miami et
    P. R; venant de Miami et Nuevitra Cuba. i rive-
    ?rt-au-Prince les jeudi aprei midi; et retournera de
    P. R. et San Pedro de Macoris, ie samedi matin.
    "iece moderne ne d6rangera en rien I'itinfraire actuel
    le aerienne,
    formation et passage appeler automatic 3245 et 3451.
    Ali,


    4
    25


    de
    14 o.
    Nover
    Nover


    OOTTICA 16 Octnhbr
    VAN RENSSELAER 26 Uetobre
    OR kN(G 2 ASS4I 1 SNovemnbre
    STuYVESANT 7 D ombre


    DE HAMBOL'UR
    TRAJANUS 10Scptn mbre
    TIBEHRIs 24 optprnbre
    TITUS 15 .o-tobre


    NW-Y ori pour tous les ports h in

    nbre
    nbre
    LV'parl pour New Yoi!.


    Iepart de I'En rope
    D'AMSTERDAM
    14 Svpt
    28 Se:)t
    1.9 o .:obre


    ARRIVE- A PORT AU PRINJcE
    7 0ebre
    21 Obie.
    11 N vemb *e


    II.


    A #AW sp coDsEINE TOL Ufet EUCA iL rw
    Ltcb~-o -Csu-cONSSR VA rTio.v FARFAMrE
    r.u RHUMESMSRONCHITES, ENROUEMENTS
    . INFLUENZA, AFFECIONS DES POUMONS
    t,.flrn .Aeteafltjttff 4A1i'-I PT L E-WS PROVINCES.


    S)part pour 'Europe


    To 's


    _ -_


    lee & are jos.i

    ,,. a


    . apeur pour I'turope
    T6Idphonez au No 34F'


    - el~L-~ annPI--


    J. G..MaIWSEN
    -- ti -a ..
    -


    .A PW ----




    WAWAW~ftv& O


    WAC ft-ww--" A. .- At r


    . c : z.. -' .. .. ... .l.-: .. .v




    Port au-Prince

    Fabricztin de glace de meil-
    leure quality .
    Livraison rapide effectuee
    quotidiennmnit par nol1 ca-
    mions peint4 en blanc dans
    touted 'les directions de Port-
    au-Prince et de P4tion-Ville.


    -op


    . ..


    **wrwvrm

    I


    :|L


    i....W: ,


    ---


    tislantane'o


    tl 0' u 4-6 e


    114)11.vwoo(-l


    :epart def New-York


    .Amerrr


    Airwvays Inc


    Etll


    get-
    20 OEM&







    t Wt06radito -don;
    ner au- A'tiles~ t VAm _ri-
    S uea Latine le transport a6rien
    ) .e p el efficient ave des Iti-
    : n4raires r.A ersger et certain,
    a- Pan American Airaways,
    announce que ip vol inaugural
    de son plus g'and. avion, le
    gigantesque tAmericanr ClpI.
    pent de 46 passagers, don't
    nous publions la photogra-
    phie en 5&me page, commence-
    ra un service hebdomadaire
    ivgulier avee ce type d'avion
    de Miami, Florida Ai Travers:
    lea Antilles jusqu'I San Juan,
    Pueto Rico, et retour.
    Ce voyage inaugural du fa-
    meux avion aura lieu les a11
    et 12 Octobre. A pres e voya-
    ge, uni service reggulier sera
    maintenu avec un avion Clip-
    per laissant Miami chaque
    Jeudi avec Malle, Passagers
    e.t Express pour les Antilles
    et la cote et de ItAm6rique du
    Sud. Sa cargaison sera trans-
    f6ree a San Juan, Puerto Rico
    sur un avion Commodore de
    vingt deux passagers, qui se
    dirigera veor le sud.
    Arrivant a San Juan cha-
    que Vendredi, ce geant. aPro-
    nef laissera Puerto Rico le
    lendemain Samedi pcur I M-
    mi, en passant par San Pe-
    dro de Macoris, Port-au-Prin-
    ce et Nuevitas, Cuba. 11 arri-
    vera A son point terminus
    Nord Miami A 5, p. m., ce Sa-
    M alle, Passagers et Express
    medi, avec sa cargaison de
    de l'Amerique du Sud et des
    Antilles ce qui est aetuelle-
    mnent le plus complete et lu-
    xueux dans le monde pour le
    transport commercial aerien
    re6gller. II eqt le r6sultat
    d'une politique de provision
    env isageantle developpement
    continue de la malle aerienne,
    .'express et le transport de-
    pnsagers.
    Les aeronefs dj& f ainmeux
    du type Clipper, ont une en>
    vergure de 114 pied et .nl:f
    ct:bine deux p)Ied$ plu8 large
    (ltu les wafen i des cheanils
    det feir, deux cabinets de toi-
    lette, eau chaude et froide, et.
    un systbme de chaufftage et de
    refroidissement. Ce type d'a-
    6roplane, le plus grand ja-
    mais ccnstruit en Amerique 4t
    Ite plus grand dans le monde


    pour le service commercial re-
    eutlier, a plus de force qu'une
    locomative de chernin de fey.
    Charue fois que le Pilote Corn
    mundant lance le geant en
    pleine vitesse, il a 1un total de
    2300 chevaux dans les quatre
    moteurs scus son control. Cet
    te force immense soul&ve fa-
    cilement et rapidement do
    'eau I le gig'antesque bateaul,
    Ianlls cinquante sCeondolCs et
    porte son poids total de dix
    sept tonnes a une vitesse de
    115 milNe par heur.

    iHLA. ,Hi SERIES Li,/'


    ... .*..-.A .
    .-' % .. *" '' : ^ ^. **: '. : *" .





    Saultlne qopiflIat e ah mois

    ses clients pe A-ti acvleter u i


    "General El
    SInslaallaio


    JI M i f


    * : .. "* ". 'v '. *" '.: .: **.:.. .": -?" :';.- \( "," ..' 1--
    ' ::'.. ::.
    . . . . . . . . ... .. .......c:*. :.,- ... .
    Ftl ct~
    )NM :
    low 1y ANT&'-


    "i griw.lhie.


    .2./,


    N perdlez pas cellb un q ue ocr asion


    plusndispust )einti h da
    (eP tides1rala
    nd edan e lote


    (qrn des chaleurs.
    TW


    I; m 4


    * Is


    a


    L A OT[ERlN


    416, Rue Bonne Foi,





    La Lo eriNati onale est.


    ne mittio hauterentihumanitire par la multip icit d'feuvres qui
    propose d' der. ...


    se


    GLA .'AGE AMERICAIN
    La Blanchltserie Lux an-
    nonce a sa clientele qu'elle
    vient de recevoir de nouvelles
    machines qui ui permnettent
    de leur offiir le qdernier cri64
    du blanchi&sage: Le Gltage
    Amiricaitn.
    Ce proedet de blanchissage
    .rrnet entierement neuf lesa
    f .ux cols mouse ou durs qui y
    sont soumis, de telle fagon
    qu'il n'y a aucune difference
    entire Il faux col que vous re.,
    met notre 6tablissement et c-
    lui que vous venez d'acheter
    au magasin.
    Essayez du proede, et vous
    serer eonvaincu.
    Elle rappelle en minme temps
    qu'elle enleve gratuitement
    les tiches sur le linger blane
    par un proced4 de varage in-
    failHlible.
    BLANCOISS RI. LUX:..





    Une chance de benre orte aux hommes eoutes conditions de fort


    Ezployes, onctionnaires, ouvrier, artisans, salaries de tout
    gens de maIsons domestiques sans grever leur budgfetmoyenan
    gourdes, peuvent gagner G. deux mille.


    katreos de commerce,. chefs d'indunrie, parez sux msuffisances ds ventep, par I'achat d'us:rF
    qui vou li re du. sucd des cheanc es

    MSdeieb, Ingieurs, AvAcats, Snateurs,Grands Dignitaires de 'Etat; Reprisernants de. I
    tualit6, Journalists, DONNE7 'i XFYP'A DE VOTRE SOLIDARITY SOCIAL

    Retiers. epitalistes, Comm j t, AUGMENTEZ VOfRE AVOIR.
    a to .. qui habie Haiti,. rend t tice en achetant le biUet de la Lterie Natic


    It
    I


    W'-& :* AIL: '.


    ) se in|


    ,..


    c


    4-1 e.1 ,.A,


    expo$.s


    Eieclr


    Cio~a~gr


    ~TIONALE


    phoone 3358,