<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01677
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 6, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01677

Full Text

'"S".' : : ,. "






^**^- --------- -^ ---- .
; : : ... . ..
.x .. > -;c"" : r.
w~i"


QUOTIDIRN FONDE fN 189


6U plus Audn
I, | Q^^^0ilu


&:: ,ime ANNE
.. .>-


PORT.AU-PRINCE.s


tHAgIT


JEUlI) 6 (XO 'OIRE 19;32


No. 12862.


VouIqiiosA [it p


itjll ft UeU


Sdeanafmdons it notre lE demoisel e notr So-
bque- confrbre, de ne emselede notre So.
gaiu confr i ciueti qui a din danhs sa vie
Suqr ce qte siRni- dtes preuves d'une belle initiU-
onM'dans IeoMoflm- tive et d'independance et qui
Svendredi 3 Septem- est un example admirable d e-
lao dclu 25 eptembre, nergie et de courage, m'a com-
wit, a urr centime m unique un plan agricole tre.s
d46tail des chiffres des simple, trouve danrs un jour-
e-ot yens, et aussi At un val americain, et, qui est d'u-
'tpi r& las echiffres de
tement Munis-f ne facile execution pour Hai-
,e japart cette Mro muls- ti o I' Etat posside F'immon-
.apa cette promnuIl- ses terres en friche.
que Lnotr confrere M. Abe Waldaner, as-
I oer, les reettes sont 1 'i.rt t-prJcureur- a Mem-
31,803.000 gourdes etphi ui est le p romoteur du
penes ta h movement de retour a la
p W'inventons pas ceschif- plantation pour soulager le
iest dans leI Moniteurv homage et er6er la taxes indi-
a les avds t-ouve, et viduelle. II consiste en la for-
'loi. de sanction. nation d'une colonies agricole.
jisistons done pros de La-toonie se-compose maint:f -
infjtrreepourbquili nous nant des families: mais il y
eiomment, avec ces chif- a des douzaines de deman-
ulgues, peut on ar- deurs. Voici le plan 4dans tou-
u4prouver qu il n y a pas te sa simplicity':
mulgati. II est donned 'k chaque fa-
paree que nous avons mille une n etite mason, au.
colonnes du oni- ant ( aces de terre que Ies
Uee4 trouvent public membre i de la famille petu-
ts, que nous avons T e. t~ver: s,. x poules,. une
qua iy avait el uin
R u gu y avant eun mule une ,, vac'e, n vean et
promulgue; notre char des outils aratoies. Cet e ui-
frre dit, luii, que c. pement est accompagn d'un
Vpmovrai. Eh bien ou 3 pret de 100 dollars par chef
l niomteur du 30 Sep. de family remboursables a-
dernier, et nous lui pres une ,priode de trois ans.
Aein; ms de nous repondre. i rveu ,,u tai do
S, ila recitte .sei'a avye comme
P. tlleurs, notre toujours affernmage de ia terre. Et de
t:i*qsmpathique ltit que jusqu'a laminu- seront ac'quittees. Le roule-
:eo& l derivait hier, ces li- ment de la recolte et P'entre-
1e6, Me Budget n'a pas ete tien de la ferme seront strie-
av it 'Executif. tement appliques par les mem
Rous avons rtfere notre bres de 3a Colonie.
re au bre, ofu il s'evidentei soei6t. Et cette society sera
ue chose a 6te envo- seule depositaire de tous les
ikExecutif, puisque des tiLres des terres employees
sont promulgues. par IPs families. Chaque fa-
fly a mieux: Notre con- mille est tenue de planter an
fait allusion -a d'autre minns six acres en cotton com-
de budget don't nous a me reserve et cette reserve
ier le Ministre des Fi-1 ehaque annee servira a entre-
et qui, parait-il, con- tenir la colontie entire pen-
-des chiffres qui ne cor- dant l'hiver.


ndent pas avec ceux que
nement a en main.
t un peu de logique.
B.'ivonis a cette conclu-
qe, si le Ministre est en
de constater que la
smrie des chiffres ne
ad pas avec la premib


Ce plan nmurrait etre exe-
cute en Haiti avec quelques
modifications, et les colonies
seraient places sous le enn-
tro6e de vec designation de denr6es A
i17 .. ,1-- i. 0 .0. .A ,,, |4-r--, C


eest qu'il a eun sa fpos- ClLVer. L it u
deux ries ratent vendues par la direc-
lKment of eHaiti-Jour- tion des debouch4. au milieux
nvait son article des intirets des planteurs.
si element il est
iq le Gouvernement L'homm dla Rue
requ de budget,. .. --.-_s
14t nrouv6 qu'ill avait rdp ond
w" deux budgets, au ont r6pondu que leur rapport
B..- o l$ a 6t- transmis en temps
1.nous comprenons ai- voulu au Bureau du Senat qui
Ja replique du Minis- devait la faire parvenir a l'E-
tiyant deux budgets en ixecutif.
)*ttrouvaft embarras.! Si, eomme P.prsentke de. cette tant de conviction notre con-
acceptable; mais eel frere, oulu I Uprsenter, qu'i hier apres-midi, le SOe
ble confirer, em- iat n'avait rien envoy l'E-
thoses, et met en x6eutif, le.S6nateur Denis St.
ersonne du Presi Aude doit des explications,
at, ar, nous 6tant tant a ses colleagues des Cham-
Prf6siden e't"au bres, au'aux Membres tidela Commission x4cutif, et- a lpinion public
du S6nat, ils nous que.


confree < Haiti-Jour-
repondant a nos de-
e precsions,dit qu dl
as ou de Budget prc-


gard, comme, par example, a le major Vallejo, notre bon a-
la transfusion du .ang, qui mi de toujours, offrit de pi-
fut rendue necessaire, pusque later.
j'avais souffert d'une hemor- --- Et nous ne pouvons ou-
rhagit effrayante et que mon blier la conduite du Docteur
eceur etait sur le point de s'ar Francisco Henriquez y Carva-
reter. Quarante cinq <{mari- .Jal, alorb Ministre de la R4pu-
nes3 americains et d'autres en blique en Haiti, qui fut si bon
core se preparerent a donner et courtois pour nous. Pareil-
leur sang, et parmi eux ce fut le fut I'attitude du Consul Do
M. Hoptkinn qui fut choisi. minicain au Cap Haitien, M.
Tous etaient disposes au sa- Anselno Paulino, du lieute-
crifice pour un 6tranget, avec nant Guerra, chef de la Gar-
qui Uis n'avaient d'autres de frontiere, et de son sup4-
liens que le patriotism, et rieur hierarchique, le Gal
ceux de thumanith, qui ne Vasquez, chef de l'Armee Na-
manquent jamais -aux homrn- tionale, et nous aurons jamais
mes, quand ils ont lne concep- les paroles necessaires pourt
tion noble de leurs devoirs. les remercier de tout ce qu'ils
Vous pouves v6us figu- ont fait pour nous. 4
rer nous dit Mme Alberts La Societe Haitienne, en
ma tribulation h ces terri-, general nous dit M. Al-
bles moments. Jeme sentais berts compatit tres aima-
si seule, si eloignie des miens, blement i mon malheur. C'est
et je voyais Charles dans un. eomme si dans les Icis du des-
6tat si grave, quesn.a disola, tin i avait et ceri que j'au-
tion arrival a etre tragic et raise a fouffrTr do co malho-u.
'vraiment inenarrable, Cpen-
dant, elles furent m grandes, (VoWr salte en Ge page)


CI p S ites Eoui LF PSYCHOLOGIE
ID'UNE '.AUDIENCE

1).ans tious les cercles on ne
Sparl e I iqu d jugement d(e no-
t ire confer(' Callard, qui a
r .^ ma.r(ue ni reel changement
I ^ .. asrm nom(, urs.
(Votr le No. Wd'ier) Au cours de l'interessante
-, audience correctionnelle de
C'est pour e.tte raison qu'h mardi les avocats de la defen-
I Ive*edu Ioctpur I 1.,$,1 .
arnvee du lDo ur Luis I* se et l'accusation rivalisaient
Aybar JinIenes au Cap Hai- , tLien sa prdsanee avait t re s'm-ence, et rhonora, e juge
elamie par Mnme Alberts, qui ui entendu 'hnffaire dii-I
avait adress4 un appe! t@l, le dbats avoc h dinpa-rt ia
phonique au ]icencil Castro lit' iqui c'arcterise sa haute
Pelaez, ous, secvaire( d'IE- mission.
tat deo l'Intrieur, de la P)- it apr..s que fut ordonne le
lice, de la Guerre et de la Ma- d6pot des pi'"e chacun se re-1
rine, (qui partit dans un a- tira, important Iinmpression
vion de Iarmee, pret6 galani- beconfortante que 1'e petits
ment par le President d(e a mesquinerie; politiques t Republique et par le Secr6tai- bent, ne repr.sentent rien,
re de ee Departement, don quand il s'agiti de la distri-
Vallejo, accompagne du Dr. %bution d'une saine justice.
Aybar et de don Jtan Roman ) Et chest en reAsue que
- operation avait deja et6 voulait indiquer le Pre-sident
executee Vincent lorsque, s'adressant
Le Docteur Aybar -nous i an s'mpathique Pr'sident du
a Mdt M.. eAlbert et.t.mo .Ti.mai de Taibtib ii ui[
miedecii de conflanee. Son ar'- ditsa;: t Vous me connmissez
rivee m a donn6 beaucoup de assez: jc veux que vous so-
courage. II examine le bras uez seunteent des juges.
et trcuva que J'operation 'a- --.
vait e4t exicut4e au bon mo-
ment et avec competence. Puis les attenti'ns que je renIus de
il nous exprima son approba-! tons eeux qui m'entouraient,
tion diu regime 4diCiAlinaire d& autorit6s locales, des me-
qui r6git I'Hospice Justinien, decine. qpii avee tant d'interP't
pour asepse qu on y observe, p iuhm- soin de mon Ppoux,
pour la capacity des medecins et le tu,'rent (e la morwt, et
qci le desservent, pour toute tr(s speciaiement, du Consul
I'organisation du dit 4tablis- Americfain au Cap)Haitien. M. .
sement, enfin, qui est, je le di- Wo'Aod. et dt sa dlist!n. ne(C e-
rai en passant, tin centre don't putuse. q\( i t'nvielopprent
i3 C(ap Haitieo) peut s entir rl Iune vr-litable atmosphere de
''.-ueip-eux. fanmille ,qu e je me Sentis Trh(onn
-* ai p aussi cbhs river ; i ,.. j e I~l's traverser
i1ous dit M. Alberts apres une ce terrihle on nt. ud'.)ru- tC
pauIse .. que la presence et lo yve...
traitement du Docteur Aybar -. Le LPresidient ( Haiti, M.
cauusa un magnifique effet par- Vincenr aj uta Mme Al-
nT i-v pers nnel medical du erts ..... a 6t trs aimable en-
dit centre, tous reconnaissant Ivers ,ovs, sinteresant conti-
en lui un home de science n..tiloieni h i'6tat de mon
notable, puisqu'il ceut l'occa- epoux. rle mime que les hauts
s.ion de se fire connaitre, corn fonctionnaires du Gouverne-
me ehirurgien, en operant M. ment et no; bonds amis de Port.
Angeiueei, qui se trouvait bies au Prince.
se gravement. Nous sommes aussi -
ComLnen de jours avez- poursuivit-elle --- reconnais-
vous passe a I'hopital, lui de- sant.s de lamabilite du Pr6-
mandimes-nous? s.ident Trujillo et du Secr&
Quelques dix ne4f jours, taire d'Etat de I'Interieur,
nous repondit-il. Je dois dire, qui, avec tant d'efficacite et
poursuivit-il, que je conserve de rapidity, donnerent les or-
indl16bilement dans ma m&- dres appropries pour le Doc-
moire certain traits de ge- Leur Aybar put se deplacer
nerosite qu'on a eus a mon e- dans un avion de 'armee, cue


sur la voie publique.
11 y a une consolation bien
simple pour les interesses,
c'est qu'ils pourront se ser-
vir de la voie la plus prati-
que et la meilleure: la r6cla-
me dans les journaux.

QUATRE INCULPES
SEULEMENT SONT EN
PRISON DANS LA
REPUBLIQUE SCEQ.R
D'aores les nouvelles niim
nous donnent Ie Ministre Mel-
la arrive ce matin de Santo
Domingo, tout est came et
normal dans ]a Republih;e
__ T" *c-" "''


Dominicaine. Jje uenerai x a-
dal et trois autres reconnuq
coupables a la suite d'aveux et
de documents d5couverts, sont
en prismcn et vont 6tre juig6s
par les tribunaux ordinaires.
tous les autres inculpes ont
dte.mis en liberty.
En ce qui concern les exi-
Sles en Haiti, tout un travail
de reconciliation-est ein train
pour rapatrier la plupart d'en
tre eux. c


QUE -COMPTE-T-ON
PAIRE?
II nou s rpvient que depuls
la fermeture (en paille) de
Damien, les directeurs et pro-
fesseurs des Ecoles ruriles
sont aux abois out elncoe rn
vacancee
C'est le moment plus que je
mai.w pour 1'Inspection e6ne-
rale de I'Enseignement rural,
clI dlonner Ie plus ('impuIsion
pos.ibIe au service ronfie a
la cornmptenT indisicntable e
%es membres.
Par ailleurs, m. Utl apipre-
nons qu'uine auto achet6v, pourt
les hIsoinFS des In ispecteur, ge-
nrraux de I'Enseignement ru-
ral so trouve on la apossesion
('lIn employee )public qui refu-
Se id s'cn (dCeusair.
Quel est. ct (tIeordre? Qut.
d6sire-t-on v6rititb)l(;rIe nlt It
faveur dos Ecole.. ruralt.es.

DERNIE tE HE1.RE
(e i/f'fon noum d(Il ux
Archives du Sminl
Desirant tirer au elair cettt
grave affirmation de Journal> que jusqu' h ier, le
budget nii'oait pas tr'nm .- <
l'Executif, nous. avoXn(s (dIan-
de des explication- aux A rchi
ves du Senat.
11 nou& a ete repondu et
prove qu'anterieurement ;' la
date du ler Octcbre, les chif-
fres du budget, selon le sys-
teime s6eulaire, ont 't re mis
aux Chefs de Division (e rLif-
ferent.s Departemont-, ket eI ,
centre recu oue d(6tient J Iii-
reau des Archives.
Comment soe fait il con-
frere que jusqu 'a la dtte
dhier fl'ap)res vous, i'E xt'eit if
n'avait vien recu du Bi Hudet.
I.A LOI SlUP IoS
AFFICHE'S
Come e'est pour la pi(rnmib
re fois que le (Uouvernement
met on application id une me-
sure (qui existe palLrtoit ail-
leurs, un certain remne-me-
nage existe parrmi eeux qui
gratuitement faisaient de la
publicity dans les rue" de
1'Etat et sur les places publi-
ques..
Dans ls autres centres du
monde, c'est une des recettes
les plus importantes des Mu-
nicipalit6s que Vimpot sur les
affiches, annonces, relames


ti


~~91 t-1C"~.,tAt ~i~rr"9r-:~ -


10 VIVO I W I BUMPFAU"-'& -4%01,W -,f 0- 00WIN"04OMW


._


~'










.... .... .. .... ..





E; ....:.. La lste afe eia indamns ;humat6 Pf"o: eer
:;s.. ea. demand ..i .u .0.
.4 .. "l : 'I :.. : : '.:: ;,:::.... ... .. ..... ..... ... ....; .











..V. sie.. de.onfdarmes danit Vt labt ..oI ment..t. .e .eec...-.
............. .. .. .. ..... .. . ... ... ... .. .. ... .. .. . . ......-






ont 4 r e len dem a n a u tr a v i t .u egr 4 .............. ................. .......................... ................................. C he s
I e r m i... en ib.rt p..fe.tio. .... :... "... ...'.. : .
-AlaApol-.f-comml va d. : :m op.: n .:: ns ndiMte












.da. N.us ne savon. pa -e .onde a. doma.e. .....e... ....... .. T
a ietad- des ondem pit: o ur n lS eN












n;-;: grees expIdiss:en:aroioe, aCSupr : Ao sur r g l b v---cn.-
vn.....ar.. camonpou quel etrou sr














lah lis dan' les regions me- ns eur pah r pre-excellence, n a PImprimeie H
mefcd'osretatentuvenus. e & Du&e part de la entree.
S.1.. cndamn. traauxs ri .trxme of.ieurhuwnver U r .de .n .it qd n possb .le... .u.ea.. mi


ot tarrtie a la e pitae sel. C absolue imperetn c I D are iae po





ou emprisonanes Wtuveau, ee la.n matdereo erteA auso iit CrfeQe a cr C/ de 48/14i it ?.( .o25 (ti- $'14 ctsives der enseignemep
nt it la policedeame lue et ctron et pro de 2403 10 il 0 04 ui et imple o












Mt dangereux iepkp rtde.aJi ti% ton. la.pausere cosmique bi Evapore c de 48/16 o) 5 00 Decail 0.1:1 :cts, proprdl aux iiessi
ce. Us n'ent aucn mn y ide -s mant. :e m ouvementa: ntd un a.g '. de 9.| .8 ..e.. 6.40 Detail..- 0.07 C.. re. au: p..x in o
.. re P..ar ra inte de le vr Chaos (a)i o de .......~ ~ .. vt s ch -.Code.s, .apore et en.Pou. 'n"e.tim
comencer d a dfonieer les ma LerMoyetio niverl: unle dre .bensen est e melea. pI pls pur wt le plus riche en Ce mdLe a en I
ons pille et voler, la police, et mme 1) i t reommande par ME CINS et ages Fe du Dparteme
d ttreanie En u -H VNTE p a ......... ........... ire '




q iIdeatcna issuptrieurs pre
..... --- .... ..... .- -. '- -- ------. . .... -"...... --- -------




i .. ....... ........... .... .. e l.........a.. S p.... .. ... .. .. .u. b... e....... ............ .. T.'






..- -- .-- --- Et .-auteur.concl:S. AU.. B....N ... ...H.. ..sse.s .r...ee...
UNE EUVRE ORIGNALE ieu eest Ept p, ... ...abso.....- ............... ...ime... er














lu, I'absolue p erfection, nous E cmm es bones EPICERIS tani. a Port au
DU PSYCHISTE davons (apositivement prouR aPe^ qe dans routes les villas de na Province. e oPas de v cines ai
le sb n existence, pour navo ig .
g.................e m ....., ... ." .. ...... ....... .. .- .mW. ..d .....ne .
-aut I'auteu.,.n.l. ....i.


LOUIS EDM.


I
.


THELEMAQUE
Ce sera une simple brochu-
rette, mais qui renfermera ee
qtu'il y a de plus vaste, de plus
considerable. I
cEuvre vraiment original |
ot curieuse, et qui assure que
l'auteur ca reellement un
grand mrrite*, affirme4-on
dans des milieux comp6tents,
Car c'et la preuvt e Vfexis-
tence de Dieu raisonnie par la
matiere ou la rechervhe du
domain des esprits sup&-
rieurs et .du point. de tesprit


absolu.
C'est, dit la Societe Psychi,
que Internaticnale a Paris,
un1 travail qui ouvre de vas-
tes horizons a la pens&e.
En effect, cette preuve de


trouve au Supreme sur-degre.
du domain extreme supe-
rieur des Mondes.


PANAMA RAILROAD
STEAMSHIP LINE
Panama Railroad Corpanyg
BULLETI' N No. 951
Les chargers sent pries de
noter que le S. S. >
est attend A Port-au-Prince,
Haiti, venant de Cristobal,
Canal Zone, le Mereredi 12
Octobre 1932.


d'embaroue-


ments seront delivers pour le
fret "A destination de New-
York et des ports Europfens
sur demand faite A ce bu-
reau.
Ce Steamer partira le m4mee
jour directeinent pour New-
York prenant fret malle et


" ka a cn r -ft*


VWW- t ein. -MAP11fllll11fhf


CInIlVk)I*&LdI~dhP~W~tlfft


Prop etaires .A

& Automobiles

Vouaez vous eeonomiser de ia gasoline et avoir, votre voi-
Loure en parfait etat ?
Adressez vous 517 rue Pavee, Telephone 2151 et 2846 ehez
A. Barreyre, Ingenieur-Micanicien.
35 ans d'exp&ience dars ia reparation d'Automobile tant en
Frane- qu'au Canada et aux Etats Unis; ancien chei metteur
au point de la Section 1183 de 'Arnee trannaise,
ITn*mIlit +;^n tt yyn-*r.t; n Pnaiiin dR iPfla lo enprateur car


.......t... ...... .


sta Vt.a ati r pys. U o
burateur, Capote, arme de chas
garanti, Prix nmodires,


Acheti


Vogolez vous conomi


se. Peinture au Duco-Travail

eurs gt
iser votre argent?


sur un raisomnement math& H. C. VAN REED, Adresses vous 519 is Pave T616phone 3394 he
matique et pr esentee telle Agent G airal. i t. .. Brreyr
qui vOUS vendra a .des prix defiaht toute concurrence. Padi
S.... ..PhiIeo, Adaptatur d'onde eourte, Disque Polydor,Aecumulateur
pPrest. O. lite, Filtre d'Huile Pur. olator, Tous les accessoires
d'Autowobile, Ressort, Eneumatique, Toile de capote, Thyau
L d'a rroag*e.. Vetc
dta ...ows!.. Fs Az ijau Ce


Ou peut-on trouver, sinron qu'au Bazar -Tout Va Bien :de .... OM e
.oussi Pa tres ..a-road Stean a ...mhip Line a ravantage d'annoncer
Le Magnifique CrOpelertte gaufr, 4 swnt 4 New-York pour Port.a'Prince Hai ti
La Superbe Soise Motte, i. Tous les stearnme sent pourvue de
L'nm6galable Georgette 0ag im 6 charwmbw fri gfiq: :
Les derni.res creations e Cr.pe .de Chine Imprimn D PAT DE0JSW ORK ARRI VAGE A PORT.AUWPRINOE
La fameuse Toilee dsoie Lugano ,. L.)I !:iWmbre 1 98 le =1 Septembre
L'incomparable Baptiste prt.erl et I- e *rap des F.Ine. : Renavent n le:(.:.eptembre is l Septembre
dres en purf l An.on t T Sep.tembre le 2 octobre
Lee S prbes Ba de lo iaveo lfouepttf : ite) 8: sS GS&Onyaqu i. l : e : :le 10 OctooreS
S: .Le. s Bas ded.So.. btvep c f.o e :e .. t Cr.sto.al: *: U O::o -: : e...... ... .6. Oetobre:
L ottmnan de so :: :::"::. navn i8 Otobre .24. Oetbr
Les Cspe C.hie Le Lindr S. An e 3ocobre
Les Splerfdides Sates k unt SS. Gasy IyNovenbra 10 7 Noverbrt
Le famn x ShantUajg a 'W' *r$4 la Gut *:S4ovmmbre oe 14 Noveobre
*: Et Maittwautres aes hx; Bueav r 1W taNovenr. le 21 Novembre
..:Se.us Rotc d$ S Fflrn 2a o e 27 M.vembre
S..- .. .. .... m...9 ......~.. G I~W : bre l e .5 D&embre
... ....... ............ ........ c ..
.:: :i.: .. . .
.. .. .-.




.... .... ... ... .. .. .. .......... .... ...... ... ...... .


.. . .









kit



~abr~


fraicheur hours pair,- it
petite visit /impose:**|
Tout Va. Bien:
LOUSSI FRERES
1727 Rue du magasin 'de P
Machines a 4crire Reming
Machines a caleuler Dahqt
Rubans, paper carbon- .
Faite vos achats chez"i....

E1*gants et Elegantesi-ii
tez la cordonnerie.:
HYPPOLITE JEUDY,-14
DONNERIE MONTH GA&
MEL
Grand'Rue, No. 1721.


CHEZZ PAUL AUXJ ELA
Cltapeaux pour damesgr4
de fantaiie, maille,:erA
feUtret, etc,.
QUELQUES FAITSt
.Succes des el6tves du.teB
laareat aux examensofi
de 1927, 1928, 1929,0I
1932.
4 Succes des eleves do
Atabilit6 aux examens f..
de 1929, 1930, 1931 et*
Success des 6 1ves de':...,
Dactylographie aux.:.0-%
officiels. do:.. Jule.
juilld920, te
de Jallet 1931, :dei

.:Apret cela h6s
dans, 1 choix .'un:4
ment?
m ert? ........ .- ..----
Douterezm-vous del
ce de ia nmthode?..:.
L'..INSTITUT T fl
:A:E R & .: doinneol
gnement- classique:.
l un---enseigneft
et: commercial eomp
, g n e.f :, :.:. .: .: ... ....
gn6.
Sa: pension seo)
..omparable, gTh

., .. .. .:...T~I~44ph one.. ..
. ... .. .,. -.... ...



.. .. .

... ..... .. ..


A


Les pewi.z


i







s.Nouvelles



( Par Cable, Rod



V ANS LA LLINOIS de Gouverneur de FL'Etat de tour
...New York malgre le' efforts raie


TON, Illinois.- Deux
ies de gardens nati&
SI'llinois protZgent la
depuis que lea grevistes
wnls ont reeoommence
violenceEs. 4U.fineur a
ess6 par une balle.

NONDATION EN .
.CALWFORNIE
? ? :".; :-^ .f.v* .: *"


LKERSFIELD. Une
ltsine d'hommes font des
es pour retrouver les
1 d'une vingtaine de
esg qui out disparu a la
die inundationn subite de
de TeachapiL On en
trouv 12.

LA IOBILISATION
NERALE EN BOLIVIE
EVIDEO,- Le Se-
de la Lagation bolL-
en cette vile a annon-
Vyon a commen66 l'exe-
Foe1'ordre le mobilisa-
43LpS rzservistes habitant
IPys strangers. Des mil-
oe bpliviens ont d6jB.
b ea revenir dans leur
ur..aller.sounsles. .dram.

LANDIDAT DEMOCRA-
II AU POST DE GOU-
NEJR DE NEW YORK

YW YORK.- C'est le Co-
Herbert IH. Lehman d1ui
0ehoisi comme candidate


au group politique de tTam-
many>> pour Pempecher d'etre
elu par la convention demo.-
erate reunie A Albany.

ON ARRETE LE LEGAT
PAPAL AU MEXIQUE
MEXICO.-- Leopoldo Ruiz
y Flores, 16gat papal a Mexi-
ce, a 6te arrete hier pour etre
deport4. On i'a emmene en
toute hiite vers la frontiere
pour I'expulser du teroritoire
mexicain immerdiatement.

MENANT LA CHAMPAGNE
POUR HOOVERR

LOS ANGELES. Pronon-
gant un discourse electoral h
Fappui de la candidature du
president Hoover, le Secr6tai-
re de la Tresorerie, Mills, a,
declare qu'il etait encore trop
tot pour dire qu'on avait rem-
porte une victoire complete
,ir -t cripe financiere, mais
que 1'ossature bancaire dun
pays avait ete raffermie et
qu'on avait posqe la base d'une
riorganisation complete.
...... .... . ....
DEUX GRAND
FINANCIERS AMERI-
CAINS EN ACCUSATION
CHICAGO.- Les fr1rees
Insull, presidents de sull Utilities System,>, soei-e
to au capital de 2.000.000.000.
ont ete mis en accusation


eapil
gne.
spec
A PI
1DEI


* --- -. j ..* -


N & S $ *V ,C ISt.f *r r A. "-" br4 ." .A.". ".


du Monde relies ce martin
. ,.


io et Correspondonce Aerienne


'abus.de confiance et de'-
nements de fonds. ls anu-
nt pris 500,)00 dollars dti
tal de leurs deux conitpf-
s pour les employer A (du
ulations personnel le. .
ROPOS DE LA S.ORTI
L'ALLEMAGNE DE LA


CONFERENCE DU
DESARMEM ENT


LONDRES..-- .La Gtrand..
1Bretagne a anrinon tC in,-
qu'telle allait. prendre l:es dis-
pcsitions prPliminairls ,lOU
une onference qui vrntr,irait.
lAllemagne. la Trance et I'!-
talic, et A laquelle los Etats
11nis scraient invites corntne


hier i New York, les repre-
sentants d(esproprittaiies de
la Anthracite Coal Co. et ceux
de Union des Mineuts d'A-
m6riquc n'ont pu timber d'ac-
cord au sujet de la reduction
de salaires projetee. La ques-
tion doit &tre encore etudiie
Spar un conseil de deux media-
t.eur, mais on n'a quVe peu
, epo ird'arrIivier A un arram-
gtiement.


LE JA.'ON NE TIENT PAS
COMPETE DU RAPPORT
DIE LA COMMISSION
LJYTTON


iobserateurs, pour" 6tudtlierki) OKKIO ........ cabinet japo-,
Io:.rvateurs, pour 6tudier la nais a ddeide que Ic ra)iprt
i sorte dte I'Allemagne de la de a ( .rommis.ion Iytton, (1ui
con frtrence du l-^rniemrnt avait, l evowe ('n Mand-
te .nbve. ?I'A lem n (, t c't 011h,1ie p-' la S. ). N.,N (' ons,
is s e s a eC t v I.t n {s la titu1 e pa t- un r is n p Un' 11i
France est hh ita. ntit (e modif ier s,'. pol i .ue. U'an-
,: t &ro'te rFal't., '+, rmepoirti con-
PLIUS D'UlN MILLION DE tente pas non plus e chin.s,
CHIOMEURS A 111ui s'teRn1Iieo1t a ce qu'il or-
NEW YORK donnat an Japon ifabandon-
; nor immdiaUtenment la Mand-
NEW YORK.-- D'apr .u .chourie ................... .. ...... -
hrappolrt offiel, )plus doi
1.150.000 personnel habitant IAN IFEST ATION DE
la ville de New York sent i,
present sans employ. FERM i S A DESMOINES
I. i..


UNE GREVE
IMMINENTEF


i NEW YORK.--- A ulne con-
Sfeence qui a eu lieu avant


!)E3 r,01 NFR.--.- Plusioe ,:-
1'^*nt i.k u h f wm evs en vrc-
.',, 'i,- .', des( v\ocifra--
..' e.- .-i.. 'k.r "-':r' abo'l .s
.' ; ('* .- ,+. l'[\ 'P t. :, a l; --


I"


_______ .e- vtr-n


?.... /.f.









le FChester
... _...




m. 1*h





... ,.. *,.f m S f






Xf aster I .d

t..../ :... ..





Min,;w+fIMV :-OoO :. ,.


-I


+-: ........ ...... --7 .+ : .::.


i


que la viljl, gaiement dec:-
rde de drapeaux, attend Par-
rivde du Prosident Hoover,
qui y passe au cours de sa
tournee eleetorale.

LE ROI CAROL RAPPEL-
LE SON FILS

PARIS.-- Le Ri Ca-rol de
Roumanie a iraippele de Lon-
dres son fils, le Prince h6ri-
tier Michael, parce q(ue celui-
el, avait appiis des details des
avenue res amoure(se-s dti -()on
Spret en lisant un journal an-
glaig lort doe son passage i
Pa ris. On (lit, qu'il est. deide,
it ne ptlu prmettrx a son fil
do rmetttre N, 'ds m' : Ar t-
lete'rr4e, ni dp l r1v0i sY i rm iHA
in Pn csse tle1Ine. C(elle-ci
a del(:lr (IM" C(! rapp)el est nit
acted dr l p)rscutimn f l d(,e mru-
vatie foi.
*Y.y,&y.
U' IN NE!(R ACCEI D,

L'ATTfTENTA T (O'(N'I?
LE J(.;1E

WE SISTER T If A Y? 'R
* NEJW- Y RK. .lames TPI.-
trl, In nr.grr de (It 32 at'ns. n t'
a'rC.ct comnme l'autetir ide '-
iplosion qui d t ruisit td6c. .-
ment la maisr Undu Jn ti
ter Thayer n Worcester. dirN
le Massachussets. Thaver e.-t
ie rniagistrat qui, il *a u:;i
dizaine d'annees, conIdamtn:t ;,
mort l-s italiens Seer et V& n
zetti.


euxII~


Elles vous plair-


ont.. Elles out


me illeur gout.


... Tout ce qu'on peut desirer












.. A rDUVM A

,. f4etd r .Ok Cd
MAW :AU vAuWona
d. W R-NiSWiONHOMMI


'S. BISSAINTRE (cOp as tm)
trancol PERRIER (P Cupfhroaa DAUPHIN Gowve)
in. DECASTRO (CQa)
JSem ROUzIeR (JwjM)6
S. OLVIER (Josec)
M.o PAIRM (AS. Ma)
taphaet JASMIN (Potetwt4
.ItRUESICNTANT EN SUROPflz
MARCEAU DUPONT
149 Rue Montmrtmre. Pmr.
,:PRICSENTANT EN AMJ RIQUI3
4gnta do publiietf &
Ieraner
VEWLI. AND ENMET
40 Nset 84 Street 40
Nw-V York.
bitunvrwent I DOLLAR par moe,.
p. iiid tI t n He aiti .s trait. do
pra & gr.
''W."I1 t'L rTnninlvttona dolvent etr
:.j.:b-q nax Direteursu do uNoavelris.


FemeOt .. r.AUVrET. Imprimar.
eewar*,r


E ITORIAUX


LES REFORMS


DAMIEN


En route premiere line, i
faut consider le programtiu
tie concourse, pour la clhar
d'Agertds Agricole.
Les Agents Agricles donr
le rnle est nettement difini
sont actuellement, des horn.
mes qul ont non seuefmern
un bagage intellectual suffi.
sant pour remplir comena-
blement les devoirs de lewr
charge, mals aussi Us ont,
pour la plupart. a fwornr au
point de rue de connaisan
tea adVdquates an service uid
lear est confi, des preuwes Mi
contestables de competence..
Or, si lon voulait obtenir des
resulttats Serieux dans k
choix de tells employs, it ne
falait pas, come cela a W
fait, publier, en quelque sor-
le, les questions mtmes sur
lesquelles roulerwot les exa.
means.
C'est un proedi absolu-
ment nouveau et qul tcde,
de fagon vidente, intention
de faetiter certaias indlvi.
dus.
Tandwi que st, Pon avat,
indiqW les matAires du pro.
gramme d'exnaen, it seratt
dif#ficle, snon impossible de
voir reussir certaines peron.
nes, autree q9 le Agents A.
gricoles, actudtEment en fone
tion dans le prochatn con-
cours, car, ces derniers, sont
senses ftre 4 la heater de
lear tiekhe, puisque, jusw pci,
4. olt tons on preoue toa,
donut entire eaflit op we
.-'Admlnietruion S.at ur
D'aie eurn,Le rtg Es he
Pidgog i wrndament lee a
Sjtions previutes dme air du
Dprternt e ArteArtnda
rea nmals k#. qiwswinme*
me d'exaM. M
S Le Mnilstre .dot tare at-
Stention an d y ift ut: s*ile
ther see examwns, { n pl
--vest pas nodifit.




COCA-COLA


.. :- : ., .' ....: : ..




:. .
V.l. T ,
*^" *A" .


(Vefr le N.

Le porto 4tait b
sleurs estimireflt
rii: plusieure ve
quand M. de Tolo
noncer, i1 trouva s
,ges, congestionn6
geant le project d
.pr6cis traitant (
pardessus raglan
mnfnagements A I
bois*.
Le gentilhomme
courtoisement A
moins litt1ralres Q
portanit sa derni&
tion avee M. Plun
lui valut un joli s
le monde accord
decerner le titre d(
tantt.
Somme touted, 6
g4re? Jusqu'a que
garcon charmant
il pas des 6loges
gon badine et d6si
il se debrouillhit d
Pourquoi prendr
tement de 6 ou 7.
don't on est conti
quitter ponetuel
prix? M. de Tolos
fantaisie et pas as
pour adoptr une s
si bourgeoise!
II prefere s'ins
imarchander dans
te gargonniere to
II r4gle impeecal
premier mois, s'ex
en retard pour pa
cond et demenage
gare au debut du t


d'he) ""e proc.d. abaisse le coutt
dui loeis nnuel dans la pro-
on. Cea meS. prti de 0 pour cent.
en avoir m6- O.' put tre gentilhomme,
rre. Aussi, vous tel oyes, et fire des c
sM se fit at nom1es: .
es anmis rou- L, e sUw .it eov ient: ,de la
s et OeAWy f mthode rsid dans H'imnpos-
'6tudier tun ibilit6 ot Ion se trouve de se-
du r6le des journerdeix.fois dans le me-
dans les d6- me h6tel. Maitest-ce bien un
a cloche de ennui pour lAme aventureuse
S de M. de TelosRt d'Amont, qui
Slee ramona possde peut-,re aussi une
des pens6es famille honorable, mais pr6-
en leur rap- fOre ignore ce qu'il fera de-
re conversa- main, misant ur sa beauty,
xe. Ce r6eit son.etoile et sit la tendresse
ucees. Tout 'tutilaire des fkmmes aimant
ia pour lui & #tre a suites...
e type 6pa- Assez rAv4, n'est-ce pas?
Fernand de Tolosa conclut:
tait-ce exa. Maintenant, chers amnis,
el point ce je vous annonce la 4'3rniere
ne meritait- nouvelle: je pars ce soir pour
pour la faN Cannes oit je dois rejoindre,
nvolte don't a 'omrbre des palmiers, Auro-
lans la vie? re Sormeuse, la femme qui
re un appar porte a son doigt le < .000 francs, vertx et qui m'aime depuis
raint d'ae- qu'un soir d'ivrdesse au Clarid-
lement le ye, je le lui ai propose de fai-
a a trop de re le tour du monde en ba-
sez d'argent teau.
solution aus Curieux, de Miral qvestion-
ne:
taller sans Sormeuse, est-elle jeune?
un6e elgan- Est-elle jolie?-t .. ..........
ute, garnie. L'autre hausse les epaules
element leA e t riplique: '
reuse d'tre Peu imported! 11 fait si
yer le se- ton A Yombre des palmiers
sans crier
o**/\ Va : :A: w.l r -)


r& tL &i.L.& *&.,. ,


-b a e


: 'ar-. _
- nwf._r' m


JEUDI
Sur derranie de aon breuaes Demoisellei

LAD DNiERE VALSE

avec Willy r' itsch et Stry Vernon
Entrl 0,50 Baleon .oo

VICN Et I
uLs I ellegomindie
I A MERVEILIEUSE JOURNEY

1 v o AnJr4e Roanne
Entrle 0 51 Ealten l.eoo


LE MANUEL D'HYGIENE
APPLIQUEE DU
DOCTEUR CHARMANT

C'est un livre nouveau 6-
crit par un idueateur 4claire
et de bonne foi, tris apprecie
par les maitres et les mattres-
ses d'ecole de Port-au-Prince,
indispensable aux ,eoliers, et
don't la lecture facile, instruct
tive et attrayante eat prof-.
table A tous,
On le trouve au prix de
trois Gourde echez Monsieur,
Brouard, dans tes Pharmacies
des Doc3teurs CicoU et .Bu-I
teata et A aI Croix Roue $a j
tienie .....
: _y "* ii7i. ^ -i-


po


'... .. .. .... .. .. ...


COMPAGNIE JROYALE
NEERLANDAISE DE
NAVIGATION.
AVIS
vapeur vCOTTICAt est at
ndu i Port-au.Prince le 12
tobre courant, au lieu du
, come antnrieprement an-
nce, il partira le meme jour,
enant frAts et passagers,
mr New-York direct.
,,JS ft Iffcd


'~(RFT.


WLEY SALES
Rue Roux
Di.sributeurs.


- s
-C IA


Apprenez

aux Enfants

I'Habitude de


la Brosse a Dents
Mamans, vous savez qu'il est diffleei
d'apprendre aux enfants de ge h rqsWr
les dents reguliirement. Void ce u t
vous aidera. Procurez.vous une boite de .'
CAJ.OX TOOTH POWDER et vos en-
fants prendront vite l'habitude de se
brosser les dents,
Tous les enfants airnent Ia CALOX TOOTH POWDEIR
elle a bon gouft. Ifs aiment aujsi sa fraicheur e sionj .
q uiisener tentchaqie crevas..s,Iavanit les denis'de ta
d'impuret&s. CALOX TOOTH POWDER content de F
gOne, bien connu par son action pur fiante et rafraichis
Donnez la poudre CA LOX h toute la famlle. Its Jo
d'une sensation toute nouvele de propret6 dans la boue
en plus des avaniages d'avirr des dents blanches et reaiu.
tes. Servey-vous du compcn pour avoir un echan'iP'on gmi,$
"* .i


4


(ity, U. S. A. .
\'ui lez na'envoyer, sarv engageWs
un -chantillon gratuit. d'une fu*'z
q'i nue jouvr.. de la Cdae's Tooth ?th
N\ S* .1
....* ..
^~ <". ""as


I -s -'I *t.""-._. -_ 4 m__"""***


IL


,m IUJ Ii


w


A BA.Sg de CODEINE, TOLU et lUCA L YPTOL
--


0Wt AGhEAULf-CONSSRVATJQg JPARrrAr2
TOUX, RHUME, ^ BRONCHITISS, ,EmOUEM Mi
INFLUENZA, AFFECTIONS Ds POUMONS
ORT........... AU.PRNC HAITI, ET 1rES PROVINCES.


4fl4yWago


des f......me u.....te.se. L em p



set rows eprp ate
dpiw. e" ,






A- .2 k .. .
Y Ar.WA4ANDER S.A.BBFIN
REPt NTANT: R.BROUARD, Grand'Rue 1709, PORTLAU PRINC


r
gy>-


-.. 'j .dir


.* .. v::^
:..*.-*iJ
.
. ,* *-.*
tv:-..^ .
.. ... .. "'S.


T-r~lt-''c-WA


am ". *a"i Ca T o' .'
4 elkalment noemer un fromageq
no fabriue pas. Et eh*eI"
Krarf/est individueb e"n sanV
Jcinsastance c'est Fe Inilletr.i,
Sesp&. ** .


," "i.'


HAI T






G... :apitala. pedant .deux



es eoes) et ce qui 'est ...... .
.as. .... .oindret i..e a forn6 .... .
........... --. .... .... .... .... . .. .. ... ... ........ ..








.M.......... eom pt .. ....PEcol Sp6eiale ay anv .. .. an. .
^.. ... . . .........".,. ..... .. ... ... .... ............ .... ..... ...." .... ... .... ... ... .... -...- ....... .... ......... .. .. ....... .
S. .t..... .... .. ..... ... ... .. ...... ............... .. ... .. ... . .. .



....I. ..u...ate a.... ....am e...s of...
,,* :.-.* ,: :!a : :**A W:W-: A J--f .*kd :.f .p .. :.'.. M....... ..... ..... .. .... ............ ...... ...... r ......... .... .. .









..193., avee..... Suzanne $ .., Io. 4k
A 1.08 AAdoiphe onnef.. -do.n le .: --- .


.... .e ..t.. e.co. ... ...: .. s toute... len lx I : V
s:o:--M A O N A C....... .-. ::-..: .:.::-..:- : : : :::-- ::-: .. . .. .': ..








.. ........ Verna, O
.5.. 17:4 A......venue La rt :: :: : :
(. Ancienne mason Sg.riaque... ...



.. 03 T ?l&. phone .. .
.. ..A partir dune livre : prix sante..
ft .....ans des bites s ia es n c ales p c ement f .rtes a .pub ... .
i..l. : : .: .. e ... ...d. A. :a u *..



S rae aussi a ae napo ....... Sa cuion ige qu MINUTES. S pp tion est


.. ,ane n.ra.n. insi que a facile.- rapide .t "- pen d. frais. ..
7. ... ............... ...... ,. . .n.. . .. .. . .. . .. .. .. .. .... . . .. .. .
0 ... .... .. ... ........ ... ...









atvec ,iM A&4UZCI.,tI *L 49. f -
... .. ... .... .. . ...
.... ..A .... : o : rAA !LA S

-_ -- -;;, :. .... :. I .... ....n ..... .... a "t"te
: :.^ :.; :..... . . ........,.....-. .... .. ... .. .. .. . . . .
. .. ,. :.... . ... .. .. .... .. .. .. .. -... ..e. ... . . .
. : ............... :. ..'......... .n.re. ... m. j.on.n. ..rt t f.........
... . A . . i:. .
*^ J-^ h. .,, -: .... *'-6 .. .. i. t t it ... .... ..
*.i *.,i ; .. ..- ,. .. .. ... :- ..v-.... ki. .. ..i a. .. ..


..:. .... ...........CREAMOATSMARAVLLAaobt en tute c-


-. .... .. .
" ...... .. .

GO PAT
.. .. ..0 1

.. ... .. .A T. .'. i
*ikft .. !1.


0 -1


OAGO CORN


CAGO OATS


S ....... ..


ii.CAGO LARD


TON SEED OI0


COCOA

RAWHItDES
. .. .... .


19 A

L 2
.20


S.E S SI{. COMPANY>
INC.

(Ligne Colombienne.
T'Hiphone No. 2323.

Le ,ap'u O DBOGOTA>> Voyv.
'-7 .partira de New-York le 5
. ~oe.'r courant. directement
= r. Port-a,-Prince o'l ii est


attend ie 11 octobre prox.,
en r1ou1e pour Ie parts; Colv m-
fe:.s f istr ,. C. Z. KingR-
ton at New-York;
SLe Manifeste de ee vapeur


- 9 V'..


maisons d'Haiti.
MARAVI LLA PRODUCTS CORPORATION .............
..........-.......t..........t N ew .t i ys
Agents: The Paw Iey Sa.le Company
Port .au-Frince


.suu apaslt'~- Mw r


A BASE 'de CODEINE. TOLU et EUC4 LYP' OL,
COwfl .4.R&ASL, -con$PAATJC)oV PARAr,'E
TOUX, RHUMES3, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINC, HAITIE, LPS SPROVINCES,
HA~tt, Er A. .0-1 Wil ES


. .- .' "..; .w .
* ,, .;. ,,^ ._:7 ... .......... ...- ; : .

Usirne& Glare de



Fabrication de glace de meil-
Ieurequalit6.
Livraison rapide effeetube
quotidicnnement par nos ca-
mions points en blanc dans
toutes les directions do Port-
au-Prince et de Potion-Ville.
GLACIRRES


Nous avons toujour


en


main les derniers nmodbles de
glacie.res en acier a partir de
O-r 25.00 et. au-dessus, venda-
bles avec facilities de paie-
ments.
et les plus economiques>.
Cr me Glarte
.Superlalive*
Un prcduit nouveau, qui ne
Ie cedei en rien aux meilleures
marques des pays d'Europe
ou d'Amrique, e.st oilett au
public Haitien par l'U.aine a
Glace de Port-au-Prince. Gou-
tez cette d(lelicieuse creme, et
vous serez convaincus.
Faites une agreable surpri-
se a votre famille en appor-
tant de la XCreme GQlace Su-


perlatite)e pour le
tons en raffollent.


dessert,--


ENTREPOT
FRIGORIFQ UE
No.3 chambres froide ont
ete r6cemment mises a point
et peuvent recevoir n'importe
(l9uee qu.aritit.e de viande de
poissons, de legumes,de fruits,
etc.
Le Public est cordialement
invite a visitor notre usiun et
a inspector nos inodeles rit'
lacieres et dle sOitiire.
ans notre salle de vented.
('ollsomm r de la ,"tlce, e'(st
Sfaire de l' economic.
Dr. Camille LhIrison,
1/0) Bois Verta, TH: 3201.
JMdecine Gem;rle,
Syphiligraphic.
Consultations 6 a 9 a. m. el
2 o a I p. m.


in es cd ent'y a i nos isp.u-
n des clients en nos bu-


re2u.x sis aUngle des rues du
Quai et Thomas Madiou)
'Vis A vis c.e la Douane).
Le vapeur c-BOL.IVARs Voy.
105. tenant de New-York et
des ports du Nord est atte-n-
du ici. samedi le 22 courant, en
route I-e m me jour pour les
ports du Soud.
Le vapeur -MARTINIQUE,-
Vov. 104 partira (e New-
York le 12 1ctobre Drox.. eMt.


*fORPOS DE SUCCESS
StO...MPTABILITE

|::esque nous-avons re
::: ue n'importe qui
en s'adressant
t6' compeente, il
:alusion fate des
Libres qui, d'ail-
Jrront plus se pre-
il examens offieieh
1$ cnte riglementa-
L:-twles de Commerce,
IeSp&iale de Steno-


fait est incontestable





quintessence d

'16ts de cannes
re.unmsmt les meille.


attend at
18 octobre.


Port-au-Prince le

Win. E. BIEO.


A ent


3m


.RT1


es


me


rd'aun
3rs terror


r. -wt'nw=


IIIl'i iAS%


M
(MEDEA

rF, ORA



MEDEA
* FLORA


K


30
i1


D part de New-York
DAT! >
sept

octobre


21 oclobre


depart


ARRIVEEA PR'T-AU-PRINCE
6 octobre
13 Otobr.:
?i oectobre
Z7 wctobrl


de New-York pour tousles ports haiiens


4 Novembre
25 Novembre


NT? C' f,1 OGto bri
VAN ZENSSELASR 26 Oetobre
OtiANGE ASI I Nlven.bre
.: Z Pt L.-._ __ .


t 'ft


*yle- u
SiBRTITUS
taste "
rs. .


'r -cem re-


rC
lOScpt-mhre
24 SeptembrP
15 O&,tobre


Depar. pour New- York





I)4nart de I'Europe


D'A.MSTERDAM
t4 St.pt
28 SeAnt
13 o :-re


ARRIVE
'. Ochre
21 Obre.


A PORT AU


PRINCE


I er11h-:


T)part poar 'Europe


: 4 .". ... .
! ". ...... ;.. .. ..
...... C'est cqiB hit.sonarome.


ti ca Comparez
... .. .. ... ..
..'.n I.;.... .. .. ..... .. ... ..... .. .
| ^ -.-. : .. ... .^ B B
/ .^.. .............. .. .. ^^..^ .-.^ K ^ ^.. -^ f _^ f -*


To-s


les rqunze


. .

ft*--9.--
.. ..u,,,- . .. ...........l .
i ...........


.. vapeur pour Fl'urope
T4Iephonez au No


34~5
* 1


1.MAtSAGEN
AGENT


p


.4


A tYr


.. .. .
'~. .....
. .... .. .. .


. ..... ....


.t ... K......

:.. ... : I.. ...... .. i. .. .. .
...-. .. . ..


. .. .. ...... ....-..... . .
. .. .... .. ...-. .
.. . .. .
...... .- .. .....

.. .. ... .. .. ., -'. .. ....- ...,.... ...... .....- ....-.. ...... ...
.................... .. .
..... ... ..... .... .. ........ . .. ... .. .. ... .. . .. . .


i, %4" i*


~llrrrC


_~~,,, _,..,I ,,..,.x ~, --- ------ ~------- -- a Ld


J


MR


a 10--.-*AWMWMO-


1


:'I""'


t;


-7


i


rBOUtR


--7
*so -I


REM




,..:. ..-. .-.-.-- .- ...



autant que possible, par I.te
S gn6.reux, A eultv et s
bon.
ltpal Justinen lI u demand a 11
Sda mesnouswus tesvenui s ^
m6diatemnent votre Sieden.
ce do d'E Pinon dans Ia Ve So-s
... ".' : ..^ .a ?, ..
No nous r6pondi il
: X Angelueci, I'un des horn
re e ntr6 dans rma iem, inous
S uti dan3 iU e maiscn, meu t
blete pursue de tout ce qui kS
ktait nessaire, dans t e tyle
ane-riCain et nous y panssa e
le premieres jours de lm eon!
raleadences Ainsi donuc,a nous
reit ia meM -n pouwe et moi,
les plus e hresn dmonstra-
t'o d'affection de an' corn
pagnon drinfortune. 1 iQ II
M, Alberts se sent-il d& 1(111
ja remis dn ce malheureuxn
Cet ident? qu1
Assez- bien que pas en-'
core ecmpletmetmne t...; jai
verdu beaueoup de sang et ce-v s
la sm' a un pen affaibli. Mais U j
jeo me mets rapitdement ce
it quoies nident beaucoup ma -
cnmplexion robust, les ten-
dres soins de ma fPmme et les
attentions des anis qe nous'n-
re Nous comptons allel
promptement au sanctitairel
do mirauileuse viere dAonta
gracia, dans le HiEtuey nous
dit Lupita pour realiser
idne promise et ncus voulons
qu'Angelucci nous accompa-e
ge dans ce pienux p1erinage,
C'est sur ces paroles que
nous avons termlne cette con- j
versat ion en tre amio, quoe rUn |
avons voulu publier, parcel
qi'eIe se rapport h des per
-'onnes qui ont toute nutreo f |
mplex~n satisfaction qules te
leos prouverant a famre pa" S
veniro par de moyen, l'exnr- |
cton qui surent lere ntnc" j
des preuves non aqu isnctvwr i
de lutu amitie en ces pdniAes-


moments ou] la do
torture ot nous lac4


EQUCLQU F C
A FAIR


iletnr nowu.5
Mre.


?OSE
Fin.


Nous apprenons que le Gou-
svernement a et# saisi d'un pro
jet de pecherie et de conser-
vation du poisson et de la
viande don't la realisation -
pen coftense eependant dp-
greveralit annuellenient notre
importation d'une valteur mo-
yenne de 4.5t000 gourdes.
Les eotes d'Haiti sont pois-
sonneuses et touti son littoral
ist people de pecheurs. Les
elements ne nous manquent
done pas.
11 est temps que nous com.
prenions que, pour notre re-
1vement monomique, nous
no pouvons pas computer uni-
quement sur le paysan. L'hom
me des villes doit aussi don-
ner un coup de collier en
creant Pindustrie locale.
Nous esp~rons done que le
Gouvernement donnera toute
son attention et son aide a ce
project don't la r&waeite double-
rait prsque le num6raire ac-
tuellement en circulation.


(


cl tients peuvenl acneter 11 ir geral


neral Electric" pou

(allation qraite.


eer rdez s eon Inique ocCas oin
or rhez vOU ) ca IIe a peiJ

s indispen .sabendit)CIIant ia )e ode I


ndes chaleus.


i 0ez V01r les + ': o

(e ae.Ai e il t


Une i situation (hant+en hu hanitaire par ha multipicite d'oeuvres
se propose d' aider.

Une chance de bien-etre o erte an homes de routes conditions de forti


Employes, fonetionnaires, ovriers, artisans


gens de mason domestiquesans graver lur b ,etmoyenna
5 Jy


gouraes, peuvent gagner uatre mi e gourde.


M
MM. les
voquis en A
le le Jeuadl
res 1de P
S Or re du
du Trsorht
2o. questi
sra t p.
on est pr
cette sanee
.....


di14ers sont con.
Lssembl6e (Gn6ra-


Patrons de commerce, chefs d'indust pale aux insffisances des vntes par f'aat d
qui oas libere da. and des ebeances


8 Octobre A 4 heu-
apr&swmidri. M "deinsg taieArs, Avat nd.Ditaires
o tualit&, Jou4nahstts, DON IPI.E DE AEVOTRE ,SOLIDAR ITE SOCIAL es

Sd'etre present Rntie pirtal C siat, VOFRE AVOIL
a msa Vof tons qui haitb thiti, rdrf s-ld ervie e achetant Ie hilde a Na
I.. .'*


C .. .. ... 7 .

a C pgte7 lEe] airage


ionr pondan ile mois rI


r Or 198.00 seiemnd


4.
$4
* '174.
4


I


B'C


.'---.~ ~ *


.4

.. *-<.


* '
+ :;

* *."4)
,'...-,


a Loterie Naionale est


sa aries de tous


Eect'i


e Seplen
h r a


... :".:


r~oaE


V In


W.:v


* "': a.+


..:.


4E, "


0B


~I1Xb~rl~Bias


a~s po


rstr


mgiC oie


LA LTERILE N,


ATIONAWtt"


phone .335:8.