<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01673
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 1, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01673

Full Text
..... .


ElsthUd vit1


AmOated I reme


lw


nut. KS


-PRINtE.. HI .


S.AMIEDI ter (CTOJRE 19:32


a-'
It
I, No. 1'AS5S


uourd'fui, ler Octobre,
dyte important pour I'E-
tet aussi pour les phres de
It Pour I'Etat. c'est
Q Kai nouvelle qul corn-
Sl'annee 193219383, an
fi fiseale, Fannee budg.tai-
SDans Ia comptabilit.6 pu-
lque, 'est tout un remue-
imlage qui s'opere.
vinventaire doit etre fait;
uIe reste comme valeur.,
4i q biens, doit passer au
ornpte de Ia ncuvelle annee
l is'ouv ce matin.
Aussi hier, an Ministbre
dS Finances aux Contribu"-
dons, au Bureau du Conweil-
ler Fijnancielr, et a la
aque, une activity usitee
.tait visible.
Pour les Peres de Famille,
oite e e jour. est pusspe-
ible; e'est la rentree des class

.lifautpr6parer les enfants.
deer leurs trousseaux et,
don a fini avec chapeaux,
iers, chaussettes, costu-
robes, chemises, faux-
uehoir.s et tons le vye-
's de de.sous, il faut
'la listed des livres, si
entendu, cn est de5ja en re
'e avec 1'Economat de
tlablissement. qui n'accepte
les enfants don't les pa-
nits ne doivent pas d'arrie-


Tout cela serait une satis-
action,i on avait les moyens
lefaire, mais le Pere de fa-
ille ne travaille pas, on ga-
e tres peu: ce sont des mo-
nts bien difficile. pour lui.
tte period de la rentree
classes est plus importan-
pour le Pere de Famille
Ceelle du jour de an. On
ute s passer de bien des cho-
.,ala aveille du ler Janvier,
dis qu'a la veille du ler
obre, les heures qui prece-
* t la Rentree des classes, il
a des chc ses (q'il faut que
'afant ait, cooute que cofte!
iiehaque 6colier voulait
r aeccrder une minute d'at
tion a ce que nous signa-
1Ujourd'huii, tous ceux
iRont du ccmur, compren-
a lt, comben ils devraient
raille, pou recompenser
parents de tant de sacri-
Set Pour etre demain des
|ens capable de servir la
t e1 qui en a assez des
| ts sw.e

A PAR LE CARIMA.
SA EXPORT 100 SACS
DE CAFE


ar le steamer franoais qui
4li~ notre port eette so-
, I'lle voisine, pour la
liire fois, a fait une expe-
de caf4 au Havre. Voi-
' Atenant Cuba, qui, non
ment suffit a sa consom-
t4, is export aujour-
.O eafe. Tandias.qu"Hai-
tlj les millions de dol-
tPengs par le Service
ed'Agriculture, n'a
?nged de caf6 de plws
a en avait- il.ya dtx

letriatesse!.


&es Gonh0ihulion it l es


Gompanr 1e Guzoline


Hier. les Ctompa-nies de
Gasoline cut pass un man-
vais quart d'heure avec le
Bureau des Contributhions.
La loi sur la nouvelle Taxe
avaitl te prcmuligu6e la veille
trvs tard dans la Isoir b:e, et en
principle, une loi ne peut htrL,
expeutable que 21 hurys a-
prbs sa promutlgation.
N6anmoins, hier Ic Bu-
reau des Contributions enva-
hissait les D[pdts de gasoline,
jaugeait les tanks, inve nto-
riait les stocks, et vdelanunit
le secret des lives. Les (Con."
pagnies. fuineuses, protes--
taient, et. i un certain mo-
ment, elles avaient decide en-
tre elles de former leuI's bu-
reaux, et ainsi organiser ili
Sgreve des vendleurds. Meai
quand elles firnt. appel,-
leur -avocat Me. Georg.'e.Le-
ger, ee dernier leur donna tIe
conseil de ne pa.- rieister, et
de soumettre eurs lives, la
ehmeiliation, en pareil eas, e-
rant encore la meilleure solu-
t tion.
Done toute la jo1,urne et
i fo't tard dans la nuit, le Bu-
;rent ides contributions memn-
rait>.
SPour PC t-au-Prince seule-
ment, I'Etat hier a gagn6 plus
I de 2l)O(.000 gourdes avec la noun
velle taxe.
Pourquoi n'a-t-on pas fait
de meme pour la Farine, au


lieu de laisser une grande mar
ge h la speculation, et permel-
tre a cex qui ont pu avoir le
flairir> de gagner des sommes
folles? Un petit eontr6le sur
les derniers arrivages de Fa-
rine. laissera comprendre
qu'il y a eu avant la loi. un
certain emmagasinage de Fa-
rine.
No. s avionsb demanded de fai
re pour la Farine ce qu'on a-
vait fait pour la gasoline.


I'NE IEIUREURE


INITIAL TIVE


L'imprimerie Heraux a eu
I'heureuse id6e d'editer un
nouveau model de Carnet
Scolaire qui a recu l'approba
tion de la Direction Generale
de I'Enseignement au Depar-
tement de I'Instruction Publi-
que.
C'est one simple feuille de
paper fort, plie en deux con-
tenant, sous forme de tableau,
des colonnes pour I'inscrip-
tion des notes mensuelles, Ies
resultats des compositions
trimestrielles et des examens
de passage.
Ce nouveau Carnet Scolai-
re ne coutera que Vingt cen-
times. C'est un prix a la por-
tee de toutes les families.


LES LICENCES
D'ARMES A FEU

Nous rappelons aux por-
teurs de licences d'armes 4i feu
que celles de 1'exeteiee l 931-
82 expirent aujourd'hui et
qu'il est temps pour eux de
les renouveler.


P.


S. lo Icmnce


SIS JEO YII o (ifi lflii res


rGiiS Cu ~~CiUS LCIUU


S n.' equipe engag..e par 1)
C.. a comIonce 1c5 etudest
d du COt do Bizoton atn que ain
. ('ompagrne pult e s8 co5nfor".
fl1 m.' au It9[fm du nlouvel as-
j 'cord qui pri'voit que les tiaiins
. lW lS.-:rUI., pJlu au milieu
1de v 'It mi .is au h) d'i de la
ile i'r.
I -.,., ,: teo ui comTlnci d:t'I!.s deui X ott
II tn 1is nois, la tompagnie
11no pA.uTra Jpas ach UIer tls noLl
veaux t travaux avili D6cern-
bre, mais. neanmonis deputies
Ser -unie equipe a commence
ies tudes preliminaires.
P Pour e q(ui conernOe les
'ailm du Champ de Mars, on
4.. utk.... U.A. ,-r tout de suite,-
es pet:t. IT m ,tor-ca t's, depuis,
la promulgation du vote de
I'Accord, ne circulant pas.
| L'Etat aussi a pris possession
du terrain de la P. C. S. an
Champ de Mars;.
.
I-UN ANNIVERSAIREr
I .est r4confortant de voir
avec quelle bonne volonte et
quelle intelligente nergie le
'Sea-vice d'Hygiene a Rte ad-
ministre depuis 1PHaitianisa-
tion. Si l'on consider la con-
'fiance que tcut le. personnel
place en la personnel du Doe-
teur Leon et l'esprit de corps
qui existe dans ce service, on
comprendra la grande vertu
I de ]a discipline mise au Ser-
vice du bien. Chaque membre
idu Service d'Hygiene a corn-
pris la responsabilite qui luil
li'evenait dans la bonne mar-
,tehe d'un Service qui venait
d'etre reclame de ses Adminis
Strateurs Americains, au nom
d'un nationalisme integral.
Cette oeuvre de -civilisation
(que pursuit Ie S.ervice d'Hy-
y' :lne. a et6 bien menee mal-
greola voix triste de b-otiens
Ymp6nitents. Qu'il y ait eu des
detracteurs ce n 'et que ttrop
Snaturel, puisu'il est touw
Sjours utile de se souvenir de
ses imperfecti ns, plut6t. queo
Sse glorifier de ses succs. I
nest pas moins vrai que PI'H6-
pital General est un tablis-
,'3ment ui fait honneur a no-
tre communaute. Nous expri-.
I nons nos plus vives felicita-
t'ons au Docteur Rulx Leon,
au Docteur Moise et a toutas
Ileurs collaborateurs.
XA,


- .. ... .
SPUR UNE (EUVJ
NATIONAL

Damiens n'a vraiment j
chance. Apres i'haiti
tion, en grande pompe
la fermeture.
AprZes Fly, le papillor
Monfils, an nom prede
qi "viendra entrepren
generation de la R6publ
Mais s'il faut vra
jqu'on at l'esprit assez
pour tenter cette ceuvie
Squi'on fume les cigarette


11' [N I ybIN NI


11 a Pet d j 4 an eei que
it, noIu1Vau Ministre desE..
ins-Cnis, M, Norm-an Ar-
nfmlu dvva it arrive dai' la
prf' m. r;(, quintZai4n, u d ')Octobr-
( 'in'idcnt, des letr es pi"
v vs arrives des Etats-UJnis
dis L q1ui ,e sPrait pas Qtona
nnei pum M. Amour attended
e1 .- .ictiii .ui Pre.Sidentielled
c u1 E.ts.a-Unisg iavant de ve-
n n Haiti. '
La chWe ntous parait assoe
! tpg;q.ue.: 4: st M. H..toover
qiji p1:1)IeC le n)Ouvet.tu diploma
to Am-rieain aura (de suite
iquele politique suivre. tandis
| que (.1 .est. tRoosvelt, faut 11
qu '! attended. P'a rive de ce
-D-m.crate lpIur etre bien"im-
bu de sa politique .vis vis
d'Haiti :i ne serait pas done
e tonnt:nt, eomme nous disons
plus hauLtde voir:M. Armour
arriver apres les Plections ]Pr)
Ssidentelles du 4 Novembre
i _-cha'n


LA REFORM
LES TREMPE..>
In para it u' partir de do-
;main une refo1B C gun2ralc au
|ra ileP1 (-t, tv Ute adm]n.s -
tration.
Des stocks "Ie Comm ssionss
SSnt i la signature.
i Equ ilibre Democratique...

QI.D 1)DE LA
:: GAZO LINE
j: 11 pr ,it qu, .e Gouvernoe-
I"nent est aux prises avee la
Companies de Gazoline. A1-
lon--ntus fire machine en ar
riere? Nous demandons au
Gouvernement de rester for-
mie, I'opin ion publique est a-
Oec hn tias cette affaire.
S .. YT--,- -- .
l41E. VIEUX <
SONT DEHORS
Ie.< chi0v aliers du volant
faisant !es &Beigneurs> tous
les vieux abuss> depuis ee ma-
tin sont dehofs. i! y a P'es-
thetique de la Capitate a sau-
vegarder; ces vieilles d6fro-
mues ..e doivent plus revoir Ie
jour.

MORT DE SE"UR.


JULIE
Co.p.s ii t evs


Cet apres midi, a 4 heures,
a eu lieu l'enterrement de la
Soeur Julie, dec&d6e a l'Asile
Franquais.
as de La Sceur Julie a consacre 22
anisa- ans de son existence A soula-
, cest ger les mis e r es physi-
que+ de ics malheureux com-
ic'est patriots, a 'Hopital. Elle y
astine, a imontre, aux jours les plus
dre la sombres: de cette Institution,
ique un devouement qui n'a d'egale
timent que sa bonte, son infinie cha-
lucide rit6.
il fAut Nous nous associons au deuil
s Caom. qui ftrappe l-'t fita I-Gn&-


VOUVELLES DU NORD


XMme CarmuIlus Bisainth
Sa heureusemelnt mis au inuidte
le 17 du mois dernier une pe-
tite fille prenomnmee Th6rvse,
Compliments t notre ami le
Directeur des poises.

Deux cfliciier anericainS
ve(nalt du Cap out ordonne la
destruction d'une parti-tdu
local de la Garde d'Haiti a la
Plane du Nord, ots .pr(eXC t
.que l'fdilice est trop grant
Tou t I )i 1 1u Jtn ul n i f*-


I Protestation des autorit.6,
haitiennes et de la poptula-
tion.

Le bureau du Petit C(ercle
Sdui Cap est airsie renouvdel: M
Fetlix Martin, president; W,
,William Ijeroy, secr tetairt
M. Martial Grimard, tr(.[1o-
ne r.

M. Leo de Catanhgne, ex-


po .tateml, iest
Cap venant de
we


re toul rn
France.


au


L. E. Juilliot, Le Bihain et
Jan aceompagnes de nom-
breux prtres ont viste ensem
ble la Citadelle du roi Nbgre
Chris top he.

On reclame .a construct ifm
dWun autre point A la place de
celui, en ruine, situe au Nord
de ]a Place de la Douane.
xxx
La M. S. A. a coAmnmie n i
toilette du qual Adh6n'ar Alu-
guste. On lui recnmumande
d'enlever les vieIlles fi'ravil
qui y trainent, tde iivelvr In
rue et d(e couvviiV los Canl:mhi.X,
Apres. ce sera parfait.
x xx
On vrclame le |n- Ionrvnt
du wharf du Ca1Cp.
xxx
ol l 1n mois et aide ( 1tin -4,ul
de Ives le ve, Ie profes.seur
Noel de I'Ecole professionnel-
le du Cap a confectionne 20
lits en fer,
XXX
M. Louis Mrieree danrs i
bel article public" i (11Il'for-
nt. itim, recouninandte Ie dJ'ai-
nage de la Plaine(Iu Nord.
XXX
Ont match dimanche sn.r Ie
land du Champ de Mars Ve-
nus et Excelsior.

MORTALITY
M. L. E. Thompson, atta-
che du Consulat Amerieain
ici vient de yecevoir la non-
velle de la mort de son pere
Lee Thompson decade ce ma-
tin a Pa'ge de 66 ans.
Nos sinceres condoleances.
a., -------- -.-k* --J
L'OtI)RE DES AVOCATS
DES GONAIVES
C'est Maitre Rene Latortue
avocat d'un grand talent, et
de beaucoup de prestige, qui a
ete elu, la semaine derniere,
Ba-tonnier d,e 'Ordre des avo-
cats du barreau des Gonaives.
C'est un choix des plus heu-
reux.,
Les membres du Conseil de
discipline de cet Ordre, sent
B. Gilles, Odilon Dorndval,
Emile Latortue, AuguKte V.
,Cabeehe, Irenee .Fhebaud, (10
meant Jn. Baptiste: Sec ret ai-
re,
Nos compliments


_ : ~::


;;-^~ab ^


PAGES

*j Le plus Aneien

Qn.tidla dRaHtiU


:: :


.Lld


; *




0 A,

.... ,* : ..... ^....... ..... .. ._. + ._ o.:. .=., ,, ..,.. ........ ... .. .., .. ., ........ .. V ...... .. ._. .... ...... ...... .., ........ ..... P .j ^ (- O 1 ^
.'.':' .... .. .. ... .. .. .-4,, "? -' ......... ...... .. ... .............. ... .'. ..v .. "". .. .. .. .. .. .... .'.... ... ..w'.' ."... ." '. "": .. .. .. ... . .. .- ... . .':R .' '. "" 7 . -*.. .. ....... .. .. .. ... .. ": ...... **"': .. ...... ............... ...... .
-. ; .... ; ... I .*t i ,i^ ^ 4 SV'",t' ..'' = ; v -. -- -- .. .. ..: .- ... .. ........ .... ....... ..... ... ". : .... ... ..
^*.^* ... .. .......... ... A G-n w .... ...... ............. .....R. .., .. .. ... . *- W. W.., v ^ S. ..... .. ........ . ..... .. .. 'f .. ....... .... *^ .. .. . : :

..: :: : ... : :: : '.. .... ...:a ... ; i ..............

ties beau x... ....1 r r...I conreh idives









ei Depxartement: de Eeg vours, von eair tea sesu-- AugnepnteN
tr fre1 p rr faire sentir squand nmom e.
.... cu ,tuar ..-- fefaie --pe: ":P[ : Q" urtout -vers:les :epoq es. ;..;-..:..:.-.:...--- ::: : .* :: :: ::. : :: :.:....:. :. : :. .. :.:..: :.: :: :,.: : .. .p.i.... .i..iafe :







;. u'un con Tcour serae a su va tes: :: ..... :.. : .: : : : : :.. :. : .: .: :: : : :.. : : .. g io bu
suivaante: ,e I M A gl.H.Ie N V I 'g
2-rJ amiens pour le-reriutteient; .r dulo aul i:2 -.-. Ui :Ia a In: si a .Si ... ..----...t
Pour .tre adnis prendre.. .. an ...r U I 13 S Nut m c.. ...
.;... part I. cee concourse, it faut, ;ront des .ura en ..... .....;. ... ... :;i





20.- &trsge& d'au moms Clel nuaM eJu erancore 1, : v1
vin lgt-troisatues de m-ttunie ropices aIevie augrand air .. :P.r -. ,. i .ona lon ccs tile
douone veeettaation svuea prte rebmfe dsuea lit) n
..:.. .... i -. ...._ ... . . .. ........ .p.. ... . .. .. .. iit. .. . .. .r...... .. a t, ,. -d a-. .
n a .. .. .. ques, normal, x enme un.. .peu .................... .... ..r o Ibtenu-s
h...au t, a U essn a d e la n o rm ale,. .. .. ... . .:. ..................


cole Centraie deDamiens o gne de beau temps, surtaout I.,. q"n atiiiV str der
pouvoir justifier dune prati- uand, commea ce s era au ss. .................... ..
.. .. .. .. ... .. .
certigicat Ions6 : an si 6Ievt, au-dessus dq -a nor- : F ..ELIX.LA VI.A

appert eeaeiicat legalis7 pa r1
male, .it-r-ni ~ "! i :.. :." a" .. "f^ "fe -S-.. .. ... ... t 0 :" tK' u '
Jes autoritks do l'endroit.; & j cne a ] rioder p- W. i It
Les 6preuves comprenudrontf Pa on tr seroesu a l I S s.*-Magasa d, I'l*u
b .,o r e s r ; x ^ < : ia ^ } : i e ,-) ,n N o :
trois examens: Oral, Ectt, v.e l .r.. ...
Dmonstration euriterraintout pendant a premiere ,, nnR tnr niSOQ I... .! ..h. N
et rouleront-suo les -matires maine du l2 moi7s, qua-ndou Ou s UL DO .
suivane rs a heures, d3au 6, apr le et i .s c. .o.n..feurs .. .o.. ... ... .-d. .-. .A MACIN.
o.- Op ratuions .'it- "y entire ... La tem perature to., ... ...... ... LKI;
prendre pour mettreun t ver-, L tem ue n .c. l i
rain inculte en valour. etaao11 a-e ssuH d e ins-
2o.--- Risques pour lesquel- n o rp"a" --I" en at fr 4i s csL ..... o' ti -! S.: <.} '. ^I (0. Cute .- a. .a
les la coutume de mettre ] 'ciei nuageux pendant touted / i i',i 1i. I:4i ,, i.. 11 er c.ttl 4 1.. I{
f 4 VIaege Lan"sous" -pr- .cette Apremiere. senaine, et ; Ut: ., .; .1 u* t"' t:r tt tl, (!


texte a enutrprenure ia crea-
tion d'un jardin est nefaste a
la fois au cultivateur et au


s de
des


pays.
ao.t- Diffirentes mode;
reproduction en dehors
semis.
o..- Conditions que
remplir une region pour
venir a l.a culture des pla
suivantes:


Cocotiers, Arachide,
le, Sisal, Riz, Pommesq
re.


Va


atmospherique, Nous aurons
une seeonde periode de pluies !
tout de suite apres le 15. On
I doit s'attendre alors, encore a
'des fortes pluies, souvent ac-i
. compagnees d'orages du 1.6 au
- C *e rtt Pt-b A A C -- --.


IrH rft


~ 1
C.


r .t r si c' rnl :' v-;' ,' i '--' s ,l -.. .
n -s ae ux B1b3 t .: > ..:,i -, j 'i ;l, ,.


puslr t i Ctames glaces et chaud.,
Eoi tTe.
EN V, NTE


doit 1, et du ZU au zz. Ce sera en- I
core une fois, pendant le mois, AUSIO MA RH
*n- Iepcque d'un amoncellement ....... .
Plus grand de nuages et d'u- Et das tones tes bor EPiCERI C t-n
nil- ne temperature rafraiehie Princ ue lns tom. t vi|-. d- e ,a Province.


de ter-


6o.-- Culture des citrus:
Nomenclature des groups,
Modes de reproduction, Choix
et preparation du terrain, Or-
ganisation, Soins culturaux,
Lutte centre les ennemis des
citrus, Apereu de tous les pro-
duits pouvant tre tires des
citrus.
7o.---. La figue-banane:
Varietes a preconiser en
vue de 1'exportation, Choix et
preparation du terrain, Mode
de reproduction, Organisa-
tion d'une plantation soins
culturaux.
80o.- Culture pour laquelle
vous croyez avoir le plus d'an-
titudes. Developper les condi-
tions culturales, commercia-
les ou industrielles de cette


clt ure.
9o.- Reboisement.
10o.- Questions sur


Ie ca-


fe, le coton et te cacao.
Le concours aura lieu A FE-
cole Centrale de Damiens le
Lundi 17 Octobre prochain 'a
dix heures du matin.
En attendant un registre
d'inscription est ouvert au De
partement a partir du Same-
di ler Octobre de 9 heures du
matin A une heure de l'apres
midi et sera ferm6 le 15 Oc-
tobre prochain.
.-0 Septembre 1932


sous 'action dei eau qui torn-
be
En deliors de ces deux pe
nodes pluvieuses, on consta-


tera tres probablement enco-
re quelques pluies sporadi-
ties vers le 11, du 25 au 27, et
probablement aussi au der-
nier jour du mois.
L. Gentii Tippenhauer.
Port-au-Prince, le 30 Septem-
bre 1932.


STEAMSHIPS (
INC.


COMPANY Yr


(Ligne Colomblenne.

Le VAPEUR <
Voy. 108. partira de New-
York le 28 courant, directe-
ment pour Port-au-Prince ou
il est attend le 4 Octobre
I prox.. en route pour les ports
Colombiens, Cristobal, C. Z.
Kingston et New-York.
(Le Manifeste de ce vaueur


requ pa ravion est A la dispo-
sition des clients en nos bu-
reaux sis angle des rues du
Ouai et Thomas Madiou)
(Vis a vis de la Douane),
Le vapeur Vov.
107, partira de New-York le
5 octobre prox,, attend ia
Port-au-Prince le 11 octobre.
Wm. E. B.IEO,
Agent


La mousse riche, propre et anticeptique de Lifebuoyenlve
.es germes. Vous avez besoin de sa protection.


LIFEBUIOY


Savon hygi4nique


pour


wJwu.~t.e4YflUJ& 9 0>


)I
-4. )


S I 1" r


( I


41a


f aI


pre
U 5; ...........







343
::olum
agn --''


. : :

'f'1
^re >



............................................................................


:', Fein :.uroto d, exunueni of
, geQu" d, Dactiloarauhi de tf


^ c

4il


Creiant ddal


pt, v. 5,, PAT. QFr


Le notable sueces que la Cream Oats KMARAVILLA>
rencontre partout ou ce d6licieux product a et4 pr)eente r
peut s'attribuer qu%' sa quality sans gale, 'a scn bouquet
inoubliable et, principalement, au fait qu'en matiere d
nourriture pour enfants dt acdultes, elle est absolument i
renp~oi ans- 1- flu Wetuner


rempinable dans 1e 0 it tejeuner.
CREAM OATS eMARAVILLA, est rich en .proteines e
en vitamines &eB> Sa uisson n'exige que TROIS MINI
TES: done, preparation facile, rapide et a peu de frais..


les


S"mains, la face et le bain
MOHR ET LAURN
Angled ee Rtoun. et die
Dis ributeurs
..... ...4. .. ..-


Io'
- ....


MARAVILLA


PR-DUCTS CORPORATION


New- York, Elais.Unis


Agents: The P~wley Sales Company
For au-Pr ince


47h ~~ C


t.-


4


1i Pi11-clI It tl11 .E. lI<.l I
.. . .. .. .., a ',"* a. X I :] -: ]I' ], lIi..:.. '?.. ." [ ._-. 4*." : : .. ::.. ..-


LU


,Spe-,ale do t.nc.ldactylogi
)hio, Mile. Anna Lyunces|
nis O sait qut Mile Deni'
:eu ime mi.oenny n enrale:
G %t. ... .... .
L, .. ts Par ...., it avee,,
,, ... C. (e pe ormare M i

: acco..'. ... e p.- l


;t Pit h .r a a uee::
ttur Ji .( u*-Insp
': D1e. ft"ic;x-, ot par:un..

v .),.p os5 N- I. lo Docter
-" "' :. .., ,.Profese .
: "': -, -ne ,, ". 1 ":P
(teni: (1 la d Soc 't i deei --
l'iaitiI Me. ?Maur ice Nau,.
Chef du Sorv;cm Iu Domaine
a. :u Departement t.s Financesi
.Me. BIerhony 31alette, A-.
cat et M. Phil ipe Cantave,
C:trrespondant (e ld a M aisoM
u, niversitaire de Paris, SecOe
taiire de I'Ali wnce Franga.:
Les compositiol) le Ia laureWa
t"o .ont .xpoe0 .- a i'Eccle Spe
'::.:;e c i m p. :-., qui. pe* :
,c- ,,;ir tou lc.i ours, de -i
: ei..es 30 a n hI ..-< p. n ji^
qi'au 15 Oct' eb c 1...2. ...
.._ . 0 .........
I Dr. Camilie Lhkrisson::
S 0 Bob s Verna. Tel: 320.
S ledecine (;&n raIe,
SSyphil graphie. '
(Consulatdions i a 9 a. ...
2 p. n--..
P as; de raintes pulabtre.
A' os me ; ,handise sont ?
i IsRher hours pir, itneif
pcite cisi te s'impose -:
Tout Va Bien
LOUSSI FRERESI
1727 Rue du mag ain deE
: ..- ....:. .
Machines &crire Remnf..I
M1 ..achines h calcuIer.Da.t-ur
Rubans, papi r carbon.:
Ic FaitA vos acha che-........
G. s~~.

Eigants et. Blgantes.:#
tcz la cordonnerie ;.....
r-YPPOITE JEUDYt:iC
DONN ERIE MONTH :CW:
'MEL
SGran e, d'R No. 1721...

CHEZZ PAUL ANJUXJLA-:
Bas de soic, de fi! .de
unia et a& baguette,.''
mode Ie.


x,' '7' 4"

: .: ,.-4-"' i:i!,r,.
.'. 4 ... :., ,


I



'4


r~ -rr : ~~~1 3 : ~ ~ f) Y ~.. .. .. ........~:~


*"*t *W


... ... il l I,


I


i


P''


Potil &


"j i joPI


-Po-tili,10tie




i..,, : : ? .' ...';.:".. ': ; ..: :. :.. ; i ." .. .. ... .. .. -. r . .



na N..ouvel.Monde reues ce martin



......P.:..ar Clble, Radi .a Core apodonce Aerienne )


tWRR!E ENTRE *LA ::Jt: des 56eminenhonhnLmes po disputent les deux pays et qui' tL C(mme Ie Rex estnimmobi mand& que proen lin la gue[-
^litiques assassin^rqemrnenti est actuellement au pouvor lise aux: environs de Gibral- re civil qui decire le Bre-
EIEETLE PEacoup de fusil par esin des troupes pruvioinnes. tari part uIne avarie:de mach sil depuis tris mois.
.us On :.a O.. en" rterrer" de te e: a annone que Si die: "I
de la famille Vasquez Bello, te, ii se rendra i Cherbourg
TA- bLe journal El *Santa Clara. La police a an- PERSONNE NE PERmP :U: pour pouvoir arriver plus vi GRANI)S MAATC' ES 1)1
a predit que la guerp nonce .ue le cimetimre Colon e a mNew-York.
ala Colombie Cot qI avai: ass imant. dete aItfa yIm ROdULTON, Maiteen Ad u BOX EN IERSI E('T I VE
1est inpvitable. Le Goue ta nte rait cou d'un mth en deux N MESSAGE DU
tomomnbien a lanc :sUorti.vivant des funerailes, hoxeurs de: pids :plume, :es PRESIDENT HOOVER ENEW YOlK D'pnr-s in
presIprescrivant Yta a capital it dans a ter- deux adversis titnt m s roam ui viet -tr
de camps dentrai- reur de nouveau attenltats. nek out lutafwlLUL WASHINGTON-r Dans tn Pdu puIhit on u ut 4r'iti
tpour les officers de xxx x n message lance de la Maison tention d'organiser a New
LE DEPARTMENT DE LE VALEMTRS DE Blanche, le President Hoover YoIk n nkOtVC iwm
xx A GUERRE JARPONAIS a precomse la suppression tau CarnerarMax Iefern Nendn
S VOLUTTION N'ACCORDE AUCUNE BOURSE BAISSENT travail des entantg aux K- hue. e vainquur imahn
1 MPORTANCE A AU tats-Unis et Ia diminution diu tre S l wm livvr
8L srnENNE BRISEE SOULEVEMENT DES -mnmbre des heures do travail Mais ce de nieV, u en a iii
TROUPESDE ecmme moyents de combattrt ac (If' e te Ut
TORKM- Des nouvel- MANDCHORIP: NEWYO1RK. Apr@ A mm xa crise du ch6mnage. C i i. i4 fill
'Btil annoncent que la hause qui na dure que deux (en el. $1 U Wtr'edl qr.t I -
n bresilienne a eu TOKI-- Le Departement jou, ls pri ot e his LA GENERAL MOTORS
oul fatagL Elles ont eu de la Guerre a deelar. que I. t!t < 1e poit a deux ADOPTE LA SEATAIN Dl dNt fn rsfW teniCf It do
ti quence des specu- sculevement des troupsts p nts. Ucau ups de siput- LINQ JOURS matcher contri l1 vaiumieur
fi.vreus.es ha mandeh.oue. n 'a aucune in- .t .u r. eint la con.vi.tton .- quel q 'il soit, av d .o
4eNew-York sur le !portance et est di sulmeont pu ts mumteTinut nre pr- DE OiTV- ix a quin tzeronter .aek Sha ke
rle sucie. Les livrai a un retard du parent d Lq m *t mille employees dt lan Generaoi pn1 It sdit cIiiin er
deeanf Santos pour De leur solIde. Les nouvelles anI WLs NM'otort tNavaiIlaYraknt & Det monde n JAin 1n 8.
-ont depass la limited noncent que les garrisons de WALKER N ABANDONNE et New-York o er l- ,
opcint& Chalantun et de Thuatu Se ces aujourdohui uous le r1gui- LA \IAT TEU GI N}Ai'
: xxx sont aussi revoltees en tuamt PAS LA LUTTE mITe de Ia semaine d 5 jours,
PESEVOLUTIONNAl- plusieurs japonais. sans ue leur salaire suit re- PART POI1 BON IN
xxx : NEW-YORK.. .L'ancien mam duit. En m.eme temps, la IFord
I ..N .ENT TOUT UN LES PERUVIENS EN- ie de New-York James W.l- Company a announce que do- MANILLE. It 'uapitint


. ....f... .. .. ..
... ...... .. ... .... .. ... .
,,IETIERE A LA
H H-AVANE
.. ...... ...-.-... ..

A1AVANE.- La police a
' i.t:un plan don't le but
Deter tous les amis qui
rwent assisted au cime-
Colon aux funerailles du
ment Vasquez Bello,


h'....... ". "
.. '..... .... .. ... .. .. .
, V..
4@.:.. ..... .... .


VOIENT DES

R.EN FORTS A


LETICIA


BOGOTA.-- Des soldats pe-
ruviens ont t6 envoys dans
la region de Leticia, un des
ports de 1'Amazone 5ue s e


ker n'abandonne pas la lutte.
Dans de"5( d.ec&hes qiFil a lan-
cees du transatlantique Rex,
a bord duiquel i T se trouve, ii
a declare qu'i etait d'une im-
portance vitale pour lui d'e-
tre aI New-York le 6 Octobre,
date A laquelle le group po-
litique de Tammany organise
la convention qui desiganel'a
son candidate a la municipal.


renavant le salaire minimum
de ses employes sera de 4 dol-
lars par jours, au lieu de 5
dollars.


LES REBELLES DE


AULO DEMA
LA PAIX

E JANEIRO.-
de Sao Paulo


SAO. P

RIO D
Vy.] t:,<


Wolfgang V)on
tour allernand
realiser le bto
arrive hier '
Borneo.


(.;r'o)nu;L avI-
911i t.ni dr-'
(h s In);(t 4L{
du m;inf e IE^A,


NDENT

Les re-
ont de-


ae a


'1


.......


IM.ANCHE a 4 h urts 1i2 e ) Matir-e
La belle piece J Henry Ba'aile
I.A MARCHE NIUfTIAI F


.:.: C Pierre Blan'hard e: Louise .,grnrc
Entree Loo Balcon 1.50o
8: heurey
AOtveriL:re 'ie [a Saison 32 33
Le p:-i gA g f 5;e:, ,iP Leon Matht,,
........ ..... ... -. n B.
.LE MYSTERY DF L& VILLA ROSE
" ...... a Simone Vau jry et Baron fits
Entierimeut parlait Frrn:ai.
........--. Entree 4 et 5 gourdes
S::.es cartes de faveurso'wt sus enduess uour'
4e~.c3rtes sp3it1es seront delivrTees a li Press
.. .. .........
....... .... .. .


e.


eetet


Deveiicz votre propre Comptable en ouvrant an
Compte de Cheque a in Banque Nationale de la
Republique d 'Hait
.. _: = .... .. .=- ..


(3'


Victor


iBTE. HAITIENNE .yAUTOMOBILESr, representr.nt exelusif dce la RCA-Victor Co., invite le public en general
WToir.les nouveaux appareils RCA.Victor qu'eile vient de r eevoir.
t.. n vrai plaisir de faire entendre aux visiteurs des disques dansants ou classques dernit- creation de la RCA-
np... any. --. _
vi.te.de cette occasion pour aviser le public qu'elle vient de recevoir : ',
......... Ressoerts pour phor:ographes,
:" ..No.weaux disques espagnoles, (Trio-Matamorros)
Nouveaux disques espagnols, (Trio-Alat:norros) ,
Blue-eyed Jane (Jimmie Rogers?.
Disques de tongue d.ur. ,


.' :.: .:. '.. .. .: .





&lMaiebraiithe
--:-." -,,./ -- .
:...i.!: .: .I


S!IIni i


.. .'u nooil es


,Geiuil, Boglat &Cie


or -au-Pr ail


Q ',EAL i'A0 'I :\...>

laurat cuU\ JI t1 .,.-- t: .' iWi
de 1927, 19281, 1929 0 1931,
1932.
Sueccs des 61 6ves (Iu t.'.
tabilite caf x i ,>: n.', n. l ti t' -
do 1929, 39,, l 1 1 t ., d 1- .
Succs (1'.s 6!V .s d Stes-
Dactylographit ;ux euUX : QA.th
ofticiels de J.7uille 1929, ;d
Juillet 1930, de decnmbre 1930.
de Juillef 1931, Se Jan'icr
1932.

A nt cla1itI-tnt?- s
dcan e 1kchtix t ,

DI)outerez-vous ,I le' xcelcin-
ce de la method?
L'INSTITUT iT / P PE 1 '-
A UER donnuni i gnement classijque i n p'ca-
ble, un enseignement sp ,ci:tl
pt comnnmercial coniplet (t -oi-
gne.
SSa pension scolaire est in-
comparable, hygiene, sAing,
sports, discipline, travail.
1537 Rue Lamrarre.

Telephone 1891.


MNAISON ASC.ENCIO

Bois Verna,


Avenue Lamarlinirre.

Creme I Ia (I Ihe de 'lve ua-
lit6e, i toutes les hei II-cs.
A partir c'utie lniv d, p rix lu
gross.
La livr'ai. faith dans {tIC h{)itOS PQ(.taleO
] p:'niettan t 11l1o1 'n se
vat ion.
I.A iai.at-la S yl t cirari.iiliO,
prIpare anga i la sioac naroli-
tane pralil'ee, aiti m i(o ( Ia
Cassata Seiciliana.


.. .

........ ..


'.5
~S.


Ell


.............. .


:I


W
AITIANA


AIM Iff
Igo Alm.
&,Ow 1w
AM In = lw
ff t R-A m .6
'IL
Ellu Illmaww A


Radio




--A------- ----- -r- -- ------


.t, NUUVtLts ,,fr


26


RECLAMEZ DU FACTRUR I
L a Semaine HumortitiqtW


. a . .4-'6km" -
ON TROU VERA
!A lrImprimere HFraux et
partir de la rentree des clas-
sea un nouveau module de
r element St le C pour last S
es ie enseignement primale-
re qui est simple, commode et
appropnd e aux bso.in scolai
res, acteupri, Dinretricoyable de
mrimnylent traux.
Ce mode a e la deproba-
Fabon drication department de m'il-
trivraison ublique. On effectue
quotidiea gaement Ie ar nO Sco
loire pour ienseignemeBlnt cse-
Directeurs, Directrices, pro
fesseurs et 61&ves, aCcourezt a




au-Princrie et de Pto-au ie.





Nous a toa urs ee
Fabrication dernieglars models cide-
es ave falite s de paie-
Livraison rapide effectuee
quotidlennement pari nos ct-
mions points en banc dans
toutes plus directions que Port-
au-Prince e rien aux me Pon-Villeures
GLACIERES
Nous avons toujours en
marques derniers ode'es doe
SdAmriuees on acier a paoffertir d
bliss avec faitisn par Use paine a



vous see convacus.
Faites une agreable surpri-
e lea votr ps coaminques en appor



tarntde la Cre Glace S-
Serpo upper late dives
c n prcduit nouveau, qui ne
s code raffolien aux et. illeres
marques c ambreysfroi d'Europe
on dceAment mue, esa offeint a
ueblic qaitien dare vsine ade
laceisso de Port-au-Prince Gouit




OU setre con c.vaincus.




Lze Public est cordialement
Faites vune agreable surpri-
ivite a votr nofamille enusine appor-





a inspeter nobres frmodes ondet


a inspector nos mod&Ies de


L.a *ompai;,.jiie Eclaira eFI-ect


annonc penal inois .e e

ses clients peuvenla c h e ine ixt


1-)e uezpas etic niq
ul t ,*p1)
fa -rv e o s tSi 1
e i dis 1 -1', I'l
Pili IIH1S" )'! )- II S4
N C A v c' 14 A u0-XI IX -a M'a A


el !' T!

11" !l-N


Staa S~lle (le la I'Arratu
I t


9


I. .ii


NA~TtlA


f lI
-f .^, ~vfo ^ .
-s* A yA^S &sf'

\ 'f
C %J -^'


glacidres et de sorbetipres
d:ins- notre salle de vente.
Consommer d(e la glace, e'est
fire de II'onomie.


AVANT LA RENTREE
DES CLASSES
Le salon de coiffure (La
G(aronne> situ au Petit
Four, et dirig par Petit
Job n announce aux families
qi'ta occasionm de la rentre
es classes, une grande r4due-
tion de prix est faite sur la
coupe des cheveux des en-
rants.
PANAMA .RAILROAD
STEAMSHIP LINE
Panama alroad Cormnyn
BULLETIN No. 950
S.S. t~ANCON> ast attend
a Port-au-Prince, Haiti, ve
nant de New York le Dimani-
che 2 Octobre 1932 avec:
21 passagers
68 sacs de correspondance
et partira dans I'aprs.amidi
du meme jour direetement
pour Cristobal, Canal Zone
pregnant frit malle et pasa-
H. C. VAN REED
Agent Gtndr


Une institution haute1mett humaitaire par la futipl cite
se propose raider,


Ue chance de bien-tre oferte aux homme de routes conditins de feCO




es d a son d est quest sans rbudge o nnant.



a as de comm erce, chefs 'idustrie, Parez ax a susances des vcarpr N th avd'U
i vouS i're da SOuci descenes

MideinsI, IAats, atSWs, rands i t ares e EIat; Representants de I
tate, Journalists, UDoNNI N EI DE VOTE SOLIDARITE SOCIAL


Retier 'cagptaIhtes, coeim een jouint, AUG NTEZvOR E VOIR
Voas tous q habits Haiti, endezla service et achetant le billet de la L etri


~'2


.9


. ........ + :::+ ; i
.: i. : : i -: < ....... .
.............
.... ........ .



..... ..- .
..


La Lotell-C


84.


~ euvres


e


M(-,)t--


() uI v e I, UN


4ni:f


. .. .. .. .


r~oe


...... .....


7m A w lT E R cv


Lue Bonne Foi,


p~holai


N ationaale ies