<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01637
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 19, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01637

Full Text


r. .. .....
.? ; : : : "x : : : : ... ::.. .: ::: :.... :...
.. ... : ..... : .. .... ... .. .. ... .... ...... .. .. .. ..
...........: : ::: .. .. :::: : : : : ; :::: : 5 : ......:
: ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~. ........... .. ..... ..-- .- ........................................ ..
.. . .. .... f.... .... ...., ................. .. .. .. ... .".. .. .
~ ~ ~ .. ......... ................... ; + :, ( : ........
P A ...... .. ......... ..... ...: ...;
.. .. .. ....... ... ............. ..... . .
: .. ------ ... .. ... .. .......... .......... _- i .. ..:.:.:.i .-...
........... ... .... ......
............................ ....."......... ... .. ...
: ::. Z ... ... . . .
.. ... . . . .. .... .... .... .... ..

as.n...ANNEJW.4.PORT.AU.PRINC......... .. ..
.. .. ... A
..... .:..: .:.:: :: : : .: : : : : : : : ......: : : : : : : :: : . .
S. . . . . . .. . . ... .. .... .. .... . .. . . ..:
.. ....: ,!!'.: :L.... . .. ....... ....... w c h. .. .. ..
.. .. .. .. . ... : .. . . .. .. . . . . . .............. . ....... ..: : f
......... .. ..... ... ....... ... ............ .:': . :: ... .. .... :
... .....: ..:..i :
. .. . .' . ..'. ... .
... .. .... .. .... .. . .. .. .. : ~
..................... .....
......... .. .. .... .." .. :. ..L " .. . ."' '" L """
.... .. .. ... .. . . .... ... ... -.. ...... .... .


till


.. ... ....
... .:; -
P111 31-. J I.- t Jul
. ...; .


.. .. .. . .
4 .. '.. . . .
...... ......


S. .. ... .
. i :: : : : \ : .- .. . .


S:.. VENDBB I1} AOUT 1932 i No.12925


U II


Jamais nous neno ous ssommes tes haitiens veulent attein
.~.tis plus en imesure de cla- dre?
qm lelques verites qu'au- Si oL Cuiontinuos nos 1i-
d.. ti .ous. n'apparte- zanies, ros tirairlements, en-
quoiqu'on en dise, ni a tre d.'ehiron.s-nous,fa:isons tou
-"presse opposante, e ni a ours' (e :1'obstruct ion anu ou-
esse ouvernemenvtale. vernemet, comply iquon.s Sa ta-
.es evinees, les mecontents, che, prcipitons notre course
-dire ceux qui ont vrai- vers Iinecnnu, vers I'abime.
-it demand des functions Si omn: Reflechissons ,i1
.es faveurs, n'ont aucune ac peu et disons-nous bien que0
isur. none; et iI en est de c'est la Patrie Haitienne qu'il
me du Pr&sident de Ia Re- faut sauver, c'est toute une
blique qui, tout en nous Race qu'il imported de prote-
orant de cson amiti6 per- ger. Subissons, supportons les
'ielle, sait tries bien qu'il mauvais moments, 1'Humani-
:pent nous donner aucune te entire les traverse. Aidons
Cet.ive. le Gouvernement actuel et
:Nous nous sentons d'autant; tous ceux-la qui viendront
is .en measure de dire leur, dans la suite, afin qu'il soit e-6
fmi aux uns et aux autres, tabli, h la face du monde,
tiei sans fausse modes- que nous sommes capable de
mne, nous pouvons nous van- nous gouverner, que nous sa-
er. avoir largement contri- vons oublier, pardonner. Ne
e. par une lutte sans repit, nous eternisons pas sur les
:Itablissement d'un Gou- erreurs commises, allons de
emement Constitutionnel, l'avant, ne regardons pas en
em:.n a t i o n sine.re du arriere! Serrons-nous les cou-
trS ge et de la e-m- des, meme a eo6tc d'un mau-
:.populaires, et a la recons- vais gouvenement. Or tel
tuition des Chambres Legis- n'est pas notre cas actuel, a
ftives, en un mot au statut plus forte raison la tiche ne
litique que nous avons ae- sera pas repugnante.
element. et que plus. dune Si, a la veille tu ret'rant (de
nation envie. l'Oupatirn, et de la premise
.Quand, apres avoir vu le de note Souverainet&, nous
iomphe de nos efforts, apres n agissons. pas aini, c'est que
T.robtenu tout ce qu'il fal- no nous revelons un Peu-
it pour que les haitiens ple inferieur, incapable rdu
:mssent dc.nner a leurs d6- moindre sacrifice pour sauver
acteurs Ie plus flagrant de- sa Patrie.
aenti, nous constat?,.que xxx
ospropres compatriotes veu- Aux Gourernants: Mettre
nt arriver a la faillite de la fin 'a la politique du paeite hatienne, notre De- ..panisme comme 1'ecivat ie-
Ir est de sonner la charge': journalist Stenio Vincent;
:nouveau, de rassembler tqus mettre < elements eLares de ls comme 1'eenivaicr
.garde. et de leur faire'en- encore le journalist St nio
dre, dane 'ntere.t supre- Vinceent.
o de notre chere Patrie. les i Se mcntrer Chef pour i.que
Sites suivantes les soldats puissent avoir con-
.Aux oauiernps: Vous avez fiance, caller de 1'avant et ne
Chef d'Etat d'une haute pas craindre la sonnerie de la
teur. intellectuelle, et d'une retraite, rester sourd aux ap-
eontestable probity. 11 est I pes interesses d'amis trop ze-
rrive au Pouvoir par Ie me- 16s et jaloux de leur position,
flsme le plus sincere des -Apr e s avoir bien muri r
titutions liberales. Tout Is un plan, un programme, apres
onde sait qu'il n'est capa- l'avoir &tudie sous toutes ses
C ni de trahir les interets phases, pese les critiques im:
la Nation ni de sacrifier partiales, et sollicite les con-1
S Droits; qu'au contraire, il sells des vieux, ayez de la fer-1
it tout fair pour, la reti- mete dans sen execution; fai-
er des series d'un colosse... tes appel aux jeunes qui ont
C:haque haitien, digne de ce de initiative, une capacity de
Of ne devrait-il pas se sen- travail et qui veulent, dans un


r ier et orgueilleux d'aider sentiment d'orgueil fire
succes de-ce Citoyen, puis- qulqte chose. En allant ain-
e Son triomphe prouveratt si droit au but a atteindre,
s-aptitudes au self-Gover- vous. impose Ie.respect et
uat? On aide un Gouverne- -'admiration de tUus.
at par des conseils sages et Voila ce ue rinous sentons le
0c litiques basees sur la sai" besomn de dire aux uns et awux
reason. Or, avouons-le, de- autres.
IS le 6tablissement.du Gou
Yle' mn Constitutionnel, r--'- ....
it tque r6pubieain les DECES
fens n:.ntetale que le speed ,. ,..
e4e dis1sensionses obs Es decede hier saoira 10:
it Nasdomiow. ain- heures, & 'Asile Fran.ais.
Si.t. r t qui non .ob- M. DaWid Borgyes
-et e.::rtot i:: lAmrir :Cditsul d'Haiti a Santiago de
d g ...o.s. te,.hinmpres. Cuba. Les funeraille, auront
SsoU ummes' des in Hu eeut aprs-midi, en 1'Egl :
:s1 ti s". i v..-'....:..... A6:Ste Annhe 4 heurtes pre.
: i ..t....- a.......:


Pork a A
1922.


PiT ne, le


Aout


A M3 t. lea Semaleur dc la.
Rtp blique


Messieurs les 'Benateurs,

J'ai 'honnaefr de porter A
votre connaissanice que, par
.n arretP en date du 16 Aout
en course, eot4resign." d(e
Membres de me Cabnet, r -,
tat de si6ge a te6 p'ociarne
dans leD e p an r t e m ent Ade
i 'Ouest.


Le Gouvernerxent, soucleux
de son devoir primordial qui
est de garantir le maintien deU
'or rT--t Ia seturite des fa.
miles, a t amene a cette
measure prventiveen : consdi-
derant F e t-a t iPexaltation
croissante et subversive, que
certain meneurs 'sont arri-
ves a career et A entretenir
dans certaines couches socia-
ies. Les agents de desordre
exploitaient un malheureux
etat de desceuvrement et de
misere auquel, precismentt,
le Gouvernement avec l'aide
du Corps Legislatif. s'appli-
que, on ce moment meme a ap-
porter toute Iamelioration
possible et utile.
Une press cublieuse de son
role, qui est d'eclairer m..i
.... .......... ...............................--- -........ .......------------ :------- :i
Mon, repandait A flots l'oPu-
trage, la calomnie, le menson-
ge, sans respect pour la mo-
rale publique et la considera-
tion des personnel, faussant
ainsi la conscience populaire
en Palirrentant d'enseigne-
:ments pernicieux. :
'
Les services d'information
du Gouvernement a Port-au-
Prince n'ont pas manque de
lui rev6ler que les activities se-
cretes dea agitateurs profes-
sionnels 6taient sur le point
d'aboutir 'a des demonstra-
tions qui, dans 6'etat surchauf
f6 ou l'on avait mis les es-
prits, pouvaient finalement
turner a 1emeute. D'autre
part, les rapports regus des
divers points du pays conte-
naient des informations t1el-
lement troublantes simr la r&"
percussion demoralisante des

merits incendiaires de quel-
ques journaux -qu'il fallait
prendre des dispositions ener-
giques pour barrer la route A:
Vanarchie qu'on organisait
ouvertement.
Et est pour n'avoir pas a
recourir: & -deas msu.rs, r&-
pressives violentes: que :
Gouvernement serait ::e pre-
mier A regret er profonid6-
ment, qu'i a deiCde d mnettre,
en- 4at- doe 5ege le :Dparte-
merit de l'Olest. d'oin rayon-


najent e
ic sess.
LE.: 'tat


es influencareees- pe

dde sige dereuera


4" . .

.. . ... . ... .. .. . .. ..

-e tf o iv~e ria i s


crois fermement, aux Corp a s'en servir>.
constitutes de.. 1Etat, de trL Lenationalisme Haitien es
vailler ensemble dans une at- a un tournant de son Histo
mosphere de paix et d'harmc ne. Sommes-nous ou ne isu-
Mel a ia solutioll des 0an1l em
prebles qution les random mes-nous pas un people ca
enro e qu lepable de e overr, capa
pent. ble, a cette fin. d 'a:epter le:-
L'ordre public est indispen- disciplines n6cesaires, capa-
sable A la vie de ee pays, A son bles de soutenir un Gouver-
existence politique anusi biNo nement national meme si non-
qu'A organisation et au d. in'en faisons point partite? On


veloppement de sa produc-
tion,
Sous quelque pretexte quo
-ce soit, j e e permettrai pa.;z
..qu'il. sit trouble au eours (:
r ort dm'inistrton


A Itjll J I I 1 1 --A U i I
En .Vaous on don ;n it :u-
Sjourd'hi la formelle assuY-
I rnce, ;ie vous renouvelle, Mc.
Sieurs lee -Senateurs. I exprev:-
,s:i on ed ma haute considera-
| tionUa '


bibn ne sommes-nous faits qu(,
pour la critique?
Questions angoissantes qm
se dressent 5 la conscience do
tott Haitien patriote. Ca,'
1986 eost proche, et plus prJ-.
" me encore, nous' I esperluns I
depa rt. de lOccupation. Mar-
chons-nous ver, uin r6gimI
d'Ordre, cu ibien est-ce que d(6
ja s'annoncenf pour sa vie
national des .hemres som-
bres?
^ _- .


Dand une interview que nou1 01 de s co-nstante p"reoccup
avons public& hier, Ie Gouver- tions, ie ,Souc, (t la li rat 1 on
n rmont a expos. Ies raison national, et I'on p(M t (1
u 1. -t Wr te a decerter l- qiu Ite pivot de a poUtitI*m
tat de s tgre dan: le Depal- demeure desir de lqwde
tone de POue4. Qu e I Pr(, Ie plus promptementf-ptsib
ident dee la Republique, qu.i Ie Traite de 1915,
a dja ((nne tant de Jpreuve I'autre part, aucun home
de son sincere iberalisrnme, loyal ne peut me 'tr en lot
sott vu oblige de recourir lha correction et Ia dignity at
cette grave measure, it y a 1: ve laqiulle M onMieur V i-
de quoi donner a reflechi r a cent exerce le hbaute on
tous les Haitiens soucieux dc tions qu'il occupy.
P'avenir de leur pays. Car, -i Cependant, que constatinm-
faut bien Ie dire, cet arrdt& nous? Loin d'aider et de (0ou-
d'etat deU siege, n'est ine Va, tenir les efforts de elu du 18
bc utissant U une -itu.ation qu- Novembre, come la logique
a commence avee electionn d(. et le patriotisrne bien compris
18 Novembre 1930, et qui n- Ie voudraient, certain Hai-
cesse depuis lors de se dev. tiens., et non des moindres,
lopper selon un rvthme im.-L n'ont cesse de dresser comme
plaeable et funeste. a plaisir des obstacles dans
Une chose est certain,? son chemin. Tout d abord le-
Monsieur St6nio Vincent a e- Chambres, par manque d'ex-
te 61u librement, sans pre- perience politique, ont main-
sion d'aueune sorte, par Ie-' tenu utne agitation constant-
Chambres de 1930, lesquelles | dan. be Pays. 7Ministre apr's
A leur tour avaient ete libr-- minister a ete reverse,
ment elues par la Nation Ha:-l meme les Cabinets oi en-
tienne. La presque unanimit, [ traient les Nationalist-es le
du Peuple Haitien avait men pus farouches. On a vu. --
pendant des annees une luttc tunrne inverse. Monsieur
ardue pour aboutir a ce resun Sannon, Ptre de Nt:nsalis'
tat. Leos leeadtr avaient fai: me devore par sOes nfant,
s-ment do sounir 1oak- Monsieur Th,,byv hu par ie
ment Ie Chef une la Nation 1 Senat.
serait ainsi donned Sans crainte d'Wetre demen-
Monsieur St#nio Vincent t. on pout avancer qu'il n'y
t-il d18 Novembre a ce pou e j u'a cette heure
demeit de la. confiance Q.. entire les dex r-ands pT4,I-
les mandataires du .e. t ,vOiS Ia et ilaboration sincet-
valent olace en li? Si no t 5re 4ns quoW lrie fe grand de
negligeons les menuh(n ; fera.
--ues-eons -de politiqte i"nt- Du cote dei a Pr.es, et .iK
rieure d'iun int6ret passage" s qun'i nousn en coite de pa, -
et secondaire, oui saenat tre crilt iuer ces nf rcn iA
mais ne sauraient diviser r-.( 1 oaut. nous of e 0 ee.tn-
elhement des Haitiens, I'on u Ite oue certain iourn'.n
peut q(ue reconnaitre et pro- | avaient pe'du tout .,ns h, !I
clamor Ie patriotisme con:'- me nu re.
tant don't a fait preuve de No- Le Gouvernement :a. h".
vembre 1930 a ee jour 1e Pr- fire pendant pse de -_.
sident de la R6publique. Dan. annees. Sous peine d enc'ou-
ses discours, comme dans le rir les plus graves respon.s:-
actce- de son Gouvernement bilites, il ne pouvait Plus re.-
!on trouve au premier pla ter sans agir. Latn ,te L'tLa
de sie^e. comme ui a ete exnli-
S.. -. que, clans I'interview Xbhier,
a 6t4 pris parce que mieux
done jusqunv 1'apaisement de vaut prevenir que cterir. fl'
esprits que je souhaite pro- faut miontrer la force, a dit
chain. II permettra, je I, Lyautey, afin de ne pas avoir


"""':''~"~~"""""~S"lp~mprr~lww~ ~w~mrmr~m~rm--,------,------


. P.os de


'E lal


! e, erviiewi


Sfst




1121


'r


Y. y


;.....'... .;. .".... 4
. .:...'... ^. ..........
..... ... ... ...;.:..
... ........... ........ '


f : J" !


" "
'""""' "'
x
~~'
;
~u:---~-- ,, -~^
:'1 '


1 '..... .. .... .... . . '. : ::: :m: : *: .. :. .....

S" 'Sg .. ... ...F........ .d. .









culture ot epa a ous I limit cozitr~le dt Sertaire
it d'..sion Aric le
.-. .. ... : :.- -:.-:::-:-:..- .. .. .. .....::. .. .. .. .. .... ....... .. .. ..:





2. ..n s ..inEment Rural i..
:A T .. ^ *:, L. :' .... ... ... .... .. .. ..... .-...........













Art & be BService Nationalt... Ia Production Agricole
.t. ..do rEn.eign es t R.ralesta. sonl I .dir eetioi.g.-



utralo d'un Agronomeodipl6m4 eteoxmmisonne qui re*
c evra.titredAgro omp1. eon chef SeMontrten l ac



vitt^s gd~ralemnet quelconques do Service.
S... .... .Le ebres person el rieur ser.on cm......


lSSinisel4S par le ProsidenL des R pubiqao sour ea do-
zrn d % duSeortair Eta d TAgculure ei so e re
,do. E'.. m: di6: ed Agronome en chef. Le antre 'e ,plo t^


do'rAgioult"ure t "1 recomed at b lt v6 -ldr oAoie e'n




SArt. 5. Le Secrtaire d'Etat de Agrieulture purra en-
gager des spc.ialistes rangers par contract d'une duroe
maxima do einq ass et renouvelable
A :: rt; 6. Le agronomes et speaistes dipl6m serot...
repartis ;n einq classes. Let conditions de nomination, de
A :elassement, d'avancemernt, d re vocational e t die ise eti a
Sretraite du personnel ta.dut technique: quadrminsetrant se-
Srent determines pa n ls Rglements i s l d
T fot dedtormindes par les RWglemen ts.


CHAPITRE II
Extension Agricole


Art. I. Cette division a pour but:
a)l 'tude et la mise h execution de tons moyens pro-
pres la protection et A Iextension de P'Agriculture ;
b) I'tabliassmentt et Porganisation de Fermes de D-'
monstrations:
e) la protection et l'amnagement des sources. celle
.des forAts at lear reboisement.;
d ) -Iiaspection et Ie contr6le de toutes les activit4-s
* agricoles suivant les lois tabless ;
,e) inspection et eto contr6e de la preparation des den-
rdes et products agricoles, ainsi que la manuteanion et Is
vente do ces denrdes et produits ;
f) I'organisation, la direction et ie contr6le de I'Fnsei-
gnement agricole, technique et pratique:
g) la sstandardisation, PI'tude et la rechereha de .ioou-
clih4s en liaison avec le DpTart.ement du Cormmuerce $
h). la-ereation eot 'organisation de Soch~t4s coop raet
AgrTooles.
Art. 2. Llxteasion agricole embrasse


a)
-)
b)
c)
d)
' A,*


-.lea sections techniques
les Fermes de DmDnstrationrs
la sdleetion.Ae cotton Forbes-Barker
fiispocilion,I le contrle et I'orientation de la Prodyc'
I t ^ .i


Don Agrwole
o) les coles ot course pratiques d'Agriculture
Art. 3. Le personnel de PExtension comprend :
des agronomes
des Agents Agricoles .
des aides -et auxiliatres. ..
Art, 4. II sers plaeA A la te de chaeun des ..D.parte-
. ments de loa Rpublique an Agronome dipl6mf et eommis


AiII


14 4


... I G t... +:" o .: : : :.:,
Rexn&~ :e..

.' t H ... J.'W i "s .l J L i i .... .


B pte tm a t S Octo. t 1:.: 1 '

S1Ll'b4 wrrt.....
so e:. !,ear :." 'a.e .pp!.]


,t. instalkel' "nM"arch "Crysi tea nt t es c p 'ts !
:pe".. son : icine it a oratore pou les ;dort ces,.
came teujours, i la disposition des chitnis.
Stock renoavelei de marchandises de tones provenances-,
specialitis diverse a meifleur mar chA
: Service p-ncttiuel et comp tent cordt&onls para pu gra
cieuse centoisie..




i.,






I.,es Heureux Gagnants d A i Ra e m- tro :,npIe, or-
I zanise Bracieusinitt par k BaDar Tout V ien a


-Lousi r-res sont
Ier Lot-Poupte ,h.arquise


de PompadourI


_. .. 1


tire par la pez:z Micnen" e Do" ) ne eA gag par- u

me Lo- P u ) i-
SirC oar .ie. *uv acir e v +h .: ... ". ou
S i e ., "
l.re unar ..t e .O Cka DI ni e: -",-" -. 14.
.NB L" He x urgt--" i- --. c 'ute ce
;clarer ur oau ou 1 un
-j IL,, ,I++ + + .. : -"+ "


d'un mcnis ui exprer ie .. in,
quel aucuue ricunatan ne a '
Bazar Louss FrreZ .
No. 0727 Rue du MIgasin de 'Etat
Phone 2601e2


pa?


e 0o.


j (Pii


. ............ ............. z zim m -


larise le fonctionnenra
toie, .
PHARMACIES

Place de lat

Le Louvre
Tissus de premiR&re
drill, casimir, etc .
Confections de toute sol

C.HEZ JEAN M4. TA
Le stock lt mieux
Le meillrur mare
1tr icles de luxe et touts

_>ichines a 6crire Rem
"-achines a calculer D
Ru^papier. carbon....
aitus vos achats che


ernember-Souienezspw
SZA TOUT VA BI
BAZAR DU JOUR '"
On Trouve l


Secret de t'Homme C&i

:upe Mnderne, Grani
S...........
fi$;rant4 et Elegantesv
ei ia cor'onnerie -
SYPI 'O TE JEUDYG
- DONNERIE MONT7.
: EL
Lirand'oue, No. 172.


S'HEZ PA UL AUXILA:::
Tricoline, foile de fil, i
sole toutes teinles.


MID WAY STATION


Haytian Storage Battery Rue pave .' ~3


THE ROYAL MAFk


STEAMS PA


(suite en 5e. page)


I~~~~~..l r A A. P P P i P V 4 i f
Le' f t est incontestable



La seule mason de Reparation des B series munie d'un ,
apparel X Ray pour examni ner chaque cellule sepa6ment
"..... ..... ........ -.LJJ" l N'oubhe -pas les Battenes neuves marque Hart-
eS; ia q. :IfieSelIct : : tc acnzcr ford Golstripe, tr'.s demandses a 1'etranger parce qu'elIe.
n : ... .nt tr&s robustes, trs -peu couteuse et compornt des iso
res a ateurs Hartfprd enehonit ~~e q ,, pp.tn :1 o des
.....: .. .. ats. .e oneCtionemeatehts- dor ar Toute dmeson

.. .... ..... -. ..
A" A. .... k v.
G oer:r pou atorde touted matqu ..
.. : .. .... .... .... ... : x :^4. .-....... .
.. ....... .........- ... . .........: ........ ... ... -.. ........ ....... ..... .. .......... ...... .. .. ........ ...... ..7 .. ....... .. .. ... .. .... ,- u e:l' u s i n e a g t a e e ... .
*-. "* *.;=*... .- -* -.- . ..... ". ".-.. -... ..-.. -.... .. ;.- .- -. ... *-. ..- '. '....... .. .. .-.. -.. .

... :.. ... ... .... .=: .... ... ... .. : ... .. : f :. f hw j
.:- .... ... ...... ..... : m ::- ; ^:k: :k:.:::K -: :. i ... .... ::v : : : : :;

:=*'*. .. .'.;.1. : 1 T .. :.t 1 1 :,:: Z: : : A

...:... ..- --- .-' .. ..... ..... ..

.. ...1 ..
.... .....F.
... ....... ..... ........ .. ...... .... ...... ..


CKET -


LE S. S. CULEBE.
de LONDRES via--
TON et les Ports: duSi
a Port-au-Prince .le W:
rant et repartira ..:i
jour pour .l'Europe.".
Nord pregnant dufrPXt
The Royal MailM
Pacsket Corn



Aged
.... -..
.. ......

A NENDRS

Meubles,. Radt:
4)tubes Phikoa...

Trippe,.No..:.33&%








^.... ... .. .


0


..


-i -M .- e.-- '.-W- '--. --:2si 7


D.


+t


o ,^*'*- ~~~~.. .. : .. .. .. '^ ... Je-, -.. .. '- t d... i+i ,' "
.chr. ques t gn
. .. .. ... .. ... .. .. V... .. ............ .|
...... ....... :.....:, .....^ : ... : .............. W E-: q u.m..:-'.
......^.^ ^-.:..: ..- .. .. ...... ............a.i.o ...... ...p. ..a.g,,4
. : :. ...... ..... ... ". -- I : : .. .. .. ..I. ... .. .. ... -
Nouve a S
-- ....... ..........



et sa ginde inoeui

P.ons-
"":. "" .... :: ... "" ...... .... ... ..... .. ".......





.-: :!e: d.: : : : : : : ....-- e dents, troubles

t i gra. n, agitation .

CHOLEFLAVINE.

...cw.M.e cholagogue e
....att..nue les douleurs

vacuation biliaire. EF
.. .. ... .. l..ise ... fonctionnenf


1




: '. ..... ... .- -.. .
Lr;:::.:. .. -.. e.. :d .. .. ...- -]a. 4 '. _..49 ; .
tiwx w n'.. t ---- {-i- ....... ...... Y;-. -.-t. .I4. 11- -'-- 15,4, ,'tr ,-, ---,,-. -,, ,, ... ....... ...-


g^m6reslouvelles dui onde enter rescues ce Dma
44 ..


nde la




I UN SCANDALE EN
PENNSYLVANIE


lARRISBURG--- G i afford
ncehot, gouverneur de la
ennsylvanie, a announce qu'u-
~ enquete etait necessaire.
our tirer au clair la fagonp
bnt fonetionnaientl les servmi-
es.publics dependent ,de la
commission des utiliths> de
itat L'investigation devra
tre autorisee par le Senat,
ft porter sur les accusations
t concussions formulees par
. gouverneur, 11 a declare
ae W. D. B. Ainey, ancient
resident de la commission
eait I'habitude de recevoir
.targent de ses administres
ique J. S. Benn, ancien com-
issaire, avait depose a l a
anque 650.000 dollars en dix
ns, alors que ses appointe-
wits annuels s'elevaient seu- !
glint & 100.000 dollars.
LE DRAPEAU
YMPIQUE DISPARAIT I


ANGELES.- Le dra-i
a olympique ayant dispa-
['de sa place habituelle au
nment ofi les athletes p:lo-
isallaient partir, quelqu'un
t 'idee qu'il pouvait tre en
urt mains. On s'adressa a
x et on revint e. ne ive-
,ntavce ke preeieux souve-
ITr. ais dans l'apres-midi,
disparut de nouveau du
Itouil flottait. et il n'a pas
corete retrouve jusqu'h
sent.


]
<

C

C

r
t
t


"Associated Pess" Via All America


S..


.... .XCL.8...VITA ".. NO..-- U L-T
( XeLUS!-VITA, U-..N.O: Lmr


WmwhW-*W1.i VpWWu-.


LES SPORTSMEN
ALLEMANDS SONT
MECONTENTS


BERLIN. Une partie de la
press allemande, ayant a sa
tete le Deutsche Zeitung, a
demanded que J'Allemagne re-
tire son offre de tenir les jeux
olympiques de 1936 a Berlin.
Desappomte des maigres per-
formances realisees par les
athletes gerinains, elle a ri-
clame la denission des offi-
ciels qui avalent prepare la
participation allemande aux
jeux,-actuels et soutient avec
aigreur que l'argent d6pense
pcur IFentrainement te letoui-
pe presentee aurait nu etre'
employ plus urilement I lai
preparation nmilitaire de la
jeunesse. On rapport Aue
Hitler a declare que les Jeux
de 1936 ne se tiendcronrc pas
a Berlin s'il parvient au pou-
4 0i!


xxx
UNE azARMEE BLANCHE,
FORMEE DANS L'ETAT
LIBRE D'IRLANDE

DUBLIN. lne nouvelle
( a et formee
dans 1'Etat libre d'irlande
mour y maintenir i'ord e. Le
Docteur O'Hggi4~ns, p:sidenr
Ie la division de volontaires
ie la saorstat Armv Comma-
les A s.ciaion, a deelar( au-
ourd'hui ~, ue on r. ni a-
elioc : ... e -.n... .. C.. "E
lace au Gouvernemern: de P'E-
at libre.


DEUX GARDENS
PRISON ACCUSES
1 CRUAUTE


DE
DE


JACKSONVILLE. u-.n
garde et un ancien capitaine
de police, geoliers aI la pri-
son de Jacksonville, ont 6et
mis en etat d'a'restation sous
1'accusation d'avoir inflig6
des tortures 11 Arthur Mail-
lefert, un condamne6 ig6 de
19 ans. On "e rappelle (que le
3 juin dernier, Maillefert a-
vait 6ted trouve dans sa celiule
etrangle par une chain at',a-
chee i son cou, etc ls pioeds
pris dans des bredequins ide
bois. C'est la troisibme fois
en un mois que des accusa-
tionfs de ce genre sont por-'
tees cont.re des gardiens d(.,
prIison des Etats-Uniis.
LE QUARTER K:'ENE i A1.
DE HOOVER A
NEW-YORK


SNEW-YORK.- On a os .. *
,ffi.el.L.ment 1e Quat 9:. Ge-
n6ral Oriental de o ,,ipa-
g. e 6lectora!e du "r '.:ient
Hoover i New-York. :. ai-
xieme etage de I'.C:ei W~.U-
dorf Ast.oria. L'w. :L m r .., -
tuel se compose du ,kSiLaV:
Felix Herbert ac:ninit,..a-
tour de Rhode Island, du re-
S) srg.-k^,John L. T Alson, ,-
rateur en chef, Jrevc iah ,e, .
*ban 'r4orian et '.orze
Al ..rson. a- en, secre. re du r
,u ,'- ..ic- d ..te:l:ublic e,


MEASURES D'ECONOMIE

MIAMI.- En vue de rlduii
ses depenses, 1adminimstr-
tion minicipale de Miami en-
visage d'augmenter le now-
bre des jours auxquels on
servira du poison aux maalt-
des de ses h6pitaux. En effect,
ia municipality a 'sa dispo.
s "ition .des bateaux de pech
qu'elle n'utilise pas pour ,I
itcment, et l'alimentation d -
nmlades pourra lui couite
beauoup- moins. On eompt-
en outre mettre en culturct
rtms les terrains videos qu,
posse<. la ville. Les fruits et
_es l1gumes qu'ils produiron;
:.erviront A payer en natur..:
une portion des appoint(-
nients des employes publics.


DECOUVERTE MACABRE
MARSHALL, Illinois. -- On
trouve bier matin Ie cadaver i
perce de deux balles de Ma.
dame Marjorie Moore, femm;
d'un instituteur, dans l'aut-
mobile de son maria, station-
nant sur tiune route a six miI-
nMs au su4 de cette ville. Moo-
re a deicare i ]a police ou:i1
revenait la veille au soir d'In-
tiitnapolis; quand une auto-
obile s4 rrtta pres De lS s2ie .
,.e et 1e forca : arriter Iu
.: r me. II sc ut 1 la t.e u:n
'.ap qui lui fit perdre cot
a;issace. Qtuand i11 .revint
Jui, 0i trcuva pire de iui ld-


, eadavre de sa femme perce de
1 deux balles a la t te.
Les autoritas rapportent
qu'on a trouv4 dans la bour-
se de Mrs. Moore une note
demandant que l'on previen-
nent ses parents au cas ou ii
'lui arriverait quelque chose.
Moore a 4tL amen" en cette
y ville pour 6tre question i d'u-
ne facon pius approi-ndie.

UNE CR IS IMMUNE 1NTI

DANS L'A FFAIRTE 1),S
MINES DE L1ILLINOIS

SPRINGFIELD.- La cried
ouvriere des mines nois parait tout prfs d'attein-
Sdre son point culminant. _Un
official de 'Union des Mines
est tombe sous les balles d'urn
assassin pendant qu'il lta-
vaillait dans son jardin. no
brasseur qui essayait de t La-
verser avec sa femme uin cor-
don de police a etd arrct6, tan-
dis que la femme recevait une
ball au bras. 1.500 citoyens
patrouillent les routes qui m&'
nent i Taylorville, tandis que
3.000 miners s 'appritent u
l'attaquer.
Depus le 31 Mars, 300 mni
nes ont 6te fermbes, jetant sur
le pave 42.000 ouvriers qui ne
voulaient pas travailier p. u
moin do 619 dW liars par
jour.. Detuis lot's, i t ension10
entire patrons et ciiomeurS
n'a fait que croitre.


VENDREDI
,nd film

avec Emil Janning et Lya de }utti
Entre 0,50 Baicon 1.oo

DIMANCHE 5 ,,heutes en nmatinre

de Pierre Vi nal avec Charles Vane


Entree 0,50 Balcon 1,oo
8 heores Le splendide film so-ore et Farlsot
L 11s* 1 1 t^ 6 1
Le Collier de la ei e
d'apres ie celhbre romin d'Alexandre Dumas.
rprit6 par Marcelle Chantal Georges Lannes D, nna Ka
e et Jean Weber de Ia comCdie Francaise
Entree 2 3 et 4 gourdes


DE PRIX SUR L'S EAUX DE TOILETTll

Eau de Cologne extra fin 1
Eau JefCciogne ru.e '

bout~inte .e 1 itre or 1,- s,
1/-k .!H


En Vente
Antoi: e ala.aas, Jean 'I'amas,
ket, E. Lreix,. aul hj Auxiin,
Pour des Commandes, prere


chez
Bazar National. Cry tat
Ka was Hermanos
de s'adresser a 'Agent


I




Mar,


C(;OLOMBIAN
STEAMSHIP, COMPANY>
INC.

(Ligne Colombiennt
T#klphone No. 2323.
Le vapeur < Voy.
106, partira de New-York le
17 courant, directement pour
Port-au-Prince oil il est atten-
du le 23. Continuera le m&e
me jour pour les ports colom-
biens, Cristobal, C. Z., Kings-
ton et New-York,
Le vapeur <> Voy.
105, partira de New-York le
19 cour lP; pour tous les ports
haitiens. Attendu ici le 27 cou
rant, en route pour les ports
du Sud.
Wmi. E, BLEO,


ERNST LUDERS

P. 0. Box A. 60, Port-au-Prnce


a rdui t ses


$ o.15
"0. 04
0" 0.11
" 0.07


C Is,
ets,
CtS,
CtS,


Rappeles yous que les Lait Condens6, Evapore et gen Pou-.
dre 'Ebensen est le meilleur, le plau pur et le plus riche en
Creme, il est recommandi par les MEDECINS et Sages Fern
mes aux Bebes et aux Malades, il est empleye avantageuse
psur les Crmes glae's et chaudes, et les desserts de touted
sorts.
EN VNTE .

AU B)N MA.RH .

Et dans. routes les bonnes EPICERIE.$ -tani. T Port au
P one im dans totes les villes de. la Provinee. ,


Le gra


Avise les consommateurs de son lait qu'il
prix come suit :
Lait Condens4 sncre C/ de 48/14 oz $ 6.24 Detail
it condense sucr6 c/ de 240/3 oz "9.10 Detail
t Evapore sure c/ de 18/16 oz 5 00 De6ail
it Evapore sucre c/ de 90|8 oz 6.40 Detail


I E. sbense n



GRANDE BAISSE


li


C1L It


i




9$2 4:r:.,.T.A LM...S.,a IP P"U. f"mil. ...S"









Spassagers hre Geo


usn4twnrio u xan : g pour Cristohal, Canal Zone, ront chanter da4
.....ST RN..MMIa.. .......mn et passa. arC~uT.i T




.A T t .er .. c .. .d ce. m'o s
. ..- : .: '-- .--:-.... "-t e y. ,, : -. .* .. ....... .. .. .. R. --. ... .... .. .t.. .
.. ........ ...... ........ ..... ... .. ... ... 2- -2





$t~wotsrfla ftIJr ( elde7 ti matin une .
. .... .. ....... ............ ..... .. .. ......... .....- .. ..... .......................






Ape., APHN M :. .. ..:. ...,. connat h Portgal Jas. VA.:NFLE KJ :,:me de Madame V.
S. dA:-:....O ..- .> .La braiehe de Br. .u gance. Sa.- .S. ..et se ...tantes nt : .: ...
:I.n:.R O..... ...... .... .. ." x e o b o u r g......... .. .h.. ... .. A .A .








.. .OIAVL (W..M) 1910, &la chute de don Ma- les prmeedeThuri et Taxis, r ren
W .... ....,:................ ............................................:............ ..... ...... ..... ..... .. ... .-.. -...-.-*- i Y




-.IS.A-. (S-. M .... ..noel. Elle repr.sentait au soit avec les ar hidues d'A i-. VIENNE NT. ARI VER ... ..........
tapeJASMIN tPe 'Portugal la *tradition iibera- trche. A part quelques family ffble tL psente an4
VEPRESENTANT LW ZURO: e do 1830. Come en Fran* les portugaisesw historique- La pOMMADE incomparable eu d':hvitaion
SMARcAU DuroNT ce en 1848, comme en Espagne ment fldMes, les Braganco et le SA VON speia pour as Port-au Princeti
-- R"e Montmartre, P I.. ..... n 1981, roisd ctte mai- in t pas eudte contact avecd chev ux :
t.R .SE .ANT NAMR[QU s on s'cline.t .en 1910, de- r pays d'ori e. A R.. ...... ..... -C
E a e vnt jugement du people nombre de leurs partisans n V.nk .gr
NZW.W. .ANDg.- E.- au:quel leur principe les sou- est-i trbs re-duit Fr AT- B MN lvnAtCI- .-
nettait dams nto assez large Par centre, i y a, -sn an P t
40 RS4t $4 Stret 40 IntsPre. La brhnche aine tugal, beaucoup do monarchs ueze SinMv Vt-U' Xt .. 1*1
.. .. .... .. ..






Ah mtP Rr T rjganice du Portugal, Bour tes, quo Von peot distinguer Hippoflytc j V.
...... .is ] r bo 'Espagne et de France) selon ce classement...... .: .i. ".ns.am.m a m m
Lputlen Ut. trto avait paye le maintien com- t. La atoute petite fraction
6 & ra. pletde ses droits d'un 6loigne- miguiliste-intigraliste; I
Tonst he eommuntesUosons d*1I a ment dnfinitif idu pouvoir.: I Dflanciens partisans de a-.V o Ian1
dm.ees as fir"etrs dn ,oveU -Lor que don Manoel fut ren- don Manoel, d par sa re-. .
:-: .. V :.: : :vers6, don Miguel de Bragan- nonciation, et pqui se snt ra- F-a a- : :ai: t 20 :rn Ip: : v-t... ge (
Iesnf marAUV.. a go, qui representait Ia ligne lies & Vintbgralisme; les 110 Dcrrts y-uivn IS le N-Wv work .pwnr Ir t-t ri
royale ci-devant regnante, ne So. Des royalistes fortcm directemeni Thique Mardi. tu !es stemnrei tt p
E IJTORI~AyIIX eacha pas sa satisfaction de | breux, collaborateurs de la ,cbanbre frigorifique:
l A cette revanehe negative, dicature, et i estiment i- DE PART DE aE YORK .AJ.t VA(,A pr GO At
S. -.. -xxx nopportun de poser la ques- S.S Guay qui : J.e 1 ";
IL NOLS FAUT REVENIt C'est iei que lhistoire pr&- tion dynastique avant la fin S.S. Cxistobal 1 J lulet .. L t Ju
US. LES NOUVELLES: sent un de ses caprices inat- de Iexp6riene actuelle; S. S. BuenaE.entur ile ..J. ..i:. r.
TAXES PU tendus. Dans son exil et par, 4o. Des royalistes de tradi- S. S. Anccn S o 7 \Oi
S MINISTRE IIIBBERT : ses goats, don Manoel aovait tion, ie pa riune fidlite per- S.S, GuayaqCi ,tb e i.:
par PacalA A.Brrn renonce a:tout espoir de re- soneule A don Manoel et aui s S tabav le p Jo 1 4
(Vo: le No: iler) :.tour. En- mme temps qupe li mettront pen dempressement le
to i tombe sa brar he, sans post&- a se ranger abtour d'un prn- S S. Acon eq ..A. iem. p.
r chir tidu mort sans tenants. Feu son ours combattu les aieux con m oiis hba le 2hea0t S..e l .;..
vernemetoin de s'obstiner : oniwle, le duae d'Oporto, mari6 Ce panorama politique indi s- S_. B e 2m e Se S. i
vouloir metre de nouveaux h une Amercaine, n'a pas non que qu ls chances de don
imp-S.- ur et peTple qui n'e" plus laiss d.'hritier. Duarte Nuno ne se placeut le 0 --
peutt pls~ devait .accrocher & Les : Bragance-S a x e-Co- pas an premier rang des pro-
faire, omme fo tse bo rg diLsparaissent 4 nn sia- baits. imnbdiates. Les as- '
honntea gemne: tablir ele, presque jour pour jout, dei pirations des patriots trou- .
no fagon mathematique aea retour victorieux de leur aieu- vent trop de satisfactions
- plus petite renres proba- Ie directed, Maria de Gloria. dans le regime actuel, natio-
blesrduire e cadre aminis' Et la patient revanche des nal et nationalist, pour I te I
traif! dans la meaire des pos. Braganee arrive enfin, tout .tentees par ine diversion.
sibilitta du treor, ef enfin rt jau mcins dans I'ordre thori- Dans Ie coeur de beaucoup de|
server une -veur amuelle, la :que, cent ans aprs la d6faite Portugais, le principle monar-
plus forte possible, pour ai- Lde don Mignuel En I absence chiste rest coeme une tse r-
der toutes les initiatives ac- ede toute posteriti de don Ma- ve d'avenir, un supreme .re-c
,: erve unevalur--~nuele, a Iquecent ars ap,8 t d~fite' Po~ugas, t erncip voul-'


rieuses creees pour augmen- noei, ies droits au throne re-. course de ia patrie, en cas d 19-
ter la reeesse ginirate; Ce viennent au seul heritier mai- chee de la grande experien-I
language du bon sens, noas le le de la mason de Portal, i ce en course. Mais esprit 1u- LA MANUFACTURE Hm TiENNE DW CHA F
trouvrns dans tes lignes sui. qui n'a engendre guere quo blic est trop occupy par cet-
vantes tirees de (<'Action Na des filles. L'heritier de prin- te entreprise pour accepter de l6 e 9 6 .
tionake-du5A Mjuilet dernier: cipe fut, jusqu"' sa mort as- se diviser sur une diversion. L
all faut crzer des richeises sez recent, don Miguel, duec Don Duarte-fera hien d'obser-
nouvelles, ne fut*c.-ue pour, de Bragance, qui avait cinq ver longuement la situation A Ie Dlaisird'anncnee a-sa :nombreuse clientele
a -croitre la wmafire impssi- soeurs. Marine deux foviI.s avant de se lancer dans une de ses chapeaux s faith depu se 4 Janvier au NO 2
blex. prince eut, du premier litn venture qui ne pourrait etre Rue en face de Eon arien local.
aLe Matinm du.26 Juillet fils decede et don't les enfants, i qu'une equipee. Les clients trouveront le me:neaeceui.
par les extraits cidessous de n s d'un marriage morganati- Bon march', ;.;&me courtoisie.
journauxd'Europe, a as que, sont sans droits, et une FMAMA ET .
indiqut comment il faut sy, fille sans posterite; du second Fn.
prendre pour faire face mx lit sont issues six princesses et
pinibles difficults de heu. un prince, ce don Duarte Nu- -
re: no, soul heritier m&le des .
(Inutile de computer sur deux branches royals. C'est --------.
augmentation des impts qui done a ce june homme de 25
aecableralent n pea plus ar, ans qu'6choit la succession des ..
Wit6te onomique et serpent, droits de touted la maison de .
da point de va m me des fi Braganc.
nuances pubtique, une erreur. Un journal anglais a pr-
Un macroissement normal et t6 a don Duarte de fougueu- .
drtabk desf ttes ne w ses d4clarations monarchistes
y. .ue "de tt&mlioration et la r6Isolution dO se rendre
des a-ffares. It eat de Platit. au Portugal pour se fire pro-
rtn mnume du trior de retire 'lamer rot II se pout que ce
tout en re poe ne pas pincipe soit bouuilant, il se. *
gner le. rerssment tcono. peut aussi que le reporter an-
ne article sensationnel. Das a
d pen a e. p0.es. (Le -situation actuelle n'autonrise
Temp de Paris. pas, de sa part, de promp-. n d
*;.. .. f ". *. .. .......... m ... .. .. ... .... ... . ..n esp r.a.nce ... ... .,e n ig. u -..'
r:Dans* an om.ite e quelS liens vivent dans 1 exil depuis (>. ICM lN
soreaumbelvee et p- n sibele don Duarte habite

-- M.'r.i.:+p + ,,d, fe^ ln e. w,. -.. I fwt +: ................
ter coj e w iit, to /e
-. .... -:. ....er .. e. -. .j ": ;,' ":- :.- "-"- -" .. : .] ....::.... : . . .. '
I...... ........... .. r.

hbleOs sa doetilonR ialien6 tenirUeom doe letkmn cde
gon .: ::. ::. .A r.... w.. itepr .
" ....... ... U ......... ....... ... .... ""....- -,. ... .. ... .... .... ... ...... -.;.. ,



.....'M A -.


I

A
V
g
I
cii -

I
0

4'
$4
Sr
.'1
P4


SAA


..........................................................................................








T~1









Itie re le Daras Augusti Sink, ot,1aC
... .. ..... I ........ .... ..... ... ..... ..... .. ....... ... .. ... .. .... .. ..1... .... .. ... .. .. .w .; s ^.k ,'^.k W ** .
.... ..;... .. ...'r......... .." 1 *... ....... ....''.. ... ..... ... ... ..... i ................... ... .....




.. ..qe annonees to it ew. pRn.tre O faire I i.s Port-auc
.. .. .. ... .......... .... ... .. .. ...... .. .. .. ..... ... . ... .. .... .. . .. .. ... .. .. ... ... .. .... ... .... .. . .. .. . .- .. .. .. ". .'" '. . ...... ' ilv '



1^ : : f:i : **:!L: Y: ;a:::' :m" ri: Rdna : :: : pairs of :""whatever : nature -rafcion n
. .. ...d:.

: :.: ; : : : a lt i i D:at........... l : ...m...... : ". 7' .. '....l..... .... .. .. .. .g la. a e IM I
.--..: .. .... .. ........ .. .... .... .... .. . .... .. ..." .. . .. I .. ... ..... .... .. ..... ... ..... .. ... ... ... ... .. .. ... . .


.....a......... .. .... .: ... -...... ".me D. VIA RD te les directions de Port a.
ca d0utesi idforiations et statistiques duca- gane to te ort i t .Jo- f Prince et de P4tion Vie.
..... ... ..... .... r.... ...


......... ..... J... ... .. seph, andn. toop timing fro m
*o rr etil pbl;estion douvtg etasUiques, de vhulg. the seashore To the Champ Vend au rabbis les article GLVa} C ea .si
q s ho t suivand as Nous avon touours en main
*BtdrgWe ppando; P' .de Mars shall pay t sum(v uvant.: rir mo i o glat
Awl &a eir ntt..rarsmbasse go ces- go-d cash for the' Portefeuille, Valise e l dernier modb de gla a
S w S I e signement r transportation of the electri- cuir, Chapeets, Bouton-Prei. ryes en r & artir do Or
-'rE p: ritoir d: Chartrd et autros siitmaires A crer: clan :plus cost of material u- sn Machine taller w 25,00 etau des u, vtnablen
p ri...aire.; P ... ..... .... ..... .. ...... ea .crayon A ttache-feu illes, P ltw aV C %f eilit.0 do ai.m ents.
o F e r m l p r.. .a .. ... .. z . s g.a c ii.r e. l e z m i u .r

...esr..... ..P' .Those living beyond the Ii- niers, sous.m ain, Porte- et '. .qW .A
,I:^ ^^ ne riteNttediviiconpo mpd : mits above mentioned shall vres. LEncriers, Enco de cdt e
S iones1 diptm, pay the sum of 75 cents gold ne indeblec, iere ct. boit, S oRBTVIEKRES
Sds pdofasesdr, .- .for transportation of the tampon, Eincro btanche de la Nous avons en vente tee der
.do inspectours instruo utrst electrician plus the cost of broderie, Fnere couleurs, Cr(.- niers module, de ,orbetiervs
. ds i titfteurs, material used. Y yon d($in., Plume a d(ss;i, de tous les dlimensions par
... aie s et a.sdiplatre., atin ci,. W.e ta.W ke. this. opportunity tAo Papier a (dessi, oiLt e cr tir de Or 3.1( et au denuS,
s;:[ tPtotistel dipl~m petren c"e advise our customers that Pas, lC ,e, double-.decunemtre,
.... ...... ...... XTIessrs. M aurice t)amas. Au r.pP 'I *u b. astel: i r or iu. ti qE
W;", "APrIRE IV g ustin a Vi.tor Caste! ar "oul ttef chine at uerr No -Abambre froides on 6teh
S' authorized by our (Corno\v (t-,ust,,ei) d'ArpenL-eur, Pu- rcernment mine a point et
... ....... ..., u + o...... .ur'n.ntv itt ltoirt .t.

A:::..:. A wmr'mw to make electrical inst.a n,,is., F[ n, (ahber A (.-^ peuvent re ,voir S'importe
...- .tions -.an well as repairs of.. sn. quee quant de viade e


-:Art. I, Cte division comprent lie ~Crvices sUitiIS :
S: iiscomptabiliti,
fi archives,
d) los d6pts,
A)Ie gara.ge.
92. .Le personnel se compose:
a--hef de Service
eo"mptables
p seurs
mplov4s.
8. Le Chef de Service, Ie comptable principal et le patyur en
eront commissionn4s par le President de Ia R4pnblique sur
ndation doe I'Agronome on chef approuv6de par lc Secr4tiret
tde I'Agriculture.
t. 4. Les appoint ments des Agronomes spdciali.stas et emplo-
principanx de PAdministration sout tix6s combine suit:
Sgronome en Chef G. 1 750 par mois
groaome onuspdcialist de 1&re classes de 1.920A "' 1.0 .000
;grtOame ou specialiste de 2e. clause 3e. degree 50 5 0
gronome on sp6eialiste de 2e. 2e. 90
gronome o spkcialiste de 2e. ler, 800 "
ioAsome on spOcialiste de 3e. 3a. 750
ome ouspicialiste de 3e. 2 Ve. "T ( 0
-aWomeou spkcialiste de 3e. ler. 650 "' "
~~o,,"
e 500 "


.u p.....a Cr.Se e e
*. me oi specialist de 4e. o..
4: omo, ou specialists de 4le cIse ter.
:Araome ouspocialiste de t5e. ch 3e,
Agtfonme ou specialiste de 5e 2e.
Agranome ou sptcialiste de 5e. ler.
ef de Service Administratif
mptable Principal
veur


" 450
400

1.300
800
750


'I


.5. Les rglements administration n4cessaires Ft lfappbliation
present loi seront pris par arrete (du Prsident de la pu-
e sur le rapport du Secr'taire d'Etat de 'AgricultureC
t,. 6. La pr'sente loi abroge tontes les lois ou dispositions de l.i
.y sont contraires.
Hlesera esxcutee it la diligence des ecritaires d'Etat de I'Agri-
Ire et des Finances, chacutn en ce qui Ie concern.
nand an Palais Natial, it Port-a -Prince, tI Aout 1932. an
me de Ind4pendance.
P STPNIo VINCENT.
IPar le President "


Mue.


THE MANAGEMENT.


AVIS
La Cie. (d'Eclairage k'tc-
Uticue announce a ses abrw;nes
que les reparations g&ne6ale-
ment quelconques sont paya-
bles cash.
Le tarif suivant sera appli-

Durant la journle, >s -0on
nes habitant, LeogAne au Portail Sain.Lt Jo-
seph, et ceux habitant dui
Bord-de-Mer au Champ de
Mars paieront, la some de
0.50 c. (or) cas pour le d6epa-
cement-4es ouvriers plus le
materiel utilise".
Ceux habitant au-dela des
limits precitees paieront, la
some d( 0.75 e. (or) pcur le
deplaceir.nnt des ouvriers plus
le materiel utilise.
Durant la nuit, la some deo
or 1.00 sera reelainee pour
tout deplacement plus le court
du materiel.
Nous profitons de cette oc-
reasion pour informer nos a-


v r P11.1JS .)Ut mouhtIII T P.,
sculpiu:re, Boit.) (e de cartes et
C(tVe(1ioppJs )pour ILa corremspu. I
(lance, Blc,-notef, Papier do-
L.r pour flIur, PaItpi(r a Etat,
J.api)er fin couleurs., Papie)r
gra., lPapiIcr ia relure, ItPer
caline, Papier de deuil, Ca-
hier.s de musiqule, ('ours (dc
Piano -Ie Coupp))ey,>, Savon
pour v barbe, P se-lait. Sertin
'fue hypodermique de Ice.
Can tules, Janostine, Journau i:-.
et revues (Ann ale- s litt&rai-
yes, Revue des l)eu x-Mondes,
[.' I lustration ).


POrR rEq'R E
p FT
UN HOMM


II faut instirui
nietholes sini )V^<


I
IK !
K) V$IAI.

,: A]de
r p-'."* -'
v t'> doA1.i*
J1J~if].


excellenteS f
I'Inslilul Tippenhaner.
1537 Rue Lamrarre, Titd6pjn
ne 2891.
En1s.ilnement clas-ine 12
SPhilosophie St&(o-" 'ctx.vn
(o,;.;abiliti6, l1angues V\i
vantes.


fruits. etc.
te Public ,~'t eordialement
invite a visitor noire usine vt
A inspvcter nos mod(les dle gtl
ei*res et de sorbetiere n dans


notre salle de vented,
Conomrnmer de ia glace
faire de l'6conomte;


c est


INSTITUTION
MARAT CHIIENET

Pensionnat-Demi-Pensionnat-
Externat
Avenue des Dalles
Pont St. Geraud
Port-au-Prince
L'institution announce, aux
families que les tours d't&
eommne:cent le lun(ti premier
aofit pour continue jusqu'A
la rent.ree d'octobre.
Ces course se donnent le ma-
tin de 8 heures a 11 heuroe
par des professeurs do choix.
En outre, le registre pour
les inscriptions est ouvert a
partir du ler Aout et pendant
toutes-. les vacancies,


'& Sertair-. d.'tat


des Fina7nce. :


Lvrucf

SSecretaire d'ttat de PAgriadture :


Dr. Paul SALOMON.


Pour copie conform;
Le &crdtaire


Gtnt~rab


VAPEURS

VAN RENSSELAER 12
LUNA 19
MEDEA 26


Dpart de New- Ork
DATES

Aout
AOUt ^
Aout


ARRIVEEA PORT-AU-PRINCE
1T7 Aout
25 Aout
1 Sept


P. REMAIN.


-a -- .n C. ---1


.,.Louer'
Btoe let bele mad-
LwsVille, avee de


WEST INDIES GARAGE
Sous la direction de
Mr ARNOLD BRAUN
Telephone


ta?4 Bureau d u Garage .................. 2251
!IN'..... .. .. I- sd nee 2462
.A -. .7 .. -


$--. .q,.k.3...G. ,.-.Nt ^^--CON&S.RVATtNO PARAI7 '
SHUMS,; R IE, ZNROUEMENTS ,
NJfltwlh, ACTIONS "ES POUMONs.
-77v A o


).& .::i,: .:....: i ::. l:,: 1 :::! .W.;:. = .: : :i .:.:: .|I


FLORA 1
AMOR


ORANGE. NASSAU
STUYVESANT 14 Se
COTTICA 5 0



DE HAMBOURG
JUNO
tIN VAPtUR


2 AOUt
2 Septembre


24 AOut
eptembre
ctobre


I part de I'Eu rope


30 Joillet
18-. 4ut


D'AMSTERDAM,
3 AOUt
17 Aout


A
30
12


I VIVEE A PORT AU PuRNCO
AouS
Sept.


LDpart pour I'E rope


Tous les quinze jours un vapeur pour I'Europe.
ST4lphones aa No


84F5


F.MADSEN


AGENT CAL


rr*aw ~vlvffl.'WrnuwWt9, $flfl 0S*w.nh*.


A- p~~ ~~~~~ .1 .j. *C. .P 't .... .y.f ....0 t "M a t a~ n-


Ahm- t-F .*iwwuu imugn-


46
4'
v4
~6


~a~q~4~,~ p"~8~3~t4~56~_~.r~ ...~6533~5~j~1~8~


~aPIOFI~Pb~cl~a~rsYg~ev- w-w-


2


1


....... ...... .... .....
41
lew- .
... ............. .. .. .......... .. ... ... ..


.. .... ...... ....... ....


%11&116~1915~1


AM


de NBew,-York pour tous Ins ports haitiens


De'part pour NewaYoerl-


'**r.-Jbi


~I




..:.... "4:"r4" : ".. ".
", ... ........: .. ... ...
S:. ,.:.. : ......... .,," ,f .- o = ...... ............ .,. .... ..... .. ...... ., ... .. .... .. .
.......... ..... . ... ... .... .... ... ...... .. .. ... .. .. .. .. ..... . .. .. .. .. ..
.......E......................................I A I




Ce mating le Mesnage du Pr6

a la Chambre et au S6nat .
Le .Snateur Jeannot a d&.
'! . .. . .


poe. u. ..- nation pour le-mardi 23 Aout.
Cette interpellation roulera
sur la politique int6rieure et
exterieure du Gouvernement
et particuli&rement sur I'Arre
t0 declarant !'Etat de Si6ge.
La demand a At si:gn6par
les Senateurs Jeannot Nau,
Pradel, Tlemaque, Paultre,
Latorwe et Loubeau,
ra : '.. .a*. m .nr_:...wi.--. : ...J.9 7 ?- .. i '. -


.......... ... ..i.. .
.. .





e stitution ah
se: d aider,


?.i.pxra~et .9


par !a n 0tip it d'o


LA DETRESSE D'UN
ARTISTE
I est -g6niiraement adciiiS
que les articles, dans tous les
paysV sont des d6sint6ress6s,
des gens qui ne rvent que le
triomphe de leur talent.
Mais nulle part ailleurs, ils
ne sont ausmi incompris qu en
Haiti. Exemple : Ludovic
Lamorthe, notre incompara-
b 1 e pianiste- compositeur,
Normil Charles qui, A "Itra-n-.
ger, aux Etats-Unis m'me, est
choye et chez-lui, presque ou-
bli, Eusebe Rigaud, don't 'es-
prit inventif a cree le bel ins-
trument: l'haitano-phone
qui fait 'objet de l'admira-
tion gen6rale, se trouve dans
une telle detresse qu'il risque
d'etre jet6 sur le pav4 avee
son instrument et d'autres
qu'ils a invents, si les pou-
voirs publics ne viennent pas


t son scours.
Va-t-on 6viter
au nom haitien?


Ue chance de b .etre erte aux h me de tutes $it s O Ir


fo0
.P oyi nctonn lres ou rier atisa sp

genS de-cisno etiussnsgee


Satrons e co merce, ches d'o strie,
qui vous ibire du souc des c eances


parez


a ux nsuffisa.rws d2.-


edecdns, ngeaieurs, Avocats Senateurs,Grands Dignitaires de
t*ait', Journalistes, DONNED FMPI. DE VOTRE SOUDAR


Rentiers, ca itaistesj ccmme en jou
touts tous qi hab tez Haiti, reLdezi i service


t, AUGMENTEZ
en achetant e b


YO !r. "oA,V


p: .


cette honte


-_ -,i---- -.---------


' 4 A g


.!i

par Fachat d'f




d.e


Sotere N action
". i*: -


9


UNE ENQUETE DE
FIGARO
Fiao, ik. spirituei derciain d'Aian-
Dotesz ci ptsvrt u-e ernquete mr ls phf-
rWiti do PAmctr.- I roudrait saftoir
ai une 6^ms p eut naim"r deut hor mcs
Eu& f fis
Quc#tion ir-c controversy, ef trvs corn-
plex@. Surtout tres embarrassante.
t n'en nerait, ert-ainment, pas ds
mlme lU S'agisait de ciga-retten. Car,
com.rn P'hornmme w, pvut ainmer qu'iwe
seile femrme qiund il a ccnvu le oat
de ses baisers et hme son pcrf n, tle
f.mteur nwaime que la cigarcite COMME
IL FA UT don't le goa- t,--is et Ie par-
fu.m ag drabl" re ti ennt irrsist-ibie/ment.


C l.Iq


.e
4.4


(~\ ~?'% h-"
~ tj. ~KJQ~:Th


LE SENA.TEUR


NOUS VISIT


,Port-auPrince a actuellement
pour h6te le Senateur Ameri-
cain Robinson membre du Co-
m46 des Relations Exterieu-
res.
Nous avions dans nos velles de la Republique Do-
minicaine aignale son passa-
ge a Santo Donitgo.
Des receptions lul ont ete
faites dans le monde Ameri-
cain. Her au champ de tir, il a
assistA a& une grande de-
monstrati&i de tir harmoni-
que, 'a la haitsse et aveea bal4
les lumineuses, dtharge a la
baionnette etc... ex6ewtA par
les Cadets.
II en a 6t06 merveille. Car I
les r6sultats furent tellement-
magnin quest que le Comman-.
dant de la Garde f6licita pu-
bliquement nos futures lieute-
nant .. .
' L Senateur Robinson pas:-


sera quelques jours parmi.
- nou. .
QNos meilleurs voeux d'heu-
reux sejour.


.I


a
SU


;\:.-


ROBINSON


de


g 7


i 4'


9



..
,' ..


.. .. .. .. ..


S


I


t


.Seder- ui


.


AWL


-.k


Ld


.UR


gourmdes, peuvent gSagn- er Quzratre m"hll


%


9
om, a nie
p


r a


aiinoitc..~e 1'es Nouveairx I he


------- A uto
Cwsmeres q u


Vene~iz les voir, t lat Salli t'H


spevlasles


co n d1* ]"o1]


S6ii


is


le olos df~ioula


err, lb es, aris aioer


. .. .. . . .. .. T EMEE