<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01607
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 13, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01607

Full Text

-I 1,


i .. ......, .... ..... .... = = ... ... .. ............ ...... .. .
..... ... ... ...
.. ... .... ... ........... ........ ... ...........................
~~~~~~~~~..... ...... .. ... ........:.:;.. C.:: :=
............ .-,--. .......,.:.,
.. .. .. .. .. ... .. ..... ,
1 -10 ;:-- .. .. .. .- ;:--,--- ;---- ,....:-- .... ..
...... ........................' ..." .. ;" ."'".'...... ....... I....
.. . . .. .. ... .. .. .. .... .. : :. :.. : .... . .
.. . . . ... .. . ... ... .... ... .. ...... ........ ...... ..... .. ............ I . .. . . .
.. . .
.. ...... ... ... .... .......... .......... ... ..: -. .... ...... ...... .............. ............. .." ... ......... .....'...... .... ........ ....
.. .. ........ . ...... ...: .. '. ........ ... . ............. .. ... . .
.. . ... ... .x.......... -....... ..... .. ..,.. .. ......... .. ............ ... .. ......... .. .- ..... ... .. .. ... -d ,l ~ ........"...... ,. .', ...,','


MOM.711711 :....... t..... ..
... .....
. . . A.. . . . . . ...-N-I... . .
.......... .. .........- ....:..,. ..- :.:
.........T .. .. .. .. .. ..


. ... : : .. : .. :. ,.. ... .. ... ...... : ....... .... .. . ... ...- .- ... ........ ... .. ..
t AIW I- I / *PR N E R AITIIiH .-iii....
....~.. .. ........e ....tt.....


...: .- -. -. -.. -. ..... ....... .. : -- ---- .... -. -. -- . -. . .

.. ... .... .. .-' .... ..... "" '. .".. '.". ". ". ". .
. .. .......'... ... ... ...... .. . .


'.-"+-. -..'--,.--,- '. i ,,,m- lHtHtl "BIj.. t. ....l.( ...... ...... ....... ... .. n ..t.... ., 1.1.. ..11..*... m. ............. ....
. ........... ,.......: :.... ............ .. ...: .............. ......... ............ .: .......... .............. ..... . .. .. . ... ......... .. ..... .: ;. ...'. ........ .. .: .. ... '.: ... . .... . .. '.



. s, X y ... .tt^ t *::B [U ',:";::..:..:;. ......l .. 5. 51 .............. ... IC!Q fl u H V J eurr i h
... . .




1fa.it dV..objetd t.... S.lnu l.dciit .e s inform. a

a Iance: dthxer. :. ::;:: :.:e::publie queJ Ing4nteur Gen :nalit in teress: au:x affairs Uon .t f nt iv
ol ~textewendismiso *:T:Qip Tpeihtaer sera charge: de Tahacs ex Haiti, till ntUS r tbi a H-
it.. n--: tribuna r- provisviremnent al expjyiqud cjue ltindustrie | ment ,tLUto an
;... ;... -. ^ i ; I -^ T i- n i l : r l-... .. .... ..... ....'. ... .. .." ". : .... .. ...."... ......... "*'' t, f .. P -.V rq i$ r

tn. ..... .o.o... du J Technique d.AgricuI ca, et les pantations de. to .h. e M ,rtiung, ,ya. ..

t fait, T prnnt^efl cm v^ *Cmme on ie sait, ce Scum fta de ia contrehande eas- / (i a qu et". --
t -o. pr. o.n.. ..... ....-..... ............ -. -- ft, .. t te .om pae ni tu e a

r&inies t ie dopuit dpart e M tantpar hfte d* T t e. .. . . ..L.
l e..............i.. .... ...... ..... .. .. ... f .... ....... ... ..... .... ...... ... .. .. .. ..... .. ....... ....... .. -. .. ...... ... ...7.. ." . .

|ltt l.---...-. .t-......i .... ........... .. ... ..; 1 v 1 V ( ...... .......... ... ..... .. ... .. . . ... .. ....... .. .. .. .. .- ., ... . .. .. .. . ."
.... ii.. s l- .i.t a dti ...j ai et .Sc. while Nicoas naux qu nont am als von.tu ..t.. .. .. .. ..i. ;
vaut pour C tig que (b technichreus a sa condamner 4 coupahles pr. ,,inlW en ,lait .
n..t.... :u :: : w.^, :tet avee la dmistsion de C(esten qu.tque sort umn pr.. n I
ainfcf .f! 1 .t.tlllt~ . ,u ... .. .. .h ? .. . +. l ,. .e . I I. .. t. I... t lirL tu'..ut.non u u l i t1"1 jt"-

"=. "o t"ibu na' = Z tO tinte.lr ii 'y a plus duo te dencouragemen;t que lei i.,t &in ,h, set ua .,, i *diy ,
lels tribune e T ? al a'iite e auA e rb u o e tnnu ofu
.. ...di. =." "txe tmo t.de direction. I Y fa 2at..fa : {t t btu:r1 gtixu. offrent bat-.ux: : I ...u... ," -. t,
r .. ..incmti..ti.On.fl ;e .qu.qu:e hose. i ip treb.and.ters quand,.:deant. l te.i .itue,.-.
....... e eCo ps. l ,. >..V 1tatn-a ., s _vce.....
*t.ir ....r c . ..J .'*" -. .. ].. .. t... ..... .. a ... ..-8 1* 8 *t.... t***, <- 'i "t -'.jri.-- ,M "g "e tf",r




.ib-ations s'-p-aee% f .Nous avons rencontre M nus a t es.xpiqu&{ut a .. ..I,.I d f
e.. des deux Chambres Tippenliauer qui nous a dit trop grande ndullgetne. v e q, capit.ix n.co.si.
dan chaeune de!] eal afe- .-.. .... -:--.. .ts j>um mener sutr ne gran-
aorit absolve des mesrmeiw rotcGiaie deesTravaxg ne f .helle doe pareillos entre-
: et^. ..~.. .. ".: Publies an Service Technique texte .qu elIe est ma lheureu...... .
pouvoir Leg latif r ,ouquoi deric nos Repre-
-ait -t prolame 'incons- un permis a l-Inenieur en importante, industrie et A fai )U C n IC
.... .. e.; p.oc.am e m oo. .- s...... .. .n ants .nsp.irent-ls tant

ionalit des :-lois,: t Chef, ear ii n end :reser toiu- e perdre beaucoup d argent: d fross. lb devraient
.1 .,,--o.ti..... .n -e" ; joura lng nieUr t. Gu ouverne- a i'tat.. ..t.t u u.n w Ie I o-fo ..
i a p o. .. ..n u .. .. .. .- ... .... ........... ............p. .us. ...................... t. u t joe.tit I. o O6.. *
;r- on du P- voir ment et pense que be Sei tice Qu on trouve upe pe:sonne k5 an n Capital
Soit sr a requetedu Technique d'Agriculture de- dans un march public ver- ver; 1.ous e tau si-
,unal do Cassatio:n "pou vrait thre le petit fre de la dant ouvertement d ta OU mo s d'i -
na l e a si ...... .,, t.Iu .O .,. .... nou.-sTH .....

que cas qu'i aura juge D. G.:T: P. Aminiainr euencont eba
su r ia petition m:un -: e ; Tippenhauer est par- de, par un tribunal nauraLI, L.s Chambres L-, islatives
Seitens. .fairemen-t de ntre opinion courage de ia (condamner-.. -.
..es ts .... .. ........ ....n,. c .-evrae.nt fire cesser cette
fribunaux fn'raplique- < Rqu.Vi faut decreter la mobih,- pafa.t que nombre dI... --.i .
. .. .i.u..u n app.U e .. ., *-. -,. ^-,m uvaise intention ou'on leur
-e ..rre e-..retGotn p-" .ee, ca e,.lepemres,
administrationn p ique :paWans: travailer leurs terw ant a "St iarc qu'aux opa- t .int vo ce Pas da,
autmt;..,, En, tou. ca;4,,rucon,; resns r lives, et que ies tribunaux d4ci- ve dea
a ut.nt ., 'i ls w^re("nt con- I l) v1ia. du p wr et e.i nel
Saix En toout eas. nous aimer'ons daient que les soi-disant: cou-
u .: : :... .... .voir Ie. Service Techn que a- pables 4taient des sp4cula- .' u'ave
uteS.agherr pro- j.btir:queque chose. On en teurs qui avalent aehet6s die upitadx Nesn fayant pas
B amendment qui tend a assez de ces. tatonnements bonne foi. nusme nes, faut-il qu\\ nots
er : YAsse.mblee Na- '.u ont couti deJa a la R4pu- D'apres l'ami qui nous ren- e e, chions u i'tranger,
Seule te droit de dei- biique encrmement d'argent. sieigne, si les tribunaux se -
ia .eonstitutionnalit&:" ..m.e. R mcntraient svfires, la Garde
Sa:propositionest .... d'Haiti serait plus z4i1e, et DES CIHEVAUX DOMINI-
t ~Ue par Ie. nateur L'INTEIMAT A DAMIEN I b'industrie ainsi que les plan- CA NS ET ANGLAIS.
q4C pr4sente une propo itationsJ d tabac on Haiti se- VIENDRONT COURRIR
ninodifiantsensiblement -"T NOVP ranent..smivees. AU STADIUM
3t le e. alineas de rart. DOlT IL INOVEI Une telle opinion ne man- DESSALINES
Ie Corps Lgislatif peut ... arnd n que pas de serieux; mnais, ili
enrponta.......entpour .. emble d'autre part que a Nous vons eu connaissan-
.t..erimat. Dam au lieu de fai
ir loutr ienonstietu- i r ma t Da aUie d eta trop grande tendresse des tr- ee des lettres venues de Sto.

eale. Les particihers bunaux pour les vendeurs de Domingo et de Kingston, oP
t alement adresser oi s a- Tabies entrds en Haiti en i1 est anncne6 quo (les ehe-
,i ambrgi pour deno ncer re en ca vet over, ontrebande, ne dot" pas etre vaux de courses de ces pays
iambres pour dtioncncer e est--d ire fire des change-. u.ne....wcu e.r.de- r hcrnMnd-ront-_en HtaiLli.,t..pou-pMar-
m."" .0 i, ... ..1 C"

roposition Natiu tend ets, .comme I ehe ceux design par leurs tiper aux conceours hippi-
r cell de Laguerre. a ctuelle tait definitive. 'onctions pour enrayer les ques, des que Ie Stadium Des-
a nous semble .qu'un petine
ateur Hudieourtcom ,n .. .. .. fraudes saliness sy a pret.


... ... de a ..e est UKe mise. I OUL le
I~gWrment ces deux pro-. e, i La position geographique
... ... monde .espere que d'ioi Octo- Jota ,
S..mt demandequ'onre- h ,__.de Port-au-Pinee portera les
,ment et simple- e S.erviceT .eehniqde .A-. >. amateurs de chevaux des Iles
ri.culture sera -reorgamse. ...
to de la Conistitn- r u avoimantes a venir risquor
Bt Dans ces conditions, pourquoi rc hanp t ni cait? gi
., ., .. .. .. .. ... ..V c h,,in o. Pt nu*,,, at? .g,


"i&.den^ d p t. ces remue-menages qu'on si- L'tNGENIEUR JEANNOT ne a';asUn
are defend Ie point emain Haiti n sera pas un
....e la Commission, --l ces d -lcment r- ET LA COMPAGNIE centre spdcigal pour ce genre
.. :.pr t.. :.- ad.mettre le...? :p- t 11. et .de s ,ort. pr jt e t 1 s
.,".bun,:.:.,....... .. ... .. -on ue Ie.Depa.i e en smrcorn-t
uie: ....V.I -ue du Sbnatour ,n q ,, D ,a,;m om- ,TRI UO E Si$ tous ies projet. en train
e- d:....... S..ptent disea. int.ri aire ELECTI ..Q pour 1 developpement du tou-
ti-.au T. de fare aller 'le Service tout V.sre runissant, note Capi-
^ .. .: .-... ;. ... ..- . .. -... .. .. .. .... . .... .. .. . . .. P P .. .. .. . ,r
esate %.pts.n iement et de reserve Nous apprencns a la Di. -le < nt n ca-
E .-'' .^ t ^. .... ... t a t al il e ; u1e1 nt & e h a n -
..... cout. Mal leur improvement. pour Ia -recion Geneerale des Travaux t ni dev ein .... "hanm-
4 drieP sitions.edpos : ot a ecit A Ia l Compagnie E e ', p, d! pr op o'
btweux.doe.::.Asse-mbuI6e l" .ectdrique pour iui :demnder ULons onesperees.
Me... .d.dop.te.r ::art. -d ibe irun tarif dafiniUify ce-
oins M-.,C-dTALLEYRANDI Ili actual 6tant prPOiITIrNE At-S E
.. n provisoire qui datede PROCHAINE ABSENCE
pt-p otion::Nau, n i:^ REDONNE SA CON FER-EN :.vingt ans, : :.:...:: :..:: ....
...:P~t -..:..ob ii t ta :: .-:....:-. ----....- .......... .t, D U C O ,o N B !, T r. -
t.t, ..D. :. .?.r Dpr to qu Inous reviebnt. DU COLONEL2 LITTLE
.M oC:E SUR CABEICHE a Compagie veut bien den- -
t .! eat e: .. tendre pour une r.dueti... du On semble (dire qu e Ie Co
.i:Nous anh.onons ave beau- tariff mais a la condition que lone Little, le Chef de 1'Oe-
.. up d. plaisir. no.s .leeteurs son contract soit prolcig.- cupation doit s'absenter d'ici
-..-}:- *.-.:... . ... : . ... ... -- ,-.. .. .. t ... .. ... ...
S.---:--a.---.- T-alleyrand lA D T await faH e .-.---- .n i.ine doe lour pour s
NISSA..E ..., ,--.-.lacopnfi rence-surx de review de I letrje rendre Washington. -
) Au te 1ur-h n Vnt4e e A Ia 5 pour r IBer tn tarit redit quelque orellat ion ave e le roe-
trte sA l I t d'Hisire et do GOdgraetdflfitif tourd.u Miistre AmiicainM
RailI geI 1i psononce a" nuiveai U est i easpert que lea n-. qut-etit acbhe ce qu'il a ray-

I m edern e r- Co agnie a -outi nat Aue19 tinra par- saor dars an
.....a eauo d-4anIat.r&t d a venr quo ous soulat ns pro
Ac. 4 mmunat& '- : ool.io n- u
ii !f -' 4 ^ ^ '^ :-" -* oil a t ..... ..... ...... ....p. i. l .....- l .-; .. .. .. ni : .
... .. ... ... . .. m e.. . . ...... ..... ... ..... .. .. ...-, ..... .. .. ... ........... .. .. ... .. .. . . .. ,
I11 i11 fr^^te=S~ilff'^^69 *a:^::eago'-, .....<'n^P1


No. 1279


LES ASSISES
CRIMINELLES
Hier, comparaissait devant
la court d'assise, pr&sentee par
le Doyen Barau, la Vve Esto-
phile, accusee d'avoir assassi-
no son marl avee la complici-
Ste de son amant, de son frb-
' re et de ses deux cousins.
ILes accusds, au nombre de
cinq, Ctaient difendus par Me. .
Alix Mathon, Laforestorie,
Roger Chaurmant, Louis Do-
ret et David Laf{rtant.
.,,r (bl'4>ts pal artituliters a-
,nt I durAe tout 1 1a mati .Irr,
i I'audiene :- fut r.pri#e vxers 7
1i 1 1Ot1 s thd 2 .i Apr ,: trn -:.,
i tKiiI- r n ifp. t o.oi,. f u- re*.<' ," .-
tant dou Min: jutie Pltlic, te,


it


,v (:Wats die ia l.fern-e firInt.
td'i('-ouig!tulH :tn'rt,- p iur' 'rra-
cher l.urs client, h la pi.ine
(tjpitale, ?Is- y tun4viir1nt '1n
Io'et., car :1t It htir, u rer ttu .i2'r
l(:s j i'Cs i"'.ev i v ir n tx 'vt iltl
veOrd lc 'ati t Loint..
Nos compbmlim(ent a ce,: ji-u,
0050 I*tVO)Cft t.,


L E 14 JUIL..LET A LA
LEGATION DE FRANCE
C'est remain Ja Fete Natio-
nale de la France. II v aura
reception a la Le6atian vers
onze heurea-
Nous croons savoir que les
(deux nouveaux chevaliers dc
la Legion d'l-Honneur rece-
vront leurs croix au course de
la Pdeeption.
Nous renuavelons au sym-
pathique M. Wiett, nos meil-
I e u r s compliments, et le
prions de transmettre au Gou
vernement Francais I'assu-
rance de'nos sentiments leg
plus distinguish.


SA 1PROPOS D'TSCRIM
La salle, les fieurets, 's
m uw-illtuS, etc. tout t-4L p i .
Bien.,t on fermera It< ins-
Scri])tions.
SDe bonds moniteurs ont de-
ija tet choisis. Prtessez-vous,
insci ivQ.-vou(tI eftectivcLenIf
au Pare Lre'nto ,au Chalet,


c'est ouvert a toute hetu'e dtr
jour. Cola ne vous lie pas.
Quand on fixera les cot.-
t4 '-- se n t -f-a- .....................
rables) vous po)urrOz accep-
ter ou refu:.er.


In'erivez vous atin


.que le


plus tot !possible puisse avoir
lieu la s"ance inougurale.


UN GRAND MATCH DE
BOXES
EN PERSPECTIVE
Nous apprenon.s avec plai-
sir que la boxe va ressuseitor
a Port-au-Prince par un
match sensationnel
Kid Norfolk-Langlois
On connait 'haitien Lan-
glois repulf pour ses victoi-
Ies.
Quant Kid Nc rfol on n'a
qu'A so rappeler qu'll It deux
matches avec Guerrier. Dans
le premier il fit mis U-0 an
36me round, et dlans le con d
il r6sista jusqu'a la a i.
Nons renseigncrons.

NE PAS OUBLIE .
SAMEMI SOIR A
SEA S'DE INN
Ne pas oublier la fete tdu
Quarter Samnvi -soir it Sea-
Side Inn.
Los Cataly chaitentt, 'au
COuraT du dancing touted la
nuit.
S otout le monde done, Sanme -
di & Sea-Side Inn.


.. *'


~CI~


~~~... ..... .... .... ,---x -...... ,--,-, -, -, .. .. ... . -.. .. --- .. .. "-
..... ... ... ". ....... ... . ... .. .. .. ... .. -- '. .- ., ., ..
, .. .... .. 7 ; .. .... .. .....: ... -.... ,, : + ... ...... .
. ...... .. .. :. ...:......::<" .. ..: 7 ..; .- : -.. ...

...... %-Q 690-di-f;t ;..- -----..;:af .ti- :::
.:=;5 ;.=-! ::- !:- ; ,.... .. ...........
.. . .. .. ........... .. .. .. .. .
. . . .. . ..

. . . . ..
. .. .


1
i












.. ...... .............
...v ... o---. ...... ...... ... -.A- : -:-.-. -- ....... .. ......................... ... .'.. "
..... --!........... .. .......... .. ... ......... .. .,.. ...... ; .. ... .... .. .... .. ^ ;..] .., ^

Ald t ne be uta 16$. m iS PsAc tituerPi dt. $i- iw mF a*& [e 114 -l-t iq--ume e our ,a
,;.,:t ..... ................................ ..........



Ss e: ": "...~.........................4 do. ..i ou s ......... ..
--- .: ... ..i e ...... .v v....v ......- :..

pw.....or.s..d.o rdeschaussate P). u- Eiet e cour toi
.... ..... .' .. .. ^ i .... .. .......... .. ......... e, ...... .". .. ..... .-- -....... .. ....... ...... ..... ......... .... ....... ... ...... ...... ...................... ................ ......
.: : "i : ... .. P c u ..... i .s .. uixte-i .... .. .... .... ..... .......... .... .--...-: .:- .- -.................... -- -... .- ...................... .. ... .. .. .....

at _t tm IsuaVTeLM
Jo ..fes prom i.s .M :."...... ..




Pnes Riontestio zi dextfreiera hu- LJeureartciame dout saer
e s a no uM '. ..... a n ....... ... ........... e ...... ii ....... .... ..... i .
vaeto pte.t ov....i .ler. Au 1RcolEdo. .Bro dou Ca. vas avez .i.a .imai ..h
miler.ans..didats ....o .
.a r, .et e da ir ~t t r i-- ........... :.... ... ...... es. U ..... .-
(l .....f ... ..... .....*.. *..--G..............r ee .-..o....-..f.a...':-.ez -... .................................................................................,...... ............................... ................................................... ...



d.. ...a. .. ..nne h i..... Q r t............ t ru. .. n. v.. .........- ..q t n d .t. .tI.... .
.......... ... ............. ... .... .... ...................... ....... ........................................... .... on ...e ...... ...t e ..,.... .................... : ............ ....:....................... .. ... .. ............ ..
... ,. .-. ... .. .. :. .. ..... .... ................'n.: :"..: .- : :". + .)u s : : i i".Vj -. t : : *. :"" "'" *





i e'. *l '.. .... .i .. ..: -. ......... ... .. ......;. ...... .......... ..... ...-. .... .."..: .. .......-............ ..... ....................-....


pre.aioqu..e rent ii. .r& pal.e vil.e d q e itisiTE .iE ...N.... E .PE D S--
S .. P *. P .... : .: : :. : : ...... .:.: : : : :... ...-....... .. ... ...... ... .. ..s .. .- ............... ..... .. . .............. . .. .... .... ... ..

a r xe pi e t a r i t ... ......d i ... T..........i .. is .....A..t. .a .......- ................ ............. ....


PtxConseil dodrnter uo St fLaiten9s peo G enaue^ Rhoriu M .. .......I ..OU SSI B.. .





Pare Lreconte peatctnv eint ps c e.t derni r Alom let i'm- }ffre Nousservs ra auoine eT 2vec infiniment plaisi
S . . .* . .. .. ... .. ... ...-- .,*- ..- ..I . ... .. ... ..... .... .... .... ... ..... .... ...., . ... ...t.* ... . . .... .. .. .... .... .... ... .. ... .... .. . ..... .... ...*.... .. .. ....-.... .... .. .. ............... .-.-.







da d.e.stio.i4 car q.erus. .diat so t rp leais ntr entr M .& F.OL..ER. d a..........e l..su, qe



lar pasab ionite scytcm Prinh 'rlep.pe :u:eiert : .. ... ::: : ::.s.. ::d:g:o:r:::: :e::tgtutzn:::1nt
raison-t de e c onv version .> na u e i- n .e n t d&. 4- 1 I-... *. S e.r nme P.u. tr-ii .. .. .. .... .......... ... ....... ......... .... ........ ..... ...
Sua tourondes affaires sport.. .Lo -.A f-a e-on anotLa td.aon ..I...... "n""d"P ur "c .. ""p ... "' "" "qeae'h "t.
t .. . ... E u..... a d. .. .. .. ...... ...... .... ... .
,,, ,, ,, ..-.--....-..a-,-.... .- e.re m.e.-.... -. ca p .--.-.-... .. ...... ...... ... .. .".-...... ... : .. .... .
P bar exempt Jea p mtrati-r, au i Haitien 9 pour. latRhit r.ique .arti d3 "" .LOi I FR1R.






S p Nsormais t n


bles d ir imprdcis e lieu dimYanhe. Machines A e.rire Remin, gtor. .
mon club; 6i' le Coit.. Di Yapts .ne circular d- Rub ns, papicr ca....... I.........b"......
Par Leconte est convertI.n ep-.r .. .e r\- -- .. ..... f'' .ous a.PnoT -.et.ve-.i men




















recteur d a V0ette a $mis inspection Slire, &o Paites vos achats chez ............ .
dasule desaihene rsportes l 1une5 d resiistes A 4 :-le e r:.: eurs u e
large a mesure suspension vaanese: charerarihi : : : gatte LA CQUE.. TTERIE
IC le '' Nol le ..........-.g-- a PTISTE t R Cor t .
volraisonts de et ir e me co La vers emeture i es : 6coles La Meille:re Coupe c: x l.aon Loc.. .

baloc, Iathlet me, Ie basket das le les profess L ate de la Marle de ... .
m............ .ball-etparlethe tre, la ..-.. H...r....i.....T.st.t.... "Paris... : BAZA TO T..VA BIEN ... .


















.............. .. ..- .e .* | A -. n.i, .- i u .a A ...Ttr U....tes '., .......










ois te fare remarquer i PO- ls relevant de a S. N.e F.-nPU A I -ide ............
pinion publique quusi'ci0ie aura lieu I 24 Juillet. I H HFZ AuL
drait justfifer. cette heureuse~: :mediatement' les preuves: .-.: 719.Rue.Capo 719. :..... ... .............
retaliation. Publeicite par ci;t"rates. :..r:"':: ::: : :......: .... :::point: :3 ........-.--- r,- ,"":'.-~. '. .--
pybllcit par.l .D4sonnais l^I.-i-^fiexttexfngNT :: :: : .... : ......... .. :


'.. 4 -_ annueile aura .leu ... ..... .. ... .
mis de- plus servsiro de-c 'e. Lariptition:generaleau-|:.IIII----::: :: : Iion I

versaires,.nouveau. type,:.:de -: : .: .Maehmn, a calcule Diton ::..:...: : ::: :... -?, :?^1 : ,? ,lnE :::::::6. .
mon club; mais Ie Comite- Dl- Dape n cireulaet..de Rubans api ca-bon, /1 T! riJ I I t: ..t)
Ie vc o u que so it pubon e aCt :i les prim l.ire Sledevront. .. er : :. .. I : ^I G I .; I I : ..... : I :III::I:I :.:'"":'"':: ':': :.:V I: '"F l>I: :: I : :II : :I:::II I II


prise centre nous au dSbutdu *.de j-ic des'enfants. .. MiC.EL:TAIiLEUK |.,^ .rt. .V I .J15I. ....

Svolontrs au der de. mes co- La fermeturep ot i' :oe :1 : :L Meilleure; Coupe :::: : : .. e "0, Ba..on: ;Lo... .
... soc ta res et m e. ha route, dans les.oles profess :nnel I :-: : m:mm. eileur:M ar : m:m : m m: m : : m m : m: m : m m m : : m : :mm : : : : :mm :m: :m: : : m.m
I I ois de: f.re rem arqUe. r aI l es re.evant-:de S, N :, I I- ".I II-......... ............... ....... u ; 'I ..-II;...I ,II..:I I

I I .O in on-publQue .qu.unea.^ .. ra~ieaie. m3 l et, :" : I : I I I : : IsI: :I: Ii I II : II I I IlIi. .. de........ ..-.- ..--.


de la protestation -ci-aprs Pyjamas, homers, ctun- ii
fut adress&e a presque tous -- dais, corsets, eeintures der l I Itillll .IkPIIllIlI
lea d6l6g es des clubs de It ,. i I eI I I
Ioi 1.. .. .
-- At Lu% ner.. nionu satisfaction du I _.... ...... _..
A jamais m6morable tenue let sil au sujet d: It J:adiaon Secret d *Homme Chic .. .m uc t so
13 Juin, si j'ai bonne memoire, a rtout Jamaki de 4 V &iLabissiare tr&we qd pue prurien..
Gnuut" du d di.
| ... la these dudel.. .Cou Modern.e .rand'Rue ... I" ..... ...
Ltte sowleva I indignation ticipons pasI .
presqu' unanime de la majori- Dans un trZes prochins aive- El". anfts et El:gantes, vista ...o.n.- ..,,, Prarai.t l vai ...
t- des members p nts; .- nir I Vaolete prouvera a te .rdnneie
g: d action, disje, centre la ei faiblesse des mot4ied.-. ra- HYPPOLITE JEUBDY, COR -
sure par tro.p tyrannique du diation que les gens ben.equi. NNER MONT CAR
..neik S u r int & .. .m. .i.. .con side 3 e a c m e u n .. ....... ..
.iI I II .. .. i r V w I sI.. ...... .. .... .. ... ..... ... . .. .. . ... . .. I. I ... .. .... .. .. ... .... .. .. . . .
......... .... .i .. ... ..... .
rl s .t QueI a* Dirpeeteu*r., pJu iros quenouvu .yo ..l- ..... uv n .t .. n....
l:^::: :: D I t E s.-. s .: I ... : : .. ...:..I...:.:......... II . II..: : .... ..... ..... : .:....: ......j.:.S .: .I I II... .I: .
n..r:... du- 1$ ta 91ux-- tenn ....estP9W.l. p.bi..l..t.qt.i" ql 4r ewinw etc. .ex n..... .:r1..
e v ee ... :..... ........ .. .. .
Sn s t .....-. V B E N ..o r ....... ...... .... -.... .... ..... ...... .. .. ... .
. ...... .: .. .... ... .... ... ... .... .. .. .... .... .. .... .. . .... ...... .... ... ... ...... .- .. . .. ..
............... A ..... 1.2 .. ...., .. .. V.. .. .. ..-- ...



......... ..... ...A t .i ... J. .. :. .B aza N. atir al C r
ctt. .tmio..

IiI.... Iiiii isiersiefl e PhonI iI.. ..ox A.. o*; NAZ.PrinAeR
..:. ..:. .. .. . ..
..... ... ... .. ..... .... .-. .---.... .......... ........ .
...,.. .. .. .. .. ....... .. .. .. -v.- .-.v-.-.-- ..... ...... .....:....... ........ . .....
.... ......:-..: ..::..:.:.i .. ::: : :+ : + ':: ::: r ... :: .....:....:....:.:.+ +.B.:.t t. :"












.... ...... : '
.. .. .... .. .. .


i'i
5-:












-.W


......'








. ..,. ........
......... .......
-... .... ... ........-.- .


.'..... ... ...
..... ......
. .. ......


.%'.7.'^. "-

. ................ .
. .......... :
^:":'.:":1::i^"
-... ---.---..........
. ..................
.* ".." -, *
- -':.IE










''et s laissa timberr sur te sE
en**vM~ ~inT .! : ., ... Achl fiteIIe rien n1e ma
. 0 ,'.. .ai i ...." .. .. .: . eh e l. .
S' ..... ..'t 'E ec-m'expliqua que tout
MACAU VMNOE qu el le aUimaft, tout ne quidor
oenant un sens a la vt e lea sI
SJration des insti ts, le li

anta sounosH joudes movements du.d6sir
%R. S M .. i --- la liberty de choix du sexe
St Ptia flO h n ait iwn tapi
.. : ::.,.i
:::~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~ ~~~~ ':::.::,',: ::: :o .:' :;:1 e s asa obi srl


c.-aSSA anT ..
. rf rzalB .
supfrrof DAUPaIIN
In. DEOSASTRO

& OuLIVIt
S. M. sAIs
aaphsel JABMIN


{V. (tcmre

(eI .).
(VQ MIMUS


(Po4it)onv<)
Sf tflOPBs


4t .u ,e MN6battre, i s.


HkWEL AT N'iKMn r


Aboa at 1 DOLLAR pr O
La publieit aHat Bts trait de

Toutw les eomm'mleations daivt tr
adresmaes nx Dirqetemr do 4Nouveb


E'ITORIAUX
-- .- --- I
DES ADMINISTRATIONS
COMMUNALES A U

SECOURS DE

CA TOR ET DE THEA RD


DaW un de ne dernier e
ditorlux, nos avon attire
Attention du public sur le t.
ligrammo anwpelw qw Cs
tor et ThArd vrienMt d'a-
dresser au Camii. Oltmp i
que Hafttn.Nos deux empo
trtotes. le amnsdeur
d' I ita & Lo Angae, swnt
la velle d'itre positlemen
eno deresa, in ne ler ex
pdiele pim W ponibl qwl-
ques -O0 dollars, pmr dea
frais non revw daons leari
aUbcatio, mal taut & fail
indispensable
Nou so mme heureux dh
toir que notre confr&re tHat
ti Journals a abondt dans na.
ire seas. It a mtme fault i
pem plus : tandis que now
nous tions borne a demanded
au public de seiscrire, ee qu
arwait extig uneeCrtain dEa
pour la onstitdteon d'um
raler rupeftable, il =gei
re wax pri pales commau
Dnes de la Ripublique de er-
w Comtt6 Olympique
ns I measure de leurs dks
nnibi B te tes vatewr nivees
sabres. La Itol W r done en
ffet M kra defaire de elt

iwins. edt isw o i tnom

S"- W dNe donner cn
' cat J ear me af-
in a o



C q Haitte, Port
...- l pip.St. tMa
A. M"



:. -.. .. .: .


a.


*~ V-il (N~:a~ f l ,..


SCest ce qu'elle appe'e de
la photographic psychanaly-
tique.
xxx.


Le abtmes de fame
On ne saurait crc ire le suc-
ces qu'elle remportait et les
profits qu'elle en tirait jus-
iqu'aux temps de la crise.
II n'etait pas de pokte irre-
aliste, de peintre probabiliste,
d'architecte neo-urbaniste qui
Sne passat par son studio.
Elle vous les enlevait a laI
terrasse du eD6me, au bar de
la .Coupoles, elle vous les em-
menait a Auteuil, elle vous les
enfermait dans une piece ten-
deu de noir, elle vous en-
duisait leur visage de vaseli-.
ne, et, apres avoir soumis une
aile deleur nez, le relief sygo-.
amatique d'une de leurs ternm-
e et la double range de
feurs eilr as bombardenment lu
mineux d'tme batteries de pro-
jeuteUr, ille vous lea faisait
eitror daha IPrloribe objectif
d'a, n petit apparel d'ou ils
rtfate psyhopphotogra-
Pintd complexe d'Oedi-1
P-pPQipt do UEZIQJiB nUS


V."- Le Studio de ,ara .

Depuis que ion savait que
je meinais une enquete autour !
de-6trangbres,c.-etait ia qui
d e mies amis offrirait & .mes
i urioslt$ une Ethiopienne, u.
SiteAlbimalse, comme si la sin-
, guhirit dea origins eat don-
ne ces femmes un attrait ex-
traordinaire.
A vrai dire, une habitante
ria, c'est la tour Eiffel qui Poe
cupe, ce sont les quadriges du 1
G r a n d -Palais, les aacen-
saeurs du cPrintempsp,i
Scest lIxthrieur de notre vil-
le et d'abord tout ce qui fait
lever le nez .a une fille de la
;steppe.
Alors qu'une Canadienne,
Sune Espagnole, une Alleman-
tde, qui sont des femmes de,
haute civilisation, il est pi-:
quanT de chercher ce qui les
attire a Paris, ce qui les y
retient et comment se fait l'a-
nastomose de leurs pensees.
C'est pourquoi, negligeant
Mile Kiriru, Finnoise du Ta-
vastland, et Mile Kamyehly,
!nee sur les rivages de la mer
Sd'Aral, que 1'on m'avait don-
nIes pour des types gformida-
1bles*, je suis alley voir Mile
Laura Schlau, Allemande.
Laura "Schlau est docteur
philosophy de I'Universit6 de
Munich. Elle est aussi photo-
graphe a Auteuil.
En nos temps de grands re-
tournements, ce nest pas une
deein se faire homeopathe,
chose rare que de voir un me-
un romancerr se fair 6cri-
vain pulicitaire; ce sont, des
decheances.
Mile Schlau est philosophy
qui s'est fait photograph.
Mais elle n'a point dchbu.
Elle est photograph, c'est
bien vrai, et elle n'sa p-s ces-
se pour cela de philosopher.
II faut entendre par la qu'el-
l Ie a beaucoup etudid les theo-
rires de M. le professeur Freud
et qu'elle les applique a Part
de reproduire sur paper bro-
" mure les traits et les attitu-
Sdes de Phomme. Ainsi donne-
' t-elle, a 'en croire, une ima-
Sge reelle du subconscient sous
Sales apparences formelles d'un
; front, de deux yeux, d'un nez
i et d'une bowche, parfois m&-
; e d'une nuque a peine incli-
I nee on d'une main tenant trbs
Ssimplement une fleur.


ious gagn amesi la piece uu
elle vivait. La lumifre du
jour n'y penetrait pas, mais
de hautes tiges partant du
sol et portant .un entonnoir
interieurement nickel je-
taient une douce lumiere vers
le plafond et sur les murs
crept d'argent
Le mobilier .6tait fcrt sim-
ple : fautenits ttas bas en tu-
"es de metal brilliant et san-
3gls de itet noire, un vaste
sofa de veroaur noir, des gu-
ridorts formes:de plateaux de
verre nor tmint6s sur quatre
petite pieds de. verre blane,
un pho' ppMhe ot, dana un
;cadre d'g lt e portrait
psychan .0 de Mlle Mar
lhne De q u de:. y.e.:.' -
-Le ttout. ss fa, sauf
Mrwlxwt cteu ert de pou-
.iMre, re.ms *arI4ne,


p peu renra
dans Pombre-laissa c


e
Si


,






t
Oj


a une hypocrisie affreuse, et
qulele subconscient lui-meme
se d6fendait et ne livrait plus
rien.
Toutes mes dernieres
photographies, ajouta-t-elle,
ressemblent A des portraits...
Pas un nez qui s'avoue copro-
phile, pas un oeil qui grille d'u-
ne lueur de meurtre, pas une
bcuche qui murmure : < haisi. A travers le sourire qui
semble dire : Je t'aime>.
Elle se leva brusquement,
ouvrit une porte et revint a-
vec plusieurs photographies,
Tenez, me dit-elle, ju-


i


I


NOLAo ..
Plus 1,000 personae fen-
Ssrrtentl journellement.
Pourquoi?
Parce qu'll est facile de s'en
servir. Elle redresse les che-
veux durs graduellement et
les assouplit, en leur donnant
un beau brilliant.
ingredient susceptible de briu-
ler le cuir chevelu et de rou-
gir les cheveux.- Aprbs deux
ou trois semaines d'emploi de
cette merveilleuse pr6para-
tion, tous vos anmis commence
ront h vcus demander quelle
est la pommade don't vous
'vous serve. Elle est recom-
mandee contre la chute des
e cheveux, la calvitie ainsi que
1 pour 1'expulsion des pellicu-
les.
C'e.est pol,'(luoi <(N()OLA) est
la meilleur e de teoutes l(,,< porn
made, q( i sont vendiues (n
Haiti, dans tout-s les Phar-
macie, Magasius et l)u grun-
dles boutiques.
D)6p16t Contral : I' 'et it
Bazar. Rue ties Fonris- P. r
(Gasito len' JVI art iii.


chiaie, de sadisme larvaire
qui ne fuasent reveals par le i
.revelateur. i
Laura Schlau donnait aux E
Frangais le sens des abimes
de Fame. Elle ne fut pas 6-&
trangere au movement d'es-
prit qui porta les jeunes lit-I
terateurs vers je ne sais quel-'
le inqui6tude out its se com- r
plaisaient: les portraits qu'el
ie faisait d'eux avaient de
quoi trouble les modules me-2
mes.
Elle ne deouvrit sous la va-
seline don't elle m'avait en-.
duit ni 1'angoisse de vivre, ni
I'impuissancew.'aimrnr, rien de
ce qui donnait A quelques-uns
de mes camarades' tant d'e-
clat dans les lettres. Elle fut
de6ue, moi aussi.
Je ne la revis plus jusqu'a
ces jours derniers oi' je cou
rus chez elle pour en parler
xxx
Caf ard...

La rue Boileau sentait le li-
las et Ie marronnier rose.
Dans les jardins d'Auteuil,t
le, myosotis des corbeilles
commengaient A monter en
graine, les tulipes perdaient
leurs petales; les fiangailles
et les noces des giroflkes e-
taient choses accomplies et de"-
ja des enfants de plants pre-
naient vie un peu partout.
Je sonnai a la porte du pe-
tit pavillkn qu'habitait Laura
Schlau. C'est elle qui vint
I in'ouvrir.
-- Guten Tag, fit-elle du ton
le plus nature),
Au physique, une fille aux
cheveux courts malgre la rmo-;
de et. reduits A une meehe noi-
re qui venait battre son sour-
cil gauche, lui-meme epil6 et
refait au crayon; une grande
fille aux fagons gargonnieres,1
vetue d'un pantalon de pyja-
ma de shantung bleu et d'un
sweater ouvert jusqu'a la
pointe des seins.
Au moral, je l'avais tenu
jadis pour un carrefour de
contradictions d'of partaient
a la fois des chemins meant
vers les lieux les plus obscurs
de l'inconscient, d'autres fi-
lant allgrement vers 1teas
chairs jardins de l'intelligen-
ce si bien qu'en sa compagnie
iI semblait qu'on cheminat
tantot par une nuit sans 6toi-
les, tantot au nrand soleil.


POUIR KENS(SCOI'F


1I est annone'6 au public. sp0
ciaemient aux employ. Idc
bureau o t do maga5ins, e(i'ils
peuvent, sans conge vegulier,
passer tout la season Kens-
coff, en pv'enant un il)blne-
ment au Service regulicr d'au
tos et de camion.
Pour tout Ienseignmcn-t.
priere de s'adresser anu G(AHA
GE ...CHRYSLER, P ace Gef-
frard, Teletphonc 33.11.
Heures de depart, a part iJ
du lundi ler AoufIt :
Kenscoff-Port -au-Pr'ince:
AM : 6 heures :0 et 11 hi~n.-
PM: 2 heures ct 5 heurt.
Port-au-Prince-heniscollT:
AM: 8 heeunes et 11 hen yes.
PM: 2 heures et 4 hoeuii' :iQ
En dehors de ces hetves r-
gulieres, les d(ln:;andes (1 'u-
tos et fde camN'on pour t rns-
port de mou(bles ct f{.I Dlntf.-
rilaux (de constiLruc! inm seont
aussi agrees.
DAVID) s Oi':A.
Proprietain (1;ni: t des
>Camions < Hon 't Y ; I.
i

gez.
J'avais sous les yeux des,
visages d'6crivains, d'artistes,
d'hommes, d'hommes politi-
ques, de femmes du monde.
1] est. certain que M. An-
dre Gide y ressernhlait A un
ecclesiastique mal ras6, raits
honnete; que M. L6on Blum y
prenait l'apparence d'un pla-
cide vigneron; que Mlle Maud
Loty y avait des airs de me-
re de famille d6bonnaire.
C'est peut-etre leur veri-
table moi qui reapparait, a
vangai-je hardiment.
SJe le crois bien aussi, dit
Laura Schlau.
Elle lanqa sa cigarette con-
tre le mur avec une sorte de
fureur.
-Ach! s'ecria-elle, la Fran
ce m'embete.
Je lui ccnseillai amicale-
ment de regagner l'Allema-
gne.
Peuh, fit-elle, ils sont pi-
res. UIs font Je sport, ils mar-
chent au pas, 1is crient : Es
lebe das Reichsbanner Sch).
warz-Rot-Gold!
Alors?...
Alors?
Elle tira de la poche de son
sweater une petite boite pla-
te qu'elle ouvrit. Elle y prit
une pincee de poudre blanched
qu'elle porta a ses narines.
Puis elle m'offrit d'en faire au
tant.
VoilA ma seule raison de
vivre dit-elle. Tout le reste est
foutaise...


PANAMA RAILROAD
STEAMSHIP LINE
Panama Railroad C('ompany
BULLETIN No 9:8
Leo Chargeturs sont pries
de noter que le S. S < C ON) est attendtu h Pti-t-au-
Prince, Haiti, venant de Cris
tobal, Canal Zone le Mercre-
di 20 Juillet 1932.
Les permits d'embarquement
seront d(livres pour le fret A
destination de New-York et
des ports Europ.cns sur de-
mande faite A ce bureau.
Ce Steamer parti"a lIe m1e-
me jour directement pour
New-York, prenant fret mal-
le et passagers.
Jas. H. C. VAN REED
Agent ,'neral


WEST INDICES GAR .I;!:
Sous la direction de
Mr ARNOLD HRAIUNl
Telephone
Garage ... .... .... 22
Residence .... .. 212


in

'*|



1A A
Si
E:!

Ir
: 'I ,/ ^
', ., f'.:
, *, .
*g ,t)
* ", o.-
* .
..1A
ti ":
't> ;.;
? *y

.


G----- -G-iO- C--- ERVUTl eARf-AtTE ",
tOUX, RHUMES, RONCHITES, ENROUEMENTS
INFLU-ENZ, AFrCTlONS D POUMONS
......--..- .............. H... ... ..'T LES PROVIN CE& __ _


,,-,.- --.,- .,st . ,


A SAINTE ROSE DE LIMA

Une exposition de travaux
a& 'aiguille, de Dessin, de
Peinture et d'Art nouveau, se-
ra ouverte aux families et au
Public des le Dimanche ma-
tin, jusqu'au Jeudi 21 exclusi-
vement.
Le plus cordial accueil sera
fait a tous ceux qui viennent
encourager les nombreuses e-
colieres de ]'Etablissement.



AVIS

Grace A des achats faits dans
des conditions avantageuses
et par suite du changement
de commissionnaire, la Mai-
son ROBELIN est en measure
de faire de trbs bonnes condi-
tions pour les marchands en
gros.


(;ros: ('t DI)t.il


Quoiqu'il fit encore tries,
clair, il m'apparut que, par
cette fin de journee-11, c'est
dans les tkenbres que nous
allions faire route.
S- Comment cela va-t-Il ?
lhi demandai-je.
Cafard... fit-elle en lais-
sant tomber ses coins de bou-
che.
VTt...... "slier I;V ,f I-, LM




WI.) .~P6! .~i~f>


. .- :}.;.." .., .. ; ,. / .<6:6 ':.f 3:.


A.'t-t. t.


Amr eieca CIe

(.fxc17SVIT P NO VILL ISTE /


PR..ESSE HITLERIEN-
*NE RECLAME LA LOI
MARTIALE.


presentement en exil ou en
Prison, et de nombreux Mta-
bliasements d'instruction a-
vant AfS trnfnofnrrntt c o m arlo


tJINICH, 1i Juillet.-- Le militaires, I'Universite dc. li
journal official du parti hit-, Havane a decide de ne pa
erien le Voelkischer Beoba. rouvrir ses portes, malgre It
'hter, a demand au Gouver- permission sp6ciale que 10
nement de proclamer la loi Pr6sident Machado lum a ac
.rtiale pour mettre fin aux cord6e A cet effect. Le Dr
illisions entire divers grou-! Francisco Garrera Justiz a e
es politiques qui ont cofit te arrete la suite de 1'assas
a vie A 35 personnes au course, sinat de Calvo. Mais il a `b
de ces derniers quatre jours. relaxed peu de temps aprbs ei
II a dit que c'est la seule che- nomm6 doyen de la Faculte df
se que le Gouvernement aft Droit,
A fire s'il ne tient pas a pa- xxx
raitre grotesque au monde en- ACCORD FRANCO
tier.
Sxxx -ALLEMAND
iN ACCIDENT ARRIVE PARIS, 13 Juillet.-- E.
A AMELIA EARHART douard Herriot a announce qu(
la France et I'Angletcrre sont
;1EOLOMBUS, Ohio, 13 Juil- parvenues ia un accord en e
UIlet.- Dans la second tenta- qui concern leurs efforts mu.
tive qu'elle ait faite depuis tuels pour aider I'Europe a
21peux semaines pour traverser ameliorer sa situation finan-
tje continent sans arrt. Ame- ciere. Le texte de 1'accord n'a
?ia Earhart sest encore heur- pas ete public, mais cn croit
ee a un echec. Apr's quel- qu'il est d'une tres grande im-
iue temps d'un vol tries ra- portance et qu'il y est fait une
pide, elle a du atterrir A la tres g-ande part a Ia question
suite d'une panne de moteur, de 4tabilite et de security.
xxx xxx
RFK RE FUSE DE ROUVRIR L'OPINION DE SIR SIMON
K L'UNIVERSITE DE LA SUR L'ACCORD FRANCO
HAVANE ANGLAIS

: LA HAVANE,, 13 jui]et.- LONDRES, 18 Juillet. -
:9lusieurs profeaseus etant Sir Simon, ministre britanni-





OiAvis Commerce

La Panama fRairoad Steamnhip t ine a I'avantage d'annonce-
aes departs suivants de N vw-Y,'% nioor Port-au-Prinee, Hai t
iireetemen; chaque Mardi. Tous 4p? -teamprs sout pourvus de
kmbambro frivorificie :
IPART LEK o A^-YORK .-QtRrt7k; k PORT AU.PRIVPE
|.S Guayquil le 12 Joillet 193? le 18 JuiIlet 1932
I.S Ctilobal 1 19 Juil et le 24 J, Iet!
s: Buenaentrtmra )e 26 Juil.et le ler Ao:it
|S. Ancun le 2 Aout le 7 AO-t
SS Goayaquil le 9 Aout le 15 Aout
Crist bal le 16 Aout 21. Aout
S Buenavencura le 23 AOut le 29- AOU(


L


EI,


que des Affaires Etrang&res,
a annone6 aux Cqmmunes que
Faceord s'est fait entire la
France'et VA*glete e at que
tela iermettra &a ces deux
g- aAdes pUisanees de conti-
nuer la coop&ration commen-
cee pour la solution des pro-
blnmes europdens, .
xxx
GLACE BLUINDEE, FABRI-
QUEE EN ALLEMAGNE
ARIS.- Un journal fran-
?ais announce qu'on :fabrique
maintenant en Allemagne une
sorte de glace bhindee, faite
de trois placess de 8 mUll- I
mntres d'4paisseur, relies en-
tre elles par un proc6de chi-
mique. Ce verre tres epais est
d'une likere transparence,
quoique le6geroment teinth. On
a experiment sa resistance a '
1ade d un revolver dkcharge
a diveries reprises a une dis-
ranee: de dix metres, La pre-
miere balle se logea dans la
premiere couche de la vitre.
La second form queloue
mninces felures et la vitre conf i
tinua a resister. Ce ver ablin b
de resisterait mime A des
coups de marteau et de ha-
che.


xxx
LE STATUT CATALAN
CONTINUE A BOULEVER
SER L'ESPAGNE
MADRID.-- Melquiades Al-
varez. chef du parti republi-
cain liberal democrate, a dd-


ow 6lJ It -A gww -91- AS Al*. -w-


eld6 de faire Un plebiscite na-
tional pour avoir opinion de
chaeune des regions de esI
pagne sur la grande question
du .tatut catala., On ne sait
pas encore i quel date aura
lieu le vote.
xxx
UN .NOUVEAU RECORD
D'AM ELIA EARHART
NEWARK, New Jersey, 13
Juillet.-- Amelia Earhart a
atterri en cette ville ce martin,
6tablissant un nouveau re.
cord de dur6e de vol f4minin
de 19 heures 17 minutes.
xxx
ON DECOUVRE UN
COMPLOT A GUYAQUIL
GUAYQUIL, 13 Juilletra Le
Gouvernement a announce qu'il
a dicouvert un complot fo-
mente par des officers de Far
mee en garnison a Leja et'
dans d'autres villes. Leur
but etait de proclamer la die-
tature et de placer A la tete
du pays le colonel Luis Lar-
rea Alba.
xxx
UN MINISTRY
BRESILIEN
DEMISSIONNE
RIO DE JANEIRO.- Pour
faciliter les d6marches ayant
pour but la modification d.u
cabinet, le Ge6nral Osvaldo
Aranha, Ministre de 1'Agri-
culture, a donned sa demission,
Le general Espiritu Santo'
Cardoso a 6te nomme minis-


- "-=., -w. _-. .N-


i tre de la Guerre.
I xx
1 LA GRANDE BRETAGNE
I VOUDRAIT MODIFIER LE
SSTATUT DE LTNDE. -
LONDRES:-- A urn seance
Sde:la Chambre des Communes,
Samuel Hoarce a declare que
le Gouvernement britanni-
que 6tudie actuellement la
possibility de donner a in-
de des institutions. a caractk.
re constitationnel et. qu'il
compete presenter au Parle-
ment un project de loi a cet
effet.
xxx
LE RECORD MONDIAL
DE JAT2LOT EST.BATTU,
exico.-- Dans les epreu-
yes liminat(ires des jeux o-
lympiques de Los Angeles, l'a
athlete Martin Jaervinen a bat
tu le record mondial du lance-
ment du javelot. II a atteint
74 metres 2.centimetres. C'est
un finlandais.
LE NOMBRE DES
INDIENS AUGMENTE
AUX ET'TS-UNIS
WASHINGTON, 13 Juillet.-
D'apres les statistiques du
Bureau des affairs indiennes,
le nombre des indiens vivant
aux Etats-U-nis. aurait aug-
mente ces temps derniers, au
lieu de decroitre ccmme au-
paravant. II y a actuellement
314.000 indiens, don't 214.000
sont des metis.


Fr.- ~--~0 t '


Le fait est incontestable


LE


RHUM


.5.& S TB m


est la quintessence des


meilleu-


res varieties de canes d'un vaste


I territoire reunisssant les meileurs terrors
i Cest ce aui faith on arome.


S. Ancon le30 Aout le 4 Septemb-e
.S. GayaquiHe- Setembre- -....- 13 Septembre
.8. Crisiobal le 13 beotembre le 1 Septembrai ......
S. Buenaven ua le 20 Septembie le 26 Septembre Z arez
.$, Aneon le 24 Sen embre le 29 Setembre ,. .


Les Vapeurs5 Ie Rhumes de Cer"
Reniflez an peu de Vieks par
le nez ou bien inhales.-. le
vapeursa prs6 en avolr af
(ondre dans de I'eau chaude.
Les vapeurs m lcinale at*
teignent lea voles repltom
dirtement.
Pour d'autres refrodilus
mente, frctionnesz la gorge 4i
la poitrine avee sla Ves.

Ma VAO' 1nus
. .. . . .. .


- ---- ----.. .. . .m.. .. .-


-.-.-.--------. --------, -,,, ,pq p :-s... _h. -
\ \'-






enri iur rapidement ct veulent hater u-.e d"c'-
sion que vwq r-7tterez--un placement slar
'. saUjamais bnsoi-I d'tre Mt6.
Ea n attendant, Dpartement d'Epargne de
Vow Eprctez p 'oreille e ceux qui font miroi-






.. notre Banquei c:t \. At : *pour y d6poser votre argent,



1 .
Vaise. Frfr f-.. .ns


IA
* S.:. : .. '

^ .* ....: : ::


31 ~ c*


~T~ ~


Id _- -, v "- -. .... .. 41+


JJ


~e~n~aPg~WQ~ -s~


"R~i


77


- -------


-:.mm. "
...- ..'. ". .


iXKS:WSe^.<.


I


. .. ......-------- -- I--- --R~RI~m~ I








.Mtnsteil( F aico Ricatt as pertetiolneraudai. f te eLiattery Rei p
.mem b re d e a ci t..:. .... M ...
S7................... ... ........ .. .... ....... ....... M\




.n.icaine a 6t6 tomm4 at- Le Dr. Lits. E. Aybar J. a .
4 commercial p)h. la l-& ralis4 tune belle operation
hn *domimeame a. Papsr chnrurld eale a la(Clinique Pa- i '
A p*e s avo. ir p" t '"'enat e -i d re B l ein t .: .
tre. les dmains du q eer6talre Un hoxnomme' ayant 616 amen() .-
d'Et.. des Relations. E.t- avee fracture d eraue p.v .
ieU-res M. le Dr4 Max Hen- suite d'un violent traunatis '
iques Urena, i n'est- embar- me, le Dr. Luis Aybar dia-
4 Destination d'Europe, gnosticua un abes intra!r&
xxx :bral II pratique immediate
j capitaine Fernandez du ment lOp4ration etxv6rifia 'e
corps des AJdes de Camp du 'xactitude son diagnostique :
rrrident Trujilla pent tre un abs6. profound dans la r& La seule mason de Rfparation ies Ba
mre. e Commandantu military gion panetale. Loper6 est en appareil X Ray pour examinernieth. na
re 4 an Francisco de Ma- tre en convalescence. N'oubliez pas les Batteii ne u-
xxx ford Goistnipe, tres demandees it lii. n
xdes A Duverg deux cents cas sont trs robustes trs puura couteuses et
Iurstin Diario signal dH fire duintense ont ete rele- lateurs Hartford en ebonite qui suppi
Sla Roman un gde Camroup s xaiude. son difats os fontionnements ortique dinis.
iiiens cTrujio eutbra une dans ab proond dan la r pour auto de routes mar at
. %-aitliens ceflebra une dan xxx. pour auto tie toutes m taiues


de Vcdou. Au milieu de la c6.-
r6monie, le Majordomo M.
Victor Moreta intervint et fut
assailli a coup de couteaux.
11 requt de nombreuses bles-
sures.
A ete arret& Beuna Fidel, tan-
is que les autres danseurs
renatent la fuite.
cas passera devant la Jus-
ice du Seybo.


xxx
lIne compagnie d'artistes Co
aques donne a Santo Domin-
go des representations. IUs
riennent de Porto Rice.,
xxx
On a inaugure un parlant a
5arahona, dans Ie Th6atre U-
don,
XXX
. La Chambre de commerce a
inne 2000 dollars pour I'4-
uipement du :corps de :pom- j
e ...... ,...


Des hignes t6lephoniques
ont 6t4 6tablies entire Villa
Mella et Yamasa, entire San-
to Domingo et Nigua.
De plus a ete inaug-ure le ma-
gnifique service du Circuit
Metallique entire la Capitale
et la ville de Bani offrant la
meilleure communication a-
vec Ie Sud.
La compagnie de T1eephones
C. por A. travaill a Ia cons-
truction d'un Circuit metalli-
que entire Navarette et M3ao
(Navarette se troupe a vingt
kilometres de Santo Domingo.
La circulation monetaire hai-
tienne penetre jusqu'C cette
locality) .
xxx
Le novel inspecteur d'im-
migration de Monte Cristi e6st
M. Enrique Tavarez...
xxx
Un novel avocat domini-
caim : e: jeue Manuel Teles-


.Durant le premier semes- foro Figuereo Juaues, fiIs dun
re de fannee, les douanies de defunt general Wence'sao FI-L
a Republique ont i-apport guereo, ancient Prisident de la
.504.455.03 dollars. Re6publique. II a &t6 gradue
xxx par lniversit e espagnole de
Le Good Year a vaineu au` 3areelone. II continuera ses
ase -Bti Ile &Escojido> par etudes pour P obtention du
0-9. Doctorate.
... xx. x *: : :- .... : :, ... .. .. .. ,X X- .... .
La National City Bank a: Le president Trujillo a de-
aneu au Base ball la fRcyal mande au Procurador Gene-
lank of Canada par 10-5. ra; de mettre en liberty S;on a-
^ ;*^dl


XXX
La Province de Puerto Pla-
it journellement le th&-
'de crimes sanglants.
xxx
.: W. E. Tomlins. a requ
exequatur comme consul de i
b,' 1-- -n 't- II %A, I


mi Ie Iicencie Arturo N apo-
Icon Alvarez, en raison de son
t a e ~ante.
-,. Alvarez a ret mis en liber-
te s us la caution de. 00 dol-
lars.
1i 1 *


i iepublque a MAelbourne L, novel aaministrateur
Australie). de ia Loterie Nationale est
xxx M. Ramon Savinon Luveres.
M. le Docteur Jose Antonio xxx
lerrera a regu l'exequatur Un temple adventiste a ete
rmmne vice-consul honoraire inaugurP [I'Avenue Capotil-
e la Republique a Tampico lo.
Mexique). xxx
xxx Les freros Tejada et M.
Par disposition du Haut Martinez, proprietaires de
ftmmandement de FArnmeFtabH-se-man-4-Cand ado'>
ationale, le Capitaine Louis qui fut dernierernent la proie
Weras Fernandez charge& du des flames ont et6 relaxes.
.mandement de la Place <(El candado etait assure
Hlitaire de San Pedro de Da- pour 3.000 dollars.
a 't' transfer au Cen- xxx
re. fnseignement flt Trjillox. C'est le Capi-, faisant un nouveau don de
fle Genzale Venegas qui a 500 dollars 4 la cSoci6t6 pro-
t6 dhsign6 pour le rempla- tectrice des Pauvres, a porte
er. a 1 (i dollars, sa contribu-


A l'casion de la decision
>rise par I'Administration in-
eress,6e de detruire les chiens
IUi courent les rues de la
apitale on a comment I'ex-
armination de ces fiddless a-
Ois de l'homme2.
xxx
Sous 14 direction du Lieu-
an1t Cclonel Fernarido A
chez, l. centre d'Instruc-
Militaire a donned, cette
,quarante officers '&
qui ont tW r6partis
les diff6rents posters de






... .
43


t .V V W VA// V. V r-& -- ..--
tion personnelle A cette cou-
vre.
xxx
Le capitaine Vallejo Sosa et
le Lieutenant Felix ont et6
promus le premier au grade
de Major le second au grade
de capitaine de I'Arme.
xxx
A ete arrte a Samana pour
d61it de press et relaxed en-
suite, M. Eliseo Drullard P.
membre de la Prensa Local,
xxx
Le Listin sign le passage
au dessus de la Ville de San-


----
.t .. : : . i n....: : --- -- -- ...:- :-: : .: : :' ": t Jg .^:1


farve No 221


tUterie' munie cfun
ollu!e ~IeparmII nti
"i:.m .ue Hart-
leI'C parent qu'elCes
c mportent des iso-
oent 60 o/o des de-
outes dimensions


Rue pavee No. 234
en face de f'usine a ace
Axe chevrolet cnmion
Axe chevrclet voiture
Tresse pour frein a mei!ieur marched
-.. :. .- -. .... .-- __ ......- -

to D1)mingo d'nn puissant di- 'U 4'IflH ('OYJTI m'ILEi
rwgeable qul inquieta Loute la 1 SO IFFRiR...
population. II dit qu'il ino-
S- I A., -


re encore la nationalte (I, et Quilanltld ''.e lUne brnteile
te machine. ect td, smtaMlrd4ae" ""mor
xxx 1tire on p,(it: tler instanta.-
La Opinion demand :que nent les 'inaises, Mousti-
les cadavres des chiens n: w es, Mouc et, etc, e.
soient pas laiss6s clans les S.1e ventI z.},& Simon Vieux
rues jusqu'a la decomp o i- P. o. 80 bouteile sentement
tion total. Car ce serait ph- Ne tche pas et agr n.blement
0tot un mal pour un bin.i un Darfume.
elien vivant malade n no: ::: :u-
vait s'attaquer qu'a une seu-
le personnel tandis que le ea- ....
Sdre peut empoisonner tcut de a ane
un quarter.
.XXX a Hyginiqn'nent nr pre
M. Luis H. Llinas a prepa- Hy-quement rripare
Sr me lhwtion d. tonites ie Poiir les enfants -e -es -a-iraes.


monnaies qui ont en course
dans la Republique depuis
1808. II se propose de:la met-
tre a la rafle.


xxx
SLe-truit cxourt,-quea-leni-
que du Dr. Pozo sera achetee
pour IIInstal nation: dun hopi-
tal public officieL-
S.. ,


VAPEURS


FLORA
LUNA
COTTICa
A NER


MEDEA
FLORA


fCoinvient atx rtornars 1 4
; plus ,licab.
i: ExceIlet t dejener orv r
tous.
Anx Nro'tib d'IHati
E. N. BALEY

3;3 Grand'Kue


Dipart de New-York
DATES


8 Juillet
15 J illtot
22 JnitUt
29 Juiltet

Depart de New-iork pour
22 Juillet
12 Auut


COTICA 13 Juillet
VAN RENSSELAER 3 Aofit'K.
ORANGE NASSAU 24 AOut
STUYVESANT 14 Septembre


EHAMU ORG
TRIToN A Juin
R.EA 18 Juin
CERES 2 Juitlet
TRAJANus 16 Juillet-


S. 8. Orion chargeant powu
.Tors Iee u~Wne joIurs uan


Usine a ac

PortaU- Prince

P bca ion de.glace de mei
> .- a i't.
Livraison rapide effectu6e
quo idiennement. par oWi ca
to.ioa points en blanc dans tou
tes les directions de Port au
Prince et de e4tion Vifle,

GL AV2-IRES
Nous avons toujours en main
Ces de niero modb'es de glaci&
rts en acier a partir de Or
25.00 et au dessbs, vendableq
avec faciiwts de paiements.
"Les glacieres les plus siurs
et les t lus Scoujomiques. "
SORBETIERES
Nous avons en vente les der
niers modiei de gorbetir&q
1e tolns te, dimensions par
.r le Or ,3.1( et au dessus.
IFNTRLI'-T rIlU'GRIFIQUE
N s g:IAulbres frcides ont ete
reeemnreiLt se a point et
potvent. rec. voir 'imrnorte
quelle quiante dci viande de
- 1ir-s r i, ie 6l urrnes, de
fruits., fe ,
Le Public st ,ordialement
invite a vjiter notre usine t
a insp; eter no, mOi&[le. de gla
*lres et 'ip -orbetirewt dans
norre s(ile de ver. e
Consommer de ta glace c'est
fire de I'ec1ornwe.
>- flW ,,,,... b,,,, f*N4,,<<, .lt,I, cI

POUR ETRE
UN HOME
REMAIN.


II faut s'instruire pnr des
in'thodes simple, rapides,
excen*ll, i..,
i'lnslitut Tippernhaner.
1?37 Rue Lamarre, Tidph' -
ne 2891.
Enseignement classique 12
Phb losophie Steno-Dactylo,
iComptabilit6, Lang-les Vi-
v ,n.e_


ARIVfVEElA '


>Rr-AU-PRINCE
14 JuiliEt
21 Juillet
27 Juillet
4 AoUt


ports haitiens


Depart pour New-York




)Deart de i'Europe


D'AMSTERDAM
10 J91in
24 Jtin
8 J ,ilet
22 Jiliet


ARKIVEE A PORT AU PRINCE
5 Juillet
18 Juiliet
2 Aut-
15 Aout


Oepart, pour I'Europe


r t'Europ vErs le 16 Juillkt.
vapeur pour li'urope.-
T61ephonez an No


34 5
J.


F.MADSEN
AGENT


LnCAL


. . .


-~--- Un -# -d S~ri~~- -----'----W





. ... ..
:-J ~ efggwp. ..sr... ..., ...


.. 7--l.-.. tu n I .1 ...... .. w n I B -W


m:vvv.w...r...my^^yww!pMy


_..~.... .._,... .. .1... ....:..... .."*.....-... ...~.. ............ .............'.." ---;;6)


mamaw


m


J


j


I


k


.doow


IIIIEIII~IIBSI:







-:'it P'H.A CAR FOUR
V n di, : Carrefour, .M.
Th6ophile Salnave, le chan-
sonier bien connu, a fait une
excellent propaganda pour
le Setriee d'flyglte. Avee le
brio et I'hmour bien haitien
qu'on lui connait i1 a parl6
aux eampagnards de Ia tu-
S bereulose, des verss intesti-
naux et l'hygibne en g6n& -
ra l. : +" : -: **-!.',^
Gausuait Onpne sotu^igner
I'avantage pratique do cette
oeuvre d'dueation de la mw-,
se.

L'AFFAIRE Dl JUGE
CUVILLY


,-. .:..... ..... ... *
.


: :: a ,v,~-,-----, o- --.-- +=m
>OTSERIE A. 0315




416, Rue Bonne, phone 3
.....


.. .
k-


a Lotere N at onal e


Une institution hautement humanitaire par la multiplicity d'oeuvres qu'e
. propose d'aider.


On se rappelle qu'une itt-
tre rite par le juge Cuvimi:
ly au journal La Garde des:
Cayes relative A une note de
ce hebdomadaire concernant
l'affaire Abraham,- avait en4
trained une painted au Conseil
Supfrieur de la Magistratu-
re.
C'est vendredi que so rouni-
ront les juges et que sera en-
tendu le Magistrat Cuvilly.


MATCHES DE
FOOT BALL


Une chance de bien-&tre offerte
n i. .w .' |


Sux hcmmes de toutes conditionsde for tine.


fonctionnaires, ouvriers, artisans, sa ries de ousrdres
isnO de tou br s'i


aison domestiqirc2


gens de nm

ourdes, I

patrons de coym
qui vous libir


ans gcrfv er


eur budget,moyennant deu:


eventt gagner Qiatre miei" gOIrTde,


imerce, chefs d'industrie,
e du souci des eheances


parc z


des


ventes,


par ltachat d'un


Samedi aura lieu le match
revanche Lycee-Siminaire
qui ne put ktre joue & cause de
la pluie.
Dimanche on ne pourra pas
assister au grand match Ver-
tiereS-Racing la plupart des
joueurs en etant empeches
par les examens un match in-
teressant des 2 plus fortes "-
quipes de 3fme ordre aura
lieu au prix modique de 10
centimes.
Petit Racing contre Etoi-
le Haitienne.
Allez au Pare Leconte sa-
medi et Dimanche.


Mdecins, Ingcnieurw, Avocats. Senateurs.Grands Dignitaires de l'Etat; Representants de I'Intpllp
tuait,e. Journalistes, DONNE7 I 'FYF.MPl F DF. 'Oi.E SOLIDARITE SOC[ALE.


Reptirs capitalists, comme
o$s tous qui habitez Iaiti rcndez-lui


pn inoEnt, AUGMENTEZ VOFRE AVOIR.
service en achetant le billet de la Loterie Nationale d'Hlait


UN DEFI JETE A


THOMAS GUERRIER
Mousieur le Direteur du
uNouvellilea,
Port-au-Prinee, Hait.
Monsieur,
Je lance par la pr*sente un
d6fi i Thomas Guerrier. Ie
champion de boxe haitien, de
me rencontrer dans un match
en n'importe quel nombre de
rounds, de trois i' dix, a sa con
venance.
Je suis pret a rencontrer
Guerrier n'importN ouf et n'im
porte quand.
Je serais trbs heureux do
vous voir publier ce d6fi dans
votre si intkressant journal,
Recevez, Mofsieur, mes cor-
diales salutations.
(S) Battlin Neson,
ChampiS du Piro&


MATCHES DE POLO


.2k


Ele t lli e


'Al,

t41


frt AI


FtiiiailS


a %j


de


go a s


0 a





r F
v EFBI GER. IlT tulE iU


voir ios n oreauxi


II y aura le Dimanche 17
et le mardi 19 Juillet 1 3 heu-
res et demie de Paprts-midi
.au Camp d'Aviation deux. f
matches de polo entre t ne
quipe d'offielers anglais ve-
nue de la Jamaique (Nort-,
humberland PFsihers) et lea.
members du Polo apd Jokey
Club de Port-au-Prince. .
Entree .G"rale4L O .. .... l...
Ia ren ontre .... ... ....C:i: i : .....: I l I
... .. ... .... . ..


+ J0


oveoles ""ndiond


AOL


SJ j.W


St~ s& &&~2~1.


biljpe


Ao






.e


0))^ y


.wmas -V IW 40wl, --m-tawom AM -


~ hVL iRIIIAU Ir


. .... ...

NA


SfH FZ n-ur T


a .


~1~ rlg~i .


DOFR


JOI~RS


fl 0


SEIGBLIE T


he i i o t i v e a i p1,611 (1. e 'Cl e d


atif%


avaitit qe que la


Ciienlsll


ses


tiles It's


nlJEI


-R~qwa 1k, am-4@LIWL.


od'4 leSs


ndcl2 z lus