<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01588
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 21, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01588

Full Text








S. .. OT/DIEN FWOk












Spoursi vent sou la tue a tre impossible aux < tt Prnsident I etDt- 'amU d'Haiti Mo John A. Ede rU


ption de YI'ngecur Cham proprietaires de Radio de se 'met, par Je Comit4 HEitien de ( S'6tant toujours interesse & La Garde dIlaiti nrayant
ont permit de decou- serviv de leur paste. 1Alliance Franacisc. .notre sort, et desirant voir pas suffisamment de fonds
au course des fouliles, ( est la une tituatouL.f.qui On remarquait dans la sal- Haiti aller de 1avant, M. LI pur I'entret}en des prison-
choses insoupqonnees. in doit plus5 durer si on ne le comble, des diplomnates, tIS doer a pense que du tourisme hirs etait it Ia veille de les
a dos fameux %Epe- Vent pas annuler Ia vente de 1 Consuls, des Avocats,.des Ma* \a R6publmiue d'Haiti pJ)ou rnmettre en liikrte (quaind la
qui sent A la base du ces postes ici. et faire perdre gistrats, des Professears, deo rait tier de grands profits. Dui'etion G(i6rale d(1s 0Tr
ament i. a 6t donned de a PEtat les 30 a a di droits religieux et religieues, de I| s'en "at occupC, et t )ge" vaux Publics vint proposr
Ier existence de depau- ad Valorem qu'iI pensoit sur commerqantsp, ete rieouseent Depuis plus de u transtion.
rs appaitements que ca- cette idmportatuon. Le discourse d'ouvertie a e- six moirs M, Eder faisait son La Garde tdpe se () cen -
tdes sorts de cloiasons Pour beaucoup de nos ifa- t prononto par Mi Wiet, possible pour porter le.s 1i- n p pion r .t par
dees par les boulements mirlpis, les conceri- dpliopho- Ministre de France. t aura gens de navigation, les hotels joIlE, et |a 1). 0 TH p. d1en'ae
utres effondrements, ap I niqueL constituent Ina olus Ie plaistr de lire ee lrillant les agencies do tourism a a- plus d'une go rde par tra-
oments, en reality qui ne saine des distractions. morceau dt e littfraturnde me- voir Haiti comme objectif. I *vanilmur et par jour. Done n-
.que le rolongement desu Le Radio est egaiement in me que celui de Me. antoine y a russi. D'ailleurs Haiti no entente etait le chosrie la
[lie~s connue 3jusqu ci excellent facteur d'instrue- Bervin, au nom du C. H. A. F. doit etre le veritable champ I us naturelle. Elle est in-
ainsi qu'on a recmment tion qui nous apprend chaque Monsieur Bervin a raconte en 'draction du tourism durant revenue. Lat Gtalrde donne i
rt de nombreuses pieces soir quelgue chose que nous terms excellent la vie de les mois d'hiver. Ces vingt der 5 centi es. et la Direction
.anons, en bronze. don't ignorions. Loin de dcoura- is'illustre defunt. Les deux jnirei airnees, les centaines G)6nrale des T ravaux Pu-
istence n' a jamtais hante er ceux qui I utilisent, nous discours furent converts d'ap- de i'n Tiers de tourists qui ues n dionne autant.
rit die person, vu l'a- pensons qu'il faut plutot tra- plaudissements merits. jet-asient des millions de dol- Conform6ment a cet accord,
cellement de ruines qui vailler a le fire anppreeier On a aussi applaud tous les lars i'ont toujours que Cuba, la D. G. T. P. luand elle a he-
recouvtdit. Chaque cou- i dans tous nos deilieux, morceaux de musique execu. la Jamaique, les Bermudes. Soin do tra'vailleuris pour des
de terre enlevee fait sur- Nou desmandons aujour- tes par lOrchestre du Palais Nassau. Or, il faut diu nou travaux urgents, demande des
de nouvelles curiosity, et l'hui a Ingnieur en. eef La Dessalinienne, la Marseil- veau, et ce nouveau, e'est Ha prisonnier a la'Garde sir l a
imblerait que l'on n'en -st Lpelletier Jeannot i'afiec- laise, Jeanne d'Are, de Verdi, ti. L'essentiel est d'etre e base d(e I'accord.
.aux dernieres, car, les re- ter, pour uin on deux jours, sur la Tombe ert lil ate Dau- quip6 en cons6euenee, c'est-a- / C'estit aisi jue Ie President
s decuvertes revclent les specialistes de la Station phin, d'Occide Jeanty, et Ave dire avoir les hotels, les rou- deo a Commission Communate
le gnial Roi Christophe H H K d decouvrir le Moteur Maria de Gounod, teo et les attractions qui per- yu'An-.- avant de-
<|is (Ul 4difiait s5r Ic (u~i (caSionne dans ^a Ville M. C'harles de Catatalogne, metaent t un a jotr aose pero- mande -Vornc dyt (1quipe-
i Bonnet I'Eviquie i'i, te bruit infernal qui frit tant Membre de la Sccino ad .ge lu an long6. L je ou riatae hpayer)]s pou m at ( rtl.i de la rou-e
to Citadelle,.en largis- de i' iors ia reception de- con- vee intelligence et toiteson a" pour pai er fur les routes, les pou Miraant .tise-a-Veau,
a base, pour miniux pou- certs radiophoniques. me des Sonnets envyse | peI t;. Ghe2 nous, ii y a long-" des prisfnni]U1;s ontb et& mis
Ssans doute y fire des II nous parait douiteux que lAllianee Franqst paie deup temps qu'on auhit du f.ir 'en .b a < tt ,t dne
structions souterrainesttel ce bruit puise venir des ba- do nos poetes: Prosper Chris- comme partout aiteurs: fair- t ve5 cmtinesre.tn
que les Salles don't ii est teauO x qui traversent notre ibonte et Jean Brierre qui eua- re payer par les vhicules, un
stion plus haut et leu fa- voisinage, pace fue, il n' rent du suees. droit de passage sur certaines dol -ne ..-n eacr-- ac
use Oubliettes que, duin j'eormen& he so faire sentir Lea demoiselles Marie-The-, routes et cerfuins ponats. lp. ne
public, 'on eroyait C tre de quo depuis cing mois. tandis rese Verna et Luce Thomas i Ce ne sont pas seulement SECRETAtR flE D'ETAT
oe0 imagrinaires, mai qui :LQute depuin dix tna torct alaiit ont remnporte Ia palme. iles narticuliers ui bpn6fi- b a L COMM tER CE


t actuellement a d o-u- bien avec ces m^,imes Iteaux La p)remiere a dit t. d2ns, ce memo voisinage. Martyrs> de Victor Hugo et ri stes laissent dans un Pays. IN FO JATION
L'on espire que, sous peu, Si queique chose ne doit pas sa compagne a chant' le Pa-. mais l'Etat aussi.
-sera fait des Communica- tre faith d'uneence pour en- ter, d'Henri Busser, en m- Nous sommes done heueure Le Dpartement du Corn
pas officielles, permettant rayer ce bruit, nous -nime.s moire du regretted President .de savoir que M. John A. Eder ]nerlc in orme Messieurs Vs
appreeier importance des davis que impo n des la Republique francaise t de soumis au Gouvernement xpornaeurs qu, p a
Wiles qui ont en lieu au posted ide Radio soiL declaree Alliance frangaise. utn project pour le developpe- \u du Consul General d'Hai-
.trs des travaux de restau- indehsirable, parce que inurili- Mademoiselle L. Thoma.s a ment du tourism en Haiti. ti a Montevideo, (Uruguay),
Wtion de la Citadelle, et le I able pour ceux ui ( le. ache- 6t obligee de revenir sr Dans ce project, parait-i, 1E ls proluita suivants sot
s al Musee sur lequ.elelle tent, -- ihistance de la salle et con- tat n'a pas un centime a de Su$ceptibis da trouver un
sen d renouve- (duite par le Ministre de penser. Nous esperons que 1 le ,on, bi s ce hye aeuate
'est occasion de renouve- France, pour chanter de nou- Gouvernement 6tudiera e sucre hue de
Snos compliments au Gou- L'ACCIDENT AUIX veau le Pater. project avec une attention ; ie, is eux e autre.
Aement et i t'Ing4nieur k CHANTIERS Quelle belle voix! Elle est bienveillante et nous renou- clenrees.
ampana. FLANDE-SAVANNETTE la fille d'un des Sous Chefs de velons nos meilleurs compli- En consequence, ils auraient
L'Ingenieur Nelson Pam- la Musique du Palais, M. Ed- nients. A M. John A. Eder.. peut-tre int6r&t a s'adresser
-"ic. phile a'ete blame comme res- mond Thomas. i,. note reprdsentant en ce
.""s" ....--. '-- --= ponsable de I'accident aux Enfin, la Chorale de PEx- I. ,pays pour avoir tousa-es ren-
'chantiers Fland&-Savannette. ,ternat Ste Rose de Lima a seignements necessaires, en
OIREE THEATRALE ET Des ouvriers so sont per. chant: Vive Jeanne! Vive la LE GOUVERNEMENT 'u ailant parveni deo e-
Dmis de prendre un baton de France! Les eleves etaient hantillons des prix et toutes
DANSANTE A dynamite pour se livrer A la 'plus de 40 sur la scene. DECIDE DE SUSPENDRE .utres indications de nature a
A SIDE INN SAMED pche et cela a et6 la cause de C'est un triomphe, Vifs L'EXECUTION DE LA aroduit en question de.
5A SIDE INN SAMEDI accident. compliments a 'exce]lenue, L Pot-au-Prince e 21 Jun 1932
,. ....._. maitresse du musique. LOI DE 1913 Port-au-Pnee 21 Juin 1932
.*s artistes Cataly-Ver- Cest une des plus belles
il, et Heurtelou vont sa-i M. GEORGES LEGER .matinees du Comit, Haitien Nous annoncions bier que
i fire d'unq pierre deux i REELU PRESIDENT DU de ['Alliance Frangaise. 11 y application de la loi de 1913 POUR L'INSTALLATION
Us : representation thea'-" CERCLE BELLEVUE avait dans la salle plus de .avait amene des difficulties di- ELECTRIQUE A JACMEr
e et soiree dansante. Dimanche m a ti n, leos mille personnel. plomatiques. Le Gouverne-
.II sera interpret le dra- membres du Cercle Bellevue Le Ministre de France, le ment qui s'est saisie de ]a No
poignant qui eut tant de ont r46lu M. Georges Leger, Ministre de la Republique Do- question en conseil des Mi- onsi apprenons quie s n-
s en France et qui conti- Pr6sident. minicaine et d'autres con. nistres, a decide d'en suspen- ,i pour JaEmle afin st pla-
A tenir P'affiche dans le Nos meilleirs compliments, naisseurs ont adresse de sin- dre l'execution qui cree une Peer dan e mo, aent p Goa-
pcialee salles du monde : ear te comite preside par M.. cres fWlicitations au Presi- perturbation dans le Com- er n tt
.Gardipn du Pharen. L6ger a 6normement fait pour dent de I'Alliance Fratgaise. merce. Cette suspension ne tuyaux e contieau et de
te parties thietrale est le cerele Bellevue. Une grande photographic durera que quelues jours, con
tt pour eeu; et cells de Paul Doumer, orne des vu quee P nouveau project de '-------- ..
ne.dansent pas et vetdent "- -c .' couleurs franchises et doe loi est pret & tre soumis au
r la4' representation DECES fleurs, etait sur la seane. vote des Chambres, LA BONNE PAROLE
jolie pikce.. La parties i Du Cap, nous,est parvenue Cette decision du Conseil
te et genre Cafe-Con- la triste nouvelle de la mort des Minisares met fin aux ir- Nou. avons requ avec beau-
era pour la jeunesse qui de Mme Vve. Antoine Durand, ritantes complications avec coup de plaisir le ler nure.
S axnmuser et passer des n6e Lambert. Andre Audant part Merefdi l es Banques qui se voyaient ro de l'interessanto revue r g.tables aprbs toute Aux parents 6prouves par frappres d'amendes pour des Bonne Parole:, organe du ce -
amre.de labeur.- ce deuil, particulierement .a C'est mereredi que part 'chiffres importants. II ne res- cle Gonaivian, qui iarait
.i se pr6 are, des main- Me, Acteon Lambert don't la' bord du S.'S. Ancon M Ai- 'to plies q'it souhaiter que les sous la direction de Felix Pc-
4:pre nre ses disposi- dfunte 6tait la tante, nous dre Audant qui doit reprdsen- Chambres, des leur rentree, lissier.
tt:alfler Sea Bide prsentons nos sincere con- ter Haiti t Bruxelles et Pa- .1tudient ce nouveau project le Nous remercions du gra-
5so, dol6ances. ris. plus vite possible.- cieux envoi.


I.


p





'"c uile, iw..eno..I






S. mi. qu.e du s..ou4 .
tion no reste, pis moMins ht
3e Dr Jea "il"n olt "" .... a
tions d'un Syndicat dament A
S1autoris6 par 1'Etat et operant
Sf scientifiquement et ouverte, .. ..
Tdmoigage official: ,En C ompte Ce Cd ue k i
-. 1825, sur les instances des eva.- pblique
oues de Saint Domingue 1802-
(Voir le No. d'hier) duits g4neraux de Saint-Do. 1803) Charles X, Roi de Fran-
iningue, y compris ceux de la ce, delegua .aupres du Presi-
PIECE B Guadeloupe et de la Martini- dent d'Haiti Jn-Pierre Boyer, ---- ----
que en cette meme annee 1775, le Baron de Macau, monte'sur
fpeuves incontestables de i n'est enti4 en France queo le navre le Jeanbart, avec 'a-
la prospriti des Colons de pour 52.793,763, Livres, 5 fols, vantageuse proposition de re-
St. Domingue. .8 deniers. La colossale pro-1. pbrerles principles fortunes
portion de 73.581.32 Livres, coloniales enfouies et d'en Al
L'an -e mnoyennov d rve- It faols a pris le themin de faire ue part au Gouverne-
mus de la France Coloniale a 'FEtranger, 'est-&dire, ven. ment Haitien. Le Pr6sident M
St-Domingue fut Van 1775. dusf et tesorisms & Saint-Do- et son Cabinet repousserent I
La France requt en cette an- 'mingue. offre:et Macau de re- L Al
n6e sur 353 navires 94.162.178 D'cU 1'explication des ban- totWner en France avec les Roma 1
Livres 16 fois et 9 deniers.- 'ques coloniales don't plusieurs centaines de Plans don't il e- Le cOai u i
Ces 6tonnantes richesses e- tries florissantes a P'epoque; tait portein o ( T
talent produites par 638 su- cell, par example de la Coin- Le Gouvernement de Boyer EntKC 0,50
creries et 2.587 indigoteries, pagnie des Indes, dirigee par I commit la une grave erreur, MEU
14.018.336 cotonneries, 92.893. M. de Bianchard, tablie a St. ear, le Pays n'aurait pas eu Pour rmettre tous dt
405 caffieres, et 757.691 cacao- Lomis diu Sud. Elle roulait a payer l'mdemnit de 1n sonore at change
Les ric n .-ir t n capital de 75 millions dependane, soit les soixante
Les riches ales non ex de pesetas or, enfouis dans milns de fans verses aapl q
tn.A m nrtnQint ps 1S0 annnris. contenant chacun la France, de 1825 a 1884- ve MA
:'++"; = ;.t' -- .. + | t ~ e d


troupeaux s'elevant a 75.958
chevaux et 77.904 bites A cor-
nes,
Les productions vivrieres
comprenaient 7.756.225 bana-
neraies, 1.178.229 champs de
manioc, 12.734 carreaux de
mais, 18.638 carreaux de pa-
tates, 11.825 earreaux d'igna-
mews et 7.046 carreaux de pe-
tits mils.- Voila au moins la
production que je reve pour
ie Pays et qu'un tour de mains
habile d'un Directeur General
du Service Technique de 'A-
griculture peut obtenir en peu
de temps, si bien entendu ce
Directeur possede A point
nomm6 lt triture des choses
agricoles locales.
Les travaux occupaient 32.
$50 blanes de tout Age et de
tout sexe, 6.036 noirs ou mu-
lAtres libres et 300.000 esclh-
ves.
Ces cultures s'etendaient
sur 46 parois.es; soit 338.686
le chiffre de la population de
Saint Domfngue en 1775.
Lorsqu'on se rappelle que
ces cultures s'etendaient sur
86 paroisses de 20 lieues car-
rees environ, comprenant 700.
000 hbtares y compris de gras
paturages, si l'on se souvient
que ies Coklns de St-Domin-
gue,-- dit Moreau de St-Me-
y,-.. dja en si petit nombre
pour vine si abondante pro-
duction, ne eansommaient que
10 o:o de leutis fortunes pour
tous frais genliralement quel-
conque,--'on arrive A cette
conclusion que les tresors en-
fcuis au moment de la deba-
cle de 1803, so chiffrent A des
milliars de piastres fortes.
A retenir que la Livre don't
'p-rle ce mn6moire coiespon-
a da or 4.60 chacune. Se rap-
peler que ees Colons n'avaient
pas intret transporter
leurs fortunes en France pour
les deux raisons suivantes :
lo.- La piraterie Anglaise
faisait rage sur mer, a lapo-
que ;
2o0- La Metropole frap-
pait d'un droit hnorme 1or et
les autres matieres prieieu-
Sse venues des Colonies.
C'est ain'si que sur 126.155
Livres 18 fols, 8 deniers, pro-


500 mille piastres fortes ou
pesetas.- Une autre non
moms florissante, fut la Ban-
que colonial de Berth (An-
se-a-Veau) au capital de 152
millions de carolus or y com-
wris un million et demi en bi-
joux : M. Berth ayant obte-
nu de la Metropole le mono-1
'pole de la vente des bijoux
dans la Paroisse de Nippes
'tout entire.
' Trois siecles environ s'e-
coulerent pour la France dans
Sweet etat de prosperity colo-
niale. 11 n'y a pas de doute
'que le scus-sol haitien reeble
id'immenses dep6ts pricieux.,
pt uisu(te le gros des fortunes
tcoloniales n'a guere ett e>x-
^ porter.
A combien, d'apres cette
statistique, peut s'elever le
chifrve de ces tresors? Pour
en Y1vo{r une just id&e, il faut
muttiplier par trol cents
ans. le chiffre moyet: de la1
production colonial, ou 94.
162.178 iLv. 16 fols, 9 deniers
,x 300-28.248.653.400 liv. 4.800
folks, 2.799 deniers.
Mais, ne ccnsiderons ou'un
'ieclc de cet eait de prospri-
t tt Ie montant des lives seu
element. Done, multiplion, par
100 ans. Nous aurons :
94.162.178 x 100-9.416.217,
800 de livres qui, multiplies
par or 4.60 donnent la respec-
tatle some de or 43.314.601.
880 dollars, toutes propor-
tions gardees.
Le vrai n'tant pas zujours
vraisemblable, suppo5: us an
milliard de dollars le chiffre
des trksors monnayes du sous
sol haitien. Voila qui ferait
le compete de la R6publique.
Ma brochure public en
!Novembre 1930, mentionne
es precision sur 49 endroits.
?Or, articlee 2 des Statuts du
j Syndicat stipule que lesrecher
?ches se font a la diligence de
SSavants Geo-Physiciens mu-
nis de tires authentiques et
Sd'appareils perfectionhn4s, ac-
Scordds sur les ondes atomi.
'ques et molculairea. Ces sa-
Svants et leurs appareils sont
i nicessaires pour rectifier lesa
I plans coloniaux troubles par
les intemperies (Disparition


Dr. Jeannot.


ele st ra doun
1, 00


.49 -.. A,,,, .Sk,,~m L~Z


Onne su,
i Gamin d
'ITI ler )
HaJ2Uf ] (
voir la belie pr

i Chantc
LESM TODD
6e au prix de
Gourde


(.4 smrirr?


dub yU f t,,-.
eCOLOMBIAN
STEAMSHIPS COMPANYt
INC.

(Ligne Cniombienne)
Telephone No. 2323.

Le vapeur cBOGOTAi> Voy.
102, venant directement de
New-York sera ici le 21 cou-
ract, continuera le meme jour
pour Ptao Colombia, Cartage-
na, Cristobal, Canal Zone,
Kingston et New-York.
Le Manifeste de ce vapeur
regu par avion poste est a la
disposition des clients dans
nos bureaux sis angle rues du
Quai et Thomas Madiou (vis
A vis la Douane),
. Le vapeur eMARTINI-
QUE Voy. 99, partira de New-
York Ie 22 courant, directe-
'ment pour Port-au-Prince.
Le vapeur 4BOLIVAR Vov.
100, partira de. New-York 'le
124 courant, pour tous les ports
haitieni'

Wm. E. BLEO,
Agent



Farinede Banane

Hygiraiquement propnie

Pour let efanatg t les malades.

CoLnient anx estumacs les

plus dlicats,


tows


Le fait est incontestable

SLEKHLM AH RT

est la quintessence des mei

res varieties de cannes d'un Va
territoire reunisssant les meilleurs terroirs.
C'est cu qui fait son arome.

Goutez .t
^ S. ^ :;::


Excellent dejener pear.


Aux produite d'laidl

E. N. BAILEY
1313 Graud'Rue


- a # a r


-46





.--do -


Of

. ... ....


4-4--
S .. '. .' ..




.
.=:. ... -- ". .* I'-"1


ki^-
7,'. ..
'"C ...'.



hV ,..


f .. .r


- M M Mm- m m mm m P f


I _





^ :-.. : .:. : .. .. ..



Pei 14t9,'No:185 TWOp- 2282.
FAR v
I C3V1YIOT,&. CRERAQUIT

I' :itl. T P W G D NAUI
MARCAU DESINt *
LGU : R0 I tER a- "t..' jn iat p.
:4 ....?. B OAIIO M E


I. sERNST BONHOMIE

|tEs diuivi .
0ISSAINTHr (Cap I-Jf tfn)
"tiyla FERttIER (Port.dMPnix)
phroisi DAUPHIN (Gondm)
[> fESOABrRTO (Cayevs)
s JOUZIER lt(Jr.Jnd0j
014 VIt (Ji-hrnel
A. SAIEHI (St. Mlarc)
,.*Asphacl .AO ^PcoiGv)
S prunSSENTANT EN EUROPE:
S MAIRWEAU DUPONT
|:::. l4to Bue Montmartre, Paris.
; .EKISENTANT AEN AsMhtu0IQ-
..':4 ents de pubbeUi ft
S NEWULrA AND EMMFT
40 EGm.t Z Sijvet 1It)
-:: New-York
'.- Almanewmnt. 1 DOILA put toik,,
Lq phtUicite en Haiti at traitt- (t,

,... Ti'ttot' l~s cotnlitunltMlions doilvtit t rei
S drez ,*ts aux Dlrectvurs dou Nfuvdtlh,
SErnest G. CHAUVET, Irt,ihneur.


EDITORIAUX


EN MARGE DE LA

SITUA TION

isque Lentente tant souhai-
..,. te a eu lieu, on eat en drotl
: d'esperer que d'ici quelques
SJours le Corps Ltgislatif
I ;'tprendra ses travaux. La Re-
i ifon Constitutionnelle qui
> inieresse a un tres haul point
opinion publique, se realise.,
,nous Irespirons, dans une
ctmosphAre aereine. Mais voi-
d ci que, jusw' Pheure oft nous
gerivons ces lines aucune rd-
Serniation ina did fate sur le ma
dalites de 'entente interve-
r tue cntre VExdcutif et Mes-
sieurs les Constituants, et Von
ignore compl&tement ce qui
a servi de base de concilia.
tion entire let deux Pouvoirs,
Le routes fargons, nous pen.
sons que nos gouvernants ont
eu passes de at.jesse pour tear-
tler toutes causes de dissenti-
ments ftt pmurraient naitre
at lavenir, sirtout an course
de la discussit n proehaiae deas
Ameadements a la Constituu
lion. C*?st f vuw que nous
formulons eL, certainement,
1u4*e la nation avec nous.
Nous ne derons pas offrir
Ie spectacle navrant d'un


rcuf. Noaw ;rterions trop
f aer ement le .lanc t la criti-
que exotique qui ne relame
que chair 4 pure, tandis que,


Les manches nouvelles bes fleuries des grisettes d'a
trefoils
11f ne.st vra chic que Ce Pat Les manches, cette annt
ris n'ont done pas une form
EvIdeinnelton Tfait des ro 'mais toutes les former; ell
bt.s partout ct on les porte s'inspireit doe toutes les ep
j rnim avec une certain ele- ques et nous offrent un cho
gance. Mais le detail, ce rien infini, parmi lequel il sera f
Squi disti ngue la femme vrai- eile de concilier et notre go
i meant elegante entire toutes, ne et les tendances de la mode.
peuIt naitre qu'a Parig. Cest' xxx "
i pourquoi la renommee de la MOUTON ET AGNEAU
SPa risienne est mondiale et
qu'il suffit d'annoncer ice roble vient de Paris pour
S .,.ur-er son success. Avoir de petites c6telett


i ln cf, une 6
V.'t.ti't, pJ)S&
,! UnInt aussitb
(. I t tt anne-

';:il lc s I( ,,1 1 iu


... ....

euire le mouton. La marina-' NIowelle dur Nord
de st ainst faite .Laisser au
f.as. II faudra, martin et Lea mmangliers de'Sai ai1.1
:soir, retourner la viande dans du Cap, non loin du Camp :
,le plat pour qu'elle soit bien d'aviation, sont devenus e reV-
marinke de tous les e6tes. Au I gaire d'un6 bande de brigands Q-
bout des huit jours, faites qui, Ie soir venu, se jetten'
Squire legigot sans marinade isur les paysans revenant de. ;
et sans 16gumes, en le mettant 1la ville et les depouillent.
simplement au four chad; Que fait la Garde -V'Haiti?
comptez vingt-einq minutes xxx
par livres de viande, car il ne A Madeline, par suite de la
doit pas tre saignant.Laissez (stagnation des eaux, des i-
u- prendre couleur et ajoutez a- ,gions d.. mouwtiques -mnt pro-
lors deux cuillerees d'eau j page de nombreux can de Mi-
e, 'chaude et une de marinade laria,
e,s sans legumes. Une demi-heu- Qu fait la Mission Scienti-
S.. re avant de servir, fire la jfique?


'0-
ix
aa
fit


icharper-une premieres que vous mettez
avec grace, cinq minute, it eliCre su le
de I rimpre- gril prealablemient chlauff.
situe d es ro- Les saler et los poivrer bien.
certain que Ics grillades .fai-
ct sont les tes ,ur to bois ou sur le char-
elles seules Ibon de bois sont bien meinleu-


i rt .fot, 1(11t la silhouette,
t(.ious permi-ettant de varier a
I'infini la fornme dv nos blou-

1.a tentative de mnanches gi-
Lot ne semble pas avoir conm-
upetemnent echoue, puisque
nou.- voyons, surt le petites
t.s ruIx j)aules carries,
c. L-etceri!tiniue des tailleurs
d,' ca printemps, de large
'mmnh'hes bouffantes, qui ce-
pendant n'ont rien de ridicu-
11 est vrai que c'est uneman-
he gi*ot rectifi&e, faconnee et
(lirinuee; se dimensions
n'ont rien d'excessif et don-
n:cnt, au contraire, tne allu-
re tres jeune.
Beaucoup de manches fan-
ta ise se voient sur leA robes-
manteaux. Petits bouffants
de nuance claire de bayade-
re, d'impirmn, sorient d'une
manche de tissu sombre qui
as'rate au coude. Parfois le
bouiffant est maintenu par un
long P)oignet collant. Et cet-
te imanche a etage est d'un ef-
'et trbs amusant.
i Un rappel de la manche se
trouve su-r Je devant de la ro-
be sous fcrme de gilet ou de
levers.
Une robe de crislie bleu ma-
rine s'accompagnera d'un gi-
lot et de peti.tes manches
blanes a gros pois bleus. Une
i cravateTrouee sans prevention
completera cet ensemble infi-
niment jeune et frais.
La manche pagode, 6largie
du bas et n'atteignant pas le
poignet, ce qui permet l'usa-
ge du gant a manebcw', se
'verra aussi beaucoup ':-' les
robes qui peuvent se p- ter A
t w'illie sans manteau. Dans
I cP cas, le bas de la manche se


[sauce poivrade. Dans une cas-
Sserole, sur le feu, mettez un
morceau tie beurre ou de
,graisse et deux cuillerees de
(ar ine que vous laissez
'rouBsilr doucement, ajoutez-y
toute la marinade. Au mo-
ment de l'envoyer it table,
joignez le jus recueilli darts
le plat ou le gigot a cuit, pas-
.~iez la sauce a la fine pasqso'-
i' re et mettc-la dans uine sau-
I ciere trees chaudo. En mrfme


temps que le gigot et .a poi-
vrmadc, Vous pourrez fair s"e'-
vii' tine pure'e de marron.g (t.
tln coilit rit.' fle gelT, de
Yf lrost d iIt


Nouvehen de la Republique
iominicaine


4
!
i
i


'res que cOIle faites sutr ,
carbon de terre. Mais lors-
,'qu'elles ont pi'pares aveC I
soin, c est-a-dire sur le char.
tx>n trees rouge et l'aide d i


igril tres chauffh, elles sbnti
I.malgre tout, tres bonnes. Set- On a trouv6 le cadre putre-
'vir les e6telettes avec du cres- fi6 d'un haitien Sender i Jiu-
'son et des pommes paille, ou be, juridietion de Los Lanos.
ssur une pure tde pommes de Le corps porte cinq blessu-
terre, de inarrons ou de tout ifes. Le juge d'ljnstruction du
'utre feculent, district a fait les investiga-
xxx tions leg.ales.
L'agneau. L'assassi; est introuvable.
i xxx
SI1 se fait come le mouton j La Station HIX de Santo
mais se laisse un peu moins Domingo a radiodiffuse la
'cuire 6tant iune viande moins causerie de M. Luis E. Aibar
forte. Les petites e6telettes R. sur le suffrage feminin,
d'agneau series sur des pe- xxx"
tits pois ou upe puree de mar- Le portoricain Emilano
rons., & ont delicieuses, gril- Montalvo a ete expulse par
lees cinq minutes sur un feu Decret du President Trujil-
ardent. i


xxx xxxX
Selle d'agneau o de mouton. i Le nouveau theatre Encan-
S dto a "t inaugur6e a .Santo
!. Prendre chez le boucher une Domingo. I1 se trouve a la
selle de tres jeune mouton ou :-ue Separacion.
ScVagneau. La mettre au four xxx
en comptant un quart d'heure Une femme et sa fille, en-
oar livre de cuisson. Simple- fant, out e6t assassines &%
. ment la saler et la poivrer, et coups de maechette dans la see-
i avoir un four trts chaud. tion de Matanzas, province de
Quand elle sera bien rotie de, Santiago. Un nomme Pedro
tous cotes, ajouter deux cull- Garcia a ete arrt&e.
! lerees d'eau chaude dans le xxx
plat. Servir la selle avec une On suppose que l'haitien
jardiniere de legumes sautes i.Sinclair, assassin it Jube ju-
au beurre et en meme temps ( ridiction de Boca Chica a ete
.une sauce b6arnaise mise dans victime de voleurs. Le juge
une saucire bouillante. Si d'instruction a procdd A FPar-
l'on veut en faire un plat de gestation de dix personnel
grand ddjeuner, placer les 16- suspects.
gtimes dans des cceurs d'arti- xxx
'chauts cuts a 1'eau et passes M. Persio C. Franco accu-
Tau beurre; en garnir tout le s4 d'injures l Pgard du pr6-
tour de la selle et presenter la sident Trujillo sur ]'ordre de
sauce dans la saucibre. ce dernier a Rte mis en liber-
xxx te.


vdie par 'imporIanece attaeh e "oublera 'une soie fantaisie Gigot en chevreUt, xxx
n notre cond:.ite, 'actuelle assortie a la garniture de la L'usine sueriere Angelina
eampagne prientlelle auxtrobe. satve poirade. a termin sa tache. Elle a
SEtats-Unif peid deider dani Beaucoup de petits boleros product plus de 100.000 saec
an sons on da::s un autre de' se feront A manches courts. Prenez un gigot de.trois ou de sure de 320 Iivres chacun.
notre ve.enir. Faisons done Une blouse a manches longues 'quatre lives que vous fates. exx
:.an effort our noue-memes, exa > de grand gants eviteront mariner en hiver pendant Le gouvernement a ouvert
J*minons lea coagquences de'de aisser le bras nu, ce qui huit jours, en et pendant une grande champagne clans la
;nos divisionA, e t, puiu'il en n'est .iamais tries 6ligant pour einq jours seulement. Mettez province de Seybo pour pro-
t ore tmp, &clairons, laville. le gigot dans un pAIt creux mouvoir I'agriculture.
un peud'amour pour ee Des effects de petite cape 'avec du sel et pas mal de poi- xxx
pmle o den 'e wuot plus, les remplacent souvent la man- vre en poudre. Dans une eas- L'office de sante de S. P. de
wng nhe uWr pu pinso- l che. Pour les ensembles de serole, coupez trois echalotes, Macoris a fait former une
wouer dea h rts regretta. .sinellic, les tailleurs i6gers de trois gotisses d'ail, quatre ol- liaison ou sept personnel sont
crepella, ils sont partieulib- gnons moyens, deux carottes, mortes de tubereulose,
Spays le rclame, notre recent chic. Get effect de ca- du persil en petit morceaux a- xxx
rtlotsLe rexige de notre' e n'empeche nullement de 'joutez trois fenilles de lau- La recolte de caf6 sera bon-
eiante. Norte grande r- combine une manche longue, 'rioe, deux branches de thym, no dans IQ Province de San-
nailatted ? istofre te n"ui rend videmment le ',quelques graminsde poivre et .tiago vu les pluies qui furent
pitoy ale Re vent. Cart tailleur plus facile A porter. un grand .verre de vinaigre. abondantes. 11 on sora de me-
re foe tot, nouI C POr- Sur lea matches plates, Faireb houillir le tout et, aus- me pour le mals.
oWerkajow a th i It nous voyons des groups de sitbt, retired' la Leaserole dul xxx
aSds R Pat e,.A hoImntes potits vwlants; des bouillon- Tfeu. Lalsaer un., instant -re- e Procureur G6ndral de la
etPS errlnt, ase rUh ncds des garnitures. 'froidir et verser le tout sur k6publique Ramon 0. Lova-
ps enter panath me. Les manches courts des ro- ,la viande dans le p!t creux. ton a ouvert une enqudte pour
as penadonepa bes d'6t6 s'agr6mentent elleo-. Faire bouillir d& la fme fa- voir si dea gens condamnees
dvre:.de A. rn4wemes do volants en bias et f on un verre de vin rouge et des peines de simple police
c't: ndas e t at fa- fronees on de petits.bouffants le jeter sur le gigot,toujours ne sont pas employees a des
i in -r0! (0.,dangese. rappelant ls d"Iiciouses ro-. un peu refroid aftn de no pas travaux privbs.


xxx
Notre confrere In forma-
tion parole en terms sympa-
thiques t elogicu x de notre
journal humoristique. Nous
l ti rnf; cerciois.
xxx
A. la rue du Quai, du Cap
iHait ion, dos ,camnbrioleurg ont
vole 10 dollars oUn espi.c>S et
150 dollars (n bijoux it Mme
Blass,
xxx
I tv ( 'i s'ex ilqu1t' n It'lt'Ir,
lc ,oie il (If l'Ordire i tv -
Sea ld (il ;i ll,.ititie n t proju;i
SJ. A( F'mlulnar A U.iv..;Le a fail
'.sso) rf.i {a IX (i t.RL" ( D1.
!(.w vovtiol t kmIeux vailant, ionw
I'Mf? cI i i' I 147(,I I 14 '
fill { '.iI au (lit consO:il troli
uavcat. CcontrC qui ii a unmft ini-
rnitif rai tilale.


A

If
A'


XXX
Leu p)nt. C(l'1Enerfy a :t.A erm-
port6 par les eaux.
i XXX
Dans les A nnales Capoises
Jie Gae Ariza, refugi6i domi-
nicain faith le p )roces du Gf-
verenementt die Trujillo.
i xxx
f Danis les deux sections les
plus productive de la commu-
ne de Dondlon, Haut du Trou
et Laguille, on se nourrit de
mantuies vertes (qu'on fair
bouillir, rapporte M. L. Jn.
;.Francwois, notaire du Dondon.
I xxx
A la suite d'une petition de
la population de Bahon, le
1 Directeur du Service de I'En-
s eignement rural a reintegre
ldans ses fonctions de Direc-
iteur d'cole M. Augustin Mi-
Schel qu'il nva.it revoque.

On nous winncne0 qu'il va vl-
,. raitre proch .inement ,
SCap <'Le Factionnaire;t, sous
ia direction de M. Colas.


POUR ETRE

UN IHON ME
1)DEMAIN.
I) faut s'instruire wpr L1os
m6thodes simple, Irapides,
excelled ,tee a

l'Institut Tippen auer.

1537 Rue Lamarre. Tl66pho-
ne 2891.
Enseignement classique 12e
Philosophie Steno-Dacty1o,
Comptabilite, Langues Vi-
vantes.


THE ROYAL MAIL STEAM
PACKET COMPANY

Le S. S. GABOON ven'int
de Londres via Klings-on et
len Ports ldu Sud sera it I ort-
au-Prince le 24 courant pre.
nant fret et Passagers pour
l'Europe.
The Royal Mail Steam
Packet (7ompaqs
I. J. B[JIO
Agent Ghieral
-- USU-S-P:22 sw.am~wae...,,4 =- -.;.~ t:.


COCA-COLA


I


I


es



















:DI:PLOMATE QUI NE 'dans lea area publics depuis t ons pour constituer f'un des en tou~ Ut. Ii
CE PAS SES MOTS la se maine derni&re, plus grand spectacles reli- vrent est level t
De 16g-rea secousase ismi- gieux dess temps moderns, Ie 'at.o)h."re
It 21 Juin.- Le vicom- ques ont aussi et6 resentieH 21me congtr& eucharistique x
XhiiW ancien ambassadcur" A Mexico dans les derni)res international. Un million UN M YSTI I
nais aulx Etats Unis1 a- quatre ou cinq heures. d'hommes, do femmes et d'en- A NT
liant un discours de bien xxx fants y plieront le genou pour v ASINGON,
we i& Pambassadeur Joseph LE MATCH SHARKFY affirmerr leur Wroyance ?n la 'Pr4venue qu'une
hew, r&eemment envoy & SCHEMELING. presence reelle de Christ darf chargee e dclynan
skio pour y remplaeer Ca $ LES PERONOSTICS la sainte &haristie, venir Wahingto
:ron Forbes, a pronone6 des xxx ter D. Maison Bla
roles qui out faith sensation. New-York. Tout on conei"- UN MESSAGE DE lie fail des :eeh1
I a delare franchement, en dant que Sharkey est mll- L::'EX K.AISER. rious pour mett
.arIant du champ d'action de leur boxer quo son aoversai- desuns. Ble n'en a
a doctrine de Moroe enAsie, re et qu'il est beaucoup plus .BERLI "N, 21 Juin.- (uillau cune trace, et 'on
se i les Etats-Unis veulent experiment, beaeoup pu me II, lex-kaiser, a envoyd raIlennt qu'ii 'agl
miner, une guerre rain habitue a ring, l e message d oe vlnt, mnt d' m
table. listed predisent quo caheme- de.mandan t a r.organisatLion XXX.
xxx ling le rattrapera aux der- d 'e I'Allen.agne "ur se" an- A"LIAA AH/
A QUESTION DES DET- niers rounds cette nu i.t, qu1il c'iennes base, la deuxime MAISON BLA
VrJ

4r A VF.W M,,--- . ."
rCVUQ,S< ce.,... m a .. '.- :::-.,. <- :/: .^:^


.... .....jd


781 VI/T' DU 17NOU V/E1i LisTE )


tard, It,
ai niettoy


ACTIONN


21 J u in .....
atufe.mobik *
*ite derval
n pour sai
iche, la p.
re la main

crXuit gen.I


irI A LA
" .N ,


\VWASHINGTON. (I P)iN,,,-
'd ent, H1oB,'O r V o<; t u.j S(I'hui a Ia maikon tla1ihi Iri
Svia ice, t.ansaUn!thi<, Am,
lia Earhart. I I'a d6:+rcIC e d.
i la miedaille d'or.

UN
I WASHINGTON, 21 uin..
Les chefs de l'armeo de v(4-:-
rans encore reunie A WashingK
: ton projette la formation
I d'un group politique d'em-
pecher que ne soient elus corn-
me membrel du congress l;es
i adversaires de la loi du bonus.
"Ils competent m4mo organ ,"
u'n troisieme grand part. ).O-
litique, aun ca, ot; 1e candi(dnt
;du parti ddmocrate i la prm-
Ksidence, qui sera choisi 1V 7'
;Juin, sorait un adver:.air dun
, bonus, come le President
lHocver.

MAUVAIS TEMPS AU,
KANSAS.

WICHITA, Kan.asz, 21. Jhin.
,-De forts vents et d'abonddin-
tes pluies (,oge g wouit .n.(
j'cdes degats important .;_'
]e centre et le sud

Dfux ina~~tis oit ete renver.
,I O (sur 1 'rodromeo de Wi
chuita et ont detrui plusieurs
Sirophlnes, ce qui reprisente
ne iprte ]d'envi'on 1MOQ)
1 de gasoline I ]es ab' dromes do
B urton et de Me. Pherson out
jt' inh: iors (I't-age. Les fis
.tciphnliuueis d!e la ville out
Ie' r~ intkus. Ie(11 rIcoIle; pri-
i t.re rn isonn ,es out
iv W1, auco.)up souffert du
nI mas tempos.
.xi xx
I UNION SACREE, OU
S AC (.1iEE UNION?
S A HAI 2, 21 Join......... IP.our
P, i )W .ele ir la ichutv Idu (.ouver-
Si'we,,n t ,I Nunkimn"'t 3nkttrn
1 amlit l n I.V.irlent de. ;.U.
i :,"di, d. I Fntbr.-tix poltiat n,
i te]:., :, +i. al t ti" nrt


iio:rv


xxx
LA CAMPANK
U1. UI-MFEME


A ASH I QJ,4 i
s..ASH NITON, 21 Juin,
Sl.e pr.Sirdent Hoover a annon-
'.- li no jmrneira pas lui-me-
'*,e ih ca mpagne presidentiel-
i la; c.'- e so'n a M. San-
| k-: ,( au pa rti republican.
*I I hoir-era a p)rononeer unlt
..,it n.: r :n ide ddiseours.
Sxxx
IiN A PPEIt IU
IEUKS! FNTDU .I EXIQUE
S.EXI"'O, 1 .in.-.. Ortiz
11bio, |^ *'.idten, (Iu Mexi(que,
dans iu a.peli address aux
S(;Gouvernenents des Etats du
, -Mexique, leur a demanded de
ine pas faire de lois prevoyant
S1appr'opriation par I'Etat de
hienr, prives, pour que ne soit
pas ebranle le credit mexicain
a l'exteritur. On se rappelle
que les IegisbtutnAs de Vera
z. ( k"z Y dp, H1idalgo ont re-
L{ vomemt;o- t des lois dC ce
.'. i.r ,


MARDI


SAVON HYGIENIQU?

Mohr Pt Laurin
Ang;le des rues Roux et du
Centre DSBUU
DIS'TRIBUTEU KS \


vos parent et

abon ne at ,.oo,
w:eni nou

-.... .. u :
i. t film h.


^tt


PROFFESSEUR NIER
pe do ehtenw. avat.ts dans tin programme e
veau : cont6dies, danse, .presti'ligation~,,-
pas Cette. seconruh representation. de AALA.:,
SMBERCRED,
uoee, .,pe com6die dfopilat t .:
L Cotndlateur o. 1492
tr&e 0 50 t. oo. ." .
.." +, .


rib*k




*, &:%... ".. .. :: .-. :: .,."...
:.., S. .


O1%Ui%)UqUesO D4jA & Los
loe do nombreuxathlWtes
,ncent & .arrver, Voi-
eliques nouvelles prxo.
cologne compete envo-
.Itex boxenr t
dblgation am6rieaine a
un don de 8000 dollars,
^tements, fait par 14 mai-
k-Keller de Ohio a battu
record du monde le 110 m.
es en 14 second a Evans-
Illinois. Le pr6cident 6-
t de 14 2/5 dtenu' par
rl Thomson de Dartmouth.
-out done prendre la pre-
t re place.
f11 en eat de mime de Donald
ennet qui a battu le record
- monde de 200 m. plats en
09. 5710. Il a fait 1/10 de
joins que R. Locke du Ne-


gkrna. e-
La Tchecoslovaquie n'en-
rra pas de boxeurs i IA)S
.geles. Le Am6ricains esi-
rent enlever 13 6preuves
x Jeux Olympiques: les
,200, 400, 800, 1.500, 4 fois
) (relais,) la course avec
ates, le aaut, le lancement du
tque, le lancement du pvidR
tle d6eathlon. 11 dissent que
Finlandains emporteront
a courses de fond et le lan-
meent du javelot. l'Irlande
Homphera dans le lancement
u marteau.
La Suede envoie 50 athletes
L. O.
STaris qui representera la
ranee pour la nage a battu
record du monde des 200
tres nage libre en 2 m. 14 s.
11 a fait les 500 metres
6 m. les 1 .'5 Borg detenait
record du monde en 6. 8
Taris participer1, au
et au 1.500 olympique.
en les marcheurs franoais
i ont etk electionnes pour
s Jeux Olympiques : Pino,
inardi qui font 10 km. on
50 m. 3s. Viennent ensuite
aDinard, et Marchand,
v La Finlande envoie 41 re-
..p,4sentants aux Jeux don't 22
.athletes, 2 gymnastes, 2 bo-
Sxeurs, 1 nageur (Rheingoldt)
ret un specialist du decathlon.
11 se peut que le cycliste Hel-
1.berg parte aussi. La Conf6-
Id46ation espagnole a accuse le
KComith olympique d'Espagne
d'avoir dilapid6 les fonds de
pa preparation olympique en
d6pensant 100.000 paeta" a
n rofit personnel.
L'Italie envoie aux Jeux O-
|mpiques pour la Course :
tesse : Pelizarri, Mozzo,
rso; pour la route : Olmo,
inasso, Cazulani, Varetto
ur la course par equipe :
hilardi, Bofanti, Cinati,
rettini, Borsari.
Le champion du monde sur
ute Henry Hansen, pour le
rlisme reste amateur et re-
|tsentera la Subde aux Jeux
lympiques. C'est le 8 de FU-
versit6 de Cambridge qui
rnikement a battu Oford
i reprfsentera l'Angleter-
& Los Angeles pour les a-
rons. Les champions du
inde pour sla vitoeasse (eyelis-
) Helge Harder, danois,
a pas A Los Angeles.
..an. ie Mn des poie
44~sSIO s Lo .


Jenombreux records out
I:battus durant le mois
,lier dans -le monde des'


toie lourda, ce qui ft t pi
voir des rneontres sohsatuoh-
tmelos h Los, Angeles.:
lsmayr, 'haltero)hile al.
lemand. a d6veloppV 106 kg.
500. Mais Arafa, egyptien a
.dveloppd lui 107 kg. 500 plis
battant son propre record et
battant de 500 grammes celui
de Hipfinger autrichien, il a
realise 143 kg.
Hussem, champion olympi-
,'que des milourds a arrach6
120 kg. et jete 156, battant de
I1 kg. lea records mondlaux
du danois Sven Oslen. Nosseir
poids lourd 6gyption a arra-
che 127 kg. 500 battant d'un
kilo le record (amateur) de
Rigoulot.
Cadine a soulev6 sur son
dos 1100 kilos. II est de la
Soci6te athletique des Bou-
lets.
Six records du monde cnt
mang" la pousi)e$re.
-CE SPOTIV-
CHRONIQUE SPQTWIVE


Le Sport & Jfreme


La vie sportive est intense
actuellement a Jet'emie. Dana
Ie Foot-Iall lo comite de
I'Athletic-Club pr6pare acti-
'vement la Odeuxime rinerontre
Cayes-Je6rLrnie. et nos equi-
piers n( (Igeopb(rent pas de
la revanche.
Cette semaine le mouve-
ment gagna mrme leos vieux>.
Nos ancient stportmen, les
plus de 30 ans, ont fonde un
nouveau club <(La Vieille Gar-
de>. C'est parfois delicieux de
regarder ces messieurs -
dont quelcues uns d6ja font
du venture --courir sur le ter-
rain de Foot-Ball. Le plus
beau c'est qu'ils competent se
mesurer bientot aux jeunes
de l'Athletic-Club et ls sont
convaincus de leur victoire.
V ous avez raison, mes-
sieurs, cultivez xps muscles.
N'est-ce pas le meillcur mo-
yen de conserver toujours
votre jeunesse?
JIMMY.


17.6-32.


SQue ni
i *


gnifie le mot Nazi?


Quelques personnel qui
uuivent avec int6r4t les mou-
vements de la politique alle-
mande, nous ont demancle ce
que signifie le mot nazi qui
parait tant dans les informa-
tions telgraphiques de l'ac-
tualit&-


Le mot nazi n'est autre cho-
'se qu'une contraction du mot
compose allemand National-
Sosialist> nom du parti d'A-
dolphe Hitler. Le people, tou-
jours partisan des formes
synthetiques et expressives,
'au lieu de dire ce long mot,
dit plutot anazih, rnazis.
Extrait de

:' n "




Nous apprenons que le
veau Consil de 1. S. S
a 4dcid6 d'organiser pen
le.a vacane ,outre un ch
pionnat de volley ball,
championnat de basket b
A cette fin, lea capital
des clubs pratiquant ce sp
ont Wt1 convoquea le ven
di 24 juin A 4 1/2.


. H. La Panama Railroad Steamship Line a ravantar d'annonW.
ant ls dipartssuivants de New-York pcor Port-aot.nee, Halk :
iam- directement baque Mardi. Tous les steamers sont pvurvas di
s.. #..-nA n


all.
ort,
dre-


11^. .A -i^- .. /,. ,, :. .. ,i w

Usine aglace de

Port-au-Prince

Fabrication de glace de mei
eare 'qu&It,
Livraison rapid effectte
quotidlenuement oar nom ca
mion points en blanc dans tou
les lea directions de Port au
Prince et de P6tion -Mle,
GLACI'RES
Nouw avons toujours en plain
lea derniera modest de gland.
ree on seler partir Je Or
25.00 et an deaeus, v:ndable3
avee faciit4i de paiements.
"I es glac6rea les plus sOrs
et lea plus 4eonomiques,
SORBETIERKES
Nous avone en vented lee der
niers modhIes de sorbetiires
de tous lea dimensions b par
tir de Or 3.16 et au dessue,
INTREPOT PRIGORIFIQUE
Nos chambres froides ont eft
rfiemment mise H point et
peuvent rece voir n'imoDrte
queHe quantity de viande de
povis'ns, Je legumes, de
fruits, etc.
Le Public est cordialement
invite a vihiLer natre usine 4t
A inspector nos rno-.tes de gin
Scores et de sorbetibre. dans
I notre salle de ven'e
Consommer de la glace c est
faire de Tltorfidmle-"i


DEPART DE NW-YORKARfI VACES A ORT.AU-Phlj..
S.S. Guayaquil le 17 Mai 1932 It 23 Mal 1982
CGistobal le 24 Mai le 29 Mai
.S. Buenaventura le ler Jain le 7 Join
S.S. Anton le 7 Juin to 12 Juin
Ss8. Guayaquil le 14 Juin le 0 JAin
s S. Cri"btbal le 21 Juin 1 26 Juin
Buenaven',ura le 28 Jain le tJuillet
S.S, Ancon le:6 Juiltet. Ie 11 Juillet
SS. G 'sayaquil te Juillet


4;; ffi- I & M.W.,


Craignnx ts prnnm zacuwe4


N E pr(tez pas Forille A ecux qoui font miroi-
ter devant vos yeux c,-s perspective Ie vout~
enrichir rapidernent et vculent hAitr unc tldci
Slon quoe vou regri'ttere7z .un placculmnt aur
n'a amaNi bc',im < {'c tr11 h14U,
En attenr. ant, Ic Dprl mrtmcnx t (d'E t arguic dc
notre Ban)ijuc ciAt tin eelrit 5:oIr et profitable
pour y d6poacr votrte rgent.


La Banque Royale
du Canada


4acwffrbL. 4fl~]WPP*L~rm~,~tl~. r: --~h--


01111I


VAPEURS


OBANJE NASSAU
MEDEA
AMOR
STUYVESANT


.10
17
24
ler


IIOllliUfll II


Depart de New-Ycrk
DATES


ARRIVEEA P


Join
Juin
Juin
Juillet


,Rr-AlU-PRTN CE
15 Juin
23 Jum
$0 Jain
SJuiilet


Depart Jr New-York pour tous les ports haitiens
LUNA 10 Juin
ASTREA ler Jtaillet
DEpart pour NewaYork


STUYESANT
COTICA
VAN RENSSELAER
ORANGE NASSAU


22 Jui
13 Juilet
3 Aofit
24 Aout


U, S. S. H.


Les clubs de volley ball qui
d6sirent participer au pro-
chain ehampionnat sont aises
qu'ils ont jusqu'au 930 juin
, 30 juin pour s'affilier.
XXX"
Les Capitaines de clubs de
.basket ball sont convoques au
Pare Leconte le vendredi 24
juin a 4 h, et demie p. m.


DE HAMBOURG
ORION 21
TRITEN 4
UN VAPEUR 18


Mai
Juin
Juin


SDpart de rEurope


D'AMSTERDAM
27 Mai
10 Juin
24 Juin


ARRIVE A PORT AU PRINoE
20 Juin
5 Juillet
18 Juillet


DOpart pour I'Europe


Tous lee quinhe io?.r u vapur I 'Europe
S. S. ThAJANUS ch6r. tfe pou'Voroupe verse le
t'lphonez

/ ,f'\


Le Secretaire
Arthur Bonhamme.


-iN


13 Juin
au No 3455
G. F.MAI.)SEEN
AGENT


1kW4~~-Wb -.., ...~4'-r~ -


'F

V
4 44
4 C
I ~t.- C .~j *.


-w




d6 v iJq


CI IIT


P"~O~,-~!~


=.


Ije~S;~f~9;;~8F~~"-----~~~a~F~s~s-UY--- -~II~


""~~"r"


I


aLa""Y~~L~Lsl~-- ~--~~~~~- I~~~~~~--- I


II"~-~--~.--.--. ~f


Ub










..... ... ... 3 3.
.. .. ....
.. -...... .. ..-.......................i ,'.. ...


P la ........ : -- : :.. .. ... ". .'.. ... .::
:^j g ^ ^ d.g ^ ...r .. : ..... .-..".. .. . ..... A". : ." : <" "" .".." > : "": :. .. .... .. .'-. .. .... ....... "


.- .. .. .... .. .. .... ~. .... . : .. ,: .: ... .. .... .. .............. .. .. ......... .... .. ..... ..... ... ... .
.... -.-. .. ........ .. .. ... =:.* .. ..' .... ... . ." ... . .. ......... .. ...... .. .... ... ..
"'. ... ..^.: ..,. .. ..... .. .....:. -. :. : -:-.-..-... .. ,. =: .= ... :..... :
;. ; o ." -, .... ** .. ...U v x]l~i i i.'.L:,..: .. ...- .:: .... :.:.:... .. :.. ., ..-.-. .*- r ; \ < ^7...........:'....... .:. .... .. ... .... ... ..'. .........."......'....'... '. ...... ... ...
^ = :" *- ...... n l" .....: .. .. .. ...: ... ..... .:.. ....... ........... : . . ... .. : .... .......... .
"ier ........n h an.
...: ':.o.. .... ... ...l..ne: : :..: ... ... -:.. : .. : .:::... .... .


c a g du ..strict i n o.. .. ... ........................
.'- .- . .. . .. ... .. . .. ...... .-. . .. ..... .... ........... . .
:: -.-i .... :: : : : ...au' .... : : ::: .... ... .... . : : : : ^ : :- ...: : : : : :
'. p: N1 M : ; .......... i : .. *"......... .. . .. ...... ... . .


tt ..en serv. ps. i............
.. g e "f e C.r.et r : :: : .. ......... .. i : :.........


t :s :.:........................:I t:-- .. ...... ...........: ...B..r ...... .................. ." .
... .. ....... .. ....................*... .. ... -.-. .-.......... .. ... .. .. .. ...... .. . .... .
lisatious, n nouvell ... ........ ... .. ...e .
t lkphonique.-vient deir ... I-. .... n................ &e ...j


.se propose d.a i.. .
Monsieur Emiliano tMon tal
an.. do pris n c.Uxw chance de bie.tre 4.... ............. .......
et p erto ic ain...... a.. ex.. ....... .. .. .


po.r avi r teiba.us de conlnce. .. ..... .....
dent aehado. excuri.c ..




3%vngret nsde maisonMetaqooes $s graver leu.r budget, yeu nau
....... .gourdes, pcuvent gapr Qatre m.le gourde.
1gre tdeurn:rot ankl .n ......


. . . -' '.'.. : "... . .' -". . ..... .. :
let

Le President Trujilo
clare lque Santiago :es
: :gueil de son gouvern
par Je travail qu'y aecon
:: ent. esa antiaeyens..
: rant: aa :p.elitique gouv
S mentale.. :.
S : : Prsident Truj 1l
a pass par Santiago vena
S Las Matas. Des fetes br
tes out ei meu en- .on:
neur. De nomb eases pe
nalit.s "de Santo Domir
S::: : assi taient. ': : ....::

Le gouivernement dun
Trujillo & inaugure I'UT
sitk3 d'agrieulture qui


Si l :. .. .. . .. . . . . . .
nd&- f..arons de commerce, chefs d'industdri, parez aux unsuffisances des ventes, par 'adiat d'x
ot W i vous liire. du sonci des .hea ces
f I-t m" \ ... : : ....... ........... ..., .. ... . . ..
pJis-
OM ins 'inier Avocat Satt0ts,Granads Digitaires de I' Etat; Reprsenants de
tlit&i, Journalistes, :DO EI T'FY MPI.E DE VOTRE SOLIDARITY SOCIAL.


c --est

deon
rsoan-
goal

Gal
niver-
lonne


dtes conurs par correspondan-.
ce./ ln grand enthousasme
a .a. sa~ ucedte initiative. et de
nombreux dcminicains de tow-


te la epublique s'y abonnent..
x x x ...........
On a arrte- d' nombreux.
voleurs. La police contirme
son nmivve d'enuration et de
protection. !
xxx
:bLa Opinionm> sugprer de
remunerer ceux qui aident l.es
crer un- er4dit special pour
Agents du Fise en deonrcant
les fratdeurs.


~hiwomyr.yr.wM~filwly" "Uf--r4 U IhAffin


CONFERENCE


II y aura CaTfirence le di-
.: manche: 26 juil prochat, a
dix heures precise a Ia So-
ciete d'Histoit a et de GQogra-
phie d'Halti, au local de Pa-
micale du Lye'e Petion,
Mine Thdodr:wa Holly par-
lera du genie National, et
%sL .devviations oxpliqu e 9Hq-
pre\Ies points cardinaux, (a-
vee itustration.t
Les membres de la Societe
Ot les amis sort invites. ce


Reterse cap talistes, come en jouant,
us .tous q.i habits. 'Ibtit rend z-i service en.


. .
.r .... t .a .. ...


aO-T


AUGMENTEZ VOrREAVOIR. :.
achetant le. bilet de a Loterie NA-lonaoa d'f;l


a rr^^-tmnWgVttMm Wwa 4I4^Wffie41 WPP I 4 .1N1 flM 'f^~,%m4a,. ^. JF,.rwa'ati'a Pflm 4JSfM^.^u. ^flfi M)|(flj |
ii ..:...::7: :
..... .. ..
......................... "''

". .. ...'.:........
taw LE.E"
-.. .. .-.-.-.- .
..'.


-'. .; .. .. ......"-i- a"- : ." "

.. ... .. ._


Le nouvea t anu cred i



avaiula, esm a n




frt.s seti .
4"


ii etli


uulii


eles autreI
'- *- 4 +.:**!
.. ......

e Ee c.t r iqu~e ii




Stlulourdu U-
v 14,y^
4:^:
fr''~


** H~y jfl -J* ^f sr ifr^-sirf^ a-f Wf *fc^ fpff *s^ .TW** ^^. .. .. ... ..^...v^
... :.4

S. .: ..: .. ..
.- : --.::::;: .? .. .....

i s serve es e e
4..
.~~~~P.. ...' .


H. ........ .. .. . .*:r
COMPAGNIE GENERAL. "
...............TRANATLANTIQUE


e-Bordeaux et des8 .rts du .l lD
Sud est attend a Port-au-
Prince .8luJoin. II partial
c 2ulpour- Santo 1 at rtQ l
I........ts p du. : : .N o rd; V. 3I R .l' nof)At

.eat nreuant fretet .a
....^..: :.. u sf atte ndu a P ort-a l- : ... : :. :.. . : : '" :... ,. ..
.... . ... ........ .. ... .. . !-!


......: -:... .... ... .... A.. 1 .. ..... .-.. .. *;"::r ... :.:. :.."" .. -.:' ... . .... ..: . ...... : :. :. .

T .. :; .'.'.


....... ......... .. .. . . . .. . . -....
......n.. q u.d ..ta u t ~ i ll. R im.. C. I ... ..... ....


.. .. .
... ... ..

. . .

.... ....













. 4.4.... '


.U ....


. .......
.. .. .


i


ON .....

. .. .
.. .. .
.. . .



. .. .


. .. .. .......
. .........
.. .. .........
. .. .......... ...
. .... .. ...... .


.&


~*Viol --fF A


....... ...
...... .. .



. ......... ......
.... ...... .


...... ..... ...





MTIR MS