<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01584
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 16, 1932
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01584

Full Text
*..' = :, .. .K .
XXX.
., ~ ~ ~~~~l.!ZW ,M : ..f...:l ..o.. ...:


:i^ .. :^ t ~ l & .i& "JI "' ; .. ..^ ...... ...^ ... ..:.1*^ ^ L"Sl
.. ..

GEM 1 k 11 PAGES
i~ l@ :. ,,a + .t. + .+:, +.+ + ,',. .. ... ,:+. +.


PrXea


AUtP-AU.PRINC; AIMT
^ & -- ... .,*}


JEUDI 16 WUIN 19M2


__ _- 3&1


ti est mettioun e


Le+ hnerneenldtvr1lfl -nie
ic Mo0nole fg+ In Guzoline


On Grorl 8i Ru'Huii


BOW ByIjg


Nous ecrivions hier tuc le
own I public en a assez avee le prix --
t elev de la gazoline et sur-
tout les fluctuations do ,es Est arrive hMer, a board de
p rix. I'Orange Nassau, v,. John A.
Pourquoi le Goiuverne,,t Eder, un des principaux a-
gHaitien n'imiterit ii jpr t +=. tes Nations piti 4)n1t i) York grand ami d't-Iaiti ot
e c. Sr" de wpareille measure En prCBir ant Ide.10 '.-iaitiens.
le monopole de la gazlie ;i M Eder par philantropie
le Gouvernement peut dibi- s'est int.&ersse a la cause
11 1ter ce product au maximum Halitienne. Et c'st ainsique,
17 ou 20 centimes et ga4gner d0an. I0 monde fIe j urist
.e double de 20 qu'ii gragre en aux .Etatsnin 11 a toujours
droit de donane., p ris position du cot6 do no
oci a t ed Press, tons leurs intentions ur 1 Mettant n adjudication, defen:eu,. 11 0. .est pas ar-l
Ce matin ia nouveI- Haiti. devant les Can:pagnies p>-4 rp t a un concourse platoni-
la Convention Le Parti R4 ublicain (lit trolifOres, la quantity glba. que: il a toujourM mis gra-
ine qui a elu, Hoo- qu'il se retire d'Haiti. le que la consorniation hai- tuitement aux services des(
Candidate aux 4lec- On comprendra matitenant tienne reclame, le Gouverne-I haitiens a Now-York, ses
entielles de no- pourquoi nous demandions ment peut obtepir des ;ou- conseils juridiques et 1'appui
hain, ii a 4t aux haitiens de ne pas. don missions offrant des prix ex- de son cabinet d'avocat Ils
de la RHpublique ner le spectacle de nos divi- traordinairement has. II y a sent nombreux, nos malheu-
sions, de ne pas envenimer les des Compagnies qii livre- i heureux compatriotes qui, a-
ja Convention Re- conflicts entire nous: pourquoi raient la gazoline dns da s yant des difficulties ont 6et de-
..tablissant son nous leur disions d'^:re opti- bateaux-citernes a Po)rt-:an-f. dius et soutenus par M. E-
de gouvernement mistes et que, peut-Etre, Dana Prince a 4 ou 6 centime:. 8tu der. C'est la premiere fois
ton de Hoover Munro reviendrait avec Ies plus. .u'1l voyage en Haiti. Notre
didat du Parti Re- mains pleines. Le Gouvernement Haiticn, Directeur qui Ie connait trie
specialerent par- Le Gouvernement Haiti"n, avec une cinquantainwe de mil- intimement pour avoir te6
fl du Nicaragua. de son cbt, a bien comp-is la iers de dollars, come 14-! non seulement en correspon-
Concerne Haiti, it situation. II est demure cal- penses que neceSitMaiC le dance suivie avee lui, mais
tier quw les ia- me, acceptant tout, critiques personnel, p e u t encaisser surtout pour avoir re.u de lui
rent, et pour e et autres, ne voulant, i i.uuen ,:00.000 on 400.000 dollars .n toutes sortes d manques
Us se retireront prix, donner le specrtcie n.al- en soulageant a:,' ailns de d attentions au course de ses
.t aprbs les E. heureux de complications in- grande proportions, es con- voyages New-York, lui re-
Iles relations a- testiness. Mime avant d'arri- sommateurs de gazolin., nouvelle ici,ses meilleurs sen-
tue Latine. le pro- ver h l'ajournement de. Cham Les trois grant corni timents.
que e part r-st bres, il a essave, le. movenIs de gnies qui forment le trost, Nnus souhaitons que le s-
.t imperualismen. persuation necessair~ C'est puisqu'e]les s'enieil^ r t up.: jour de 1. Eder soit agrea-
s done raison, il bien dommnage qu'on 1 'i- p) fire la pluie et le hia, temps, be n Haiti. Et, comme i1 est
i elques jours. d(e [ iter. Le Gouver ement aC- k ne perdront pa-: bc1ueoup, avocat de crosses s banques et
ans nos tue put te pusqu'elles auron- 7'f.vanta- d'importants capitalists et
dans now colon- tuel pcut out-enin q1' i r, e P L fi
'on qu'aura &i.- cosse do r6elamer. Le rnoment 're de participer aux adjudi- financiers, pourquoi M. Eder
nMais a. e momtlitiii 'no continuerait-il pas., a
: champagne presi- sy prete. Mais a lP corditionti.-ns. no contnuerat- pas i sin.
ux Etatms-Uni,. On q-u notre eonduite, .n tant Le Gouvernement, "n angi.- t6resser rent pour nous an- que Peuple, soit inspir e at sant ainsi, non oulement sou- pour elle la route des Capita-
les dfense-rs de la sagesse,-la dignity, la lagerait les contribuabies, !istes?
demandaient ea. ponderation et 'opportuuis- mats prendrait (7ne :-nsl( e e
S aux Conven- me surtout denoterait ac ro-
fitable la collect ivit6. LA SOIREE DE SAMEDI
.......... ........ ..... r, ces r SF A SIDE IN
'. -- = -- mondiale oui tous ls Eta ss SIDE INN
ERNEMENT ET Le Ghu'vernemnent l-it fai. prioccupent d'agir. on aime- Nous rappelons que c'est
ESTION DU EL r'e quelque cho. 'rait ben voir notre Gouver- Samedi soir lqu eSra vdonnnee
so ombie, et si des nesures a- nement se mettre en mouve- la soiree parisienne de Cafe-
s articles d'ali- trees qu des mesures nolIti- t ment et s'int6resser a la e ri- Concert a Sea Side Inn.
l est e ul i es ne sent p e on pas politique, mas e-- Les artites franais Cata-
mm par tout i conomique. y et Jane Verneuil chante-
p, dos ra pr Du rest, le Gouvernement rent des ehansonnettes (omi-
.. oenmte dlans Ipa- crs aua lui-mrne, a besoin d'argent, ques et sp6cialement les airs
tenant pe t gou- Nous reviendrons :Aus n Iet ces suggestions accueillies, prmncipaux dtes films on vo-
A est oblige de faire detail sur ,ette question que audides attentivement, snt 1 ue a Paris.
uto s, pour pal-nous onid6rns tri ir de nature a lui en donner : L'entree n'est que d'une
Diminution d nos tante surtout en ette monopole de gasoline, mono- gourde. Les consommations
mu p on de nose dtante surtout ei tau ue pole du sel, ete, etc. Ce sont sont au prix de la ville. Ceux
o pou r redrtestr de de crifs e. 1 faut que no des micanismes qui n'entra- qui desirent avoir un diner
rs tie ef at fassdons qeu vent aucune initiative prive6e chaud. n'ont qu'k retenirleurs
iti dire nos paysans AUTOUR DE L'ENTENTE jet n'aff'ectent aucun commer- places a 1'avance.
RI d diin ac niDTn mnnnrt.-


la e pi d j
rtent la grande II semble se repeter que les' ,Tx(L lJt" &AL-+.... --AL---
1C 0 A I@ de Etat visant simple-
mpots que repre- bases d'une entente entree e
Ws droits de douane Pouvoir Legislatif et. le Pou- ment la source d es pro- ON REPARERA LA
tion, il lui faut voir Excutif, seraient une d G ROUTE DE SAUT DEAU
article susceptible prolongation a quatre ans du La Direction G6nfale ds EN VUE DE LA EDTEA
.'de sort Pe eettc mandat des Deputes actuels, Travaux Publics, Je Bureau EN VUE DE LA FETE
vre e re s mandat ds t aune- s'des Contributions( sans 15 Nous apprenons avec plai-
Vienne dmniuer mais avec droit d jurne- o'o) ont des personnel pre- sir que la route de Saut d'Eau
n.os braves paysans ment sne die pour 'Execu- ipar-s au fonctionnement de sera mise en 6tat pour facili-
tcafle t J cot on. ti. l ces sorts d'organisations. ter le voyage de ceux qui vou-
rtiele taxable pour Nous avions et4 les pre- t lapan
"" dront a'ister aee i
est le SEL. Il est miners dans un article intitu- LE CHEF DES TELEGRA- nta fite du oa Carmelation
que tempe que le l6: < g nt pa-r measure An Non ecrire qu'on a. RE DE NIPPES FRAPPE sur" les lux cet effect, et nous
I se-0 lasante des valerait eette pillule, mais D'AMENDE souhaitons quo les nombreux
.lt que par une lot, que e'6tait dur a avaler. 1 1? pelerins trouvent une route
Itndiustrie du raf- Depuis, Fo'pinion publiquc On nous signale de Ia Peti. unable.
ael. Ce sera .dans :a trbs mal accueilli ou plutat te Riviere de Nippes. q chef tuabe.
de raffinage repar- :repouss6 le prineipe merme du Postes des T6elgraphes et
tdans tout le Pays d'une prolongation de man- Te1lphones de cette ville a ete
;percevra. la taxe dat Et ail s'averrait que les frapp6 d'amende pour avoir. FOOT BALL
A~ ontrebalaneor b a s e a de l'entente pour- sans droit, reclame la pri- Un beau Match Interseolti-
O.tdes droits sur raient trec compromise, une !oritk d'unl, communication re poudr'Samedi 18 -4 h.
tnous neowuvons odAedption gfn6rale, W'en sui- t414phonique avec Mirwgco-. Lyee Petion contre Insti-
t privoir la .wait, et ar, il serai a-, ne., t Tippenhauer,.
S qui s'anon- bli que rellement es mea- A la D, G. T. P. la discipli- Entree Generale 0.10 ct.
Vit inluctable. sieura veulent durer. ne 'est la discipline. Accourez tous?
i n 6*1 ::a: L". e r.. lo


oneMisen Poiniglig






P io r t-f <-P i ne, J o I1 U 193
.Monie..r Ertn, hmanv..l,
-. IFreeleu, fhi d.\#, 1)NffH'I+ -iP
,
'n Ville.
M on oher ('C. h-voot,
Vims av, pitubli(, h(iec, 15
idu courant, soui lta rubritqu,
une lettr(t ou Me. Edontardl
(Cssagnrl a parl6 vi'u ne chro-
niquc lenduhcienCe, tout en
rappelant q(u'iI a cu iu0i-mime
a recuser un judge dlu 'ribu-
na] Civil,
Je ne dirais rien, si l'avo-
cat. de Madame Mathilde
Gaetjens, n'avait pas einployif
le mot <>, mot
qui impliquerait que cette
"chronique n'a pas rapport
exactement ce qui a et6 dit a
['audience.
En quli cotte chronique, se-
rait-elle telancicieu-e?
Leo questions suivantes
s'imposent alirs h l'exaren
de tous ;
Ai-je eu donner un lone
dUveloppement. a mon inter-
vention rolontaire?
An court de ce dclveloppe-
ment, al-,p eu a donner, h aI
ban-e du Tribunal, devant le
judge on siege et en presence
de noynbreou auditeurs, par-
mi lesquels o distinguait un
iournaliste /(des notabilites,
lecture lo. idu testament au-
thentique de Madame Vve
Ernest Dalencour, oil se trou-
vent les noms de toms les 16-
gataires particullers 4i qui la
defunte a fail des legs en es-
piees et 2o. d'une lettre do lIa
Banque Nationale, de la Re-
publique d'Haiti, relative-
ment aux titres de la Dette
Interieure Serie B, lettre oh
cette Institution a reconnu et
avoue flue ces titres ont tou-
jours 6t4 en depot dans ses
coffre-forts, et non point dans
ceux he M. Lacombe?
Ai-je eu encore it lire d'an-
tres pieces, et notammnent lo.
un acte passe, au rapport de


Me. Eustache Edouard K6-
no], notaire en cette residen-
ce, acte oil les heritiers do
Madame Vve Ernest Dalen-
cour, y comprise Madame Ma-
thilde Gaetjens et son maria,
m'ont donned deeharge, seule-
ment des meubles meublants
et des objets mobiliers qui
garnisuatent la mason oh e.
tail more Madame Vve Er-
neste Daleneour, sans faireP ni
reserve, ni protestatiou.rela-
tivement aux autres biens
meubles de la ddfunle; 2o.
d'un acte extrajudiciaire du
18 Novembre 1929, minister
de l'huissier I6on Duroseau,
ofi les 6poux Constant Cas-
sagnol me d4clarLrent, en ma
iiualite d'ex6cuteur tealt.mei>
taire de la Vve Ernest Dalen-
cour, qu'ils ne contesterent. ni
11n'entendirent contester l'-
tendue et a validtit.e des lers
Iaiss. par la Vvo Ernes.t 1)a-
lencour, tout ien tlt def nmaln-
dant do IcO.r dire. te mont.fmt
des valeurs don' jt dsposa,,
(Voir suite en Ge page)


ANNEE


No. 12772


a


!;














th. oliques Pr..i.. ps don't
.. Son Excellen' gr, Baudri-,
frt;, Direteur.de l'Aad6mte
Frangaise, est le President, a,
dans son num6ro du 15 Mai
dernier, consacr6 un bel arti-
cle intitule 4Haiti et la Fran-
ces I nos deux compatriotes
M. Jr6mie et M. Philippe
Cantave,
Nous le reproduisons avec
plaisir pour nos lecteurs :


(Hoaiti el la Frances


U&.MEUREU QAGNAMT
, :: 2 4 .," ..v .. .."": '- "" x:
.. . @ .. ,,, ..,.


fnla Ames. L" sotuice e I.'
$prance eatf on hauL Linets
.a p h..1 avant le :grnds: ':
,atadia monde, la venue de la
Soei6t4 des Nations.. Salulons,
d'ici en un geste patriotique
$t chrotien notre drapeau qut
parole dans cette pri6re d'n-
"tercessith ott les ehoses.appel-
lent la puissance de Dieu au
,seeours des opprim6s. que les
forts respectent les droits des
petits et des faibles. C'est le
,commandement du Christ Re-
dlcmpteur. I
Mais nous aurons bient6t
I'occasion de revenir sur I'ceu-
vre de M. Jeremie, puisque
nous comptons publier pro-


Le nombre de nos amis et chainement un article sur sa
des abonnes a notre Revue r"cente brochure o.La Parois-
s'augmente sans cesse A Hai- se Sainte-Anne-du Morne-a-
ti, grace auprecieux concourse Tufp, oft il a rassembl6 tant
qui veut hbien nous donner, au- de souvenirs qui ne sont pas
prds de ses compatriots, M. moinms chers aux Frangais
Philippe Cantave, Secretaire 'qu'i ses campatriotes.
de l'Alliance Franqaise.
Nous lui en adressons ici
tous nos remerciements.
II y a quelque temps dejh, NOS M. Philippe Cantave a fait
aussi it une reunion de la Jeu- Le Service d'iygiene en
nesse Catholique Haitienne 1927, au course du congress de
une tres belle Conf6rence, Medecine organisa une de-
fort bien documented, sur:: monstration de la valeur des
Le vral visage de la France ,poissons come larvicides.
Nous en avons lu le texte com- Le doeteur Dominique plu ,
plet avec un vif plaisir dans sieurs fois fit allusion -a Iem-'
le journal haitien, Le Matin. plot de ees poissons dans la
On nous saura gre, faute de lutte centre le paludisme,
pouvoir la reproduire tout en- dans quelques uns de ses arti-
tiere, d'en citer au moins ce cles. "
passage sur les affinites fran- A cette 4poque nos diff6ren-
co-haitiennes : tes especes de gambusia n'& +
<(Deux pays, a dit MAL Can- talent pas identifies et on
tare, qui, comme Haitket la n'en connaissait point la bio-.
France, parent la meme lan- logie.
gue, ont une communaute de Depuis septembre 1931, le
gofits, de religion et de senti- laboratoire de Biologie orga-
ments, sont naturellement nise 1 'cole de Midecine
faits pour se comprendre, s'occupe de cette question d'u-
s'estimer et s'aimer... ne maniere special en ccnsi-
< vice d'un Ideal : faire mieux que qu'il y aurait a repandre
connaitre a la France Haiti, dans le pays les diffUrentes
qui lui reste attache par, especes de Pceeiliidae dejai
mille liens du cceur, de 1'es- decouvertes en Haiti et qui
prit, de la race; faire mieux sont : le Gambusia domini I
appricier a Haiti, la Fran censis, le Gambusia finis et
sa mere spirituelles. (le Mollienisia sphenops.
De lutilit6 de ces liaisonss Le docteur R.. Leon apporte.
entire les deux pays en cause, son plus vif int&ret A ces etu-
M. Cantave a donned entire au- des de biologie locale. II1 se
tres motifs, celui-ci, qui pose rendit au mois de Mars en
bien la question : ccmpagnie des Drs. Lheris-
Dans ces lointaines Ami- son, Lafleur et Rey a l'Etang
riques, ofi la France est sou- Saumatre dans le but d'y re-
vent si mal connue, Haiti chercher des especes de Gam-
tient, malgre les deux blces busia ui pourraient "tre
anglo-saxox et hispano-ame- transporthes dans la region
ricain, qui Pentourent et don't des Cayes oft ii existe beau-
les langues sent 'a I lais et coup de mares d'eau sauma
I'espagnol, a harder jalouse- tre.
ment le difficile, mais corn- Le Service d'Hygiene se
bien dWlicat et nuance fran. propose d'organiser n vivier
ais. Elle tient aussi a perpe- natural. 1ans la region de Ia
tuer le nom, les iddes, les Croix des Missions pour assu-
mieurs, et, pour tdut dire d'un rer la culture des tGambusia
mot le genie meme de la destines a etre dst~ibues
France3. dans toute Ia R4publi~ue. II
De cette Cant ave est devenu Pun des eos poissons & I'Eeole de M4.
meilleurs artisans. Mais a- define et ceux qui veulent les -:
ve lui, i faut aus$[womne vir peuvent s'adresser & la
M, J6riyie, dont nous" Direction deo Ecole a n'im-
de lire 4^ns le tulon de port eI moment.
lAction Catholique d'Haiti,; .. ..
une fort belle etude intitul4e: .'
( venirs*. : : :


Elle se termine par ces li-,, Nous avons regu de Saint-
gnes, oi M. Jr4nmid, tout heu- Mare sla carte de flangaille de.
reux et fiery d'avoir vu, dans Ia charmante Mademoiselle
la basilique sup6rieure de Claire acelin
Lourdes, le drapeau rouge et
bleu de aa patrie, oenmmente ave
ainsi ce fait signifieatif:
MA Lourdeas, I lace de d M M
cheque objet A s signification Nos compliments au distin-
C'est. :la hauteur des ecura gs4 couple.


gq lot de G. 4OW.00 dv 15e
irr de dl Ia Loteri' Nationa .
e. r: Md.


.LA LUMIERE COUPLE AU
PARC LECONTE
Le nouveau Conseil de-TUj
S. 8. H, confront de gran-
des difficultis. II a trcuv6e
une dette variant entire 14 et
14 dollars pour 1'6lectricitket
le courant coupe*
Aussi hier, c'est avec une
lampe a petrole que l'Assem-
blWe 'eneraIe, fit oblige de
travailler.
Lourde succession.


LE NOUVEAU
CON SEITLLER


En replacement de '
Oligario Conseiller: dhmis-
sionnaire, cest Ie Dr. Ren6
Piquion qui a tA mnormme.
SDc::' ater Piquion est le
'dIfegue sportif du Cap et est
ttres connu danm le monde idu
muscle par ses chroniques pu-
bli6s a le>.


LA LANGUE AYANT LE
PLUS DE MOTS
. :D'apres le Docteur Vizetell,
editeur du Standard dictio-
naryv I'anglais a 700.00 rmots,
Pallemand 300.000, le franqais
210.000, le russe et Fitalien
140.000, Fespagnol 120.000.
Est-ce a dire que 1'anglais
serait le plus loquace des
homes et l'Espagnol le
moms.. palabreur.

PANAMA RAILROAD
STEAMSHIP LINE
Panama Railroad Company
BULLETIN No. 92>
S. S. oGUAYAQUIL-> e t
attend a Porf-au-Princc,
Haiti, venant de New- York,
le Lundi 20 Juin t 192,
avec: 82 sacs de correspon-
dance et partiva le meme jour
directement pour Cristobal,
Canal Zone pregnant fret et
malle.
Jas. H. C. VAN REED
Agent General


eCOLOMBIAN
STEAMSHIPS COMPANY>
INC.
(Ligne Colombienne)
T14Mhone No. 2323.
Le vapeur aBOGOTAD Voy.
102, venant directement de
New-York: sera i e 21 cou-
rant, continuera le meme jour
pour Pto Colombia, Cartage-
na, Cristobal, Canal Zone,
Kingston et New-York.
Le Manifeste de ce vapeur
recu par avion post est a I
disposition des clients dans
nos bureau sis angle rues du
Quai et Thomas Madiou (vis
a vis la Douahe)
Le vapeur 4:lMARTINI-
QUE Vy 99, partira de New-
York le 2 courant, direete-
ment potirPort-au-Prinee.
Le vapeur 4aOLIVAR Voy.
L00, partira de New-York le
4 courapt, pour tous les ports.
haitiens : .:. _..: ... p "
W".. E BLEO,


t'~um


4'1




Pasag re
*-.7":. / ":, ,. :" .\ : ::**'*' .. ', ,. .-.; .: .--- -" -,,,, ,,, .J r .1
~ -w^. .-^:^.,.. x .

.. :-,%x .x. e ^' ..: s ;%. .. "' -


.-*t:' *e.

.otresegeu


Ve-iiiexz vous


a ress


f nos agents, Messy

C. F.M.'dsen, tieteph.


no 3455..g

La Lige-ollandaj
*j *^


info ane


pat 1i


I"4
tt


p


senue ir pbli- qp

part ir d aO u rd'lui

tarif de passage en ii
aL i
4.1 .**J


re ca

liens


sse resorts


all ti ivIre


im n sterd a


duitfi


eti


a eer


A31P tlSi .


r-


' LA MANUFACTI RE


HA! I.NE DE CHAPEAUXL


A e 'plaisird'anrone,-,, st .nombreasc
die ses chapeaux se f.it .epu; !e 4-Janvi r
Rue en face rie son a:oien local.
Les clients Ircleront !e rnme aeceui!.
Bon rnarzh,. ;.:me courtoisie.


elieuttle
au NO


MARTINEZ. MARCELIN ET (


,
..^


4 t. 'st' 4 c: t Lfh 1 TOLU Al EUCALJI
1 3 aoor .k::.-cojNr. t m ,arri.r
'^^ GOLf y-'J;.40V.4~iVA^AlQN PAR#AaxtT
STOUX, RH',J:,-S BRONCHITES, ENROUJ8
g .^tFLU2N;A, AFF.CTIONs oss vOUMQ
HAM' FT LFT

ad


2


a1 Ua


I-. a N.. .- -. ..I. .. .. .... ..


.1 .


4 ...,4 .:
: ; ,. ". 4 .
:- :" .. *' : .: ; **< : '** : ;* ; : *- .^ ; '|
* ." ., :. '.:''..^ :^*/' ;h ": :. : /:* "' .;' o. : ,^ "^*. -.
- ,,-. : ..,: ..... ^ ; *v.. **: *'. .. ', *. .+. / ^ '^ *: '


... ....
a.
..,, r,


-- --r-- '-


en-


NI


'I.


- - W


T


, .',i.y


:


"" L'lntli6lene




.;5 1 V~ .


K : :. "t::I.z" '
^ f >'. ... ""^*^' IZaa-gt. "-: : \


Sires Nouvelles du WW..e ene4i reeues
cesNouv.liedu Monde entier re"ueS


ce


ma


|de la Associated Press" Via Al America Cable


A:' ~
muflUUUSWUffi*~.


( EXCL UJ 8FITri' u NO U VELLIY TE)


.AN DE


SANDINO


4JE MOIS D'AVRIL
GALPA, 16JUIN.-
m article qu'il a signed
lettres, le general
declare que pen-
emois WAvril, ses solb
. combattu en neuf
is la Guardia nica-
ie, uIni ont tum 131
L don't 7 marines ame-
en ont blessed 30, et
A leurs ennemis une
ouantit4 de fusils, de
Ileuses tit ie balles.


xxx
INVENTION


REPU-


LICAINE ET LA
PROHIBITION


AGO, 16 Juin.- La
4mne republicaine pre-
Sir tre presented e la
,n des delegueis du
purpose que la question
Inhibition soit de nou-
tuhise a la population
WUnis, sans sleci-
i"lle est en faveur du
f cu de la suppres-


HOOVER CANDIDATE DU
PART REPUBLICAN. LE
PROGRAMME DU PART.
LES MARINES SERONT
RETIRES D'HAITI,
CHICAGO, 16 Juin.- Sur u-
,ne plate-forme (c'est ainsi
qu'on appelle les programmes
electoraux des parties aux E-
tats Unis) recommandant au
Congries de oumettre de nou-
veau au vote populaire un a-
mendement qui rapportera ce-
lui sur la prohibition et. per-
mettra a chaque etat die re&.
glementer sur son territoirela
question de l'alcool, les repu-
blicains 6igneront cet apres
midi le Pr6sident Hoover corn
me candida$ de leur parti it ha
residence. et Curtis commie
candidate A la vice-prssidenee.
La plateforme republicaine
est pratiquement la mnme cet-
te annee qu'en 1928. Elle re-
commande I augmentation des
tariffs douaniers, la protec-
tion des resources naturelles
et industrielles du pays. En
ce qui concern la politique
des Etats-Unis a l'egard de
l'Amerique latine. elle preco-
Sni.e une comprehension mu-
1 tuelle, sans imperialisme, El-


A


le dit que les marines 6tant
rYtires d'Haiti, laisseront e
Nicaragua apreb l'4lection.
ax ".. -
L'OUYVERTTUWE, DE LA
CONFERENCE DE
LAUSANNE.
LAUSANNE, 16 Juin.- Mac
DonaTl, le premier mnuisttre
anglais, elu president' de ia
conference de Lausanne, l'a
ouverte dans des circonstan-
ces qui constituent, suivant
ses propres terms la crisl
la plus sinistre qui ait jamaIi
afflig Io monde.x 11 a souli-
gne que P'echec de la conftren-
ee serait .un catastrophe
pour Ihunmanite.,
'xx
CONDAMNES A
MORT:.


COMP-LOT MILITAIR
MONARCHISTE EN


ESPAGNIE


MADRID, 15 Juin,- L po-
lice a announce que Ie GCnral
Luis Orgaz a (t6 arrit a Te "
Sn.riffe, dans les miles Canaries,
ji la suite de Ia decouverte
dc'un complot militaire min-
narchiste,1


XXK
IES TRAVAUIX 1)F'; IA
DIETE PtUSSIENN :


fBTER N, 15 Juin.-- La dette
pr'ussienne a vote unfc roIpo-
I sition comnmunitte demaTn-
darlt quc (e Rei.ch si r,,i ri ole
lia Ligue dies Nations. Elle a


ROME, 16 Juin.-- Angelo pari cont.re rejete diverse
Shardellotto a et6 condamnnc prop(sitions tendant A fire
i mourir fusille, le d(os tour- suspendre tous les payecents4
ne au pelotoin d'execution. II t effectUtr en conform ite flu
avait 6te accuse d'o ii' fo- plan Young.
mente un comproIt dent lo, but. xxx
etait lassassin-atde Mussoli- INCIDENT ENTRE LYSF
ni. 'II sera tue.probablerthent- GOUVERNEMENTS.
remain, en rmeme terrsp* que AMERICAIN ET
Dominico Bovone, -condamnr&..... ESPA GNOL.
a mort sur une inctelpation a-
nalogue WASHINGTON, 16 Juin.--


,Le Gouvernement amcricain
a protest( devant le Gouver-
nement espagnol eontre la con
damnation a 12 annees d'enm-
priSonnement prononcQe par
un tribunal militaire cnntre
Wadeb Rul5atton, june cali-
fornien accuse d'avoir atta-
que et ble<:s \un homme de po-
lice a Malaga.
Le Gouvernement espagfnol
a promise de demander ah Aa-
rna de fair treviser la wsentn-
ce, que I'on considflrc comnme
xtremr *r.'nt, &vI r(C.
',xx
1HOOV KR A ETI ) DESIGNIK


w
M.d9
'to
ti
Ce


AS
hcu
r a
j e.(|
r to


11INGTON, 16I
ire( 5,.-. Herhe
6t6 bl1t carulidati
*>u l)l i(uitil U li p
. E at It.'r .-.
xxx


*Juin, -.-
; Jiloo-
flu par-
r'v-; si


c(.' C TI (AND)IDAT A I.A
VICE PIREIDENI':
WASHINGTON, 16 .Jian -
heures 12.-- Curtis a Ct6 elu
candidate du parti republican
a la vice presidency des Etats-
Un is.


** -


i Le fait est incontestable


N pretez pas F'oreille A ceux qui font miroi-
ter devant vos yeux les perspectives de voua


enrichir rapidement ct veulent hater une dci-
sion que vous regretterez-un placement stir
n'a jamais besoin d'etre hAte.


t Enrhmars
i l mfine, lea drogame d&.
ibetoan iorme um
goNt empwi" 4.
piasla lMnOILl p

, atoe*da a rMsent
. ,a former g 11
s..i doulour, comme as



"- -. -..-- --


SLouvre
Grand-Rue, 16 28
S vCa n1Sianfa tin


I

IS

I


utfits, des co\nplet des
bdures 'ttrangere5 des'
'*ernes, en easimlr,des
tiBe, etc: des complete
Sde fit, anglais, de cou
tlnhe, creme; det coin
Sdril millionnaire, fil
:aglais).
r Franco FI'n dn
lirecteur du maga
.gradeusement ses ser
clients de I'Etablia
our lea contectiwo
ts sorte, en drill, en
Setc. des soins.particu
ont apport6s tad d s
I eront confil&a d
ite qui dispose d'un
t.hoderne.
again sa 'honneur de
1 #galemenw t Ia connals
o e a clientlle qut lvient
tir des th isua de i-
| 4palitAi ( DA3ll fit ':M11 4
1il crash et.)) inglaim,
i de toutes eouler's
.Pri trbs rfdu!t o
'aucilne comiparalson.
ri~ t1


En attendant. Ie Departement d'Epargne de
notre Banque est un endroit. siret .profitable-.
pour y deposer votre argent.


t- :


La Banque Royale
S du Canada

-.- -9 t "r- .


Oal





g i ,i.f.j9


et dites. a- vS parents'

amis de Sy alionner ani

c'est laseule facon pur n
c. e i.i .,-... ... .:, .o .. r,
e reussr ...


S '


res var ts de cannes 'un vaste
Sterrititre reunasssant les meileurs terroirs.
C'est ce- qui fait son arome.


* ,


JEUDI
la remnarquable production

L'INDOMPTnE

avec JOAN CRAWFORD
lntree 1,oo gourde seulernent


La Panim'a Railroad Steanmhip Line a l'avntage d'dn.nr'or.p
leo'd.arts suivants de New-York pour Pon :i !';r e, Haiti
dti-ctement'chaque Mardi. Tous les steamerz v,:itt pniivus de
DiPARTDE NEW-YORKARRIVAGES A PORT.AU-PRINPE
9$S. Guayaquil .Ie 17 Mai 1932 Ie 23 Nhi 1932
Criatobal Ie 24 Mai !e29 Mai
SS.S Biranaventura le ler Juin Ie 7 .Ti n


,.-: i' S, Aneon
itllst .8. Goayacmuil
y^ St Griatob'ar
.., Bteaventura
,8 Ancon -
S-S: ,$. GotyaquiI


le 7 Join
le 14 Juin
le 21 Juin
le 28 Juin
le 6 Juiltet
le Juillet


le 12 Juin
le 20( Juiii
ta 26 Juin
le 4 Juillet
'Ic 11 Juillet


LE


t


NAMl


-bv


___ :::-:;


L


>---


RHIU


SARTHEE


eest la quintessence des


el'Ile-umam


Goute~z et


C~om-parez


Avtls


au Commraerce













AUA:X R Seargds t migemt atol :- .Pouruo "l haw .: em -:
... ......-: ..-............. ... .. ... ^ +q .+i.:: "
... A .. .r.. .. ..... ....-. t d .. n E..E*. .
...." \ .. ,



.. .........e ISSA NTt .... .Uti.M ;-. f.rineuses a. n






orr FlRRET (pr ftei) Pour faire .i i b..ouquet. e 4E e t nre se P c a neer.uls te


hrotil DAUPUIN {O ...v ijette& ea teiutes.l.a:pysleg tuelrq ebet i]aux:pteheursi
.. ..... .. .. ..:.:.'.... .. .... ......... ... .. .... .".. ..--.
.... . .... .. : : .. ..... ......................... .. .. ... .. i 'I+ '" . .. .. ..... ....'W9,! i '.



Se r i .ev ...E .tu .r est.i agr .a ....e.





s( ae IN me) clpires so dotahent IUnI sir n oecucao fat



J. N. SAISH (Str Marc) ainsi; lea teinte func6es se s dainsce e tnettre tes p ;Utt Mepu da giles ox# tn uxen hre?
nAsisa JASMIN (Petltuio&V) placenta en has. Si Vo as dae nuto aue nessaire TOur protkger Onr xxx
REPRESENTANT EN EURQPE: du beau feuillaig mettezIe nx 14'uneremsneiit re e hffectveIsari ee p
MARCEAU DUPoNT ; (fans la parties centre le prnur7 AprM Is shampoogeng- L d: que ahnts &uoieis : eh-i. sdt pois?

PdESEeTANT EN AE E i u dernier rin- courbes, dagrammes pouv-at: e. m as n it ombr
Apnt de mUditta f[ Vous pouvez taisser youn : & Pen. do any poyr r le servir A suivre IE'volution eB m ecapgee
EWELANDr MM mrme de vteus ciffnnie ch u bt a ieau da-des amrnlioratios constatties
NEWsLL ASD 4MMET rlur de votre chiffonnier a :mlle your le cheveux |dams la Sante des enfants mm xxx
40 Eat 34 Stre40 0 aehetant de la cretonne glace blonds Cela entrotient la tfr6quentant les classes e m de mdent se ert-on d
ew-Yor que vous d~eouperez et fixe- *ac je a partiH recent ma ents
Abonnement DOLLAR par moia- res dans les tiroirs, Ia aide de l aiouragmetation e mn poid( t xxx
La pubieit6 en Haiti se traite de 'punaises. Pour votre .arg Pour dXXXer da brilnt I difference as point e we Quals es chevax
Tgr h ^. terie, je vous conseille du feu- fax sourdtl.-Brossez-les a& (WelfareY entre Ies enfants p legera?
Toutes es conmmnTications doivent atre tre rouge ou vert, &ssort ve un peti brosse huneatge -.suivant l-ea classes regulie- Quee difdee n
adr~eaes aux Directeurs du eNouveibi celui que vous mettez sons v- y eau mde glyeqrine. res ,t ceux admis sux classes Qu qe l re nce entre....,
ae s etre nappe- e .en plee u air. u buer et un libraire?
Ernest G. CHAUVET, I.mprime r. .XXX : e p... .. .. .. XXx :..
Quand un tiroir s'ouvre a- Contr 1e taes de mpists CONCLUSIONS Pourquoa un avoue a-tIl
ve difficult frotte le par sre r e er.- e cuir de e obscure
ties qui glissent alahads harns des a en rson
'DITORIAUX savon Marille see; si ve .. e sils t donns qu s plus Purul un mionya
POURR E y ne tfitnpelilimeNCE cles a- dEem.tI deeoren ttr ? soce Nord Am- nu? .-. p voy.
'nyri? v boNsqgts en fdrtotarent ces d r ob a i h niqe seolax- nuut? L R s
POUR ANO E CONREvES demainu xxx cement; on pr&vientcs cae es fournissent stir leuxy Sxfltx
.. Ne remette: jamais au le g. e: fr:~A ee. d.. ob-. re& C.ertes, i :y a pas :e, Pou uoaes Rusb. n:.
pTRANGERS dour soix d vre In aec de lbuite de t -r^ op longues disertations me- d'an-iens pillards?

La Lgation Dominicaine a aison, arrangement dun benth i Dns Da naleieub ies di ale ma Qnroe tu t xxx
dimenti les rumeurs relatives nt mat, n endroit i d3ta ferment, mettez des tempons t ien sre u o orftvre et on dcbardeur?
a m vee |u cher, Vous fere ainsi des & .d'ouate fortement imbibes de maou ai en Hai tne xxx
e a" ilh Pru .n .n.nS.































sne eati quia Repa!bligP cI- onomies de temps et d'ar- Ictte hutle; rous disposes ees nde ftarts 1'ol Pouqi prend on an Sei
&SCASTnie et 0 t- ampons s(cmr des vis.illes su gen e s en ans a ev e.. tia ?- .-e...















resident TruRillo a eagner x x coupes. Yous eempchez ainsi, 4EL xxx
Ic Consudlat. Pour etoyer le sat in le dvel oppement de ee. champ P rquoi les fabriants
Cette fausse nouvelle seat blanc.- Saumpodre-le de mie .pi nms uii Il. s. biPre sont-ils asi caressants
retiandte a ic e rapuirceitide pain rassis trts fine cu de ( our emp eher lea giteaux I MORTALITE x ss
tnante. Partie de source finement pulvrise de briler.- Poser la base du On trouve-t-on la lus be
raissa. d raise mble -frottez lIg.rement avee un | moule giteau dar s un autre Au milieu d'un imposant moutarde?
ratisso e vrhembanleux i chiffon de lane dans le sens 1lat d'6tain oC> I'on a for-mt un convoy a en lieu lundi matin, xxx
.. ^Smm heraav ltissuant e satin doit V tre t sable c.ha. u Ce pro. le bsques de Mademoiserr Qe.t-ce .ouroir confirmed ue orre tendu. dtele e part-.ulierement ui e es marchands de faiene?
eU tranuiflit.e a, Pus 9.r- i t ile quand on se sort 1de folu- JiEANNE BUTEAU xx
faitPESENTAN sTr ler .det Recette pour adoucir les nean A g. Quand done a viande
re domimcan, que, actuel- l Institute. i
eRT nt tt n e cPharal seinble tre m dl
lenment Ie PresiLent rui o t dt en- _--po ur laM ,e Nous renouvelons nos sin-.- .
e Trsident Tr I.,-u n o n- e


'occupe d'une reorganisaton ceres condoleanees aux pa-
complete du system d'iduca- ares epruves, particule- Pourquoi un sellier ees

II Wes pas inopporlun lSOO S et I son frre notre am le
inutile que nous disions no- Doteur Buteau
fre opinion sur un proeadP A quelqu'un qui essay
qui ne peut que provoquer des i r....***, de se pendre que ]ui dii
friction entire Gouverne- vous
ments, si Von n'y mettait n. PRODUITS BASILE xxx
Cest celui des journalists Pe Universellement appreeis ndm
rangers, autorist's at publier Dipl6me et Midaille c'Argent 1 I'air d n nagur
mu organe en Haiti Exposition Inernationale Qu 'ofre ie rerarquab
Nous comprenons parfaite- i deo Parisde earquabe
ment le ressentimnid d'un LE ROLE DES CLASSES tre renseigne que sur ceei: Serum Basile s.uperbe coursin?
home exile de gs Patrie. Combien de classes en plein Vigosth&nol u '
C'est tout a fait humain qu'il EN PLEIN AIR ET 1Di LA : air il existed en Haiti, dans Potentol
exhale sa haine sons ue for-. quelles ecoles elles sont or- Energol .VILTLA ROMAINE:
me ou une awtre. Madis bien CULTURE PHYSIQUE ganiae, ou elle ont ms- 'Citothnol, Ampoules. Eli
considerer tola sit ^ fne> 'tuees s'i y a de veritables xir, granul6 Si vous vous rendez a Pai
nation ae~da r e protect, (Voi le N. dialer) .koles types en plein air dans Lea plus puissants reconsti-. allez Ila Villa Romaine. -
tion i d ei, on do ae tre. l %e pays, quelles sont actuelle- tuants jusquici lances dans
Nation Ie, on di nece (Suite t n) jment les iles qui en poss-, la thbrapeutique moderne. Chambres luxueuses.
sairement lier quA en der- "kd" denL- Combien d'nfants Quinarrhkpine: contrt le Pa- Confort moderne
nier, par fears. rts, prove Mettant a profit tle rensei, -jqui frequentent es &oles;, ldisme. Jardin
.quent des diffneltte VoiM gnements fournmis par le eo.. :SBont-its maladest de quelle Arsiodragyne: speificit, Prix avantageux
Spourquoi moKs mWsISons a- tles d'expirimentation ita-. maladie souffren-tis; 0*,0 Plan Rhumatisme, H4rdo- 11, Passage, Doisy Pari(
pres des contfrres stranger, blies en Suisse, les Ameri- It tuberulee; sent-il jspa- Syphills; (Etoile)
pour que, parlant e lear pro- cains ont conqu un type d'M-j }i des autres -1&ves; quell es Dep ratify Basile I et 2: Ma-
pre Gouvernement, .ts .met- coles en plein air pour leur sent le conditions requires ldies da sang, scrofulose, Teltphone: Etoile : 2
tent de lan modertton, de i zone tropical qui done le pour etre admis dan les elas- Rhumatisme s
measure, beaucoup de mesure maximum de Welfare & l'en- e on coles en plain air, qui Petoral Batle: grippe, Asth -- .-
f_:::_:_:_:l-. f ---ant: HaiUi tout k gagner autorise un 41~t..k ..idvre.de me; Bonehite.et,: : ::- -
............. enadoptant un tel type stan .tels cour Cov di trd Pulmocurol: Maladi dese CONVOCATION
SUX ABONNES dard pour se eoles mater bes dair baue lsse en vies respiratoires, maladies.
OETARDATAIRES j1nelles. La generation de de- plein air peut contenir, a-des poumons, Enrouement, .Les normaliennes s
No frals ginrraux tris i. main meirite trop touted notre 4elle te maximum on te mini- Ippe vltes a so reuM e ve
:le. s et ke noab ses neon.- Flattention pour que avee notre mum d'lieves prvus par la asostyl: produit -nouveau, 41 17 courant, a l cade
Seti os ~aites oux aboms ens averts des besoine la 1. I lo0 ,tue- t p puis: it- l'apr&mnid ata o
.. re. rda.dtr.e nonoa rm ..- natin nous +. faisons "n ef.. L'of .e national --....- tliia-t dan-: Anmies, mai n- ..oe normal, pour e- tm
...t PU. (at enre: iael- fort pour .itroduire ce der- gntements public tour- pudie. con:omtvcts : .8 communal ... .. ..
me : t : n paemen probable : nier ,ri medial d contort nir que le: : .-: : V-::Busie-:: .! ari.s q e:
..... 4i.0-4
.''q.a's ."- e....+ 4 p..uit. t M.. OUT:.:: .1 ... ..-... -... ..... ."-:.
..a we .. tav. A..... pl P lht:4 sol .
4 P' .. r..1..... e e


AdmitrAutlon I i .q...
.......-.. .. .. .. .. .. ....... ........ ..... ....
.. .. .-.. .. ...... .... .: ..... .. ...: .. .... ....... ..... : .
': : !: i] -:~... .... .. :: : : ..-: -.. -. :: : : : : : : ::... .... .. .. .' .. : ..J + . . . . . . . : : : : : : : i .
..:.....:..........-.:-'..:...".. '...........:...... '' ...... ........"".''---.......----...:;-. ..-- .-"....:.:.......... .... ,+
........................................ ......"....' ".. ................... ............................ .... ,.........,...............!
W:. ...........:. .... ............. ......................... ..:.. ..:.:.........-...... .:. "..:,:.:......: .-.:.... ...................... .. .............. .... ...............
M ki j .'-. '.: : :; .' i i. i i .' : ': i .j : / : / : : : : .: i : .. : i :-: .i i .i : ,- 6 % .. ......


*..*......





....... --.
,A:1







Y........:.
. ... ... .

-^Sl



. ........
...........
.....::.^ |











.. ...... :....... -.
..........::::
.... ;-:.*^ *wv:



^Mar
'.. ..... ^









**.xx'-<4
.^ii.]i[]

...... +<" :.'2t
.^-..:^



. 4'..p
l ----i -:
....E.t:.=
......e .

: 4 :::.:4


*,.















itt
.'.. l.....




-'--'..:..











Is















t-4
-.. .-..-..-.....































A :-
de*":









"- ,C ) la ...mt-a ... ... .Mon cer Monsieur rad: b
S r e Cass.gnol. |dR


.euPttl e:- 'a .. .n i ou-t. Vou v eauoup coi.i- p
) AUtPO.IN PBg coieuusiou. ou tre o -' bup r me donner Texp4rene H
uede~deti- 'ge Elie Lecot des ho es des coss d la





.le.l.DetteInt.emure .etteo r porTo ee pays. E:tr' tr$ jeune s..
".Assemble,. rapport. dont 'Jeo FRANCOIS HERARD)
t o. d' jueme perets de recoma exer Mons lher Monsieur sporard:, n
t menrendupar lecture Me. aa ava oujou ool. y
Louis Da rented I a Quant a a rcusation que u Vou avez eaucoup miscer les v
udes intrl c ts des ti- ele Juge E Lescot- lai urs ,de la politica



suites et dil$deenes des meitag d eennt ete J m'6tais tromp-. re
SConstaentrieure sas voulir dire atourquo la i das e pubc on se -ndou- ga





eaent dontle dispositif ni s ys mes affa.res it de e ueonstitue la ds
itivement q.jugepart e te eea d mes cient vie an le nmouveent sportif, le
i torement rendu par je rappelleral tsion sugges- avhontesece serait croiit q
Lou orDaants eameau Me^ t qu'elr e ua pas 6juitif one qouvaient s'immiscer es- tov
ibun al m l lpens paen que le Juge Louis te laeursn plein a political une drie.
ite la succedilnes des it agi cement et diorsque Me ba'tai troe de denigremen, e
Constant Cassagnol,I inentlen Se deportant deola Si dans le public on se do- vo
enondont la vente des im- tifonaissance Memes afssag resno it de lang ue haineux ivre
tive Dalento que le arta- et de elles de me fane, et Pare -que coit excu- a




viedouard Cassagnol a,1 Emle a et tif dont je fis artie esaya de jos
t, trefaits de la Dette dans Je ne vstanteux pas non plu, sports, quelle rlambtion ce
rellit du samedi, 5 De m- rapper ola vision sugge sai honteuse ce serit pas roirat qu




191t sous la rubri- afde la letr de p Ban- au Pare Leconte. C'
Sone par Autorit de pe Nadine arle ela public on que sousrtant jai accsespt ent- to
e d'hritters pari lesipen, x Constant CarJuagnoLi, e en plein air tout unpare dti
i .e sInion e D ie d oR et j quR ae ] is e e Me bataille miio denigreent, te
e lu, a cette audience.r assagnl pavst ae ctte cal- e mdsances vaier, pourjvs eplo-
e Mons audie Ption Ia -tn u re cusation.ster aver ta term local,e de l oups le,
inoas a ven, des eeim- Puisque Me. Cassago thil Gt- e langue hal eu, st e livre
es delasucceasiont de la le public vonen quiten- centre 'honnral.e sportman te
Dalencour, avis que tre Ia p uique e faire, et Pure que le camit4 dextu- a t
douard assenourol a, lfait non Me. Emile Cauvn et f dont ieur Henfiartiquez, mes tmo j
faith insurer daur le Constantinenot laanqui ont- gne r a confiance en mbi san t Noma
ellis Port-du samedi, sn omme mm, a sig'aler, sur sane, il nfoe fit pas long feur no
e : .Aos a rubri- I i de Ia ette dcte ta Banu- au Pare Leconte.s buetin t
i Vnte par A ori 'ie que dNationale me Ia Rpubi- F t pourtant, j'ai accept en-, pr
e m. nfe av.eat d'uene- e 1 ea Hit leantge Jdes core u enter dans nouve au on de'
'un ouvrae intitu : .e poux Constant pasagnous- allconsil de U S H. paceu-












~lemenffire de Droil q1 10 ne constituent pas e iers sans tache. cha
ranais ,par Ambrise .i announce d prces et diculoe que m' ta dmissionore tron-
Ieut CaCetteaudience, oiera present a cette arse m'Chevallier, j'aendu cote cou
ue ditiMonsieur P90 ion tout nbe. ea lecture de vote cahroq une 180
Q'lien Roy, s lustre 1 al-sir, aux d demonstrations entent promette s (e. l- J nai














a*moms fei- Roy, o; ( '*' .<:'nt ;a- ieur es hient, meubl etp a" avoceut de th Gt paso le poste de combatsrou sesave
eiie dendant de anrl, dmontra cions quie en- tair gne rad L'asseutoubldu
uin de Ia feue dan, re d-r:it i Lac,, !or 'i l laur ruveau conseitiode 'U. S. Son-
A Drnest Dalencour. a fait -t:I rih xe, par Me. Kenol. sieur Henriquez, m'a t6moi-
Sdars tous les j u ou l a e a ue no-
"geIaBaqesa confiance en m'&isant No
de Port-au -Prince, sou- le-are i Rp d aiti. une forte maot (16 sur n
riqe Aris Judicial- are les deux atres bulletins ta
,A I> '- N' :etaient blanks). J'ai donc tru--p&v
jehu, enfinI, etensexgre-. -i .e .emen du JuiIt que sur un pas nouveau onde
d'un courage intiuS pcs tas- aat a conqute de lau- r6d
..ElmentairC de Droll sS,. -UIi nte costituent pas ls tiers sans tache. elm
Franuais par Atmbraise oriterium .i1'0CrS ridicule Je m'6tais encore troin& i et H. Capitant,--tome 12Tediux twt aux .eitiers Je m'en suis rendlu com;.'te i cu
edition. page 93R totit L.ht,,be. Ia lecture de votre chronique 1 P)Y
jg'jppuyantrr I agr egal tn t Mt dt ce martin on par des insci- [nf-


an arou#, ii doll n r cl'S Liscwf1", !orsu'il do r u;'eau coneiltie I'U.


et i e es @'oux *. n 'n',io die Wvotre inte-
Stant Cassagnol en veu- r :t juf"nal, vt agrre? me e
S~lC ? sii t tanm t nic'TTD Qn1 Aq ThP
.......... :^ tIk=i iEU RS D AT El ,lr()Il-


11; pourquo itO ne I
assign6;-- pourquoi sen H. Malebranche.
Is pris, au contraire, xxx
Mritiers Lacombe? .. gD. L. R.*-- Nous regret.
ment peut-on -appelertons qu Ve. Malebranche se
faqond'agir? sot trouri dans la necessity
c'est encore a moi que de faire une amise au points,
Edc.uard Cassagmol a fit Ia su ite des allusions con-
Won, en parlant d'nin '- enues dans lareplique de Me.
qui aurait Ptl condam- Cassagnol, a notre ehronique
.- 'amende 4 ou 5 fois, je judiciaire.
drai que je n'ai jamai Notre regret est d'autant
;o(asion de recuser-e Ju3 plus grand que Me. Malebran.
Aguste Bonamy. Mais je che n a rien de commun aver
iieral pas que, au course nos chroniques judiciires,
San carriere d'avocat qui pas plus celle en question quec
ssez longue, j'ai effecti- toutes les autres que nous
t recuse les trois juges, publions iei, des qu'ill se plai-
|S les noms ont ete cits dte an procea important. A.
I Me. Edouard Cassagnol. yant uniquement rapport la
als-je raison de deman- substance du plaidoyer de Me.
ces Juges de ne pas en- Malebranche, seul celui-ci e-
mes affaires? A cette 'tait en droit de rectifier toute
4on, je ne repondrai paS erreur de reportage.
ome, laissant ce soin -
in ion publique et aex WEST INDIES GARAGE
itbles Deput4s du Peu-
i ont eu a se prononcer Sous la direction de
e,mrite d'un project de, Mr ARNOLD BRAUN
ntA, ees temps dero- e
aur leas bureau de la Tliphone
br des D6puths, project. Garage .................. 2251
ion duquel un rapport
fait, rapport don't les Risdence ..... .. 2
:. ".


V Af L U tOj


ORANJE NASSAU
MEDEA
AMOK
STUYVESANT


10 Juin
17 Juin
24 Juin
ler Juillet


STUYESANT 22 Juin
COTICA 13 Juillet
VAN RENSSELAER 3 Aoilt
ORANGE NASSAU 24 ,Aout


DE HAMBOURG


ORION
TRITEN
UN VAPEUR


21. Mai
4 Juin
18 Juin


: i... I ..;. .r .S. .. ..- ". : ,

. C'est tri" malt e quo vous THE ROYAL MAIL STS A
ts Pourquoi dire? .. ...-
ourquoi mentir? Ls her- PACKET COMPANY .
es poussent sur Ie terrain
e volley ball dites vous? Et Le S, S. GABOON venant '
ourtant, nous l'avons fait de Londres via Kingston t
ettoyer a notre avenement ia les Ports'dcu Sud sera A Port' ":
direction du sport. II va au-Prince le 24 courant pte-
y jouer bientot un champion nant fret et Passagers pour
at, le premier. Avez vous des 1'Europe,
ux pour ne pas voir ou pour The Royal Mail Steam
tir mal? Packet Company
II est done 6crit que vous se-
z touiours dl'os dans la T Rf.rTnI


rge> pour le developpement
Sport.
Critique franchement tout
qui merite d'etre criti-
le. Le conseil y vccordera
ute son attention. Mais ne
nnez pas des coups de cou-
au au dos de ceux qui ne4
)us rendront pas ]a pareil-
11 est temps que finisse cet-
politique sportive qui vous
;oujours reussi mai,~ qui un
ur feq'a votre perte.
Croyez, mon cher monsieur,
e je ne vous le souhaite pas.
est pourquoi je vous fais la
6sente, esperant que vous;
viendrezI a dC( meilleurs son-
eents,
V Ie 14 juin 132.


Arthur Bonhomme.


HORN LINE


)us avons le plaisir Wdan-
ncer a notre aimable clien-
e que les prix de passage

-r I'Europe sur les bateaux
-a LIGNE HORN ont ete6
luits sensiblement. Le pro.
tin depart sera le beau ms.
'aldtraut Horn>> vers le 22
irant. Premiere classes : or
, Pour plus amples rensei-
'ments venillez vous adres-
en nos bureaux.
REINBOLD at Co..


Agent G6neral


Farinede Banane

Hygieniquement priparie

Pour les enfants et les malades.

Convient aux estomacs les
plus delicats.
Excellent dejeuner po u
tous.
Aux products d'Haiti

E. N. BAILEY i

1313 Grand'Rue


AVIS


Je, soussigne, porte a la
connaissance des notaires, du
commerce et du public en par-
ticulier que certain papers
d'affaires et des titres de pro-
prietes appartenant A feu Le-
ger Victor dec6dd le 19 Mai de
cette ann6e en depot chez moi
ont et" adires. En consequen-
ce, je declare nulles et non
avenues toutes transactions
qui pourraient en 6tre fates.
Port- au-Prince 6 juin 1932.


Agents.


A. Victor.


....... -'- .... r . _z- .... -- =- -.







part de New-York
ARRIVEEA P.iRT'AU-PRIN CE
15 Juin
23 Juin
30 Juin
6 Juiliet


De"part de I'Europe


D'AMSTERDAM
27 Mai
10 Juin
24 Join


ARRIVE A PORT AU PRINCE
20 Juin
5 Juillet
18 Juillet


IDepart pour I'Europe

Tous le QUinze jouirs un vapeue pour 'Europe.
S, S. TURAJANUS cargeant pourP Europe vers le 13 Juin
Teldphones au No 3455


/


C. F.MADSEN
AGENT


S A


LOCAL


A t. IR 4 JV
- -


a A


To.


....."-.


t 1..


* ...
. . . . . . .


L.


Depart de New-York pour tous les ports haitiens
LUNA 10 Juin
ASTREA ler Juillet


Depart pour New-York


~~~ ____ ~ ~ _.... .....I


L,


LFA A I -jw


Am. U '. ./ .fJ. V
















WPrWIident tijo
pe i...quas jours ... ,: i' : ...... :.:: ..... -. .


e L a M...t s S n ............... .... .. I ... .... ..... .


4 sa n t. e.t flo rissa n t.. .. .. ..
..... .. ... ..-.. . ... ..... .. ... ........ .... ..... .... : .- : .: ... .. .:. .. ....: .. .... :.. ..:-.::. : : : ; y .. ... ...... ."...... ...:.: ... .. :....: .. .: :, :. .. .. .. ... ... .. ..... .. ... ... ....... ,
: .: .. :.. .. : .. .. . :. . . .. .:.- : .. : .. . .. .. .... .... . .. ... .. . ... ... .. .. ...:









...L. D r On..r... .
;*.. .*-**# -.^- ~^ -: ..... ,- -- .. .. :.. .. ... ........ ... ....... .. ... . .... ....... ..... .. .- .. . ... .
l. ::. ....... ........ .. ...... ..... ... : -...-.-.-..-. .-.-.:..:-".::: *:":: *.: .... .* :.. ... .*-*:-:--- ::.... .....: ..... ... .......... ... :: ":.... .. ....... ......... .:. i 7 ....







ae.r.. T.. t. ..=. .pr.pose .ai der .. ..






Ghanbrt avait subi une din-
.... ... ... . . .... :.'..
. .. .... .. ... .... .. .... .. .. ... .. .. .....:.
.- .. -: .. . .. .-.... ....... .. .. ....... .... .. ... ...-..... .. .. ...











fluence occ n Ite exotiqu..
Somm6. ...ret ..-.r..acter le .i s





ti s'y est r. Une.chance de b.ien.tre o erte a. om m s







VIc pix dii sre d Fm.nlhnc faentionnaires. ou en9r ark s aresa Iatd de t us orb


fermeront leur portes vers fin
juillet..
XXX


Out .t n.rret s h Santia-
go le 30 mnai dernier MM. Per-
sio Franeo et le Dr. Pedro A,
Garcia, deux personnalitis.
Le premier a'pa pare que
des fouilles policieres ont de-
couvert dans sa maison des
papers injurieux I l'adresse
du President Trujillo.
Le second, pour motif poli-


tique.


xxx
Les voleurs font rage
routes la Ripublique.
garden en a capture de
broux. x
xxx


d zsr


S(.. K.t ..,
Lao
nom-
I


Par decret du President
Trujillo, a Puerto Plata a e t
aboli l'imp6t de 4 centimes
nar charge de fruits qui 6-


tait prilev4 sur le paysan ve-
nant a la ville.


xxx


Le charge daffaires An-
glais I Santo Domingo, M.
(Goldie a ete transfer au Sal-
vador. 11 sera replace par
M. Slaymaker qui, arrivant
de Paris, d6barquera en Jui)-
let.
xxx
nonce 'incarceration -h Cuba
du Dr. Cotubanama Henri-
quez Laurenzon, pour activi-
.tes communities.
Le Ministry dominicain a Ia
Havane M. Osvaldo Bazil a
entrepris des demarches au-
pres du St. Cubain pour ob-
tenir sa libh4ration.
xxx
Le Lieutenant-Colonel Sil-
verio a abandonne l'armne.
Des commentaires divers a-
grementent cette demission,


Ak


ens de ma o..stique as ver eur bdge oyennan

ourdeS, even garner atre li .........go e.. gode
. . : : : : :. . . : : : : :>.. .. -.-.::


Patrons de commerce, chefs dindustrie, parez aux insuffisances des ventes, par irachat d'un
qui vous libire du souci des ich aees


aecms, Ingeniseu' Avcat, at ,anDignitaire de at; Reprsenans de
tualite, Journalists, DONE i .EMPI5EDE VOTRE SOLIDARITE SOCIAL. .


. ... .... '.. .... ..
4;. -.::.:
.-'J -.------
..... 4.,


Rentiers. capitalistes, come en jonant, AUGMEflTF VO rRE AVOI .
Vous tous qui haliter ialti, red i service en aetat e billet de a ote Nationale d'... ............


WI ffvIW~t~fr.l. ...........F ...MA.......n



.. . .
. .......


I les


6
-Coml).aqn.RI.


ava ages que la


auCr


etique


frt ~ses I(Jita tl parti


xxx
Ae6te lue pr6sidente du f
Conit nin de ]a eraK s. r ue procu
de BEenitez. .
xxx


Ssei enientde entendr..avec ... .T... .
p'rut:.:e:-- ig ndant3 .genra1 "ade 'en- :.:

tes dreeteurs des grandsetta- .
r":-:: :-biissemne s.eolaires pour^t :: :.T I,: : : :: :: '.:.: : ...
: ..u: t l:: sport nationaL Ve.o v T cs



an kie tm
T ..-..-. A A .... ... .. ..... ...... .. ... .... ............... .... ... . ... ... .. ..
.. ....... .. ... ...

.............
..-i -":-l foo a~i e.d~ei~ oppe.D e : ..: ..: .. ... .. ". .. ... ." ....... .-....-... -. u'


ne.on e .-..
...' .' ... ... .. .. ..... ... ......
:'.-.'F.::...... .. % .-' ...... "o. :. ... .. l"d-
: .;..:: ... .' F. I.....""..;:':.. ... i; :.. -;,Ji
i i ,, ....... .... .... .... ,.. ., .
:" "; ..... ~....... .."" . -'-. .-
tenille... g rp ,,in .....
i! .. .: _., .:.. :. :. :. '4


.:" ..'"w..... .:..... .....:..:.w w


4


'4

i


r
?.


I


;*


.........


pq


-l teiiotveau, plan doe ere il


d'tul orrdu r


jourir


de


touted, les


a-miiile


it
Illettr6itt 41r