<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00876
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 24, 1913
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00876

Full Text
..... ...... ... .. .... ... .. .. ... .. .. _.. : : .* : .: . ... .: .--: : : : .". ... : ,_ : -




t .... .. .. B.I.. .. ..







.i. ion aAdmiisit
O...T U' ....:.... ........ .. ......







r sM nuflS 1 1> >g PROVINCE PU Moie.,,,,.,, 2 Q 0
..'...: ...'*......".:..; . . .... .. .. .. .. ..






... .....ET A G. Un Mois... ... 3 G u....^..


610171 A3 311ABLEST8to' i'da iigboeducm1encent d nippiquer oardicleo3()du C


*n* Zed o FFas.ieur ebi. co.prendre qur les articles 14 e 19. Urt bel- exea
..ce.. .. .t cuturne psut onre aueuent le... est donre par Ie M.gitrat co
... ... ....i.......es d... l..ir. i ....re r...r m ual d C p 4'io n.- o w.t
-q-: .- :.. q::: u n contrnir '9ils rrivent a A- ,
Fran..ce gra ,ee du prisonnier au chef d ca- Pertlre pre.minsi.resJ oto .. i.. e. Bu tin d N D. Ps. d. Cap Hfaik
imperdble: vous savt hmen w cetI e
'" 4 '"ente 3 of : 89 net, Mr de Romranones, nmas ce, rcohe is mr)nqe :mi.... 1 ,-senn $&-
: li. e -r norlablhe. dernier rPpondu qu'i etait pr4f- r t quiuoT pour btw~donnr ce cchmp
NAoS3.- Alexandre Gan- frale qu a g ce ful signee par iN isi out pu8 a trnvailier artu I
SleB oilu-mome. procine que poor rbeolter e d nou-
t QU.n ....... 1870, ira le. premier veau ce time cou, avec antg ( Suite et fit )
jp cefusil COn.re eo B Al demands, sEta tsJg de trouver 1o mVnl0 qu ) conIsve Por I Aqriclture: Manwo. -
i"ort oi aujourd-ut. j ). : |. corners. 'e e : ear d AnPtiles, a mo v.er d"
Spersone qufd avaif vsee v Por taredeNewYork a Maispour que mrs conneil Ienii ccmeu contiuo pour Haiti in
Mtautre que le comte Zeppe- EW ORK M. Manor a ac suivi, a un pora .moo other 0Gal, b toch4f oaturekl pooir Amiron. L
Seconstructeur d dirigeables. cept I oflre qui li telait faeide do u vo pi :i par exer. a U o out pOu t eA 2,
S' .Candidai. pre. ip- ie pu ir noyen d lro loos-urntm at qi elqI.- pm d nouL.
i S elositer.le ph els 78 mairature ri dae la ve deNew compr pages juen p|ue Aibo .douCul do.Sae
5e aIs3-- CIi demoiselles du Yre maisrauorr oado I spb doNe wou do peevri Kre exhluiveme
A 3 Cing dl d Ork. # J V.011 QXtOrtP imo 'e d U pp# emova ct3 ture e a de
phone doteant passer devanit le AviallOt I t champ pE u burg, s1r C grand I, li ioorte t aux A1r
s ideei diu ip" ; ell es sont L sfenite cP i 8 p l(nle rouse, ceuas d'avoir favoris6 les opA- PAnis3- Dansoneletireadres- cole c'iulr i u tj lAiez toute 04 L ope pour pa de viigt million
d, n dcouriier en grains,, o l re vi.ter pa s gn.s .nmre qi present uotre comen
..ns$unco..T ie..r- en. gIlrans an Mail. I avialeur-pilote h.bitatS8 qui viendront vous voir. Vous ac el.
.me s o....rres Poud dleare: proaerz des gres que vous en Pa s. Aujourd'hui sur otes
Explosion 4daS Bn eDI DMes experiences ne sont pas for- verrai -u"si ot quevos rien ferez ta tables du Canada St de1 Ettts.Uuis,
S 3.--- Ue terrible expo- rinees; je ux dmontrer qu em e ecouger ler f u server ne deux pates,
de ga.s'est produite dans un aroplane peut se reiourner de gre A l tout i t ayt besi dired com ne tdo &hhite.
.... .. a [ r* d a gr i s par, .Le.s, t dui re mrncr de a hibille-
:delarue Legendreau moment ous ids, soft par devant soipar on chnp d coon en on mercer comme prier a d
C cSf regorgeit do clients 'arrere,soit mnme par leole, sans fI q 'ouS anra 12 vita & viga E of- fait.thit de nos voisins du Nord un pe
SOOMir. a te lu ent danger pour Ie pilote. Si ces essas fra a emet exemption des corvees p pat Les milliardie mange
auiresblesss:. ; peuvent prouver~ ognme JiPe vs d gronA coemie aux nubvantis qui se de it peatellou fI monde Ia-roenian
Si sabfe. aFo ce-ne cunl e ele un r I--
Oe.enteri frmiuiue puefe strai a i rtric&*w. ,. -: ;*-V eq l c eo d etnYe Iovo achuw iemnt en Europe
r- IenuN3 T Hniry li plirem eDr vticwi En ,rtiw-taat 4, ,Ac4Stdjdes
ERLIN..- r-Jk-Jen~tvi^^'fry-^ Hophre Dels *n -se E.?^outre, jo i quo voirn fareD Unis fmoarns en tMA V pins gn Ceion
UDe a ri! conte es A antd1 ..E tsN "^ O U i ., i,, ,.... a, ,..^^ .a ,,-,r"" ........ I l De ,ti grouv e r l o e *i f i:- :e o-. %^t ve rauso m -i, l"Aerivf t-u_.ell e ma3Lis c. hive ,.


' Ionde, a bexpiuseaujourd- ivieraccompagne hin passage, vendus chrz vous o t.iz done encore ofl eteors: II pata le mar

u. do Photel ouh elle lai descen- survolail la vile iner Soir dans un l'ermp-ion o et impot a tout propri- du Nord e Ltme de I Eurtope, si too
:: pour n motif peu banal. biplane illmrnine, lorsuie aoir lne uaire i un ch ;flp de ceon de plus d'ton tefois nous voilons en profiler.


c eupseIn VerapaSvernu bdoepi
S H reys setail nri Ide raApon iponunvMie I'appareil capola fa
.eter nl bouquet a Guillaume II, et vint s'eeraser stir le sol. tous .i. diIs i'ms 151ce, f p i s n S S e; apnonnes
3iumoment oil iI passait sous sa Les deux aviateurs sont marts E.L me.t e u.ge ces pen s too- il ft. por ln Cap. Ct, Goni ves
ftre. s' stir e COUp. vPt egt 'anes que voe idne i.' Perl G ve, des societes anoVymas d
--. Angle terre Joj s vous s:ggerer, suUis r qu'un resul-ce a cent eqnttie mile gourde
am ion d'oe mae- hatr ta immediat -ing u o avetir p poor lexploinion. 1 alors on momia 4
WonlTaBI uireii orera vos shorts; ce qui me per- x i ns A it 1 aitres coraas
NDES 3.- Henrick Kre- CHOSE A r vr -v a e
Arskoten, do nationalist alleman- o- Chf de I E:a. Uion sedemRnt pour vo-I mouvernt d'tlfires purermet o. pa
a S Bcondamn- a8ujourd'umi Dans le drerrnier Bulin, no.i avonshtre conservation a vote posiemnis su- iaIn -e plus de doieansel millions sa
S ois- de travaux frcsI pour appel A no educateurs individuals, toUt pour Ila Q&eemPnt qu% vou anur, nuaeement Qu e voIsaje si~ celetpou
ai de ao ic veuloe blen eoneller et en ou- me-rie par vot c umou r du bLie pue she, mon cher Jeanno>? Une pnurai
o1 de ragr no habat, manage montUer a ceg blic, d compoables da teeurs de livres, d.
:I aI il&r-dere-ibremeL... me.nac- d..erers i e mniement des oulils nou,- ( Qaoique le paeiL colonnier SR vende dtctvioraps : ou aur- A les impor
bort lord Rothschiid, i ce veaux et de la charrue don't ocus avons PU5 .cher, je vous eo ge a co rn ter. Q i voi -i encore ? D)s bras qu
der ne lui remetlait pas 750. dja pearl ; et a p opos du travail agri- encer avee !I grand qu4 product plus manquent. Eilat srs dtOtreemployes
francs. cole, nous avons aussi pnrl 100 pro1 et no so perd nJamii, aio p encourger |ur d(escente, nos Ireres de routes Is
Nnve. gies do la culture do color, et d'une IOS quey :;te -----afii' 4 0 Antilles aecourrout chez nous commI
a-~--..........ftreutnre epafle&. @eii ...leTeG Delgu : -aut ps perdre de vue, que sl la pre, 1s accourent parmat c6 It vi. tow
ARROwiw-FURNEss3.-.Un des Zamor adresge aux Co.m.mandains mi re recolle t le premier eassi etalt sourit.
formi fdabks ..... "s du f des communes don't Ie terrain paralt perdu, I habitant serait dcourag4, t No ls devons avoir onn politique 6co
blescplus indiquura pousr la vrwotr -doa-~-reI*itri4i a poolrsuivre cene cdure ...oi..Oque: ute monrnaie orte, mai sans
0 I Badhami.-s- desn -- ---- -es- ; .Drp ma exp.4c4es. s m..- ri que, ane juice simple, m i retau
lquimea ~64 lance b hier, Nous ryos utile de metre soul lures piantahons doivent se fire ddaus |Iire more, bonte; ude poio oit-
...:..... ... :. ....':: :" u d. co Ie.l.ure lta pasdago n des regions commo le v res- a panir lee, active, intelligent et honAele.
{:. Itals le1 plus important de celltte cr tna dAWri, Mai et Juin. Aussi 6t quoa Doer. ett:iaar -naa&-po9Wifr r5 r
lta -i qipe ca inq mois. Voici ce que dit ce Ge-, Ioen se promenant .danas. t j-rdi, M.Hh-Ire.ement, mon cher Jeannot
INE 3,- Un6 violenlese, n ral a'ses subordonrns, n par:ant du de-lui pincer ou couper i'erxt.remni de i ePxite .as nct'e yS dea genspoor
...... SISmique, ui a re six coon. .a te., i-. que iae 1te no mot pas at bien pris4s. qui foi mtier din
'des, fest fail sentir dans cett .o Pourt ien connaitre vote ter- trop haul, s'etende divantrge en bran- dire ps en err; quad i
.f.e, roir at I'poque des pluies, je vieas, cheek, produia plus eet h ue il. eeil- tt-ouvet pas- une eau .oubdea pour vo-
di A vous donner quelques -conmeils segge- y ge:, ,gir et aboutir, -il emploient
. -. ants.. effrays par r ar la pritque qe j'e a dej fa. Je vou. assure que seui Ie premier toute lur Polce u empecher 1 UnioI
Ieur-s secousses precedents, thez moi A Cerca la-Source, ou le paP est diftiee, }le VauVge qu re de la I.mile h iienne ; (uand it leur
$Oflt enfuis. dans la champagne. I terrain reuniU leo mem~e conditions quo s"uteront de vos esorLt s-ot i vir I arrive de farmuler do'une tvn pratique
:-le tre, oP j'ai ticolt dans un carrean boWes tue ltnie prochs-ine, tous leg h leurs h6ories, teurs movrp, s'appellent
S.Espagne de terre, du coton que j'ai vendu pour bitants voudront participer a citer cult nOn sons incompibles a tout or-
i- rseie Alegre belle eomme do hbut eot soixante tore. qui se rpandra rapilemeni a dre social rsgulr, .tel Jauas prs!en.
....-- qi.... avail (' gourdes pans compier Ia tecolte de vote commune tantrdidocoiquemeni Ia consituton phy-
q:"" .. .lli ( le aale I ma|s, pois congo, mdtioe, qoe jati fanif VoilA un langage pratique et per.. que dea sociiMP qu'il r6,e
>MADPID 3.-.Le roi Alphonse e a mew temp. suasif, qui sera i par tout chel {1ont Vous vouercz avec moi, moa cber
ii commu en emprisonne- Chaque moist, i votro audience et te 1 ides ne se borneront paid A s te, Jeanno', quoe i 0nous t'iiona pas dea
: viec a pine de mort pro. dans 1s autres lieux, de rdunion, de- nir en sentelloe dan Po0 ehflie : h baniens en os et en chair, nous nous
e rl' i o mandezieur de vous etlendre une de- nous dn pouvous qu applaudir a ure. croorooug itoyens de la Rpublique do
S re 'Fanarchiste Sancho mi-heurse ur la n4ceseitA de s'occuper Itele nitiaive Paton, taut quo Pidtologi el la Iaulo.
4 qui9 ity a (troi mois, avail d| maintement (en Mar ) de l pr- I! va sans dire que le Commandant Cratie embhlnt definitivement fairelear
Stuer le oi d'Espagne. paragon de leurs lerres, in de faire de Commune qui aura le patniotime entree dane notre p wvre Patrie.
tOse XIII avait demand la lea premi res plantations en Avril l schlrt do center un pareil ffrt, t Cra i~ Un one do n' tettres adres~eg att
-. .{~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~t~~ en.- -.::l 0... -.- era :. ../ ,............


r4s
. /.
.....





die







AI -"
ple
is.
:.-:4

an











a
es
1-










ea
I .
^n







s,





cS

:
et

e,







A
4
-


r.
t-


t-
a .-


S

a
S
C
-I.
Is
1~-
0
e

i
-I
S
El
r







-Y


. .': .. ... ..
: i :-. 1--: .. .. .


::I ::


* :




. o .t fc- .,..* .. .. .. y ------ -- _. .- .. ... .... .--.: .-...-
...... .
S6nateur Lhdrisso.,i qui noosenvoyons, oeculeuat pfrtof, offasqoent la morale brIICOsst gIre A lAul e IR.re f dtngro
toolours oos piqs qhaleurewses f licit -' ptubtiqu. Uo viaux pote tme i, s.tient eno do ar et Un rp
tionVs, j'ai part' dela ncessit6 pour la tu4. surt Eiteefrentuains e n fe p sret lui qia e Idt cooper t win r.. a ra a CoU &x~il s
Republique de predte poitioon dans tie de la ville fautre, aerotle/0C',est got, le longes agesa e point '-. tu maa f
la lutte dconomique qui-v' commencer tI eef de h situation financi re&. pour tai" alore on 401. tindis qt '6It see Ps posit mt
avec I'ouverture do Canal de Panamr. ainsdire. Qest le centre commercial queCommwndantd'ArratidissemetPntpro* 27 Aoott
J'Tais loin de penser que qaelqu'un eut par lequel aboatissent 7.des..8 grande visoire.-M is mnnten.wit le mal a'- .
L iJde de conseiller a nos compatriotes sections rurales.pout'^fpporteataa mar. piraOt dej0tr eajiour,iiy utde grants t ii
de ve rie ent ereprendreo de ce geni'e ch6 leure products et leurs deoares.Ce remdeas
parce qt'H iti a pla6t becoin de ro.uw vieux point s'Acroole, oocasiornant.jour- Nous a tmir ros outre la ioeri8s- U1W m 9&
Rates terresitres et des rues. Qu'est-ce que pellement do graves accidents par: seo tance, le d6vooement do ee G, araI L,. vendredi4 19 S ptenl
e'est qu'ua port bien amenag6 ? N'est- trous bdants, sea vieilles traverses cour- pourquese blurque dnsaesfortleeroea d6sa7 1/2 habaet, 44C .a
ce pas une route ? Un pays peut se d4 bees, es planches pourries et dtelou6ea la riviere du Borgrwe qzi tvd envahir de requien eprad cha6n
velopper de plusieors faqons: lo Par les p6ie-ml!e. On y tombe toujoats avee laville.tdt o0 t.rd ptr se d4bordements. NMtropolttane a 'ooeist
routes.arteres, foxrme exmploy6e par les le corps fracturd,ou fun'des membres Dapuis un rois, le travilleur ittfatig- anniversaire de It mortdu
Assyriens et les Romains, imit4e par les demi. ble so tient presque to's Ip joars du asph Aintnor FirmIin,
wodernes ; 2o routes maritime, for me La semaine derni.re une dame en.- 64tda-etterrivi~ee, jtaut sa sneur du Lea parents at amis do
syrienne, carthoginoise, imit6e par les ceinte. tomb6e deson long, a failli Wtre martin jusqu'au soir, pour fire cruser atnsi que le public en gta
nqodernes; 3o chemins de for, route reonvrse a t eau. Jeudi 14, verse. .le..8 use league et vaste traniche qui doit tamment pritds dW'n er &
moderne, heures du soir, Mr Darmnus Micbhud server do digue. 11 emcploie ce moyen en ctrmornia.
En dehors de ces trois routes, le de- allta y trouver une mort cruelle, Tanu attendant que le Goavernement suit on Port au Princo S09pte1
veloppement d'un pays demand la ca- dis qu'il traversait le point faisant p 4 measure taccrder 9e eop6,!ar d'eadi .
nalisation et lacenltr4isationd'hotmies; ser A Ieau son cheval quit tenuitL:par guoment en parties A celte rivibredar "E3IeZY4
1 caualisation pour permetire aux ter ue longue corde, it mit le pled par gereuse; untremeut, plans de Gomtmnue ; Noms avoCrs re.ia
res de prendre de ta valeur ;' a centra- garden surune planeh0 deotudet r; c... BorgpetI .st; hiqe,. .
..l........ ...d .honm pour ermetre a la griogola avee cette plauhe qui Cfost t ai ls Bargue, celula. mltlI&Ipiitt ao rp
nation.de.rayonder et d'accomplir son pa A la jambe droite. Peu sen (ftlut On pet bien dfre qu'iltiteO i r6eltem t retoaur dte Prai.:e i"d ..
r6le mondial. Oin people, selon It silua- qu'ilseheurta levisage contre ungrand A ccar de It sauver, te la voir renaitre. gor.
tion qu'il occupe, peut plus d6velopper pilier en magonnerle Ado point, coot- Honneur done A vous, G40ral Mooom- 1 est revenue r6tabti, N3
une de ces rouIes, tel to cas oti se t ou- ch6 dans fIeau depuis une derni6re be I Vous dortnez ban example sux jen nos.meilleurs compimien
ve la Republique d HAil. La voie mari- inondatioo. L'autre jour ce frt te jeuone nesa, ge.
time dott f cihlter son developpement, arpenteur M6sius Pierre-Louis qui so Nous re.to,:rnons A vous, notables do us
S pir consequent lui d(onner les moyens jeta dans I'Ester pour sauver uuno petit Borgue. PlIt z, occup, z voiuld sSR n6- Earta.ttz.
u4cessaires pour acquerir les autres garvon,; equel s'y tnoy.tit sur un tne cessitts, atin que, chetun (tistnt on D ns Particle intitul:.,
voies. Ei disint qu'il ftut que leq ports charge. devoir, notre lborieuse et important COURT a et public bier, r
adu M61e et de Di)me-Matie soient bien Q-elle honte, lorsque surtout ce sont Commune ne solt plus isolee, et pauiss dernier alindp:
amBeoag6s, je ne veux p.s dire qu'il ftut des voyageurs etratgers qui passeut U!s avoir ni meilleur sort. Vons qui rbpbtez lJeur
tout btalir. espdrart voir les nations sont obt)ges de passer pre. de trois QU.QU US JlNEs BoaG~u LAs voua faites tours complies
dtrangetresa no s porterr ce dont nous quarts d'heure pour desseller, traverser ..... ,. et si vous stviezour ui
pouvons avowr besoi ; m uis pltOi les lears betes, les resseller eusuite.- Que.. vos reculeriez d horreur
appeler par, des subverdiong. Ce sont dire alors des peines, des tracas qu'eno I NPP MATINS o*-.
ces subventions (qlui tiodent la ques. durent nos p.UVteSp.tysans en traversant [IF vATIlV
lion dill'ererte, co(usider.ee a n poatit del leurs bAtes de chat ge? Le plus soue:t li
vue des travaux qui-faccompissent ait- cesontcesaninmux qui se tien',cesoti Or Ana6ricain...........380 4/.0 i o li
leurs. Si par exermple dta 1 les dilfd- leurs products, leurs degrees qu'lls ie- Billets de $5,....,.. .* ..2 / eacp. par 1'Sau ditea 0
rentes colonies de la mer des Antilles gardeut se disperser dans i'eau, ou s'en Nickel.......... ......'2 3/4, P/ escp. M. Roux, directeur de
avoisinant le passage vers le canal, des aller dans la mer -'Ester se jetant di- Cheque sur N-York.! 1 1,4 o/. prime tour, a fuiL A P'Acad6oie
measures rationales south prises.iI ekt na- rectemert d.is la mer. Qiei degoaC! Chbque sur Paris 4 1/4, 4 1/2'/., prime, une intressante eornm
turel que la marine de ces nations .vt Q.)els dcourdgementsde venir au ma.r. Traites surParis ..... 2 3/4 */.prime un rbeent travail de
chtez elles plul6t qu'aileurs ; une sub che6 dans une telle Commune Ces pau- Transfert s/ Paris 5 1/4 5 1,2 o/. prime F'oassier.
mention, malgre le bon dtit des ports vres genrs tiniront par ch=trcher d'autres DeUeInt. Haiti 1912.. ..87 -/v ad vat. Les ,mturs out reconn
nationaax, obligeles naviressubvention- localih6s ou lears animaux. letors pro- D& Lelailiaf l.91 7.. 88 */, ad va. ne reutermwnt qu'one q
nesa toucher d'tne tLon ou dunie autre ductions seront plus en streta, puis fail insigoifiante de baeiH
le port souscrit : cest 1a toute I'econo- qu'i en inurmurent. Cu Enotz que le Q-pglli de la Pr aun bo
mie de la lettre que j'ai adressee a pro- pay5an est naturellement seusible 4 ta la* r Lure do ess microbes o
pos du Mole St-Nicolas. Mes idees ne pecte. Pour une reduction da tarif y p
sont point in f'rieurei a cells des Maisorilesvoasdone,M. PhebusSam, It noun revient que, sur la demand ae, cette eaa pauL 4u
hommes dEtat argentins' qui voyaient Magistrat Communal! Qje laitesvous des Commisstires da Gouvernement aome potabe Or, eel
le develop ment de leour pys dans la du programms rden ov atyur, alechant prs la P. C. S.,. le Conseid d'Admriut itensve pour la eotison
.. canahition. auspitut les teares #nt pris quo vousaiez prjSnt&a &ia popultion'tration'de h Compagnie de la Ptaine da serve la singulbre et dI
de laaiearj l'immiigrationdevient pos- e jour de votre dIecuton?Franchemer)t, Cul de S o a e6 convoque (e lund h pr t d oami.rl
si.ble et l'Argenltffietonne. :. nosis pensions autrenmet de voi.s et ce. Septembre du durant,...4pat du DLO ve4In ma L.er
En demandnt moi meme que le Mole '6tait point sans raisoo: vous ales n partemeut des Travaux Pubned par le Tie al mlanger Fo.a
St-Nicolis et la Dame-Marie soient mi a icien Juge depaix,au anciendiputedu Ministre MorelS I' ltt de trouver une |e it en 6tbisant quae i
en etat, je fais come les poli'ijues du people, on anclen Comm nd mnt d'A.- base detente sur l'importate ques' coup plus qu P'ea un
a,,. ro,)dissement, et avee tout cela, his du-o t de taif qui Passionne si vivement be au development do
Une nation nedoit p.~.sSulement imi- Borgue, sitl vo plt! Vou ies Dir. les laborjeuses population de la Plaine M -1
ter,une. a.re;:..tis bf comprudtre le co~sequent assez buen tremoe nour Atre du (;U de S.et de L AogAre ,"


genre d', thiires qui ui sied ain de soe son m.gistraLcornmun ,, ous qui aviez Le Mtnistre Morel qn preaait cete
pe, fectionner. promises hautement dela fire renaitre. reunion, a expliqu6 tr~s inteltigemn-
En attendant, mon cher Jeannot, cro- Cest pour toutes ees raisins qe nous ment au rPpr6mb entants de la Compa- Gyncolo
yez0moi tovjours vo'.re devoue servit nous etionstant empresses de vousdon- gie, combAen le Gouvernement s'ini-
teur. ,ne,- fiotre libre vo e. de concert avec resst a diminuuton du-lartdes Che-


L. LAVLSTUt.RE. avocat


TRIBUVNE.PUBLIQUE
0-
Borgue, le 20 Aout 1913.
Deciddment, c'eo est trop! Citoyeus
4elairds. notables du llorgne, oI 4tes-
Vonu'? Ne voulez vous pas vous reveil-
ler de votre toipetr-, potr td-i-ereme-
dier a 1'etat malleureux de votre Corn -
m ....... une? Ouvrez douc les yeux serieuse-
SQu e ,do7 f .ziy vouS pIs des, nouve.L.
los (do votre ie iLec6e pa1 r IU vooe des
journaux? C'est le meilleur move d'at-
j rpr 't r r. ... .... ...t-r- iste et. pi
ioy)ible soit. Car il ne se peut pis que
Pop s ce soteil du xxn -siaele, avec un
Gouivernerment surtout si ddmocratique1
S i prrgressipte que celui de I'honornb!e
Mie Michel Oceste, vous restiez indiffT-
xents aux maux de v6tre cite natale,
vous htsitiez a jouir do tous vos droits
civiques.
C'ei t votre devoir d'exprimer vos
penseep, de parlor des besoins de votre
CIommutne, vous qui6tes de iage viril.
Detacbhez vous de ces esprits petits qui
pensent que. le faire,.c'est se piquer de
savoir. Ne vous afliiliez point a ces pes-
Aimistes, A ces esprits. retrogrades, 'a
ces obscurantistes qpi qualifient de d6-
nonciateurs, de maiveiltants, ceux-tl qi
parleRil de progrtes, qui disent des ve
rilAs dans l'inte tk common.
En vtritd. A voir le Borgne an point
de vue de Y'Edilte, on sedemanide avec
piti6 quelle esoece de Magistrat Comr
-muna! s'y trouve, s'il n'y existed plus
d'hommes compdtents! -DDe immondi.
pes de toutes sortesen'combrent les raus;
des bandes d'aniwaux, porce,Anes, ete,


toute la not'ibilit6 qi n'esperait qu'en
votre adcuinistratio!).
Qui pis est, nou% avos vu (ie rop
grands yeux, vous, Me Phtbus Sam ci-
toyen piv6, a... cbe...ter, .ctlous..
de votre...poehe, et fItre ap...por...
ter des bouts de plauches pour rapiecer
un peu le point, alin d'fpargner quel-
que danger, Etait-ce Ie reel pattnotis.
me qui vous-poussait, ou 'uaique but
ei froisser votre predecesseur daosson
imour propre? Vous avez.x-rprtant du
patrinotiamee te t..an.... rppre. aussi,.
inaiutenint que vou-i tes-Magi.trat
CtQ.w.muma a vote .tour, est-ce pas?
.Eh! bien, depbchez-vous.. e Sam! Jus
qIu'ci tout ce qu ous e.ntrepr.cajz de
biep pour la Comuitlue ne eonsiste -ee
pourquoi seulement vous 6tes tres ha.
bile-qu'en la perception de ses reve-
nus don't ellie..,iapas encore b4netiei6.
Agiss zautremeoett vous aOfi mdri(td
de la Patrie.
Cependant en parlant da sort deplo-.
rable du Borgne, nous devons nous in-
cliner devant les louables et peoibies
efforts d'un patriot distingue, pour l'-
mdliorer. Rendons mli un eclatant hom
mnPge, et b oissons mille fois le Ciel de
I'avoir place A note t6te. C'est notre
bon Gendral MocoxBE, notre Comman-
dant d'Arrondissemeot. Ce citoyen d6
vout, energique, ce Gdodral d'un design.
tAressement sans bhores, se sacrifle
corps et ame pour les besoin, le bien-
3tre des trois Communes formant sou
Arrondissement.It1 est taTtdt dana l'une,
tantit dans 'autre, pregnant soins sur-
tout des campagoards au sort desquels
il aitdresse tant.
Que de lettres a*a t-il pas &rites, que
de d6marebes; n*a-t it pas, entreprises
pour la reconstruction de ce. poat.ddla-


I i S


'* A


Mtat d'
I 193.





brigil
qao do
regre,


cetteA

re t






us Juld
S do, b&



its R at



its travaj
01 d6p* I



notable ,
'Institout P
des asies:
M. Tri1t il

Squo de.o
antit til
leos typi
b mdIlea tj
a d'atr
re cons

ngerea.

sr etpi '
Salt eet.
milietu fion
b eilemte4
a. p a ": -


lie
. '.: ':
S.'..^Jl.


rnwrdfdeafr. April on echtnnge de vues r,''"'-" *" uLM U U410U5
tres int6res'ant, il 'a d6 dt6 idd qs'une tri e fit et refit. ne gadrit
Commission serait for.n4e dans le but affections: endom6trites, inwtrw
de solutionner detinitivement cette pal- rites, salpingites, cellulites, ifg
pitante question, et infi mmatons, causes habit
Le Ministre a former cete Commissiop a sedrilitdde la femme,-- Et
cemme suited, c6A du Gouvernemeont: oU entamer on organ malade:
MM. Louis Malval -t J. J. Dassliates, ce, ovaires, tubes, salphinx, A
Comnissaires d i Gouvernement pri sacrfices d' une long convale
de C ; E M imiieet les dangers d infection d'b6t:
de la P. G S ;S E g. M .x.ml.er.......I.......
nelon Bonamy, Inspecteurs des Che. gte; Iarflt do ecuretautressilb.
.mins deter, duc64deaCompagnieMMr- es opritions sanglantes, at a.
de guerir Irorgane mzihW b'esth
Staude, S:hede-w .ki---.t Tippinhb uer,. d aerr s orubs:tne dnI-ffemme"tl
re-prCsentant o... seil d Admil stral lee.su...tef... ..........
-.iTr-d- ea P. C S. mi irrdmddiable.
Nous [ehlitiitoIJvMemr -t lK:.Gaoverp E.e.tr.&, .t&w-4 ^-, 4raitcn.t.
nement du Pr4sident Michel Oreste da quesgugrissentcompI6temenL
ui paiot' oqttpo..tLtinleetions at intflitin
Scher tous moyens proDres sauvegar.". tumeursapotyp 44acBett
der les inter6it- des laborieux cultiva, rag irn gula nrgi
teurs at es int6resiants industries de Psi-douletrs fiu vt ttat'd .ad
.1 Plaine du Cut de S.te et de-4 L4.g. ... su..des.tg toues, h. 6i.-.
oe.Bravo I fissu's -d org ines, 04 -.
-- ments et Ia chlrurgie e pie".
n atteindre.Ceastraitements teetf0i
cllO d p-Hle necologiques sot faits sans
Cormmenqoni p-r un nouvel et just sars doulear el swns les sericf!
mot d'encouragement pour notre Con- daogers des opIration chbirWti
seil Communal. its retablisett lee fonetions Ba t
11 a entam4 des travaux A la Rue da des organesde la gdndration d01
Conseil, qui soot activement conduits,.
C'est reconfortant. Comnme nous vou 2o Cure radicale Eotriqs
Ie disions, le Semeur a donrA jeudi 2t1 morroldes, traitement .tAW*
one belle aoire thbItrale. Mrce.ax e douleur, sans ddranger des oco
musique tries ch rmints et vivante in- N"BT raie. e .n.sgy -0
terpretation de Doeces. L'oreille et lea ENiB.t Traitements gyo .
yeux out did pat f4itement rdjouis. Nos Elctriques possiables do
plui cordiates feliqja ions. conditions rasoanables.
Nous attendo6 aussi du violoniste EtabIlissment do Dr C.
Gabriel del O.be, le laur(at que la I0. U nique dans 14 P P
pitale applaudissait ai vivement ces /ectrnitq, Ratis A X, i
temps derniers, un superbe concert. 11 bratoeere ,Rayne sta u,
vient d'arriver au chef-lieu dit Nord i
avec sa e alar, Melle Diotisti, .planiste $7, Rii Md Bi*




... .. .....
*I fn, ^ p b tf i-' -i ---------

r pr9 lw-i e s its. oat rje
i dlat M$ii .bptih ,sem:.
bk 4#bOr resler tudowneH puli, av
0bt do quelques beures, 11t y produil
*e vritablepoutdiee de micttbes ty
piquue qui 5y muttiplient alore ave(
uR .tiopal ;ira pidit6
VoilA one CooDetatteion qti condamom
se fois de plus, eette pratique coupa,
Ie. qjaiotnsiste & Uajotr lan it do 1'eau
de foatainme, iime potabei Par eette
iaditont, on ne nut pas seolement aux
qit-ait4s utritives dwlait, maim encore,
Some eled dmontrs l'expbrienee de MM.
.Tiat et. Fonassier, on risque de trans.
orrter t ptrIoiuX product en v4hieule
,:..la-lvr& typhode...
zieoettes t.tiles
S .. arques do naissance
fi>Ooi pri ted rtloue pour eftdeor our la peau
4 trh tiwtaes que r'on

pZi^9ondez de leur filets deo racines
:iae bo urraCbe Fares te macerer pen-
fhint dobze beures au moire dans du
inaigre, et.frictionnt doueement de
Iempe a autres lts mnarquea en ques-
tlion,
Tahes d'humiditd sur le linge -Me"
S tgetz tune ucilkr6e de set tfin aves, une
cuitllrie do eel ammoniaque, laites dis.
rou0're dans un quart de verre d'eau.--
Imbibcz lea teaches A plusieurs reprises
tt expos. lej pendant vir gt- quatre heu-
re, Lavez ensuite come A l'ordinaire.
Entretien de la cheveluro
.......On fait dispar Atre les p-lticu)es par
des frietionR quotidiennes avec une so-
hition compopee parie .. gaIes 31 eau de
Cotogne et d'huile de rici,.
L'eau de quinine, qi nettoie itrs
hien le cuir chevelufortifie les cheveux
st est souvent trAs effieace contre leer
chute. Eo voici la iecette :
Prenez 30 grammes de quinquina
unse et faites bouillir avee un demi- li-
tre d'eau pendant une derni here.
Ajoutez alors deux grammes de carbo-
nale de potas3e, filtrtz, et jootEZ. 0
4grammes d'aleool.
::. Pour colorer on rmel 2 grammes de
wc bhenille et on parfuome seloa son goat
K.avec Uo peu d'extrail de violette, de
tervewce oO autre,

M.... ETEOROLOCIE
I SociEt Astronomznique
s MtX*oA LtGOoIQUI DI Part-.?-PflNus
UObesrvatione fsies ce martin 4 7 hres


SPraion baroramriquektO ,,,., 00 5" 5
Tompdraturre 1 omora .... ,.... 264
UBmsidit6 relative en centie'es., .75
Tension de la apeur. ... .. .tDMt
Direction du vent......... Sud 60 Est
KIbtlolesit........... ,irro stratus 6
Pti S" 8,,8
Finie,+... s ..., .........., g e '
:Atimata de temperature d'bier 32 7
:23 2
O. iamum a *0 to
.... o .... ... ,, ......: .. 10
-lver du Sole d.....,a* 5 bres 47
Catcher ***...,,,. 6 bres 11
IA' t.e xxxXercierx -ent S
i Mr Titus Testier, Melles M%1rie et
. Thretse Tessier,Mr Christiap, Anioine,
lstle: ef Ciceron Tesier, Mwe Miracia
-ie'trrrtbraham et ses enfants, les f.-
.".iles Tessier, JN, me. Cotbert, Abra-
am, Inocent et Souvenir, remerietent
^Na seceremanttou s te amcs de Port
ausPrince etde-Petit- Gove quoileurort
. em1 m-o g gedelieurseYmpathies
EsAi lPoecasion de la perte cruelle

Rachel Titrre A br ham, leur
moep .icar et Whlip.
lourdemandont en retovr decroi
-:' .::reeonnasiazce' "q ti lIe o t t
Petit Gcue, 28 AcI0 1913,

'-....- l tI 8o la la an
Sies porteurs de billets de la loterie
: iet Havare, tirage du 20 AoMl der-
ier,. rt prids de couuiter la liste
|, r *. Foogre, commefDant, et 4
A,0t1el Ferrandii, DU GCyes.
l^ / '." .. .. tl l
1^.'.-.: -' .. fl ^ I

.onsieur Jose Chrietobal Poaneco
sa^voir aux fidfles que la Vierga
Car" Cobre y de los Remedios a
are 4 ia Bpkia de Nipe (Ile de Cu-
a trie^ee annuello qui devait ,^tre
1i.te le 8 Sepipmbre, se fera pIul b
f40-.0i, le 11 Sepl tobre et tou-"
ad *a mWme here ( obeures) A
!H -A&Ous,-... .. .


S .. .... .. .. ...." .. .. .. .." ....... "" .


A Louer
.. Oe gentite ibiiisont, toute rneuveWmi-
tufee aha nouvelle avenue dabouehaot
Ont face de I'ancien Palais ( Villa Chapo-
teau), ayant ,toutesses dapendances,
i eau,. bass n, etc.
-S'2dresser rAge. Gar(diea No
98, fue du RMervoir.
.A..-V. dre .
L'. ancienne .maiso. d'Horace Coicou
(derriere I'Exposition) Rue Romain,
No 32.
Pour tous reapeigneomentela, 'adresser
Se J, ,. BrQdy, -avoeat, ? Mr M'dd.
rie Morga', Rue de 'Eoterremont, No
i: 3f jflk rilfl '
Le soussigod donne aIvis a public et
au commerce qu il a perdu un reolpi-
6 au No 95, date du 10 Novembre
il{,'e'levanit a deux cent quatre vingi
dix gourdeh quatre-vingt cenIimes, que
lui avait an6livrd la Commission de ve-
rification iraslitua par Ia loi do 9 Stp-
tpmbre 1 9 -, -...It te declare nult et nou
avenue, duplicala devant en tre dlivr6.
Borgne, 20 Aoult 1913,
CADmus T. Nev APotLLON
". .' .' .,-1 -. :_ .. : . .
L O .E R ::. .::.: : .....
Matson .ieuve :et oonfortabte,, isoee
Ai eI:vueI ptes du Sicrb-C.eur.--Eau,
blecricite. :
S'adresser aux bureadx-du Journal.,:
.....ll In YUB
....... -M.
Me Co0stantio Benoit, avocatj e te-'
nant la campaeMera- eiPeon ,tude
NO: 108 :rue d Centre,les lundi, metr-
oredi et samedi de 8 heures du mating A:
3 heures de o apre6 midi. .. .. ...
w n '. .! w.. : ... .. .
-.I* 1801, *: -* "


'~"" '


v


ont
.Sac


}1. 8 la8l 33ti8 sarjnj.j^Br& ltgR -.-
SIROP BE DIONINE GOMtNOU
De D sDC ERmo
Rhne, Gripp uroveme'atirf aci.a
Ce strop est uo sdati, un anaegesi-1
que et un antiseptique dans les maia-
dies des bronches, si pbtisel et la pneu;*
monie. Par son usage, les douleurs
Sthoraciques cessent, la respiration est !
plus facile et texcitation pedoible e a
toux s'arr.t
Prix da flacon $ 2

SPharmacle' du D' Lamartine Camille,
j Grand'Rue. l

A Louer ,:
G rande mason ayant tout le con-
fortable voutlu. :
S'adresser Villa MIontaranm 4.2I
Grand Rue. ::
J -. ---- "*g ......8 { .


I?'q(P~S


Los Goods. lplin (1d*Haltl
.hon new'vd.vir lep ubI qu'ifx
e, it le pr .du son d 3 gourde
mnclms....


Dr Gasto .Daleneour
Clhemin des Dalles, No 62,.
|Speci1it4 maltadie deg enfant,.

Excellent 0Occasion

A Vendre
SUn bop dm,.oll
S dresserer" 9, Grand'Rue,
... Photographic Sanchez
.....-Z :7-- ...... ..__ ..L.LT ..".y.::V: .-.:.g:;: : ., ....
31i~jb""'g-- ,i ** w i E-iAtt *-- .
,lIGNE' HOLLANDAISP
l^St- &^ M*MS4fflAt At UMM

Le steamer Lodewijk Van
Nassau, venant des.ports du Sud, ...
sera iti probablement -undi 8 cotu-
rant.
It partira dans la soire pour
St-Mare et New-York
II ortthera (;onaives ei' trotve,
un nombre suffisant dle passagers.
Pribre do s'inscrire .au phis 16t,
Port-au-Prince. "5 Se pterlre.
AUG. AHlIRENDTS,- Agent


Ax ,0A M Ei FANC:E.
BORDEAUX.
Magasin vendant de lout ba a n march .. ...............--
.p.di.t worfranco pa:r co) postaux, a partir de 40 1es.
-.Les envois son.t fails avec, un somin Sspecial.
Demadezles :Calogaiogues*. :::::::: :: .:
S' Preomptitude


Soil


.r


F .LlE ANDR E
.. ...........
S;.... DIrecteur-Fondateur .'O*
E r-. '''* +. -' : -' "^ "* f ...." . ::. : :^ -
Enseivgnement Primaire Superieur
!.,. .i ...l.? ll ii JL .. .. .._p .. ... .../ / .. .
Gonformeaauprogrammrne otfficiel autorise par ieDepartementdelis,
truction p.. lique. .
Pour des renseignements, on est price des'adresser A M.ELIE ANDM,
R UE SAINT LOU'S, CAP H.AITIE ...... .... ....... :


. n es. .


Leons parties ie res pendat les ;vaca
_.. ... ....... ... ..-.-.


Restaurant l'Etoile
145, Rue Republicatlne;
... ........ ~ ~ ~~~. ........ .- = .. ... .... 7 J :.... ..' "

Get diablissemet ire au- off re au public
un service des mieux soignes. ,
--;e m qan q us-a-de le ,itcr, -:
......:.... Chambres &jMoucher..
Sepas trois fois par jour,
Prx Mod6r6s,
N. B.Les .raini de la vile, de
Logaren de la Plaine du Cul d SaC,
sarrdlent devant l ablissement.
Directeur,-F. GARCIA.,


I


g


Sadame C, do Roux
Sage Fermme de IOre Classe,
Laureate de la Maternite de Paris,
Diplomde de la Facultfde"
Medicine de Paris,
Certificate de Puericullure
de la Maternite de Paris
SOffre ses services aux famillfs
tant pour lcs accouchements quo
pour les soins pdciauox d'hygipne
( pudricultare) i donner aux nourdt-
sons dibiles ou mal venus, 1
Blsl two to&s il o ir 2 1 h otr .
Agr ,,. 1106, tRe di CO re.


Wv\tawuS ..... -.... ... A lepoque des grandes cha-
leur. "pendant la anaison des
changements d'air d la cam-
pagne, rien W'est plus agrdable
qu'ull cadre en toile,
asi ^^w^Sa^a nfl Pour. les personnes qui oni
-, besomn de Ac reposer dans la
"'A"-... -^ journey, it cellesquine doivent
les etvaliers, e .cadre toile pliant, pen cncombrant est de toule
, uu maisn480,MeGoub
. CHll&R12, 80, IRue Courbo


pas monler l
Sndceed da
. J


TVTioext d'exn. reevcdr
*Chez lui ausi on trouwae: ChemiseO et gillets cellular pour I' ddchcmiave
adphir, calicot fin, e : ,
. .... .... .. ...... /- '< ... .. .


H liamburg Ae an L

Le steamer Bolivia, venant de
PetitGGofve, est auttendu ici, ven-
dredi matim,
7 11 parlira le nm6me jour our
Jremie, Port-de-Paix, Clap Hal-
tien, Puerlo-Plata, St-Thomas et
I'Europe.
Port au Prince, 4 Septembre 1913.
G. KEITEL et Co,--Ageat<

.. .v p+.w.....4p- )+) '

^^^i (Servies New.Yrk'HattL.^
\' ". ,yr .i ..fi ,,-ih 't *1^^ *'^!*"' *- "t --=:1j^
Service Atlas
...... L vaperw-,A. lemanirda ayant
quitla ;Dw-York jeudi 28 du cou
rant pour Cap fiailen, Port-de,
.Paix(, G(onaives el notre portest at-
lfeni(Jn ici vendredi 5 Septembre,
parlira prolb)blement darns 1a soi-
re pour Cartal ia,EPuerto-Colum.
b)ia e t la Jama4iq'.ue1 I
Port-au-Prince, '30 Aomut 19t3
REIN )OLD 1& C.- Awents

i. ..... ... ".i : .....: ..' .) m r :. .
: .... .... ... :.. ... ..: .. :. :, :: : e r i ( i ,
.. ... ... :.:.............. .. ...... Den ie M eAi N

IMF" X T


........... .......
J -ag les i~o n ea 8 . .... : ....... : ......
I ARAlN:DS


.:"...: ..: ....... i o n 'q .",!u e .
c ap a tRn .s ain t-L iLs........: "'" : ..... ... '. .. -- . ....
'~ apJateiiRise.Saint. ossl


prie--pS V.0 1Vaux




^Z^^l.Lyn i vet P-rt-au-Prmee chez *r
^^RB~~re^a~in~ts CitoD Simo die.
S. .. .... . .



ux Gone ives, Emle Gardere
A. Sain-MA. E B Bou n.


3AN re MOU U NS, P'HAITI

35, rue d u Quai, Port-cau-P since.






LI ErPhotographie ASCENCIO Fr
co, 0, 3rte nonnoe-,Foi

AI EATS, S La Mariso, pour donnrwLr sadisfcn se nombrex cihens,
S9J- que moisn des cartes arlistiques qui li permettent de Uivrer des
Photographe bien connu de la Capilale ct de la Province par es t06 anndes dont lc fii et irrprochuble, et d de. prix a portee de totes les be
de pratique, announce a nombreuse clientele, que la i D S
hior Derneres Nouveautes
P holtgrff c d I. Cartes Fllrt) if $ i la douzaine
est pourvue d'appareils et accessoires les plus modernes. I M-lguon-nette A $ 8.
La lumi-re de son eler est du systme Davanne,; de Paris, et lui per-.W Pour les grouq e, afrandissements, etc, on traite de grd d gr.
'net de donner les plus varies et les plus jolis jeux de lumie imagi- J Venez visiter la salle d'exposition des dernitres photographies
nabe. par les freres Ascencio!
Les accessoire, at posP qu'il vient de recevoir permettent de donner
.auX dames les poses les plus gracieuses, eleggantes et artistiques Se.t, aux .... ..... ... -
homnYes cells qui conviennent a leur earacitre et aux fonclions qu'ilsJ
exerceni:- littrateurs, avocats, militaires et gislateurs. C L
A. r. ndissemenat .......-- -. Tailleur .March.iand.
E s p : d_ h. 4 i .sailcl ur M c a
est, u:ne des specialiils de a Elotographiae Noddeerne. Annonce d se bienveitlant clientele qutil vient de tranfdrer
.Heures de pose: 9 ha 12 ht martin et de I b. 4 hb. du No 7, de la Rue Traversire, d la rue du Magasin de 'Etat,
Venezx Visiter c'et d dire d qudques pas de son ancienne maison.
Angle des rues du C ue et des Milacies, e face des bureau du O trouera daricles pur taileurs en groset enddail:fo
(Nouvelliste>. et catmirns de ier choix : a prx, ti(6, moderes.
SLa .maiton rail uw qrnw d rabbis sur le prixc ds complete fails
pour homes. Elle lore a s.es airnF bless clients des articles pour h
de ctiapeaux jusqu'a chausettes inclusivement-- do la haute nouv

De m andez les Couleurs et Verms risisnne, A prix "attis moddris.
ELA PATTON PAINT COMPANY I-",- -+.....
Reconnus var le com i i merce des Antiles conne es meieurs,

Velumina leady .Xa! -e tin pour travaux ni nterieur Sun P rool
Ready Mixtred Paint pout travaux ,i 1aexhtrie r. Laxatf m Odpuratif ,nttBSftroux
HUTTLIN GEt STRULLER Cl a ?nP su e t.a. asi.
Seuls hAg vnics pu'rL oiBet a s -saaai.
e f, i. 11 eis 'a etsLS iouz antt r& o i at etile I rs N1, di al ^ fe
eO Broad St r., N, ewa York ~ jma rap se
4 ^ K t& I A Plge },, ^^ '^^ Tous 1i ,as deoin a ordlan gi as t n an t 1 akM p re i lat "




-32, Place Oeffrard,




CAFEA ILlEE EU JECTLES


SDE LA L'eau de met que nous employons, a 6le soigneuseme:
x..',, ^ au large,au dela de file de la Gonave. Nous faisons rema
"^ + Bnpgi H, '.Corps medical Fobservation judieieuse que font les lab
.9 t trnw uwI rangers :----
L'Eau de mer injectable doit tre de fabrication ricente p
St lI arque toutes ses propridtes th'rapeutiq te,. De nombreuses attestations
mettent de certified mqe nos prod'its ant donna LoMS Ies Jdsulta

eSopeciAlht: Serum Ncvrosth qu
Ce serum r4gularise les changes nutritifs; ii a 6t1 empl
succs dans la neurasthenie, la tuberculose, etc.

GA ITT CI AREAS .
de-- la---- .a..T.bacco & Go .

REPT I N HOUSE

...iasi o cd fandille de l&Pe de as sTe ...... BOd Ia-TE EMU EMEKT
25 East. Street, ing stone MLE 0 o
-. .. .. .. .m.. .. .. . -






Thr^ju~s, Bdi enis du etor e Filarios
Per dsian cam r a D a..a.. ............ ......... .... ... d 0








Garant4 pur product (e lacanne a sure
e hlsans aucun in rpdikent chirMachiqu eulc
-- ---,, .-. -, .............. .. ... ....--- -._,---.. .--*. --. "....








R oux O Bonne-Foi, 23 le des Rues du Cet Fero
'Pm'a. r 5





.~~~~~~A <. .... i" >._--,...,,.+"..... ... ... .. .. .. -,..'.:


res



trava 6,












a ma
iu No
Utnituoe
et fourn"i
"i







executoa











KM
Aqi






pa. "
am liiie ,:i,




USEauS !+ -

ni.to:


nt ca -
oratoe):
?rn.













.. ... :.
-:,'p .: .-
0.- .:'?'

"7:u. 4



7mt
:. 44'
49- :-
'A+mii
/0.>. :
.u S......
p .,.;.: +
/O::!i:!~
.....


C.. D-;-i: :-.
:. ..t.)