<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00743
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 20, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00743

Full Text

~anB0e.--NO 1300 Port-au-Prince (Haiti) Samedl, 20 Dceml




Jc'iirei Q ii otde- Om erci-- l--- o--o
Le Nouvellist<

JoLurnal Quotidien, C~ormmzercial et d'A.Lnnonxces


CHiRAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIiTAIRE


LE NUMERO 5 CENTIMES


Abonnement pour D4partement....l.20
e r Etrangrr 1.50


Adresser les communications aux bureau du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.
i i I[ i I II IIll I III


NERCURIALE .

Port au-Prince, 19 D6cembre 1902
La baisse di change que nous signa-
lioins dans notre revue du 13 cotirant,
malgih petite, reprise qui a eu lieu A
la fermeture, s'est de nouveau fccen-
tue lundi dernier. Les taux de 136,
.. -


.visge aujourd'hui la prime eIi cloture
Malgr6 tont, les transactions n'ont
pasit6 blen importantes; les ollres des
'endeurs il;it pinutt inoibreuses, les
acheteurs so mnttrentl de plus en plus
-difficiles.
Nous avons volt pour li semaine en
iron qtinz. miille dollars, anx diffi-
rents iux ci-ilessus dsignes..
FI1 litres Ide I'Etat, les afalires ont
t-r peu pros nulles; ces eITers con-
s.erv 'nl ineimoins leur valenut respec-
tive.
Cheques s/ Ni. .- Contre or, env.
*12..U0) 3,4 /,, et 1 */o d'escompte.
Trailed sin' _Eaj.ce. Contre or,
Ai I ,, I ime. -- -..
df- I1.58i sics d Iht province
vetws i 7 I/,2 fi 9 3!i ;-environ 6(00
sacs des Sontes Iwi's 9 1/2 Al10 1/2
centinms.
VicroR C(;NTIL, .lycal de Change.
---__

CGOPAGNIE FRANCHISE
*- CABLES TELEGRAPPII qF
IONOPOLE du nnOYFEt.LISTE -
'-L'-'UaT:,' INTERDITE.)'
AbSEII.i.E 18.- L. i girv et termi-
; i.(is u 1 .i t ,10 eid ,Ile epren-
,e l lravm,.
LONDUES 18. Une propo.ition teli-
ia-ugnel Ltee les ilrois ,ie toumlllge
0---a n O hlini d. cotivuir les
d IO., essli is pour le crentsement
S-i _erti, a sotulev une writabte- tem-
P.e de protestL1 io,,s sous p'tlexte qe-
b. Attes d'u, frible tirant d'eau se-
l4tbe5 injustement.
S._ Dr( ( Turkestan russe ) 18. -
SX Mtd'Antidama,'dllrts la province
o 0L a !na, a totalerineilt ddtruite
rA.Ut trnblement de erie. Onu
pas encore ezactement le
d. e victims; la population est

i :


menace e de l famine ~ Des secousses
out eid ressenties a Marghria et dans
les villes voisines. Des vivres et vete-
mernts)vont dtre envoys A Antidaman.
WASHINGTON 18.- Le president Roo-
sevell a transmis a; Senat, aux .ins de
ratification, lt trait6 de reciprocity r6-
ce Atine-di-gcie centre les- EtaLs-Unis
et Cuba; le Sinat, se trouvant juste-
ieTn en sIdanre non publique, 'a ren-
voya immddiatement le trait sans me-
me en fire donner lecture a la corm-
mission des relations etsangeres.. On
dit qu'iti'est fait dans-le traite.aucane
nmwiiion relative A la fameuse question
de I'ile des Plins
GOPEKNhAGUI: 18.-- Le cuirass4 d'es-
cadre allem.nd a Wilielsbclhi ) est
cchloud pres de Rosvcr; les n;ivires de
guerte,;.llemandls t K:iiser Wilhelmder-
goQsse ect Prinz IHeirich sont p:ir-
iis pli iilui porter secours.
WASIHNGT.ON 18.-On (lit ici que les
Etats Uiis refuseront de garantir I'e-
xecution de-cortrdtions que les arbitres
imposeront. Le ministry Bowdn aura
pleins pouveirsAde _Siultoverneinent
polur agir au mieux des inljrets corm
mnuls, sans, qie le Gouvernement de
Washington suit eng.ig r ;n antene mn I
iniere.En outre du paicement des dettes,
I'Allemn.igne exigcra des excuses.
DIB.IN 18.-Le commodore Scheder
c;l)la: uiij.)J rd'hi i ,i 'avo-r sonillfe t an-
cuine petrie lord du bombirdlenment de
I'ueto-C ibenllo.
Lo.NDiiut 18. La- proposition d'ar-
-birrage sera probablement cecept-e_- -
- VASHINGTON- 18.-- btf charg- fP4-l-
faires de France a avis aujourd'lu. e--
secrltt iri' d'Etlat II.iy iLque son (ouver-
n e ,nnt aurai i noili a"t I'Allem.it ne, r a
I'Argleterre et I'll.ilie, qne le pniemenb
des recl.oiations ranlaiises dev.iit avoir
lien avant Loutes les autres Cette d6-
termnination, .comnplique le dilemne des
allies.
WASHINGTON 18-- Le secretaire l'E-
Lit Hay a transmis ce s)ir aux puissan-
-ces la proposition dii prsidlent Castro
dle soimettre A I'arbiti;rge la qiestion
du Vdnrzudil; cel;il ectiv:ait A les infor-
mer que le Venizudla rejettl dlin~tilive-
mert I'ultimatum anglo-allemaii, dor.t
1'accepta'ion. a dit M. Castro, ne peut
6tre accoL4e A I'r.rbitrage.
LONDRES 18, soir. 1 ne semble pas
quo rien de dflinitif soit rspltM di,.


conseil de cabinet d'aujourd'hui,a su -
jet de la transmission par le Gouver-
nement des Etats-Unis de la demand
d'airbitrage du VWnizu6la. Le charg-.
d'affaires amiricain, M. White, est rest
toute la journde ,in communication
avec le Foreign Ollice. II a transmis
uieilgl-i ielp -l-ie an department
d'Etat X Washington; mais on ne croit
pas que cette dtpeche contienne rien
qni constitle une decision finale.
( d'affirmer que l'Angleterre fait tous ses
efforts pour persuader aux Etats-Unis
de se porter grant de I'execution des
decisioiis arbitrales par le Venizudla.
BEtRLIN 18.-- Le ministlre des alTai-
res dtrang6res attire de nouveau I'at-
tention sur les soupCons des Etits-Unis
au sujet d'un project de dhebirquemelnt
allemrn:n ant Vnk'zuila. It dit que le
petit nombre des forces allemandes au
V&nitzula devrait sullire a detruire de
tels soupCons; I'escadre peit apeine .
disposer de .00 hommes, chiffre insiil-
fisant pour prendre Lagnayra et encore
moins pour entreprendre une expedi-
tion dans rinterieur.
RoM.E 18, soir. Le roi Victor Em-
in.timel at re1 t iunjourd'hlni, en audien-
ce, le cominiandn;it de Novellis, du
croiseur itlliein aAgordatl qui a reCu
I'ordre le par.ir' pour le VdWnzutila. S.:
l;ijeslt a dit qpi'elle espmrait qu'nne
solnlion rnpile et satisfisante de la
uiesLion v'iuzu.lliellnne iiterviondrait
hicntlt, s tsis coniplications avec. les
-aut'es piissa ices. L'a Agordato p:arti a
...i (| i ..l ..es ,DiI ^,- T___ _
P.u. .s l --a.:A L Ln'ded Gover-
noment F.'ari1fis vis a vis du soi distant
blocus pacili.ie. dlesports vintizudlicnis,
n'a pas encore 6tl annonc6e ; mais les
autoriis conmpcitefites disiet quCe For-f
attitude-sera sins anucnri donate ;I m-
me que cell dc.i Etats-Uilis et f'ivor;i-
ble a une complete liberty du cornm-
inerce stranger. -
-L OSNDliES 18. --- On a in anjourd'blii
I& discours di trone prorogefant le lPar-
lemient. Ce discourse est nne rI~capiti-
lation, d'une longieur extraordinaire,
de tous les evenenemnts piib'ics depnik
le mois de jinvier, y compris les allni-
res du V6nezubla.
-. BanLit 18. -- Le conseil i~f1ldral a
approuvw aujourd'hui It larifdouanier
diirs. la forme qu'il avait quand if a


bre 14





e.


PAR MOIS 1


GOURDE


s--.--.- rt tr -Trnt +r r


I


I









pass devant le Reihsatg en. troisilme sa seule personnalit. .I devenait le Soledl
lecture. clipsant tous les autres astres, obliges de
MADRID 18. -,Le a Herald a dit au- disparattre ou de graviter autour de son
jourd'hui que don Carlos se propose orbite.
de renoncer A ses pretentions au Ir ne' ,Dans tous les temps, la ,olont6 d'un,
en faveur de son ils ddn Jaime. seul, s'il atteint a ce degr6 de puissance,
LA-HAYE 18. -Le croiseur hollan- devient la loi dans toutesles questions oh
dais i Druijter o, que le Gouverne- il juge A propos d'intervenii.-C'est I'ar-
ment avait l'intention d'envoyer aux bitre-dispensaieur des destinies de son
Antilles, a recu I'ordre de partir pour pays.
le V&nhzula afin de proteger les intArets Avec liii prend fin tout provisoire. Le
des hollandais dans ce pays. dkfinitif est constitu6, et les formahlts
WASHINGTON 19. Le secretaire Hay ulterieures, les actes purement legaux,
a recu partielles r6ponses de I'Angle- en regularisant, en validant son pouvoir,
terre, de I'Allemagne et de I'Italie, re- viennent. au gr6 de sa volont6, consacrer
natives A la proposition de r6glement une situation de fait, au pr6alable nette-
par arbitrage des difflrends actuels,. ment tranch6e..
L'Angleterre es favorable l I'arbitrage; VoilA ce que nous disions ii y a pr6s
'AlleTnagneaccepte-l'arbitrage en prin- d'un mois.
cipe, mats trouve que certains ar- Actuellement, notre pronostic s'est
ralngements tlcivnLiLt_f its avant de rdalise, etles Chambres don't nous de-
negocier les conditions d'arbitrage; mandions le maintien, vort ratifier un
I'Italie declare qu'elle est favorable a faith accompli.-Le nmud qui enserrait
I'arbitrage, mais sera probablement notre mallieureuse patrie, a 6td tran-
;lide par la decision finale des deux au- chie subilement.
tres puissances. cLe sa~ r lui, et sur le champ For-
WASHINGTON 19. Le president et dre a paru: la paix et la trianquillit6
-le secrdtaire Hay ont infortr.e le cabi- ,rgnent maintenant sur le pays.
net aujourd'hui que les nouvelles an- Les fideles de l'Eglisepourront assis-
nongant que la mason de Banque J ter, nercredi de la semaine prochaine,
.et W. Seligman & C*, de New-York, la messe de minuit.
avaierit de nouveau decide d'aider fi- L'annre aura vu naltre et clore la
-nancierement le Venezuela, 6taient guerre civil
exactes.
PARIS 19. Au minister des affai- **
res etrangres, on d6siceTqi'il soilcon- aiitenant que le pass n'est plus;
pris que la note envoyee au reprpsen- que sera I'avenir?
tant de la France a Caracas ne de- Les citoyens que nous avons entendu
mande-pas-au -V6nzud~la de donnerun nommer pour former le nouveau Ca-
traitement de favour aux reclamation bine,,-oitl-des personnages honorables
-franCaises, mais seulement de leur ac- et compfeilents. A eux va choir le pd-
corder le traitement dgal A celui ac- .pible heritage d'une patrie meurtrie,--
cordd aux autres pouvoirs ; ceci s'ap- 'ruinee.
plique seulement aux reclamations qui A eux le devoir de panser les places,
onlt 6 files depuis 1899. de consolider la paix.
ot ee pu 8 Sans doute mieux que nous aujour-
A T A T d'hui, penser;- 1-on, n'autres'sont en
posture pour lever leurs voix; mais A
A CTUJ AM TE Dieu ne plaise que sur le terrain pa-
triotiquenous cedions jamais aiui que
Nous 6crivions dan notre Situation ce soit notre place.
do samedi 22 Novembre dernier, No Nous continuerons A nous fair en-
1277 du Nouvellislei: Lendre toules les fois qn'il s'agira du
Sbien-etrle, de L.ivaucen! ent p 1. i. 1rp


-La personnalit& du- General Nord pays pour lequel nous avons uit amour
Alexis au milieu de sa nombreuse armte, indraca i -- Nous conserverons

---ment, tellement agrantle, que les esprts ser libre et independante, alors que
les moins clairvoyahrstprevoent -que-st-tp-sv;nt 1no fautes nous am6nent
arrive a Port-au-Prince, it conservait, in- au bord de I'abime.
tacte dans sa plenitude, et affirmait. de la Le moment plus qtuejamais est venu
mime allure, la. puisance souveraine don't d'avoir confiance en nous-m6mes. Et
il parait jouir A cette here, sa situation" ceux qui ont assume la lourde respon-
S au sein de la Capitale, a c6t6 de ses col- sabilitl aujourd'hui de diriger nos des-
-l- 'gues,serait 1'kquivalenie de celle qu'vait tinees, doivent avoir A coeur de reliever
jadis dans l'antiqdit~l'imp6ratorotrCesar, le pays, de reltblir ses finances et de
Dans les temps plus rapproches, des ramener a eux-tonstes citoyens dans
crises anarclfques ont donned naissance a un mime esprit de coicorde.
Sides Warwick, A des Cromwell, a des II taut, si l'on pense encore au Cen-
Martinez Campos,-- des 18 Brumaire. tenaire, que progrtssivement, en dcar-
aTandis que l'equilibre des difi6rents tant touted idde de represailles, toute
poavoirs d'un Etat s'affaiblissait et que division entire les parties, on arrive--A
leur autorit6 se dUsagrgeait, on voyait cette date prochaine-- A'voir le pays
s'accroitre la toute-puissance -d'un' hrim- -ouvert A. tous les citoyes: d'Haitipour-
.me absorbait toutes les forces vive sia- qu'il puisseat fouler en toute quietude
., bantes. Tous Ies rouages gouvernemin,- le sol-que nos p6res nous ont Coitquis
taux, au fur et a measure, abtutissaient a avec la liberty.


TRIBUNEPUB-

On nous demanded de reproduire
suit, qa a paru dans a le Courcitri
vanit bier:
nladeat Eia B-. J-Fra
Port-au-Prince, le 17 D6cembre i~i,
Monsieur CLEMENT MAGLOIKt,;
tidacteur en Chef du a Courrier',
Mr le Redacteur,
II m'est tomb6 sous les yeux i la da
d'aujourd'hui, un entrefilet irtitaulk il5
ferend Sinai-Jean Francois, a dans te~I.
it est dit : a Les temoins de M. B. Jeu-
Francois ont de nouveau declare que ir
client avail donna satisfaction i M. Sial,
puisque par sa lettre p.rue dans la Pra,.
M. Jean-Franceos dit i M. Sinai quil I
prie de rccevoir ses excuses Iqui peuvmen
lire les plus agriables e: dagrier en mha
temps I assurance de sa consideration lIUrp
dislingude.
Voulant que la langue soit toujoom
d'accord avec ma penste, ie tiens i fa t
rem.irquer que, dans ma lettre pblW i
dans la 'Presse, on ne trouve ni ses Mrn
excuses.
Comme je tiens aussi ce qu'aucaw
lettre de mes ecrits ne soitaltiee,j;ous
saurai gr6 de publier ci-apres la lentrCe -
.jointe de la Presse afi' que I'on y pan'-
se convaincre de I'esprit de ce que a-
vance.
Recevez,cher Monsieur, ines saluationi
les plus empressees.
A. BEAUHARNAIS JEAN-FRANCOIS

Nous r6efrons M. A. B.-Jean-Frani .
anu numerp de la Presse qui avait public
sa lectre A M. Paul Sini II1 verra pat-
laitement que nous n'avons en aucunef-
qon d6natur6 sa pens6e.
D'ailleurs, il est en tres inuvaise pos-
ture, apres avoir fui le terrain d'honnoCi
er refuse a. un parfait gentilhommiorn
reparation qui lui tait. due, de venir d
savouer un proc6.-verb.il sign- et appro-"
ve par ses deux temoinS.
Nous retournerons done A M. J]
r i ,ois Ij- lia c p"rue .... a _
par laquelle il a fait dans le dernier n1-
des excuses en 'rtgle A notre ami PaI
Sinai.


NOUVEULS DIVEBRSl

Change
La prime depuis hier a .fait ne chU .
considerable, puisque de 13 5/, e q
signalions, elle est tombee a 128 /,.
nier taux faith pour le comptant.
Au Palais Pr6sidentil..
Hier marin MM. les Deputes et
teurs,parmi lesquels les nciens fimO
etaient en nombre,'onte re .i
-Geinerlaa NU Aexts au Palais de is
sidence.
Le General Nord leur a fail
cordial reception, .en alfirf
*avait besoin du concourse pai


L P~ ~Z1~ l


'
3?i I..
'"' 'l~rid


-s





-^^.. -
. -

-.n citoyens ssns distinctipo, afin de
bulir dtfiniiivement a paii et de tra-
nirllte au relevement du pays.
SAu champagne, MM. les L6gislateurs
I/ o0"PS des vivats en I'honneur du
IGhl Nord, en criant a Vive la Paix! I
i- twei rUnion !. a ajout6 le sage et
do veillid.
acclamations rtconfortantes trou-
rit assur6ment tcho dans tous les
cmdiu haitins qui i'.spirent u'i la tran-
.qll f, A l'ordre et au travail.
Assembl6e Nationale
Ce n'est pas aujourd'lui conmne il
anvit i'6 dir, mais remain martin i to
hvures, que les deux brariches du Corps
Ilgislatif sont. convoq ues par le president
du Snat pour l'ouverture solennelle de
L tie' session de la presence Legislature.
--Election Pr6sidentlelle
Aussit6t apr6s I'ouverture de la session
gistative,* deinain martin, I'Assemb'e*
Naionale procedera A l'1lection du Pre-
ipier Magistrat'de la R6publique .
Le'citoyen auquel la Ntuon-par--lfr-
gaoe de ses representants 'autoris6s va
cafier l'insigne honneur de diriget les
idtstintes d'Hari, est connu de' tous:--
cest le G6enral NORD ALEXIS, deja. accla-
mi par le peup!e.
Nous srluerons avec-.une joie patrioti-
qffi felobrnee iqui i"rrquera enfin le
.d6~cmear d'une crise anarchique si
idsaasreuse pour notre malheureuse pa-

S Mariage
Ce martin a et6 c6lbr6e A la Cath6drale
a biitndiction riuptiale de Mile AiMtLI
S-AGwERON avec Mr EMILE FLAMBERT.
LesW-eiaes epoux ont tt6 conduits a
I'utel par Mme' Vve F. Castera et Mr le
DrDestoclihes.- Deux anges d'honneur
ont faith la quite.
L'assistance nombreuwe eLtbrillante. A
r sue de la ceremonic et apres .le d6fil6
trditionnel, s'est rendue chez Mr etMme
Gerton oh il y a eu reception,.
Nous renouvelons noi meilleurs vceux
de bonheur aux jeunes et intiressants ma-
ri .
S EchodeJacmel
Sanmei 13 at, courant, A 9 hres 1/2 du
oir, one tr&s forte secousse de treble-
meat de terre a 6t ressentie A Jacmel,.
aqulle a dui6 deix :econdes environ.
lCtbreusme n-r, ii n'y a pas de grands
dts ni de m leurs a siaer,-ear-Ia-
nre ,ille de Jacinel a dej~ trop pAL-
Ca li y6!?
tcelHents bombons pour adoucir tou-
'"tl bouces de Il R6publioue.
iri ka Lagojannis !...
.Bulletin Mortuaire
S 16 au I Decembre)
Ion I lnayole 45 ans
g ^iClle Hamliton 17 ans
i8a- Baptiste o7 ans
J uMi~ e Jean 80 ans
Sil Pioutens


c0.Boucan ; 32a .
gro rcia ".4 in
M'I cheai:' 54 jours
.7 anf

^&.'C


L-idoyia Jean-Baptiste
C6cile Anascase
Louispm1 Gladon
Andr6 Chauvet
Annasias Sampeur
Estima
Rosita Foad
Michel Noel
Rodercin Alexandre
Ch6r6ma
Jean-Pierre
Frere Nord
Petit-Bonnette
Jean
Luis Jean-Louis
Henry Marcelin
Clermorange Lamour
Napoleon Hermite
Fortune
Petit-hise Etienne


2 mois
17 ans
65 ans
I mois
2 ans
30 ans
3 ans
Hospice
H6pital
Hospice
Indigent
a

a

H6pital
SH6pital
Hospice
Hospice


H6tel Bellevue

__ Eenuxa.i
-D8uMcit 21 DcCEMBRE 190.-

DEJEUNER
de midi & 2 hres, a P 4 .25 avec 1/2 vin
Siriques
Viandes froides sauce larlare
Vol au vent financidre
Petils pois
Filcl piqud maddre
Salade
Pois et Rzz
Glace d la vaille
Cafd

DINER
de 6 A 7 heures, A t 1.25 avec 1/2 vin
:-- Plage printatiier
Lanque sauce piquante
Entrec6te d la bordelaise
.Salade '
Fromage -- Confiture
Cafe

H6tel Bellevue

-VIan-, .
LUNDI 22 DCGEMBRK 1902
...--- ..-DEIJEUNER
de midi A 2.hres, a P 1.25 avec 1/2 vin
Filet de hareng fumd
(Eu[s b, ouills au fromage
Navarin autx pommes
Choux farcis
Bifleck au cresson .
Pois el Biz
Crdme au chocolate
Cafd
DINER
de 6 & 7 heures, a P 4.25 avec :l/in
Poliage. velould
Tibabale de poisson
Dindninauuu farci
; .C mpa pole pommea
:. c9 .'t ''


AVIS



Line Cameron

Le steamer Lauenburg ve-
nant des porls du sud esl atten lu
ici samedi prochain 20 courantet
parlira dans la soir6e, directl.-
ment polr Ia Jamaitque et New-
York, prenarnt frol. el passagers et
kermant sa malle le mirne jqour i
5 heiires de I'apres-midi, h la
Poste.
Port-au-Prince, 18 D6c. 1902:
F. HERRMANN & CO, agent.
*I *r ._____ ___-


Aux AiiU aU'es M' ris
,A~jufe G. SE FREE


-KpisretapjdsaiiJdllettes, dpaulettes,
sabres, ceinturons, gallons, cravaches,
Seperons.


HAMBURG AMERIKA LINE
Atlas Line Service

Le steamer < ATHOS venant
de New-York et du Nord, sera
ici lundi, pregnant frOt et passages "-
pour J1r6mie, Cayes et Jacmel.
Port-au-Pr:nce, 19 Dec 1902.
G.KEITEL, & Co, Agents.

Angostura Bitters
de renommie universelle, prdpard par.
les seuls fabricants Dr JT-GE. -. _
SIEGE & FILS.

A obteua I pl'es hIto diatieti; au---
expositions de Londres '1862, Paris---
1817, Vienne 1893, Sydney 1879, Mel-
lbourne 188'r-Nouvelle-Zelande 1882,
New-York 1882, Amsterdam 1883, Col-
cutta 1884, Nouvelle-Orl-ans 1886,
Londres 1886, St-John (,anada) 1890,.
Jamaique 1891, Kimberley (Afriquedu
Su~l) 892, Chicago "1893, Bordeaux
1895, IBrixelles 1897 etLjerni6rement
la- Midaille d'or aux Expositions. de"
Paris 1900 et Buffalo 1901.
Ce Bitter peut etre pris pur o- me-
langd soit avec un spirituex- ou de l'eau
sucree, de la limonadi ou lesoda squash;
il est indispensable pour faire un bon
cocktail, un sorbet ou un punch.
J. N. HARRIMAN & C,
Agejts-Gn6raux pour lesIndes Occidentalet
Ori BIEBER 8&C*, Agents poD J :Aa,.
i : '


- .1..


> *


I ___ I I r =











Falrique e Bouies

La vr lh des i)ougies doe iotre
Messieurs H. PAPE & C& 0 n1(;is

21, en face de J.. Dcsjir


AuxArmnes


Jo1els el Ciapeal


Matt ore fle Ta
Port-a i- PI

Ciqaries (le Icr
[)< DiOUl
Ri, he,sse. arnome
(ijarettes Ifi
I' i-ier Ill;ilne el
'l'nl)ae 1 fl
Mlarqiie : Ant)
Magasin de Vente: rue du

AVIS I MPO


do Paris
niataniace a ses nhaaItar
~~~~n Iaiae 1In,

ix d"nu s [~l~llS a Htaau Tiawnsii'ra tu
I -Ii I Ce tre I., [nll 'tt vt

backs S. T. b 1111tc, Culs p Inudln1
De)1.1,1 tI phi s ii it'
ltaaE iI I tlt -
CURSAI. A Ja:REMIE


ElaiI ait X '1
b it Ia i




r:in :i rir ne n t
A pro~ rl I(r lernent arrivees.- G(;


QL A U aI


a'S t' lr I Illoti e il l I l' ;i-



Sit Ii'S jaCli i Iii let I 12 *,laaa:ui lia'I S II1

cone r _-i TO He.
L~e bion wmarvht' el Iavlo i


i'lO ul'lli-


A LJIC Y i' 1141 1
ba-se. man t lou es ses Ill.lr llan
I-es et sitiiat e riiiEIuIOne UcAiriol-
ly. .-i-devi iat Ania~i'"icniii, No ;38.
S'a(I res5coI-
nat No 73 5e Io liiiine rite.

.u .' E.4ptN,-E (I'Ai iioN.
Sr r'aue d'Eu rope, offre '-*sa clienti'e
lin ussori))lentt c(Jlfplet (16 lmtarClhan-
lifsis de 1ou'lessorl.es, di des prix tIriA
3'ld uits.
VEN\EZ VOIJA!..


~-5





de Port-auBPrinneI

tfabrication ne se fait plus
r lh fibriqtue, R'ue des Mira

dins Th. Liiders & Co..


C.OU Docteur A. Bourge
Taile u r Chirurgqiei- D)elisle
eux clients tant a De retour a LI CapitalIe, rei;oitl
.1 .mieQil I jours: :%,
,irmie, -qu'il a Mutin, de 8 heures i m'
4111 ;a mason de
SN- 101 de la Rue -Apes--mT a-2 r -,t
ipoelur qu'il n faith 93, Plare de In Pair, 93.9
'l'.iirope gar.'tlit
ls pills diil'icile Prix mod(r6s.
.L tli s-dla gantee.
,.si ade leur an Hotel Bellevue-
O)UVRIR UNE SUC-
SUR LA PLACE
oll'11 de rournir sur coimmnande w
lls ,ilet 28 31ariaylc Baplhv" Bakl etl
,ts gilet 28 autre [dle
9ec let- Gateau, Glace, .Sorbet, V
S .verIt, Timnbules, Pelis. patl, S
iueiplle, rrdingote. ,,ich elc, etc. Charcuterie deo
1nle, il Ies price de ,eure .
r o' a lui ici ou Travail snigd-.Prix modr
JCrdmie, lesassu- Prompte exdcnlio.
seront satisfy; its. .1 .
d'ieoltTe nouvel-
rande fabrique de V q \


-c :LSiit-, eL de- ki era tousP enres.
(iiinlt stock dle costumes tons con-
f,'lrtioin," : \estons et p:intAlons a bon
n"a'"h'5 -

An ostlura Bitters
I)' J (;. r:. SIE.;Ewr & FI.s, price-
iletrinmnl' t '*,ll A lis I Angostura ( Vine
'all;.i) 1i. ldepnis 1875 a Port-of' Sp in
('l''nii.a l ), ,,wit le,;s ".eutl.q (abricanl.si
i1 at', ta l.al ct ua ivcrselle-itell cooun_
a .\\,;n' Iti \\ ri.\ tinRs dkeconvert par
I. ih I, i it 1), S, ert ;i Aiigostlura- on
1821. i'l I loil 1:I premiere exportatiorn
a ild if.110 en 18:I O. C:'est Ione reel-
It-ilea i t ;i p:rtir Ile celte lerniire date
qIi'.l cnimmine'iid l fa.jb icaliioit de ce
lirolt.ii detiel ii cCt'e'lwr come AN-
;i, t in. l I rri:ns f n sons le rom rde sori
lai'n 'lorigiie. Le nom de la ville An-
o11lurtr1a a( 'e Clilln et \ en 18Wi en celuk-
dle Cuidad-Boli'ar- a qui hin est rested.
lChaque bouteille est enveloppde dans
une enille sur laquelle est imprimde
en quiitre langues la maniere de s'en
servir et portant un fac-simile de la si-
gnature de 1'inventeur entire les deux
cc6ds de la Medaille de mdrite oblenue
I Vienne.
Se harder des imitations et contretfaons.
J. N. HARRIMAN & Co,
Agents-G6nerauxg ur tes Indes Occidentales
Orro BIEBER& CO,Agents pourHaiti.


Lk .


Plionographe
Phonojrapl


Avoir le privilege do fcollecta
so propre voix aiinsi Tiqe celle
amis, t'est s.Ins conltredit tile !
rem:rnjaible e diverlissemenKi
Le chai'nlie ioce- ir
tions co isiste ldans 1I cl:arti eT
fiction de la reproducitioiL.
pourquoi le Phonogfra-phe G"a'
done des re.suLiils pis sna
que tout autre nppareil simild
Le a Giei Ediso, est le
plie le plus recent t It le neil
chde.- 11 est muti d'un Rep
automatique, d'un EurOgisG i
re et est reiifeimrn dah Iunl l)
couvercle portaiif de forme
Avec chaque plionographe
fournit gratritemen, :
1 donziinedecylindres on
ou vierges.
1 Pinceau en poil de cha
Le phonographe Gem estel
de tous, il ne comte que 210
se vend chez
Louis MEVS & G'
Place de la Paix N0',


i


~ T 6~~:~~Fi