<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00740
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 17, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00740

Full Text

VmP Ann6ee-N 1297


Port-au-Prince (Haiti)


Meicredl, 17 DWcenJre I9Oft


--o Lv



-Jidi~X Qio-tAdiez1 Orrir weF1 -eIETUt-d'-ARzrnzeB

C~tftA1OtJIT-"DIRECTEUR-PROPRlhItrIR


~IiuueO 45 cENtlig


Abonnament pour P4partement....l.20
9 a Etrauger 1.50


PAR MOIS


GOURDE


-,ldeea'r les communications aux bureau du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.
..' *. 11 IS__ "- __I I I I I I I


COURSE DE BOURSE
SO AdmtaICAi........... G 139 of
-Ctmidds 12 /o escpt. or 48 "/o


-Euidds 6 */.


(avec interets dus)
* a 39 */*.
(avec int&rkts dus)


T7re Bkfs .............
' Rusts .............


33 r/2 /o
17 */o


-CONPAGNIE FRANCHISE
OS CABLES TELEGRAPItf ES
MONOPOLE du NOUVEI LISTED
(REPRODUCTION INTERDIT,)
N" MarohA4 u -avre ---
C d'Hait- . Frs. 40
Cad Porto Cabello a 48
Cacao d'Haiti 54-65
Cmpcche (Buches). 5
(racines) 4.80
PAis.--Rente 3:/. 98.50
PAnSi 4.-- On ne s'occupe dans les
arclespolitiques Ifra-'ig is que des pro-
-ahw Blections sinatoriales qui, or.
le sait, soul fRixes a 4 .nvier pro-
dain et 1111i ninutre.-sent qu'ui tiers-
s, senteu.rs puisqn'il s';git dii re-
Iouvelle et il'tri a;A l III ma n:al-
O:n, E ot d ttadressds aux
-- ece s _ i -nu ,,f -- ...


'lOVE 14. Les crtances doe l'halie
Mirp le V~C
kiegee Sippo01165 lI'ar les sujets4 ita-
.J enfdarnt les 1u6voljlijoiis le 1898
011aU Wnjz,leji Q1i:ll11 e
t1Ot I 'Allemu, lie out ulciuld d'izop.
ligiueujc couuluile comimne
quV A1~ la, I'llalio a pens*A
-V"I* dre elles. --* Deix navires
9"M qui ouit quitad OLraimte avec
"ecrels,eL qn'on Snppposait
ir'Op l .l11 hfilroca sont-ell
008 au Wn~zu6Ia. DVulres
Ieerre ant regu I'ordredese
Miles eaurx Onhudlionnes.s
'on ra ddj&1mtmned, les rid
1* pOursuivent- avec VA1'.
4honlleterre, vt U. Priudr
siafrusres dtrnangrs eupa
41 arrangelroet, qui kii
a~.;~r dem-inf charp


Sbre des dputiis, une declaration ofni-
cielle en repotise A une iiterpellation.
I NDREBS 15. Le Gonvernement
Vdnizuflien a; refiis I'olfre d'un ban-
quier :llein;,d de Car;c;as de lui avon-
cer la spmme necessaire au payenment
de-ses-creances.
PARIS '1. LUnction combine de
!'A lgleterre et del'Allemogne au Vend-
zuela a soulevt ici le plus vif intlert.
.'opinion publique est favorable au
Pri.sideit Castro, par suite du fait par
le conimandant de la flotte allem;nde,
d'avoir coule les petits navires insigni-
lianls et inolfftsifs de la marine vene-
zuelieine. Oi considbre cet acte ici
comme une rgression f6n motives, q-i-
montre Cl caraciere allemand sous soil
jour le plus fu;nlhron et ei plus antipa
'4iu1e Aujourd'lui d'Milleurs, le rire
cf-t e. Le Ga~isi,, jour
nal conservateur, declare que li .dou-
ble alli nce de I'Angleterre et de I'Al-
lemagne a Wt1 di faith de la violence du
commandant allenimnd_ marquee d6s
l'oriinei par une grave bevue qui coi-
vre de ridicule les deix alfi6s et com-
mence A doiiner le beau role an Presi-
denit Castro; cair, dit le Gauloiss; il
n'y a plus de doute que les VWnezud-
liens combatlront vigoureusement les
envdlisseurs 6tranigers et qu'ils prek-
dront les huers comnme modules.
PARIS 'I. Biein que li grkve de
-cTrlii;,.lenIIdure nlaintenant depuis trois
semainjits. iaUtuni ddsordlre strieux ne
-cs'r-eoi poUit LRo-s tom fern t
ou la situalion a fiailli toirner a 1'eu--
.m..le,, ^e, u..... d fmnf d tes grdvis-
tes ont essay de dl~truice la voie de-
vant un wagon charge de carbon qu'-
on envoynit au port. Iliersoir quelques
groups de grrevisles isolds, out essay
d'att;aiuer quielques boulapgeries; maiis
I'ordre l-d6 prompleneiit rclalili'*
arrivee e'" la police. Quiatre arresta-
Lions ont dle operees.
WASHINGTON 14 --- A La demandle
du secrdtaire laiy, Mr. Herran, lechar,
ge d'allaires colombienaiux EtnIs Unis,
s'est rendo nu dpartenientd'Elat pour
continue ,les negociatios dii trailed
projeld a propose du canal de Panama.
e secr6taire d'Etat d&-irait fire eon-
.natire a, cabinet ftdilnil la ilualiori
acluelie dans ces negocitions ; mais
Mr. Herran n'6tait encore en measure
de donner au secrltaire d'Etat aucunlg
,


response du government de Bogota,
au sujet du.prix qu'accepterjit la Go-
lombie pour le bail.
Iens.i.v' 14. ---Mr & iMm- de Illow
out dejeune cc m;alin a Potsdam avec
I Emperear et I'lmp3ratrice. Apris le
dejeuner, Guillaume 11 a conf6rd A son
chancelier la chain de i'ordre royal
des FHolenzollern. Le bruit avaitcouru
que I'Empereur Guillaume avait I'in-
tention d'elever son chancelier a la di-
gnite de prince, i la suite di vote de
la loi sur les tariffs ; mais A fa demand
d a Iui confdrer ce Litre.--- Des d6cora-
tions oat &t6 6galement conftr'es aux
-omtes Posadowski, Wehner, au baron
de Richthofen, respectivement minis-
tre de I'intirieur, ministry du tresor
impMrial et ministry des alfaires dtran-
gores.
WASHINGTON' J.----- delors (desL
dipeches rescues de Mr Bowen, il n'y ;
pas en de d.veloppements important
davI la situation du V6nzuela -- En
ce qui concerne ledipartementd'Etat,
coc inrirdt les evAnements, afil de pouvoir
itre A rnmme d'agir promptement si
celadeveniit necessaire; mais rien d'au-
tre 'a Mtd fait aujourd'hui, que quel-
ques reprLsentations umx Gouverne-
ments Anglais et Allemand an sujet du
blocks pacilique ftabli mainterai:t par
ces Gowivie n tr4C d-ang lea car.-vv-
nizulienies. ,
Le-seecrIairehrfry a ppiort'6 dhis la,
jourliee'-Tls dlpches 4e M'. Bowen iAla
Maison 1Blanmtieet a-dicut6 hl situw- ---
lion an V6nZxi.ela avec le President' -
Hoosevelt pendiant quelque temps, mais
il n'a rien r'endo public a cc sujet. La
presence lu a Marietta a Luiguayra,
d'apres les expfictions olricielles; 'a
aucune significalioui spciale; le navire
e,&t arriv6 A ce port c6nfo,'rmmcnt a
ut itineraire 6t;l)li dlpuis q(!elque
temps d6ja par le dupartement de tl
marine.
'WAsmINGTr 15.--- Mine U. S. Grant.
vemve du gendr;nl Grant, ancion Pr&.i-
dent des Etals-Uniis, est more hiersoir
A onze heures
Lo.DRK..S53;-- La dPresse AS.ociee*
a d isos ai so rieuses (de crbire que
desordresseront on ou.t dtija d6i ades-
ss au commandant des forces a;v.;les
anglaises auVcn6zunla do ne paspren-


I







J


dre d'autrep m eb'es a.resstwes ln Zuela, ne constitnait pas une infrac
dant les'ai" n s in 9 Iuver A Jgt Vpclrre tpIr a ncum alI
d rrglern pse ar-pi nir pin Wsirele q rife
bitrage. '{.t Fo .'ei .; i d.'t idyle r(clvernemn enj A iftil
pas encore recu de rapport sur le bom- maintenir cette doctrine, a It -o
bardement detsfrt doe 1erto CabeIllo. Cranborner.Ces paroles.ont Wte saludes
ROME 15.--- Le iroiVi emmanue pl p rde.s ;tclarintiSbhs.;Les2~ti~
a requ aujourd'hui, en audience Di- des ;ll'hires ktra;ngeres a dit, en con-
vee, le capitaine Borha,-' rafart-ce liiii e
-nowu- _o r. prendre le commandemeit avjait preuve d'un rae p.tehef
du croiseur Elbas qui va au Vn&e- et qirb ce Wnest qu'aprhs avoir troisTh
zula ;uppuyer la rdclamation de I'Ita- sonmd lo Vngizula d'agir conlor e-
lie.-- -Le- roi exprima-l'espoir-qui'une mentliu droitinrternatioran,aiqlitre I u-
solutior, satisfuaiite aurait lieu, mais vernement .viilt. t? oblige 'd'adopter
- o.. ute-qu~-lt4aitskC que les mnarjus des measures energiques pour proteger
italiens ferailent honneur a leur pays les sujets airnghais at VnzirueI-et que
en toutes tirconutances. Lens 1'ex6cution de c(s inesures, le
LONDRES 15. Le sous-secretaire Gouvernement desirait fire preuve de
aux allaires dtrangeres, lord Cranborne la mmeo moddralion.
a d4menti aujourd'hui, A la Chumbre Sir Heiry C impbell Pjnnerman, chel
des Communes, que es Augaisavaienti tib t Ola
-pris part au:coulage des iavires v6n&- tribune e, a exprime son meconteiiLe-
zubliens. rent du discourse de lord Cr.miborne.
BERLIN 15- La destruction des na-" 11s'est plaint di min;nque d'iniorin;a-
vires venezUdliens fut rendue neces- LionsasujLteAqs rxcl;iinailioiisangil;i.es
saire ain d'dviter de les voir tomber et allemandes, ditis le rOglemnent iles-
entre les nmains des vntezudliens,com- quelles I'Aigleterre s'est subordoinee
IMe lesnavires allemandsdevaient quit- pieds et'poings lihs I'.llelmnggne. 11 a
ter Laguayra. Le lieutenant de vais- egalementdem'm(dl poiirnoi lord Cr:ii-
-seau Turk, prmier- ficie __dueri- borne l n'avaitpas parlh dc la commu-
seuri allemniid Gazelle ,, a pris le nication importaiLte des EtriCs-Uiits-et
commandement diu Restaurador >, no I'avait pas soumise an Parlement.
sur lequel flotte le pavilion allemand. M.B.allour a eCsuie pris la parole et,
Aussit6t gue le Restaurador aura com- apres avoir repris et dleveloppe le dis-
pldte so armetr.ent a Por -of Sp ain, o're-rrd- borne, :i ajonit, lie
itsera utilisC corntre le V6nizuela. bien que la proposition d'arbitrage ait
W4mHINGTON 15. Le ministry Bo-. etd fate par le Vent'zudl. beaucoup
wen a confirm les nouvelles que les plus.tard qu'il ne l'auriit I'llli, le Cou-
allies tirArent seulement su( les forts vernerueairt ait disposd I anccepler en
et non sur la ville. II est maintenant ce qui concernait les ricl;im:itiois 1i-
probable que les Etats- Unis sortiront naiicires.-Eni rdponseA uine interpel-
de leur inactivit o -au cas ou un- tenta- lation, M. Balfonir ;a leliard qune I'lialie
tive serait faite centre un navire ainm- envoyait des navires de guorte idns
ricain qui forcerait le blocus. les caux v6n6zuilieiies, mais qu'il
LONDRES45. Le Venezuela, par n'existait entire IItalic et I'Anglelerre
l'intermidiaire des Etats-Unis, a pro- aucune entenfe conime celld exist.uit
pose de soumettre A l'arbitrage les re- entre 1'Allemagne et I'Angleterre.
clamalions des-sujets anglais et alle-
nmands, et-eettepropoaitiaoi, ainsi _ue
lord Lansdowne l'a annonc6 a la
chambre des lords, est en ce moment M PULI
--- exatmineeparleGouvernement Anglais. d publt des pices
LONDRES 15.--La chambre desco- s dand location des ces
..n...e taicI ce-r-qt les- suivantes:
ci--- debats sur lit qu'stiKiI -dk V 6neLzu6L-- NoI6-Pt -au.Princ-j r ete-,
Son6Tcomme ice M Scwra rprs- ATrGUERNSMEC u ,,RO -
-.. _7avoir expfim si surpr se-de-vxi que
-e-Governement cherchlit unIie anitre M --- sieurlePrbi&nt ..
guerre apres celledel'Afrique du Sud, Les services que j'aii rendus an Pays et
s'est plaint du peu d'informatiotis don- la paix publique, me donnaient le droit
ndes au Parlement sur la question du d'esp&rer d'&tre l'objet d'un peu plus de
Vne zuela. 11 a njoutl qu'ilesperaitque consideration de la part dn Gouverne-
Sla demand d'arbitrageserait acceptee, .ment. Mais ses proc6des enters moi ne
car bien que le president Roosevelt trouvent aucunejustitication dans la con-
soit dssireux d'(gir avec correctioij, la duite que je n'ai cmss de tenir jusqu'A
situation est des plus dangereuses et present. Pour ne pas eire une cible -a
ce dernier pourrait fort bien avoir la ceux qui veulent me fire passer common un
main forcee par les politiciens.-Lord fauteur de discorde,iereretsau Gouverne-
Cranborne a pris la parole, Upres hM. ment les forces qui m'ont 6t6 confines efrr
Schwann, et lui a reprochd de clier- ma quality de Dl66gu6 Extraordinaire ti
cher a discredifer leia..uvernenmeit; .General en chef de Iartn6e de F'Ouest
il a dit que la Grande BretagneTV.iit bopbrant cotire.'Atiiboqitiepar- W.liqni-:
Wte obligee d'empecher le VfyrlzuMai sol. .. .
.de violer les lois internatiotiales. Les Je saisis cette occasion pour .'ous re-,
Etals-Unis ont juga- avec rt.isol qu6t nouveler, Monsietr le Pr,6sident,.l'assi-.,
SI'insistance de l'Angleterre a':ie fire rani do man devolmcint:acite, P.Itriu
payer ce qci lui eit (d par 16 V6n- H. MONPLAISIR. .


*Ch~ ~d-,~~l a


~


SNous avons i'avantage de vous anitl-
- cer que le difl~rend qui existait entire M.
: B. Jean-Francois et.vous, a eiertglii
) votre complete satisfaction.
Comme vous le verrez par I proc-
verbal, la second insule a W tcaiTrdI
Spuisquc votre adversaire n'a eu, en UA
cuLe- fion, 'inicntion que vouscroyij
exister d. ns sa lettre. QoaLt.n la pretiW, .
nous avons ob:enu que les excuses en.-
!gle ui figurent au b.as de s.i lett.ie~oi
consjgnies dans le proca.-verbai, P1F
Ts5 es molins ont d&cL tr q- Il'enfs
sinctres et qu'ils s'y coi)orimaient..4
le reste de la lett .
Tout en nous (~licitnnt de n'avofL,
epargne pour obtei.r ,0 quer!
vote getilhommerie, nous vo1 ,

pathie-. _
ADOLPHE SA

L'an mil neuf cent deux, etl.
cembre, a dix leures du matjnl
P6thion Erri6 et. Henri ChasssagO!
part, t6moins de M. A. B.' Jg -
gois;- Adolphe 'Simbour et:
Magloire, d'autre part, t6moig
Paul Sinai, nous nous som I
chezM. Pebhion Errie, 6j, R'
aux fins de rIgler le diffrenf
entire nos clients respectifs.. -r
-:Aprs. l'4hange de nos, pDO
ns6moins.da4 MSini4 oni eXPqJ
lAuir mission q ?iconsipe d. .
JeaiFd,~AqiS .r6pa~aLOP par.
Jea ioe .ra;rtiyaiot A Prspq
;isplsp suidhtipPAtA TC*W
LseaptIBis~apbj.I fr "'c


_ _


- EIMMME i


AmioklpW.. 4 ..a..,- 'rUIYbpCU1-~lUIrL~1


EGAL1Ti





e jno aux artnkr
I I %xlraordifair

cbargd dua 9Diparlmcnt de la ur~e it-.
la Wcarine.



J'ai I'avaz e de rkpondre 1. uosqI. 1
pOhe de cc jour, in'annoniint que "oq
remretz es forces que le Gouyqrj*%"
plovisoirrvouJs astt confidewpjaf
mar la rebellion d- 1'Artibonite.
Je vou' remerciec au nom dWG~u~t.
nement-pvjsoire, des sey vices, q ..v*
avez rendus pendant ces 6vnemetu, u
vous invite en conistquence rTemet=
34&tne rtgiinent'de ligne et la'Compark-
d'klite de la Garde iii Conimandout pr*
visoire de l'Arrondisserncnt de ceuce
avec armes et munitions.
le vous sklue, Gin&ril, avec unpaf* -
faite conbideration.
NoRD ALEW*S

fifircfnd Sinai-Jean-FramwpI
Cher aini.


IM


ve k''Ii l''r t L yQJ


r.,,.=,~~f r;~e~


..,.









da joornal a n roa 1 D-
Les t:moins de Mi. 4 n
declari terter la se
Iur point de vu
pout pas egister, puisque par une
ctre de lear client date du 14 D
o iiens 4ea qtofs i a n1dure
M inai doivent dminontrer la niure


.W! ? "*lte. ~ VU ,
clirement que Ieur client n aval auCune
-rentionr d'accentuer la premiere insult
fite M' Paul Sinai.. LesittKn in#l de
Monsiewr 'Sinai devint'. ct'c n lctara-
ione sont volouriers ranges a cett
opinion, pour la bonie raison -queit Ioatr
il- n'y a pas d'intetion, i ne peut y.
Nousavons alors en:am6 l'objct de la
premijreinsulte,-- insult initial qui a,
donri'naissa.nce au diff-rend.- .Les -td-
moins de Mr B. Jean-Franqois. pnt de;
nouotat dclar6 que leur client avait
don't satisfaction a M. Sinai, ptisque par
sa letti.parue dans la Presseu, M. Jean-
Frano0s dit A M. Sinai qail 'k prie de
rteoir ts excusess qui peuaena lut i tre les
pfr'Ul lltes et d agrier en .dm e uemps
'assurance de .a cwnsidcration la plus dis-
tinguie.-Ilsdcl.aren, en outr6ephrement
et implement, se'conformer au dernier
paragraphe que nous venons de citer.i
Ndos avons doni d'un commun accord
d6dar6 l'incident close et I'honner sauf.
pour XC. Sinai:
A. SAMBOUR, CLEMENT MAGLOIRE
pour 'C. Jean-Franfois:
HEai CHASSAGNE, P.rtlios ERRII8.



... -
Change
Come il fall it s'y attendre ce martin,
.ks transactions out 6te tout fait nulles.
n us ne pouvuns d-one que fire une
(valuation du taux de I'or que nous estj-
mons 6tre a 139 u"/ de prime.
SEn dtrniire beIre, nous. apprenors-
i a -t*-erndu quclques valeurs I 138.


-- -----...--..--.-


nstratve de la Capitale. -
Sdit d'autre person- sont
elnt r ie ts.

Nu orben
apris le grand couri-qu-a it mis en 6moi
topei la yille,a faith une tournee dans nos
(prjIjqip*qxl9 q4lters.poui rptsure ,la.po-_
nulation.


SCou ri ries de renouvellen.ent biennal, qui a
ir matmn, vers les 9 lheures 1/2, tan- donned les rsnltats snivants :
d-- qu nous travalli s.-app_ua ..... ... Sdric de six ans .-
6rain-u e-urnal, un couri ex -' MM. D. Th6odore,A._Tiphaine,Cham-
'Irrdinaire s'est" produite par- r-gne, Beauvoir, Salomonl-ean-Baptiste,
--illsqui-a vid imm6diaemern-,notre Erne t Cin Robert David. Sandaire,
itier et nous a oblig6 de former I'im- JulesJustin, L. Cauvin,A. Bourjolly, St6-
C-niereome tous les magasins do phen Denis, Marids Gaston.
u r Sirie de quatre ans
C Mst pourquoi le a Nouvelliste O r,'a Laueeute
lpoaturep o hier Nouvmellste dina MMW Beliard. Mtnard, Ch. Laurent,
-I Cemre hier,comme 1 'edinaire. Silencieux William, Lanoue Sterlin, Bois-
sltinle. i est plrme rond Jea'n, T. Dupiton, N. Numa, H.
Au Consulat Dentery, Michel-Oreste, T.sant-Fort
er vms les one es u Coline; D. Jean-Louis, Brossard. -
l Saint-ForColn, membr dir MM. Lbodis drjd fils,. 'N. Auguste, B.
plrtfent de 'ntrieur,et conarplq dp M agoirejStewaTt, V.: Iilaire, M. Moris-
w de. Por.t.-jPrinc st ley Cu-yefliitre, A.. blalbranche, N.
% ConsultB 'iB e'RP WNr And6,; C.. Francois, J.
.r'r Consuta 1 Dusseck, R. Hyppolite.
6lral Protsper Ch ""'' i ea N[ tlonale -
., .et a e an n i tl 4 . e4es eux Chambres
x.-het d'ei police Adm t:4l~246sarnVe;r t irnourd-'hu,.
u.. .. "'":'* i ...,. ,. .

'$ -


I


,7 inisir~prqvispirq de la Guerre et
de la M.irineI tait en volt're, escottt
d'une nombreuse compagnie de cavaliers.
a! ., ',
iredequerles-
pcaonna.1aLso.JPL. !.IJ ne .bagarre s'est
produite au bord-de-mer, qui a malHeu-
reffT~in int fhivtdq q s icp~nesi
On parle. d'en ,vglontair e A port,
Anasthase Jean, .qui a et6 tu ,. ainsi qu -
un volontaire de 'Jremie, Mac6 Boucar4
Octavius Savain, de Jo rmrie aussi, a tel
bless durant la bagarre.
Ausslt6t que les autorit6s militaires eu-
'Tent comnausantce de-eet--iiide-nt-, dles
s'empresserent de so rendre sur-les lieux
et rerrbtf'int l'ordre sur le champ.
G- n6ral $. Carri6
'C'est le General Justin Carrie qui a et6
charge du commandment de I'arron-
diss eent de Port-au-Prince.
II a pris possession de ce poste impor-
tant, avec sa division, depuis hier matin
vers les onze heures.
G6n6ral Ch. R6gnier
Le G6n6ral Charles Regnier qui 6tait
chef de l'etat-major du President du
Gouvernement provisoire, a et charge du
cornmlnandement de la commune et de la
place erPort-au-Prince.-- I1-a et instal-
16 hier martin.
G6n6ral Lumarque
Le General Lumarque a 6et -mis a la
tbtede la Police Adininistr.aive de la Ca-
-pitale, et'a egalement pri-'-ftetifln-4e-
puis hier.
.. 6nat...
Lundi, le Senat a constitu6 son bureau
comnme suit : N Nf NuMAlpr6sident;
RE.'AUD HYPPOLITE, Ier secr&taire; BEAU-
VOH,, 2* secr&taire.
Puis on a tire au sort pour les trois se-


en AssembTee"Niionale, pour ouvnr a
ssion. -'
II pqrptlrait que cptte reunion est ren-
toyed c t. ,
-' 4w Tlifttatllle
Une fe'tire nous a 6te premise ce martin,
annonqant, avec commentaires, la sus-
SpptiO ep tli r-raire de. nprre confrere.
'" L a.' B taille ". .. .
Dol-me'catre lettre n'est signed d'aucun
nom, nous lie pOLrons, telon notre'prin-
cipe, en donner publication."
Yanie 1A riv6...
-Co ri- cG- -L-tjan is,-- courT-ine
avant ii fini!...
---Bient6t arriveront aussi de delictemf
bonbons pour adoucir toutes les bouches
de la R6publique!..


Banq^ e Naionale i d'H-lh


neur d'irformer les intlrcss6s, qu'irs
peuvent, i partir du 17 Dtceribre cau-
rant,foucler ai ses gilhcts sur les Em-
prunts suivants
Consoled fi 2.o/o .1900, 26'mn r6par-
tition: un pono cent (-1 o/o) inlerets du
1" aul 31 Aocit 1902.
Consolidis 6 o/o 1902, 231?1e r parti-
tion : dei pour cent (1/2 o/,) inte-
rots du '(l an :31 Aouit 1K)02.
i23 Juin 1902, 51ne rep:trtition :sept
pour cent sur le capital ( 7 ) et un
pour cent ( o/, ) iintl. ets du 16. No-
vembre ain 15 D6cembre 1902.-
24 Juillel 1900, 41"~n rprtitriiorf: six
pour cent sur le cpitall (0 %o ) et un
pour cent (1 o/o ) inti6rts du ,16 No-
vembre au, 5 Decembra 1902.
5 Seplemb/'e 190., '5e r'pllrtition:
niatre et demi pour cent (41 /24/o ).
sur Te cipit:il Pt tnI pour cent ( '1-/.o .
interetsldu 16 Novcmbre an 15 De-
cembre 1902.
Port-an-lPince, 15 D3cctmle 1902.

HOtel Bellevue


E. j -[i-- 1.ts 1902
DEIEUONEI
de midi a 2 h-es, A P 1 .25 ave"q 1/2 virt__-
Salade de haieny. et avocats
Omieelte fines hcrbes
a Goulache # ragout viennois
Haricots verts sautlis
Pobuld ro'i -- Pomanes
Pois el Riz
(Euf.s-d la naige

DINER
de 6 ai 7 heures, a P 1.215 avec 1/2 vin
Potage cressonqlire '
Timbale financirc:
Filet piqutfd au chnmpgions
Fromneyc
Confiture
Cafd


i

I







. TI l(

?TT


La ,vcn, des bougies de notre fabrication ne se faii plus
Messieurs I. PAPE & Co mais it la fabrique, Rue des Mira

21, en face de J. Desjardins Th. Lfiders & C9
**^i--- -- --J^ M ---ili-- ----- i-^ -- M-^-- --^- -- ^ --- WMIIM MMI- W M ~ iW ^M^ B~_


AuxArmefilParis





anufacturo do TaboIacs T. L
Port-au-Prinice


Clqai-ees (le j~re Njaj.(jjle

Riclwr~se. aroineccllii~s

a ior Haw tiC l pecloi-a I-

NIrriie: ((A .IuICO/i/i(i
IIagain de Vente: rue du Magasi e [


AVISW
AVIS


IMPORTANT


li!''dc '/uuil 'tc sont avi-1
'SUOS (1110 ieS Itc 5 I lOllV IIt' dU -Wlag'I

Jri 4enf d i 1,rre
U n gyrarA. isasori-lnen ie ci 3le C111..
satroJ!oiir iiilu-'les, ;rairconnels el
~I aul.i s, des pri-ix dtli:ini toutle
COflCtll'i'tl~t~i?.---
I-e bon ,narv-l& ci t 'ouii/iI..

A LOVER: Y,:;
luasse. a;an loiq'es ses dlpendarI-
ces el sifiiee rue Euv(mne IBourjoi-
Jy, kei-dev, niL.Ama't-ricaitt, No f'38.
S'ad(I esF ceI
ati No 75 de la itikrve rue.

M admimp V- d'E&rrPvf d'WALDONS.
vev'CeuuC d'Europe, offre ci sa clienti"eq
vn assoriuw'fl comnpici de arwiclru,-
discs deJ1'wocs sOr'h, i4 des prix Iri's
VNdiYl1s.


N. MARCOU Docteur A. BourgeT
Marchand- Tailleur Chirurgien- Denliste
announce a ses nombreux clients tant a De retour a ;l Capit:,lc, reaoitt
Port-au-Prince qu'A Jeremie, qfil a jours:
translred completement sa maison de iMatin, de 8 heures a miuai
-~t-LrTrar7.vesire-"- N-_ de-1aRue- Apr_'s-midi, Ie 2 4 he NUI
du Centre; -- 'ifn coupcur qu'il a faith 93, Place de in Pai, 93. j
specialem veir ir d'Europe garantil i.
tous les clients m6me les plus difficiler IIIX niOdClid s.
une coupe moderne eL tre-eleg1ante.
De plus il a le plaisir aussi de leur an H tel Bellevue '
noncer qu'il vient d'ouvRin U E SUC-
CURSALE A JEREMIE, SUl LA PL.C, .h -,
D'ARMtS. o're de o,1p F ir s,' cotl inalIne p


Complete veston sans gilet $ 28
a avec gilelt ; -
PanLalon 9
Pour escomplets jaquette, Iredingotl
habit ou autre command, il les price de
bien voeiloir s'adresser ou a lui ici ou'
a son reprseintant a JCr6mie, les assu-
rant d'avance qu'ils seront satisfaits.
Gra-nridassortinment d'6tolTes nouvel-
-lement arrives_--_Grande fabrique de
casquelles et de k6pis en tons genres.
Grind stock de costumes tons con-
fectionn6s : vestons et pantalon.a bon
marihe!

Angostura Bitters
D' J. G. B. SIEGERT & FILS, prece.
dernmenlt < t;llis a Angostura (Vene.-
ziel1n) el d(epuik-1873 A Port-of Spain
(Tl'riiinl;>l), so tll les- gsel. -llabricanIts
dui vrilt bli cl univiersellement connu
SANG(OSTtaR ITrrrEnRS dcoanvert par
le dilunnt Dr Siegert f Anosturn eo
-1824, et don't ia premiere exportation
,iate-fire ii 18.n0. 'et -dotne-reel-
lemeit a partir de cette *eirniire date
qii'a commence la Rfbrication de ce
produit devenu c6lehre comme AN-
GOSTURA LITTERS souilS le I om de FOl
lieu d'origine. Le nom de la \ille An-
gostura a etL chantige-ei &W18 en celui
de a Cuidad-Bolivar ar qui ii est rest.
G-haque'bouteille est eiivelopp6e dans
une fetrille sur laquelFe est imprim&e
en quatre langues la mani6re de s'en
servir et portant un fac-simile de la si-
gnature de l'iuventeur entire les deli'
c6t6s de la Mddaille de mnrte oblenue
i Vienne.
Se garderdes imitations e contrefaeons.
J. N. HARRIMAN & C,
Agents-G&ndraux pour les Indes Occidenlales
Orro BIEBER & Go, Agens pour Haiti.


Mariaqes BapLctnes Bals et
autre fe_ -'
Galenaux, Gla-ce, ore'0belsh-. V
vent, Tinmbules, Pelis p ,ad.',
I'ich Ptld etci. Ch.i'icteric de t -
genre.
Travail soignd---Prix modiri 1
Prompted executlion,.

AVIS]

Phonographe-.

Phonogwrap

Avoir le privilege de ccolleclio
s;i propre voix airrsi q ce
a;mis, c'est s;ins contredtrli
reiarqii:.ble dle diverlissemetni's.
Le charltne do ce genre d,
lions co isiste ilniis lii ci l.'t t
fection de --
-pourqiuoi _P1ogqlrap/he (Ge.S
doiine des r~asult:ts pli9s saii'
que lout nutre nppareil similait
Le a Gem Edi.on e ct le
phe le plus ricenit ct lI iicil e
che.- 11 est muni ( un lep'
aontom:atirque, d'ui Elnr'gisltr
re et est reinflerm6 duns tII
couvercle portnlif de formo4
Avec chaque phonogro
fournit gratuilemenmt :
1 douziinedecylindres ei
ou vierges.
i Pinceau en poil de chB
Le phonographe Gem' ei ^
de totas, ii ne collte que 9.*
se vend chez
Louis MEVS &8"
Place de la Paix N* '


--~-- I


b-