<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00738
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 13, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00738

Full Text

.- AnnEe.--N 1295


Port-au-Prince (Haiti)


Samedl, 13 Dl6cembre 1902


A1q IJI h I U 7




I...a1 A, L;ITd tRrE
tq 9J 6 3 1f1.



5 .'niem pu iint P O


IDE


'Cj:ifr lea cai=uioationp aux lbureatix du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.
h -J : --


MERCU RIALE,
amSosconfirnidlns nos d:rrntie'rg- aivis di
rdit r o'. Comme Ia sfmable prtc&.
dente, le. march a nianqu6 'I'anim.tiops,
ts :ratsactons devenant de--phui-ek- plrs
4fdiles.
'NoUs avons enregistir6 cependant une
,44c baisse de la prime. L'or anyerj-
cain, que nous avions siginaldieis chdturr,"
138 1/2 0/c, a fjibli d&s Pouveirure, pon-
hat lit taux slycreksivenient A 138, 13-1,
!.iNCIT-e 136 Gb. A ces ditf rcirts
iditi; &tntgu-eivirorf 'Ningi
qiUc dollars.
rUs desande devenant assez nom-
le charge s'est alors tout de iti-
1t raffermi et a 'de nouveau atteint, re
mstin et en derniSre heure, 138 "/~ tel-
dauce ferme.
Nousavons not6 les affaires suivantet:
--CILQUEs q/ N-Y.--- $ j.ooo envirori A
14. d'escompte contrr or amni6cainz
U1~TES sl FRANCI. --. Conire or, frs
to pair, *--o.oco --A -il c/o de
feliti 40.ooo 000r T// de prime. i
MOWNAIE DIVISIONNAIR.-- 3 0/
COXSOLID~S 6 39 p/ norS"tial
ANORTISEMENT bleuu), --- $ 8."40o 1
32 1/2 /lo.I
SGAP. 1.075 sacs de- Ia province ex
"'vir,09 05 s-ici d-- Swrtes pa'iy de
A 01/2d 1/2 suiv.nt- pro-venanc el qtia-
ro 9ENTL L,4Aen: de ChJblAt.

COMPAGNIE
'F*WBLES TPLUirGRAPIiIQMjES
"Of bPOLE du NQUVELiISTE
Ift 90FP YOOV T ION INT-EROltT9
.f ~ 11bOir). Ure de~p~rlte
I1_rL I UriC lrrver-ce WititjOrira-
s ~eRd tires de luerire de
it die d e r, rve, fw
01,111 prils Yp'etrdlw la.
~87JiSpresedd.e 1Wl

U6t~S tiolrv'egdwg jj
IR~P~s e *
Ises et ,I]
Btde.C-jjte d 1,11


sanlces. (c.saniorido s allena;tdes ii..s- sopplanler les influences financiires
lecl po~, qua ctes meaures ddcicives allemandes par les influences amdri-
soiejlt prises.,el le. nouvelles rescues ici caii es,
onolr:et fquie, non conienles d'avoir SYn.sYv (Cp Hrelth) l l.- Le com-
saisi les navires deguerre uvdaiudliens, mandaJnt du croiseur italien Carlo
ellse onl iUbwtrqtS-uie petite-troupe A;l)erto a regu usmjourd'hui, de son
de m 4uw alle,,ands. Le commandrlat Gouvernement, I'ordre de se rendre A-
des forces aiigl;iises desire proceder tOute vitesse au Venizu6la pour ypro-
leiitement el se conformer dav;nt;ige tiger les sujets italiens. Le croiseur a
a. la m:ircle habituelle de:la diploriia- en toute- white embarqgn so tnicarbon
tie. Les foimctionnaires frianuais haut et est parti ce soir.
place's expriment ouvertement leur sa- MARSEILLE 1I. A in referendum
LisfThcion de ce que la France a obtenm pris ici aujourd'ui, les dhibardeurs par
par Jdiploma e--ee-quetes-atr es rniTge mnjori'ietse souT d-i citds en
puissances cherchent i obtenir pal; la favert d'unie grve. L'unioi des d6-
force 'brders.compte environ 3.600 hom-
L'opinion et la press semblent len- mnes; la greve va itre procl:ame immd-
dre. i sympathiser avec le V~uazuela, diatement.
qit est considire comtne victirnied' ne PARIS 11. ..., Rouvier, ministry
;se'jitt jiijstilite de la pai- de der- des finances, routlre d'une violent at-
utineicrandes puissances.-Le Temips-n Lque 'iifllrenza-et-sera oblige degarr-_-
dit : a Les Etats-Unis n'ont rien -a der ichainbre pendant quelquesjours.
diie sur l doctrine Monrdi dans cette BfEIE; '1. -M l. Adeucher, du can-
alairie ; ii sern peut-6tre tempp pour ton de Thuriovie, vice-prtsfdent du
'rEurope de parler dans, 'intirrl de la conseil f d6ri'al-a et 61& u pr6sideit de
paix universelle. v la confiddration suisste.
BUnal i, t1. -- La.presnRcd'du clan. WASIINGTON 12. Un tdlgramme
:celier de Bulow au Reichstag ;iujoui'- de M. Bfnwe'n -au dfparteniel d'Etal,
d'hii, a fait croire qu'ilt Ifrait une ,de- infurdi que le Gouvernt Vendzudlin
declaration au aujet du VYnUzu61ia,et tons l'a p it. de fire proposer d I'Angle-
les sieges etaient occupies ; nais le terri el (il'Alenma'ine, parleGrulerne-
chancelier n'a faith aucine declaration inent A wnricai,quiec lesdiffreinds qui
a hi politique intei nali;Lonle. Les jour- se sonl tlevcsi dil faith des rdclamations
inux du matini pirlaidiit atvec irolie de pourdoainruge.s elmauvais trailements.
cu qu'ils IppellenL I proclamn.dio'i infliqds d d's sujcts anqlais et alle-
giraniiloqueine dii pre-iWlcnt Ctastro, mainds,seraietrsoitumis d un arbitrage.
Itule.iphike au repriseie l -.du W 1.e- G eirenem-Att -t4eain a accepid
l e- pr-lique liier celle mission, mains s rans d-- w -
soiW.- Le AVorwmirisa, 1pi nic perdl j;a- -iC slrcc, ti id rai-ton ehai de venue
mais une occasion d'altiquer ce ir'il Irop Rrsicitsc. Le. drparlemnnt d'Etal a
conosidie coznno dles Ivinles polit[L- d ueji coniiniqui' celle proposition
ques, dit qn'il pense iiti! les fornuida. anx cabinets d Blerlin et de Londres,
)es ultiniinituis dlos dleix puiss.iaoes doni l- ri'ponue CIsi altendue cellenuil.
et la demnonstralioii navale soiL utie Loon. s 1:2.- 11 y a deux jours: les'
funfiroluiinde goliveicrnemelh'e, --- Ian Anglais ijui s'entrekn;mnariet des 6vene-
bi oxemple die fiissele et de betilse ments di VWn6ufi'/ua, t.Atitafenti' cett
:internalionale, su8(gred' 'ailleitir'i :i allaire comme une plaisanterie. CGe
profit de cerl;iirs haus financiers. u:atn, lor,sqie 'confiirnaion officielle
.:.iLe journal ajoute,ei t q'ui concert. du coulhge des bdtimeitl de giterre
I'Altimgfte :-- 11 est .probablel'qbie .*v-ti:uliens fat reuce, l'impr'ession fit
lea measures priBes liu ferot1l, :plus k lou aut'erLe: journaux sdrieux e.-
nibl qtue:de bient, pisqfa le'p aIaW printer lepaqir fteTAnqlelerre n'
,"tOaIIql:ligitg au l.se. a ie pris ag4.fnie part ltl s eel acle.
i4winiltioficp. Lea i wao' U (IA V n ai ,Lnt ., L q 1, r Foreing Office
fouiter. une, stiet a i o d. Press W6 ,c
olK It3 oamhgndjit 0irej -"gB t id to'qu(
Soijqosamiciati i c%-M a-
d~~laseh~J Ati.4tt u


cTT~-.---- -------- II I '


L




-1 ""14 _1 )


est excl jin& altribud W~a
umands tIqg r j .gL&
tion r
possibi -
par le Vd naL_
BERI N i,---Les prdpaaftide g er-
re da president Castro ~ -ses ddlara.
-ti onspubtiq essQnt regarddes dans les
cercles officials cormme 'flaitsles d
assurerr presqu'd quel point le. alle-
mands ironic el de I'attitude dcR Elats.
Uftis el par-dessus toid pour unifier
ses Compatriotl el lu riEontilier d sa
dictature. Et ce quIi i'oncerne le cou-
lage des navires. On dil ici qu'aucun
nefaut could el que sculement un seul
fte rtend impropre au service el que
les anqglais participerent d cel acte. -


SITUATION
Oi en sommes-nous encore,-215jours
apres Ie112 Mai et djia deux mois de-
puis le depart de Mr Firmin Oi en-
est celte situation sans nom et sans prd-
cedent, qui, si elle s'errbrouille davan-
tage, aura ddpassd les bones du per-
mis !
Sommes-nous enfin a Irveil:e de voir
tous" les membres resants du Gou-
S- verPtement-Provisoire A:teupoae-i la
Capital, pour coopbrer avec l'Assemn-
blee Nationale Legislative a I'instaura-
tion d'un Gouvernement ddfinitif?
Voilt la Gliambre au grand complete
et le Sniat Blu. Dans quinze jours au
.. plus tard, pourrons-nous enfii saluer
un denouement pacifique de cette crise
nalionale qui a deja trop longlemps
dure ?
f es deux parties en lutte out, A la
Chambre, par une entente loyale, vl.i-
dt les pouvoirs des DWputdj retarila-
taires. Ces deputlsqui rormaient un
group representant le part firministe,
ont contribute a fixer un quorum stable;
et ainsi les Sdnateurs oht pu dtre 6lus.
L'Asssemblte Nationale est en me-
sure de se mettre maintenanth a'oeuvre.
Tous les esprits inclinent i la piLv_
et'chacun doit travailler- l f.Iire dLf-
nitive au plus tot.
11 n'existe plus, sans doute, en ce
-.. mdoent, des gens qui ont intl6rl'tfaire
a- rer celte situation, ant n epn
Stanbt soit pretant de I'argenriqui est
le nerf dI provisoire.
Les hoTiiorabtespatriotes qui dirigent
actucllement lepays,ont assez travaillI.
II lie Tut pas abuser Je leur patriotis-
me, et ii est temps qu'un Gouvernement
dltinitifles relive de leur trop longue
faction.
Les partis 6bnt lis, Apuis6s, aspirant
i la lin de cette lutte.- Fouchardistes
et Sndaquistes ne peuvent niaoir d'au-
tre espoir en une solution favorable a
leur candidate, que par t'action .pacifl-
jne des Chambres tgislatives. DWa-
vance, Hs doivent srembitre foyale-
mait auu .vidiCt Je edila Otatlle.
..,. esoan cot, le dit'flirtiplate,
/ani aiae un ,Wesi ltmpraht'*faCt
voir colcre ,di a lit 6Te


rice. Si, come il a 6td dit, le my-
do d&paji de.Hr firmin- u
rtl d'tii C stnldrererMfem t peer n
afin de ne Ia prolonged idl m
une lutte fratricide, le part .repr
senate ses iddes a la Chambre doiLins-
pirer et s'inspire assurfment do etI
m6me sentiment d'abnigation,et certes
repudie Loute vell6iti de voir rallMare
A nouveau le flambeau de ta guerre el
vile, en 6cartantla candidature de celui
qui, volontairement, s'est Bloigne du
pays.
Ce group, qui a faith preuve din-
telligence tt de sagesse, mettra au-
dessus de LouLlesalut de la Patrie. II
suit q'u'en I'occurence, il doit compri-
mer ses sentiments et fire taire ses
intlrdLs. 11 se convaincra qu'un bon sens
impitoyable veut qu'on suppute d'.abord
es moyens don't on dispose, avant de
fire pr6valoir ses sympathies .at ses
opinions. -
La 'aolion peut done computer sur la
participation de ce group en tout ce
qui conlibuenA, pacifiquement, ar re-
tablissement le plus prompt d'un Gou-
vernemnent d6fiiitif et durable.
II esl beau, d mns 1'iiti6rt superieur
de son paysT- Ajourler, -d'abandonner
mmne I'ex6cution d'un programme
qu.ind I'heure n'a pas encore sonne on
qu'ua danger immidiat solicit totes
les bonnes volontls vers le salute natio-
nal.
*
L'imminence (dIun peril commun doit
fire disp iraire tous germes de julou-
sie eL de division entire les parties, qui
on devoir prtdomiiant de fire
sortir Haiti au plus t6t de cette impasse
critique oit elle se perd.
Le temps presse.- Li Chambre,ain-
si lqu le SJn:tt issue de l. solidarity des
Dpniuts, looivent ktre tout a I'impor-
Lance de leurs travaux et pe point se
laissir terroriser par aucunes m'noeu-
vres.
Les manditalires du people ont A
remplir leur devoir sans peur et sans
reproche. Ils resteront impassibles A
_lurposte; tels les saeniteurs romains
1 I'eanI6edes Gaulois A Rome, demeu-
raient assis A lourssiges, ne changeant
point de vi s laa 'I
proche des B 1ibares, qui, incerlains,
s'airrATrent, se demalidant s'ils avaient
en leur presence 4es hommes, des sta-
tues ou des 6tres- srnaturels.
II ne faut pas que la-paix s'dloigne de
nous au moment otl elle peut 6tre en-
core rdalis6e s.ns atteinte A notre na-
tionalite.
Sans doute, la Nation est Iutiguee de
cet dtat arartu ique don't la longer da-
rde a peut-6tre diminue, -cette haeute,
son impressionnaltte; -mais craignns
encore qu'une reaction du people ne se
dressed, car I'on ne peat.jp olit, Ia
consequences d6sastrauses qu'eotrafeer
rit.sa just olitre et danrs qastU a-
t&te catastiopliele pays $rait pr 6ip
Noen agonimrns, n eir at
Ie patriotismoeva s'miteanti .nt i
Sme s'engloutismmstis,-..dt i
deMi dt b ddolUiw septaJno 1 it .
fU ablla Patrire fes malbheerb


1c~6ntre


NO it nerautpas qu
ment o& nous cron tte
,, q nous aveogfes? 't-|
-bE&r leaux de guerre
vont incesmment comal
evolutions dans la mer des An
imor* tj'i l'3h of I'~ft
v^B? e I ouHioi
le spectacle nar5mt, non Ab
combattant des forces, ni"
ses en lulte centre des faib
'Woft deptvoirque ce qe
se Lenir mutuellement eu ecbeo c
II faug l IP d soit
plus l6t l -- CtirMent? <
Sra-ce la foice matlrielle, .
qui pr6vaura ? Ou bien la
pacifique, dmannift de la N
tire.
- Le pays en a assez de ce je6o
cule. Le pays est las de cettel
qui ne consiste qu'en ce qui ne'f
pas, de ces rogrmmes qoi
qu .,ea',xau3 pa "' ";.
Le pays est excadA de cettleijlp
qui, flattant les uns, inquidtait Wid
tres. ne satisfait ersonne et ri
le monde. m' ~
S--- Voil maintenant 'heurd'lrti
qui doit dissiper toute equivoqU:,~
malentendu.
La clef de la situation est A P
Prince. Avant'peu, I'nn saura li*l
notre attlnte aura 6tL de la'co.
ou de la credulit:.'


NOUVELL lDIEi
.-- __ ,:'J
Change
La prime s'est de nouve"W
depuis hier, car le taux de 'lor
cc main i 138 o/,; sans affiir..
A signaler,
Chambre des DWpdti
A la seance d'bier ont prs fis"
tions sr.atori miles, qui, jusquufi
present. e t us vi t .s
public. Onlt te klus Seffcwya,


Prince ), q*ih 1 empOrit stotI
son, i la recommandatioin deL
FtquiCre cj.EEnilv Manuel; .
F Bosaw( de J0cttt
vriomph* de Sow), MusVILLY
sehtation du dCput Caitul~le
recommend* r es.d lt4
liard CrJ~SiFL Villafd Tiqq~
Psp StV Gis.ssSi~idor-
...I IV *TpVde.,

-3 4pqt'


i








io bier, nons croyons bon de rtcapitu- on. -- i l Croix-des-Missions, itendainl
dr 3!r, IAus at de la 'n ivf it, t llfr., Ali, I
diac C n A & d'n P 6ceni
, na/rtn a A 1'aautre i Port au-Prince, peut-.tre dec
'fiASr fils, Blid.'J'.J._ Ma-. main martin dimanche.
; morse s Auguste P. A. $ewart, Le Gin6ral 'ord
-r, T. C. Laurent, Ption Nds onrfrires 'LU Presse et c Le
IRDavilmar Theodort. Moment a ant affirtA: 4ue le Mioistrf
ttriemet du 'Nord-Outst: provisoire de la Guerre fera son entr- e
"" "ux William, Avnlifar'Tiphaine, la Capitale demain dimanche.
Tenalikil Coampagne,'MilfkrB auvois. D'autres personnel qui se dissent bien
Dpalemenldere drfiAi : informees, pretendent que le- Genera
Salomon Jean-Baptiste, Lanoue Ster- Nord Alexis ne sera ici que la semaine
lio, Boisrond Jean, Th6eoene Dupiton, prochaine, vers mardi.
Ernest Goeas, Robert David. Arc de triomphe
'TDipartement du Sud: L'ar de triomphe klev6 au delay du
"fNt' runia, Hennery Dennery, Ncy Portail,$t-Joseph, pour 'irrivie du Ge-
Cayemitte. Moreau Morisset, Sandaire, unra;l oro Alexis, est presque achev6.
Admeie Mallebranche, PNtion PicrrC An- Onit que plusi:rs diqcurs y seront
dre, Ninus Bance, Jules Justin. prononces pour salyer sa I'invenue.
; ., :'. Dipartcmenide r'Ouest: Incarc6ration
F L. Cauvin, Mincel Oreste, Ciceron lier apres-midi, Mr Helvktius Manigat
Frwa s,.T. Saint -Fort Colin, Julien a kt& afrat6 et dkpos ean prison par l'au-
Dunek, Renaud Hyppolite, Arthur Bour- ,r t aiIre pr '
...... ..~ ~ .. r. r ilnire_


Soily,-stephen Uennts, Brossara, uuicine
Jan-biuis, Marius Gaston.
-Lc Senat doit prochaionment se
constitucr,- mardi, pense t-ons MM. les-
* Snatftrs auront a tirer au s6rr pour fi-


Xer, ea we du retouvellement biennial,
las I series de 13 qui doivent singer 2, 4,
e~ 6 ans.
PubHicatton -
Hicr apres-midi, le General J. StForT
.CuxOm, commandant de I'arrondissenmenT,
a fit publier dans la ville lordoi do jour
:uivaut :
Concitoyens,
,Depuis ce martin, des bruits alarmants
Oraknt en ville par le faith d'ndividus
'qi cet iuteresses A propos de l'arri-
'v4e-nos troupes, sous la conduite de
-florable G~enral Nord Alexis, .iui,
r avoir contribu6 A pacifier le Depar-
lernent de 1'Artibonite, vicnt aider. le
Gouvernement provisuire a -accomplir sa
tkheen donnant touiesgaranties au Pays
po0uri-nliantien de la paix.
Penubateurs, ne continue pas!
'oubliez pas non plus que le-General
Nrd Alexis est nme'bre du Gouverne-
wn, provisoire charge du Departement
ik Guerre.
\ Famille inquieties, rassurez-vous.!
7 :w---ii miiiu-ire veile, Elle ne -fillir


S t ne reculera devant aucun sacri
pour le maintien de l'ordre et de la

S-rlaion de la Capitale, soye came
L l ie 1 Si depuis sept mois, l'auiori-
S'f ai re na point manqu6 a son de-
arlk L'cstt pas aujourd'hui'alors que
SiS du Gouvernement provisoire
l veille de prendre fm et que l'As-
IfFil Natio ale va bient6t proccder A
S ioDacuftique du Chef de I'Etat, ce
~- ra Zloj" urd'hui, disons-nous, qu'-
a it de6mriter de la 'onfiapcc
arcz.placee en lle.
!-.- Vivc:-lasa~i.- Vi-
it Haidienae 'l-- Vivele eGu-
Provisoire-lt-,
.,aJ. jCariL -

.- i.-: 11W6 thmes, it-.
^^IRK ^Iilb ''" "


Eho de Port-de-Paix
maCommissiqa d'enquete institute pou-
connaftre des fairs reproches aux r4 dCte-
nus, a conclu A leur mise en liberty sans
reserve. --- Huit des prisonniers ont ete
klargis,et I'on en a retenu 6,dont les ju-
ges AAlix Tiphaine. Sim6on Lolo, St-
Martin-Achille, N. Tiphaine.,
On dit que le commandant de I'arron-
dissement a declare que, pour 'la libera-
tion de ces derniers. it devait se referer
au Gouverneinent Provisoire. -- II est
certain qu'en ce cas, ils ne tarderont pas-
etre mis aussi en liberty ; c'est le voeu
pulatien et ce sera justice.
Revue de-L6tgis1atUion
Nous sommes toujours heureux de nous
relicontrer sur le terrain de la raison,
avec des homines d'elite qui, dans cette
p6riode tourment6e, garden une sage re-
serve, mais sur qui le payidoit computer
pour utiliser-leur intelligence saine, pra-
tique et profondmnient patriotique.
C'est ainsi que nous avons lu avec -
sir le dernier N de la a Revue a So-
ci6t6 de Legisla ton ue nous_recStnm
mandons tout particuli ent nos lec-
leurs.
-_Us y tro'euprot rcopieuses et.Lntres
a.ter n ;Ar nAr m irinn iinainns


indepenchmment du Rapport de MwLJ.
N. ger,-delegue d'Haiti A la conterence-
des Republiques Anmricaines et sur lequel
nous nous o proposons de revenir, la.
tentative du president de la Societe, MC
Lespinasse, il y a deux moi;, en pleine
guerre civil, pour amener la reconcilia-
tion des citoyens.
Cet appel patriotique de la Societe de
Legislation, a encore force et vigueur,
puasque le pays n'a pas fini de traverser
la crase politique don't personnel a cette
here ne peut pr6voir le denoucment.
Grandes maniauvres navales
Nous lisons dans les joumnaun desEtats-
Unis, les informations swivantcs relatives
aux prochaines maodeuvres navales amtri-
eaine :'
a La flotte de I'amiral Devey qui s'est
rassembl6e I la C~lebra, et vuc des gran-


t des m:morov navales dans i mntkt es
Antilles, se cojnpos de 61 naviresde tons
grades, y comprispis peus puisahts vais-
seaux de guerre de la marine amtricaine.
n II n'y a pas le moindre danger d'une
immixion des Etats-Unis dans les affairs
Sdu Venezuada, soit avec I'Alleinagne, soit
avcc I'Angleterre.--- Le department d'E-
tat a fait savoir aux dcpx nations jusqu'-
oh elles pouvaient aller sans se heurter
A la Doctrine Monroe, et il n est ressenti
aucune crainte qu'elles essayent d'aller
plus loin.
a Elles peuvent. saisir les douanes ou
recourir A des measures plus extremes pour
obliger au pavement de leurs reclamations
contre le Venezuela.
a Le president Roosevelt a pleinement
specific que les Etats-Unisn'aideraient pas
le Venezdla ou aucun autre paysdans I'ex-
tinction de leurs dettes.
a Ce que I'Allemagne et I'Angleterre
ne doivent pas fiire,c'est d'acquerir d'une
faqon permanent ou de coloniser le Ve-
zuela en tour ou en pirtie.--- Tout le
temps qu'ils eviteront de le tiire, il n'y
aura pas froissement de la doctrine Mon-
roe, telle qu'elle est comprise par la R6-
publique Etoilee.
a 11 est convenu que-et I'Allemagne et
l'Angleterre. respecteront la dite Doctrine
telle qu'elle a kt6 interpr6tee de Washing-
ton. -
Nouveaux Docteurs
Nous avonsappiis avec plaisir que MM.
Gaston Dalencour et Clment Coicou ont
pass avec success, hier, leur dernier-exa-
men de Doctorat en Medecine..
Felicitations a ces jeunes Esculapes.
Yaille 1A riv6!...
Couri -heb7 Lagojannis,- couri vite
avant li fini!...
---Bient6t arriveront aussi de dClicief '
onnbonsipuu-r-naJocir toutes les bouches
de la Republique!..
Bulletin Mortuaire
Dolicien Joseph 47 Ans
Marguerite Deshommes 27 ans
Jean Joseph Porcena jours
Charles Villeneuve Verrolot 74 aas
Louise Car-miste Alphonse 4 ans
.MaltiJe Bonneau -38 an
Fr6vriec Baibot 74 ans
Helene Jdbouhn 2 ans
Franiois Hermann Z:rbin 2 ars
-Exlie e d Crcvitres 4__ 5 ans
4kter e-A-leis 4 5_ans.. .
Marie Louise Victoria Overt- --6oans
Marie Nelsi---Nelson 68 ans
Pierre Alexis 45 ans
Brice Denis Prison
Jossema Dossous Indigent
Avis
Le soussignt, l?; R. Duval, gdndral
aux armies de la Rgpublique, tfit sa-
voir :ir public en gnderal et au com--
merce en particulier que, depuis'norn-
bre d'anindes ue pouvat plus vivresous
unl ceme toit avec son epouse, dame
Porclna Duval, nd.e Lolo:te Monddsir,
, cause de ses mauvaises men6es, par-
tant, d6eclae n'dire plus responsible
de ses actions, devant bientot lui inten-
ter un process en divorce.
Ansc-i-Veau, 19 Novembre 1(i2.
S ,. P. R. llYA'
; _. /


;


r.
t; --7
S


. .... ........... .. .... ............. .. .. ... _,


I








-HteI J-e1fevdU


"DIMAfNCHE 14, DiErmoRK 1902.
M~ EUNUI' E
.- eiradi it 2res'i.F 'l.25q vei3/: vin
Gala n tijz& de t'oekrille.
melette dlestiae..
R(ut de nmoton-iA l'trklndaise
M1a'cedoine de l4#umes
Gigol d',oneu Wjr~ de pommes
P~oisc et JI~~
Bombes- au choeolal
Ceft~
-"DINEER
.de (0 4 7 Lieures, iA I .25 P ec1-t.-5n
Poltaqe brunoise
Poulet[ Ci la bonaae fel??e
1Roa'l-bcef d 'anyglaise
Fromaqe
-Conlnfure
Oaf.'!


Hotel Bellevue

-LuNDI ')l DLc.MnnE o1902-
DIL:.EU NE.R I-
rnidi A 2 hres, i P 1.25 avec -12 vin
Salade de concombres
(Eufs sur, le plat
Crepinelle.s d la Richelien
Tomates farcies
Chaleatbrian'l aix pommes
National compclt
Cabinet puddiny
Ca/ O'


AVIS IMPORTANT

Les,m~ res de famille sont avi-
stee gu'ellefi rQIivepront aa mflaga-
sin de In Boule d'Or, 10, rue
Traversiere :
U.n grand assortiment de claus-
sures pour fillellts, gar,;onnets et
ebe6s, it -des-pix-d6fiant -tdti4-
concurrence
Le ibon marchI et la qualit.e..



AuxArmBSl Pars

Joiels el Chapeaiix d'ilanls
I I


Man Mau o- do Tabm-s S. T 1i
PorI-allriiHi ee
Ciffarses de Jlere AaIm(IIe

Biclerse, aromne d1ici6u6x!
Ui!parettes IaRihmmc s
fi'apier Wanlei pectoral
'Kjbajct At fuiner___
Mlariue A flelroib(1 :
Magasin do Vente: rue du Magasin de 1W'tat,

Plonographe.

Phonograpbe!


DINER .\vir le privili'e de eollectionnerto
de 6 h 7 heures, -P 1.'25 nvec 1,2 vin s p-.pie voix. iisi spie celle le ses
Polage Parmenlier ;inis, c'est s;,ns conilredlft iiure source
LqnguUe de ewqu sauce.piquanle retinrilni.,blle Ide diverlissernefie. -
Selle d'agnea a e Le cirn rOe ci gl'ie re Se des ios co isiste adl;ns I art et i per-
Comporle de figues fection d la reprIod rucion. I't c'est
SCaf --piumrquoi le Phonog'raphe Gem Edisoni
S ,_______, ,__d t_____lonne des resiilt:lts pl;;, s.;iisfriai.nls
que totut ntitre arpp:,,eii similaih-e. .-
HAMBUR LAMe IKA LEdiovi le phoiogra-
phe le pls recntL Ct le ineiller manr-
S-- ch.-- II est ni,i d'nn Reprolucteurlr
.Lesteamer tc SYRIA v venant du automatique, du', Enregistreur sdpa-
Mexiqueet i sa re et est renferme dlns In mnenitique
- Mexique esit alidu ici samedi couvercle portaif do forme qvale,'
le 13, prenrnrt frlt et passagers Avec chaque phonograph Gem .on
pour les ports du Nord et I'Eu- rournit gratititement :
rope. dbut sie eylindres-enlegisthiers
Le steamer CALLEMANNIA ou v e en poil de chameau...
in Pineeau en pil de ohameaue., t
venant de I'Europe cs! ate eidu ici Le phonograph Gem est. la,,potde
le 14 couraif. de tous, il ne coite que 20 dollars et
I, so vend-clhez
.o6tuaPrince,8 Decembre 1902. 's ven lcezs'li.vs e
G. KEITEL & Co, Agents. Place de la Paix No 1928.


V ', .
-Doe teMuB

Consultations: 7 & 9 he't
S A ,.,. he u.

AVIS JR.ORTAN
-a

Les soussign6s ann
leurs clients qu'ils entrep
la rbparatio .des Glai
,'hCes. .,. -
Cercueils'. j
Ayant toujours un as5
ari6 de decorations, nrut.
lines a merne de fournir
cueils en acajo,; D&cork&
rieur et Capitonnes a ir
i partir de $25.
SHenry Stark:.
64, Rue do Magasin de I'0,
La Nuit et les Jours.
dressersr pour lescomrnaf'
'ercueils thez: '
VI. ALF. STARn,Rue-du Pd
1\r. FIr-sLECI HUSSON,J.
1'6sars No 125, prbs delay'
Reservoir.

BOIS DE GNSTII1.
Grand d6pdt situ6 surle q
_n maison Guyot, a proximi6 i
le cabotage.,
' acilitd pour les erxpditioaits.,j
Aissantes Carolines :_j:
Poteaux Bois dur du pays duCi
flinensions.
Assortimenteomplet de Sap
c'n de toutes dimensions. ...:'
2 sur2-S
3 sur 3-a- -
Cartelages: 3sur 5-
'3 sur. 9-.4i g,
4 sur 5--.
S ---6 sur.
Planches pitch in prdpiM -
Planches pr plancher .
Scli s -...
C pr palissades,cloison'-
Planches a .
Planches pitch-pin brutes .
-
IP I..

Pikuac Sap Or4rfak-AW .
b-

P.- are'cirrlsn'ow


to 9r