<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00732
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 6, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00732

Full Text
An.".-No 3289 PoWIauEPpjueeliaIII) Saguedl, 6 DMeembre 1-902
,RY
r7




Joi.iroft2Z 1*Aerd.&ezva A ~t Cd.43XAririrces

mffAUUITj--- DIRECT EUR--PROPWIR hRE -
771 .


rLR


5 GEMTf bI 61110MAe...4230 'I PAR OIS


GOURDE


24gr'r les comnimtwicationslaiux bureaux di jouriaouangle;des rues Bourjolly & Fort-Ps._
rp,~ L:- ..1. ~ 0


M ERCURIALE
Port-au-Prince, 6 D.embre ~ t9o
d..,%u confirmons nos avis du 29' &coe-
transactions ontcet6 tibles c6Tmse-
'en"alrnlgr6 le prochain 'depart Vlu holk
taidis; les acheteurs etant to*oirs'assez
ii'ihes.- L'or que nous avswi.nsign.l
.,npotre dernier buletin -en cloture i
itjh9 a d'abord faibli hluri aiip.
pota Ita prime A 138 1/o, taux auquel
a$ti6 nCgoci environ cinoq mille dol-
-bpendant, sons I'infuence-de- q -
-qus demandes, des affiires ont et6 trai-
ties i 138. /2 "o ; cc dernieir tau reste'
cminial bien que les vendeiii deman-.
.ML59 /.. En genhral, Ir'situation'
4 so1re march ne s'est pas amelioree,'
lauurs et acheteurs se momnrant trds'
Shrws;-ct pour cene rmem raison, la
aspolation sur les effects de I'Etat est tout
fait nule.- Nous pouvons signaler: -
01 AMCRIcAIN. -- 5.ooo a 38, -
'*.ooo0 138 I/2.-3.ooo r39 */o.
Cakors s/ N-Y.-$ zo.ooo t-r?7,--
3.O00oo1i6 0/. Contre or,'$ t20ooo
St */1 d'escompte.
TrAITE s/ FRANCE 90 j.-Frs 75.000o
140o/o. Contre or, frIs8o.ooo au
-Wr,-6o.ooo a 1/2 n/,. de prime,. o.ooo
t1 '/ide prime.
CHtQUes s/ FRANCE.---Contre or,Frs .
0.ooa 2 o/. de prime.
._- ONsoL. 6 o/o.---39 o/o le la valour.
TaT ES 0.(hleu).-(2-b 3 i4noial.
Trus 5 /o(rose). --- i 7.o00 A:
:37 *. de la valeur.
-E: OanT DU 23 Ocr.- -Env.$ 5 ,0ooo
.arEwgourdes avec 5 "0/de.primea:
"' 491 sacde la province ven-
3 de /4 i so I/2,--. a sacs- covi-
i soutes pays 10 3/4 et. I cens.'
.VitToi GENTIL dfw, Ch .
..o,- GENTIL, ,Agent 'd C~airge.

'O..PAG NI FRkAOASE
CABLES ThL* agojIgPljl g
,b. ROPOLE du NOEjOUVEL :
I EtODUCTION INTIrDLTr.) .

'II a 4 ATueun-hang rit
tod uil pt aujourd'haku a44s
Sla, greve;, maja.. coe.jApirle
Sarnmaeu ra.ura fa agra~r


Ivries- und. proposition. qui, dit.on,.est
,une sorte. de compromise orrcroU qu'-
on arrivera & une entente.
LONDRES 4.*- Le-aous-secrttaire des
allures 6trangbres, lord Craiborne, es-
.rdpouse a une question .,qii lui. a et,
pose aujourd'hbii A la Chambre des
Coim eT au sbjet del'offref rite par la-
Rus..e de soumiettre la question du su-
cre et de.toules. es autres mra.rcharndi-
ses i l'arbitrage du tribunal de I; Ha-
ve,iz ili que le Gouveruernent avail in-:
lormd la Rupsie qu'il neconsid6rait pasw
que la e question. fTt de nature a 'tre
somisea I'arbitra;ie international; iriais
qiie I'Angleterre etait toqjoutc prdle,si
la RueqI,. eu maifrsLt4( Le uIsir,
d6inoncer le Uraile coinoicii'id '59~
BeRLIN 4.- Le ReichstLig.; 6td au-
jourd'bui, pendant quelque .minutes,
4ar un LtaLde ddesordre iuexprimable,
A laat e d'un leger malentendu sur
la question de savoir qui aurait la pa-
role. .
VjtecwE .-- Le serum centre la:ie-
vre searlaline du docteur lMser, a tl6
experimenie avec beaucoup de.supccs
a I'lipital des enf;nts.- -Toas les ma-
lades frites (Ins Fes quarantae huit
premiere heures doe .la mialddle se
_utLretablis.--- Pour les casplus.avart
cds, la mortality a varied dei 9 50/.-
suivant la violence de la maladie.
BILBAO 4.--- On iannonce que le va-
peur esp:gnol a Neptunle a lait niiinrr.a-
go et que 28 personnel ont ktA nov&s.
PORT-SAID 4. -- Le croisevir nglal;is
SGoodhope s, ayant A bord Ml. Chanm-
beclain et -sa suite, r-destir 1t6O-n
I'Arrique-d4uu4,est irrivd ici :.--r
il'ui.--- Le croiseur a 4t0 retarded p'r
les temnptes duns la MAldliterrande.---
.Mrc C-aiberl..in a dibarlueti et est|
parti pour le Caire. :
BERa;l 4.- La note Ilu pr6sidentt
Castro, prsentde ii y a une semailne
au ministry t'Allemagne A Caracas, tne
saisfait p;,s le Gov'ernement Alle-'
mand. On la judge inmeillsnat*.
t'L'neptuitio~ partw e'dtesdemmdes
de 1'Allevtines aceompnee de con-.
dIjiQns 9qi sont in ceptables...- Les!
bti.iens naiv< i 'o'ri prjiOucae -
r osuli en una ddeiuiou d'a on coin-l
biune; u uIuimatluiseraL reique@cer-
StaineenJpdsentid dic lqjpursi .
La' tpopr tie' cet oi4)lkqaaum formere
le sujet de3scorrespohdanc.b acduLine


entire les deux gouvernements,qui r'at-
tendront pas pour agir I'arrivee aux
Antilles des croiseurs a Amazone ,
a Niob6d et. a Ariadne ; carT'Alie-
agne a deji dans les eaux v&nezue-
lie .nes un noinbre 'le navires de gler-
re implement suffisant. -- Le deprt
des trois craiseursen question a 6ereir-
mis A une date indifinte.
.tVERPaOOoL 4. Le capitaine Alder
Nicholls, qui a 6et arr6te ici hier sops
TIinpulpalion d'avoir rit traitedtiseieht
somberr e .25 octobre la goOlette'in-
glaise ( Bessie Dodd P, an large 4de.la
cote dlu Labrador, dans le but d'obte-
uiiC. 'assiturtice du navire, a ktd 'is
,aujoird'Ihui on accusation..
ODESSA '4. -- ,Une..ridvolte ..iPise
a'pst.prodlfite parmi les etudiaihtsdu
S6minaire et a amen6 I'arresLation de
50 d'entreex' etl'expulsion de 300 ,u-
.tnes, --- A la suite de cette mtimerie,
.le, Sint Synode a fait.fermer le Col-
I1ge. -- Un tel movement revolutrin-
,naire dans un Atablissement religieux
est sans prdc6 lent et cause la plusgran-
de inqui6tude aux autorites.
SWAsinrGTON 4. -. Le lieutenant de-
vaisseau de Faramond de 'Lajfojol.,a re-
-mis- hier :au presidenLt Roosevelt,, au
410onm.^-Mi Lroube euf--exetplaire-;de
J4'auair die la m irine frangaise,.-
.Ce -volume est magnifiquement..reliW
aveci beaucoup de gO6t, en ain:poquin
bleu el or. Le president Roosevelt.a
piru tr~3 ldlade de ce.cadeau et a price
le:lieutenaiat de vaisseau de EIranlond
de Lalijolt de remercier en son nom
" r e C ra p t : Ltr e l i b Z F - S :- --- .-- -.. .. .
- hl-vae~V& Le-e St SSimon', venant--
d'll.itLi est ai riv .
NEKw YOIK 5 TempFte et''grfant
froid en Europe; tempete et neige aux
Etals-Unis..
SCIic.tao5 Un violent inicendie
-dLtrisit le Lincoln-Hotel; 14 victires;
noornbreux blesses.-
SAMSTEILDA. 5.---Une give genetare
a etl proclhitne ici par lunion'destu-
vriers des diOCs A cause te I'insisfan- -
ce dis 4 compagiies des doeks aiassurer
fe travai I l"tine w.tri coimpaghie, db.it
les employes sonlt edigi ve. '
AuZRID 5. -'"Perez PIuln ar;*"aimr-
*tisle arri'6el iceiment' h Orerse;'iqni
, avoui :avoir oin l'itentioi de tue 'to
rpi 'Alplhonse,est tenu air ,ere1 le ;'fts
i' gdureox. .
.', ... .,,- ;', -,.- :..-











La semalne qdf s'acheve, sesteif-si
tinguee par son caract6re pacilique, et
parlementaire. _
Elle a veille daens-tes esprits un es-
____ podeplus opitimistes, s'i nes .est.
- .-. permit d-emplo-ye-ee- mot ujour-d'%.
It semblerait que subitement, gree A
la resolution-si habilement menene.
bonne fin par le leader du Sdnequisrme
et loyalement acceplte par le part
Fouchardiste,il semblerait que nous de-
vions marcher a grands pas, enfin, vers
lasolution de la crise politique qui a
a$ coit si cher au pays.
Voila les elections senatoriales en
bo train, A la satisfaction des deux
parties. II n'y aurait plus bientlt qu"'
atlendre que sorte de l'urne. pour oe-
cuper le fauteuil presilentiel, le nom
d'un des deux candidates en presence :
Mr Callisthnes Fouchard ou Mr S. M.
Pierre. Et ne dirait-on point que la
chose ne dat pas- tr- plus difficile que
de jouer a pile ou face? -Telle est
l'impression gendrale qui se degage de
la presente semaine.
-is --la pr-iode qui s'ouvre avec-Jla
semaine prochaine, se signalera-t-elle
p;ir le menme cachet pacifique et parle-
Smentlaire, ou bien n aura-t-elle.pas un
catact6re autre, qu'un 61ement nou-
veau lui impliuerait. un caract6re
militaire et belliqueux?
--Or, en conscience, pour accomplir
un devoir si simple, si paclique que
l'lection d'un Chef d'Etat, pourquoi
done cette invasion immimerie, pour-
quoi touted es manoeuvres compli-
quees, tout cet attirail de guerre?
Est ce la Chambre qui va_elire,- on
I'armee qui doit proclamer le President?
Et dans l'un on l'autre cas, sera ce
la paix ou de nouveau la guerre civil?
VoilA le probilme que, apres I'in-
cendie de plusieurs villes, i'exil de nom-
---- re de nos concitoyens, la ruine de
- ---- -r~)\C )


de fortunes,- apr~s une augmentati
4e iptds de 2 millions tie dollars de 1
tre ette Nationale,- voilA le problem
qu'on est oblige encore de se poser -
jourdm'hi, -208 jours apres le 1,2 N1
---------------- -------- -[ ---_
r *" 'h
-_ tel_6mainpe s'acih6ve paci _qi
inen I[avefftrftTI-rTctpre= Csen-titreleIm


parlementaire.
La Chambre actuelle, bien lq'on lne
puisse pas pretendre qu'elle soit issue
iipegralement d'dlections libres, est nd-
anmoins, par la majorile intellectuelle
qui la compose aulourd'hui, I'Assem-
.blhe legislative qn, depuis vingt ans,
rdpond mieux A I .'xpression-vraie de la
Reprdsentalion Nationale.
Cetle Chambre dtnit, au ddbut,, par-
tagde en deux grands parties : fouchar-
disle et sdniuquiste. Acluellement, avec
la validation des nouveaux arrives, ii
fuot considerer 'un troisi6ragrd6upe,
dort la denomination est peut-6tre.en-
core incertaine.
Ce group pourtant, qui eoh.ipe,
asure-t on, une quarantine de' mei6-


F1 5 fI 1 0 1 1 (


de


bil ii le dv mm

du people est de93. Mmeen admeltWnt teur, ayant toute notre cona
gJaechaqqe p ieetpt-o, 90 riedte mr 4 i7, des toanres d'apj
soient presents, ce nouveau hroupe b6- I sehmih, e nrlMd fat etoquema
ien i enco suela m;jorit des r ne-de a justice, ct, ce, au
~ ~ ~ ~ I ITII ; .. ,_ __........T 9 .t 2


Depuis que Mr Firmin ; quite. le
pays,-ce -groupe qui p;rtronnait sa can-
didature, aurit.,-, puL' ,. ~i orn, lr
Firmnin n'gst gl pi dAns la lice ce
troupe auraltl i po'tar ses voi1 sur I'un
des deux prdtendants toujours debout,
on alors & choisir un nouveau candi-
dati ceeUe hence inconuu. -


Ainsi qu'il sadte aux yeux, on volt.
que Mr- irmin aurait eu beaucoup de
chances d'etr'e lu Presiderit. "
laintenanit qu'l es, dit-n h. iu
cause,on peut dire qu'il in'd peut-tre pas
montr6 come tacticien en politique,
haitienne,--toutes les quality qu'atten
daient de uti le rnombreux et fiddles
partisans queluionit v;ilu ses talents in-
contestables de Reformateiir.
On se rappelle qne c'est lui qui, de
concert avec M. Solon )enos, avait,
en 1897, presented au President Su-m un
plan de Rdforme g6nr;ale A laquelle ap-
plaudirent tons les patriots, mais que
le General Sam n'eut ni la volont6, ni
le courage de mettre A execution.
II y a malheureu.ement chez nous
pen d'hommes capable de concevoir
et d'e'xculeti un pareil project Au bout
de notireklume vretnnent bien queplues
noms; mals-.i4 parallra:t que I'heure
pour eux n'a pas einore soiinn.
Mais de touties lfa,) s, qu(el qiue
soit I'Elu ou le Proclam6 il "importe
qu'a defaut do 4'hommne, c programme
patriotique revienne en honneur et soiL
mis en-pratique.- L'avenir du payadd-
pend de I'execution d'une telle Reforme.
Hors de Ih, point dle s:lut pour Haiti.
Autrement, nous narclions vile a notre
-~ul7='l 6-= rataleWrfli t

El voila la semiine termin6e; mais
remain? Oh! 'avenir eat A Dieu.
En Ocoutant, ce nalin, Lous les bruits


- a pit FI.%


me resLe en suspens eL Inos peinses
llniIhn111 imsl41-iI A nnt,.,% Y%&


tiWt&alIt 41 uWVsyIu q uc i1ie


... .Eu.vop reconmmandons donc
lant, N'nergique ex-conselifj
BLAIN pour dirig re compag
ndiasUiitticvo4w vre.B.K
promettons de vO y rieo olennele
meme recommendation au m
pesir les difiiinmrs lindidats.
adnouw fAr.. 5,JJS apds di '
vaient jur6 sur L-tombe du comin
oeuvre. Vin J11 :
Tout en cspfrant- qe nous aur
vowte ds poua~ I'erconseiller Jo fif
qui auSu de. tous peut remnplacer avna 't
segment le -.commandant Germaiil6: i
vous prisons une nmin oii nfrl
(On group de po sipiers ae sous4i


TRIBUNE_ PUBLIIt|

Aulour d'lne Controterse HisAti
Port-au-Prince, 6 Dfcembr ;j.
Monsieur EGRON TRIIt~,
s-tirres te qualits,-En ville.
Mon cher compatriot, .
Ce n'est point a en un our deileoss~
je n'cn ai pas!- que je suis snride.m
reserve pour rectifier I'interpr6tationd-'6
faith essential de I'histoire n.aionaleai-l
mispour cela de c6t6 un travail imporiai
et urgent, estimate que le sujet et }'
teur en valaient la peine. Ai-je eu torto
De votre rtponse, public e dansrislAN
v.llisle d'hier, il resort: ,
i0 Quej'aurais mal compris votre'psim
she sur la portee soziologique de R'iil-
pendance conquise par I'hr-oiiMne de i1c
ipcs.'SoiT! Mais Vos expRlicatoiion RWmUNT
trent que cette pensee 6tait plut6c--
.biga~e en sa prime forme.
2- Que vous continue, d'autre pf. -
af opiner que cette ind6pend.ince .at
en.son fond. I'asseniiment notoirV h ,
conscience niversclle. *P Libre .'i i
persister dans cette opinion, malg-rf-


enl re'itnl~;iemasoudai,~;ie'. nnrnl~rp~ iir..A,.. IltfMM~eRrlltS)-;UZ


well an major Harisson :
a Le temps est venu, le Parlemeni
est assez mar pour ilre dissous..
lt le major de rdpondre :
a Monsieur, c'est une grade et dan-
gereuse einlreprise, et je vous prie d'y
fire une sdrieutse allention' avant de
vous engager.,


Inscrtion demar4d'e;

Aix Peiiers llbres Pe II Callme
MOcherg coafrtres,:
Ayaar :ujotur "vaillrrnment contri-
lut avec volus 1-1a defense des fnttreAs
commons, 'A.a;nt roujoors justiflt mitre
honorable titrede pomplers tn paittnt


dfment, ftablitc. -seraIL une QuiC -1i
dante pr6tcntion.que de vouloir 7j
crc, cuand ent.rii.e, un a ciloycilP,40nZ5'*
us driiu divils c pokiiiqutso lmflw apix
annciadJdw Wn diidg de Il'E cole~
cifpil~kiii de 'Paris. a.& Sauf -

A. titres, peat4


Iqu~eT A ?;C 1WJ~~;~ 'ehvi~Adx, J';1P
rapper des Iaisfsf-pkciales. '.
IV.:, fsrmuife,' enf termi11itlO
doDb1e6 itetregation : Fait-l #NO

*comteae'4mag de NIJI#P06&11tf


4W T Irv mm dir"e Y T I ram. a'il r~qti tnninur5~nnmn2Ct. ~ 10 otre


---~-----~F


~ CL ~ I~LUdlYdll


L -I ~ I --- -- ---


I


J


~-~-~-- ~ ~~-- ~ ~~ ~---- --


l


l[


1- J- 6 4


I


~~~wur c~~wc-- --- ~ I ~ ir-


I


r


I


I


- ~ #131111)_dJ~f~3~.3~j.54j~JJ~g~~f 2I~1 "7~~)~


-- --- -- ---- I-`-1--- ------~ -- ~-









Lw. o d n crol-

edi t do rcinsemI .t W I
o~iid~o n par tto ft es
gll ri.combijn peu le Isro Iwoois
z1~kedroit dcinwx2datioi1 dont vous

Smalcnrfl corne a COMOIp Te a fini_
Awat Wisitd, t'cproiitodiji une
I w tsi motion l .1 voir aviolers. in-
tisoiremen t, fur-ce pour Iui faire...
= it.-A's preiadrai4e'eneora la
0*1w~taren fkcant -v is nwddi 11m okT
I lqdo, Muse. do v?,qs, I f;y~mlprVr
que lerTgrts de Vienne, au cours 40-'
ad'fut gneep, par les Pleiwpot~nfifts
grad pissa 4 npdedclaration
t W* n contrc la traitre des n des cut
AiIS4 sj'h, t et n6n en i`8 3.: d4W d
WrIhiwade I'esclavage dans les coloraicq
.4a1uma I Er sasaa aee'-
Ftnil pas narurel que les aln6s inr-
ttoiiSut lors cIdets?
Befto SYLVAOA%
04 14 rinohaitiense, Si~ygaire
is-Ong Cdriirnt de Frmrv,-zAide de
wo'U$ S. XC. I Empn/readr d'Fjbih44Vx-
fa9 mDroit de Ia Fa'uliI de Paiis.




Change
14 tsou de F'or s'est riffermi cc matin;
wU ii U'y a pas de vendeu r t
"PkldfbPas d'affaires.
aouvelle du Jour
cout court qu'un ~l~grarmme hu-
Tn ete adresse au Gouvernement provi-
0*i;'11 le Conseiller aa d6parernent
klaWirre, pour prevenir que I 1uille
do pserair neconrente de vla idanion
d~',,pulls et den elections natoriales

kiverneriement provisoire aurair Ire.
rDZI vreWI~IUagi selon ses
7 116 Wconslitutionnelle et qu'Elle
iairt souveraine dans ses decisions.
Chanib'ro des DWputft
lisiace dcriiier s'est ouverre i midi
1/4 'Mr le 1'rsideft. Rerrn
uSAi4.'MM. les dCpu
AftIthtDucis Robert, comme
eoton-
~k~fa C ,,, Dalen tcoarail
Weet2u Diplt a koao
i_'l*toin-nde le cito) en Lanouc Sterr'
'A_&Puth Amusial ce Marrineam ap-I
6Uleu Feominarpra*"j.71 83 vo-_
,jtczn6 ainsi leurs so ihsd&:
!'1geli79 voix, i blancs ci p nul.t
LANNdfJ STtdiiiut d iclp-
teur.
M es ouveri Le
Ovin et Figart recommahden
Ci Jeanijn Ie viboyewaPou
OP Vol 9c PLJW f~
O le; ce ptraaard tosr
'_&~anuiC: 8f~bll~esinsan lieu id


pq", q u.,-i c .Le Manoel
palp eral t 1 Cer- G C main est, retrurne dans .nos eaux
tains d6put6s protestant, sentapt par a 1 e steamer Ih lien a Mancel s, venant de
un Ilger froissneq i r d6licatesse de St-Marc, apre; avoir 6teiu Cp et i Port-
c cnasse nsult6e decide de-Paix.
tout de'mo Prm ds le sens tde-6't oposi- Le a Mancel report aujourd'hui mmee
tion du Presideat. pour St-Marc.
A 'appel de'i' om'',Mr le dkput6l -_ 'Eho-d q n-- -
Se et Notre confrtre La Presse P, dans son
bureau; loin de remettre, corope ii vient N. de ce-mtin, dit a qu'on parole de gra- -
d'&rre d6id, p. 1i m Ijo-it-,,son bulletin ves complication; politiques A Aquin.
au President, iI le dipose, non pas dans
i'urne place devant celuici, miis dans. Echo des Gonalves
I'autre piscosur lairribane. Mr R ouli Nous lisons dans tla RPpubliques des
Deerjen ouvre de brands youx, retor ses Gonaives, N- du 3 Dcembre:
moustaches et .n. dit presque rien. lais a Depuis le depart du General Nord,
dans I'assemblee on critique discr6tement, des coups d'.rrm:s sont tires dans les en-
la facon de fire du d6putt Monplaisir. virons'.
Cependant ce gette'd6sordonn6 devair *NNus altironslA-dessus I'attention des
6tre imitr. Arrive le tour de Mr le d6p-ut6 rires.- Eiies s.iuront fire cesser ce
Ch.Leconte.Celuidci vef deposer lui-mmre brigandage. ,
son bulletin ; 1e Prcsident s'y oppose ; il D'~tre part, on nous announce que,
insisted. Le President brusquement se l&e comine consequence de Iagglomerauii,
e son fauteuil, tenant l'urne, marquant r6cenie des :roupes, la ville soutlre d'une
mmme le geste de la jeter A la face de son. 6pidmie de drarrhe-de cliques et de
collgue; M' Leconte fait an movement fivre.
de reri jette son bulletin dans la mmne N u Echo des C aye et
boite que son conlgue -Monplaisir. -- De No lisons d.ins le Rallienient
Ila.and.tanulis. Le&amis de Mr Leconte nouveau journal qui vient de paraitre aux
le blAment et le portent A s' xcuser. 11- Cyes. I'inform ,tion suivanie dans le No
parole ; Deeijen soorit et acceple le no;- du 29 Novembre dernier:
veau bulletin qui lui a et cette fois reric. *1 Le Sud est tranquille. Cependant, on
Mais HorellcMonp4isr-- n'a pas fair le parle depuis des jours de d6ordres A l'Aise-
mime movement et s oi vote a 6 d d d 'Hiin m entre SenequisteS et Fouchar-
clare nul de par 'autorit6 de Mr le Pr6, dishes. On dit minmne que descoups de feux
sident... ont et6 changes entire eux..
Enfin l'on d6pouille.-Le comptage des Lib6ration
bulletins accuse 8r, don't un en moins. Enfin, les derniers detenus de la prison
o. ncnae I'.annulation; le President dit pour cause po'itique, ont et6 mis en li-
qu'itpaj-t. qu'on s'est abstenu de voter, bertn hier.--- Ce sunt
c'est un nouveau true. Jeannot propose de MM. Courtliein Rov, Isnardii-Vieux,
revenir sr l decision. Le President in- Chlrinmint Cesir, A. Francois, Jules Ro-
vite au recomptage. Le chiffre 82 est semonti, Joseph Rosenimnd, E. Mendes,
trouv6 ceite fois.-- Les suffrages sonu Wetter Douyo.i, B. Mirius, rDamelas
ainsi r6partis ; Boisroid Jean 41, Dau- Philippe, Renaud Slnave, Briiseau Del-
phin 39, votes blanc 2. ) beau. Christiian Romiin, Antoine Durand.
BOISROND JEAN est 6lu. et Coutilien Fernand.
Le scrutiny outert de nouveau, le dspu-- En leur adresi.anrt s meilleurs cam-
t6 Pline Marcelin recommandee lcitoyen plinents, nas f.licictrons aussi leQG_.-
-BDupi t M cttE TIs e Ch. Uubi eCt "vernreiiOem~ n d'i oir enfin c6J u nu voeu de
Jeannut appuient.---Mr DUPITON est 1lu i toute la press et de rout le pays.
6 voix sur 78 votan:s. --En Dominioanie
On passe a in nouveau vole. D6put& Nous lisons dans le < Reveil a d, Cap,
St-Martin-observe que le quorum flit dii t es renscignements suivants r propos des
fur. --- Le flnpurl Figrno recomnand troubles duns la-pae de IEst :
ajsen...e a n t-eo .ll A ge er Ciu : La-Rtiiublque domincaine n'a pas
VinprT, n -- CFA. on ecore reouvyr6- son calmne ; et les rkvb-
it ER# e tri-
-^s sn Aest eu a 43 voix, conptre 39 anle comprib cmitre Santiago,. Monte-
I son conc'urtenr. Christi et Lax ivon.
Enfin goiPUeTDAViD, reoqpma"nd6 par a Its attendent d'un moment a 1'autre
les d6putes Amrsial et F6quiere, est e61I le General Eugenio Desch.amps, ancient
sans concurrent avec 77 voix sur 79. gouverneur de Portb Plata, au nom de
Pois la stance a et levee A 3 11 1/2. qui e fait le mouveinent.
On audi'tmr. Le Goneral Anderson a pris les armes
Le G6n6ral Nord A Sanma-I
On nous informed que le Ministre pro'* Nous faisons des voeux pour le rota- -
visoire de la Guere a mis hors de Slin.- blissement prochain de la paix chez nos
Marc, ce matio, ses troupes, en route voisins, et leur souhaitons de ne pas avoir
.pur l'Arall....aic........... autant de victims que nous en etzmes
Le 6 Carri pendant nos derniers troubles.
vant+ Petite tribune publique
rd ment Hier soir les representants de -la candi-
c I nature de S4journe se reunissaient chez lui
Ooanon 'son ir'or aor-au- rincr aux fins d. prendre certaines measures re-
pWoaddewma;uk Uin. .. latives aux elections de dimanche. Le


I


i
~3;
g I:LL
L~E~j








iJdat a offers u piindA a ses dlthguo.
3eux toastsfurent portes. Noos notions
passant cette phrase par laquelle l'un
; deux finit:
a..,Buvons, a sant6 de- note cher
ididat, au succes de sa cause; '!a san-
de tous les Seoiurnistes presents et
;ents et A la saot de dtous les Pompiers
luelque part qu'ils appartiennent a,
Les Sejournistes pr6sents.ont etzsatis-
ts de ce toast, et Von croit qu'it aura
I'6co m.me dans [es autres groups
poses.
Le future commandant Stjourne a r6-
nadu en des termei- choisis aux d.eux
asts. On s'est done readez- vous
,or le dimanche matin.
D'aprs nos infbrmations,on croid4ans
public que f'arrivee de Se6ourn6 a la
re de ce corps, serait bien vue par la
ci&et Port-ai--Princienne et nous ne
urions trop engager les Pompiers a vo-
r pour lui. -- Un pompier.
D6c6s
Nous apprenons la mort, aux Cayes,
r-jeune Pti)RE JOSEPH MERLAIN, decde
28 Novembre dernier.
Nous faisons nas sympathiques condo-.
.nces aux families Merlain, Morpeau et
aynaud.

Ligne Cameron

Le steamer t PALOMA.-, venant
iu Sud, est attend sathedi 6
ourant et quittera dans la soiree
lirectement pour la Jamaique et
few-York, pregnant fret Fe passa-
,ers et fermant sa malle a la poste
e m6mne jour i 5hleures P.M.
)ort-au-Prince3 Decembre 1902.
F. HERRMANN & Cie, Agents.


Li1FtHollanidaise

Le steamer < PRINS FREDERIK.
IENDRICK .venant du Sud, est
ittendu ici le lun'di 8 ourau, eli
.epartira le mrme jour a 4 heures
le Iapres-midi directemen pour
i-w-York, ptvnant la malle, fret
tt passagers.
.ort-au Prince, 4 DWcembre 1902.
OTTO BIEBER & Co, Agents.


AVIS,

Madame Vve. d'ESPINOsE d'ALBON,
revenuee d'Europe, offre d sa clienltle
in assortiment complete de marchan-
lises de routes sorts, &-des prix tros
'dduits.
VENEZ VOIR!..
Port-au-Prince,4 Decembrc 1909.


-.~~ il, r'*. U W I


noie~-I DeiiePI


DIMANCn. 7 DNciimag 100~.


DIJIEUNER
de midi & 2 hres, A P14. avee 4/M-vMi
Galantine Idle de pore
Niodci d rttalienne
Rissole de volaille
Flagvolets maitre d'hdil
Palme de canard
Poi et Riz
Parfait au cafe
Cafd
DINER
de fi( heures, A I' 1.25 avec 1/2 tin
Potage crdme lailue
Langue de veau braise
Entrecote d la bordelaise
'Be.ijnets d'ananas
Cafe

H6tel Bellevue


LuLNp 8 DUCaKMBR 1902
SI D EUNER
de midi a 2 hres, a I' 1.25 avec 1/2 vin
Fondue an fromnage
..... au vent finanictre
-e-Buf d la rhipolala
Haricots verts sautes
Poulet d la bone femnme
Poi e! Riz
Charlotte de pormmes
Caf[


MN DR------ --,
de 6 A 7 heures, a P 1.25 avec 1/2 vini
Potalge crdme tomales


Pieds de veau d la poulette
-Fit etau Madere
Fromnge

Cafe -.
S --At, ,! 1 ,,11 .....


ConstgtaUa 1.7 &-14 -.9 hheu


HVLIS' PO3TAt
$a~ltr8e *i1


Ues Semsi go ara
leas -cients qq';is &nt
lar` tparatiudesO'a~N


'Ayani Itouprs un as~
arti6 de de wo amio ns, nw
ines A mAme-de fournir
eigiis en acajon, Dco&'i
reur et Capitonnts A F,
iopartir d.$ 25.
-HenurY Starks4
:41 Ire I~ Igrasi de E
LaNuit etres Joumj
arijJrewrurJes cor

If. ALF. STARK R ue dal
Ir. FL~C-IERR tHUSSON,) IN
~-s~ps Nr~S-de-Ia
U~servoir. P 1



Grand dd6pt situd surle qi
-A majsoD GiYPt, a proximit64
4. ceabotwage.
1kaacligixwr es expiditions4~w
1,ddpurleseap roliM84t.
Poteaux Bois dtr-dtw pa A
Assortiaenotoomplet de Sa
c'im de toi~tes dimensions. 14
3 our 3--.
*Carteklgea : 3 sur 5-
3 our gw
3sur 5-
stilrS-


Pl~azaclies ii, p1ocher


UILU I ItUVUU; *. 4 '11
aifre de: fourn'ir stir commande pour:: i. :W ins
Mariages BapUmes Bals et toutel 4. p'psfiMwiwj8Ioi0il
autre f4te: I ~frttheg x
Gaieaux, Glaces, Sorbets, Vol aui ,- a
vent, Timbalues, Petilts palts, Sand-i PmnchkespW Pile br&U4
wicks etc, etc J
Travail soign&--*Prix modt~rs a .s .
*Prompte exgcuUon. 14g





17, Rue Boux ('Ron-n-Fely. Vonf)


|


41"r


A P VfvO F9 i


[