<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00720
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 22, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00720

Full Text
.Me Aun6o.--No 1277


Port-au-Prince (Halti)


Samedl, 22 Novembre 1902


Jotxrxna1 Q~zot~idiexi, Ciomm~xercial et d'~l.~rimcxces

CHtRAQUIT,--'-- DIREUR-PROPRItTAIRE


.E NUMERO 5 CENTIMES


Abonnement pour DPpartement....1.20
SEtranger 1.50


PAR MOIS 1 GOURDE


Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.
.L_= ... ..- ^ -- in i 'i


COHPAGNIE FRANCHISE
DES CABLES TILEGRAPHIQUES
MONOPOLE du NOUVELLISTE
(REPRODUCTION INTERDITE..
PARIS 20.- Mr. Jusser;nd, ambas-
,sadeur de France aux Etals-Uniis, est
arrive l hier ,oir de Copenilague. C'est
sa premiere visile i Paris, depuis qu'il
a 6i6d inmnd i Washliirngon. I e built de
son stjour i;tis la capital tsta de coul-
fereravec Mr. D)classt, ininistre des
affaires itrniitet n s, qtli lui Iloinnera
ses instruclionP, t de s'arranger pour
'son proprreI 'Ip;u rt et celiu de si fht-
mille pour Wt- liington, oto it compete
arrived dins les premiers jours de Ili
-iouvelle iante.
Lo.rot:s 20. Le corresponlant du
*Times, Il'nris dit lu'unee scission
s'est produite parini les nmitionalistes
de la liguee d la PPatrie Frangaisea,
'par suite d(I p-l;i ioyer tie IMr. Jules
Lemailre en-fitv-i'r iiu, pll.biscite pour
les elections p, isi hliielles.--- Mr.
'Flourensas-t itn des d'lissideins et on
cite les inoins 1do six antres deputes.
BtuUXEI.is 20..-- Une d(put:ation dle
la ciambre des rp'presentints s'est pr6-
sentie aujourd'luin ioi Leopold et I'a
fllicite, atl nom 1 d cetle assemblee,
fnvoir elIapp6 aux billes Ilue lui des-
'tinait Rubino.
LONXDR'Es 2.--- Ute dI*1lchle-d'Athb-.
T-si~ i a Thines alit (iule li nouvelle,
'pr6s laquelle un certain iombre
d'ecclsiastiques caholho es et de-.
pTls;'- -liTce se'raieit sur
le Oinlt de s'lbir en- Cheett-p-ro-
follM meltt hn" les cricles politiques
et 0lrin-tiu .
SPET SNTP ounr'20.-.. On 1pense (lue
e tL t l ; la tst ille Iresteronlt tl;, ns letir
palais de Ylt:,, sur la cl-stid de Cii-
.de, jusqu'au ,lilieu de ddeemnbre,
poque laVetl-c ils relournerornt A
Snit.l'ersbourg pouI le centiitnue ;n-
rrsaire du corps des paeIs.
EroYunc;GII (Ecosse) 20.- L'empe-
Wur Guilliulnu est arrive a Dalmeny
CP' 'IptA'"in'i poull" s'embarquer sur
Sti inpril.. IlHohlenzollerno, qui
SIi aucnre ,is le tt .,le Forth et
I6 re, u p;n' lord Itosebery. An imo-
,e._ toilure quittnil la station,
e taux o t i elrt y6 s par le dr-
a 4u ddlachement db la Black


Watchb formant la garde d'honneur et
se sont brusquemerint jets de 'otld;
les postilions n'ont pu les retenir et
les chevaiix se so it jets sur la foule.
Ce in est qIue grace a la vivacite du lieu-
..teautrIn. ",UIA-C-ArhdL a-l-th--ate, -
qui ; saitd a' la (1te des chevaux et les
a in;Aittentus. qli'nl accident a pi-; tre
6vit%..-*-Apres tdjeuner l'empereur est
rmoiunte i board du l Hohenzollern et
03t parti pour Kiel.
-- IQtoE-.- L'a Tribuna a se livre a
des comrnmetiaire str le nouveau pro-
jet de loi des Etats-Unis, ay.int pour
but d'ei.ipcher I'immigration res il-
lettlrcs et ldit que cette measure est une
crnelle offense et tite iniquitI envers
I'[lalie. Le journal conseille an Gout-
vorerneimnt d'adresser une protestation
an Goiu\'erllemeltt-des Etats-Unis; car
t.euiesure troposee ;l'ectera particil-
lieremicnt I'talie don't I'rmigratioii com-
prend eiviron 50 o/o d'illeltres. Le
gouvernement, conclut le jorirnal, doit
obtenir que le president Ioosevelt op-
pose son veto a cette loi, de ftion a ce
que la loi en vigueur puisse 6tre re-
ltardie jusqu'in ce que les emigrants
italienis :oient capables d'apporter aux
Etats-Unis, non-seulement la force tde
leurs bras, mais aussi laculture de leur
intelligence.
Lo.'s)'its 20.- Le Sultan 'II Miiroc,
dit tie dpoche, le Fez :iu a Times P, a
-envov~ ha i v-vet d, Mr t'ooper, le
minssiotnaire assassin, unte somnime de
1.001 liIvres ste ling cnmine g.:ge de
ses regrets persons peso de- la perte de
sol) in ri. 1.
_Itl.asL.ne 20. Le gindral- Marts-
wich a fourimd u,,n _.itoveaui niunist6ro.'
La in;:joritd des miniistres soid des ra-
dic;Iux tlioIt1 d,' l.s et trois d'eitre eux
sont des olliciers: le president (il coin-
seil, le miniistre de la guerre et le mi-
nistre des alTdires &.ra'nigres.
SAKTIACO DE CnuLI 20.-- LeWo-T tionr
politique a nmene au ponvoir la coalli-
tioni coservatrice libdrale. Le rouveau
mininistere forme-hier est preside par
don Elias Fernandez Alban1o; 1. Amu-
integui est ministry des aftTfres tirun-.
g6res et lMr Cruzam, ininitre des linall-
ces.
MADRID 20. -11 y a nu nujonrd'ibi
une seance orageuse A a Chamiibre des.
ddpuitis. Apres un disconrs de M1. Si-
gasta daus lequel il a cxprimin sa. sur-


prise de l'interpr6tation donnee A la
r6cente crise ministdrielle, M. Romero
Robledo s'est lev6 et a reprochd A Mr
Sagasta ses an:r ctdents politiques. Mr
Sagasta, a-t-it tdclare, i'est pas le chef
-'rt prrti. m..is le ftvort idf-ii oi! Ces
paroles out cause on violent tumulte.
LA I]AVANE- 20.- Le maire de la IIa-
vane a revoqud le chef de police, le
general CGtirdnas, parce que celui ci
avait ordonne Li ses hoinmes de disper-
ser les cigariers grevistes, en depit des
ordres diu Maire.
OnissA 20. Pr6s de trois millions
tle g.illotis de petrole contends d: us des
reservoirs aux environs d'Olessa, out
6te detruits par le feu.
PAnis 21.- La rentree de Sarah Ber-
nhardt danis < F6dora- a 6ti un veri-
t;b)le triomplie; elle ;i etl rappelte trois
et quatre fois, apres chaque acte.
NEw-YORK 21.-- Le a Board o[ Edu-
cation : I), dans sa derriere reunion,
accept I'offre gracieuse de 1. James
11. liyde, president de l a F FXdiration
de I' lliiace Frauntaise aux Etats U-
nis, 1;' fire des confdlrences fran;aises
d'-ns les dcoles tle New- York et de
Brooklyvn.
leVn:N 21 An Reickstag, cette
aprLs midli, le secretaire ie Ia trr-"yore-
rue. baron von Thliielman, an10on1 que
le Budget liti ent deficit de 187.500 000
francs.
V\'I:N.: 21.-- Un steamcerdu Danube,
clarg6 de Imonde, a could pres de Or-
sava; il y eut 30 personnes ioy~es.
ST-lViTrnsBROUu; 21. Leb iron Tarc-
toll, qii explore actuellemeiit la c6te
Sibrieneie, est isole de cette c6te par
les places ; on ln' cependant aucune
crainto sur son sort.

--- --- -
SITUATION

La semaine iqi s'ach-iveaujourd'hui,
a eit particuliArement terne. Commne
disent les v revues de march la si-
tuation rn'a pas change: elle est exa.:te-
ment telle que nous I'exposions il y a
buit jours, a cetle meme place,
Pourtait, it aut y ajouter ut malaise
provenanit de l'dnervan;te expectative
de Ilan'ivde des troupes du Nord.- La
question non pas tde savoir si a I'armnt
viendra ,, tnaoi a quand elle viendm ,







a dt la pense QbsIdante de laI-l- tres astres, obligs de dispoaritre.wlr e certaines personnel t t neam'.
maine. 'de raviter altour de son orbte. r tout I x du sortes a
Chaqde jour, sor depart des Gonai- iDans tous les temps, Ii volontdd'inn. rtibonil s d'In.ue, qmi
ves ~tait annonc,,etle Tendemin,pour seul, s'il ;tteitnlt ce degr dile pitaf; soitconsutuitpi rbiers dassla p
une cause bu une autt'e, on apprenait salce, devient la loi dans totes les qau Gouve ent Provisre agait
qu'il Ltait dillre. questions ont il juge i propose i'interve- envers eux avec la m6me clmence Jo-t
(Ce ne sont pas les seuls militants de nir. -- C'est I'arbitre-dispeifsateur des. avaient ba6ficih les premiers exilIes.
la politique qui font de cette arrivee le destirides de son pays. ba-ques A la Capitale.
pivot de leurs conmbinaisons; il y a Avec hii prend fin tout provi.oire. Tout le monde salt, la press m6me en
aussi la paisible population de Port-an- Le df~linitif est constitu6,--- el lei for- a' d&j parM6, oue guide par un sentime
Prince qni y trove mati6re A serienses malites iltlrienes, les acles purement d'humanitr. I 2i i le seul qui aiupo-
prioccupations legaix, en ri'-tularisant, en validant s6 A L delib&ration du Gouveraemet
A part la troublante question politi- son pouvoir, vienalent, an gr6 de sa Provisoire de prendre en consi n
que que cette arrive soulbve, la po- volonte, con:;icrer une situation de situation 'd&plor le de nos cinT
pulation voit deux points economi- f.it, nu pre6l,able nettement tranchlee. qui,dans un momenra'6garemennt,avaient
que et hvgienique qui sont pour elle provoqu6 cette malheureuse guerre4t
une importance viale, et sur lesques Apropos de vali io, la question le Ms collgues nayant pas p
nous ne revenons que pour signaler la ete soulevce, cette semaine, guard s vues, a me soumettre 14r
situation exacle de la semaine. des Depuits dits firministes. Plusieurs cision de la majority.
Juisqu'a ce jour le coit des degrees le ces lus out c'ru n6cessaire de fire, N'est-il pas trste de constamr;a
alimenteaires na pas augrnente; m.is ;i- dlais les jurnant, des declarations nmintenant on veuille se soustraire too
Lalement il faut s'attendre A un suren- persoielles oI ils marquent qe leur te responsibility et laisser a moi uilla
ch6rissement, diie tom t le ronde an-a vote, a la prochaiile 6lecliou presiden- paernite de la decision qui maintiet le
a patir, particuli6rement la classes be- lielle, n'est li part aucun engagement. revenues d'Inague en prison ?
sogneuse. On igriale en ce moment D tL L Lu -Cs oiniresf
mla-l mm aurait address ne circulaire i ses que je vous soumets et d'en tirer la 1on-
exemple, a des prix relative )ans; anciens p:'rtisaus pour leur :winoncer clusion qu'ils comnpertent.
et I'explication qu'on en don e, est a quil retir;it s;r canldidature A la Pre Recevez, Mr le Directeur, I'assumace
les pauvres campagnardes de la plhine ire Magistrature de l'Etat. de mes affectueux complimmentES.
s'en defont hAtivement, dans la crainte La question de validation des D putls J. STFor COLIN
l'arrive des inouvelles troupes, d'W- quest es qunde lidides e put J. ST-FOR CO
tre victimnes de .poliatious invariable- lhresy-parwitl, par Ila mbe q -'a R--PUBLQUE o'HAITI
ment commises par les maraudeurs I'arrive du PUBG'al ord AlexAis.
qu'on trouve toujours dans les armies arnvee du Geperal Nor(e Alexis. Aujourd'hui jeudi, vingtimne jour d4
mume les plus disciplines. --- Quant x prisonniers politiques o e r mil ne c d
nmois de Novembnhre mil neuf cent da,
L'arrivee du G6dral Nord Alexis levelss daus s misons daar t, n ous 1 n 99e de l'Independance, i huit htce
tient ainsi en suspens toute unte popu- pensions que la plupairt ai an ddjal req du sor;
ation,- jusqu' la Cambre des couvre leur liberal, il se *t equity Nous, Paul6ma ean-Jacques, iu de
lation,-- jusqu'a Ia Chambre des i&- ble--- et hrumn-tu--- qu'ii tu'y eut point
puts qui snmblerait y snbordonner deux poids et deu x iesures et que paix de l. Capital, section Nord; oA -
son action essentiellement ind6pen- teos fusseist r ellxs lnesulres el que per Chrisphonte, command.inr de kI~
dante. tous fussent r1xesle plus tot possible. t de la Commune de Port-au-Prit.
Cela fait que nous flnttons dans lune Thrasvbule Kebreau, Inspecieur-g0~0l
priode tout A fait provisoire, puisque On sait d1ja que la Rdepubliquie a de la Police administrative de laCapitf-
rien ne ptut etred6finitivement arrest, grossi sa dette ii pris d e 2 millions de assists du citoyen Tntrenne Hyppoiti,
pas mnme une measure legislative. tout doll;irs.--- 11 est bruit que cette dette greffier ad hoc, lequel a prNkt serment
e temps que le G6nra;l Nord Alexis est sir le point de s'accioitre par- un entire noi- m.ains de-bien a- fielemenL
et son arrnidne t seroiiTpas d;ii iios niouvel emprlint, qui serait Iance. remplir la mission;
__ rmuEs- .. Nousc-r-oyeots-ptouvoir~ctre cet ex- SurTi r6quisition a nous faite paw
po,; par une r6flexion:--- e L'argent Secr6taire d'Etat au -Dpartement deIl'
La personality du Gn6dral Nord est le nerf de la giuerre; il I'est encore terieur, tendant a nous transporter
Alexis au milieu de sa nombretue a-- plus d(l provisoire. w Conciergerie de la mason d'arrat de
mne, apparalt, A travers le prisme de Lorsnu'op vent ,dtrifii, Q i .,. l .i
'eloigrnement, tellemenit :igriiadie, qule tiut en supprimer hk cause. --Nous qv- 6crite du sieur Isnardin Vieux,deteni..
les esprits les moins clairvoyants pre- yons bien I'ltlet de la cruise an;rchique prison de cette ville, declaration 1
voient que si arrive a Port-au-Prince, ;act;elle; voudr;-t-o ji e _arrLter- la aurait faite--verbalement i MonlatO .
il cobservait, i'tlacl d:i11s sia prilliiude, cause ? Joseph Providence, ce jourd'hui vers ks
et affirinait, de la_ mme allure, la puis- trois heures, en pr6sen:e ;des cioyegs
sauce souveraine dont il parait jouir rCoutilien Roy et St Lot,aussi d.tes-
-e lClpttel~ei ~td~s so rle TIRIBUNEI PIUBLQUE que le deputy St-Martin Canal luit
aiCtapil-tale, Ai ci i de ses coll ties, rai: dit, que son pere le General BoisraP
---- serait 'quivalente dT c e qu'ivuli Can -pr dent-dr-Gouverle
jadis dans i'antiquite l'imperuor o LIBERTE EGALITE FRATERNITA visoire, lui aurait dclar6 que c
Cesar. RI1PUBLIQUE D'HAITI. ministre de l'Int6rieur qui s et oppo
Daus les temnps plus rapprochis,7des Port-au-Prince, le 22 Novembre 1902, A sa mise en liberty;
crises anarchiques ont done tnissan- ai 9e de l'Indpendance. Obtemperant a cette requisiion
ce A des. Warwick, A des Cromwell, A sommes transports a la mason A
des Martinez Campos, a des ,18-Bri- Le mbre dUl Gouvernelmet Provisf0- de cette ville, o1 nousavons faith ext
maire. Chargd du Diparlement de UIntrieur libre ct sans fers,lesus-dit IsnardinVi
Tandis que l'dquilibre des differents et de la Police gtddrale, accompagne de quelques mnllitair,
povoirs dun Etat s'afiblissait etque Am, Dr Victor Lmour, Chrimon-d
ourauiorin se dis'agrieblit, oeque Au Directeur du journal le Nouvelliste l. hrysost6me Rosemond, Bazile
e rautori se dsItgi'rdgeg it,' on re- .0..
~aiL sacotr1e Ia .. Monsieur le Chrysost6me Rosenond, Bazile
yait s'accoltre la toute-puissance d'uil Monsieur le Directeur, Dormabs Philippe, Renault
home absorbant tt6ltes les forces Je.vous envoie, sous ce covert, deux Bertaud Salnave, Emile Men"d s,
viyees nbiantes. Tous les rounages-g&ll pieces ( un procis-verbal et un Commbu- Rosemond, Joseph Rosemondq,
vdrnementaux, au flir et ai measure, niiqat), que je vous prie -de fire insurer Abraham, Eustache S-Lot, Brisedau
af lisasaientt-. so tetile, persouiidit~i~ dais voure journal de.ce jour. Par le pro- beau, Probus Blot WctteleDouy
iI-rtWhtait Te Soleitdelipsa'nt






CaMjbW, Cou.jteo, A.,
JnnS.aFroo; lequel soarinV;lm a
6t4e9roge en presence et assistance 4es
sdlit messieurs plus haut parlis, de la
manilre suivan:e:
trrai':- Quels sont vos nomn, pr-
nqu, Age, profession, lieu de naissance et
demeuw?r
A ripdud:- Je me nomme Isnardin
Vieu. Ag6 de trente-sept ans, avocat,
4, Port-au-Prince et y deine4rant.
Ip;.- A quelle heure avez vous vu
monsieur Providence?
J lip:- Ce jourd'hui, vers les qua-
tre hIecres tieTapirts d. .---
~pl;- Pouvez-vous soutenir, en pre-
sence de ces messieurs ici presents, L. de-
claration que vous aviez faite A Monsieur
Joseph povidence ?
A Rlp:- J'avais ecrit a M. Maxi
bniplaisir, mon ami,une lettre dans Ia-
quelle, jelui ai exprim6 mon rtonnement
de vir que les exiles d'Inague s'etant
reindusolontairement etde confiance aux
ils.ont 6t malgr& It promesse formelle
qi.leiir a 6:6 faite de les mettre-en li-
hren vingt-qaatre heures apres leur in-
cardration, girdts jusqu'a ce jour en pri-
sn saris avoir ti ni interroge;, ni lives
i lear juge nature.
Mon, seur-Maxi mplisir a eu I'ama-
bilit6 de me ipondre par ecrit et de me
direqu'il s'etaiti ht de voir le- general
Saiit-Fort pour obtenir l'elargissement
desditenus politiques.
Le general St-Fort lui a declare qu'il a
ett le seul A demander au Gouvernement
piemisire, la mise en lib;rtk des prison-
_-nics-e---e4ui-ai-dechire-a ron tour,que
it m'6tonnaisque le general St-Fort ait pu
Ainsi rkpondre,d'autant plusque ledepute
S.Martin Canal aurair d6clar6 en prison
a1M. Cautilien Roy, que le-Geneal Bois-
rood Car.al aurait mis en liberty ces pri-
S-sonlieFs, mais au'il en ;a e6 emp&ch6 par
le:g6aal St-Fort Colin.-- Deplus d'au-
Stres individus pr6tendent que les prison-
mnrs politiques sont sur le compete du
g6nfral St Fort, qui attend l'arriv6e du
general Norl, lejuel prendrait telle d6ci-
.n. uee durort .a lciFr guard, .
'~h::-- Iouerz vos nous dire les nonms
ittIautres individus qui vous out fait
cctte dtrnibre d6c'ar.itioni?
A Rip:- Ce so,t des ii.dividus queje
..i..-l,., -- _
-'Ici, nious avoI.s inte pell_e Jityetn
-I-S r- -d-cl ra-ion-qui vient
Te par M* Isnardin Vieux.
-- 0 Monsieur CoutfiTerr Roy, veuil-
aous' dir e que vous save de la
ri dou d6put6 St-Martin Canal, dans

ArTd jei'" airitiens en toute leftre
adclation de M. Isnardin Vieux. -
.l"r V Ayht d'avoir rcni la visit de
W. t19 ldedOputQ St-Martin Canal, ne
(St1ra'it 'fair cette erfine'Jd-
Ra faite eh p'setnce de tots

:' i .t-'-nn, je 'aiipas recu de bil-
Te q.te declarationn qui m'a et
i)t et persorinenfem t, 3A
i'u Ad-iea' fire tom-'
e taWaisr 4det~ls tommec


,lci, onsieur'Ch&imond.CDsar a fait D a nations
dkclarauon suivante: qu'il etait par- --
i cement bien renseigne sur le our our Mr A. -'irmin, quoi qu'on veuiUe
en conscit d Ue, membres du Goiverne- dire, n'est plus cundidat d la. prqsi-
ment provisQir, 1a question a et pos dence de la Rdpublique. Je declare.
par lc gneral St-Fort, en vuerde notre conc i ec le re
mise en Iiber,.et quc le "..r. l sul ,+ .. aque j .econcourrai uvec les autlres
de ce avis, ert que ses autres alcues f mnembees de la Reprdsentation Natio-
tde op6 dtans, e sens contreaire; jefus nale d doner un Gouvernement sta-
ynt opine Jans le seas contraire je fus.
grandement 6toinn apris d'appirehdre de ble au pays.
Coutilien Ption Roy, qqte'c't2it le g9: EMILE MANUEL,
neral St-Fort qui nousgardait en prisons. Ddput de Miragoane.
I'lus rien n'a _tiinterrog6. Lec:ure a,. -- .
eux-faite de leurs declarations; ils dcla- 1 J'ai 'honrneur de decarer d tous,
rent coatenir v6riti et qu'is y persistent. que Monsieur A. Firnin ayant reti-
SRequis e signer ils Pont faith avec nous, I rd sa candidature 4 la Presidence de
ainsi que les Messieurs plus haut cit6s et la Rdpubliqtu, je ln'ppartiens d au-
notre greffier. cun part politiquw; et en outre, je
(Sign6): Coutilien Roy, Is. Vieux, declare solenneltement que touted mon
Dr Victor Limour, Cesar, Probus Blot, ambition est de voir sauver le pays
Alfied- Abraham, A. J-Franois, Eusta- e son ta t abnormal.
tache St Lot, Jules Rosemond, Joseph
Rosemond, E. Mendes, Lasca.e Alphonse Port -au-Pri c o 2N1v hre-m19002 .-..
u-WetterMoyo i T-Y i'lnus- i riel s Jh. DELOUGHE,
Philippe, Renault Salnave, Brisseau Del- 1" Diputd de St Marc.
beau, Christian Romain, Antoine Durand, ,
Coutilien Fernand, Bertaud Sailnave.
,Prosper Chrisphonte, Th. K6breau,P. NOUVELLES DIVERSES
J"-Jacques et T; Hyppolite.


COMMUNIQUEi
Port-au-Prince, le 22Novembre 90)02,
an 99C de I'lnddpendance.
Le Membre du Gouvernement Pravisoire
Charge du Ddpartement de I'ln.idrieur
et de la Police Uenirale.


---hange
March un peu plus anim6 depuis hier
soir.
Quelques ventes d'or ont et6 ntgociees
au taux de 139 /o.
Novel Emprunt
II se confirm que Mr le ministry pro-
visoire des finances a lanc6 hier un


Sdo cla q que jors, emprunt de 300 A 350.000 gourdes.
a de cela quelques jours, un Les conditions serient les es que
grand voleur est all pour ddoaliser es nditionsee s mes
.11. Cdae ils. anuMorne-d-Tuf. Celui- pour les prckdents emprunts
cla, sureillant toujours se i; s a Gourdes ccntre o r, q ue pair, a-Tec i o/a
faith ,nor-dr-e Ia la eerrc ce vole, par n s par os coLi garanie
coiup de- usil, et en fit rapport ai.e au. 25 0/n l'impo at d ion.
loritdaSoa,- cadaure a die recueilli el II est certain qu'l -des-coriditioS---
iihumd. -S- oAant -hier, at au lre s t pareilles, les subscriptions ie manqueibnt
voter a &dd-pour voler asWi -dpJl de pas. Manet

a donndt Irois balls et en fit le rapport Nous apprlents que le steamer eMan-
au -ctef de Ia Police qui fit prendre le eel o, aciuelletnen't au service du Go;iver-
dtlinquant (qui fesli pas enflcore nit-) nement provisoire, a levt l'ancre hier, -
dleq-ant (qu est e attedreodres de e Autolris, u-
cte d cpdi I'hdlplalt- CGle Inuit de.- sans atted re _les odres de lAutrrit Su-
et Igeads lirt'ieh des l coulp d aile sate pfieure, et--que pou ce fait d'insubor-
bmiarnchds taie des coups dc arienes donation le capitaine Lebon aurait 6t6
. au c herbe-s. Unuille
(icomn d-esle, ot i fait ous te suspend du commandment de ce navire.
.. .... +-We a La te Press- ar, de ce jour, ajoute que
sairs) sort-it iumldiatement pour ar- L
rdier ees briyad,- -a pa ,opu e ,rri-


lime d te etsa d rigl. Son eadavee a did l'adresse du general Nord Alexis, notam-
Irane poi ld 'hmilpitalr o Iat dcre 0 ment Ia valeur de la ration ebdomadaire




lion sommuire.- L'aulori, t milittire, Il n'attendait, ea definitive, que le re-
gtrdipoee da i'hnatni pde L'ordre l- de l'aru da Nordce sppoevant a ration de
la scuil. den s, ne -eculera son are, our quitter Ia cit e
J'annol es auc ts s acilaie, s e ode I penance. Ms, ne ila -il pas
uceioi de s Pot-ie, aFpour Ie ben-dire Dt e MlanPel, nss e avon roppord'hur-
Ponue laeion. e etz qon fai dse p le Ia Jreusqr dc, le general Nor, Alexs nr .
e l d i a fl d -pas encore quite la vile des Gon* es.
Lion sommuire.-- L'autorit, militaire, tl n'attendait, en definitive, que le re-
'ardierne du mainliey de I'ordre el de tour du tMancel,, apportant la ration de
la sdcaritd, t.es tdhlltles, ne reeulera son armbe, I;our quitter la cith de I'In-
d'etant aucun sie'rilice, pas nmie de dependance. Mris, ne voil-t t-il pas .it
eeliii de sa vie, poiur ld biteudlre desiFa fe a Mantel ,,nous ne savons trop pdur-
colleehoild. qUici, a f..... le camp, laissant ei plan
IPpurlations ,e. co. nf.ae r l. pc're:r de erte valeer, le .n.. G:.


IN I I







D'ou unnouveau retard;c.iril j.int que
le bateau revienne chercher T important
et pr6cieux missionnaire.
SMais ce que, en attendin: nuu, pou-
vbns affirmer, c'est que; depuis quatre
joup, trois divisions on: quiet' les Go-
naives.---Avant-hier,dans la nuit.le genC
ral Justin Carriejk6 la-_tOe-.de sa di vision,
est 6galement part des Goni;ve,, poor
Saint-Marc, oi it doitattendre le. instruc-
tions du general Nord Alexis.
(oomme on volt, l'itineraire de Carrie
-qui, pr&cedemment, devait p.imer par
Mirebalais,- a k6t modific.
Le general Magloire, uK parent du s6-
nateur, a quitter aussi, a l.i tete de s.i di-
vision.
Le General Nord Alexis seul, avec sa
cavalerie, sa garden d'ionneur et l divi
sion du Gerieral Cyri.que Cdlescin., it
rest aux Gonaives.
Le General CUlestin a refuse d' accep-
-ier la position de Del1gue aux Gn.w'.C-s,
qu i ua toIfferee. II nine -ie-?TV -
tinuer avec le G6n6ral Nord.
SCest sa division qui ormera 1'arriere-
garde de l'armee du Nord.
Enfin, il n'y a aucune probability que
le General Nord Alexis laissera avant inn
di, puisqu'il faut attendre le ret'nur du
a Mancel. i
Autre chose, est qu'il fera deux on
trois jours A S.aint-Marc, ains: qu'A l'Ar-
calhie.
Comme vous voyez, i:o;:s autres pau-
vres journalists soucienx de l'informa-
tion, nous sonmmes cond.imns A emend e
encore quelques jours, le public inp.l-
tient et 6nerv6 du S:lal quo ai:i' politi-
que, nous demander desesp&rement "
Smeur Anne! Sa:-tr Ann: .' ",N tjis-tu
rien venir?
Helas! rien, repondrons-:ous. quel-
ques jours encore.
A Saint-Mare
La a Presse de ce main annonceque
I'avanit-arde dut G~ntral N.,rd Alexis a
fait son entree S int Marc.
O. v artend incessament le Mi-
nistre de la Guerre. Tous les preprratiif
sen: f.t-s pour le recevoir.
a A cause de l.t grande affluence a S-
Marc, cons6quemment d'une plus grande
consommation, totes les provisionsamr-
ricaines ont augment& de pris de 5o pour
cent 1.
Aux Gonalves
Nouset\ravons de nolteconrfaire gonlvieifn,
a lA Il'epulbliqu .e les infroirnations sui-
vantes :
Hier, 12 du courant, une Commission
d'Enquete a kt nomm"e ici par le gtne-
ral- Nord Alexis, D&1egVt Extraordinaire
dans les Departements Nord et du
Nord-Ouest, Membre du ouvernement
provisoire, charge d,:s D~attements de
la Guerre et de la Marine. -
Cette Commission est composee ainsi:
Flotte Barbot, president, Joseph Ducha-
teliier, Robert David, Paul Dauphin et
Alfred Legendre, membres, et Ostermus
Beauvoir, secretaire.
Elle a pour but a d'investiguer sur la
a conduile des individas qui ont prisFparr
a au movement t.voluiionnaire inau-
a urk aux Gonaives, rant pour etablir
Sieur responsabilit6 que prouver .leu


a culpability, et ensuite.les renvpyer de-
Svant ui de droit pour l'application de
a la peine par suite de jugemennt i.
Nous, de la a RIpublique n, nous es-
ptrons que cette Commission restera I la
hauteur de Ii mission delica!e qui lui est
d&vole. Elle fera son devoir, mi.is el!e
le fera avec tact, sigesse et dignire.
( N1 dn t ; u'ewnbre )
\ommainalins. -- M' Ali ed Legendre a
eit no.nmnI provi.oirement substitut du
C(omnmis.iire do Gouvernenm.nt prsh le
Tiibiba.nil \ iil dJe ce ieisort,eii renmplace-
men JC Mr J I1 V. Cablchie.
M' .. D.,rnev.il vienit d'tre no1n
mIn Cummivsatre da GJuverve.nenc. pisi
le TI'ib-.il civil Ie ce recso.' .
Uic commission administrative a
.ic c'Ilii it luinince po l.ir douine
ct I'.limi ',tr.iLioui des fina ces : Ml\.
Edo i.Jd 'licb iud.C(ndelo Ri-mi, An-
dre G iiill lume, \V. Coqlimn, N:ptiune
Bas,en, Ernest E\vlJd et E-m'e A-d.aini
en soit les inembres
SCo,,,iiiisij;v l 'qinTeie. Elle a; comun cin-
c A travailler, a I'H6tel ComonLalI.L'ex-
_Comminissaire du Gouvei ement a .te de-
pose par son ordre en prison, a la suite
dun assez long Interrcgatoire.
M. lHodison St L-uis a e:6 nommin
menbre de la Commission d Euquite, en
replacement de-.. M. ). A Dauphin, imi-
lade.
Dimanche est part pour le C.ip le
6;".' regiment, de St-Mlichel.
Mardi, un autre regi:nent a laiss&,
pour St-Marc.- ( NV du 19 Nowmbre ).


Mandats de comparution
On announce "quze la Commission d'En
quete inritue aux Gnaii'\es p:ir le Ge-
neral Nord, aurait lance des mandates de
comparition centre des d6pu1t dies firmi-
nistes, actuellement a .h Cipitale, pouir
there interregr s sur leur participnati. la
revolution.
__-- Ari e-tatiens -
On dit que M.M. O'Connel Ben1oi, do-
ven du Tribunlii civil aux Go:..i'es, et
Disormes Latortue, anciei comminssaire
du Gouvernement du mmne resort, aprei
leur interrogatoire -par la Comn.issmion
d'Enqute des Gonaives, ont dit deposes
en prison. -
Mesurea de clemence
Nous lisons dans les No-velles,-a, du
Cap, numnero du rj Novembrer:
o Monsieur le Docteur D.oie Laro-
che-er- Mr Jean-acques ACic:a ou ate
mis en liberty. N.)us felicuions ces conci-
Stoyens des measures de clemence dnt ils
ont 6te l'objet.
a Mais notre illustre Secritaire d'Etat
de la Guerre, le g6ne.il Nor .\lexis,
doit 6tendre encore une fois les bienveil-
lants effects de sa-bont. II y a en prison-,
un officer militaire qu'il dolt non-seule-
:aent liberer, mais encore attacker inti-
mement a sa personnel et A sa politique
c'est le general Guilbaud. Le passe pour-
rait s'oublier; le g&naral Guilbaud est
capable de devouement et de fidlite, si
on salt le lier par ces nobles proceeds don't
le genral Nord Alexis connait si bien le
secret. Paisons l';uhion qui est l. vraie et
la seule force du Pays.-- Un Palriote.,


~I I --


Le soussignI ditclare au public c'i
commerce u'il :a ptel'i I'ois feuitBl
lde ses :ippoilntenieils iles nois dfrJ-
let, Aoi)t el Septembre e dcel tLanbh
s' levanit 20 gollrJes clih cne elt
p.ar Ie cormpt;ble-p:iyen dlu DApW
ietillt Ile I liitructioii pildJtaque,.-
I1lets l-ecla'reimulesIh et Inoi aOvenl6,
-tlnplicaila devant (tre dlre se. !Sr
IPorL.ii-IP'rince, 22 Novembre.,,
U. FLEURY


HAMBURG AMERIKA U

Le steamner de I'Europe,. est attendut iCi:
di, le 5 courant
Port-au-Prince, 22 Nbre 1
G. KEITEL, & Co, Ageft

Ligne CamerlI
_---:..l

Le steamer ( LAUeNuuG.
nant des ports du sud-est
di samedi 22 courant et
dans la soir6 pour la Jamal
New-York, pregnant fret et
gers et fermant Ea mallei Is
le ineme jour A 5 heures.
Port-au-Prince, 20 Nbre
F. IEnRMANN & CiFs


Chambre des D6pur;s
Hier, MM. les Deputeb prscriiM B.
tout 62, don: 44 v.ilid6e secl.,i
ont da encore une fuis dresser"t izi
ces-verbal de non-lieu. '..
--- On di que la seance de luodli
ra avoir lieu-e sera des pe-.in
santes.
Nouveaux journaux'1 4t .
Nous avons rcou par la posie-'.W.
jour, deux nouveaux journaux qli.
tent aux Cayes : 1 Indusrie qui ni
le lindi, et 1 Esiafette, le s-ianedi;
nier sous la direction polr:iquc
Dessaix Hall.
Nous saluons avec plai ir I'entrf'e',ai
la lice de ces nouveaux natiliies. '!
Chronique Judicialre
CIVIL. Jjgeinents pronunc4j, J
celui qui hoinologue Ia rr.ansac.nn,
avenue entle l. veuve er Ies h6ritieri
oi1n Roy; enie a d.iinie
I..ituz ilel et les sieurs l'hl s Ris
Ney C.iyemniite.
* -A -ete ementdu 'affai-re eirtre-M
Mit;fort Joai lht, comp.ir.nt par W'
ger Cauvin, et les consons Alberic
N irius Milfuor, def.iillhi.as. Diplt
Spice, estordonne pour le dJibreetr j-
menit sera rendu A une autre audieice:
Bulletin Mortuaire
( 22 Noveibre )
Phigmnie Eugene 9
Tl'hieese Einma Dalencourt 17,,
SLouis Andr6 EJgard 38AV
Daie Jean Bruno 43'
Gustaje 4-4