<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00718
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 20, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00718

Full Text
p0 Ann6e.-No 1275


Port-au-Prince (Haiti)


Samdi, 11 Novembre 1902


e- Nouvelliste

JoiurnaeiaQotidie0n, Conrmmerca l et d'A.nxnonces

CHfRAQUIT,---DIRECTEURPROPRItTAIRE


EURO CENTIMES Abonument pour PDpartement.4. PAR..
LE- 0 CENTIMES ... PAR-MOIS


Adresser les communications aux bureaux du journal, angledes rues -BourjoLY &4 Fort-Per.
___, II IIe I I I II i lI i l. I 1 -


MERCURIALE
Port-au Prince, 15 Novembre 190-2.
En confirmantt nos lierniers avis da
8COUMrA, nous avons eu bien peit de
transactions a noter cette semaine.
Le change, que nous avions sigiale
encldture 137 0o, est d';bord rest
siationniire samedi et lundi a ce taux,
auquelil.a te neigocie environ qutilze
mille doll0;r. Cependant, le bruit d'n-
nelgre b:isse sni les cafrlde irE- o-
r aVyain cicniil dans notre marclie,
or s'est tout tie slile rtalfermi i 1;38.
139 et li lalement 140 O%. der tier taux
ailpour le comptant.- 11 e. toutefois
asupposer qie cette prime, tr6s .de-
aepour la recolte, ne se maintiendra
pas, Jesachetiiinrs du ics!e se montrant
asse difiicil, s.
Rien a signalPr dans les litres sur
iEtat; les 5 */, (rose) an comptant et
a Ierm n aant gignd ;1,2 O/,, soit 27
1/2/0 de In vaileur.
Nous a0ons note les altaires s'iivan-
tes:
Ot A:eRICAISN.-- S .15.000 tA 137 J/',
environ 7Ao000 138, 1;i er. 140 /,.
twonu.O0 a l;, 139 et 140 o0/.
CtirQUES sur, N Y. : 3.000 a 137 /,.
Wetreo-7't ) 1H J2 et 1 o0/ d'es-
TRAITS. S.Ir aCA: A 90 jrs.- Frcs
60.00 e avirorn a t, "/ de prime,con-
Ire or.
r7Rs5 '*/ (roe. .000 o .27-
l.I,. l- "e ai
th.rt..-..- Iast nrird cette semaine
t r1,.., r. U.. ...iA sc


0leg mit tile pa yt's AI et *i1i 1/4
cetim --
ICTon GENTIL, Ag ent de cI unqe

CGMPAGNIE FRANCAISE
OLil CBLtES 1ELEGHAPHIQUS -
MONOPOLE dI *OUVELLISTE
MPNODUOTI 'ON INTERDITE.)
MaIroh6 du Havre -
~416df~aii. .Frs.- 40.50
Rente~3 o f'o flo-

1,L~tBlWe de N111. 1 ierre et Paul
AUjourdj1ui, des egsais
7 Plu,iiura uscensions at


descenles libres ont 6L6 faites; elles
,,nt ite accompa;gnees par des 6volu-
tions dauns Iouies les directions au des-
sus es champs el des bois qui bor-
diet la Seine, entire la Rocheguyon et
Bonniblres.
L'oarostat est revenue cheque fois A
son poMile-depart A une vitesse de
25 miles a I'henre; if y avait quatre
personnes dans la Inacelle.
PARns '13. La gr6ve gednerale des
mineurs francais est en faith presque
entierelent terminee, bien que bean-
coup des onvriers ne soient pas encore
retoniiers an travail.--- ,nviron delux
tier- des grevistes sot d jih retourneds
dans les nmines.--- Le congr6s des mi-
Ineurs qij se tient en ce moment a
Lewi-, a votl lat reprise df travail.
MIADniM 13.- Un temps d';acrAt s'est
Kprodttiisrr .ia formation du nouveau
cabinet, par le ddsir de M. More de
ceder Ic portefenille de I'Iutirieur i
A. Romero y Robledo, M.-Sagasta d'ail-
leurs desire (que M. More garde ce
portel'euille ;celte di'freience d'opilniot
adonni lie A uine certain friction.
, .MA)DRID 13, soir.- TOI s te-e rorts
pour former tin cabinet de concenlra-
Lion onteclhoue et M. Sagasta va main-
enanit tenter de former un minist6re
liberal homogene.
Lo.NDmEYn 3. Comme rdsultat de li
campagnle du vice-amiral, lord Chi.
lteresford, et d'autres nersonnages inl


Iluents, relative au nombre trop consi-
derable de vieux b:itiments dans la
tinlte. alaise, I'amiraut6 announce qiie
les cniri'i.s.s i Aiginnienmnon Ajax,
et Edgar s, les cuirasses a tourelles
a Heeateo,; Glatton ,, < Cyclops 6,
* Hydra ,, et Gorgone le belier tor-
pilleur *Polyplenmiis*, la fregate iNet-
tlea, les croiseurs lleroi'e a et .,Hya-
cinthl et plusieirs autres pelits navi-
res sont mis en vente-.--- Ils vonut-tree
iiimmelialement rayes ie la listed des
batiments de la. flolte.
PARIS 13.- M. James Tissot, le pein-
tre, vient de Idguer au Louvres son
Tableau gue ses gravures Ina Bibliolheque iha-.
'lionale et aux musdes de Namtes et de
lUesa~lori.

ST-Ptrrn.EBOuno '13. On a publiA
lei une petition adrtessee p(tr les ido.-
kbodors mu Sultan de Turquie, lui de-
mandant la permission de s' iistler


dans unoe artie do son emp,;'e oi ils
pourront cultiver les jardins at'.leu 'r
propres mains et ne seront pas obl;iljes
d'obeir aux lois iurmaines. ,.
-- MANAGU.A 3.-- Le president Zelay',
a public ua dcret ddclarait quiI les
navires venant de Colon,Bocas del Tor-
ro et l't-Limon, oi la liivre june vient
d'eclater, seront min~ en quarantaine
duns les ports du Nicaragua, sur 1'A-
tlantique.
WAsmINGTON 13.-- Les representants
strangers A l'inrangration de la chanm-
bie de commerce A New-York ont ete
regus par M. Ibiy, secrdtaire d'Etat.
Puarni ces delegnes, on renarquait le.
comrte (handoni de Brialles, (elelgue de
I, chambre de commerce fran; lis. Dauns
Ia soiree, les delegues dtrangers ont
assist :ni a Washington Hotel n a un
banquet, auquelles membres du corps
diplomatiqiie ainrsi que I'ainiral Dewey
et les gnderaux Corbin,Wood et You'in
avaient Ctd invites. Le president dii co-
miide rIception de la chambre de
commerce,- M. Heplwrr, "-"i..it-..-.
Ifonneurs; if i-ait a sa droite M. Jnles
TsinTon, ambrai asdeur de Fraico, et i
sa gin.ch I'ambassadeur dl'Angleterre.
M. Shaw, secr6taire du tresar, le
1genr,1l Yo1ng et M. Ileplburn ont pro-
noncd es dLe codirs, ;iprs quoi M. J,-
les Camnn s'est lev6 et ;a porid nr
toast a la sante dii president Roosevelt;
un toast a ete e6glement port a la san-
t6 des Cliefs t'Et:it des puiissances
etrangeres repr'seltees a ce hlnquiet
et NM. Jules CG;irnbon. MI. llerlert,
aml) issadeiir 'A:rifderreTr -et-le prin-
Cd e11enr de Iless,qui represente I'em-
pereWltr dAlleinagie, ot tonr A tour
pris I. parole et ,ut adresn( des corn -
plilietet. t&s 11ttenrs ;u president
Roosevelt ; ils ont idg.lement p;m l des
liens dl'.i niti, et do nl bonnoe entente
quti'xistent actuellement entire leurs-
pays et les'Etats-Jnis.
MADRID 14. Le roi a demaFid6 a
inouveaiu Mrt Sagasta de terter de
former un cabinet. On dit que NMr
tMonteroRios-a Ti-itention de se reti-
rer de la politique.
LAPAZ ( Bolivie) l1. L'expddition
miiitaire bolivienne composee. del.000
liommes, commanidepar le president
Ponids, rormde pour ngi contre lesbr6-
siliens i Acre, te pourra pas arriver a
destination avant qnatre mois.


GOURDE


I


I





~L~~C;i~ 1 r 1.1-~ :r :lip~ ~t ~ (:~~~~j~.~.


'I


SITUATION N-
f-- .__ ... .......... -- - ,a .
Lorsquesurvient une-vacance-du Saint-
--Siege, les cardinaux s'cnferment dans le
conclave et, sani d6semparer, n'en sor-
tent qu'aprts avoir parfait la nomination
du nouveau Pape.
Cette-mesure de uagesse provient d'un
proc6d6 rigoureux, its pratique, adbpt6
autrefois par le peupl de Rome qui cloi-
trait les tiecteurs papatx, hors de toute
influence exterieure, jusqu'l qu'ils eussent
fait lear choix du no veau Chel de la
Chretient.
ujourd'hui mr e exactement I87
jours depuis q nootre pays march .
I'aventure -- ,i ur ne pas dire a sa per:e
sans au- la Chambre-des D6putes soit
ariiv6e\ a constituer m6nie le Senat qui
doir tincourir avec elle a I'electinfi -cos-
ti' dionnelle du Chef de 1'Etat.
n....N.Ln'inore les multiples raisons qui
-.ous ont crpeelee situation inextrica be,
qui bient6t peut-etre fera surgir un
Alexandre quelconque don't le glaive Iran-
chera d'un coup le nceud gordien qui pa-
ralyse lessor d'Hai'ti.

Onne peut ctre impeunaem. e "tu-
jours un people qui salt tout sans avoir
rien appris, et qui ignore pourtant que
les petites rivi.res font les grand; fleuves
4iyu'il faut des cobres pour former dix
centimes et des dix centimes pour cons-
tituer des piastres.
Avec la plus-insoucieuse desinvolture,
nous hypothequons notre avenir en nous
endettant et en tarissant les sources de


publique d'Haiti a gross sa dette de pres
de 2 millions de dollars; et nous voici u
la reco-,, et-les comrnleurs de douane,
nos hommes les plus integres ne peuveint
etre encore a leur poste de confiance.
Non-seulement on paspille I'argent qui
doit aboutir aux coffres de l'Etat, mais
encore on neglige les moyens de I'y fire
eritrer. Cest broiler la bougie par les
deux bouts.


-c-- -. ---et prouve -qut-eefiFe -te e--u v-

c'est un risque qu'il est glorieux de cou-
rir et-nous n'h6siterions point a l'affron-
ter, mais on sent I'inutilit6 de la chose...
Et puis, on ne se flit pas f.ute de parler.
Se trouverait-il un homme qui, de
I'aveu de tous, pourraic nous sauver de
ablme o' nous glissons come i plai-
Ssir, que certainement il deviendrait A
r'instant Iennemi .ommun.
Le pays atteint du mal de la politique,
seinble condamn6 a en mourir. Le
Christ reparaitrait-il sur la terre quec'cst
en. Hajii que s0rement il serait Ic plus
vite crucifix.
C'ist navrant, mais cela est, er combien
d6courageant. --

On ne peut Crre impunCment e .toujodlr
un people qui comprend si mial ses int-
rsts ; nour qid'le-proghr: memen'est-ie.
cause de ruine, qui cree des chemins de


fer sans soupi d'avoir des routes pat- itdc ayc.g se 'alrm
cables; qui parle de lumiere l6ectriqup. Ir situation sombrq, m 'olai
sl0S qv.on ne voit que malpropre* ; r tag et .fl pec
-ch-ezqui te vicee- ei illogismesonprAf veseus .en pls menacIntes.
la vertu et la raisin bafouees. Nous sohatons voir rous s
Certes il y a bien de ci de IR de saines hies irEtcrtarftk 'dispiArhre' et les divo.
aspirations,maliheureusement isol6es,mais inconvknients compenses finalement per
non pas ce courant general et puissant lricsltalt 94nc pourra manquer d'k-
d'opinions g6enreuses d'oi pourrait jaillir tenir uneTorce armte aussi imposant
-l'tincelle lib&ratrice. nant l'appui do droi et de a l
Nous ne voyons aucune lumiere bien- Esprons quele groeaage qui qobao .
faisante venir eclairer I'horizon nuageux. cit IlhO 0o t0r no _ra en pluabi*w


Nos hommes les plus remarquables n'osent
offrir leurs services, se resignant d'etre
les observateurs silencieux de cette cruise
ana chique. Seuls des grondements sourds
se font entndre et I'inqui6tude se gagne.
Tout ce monde arm6 dans les rues,
ces nombreux postes aui carrefours, ces
couris P, ces cups de feu nocturnes,
ces achats d'armes clandestins, ces inci-
dents dela Chambre,cesdetenus politiques
qu'on oublie en prison, ce conge, cette
dteniisiun -.1-iu -iirul- don-n-puis- re-w-
prise... previ4isoirenent, ces inenkes sou-
terraines et belliqueuses, qu'augurer de
tout cela ?
Et voilA que maintenant est annoncee
pour la fin de la semaine prochaine, 'ar-
rivee de nos freres arms du Nord.
Cette nouvelle entree en scene -
elle I heureux commencement de I'acte
linal, -- ou sculement le prologue d'actcs
nouveaux que les ames timorees, peut-
Ltre clairvoyantes, craignent devoir ache-
ver la ruined et inmne 1'anejaifssement
d'llaiti ?
L-' -
Plus de 8.ooo hoinmes de nouvelles
Trourpes-attendues et au moins ..'ooo ac-
tuellement a la Capitale, nous donneront
bientot une agglomeration de 13.000
soldats cantonn6s dans les rues.
Le recencement de la Con.mmune de
1896 accusairdetir une population---sans
les banlieues--- de 40.957 times.
Evaluons l.t circulation dans la ville
au 5"'1 de la population. II y aurait
donc, non compris les gens de i.t c.inpa-
gne et des banlieues, 8.000 individus
d ins les rues de la Cipitalc, auxquels il
faudra aiouter -- puisque nous n'avons
point de casernes 13.oo7o codit- -ob-
geant sur .l vooie publique, ayant a y sa-
dstrir'. tous-es-les -ncessi1te de la vie.
Deja aujourd4h-i, la- circulation-dans-
certains quarters est devenue difticile.-
Que sera-t-elle dans huit jours, et que
d'embarras, de dangers peut-6tre A cer-
tains iunimenits -ne rencontrer.i-t-on pas
pour se rendre d'un porail a I'autre, du
bord-de-mer au Champ dle Mars?

Aurons-nous une homog6neit6 de di.
reaction ?
Est-il a craindre, au contraire,.des di-
vergences funestes, fertiles cn chocs pos-
sibles, sinon inevitables ? '-.
La politique et I'arm~ee fraterniseront-
elles pour maintenir l. paix ? QOu.bieo
se diviscront-clles en groupementsi ad-
verses ? "
Verra-t-oi tl CApitale sc, fortifieir'p
deux armps politique? .. .. .,
Vjill ce qu'une population paisible


as me et que tout. L: anoade
po
ru rs
:


iI?:' 1' *;4I3'7 ..4 .*.:4k


De loin, c'est on fant6me;
De pr6s, c'est un atome. -


NOUVELLf'VmSRy=

Change 1
La prime sur I'or est terine ce madtw
a 140 /o ; ii a 6tk trait quelques-afis- i
a ce taux.
Chambre des D6put6s "
II n'y a pas eu de seance hier.-.-. i
qu'd ce qu'il soit status sur la validlFJ ]
des pouvoirs des D6putes retardaaia '. 2
ce sera le m6me r6sultat n6gatif qu'
aura a enregistrer-. ---
Elargissement .n .
Nous avonsappris avec plaisir que MHM.
Samuel Pierre, ancien directeur dik
a Tribune Populaire 9, et Giordaoi, d,;
pos6s en prison A leur arrive6 des GaN. '
ves, ont et6 relaxes, i cause de leur aa
vais etat de sante. .
II nous revient que notre ancient agqp t
au Cap, Mr Alfred Abrahanm. est sa
assex serieusenent malade. 11 serait .i.
main de-le [ire bdndftcier de Ia. am&*
measure humanitaire. ...
Et m.me, puisque les premiers atriV
de 'Artiboniite ont et R n
apr6s qluelques jours d'incarceraitoi,
serait just d'accorder la. mnme cl NI;,'
A tous les prisonniers politiqucs, pulO.l',
leur cas est identique et que la pa0i10
ritablic. -.- --__ _1
Le Mancel .
-G-e-steamer 4haktifatoaiours au er
du Gouvernement. (l.1 NoNivelle
drogue a et6 remire au Service Rivi .--
est reven- hier des Gonaives, .oOLM
sousleclomtmandemerr du c.pitaineLab"
On.- \ -di ue doit re
cc soir, pour les Gonaives.
Nouvelles des Gonal]V1Oi
Les dernieres informations des
ves annoncent que la ville paraii tO
came. -
Mardi dernier, dans li mitinli,
vision du G&nkral Oresre Z3ma1N .
expedie .dans la direction de Sain
Ce meme jour, II courant, Ic Gi
Nord Alexis adbina au Palai&g
dience publiqqe, o6 il a aOP'
ne partait as encore, ayant I Pa
Ie d6sarmCment des gins de la p
cDcore cnrl&did,\ V'armde fI
coup de families, g4tl41. dit, 0
,opa, u r, laampagp clle$ g
tt6"iut~rdr'eag ~ geftrsioyea .
SOn a pro:T'quelqueiarrestartL







V "" ;IA .. eT' .- .. 7
- "ks -personnesL opt elk I. PO TANT
ic de suite relaax. P 4L I honn r d'avlser It commerce
nral Nord a trt on entre n a
IQ 1 6.-_.1*r e" A %*' a)o_'. w cette place uni-maison ,
-i na avec -ooo-n # n ; n t.
sool venuts renfoncer plus ;ard Ie gros FAINE.
jMirqrip.- On value actuellminent Louis FAINE.
ioa effectif a ro.o0o homes. Port-au-Prince, o1 Novembre 1902.
La vilk.-offre un aspect repoussant r _[ .-
d'ordures de routes sorq t:1. :H w .t Ia I ^
Bulletin Mortuaire A 1 Ch1 mpag i
j .,l6 Picrre 4 ans .,. .... 1 : a
E? 4"1"""". ",^ P LIM(ONADESCitZEU8ES
Philetne FridCrique, DP" Tassy. 4r ansi LIONADS
Aneida Simexan Hospice
Socidt6 Frangalse
db Saours ACutuds et de 'Bienfaisance Eau de Seltz
Measitus les M6decins, Messieurs les .
--Ifibres bTenf-aiteurs, honoraires, actifs Siphons
et adhPrents, sont invifis .la messe an-
nuelt qui.sera c6lbree le mercredi," 19 Pr^pars avee le
courant, i I'Asile A 8 heures du main,
il'occasion de la f.te de Ste-Elisabeth, i'Eau St6ritisie
patronne de la Chlaelle.
Le Prisident,- GASTON REVEST. et de I'Aeide Carboaique Liqudie

Ol Etc rebrrat e Enireprisp d'Eanx Gazenses de
O). nos prie de pulier : fl 8111 3zels 8 e
Dans tLa Lettre Oaverte de M. Ch.
Dat adressee a Messieurs les Deputs,t ni
lire Porta -Prince
Pjg .derni6re ligne:- a Mon hono- Direcleur:. D. v. REYDEBRAND
T rsare qun sait si bien retourner' 21, Rue des Miracles. 21.
ls moindres incTdents a son vantage, et
qualifiet. mcnhamment les conduites les El iace J. DWjardiu Th. Luders & COe.
mois suspects, doit. la-verite davouer FOURNISSEUR
que malgr ses subterfuges et ses substi- G erce de Prt a-Pr
niion-dtecorales, il ne put r6unir one du Grand Cercle de Port au-Prince
thi~flS~e,, il ne" put r~unir une du Restaurant de It Paix ......
majority .boiteuse ou plut6t compi- restaurant de Pax rce
santepour ex6cuterses honteux desseins a- d Commerce
PgeS4; derniure line, l:sez: < Aller el de France
(omprendre'que mes electeurs pussen.t ti- Pat ie
rer sur un bureau qui etait leur propre .du Grand Caf4
uvre, I'expression de leur volonti poli- du NBa dou Co-merce
--tiquae. Nouveau-Sicle
R6c6piss6 faux .- .de la Bourse
--Le soussigi i, annd)nce aucommere -- la Chambre
et au public en general, qu'un r6ce6iss6 a le la Poste
'de la Bfanqe dese. en son nor et s'e- de I'Epicerie Central,
vilt kh. soinnite de cent dix buit gouardes du Lunch Room
Iqualre-vin/g cen,,,ti a 1t enregisir6e en-- 6
fnude par tn tis au bureau du Payeur Dlp t a urgea c
do &partement de la Justice. (BAIIOLE)
En consequence, i declare nul le Ko Chamtelle 15 cens.
_-_d 3afique-"h e'ignore. Kola Chamnpapgnebolleille ip cents.-
p-o-inlue -t ignr'- Limronade aux franboises 10
Port-au-Prince, 14 Novembre 902. Limronade vetrse 10 a
Uau tie CJO sl
-situt du-eml l u ouvern- Syphons 10 "
l-- liour lecs siphonse-_uno araulic.d-e
S.00 par bouteille slt cxi0e6.
Ligne am erPo ur Is bouteilles de toutes les
aulrecs boissons, Ia yuranlic est de 10
centimnes par bouteille.
tmer LAUENBURG > par- Les bouteilleas servenl de repu pour
4"fltmil difnianche 16 du cou- ln gamntie ddposde.
Shares du soir, pur Go L garantie est rendue 0i Ia premise
6a h re du soir poor Go. des bouteilles videos.
e 'alre Jr.iePetit- Vu la pdtnrie deIa. petite I mae,
Miragoane, Port-au-Pri- inous vetdrons Anoellcen I ono
iSrt.a d"9 4 u tuddaileocoutre lesquelobois-
Ima lae ose cesoir ~qu.cnmipiand.es serpnt livrees aux

:PO au-Prince, 15 Nb ri t ji Pour des do p injrpQirantes,
SNN our des ,,frairrre.de prdvenir
'. rRhkiA.N ^ 1genht 4heures A atffiea.' '.. ..4


l volution aU Haiti:.
SFOIN DU DOMAINE

GENS G.4IS
Foiu d'Halti (Faer~namaika-hiey
Foin de pet`ris GraminBes
Foln4.i6lanie
S'adresser ... JUSTIN BOUZON
146, Rue du Centre, 146.
L


N.MA COU
Marchand. leur
announce a ses nombrieux chli s tant 6
Port-au-Prince qu'A JUremie, qu'il a
trainsfrd compl6tement sa mai. n de
la Rue. Traversiere au _Nai de-la ue
du Centre;--qu' n coupcut qu'il n hit
spicialement venir d'Europe garantiti
tous les clients meme les plus dilliciles
une coupe moderne et tres-6elgante.'
De plus il a le plaisir aussi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvRiR UNE SUC-
CURSAL1 A JLiUMIE, SUR LA PLACv
D 'AR M ES .. ............... .......
Complete veston sans gilet a 28
avec gilet 33
Pantalon 9
Pour les complete jaquette, redingote,
habit ou autre command, il les price de
bien vouloir s'adresser ou A lui ici ou
A son representant A Jdremic, les assu-
rant d'avance qu'ils seront satisfaits.
Grand assortment d'Wtolfes nouvel-
lement arrivtes.- Grande rabrique de
casquettes et de kepis en tou. genres.
Grand stock de costumes tous con-
fectionnis : vestons et pantalons a boa
marchdL-


Angostura Bitters
*r T k. itv L'/fDTr Mr VirC nr A


denmm3nt:tabtlis a Angostura, (Ven-
zuela) et depuis 1875 A Port-of Spain-
(Trinidad), solt les seuls fabricants
du-ji iivloble et universellement conn.t'
* ANGOSTURA BITTERS decouvert par
le ldeunt D, Siegert A Aiigostiiir en
182, et don't la premiere exportation
a -t.-fatilo-em.t. -0- C'est (donc rel-
le menutAi.. pa'tir.d.cetltte 'lernire date
qu'a conmmence la fabrication de ce
produit devenu cdlebre comme AN-
GOSTURA BITTERS 9 SOiS le. nom de son,
lieu d'origine. Le nom de la ville An-
gostura a 6te chungA en '1846 en celui'
de 9 Cuidad-Bolivar e qui lui est resil.
Chrquebouteille est enveloppde dans
une feuille sur laquelle est imprime'
en quatre langies la maniere de s'en.
servir et portanlt un fic simile de la si-
ginature de l'inveiteur entre les deux
cotes de lu MdaiIb de ilndrte obtenue"-
A Vienrie.r. ..T.-. '
Segarder.desimnitations e con trefacons.
: -JNI'HARRIMAN&C,
hgenhBrI.nirax pou r Yes 4ides Oecidentalsi
Ctto BIPBEfi &-C; A g jn o irHait -:'


t


V\




.+L


Ir


_ _


"~ ~ n .


I ~IWUI CI


__ __ __I____~~


....~.~ BJLPL~pI: ~LPI~RdY~r~ rl~3rpr. ~1..~ ~-~ 4;,
r-r-- ,






1 -V".l,liII


POUR GAGNER BEAUCOUP


CO NSt-PRCtEUSEMENT F


YUILLE. PIIlSQE UILLE!!
N'otililiez pas dte p, ,liter d'immenses
avantagt :
.Monsieur LAGOJA 4NNIS failt
coniaitre, a sa consider, tle clienlicle et
tau public eln g-idral, uriL parties seule-
timentt des articles Ipiq conmpo(rteint ses
Maisons. -
Maison 37, rue )nne foi, enl lace
pliotopg ie Mews.
Modes et Co tions du plus haut
goi't et genre parisien die 1M"', Lago-
j, jnnis. .\ (icles poir ttiaissa:nces. Pip-
( t-ines, 1h. i.iges. CliIpenux -cLtormes
de to u'es surtes. Specia:lits pout- details.
Cotuonnies mortuiiires et l'enterre- I
n meits. I Pl',tes 'ii' ppLrltomliie s. Four- i
IntLures puiir cllc ipe'.ux. Couronllne en
touts genres, Doullicts pour fltes et
pour p4artoons d'lihonneur. Corbeilles
te ltns et -i oti\'roies. Soierie. Mer-
cerie. Laina:ge etc. etc. etc.
MI""f L:,goj;aniiis reI;uit c etex ccute toI-
it.s conuI t'ltles ie ,t1u ell te genre tlu
ci- soil, 37, rue L Inie-.oi, ien l'ce de l i
I.li Ot'o r phipl i M s. .

3Mii 5son ,131, nrie l1-putlblcaine
,'ttr e,." 'i11,,'at, LAI;OJANNIS.
BIBILOTS
LUn pole IspeI'e cullco 'Ie ibelots
de lotiet- Ibeaut et l l la porLi. e e lu[tl tes
| ePS bourse..
,I01'ETS d'EAF.VNT
Unt' in:1inililt,' colle'tiotn dle joit,'
Sil',. ,lfits i islr ct.lyl~r et l stirpreintl ,
t cloisis sp4cmle 11rn-t pol r I, li.onne i li-
enIlt ,e tIe It .MNl iso i.
Vc'rrrie dle hIatilia anlaisice
Verres ai liuit': lins tle toitts sor,-s,
at\ec i 'sctripLiull i4 si2 ?i eii i' etc. ei(-c.
Verres ai boi e orilialtire. Clemnt:'--s
potr luiinpes.
Mer'eec'ie
Eventails et Cein ures de totes es-
_____ pees et le;anti, i In mode le I'actu;a-
Slilt t. lines pouir-Event:rils et Clel-
-a...l-.nts, 'cignes. _EpIl-s Valise-, et
S.acs a m ;iin, lirosses tourisle,'' hbits,
ai t4tes et ai denlt, Sics pour ecolier,
Porte-moniaie. Po'rte icb.sc, 'olile-c- I
garres et cigarettes, Pipes de toutes
espkces quti ont bien aux fimeurs. Fil,
Crochets, AgrIll'fez IHouton, Aiguilles
etc, etc. Males, Cileaux lines et ordi-
niires. Rasoir :vec accessoire, Porle-
plumes, Crayons, Plumes, Papier, Etn-
veloppes, Encre.
Solerie. Articles divers
SO I ERIE, Mousselinf_.de soie,
Monusseline silisse, Nan.ouk,Gaze, Lus-
trine et doublures, Franges et soie
pour lits, Hideaux, Chaussettes, Bas et
so-liers satin pour marines, Cravates,


"';.ns culs, .aniicte. J. rreliLre et pa.se-
ineIte'ie dle totes series, Fleurs et
I'lumrts pour ciapea;iux, 'i'atlle pour
mouslilna iire, S.iliietle, tuba;ns de
litutes nit.iiiacs. Urn spt~cialild de
Iru-1bh lil6conlete it 75 icentimies 1;a pie-
Ces, N.ittos extra nitouveauties et jo:ies
p.,ir stle A titanger. deva.nt ido lit et
pour les etnl'.etits. Nattes pour buss et
Liu ,.n-, Cihapcan\,.lnirtelle nouveautL6.
Gltaces.- Miroli's
l)e Itons -.ents, tie toutes griideiirs et
ili;stalts, a ltous les prix
Tableaux
De superel, s l;lleo;ix clioisis specia-
li.'neit pour l.t bo teit, clients le de la
M;tisont. 'Tableattx l boI n h ioUt et des
p ix lu 't\x vt puiuir hli tes Il's lillises.
i(:l aif rlCn Porrelaine '
Searice .n lcrtc~Ititt' .u t cminplet et
puat pi"Lce. T'sses a c.tl eut a lan t, ;assor-
tiAne il de cristtr ti .
Ep i g L Tetste s
RppOel 11 l.,t coniile plItes pmuM\is

Cthlndrliers el Colmi -lecriLqne
E .miN ,, les m.ll'.iitlecsr.
.M .,clin, .' ,ci. M N clI, l in 'e plis ,-'
I 'l oiio ailit eltc.
AppaJrells Electro-domestic contitre ;
p iress.'c- et, umitlitis e el ttou til es aitres
mai lie-
ROCCOCOS atisepii uespo 'u
tollettes et t', P t.. p
EPONGES l,,ieiques I.Liiti-
tiseau poir tosleli s i t.c. Epl oII tes o1r-
duLr:l-ves polnr iniw e.res etc. t'eoAr iemit
Llirnn,,. Lampes, globes, verres ile
l-i np,' etc, mi,. hes I|, toutes, esp6ees.
FI LTRESiii 1n10ni dIIIurlt vUls
extr.,e/ itd l'eau, coniplteieiit pure
el ,l oii= Vule ,ie o01.v inm tiere nui.'ihle
aI lai s.iilt.
Ciseau universal reinpla;,C.intl 18 ins-
truments, comprise utie Vie.
S.,s comrpte'r tiie cliiiq e courrier
:iipoi te ItaIL co iti" :; piru I,t plus itut.-
S',uI et uile. -

-- lumiTre du


LANTERNES.ET
LAMPES A I'acetylt
ie, siupcrietur A routes les
luinitres piarues jusilu'a
ce jour, imitant la clarle
du jour et d'une depense
moitid moins que la kero-
sine. Eclaire avec moins
tde chuleur sans verre ni
meche. Lumi6re reconnue In melleure
sous tous les points de vue par tous les
savants du monde civilied.
Solidile el pratique


Port-au-Prince, 20 Octobre -1
M. LAGOJANNIS,- E.V,
Cher Monsieur, Pi
.I'a:i hien reCu votulro eslimb dsd
septembre, me demandant inon opi
suir votre a lamp electrolite r i
I'acet)ylne, que j ai aclielte de
mois de juillet ecould.
J'ai I'honneur, cher ,Monsieurk
vous aildresser avec un grand plui
les lines suivantes :
Depuis acquisition decelltlam ai
Horloger-Bijoutier,-- je travaille.
tLmment les soirs avec ellc.
L';iy;nt prolotnddiment ttudide,
von, declare aujourd'hui qus les
miiare a I';icetylie est stip4rientri
totiles cells connucs juFqu'ii ce
A lous les points de vue, inis en
elle est insecticide. Elle prserveii
l.tillle et inoi des ennuis que cauq
ces pelils anianaiix.
Depuis jiue je Niss usIage vde
lanpe aclcdylene dite Blectrolite
suis debarrasse.
Celle lainpe -constituantiun bieii
le public, je vous autorise a pPi
ma leltre comine line attestatioIn..
En mnme temps, recevez cler i
sieur, les compliments les plus
leureux de vulre ddeoue
N. I'. I'1 EM ION, llorlogcr-Bij0ot1i
fuie des Fronts-Forts, No 62." 1;
CARBURE pour les lampekl
I ltnlrttirsi I'acely cne el pros el
Il-tail, par bolles tie I a 10 livres._

Mlcubles SuiplricnriS T
Ieiibles de tde nier genre dfe boii
moilel li;iute cattgourie, Ianlt;isie deB
tes sorles etl pour toules les bouruaa
Lit ;vec et iiins .:iel, Aimoir.
et s:nis glace. J'a)le dr toilelle,
a ,Ilace. liallft avec et suns vitiei
selier, Porte inanteaux, Tables &
ger et avec dessus tnarbre; Tabe
l'a tiarttrsie-jolie. Coins, Etag Aal
ses nmc:iniques etc, etee. -
_. L;LtaiiorJ_ f;iit _de _tempns a it
Yaille des Ognons, Pomnies
etc,.pour sitisfaire Sat coiinsitlEP
I enltle.-

En plus la Maison reuit etl
routes cominandes detravuuxft
sortes. Elle encadresur measure
photugraphie etc. Elle remst t
routes glaces lachdes, A dep pi ,j
sivemnent bon march, "

(Pour gagner bea
CInsenrve pr&ieamse 'ait
Adresseztvo, done ,.
130, rue R6publicaie, MEai