<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00698
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 23, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00698

Full Text

5em6 An~EeC.-N 1251


Port-au-Prined (Haiti)


Jeudl, 23 Octobre 1902


I----.... o -v e



Jouxz~ial- Q.wtidiezi, Ccx rwrex'ci.1 et d'.A;rixn.crces

CHtRAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRItTAIRE


LE NUMtERo


CEN I MIES Abonneme8Dt pour partement... .1.20 PARj MOI


GOURDE


Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.
''~---------- --i- I I Jil I I[ I I I | III


COURS DE B URSE s'ouvrir un chemin pour entreprendre LON
U ,D URensuite la conquete de I'Abyssinie. Le ce mat
OR A.tRICAI-.T. 4-... .../.. .l,,arnatidiL-que- rAngleterre com- taire -<
Smence a s'apercevoi- qu'elle s'est mis ques '
Consolidis 12 /o escpt. or 46 *6" -~ir h1s bras uile lache ardue et cou- que le
(Tavec mntr ts us teuse. sides a
Le Temps regarded la d6faite du pretexl
Consolidis 60/o 1 39 /* colonel Swiiyne conmme une autre d6- son d'i
( avec intdi&ts dus) monstration piteuse des niithodes mi- ;oit i
itres Bleus.......... .. 3 1/2 0/0 litaires anglaises. exempt
BERLIN 2"2.- Le gouvernement a tle gmie co
SRoses......... .. 27 "*/ buttu hier au Reichstag, dans le vote des.
w prdliminaire sur le:tLrif douanier, par TANe
A I .RA A E les conservateurset les dputSs du cen- naire a
W.0M AbF t1E- FURANit tre qui out inLroduil d-ans le project de menit 6
'E i BLES ThLGRAPHIIQUES loi dul gouvernement des amnendements trier s:
ES CABLES TLEGRAPHiQUES lix.lnt rimnpot minimum sur le ble a mais si
MONOPOLE dt NOUVELLISTE 1 .50 dollar par quintal m6trique, au r6td et
(REPRODUCTION INTERDITE.c lieu de 1.37 dollar, et I'.mpot mini- LA :
-- w(REPRODUCTI sur le seigle a 1.37 dollar, au reorga
March du HAvre lieu le 1.25 dollar; les votes ont 6rt no, vie
Cale d'llaiti ..... Frs. 43. pour' 16 194 centre 145; seigle, 187 ganisat
Ca Porto bell contre 152. La minorile etait composer civiles
Caf Porto labello a 41. de libbraux nationalists, de socialists, maiinte
Cacao d'Hai'ti . 5-65 de radicaux. Avant le vote, le chance- dans-4i
Camp6che (Buches) 5.25 lier de Uilow avait encore energique- de 3.0
PARIS.-- Rente 3 ;.'o 9985 ment anno.nc qi'il tlait impossible au- or.
PARIs 22.- Le & Figaro ', ce martin, gouvernement d'accepter les amende- -for
-dit que de bonna lhenre mardi on a re-, melits. rejela ;
mar qu6 ullonne qui es:,it d'esca- LOXDRES 22.-- Le correspondant d ddu proj
leader une des murailles dot n:ais de, IDaily Chronical, a Mloscou, announce du tai
t4Elysie; on croit qu'il avaitiintentionl par dep8che que le Tiar a pardon,6 A les Eta
'de secachrdr ila.n lesj.rdins du palais _LOts les ttuliants coupables d'ayoir t.lesD
:dans espoir de trouver une ccasiol, particip6 anx manifestations rdvolution- trente
pour assassiner le lPrsileiit. II a d'ail- "itires dians les rues dle Moscou. voix ct
leurs i i ;'r~l et-at ltr,,l4v prorte.tir_ tONSTANTINOPLR 22. On announce wie Ir
d'uu poiganula el di'n raevl\eir clhar' "' Ilue les troupes tri'pues qui operent memrib
-. r .ecAm1 I piit sonier pourm-o -- s--tn-rie-dKremina mse hourtent public.


-anairclistl datadigere.qi .A ulo
*trois condamainatiots, diont .alettx poor.
&voirtabriqaa6 des anaci joilus i feriamles,
-et des boinbes. L;I police. clicretie.e t'-
Atoutfcr I'ailTaire et refllie d'e don-Aer I6!
-tiutide 1'iaadivi dli urh.l. -
SAi-wr-EAN (Treari* Ncove) `2_ 2- L7U
.go~leua deoCclle Irltllqc;lise ft, C;cilid'
.'est perdue corps et 4ieia, btlA le -Prn;yviaIJ
baoCs; le dix-ihuiuIsantornmr cr O5;inL
-o-n eqaaipigo, ont prL OA a' pIm4
-8Iuiie*4 Violenies teiip irt l pe'o .sort
44CemmeuL ab.ittwes still s ba'ncs d'n-
vW t46,l orer d"auw 'e.IeSi
'Dii 'eaa goeleites. d ep~cI~e~l]v~-oet\iviua
~9iBai nnes e, pingf, ,pnei
AMT ~1 Le C UIn~lile's'-WatslltS
A*.Pi que le but 6e. .l1-'iletire' rn
e IWuskuneex t A' 1c6hfr le
-1 tah.a6 'tlk 41d I t:,Ae


a 1111t uttW Iiti cro :AUIV V 1 11143V
banllda ale LBdlgrares, bien retratich~s,
s'oppose-opiiiidtir-mneiit A ma InaOcIIo en'
avanat des troupes torques. .-- D'apis
Aes inlfijrrnnilions officielles, les lures
akuraletit ceI-1u6 les I o~itioin Imiai ies
Ct l,_ .i m{l:iipilka. oil Ia lispersioai dies re-
vo ,u1VIitaI i3s tie., serait. phils (ju'uI1

Lo.rinEs 2-2.- Darts line idalp~clhe de.
IhoinIe,le correspirnditait lIII U Diily M\il i
41it (lpi'ti lieutenant italien. le coine
Livolli, :accompagne le colonel Swtiylae
i Soan cpanrne gtidde et agent
:p9liitiqic en ter:iloire italien. -
ST-PITEBSBOUBG 22.,- Lii Gwoaveraie,
nent rusqe a I'jitteiiion *d'ab;aaialonaaei
,IPort Arth5VCo'hme 'on eanrl cit d'i6tablii'
'tite :n'r6uyee forceresse inatrifimne f
"Portd~it~ny. -


I'1'ho1 in
ritliur C
WAS

vo~le ftr
WAS
ricain
Colonl

'les iilfl
Loxi
soot al
de feal
mitiial
litiqiw
Cedtoraua


DHEs 22. Le l Daily Mail ) di'.
in que la commission parlemen-
es subsides des lines oceani-
ains son rapport s'opposera a ce
Gouvernement accord des sub-
des lines commercials. .ous
te que les subsides n'ont de rai-
tre que dans le cas o6i I'Elat re-
ne compensation comine par
le, l'emploi des vapeurs d'une li-
mme croiseurs auxiliaires rapi-

P;a\ (Maroc) 22.- Un mission-
ngluis, nlommint Cooper, a recenm-
te ass;ssin ak Fez et son meur-
6tait refutgid dal;s oneP mosque ;
ur I'ordre da sultan, il ai t ar-
fusill, en face du sanctuaire.
IAVANE 22.- Un decret portant
iisation de la g;arde rnrale cubai-
nt d' tre signed et etablit une or-
ion unilitaire ayant (ds functions
dont l'objet est d'assurer et'de
nir I'ordre public principalement
-c;ampagne; la garden sera forte
00 homes, y compris 1'iatl ma-

:NHAc-u-22. Le Landsthing
tujourd hui la sdionde lecture
jet de loi rel:tif la ratification
itl pass entire le Danem;r k et
ts- Unis pour la vente des An-
)anoises a ces dernirrs. II y cut
deux voix pour, Irente deux
Tntre. Le rdsullat du vote causa
nHtion trla's- qramle pm-mi les
e de la Chambre Haute el le
Leministre des finances a l'i-
Sd'envoyer une mi.c.ion St-
,s, en vue du dal'cloppl,~reat
le c.s Antilles.
II1NGTON 22. Le diparlement
parail, ne pas elre surpris du
SLaudildlhing.
HIN.os'N 22.- Le croiseur ame-
a Monlgomiery )) a quIil.ti6 hi r
pour le Cap-HaiLien. It s';rrele-
lit)-DoJmii.go poiir y proldger
}rets a;t'1ric;,iins si besoin.
)RES 22. --Les gn6raaux boets
rrives ici anjourtd hui.
J.c.L\ Porto lI:)o22.-Ds coups
aot t1i kclrtigdes A Arroyo bier
a;n conrs ,l'uio manifstaion po-
. La: oule a atti;iaui. ptusieurs
ix qni oiil ripostesi feW de leurs
ant.; on homnme repubiicain a


- ----- ----------------




. 8 [ I i I


SYNTE SE CIhlIUE DES AiJEITS

Rien n'est plus ldgitime que de conce-
voir la probability d'application des mC-
thodes de synthese a la fabrication econo-
mique des matieres alimentaires. 1 y fau-
dra sans doute du temps et des ingenio-
sites speciales: mais notre science a sur-
mont: bien d'autres difficulties, depuis le
temps o6 les Egyptien; fabriquaient le cui-
vre au moyen des turquoises des mines
du Sinai, A un prix de revient qui serait
comparable aujourd'hui aceluide l'argent,
jusqu'A la period actuelle oiu le prix du
cuivre est devenu cent fois moins eleven.
L'industrie de I'aluminium n'a pas vu,de
notre vivant meme, de moindres varia-
tions, et ce metal est devenu d'un emplui
&conomique. En p.reille matiere, toute
esperance est permise. Ici, d'ailleurs, corm-
me l'oot montre d'abord la synthese des
'corps gras puis celle des matieres colo-
rantes et s parfums, la puissance crea-
trice de la ence surpasse la nature vi-
vante.
En efet, les lT decouvertes par les
savants ne conduisent pias seulement a
produire les composes naturels, mais aus-
si A former A volonte une infinite de
corps artificiels analogues, qui se pretent
A une varie6t extreme d'applications. De
.-.. me que nous pr6parons aujourd'lui
.-------une multitude de couleurs industrielles,.
egales ou sup6rieures aux couleurs vege-
tal s, nous obtiendrons des matieres ali-
mentaires plus sapides, plus parfumees,
Sd'une digestion et d'one assimiliaton plus
promptes ec plus faces c.ue les aliments
natiurels. -
Gardons-nous pourtant d'une illusion
-----fortp-&ndue. Quelques personnel s'inma
gine que les alitnents chimiques permet-
tront de reduire la nourriture a quelques
pastilles on petites tablettes. C'est IA ine
pure illusion. L'lomme brCile chaque
,jour,daus son etat-de sante, une quantity
d'aliments renfermant 250 a 3QO granm-
mes de carbon, et elimine S5 a 2o gram-
mes d'azore. II convent inmine d'aiuter
un supplement d'un septiemne environ de
ces elements pour les dechets. Telle est
la dose continue dans les aliments natu-
rels, dose indispensable Arinore nutrition
quoti-ditIIo rit ..I..un .n.e.i .. ,i "- ,
vite. I le f tudrait pis s'imaginer que
cette dose puissec.tre r#duite a une quin-
tescence et concentree dans les aliments
purement chimiques, A la facon des alca-
lis therapeutiques tournis par les ecorces
ou les extraits vegetaux. Ainsi le poids
et le volume des aliments, quelle qu'en
soit l'origine, demeurera toujours con-
sid&rable.
Pour mettre en evidence le caractere
du probleine 6conomique qui se pr6sente
ici, il convient de taire les rem.irques sui-
vantes. S'il fidlait aujourd'hui fonder une
compagnie industrielle charg6e'de fibri-
quer le pain au moyen du bl, duns un
pays neut et prive des ressources..acuel-
s de la civilisation, la compagnie de-
vait d'abord entreprendre.ledCfrichemcnt
dt sol, puis repasser a grands frais par
routes les decouvertes et fabrications ac-
complies pendant le course des sidles; bret
raliser en peu d'annEes tous cesprogres,


pour arriver A tirer profit de ses capital ujourd'hoi le G6e
Orf,'e. da&I Cs condrions.a encoredii. M M
queron se trove pour lpa pens i ns q
chimique des aliments. Maii cq-Tpe S y fire f"1ree,. r
met d'en entrevoir la rtalisa fo pi g Capi ti
prompted, c'est que la science moderne Messe
dispose d'6nergiesnaturelles.inconnuesJRr s Ce ti aSC-. Aer co
civilisations d'autrefois. Nous pouvons vions annonci, Ai Elise Sai
-rrme entrevoir le jour oi elle pourra. ipCq actions grAcesq
mettre en ceuvre la reserve illimitte des g i'fTildlnter pour remerdclr
energies gratuites empruntm s au soleil, .d'avoirexaucer is prieres d.es.
6nergie que nous tirons dej., sous une ses en donnant la paix au pays.
forme imparfaite, du transport A distance AlQpUv..nzomb'euse et r1
de la force tirte des chutes d'ea des I'ot a rienarqi l'C3G6nb9e
montagnes. Mais ce n'est lA qu'un pre- nal, president du Gouverneme
mier pas. soire, M. Calisthenes Foih
Les energies gratuites empruntees A la ques personnalits de divers
chaleur central du globe terrestre, et Pussent ces ferventes d
bien d'autres sans doute, seront a leur assurer une paix inebranlabls,.
tour irises en oeuvre, avec le concours tueLscJ -LL' i
de 1'electriciet: cette transformatrice uni- Quat'rain duJOr"
verselle des forces naturelles. C'est avec Messes, pritres pour la PA-L
ce concours des energies r6vl6ees et diri- Au bon Dieu viennent 4d' l;
gees pir la science que procedera de plus Augurons alors que les soii
en plus la race humair.e. Par.l I meme Sc -ransformeronren-bienfiatb ,
que I'energie sera partout pr6sente, la fi- t Le d'Assaa -
brication des aliments pourra etre entre- Hier soir'le crciscur de gueriire
prise, sur tous les points du globe, et le ad'Assasp a quittc notre rade pt
dans tous les climats, mine les plus des- Nord,- Port-de-Paix. dit-oU ,':
herites,au lieu d'etreloc.disee,comme au- En Dominioianflh'
jourd'hui, dans les localites favorables a En Domlnialo .
notre agriculture naturelle. Les dernieres nouvelles de it
La terre deviendra ainsi partout utili- que voisine anoncent que lk~
sable et peuplke; -IinkgalitedanslLdis--. Navarro qui aait derniure.
tribution des avantages et des agrements tendrd-e tI surrectiona- w
de la vie entire tous les hommes tendra i et qui apres a0oir etW oblige d-d
diminuer sans cesse, suivant la loi inva- vant le forces victorieuses doa~
riable des progress realisesdepuis quelques meant avait fui vers la frontiCre
sitcles. par suit'descreations incessantes ledit che;des r6volutionnaires tlwC I
de la science. re fait prisonnier.- De la sglle
Ne nous immaginons pas cependant mencement de movement iSiw
que la some de travail imposee A 1'in- -ne st etooff6, A peine n6.
dividu par i'accoimplissement de sa desti- D6cr6t
nee en soit dimiinue. Li perfection n'est Considerant que par le fail
pas urre ceivre de repos et de contempla- mission des villes de Saint-Ma
tion extatique. Le vieux sage disa-it deja: narves et de Pou-de-Paix pat
Quiauget doctrinan, angel laborem. La scien- nement Provisot, les causes
cc est collective; si elle profit a tous. elle n6 lieu i La feraiuere de ces pg
impose le travail a tous, parce qu'elle re- tent plus,
suite du concours incessant de tous a la Le Gouvernement Provisoit
decouverte de la verite. Mais cet accrois- Le decret du Gouvernement
segment de travail est surtout'd'ordre in- en date du 6 Sqptembre par
tellectuel et moral. Il implique un dCve- ojSa& L, -deGo
oppement de plus_ en lus comp le de port.--Pai A2ient ermes
iutCs es acitivit&e de chaque individu, trrangerst-etdemuure rappo rrt
de chaque people, et, par une consequen- Avi CommU "
ce necessaire, un sentiment moral de .. v
plus en plus profond de la solidarity de Le Magistrat -eommual i'S
tous les individus et de tous les peuples, a Moniteur que les ac ie
dans I'accomplihsement de l'ceuvre uni- ns:par la dernire Admini
verselle de l'humanit6. opposition optrIes sur les
M. BERTHELOT. Cmmone n'ayantpasiCt
t. malits esscntlelles t lear 3 e
I'insaisissablili.6 U ls desdi
INOU LLa DIVi suit:
a Toutes 6rarls actions
Ch---n i est ply 'asut pestion
Change non "a sene s ,-effs et
Nos bommes d'affaires s'6tnt mis en 1 el 'M 'anl a
vacances ce martin, les aff.ires ont 6r dc Cl Po1
absolument iTulles. -Nous coons 135 O/o vantt,aprf Wrif de et sc4
tendance ind6cise, pour I'or amtricain. potter d t e
A remain les af1ires. srieus s. voi de' I .tIt e'bnfI. a -
Dann la Nord a :Com, ni 4:'i' Ie
Nous apprenons que.tout est tranquille sa.ci ..au rit en t"oe
A Port-de-Paix ainsi qu'aux GonaTves o6 i'nfVii :s -nW t2 a"fl -
~ ~~~~L'' ."- -:


- ...- Mimi-


I


(j %pi q.







verser 1,la:caisse ommunale ls redevan- Ift
ces cc ip6 ss),644RAS P A Oil

CAssATIoN i Ai ires'iaikb4d :-M Vous connaisser tous le genie, le bon
TMhodate Paccm, .ar M" goat de.Ml, 4A 4 ot*Mpt -
N. Beno;t, contre Ulysse Aor, d-, De I'Brlia.lhgrr e- it. denvoyer
fenderesse; Louise r6driie ue deman- une bperbe cooection d'nrticles de der-
&teresse par M* Vale'mbitn,'" coht StiF6al nibires houveautes.
Pinganeau, dkfendedik Jr "T P"Aed I VEWI y t1OIR!I
CIVIL.- Hier, apres -Aiyo N1iunotf 37, rue Bonna-.foi et 1:16. rqe Repu-
in jugemenr ntre ictol I i etO;. bticalhie a la Mbison Blehe, chezz A.
tavie Archer, 'e' tribunal a' n'edii le iLAGoj AMI ,
ministare public en se~ "h6 C la'sios ri-
tes prises coritre !A rI t"IatPF't w lPr
rique qui a faith dfiittu- La jugement laih
sera rendu a une autfr aulience. .


: -Z.: ATrawge .
Le steamer hollardais a Pins der :Ne.
derland est entrP hier soir,. Penant do
Sud, avec les passagers suivants:
MM. A. Mackenzie, B. Durind, C, Ga-
,veau, Charles Bardinal, A. Saurel, Man-
sour Jean, J. Pelissier, P. Darivage, P.
Barturet, Mr et Mme Coen, Mile Denise
anha.
Petite Boite aux Lettres
Port-au-Prince, 20 Octobre 1902.
M. LAGOJANNIS, E.V.
Cher Monsieur,
'-i hiipn repi 'atre estimani du 5
septembre, me demandant mon opinion
smr- votre a mpr-w fectoeti te--i AMe a-
l'acitylene, que j ai achelte de vous au
mois de juillet 6coul6.
J'ai I'honneur, cher Monsieur, 'de
vous dresser avec un grand plaisir,
les lignes suivantes : -...
Depuis I'acquisition de cele lampe,--
Horloger-Bijoutier,-- je travaille cons-
tamment les soirs avec elle.
L'ayant profonrldment etudide, je
voun declare ;miourt.'hui iuei la ?u-
miere a l'acdtyl6ne est suprieure &
toutes celies coniunes julql A ce jour,
a tous les points de vue, mais encore
- ele-est-isetcticie, Elle_ praser ma
famille et inoi des ennuis que causent
ees petits ;uiiimnun.
Depuis qiei je I'is usage de votre
limmpe ;ic6\'llAne dite blectrolite j'en
suis ltbari;'ssi6 -.- .- -
_Celleaumpe consttnirt-tt-blen pottr
Te p1ub ic, jo vonls ;autjisopse p-bis"
In:- leltre conmmne une atteat;ioi.
En meme-temins, recevez oier Mimo-
-sieur, les compliments les-prus caus
leureux de votre divoud
N. P.PREi ION, lorlCri-.B orittl.
eP .des Fronlas4or ? .. "
A sv.uw


C- OURI VITE CENTIMES
AVEC St I.ElEMNT
pour acheterune grande lire d'oignone
ou de portmes de 'terre-
et plus vile avec A 5 centimes pour
-avoir uie bonne livre
de pommes de France loules fraiches
Chez A. LAGOJANNIS
136, riue Rdpublicaine, 136,
MBaisopnz. 31e < e

Rhum de l'Etoile
Barbancourt & C

Le Commerce et le public sont
avises que depuis le ler-Septem-
bre, MrNVicTOn fils, d'un com-
Inttun accord, nest plus charge de
notre d p6t de Rhum, rue des
Cksars NI 7.
Nous aissurons a nos anciens
et noinbretui clients, qu'ils-serent
omrme toujours 1'objet de notre
p lus vive allenlion e trouveront
a leurs choix, ce rhum tonique, si
r6put par tous les connaisseurs
de bon golt.- S'adresser i
-BAfBANCOURT-& 0C
Rue du Quai,N31..


-bealisle Ammeri.ain,
-Annonce qu'il doit parlirpourles
Etats-Unis vers la fin du mois de
NoVeierbre; en cotis6quence, ceux
q't~ anraient besoin de ses servi-
ces'sont pri6s de. ne pas larder a
i ~icani e des rues Roux et
tBbicsaae.


bK; U~SY 1. utr~Nwwv.aa~
47' Rae Rotix (Bonne-Fol)'
RIkieusmnent pu'r
-X e un ban ,vnardO!...


Angus iura Bitters
.id renommae uniersille, pr4pard par
S es. sels fal ricanRl Dr .L G. B.
SIEGER I FirS.
A obtenu la plus haute distinction aux
expositions de Londres 1862, Paris
-187, Vienne 1893, Sydney 1879, Mel-
bourne. 1881, Noavelle-Z6lande 1882,
New-York 1882, Amsterdam 1883, Cal-
ecu-tta 4884 Nuvee-Oreans 1886.
Lonirtes t886, t-Joln (anada) 1890,
Jamaiquee 1891, Kimberley (Afriquedu
Sud)18s2, Chicago 1893, Bordeaux
1895, Bruxelles 1897 eL derniirement
la Medaille d'or aux Expositions de
Paris 1900 et DulTalo 1901.
Ce Bitter peut dtre pris pur ou me-
lange soil avec un spiritueux ou de I'eau
sucree,lde la limonade ou lesoda squash;
il est indispensable pour faire un bon
cocktail, un sorbet ou un punch.
J. N. HARRIMAN & C,
Agents-G6nkraux pour les Indes Occidentales,
OrrO BIEBER & C. Agents pour Haiti.

Maison F. Brunes
Dirigie par Ir L.IIODELIN
Atait dja sa reputation pour Tes cos-
tumes de ciremonie, etc.
Spicialit4 d'Habits, Redingotes, Ja-
quettes et Vestons, etc, sur measures,
d6(iant toute concurrence pour 1't6-
gnnce de la coupe m. de.rnet ,t p.ieI,-,.
tionnee. La mason fournit des etoftes
Is plus nouvelles et de meilleuties
qualitis, a des prix tres rdduits.
Venez voir et vous sortirez satisfaits.
Grand'Rue N1 95, a c6t de la Phar-
nincie Ewad. -


"MARC O U
MTarchand.Tailleur
annonce- ses noinbreux-clients tant a
Port-au-Prince qu'A Jeremie, qu'il a
transrfrd compl6tement sa mason de
la fue TraversiAre au N 4101 de la Rue
du Centre;--.qu'nn coupeur qu'il a fait
ialeme-net vei- ". rp rantit- ..a
tous les clients meme les plus difficiles
une coupe mondelre e.t t.es-t66gante.
De plus il a le plaisir aussi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvnlR UNE suc-
CURSALE A JEEIP.IE, SUR LA PLACES
D'ARMES.
Complete veston sans gilet $ 28
a avec gilet 33
Pantalon 9
Pourles complete jaquette, redingote,
habit ou autre command, il les prie de
bien vouloir s'adresser ou B lui ici on
1A son reprdsentant a Jairmie, les ass6-
rant d'avance qu'ils seront satisfaits.
Grand assortment d'etoffes nouvel-
lement arrivees.- Grande fabrique de .
casquettes et de kepis en tous genres.
Grand stock de costumes tous con-
fectionnes : vestons et pantalons a boo
march! I


--







A VENI)RE
Qt.atre vaches lail i'Ires
S'adresser au bureau
du journal.
I I I
AVIS IMPORTANT.,

Les soussignts atnnon:tcenlt l
leurs clients q('ilts c'ntreprennCnt
la rtparation iles Glaces Ta-
chees.
Cereucils
Ayant toujours un assortirment
vari6 de decorations, nous som-
ines a mn~ie de fournir des cer-
cueils en acajou, Ddcores it I'exLt-
rieur et Capilon,;s ;'i int'rieiur
A partir de $ 25.
Henry Stark & Co.
64, Rue do Magasin de I'Elai, 61.
LaNuit eC les Jours (10 Flte,
s'adresser pour kcscomtnanIItl:s tde
Cercueils chez:
M. ALF. STAriK,RRue du Port, 5'.
Mr. FLCHI:.llr u IrUSSON, filu' dtiS
COsars No 12,5 pris de la Rnue di
Reservoir.

B01S DE CONSTRUCTION

Grand d6pot situe surle quai,en face
ti maison Guyoi, a proximity du wharf
ie cabotage-
lacilitdpour les expeditions de la Co6e.
A issntes Curoliies
Poteaux Bois dur du pays de iblles
dimensions.
Assortment complete de Sip et Pitch-
--n de-totutes dimensions.
2 sur 2- 2 sur '
3 sur .2- 3 sur 4
Cartelages: 3 sur 5- 3 sur (
3 sur 9- 4 sur 4
4 sur 5- 5 sur 5
6 sur G.
Planches pilch-pin prdparecs:


Planches pr plancher


e
I pr
tlanches


( c!ins
palissiales, clois


Planches pitch-pin
I
S I


bratt



I
Sap prdpardes
a brutes
c


Planches pour plafond
avec rainure au mil


1 1/'1 sur 4
4 1/4sur 8
1 sur 8
dis I sur 12
a 'I sur 5
1 sur 8
es 1 sur 12
4 1/4 sur 12
1 1/2 sur 12
89um-12
1 sur 12
I sur 12
1 sur 13
4 sur 16
1/2 sur 8
ieu


PELOUX & Co.


CHOCOLATERIE HAITIENM

Paul Cesvet,
8, Rue Ami ricaine, 8.
Chocolal A In Vanille
A P. I.ne Gourde la livre.
Grros et D~tail

ACTION APIDOi ET DOUCE'
S D LA MEILLEUREe
Bin P 1 PURGATIVE
L'EAU MIN'RALE ALCALINE, FERRUGINEUSE,
RIEco SfITUANTE DE

PO1U UES S'-LEGER
est souv raine et sans rivale dans le
Tiaitement des affections des Voies
digestive, du Foie,
Voies orinaires, la Goutte, le Diabkte, I'An6mte
Quatre si6cles de succ6sl
VpntLp en oros chez H. PAPE & Co.


Nesr Fei
Maklre-Talle eiTur
46, Rue Bome-Foi, i46

Revenu de son voyage, aw
ses nombrenx clients qu'il se
leur disposition et qu'il promet
par le passe, le meilleuir soin
promptitude dans I'ex6cutioin
vaux qui lui seront corlieis.

LEVICO

L'eau mindrale naturelle fer
cile i donnd des rksultuls Pu
dans toutes les maladies qiii
sur une mnau vaise com position
A nimie, Chlorose, ScrofulesF
gtndrale stc;---dans routes le
de la peau, dans les cas de ftr
millentes, malaria ; dans les
du se.ee ft[minin, dans Lous les
indigestion chrouques, etc,
DePOT: POHLnA1.4


Imprimerie H. CHAUVET & C
Angle des rues Americaine et du For

Travau x typographiques en tous genre

Carries de Visite a la minute!
'ai r-part de Fiancailles et Mariage~

Billets d'Enterrement
Traites,- Carnets & souches,-T Prosped

Brochures,-Journaux, etc.
L .


?41SCRGOUT ACP-ABLE-. C'-,NsPnVATlON PARFAlI'E .
TOUX RHUIES rP110CHITE' ENBaOUEl:"TS
r^ INFLUENZA K'FFECTIfNS DES POU~HNS
t( e Ru P Rpublicale, na I. PORT Ai PRINCE, RAYTI. r, Lr, Fwf"\s


Ti~fiD1'


Varices, iHorrialdi,is arlscocle, PAWiltk woi
Shroniqus, Atoldents do IRteur d'Ae, FilarOtd
Co q.ti fait -rlaf"llt do (wt Elixir, eL hSy 4 ifd oAst m'i0ao .
IN = Ipeo "ItKtleas d illpq #1 do d I' K W iNdfe. own coax
oalnuun, qnl e at Jtlemlanti annsIl64r par lon mtl ftv. sniglai.s at ma rl'm..t mn e 1 D D. to
Autlhimorrbo dire& D ui: 1u vrre 4 iq* par ou coup d'eau. & ebiquo OPp'
LE FLACON o' I OuA" 11 '
P. .0 HAM M,"1 .
W-Mv ^lrniMPTIVI,III I^' it


Planches
I



I -


I.


ef elr_