<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00697
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 22, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00697

Full Text

amie Ann6e.--N 1253


Port-am-,Wrr nce (Haiti)


Mercredl, 22 Octobre 1902


L eNou veiste

Journ1iOiAot .cdiern,. ornimeciaa et d',A.Xnoces

CHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRI TAIRE
......... ..--- --- --

LE NUMRO CENTIMES Abonnment pour 4prttnt.....2o PR m IS GOURDE

Dresser les ccations ax ureaudu jrnal, angles rues Bourjoy & Fort-Per..50
Adresser les comi~iunications aux bureau du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.


COURSE DE BOURSE

OR AMnaICA ....... ...... G 135 /


Consolidis 12 0/o

Consolidis 6 */.


escpt. or


46 of/


(avec intr&etsdis)

(avec-intirits dus )


Titres Bleus.............
a Roses............. .


33 1/2 */0
27 */o


COMPANIES FRANCAISE-
DES CABLES TgLgRAPIIIQUES
MONOPOLE du NOUVELL1STP -
(REPRODUCTION INTERDOITh.)
March du HAvre
CaU6i d'aai .. ...Frs 43.
CafaW Porto Cabello
Cacao d'Hniti ..........54-05
Campdche (Llucb es., 5.25
PARIs.---Rente 3 -1 05
P.. IAs'2l. Le miiiistCre des Colo-
mues a revia Ilier ui-d1aipbche de la
Martiniajato disaLp que h;i missibia tcieii
tifique, L~acroaix, a1 tavera-to mte la
zone dUvastec p I, les ricentes camp-
tioln et c tia pas truolV trace. tie 11011-
vell's fiss ur-es. ENi* a, p:Sar collfre, troll-
que le mcoe (toL rue- sRtildo qiii te
tiOlive pj--i doi crateie, est sillo-mitr fle
fissua'ecdm s cF wnlx1-ppeiitrb l5-4 u.
tiuiii lie vapeurs slilfiireti-es et 4tie ces
'it Iitiij a~ uit r gl i[]I 'i iolcntes
avolalmelie~s et des 66milo'i~neiiiq.
CHiuARLEROI (Relegiqiie)2I. L' co*
d'eaLr~uel. ut2c lIi~Print~iat :, cci' c AIifi
lner ll;aisssIacl a unt


riII:llllirlqle;r t!5ollI .'(eiiitsYiz* :Iu)SO -

fk. HAQ~'~ .Y ~ I~41. -.4 ltaiso-
cl L.tl' q roup es 11djenn,.vce es qi


tChtII~'lb'iaiteld '-e _qme.d Lraild soilt
PouI ouIL. souirneltre-iii it I qaiaiad
4CetLe 6"saanAIt .aputaraW Wif pllA. bae
.tllti~tO1 dllaiiie 4..jj/ u'1~t bIi e-


,soin que de 1'approbation dlu Sdnat.
SuiANG-lAG20. Quatre canonnieres
aniglaises ont 6tL entvoyees d'ici pour
remonter le Yang Ts&-Kiang jusqu'A
iflaikow parie que les autorit6s chi-
noise,* n'ont pas rtissi-a s'empirer de.s
'Ias~jgis des missionndaires anglais
PIrose et Lewis qui out AtL tuds dauns
les provinces de -lonan.
SOn diit ici que les autorits chinoises
isont Ires alarimies de la measure prise
.par I'Aigleterre et que le prince Ching,
'president du minist6re des alliires
e 'raires chinoises, aura A c sijet
une conference avec sir Ernest Sitow,
miniistre d'i'ngTelerre en Chiiie.
PArus 20. Le correspondent du
'vDaily Mails h Rome annirnce- que
Monseigpneiar Z leski, 1delegu6 apostoli-
quo ie I'l'de qiii, croit-on, va 6tre nom-
mrn deldlgu upostolique au Calna,;da, es-
'saye depuis un an de se fire nommer
;an mmlne post Washington. Le Va'i
can a d'ailleursrefus d'ednvoyer on po-
lonais aux Etats-Unis, de crjinte tie dad-
plaire ;uax Amiricains, en leur envo-
yant n11 lIgat appartenant A la nallona-
lilt dle I'assassia du president Mc-Kin-
ley.
LaRINA 21. An course des drbats
sur le nou veaiu tarifdouanier um Reiclis-
tag hier; un incident sensationnel a dt'
*c:uusa par le Dr Sattler, liberal nationa-
listu, qui a invite e chancelier de lfi-
low ,a drssifiMc li; cl;buribre t a metttre'-
ainsi line lin la comWfie.--L-'iTprTes;-
sion prodtiLte par les plroles do ddpu-
taa 6t1 d'autLnit pluhis grial,,l, qu avant
I'ouverture de la sdance le bruit avait
courui q(ie le Gouverhneent av.itl I'il-
Lention de dissouAdre le reicista., qi le
premier p;ar.graplie du tarif i'etait p;us

h.r.a' l. Q l'geHniial Dn.ee,t, en
lc}einise dio a'dil, it prilonon('C ui dis-
qours i 2 lheures hier matinli h aga ie de
ILtalvredevant 1111 tmillier d.e perso0i-
,nes lqui a.miti Lt pires! iit. plis I trA'ii
i assault ut c'est pelncll6 en: delhoir
d'une lde tfentires ( d wiagni, que le
gdirjal racantti a es aeu, dileur ave:
quel etfliousiasme-,es cb'lgeues et lui
.taietiet6t retuit Berhi tet' combien,
les -Allenands s'detnienL montras g6ni-
reux. Los g6nriuix onut recueilli ici
uie some Lotale de 87.500 dollars.--
Ils-ont-redalut.de donnera.chaque souf-,
.cripeur.de$1.25 des regus autogra-,


phes et oat 6t4 obliges de passer pli-
.sieurs heures par jour a signer les dits
recus. Le -g6nral Dewet a nmme faith
.renmarquer que si cela continiuait, it
*sei-ait oblige de porter le bras droit en
eclmhpe par suite de la cr;mpp des
.ecriviins. Des envelopes contenaiit
de I'argent ltalient jeties dans les voi-
Lures des gdnidraux quand its se ,rome-
naient dans Berlin.
VIEsNi. 21.- On announce ici ide Si-
lonique qte le colonel Jankolf, chef tde
I'insurrection maeedoniinne, a (ta cap-
ture dacns un villa e pres de Monastir
par des paysans bulg-ares qui ,'etaient
pas p;iatisans (de la revolution.
MAvtro 21.-Au senat hier NM. Cam-
pogrntde a demand au Gouvernement
de communiquer les documents relatifs'
: ta ieconnaissairce du Gonuvenemerit'
cuiain par 'Esp igne, ainsi que ceux
:cotncernrat la dette cubaine alin que
les porleurs de rentes cub. ines puissent
savoir oi its en sont.
LONDrES 21. -- Le sous-seertnaire
d'Etat aux aitfaires 'trang6res a admis
hier au course de la since do 1la cham-
bre des communesque les bruits rela-
jifs a;n dtsir de la Russie d 6tablir des
.rll.iibio's directed entire St Pdtersbourg
PT K:iboul (Afghunistli,) ctaient bien
d'oonds.
WILKESBARnE (Pensylvania) 21.- La
grove des inineurs de ch.eli ho quidu-
re depitis plusieurs mois et n etd ia
-cause de pertes normes et de :l cter-
t excessive de 'anlthracite, est ter-
:nihne. Les rpinenrs reprendront le
travail Jeudi-.
PANAMA 21.-- Le gniiv,'neur lazarzr
a reCu information de 'irranqnilla qu'-
uine balaille avait en lieu a la (:len;ya,
sur 'Ia riviere Madeleite; It place fut
'uat:iq,,ie pri les forceesdes .ghier'ux
.Uribeet Castillo. La ibataille rin ppa-
lorLe lieures 't les re' olutionraires,:
:siivint cette information, forent com-
pl6tement ddtruits: .- -
SSTrPTreRsnoRoUlU 2':- U-e aedp6'che
(de Contantit optle Il a .Novoe Wremnya,
annoce qne les Arinutes s'org:nisent,
enl vile ie prcndre part'aux trotublese en'
MMacediine. Celte -ddpcihe confirm
qu il y' eu jusqu':a present beaucoup
dc saig de r4pandil le long des rives
de hi lvivre Karasu, on 1lnusieurs cen-
taines d'hommes ont dtd tu6s ou bles-
sos.






La press danoise viJAt dcWr reila rite
de ia presse civilis~, dd iApit 4es arti-
cles A seize persrnes rllusta or populaiPn
dans le monde. Le presideTn U"
ministresen Danemark, minister dlY'intP -
rieur, a 6crit en particulier dans ee but une
lettre persoinelle a Mr Berthelot, en pri-
ant de trailer la question de la fafitication
chimique des aliments. Nous somes heu-
reux de communiquer l'article de M. Berthe-
lot a nos lecteurs.

ASHS EIuIlS WlI TS
L'6volution du genre human, depuis
les temps obscurs ot ii s'est d6gage du
sein des races animates, a traverse bien
des periodes et it n'est certes pas au bout
deses transformations, pas plus dans l'or-
dre moral que dans l'ordre materiel, pas
plus dansl'industrie quedans la politique.
Le savage trouve ses aliments dans
la nature; la chassela 'p6he 'et a cueil-
lette les lui fournissent, et les premiers
voyageurs europ6ens pr6tendent avoir
connu des tribus qui--ignoraient encore
l'art de les accommoder aumoyendu fe.
La premiere appropriation due a l'inven-
.ion des hoinmmes tut la domestication
des animaux herbivores qui asiurent A
leurs maitres, sans grands efforts, des re-
pas toujours A leurs dispositions. Aux tri-
Sus de pasteurs, demeures nomades piaT
la, n6cessilt de chercher incessamment,
sans autre travail, de.nouveaux herbages,
I'invention de l'agriculture, divinis6e par
les Grecs sous les noms de C&res et de
Triptolhme, fit succ6der les peoples a ha-
bitation fixe, assures de recueillir chaque
aonne une nourriture abondante et variee,
et d'amisser des approvisionnements par
la recolte de leurs moissons: c'etait i la
veritt le fruit d'un long et i6nible travail
.antcmieur de d frichement des forces,
d'assainissement des marais, d'endigue-
ment des fleuves, don't I'histoire a cgn-
serve la tradition. II y fallait aussi uri
labeur renouvel6 chique annee, Rour en-
semencer le.sol et en entretenir la ferti-
lit. C'est i ce prix que l'agriculture sub-
vient aux besoins des nations modernes;
-'


eue reprsente- accnimu-lron-uI capita
anterieur knorme et la mise en ceuvre
_co~inue des bras de !'iomme,.aid6 dans
les temps aiiesispareifobrt des animaux
et des esclaves; les inventiow.-mani-
_ ques du dix-neuvieme siecle en ont sin-
gulikrement accru la puissance, en meme
temps que les decouverres de la chimie
relatives aux engrais mulipUaient les ren-
dements agricoles de toute nature.
Cependant, nous voyops en ce moment
poindre 1'aurore d'une nouvelle r6volu-
tion, plus radical peut etir que celle de
l'agriculture, 4.talsaliment5tion del'hom-
me. La chimie, developpant sans measure
l'audace de ses d6couvertes, pretend au-
jourd'hui fabriquer Ics aliments ct substi-
t~pr aux industries agricoles, totes fori-
de~csur la proJuction des.&tres vivants,
ananaux et v6g6taux, la cr6ation.de-..wu-
;es, pieces des matieres nutritives. Aux
fermes succ6Jeraient les usines; aux 0iay-
a s.; aux laboureurs, les ing6nicj.gs.et
les m6ianiclens.
Ce strait une transformation non sen.:
element 'hdustrielle mais social, plus pro.
fuade que celles que la race humane a


(averses depuiJ s "mp ics. chimis5 Ccc or
tOe semblabl -lretentiioo isu~lis utn douza a
dabord les intelligence non preparess' dira-t- s'agirt
ele excite core le sourire des esprits rares et pr6cieuses, don't leprix
cdnServateurs, qu'ellC auraitidi pouVWt.- -V6-palatabp LicLs. frais
ter. Cependant c'est la un signedes temps chimiqus. Sans douel Mais
prtscnts, oil la science modcrne ceommcn- de A r dant l'industri.
ce i introduire hans Is direction des' it; 0. ify a intcret A fab
choses humaines la domination de ses prix, I esprc ingmnicox des i
lois et de ses methods, avec une activity nit par turner toutgs.les difl
et un succdi tous les jours acclfrts. Le i pIr~C pWi I. s trod
monde tend a etre regi par la physiq qe qucs qu'il csrfacilide prodd'
et par a climie, maitrcsscsdu monde mi- Con economiique Cuirt t
neral-en attendant le jour, plus lointain, pies frappants, L'acide form
ohlascienceentreprendrapeut-etrelatrans- qu6 avec I oxyde de carbon;
formation des etres vivants. line, carbure sythetique ddh o
Deux questions dominant la nouvelle ration est devenue assez simple
evolution: je veux dire la question de la peu coOteun e pPtU rplaacer
production des matiares alimentaires. la avec un grand advantage d'&clat,
seule dent je veuille parler aujourd'hui; dans 1'Cclairage domestique, las
il s'agit de sa possibility et de son Ccona- rees des vegetaux.
-mie. La possibility de former par synthese (La in d
routes les mitieres organiqueg, contestCe
et reputee chim6rique, jusquc'au mitieu IA I l .B
du dix-neuvieme siecle, esr aujourd'hui UV LLE BVuW '
:dmontw6e en fair par trop d'exemples
particuliers et realiske .par trop de me- -
thodes generals, pour donner d6sormais Change
lieu i aucune discussion. Ce martin quelques venues d'ar Sl
On sait que les aliments appartiennent negocies a 135 "/o ; mais ce laidi'T
a trois classes fond.mentales: les corps a clielerj"'a 134 "/.
grasles -ucres-er hydiaTes de cirbonee-
les principles albuminoides. Or, j'ai ac- Emprun
compli en 0854, la synthese des corps Ddpuis qoelques ours il estAi
gras naturels, au moyen de leurs compo- nouvel emprunt que dolt lanca-rW
sants prochains: acides gras et glycerine; vernement. d
et j'ai exe:ute.experimentalement la syn- On parole d'une valeur de 4"i-
these, par les4erinents, des carbures gourdes au patr, garantie par
d'hydrogene, c'est-A-dire des generateurs droits libres sur cacao et camp cW .
memes des acides gras et de la glyc- Esperons que les employCs _1i
rine. Li production chipiique des corps souftrent depuis si longtemps,
gras est done dr-montree. Elle permit de b6neficier, cete fois, du noal*
*d'obtenir non seulement les corps gras prunt.
unaturels, mais une infinite d'autres, for- Quatrain
mies en vertu des mumes lois et suscep- Parter beaoup ne prouve' Cl
tibles des applic.iions les plus diverse. 11 Ne rien dir le le support ., ti;
en est de meme de la fabrication chimi- Est tout pare. ,- Alors j'el~
que des sucres et hydrates de carbon, Qu'il faut par r fort peu,.
on du moins de l.t plupart d'entre cux, AuX Gonalves '
:deptis les d6couvertes de M. E. Fischer. Les dernliers tlegrammes r .q
;. --4- ii Les--1...t pu i


%.3i's, it pluL p u al U IIIIIII IU lc, plus
compliquees et plus altrrables; mais les
methods de synthese qui leur seront ai-
plicables sont poursuives avez p
;giEr.inm--d'amjourd'hui et je ne pense
pas qu'aucun chimiste reput6 merte en
doute la r6alisation prochaine de la syn-
these de ce dernier group.
Voila pour la possibility.
Quant a la question economique, c'est
en definitive de sa solution que depend
6l'volution que nous pouvons pr6voir. Or,
des proble:.aes du meme genre otn dejA
6tc resolus et chaque jour amene A cet 6-
gard une invention nouvelle.On sait pro-
uire dans nob usines l'alizarine ct Iin-
digo I des prix plus remunerateurs, sur-
tout pour la premiAre, que ne Ie fait-l'a*
griculteur; la .culture de la 2arance er
des plantes producirices des coulturide"
pdurpre est 'aujourd'hi abandon e;
laboritoires preparent en outre des cen-
taines de matieres colorantes 'rtifitdelleg
q i 'iival sent aivec.leol-ctj .idnatuiellei
en est de m-mt des parf'n. Dsil6o
I'avais fait la synthese du camphre avec
les carbures d'hydrogene. Depuis, lessuc-


cent que l re se mat
yes, oi le. G6n~ttl Nord Aic0'
encore fait son entI6e, c9mme ofi
DWpa&s une a DernicrC1ICU!1Z~
tre confrere ate Facteur1 en dale'M
-il i Iev la march de Cug'%*
Gonalves, oii II $s accendu iung
wment. N IUSUO%
Nomixtation
On nous ipfurme que c'Cs
Jacob qui W~ik comfissionlnn6
-dant do Ia UA &Uu des Go

CC mauin, r1essWion du
Imecet 4e -Ja ix, t (Cu
Isoure a WEk 4bantiss 0JA
nimesse soic~le .4i a q&Od*
*vM wnt.Iwdu memtb
r'prnemeff. orbntt 42c.
aerfes awioritls ciylifs.~cT
Remtbilitkil 'palhi*qvesi~t de

de Ia cer6nrhbic par laiqaueq
morceaux de son rCpertoirec


I


!







Demain mating jcqr do
Oecrgk, ii tera i hi~i'z*,-~Ei1I Saint-
Franiois, unf q1Vt ni ?racjos -de
gra poui remercier'lc i d Ioir ex-
aucer le vreu des fiiei-d6votieuses en ac-
cordant Ia paii Au plyiL *-'
Come i Ia e6otrnonle de'cetiitin,'
beaucoupde fideIes tiendroint k cuor d'as'
iister cette pizuse cimbnite', -r- pour'
renouveler Ieurs -prilrek air Tofiffb
smnr-de nous conlmieria-mansu-to9d1-e%
pfmfrgernt totttors fe pwyw- --- .-


u L'Echo0 deJf-i nel *1
-Notre- contlre jacmrkcnf nous prie
d'annoucer que, par suite de difficult6s
ptcuniaires, 'apparition, du joural cs
suspendue jusqu'aux premiers jours du
.mois prochain. .
Chronique Judiciaire .
CIVIL. -Jugements prononc6s entre:-"'
Lorina i'inchino et Darius Jn-Bernaid,--
-Altidor Nicolas et Thereze Armand;-.ce
lui qui fixe au 27 Octobre la publication
do cashier des charges de innimcuble sai-
si par Mine F. Tell,-- w e-sur-E ugene
Bodet ;-celui qui adjw'ge;au sieur Eugene
Bouchercau i'immeuble s-isi pr le sieur
Hitermann sur les- poux L. Itodriguez.
CORRECTIONNEL.-- L.e trlbQi l i 4i
'en ses attributions correctioun.lligs, i O-W
tendu l'affaire d'Anrlur Dorc6 Alexandre,
pr6venu de -bleisures vc-pl ires sur la
personnel de Malthide Loiscau.- Le ju-
gement sera rendu une-autre audience.
Bulletin bortuaiir ;
( 21 Ocobre )
Eugenie Lavictoire Smith arts
Sorcia Sanon 4oans
Hortensia, dame, Theob dtl Jee ord yja.ans
Voulez-vous de l'argent ?
Lagojannis, pour soilrger ;Iys (amiltpi
pauvres, offre d'acheter routes scores de
Witm cuivre de ieilkes. glsar -, ver-re
i vitre--cuilles de caret- "ponges, etc.
Apportez. 36 ,rut R6pullUcainj,, I
Carison 'Blue.
S ~. r- .
Lige Hollandaise

Le steamer PHtiN$ 're t NE-
DE Iu iALPJII~5U


tendu ici imercredi, 22 courant..
. lrePariiFa le meme jour A cioq
heuresde I'aprs-nmidi, diretinUmn
pour New-York, prenant la fial
le pour les Etats-Unis l'Eurbe,
freta #:assagers. .
Pu Prifice, 20]1
0 Rl _


G. KEITEL & Co, AgenL,.
/


II


Announce qui l dot .partlr polr les
Etats-Unis vers la fin dn mois de
.Novenibre; en consequence, ceux
qui auraient besoin de ses- servi-
cs; sent pries de ne pas tiader i
le voir, angle des rues Roux et
p iblcaine.




17, Rue Roix (Bonnle-Fol)
1IOicieuseinlet pur
et d'un-bon ctrche/...

Sixi Aue

PoJ-r afoi tous dans vos families
Vos portraits et ceux de vos files,
De vos garFons, de vos parents,
Petits et grands,
Vous n'avez qu'une chose d fire,
-Ga a iafactmre n'est pas chere -
Aler chez VIENT4JOL, I'artiste
-.' Poriraitise,
Jd6ehezluivouwortirez tous beaux,
'~ee d ses magiques pinceauxl
I AThoatmiM, an face I'Archevsch. )




-Docteur Bourjolly
14gjne Botrjolly 75.
Me B A euars dusonatin
3 A 5 heures du soir. ,


Maison F. Brunes
Dirigee par Mr L. iIODELIN
A faith dija sa reputation pour les cos-
tumTes de ceremonie, etc.
Sp6cialitW d'Habits, Redingotes, Ja-
quettes et Vestons, etc, sur measures,
dflfiant toute cortnurrence pour' 1'6e-
gance de la coupe moderne et perfec-
tionnee. La mason fournit des 4toffes
Its plus nouveles et de meilleures
qualits, a des prix.tres reduits.
- Venez voir et vous sortirez satisfaitst
Grand'Rue, No 495, A c6tl de la Phar-
nicie Ewald.


N. MAR!0 U
Marckand-Tailleur
nnnnn'ba cp nnrnhrPn iv h n


Port-au-Prince qu'A Jernmie, qu'il a
transferd comple6ement sa maison de
la Rue Tiraversiere au No t10fide t1 Rue
du Centre;-qu'un coupeur qu'il n fait
specialement venir d'Europe garantit B
tous les clients meme les plus difficiles
une coupe moderne et tr&s-l16gante:
-De plus il a le plaisir aussi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvRnR UNE sUc-
CURSAI.E A JIRllMIE, SUR LA PLACK
D'ARMES.
Complete vestdon sans gilet $ 28
a avec gilet 33
Pantalon 9
Pour les complete jaquette, redingote,
habit ou autre command, ii les prie de
bien vouloir s'adresser ou A lui ici on
& son representant A J3rdmie, les asso-
rant d'avance qu'ils seront satisfaits.
Grand assortment d'6toffes nouvel-
lement arrivdes.- Grande fabrique de
casquettes et de kdpis en tou. genres.
Grand stock de costumes tois con-
fecitops ;yegtons et pantalons a bon
niarcb "


- I __ I I


- ..~I I


- -


I


~~~~-~~-~~~-- ----------~--~~~~~


~u. .2p~~3.~~~~LI(!JY~CldI Mwl"r~7gr~;- ...l.-F.


:"Z -'~T-~-'DLla.c. ~ -c~~lL


!





[


; I "I--- [ IrI" I i "1" I" rl -- I'7 -I| -- 1 II'rl!


4, tdeJ .ilii p6eat

Baribancoda't & Co Ango stura Bitters
'.-,- i de rennmmne universelle, prdpard par
SLe Coinr rce et.le public.sont les seuls fabricanitsl J. G. B.
'avis&s quedepuis le ler Septem- S -. & Fi~ s.
ibre,-M Vrctto fi l W 'd'hi corn- A obtenu ht.plup:aute distinction aux
nmun facord,,nest l1 us, char~ de exposilirns_ de Londres 180, Paris
...ole a l...I d Um, rue des 1867, Vienne 1893, Sydney 1879, Mel-
Car, 7. bourne 1881, Nouvelle-Zelande 1882,
S-Nous surons ii ns Vien:s Nnew-Yori-k gS., mstei'm 1883, Cal-
No asuronh OS ancient cutta 1884, Nouvelle-Oirlans 1886.
et ombrenx e#NLt, qu'ils serott Lonres 1886, St-John (Canada) 1890,
omme40ujoujrs lobjet de notre Jamnique 1891, Kimberley (Afriquedu
plufvivl aifFtioi- et fit uiver'otit Sud) 892, Chicago 1893, Bordeaux
A leurs choix, oe rhum tonique, si 1895, Bruxelles 1897 et dernierement
r6pui par touri 19s. connaisseurs la M~daille d'or aux Expositions de
rbpun gpr tou. Carsse. a Paris 1900 et Bulalo y 901.
de bon goCf.- Sadresser Ce Bitter peut dtre pris pur ou me-
BARBANCOURT & C0 langt soit'avec unspirituenx ou de I'eau
sucrde, de la limonade ou lesoda squash;
Rue du Quai, No 31. il est indispensable pour fire un bon
cocktail, un sorbet ou un punch.
Dr Franick Paddock, N. HARRNIMAN & C0,
Agents-GOnB&aux pour lea Indes Occidentales,
Deliste Amfricain, Oro BIEBER & C, Agents pour Haiti.







AXEN)RE
A BE
Q uatre vaches la ii) ITcs
S'adresser au bureau
du journal.

A\IS IMPORT T NT ..

Les- soussigrnts annoncent a
leurs clients qu'ils entreprennent
la reparation des Glaces Ta-
ceies.
Cerc ueils
Ayant toujours un assortment
varied de decorations, nous som-
ines al rmntme de fiurnir des cer-
cueils en acajou. D'jcors A t'exte-
rieur et C itp ','i a l'int6rieur
A partir de 8 25.
Henry Stark & Co.
64, lRue do Ilagasin de i'Eta, 64.
La Nuit et Ies Jlours de Fete,
s'adresser pour les conum andes de
cercueils chez:
M. ALF. STARAK, Rlue du Port, 5i.
Mr. FLtCH1IEt HtISSON, IRue des
Cesars No 125. prWs de la Rue du
Reservoir.

BOIS DE CONSTRUCTION

Grand dep6t situ6 surle quai,en face
ta maison Guyot, a proximity du wharf
de cabotage.
k acilitd pour les expeditions de la Cote.
Aissantes Carol ines
Poteaux Bois dur du pa'ys de belles
diinensions.
Assortimentcomplet de Sap et Pitch-
pIn de toutes dimensions.
-. s__ur 2_- 2 sur-3
3 sur 3- 3 sur 4
Cartelages: 3 sur 5- 3 sr _
3 sur 9- 4 sur 4
4 sur 5- 5 sur 5
6 sur 6.
Planches pitch-pin prdpardes:


.
< pr
Planches


pr planch'
u C
S clin
palissades,
4 1
U


pitch-pib
.
t


n b


Planches Sap prdpa
c K brutes

Pianches pour plato


er 1 1/4 sur 4
4 1/4 sur 8
s t sur 8
cloisons I sur 12'
- 41 sur 5
s 1 sur 8'
rule -s '4 sur 12
V 1 4/4 sur 12
A 41 /2 sur 142
S .2 sur 12
rides 1 sur 12
1 sur 82
4 sur 13
1 sur 16
nd 1/2 sur 8


- avec rainure au milieu
PELOUX & Go.


CHOCoLATRIE HAITIENp

Paul Cesvet,
8, Rue Am6ricaiue, 8.
Chocolate a la Vanille
A P. Une Gourde la livre.
Grros et ID)tail

ACTION RAPJiC 1T 0UCK
LA .LEILLEURE-
IP URGATIVE
L'EAU MINtFALE ALCALINE, FIRRUGINEUSE,
RECOr SrITUANTE DE

POUGUES S'-LEGER
est souv5raine et sans rivale dans Ie
Traitement des affections des Voies


Nesqg Fel
S. Mautre"Tallhjie
4#, Rue. Bime-Fof

Revenu de son voyage, a
'ses nombrenx clients qju'il we.
leur disposition et qu'il prom.j.
par le pusse, le meilleur soidn
promptitude dans I'execution
vaux qui lui seront conlies.

LEVCICO

L'eau mindrale naturelle ferro
e:de 0donnd des rlsult;as .iirpI~
dans toutes les maladies iqui se
sur une mauvaiae compofisiois
A ndmie, Chlorose, Scrofules, Fi
gdndrale ac;-- dans toute leaa
de la peau, dans lescas de f/itre


digestives, du Foie, niltentes, malaria; dars les J
Voies urinaires, la Goulte, le Diabbte, I'An6mte dusea& e fdminin, rans tous leit
Quatre si6cles de succ6sl indigestions chro tques, etc, dt
Vente en areas chez B. PAPE& GC. DEPOT: POiiLmAiw


Imprimerie H. CHAUVET & t
A ngle des rues Am6ricaine et du Fort-i

Trtavaux typographiques en tous genre

(Cartes de Visite 4 la minute!


1

ia
di


Faire-part de Fiancailles et Mariagei
Billets d'Enterrement I
Traites,- Garnets & souches,- Prospe.
Brochures,-Journauix, etc. '
I--- i Hi ____i__i


S'vM GOUT AGRo\LE CoS'WRVATIOQ PnARFAI.
TOUX RHUiTES PRlnNHITES FIIOUD11JTS
INFLUENZA AFFECTIINS DES PGUMIUS
Rue R6publlcalne, n 191. PORT A9 PRINCE, hPAlT'. rr LI" pRo'ivurs
6~~1


a


:1I


_ __ I 1 ~


-c;


Variegslrmierrides, Vari ea tdiM.OAW
dkioquhl, Atilents d RefNou d'Apfbdl$ros
LE qat faitP J'orgLA o&Rt do "t EHLJr t coONui -0 11immum 6,401vi 0,61
19B prinripes wtie A eq feuen e4 c de W1orie gmew vTh rrIl rrk ffe I e M
oaE^ ^te"I U44 M&. Mgugb&M
Anrhl"i t 2tm H I ptu on~ empp& Yd clo soel= s
L.P FLACON SIaRRYMs
P. Is PHARMAOgSJ t
MMM ~i a 0^iM''i~ifg~~i^