<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00691
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 14, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00691

Full Text
5*m* Annee.-Ne 1249


Port-au-Prince (Halti)


Mard, 14 Octiobre 1902


S ,' .... ..... .. ... .. i -^ f I ._ 5 ,-, t 'r,.,'- ,. :.- ,. -- ... -- '
7-e I" Thl s W j ..




Journal QUotidien, Comnme.cital et d'A rnonrce

CHtPAQUfT,-DIRECTEUR PROPRIPTAIRE

LE NUMERO 5 C" PAR MO GOURDE
* r .s... .co "u c .__o burea ....... d .. .'.gle d, s ...


Dresser les oomrnuications aux bureaix du journal, angle d'es rues Bourjoily & Fort-Per.


COURSE DE BOURSE
Of AERICAI.x.......... 139 0/.


.Consolidis 12 /o


cscpt. or 46 */1,
(avec inetets dus )


Consolidis 6 0/ ., 39 */*'
(avec intretts dis)s
Tires Bl~es.............. 3 .1/2 0/,


( Roses............


27 /oa


col PAGI N R4N~kI&E
DES CABLES TEIAGRAPWIIIIJ
MONOPOLE du NOUVELLISTE
IFIPRODUQTION INT9RDITE.)
---~---March6 dUi Hgvre.,
;116 d'Ilidti ....Fi 43-
CWftS PorLo CQbello 39.,
Cacao d'l:i:ati........* 51-65
CGampdche (Buchem) ... 5.25
PARIS--JIenmeiO.10
GENkEN 12.- La gi-lwe est fermi-
nbe, le syndicait des git6vises ayimnt'
exhort .ious les bmploy s dem dlff6-!
-rents corps de nltie'rs i reprend rel
.e travail. Les employds gri-6stes de?
la comnp-1mieres trnImwiys ont re-
-priS le travail ce sdir-.:It: VI. Cll eli-
core quelques dtUsordres ici hier soir;
Zdoco'tills tite reolverbn-ili tr&
et qU i- Cques Olesiint~bfes-
es ,is :uujou rMd'hti latroiiquillit&
est corn) plte .1 Gernie.
PARIs 12.- La gr8ve des mineuts
fnein,alN hienr qu'e~lle .oit la 1I#Itts
forrlaI11:ble eni imi'~nbre-e el kV:orgi-'
s:1lioli qiii se soit prodttilet e.:.Froui
Ce jusqtf'A ce jour, n'a ceptaid~awp;i
'IN' dtie sa SytnpathWipubiqiqq;r
Vmpathie xnnm laq tiele[ les rhefA d
yfoi-ement grdviste 6 dfettiiLn 4f11L
J iA -nA petiventl r itlii.it':;t~ ihlinil 8 1
"FlyPteurs ziiad1 et keg'
tents est qud Ia In O-'B dA s
"O" XB Ufldf ~~~i' dtisaLtr~x
-:. PAjIB 12. ie
tl Jcwkev-( i' Qi~
q~e C~.S'kjyh;i.~ '.r 9',fl


cains Milton Henry et J. Reiff ef les jourd'bui par explosion d'un ballot
a-exclus de-tous les champs de cour- dirigeable.
ses francai. Ceile resure, dit le LONDRES 13. --- Le roi Edouard a
journal, est le rdsultat d'uneenquAte regu en audience les gendraux amn-
tres sdrieuse faite par la police de ricains qui ont 6tI retenus A diner
shretA,qui a recueilli la preuve qu': avec Sni Majestc.
en plusieurs, occasions Henry et, PARIS 13. --- Les gnd6raix boers
Reiff ont emplchdi les favorisde ga- sont arrives -ici ce martin ; is out eu
gner; les prooridAaires des chevaux: une reception enthousiaste de la part
en question n'ont pris aucune part A du people.
ces transactions, Id police de sfirelt WASHINGTON 13.---Le- noeau am-
est impuissante A. intervenir avec les: bassadeur d'Angleterre,tord Herbert.
jockeys pour un pareil 'dlit. Elle a: a presented aujourd'hui ses lettres de
done remis -taffaire-eitre les mains creance an president Roosevelt.
du Jockey-Club., ... .
LA HAYE 12. -- La publication de' N ..
la dernire piotolraphie dela reine, TRIBUNE PUBLIQU E
oil elle est ri prWentie debout i c-' --
tde. son rriari le prince Henri. a Porr-au-Prince, 14 Octobre 9go2.
exciti un inlttif plus qu'ordinrhire AlmI m1res -f Goluvernlawal P't1re
a la Haype,par le faitquceette photo- En vire
lraphie est la premiAre qui nit En Vsieules
pris depuis la maladie-de la, reine sIeu r ..
et qr'elle est ei que|lueesotte un- Nous avoes onneur de porter:A vo-
balletin de son -4thtt -e S td. tre connaissancc que. Monsieur.le.Do cteur
CHba RTn de s t empereur. Audain a fait irruption ce martin k a Ma-
CHRISTIANIA 12. --i L'empereur terni, que nous avoas fondre, pour s'en
Guillaume a confdrd au catpitaine enoire-t_"... -- i-.
Sverdrup, I'explorateur arctique, 14i Nous venons vous rappelerque .'Euvre
croix de premiere classes de I'Ordre de la Marttrni,, ui-nor-appartient, est
royal de la Couronne prussienne. d'initiative privee.
. VIENNI 12, .Des troubles diec-- Agrkez, -Messieurs, nos meilleures sa-
toraux seri eux se sont prodiits cet lutations,
apris-Inidi h'iaintpoellen a 3- miller Le Trisorier, -- Le Pi-sidet; d ,-i Patv,
d'ici. Apres une reunion des pnrt- Dr--E.JEANTY Dr RIBOUL
saans dU cnndidat socinlisle chrdin L Secritaire, Dr S-LGER PERRIER
l; di1tte pi-ovin-iale, plasieu-rs
trains chai'gs d'antris6mistes, n:yant N. B. L'(Euvre de la Maternite, is
Slir tAte Mi. Lcuger, Iburguemestre sue de la charity publique et continuant"
de Vieuit,sont parti's d'ici O.r ; i- en b6nkficier, nous avons pour devoir
de Vitenl, o ni ris dici po s-, de donner publication a cette letire:
sister a lareniop.. *
SOFIA 12.,-- Lq gJ.ndra;l Zontcheflf,- Inertimoi dernidde:
pr~ipyA ,4u ,cqmuit4j pwcdpuieii,' Port-au-Princ!. 13 Otobre 1902
,9s'Ig14,au 94.iapper de Ia pri-.
s.L .ovnu eclIppq.r de la pLi-' Monsieur le Directeur,
See f.e n Mtajeedeoine.e c mi- oI-
1t6mloihcaoen assiur qe t la.rdvlu- Recon nairrezo. ds : m it ; qe ,E-
tion s'dtend chaque jour ;..il dit q cole Nationale. dei Wdecine-n'sait pas,
ie.in,IpS^. oSlt.' chait ,pluier ttq" aia, dis-i.iaiSifs '-_top-vrts et
em rnqtu .pla III ld pdur les goujars?.
iHges, (qui l olt aAttnq la.vill 6 C "I 'aVoir. longtemps 46nigrei ,
de atn .tl t 9i d.aVope ), "o yeux dd siiemser 'de l'Wi anger -It Doc-
ili Ed #rdo &iSbCalRonf'(tCS teuySpn AudAWrprdipa dune embellie
[nian 6nt: flmTa ut i t a'repossel's prbV ~ itie :pdr f-fle re~aser ses reves
/*'^I.'<.Z ,t-'^ t"p' d'? *I'- *Pt i reSS&:, irS;ontwrive &l la
irhdskyM etl~in M otiC3 t'U Diriicu'i d4 VEcole de Medtnv-.-
t`i XIN"' MorSV. in,r,, A.-q. Di~recil e', ,,:,, ,




-" ~ -- yr~:: C


Pour cela, ue de peines ne s'4t-i}s l wa
donnes! F Oh s'i. voolaiL. en taire la W UT
confession, sans doute ce money~ qufll a
si adroitement et surrout- si aoiitemips Chnbge 4'
abus6, s'indignerait contre lui et crierai A I'lusieurs affairs ont kt6 contractees ce
l'impudence!... matin A 139 O/
NCanmoins, je suis heureux de noter a
la lounge de quelques-uns de ses parti- Gen6ral Saint-Fort
sans, l'tonnement ou its sontd'avoir tou- Le Genral J.St-Forr Colinrt comman-
jours-compris qu'il cherchait autre chose dant de I arrondissemen t et membre dd
que la direction de cette Ecole. Mais, Gouvernement provisoire, est revenue,
M", oubliez-vous que la devise de Hoche hier soir, A laCapitale, A bord de la aNou-
soit sienne ? cActa non verbal. 1 vous en a velle VoldrQgue.
montrk I'interpr6tation et I'application.... On se rappelle que le G6neral S.iint-
A son sens! Avec I'aide pr6cieuse d'un Fort etait part diiiinche aprcs-midi pour
complaisant legif&eur,il trouva oven de Williamson, avec de nombreux volon-
bnCficier d'une sophistication de loi: la taires,- lesquels sont revenues avec lui.
d6tunte loi de 1870. Entente politique
D'apres cette loi, (la seule qui I'ait Depuis hier on reparle, avec recr'i-
charrie a la Direction) un 6tudiant ajour- descence de force, d'un proiet d'entente
n6 ne l'est que pour un an, car it ne su- avec I'Arribonite, qui doit mettre tn ter-
bit qu'un examen unique apres cinq ans me a la guerre civile.- Une conference
d't-udes. -- .... a eu lieu A ce propose, liier martin. entire
Nous allons voir comment,au premier les candidates a la pr6sidence et quelques
usage, le Docteur Audain applique la loi personnages politiques.
de 1870. Mr le ministry des Etats Unis, I'hono-
J'eus la faiblesse ( je m'en accuse pu- rable W. F. Powell, aurait bien voulu,
bliquement) de me presenter par devant parait-il, jouer un r6le de conciliation en
le Jury Medical et le Conseil de Surveil- la circonstance.
lance, ce jury violateur de loi et de foi, Me H. Baussan
pour subir mon dernier examen. Le chef de Cabinet du Gousernement
La veille du jour, un e6udiant d-mniT provisoire, Me H. Baussan, est parni hier
amis me prevint indirectement dene pas pour le Cap, par le steaer Iran.ais.
me presenter.- Pourquoi ?... On dit qu'll a l6 confer avec le g-
Mais la bonne foi doit supposed la bon- n&ral Nord Alexis a propose du project
ne foi. Helas 6 surprise, 6 terreur!i d'entente avec I'Aribonite.
Pendant nion trouble pendant la stupkfac- e Iri
tion des assistants, la note du jury d'exa- Extrait de la u Presse .
men tombait trouble et stup6fiee: a/our- N. i, le r nt e m la paix
ni pour 2 ou 3 mois, discrtion. Oh I loi Enfin: le rkabl(isement de la paix,----
nde 70 mutile oisdiion. Oh i lo cette paix rant d6sir6e par les vrais pa-
de p7 t e ps ..... is pas te avec triotes, ceux qui nont rien A gagner avec
Cependant je n'en kais pas quitte avec
les regrets de l'Inspecteur des eoles, une re guerre insens,--- sebe re ne
derniere note voulait former l'addiiobn.. affire de jou rs.
eDrLon Audain me vint, avec ses Aps M. Fouchard et M. le d put
pers ss ehoAudain me cr, davec s Murat Claude, M. Powell, Ministre ame-
persifleuses exhortations au courage, ri
sons le a sa gloire,pleines d'ironie exquise rai avr de I'6at de misre e d a-
etd'6e1gance finie,-carla vengeance pour narchie dans lequel se trouve le Pays,
etre 6clatante doit 6tre. gracieutement qu'il aime sincrement, et don't il voit,
ex6cut6e. peut &re mieux que personnel, 'autono-
Avouerai-je que son but etait atteint? mte menacee, s'est officieusement inter-
Nenni!! Son dird s'est emouss6e ma pose entire les parties contendants.
cuirasse. Par le steamer ; Olindes Rodrigues*,
Toutefois je ne lui laisserai pas l'illu- il acit M. Firmin, au sujet dune en-
si.nn, la ronforaanle illusiFni-di ne-re- tente possible.
vanchle prise sur...moi ,i aurait- trop Nous devons ici hautement louer le pa-
anche prise sur. glori.ter n ai trte sen triotisme de M. Firmin qui, contraire-
.longtemps ia s'en- -glorifier.-Un -aure s'en t c q- -tiie--persones Pen
fut abattu ; sans m'6mouvoir, j'eus l'im- ment a ce qu certain s persons pen-
pression d'avoir d6couvert en lui d'autres salenti s est immediatement ralli6 a une
erires que son extreme' modestie avait ide si noble eta ccueilliavec empresse-
jusque ia cachs. Dans sa paterne sollici- ment la d6marche officieuse duMinistre
tude, il m'a propose la tbonne m6thodes amkricain. Sans h6siter, le chef de Iii Rk-
que par craine de trop abuser j'ai reluske evolution a, par le meme bAreau, Tpondu
avec reconnaissance. favorablement & M. Powell.'l
Mais de quelle methode~.. J'ai-ou- Le comble de intervieww
blik, c'est pas celle de la bonne foi...de Nous lisons dats le journal a Le Ma-
la loyaute, ce mot qu'un jeun#-pren.ier tin a de Paris, A la date do 4 juillet 1902
osa prononcer un jour! notez bien : 4 jfille 192 l'entre-
Je crois done qu'en si bon chemin de filet suivant :
bienfaisance, le Dr LUon A'udain ne man- a Les nouvelles parvenues ces jours-c-
querpas d'indiquer A celui-l sur uelje d'Hadi ne sont pas rasturntes : leur la-
devantured6sormiaisappliquer sapancarte. conisme voulu li ai~s pl-a 4 uIutes les
Agriez, Mr le Directeur, etc. suppositions, et les .int6rs franpais, tres
AUGUSTE RIGAUD, nombicux l-bas, sont d'amant plus alar-(
'Postulant au 'Doctoral en ~I\decine (y' mCsqu'fln oni presqYe tobujurs eti.ouf
examen), Assistant de la Maternit de 'Pt- rir des tro frquentes revolutions poli-
-ri. Iti4pEs de k.


`;n ^'HaitiNwavYA u tIuatri-oa
son pays ; mall ireuseiinet,'e plin6.i
tentaire est lui-meme sans nouvelles .
ficielles,' I t ;
-- J'en suis rrks tronne,nous dcd ,
-il. '-J -.-'"
a Puis f
-- a Tout ce que je sais, ajoduir
Firmin, sur la revQluain en course cct q
me parait assz gfiwC je alMea
les depLches pub les ans les iourmi:
a Depuis la d6mision du pr[ni
Sam, les conspifateurs sont nombtav r
suscitent A tout moment des troublesL,
a Mais quel que soit I'6tat delawh1
lution. je pqis vous "asurer que le ipa*l
rats er la ie'de eJr&iagess ne iaanell,
&ire menacks.
a D'aillears.les dommages qu'ils '
raient subir tie sauraient krre consid- .
bles, puisr ue I'article 6 de notre C6o.,
tuition leur interdi: le droit de propriM
A Haiti. .
a Chique fois que des 6trangers't
eu h subir des doinniages, ils ont etreCi
bourses au delay nimme de leurs penr.
C'est rriie devenu pour certains d'ntnre~e -
unr veritable source de revenues.
a C'est sur cette paradoxale affirmaiti
que non .s- tO.'nse-minlisre d'fl1__
Crolseur am6ricain
Au moment de' mettre sous; ptcsi
nous entendons le croiseur de gune
amer:caini Cincinnatis qui vientde moail-
ler en nos tau, s'aluer la rade: de 21
coups de canon,
Li batteries do fort gaint-Clair a inmmli
diatement rkpondu--
Le aCincinnatiP jauge 3.500Loo tamS
et porte 1oo homes d'equipage.
La sBatailleo
Le directeur a La Bataille nous prn
d'annoncer que, par suite de la maldi
d'un de ses r6dacteurse journal nf P
raitra que demain.
Accident mortel
Hier soir sur la, tute de la Plai ;',. .
nommb Mombelia, Ipar son imprudEi:"
a 6ete crase par la locomotive du cme*-
de-fer. Le malheureux est movRI
le coup.
Ecole de MIdecine __,
Voi,.i les noms des nouveaux P-
seurs inst-Tfis er, a_ 'Ecote-deAn
ne et de Pharmacie, en meme temp'
le nouveau DirecreorM. le Docteut~r
Audain.
Docteurs Wesnet Menos, Matn
main, Guignard, Perigord, B
Christian Rameas.
--Voici les noms des professe"t
places :- Doctemu I. Jeanty, (
directeur), Riboul, Destouches,. l
Pierre-Pierre, P16ioh Savain, ,
Lechaud, Joseph G .orges.
Ont' 6t aIntenus :-
Roche Greller, B6iyeit Paul 58

Hier a rs-midi Ja levE l'ehcr
Cap et iurope, le transaaotnniqt*
,aisa OlindesRodrignesi, avec .1C
gers suivants:
pour e Cap:--MM. Lauristoo ..C





- -. .t '~ *~.'mb~.ioa~v _


A. Durosiel, At Fjihon .rPedr Cpr-
lo, Phi W Iq IF po
mery, V. ilare, t. Nic Mon-
rt, B. Jean-Biernrd,IAJ i d, Mme
beijen, Miles M;rrie at, JU'm erWhomas-
set, soeur Rene et frere iLaMrt.
our l'Erope :- WM M. A. Cohen, pn-
sulkenral dAngleteitre "Charles' ix,
l axime Fauchon, Jean Fouton, et dbs
marins fran;ais.
S M riag ,
Nous rappelo s ,que f est de~ nB Ai
cures du martin, qu'aura lieu la CathE-
J'T$1e- marriage Re"19TPRi 'nsPi ; ifft
avec Mr fiMAU~. wiL e 4 DUIs.
Nous renduvelons-n~sn lieurs voeux
de bonheur aux epoux de demain.

Mesieurs les crdanciers de la masont
Mo V% Ernest Rig;idl, en' iqrpAdtinn'
judiciaire, soul pri6s de' se rditnit le'
jeudi 1i O tobre 6otrrant, h 10 herllis:
precises du matrin, din local d triba-;
nal de commerce salle 4te assembl6esi
des er6anciers et sons 'lai prisi'deneei
du juge-commissnire, pourentendre lei
propositions de coticordat que poinrra,
leur soumeltre la dtbiLrice et y ddlibbd
rev. ---. -< K
A cette mime reu'iiioni, essieursies
creauciers pourronit s1 ylt lluut ibi
cher un dlivideie de I'actif*6elis. -
Port.au- ilrimce, 13 Octobre 1902.-
Le liquidateur dnfinilif, '*
CAMICHE.
Vu: Le jute-commieaW,e, : :
Ti. LAFONTANT
Nouvelle M6tinJdae '
En venteA I'Imnprimerie du aMessager,
t La Cantanille ,, mirirgue papulltire d-
i-dbiep Mr CGa1iinese-Fouchard.
Paroles de M' Th.' Benj4minln irsi1i4
de notre distingue artiste Ludovic La-
mothe. t f ;
Edition pour piano avec paroles .5o
a chant Q/ **?a|
S'adresser a Mr Bernard, imprimeur-
editeto, i l'imprimerie do Mes~agert,
137, rue du Centre 17.
Voliez-vous da 1'argexit. ?
Lagojannis, pour soulagr led family
pauvres, offle d'acheter touteO'sorted de
Svitux cuivre de vieills elac-- 0irres'
-4 vtre -cailles de carez-- t-Pgea.gr,~efif
Apporez 136-- rtre-RtubliaDii~e i- IA
.Caison 'BCue. '
OCentures Foliea Po'ti Da1m s
Vient d'arriver une super' re-otin-
le 17 t^WWAFolie M


m iA-4o0sturatBittprs
U, D1. JT: .R tilfirt W Fi&, prdc|-
r demmeit etablis A Angostura (Ven4-
SLe sdtamer LAUE URG 1 a zuela) et depuis 1875 A Port-df Spaih
quitt6 l'R'taoet irat w-York (Trinidad),'sout les seuls fabrieants
paQrW I& p-IH aift et Wle po rt, t u vdritable et uiirersellefmnt cbnnu
ofi il est attd vpndredi pro- ANGOSTURA BITTERS t decouvert ar
chain 17 co Li t.'- Suavia pro- le d6funt Dr Siegert' A'hgostura en
Schain4, et dont -H premrnW exportation
bableirtkit t lendlmhit/ pour Ca- a tt faite en 1830.-- C'est done reel-
yes, 4 q 41agopj ,ppFetit- lementt pnrtir d'IeQta dternire date
Goave.prenantla correspondence qu'a commence la fabrication de ce
pour 17 pa rs' produit devenu celebre comme AN-
pour I.- cefa ~e atl ger GOSTORA BITTERS* sons le rom de son
t^ao-P'r ictbrl . lieu d'origine. Le nom de la ville An-
~ gostura a 6lt changed en '184(i en celui
R1_LH Pi /H* C de e Cuidad-Bolivar A qui lui est rest.


;7 1-,




kte- tRiui t~onne-T oi).
De1icieuseT ijt. pur
el' d'un bn iariche...

-l o*eurI BbAwjolly
A.te- E ugne D our#joly '75.
CEiorhiaLions; 7 1 9- heures Au naitin
3 A 5 heures du soir.


IiDEa Champagne

If-LIMONABE6G ZU SES

r! El det~ Seltz

SI;ii~hons'
Vr*rhs -avcc de

FI'~awu-S~~rihseess
'e 4 V.iiAcib~ Musi'buiqw Liqludie
rEjrtP 46taix liazeuses de

folPet-"iPri 1ce
)Diredtdur. D. .Y HErf)EBRAND
21,- fitEft'Ies Mliracles, 21.
46iJ71i MSHa'd in Th. -Luders & Cie.

itr au-Prince
Poix


urge



X'r A L Aq1 lit Posteii


Chaque bouteille est euveloppee nans
une feuille sir laquelle est imprimee
en quatre langues la mrtiere de s'en
seryir et portent un fac simile de la si-
gnature de i'inventeur entire les deux
cot6s de la Medaille de mrnte obtenue
& Vienne.
Segarderdes imitationset contrefacons.
J. N. HARRIMAN & Co,
Agents-Generaux pour les Indes Occidentales
Orro BIEBER & C, Agents pourHaiti.

Maison F. Brunes
.Diriqee parL Mr L. IODELI
A fait deja sa reputation pour les cos-
tumes de cremnonie, etc.
Specialitt d'Habits, Redingotes, Ja-
uettes et Vestons, etc, sur measures,
d1fiant toute concurrence pour l'616-
gance de la coupe moderne et perfec-
tionnie:.-a Trrmat~rfournit des ktoffes
les plus nouvelles et de meilleures
qoalites, ai des prix tris reduits.
Venez voir et vous sortirez satisfaits!
Grand'Rue, No 195, B. col6 de la Phar-
macie Ewald.
ra ~ -- -~c-------- ''' J

M MAR COU
Marcha nd, Tailieur
announce a ses niombreux clients tant a
Port-au-Prince qu'A Jd6rmie, qu'il a
transferd complteement sa maison de
la Rue Traversie~e au N 101 de la Rue
du Centra;- qu'un coupeur qu'il n fait
specinlement ve.ir d'Europe garantit a
tous les clients meme les plus difliciles
une coupe moderne et tPs-elegante.
De plus il a le plaisir aussi de leur an.
noncer qu'il vient d'OUvRIR UNE SUC-
CURSALE A JgERMIE, SUR LA PLACE
D'ARMES.
Complete veston sans gilet $ 28
avec gilet '33
Pantalon 9
Pour les complete jaquette, redingote,
habit ou autre commande;il les prie de
bien vouloir s'adresser on a lui ici on
& son repr6sentant a Jdremie, les assu-
rant d'avance qu'ils seront satisfaits.
Grand assortment d'etorfes nouvel-
lement arrivies.- Grande fabrique de
casqueLtes et de k6pis en tous genres.
Grand stock de costumes tous con-
fectionnes : vestons et pantalons a bon
march I







A VENDRE
Qualre vaches lahitiir's
S'adresser an bureau
du journal.

AVIS IMPORTANT..

Les sotissigli's aimnoncent A
leurs clients lu'ils enlreprennent
la rpairalion des (Glaces Ta-
chies.
C(erc u Cils
Ayant toujour's in assortiment
varine ie decorations, nous som-
ines it Illi'llie de fotrnitir des cer-
cueils I:n acajou, I)drds ;i I'exte-
rieuir et Cao i lonti ; I'intmrieur
5.-
a parlir le S 25.
Heinrv Stark & Co.
6I, Ilne du iiiagasin ie I'Elal, 64.
L~ Niiit .l It .lueiir s de Flte,
s'diresir puir le 4Conimanides de
cerceiils chez:
M. ALF. S'A.xn KIbv i- Port, 54.
Mr. FLI::.llLI Il> ., Rue des
cs;:irs No 125. pr's 1 ie ia R Hue dii
Reservoir.

8OIS DE CONSTRlCTION
Grand dpp6t situ6 surle quai,en face
ta mason Guyot, a proximity du wharf
die cabotage.
f acilitdpour les expeditions de la Cdte.
Aissantes Carolines
Poteaux Bois dur du pays de belles
dimensions.
Assortimentcomplet de Sap et Pitch-
pin de toutes dimensions.
2 sur 2- 2 sur 3
3 sur 3- 3 sur 4
Carlelayes: 3 sur 5- 3 sur 6
3 sur 9- 4 sur 4
4 sur --- r sur 5
6 sur 6.
Planches pitch-pin pr4pardes:
Planches pr plancher 1 1/4 sur 4
t< \ 1 /4 sur 8


panache
Planches


< clir
palissades,
A


Planches pitch-pin
S a
I
C
Planches Sap prdpa
a w brutes

Planches pour plafc
avec rainure au


Is 1 sur 8
cloisons 1 sur 12
( 1 sur 5
< 1 sur 8
brutes 1 sur 12
* 1 1/4 sur 12
11/2 sur 12
< 2 sur 12
ireas. I an12
s sur 12
1 sur 13
1 sur 16
nd 1/2 sur 8
milieu
PELOUX & Co.


CTION RAPIDS Ut OoUCI
.LA MEILLEURE
o |.1-ia ill lHutDJ
PURGATIVE
L'EAU MINtCRALE ALCALINE, FERRUGIZNIUSE,
RECO-OSrITUANTE DI

POUGUES S'-LIGER
est souveraine et sans rivaTe-dani le
Traitement des affections des Voics
digestives, du Foie,
Votes urinaires, la Goutte, le Diabkte, I'Aniale
Quatre si6cles de succ6sl
Vante an ora* chess B. PAPE & C'.


LEVICO.
.-

L'eau mindrale aagrelle ferro.~kr
c;tle idonnd des r4sultals suog
dans routes les maladies qujin
sur une mauvaisecomposilio
Andmie, Chlorose, Scrofulesl
de la peau, dan les s s de/I
nmitentes, malaria; darts le
dusexe frminiq, dans tous.l.JI
indigestions chro ques, etIO
DIPOT: PomirLa l?


Imprimerie H. CHAUVET & A7
Angle des rues Americaine et du Fort-P.

Travaux typographiques en tous genres

Cares de Visite a la minute!
Faire-part de Fiancailles et Mariage
Billets d'Enterrement
Traites,- Carnets I souches,- Prospect
Brochures,-Jour aux, etc. .


11"

limp 'I.'

GOUT AGRfi BLI COtMStRVAT1OiO PAFAIR' f.
TOUX- RHUMES BIONCHITES EIlaOUEMIElS
INFLUENZA AFFECTIONS DES POUMONS
lRue R4publlcalne, n* 1t1. PORt. AU PlRWtr, AJTI. r LWn pROVINGM'I


I'


- ,, "c~


CHOCOLATER1i HAfSllN'I Nester F
-6ta" 4
S MattreTail. .
Paul Cesvet, .we
8, Rue Amerlcaine, Bevenu de son voy;
Chobelal i la Yanille ses nombreix clients qu'iI,.-
leur disposition et qu'il pror i
A P. Lne Gourde la livre. par le passe, le meilleur soifi ,l
GCros et I=etail promptitude dAis Irexcuion ,.
vaux qili lui seront confi6s. '
i in III_ ^ ^ ^ ^ ^ I .' ,*11.- it