<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00686
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 8, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00686

Full Text
soeme Annee.-Nu' 1241


t -m r


Suvelliste

JQlrz~aal Q.ictidieT, CamxrDI ercia1 et d'TIririces

CYjaRAQUIT,~---dIRECTEUR-PROPRIeTAlRE


LE NUMtRO 5 CENTIMES Abou'nmeat Pat r6partenei t..1.A20
., -- I or 1, r 1 .50


PARMOIS 0


GOURDE


Adresser les communications aux bureau du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.
'-.- '" I ,, J- IIII [I I IIi i II II


COURSE DE BOURSE
OR A.ERICAIN...........G 138 o/*
Consolidls 12 */o escpt. or 46 0/.
(avec intirets dus)


Consolidis 6 0/.


q a 39*/.
(avec int&rets dus )


Titres Bleus............. 33 1/2 */o


< Roses............. 4


27 /o


OMPAGHIE FRANCAIS E


DES CABLES TELEGMAPHIQUES
MONOPOLE du NOUVELLISTE
(REPRODUoTIONs INTRDITE.)
March du HAvre
Caf[ d'llaiti ... .Frs. 43.
Cafe Porto Cabello 39.
-Cacao rd'llaiti ... .. 5 .54-65
Campgche (Buches) -. i 5.30
PARIS--- ente 100


PARIS 7.- Les dlgu6s au comi-
tf national des thineurs -frlancois se
r6unir'ont aujourd'hui poui' decider
si-la greve general doit 6tre ordon-
nde. On estime que 25.000 homes
ont dijA abindonud le travail dans.
les charbonriages du Nord.
GENVE 6. A la suite di'lne r&u-
nion des g dvistes de Trnmwa ys. de
-srieunx-dqsordres se sent products;
28 tramways ont ted dptruits tl la
police a eu de la peine ia rdtablir
ordre. Beaucoup d'uarinsatioins
Ont dtdop-rde LeJ I torilda. cAtiIti)
nesont mobiliss les reserves mili-
ai'es pour .aitLet~siiiW-dre et em-
_-Pher les .e4vistes d'intervenitiuvec
les eaployds disireux de continue
le trayiil.- D4ns quelques rniliux
I yy ides menaaedft dsgWe&" n- .
rWle.-
EObliREs; 6f **-jnIn (Kei de
newcastle annonce qde o400.0t on-
mes de charbon ont dtl. %.'eiidjet
dertwDnidi, Ina Iborseb. f r. b,
dNew stle, I I 4ei a
Ms*I L yq u tlitio-p Ti-


des amdricaines font monster d'une
falon appriciablee plerix du carbon
pour les consommateurs anglais.---
Toutes les qualitds de churbon ont
augment de un dollar depuis le ter
Oclobr-e.-- Un membre du Coal Ex-
change dit aujourd'hui:- a Je ne se-
rai n spriss si d'ici A slieIlqUes
semaines le carbon au detail A Lon-
dres atteignait 10 dollars. la tonne.
YOKQHAMA 6.-- On announce que le
Gouvernement japonais construira
au course des six prochaines.annkes
4 cuirasses, 6 croiseurs de premiere
classes et d'autres navires plus petits
au prix de 10.000.000 dollars.- Les
cuirassds seront construits en An-
gleterre, et- les croiseurs en Angle-
tenr, ien France et on Allemague.
MDlatoD 6.-- A la suite d'atUaques
publides dans un journal, le general
Bajrges, capilaine-gdndral de la Cata-
logne, s'est battu en duela ipistolet
auec le directeur du journal aEl Im-
parcild -de Madrid; mlcun des com-;
battants n'a it6 blessed.
LA HAVANE 6. La chambre des
repr6sentants a vote aujourd'hui de
proclanrer le 10 octobre, date anni-
veraire du, commencement de la.
guerre de 1868, indi f'ee national
et d'6lever des statues A (:epedes
Agramonte, Maceo et Garci;i. Le
commit de conference a approu-ve8a
loi portant l'organisation de la garden
r'ii-.il- eiane- augmenlation de 1.000
homes dans son effectif.
WASHImGTON 7.--1 n'y a eu qu'un
seul notiveai- fiiit f ajouter A la cruise
du charbon aujourd'hui. M. Frank
P Sargent,-c~)mmiss;aiire-d'immigra-
Lion, qui et.pendant plusieuirs an-
ne&s phef deja confr6rie des chauf-i
t'eurs de locomotives, a eu un long'
entretien.ayec Je president Roose-
velt aujourd'hui eta qnuiUtdWahing-
ton aussi6tt apr.& -. ., ..
BRUXELLES 6. LAs gdndraux
babrs 8tha DeWbt et D)etairey sont
dirHids ici ce soir et oat .tO resist
pi" llie jioule i imirnense. Daris tiI
discoiurs qd'i'a prbopnc6 du haut dfu
balcpn.4 jo. lQtel,I e general De-
bacq .a. t. "B W .,'


wet a rdp4td qu'ils n'etaient pas ve,
nus en Europe pour chercher un
vain soutien ou pour fire des efforts
pour regagner leur inddpendance,
m:ais pour ob!enir des secours ;fin
de rdparer les ravages de la guerre.
VIENNE 6.- Lot g NOn velle iPresse
Librei dit que les r4centes nugo-
ciations de Budapest entire les mi-
nistres autrichiens ct hongrois ont
eu pour rdsultat une entente sur la
question des droits de douane, mais
que le disaccord sur les questions
constitutionnelles est plus aigu que
jamais.
WASmINGTON 7. Le president a
nomme aujourd'hui M. Henri White,
premier secrdtaire d'anmbassade ,;
Londres, come ambassadeur A
Borne, en, remplacEment de M. Me-
yer qui se retirera prochainement.
LONDRES 7.-- Une nouvelle com-
mande de 40 hilles tonnes de char-
bon a dtA reque aujourd'hui des
Etats-Unis.
MA ID-7.- La reine Christine est
souffrVtint le bruit codJ'tque c'est
a la suite d'une dispute tres vive
qu'elle a eue avec son fils, le roi Al-
phonse.
BRUXrLLES 7.-- La princess CId-
mentine, fille cadette di roi Ldopold,
a ddcidd d'entrer dans un couvent.


Ctjlaflontamyc PelK

Puisque j'6tais A la Martinique, une
visit A B&hanzin s'imposait, pour lui de-
m-nder ses-impressions sur le volcan. On
sait que 'ex roi du' Dbomey est, depuis
1894,.ekile dans la banleue de Fort-de-
France.
Son habitatidn est perchee tout en
haut, dans di soleil et de la verdure.
C'est i classique construction create,
avec large varangue la a faade. Un jeane
ntgre--- en vetSroh de' toile blanche, kfpi
et patalon de lyceen,- m'aborde -avec
des fagcois de pofit;me tout fait turo-
p6tnnes t une raie distinction de --an-
gage. C'est le"'ptine Wanilo, le fils de
B6hanzin. Tout i herer, il me servita
d'interpTee, car son $re ne sur pis' on
e,.: .~a -. so ,n .. .


. ... .. .. ,


I


Port-au-Prince (Haiti)


Mercredl, 8 Octobre 1902




~.2]


ne daigna pas encore apprendre le fran-
Cais. LprinceWaai o-a aize ans-. It
6tait 61Cve de troisiCme moderne au col-
lege de St Pierre. Cet &tablissement fur
licencie aprCs le desastre de I'usine GuC-
rin, le 5 inai. Wanilo a pu ainst chlap-
per a la catastrophe du 8.
C'est sans minotion apparent qu'il me
parole de l'aneantissement de St-Pierre;
son plus vif sujet de chagrin semble Wtre
l'interruption force que la disparition du
lycee causera dins ses 6tudes. Car Wani-
lo, m'a-t-on dit, erit un laborieux, un
des meilleurs sujets de sa classe.---Quand
je lui demand quelles sont ses ambitions
d'avenir, s'il se sent quelque vocation
bien marquee pour une carrinre quelcon-
ue, Wanilo, apres m'avoir laisse enten-
re que son gout personnel le portrait
vers ie metier miliraire, njoute, sur un
ton d'intraduisible nmelancolie :a Mais je
ne suis qu'un captif, Monsieur; la Fran-
ce dcidera de ima destin6en.
Un pas discreet, un friselis de sole trai-
nee me font turner la ttle.--- rMa plus
jeune soeur, Mekboun, dit Wanilo, et il
me pr6sente une jeune personnel au-sou-
rire accueillant qui, sans lai moindre timi-
dite, me tend a baiser sa menote noire.
Une friniousse agreable a reflects d'6bsne,
egay6e par l'eclat d'une dentition de na-
cre; les cheveux tres cr6pus taills en
brosse, coifant le front d'une sorte de
tiare carrCe ; les bras et les epaules 6mer-
geant nus, de la lourde gaine de brecatelle
violette, qui tombe i pans droiTs des ais-
selles, jusqu'aux talons, tell est Mile
Mekeou.
Behanzin se fait atteridre. Je devine
qu'il s'attarde A sa toilette, desireux de
se montrer dans tous son prestige d':ippa-
rat. Enfin, une tenure bouge, une main
s'ouvrc sui moi, emrpaume la mienne,
m'agrippe ensuite a l'avant-bras et me se-
coue avec une vigueur peu rassurante.
--Ami!.,. Ami!.. Ami!...s r6petenne
voix au timbre rude qui cherche' a s'in-
flechir vers les notes deuces. "
C'est BChanzin. Jesuis en presence d'un
des plus beaux modules de structure hi-
maine qu'il m'aiL jamais 6t6 donnC de
contempler. Le Dahom6en a six pieds de
taille. Son biceps gonfiC luit come du
bronze neut. Un quarter de poitrine lais-
sC a nu stupcfie par son prodigieux d&ve-
loppenient. Les negresde GuinCe pouvaient
redouter cette torce comime celle d'n-
dieo. Quel age a-t-il? Les indices man-
quent. Le blanc des yeux pourtant est in-
ject6 de sang aiisi que clez la. plupart
des vieux negres. Quelques polls blancs
-fisent sous le mention. Ce colosse a peut-
Ctre passe la soixantaine.
AAmi!... ami!... Ban I Francais bon!
La main d'Iercule qui tout i l'heure
m'Ctreignait au bras, prend ma cuisse dans,
un 6tau. Je remarque les ongles inteimi-
nables, tailles en pointe, ea qui' semblent
les griffes de quelque grand fauvre appri-
vois6. Behanzin, toujours dodelinatde
la t.te, son regard riear toujours sur to.i.
aspire lentement dans un long clibopk
iascruste d'argent. Je fals poser A mon
k6te quelpues questions par Waniloquii
me tradoit ensuite les roponses.
Li vokan?.. Quels sont au sujet de 'a.
catastrophe, les sentiments de Sa Majete?'


Behanzin, sans cesser, de rire, ce qui doit L g IE 1
Itre. politesse, me fai savoir que les gens de .
-Saint-Pierre talentt folt aimables pour '
lui, le visitaient souvent, lui apportaient
des cigares et qu'il a perdu I a beaucoup Affaires toujours nulles.- II n'a 1
d'amis... amis beaucoup a. Le volcano est n"gocix ce narin que des petites chili
a merchant. mechant... n Mais, person- d'or amricain.
nellement, Behanzin s'inquiqte peu de lui Nous colons 138 */o, tendance indcid.
Er puis en bun itiichiste n'a-t ii p.ts des a Nouvelle VoldroguQ s
amulettes prservatrices,' Touwetois, cette Hier aprcs-midi est revenu a Port-2.8
sbrie d'6rupiions formidable a eu. en ce Prince, le steamer trNuvelle VoldroRfD
qui cuncerne B1hanzin, un effect lihereux. qui avait et, h Ca~fet et i I'AdAIIA
Elle a rkch.uffe la temperature. Naguire, b.arquer des volontraia et des muoitio
Iexile grelo:t.iit la Martinique. AIjour- pour les generaux Justin Carri6 et f
d'hui, cc n'est pas encore, bien stir, le relle Monplaisir.
climate du Dahomey, mais on est moins Le K Mancel a .-.
transi qu'auparavant. Dapres nouvelles reques, le aseacW-
Bigre! ais-je en pongeant mon hIastien a Mancel ,, commandaorulo ,
front qui ruisselle. Combien de degrts est arrive au Cap lundi nmain.
vous f.ut-il donc'? i
Wanilo m'expose alors 1.1 supplique ia Nouveles du Cap
ternelle, invariable requete que touS le, Nous lisons dans ie N, d'avant-hietr
visiteurs sul'issent depuis huit ans. L'e.il notre confrcre capois ,les Nouvelless,a
a assez dure La France est genereuse. qui suit:
Behanzin lui a donnC des preuves sutfi- uNous croyons pouvoir assurerqe k..
santes de son lovailime. Certes. il ne se g6enral Nord Alexis, aussir6t qu'il se S
plaint pas nu point de vue de l'argenc eC emp.ar, du Limbc, apportera un allI
du logement. La pension qu'on luialloue ment au sort des d6tenus polltiques &
satisfait a ses besoins. Mais it ne peut de- notre ville.
cidement s'acclimater a la Martinique. l.a prudence seule avait exig6ojes
Quand le volcan sera calhni, lebaro-netre sures energiques prises centre eax dla
descendra 40', un temps i attrapoer de ces derniers temps. Mais I'autori iLA
mauvais rhymes. Bl6 alnzin vi.,drait aller neral Nord Alexis est toute paternclC e
mourir dans ses anciens Etais. Quand le elle ne servira jamais, sans reason rtije-
ramrnera-t-on au Dahomey? re, centre des citoyens, quell qu-. mr
J'objecte quel-bas, il trouverari-sans --er- r e dans laquelle its ont pt tomber.'
doute aujourd'hui-beaucoup p!us d'enne- iibAratlon
mis que d'amis. II y a notamment, A Ce martin a et6 mis en liberty Mr Ao:
Porto-Novo, un certain roi Toffa qui.... guste Casseus, docteur en medecine,.qu
Behanzin conspue au passage le nom avair 6t& arrtir l.a seniaine derniere por
de Toffa par une expectoration de cra- affaire polirique.
chats plus bruyants. Paquebot Franais
Je me 16ve pour prendre cong6. Le Ce matn est entrC Ie transatlanti~
gOant noir me montre une table charge franqis a Olindes Rodrigues ?, v'co
de petits verres et de bouteilles; it m'in- d'Eirope et du Cap, aeec 39 pssaeCS:
vite A chossir entire les diverse liqueurs: ral tr ie:
chartreuse, benedictine, kirsch,finecham- Mesdames Sam et Abrahinm; roi;'ldc
pagne, kummel, madere... Li collection moiselles Sam, Miles Laroche, Wti"
est des plus varies. Je choisis le madere. 1 6Crse Simon, Victoria, LouisC CI:.
Wanlo pose deux petits verses sur un rie ; Messieurs l)imost;lnes Sa,.
plateau, les emplit, puis s'agenouille Witte, Desmarartes, Ricardo Wiei
en nous presentant le plateau--J-tr-r Nou-ouski, Michel Sini-Atne
avec Bhanzin: --Ami.Ami i ... Nouzouti, Antanine, EAoine Os .Po
Je tends au roi une boite de haivanee, Aaham aic, Espinor, PAid So
Abraham Laick, jaiurGe orge, Ab6ud
-app6fre-Ski-44ei tion; je vois ses yeux ran Youse Sultan Na T'ous
papilloterdesatistaction. Les protestations Christian Kendal, Mse Pieciott
decordialite redoublent,et, aprCs m'avoir vii Tassy, irCrs Eudoxe, Aloysil
de nouveau secou6 le bras en manitre d'af- Elb eibert
fectueuse camaraderie, ii d6coupe un des L'Olindes Rodriues, selo
cigars en petites rondelles,dont it bourre du bureau di, a Comag e, is t
le fourneau de sa pipe sr ur oaive Goueic
Behanzin m'accompagne jusqu'i la por- soir pour Gonaives et Pit-G e..,
te de son jardin et me tend sa main aux tion .
ongles ac6rees. Je lui d6signe une epaisse Par erreur ane de prnomn,
colonne de fumCe qui monte dans le ciel dit hier que Mr Justio lsette..
par-dessus les pitons du Carbet. nomm6comptable-payeur .au d
-Le vokan!.. de I'Agricultire; c est M. L,i
Le vieux lonstic regarded e del on ins- qu'il faut lire. ..i
rant, aspire pli:; longuement dans son P. pillon de 40.0PO ira
chibouk. goofic ses jques, puis d'hn souf- L'Ameriin Muserw pf
.fle formidable, pour: narguer le crattre,. de New-York vintage s'cnric
laice une bouf6c4e bac vers le nuae d pls os billes collections .
e cendres.... Ete I'eniends later de qu'iy-ait au monde, d'une de
rire une dernire tots, paralasnt le .plus s rapprocher
RBt SAINT-..PTIC fiction, d'ane des plus complete






mespre o4 une collechiop ojit j'e com-
plaee, Itant donnt q4ue, ethque. anee,les
natoralistes dcouvrent dF gornbreuses es-
peces nouvelles. Cette colrdcuo6h compete
eviron 250o.ooo chamtiikis, v comprise
de nombreuses vanieks locales ou rtgio-'
nales, et sa valeur d'aprs les .conpais-
seurs, est de plus d'un million de dollars
ou 5 millions de francs. Elle a 6tn formCe
par un amateur americain, .e PDr Hcr-
mann Strecker, de Reading en *Pensylva-
nie, et c'est celui-ci qui, mort rCnem-
ment, I'a l1guee au musee d'His, ire nai-
turelle de New-York. II 1i'vait princa-
palement crt6 au-prtf di scp propre la -
beur: lui-mame en avait recueilli la plu-
part des elements d;;ns ses chasses aui
course de voyages nombreux dans la plus
-gmnde-parnie des regions du globe. Bean-.
coup de papillons lui avaient cost6 des
annees de recherches; et l'un d'eux. en
particulier, lui revenait A-une somime
considerable. Pout se procurer une esp&ce
tres rare du Sierra-Leone aux ailes fauves
et noires, notanment, il avait di 6quiper
toute one expeditioni et battre avec ellfe
pendant plus de denx ans toute la c6te
de Guinee. Cette fantaisie lui revint a
4o.ooofrancs: mais il rentra a New-York
possesseur du 1'epidoptere tant convoit6.
Avis
Je declare au public et a qui' de droit,
que je ne suis nullement responsable des
actes de M-' Francisca Mac-Williains
(Danoise) qui a 6t6 jusqu'A tenter de me
fire assassiner chez moi.- Je doniierai
son histoire a la fin de-ce-mois-.
Port-au-Prince, 6 Octobre 1902.
GEORGES ASSAFF.
Voulez-vous de 1'argedt ?
Lago)annis, pour soulager les families
pauvres, offre d'acheter toptes-sortes de
vieux cuivre de vieills glances verres
A vitre--cailles de caret- 6podges, etc.
Apportez 116 rue R publlaine, % la
ACaison 'Bleue. 'j

Banpe ationale d'Hati

Eliprunt du 5 Decembre 1901
9i' Rdpartitio a
LI Iluque Natialate dtftftt I'lhon-
neur il'inlborner les intlress6s qu'ils
peuvent; a partir de ce jour, -tcncher A
ses rithets, -e -ieuvi6me r6purdtiion
de deux pour cent ('2 o/c) sur le capi-
tal et de tn pour cent (4 /.o) intdrdts
du le, uu .0 Septembre 1904, centre re-
9us et sur presentatiodi ,d I~gos,
P rt-Ru-Princet 7 OctbOe4 2,

((To0mas

Ie steamer. io i
ser ici Ic 9 coura
et lassagers r ti o de

Abrt-au-Print<47 i 2
.AE I


S.~~~aojur; L.ElsENSTEIN, de re-
to ur d'Eurdpe, reprend person-
nellement la direction de ses af-
faires cprnrerjalS.; ,ee conse-
quence il ainn6oce au Commerce
que Monsieur Werner- Katsch
cesse d'etre,le -procurateur de la
mason L. Eisenstein. '
Port-au-Prince, 7 Octobre 1902I
i EISENSTEIN

Puisqu'un fort coirant d'opi-
nion saffirrne demandant grace
et pili pour notre infortunee
Haiti, trinquons avec le patrio-
tique




Rt7-Run Roux (Bonne-Fol)
afin d'acliver.la fin de cette guerre
anti-intellecluelle.

Docteur Bourjolly
5. Rue Eyugene Bourjolly 75.
Consultations: 7 a 9 heures du matin
3 A 5 heures du soir.
... .. : m I


cKola champagne

LIMONADES GAZEUSES

Eau de Seltz

Siphons
Prtpar(s aec de

I'Eau Sterilisee
el de I'Acide Carbonique Liqijfii

Enlprise 'Esix 1Gazses-de

Port-ai-P rice
Dirreclur: D. v. HEYDEBRAND
21, Rfue des Miracles, 21.
En lace J. Dljardii Th. Luders & Cie.
FOURNISSEUR:
ht Grand&Gercle de Port au-Prince
Sdu fRiitirai-t doe la Paix
du. Comn.erce
;- de Il.ttel de France
Patrie
? 'Ba'Tin Co nmerce
..,..,Nouvedu-SiAcle
K dp la Bourse
a do la Chambre
T f. a :d; la Poste
-^ 'd-TEr cakrie Central, -


AVIS.
Angostura Bitters
de renomnie universelle, prdpard par
Sales seuli fabricants D' J B.
SIEGER & Fi.S.
A obtenu la plus haute distinction aux
expositions de Londres 4862, Paris
1807, Vienne 1893, Sydney 1879, Mel-
bourne '1881, Nouvelle-ZMlande 1882,
New-York 1882. Amsterdam 1883, Cal-
cutta 4884, Nouvelle-Orltans 1886,
Londres 1886, St-John (Canada) 1890,
Jamaique 1891, Kimberley (Afrique du
Sud)1892, Chicago 1891, Bordeaux
1895, Bruxelles 1897 et derni6rement
la MWdaille d'or aux Expositions de
Paris 1900 et Bullalo 1901.
Ce Bitter peut etre pris pur ou me-
lange soit avec un spiritueux ou de I'eau
sucree, de la limonade ou le soda squash;
il est indispensable pour faire ut bon
cocktail, un sorbet ou un punch.
J. N. HARRIMAN & C,
Agents-G~ntraux pour les Indes Occiden tales,
OTTo BIEBER &Co, Agents pour Haiti.

Maison F. Brunes
DirigCe par Mr L. IIODELIN
A faith dejA sa reputation pour les cos-
tumnes de cer*emonie, etc.
Specialit6 d'Habits, Hedingotes, Ja-
quettes et Vestons, etc, sur measures,
liant toute concurrence pour l'el-
gance de la coupe nmoderne et perfec-
tionne. La.m aison fouirnit des 6toffes
lis plus nouvelles el de ineilleures
qualities, a des prix tres rdduits.
Venez voir et vous sortirez satisfaits!
Grand'Rue, N"495, a c6td de la Phar-
niacie Ewald.
r -- a II


Ni MARCOU
Marchand- Tailleur
h.nonce a s nomhrenx cienis tanL.___
Port-au-Prince qu'A Jdrrmie, qu'il a
transfrde compl6tement sa maison de
la Rue Traversi6re an N' 101 de la Rue
du Centre;--qu'nn coupcur qu'il a faith
spkeialement veair d'E]'urope ganrntit A
tous les clients meme les plus difficiles
une coupe moderne et tr;s-eiegante.
De plus il a le plaisir aussi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvRIR UNE SUC-
CURSALE A J9RIMIE, SUR LA PLACE
D'ARMES-.
.Comrplet veston sans gilet $ 28
avec gilet 33
Pantalon 9
Pour les complete jaquette, reaingote,
habit ou autre command, il les prie de
bien vouloir s'adresser ou a lui ici on
i son reprisentant i Jdr6mie, les assu-
rant d'avance qu'ils seront satisfaits.
Grand assortment d'6tolfes nouvel-
lement arrivees.- Grande fabrique de
casquettes et de kepis en tous genres.
Grand stock de costumes tous con-
fectionnes : vestons et pantalons a bon
marcb !


- -----------







A VENDRE

Quaat re vaches hlaifti''s
S'adresser au bureau
du journal.

AVIS IIPOUTANT!..


ietrs evifiis 4i1,is
fa rlparatiou des
dii(fecs.


annonct'nrt i
entreplrennent
Glaces Ta-


Cercueils
Ayant tonjour~s n assorliinent
varite dt decorationls, nous sonn-
ties a it mn.ITe ele fournir ties cor-
,iieils en acajou, D)cures i I 'ext\-
rieur et fditptfonns Lt l'intrieur
Spartir d e 8 25.
Henry Stark & Co.
64, lile du Magasin de I'Elat, i4.
La Nuit et lIs Jours de F:te,
s'adresser pour lescornmlianrld dle
Cercueils chez:
M. ALF. ST.nRK, Rue du Polt, 5i'.
Mr. FLEI;.IEI.H HUSSON, HRe tides
'6sars No 12.5, prts de la Hue du
l-servoir.

BOIS iE CONSTRUCTION

Grand dep6t situ6 surle quai,en face
ia maison Guyot, a proximity du wharf
eie cabotage.
Sacilitepour les erpdditions de la Cole.
A issa notes Carolines
Poteaux Bois dur du pays de !,elles
.ssortirentcomplet de S:;p et Pitch-
,nu de Loutes dimensions.
2 sur 2- 2 sur 3
3 sur 3- 3 sur 4
Cartelages: 3 sur 5- 3 sur ti
3 sur 9- 11 sur 4
4 sur 5- 5 sur 5
6 sur 6.
Planches pitch-pin prdpardes:


I'lanches pr plancher


p
L 1.rnches


I clins
palissades,cloi


Pianches pitch-pin brui
I N


Planches
a

Planches
avec


Sap prdparde
a brutes
c S
c
pour plafond
rainure au mi


1 1,l/ sur 4
1 1/4 sur 8
1 sur 8
sons' sur 12
I 1 sur 5
1 sur 8
tes I sur 12
1 1/4 sur 12
1 1/2 sur 12
2sur12
s 1 sur 12
1-sue 12
1 sur 13
1 sur 16
1/2 sur 8
lieu


PELOUX & Co.


CHOCOLATEBIE HAITIENME

Paul Cesvet,
8, Rue Am6ricaine, 8.
Chocolate I la Vanille
a P. Une Gourde la livre.
Grros ot IDEtail

TATION RAPIDS [L DOUCKI
) LA MEILLEUREI
I K I I P1FU lIIRaE lAu RELM
,.PURGATIVE
L'EAU MINLR ALE ACALINE, FERRUGINEUSE,
RECOhSIITUANTE DEi

POUGUES S'-LEGER
est souvuraine et sans rival dans le
Traitement des affections des Voies
digestwves, du Foie,
Voies urinaires, la Goutte, le Diab6te, I'Anhmle
Quatre si6cles de succ6sl
Vente en ares chess B. PAPE & C'.


Imprimerie H. CHAUVET & I,

Angle des rues Amdricaine et du For1t-I7

Travaux typographiques en tous genres

Cartes de Visile a la minute!
Faire-part de Fiancailles et Mariage..

Billets d'Enterrement
Traites,- Carnets h souches,- Prospo V

Brochures,-Journaux, etc.



M,


GOUT AGPi- BLE CONSERVATION PARFAli'E
TOUX RHU;MES RRONCHITES EmtROUEitTS
INFLUENZA AFFECTIONS DES POUMOWS
Rue R6pablcalne, nO 11. PORT AO PRINCE, HAITI. xe LXs Pno p NO


Varices, limorrhides, Va8ce09061, h1?b1# j;ONO
chroniquss, Aeddents tu f
Ca qil taft I vIdtua11t davet H lea at ce qul u eset 12 ..-&hmt i
les princlp.. aotif des faulliss at do ideorc y aLIWUU& UDs'r qinI d1y*
a nflU9, Pll inetem t ennaldlr4 par In u augW. at lugsvteaiaa agsu Is P1
Anhl.mmokkml Does: U- veer. &, Po ou eorpo d'eau. A ihaq=s MuP.
LE FLACON irou'r fAW".XAT VWOUT
P. 1.80 PHARMA LI


-I I


Nestor Fefl
Matre'-Ta.llfe U'
46, Raw Bo Revenu de son voyage, ardeit
ses nombreux clients qiu'il we't
leur disposition et qu'il promi
par le pass, le meillenr soin f
promptitude dans 1'execution'
vaux qui lui seront coniiis. :i it


LEVICO:

L'eau mintrale naturelle f
Cille idonnd des resultats pur'
dans routes lea maladies qui
sur une nauvaise conmpositionIl
A ndnie, Chlorose,Scrofules,F.
Sgndrale etc;--dans outes lesr
de la peau, dans les cas de fivredU
mittentes, malaria; dan esles m ir
dusexe fdminin, dans tous lea eiU.
indigestions chroa ques, etc, tla,
DEPOT: PoiiLNA4it
d.OA