<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00682
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 3, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00682

Full Text
5emA--A-me.--No 1237 -Port-au-Prince (Haiti)


Vendredl, 3 Octobre 1902


. ...... .. - -


Jo7u)x3rXXf1 QuXotidiexL, Comrxxeria et d'.recri eg

GII*RAQU IT, tEU PAiNfPRI tTAIRE


LE NUMERO 5 CENTIMES


Abonaement p6ir'fpa*ittement .... .20
it Etranger 1.50


Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.


COURS-E BOURSE
OR AMmRIAIN .......... G 133 0/.


Consolidis 12 O/.

Consoiidis 6 0/.

7lures Bleus. ....


escpt. or 45 */0
(avec inte6rts dus )
t < 39%/*1
( avec int6r6ts dus )
...'....t 3 r/2


Roses............. t


27 */*


COMPAGMIE FRINCAISE
D)ES CABLES TILIGRAPIIQ1ES
MONOPOLE du WOUVELLISTE
REPRODUCTION INTERDITE.)'
March6A du H~vre
C:G0i W'Hlti....... Frs. 42.50
Caf6 Porto Cabello 39.:

___Camp~che (Buches) .. w 5.30
PaNns---RenteW9
PARIS ler. -Au conseil. des minis-
tres pr6sidA p;r M., Loubet, le 14
octlbre a 6t chAWi coirriid date of-'
ficielle de Ia rIotiveii tire des chasm-
bres.
l'.~Hb~ icr.- Lu-, fanlrailles de A.
Zolh qui devaticnt avoir licit vend re-
Ali, 'nil 61,63 reinisies i_dirn,'iaclie it .1Iii.
de k';pr;ie-inidi. L e onseil des mi-
lstre-, ;a ddcirtd que
seitileni r et in'nistie de 1-instruactik
piliiqyie, reprdsenteraii Ic Gouver-
nenieiit aux funrl-aitces de M. Zola at,
Pu,0110acerfnit nti discourse; outre, M.,
Cha'itlit~, Ic prt~ident d&. ~n oc;A
de- gens de Iettrea, le'priidetit J10.
la soci&6 dejn uteui'drdi t iq ies5 etV
Mtr Anatole v4jhce -de;1t1Atandei ii
fkinlailse Pononbdrdnt1'd64&sebtnx
Le ft Matip cnfl .-f I
fus assist~rra kliW" bliv-P~~~"t'
oncea tn I8iqo.gi
tksieu et P -lA

conde visite A Ph ftMWIoflcuci An
*C5,qr 2 ( cI hb liwolid J


du cercueil qui nest pas encore fer-
me et qui entoure deviolettes, fleurs
favorites de Zola, est expose dnns le
cabinet de travail du romancier,
transformni en chnpelle ardent.
Mine, Zola souffre toujours d'un
grand affaissement nerveux et on ne
sait encore si elle pourra assisted aux
fii-railles.
LONDRES ter.- Parlant du ddsir
des gindrauxboers d'obtenir une au-
dience de 1'empereur Guillaume, le
correspondantt dtir Times>) Berlin
cite une declarations de la <(Gazette
de Cologtne annoncant que l'audien-
ceddsirde ne sera accordee qu'f la
condition que les gdnriaux boers
s'abstiennent de provoquer aucune
agitation politique en Alleinagne.
` akm RKS li.-.- On .-a-reu- New-
c'stle aujourd'hui, plusicurs com-
mandes amnricaines de carbon. En
execution de 'un de-ces- ordces oa
a affrT-6 tin vapeur qui doit trans-
porter 4.000 tonnes de carbon A
New-York. bn. dprouve quelques
diflicultis a accepted les affairs en
laisoln iu rapprochement des dates
de livraison exigees. Cardiff dc-
mande aussi des vapeurs pour trans-
porter du carbon aux Etats-Unis,
ce qui fait monster le taux du frAt.
MANILLE ler. -- La colonne nimd-
ric;iine sous les ordres--drn -cpitaine
PeC -hing, quf est envoyee pi7r la
seconde tois contre les Moros de Ma-,
cin.a i Miudtnino a attaque -etineni.
et cai)turd 3 de ses forts 20 Moros
out did tlus, un.grand nombre bles-
d. Les am itricain- n'iont pas perdt
un hIuinie.'- Frederick Jack-son,,
capitaiiie et aide chirirgien de l'ar-.
4l'Ci al'erjicaiu, e-4t 1oi't d'uu in-
poid0nemnent par la imorjihie.
WASHINGTON 2. Les colonel
Kirribafl,i hamnbrs et Hood outdlt.
I"prmgiugd ujOiurd'hui' au gratdey de
'br~litide~i'aeerrIi'X : / !
BARtN Le cor9it0 char,_d d(
arif pi~pcI piW Ic Reic'hii i~:a ter
'niud s, 'discuGssiol; ci projel lb loj
,4ert.,,finLU tlalnl? t 11. 'al vOLo : .d>(i

t l


PARIs 2. -- M. Laurier, premier
ministry du Canada, a quittd cette
ville aujourd'hui en route pour I'f-
cosse.
CAmIR 2.-Les autorites inlJdic(ii'. -
out announce aujourd'hui qu'il y en
hier 241 dec6s du cholera.
PARIS 2. -- Une d6peche de Sal-
gon relate que le Gouvernement du
Siam a mis en circulation un grand
nombre de billets de banquet.


TRIBUNE PUBLIQUE

La Paix pour tons!
Parce, 'Donine, parce populo tuo!
Le p6ch6 est un des plus grands flaux
qui aient ravag6 e; ravagent encore l'hu-
manit&.
Tout p6cheur a pour devoir de s'a-
mender en implorant la mis6ricorde di-
vine.
On-ne peche pas en religion seulement.
mais on peche aussi en politique cqmme
en toutes choses.--- Or, presque tous les
gouvernements d'Haii. depuis J. J. Des-
salines Jigu'a Paul. TirEsias Augustin
Simon SPinm'&nt pche enrcomrnettant
des fautes regrettable qui se perp&tuent.
La nomenclature de toutes les eneurs
de nos chefs d'Etat est trop longue et
n&cessite un travail non moins gigante,-
que pour l'entreprendre a cette heure.
--DToIus les chefs d'Et.at de notre pays----
celui qui esel e pltiscoupable, et par con-
sequent, le plus responsable devant I'his-
toire, est sans contest le general Sim, de
triste souvenir L'inconscience de cet
home, son indifference de la mis&ce du-
peuple, son inmoralitk dans la gestioii
des atfaires publiques, ont compl6tement
d sorganisi le sy.time gouveinemental et
nousoni conduit I une politique d hypo-
Criie el .de. tron0':rl c.
C'est ainsi quedans le Cibinet de cet
ex-prsideor, conmpis6. de six nmenlre<,
on y compta trois pretendanr s au 'ou-
voir. Chacun 4eux sotgnait tout hati-
rellement sa cbhie pejiie candidature com-
me il le pouvait et ent'reienai: un certain
nuombre de partisnas trais ou faux, Dou
la dcroissauce des (frces vitales' die ce
gouverneanent,tanenmeC pa.r .i division exis-
tant entire ses trois prilicipaux nembres.
, Et i devaqn&-l 'au..tde. ijnposar'e du


PAR MOIS


GOURDE





I -


people, le l#neal Sam ia'avait R r6ti-
gn6 ses fonctions preiden d s, on gbu-
vernement eit ea one x.hauw des plus
honteuses qu'on eat vues jusqu'ici.
La retraite brusque du Pr6sident devait
provoquer, come du reste ene a pro-
voque, le soulivement general de routes
les passions et le dibordement de- toutes
les ambitions.
Aussi, le Pouvoir, apres avoir &61 lon-
guement dispute par les trois ministres
samistes, I'a 6t depuis le 12 Mai par ide
nouveaux pr6tendants ; d'oh une coimpe-
tition A la suite de laquelle les deux de-
parteinents de 'Artibonite et du Nord-
Ouest se sont maitiiest6s en faveur de
Mr-Firmir-. -
De quel c6:& est le tort et oiu se trou-
ve la raison ? Nous aimons mieux laisser
parler les faits, et le temps, qui a le se-
cret de l'avenir viendra fixer les respon-
sabilites.
Mr A. Firmin a-t-il commis une faute
d'avoir adhreu A la Revoluti m de I'Arti-
bonite ?-- Ses adversaires du S-.d et de
I'Ouest sont-ils sans p6ch6s?--- Auraient-
its refuse de se mettre A la tete d'uae r,-
volte, si les deux departements pr&cites
se pronondaient en leur faveur? Ti it is
the question. En tout cas, sans accuser
personnel, ni 16ser-moralement les intierts
d'aucun ambilieux, nous croyons savoir
que tout le monde desire la paix et pro-
pose l'entente.
Ce movement spontai6 e-st-il -neces-
sire ou est-ce une faqon de sticuler ?
Nous laissons \ la conscience des candi-
dats au Pouvoir et au bon sens du people
le soin d'en juger. aMiserere mei, Deus,
secundum magnam misericordiam tuam'.
Nous devons tous, pour le bonheur du
pays, implorer la clenence du ciel en
vue de la paix.
Car la paix est le premier besoin d'un
people qui veut 6voluer.
C'est a I'ombre de la paix, que nous
verrons grandir nos enfants, mfurir nos
travaux, jouir des bienfaits de la civilisa-
tion et prosperer les richesses naturelles
de notre pays C'est done une n6cessit-
pour tous les haitiens de desirer la paix,
milgr6 les vues mesquines des uns et
I'ambition des autres. La paix c'est le
progr&i c(est I'avancement, c'est l'ordre,
c'est I'&onomie. En dehors d'elle tout est-
anarchie, dsourdfre- desoganisalion, gas-
pillage,-ediob, iniquil:--- -
Mais pour avoir une paix efficace, c'est-
A-dire la paix du Seigneur, it faut: 1
la contrition des coeurs, 20 flunion des
homes, 30 l'amour de Dieu et du pro-
chain qui exclut I'amour de for, 4o-le
patriotism, 5o la resolution fermre et
sincere de ne plus retomber dans les me-
mes errements.---Si tout tla n'est pas,
nous crions actors : Simulata pax! ..
De grAce, unissons-nous, mes frires,
et demandons la paix pour tous. Deman-
dons-la pour la security des families,
pour le people qui souffre, pour les en-
fauts qui pleurent, pour le mendiant gui
n'a pas -le pain, pour le vieillard qut a
besoin du repos, pour nos freres de r'Ar-
tibonite, du Nord, du Nord-Ouest, du
Sud et de 1'Ouest don't le sang couple a
flots, enfin pour tous ceux qui g6mis-
sent.


Et pour obtenir tons les bieofaits dq
la Providence, ,kr5 'ihcompaiuble, di,
sons tous d'une voix commune: t Parce,
Domine, parce populo tuo !l
P. J. MEXILE.


NOUVELLES DIVERSE

Change
D&iiJemien, lc ajtl.res .oiui di plus
en plus nilles. :u comptalintt e en paya-
ble et livrable. C'est A peine si nous
pouvois signaler ce inarin, une vente de
deux mille dollars a 3 J/o.
Ce dernier taux rest numinil.
Le a MoniLeur a
Le journal offiziel d'hier ne contient
d'important que les trois decrees ci des-
sous.
Pour Petit-GoAve
Consid6rant que la ville de Petit-Gboi-
ve a presiue entiireiment d-.paru dmns,
I'inc ndie du S Auut derner;
ConsidrL'ant que le devoir du Gouver-
nement cst de .enii- en aide i li populIa-


Fa Saiert*
0s liso I'Ech jcJaBl
;je nosrdi 30 SSW J6
sAEmip edi dera fiP,81 P UUM'HIWI
notre arrondissement recevait do cmaI
inand.tw'de la cmmune de
I'avis qu'un voitier lui paraissant swuaK.,
se tenait..wu large devani Marigot.
a-Le cdmh;1andant de I arrondisae,2
accomlpaCgne d'une forte escortecwq
coinpoC, d'amis Ct sic. nfilitaires, pu*
aua~it6t dans Faprs..nIdi pour- V
uLe g&,6r.al Bew'ouvt et Sb91 i
revinrent Ile lendeailn matin, verslul
heures, et nous avons su que It baa
qul avair tveilI6 I'attention vigilante.6
gCnrral Raytrnoi-Coliai, corn
de la coinmiune de Marigot, :1',taiqj 76.1
iiinucLRt.vLiliti-1 enant de Cswap a
portant un chargemuenE de el ; it 'k"
cntr dan, notre port I. 'eille, uka3
UrI Jan, lVapris-mindi, tindis que I*
tori6 parfait a
Prisonniers 6vad6s
CcrcE Inuit unccrailm Iluillbre. de d~wm
pour criein de dr )rt coinintin se sont hua
de .i pri on, eii ec,.l.mdant lekbu


tion de cere m.ilheu.reuse vile; mur q ui done sur 1'ancienne mann
LeGouverneinentprovisoire decrite trail u. li rt: da Cli.ip de Mars.
Article 1r. Remisc pleine et entifre-est On a pu en reprendre ix; mais i
ta;ite de r, is druirs de douane sur les ima- auIlCS courent.eCllnCe.
teriaux de cont ructron elsque: planches, Le Falke .
canelages. cloud, i6les aitimres, et ais- Hier oir, vers 6 heures, le croissur
santes qui seront linpuorts a Petit-Goave gucrre-.dthnmrTd r Falke' est revet'-j
a paftir de la publication du present D6- nos eaux, sortant des Gon.,ives, aa1tl
cret jusqu'a 30 Sep:embre 1903. soi bold Mr '.c l.irC d'aifaires 'AlIk
Article 2. Duns le cas of les mat&riaux magne.
mentionnes en -';rticlepr&6dent devraient Lc ,, .i.kco a chiangi 'c .dlu d'usag
sortir de Petit-Goie pour un port quel- avec la batterie du fort Saint-Clair.
conque de la Republique,il leur seraitap- Querelle a'a revolver
pliqu& les droits de douane pr&eus par le er apre,-midi, le quarter de Is fl
tarf. *( *icr .inr;-.-inidi, le qUJ'';ri de Hr ..
tariff. 11 tiit nik en 6moi rquelqua&
Impositions directed ait ni en moir. -- ed
Consid6rant que par le Ltit de la guer- e.1n s n1 i re ivnt n leine
re civil que traverse le Pays, les Chum- june, iens qui reglaienr en pleinc t
bres legislatives n ont pu jusqu'ici se cons- une affdire... d'mour. dx
titner et qu'il imported de prendre, des leuieusemneit tous kt s IeU
m.intenant, des measures en vue d'assurer ble,, qe d ms l -ur0p':
la perception de l'imp6t pour l'exercice Quatrain du jour
1902-1903; Mon Dieu, que I'amour tait cominme
LeGouvernement provisoired&crete: De bruises an p.ruvre human I
Article er*. Les lois des 24 et 30 Octo- Hier, Cupidon faisait mettre
bre 1876, ainsi que la loi nmodificative du A deuxriv-'-a I'nre i la main" -
-3 Aoft 1900 sur la regte des impositions Chemin de fer
Firectes er la fixation des quorit6s de Hier mating, 9 heures, on a pr.
.1 positionn locative et de Iimprt des-. a i'rssayage -du potn provtisotrc de
patients, sont prorogees- pour I'exercice se Tabarre. La machine NW 6 sut'.
1902-1903. w deux waggoas charges et d'un car, a
Budget des Recettes sur le point et a 6tc jusqu' la
Considerant que par le fiit de la guer- Bouquets. -
re civil que traverse le Pays, les Chai- LA on a stopped et sur I'isnvit
breslegislativesn'ont pu jusqu'ici se cons- Mr I'ingenieur en chef, les emp
tituer et qu'it imported de prendie, des 6te A la cantine vider un verre a.i.-
maintenant, des measures enr'ue d'assu- marcle du chantier.
rer la perception de f'ini6t pour l'exer- L gknemral Dorc6 Falafse, co
ce 1902-1903; de la place de la Croix-des- .
Le ouvernement provisoire d6crete: salu6 labonne arrive do train-u P.
Article itw. La perception de I'imp6t champ a joyeuy et un coudiaille cs
pour I'exercice 1902-L9,o3 continuera A la line.
etre effectuee corformenment aux Voies Ensuitq.Mr Genill Tippenh
et Moyens de l'exercice i9o.-t9go2. vi6 touies les demoiselles de la .
Article 2. Sont maintenues, 'usqu'i ce Bouquets a une profnenadt en c
qu'il t soit 16galement deroge, les dispo- fer; on les a conduites, a leur gras.
sitions de laLoi du i6Octobre t1ot por- jusqu'au Pont Bedette. '.
tant fixation du Budget des Recettes pour Au retbor, toot rI monde a 6t
IEzercice o1901-,02. bureau de l place par aimabi





-'I-,


Dorc6,qul t t mar-
che tn sort conm r de en-
treprise iddidtidk.'- l i;;!: f
N'oublions p-s de copsigqqr qe la lo-
comotive :ralt,' pdb t'ctkohsthice, pa-
voiste des couleurs IiaTtiennes et alleman-
des.- Un Assitant. t : .''''i
A la Croix-des -Boitruets
Comme on le lira plus 19in, la Coqia-
ne des Chemins de fer de la Plaine doi
Cut de Sac, aninonce que diinlkhi eldid
mettra a I.I disp)ostilcn du'pliuBfi-c ipTiisieid
trains pour la Croix-des-Bouquets.
On ,e rappellera qtie, ioa cel.bre ce
jour,cncette commune, la Silnt-Rosaire,
fkre de la paroisse.
A cede occasion, Mr JH.DINA,ropriek.
raire du Grand Caf6, se prepare a bien re-
cevoir les excursionnistes:il install a la
Croix-des-Bouquets un grand bar polop
trouvera a boire et a maiepr: soatl-
wichs Je toutes sorts ct boissoris vari es
de premiere marque '--. .
Bien plus, it a engage un orciestre de
24 musicians qui donnera cbtcert A ses
clients... ,,-. .,
Comme on le voit,,en e, rendant apres-
demain a la Croix-des-Bofhquets, on pas-
sera iune agrrable jourtne en mame temps
qu on pourra fJfir ses d&votiion au S.-
- Rozaire. Tour le mofie, en.. tre
done, dimanche nmain!...
Voulez-vous de I'Frgen2
Lagojannis, pour soulager les fa illes
pauvres, otffe d'aclieter routes sortes de
vieux cuivre -de viilles gates' VdriF
a vitre-ecailles de caret-- ponges, etc.
Apportcz 136 ruq, .9Caison 'Bleue.

Coiiip-anie ilesJ i1nii1S 1's-, er
do la Plaip H i- l nf-o
Soci'lI Anonjyme :
A l'ocr:isioni ,da I:, rfte du Ilos;iirei
la Comp;i, ,iInnoticeai~n hlic ijioll a
S tablima un service spDci;l entre Port-
au-Prince et hi Croix-des- bouquets aux
heures donnees ci-apres :
Scuaedi 4 couiant
D ,pu t dii I'otail SL-Joseph 411. p. m.
,d iC:roi -des-louqut'ets5h.30 p.in.
Diutsanche 5 courant'
Departs lii PuJTai Sl-JospTi
i h, 7 h, h-a. m,:---- .
S2h et 7 h p. m.
Iparts de lai Croix-des-Ju'iquela .
8h a. m.-
I h, 4 8I, 5h, 8 h30 p. n.
Lewdernier d6part de 8 h 30 sear* de
trals avee 8 VOituLdiea chfi .
Lenrif -tuQ-. PoItail Sllese p1.
Croi.4 ;-Bouq a. t a
leg e fnts au d ?ias
ront emil.--- -



Lnneni'd- receviir '
,L'i a %aO ,
il s W t'^S ff *
B^;5S~^^S i


sw;va~4i~,~~j~ )p ei ie stea-
Tner~tu3ga p ser~a id~a diroani4nce
imaim 5r df "ourn'venant des
ports du Noti!'
Pavtsi-PrWince 3 4lktbbre 190Y2.
Fj iJIUR" N. & Cic., A-gents.

P uisquiiun fort courant d'opi-
nibn AI flrtne-defrmn~idant grcoe
et' .p9i6 pou r"otim infartvinO
HLAii+,-~41*qupons- IW opario-

tiqii.


RhumViIjint,
7,Rule it6uu (Ilornne 01)
timfr i-di"cliver- I fin de Ceile gruerre
el ec`tilt~in~~r


j )oceurv.B6durjollx
75, Rue Eagkie Loh-ijollyl 75.
Consblthtious:'7 7 a lieures- dii mani


tin


lit Champagne:



9IAW.Y(Ie Seltz


ra brss -iiee le

I'Eu' Shg~riLis~e~e.
el de rei,dt tarIbieap Liqw lfie

EuireptiI9d E Rfaz euses Ie'!


Dirtc0eur: D. V. HEYDEDRAND -
"..-Rue dcs IIIraIcl es, '2'.
is Iae J. D~jardin Th. Luders 1 Cie.
]FOOR SSEUR:
6a -do Port iti.i-Prince
di .i'uComnnmerce

I~R~~t t~fif~b~-nriL
Nouveau--Sikle
-a de la Bourse
a de IaChambre .
Att laq\1 Poste
deol'4picerie CLenLral-,
du L inftfi#oom


.Angostura l Bitters,)
S'etto~)z ,unvarp selle, pripard par
les seuls fabricians D' J. G.' B.
SIEGER 8 i$ ( I (
A obtenu In plus haute distinction aux
exposition' de Lpndrfbs: 182,: Paris
,18i7, Vienheit 4 9lS eyA 79, Mel-
bourne 1881, Nouvelle-Zatande 1882,
New-York 1882. Amsterdam 1883, Cal-
cutta 188S,;'Nouielle-Orldans 1886,
Londres 1886, St-Jolh'(Canada) 1890,
Jainmi e. 1891, Kimberley (Afrique du
Sutd) 1892, Chtic;go 18!3, Bordeatx
18i, Bruxelles 1897 et derni6rement
la .Milaille '1or' tux Expositions de
Pit ".i3S et p ,lfa;lo !901,.
Ce Bittei peut etre pris pur ou me-
ling esoit avec un spli'itueIx ou de I'eau
sure, de Ii limonadeou le soda squash;
II est indispensable pour fire un bon
icktaiii; tn: sorbet ou un puich.
J. N. IIAlRRIMAN & C-,
Aeilts-Genui' i.,u p,'ui It-. Jndes Oceidentales,
OTrTO IEBIEn 1 Co. Agents pour Haiti.

Mason F. Brunes
1)irig0e par }11' L. lOiWELIN
A \';it id;ja .sa reputation pour les CQs-
tunri. de cprimdolie, etc.
Sp<'ci',lito d'llna its, Redingotes, a-
quettes et Vettons, etc, sur measures,
'!eli;ant toute conciurrenice pour l'et-
gance de la coupe moderne et perec-
tLoniutn L tinri.,'iiu foiurnit d,.s tlolfes
!,'s ,In II i Ai,.uv.'-it.a el de riicil e _res
qualits, a des prix tr6s reduits.
Vencz voir et vous sortirez satisfaitst
Graad'Rue, No 19, ; ct-de :la Phar-
miacie Ewald.

OiMARI OU
Marrh a ne t- Ta ll-eur
announce a ses noinbreux clients tant a
Port-au-Prince qu'A Jirdemie, qu'il a
transfer cornpletement sa mason de
In Rue Traversidre au N -101 de la Rue
du Centre; --qu'nn coupeur qu'il a fait
speci:lement veiir dl'Europe garantit i
Lous les clients runi.e les plus difficiles
une _coupe nmolerne et tres-6elgante.
De plus il a le plaisir anssi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvIR UNE suc-
OCURSALE A JEREMIE, SUR LA PLACE
D'A MES.
Complete veston sans gilet $ 28
a avec gilet '33
Pantalon 9
Poui'ies complets jaquette, redinigote,
habit ou autre command, il les prie de
Bien vbuloir s'adresser ou a lui ici on
K son representant a Jdremie, lesassu-
irant d'avatice qu'ils seront satisfaits.
i Grand assortment d^'lolTes nouvel-
lement arrivees.- Grande fabrique de
casquettes et de kepis en Jtous genres.
Graid stock de costumes tous con-
fectionnus : estons. et pantalons A bon
mqrcb!,
















amtnoncent A
etrerens nent
Cilaces T"a-


Cercueils
Avant tonjours nn :ssortihnent
varied do dtlcorations, nofis soMl-
Ines a nlieine de folUimir des cer-
cucils en acajou, D. r,'>' I'ext-
nieur et Capiflon' ;' 1 'int"rieur
A partir de S 25.
Henry Star'k & Co.
64, lue du Miagasin tide Etal, 6t.
La Nuit et les .Jours de FI',.
s adrosscr pour Ist oninild's Ide
Cercueils chiez:
M. ALF. S\'rAn,RutBI d1u I'ori, 'A.
Mr. FuLCHtEI Irl- I.. IHir des
Cesars No 125, pr Ide la IRue dui
tRservoir.

BOIS DE CONSTRUCTION

Grand depot situe sure quai,en face
Ma mason oGuot, a proxidnit diu wharf
de cabotage.
Sacilildpour les expedition ns le la Cdte.
A issantesC (, r,'o!ii es
Poteaux Bois dur du p;ys de lilles
dimensions.
Assortimentcompil. :ir,_ S.p et Pitch-
pin de toutes dimefsi.';s.
2 s," --2 sir I
3 sur 3- 3 sur 4
Ci 3 sur 5- 3 sur i
3 sur 0- 4. sur 4
4 sur 5-- 5 sur 5
6 sur 6.
Planches pitch-pin prdparees:


Planches pr plancher '1 1/I sur 4
< ar '1 1/4 sur 8

1 a e clii 1 sur 8
t pr palissades,cfoisons 1 sur ]i2
Planch1es ^ "1 sur 5
S .1 sur 8
Pla,'hie pitch-pin brutes i sur 12
a a 1/4-sur 12
< 1 1/2 sur 12
a a < 2 sur 12
Planches Sap prdpardes I sur 12
a a brutes -smr-12
S ca I sur 13
S c 1 sur 16
Planches pour plafond 1/2 sur 8
avec rainure au milieu
PELOUX & Co.


A VENI)DRE
Quatre va vchs l iari, cs
S'adiesser au bureau
du journal.

AVIS IMPOiRTANT..


1.


-~~ -- -- -

Illiprimerie H. CHAUVET &
A fil, (h's 'rues Americaine et du Fortf

Tra:\~ux tvpo(graphiques en tous genrdi

Iartfs de Visite a la minute! -7
lFaire-part de FIianailles et Maniag
Billets d'Enterrement '
Traites,- Carnets a souches,- Prospe
Brochures,-Journaux, etc- ;,
~' .3 '


T-


CHOCOLATERIE lAITIEW

Paul Cesvet,
8, Rue Amnericaine, S.
Chocolal n la Vauille
a I. I ne Golrde la livre.
Gr-os et 3D tail

S*LA ME ILLEURAEI


L'E MNfI:RAL E AI.CALINE, FERRUGINIEUSE,
IRECO SITUANTE DE
PO1 I UES S'-LEGER
est souviraine et sans rival dans le
Tr'aiee,'ent des aftections des Voies
digestive, du Foie,
Voles urnajirO I Goutte, le Diabte, I'Animte
Quatre si~cles de succ6sl
entc ,n rros chez H. PAPE & Co.


Nestor Fe
Maitre-Tailleur
46, Rue Bnnne-Foi, 4
Revenue de son voyage, an
ses nombreiix clienis-q -
leur disposition et qui'il prome
parole passe, e meilleur soinr
promptitude dans 1'executioii.
vaux qui lui seront conlies.

LEVI

IL'e.u minirale naturtelle ferr
c. ie 1 doin1e des Irsult.il s FU
danP routes les inuliiles rliii
sur une7i mna7vaiecop.e oi,/sitliomn
A idm ie, Chlorose, Scrofulrs,
gindrale etc;--- dans tontesles l
de lai peau, idans lesc;is de fipI
milteales, nnmalaria; d;Ins les -
d u rexe fmtn it-4at~t 4 us- 1-i
indigestions chro tques, etc,
DEPOT: oI'o.-iLruAK


Les sous.i 'ns
leurs clients (li'ils
la reparation des
ehiees.


\OUT AORt BLE e-)N SERVATIC-PAIRFA'YE1--
a TOUX -HMU'A53 RIONCHIGK 3...- .tEHaUIMHTS
i INFLUENZA AFFECTIONS DES POUMONS
SRuo RR6pnblcalne, n' 12!. PORT Al PRINCE. HAITI. iT .V rtnlr

Ur 9 UI
TA M'


-- -~ ---a