<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00667
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 16, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00667

Full Text

5eme Annue.-NN 1222


Port-au-Prince (Halt!)


Mardi, 10 Septembre 1902


L eouvelise

TJournxx .l Quotdicen, oxxxrxercial et T'Anfl3rnonces

CHeRAQIuT,--- DIRECTEUR-PROPRI eTAiRE


NUMfRO5


CEITIES 1Abpfqlut purD
CENTM1WS,


D6partement....1.20
Etranger 1.50


Adresser les communications aux burLaux du journal, angle des rues Bou'jolly & Fort-Per.
I I I I I "


COURSE DE BOURSE
OR AMtRICAiS........... G 132 */


Consolidis rz */o escpt. or
(avec int
Consolidis 6 /I a (
( avec int<
litres Bleus............ .
SRoses.............
Caff (Province) 9- to c


47 *1
kr&ts dus )
39 '1o
rtts dus
340/o
27 */o
;s.


Camplcbe ................ 4 1/2


COMPAGNIE -FRA-N A-ISE
-1W&Sriin ( ~s-TiL.~I;RkP1U1WESIJ ~ -
MONOPOLE du IOtVELLISTE
__- 1-l-+REPROWO-T#0t4 INVERDITE.)
March du H]vro
.Cati ti'laiti....... Fis. 42.50
CaftM Porto Cabello a 39.
CGclo diI iiti......... 5
CGampdche (Buches) 5:
PAnIS--- Blnte 1.47.
'ARws I 1. -Liis Br~ales mnatwuviesl
milittiires,- thins lesquelles los corp-
d'arinte sonl les units slratdgiques et'
quit, Cetle tpoque de l'anrie,; bsor-
beia I c 'inetiitephysique des j*e_.Sol-
--dats et indLLnLt sdrieuseniont vnrepiei-
- ye leg ksotw.- s iltielecLuwllvs tles


des grandes pulssances continenLalcei,
,nt eu -lieu en France-pendant Iitaler -
Dieve quitizaine et oat aonruA desrd-
Sultats exccssiveinqiiLt suti'dai-coiNt pour.
ceux qui sonl rospotis-ibles 11.i fkondlion -!
nelnieit destyansports. de.e' I dip'ieleifs

GI fait iI 6t1i remmqrqub. no-a-seule-1
tni'it aux gri ldes-nmaucitu-vIes do Tou-
lou1se, qui oiAt eu fiensokis Ia direiitio
du Geiu1ral Dra,6Re &L'4:uxtjeiw1e9 -is
sistaient I&' p4iuce ie eAsturies et tokdi
les nttachbs mhliai),fee duitgei'rseOft4n
aussi dakiiba~wtmleg w= wdllwPp;Awin
ea lien qnly lei ,GrWen.1viluwaker
(~fi10F*ixavt -chacutwe -I. am Sc*I
0m fre, wbi eaass nt: NY'3M.
us -a- ftq tw1talrefdtwa eaeb fobt
le3 plus grinds dloges.de 'o
'N liatlarcIs dai'1eifajjiarcoeM f


l'individualie et de la vivacity d'esprit
des soldals d'infanterie qui, qu.and ils
avancent en or-ire disperse, tirent pro-
fit de la moindre ondulation de terrain
pour s'en fairer un abri.
BRuXELLES~il.- Le : Soir n dit que
1'4laldeMarie Henrielte, reine des Bel-
es, eat d6sespred et que le roi Lopold
eraprobablement oblige en cons6-
quence dabriger sa visit B13agnres
de Luchon.
PARls 13.--- Uhe d6peche de Fez,
announce la mort de lt mere du sultan
du Maroc.
AMSTERDAM 14. M. Reitz, ancient
secrtlluire d'Etat du Transva;l, partira
por. rvew-York le 23 septembre, dans
le but de aire des con!lrences au
-Voplfit de ses propres finances- et des
boeers. Le depart- de *Rfitz;tout-
"jCpattendu & une date aussi rappro-
cbee; est dO, dit-on, t l'insistance des
gne6naux boers pour que la camp glne
anli-duilaise en Europe soit rmoderee.
PARIS 11.- Pour la premier re fois
depuis la guerre de 1870, un journal
Iranqail a envoy in correspon4ant
special pour suivre les manoeuvres de
I'arm'e allemande qui out lieu sons la
direction de I'empereur Guillaume dains
los plaiines du Urandebourg. Qn croit
que ce correspondent, M. Gaston Stie-
gler, du OMatin*, reproduit it peu pres
Ips impressions de I'ataclh6 militaire
fra.iic as qui se true avec I'empercur
piBs ile l'ranicrort sur I'01cr. 11 criti-
(qu ie 'aractlre trop necanique des
-irrnnV ampI tQi roi I'illnfintpPip :lll 1in1;lllel:


In line lde feu allemanule l'est pas suf-
lisaminment disperse et le soldat alle-
wanud manque de Ia vivacit d'initia-
tive individuelle rendue nicessaire par.
les forinitions disperses de la guerre
modlernue.
Le critique frranaisremarque dgale-
ment que les' soldals allenmands dites-
teit leurp casques lords et' disgrat-
cierda'dA4el a fc .remiere chose qu'ils
'rfltm--rindtstI- tontribr4es er-ate- les
enlBr etbiSwlembl ilg saeeiieat en-
,clAl&dl y pA oii r btr .B!cs~ leur
encombrante et ridicuTe coin'ure.
RoxE 14. L~ coptesse Bon Mar-
tini, femme dicbftntel3on Martini.t ii
a'6td assassie6 A Bologne ir 'F1llio
Mari r son3. beamlfr6ce, a.et-.arr~f#e
goas lipeulpation.de.compli 44C daps l
,meautre.,4e s., mari. Qo perrdl4 d.
*' It


la comtesse aurait pouss6 son frBre a
commettre ce crime.
PANAMA 14. --- Des inrormations re-
cues ici disent que le croiseur du gou-
vernement a Carthagina t attend a
Baranquilla i__rriven de troupes qui
descendert la rivi6re Magdalene, ve-
nant de Honda. Le a Carthagena i,
pent arriver A Colon demain.
Une dapeche reue ici du ministry
de la guerre A Bogota, dit que le g6ne-
ral Perdomo et son armt e viennent
renforcer I'isthme aussi vite que pos-
sible. Le ministry de la guerre ordon-
ne at general Salazar d'employer tous
les moyens en son pouvoir pour resis-
ter aux insurgIs jusqu'i I'arrivee du
gniiral Perdoino.
SROME 15. --- :Monseignenr Diomede
Fateop a-46t-nomnm delegue -aposto-
lique du gouvernemcnt americain.
CAPETOWN ( Colonie du Cap ) 15. ---
La loi martial qui a td6 declaree ici
depuis lesiobstilitls entre I'Angletere
et-te-Transvaail, sera abrogee dans le
courant dfe cette semaine.
PARis'15. -- Le roi Leopold a t60
r.ppele par un t6lIgramme au chevet
de la reine Henriette.
WASHINGTON 15.-- Autune nouvelle
n'a ete regue aujourd' 'ui par le d6-
partemeri d'Etat stir la situation en
Gulombie; toutefois, des instructions
out tdi tra;rsinises a I'arsenal de Bro-
oklyn pour apprLter 1,1 ;utre croi-
setir si la situation s'aggrave.
1 -. 5 rLr3r r T "


La Situation
Parler de la situation actu'elle n'est pas
une mince besogne. L'heure est aux
passions violentes er presque tous les es-
prits soat en 6bul'ition.
Qu'esi-ce B d&rC? Devons-notis boite
le calice d'amnetume jusqu', la lie?-
L'ame haitienne est tiste jusqu'a la mort!
Prions!
La a Crie-a-Pierrot ,, notre seul aviso
de guerre, a disparu sous les boulets get-
maniques, le 6 Septembre, date qui ret-
tera memorable pour le people thaitien,
quelqu'iriconscient qu'il puisse tre. Apres
le 6 Decembre nous avons eu le -6 Sep-
tenibre; est-ce done un'signe pr&curseur
pour la..p. '1 .ti e ?


PAR MOIS


GOURDE


2;-rrrr~-- u -- -ur ~--~r -


111"In-mallita rip l i i intprii*;illernLkii-le-




-- '- -~ ----
L ~ I
s


-'-- I .. e 4'


I


L'avenirvenir L enir? MystAre!
La folie des uns et 'amabition des
tres nous ont donn6 I'ocdsioni d'assi
ces jours-ci,au douloureux spectacle
people qui comprend mal cc que salt
une patrie.- Li dignity national n'e
te plus; le drapeau lhaiien est en 1
beaux, et le people s'en sert pour essi
sa home. --- R.veillez-vous, ombres
h6ros de 1804, pour maudire les eo
bles.
La plupart des mandataires du pe
toulent aux piedi leur mandate. TLk foi
des int6rts gaeniraux du pays qu'ils
pour mission de sauvegarder, en v
du titre don't ili sont revdtus.- Ils
mieux aimn se taire les serviteurs
hommne,d'une .a.,i ou d'un part. Oser
ils, aprts cette abdication, nous parole
principles? Nou ninlinons a croire le
Straire.
Mais leur passe est la come un gr
livre ouvert on chacun pourra lire a I
leur volte-fae et leur indifference lorsi
s'agi4--de-la close publique. Oh les
dignes representants d'une Nation
malheureuse! L'-ristoire vous trainer
jour, a la birre Je son tribunal pour
trir votre conLdite et prononcer vi
condainnation. Patience! vos noms s
deja enregistrre dns l'opinion public
Et les femmes qui pleurent et les en .
qui souffreni vous d.signent du doigi
Le people, :n.lgre sa faiblesse et sa lIc
te, vous audit tout haut. Anatheme
Les jouisLcurs s'inquicent peu d
situation. Tout naturellement leurs
tites affaires vont quand m.me leur tr;
Que voule,.-vous, nous sommes d
un pays de il'stitulion. a O:e-toi
que je m'y mette devient de nos jot
l'oraison dominiicale des hommes mini
d'Haiti.
Que de chcses n'avons-nous pas v
depuis le 12 Mai! Que de personnages
litiques n'a-t-on pas d&masques En
ritr, ceax A-- doivent regretter d'a
trop vcu.
Pourquoi nous entrainer vers ces
nes passes? Laissons durer I'agriable p
sir --- Bri:e r.'est plus et Monpl;
Pierre dort tranquilleient dans sa ton
__ Les inttrer&ss politiques, de leur c
r6p&tent de f.lon h se fire entendre
tout le monde : t 11 thut qpe ce soit
-'- mi l r in a '.il t ui pl f nl .inurrfnr
_.-- cc se"ra f'-in-jissement du pays ou I
.nexion.
L'annexion, lites-vous ? L'annexi
disent les les journaux new-yorkais
Mais apprenez done, malheureux
que c'est qu'un people annexed. N'oul
pas que vous aurez a rendre compete
cet heritage que vous ont legu6 vos p!
Qu'avez-vous fair depuis --- Vous v
es contents de vivre dans la moless
la jouissance, et pour ce fire, vous
toujours mis tout en oeuvre : vous v
entretuez, vous vous detestez et vous
crifiez chaque jour les intreats de la
true I
Etait-ce done pour la honte, I'infa
et le d6shonneur que nos aleux ont v
lear sang pour nous donner cette ter
Cette terre qui devrait nous atre si ch
Des agents politiques vont par tout
ville semer de fausss alertes. A les


w oSmnter et descendre comme I'anesse qu| .: -' Palement 1
au- ra t Soe it, on. eat dit es Cotrairemen a ce qui nous avai4
er, u na oit( quLrovnntL la iste .4d, l n'est pas .ujpird hui que coming,
d'fii d'au nt re b 1 y a a pr6lever comnasis. ce la paiement du mais de uillet aux em-
qu'- sion tant sur le vendeur que. sur I'ache- ploys publics.
exis- teur. Par contrast, quand la fausse nou- Toutefois on espere que ce sera fuit
am- velle a 'rat, alors a fait 1'etfet du cheva- prochainement, puisque 'cst aujourd'i 'h
uyer lier de la i Triste Figure a. que les pr&teurs du dernier emprunt doi
des Les jjicx cam~ltons politiques qui vent offectuer leur second versement.
upa- etaient dans un etat constant de som'- Chambre des D6put6s
nambulisne depuis le 12 Mai, puisqu'ils La since d'hier a de nouveau manq
uple ne se levaient plus de grand m.tin pour aute de majorat6. '. f4apel nominal
nt fi aller fire le satut habituel au papa Sam', accuse la prSsence Ii Cha.tbre qa i
ont reparaissenr subitenent sur la scene. --- T.:qo c
ertu Ils repassent en ce moment les metamor- 6 dopu ,alors qbe_ quorum constitI.
ont phoses d'Ovide et cherchent a se trans- tionnel est de 64.
d'un former en spectres s6nequistes le main, Prisonniers
ont- fouchardistes a midi et firministes le soir. Le Mancel a d6barqu6 hier apiW-
r de Firministes le soir Cela se comprend midi plusieurs prisonniers politiques,qo'a
con- bien: a cette heure on prend toujours un a amends du Cip & Port-au-Prince.
Iapi4 pour \an chIr et n chitt pour un Ce sont : MM. Desire Ch~ a
and lapin. Gracius Chavanne, Charles Robert, A1k
'aise Au ait, ils ne sont rien moins que lus Sambert, Th616maque St-Clair, iNe
qu'il des vautours. Les aspirants aux charges tor Innocent Michel Pierre. Hertrand S&
in- publiques dressant dija leurs plans de ba- v6re, Edou.ird J616me, B6ris Etienne a
trop taille, bons-math6inaticiens excellent dans Ticrl-Cimbert. -- "
,un leurcalcul INs renards politiques lorgnent Arriv6e de troupes
fl- le fromage d'un maitre corbeau, leur voi- Hier martin, le i9e regiment de I'Anse-
otre sin, et les oups atuinbs guettent leur d'Aindult est entr& a Port-au-Prince.
sont proie...enfin, enfin! ... Le Mancell
ue. Tandis que I'ouvrier croise les bras ct Le steamer naltien Mancel a, aujour-
ants volt avec douleur se rouiller dans un d'hui au service du Gouvernement pro
.-- coin de la chaumiere ses meilleurs outils sore es rer cee nu
:he- apres de longs mois d'un repos prolonged, On dit qu'il est retourn6 dans le Nord.
faute de travail. Le campagnarJ livre
e la au march et pour un rien le produit de La r Nouvelle Voldrogue s
pe- ses constants labeurs. L'industriel est Cette nuit aussi-cs- -prti -L&--steam--
ain. einipa-e. --Le-commerce est aux abJis, a Nouvelle Voldrogue m, Cgalement afr*t-
lans et le pauvre'-qopnmnerq.nt d6traque, est par le Gouvernement provisoire, a desti-
afin encore absorb par des chimres politi- nation de 6r6emie.
urs, ques.- Le f.bricant manque les ratires II va chercher des volontaires de7eJ;-
'ents premieres, et constate avec peine I'epui- mie au nombre de 275.
segment de son stock et se demand enfin Tribunal Civil
res quand est-ce que cette situation aura une ilier a 6t6 entendue la publication d
po- solution ? c.hier des charges dess~ pour parveaill
ve- Nos charmints tchonnels se massent I'.djudication de I'immeuble sis en cetC
voir sous une galerie d'ou l'on entend le ville, sai-i A la require des ieurs Ht-
bruit des fourchetres et le cliquetis des terminn Bros sbr le sieur Rodriguez, et,
sc6- verres en se constituent a homes de fx6 I'adjudication du dit inmeuble k
lai- poste. Ils reqoivent par ce nouveau bapte- Iaudience du lundi 2o Octobre proch*i.
uiair me une ration hebdomadaire et moment A 6 fix6e.s-r la requisition deMhl*
be. la garde en cri.nt avive le bon et g6ne- lembrun, la lecture de la publication
6t. reux patron!.. Lui ou la mort !* cahier des charges dress poor parveniq-
de Au ttilieu de ce sauve qui peut grn- I'adjudication de l'immeuble saisi 1
te ra e- sont les geansle coeur et les vais requee de M" V" Aug. D.umec sur h
sin n-itrintes dsimurtesses ,ui soiffrent le I*r AobrtC. p:-&nnt-. S"epi
"an- plus; car ceux-l voient le pays avant brecoturant.n -
Stoutes choses. Le tribunal r ensulte entendu I'afai
on! O triste destinee 6 malheureus pa- entire les sicurs G Mdnos & C" et le si"e
trie II et encore temps pour vous de Letellier Jean Philippe, d6faillant;-dp .
ce vous amender et de fire votre nme culpd, des pieces est ordonne pour le d6ibtr.6'
>liez fils ingrats des vaillants heros d'Haiti. l jugement Ere rendu A quinzailc. '4
de En attendant, nous implorons I'Eternel .
res. en disant : Pitie, mon Dieu, c'est pour La Bioyclette en-France ,
'ous la patrieque nous vous prions A genoux! Sait-on combica il y a de bic4crsI
e ct P. J. Mexila. en France?--.z2o,oool.. r,
vez_ Ce ehiffre dEj) joti, est emprop l
ous tableaux Ie I'Admijistration des a
sax- IE butions indirectes, 'est dire qu'il.
pa- i.25.o.oo qui. on t ti- goibereenDt.
S. clartIs_ par ler l prpriAtire ot quti,
e Change par conAquwent l'inUpf ;IIak on pent
ers6 ntre taxed.xagitrati a,- finrer qu,
re Ps grand changement dans la situation cou d'aItres passern a travers d10s
Arel du change, car les ataires soot nulles. les di fisc et que lechitfre ci-dessls
tela Les vendeurs demandent 132 et les pas exact.
voir acheteurs ne veulent payer que r13 o/o. Chaque machine Itant tasCe Par


S,: Ir n I-- -- -


. ,. .-


_ ___~_


!I: 4-( '.K a l


i II








1 la somrne d;y 6 frs, on voit Que ces
1.250.000 It1 fC atybn an,
mal an, a 'Etat tAl te's me de 7
millions 1/3, alors que ls, %q pour Ies
voitures et Ics chevaux s'Elive en tout au
chiffre d6risoire de 68o,ooo'omants. -II ne
faut d'ailleurs pas perdre de vue que les
statistiques ont r&eve jusqu'A ce jour une
augmentation dc ;oo.oQo bicydemcsd'u-
ne annte sur I'autre; ii y a dooc i pour
les budgets de i'Etat une source de leve-
nus cerriine et fructueust. ;
Ceintures Polles pour Dkmes
--Vient d'arriverun -sperbe collection
deceintures Fdlie; prit4j-e 136 rue
Rtpublicaine, a la Masod Bldu de
LAGOJANNIS.


5
Banine :Laonans.flW

Et verln de hI' Convention pas.e le
Seplembie 1902 elitre le inembre du
Gouverinement provisoire, charged des
DJp;irtemeLtr s des-Fina;ces et du Cum-
merce,et les saiiscripleurs, ces dernier'
sont prids d'operer anx guichets de la
Banque Nationale le "'2 versement de
leur soeiscriqlio, et ce, couformD meant
A I'article 2 de (a dile convention.
Port-:tu-Prince, i'1 Septembre 1902.

VENTESU t LU f TIOR
En verliu d'un jugement du tribunal civil
... ee resssnrlI, ei- I I[-i 1Tt--eTcgt- qtia-orrj ijilt er
mil neur cent deux, eteegitcreb. bomologuant.
la delilbration du conseil-de -urnileT du ini-
neur emanacipw6 Mond6sir DIlienup, tenue
sous la presideoce da juge de paix, de Ja sec-
tion Nord Je celtt vei e, en date du douze
juillet de I'ann& prtcitle,dilmenten registrte;
II sera procede en I'4lude de MN Louis
Etienne Edmond Oriol, notiire en cette ville,
fi5, rue oux. ci-devant rue Bonne'fui, le-*a-
medi vingt Seplembr'e de celle annCe, 5 oatze
henres du nmtin, 4 la vente au plis off'rant
et dernier enclih isseur,4'reue pi;prri6tl, fund
et batitses, sise en celte ville, rue du lkser-
voir apparlenant au dit minetir Emancipt It-
dite propriel de la contenance de trenle deux
pierl l dlend de fd(eade ier quatre ringtapids
lIe pr'rinndemr est borne. noir : an nord par
Alonz Valhnl, asi suel par la dame Iler'lie
Bechel, .poie. Franeois Sativeiur Failliertk
I'Est par ladlle rue du Iteservoir et i I'Ouest
--pai L orleana v'iu.-ii la mim- i A nrix de hluii


-* --,rdwrr .I -parr esporl-iy...., JO
A la reLia e du li lietar MwIdel"r Ille.
ne, demeurant en celle ville, assie6 de Mon-
sieur OzanE Dlieenne, piopri.taire, decueu-
rant el doinicilib au~i en celle ville, pire et
curateur du susidit miner Amancip6.
Pour plu amples renseigneienls, u'adres-
ser ArEar oiir Oriol, dlponaaiiHl. cahier


a "LIENNI -

Iro -r. j r :..

U.atre v Uz .i.
$adres" iatblHiau
Vanr mbTTTnT ri r
dtrjourneh-.. o 2


I


S'IOAU LLE D'OR '- PARIS
EAU CRUSPINERA
RBg6ndratrice de la Chevelure
Comnraoss luafn.vnent
Sides Sues dtHerbes Mddiciales.
Inoffensive et Hjg jpjuepar excellence
S-CGe produit saet ripvl Yia riendecom-
mun avec les builes, pobImades et au-
tres' spciwiques" joiurelleinedt offers
au public, sans en obtenir la iaveur par.
leur ioeflicacit6.
Pourquoiceproduit a--il acquis la con-
fiance g6nrale 9
Pirce qu'il faith repousser les cheveux
de leur couletirratirrelte et en aug-
menete la longueur et l'6paisseur.
Parce qu'il en arre-te la chale et les
. rend soyeu.x.
Parce qu'il les emnbellit, et les empeche
de blanchir.
Parce qu'il 6vite les manx de tele, et
rait disparaitre les pellicules.
Parce qu ii nettoie et parfumeLet-parce
que son eficacit6 se manifesto au
premier essai.
Prix de chaque flacon : 5 gpurdes.
REFUSER comme CONTREFAgON TOUT
-__ aODurT N.ON REo tU dle ma signature..
DEPOT Port-auPrince :
'Iar.nauie Nouelle A. ROBERTS &Co
NOTA. L'Eau Cruspinera empoche la
formation du microbe qui ddtruit les cihe-
veuc.
L'usage de cei products conserve indtfi-
minment une billpe et abondante chevelrre,
et de beaux cils et sourcils.


AVIS


Angostura Bitters
de renomnide uniuerselle, prdipard par
les seula fabricnalt .r a R
SIEGER & Fs. --
A nl ..i I, n hll. a nll o litmi -na -ion---


I


5, Re ie PBourjouiy .
Consultations: 7 & 9 heures du martin
3 & 5 heures diu soir.


,N.MARCQ OU
Marchan d-Taillur
announce A ses nombreux clients tant a
Port-au-Prince- (pqu' Jermie, rqu'il a
transfer, completement sa mason de
In Rlue Traiersikre an N" 101 de la Rue
ldu Cealr*e; qii'm coputrH-qu'-l a fait
sp6cinlement veiir' l'Europe gar:ntit a
it, uIas. aa-!L at w-..IP len-cLa= dillin oiles


9 .- "-- .- -_ l M M-il- a- a- "%i


ex~tions e Londres 1802, Paris-
1807, Vienne 1803, Sydney 1879, Mel-
bourne 1881, Nouvelle-ZMlande 1882,
New-York 1882. Amsterdam 1883, C;l.-
cutta 1884, Nouvelle-Orldnns 1886.
Londres 1886, St-John (Canada) 1890.
Jhmasique 1891. Kimberley (Afrnquedu
Sud 1892, Chicago 1893, Bordeaux
189~,Bruxelles 4897 et dernibrement
hi MUdaltHe #or. aux Expositions de
Patri. t0.et Bufrato 1901.
.irCeBltterjMtpe trrpris pur qo me-
Singptaobtfeomtw irisaanxi oiUdel'eau
w tedeideaimpBAde4a9.alesoda 4ash;
il eat iidispenibTepdpour fire uw bon
cocktail,un sorbet ou un punch.
J. N. fARRIMAN N 0,
'A.Q*f rat. pouirlesludes Occiddtales,
.i &p, 41R. pour aii.-


une coupe molernie et tres-elegante.
De plus il a le plaisir aussi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvRIR UNE SUc-
CURSALE A JEREMIE, SUR LA PLACE
D'ARMES.
Complete veston sans gilet $ 28
a avec.gilet 33
Pantalon 9
Pour les complete jaquette, redingote,
habitou autre command, il les prie de
bien vouloir s'adresser ou A lui ici ou
A son representant hi Jremie, les ass6f-
rant d'avance qu'ils seront satisfaits.
Grand assortment d'6tolfes nouvel-
'lement arrivdes.- Grande fabrique de
,casquettes et de k6pis en tous genres.
Grand stock de costumes tous con-
fectiorin6s : vestons et pantalons i bon
marchef


__ I I


- -


J


A.de Matteis & Co
Maison foumindt 889. rue du Ma-
gasin de .1Lt8* NO 19S.
Grand assortimentde bijeuterie, herlo-
gerie,,areflerii e e diasm als
Tout A titre garanti
Atelier d'orfivrerie,horlogerie et gravure
Riparatin de bij a en tons pgnres.Achat de i -
mants, perBs pierr fiBs t O bins conditions.
EXCHANGE ET ACHAT DEVIEII, OR & ARGENT
Assorlimeidnt completdeverres lorgnelles
et lunettes en or et aluminiumn, confec-
tionndes pour pays Iropicaux.
D6pot de Cigares etCigarettes Havane
Specialite de la maison:- confection
d'alliances anglaises et frangaises
or 18 k. sur command.
-Achat et Vente d'or amdricain
et Monnaies Etrangeres
Tolls les articles vendiis, coniectionnes
on rtpar~s par la maison
SONT GARANTIS

Maison F. Brunes
Dirig6e par Mir L. IIODELIN
A fail di'ja sa r6puil;lior pour les cos-
tunmes de c6ermonie, etc.
Sp6cialilt d'Liabits, Redingotes, Ja-
uettes et Vestons, etc, sur measures,
l0inant loule eolncurlrence p tur '1416-
gauce de la coupe modernee e perfec-
tionn6e. La maison fournit de 6toffes
-Ics plus nouvelles et de r6eilleures
quatit6s, a des prix tres r6duits.
Venez voir et vous sortirez satisfaits!
Grand'Rue, No 195, A cet6 de la Phar-
niacie Ewald.
I ..... I .. .





.~ J


M' "m 01at'



17, Riue. Roux (Bonne-Foi)
Bien/'aisante purelt
Pacifique iron nwrchC.

AVIS IMPORTANT!..


Les soussignes
leurs clients qu'ils
la rparation des
eh6es.


annoncent A
entreprennent
Glaces Ta-


Cercueils
A ant toujours wt assortment
varied de decorations, nous som-
ines it mniie de fournir des cc-r-
cueils en acajou, Dcords ai I'extl.
rieur el Capilonnes .a I 'inlrieur
a partir de $ 25.
Henry Stark & Co.
64, Rue idu lagasin de I'Etat, 64.
La Nuit et les .lours-d--Ftee,
s'adresser pour lescommandes-de
Cercuteils clhez:
M. ALF. STAIi., Hfle dli Port, 54.
Mr. FL:C~iIIIE HtCssoU, Rue des
C6sars No 125, pros de la Rue du
Reservoir.
I I I I iO I

B01S 1IE CONSTRUCTION
SGrand dpp6t situ6 surle quai,en face
[a maison Guyot, a proximitL du wharf
de cabotage.
Sacilitd pour le. e.rpdit ioni,. le la C6fe.
A issa n Ies Carolin'es
Poteaux Bois dur du p:ays de belles
dimensions.
Assortimentcomplet de S;ap et Pitch-
prin de routes dimensions.
2 sur 2-- 2 u sur 3
3 s-r 3:- 3 sur 4
.._ 3 sur 9-4-sur -4-
4 sr, 5- 5 sur 5
6 stir 6.
Planches pitch-pin prepardeq:
Pl,;iches pr pl:ncher 1 1/4 sur 4
a q 1 1/4 suir 8


a pr
Pi'anches


S- clins
palissdes, coisons


a I (
Pla,.ches pitch-p;h brinles
a I a 4
ff "1

Planches Sap preparLes
a a brutes

SPlanches pour plafond
avec rainure au milieu


1 sur8
1 sur 12
1 sur 5
1 sur 8
1 sur 12
1/4 sur 12
1/2 sur 12
2 sur 12
I sur 12
1 our 12
i sur 43
1 sur 16
1/2 sur 8


PELOUX & Co.


CHOCOLATfIIE 9lWTI
gl0 001 TE 1| 1 I

Paul Gesvet,
8, Rue Am6ricaine, 8.
Chocolate i la Vanille
i P. Une Gourde Is livre.
Cross ot X36tail


OTION 1APIDE, R OUCJ
I I LA MEILLEURE
"i un MUM r i
PURGATIVE
L'EAu MINAte AL CALINE, FERRUGINzUSu,
RECOhSFrTUANTl DE

POUGUES S'-LEGER
est souvfraine et sans- rivt7e danrtse
Traitement des affections des Voies
digestive, du Foie,
Voies arianila, a Goulte, le Diabite, I'Animle
Quatre si6cles de succ6sl
Vente en pres ches B. PAPR & C0.


Imprimerie H. CHAUVET & C1
Angle des rues Americaine et du Fort-Per.
Travaux typographiques en tous genres

-a minutes
Faire-part de Fiantailles et Mariage-
Billets d'Enterrement_
1.4
Traites,- Garnets a souches,- ProspeectW
Brochures,-Journatix, etc.





-TT AQRt BL8rgCN RVATIOJN PARFAITE
TOI1 RHUMES nRONCHITES EII OW.TS
INFLUENZA AFFECTIONS DES P01ONS11
Rue R6publioalae. nO t1, PORT At? PRCtTCE, HAIn. rM Lat ; "y
_- -
'1. -.


Nestor II i
.M i tre-Tal leur .
46, Rue UBorme.Pi, 4~
Reveou de son voyageanoaoo
ses nombreux clients qu'il.e rem .
leur disposition et qu'il prometcm
par le puss~, le meillenr sPin otdg
promptitude dans l'e6caiou.deoi
vavx qoi lui seront copa.. .:.

LEVICO 'U
L'eau minerale naturelle ferren
ille donn6 des rdsukats Ptrprepn.5
dans toutes les maladiea qUstL a
sur une matuvaise composilian du ra
A nmie, Chlorose, Scrofules, Fiib .
gdnrale etc;-- dans toutes les
de la peau, dans les cas de fires iri
mitlentes, malaria; dans les malad
dusexe feminin, dans tous les casl
indigestions chro sques, etc, etc. "
DUPOT: POHLMANN i&