<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00661
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 9, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00661

Full Text
5eneO Anu6e.-N 1210


Port-au-Prince (Halti) Mardl, O Septembre 1902


:q JJ J qI numm oOD nivA
I. v
I J Jj

*f. I

1 1 b1


I I I7
:*..' .

2 L
Abw lwr9lqw" P Pp PAR. Ni ft Ir~ ls: GOURIDE
LE NUMMRO COATNUC .;r~sirl 71tt~tl~.,: l-0r0

1 cs fesfA rues Bourjolly & Fort-Per.
*4esi r.1*'Af *) iiW bM .fLi 3P U&U' U. .
Sb s r I ane Le' 0 6 a procGda '- une do ble
soil eons P-Ivilloni conime~rchl7ii i ske exp1rirentation. En poremei lieu:,-on
ta AI:RACAI:. ..!f ai Il~:: prQInSd Cp"re 5 I fe d l 'ltoi- s'eosouvien.L, iiS'est appliqukune here
RmAR'I' 1, 4 veriweneia hilrc e1:i tiifess6 une note durant,.sur 1'6piderni, du bras, preala-
Condi'lds r2/*o e6e' i 21.1k aux1 R1IIQ00 16I.m4i' em a Iem ivanaInIt blehent mis A vif p-pr l'apposition d'un
::r..~ :. qi'doit.:bict diit a Vq toire, un fragment, des ganglions
C',iso1Ui.r ~ :v;-u.~ Pt n ~PP ~ Ii' la Purlc ell apL d ume vache tuberculeuse quc U'n venait
6hsioits;i j W!'I. pee ; i iu pui sance. toui t'r le d'abvtrre. Les r~sultats de cette premiere
avofrikbis dvw) dilttriied. -' I experience. au dire de m'decins comp6.
Ti-ires Ble uc Cf'1E4BOj ?Gz 7 Trots7 leunesg tlou- tents, auraient 66 sauisfaisants; des granu-
Pes nrseamdclc g n Ya,'t reiicoiit d tine lotions spkciales de la peau, que les d"r-
Rorses..'11 .1d .xb27f e b Wcdii-jlts111 0 I [itlarnwieiit leurs n~xologiste; no' ipmnt %tubercultim ver-
aji (or' ) i6tz' > opuuont diunen 7Iori no lnsanle, se rucosutv cutisb) et qui caractirisent 'e
f mjl pou~sse~r dAes acAamatioii i gertne iub;:cu1eux, swit apparus sous les
l 4 l/G I honher- d6s'1b6ers ei~ des r.'publiqiYies bras;4de~plus,,uecquesfragmenus de peau,
S ad- s tid -a'Ili icain es U ne m m e l e s'e if s fii xit, p r &1ev ks l"U r -e f ,bras du D r G arna u lt a -u x
eL tinaiemeitAl t in ''des amei ic ddiiCitlut alcntQurs dL p wAnt& no cuI6. 0nt 1 a
IM R AG iner A z Ad -1 ii tilt I'exaren inicrobcopique effectu6 dans le
or teinekntrri r in iie pnr' -jboratoird du Dr Roux, a 'I'nstirut pAs
sid6littie eur, Ia formation de cellules gonltues,
MONOPOLE'do NO=VE ISTE fmintne [itrett airrkL& ino Ais aI remine AoeJescqu'il'sen trouveJdazsIes tubercles,
I o TPH DUfCj i i hI hiil iais.saos trac d bacilles.
SI'ii ( [titles) 8. fb ddlib et In Le -Drr Garnaidpeu sads~ii et -bien
March du HavVro :lr di ::aqi d pi.Pai lies qvi repvlhortc' que nisiI par ~.1gOr D-RRoux, quj.eait
CaldB d'Iiati -'. ,* 5 SC ieJr.e~l-l eiP d Ai0Itteri e-m ;l persuadU que ,1'i~c1utarpio nl anieAes
a116~ Porto Caibello.mes~avc ue parcelles de.- subs-
.ernpeirei4r;a .l ipkaLic bde ides, 'ance prUse s"1eAhr i~s L'ex'perimenta-
"C5 Z endroait 'a b6rd d'ui''invire O'guier- riur rbv6Ieraii th pr;set*e'-,dtt---terrible
lide avec u ilcj iIliuie atiite .* .acile., a vouIu j'roc&Ier a une exp6-
LONDREs 7....- Ute-d~pd e ll ( de N, a A-IIAR D. 8: --- Uill d(putA Curlisle .t rience plus probinte et plus radiclde,
pies diL~que~r-nesdi .jgvei. lire e lettre'de (ion GirijJst primit mais aussiplus.gr ve : le S juillet der-
de flamnivs a tid apequ:iae, sor1!ikl du dsliitruve 'A- povr ;iroleer LouL iiiouive- nier, it s'est insktr sous lI peau un frag-
.erabhhel dti-i( 6,jg t it *,l~n uiiec.i-js. e 1.i ,gne: ment de_ tubercrule bovine. pesant environ
ST4THO-As 7. --- les rouvelles j'- It`VAA -8. R ..L 'r-fitkide)I P.alma, To centigram -es.-
Vies dle I'il lie St-ViaaCOIat, 'iaaaaaCeidt d';1P3? Itaa ilavS colLi.Ieiiel, serait jvsoqA ce ?.our, ces expeiences avaient
ui'imine Itiwe pt Al" cotiitin 1*6idblissmeri i'ww Ioea4iCe requ Vtwinsn)n'C anprobdaihn dLu monde
Ioarire-s~st du comrn- :ne- l re de ercwer Iv e a vaL, sctientihieS art~ son auteur l'ad-
?eh' % IF r;a.RFetqr WWI MIX7 1 I01 .niration dii gtkud public; or, voici qmr-
4Je Irs.~LO? m-- D9aflsteitleI iNO aui le Dr voch, inlervew par le rtdacteur
la pop'llatioll tie 'GOA~re e~lv vi jdnurdihie entire lit police et e.0 I.gr d'Ie Arand journal parisien qui a spycia-
-Chaka visLes, ;eg9 uI.eruiers .Ont eu pluslvilrk leinent fair daa's ce but levoyagedelBcrtin,
FRANCFOBT (.Oddrr) 7,; F l aods et 19ess -.--.. .- esvirne que ces experiencess ne sont a ni
radion cees mflaIIuYvI4jw.; PLSmi* 3pi -- Aur l'41w Pamex 0. Le .otwiatar1 trrs s6a i es,9i tr~s scentifiques.
11OftL-coW~rwy v]AP.-tJ1A,_.- .5111ill il'Assas )venaiit ate,oflhiabig0 GiaLv ( f Le lYr 14dth c clreto certicude
Meg 41ffl,( a'ilfrt17~flfrici c8'3ot6. I scientifiquc .5 ra-nul'e txP&ience.au'- a
lie* .e4 1qF per i' '- tend qu'il est fi6-'eAr d& tvoir deS boo-
iIusieurs. w ev els, dns.ri.i laires ev rois kes~geiasqui
hintre.ae gjyia A;*5ll 0pi1,l su aftel~s a* nia nipuiter es
v'andes in.jldes, 1111 110 isisner,par contact
.z cnf r' ) e'nL 1.1 I Ulf cci; i, i, et enj'dblf'ss~'r des germes tUberculeut,,
rain Urgo qul se a ast~ oiiir l~peau par des
bnue de 50h zPm evr' P l6 ii w d~nt Jpobr; -oawr l ui os spcj~iqutm miis... 1S Sger-
eju bu ?64 *1wh4ditalt omodri6;uiildeqwnrtgal rc 5Ait locig. s, tie 5"C6endern pas A
i 1~ta.Lt Le~ q~mEd~Cssc(rr KqdL,, tour I'organabn1E~~ .. sorrt~uenl~ra
ttaIll- 4 i '6 tiv*A(R' tla WrOM"bs1cbo-1 XwA-'etd1we au bou de qucqueItemps.
thrir 1 I.om e, :tLe )I6p s, 4btrcuIeux du Dr GiarfuqI
Ob ef f~-"is i u I ffea-d'exsa&rer it cbkoble tie signiflnct donc iien et ilsdi paraltront
PMYO B2 u Mwil ton J ub WII'M' nI an bo1t: dq quceS,4* ps-row




I ~ ~-'4'T~ **.~ k.LL.


ner de troubles orgasiques. ; r:*
-Quant a la second e xprience, lle me
semble pas plis stricuse au profesVir
berlinois ;elle constitue an moyc de ta-
pageuse reclame indigne de la ciTnce, et
puisqu'il tenait tant a faire cette tenta-
tive, le Dr Garnault n'avait qu'a s'ino-
culer du bouillon de cultute done chaque
atome lui eut fourni desmilliards de ba-
ciles tout cultiv6s, ou mieux encore s'as-
treindre a boire pendant uni an e lait d'u-
ne viche contaminte.- L'inoculation in-
tra-6pidermique dui5 juillet ne prouve
rien; car qui indique, si la tuberculose se
declare chez le r Garnault, qu'il ne
possedait d6ja pas, anterieurement A 1'ex-
perience, des tubercules ? Meme le fait es-
per6 se rkaliserait-il, que 'experimenta-
tion n'aurait pas un caractere vkritable-
ment scientifique.
Le Dr Koch estime que 1'experimenta-
tecsr dans un an ne se portera pas plus
mal qu'a present, que tout au plus il 6.
prouvera quelques manifestations tuber-
culeuses, mais localises. qui ne persiste-
ront pas et surtout n'infecteront pas tout
son individu; d'ailleurs, ajoute le c6lebre
professeur, cela ne contredit en aucune
facon mes theories, car il n'a ;amais dit,
con'me on I'a pr6tendu,que la contagion
fut impossible, il a simplement profess6
et professe encore que la tuberculose bo-
vine n'avait aucune consequence grave
sur lhomm_, et qu'elle n'tait pas trans-
missible par le lait des vaches.
-La parole est au DrGarnaultqui n'est
pas decide a en demeurer la, etrqui do-4
res et deja a faith connaitre a des intimes
son intention de laisser 6voluer la maladie
sans tenter d'entraver infection gnrrrale
de l'organisme en cas de contamination,
et cela pour repondre aux affirmations
nouvelles du Dr Koch.
Dans cette discussion scientifiqne *
notre plus vif souhait est de voir le jeu-
ne et sympathique mkdecin francais rtus-
sir, sans compromettre son existence; ce
serait une belle page a ajouter au livre
o6r de Ia nii aise-ei e
temps qu'un eclatant titre de gloire pour
le courageux exp6rimentateur.


NOUVELLES DIV R B-

Change
La baisse que nous signalions hier,s'est
accentuee depuis:- le taux de I'or, ce
martin, est a 134 ofA, sans guere d'ache-
teurs.
Chambre deo D6puts /
Il n'y a pas eu de sance hier A la
Chambre des Deputs.
On a attend jusqu'a 2 heures pour
--- -.a. eile-deuiei l- soniii'a pu cons-.
tater la majority. En cosnque4ice-- -pro--
cis-verbal de non-lieu a.t'.dresse.
Nominations
'Mr Georges Seiourne a etk commis-,
sionne professeur au Lyct, en remplace-'
ment de Mr Lhonce Belfong.
'Mr Christian Rggulus --A 1 nommek
rttireur au imee EtabTissetient, A la1
place di Mr Duviella, appele a one
loqdtion superieure.


* Avis Cdmmunal ,
Port-amPailp, -eptcmbrc.jo02.
L .Conscl Cbmnrina JP':oipq4
Price, iu leht.ticle l,,", 414V
et .19 de laloi u 3 Ao 90 surT r-
gie. des impositions directes et la loi du
29 Septembre -899 sur I'agrandissenidnt
de la ville;
Asise o suit cc -s
AftT. 1ei.-'Tbuslespr'opridtairesdr'ini
meubles sis en cette ville et sujets a I'im-
-p6t locatif, sont invites A se presenter a
f'HOtel Cbmomdnal pour fixer avec 'ad-
ministration la valour locative annuelle
de leurs proprir6ts.
Les locaraires des maisons don't les pro-
prietaires sont absents de Port-au-Prince,-
sont tenus de se presenter en lieu et
place des dits propritaires A t'effet que
dessus,en ayant son de se munir deleurs
dernieres quittances.
ART. 2. -Tus ceux qui exercent une
profession ou une industries quelconque
sujette a l patented -sonrt 6galement invt-
tes a venir a la. Commune fire la de-
claiation de leurs industries ou profes-
sions.
ART.3.---Tous ceux qui font usage de
poids et de measures doiventaussi en fire
la declaration, ean donnarit connaissance
de la quantity don't its se servent.
ART. 4 --- II leur est accord jusqu'au
28 deoce mois pour satisfaire aux prc&
dentes dispositions.
ART. i.--- Les strangers commerqants,
industriels,colnmis et artisans doivent sol-
liciter, _le plus i t6t possible, de Son Ex-
cellence le Prs.i(dent du Gouvernement.
Provisoire, la licence ncessaire. A 'exer-
cic e de leur profession pour l'annee bud
getairequi doit commencer le 1'r Octobre
prochain.
ART. 6. --- Il est rappele aux contri-
buables ue la loi sur la regie des impo-
.;iions airectes, autorise la Commune A
reclamer des locataires le montant de I'im-
p6t des maisons qu'ils o.cupenr: -
ART. 7. -- Les presentes dispositions
-sertnt-frxl utes& __la diligence du Rece-
veur Communal.
Le aCngistrat,' ED. POLYNICE.
Le Livre Fqpcier de Paris
La direction des travaux du cadastre de
_Paris apubli une statistique tre in-te-
ressante sous le titre de a Lmivre ncrer
de Paris a sur l'etar et i-ravleir--lo-rtive
des propritcis bities en z900, les forces
contributives de Paris, les variations des
loyers, le movement des constructions
et des demolitions, etc.---Voici quclques-
unes des indications les plus int6ressantes
de cette statistique.
-Au I'r Janvier 9o0i, on comptait a
Paris come propriftes b1ties 81.18.82
niyisons, 1.316 usies 2389 prop

dissement qui vient en t
grand nombre des immeubles, ( le 8i
.av&e 7.182 imrpmea as )M e.doana ppen-;
daqt A Iestirpatiot qu'une valeurlocatic
de 1.3 millions, alprs que e quarter daps'
lequel .:le sombre des immenublo .est
mooindre, le jrrwdraiaictmeota ,,r.i 1A
immcubles, rtpfegnae -omuce yleus.lo'.
cadtivew millions. -- Cete, proportion
en raison inverse de la dessit des iglo-


"'id'sa't -RAJ, I V


m a e ^*am* ema


r a6.1"s s'explique par ce at que le fa'
arr ~Usement est le qua tora-
ique"t riche qu le it est habi-
stout parTC ages oitfriers don't r
letia eubles .Jueat illev6e. '
Au total les 88.587 immubles pari-
siens ayatent,unc vpler native globale-
de 879 millioinsde Irancs au I~ jaavier

tf total des 4 contrbutions--
directs I Paris a augmentJ__p ces L:
dernieres annaes de 123.17 0/o, et Pans
pale actuellement poa0rs 4 contributions
i48 miions. uiMt3 U,.: 3J*
Le a Livre Foicicf-Andique 6galemeo
que le prix moyen par habitant des o-..
yers d'habitation a Paris eft u1 mrnimiBJ..
de 191 frs 26, e au maximauridc4~SI66
33;- si I'on tient compete du nombrt
des habitants de chaqqe quiare, lrkprix s
moyen le plus falble dIl oA fii6hpat r'tate
d'habitant est de 63 frs 63, et le plus 61e-
v6 de 9761rs 92. Dans'le a cas le quax0.
tier qui donne le chiffre le plqs lev6 -
celui des Champs-Elystes, dans le i"
rondissenient.
Au 15 Janvier 1901, sur 1.)23.961.
logements & Paris, 26.633 talent vacants;
sur lesquels 15.505 avaient un loyer de
moins de 5oo frs; en revanche 9o locaut
-ektient d'un loyer annuel de 7.000 Irs, 52
de to.ooo frs, z7 de 15.000 frs et 17 de
plus de 20.000 frs. .
Nous nous en tieudrons IA.; mais ,e
quelques indications emprunt6.s. au.hl
sard du aLibre Foncier*, justifient ami-
plement- int-erett t-titilite--4'un piqt
travail. -
Petite botte aux Tittres .
Mon cher Direqtce; ,
Le aSoir d'hier, commevous l'avez db"
voir, a annonc6 mon arrestation.-- Rico
de plus faux-,
Soyez assezaimable pourdmen ntir ttL.
nouvellequi m'etonneju'a rette hedre
Cordialement & vous-P.TESSIER.- -
9 Septembre o19
Movement IMartlme
Hier soir est partille paquoebot- 401,
is a Saint-Simon *, ovec les passa3
suiantc : .
pour St-Marc:--Soeors loseph, Gusta1k
Fulbut, Elis6e. Arnais, Victorine. Frd
ni. ,jl;n,, d Sindilrelna, Mile Vica.a-
MM. C.-Ch-eE-
Spour GonaTves: -Surs Xivier,
sine, GonagliUe, Candl St*Lin, $V#
Dona, Yohel, Benjamian Flaitc,
ne. Miles Mathilde, Catalina, ct Carli
Paling, Marguerite William, MM.Edott
Ferrus, Joseph- Wlliirt., Joms pPlA
Alieandte fils, Joseph LouiWJoseph Je* ,
Hier apres-midi est irrd le stesi
hollasdais cPrins Willem V* vec: .:
SMM. Jos. Stil.. de Jacmat l He d







Ceinturts Folne pour Dames M-LIDAMLE IL A-A
Vieqi 4a,3frjViJI) -1 4PII dajpmion ;
deceinturel ybiie p'%LW %II ~
RMpublicai"P., k, 14 I RNO Jratrice de la Chevelure
qlusiuetnepkl~jdiiaes
VENTI SUt LICITATIONI 6Te idygi iqc iaths
!11;-1 ;L 4l1yirbiOlilso~arm"1"C
En verita onijupwuat di Irwhi.ar civil Ce produit sais rival n'W.arien d com-
de ea ressoli, elk iaWs .11 vij4I juuillet mun avec le bUlks, pommde~ bt an-
soil ne'aT ee. do~wi~~ r4. to $ tree .PbdfiI4tW;ua ;jqBrijNewmqit olerts
Irdlidl~lin 'tqirl,] dJu ni[-
la dibealion du cqnse: 46e.ArIm u I& au pujic, sans en obtenir Ia :uveur par
neur .eur i fioaaliti Mea
sous la pr0sidebere'du jugid!
tion INnrd Je tedu dome Pourquoaceproduit a-L-il acquis la con-
julliet tle l'a"uWepejuhiIMa enregislrde; fiance gendrale ?
II seia proW6 en Mu Lou Pamce -q'il fait repousser les cheveri
Efieniae al5mond Oriol, nollroe en ce-Le ville, do leur coulnur nartwrelle et en aug.
65, rue RIoux, ci-devant rue Bonne fui, le *a- mente Ia onguenr et I'd paisse'ur.
mredi vingi Seplembre do ceilealo n6e; A ons Paace qi'it en arrcte Ia chuite et les
hetlies du maiu, i la veo~eauplus- offirnt rend soyeux.
et deaiaier enchfria'seur,d.'iqe propriAt0, r`od Parce qu'il les embellit, etles empdche,
et bati~sws, s8w cellntle viUqe, rue du 1Wer- 4e blanchiv
voir apjarienanl au dift nmineu'r ncip6; I& Pa u'd vite e inawt de We et
dite propi iWt do 14 coulkinAnce dtj trenle deux ire I a de
eiek et deuai eDcade tri u autrevinjThirida fait d isparaitre les pellicules.
ile piofondeiir eat bornIe,iidiuoie: au: ci d Parce qu il nettoie et parrume. et pace
Alonzo Vahan6, au sud hr la daum flenhRnise que son officacit6 se manireste anu
BRchet, ipou.* Famois Sauveur Faubert, k premier essmi.


I lfst par ladle rue du IIservoir et a iJruest
par Dorians Vieux,su Ia i~Ue i prix de hnit
cent gourdes fix'e par 'expert, cy......$ 800
A la requte-du dit siurMond.ir Diet-
ne, deneuirant en celle ville, aegiB de Mon-
sieur Ozand ielienie, propi~bfire, deapeu-
ranit t domiriliL aussi en tLe'UI4e, Ip&e et
rurateur du suadit mineur 6maancipo.
Pour plus amples renseignrments, s'adres-
-s M* Edrmond Oriol, d poitaire llu cahier
des charges.
Pot t-aii-Prince, le 9 Septembre 1902
O. DELIENNE M; DLiWNNE-
S-- II "
Angostura 'Biters
de renommne universelle, prdrard par
les seals fabricants Dr .J. G. 8.

A oltenu la plus haule' distinction ,'ux
expositions de Londres 1862, Paris
1867, Vienne 898, Sydney 187, Mel-
--bowurHe 4-8 uvelle-Zlande 41882,
New-York 1882. Amsterdjm 183, .C a
cutta 1884. Nouvelle-Orleans 1886.
Londres 1886. St-John (tlaniaa) '0JO
Jam.n;iue 1891, Kimblei-ev iArneu .ds


:"(J) JW I~ Clicyn~n '1891. r HU1%tlu
1895, [koxeiles MU at df-ibrezmal
L~ ,Mdaillej -d.or'iix -Ezpoitiiae de;
Paris VW et Buffalo 19W1. .
Ce Stuer pum, 0 F--por IML MW'
lang- soit avecun suds
sucrae, de la lirenoneo'i lea daaqqu4ii,
ii est inidiipenuabkLVpoWupr l.ine umtsi
cocktail, u" 10

AgqnU,6ig~otjti


Prix de chaque fiacon: 5 gourdes.
REMUSER Cebtfim CONTREFAQON TOUT
PaODUIT o.oiqvzvru tie ma signature.
DMIPOT a Port-auPrince :
nPharmacie Nourefle A. ROBERTS & Co
NOTA. L'Eau Cruspncra empiche la
for;titiondu;.microbe qui detruit les che-'
L'uisage de ces produits conserve indifi.
niment une belle et abo ul nte c1heWvelre,
et de beaux cils et sourcies.


SAVIS.

Docteur' Bourjolly
.-25. BRu.Etqhic Bqnurjolly 75.
Consultations: 7 A 9 heures du malin
3 A 5 heures dii soir.


A.de Matteis & Co
MAison fotdde an 1889, rue du Ma-
gasin 94e lEnt Ne 139.


6randasswrlimeal de Diijoulerne, bori1-
gerW~pt aigeulerie ca diamuPls
S4 Tout a titra gatalti
Aldier / '~rfvrrie~b ,4ogeikL xa-vure
i1p1rAtife 6. ijuu tin b enseg.em'at de dia6.

rgU*"M.Gp AC1HIA DEVIEIL OR &4IGElNT
A monif oompJe'de varreselooqnieIes
CeMi or .1 aP47?~iralumr~, coial~eo.
eut'C pays 1rQpjcAuX.
01nv.. qrtgiaafsttos Havane
diaiso:- eOniectior


17, Rue Roux,(Bonne-Foi)


SBienfaisante purely
Pacifique bon


rnrulc~'e,~ 7


N. MARCO U
Marchand-Tailleur
announce A ses nombreux clients tant a
Port-au-Prince qu'a Jri'imie, qu'il a
transfer completement sa maison de
la Rue Tr'versi6re au N'- 101 de la Rue
A. (' ..... .. ....' ....n n. .,i n il frlit


specialement venir d'Europe garaintit a
tous les clients meme les-plus difficiles
une coupe moderne et tres-616gante.
De plus il a le plaisir aussi de leur-an-
noncer qu'il vient d'ouvRIR UNE SUt-
CURSALE A JERJMIE, SUR LA PLACE
D'ARMES.
Complete veston sans gilet $28
a a avec gilet 33
Pantalon 9
Pour lescomplets jaquette, redincote,
habit-on autre command, ii les pe-de
bieW vouloir s'adresser ou a lui ici on
S-son representant a Jdrmie, les assu-
rant d'avance qu'ils seornt satisfaits.
Grand assortment d'6toffes nouvel-
lement arrivdes.- Grande fabrique de
,casquettes et de k4pis en tous genres.
Grand stock de 'costumes tois con-
fectionnhs : vestons et pantalons'a bon
rmarche I


--


Banque Nafioale d'Ha

Emnprunt do 5 -Dcenabre 1901
8cme Rdpartilion
La Banque Nationale d'Haiti a I'hon-
neur d'inforrmer les interessds, qu'ils
peuvent, a partir de ce jouf, toucher i
ses guichets une huitieme repartition
de trois pour cent (3 %f) sur ie capi-
tal etun et demi pour cent (1 1/2 0/o)
intdrets du 1(iJuiillet -'u 31 Aoft 1902,
co:tre regus et sur prFdention des
Dons.
Port-au-Prince, 3 Septembre 1902.

Maison F. Brunes
Dirigee par Mr L. IODELVN
A fait deja sa reputation pour les cos-
tun.es de cerimonie, etc.
SpdcialitB d'Habits, Redingotes, Ja-
quettes et Vestons, etc, sur measures,
d6fiant-toute concurrence pour 1'114-
gancede la coupe moderne et perfec-
tionnee. La liaison fournit des dtoffes
le plus nouvelles eL de meiileures
qualiLts, a qjes prix tres r6duits.
Venez voir et vous sortirez satisfaitsl
Grand'Rue, N 195, A catd de la Phar-
niacie Ewald.


I


I


I


----- '----- ---








AVIS IMDP i NT!,.

Les soussignes :anonceht
leurs clients qu'ils eltreprennent
la reparation ties Glaces Ta-.
chies.
Cercueils
Avant toujours ir assortment
varied de decorations, nous som-
mes a m6me de fournir des cer-
cueils en acajou, Dkcords i I'exte-
rieur et Capitonnis it I'interieur
a partir de $ 25.
Henrv Stark &, Co.
64, Rlie diu lagasin de I'Etat, 61.
La Nuit et les Jours de Fute,
s'a Jresser pour lescomninandes de
Chercueils chez:
,M. ALF. STARiK, tue -11C Port, 54.
Mr. FLT:CHIE l HussoN. Rue des
Ciesars No 125, prIs de la Rue du
Rt~scrvoir.

On irouve cliez S M. PIERfE
34, Rue Roux, anciennement
Rue Bonne-Foi, el 91 rue du Quai
Vin de Bordeaux i $ 1.40 gal.
ViI de 4( superieur (c 1.80 gat
liel supe'rieur ( 1 galllon
a" '- -- ii i i .


B01S E CONSTRUCTION

"Grand dep6t situd sarle quai,en face
la maison Gayot, a proximity du wharf
de cabotage.
P acilitd pour les expeditions de la Cd6e.
Aissantes Carolines
Poteaux Bois dur du pays de belles
dimensions.
Assortimentcomplet de Sap et Pitch-
F'n de toutes dimensions.
2 sur 2- 2 sur 3
3 sur 3- 3 sur 4
Cartelages: 3 suir 5--3-sur 6
3-sur 9- 4 sur 4
4 sur 5- 5 sur 5
6 sur 6.
Planches pitch-pin prdpardes:f
Planches pr plancher 1 1/4 sur 4
'" a a. I -1/4 sur 8
S < clins 1 sur 8
< pr paiissades,cieisons I sur 12
Planches a ( 1 sur 5
Planches pitch-pin brutes 1 sur 12
a ( 1 4/4 sur_12
a 4 1/2 sur 42
2 spr Pl
Planches Sap prepares I sur 42
1 brutes 1 sur i"
( a 1 sur 43-
( a 1 tir 16
Planches pour plafond 1/2 sur 8
avec. rainure au milieu
PELOUX & C6.


CHiCOf4ATElfil;MTiB1M

Paul Cesvet,
8, Rue Am riainte, 8f -.
Chocolate Ia Va nilte
A P. Une Gourde la' livre.

I- --u -~-
GRos et DX3 ttil





L'EAU MIN9RALE ALCALiN. FERRUGCNEUSE,
RECOr SCITUANTKE DE

POUGUES S'-LiGER
est souvEraine et sans rival dins le
Traitement des affections ds Voies
digestwves, du Foie,
Voies urinaires, la Gontte, 1D DmiabMe, I'An6mte
Quatre si6cles de succ6sl
VcntR n arit che P. PAPE & C*.


* ** "" II II
I 1 7 0


I I L I I I I I II1_ : ._-- "

Excellent et Bon March! .;.
Lorsqu'on pent cmmuler clans ses aClits le bonvi mar~Fr etFeXac
lence de la mnrchanlise, voil;i qli nest point banal poir'r 1aheteur-
C'est ce qui a pu eire d6Lnontri a tons cet qui viei.nent s'apptov-
sionner


ChezS. M. PIERRE,
34, rue Boinie-Foi et 91, rue du Qual.


On y troiuve toujours:
Rhums exquis de tous dges.


Delicicuses liqueurs nalionales des marques suivantes:
Anisette, Kirsch, Genievre, Vanille, Menthe, Rose, Cacao, P(he, N4
yau, Abricotine Bergamote, Chatreuse, etc. et tout'autres.bois-
sons des prewnieres marques A tres bon mardieht.'. -. .
m m ,: '


-- ., 7'. 7 -. -'




GOUT AaGPFI .BL CONSERVATION "AtrfrA-i' i' '
TOUX BUUMES BRONCHITES EHROUEMENTS'
INFLUENZA AFFECTIONS DES POUMONS
ftbblomln an IS1,o PORT IA PlNCE., HArtl. uwr ta raovpmc

~1C .'
.Irl, / "


NeStor Fetid
Ma1 t'"e-'fallet
at1


- ,_


-


c"


f


~ ~;~
r
1


'-:46, .flu-ei-f A 6

Revenu de son voyage, announce 6i
ses nombrenx clients qu'il Be remet &i
leur disposition et qi'll lpronre1,commbn
par le passe, le meillent'soin et deo4
promptitude d;ans I'exkcution des tri'
\wau qui lii seroint cofid6i,, "

LEVI"CO'

L'eani minirale natirelle fewrov-frsA(4r
c le I do;ln des resulLls Piurprenaidi4 i
i(i;ni Eoiutes les mralihu'ies 1Ii se bli8I :
sur nIe in nni e r.owmpnsiteion in wir
A ienie, Chloro.e, Scrofule, FaibieM._
yeitralft tc;--- dans totnis les maladil'
de la peau, ians lescas de figures in> _-
miltleulcs, nma~ria ; duns les maladi. :
duse.xe f,:miiiin iaiys tous les cas do
ildiqestions chrouques, etc, etc.
DEPOT: PdilU.u4N &.C: