<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00653
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 30, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00653

Full Text
5emUe Annue.-Ne 1208


Port-au-Prince (Haiti)


Samedl, 30 Aoat 1902


^ .-.-, '"J""'"' *i-i r "' M *


l.e Nouvellte

Journm.. Qi.uotidlen,r nComnnmercial et d'A.nlonlcesn

CHkRAQUIT,--- D!RECTEUR-PROPRITAIRE
Mpg-- i 1fi -- ----A- -- -- -- -- m .' -- .. -- -- --


LE NUMRO CENTIMES


Abonnement pour DOpartement.... .20
S. WEtranger 1.50


PAR MOIS GOURDE


Adresser les communications aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.


MERCURIAL
Por't-iu-Prilnce, 29 Aoti 1902.
Nous coniirmonls nos avis du 222 crt.
Le moivermeit de baisse q(ie 11 ous
avions signald dans iotre deriier bul-
letin, s'est encore a-ccentu- -cette ---se
maine et a ldoin lieu A une veritable
degrigoladeC d11 a prime. C'est isasis
qu'il a eIe rt6gocie uin quininoe lde
milliers de diollairs a 130 "/. cash et a
terme sur le inoii procha:lin. r, g61no-
ral eette lbiisse est attribute a unme 16-
g~re reprise dte ,Ios cafr6. elc Furope et
toiijours A lI r elr t6 (1e.3 billets.
_Nous noto' segtLemerit ine cerdal!ine
ferillet6i di.us les litres smir 'Et;l, par-
eteulierrement pouir lesConsolides 12 0/o
qui sout1 biii imaiLiteim s A 47 of, d'es-
coinpic, et pour les Tilres roses 5 01.
que nious c('toluS a 27 /.--- Sigulolns
les anltires su ivantes:;
Oa Amfal.cii\N. $ t0.000 1i 4 40 /o,
15,000 elvi'oi doe 133 A V1.5, 5.0(T)
136, '2.000 i 134, 12,000 A 1:32, -1 .0)00
431, 6.000 : 30i! El pla.uble et livna-
ble, $ 4.000 sur :ir Novemblre 125,
$ 410.000 suir 10 et 15 S-pltembre A
130 /[,.
CIEQUPs sur N.-Y. $ 3.000 con-
tre or a 1/2 '/, de prime.
'*TlAITn s Al90 jrs sur FRAXCIK., noliri-
nal de 2 5 2 1/2 o/,, suiv;iit si:tilures.
CONPxOI.I)S 12 "/o. $ 10.000 tvi-
I'0il'A 47 '/, I'erso.lrnplt, p.ayaI blte-liver
" he 5 Sept'rtnblre, iterets a p;rltir tdu
T" Jui pollur ;ii 'chelelr.
Trin P:s -5 o/o ( rose y A 2,4.)t01 L 27 n/.


VICTcii GEN.riL, Agent de chang'je.


CO4PAs %1Iii FHADAAISE
-IlLS CA;LUE. IELEGItAI QJES
MONOPOLE du NOUVELUs
(94PROIDUCYION INTERPITE.)
Tdarch6 du UAvre
d'lI j..... ..'r 4a,
PAis --- f\enlte 101 07.
WAS1IINcTuN 28. La visit dii
0i Victor Emninnucl 't Beillin tie
provoquice qlit eeu de commcntai res
'et l'on Il'ci-i ressent aaictrin inqilie-
tu& lLiris'. LU prenf't~icc (I' a


montree Ie roi Victor Emmanuel en
se rendant d'abord A Saint-Piters-
bourg, est consideree cormme si la
vtisi-t le-Berlin 6lait secondaire, et
I'on ne craint pas que cette dernit-
re puissiance affcte en quoi que ce
soil I armonie qi i riC'gne entre la
Frantice et I'ltalie.
Le-ic Sieclc)) coiisid6re que eel te
visit est A peine un acte politique.
Ce journal dit que deux rnonarques
avant ;anillt do conia;is.salnces (ue
cells que pos;do-iitleic roi d'Italic et
I'empereur d'Allemagne, auront satns
doute les conversations intlressan-
les sr des illcestions economiqiues.
VIENNE 28.- On) croit compren-
,dre ici quo l'appriciation que mon-
t1aitla pressed italienne a la Triple-
Alliance et qui miaintenant diminue
de jour en jour, deviant une ques-
tion pius s6rieuse pour I'Autriche
que pour J'Alleinagne; car les rela-
tions de l'Alleinague avec l'Italie
sont surtoutcormnercialeset exemp-
tes d'dlidnents perturbateurs et de
ressentiments hir6ditaires. D'un au-.
tre cutd, sans la Triple-Aliance les
relations entire l'AutrichW et I'talie
consisteraient en une trcvearmie dif-
icile it maintenir et sujette A de frd-
quentes interruti)l inls.
Lo~4ND IES 21.--- : e grosse allai re
na dd iise en train, dit le correspon-
dant din a Daily Mail i A Paris, ent re
capitalistes fra tli :-is L .ill tmrin nld i
dans le but de constrlire une flotte
de bateaux a vap)eur qui navigue-
raient sous le pavilion framnais entro
les Ei itIs-Unis et il Mt'diil'errani'iaf,
anifn dei'rniii ll edo fti) ii nir l chilr-
boln ;airicain ;l Uir les rImrchdls eui--
Lppdeis.
VIENNE 2<. --- Le lieuCtenMat Ke-
glevitchi M;i;al:sichli, I'ami de la prin-
cesse Louise de Cobourg, quii av'.it
dtd condamine 1a 6 ans de prison
pour avoir falsifi une trait de
60.000 dollars au noim de l'archidu-
chesse Stephanie, vient d'etre gracid
par l'empereur Francois Joseph,
apr6s htre rest 44 mois en prison.
DmUVRis 28. -- Mr Montaigu Ilol-


bein, qui dtait parti-du Cap Griznez
ia 3 heures 3u hier dans I'apr6s-midi
pour arriver ici A la nage, est parve-
nu jusqu'A un point A 4 miles A
I'ouest du phare do Goodwin, a uie
here cet apr6s-tnili. II n'lvait At ce
moment que 7 milles Iparcourir
pour arriver.a Doluvres ; i continai
a nr igerjiisqiia ce qi'il fuit nii mile
de la cote de Doilvres, mais extd-
nuei il but de 'enai.
PARts 28. Los autorites locales
de loute la France ont requ un ordre
official d'avoir A 'mettre des rigle-
ments pour pouvoir obtenii qule ies
antomobites-noticit condlits- A une
vitesse raisonnable. Cette measure a
dtd prise par suite de,< numbrenses
plaintes centre la police qui n'appli-
que pas assez rigourelsement la loi.
NEW-YORK 29. Des rccherches
ont 6tl ftites dans ies ruined de St-
Pierre, A I'emplacement occupy par
I'intendance on out peri, siippose-t-
on, Mmes Mouttet et Gerbault.
ST-PfTeRSBsOURca 29. Le ma-
argi;L_.deh.Lgcande..du #iesse Hil6ne,
cousine germainae du Czar, avec le
prince Nicolas;, t.r isi6inc fils du roi
de Grcce, a 6te c6lebre aijourd'hui
n patlais d'hiver.
YOKOu:AMA, 29. Un protocol re-
latif 4 itfplication (fun iupr)ot sur
les miaisons i7i1aitees par des 7tran-
gersi f ele sine ;njond'ni.


i li o :S -2l. --- irs, .t i i .iii i .rl ---.
anglais de la Compaiigie de chcenil
de for d'Algasais out .;i'crIlc h I'n li-
niitiite I'offr' lii (I oitverucl ent br--
siion drt'ichpter'crott, voiQ imnir };i
soni0 e d IL 3 iiltli,.iil 700."00 (l Inl-
lars. .... .
WASiH.N TON 29--- Dcs avis ret;us
de C:oliinlbio i'nfi, ,i(iit qunle 1 goii-
verncinentl colonhioen amait i'in-
ltntioin d'ndr'es-or i;i ultimatuilinmau
Nicaragua poir avoir paiticipe daus
la r6volution :actuic lle.
NEW-YORK 29. --- Le pi)lsidcnt
Roosevelt estarri aujourd'hui dans
'Etat de Now- Hampshire.
SCRANTON ( Pensylvanie ) 29. ---
La grove de charbonexistetoujours.


I


--~-. -







GCtr&M D'BThT BEiinltRl

Depuis quelques jours t .se rait & la
Capital une propaganda active, ten-
dant A fire circuler qu'une entente
s'est produite entire le general Nord
Alexis, membre du Gouvernement pro-
visoire, charge du D6partement de la
Guerre et de Ia Marinie, et Mr Firmin
qui a level I'eLendard de l; r6volle dans
I'Artibonite, entente, dit-on, a la suite
de laquelle un armistice a tle accordtI
;ux rebelles.
Ce bruit est absoltment faux. La
preuve c'est que les hoslilites se pour-
suivent ave viguetr dans I'Artihonite.
Hier encore, des armes et des imuni-
tions ont ete expedi6es au charge 1 dli1
Departement de la guerre, ;a (Cap-lai-
tien, par le steamer alleminad a Mar-
komannia --- Les troupes du (ou-
vernement sont en possession de la
Marmelade, de St-Michel de I'Allalaye
et de Limbe; des combats acliarnes out
etis livres hdans ces localits, mnais la
victoire e tL restle i' li cause de I'ordre.
Lors de leur retraiLe, les rebelles
ont incenilie totalernelnt Saiint-Micliel
et Lirmb en parties.
L'Admninistration Suiptrieure con-
nait les propi:ogndistes qiii essayelnt
de jeter li perturbationi dlaiis la ville en
inquitualnt les fimilles ; squ'ils prenrient
garde!- Le Gouverneinent est decide
i s6vir Bnergiquement contre eux, s'ils
persistent dans leur malveillanlcc.
Port-au-Prince, 3U Aoitt 1902.


NECROLOGIE

Voici le; piro'es prononcies par M.. Ar-
thur Coicou, no:re a,,ent l Miragoine,
sur la tombe de Mr Messac, de son vivant
administrateur des finances de Nippes.
Mesdames, Messieurs,
Voilit que je viens, ponur nla tirfu\m ne fui.,
et at norn ldes inmemlr.S ; ili personnel ile
I'Atdmniislrtrali,,n des hI ances ile l';irrorlunts-
sernent de Niolnpr a;pp.rter h cil u iu I I',t
leur chef. le- parulet- i-. deriiier alieii.
Hier, nou,, les atlres-iov s ; i M. C iijpet, au-
jould'hui, c'e. is M. Me.-ise; denx nu .destes
ligure)W .ymb!i"'. t-ce.-deux noble-' vei lus.
S--=- 'He lete et la lidriit_.au.devir.
En cette triste circin-lance, jt-e ouIlraii. in
contender de I''lo:liiuence du ,ilen:c. la ~,i'l. '
que savent rI": nifetler le-e protliide d, d.ilIur,'
si c tie n n'etlait 111 devoit ilptrieix dee ,epi -
sentler A voli i s,)uvi'iirl IP tr;its Il.'la v', .-
riche de 72 a.ini.ies.-d' c-At Iiinrno de ltien.
hoiiore, rn e.qle,1, :i il, %oil- lnwns. dp r,.
patriotesitic.re el dsevogi que fiL M. GC)nil-
lac Messac. En nous; itFcoiivrawit pevaiut le
cercueil qui rcntient leIs IJfp.'uilles inorlelles
de cet honorable :iloveni, aini dii travail L deti
la paix, det c.- frJicluiinaire intlerie ijui a
drotitt a n 1' il -I latio i le toi-, les
nobles cPur--, il noi1 n e"t tif m:rins conlsiiant
de penser ijie, par lel.4 cette exitlrince nit
nous essuyv)n< t uit ile d b i ,'li res el d' eiius i s,
de juries r,.',:nip.:II s atlelin e lt l ie hanis
mes qm i n'ont in'nait failt i.'tectiou an di-
voir, qui ontl 'i i: Ti -rver jii'i':i h.m t la
fi al hierin.
N il ( lMe i l, (,iidilillai M.p.-
iac coi rneinl; i h .--ris son pay'- rl. 184I.
II fault I [ou fillnr l, i 1 5)l,1i il. piiiJl r y,- u I 11rI.-a ,
du monopole Ilabli en 18"'); g eflier du tri-


bunalde paix eia lomalit ;- profeseur i I'E-
cole national degar'oisi : Reoeveua' ie I'En-
rrgtiAiement Aprie les il*wienmnts tie 1865,.
sombre epoque idelHistoire nationale pendant
lqiielle il a il6 afnigse t'une claudiealion,
par siitie de I'ainputalion de .a jamble gaiic.e,
il a k~t6 hl Magistrat comrnniial ; let e 1874,
sa ville natale I'envoya singer i I'Assenillte
nalionale Constiltuaite.- De 1t91 ia 1",
oii 110111 fint portl, A clailfie plriodlp du re-I
ioutvelellineiil Isi S.linat, mir la lisle dle-4 can-
di lals pis'.-enlti- par I cilliy,' I,' I'tii iloni-
seiient Ile Niplpes ; mai-, sI' esperances d'ap-
parteniiiani Gianil Colrp iu it n re'i* pa.I a -
que de nrettlre en evidence soi pairituliuiie i
pioforli, elaient conl;sital iinlnt leie-. r;iace
aiix exigepe, sle la politiqtie.
11 fAit un zLilaleur itu Bien public, unl de
ce-, rares liommires cli,,z lesquiiels r';iilne enilore.
qullque sorii iIl relvemii ni i nalinal, Ipiel-
qsii- ti'i e dl '.' liail %-h \erl l> i'ii- fie-.
G'L't en .Ininii IS i) quit'l a ele aIppele ; la
d6elicial, 1 fo ffUtii '.\'i iiii stiai lru ile-' lii iii-
ctis dle I'Ilrnlis-,,nei t ,l Nie ppe--, d1r1iiir0
pulIe oil i it 'liii11ilii ir.
I i', li ''est f-li lm in dl'afii im 'l''il a r n--
lan ii-nlit iil .'pp1 )rl In s rii;,n. c4 ri'i'o ,'tii, I n 111,-
nie i v'nll t i nil ti" ; I'accomil plisL -eii int l el
il ltes I 1t- ii ll- ii'" p illi i li di llt il a i'.l
h ,ll. n, an' u t, a t a ,

iince.s aint ni- I f ont p.i, ri li, i .'l' .l ;i--
saiill p 'l n i' e I'.lii p' r le t le t-,l.- il,- p ,
hS l llitilt. 1e
Iminannes.
Q ii'im poil n li e 1 ....i| rt -\,i:t; Irian',f illt' mt
ser'inll, cher M1. Mst -a '
V-410 V1 na 1 11111 h n. C' m :1110 .111 .10 1.-1111. 111' Ril



i l vli e lil'l. llL "i-' all f ,11 1 Clt filal i i l i lf-l
lle., \erltu i .> L lh.'ue l't.ir: i ,..-,..p i' ,'ri


prilert dti. clrl i que iin ll.lllirii s i' -i 1.1l -1.
il se Il' ri.-; t lTAI) A a l,.tiN tutll i .- Ill'i .'I -l ,
IlIIs I I I," lt',l[ INI '. liu11nblI-, I .aUn r'' .-
hiontelnx li, iivaientail a rb' I l 1111 111oltion,
le 1 in l ,ji l rel,.v.-,- I l',' ii f,.I le. II -1 i.,li ,T 'oii
bolion iit e1n' I II la Cai t'tt e 'll 11111iill I 111 Jl' ui'
ila nilil' [*e.'l it ai t ol'l it If I 3 VtI' il l i i?.
d Msci :ineii ie-- 0:ai, n .i eI- c .I
e ii le r1. uii i hr' uoi .I I ti llinli, l ,l i L n11 iiI la
lo n ilre le p b.ise al ~rl'tr u,le rilii..ibine dil in
i tribe l cire ier pect i de ii ira rLi i iqu'tlle
in i c e e.
S Ve ill ie fdinillre sl i'il a i' iill2. t
sana blair "'r I le sur Im li o di ue 20l S iepe
a lii'u. rI'o v'eV.I l'ex .pr ?.-ij, ,hil il,,.ii I-,., I







Mis reies e midi, iin semble se prode rle Oll
i 'le n t.l 4 Il II,

Adr li, rli e M.,In .i a i u, c L 1rr lc de hl






Change
La b.iiise ta 6e ulne vritable d6grin-
golNae, car hier le e aux de llor tombait i
"o no et ce martin il a pird n gocin quel-
ques inilliers de dollars .A 128 et 82.oo0
payable et l;vrable sur uto et 20 Septem
bre a 127 /o.
Matis ce midi, il semble se produire u1i
arr&t dans la b.aisse, car le taux de I28
est A cette heure plut6t ferme.
Quatrain du Jour
SAdon: I.i senmnine est finie. .
Le m )is d'Aoi'C li ir.i den.aiin !i
M 11ii im finir IL, 1 l in lu ,nu in
l-ourn it sa course indiolinie !
Navire de guerre allemand i
On nous inform que proclihainement


__ _
7-1--~ I-2


I.-- ,-.,,.ir. ll f.|H-M .l ,- ^ |j.


viendia mouiller sfs nos eaux in navri
.drg llrre alle le sPanthers.
O tsprsuins qu sera ici vers Ie f
SepltCtre. ; -
Chambre des D6put6s
PaI de seance hier, auiPalais de la roe
de I'Enterrement, --- fute de majority.
Comtt6s de la Chambre
Voici selon I'aifichage, la compoiiii
des six coniilis de la Chambie desi-P
ni.rb


rfidrihr.--- H. Momplai&ir, S..4_
cher, C Ducasse, S. Agnant, Erinbe
Noel, X Pierre-Louis, Bauharnais Jo.
Frantois, Emm. Domingue, Mainvil BeL
ny, Dantis LevSqueSept. Jii FranCoki-
Fiitances et Cominmerce2 --- Eug. Mi ,
branch, D. DOlinois, C. Gourgue,Loui-
simond S-ide, D. Scuit, P. Lamarque,
i'h. Mondisir. F. Martineau, Clis. Le-
con:e, G. Rngnier, II. Backer.
lastruhtliioa publiiquc el Jusfice. -
LUger Cuv\in, J. B. Dlarigue, R. Lafo-
tani, L-.. Midouil. C:is. Roland, Chs.
Anl.ide, Aniilus Clermont, Dinvil Pierre,
D. l..inrno., J. J. Telesforr, S:-Martin.
l'Ifitiu.c IL ublies rt A.l'iri'ulture.--
F. I'quiL'r,c, C.iulle Theb.iud, L. LirCn-
cil A. Beliard, P. Bernard, D Thioms,
E. Kernis.in, St-Martin C.n.al, O.H.Dar-
bouze, Emm. Jn-Francois, Moncey Maa-
ry. J. Ph. Figaro.
; t,, elt .Yriae. R. Dceeien, F.
B. Lriiche, -P. A_ TheIir, M. Bar.t-
leni,, Pl'ilulcsd Midy. Th. Jn-Biptisc,
I. .;pomm:neray. F. Bunhelr, Dnmetilos
M ln.i, Hippolyit Motll:poin:, Th. Jn-
Louis,. Victor Douyon. _
lc'lnlionls E.rldriieurc,' e ( -
0 S :igaies.a it, Murat C:.t de, DMiS
Robert, Eug ML.nard, Pierre Pinede, M-
riut A\iU,.use. B. Auiuusin, G. Desr-
flu% Au t_ u l
slets, 'rtl. .Mlar; n, Deni'ard june, D.
Fourq uand.
L9e Modus vivendi *
Noti,' confrr'.' a I e a eFa.uil r d'hieilji
u Nous pouvons affirmer qie ;'-,/o I
repisw en definitive sur ceci: Mr For
cht rd oli e de ne plus laiiser inlirrner Ip
s5.ince;s d-fe-la Ghambre so son curltll,
Mr S. M. Pierrt. le cundidatinconls"
t.ble idc 1. niajorii,- veine 1r i fire Co
ces.s'io d'une douzaime de sieges au-
II '.:Ilt iLclleincnt e conei-M ipour le
pas dire loute la v'ritt sur la va\t sll
rile d'un pareil imarchiand.ige et .sur
ridicules pri tentioni de li minority
ch.irdiste. 11 n'est donc plus question
lutill. ai danls I'urne et de .lisser h
malorit6 p.r!ernentaire la liberty de
prunoncer sclon ses sympathiiesi .
.\prs avoir ilnuilemenit, pend"1at
inois, battui la grosse caisse autour d'
c.ndid.iture impopnti.ice, caserne a o
au Prince une centaine d'agents vcf" s
Sud la houche pleige de promesses O
mains d'argcnt; apres q,'Aniiibl l,,
le pli protecteur d'un pavilion, q4"1
pas celui de Carthage, a vainemelnt,, -
aIupis des d de ptts du rpults v cndi-b
cinibiuch'ge hI)onl:cx, -- < Iu.tit
tible de -,'itich;lcr dcvant I r- 'll
I t ,r. c I t L i n .I 1 0 1 il l
bitionne pais le puuvoir, qua'ili'
e ai para-il pas pouitan
Ne parait-il pas pouitant plus r"-





---~~~~~~~- ---- -- r.._ I


de tendul asi %tin. l, ,.,I'"-.
m6ne de trois ou quag .,;fcf ina-
tours
Cc n'est pas, a la vb ',je nous
n'applaudissions sincremrep tI. aittc en-
tente si, comme l'esplxc et Ic fait esp6rer
notre confrere a La Piessc il doi Ien
resulter 12a reunion desormais assure de
la Chambre.
Mais nous nd usdemandons "r- h-
meat si nous nous trouvqns 0e face d'ad-
versaires loyaux incapable d6sorpais d'au-
cune infraction a l'cntente si bien ac-
sueillie?...* '

Le meme No du e Facteur r apprend,
en outre, qu'a la conference d'entente
politique qui a Et6 tenue mardi, a ihres
de- 'aprbs-midi, chez le g6n6ral Boisrond
Canal, --- dans le but d'assurer la mar-
che rtguliere des travaux de la Chambre,
-- assistaient :
MM. Boisrond Canal, Chs. Dennery,
-S. M. Pierre, C. Fouchard; les d6eptrts
C. Leconte, Stephen Archer, Charles Ro-
land, F. FEquitre, St-Martin, J. B. Dar-
tigue, Darbou7e, H. Monplaisir, C. The-
baud et Em. Domingue.
La a Presse
Nous apprenor.s que notre confrere
aLa Presse ne paraitra pas aujourd'hui,
par suite d'une indisposition subite, ac-
compagnee de fievre, doont souffre son
directeur Mr Antoine Laforest, depuis
---avam--hieF-ssi>r,,-_
Depart
Le steamer Oranje Nassau x, de la
ligne hollandaise, est parti hier soir avec
les passagers suivanRs: -
Abb6 A. Heranval deVeras, pour Tri-
nidad.
Mr Missalem, pour Curaqao.
Mr Saint-Fleur, Mme Falaiseau et'en-
fant, pour Petit-GoAve.
12 sceurs, MM. Antoine All, M. Bltis,
Claude, L. Ligonde, Pelissier, R. Beau-
fis, Derousse, pour les Cayes.
Mr Laville, pour quin. /
Funerailles
SAujourd'hui auront lieu les funerailles
d'lun francais de bien et bon ti'avaiheur,
Mr Cn. CHRTi.N, aitiste peintre,.dcld
apr&. i 5 ours de--fiet-re.------ .
NNou envovons nos sympail iques con-
defun. -- -
-IL.e:ervic-e .reliieux se T -IA.. .. -
Sainte-Anne A 3 heures de l'apres-midi.
L College Louverture
La rentrte des classes, au Collge-Lou-
verture, aura lieu luidi martin, l" Sep-
tembre, a I'issue de la niesse du Saint-
Esprit.
BonAe r6oompeune.
J'ai perdu uni trousseau de clefs dns
ls environs du bureau de I Poste; je
promets une recompeide- eaauti: qui me
'apportera dans mon btreAun t e.fi4ce de
la Banque, N I3, rue du a 'E-

H. PRE$SOIR
Ceintures Foliee .polur T:, es
Vient d'arriver une s up0ret olectciion
decentures-Folie ; roJ&-i -'l6 rue
R6pnbticaine, A la j


I ju pevient Je .pulli: et le i n cameron
to tlehriciule- 4 in Lign e i n eron
comp tiibit` te caracttre ett de meu
tl se spare de son spouse, n6e Marie
Murelien Desrouilleres, e n'est-plus res- Le stearner (tLAui-ENBURG Ve*
ponsab!c de ses acres etnralement quel- jnant des ports dui Sd, est atten-
conquis, eo attendant qu'il lui inttente du samedi procliain 30 du cou-
une action en divorce. rat et pvra le mimen
o. COMPtRE. rant et suivra le mrnme jour'di--
- aye-t-Aotr9o2.- rectement pour la Jamaique et
= *New-York, pregnant la maie r
Hot d e France, passagers. i
oel de France Port-a,-Prince, 26 Aoat 1902


j Ues du QugtctRoux
PORT-AU~-PRINCE

Cet Etablissement, nouvellement et
confortabletn iil nstallU, situ6 en plein
centre des nllaires, proxiinitd de la
Doittme, se recommande- p;r son ex-
_cellnten onisine, ses chambres bien
airees, son -service bien tait et surtout
par son exquise propret6 et ses prix
moddrde.
Avyei sa vaste galerie an premier
dtagc, dominant lanade, et aI gAtde
terrasse A 1'Est, I'Hdtel d Fianrm-e joi-i
d'uiie agreable fraiclieur, toutelajour-
nee et le soir.
SSalon de reception, salle de Dillard,
salle de bain, W. C. au premier aetuge.
Les tramways s'arrdtent devant I'Hdtel


hIstit, tii SY-L8 de Gonzagie

Le Suprieur de l'Institution
Saint-Louis de Gonzague a l'hon
neiir de prevenir les framilles que
I'ouverture des course a I'lnstitu-
lion aura lieu lnmdi ier Septem-
bre
Port-au-Prince, 2:3-ot t 1902.
i __- __ ..

A. de Matteis &Co
Ma iaoi foide en f889. Tri de M- I
Sgasiri de l'Etat NS'3t.
Grand a~sorliment ile bijolnlerie, horlo.






Assorltir en coimpletde verrcTs lorqnei l
et lunerle.en or et aluminium, confec-
tioniade-pour pays Iropicaux.
D6pot de. Cigares etCigare!tes Havane
Specialitd de la maisorr:- confection
d'alliances anglaises qt frangaises
or 18 k. sur cominnnde.
Achat et Vente d'or amnricain.
et Mannaice. Elran1rlgrrP
Tons les arlicles venidis, conieclionicis
on irparts par la mason
SON GARAIANlS


F. HERRMANN & Cie, Agents.

Maison F. Brunes
Dirigie par Mr L. IIODELIN
A fait djia sta reputation pour les cos-
tumes de ceremonie, etc.
Specialit& d'llabits, Redingotes, Ja-
uettes et Vestons, etc, sur measures,
defiant route concurrence pour 'ill-
gance de la coupe moderne et perfec-
tionnie. La ma.ison fournit des dtolfes
les plus uouvelles et de meilleures
91lieS,a7rt- cs prix r....redui.s. ---
Venez voir et vous sortirez satisfaits!
GranTRiue, No 195, a c~le de la Phar-
nmacic Ewald.


N. MARCOU
M-f,'laid-Tailteur --
annouce A ses iiombreux clients tant A
Port-au-Prince qu'A JUr6mie, qu'il a
transfer compilement sa maison de
la Rue Traversiere au N1 401 de la Rue
du Centre; qu'tn coupeur qu'il n fait,
spci.ilementt venir d'Europe garaitiit a
tous les clients meme les plus difficiles
une coupe moderne et trIs-6t6gante.
De plus il a le plaisir aussi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvRIR UNE SUG-
CURSALE A J, IRMIE, SUR I.A PLACE
D'ARMES.
Complete veston satis gilet $ 28
U avec gilet 33
Pantalot 9
Pour les cunplels jaquette, redingote,
habit ou autre cornniande, il les prie de
bien vouloir P'adresser on A lui iciLou
-mrl-em_.,lmt-t-J-4 :' m i C, !."s- asu^----
rantl d'av;tiiice 'qu'ils seroiit siatisfaits.
i-T.i ia ('assi ftineilt d'6t!o'e zouo.e-
lement arrivees.- Grande fabrique de.
casqtfettes et de k6pis en tous' genres.
Grand stock de costumes tous con-
fectionnes : vestons et pantalons a bon
march !

Messieurs les-Consommateurs
voudront hien se souvenir que les
grands horines cofitent cher A
leur Patrie et que



est a oisson ies humbles.
cst la Iloisson ties humbles.







TIS IMPORTANT!..


Les soussign~s
leurs clients qu'ils
Ia tritparatiou des
tliee~s.


annoncent
entreprenne
Glaces T


nt
a-


Ce rcueils


Ayant toujours iMn assortment
varied de decorations, nous som-
ines i~ inine de fturnir des cer-
cueils en acajou, Decor-s A l'ext6-
rieur et Capitomnns ia lintirieur
i partir de $ 25.
Henry Stark & Co.
61, lie d(n Magasin de I'Etat, 64.
La Nuit et les Jours de Fete,
s'adresser pour les corninandes de
eercuells chez:
M. ALF. SrTA IK, PI IIne Port, 54.
Mr. FL::ctIlEui HlussO.N, Rue des,
Cesars No 125, Iprs d.l ia Rue du
Reservoir.

On trove chez S M. PIERBIE
3 Rue Roux, ancienement
Rue Bonne-Foi, el 91 rue du Quai
Vin de Bordeaux a $ 1.40 gal.
Vin de i superieir x 1.80gal.
Miel seupcricur ( c 1 gallon


801S DE CONSTRUCTION

Grand depOt situe surle quai,en face
ta maison Guvot, a proximity du wharf
de cabotage.
Pacilitipour les expeditions de la C6te.
Aissantes Carol ites
Poteaux Bois dur du pays de belles
dimensions.
Assortimentcomplet de Sap et Pitch-
pin de toutes dimensions.
S 2 s!i -T=2sur 3
3 sur 3- 3 sur 4
Carlelages: 3 sur 5- 3 sur 6
3 sur 9- 4 suiT
4 sur 5- 5 sur 5
6 sur 6.
Planches pitch-pin prdpardes:
Planches pr plancher 1 1/4 sur 4
< a a 0 1 1/4 sur 8


( pr
Planches


9. clins
palissades, cioih,;is
0'


a



1 sur8
1 sur 12
I 5u


I sur 8
1 sur 8
1/ sur 12
1/4 sur 12
12 sur 12
2 sur 12
1 sur 12
1 sur 12
1 sur 13
1 sur 16
1/2 sur 8

JX & Co.


a
*


Planches pit',h-pin b'-tes
( 1
4

Planches Sap prdpar1 cs
( a brutes
a a S
a a C
Planches pour plafond
avec rainure au milieu
PEILO


lCHoOLATERIEHAITIENN


Paul Cesvet,
8, Rue Americaine, 8.
Chocolat 6 la Vanille
A P. Une Gourde la livre.
Gs-ros et 36tail

TION RAPDE IT DOUCE:
SLA MEILLEURE
PInURGATIVE
L'EAu MINtRALE Au~ALIN, FERRUGINEUSE,
RECO.SFITUANTB D-D

POUGUESS'-LIGER
eeat souvfraine et sans rival dans lI
Traitement des affections des Votes
digestives, du Foie,
Voies urinaires, lGotttle, le Diabete, 1'Anemle
-Quatr si6cles-de succ6sl
Vente en gr es che I. PAPE & Co.


. M.


Nestor Feli :
Maitre-TaIlleur
46, Rue Bonne-Foi, 46

Revenu de son voyage, announce k'
ses nombrenx clients qu'il se remet &h
leur disposition et qu'il promet,comme
par le pass, le meilletr soin et de la
promptitude dans I'executionr des tra-
vaux qui lui seront confi6s.


LEVICO

L'eau min6rale naturelle ferro-arseni-
cale idonind des rdsult:ts surprenants:
dans routes les maladies qui se basent
sur une nau vaise composition du sang:
A emie, Chlorose, Scrofules, Faibiesse
gnerale etc;--- dans toutes les malihies
dela peau, dans les cas de fires inter-
nmiltentes, malaria; dans les maladies
dusexe fe'minin, Jans tous les cas des
indigestions chro tques, et, etc.
DiPOT: POHLMANN & Co


Excellent et Bon Marche!...
Lorsqu'on peut cumuler planss ses achats le bon march et I'excel-
lence de ia merchandise, voil qui nest point banal pour I'acheteur.
C'est ce qui a pu Wtre dernontre a tous ceux qui vie.nuent s'approv;-


sionner 4
Chez S


Ony


Delicieuses liqueurs nationals des marques stuvantes:
Anisette, Kirsch, Genievre, Vanille, Menthe, Rose, Cacao, Peclie, No-
yau, Abricotine Bergamote, Chatreuse, elc. et tout attires boisa
sons des premieres marques ai tres bon march I...


V -GOVT AORtABLE CONSERVATION PARFAITE
'TOUXI- RHEUES BRONCHITES ENROUEUNETS
INFLUENZA AFFECTIONS DES POUMONS
Rae R6p ubioaliae, nO 191, PORT AU PRINCE, HAITI, ST LsB PKOVINOS


PIERRE,


34, rue Bonne-Fol et 91, rue (di Quai.
Strove toujours:
Rhums exquis de tows dges.


Varices, NMmorrhoides, Varicocile, Phlibitss, MEdimes
chroniques, Accidents du Retour d'Age, Flaria se
Ce quid felt l'orignalltd de cot Olffir, et to qul axpliqve ss suploiMtA e'eat qu'1l &e1,tint Ia fois
lea principes sifs den fenilles et do 1Y6corce d'Ilamamd,:a virginica, vnis &t eeuz di ()apsicurn
a"r-n, iel est intonient cansld6rft par les mfdeeina aiigjais et antI)JAA ns comme I* plus suir dee
Antih morrbo esrt Doex; Un verro X liqueur pur on eoup6 d'eau. & chaque repee.
LE FLACON U POWb AU IINCZ
P. .3 PHA MACIE 8JO I AITIf etlei.


_


r, IBY ii I


--l. ~ rrL ... ...... .