<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00647
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 23, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00647

Full Text
ionie Ann6e.-Nu 1202,


Port-au-Prince (Haiti)


Samedl, 23 Aofat 1910


Iv. .. e 1i -

Jroirra.al Qidieri, o rmmere'iPR et d'AxIrE

:CAleRAQW~Tr-~ DRECTEuR-PROPRIeTAfRE


SAb cement pour DUpattement ....,20-
E If 5 jEtranger 1.50


PAR MOIS


GOURDE


Adresser les communications aux bureau du journal, angle des rues Bourjolly e -Fort-Per.


MERCURIAL
Port-au-Prince, le 22 Ao(t 190g2.
Le movement de blis' du change
que nous signalions dans notre dernikre
revue.s'est accentu6 cette semaine portant
le taux de 145 a 142 O/o. Malgre cette
amelioration, le march n'a pas eu d'ac-
tivit6 s6rieure, les acheteurs s'abstenant
pour la plupart.
Les tires de I'Etat n'ont pas donn6 lieu
non plus a des transactions importantes;;
nous notions plut6t ces jours-ci quelques:
achats de coupons ie l'emprunt du 24.
Juillet dernier.
Nous c6tons comme suit la valeur res-,
pective des difftrents effects en course:
Consolid6s 1 */o : 48 o'o d'escompte.
At 6 O : 39 0o/ de ia valeur.
Amortissemt bleuu) 34 o/., 0
(rose) 26"/o ,
et relevons pour La huitaine les affairs
suivantes :
OR AMARICAiL- Environ $ ro.ooo ont
obtenu acheteurs de 145 A 142 /./.
CHAQUEs sUR Naw-YoRK. --- $ 5.00
environ de 146 a r43"i. niontreor;
S7.000 avec i/2 */, faveur chbques.
TRAITS SUR FRANCE 90 JOURS. -- Frs
50.oo0 environ de 152 150 */o Con-
tre or, frs 50,ooo000 d 34 A */ de
prime.
CoN.OLIDLS 12 0/. -J 10.00Ioo/envi-
rotn 48'o/. d'escofplfe, itirs pour
acheteirs. -
TITRES 5 "/o leu 000 oo environ.
a 34 / "----
-.. o G.a,. nT--, 1,. r,,hn ei .


o0 CPltSir FlI AS E-
1IFS CABLES TELEGlIAPHIQUES
MONOPOLE da .iOUVELLISE
fREPROOUOTION INTERDITE.)
SPAIBs-e e00. -.
'BARBE 2S~. On d eneginlr'd iei
d4piis te 13 fillet, i.876 cas' de pc-
tile vdrole. ,
,.P.IR% ,; oi,,'e das colo-
nies.n 'oert ''dri-s (its
Sx' lW e wingurgerita
MI ens l aditer '
f.' *a' *f -. -i


-P-aius_-- -----Le comte de La Viutlx
se pirep;i-e a tenter lt travearsee de la
Mditerrantine le 13 septembre. --- Le
corirae av;it rit l, essai an;iogue en
octolire deroier, mais il dit abandon-
ner son voyage a cause des temps con-
trai res.
Mr Santos Dumont ira, dit-on, en
Suisse, en !;rrivant en Elurope et con-
tinuera i.asoexperi c-ces. de navigation
aerienne a Geneve.
BrliNa, 22. --- L'miral Von Died-
richli, chel de 1'etat-major de la marine
allemande, a dredissionn6.
HARIFORD ( Connecticnt-)}2. -- Le
president Roosevelt qui commence une
tournto prolitique drans les Etats de Ia
Nouvelle Angleterre, est nrriv6 ici cet
apr6s inidi ; it a ;6t recu tr6 clihleu-
rewsemett par la population.
L.oNmnnl-s 22--- Le correspondent du;
a Tiknes' i l Paris cite un rtiticle d'un
jourhit-46 Dalibouii qui annoice que.y
l'einperieur ade;it6 dte ,e plus accor-.
lder ancune concession anx europeeits.
LONDRES 22. Le Sltan du Maroc
;a eit victirne ('u1 accident d';ltolnoo -
bile pres de Fezlontner. Le channteuir
se serait soudainement trouv6 dang.
impossibility .de diriger sa inachine
qui est venue bnUerdans uriemrili'ille.
Coinm I'aulornobile nL iln;i ri.,it ia ce
moment qu'A petite vitesse le Sultani
Senlt a et qiltte que pour la peur.
EnLl.N 22. La a Staakburger Zei'
tung a dit q tioe legoeral doe Gossler,
.inlliiis're de la guerre prll'sien, a doing*
nd sa admission. II avait tc6 noommr A
scc t ste le14 about 187.i--
linux:Li.ES 2'2. Le general Louis
Rot 6tla 'esTa1rriv ici ati hetres 30.;-Uf-
foite-- rwmrme-l'at-teidlait A:i -n .re- et
'n accuicilli pir les cris de Vive 1ol-
111i ;! -- La police a ess:;tyj lorueinwni,
munis en vain do lui onvrir nii cleeinin
A travers la foule et il a du sortir die
lit i;lr par une porte (o1 cold.
-:'Ahis 22. Le r Tomps; 'considlr'b
que la'rdfiite des rtdpubliiques sut Ui't-
caines a 6t6 simplenit-teemporuire, eh
Sce sens que les Afiikanders.sont deji-i
vi.:torieux. Le iour ntl pense que ri
tf6cision des gdneraiux boers do i'i*
tourer A Londles inmmfdiatement,
prove qu'ils attendant dq M. Cihani-
bet'iin une deluraltion ppsiive a;.s'p.
jet -de l'6poque joD I'aultnomie. feka
accordde. .
,- . .. ... ... ... i. i"


TRIBUNE PUBLIQUE

La Fusion
Salus populi, suprema lex! disaient les
anciens Romains dans les moments pe-
rilleux o6 les intercis g&n6raux de leur
pays 6taient menac6s.
Consulere saluti reipublicai, disons-
nous aujourd'hui, a cette heure d'angois-
ses oh presque tons nos freres haitiens
obeissent aveugltment aux passions hon-
teuse's et d6shonorantes.
Here de defaillance ou :'intdrit person-
nl semble eff.cer le sentiment de la Pa-
trie. Ileure d'abdication oh les consciences
resistent difficilement aux assauts de la
Corruption D.
Here de dksespoir oi les esprits les
plus optimistes s'accordent A proclamer
l'6croulement procha;in de la R6putblique.
Quelle doit ktre- la conduit des
Haitiens a cette here solennelle?
Nous devons tous -- si nous aimons
reellement le pays et d6sirons son rel6-
vement fraterniser nos vues, combi-
ner tounls lesintrts particuliers de ma-
ni&re A concourir au bien-6tre general,
en nous fa.isant des concessions mutuelles,
mettre de c6t6 toutes nos preferences et
nos sympathies, enfin travailler sincere-
Inent au salut de la RtpubLiq! e!
N'oublions pas que la patrie est aux
lieux oh 1'on seche des larmes, oh l'on
faiit des heureux, o6 les droits de chaque
citoyen sont respects, o chacun s'enga-
ge a remplir consciencietse-nent ses de-
voirs pour le bonheur de tous.
A cette here, Tous les citoyens hai-
tiens doivent se aonner la main p-our-
sa-Uvcr l.1 birque de l'Etat4-ues sur ._e_
point de sonhbrer, abandonniie seule sur
les r&ifs des passions politiques.
As-se d'intrigues, mes fiercs, assez de
triputages de coulisse ;, mettons-nous
tous au niveau de li situation qui est
faiie au pays. Ce sont nos intercts qui en
soufrent!...
Vous, MM. le; pretendanis an Pou-
voir, entrez- loyalemer.t dans a late et
visez toujours une ,eule chose : a le bien
A traliser ; .et poui cela. point n'est-be-
soin de fire couler lesang des malheu-
reux, ni de tenir tout un pays en ch6c.
Plus d'hcatombes!
,'Vous, MM: lys deput6s, vous-avezsre-
cu du people un' nmandai imperattf: :clui
d'Ellie le notwvead Cfef d'Etat. .I- 4ap-





II- Ow- 0s-s
pelez-vous quo votre mmion-est noble et
votre responsabilite grande devant la na-
tion envers laquelle vous avez jure fidelite
et devouement. Vous devez done agir
dans le sens de la majority du pays, si
vous voulez remplir d'une manimre irr6-
prochable le mandate qui vous a ete con-
fie. --- Tant pis pour vous si, pour une
raison ou pour one autrc, vous vous
comptaisez dans une attitude hostile au
voeu de la majority de la nation.
Vos mandants vous accuseront un jour
d'avoir viol6 votre serment en servant
une cause qui n'6tait pas la leur I.. Pour
vous epargner cette fltrissure, faites
votre devoir et-toat votre devoir, MM.
les deputis, Te-phays'vous tiendra compete
de votre conduit.
Vous, concitoyens, partisans de ditTe-
rents groups politiques, soyez calmes, ne
commettez jamais un aceregrettable.
Que la moderation preside a vos senti-
m. ents les plus intimes ; attendez avec
patience le vote qui sortira de l'urne pour
le bonheur du pays tel que nous le sou-
haitons.
Vous, Pouvoir, veillez a la security des
Families ; ne prenez jimais aucune part
active dans les manoeuvres electorales
( pour la Prbsidence du Pays); --- que
votre sympathie soit acquise au pays, que
la Sigesse preside A vos deliberations !
Vous, ministries du Christ, priez tous
et sans cesse pour la paix et le bonheur
du pays; rep6tez dans routes les occasions
A vos fiddles :
Que l'anour de Dieu engendre l'a-_
mour de la Patrie 1
P. J. MEXILE.


LETTRE OUVERTE

Cire ulaire
Port-au-Prince, le 12 Aout 1902
Messieurs et Mesdames,; -
Le nomm6 Chicoye la tete de quel-
ques insurges, ayant allumt la guerre ci-
vile, la ville de Petit-Goave, oui j'avais
mes magasins depuis 26 mois, aEnf-diE-
truite, avec maisons, halles. Toute ma
fortune, touLce que Mr Cazeau, vice-
consul de la Dominicanie, a recu a titre
de depot de mon epou e, tart pour elle
.._.ue._. ur atrei, ses magasins ontass-
par les flammes.- Toutes vos marchin-
dises consignees ont 6te brflees pendant
mon absence, en voyage, un mois iu-
paravant; sans quoi j'aurais payt dee ma
vie, comnme bien d'autres innocentesvic'
times que des intrets retenaient forc6-
ment en cette ville socs le joug de ce
despite.
De ma fortune personnelle cent cin-
quante mille gourdes ont disp.ru" tant
en especes, en proprities personnel-
les, qu en diverse proprietes acquises sur
vente i rkmtr, a l'exception de quel-
que. tires que j'avais ~vec moi. --Ce
desordre a eu lieu les 8 ei9 Aotit. cou-
Tant.-- Sur le navir e de uerre le dAt-
54ss ,qui s'y rta porte ie to de ce owis,,
au secours de; victimes femmeset enfants,
j'ai et recueillir ma famille le linge sur
Iu corps, sauv e miraculeusement!
J'aurais etC cntitrement ruin6 si, comp-


Cie l'avais onc surAe 4&o l.-w ;o ra pou nant s terrible .
like na resolution 'ii me r.eper n q -la terr. j ords ap-.:
m'avait guide a vendre mon stock. le paraitra a chaque fois a leur conscIence 1
n'ai pas 6t6 too: a first heurexardans cette tQll6ci.. -
vente a perte, car j'ai perdu la moiti6 de Avecines salutaons.
cette valeur qui m'a 6t6 compkee en p- Gperal J. A. de BORDES,
pier-monnaie que je r'ai pas en le temp ,-fvocn C gociant-importateur-patent-
de convertir et qui fit bralke dans une au No 2 i Petit-GoAve. --.-
malle. Toutes mes epargnes, mes econo- ..... ....--
mies ont et brilses; iso dossiers sur m m
advance de fonds et honoraires A forfait, V f l
documents judiciaires, pieces et titres tanL
pour moi que pour des clients de 7 ar- .
roodissements, tires de creance sur prer, Chauge
reconnaissances et bons sur debit, meu- ontinu ours
bles, bijoux A usage personnel de ma fa- Lbaiser e sr in, e chaiuge est O
baisser. --- Ce matio, 10 cluuge est &
mille, trousseaux. garde-robes, argete-
rie, touces nes collections, tous mes li- 4 /. '.. ..-
vres, references, addresses, bibliotheque. On a mOme trait, en payable livrable
voire mame la trace des titres,les archives sur tin du mois, a I38 '/o.
des notaires et bureaux publics ont dis- Chambre des Dip 2t6s
paru tant dans 1i halle d'Elie Cazeau que Nouvelle seance nille.--- Hier MM. les
chez mo.i D put s-no .-ptt-enco e railler fMte
Heureusement je. ne devais aucuns de majority.
mortels. Jai la vie,:la santr, I'honneur' Dans le procs-verbal de non-lieu ot
te~rdt~-4'indipennce-esSjntac~ts- ^-ehess, nous-apiprenous que les e.
qui me permettra de me rattraper d'une prdsentats dot I absence n pas e
perte de vingt neuf annees de travail as- motive, ont nominativement d-
sidu, lucratif et laborieux. o .
C'est bien de ce qui concern vos tires nonc la Nation.
et marchandises consignfes que je viens La V6rite
vous donner avis. Nous extrayons de t la Presse P, de ce
Je prevoyais tout, et tandis que j'eii- matin,- ce qui suit d'un article pare
ballais, encaissais et metrais en nmalte mes sous le meme intitul6.
effects, le 31 Mai je fus victim d'une ten- a II convient de se Ileman'ler ce quireel-
tative d'assassinnat de la part de 9 travail- element e passe chez nous, ee qie nous fai-
leWrs arms\ envoys pour m'envahir et sons et les decisions que nous executeronsde-
contre lesquels-ie suis defendu.-Donc mai". Isoure cel' e (q i"li sera i une
les pertes que jai faites sont ind6pendan- choe aiske, si le Goivernn meant prov;soire,
res de ma volont6, dans impossibilityh par des bulletins pubii's occaiionnellemfrit"-
... rlen'cinait, le peuiplIr. Car, eel u-,alnp orlicie)
que 'i tais de les mettre en suzrete. de In nation, qui 'a tl. i, est Ie anul capable .
La maison Herrman Reimbold,sans hu- d'imprimer une direclioin i I'opinion. Or,
inanite, m'a repondu par la lettre suvi- un, cerlaine atonie a frapp6 cet organe; c'e
vante: Aidire qu'il est muet etllaise I'esprit public
Petit-Gove, le 2. JTin '1902 pirendrle telles orieinations qui'il pent, au mi-
HERRMANNIREIMBOLU & C lie i (lu feu-croi tir es aonn lit in9irresss et
A Mr J. A. de BORDES,- En ville de li-soii m eii- le vois elnpol snn ,
A Monsieurr-. de B -- qu o est rfoi pt h couler de conlan,
Monsieur, parce qu'on les croit sinceres, Mlanul trang6-
Nous vous accusons reception de vote ho- res. Le G'ouverneminti faith ta polilique,dlt-on.
norie d'hier, dans l.quelle vulnt nous demoan- On entend par ce not courant,qu'en re tai--
d,-z de prendre en d&pt deux atllis. Nous sanl, it IfAhe le de nene Ils alraires avec pru-
regretl.Lijs .inf.ininlt .que pour le moment dence, avec sagesse, piano c suio. On pense
nos ne i pouvons parvous-renrht-ee service, qe celle lartqie-ii~ernmentte eaTails--
A cause de I'absencede noire sienr Kampm--
yepqui selrouvP actuellemetit A Pt-an-Prine,-. dans ledemi jour oil elle sevxercP. On vous
Agu'tez, inonsieur, nos salulatioins emnljt's.- I'on011c lt. l me que \ous aurez le tempi et le


sees. -
l'r Ilerrinann Iteilmbold & C
( Signature illisibl ).
Je me hatai de me rendre A I'Anse-a-
Ve'au et l j'at charge 54 sacs de cafe pour.
Petit-Gotve et pour compete de qui de
droit, sur la goelette du general Bance,
avec condition, a son retour de Port-au.
Prince, de prendre mes effets.- L- gee-
lette ne revint pas A Petit Goave, d'ouf
il aut condure de ce d6sastre que e ne
devais sauver que ma vie!
Que -euxa qui se dissent membres de la
sociert et qui ont envoy des vagabonds
pour ni'assassined, qui ont aiguis le 'poi-
tnard de la guerre civil i Perit-Goive,
A'ui, Al'heute de la vengeance obt tour-.
ne, promen6 la torche incendiairei, On
mon absence, pour brfler Petit-Goive,
sachem que ma fortune y a4the ensevelie
et avec clie celle de nos cnnemis.-Cctte


lroil de la decrier, si la rulali ta nid kcahoter.
-En-I e Ieiinp,on. .t-i aiUt -,Nutd'A-*-
hontite est etiianglantIb Saint. ichel dispa
rail daos un biasier- ur le rouge duqglel e
profile te clocheton noir de iglise, seule de-
bout; en d'antLire point encore Aout crodl..
sur des radavres. Pats oDle nrtP. ians leI
journanz quti rtlatent w f4aits; w yvient, re-.
v'tue de I'autorit ofliclelle, die u pu y
aTelle balaille 6i Jiviet; w roic'i l'lIU .
Voici la niarche de nosarm6a et la route 9ni'
vie par I'enuemi .a Rilr.iae't4h'noaplVu8:':
te ces deux, de Ces tdt naUvilteu l ieIMb.
celle-ci, qui est I'expression de la(kirt6A
1 I, fP
,Confre 4 i CS F
S. IIIJry. A4OiaaAp
queq 1 I'h on 4, B ,A
-mfdecios, 4e tPoH ,^iyai,(^i^4^^
lui a CtC offi lenme
lettre de M. leDrA. l
i Inague, date do 20 Jpin Ct par V ."e
destination le 22 Aout 190o, que la pci'





4 ..i. w J i iv ,. ... .
vtrole regne A l':at pidEIpique la Insla tuteur Belge
Barbade. '' Dilom6 de fEcole Normale de Bon-
Its som inirits t prndre, contra les Sa neEsp-rance *,. dsire trouver leIgs par-
vires oo barque4 de ,1tqt topn ae yVCel ticqlitrcs pour les matitres de I'ensigne-
de cette le,les precautions les plus minu- ment primaire et secondaire. --- Meilkeu-
tieuses. La duroe de hla 9= 1cpain n rsrefe nces. .
supposant qu'il n'y Ait pas' de- elda j S. adresser nu bureau du journal, aux
bord, doit &tre dq.*4qzq jou's au grvni- initihles A. V.. ,C ,
mum dans tous les ports' de 'Ia Rpubli- Ceintures Folie pour Dames
que, et la libre pratique ne doit tre ac- Vient d'arriver une superbe collection
cordee qu'apres une parfaite dsinfecion deceintures-Folie; profitez-en 16 rue
du navire. l AoI ,i I RUpublicaine, a la Maison Bleu de
Faith A Port-au-Prince, le 23 Ao4t g,9 LGoJA s.
Le President drj ury ~iKdicalCentral, cntre LAJANsr6 .
Docteur LIoN AUDAIN 'Contreabon adhire
DoteurLoNo AUDAint Le soussigne. declare avoir perdu un
O.n.t.g.az r TOflt rn.nrp-h, n ,, Mr Pp-rrp. Anr rA Fl,,r[


Ce martin nous-est revenue, par lerstea-
mer hollandais, S. G. Monseigneur JULE
TONTI, d6lkgat apostolique, archeveque
de Port-a-a-Prince.
Pour fater ce rciour, le bureau de port
etait pavois6. Tout le clergC de nos tois
-paroises-e ait-present A son d6barque-
mnent.
--- Nos meilleurs compliments de bien-
venue A Si Grandeur.
Nominations
II nous recent que le Commandant de
l'arrondissement de Lascaobas, le Gen6ral
Thermide Bristout Remy, a 6tt remplac6
a son poste militaire par le G*' Polla,.
--- Que le general Daguerre, ancient
commandant de la commune de la Croix-
des-Bouquets, a e6t nommi au comman-
dement de la place et de la commune de
Thomazeau.
Promotion
Nous avions le plaisir tres grand d'an*
noncer dans notre avant-dernier numoro
l'61evation au grade d'officier de la Le-
gion d'honneur, de Monsieur le capitaine
de frigate Le Bris, commandant le croi-
seur francais le Suchet -.
:Aujourd'h'ui nous avons le nouveau
plaisir de reliever dans le I Journal de
Paris, I nomination dn commandant Le
Bris au grade de Capi aine de vaisseau.
Voili cettes qui rouira' vivement les
amis du Commanda-t Le-Bris, et ks per-_
sonnes qui ont eo ici parmi nous I'agrC
ment de le connaitre.,
Sixain-du Jour .
Eauxn et aTramwayst, malgr6 Commune
-Vrais destructeurs de nos chemins,
Quand on les volt mettre les mains
Oi voni nos pied, par infortune,
-Orr constate que leurs-.. ;babs -
Ne nous livrent que des d6g.us !..
Arriv -
Cc nfaiin est ehtr6 le. steamer hollan-
dais aPrins Wilterm III, venant du Sud,
avec ck passagers suivants:
l.... II;If*` YT0 Gual-'
tieri, Bt4, ar .' .
c -.Dames'ut. raude, J.1Plns er,
J. CW W ._ :6 -. **-
mi(. poouy i X il .

d'kr -t ir,, ,.w.-


UE~U~iEL'A. 7


1


Nl 242 ._v.leur G .298,surlequel ii m'a
ti6 pay6 15o gourdes.
;J le declare nl et non avenue, aupli-
cata devant m'atre dklivr.-
Port-au-Prince, le 20 Aotit 1902.
DIEUVEILLE DESERT.
Remerciment
La famine MESSAC remercie sincere-
ment les amis de la Capitale et de la
Province qui lti ont donn6 des temoi-
gnages de sympathie i l'occasion de la
perte douloureuse qu'elle a faite dins la
personnel de Mr MESSAC, administrateur
principal des finances de Nippes.
Miragoane, le 20 Aofit 1902


AVIS.
Service Hvdraulique

La Direction du Service Hy-
draulique prkvient les abonnt.s
desservis par la source de Tur-
geau que 1'eau sera arretee A la
source mene pour permettre le
nettoyage des regards et chateau-.
d'eau.
Ces abonnes seront priv6s ('ean
mar ii prochain, 26 Aolt, de 7
heures du martin ;ia here de 1'a-
pr6s-midi.
Portmu Prince, 22 Ao0l 1 )2.


- ---- -- i --------------=


HAMBURG AMERIKA LINE

Le steamer CCEREA)) est attend
ici le 24 courant, venant d'Europe
et pregnant frtt et passagers potir
Santiago de Cuba et la Havane,
Port-au-Prince, 21 Aoit 1902.

InstiltiOn S1t-L de G0nzague

Le Superieur de l'Institution
Saint-Louis de Gonzague a l'hon-
neur de prevenir }es families que
I'ouverlurc des course a I'Institu---
tion aura lieu Jundi ler Septem-
bre
Port-au-Prince, 23 loot 1902.

N. MAROOU
Marchand-Tailleur
announce A- es nombreux clients tant a
Port-au-Prince qu'A Jdrmife, (qu'i a
transfdrA completement sa maison de
la Rue Traversi&re an N- 101 de la Rue
*- <'__-r __-__ _11 _l __________ *-*-- r '' u "IaL*


IlVJLyL _.I UCU K' I al 1U
Hues du Quai et Rooux
PORT-AU-PBINCE
Cet Etablissement, nouvellemeit ot
confortablement install, situd en plein
efitre des nallires, a proximil6 de la
DbuAnese recommande par son ex-
=cet se cuisine, ses chambres )ien
; son service bien lait et siirtoit
par p-exquise. propret6 et ses prix
AV'd A4r 'vasTe- gterieanu premier,
rtage, dominant k drade, et ILgrande'


euIru Fe UI 1 M.*L, I.J1 & UCW.A u C.lotWlIil
d'une onrhable tratefitepr-t6tum jo.,:

7101dta e.
L es tramways Is'arrdent deva-ni 1114We


*-. .'


secialcmnern t venll IE nurop gaul'ra;nt a
touns les clients m4me-les plus difficiles
une coupe moderne et tres-61igante.
De plus il a le plaisir aussi de leur an-
noncer qu'il vient d'ouvRIR UNE SUC-
CURSAILE A JIERiMIE, SUR LA PLACE
D'ARMES.
Complete veston sans gilet $ 28
S avec ,izlet 33


Pantalon 9
Pour les complets jaquette, redingote,
hibil ou autre commande, il lesprie de
bien vouloir s'adresser ou a lui ici ou
k' on reprisentant a JOrdmie, lea assu-
tant-d'avance qu'ils seront satisfaits.
G- rand assortment d'itones t iouvel- --
temdnt arrivdes.-- Grande fabrique de
kadlquettes ebcde kpiasea, toen genres.
Grand stookWde costumes tous con-
,'dUoK0i.ijes1tons el panlalons a bon
march!


misci.M Une botink crb pense 95W I Pro-
mig..


-- --- -- 1


Ligne Cameron

Le steamer tLAUENB'RGo par-
tira samedi 23 courant A 6 heu-
res du soir pour Gonaives, J6-
remie, Miragoane, Petit-Goave
et Port-au-Prince, pregnant la cor-
respondance lpur la c6te, fret et
passages et fermant sa malle A la
Poste le mnme jour it 5 h ures
do soir.
F. HERRMANN & Cie, Agents.
Port-au-Prince, 22 Aout 1902.


At v h! xdg 1


Ilk 1111 111 111 A d "L U"


7


LI IIIIII


I ---a--- -- r-u-- I- u~--- --- --1~L-rr--m~CI


----'2







AVI 1,iPOTIR OT!

Les soussigns, annoncent a
leus clients qu'il~ entreprennent
la reparation des Glaces Ta-
cht(es.
Cercueils
Ayant toujours Iwi assorliment
variJ de dlcoralions, nous som-
ines ;' mnime de fournir des ccr-
cueils en acajou, D;cores' i I'exti-
rieur et Caplilonns i; I'int-rieur
A partir de $ 25.
Henry Stark & Co.
64, lne di Mlagasin de I'Eal, 64.
La Nuit el les .Iours de FiMe,
s'adresser pour tlesconiniandes de
i'ercueils chez:
M. A i.'. ST.ArnKrI.Ile 10n Port, 51.
Mr. FLL.:cIIIkI US l-ON, Rue des
CI'sars No 125, prsi de ta Rue du
tleservoir.

tli Iro0ive cliez S 1. PIERRE
,. Rue Rna ', ii 'iri, .nemenl
Hue Boniu,-FFoi. c 91 rue du Quai
Vin de Bordeaiu a .S I.40 gal.
\'in de o slup(riui ll < 1.80q al.
Miel spIperieir < 1 gallon

BOIS 1DE CONSTRUCTION

Grand dltpot situe surle quai,en face
.-L mason Guyot, a proximity du wharf
tie cabotage.
Iacilitdpour les ecxpdditiis de la Cdle.
Aissanles Caroli,ies
Poteaux Bois dur du pays de belles
diinensions.
.\ssortiment compleL it Sip et Pitch-
ri' de routes dimensions.
2 sur '2- 2 sur 3
3 sur 3-- 3 sur 4
Carlelage.: :3 sur 5- 3 sur 6
3 sur 9- 4 sur4
-4 su-r 5- 5 sjt5
6 sur 6.
Planche. pitch-pin prdpardes:
l'lanches prplancher 1 i/4 sur4
.4 4 1 1/4 sur 8


d cii


i'laiches ritch-2il'
Ir
S


Sap prdp
Sbrute


(I I
Pllalehes pour.pzaf
-avec rainure ai


rq L sur 8
,cioisonis 1 sur 12
S 41 sur 5
PC 1 sur 8
brute.s sur 12
T 1 /4 sur 12
1 1/2 sur 12
2 sur 12
ardes I sur 12
a i sur 12
1 sur 13
1 sur 16
and 1/2 sur 8
, miliatn


PKWUX & 0-I


Excellent et onMarcie!..
Lorsqu'on pcut cumuler dans ses achats le bon march et lI'exc
lence de la inarchandise, voilk qui nest point banal potur 'aolieteur,-
C'est ce qui a pu Etre demontr6 A tons ceux qui vie. nent s'approl' e
sionner '
Chez S. M. PIERRE,
34, rue Bonne-Fol et. 91, re (lu Qnal.
On y trouve toujours:
Rhums exquis de tous ages.
D)licieuses liqueurs nalionales des marques sllvanles:
Anisetle, Kirsch, Genievre, Vanille, Menthe, Rose, Cacao, Peche, No-
yau, Abricoline, Beriainiote, Clatreuse, etc. et tout autres bois-
sons des premieres marques A tres bon march I...


CHOCOLATERIE HAITIENNE

Paul Cesvet,
8, Rue Am(ricaine, 8.
Chocolate a la Vanille
A P. lne Gourde la livre.
0-yos et :I tail


ACrlON WAPITF ET DOUCE:
SI LA MEILLEURE-
t l I | I I_ I Eai :fA4, NA itRLL '

L'EAu MINARALt ALKALINE, FERRUCINEUSE.
RECOsSIrITUANTE bE

POUGUES S'-LEGER
est souveraine et sans rivale dans le
Traitement des affections des Voies
digestive, du Foie,
Voies arinaires, la Goutte, le Diabbte, I'An6mlu
Quatre si6cles de succ6sl
Vente en are chdz iB. PAPE & Co.
I


Nestor Feliu
M aitre-Ta il ur I I e
46, Rue Bonnvc-Foi, /6

lRevenu de son vo;yage, :nnonce &
ses noifbreux -UierLs-u.'dse_rcmetre
leur disposition et qu'il prornet,comme
par le passe, le neilleur soin et de la
promptitude dans I'executioii des ra-
vaux qui lui seront conltia.


LEVICO

L'eau miiiiiid'rle niirtielle lorro-trsem-
c-.e id loitin des reu'tltalts Prp'rnants:
duas routes les maladies qui se busent
s'r uine ri zfl i' ise co)ipo.il ion du saolg:
A in die, Ch lorofie, Scrofu les, Fa ibleS
g dne'rale ec;-- dans toutes les maladies
dela peau, dans les cas de fievres inlr-
millenlcs, malaria; dins les maladies
duse.ce fminini, dans tous les cas des
indigestion chrotsques, etc, etc.
DEPOT: POHLMANN '& C


qT ACEB~- C~~F V~l)i
'o : Ar: a&
TOUX RIUMES RIONCH1TES -URV 9v
INFLUENZA AFFECTIONS DES POIWCW3
Rue R:publlctine, nu 121, PORT AU PRINCE, hAiTTI. r.T LIM Pit-W"V,"I 'l
NINT :.ILMcM -


Varlcos, Himorrhoides, Vs'IcosOs PNOWbl,
chremiquo.-Accidents du Retour d"lAs 111494
08"f ht 'ahlnr 40 me so" 11 W effle r rp a'et tr 0o~~b ~is
lea priatipe~~ta at PA td 'po 'aisl~; L*~~fcrorLk~
em*um', qu1 eel "t Ias"tlt"naidk 1r M *dedelu anglalm a cm I 10 ohm
Aa Uhimwbdigiri. -on.au UsY Terrefiqbourpa oned il -MOMrLs.
LP .LACON 1.150 I)EM-OnACI sa '4'unt. AIT d
P. 1.~O PHARMAOIE B'OLhT OUU


'I
I pr
Launches


Planches
t


J