<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00639
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 13, 1902
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00639

Full Text

,some Annle.-Ne 1104


Port-au-Prince (Haiti)


Mercredl, 13 Aoot 1902


elm~ to -wo



LeA 2Iviste

og Qxxct4.iezi, imzxierciaL1 4t i_-d '.Axkir3

-" E
.II,
i. I~u~jeJ~ ir ~ia :~f d'Ls;J~lbt~CeLN
T-77 2 __7el7LB


-LE NUMRO S CENTIMES


Abonnement pour D6partement.... 1.2I
I- 'r E tangr 1.50


PAR MOIS 1


Adresser les communicatidois aux bureaux du journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.


COURSE DE BOURSE

Os AMERICAI ..........G 145-0/
Consolidis 12 */o escpt. or 48 */1
( avec-interets dus)
Consolidis 6 0/, 39 /
(avec intCr6ts dos )


S Roses .............
Cafi (Province) 9- r cts.
Camp&cbe.............4 i/2


-26 'o/


cOMPAGMIE: FRAMGAIS.E
DES CABLES TWLGCRAPIRIQUES
MONOPOLY dii NOUVFLLISTE
REPRODUCTIONN INTERDITLE)

March du HAvre
Cati d'Haiti........ Fr. 40.
Catt Porto Cabello-a 38.
Cacao d'Haiti..... 53.

SPA -11.-- Marie lienriette, reiiie des
Belges, a p ssd une bone nuit et a '
quitter soil lit ce fna&ou pour dejeuner.
VEsE 11. La reine Marguer'ite,
mere di-i- roi d'Itaie, a domiiia 4.000
dollars pout la reconstruction du Cpm-
panrlie.
LA H AYE -11. Les 4 arbitres. danft
-diSuLe qi s'est i1ayde-e ilre le'tsaLs-
Al W-Et I1i j du p.ys-
meamnt T11ndemniL4-3 Ielatikoaj des pro-
.pritkEs religie ses. enu cahfo;:nw, s9
-4t1Dronile- R- 4 -_. Ietc b- p r- ---m
mert u611 Piqqie .arbiUr; le tribuiiiul
au comiplet i'-ribufil 'iliI `septembre.
pour ftliib6reev isoeleI cat iu li est
soimis. I:.r :
Cb5FnU 'If. A.X Doux -smcots. de
tremnbeme'n te d tdrrd' buit tIW'resenflies ,

-t~~~i~ EJI'-'E d~s'b~i~4'4isnio u
de 'Ia co&Ji~5ene Clbdatei.~deW~t~uiluuu
.jourd'huj dana I e cab~inet r~ldWM,?Uhm-,

Ki eofltinBi i'Gspupe~.h4*~~ r~uids
~td1Vrp rqr;l4issd p.~k7quq
ce G8r


-tseale g6Bnrale et on a-enfin passe une
resolution A cc sujet.:;Une autre r6so.
lution a ,t6 adopted qui 6tablit un sys-
teme uniform de poids et measures
dains tout I'empire. -- Li conference
s'est terminde par au votfede remercie-
menis & Mh. Chamberlain.
PARIS 11. -- Le comte Jean de Cas-
tellaune don't I'dlection dans le doparte-
_ment di Cantal avait it6 invalidee par
la chambre des deputbs, pour de pr6-
tendus frits-de corruption 6lectorale, at
iDREs it2. --- Oin apprend ici de
Corde que des soul6vements ont eu
lieu duans les provinces deJenham sund,
Shan kot, Shan et South Sh6la.
BErn.rN 12. Une dpeche de St-
Petersbours au t Berliner Tageblatt ,
dit que le Tsar a gracid tous les 6tu.-
diants qui out 4tA emprisonnes ASmo-
lensk au sujet des troubles qui se sont
products a Moscou en fWvrier dernier.
PARs 1t1.- Le t Matin declare que
ince hiritier d'Allemngne, la
suite d'one escapade A Bonn ot il suit
les course de I'Universite, a eu une en-
trevue desplusviolentes avec son pere.
On dit qu'il a exprim it son: p6re le
d6sir dd renoncer a son rang et a sa
succession an tr6ue. 11 est Age de 20
ans.- Ou croit qu'il s';.git d'uue affaire
.de femme.
PARIS 11. On semtble donner une
grande importance, cette annie, dans
les grande mancciuvres a I'artillerie tde
furte'esse et- ud op-uitinols 'de siege
qui ou( lieu in camp ae -Chalonsstur
une biii plIs l;rge echelle qiu d'habi-
tud.i. La monoilisa ;ibn et le trllisport
dejnatdriel -de siege done beuiucoulp
d'ouve.vae anx sapeurs ties chemins -de
-fetr-elst- u essai uile poutles gran-
des co:np;igmes de cheihTils-de fer qui
ietnplhssent leur i le avec rugularite et
rapiditt.
Trpls heures ;pr6s I'ordre de molbi-'
liiation, ;2 tra;iis complete de O30 wi
(.ons sou. parli de lai "re' iltliire de
Ve'sailles pouir 'e tru'itport des nimti-
liolpset di matiiel At iceai'si dft 6ur:ole
SiLe d'cliFe pludm'forte. On pslt itohe
... .ce ee' hnnndle ;uttsli Tiienp d;uns"
rnirme 't'iiia dnmil lHe, ls'tinra'-
eg*ris F fot (tConishtce dndri a d^b
onf-sitons Dus 'dru t'mlsh siiperffeielkles


magasins, intendance et munitions et
au c6t6 non le moins utile de oart de
la auerre-actuele.
Les manweuvres navales franaises
qui out comported des operations tac-
tiques entire' I'escadre e I: Mgditer-
ranee comma ndde par I'amiral Maigret
et l'escadre du Nord sous le com-
mandement de l'amiral de Courlhille,
reunis sous la haute autorit6 de l'ami-
ral Gervais, out pris fin a Toulonapres
un grand concourse de vitesse entire tous
les navies. ---L'amiral Gervais et les
autres autorites navales se soTirii- o-
tres tr6s satisfaits des rdsultats obte-
nus, surtout avec les machines A va-
peur et les canons. Toutes les con-
versations des amiraux ont Atl trans-
mises par la t6elgraphie sans lil et les
nlavires oat navigu6 la nuit avec les
fenx de position masques. L'escadre
dluNord quittera dimanche Toulon pour
Brest.
PARIS 12.--- Unconseil des ministres
aura lieu jeudi A Rambouillet. --- Le
Shah se rendra A Paris apr6s son vo-
yage en Angleterre. --- Le ministre de
France au Siam dit quo les diflicultes
r6gnant entire les deux pays peuvent
dtres rtgldes paciliquement.
LONDREs 12. --- Lord Salisbury a
quitt cette ville, malade, se rendant a
llambou"r.
BERLIN "12. --- Une deipche de St.-
Petersbourn au Tugeblatt dit qu'une
insurrecti6u existed actuellement dans
plusieurs provinces de la Corde.
ST-IPETERSBOURG 2. --- Pendant que
le prince Obolenski+--gouverneur de
CrGi kow,- se-promenalit hier avec Mr.
Ilessoulf, chef de police, un individiii
lirt 4 cotups-de- revelver-blessntl--les -
-2onetioftiaires. -


VILLES IDEALS

Les statues de vitek portert, sur la irte
une cburonne de tours er de remparts, et
la.-illhotette de la citi a t'air .de sortie de
'sod1 cerveati, commeA Arhdne. tout eniar-
Stiis sortit du ceveau de Zeus. C'est as-
'S.z le '*yfmbole de'.ces'-.ites d'Amrrique,
'oi'd't 'd sttul:coup naissentide :i pebste
d'an 'sul erhome,'bt. oi.. la vroln d'un
ftn'do' tel'e-porte4'l.,' poids- d'une ville
ri -: '- "


GOURDE


I




.l l .' 4 W Wd J7 4 IS L. *,.7


Un artiste pre tilaV.il-l e d
l'huile, des pites, btoss Iiforie e pfint grd9 nirl ,
des t&es sa fantsibe, vothi'art euiropen; S61n.cti l eni ut
un reveur prend une plain nue, ainmne tuelle de r'Eglise
'eau 'iife source, tire, de I'arpils- du soL, dogme cst la guerr
trace un plan, attire des millers de "co'- tendanit,'l ts-0ecte
lonsselon son coeur, et 6bauche une idylle de lui un agent 61
de brique et de chair et d'os, vofgiTart .ticies ade Illiet
amimein G':a;insi qe dfi rAtA de Chi- leur clhaeau. Les
cago deux villes se south improvises, sor- dent le tabac, le
ties chacune d'uo cerveau. l'une ,du cer- gues.pharmaoneuri
veau d'unpasteur, l'autre du ctrveau d'un. m6decine, dela ch
usinier. -- taire.

II y a une dizaine d'annees, la Soci6t: L'autre ville n'e
International de la guerison par Dieo, Chicago. Mais elH
envoya, d'Australie a Chicago, un mis- religieuse: elle est-
sionnaire, le r6verend Dowie. II corn- pique. C'est celle
menca A preacher sous one tente et fonda vriers M. Pullman
uneEglisequi compete maintenant 1oo,ooo wagons-salons. El
membres; chaque membre fait abandoii visible et est sortie
du dixieme de I'accroissement desesbiens Les 4,000 hectare
et T'Eglise a unie fortune'en- immeubles une-plaine deserte
dans Chicago; mais le service des cnitri- a fait le plan; les
bu6tions, refusant de la reconnaltre et de chet6s d'un sel:cc
la dispenser des taxes municipals, le re- scieries et des briq
.vrend Dow'e decida de crier une ville a pour faionner sur
lui. Le fond de sa doctrine estla negation les briques; l'argil
de la matiere; it croit que le corps n'est uncreux qui sert
que le reve de I'ame, que la miladie n'est que le trou meme
qu'un cauchemar, et que pour IA guerir Tous les tuyaux
il fau: fire de sa pens6e, par la contem- gouts ont eti po;d
plation, le reflet de li pensee saine de maniement dans 1
Dieu: le souci du corps corrompt l'ame un sou prs le co6
et les remides physiques dtent route chance 8 millioinsde- d61o
de sant&. prietaire est ta-set
C'esi une religion assez voisine de celle elle sc charge de t
des ichristian scientists); la popularity& et mrnme du recent
en est due uu peu aux memes causes que conseil municipal:
le succ&; du MSalade imaginaire ou du La compagnie est
M#ddecin nmalgrilui. aEn somines-nous ve- compagnie. C'est
nus, s'C rie une des pr&tesses, A une ido- nature. La plains
lthrie' nouvelle, par le culte de la flineile, visee la ville d6p
des bains, dela dite etdelagymnastique?, petit village: le p
II y a beaucoup de medecins aux Etats- stupeur la ville s
Unis, et beaucoup de medecins A la Sga- poule don't Jes ca
narelle: on devine le success d'Eglises qui la municipjdit: rus
font de la mrdecine un pichi mortel. rer d'affaires tout
Au dedans et autour de la cit6 id6ale, propri6taire a press
M. Dowie devait poss&der chaque pouce du rain .par la critic
sol pour qu'aucun m&decin ne pilty aVoir ne paye pas les c
de pied A terre. II devait acheter le ter- les paye en chqit
rain en secret pourl'acheter a bon compete, fait function de ca
et ilse miiit recieillir les fonds pour Pa- -compte del'ouvr
.chat sans annoncer le lieu de I'entreprise. livret de:c issue d&
II emit Jes actions don't la seule vleur pas son salaire en
6tait de donner droit : 1 a un dividend; Pullman offre-
2 a location d'un terriTn dans laTer- -cit de propret do
---re-roaimise.-L'argen afflua.. II s'aboucha seuls A jouir dan
avec un marchand de domaines qui, en rues sont macat
sous main, accapara une grande plaine le routes les faqjdes
long du lac Michigan, et il organisa une ville a des airs d
fabrique de dentelles au capital de i mil- malgre I'unir de
lion de dollars: c'tait irie industries nou- est d'une diver:
velle en Amerique. 11 en fit cglle de son re en Am6rique.
people 6lu. II avait requ de ses fiddles et le gaz, une salle
actionnaires 400,e0o dollars, soit 2 mil- gains sont r6uni
lions de francs, en argent monnayi, avant i'Arcade, '-toutr
d'avoir achet6 un pouce du sol. 11 leur a couvert; des bs
avait promise de 6 A 12 o/, de dividend. une vue gale su
S En Juillet dernier, la villefut ouverte. et desservent un
A l'automne, des centaines de maisons lives, don't les
s'6eivaicnt. Des.colons, venus de tout le c'est li principle c
continentcampaient sous des hangars,des liariser louvrier
tentes et des- oitures, en attendant une naire; sans dout
occasion de bitir. On compete sur 4;,000 ge de ce qu'on i
habitants poor 1'Ct6. M. Dowie batit de La vile habit


international, ont le
ison par Di; ert-

ectorel auquel les poli-

tdois de Li ville "'den-
orc, les hultres,les dro-
ues_ i la pratiqued laU
rirurgie ou del'art den-,

;st pas loin non plus de
Sn'est pas une creation
une creation philanthro -
qu'a batie pour sesou-
n, le constructeur des
le fornie un tout indi-
d'une pense, unique.
s qu'elle occupe ftaient
; un seul architecte en
nateriaux en ont eti a-
)up.au prix de gros; des
ueteries ont 6et fond6es
place les charperites et
e tire du lac y a laiss6
de b-ssin et le port n'est
d'o ha ville est sortie.
dcgiz, d'eau ou d'6-
;.d'avance, sans-un re-
e pavage, et on sait a
t total de route la ville:
ais, -compagnie pro-
-e organisation locale ;
ous les services publics
segment; il n'y a pas de


m proret6lt6 l'inspect4 du service
aire de S S om a m$.x qai en
vad d n Iim 8do rd hygienee.
nt 'rd n rn
ison du Bio hmcaretrC'ur le m&
me plan que cells des ouvriers et est une
qbdrfef l hoiseg pour h:tenuc du mena-
ge; une ouvriere, enla visitant, s' criait:
.af-i A possible que votre mason soit
hi&i l;i n6tre; dites vite comment vous
I'a-vez rendue si lotrie Une fois a-rnm-
pagnie acheta en gross des papers de ten-
tare et les offritl;. a.prixr..cadLbI t.edl.se
chargeant de lesfairu colder A ses frais;
Ic'dtaitpla.perem e fois que beaucoup des
ouvriers choisissaient une venture; 'e ce
fut une grosse affaire.
Pullmjn est le iypede ce que peut l'u-
nit6 de plan et 1'esprit d'entreprit C'est
de Ia bonne philainthropie-et' -de bon-
ne speculation. Malgre le bon march des
loyers, lecapital englouti rapportei z5 '/ .
A la compagnie, et le terrain,,acht6 A
200 dollars l'hectare, est evalu]e A plus
de 5,o0o dollars. La sarit des ouvriers
est un b6nefice de.plus pour la compagnie,
et le nombre des morts, qui est de 15
stir 1,ooo habitants aux environs, n'est
que de 7 sur t.ooo dans la viltei.M. Pul-
lman soutient que a la beauty a--une va-
leur commierciile et que farrosage des
rues et le soin des gazons, en 6vitant la
poussire, ont rconomis6 plus de:fr.ais de
peinture qu'ils n'ont couit6.- H. B.


NOUVELLES DIBVRIES


il n'y en a pas besoin. Change
la ville, et avitle es-t a- Malgri qelques petites demands d'or
un cominunismeen mi- du commerce d'importation probablement
.scrte oh s'est impro. pour r^gler lcs droits de doaine, le chan-
end du territoire d'un ge na-pas depass6, ce martin, 4' o/,.
etit village a vu avec Ce dernier taux reste done nominal et
clever, et comme une commune nous l'avions signals hier, sans
netons agent. au 1in, acheteursseric0x.
stiq'e laisse a cit se i-ut6s
e seule La ~inompagnie
que agi en Etat souve. A la seance d'hier, MM. ,ies. Deputes
ni d'une monnaiet elle ont poursuivi leur travail de selection des.
uuvriers en.argent. EHe flus eti double-emplui de:certaicst com-
ies sur sa banquet, qbi inune'. : I
isse de prevoyance. Le On rt valiiKs les potvoirs de: Mr
icr a l.i-banque est sor 'T. Marsan, a -'exclusion de son competi-
epargne' II ue touche teur Mirion Dufinal:--- de Mr Bruny
espies. Augustin. en defaveur dt son concurrent,.
desr-grments-de-be*q#- MrLr Andn lkrsse. '
ntses ouvtriers son les -. La ance3suspeldtie,-a ft6 reprise -
s le nonde. Totrtes- e vers les deux heures7-L-e- o 4e-l.a-
damisees et ombrsges, Chambre a 6te proclam6 au benrifice de
oit des pelouses et 1;. Mr Pelissier Be nard centre ., Dijon.
e lieu de villegiature; Validation g6na46irl
plan, la line des toits L ; 'Cla.
sit6 ijfiaie chargene ra- L Cliambr D-p s a~y.cv
Chaque maiso a eau, le travail laborieux d'liminatiojpes'd6-
do bins Tous les ma put"6s i aramsas,*, povqra evroqr A sa
S dans un palais nomat sanc.d'aujqurd'ba ii l Mle a.f.rI la va-
s s es emplttes se fdnt l idtion g6n6rale de pes e .b
ilcons interieurs offrent Apres cela, it ne uIi rtester i, *p sr
r Ia foule'des acheeurs consituer ean lisant lea mem~ies da so.
!bibliotheque de 6,000 bureau d6fiuiuif pour le premrier iois de
sieges sont de peluhe; eson
le M. Pullman de Fami- Pr6sidenoe de la Chaimbrl
avec le luxe du million- Les candidates qui bvignant'! ib prksi-
e pense-t-il que le mira- dence de lI Clambre sont ao nombre de
ouche de prs s'tvanouit. deux, repr6sentan les deux piris Olitf"
ue ses habitants i une ques en antagonisme a Port-au-Prince-.







-e son.m tas -U o|
ger Cauvi. .
Tres probablet.aatimi la, ridaiiam g6
a irale s'ap46y.a ,i4' q,,it ,,rfJ. w yi
Ce sera pous rg,,4 el i-'f?
qui, assur6ment, sera es plus intdres-
santes en manoeuvrep jtit 4 s en-
taires. Ij I. I .
Sixai d0a Jour
Pour nos' fctrcices; IbdltseW' 4 l :
Est celui de la Vierge-MWre v,
Nilaup, de sa muse sincere,
Pour le jour de l'Assoiup ion,: .
Prepare une bonqe glzett .. .
Pour c6elbrer eu Ijoutr p fete.
I6#omiatiaon
Nous alprenon"' 'die M. Eg~th'e Wil1
liams vient d'eir 'ii'irt~&chief'iad buteawn
au Bureau Centrga A.it -Timbre*, ear .ir
placement dq M. Courtiiien P4.oy.
Petlte Tri*Itai#tque !
Nous avpps I.dans-c N0d journal
a Le Soir-'du &9 A~t'Uiaf un entre-
filet tres 6logieuxA 4'tes. e ., l'ex coL-
seiller Villeneuve, aig, a Propos de l'ie
cendie survenue dans la nuit du 7 au
courant.
Ce sont des M1ges 1ustemenft mrit6es;
n&anmoihs nous devons noter que l'et-
conseiller manoeuvrait sous les-ordres du
charge de la compg:gnie, Monsieur Eugene
X. Mond6sir, qul s "eai conduit anssi
d'une fagon admirable;- On Pompier.
Arrivagi
Le steamer holandais a Prirts Willenar
II ) est arrive hier -apres-midi avec les
passagers suivants:
New-York : Mr Robelin.
St-Marc: Emm. Boutin, Jules Alexis
Coicou, H. Lifohk, J. Douck, M. Bctesh.
VENTE DE BIEN DE MiNiEUHS
En vei u la'un jugement du trilinial civil
de ce resort. en date dii vingt-quaire Jnillet
Iiil nelil' ceii deiin, enregiklis, homologuant
la dtllihltration du conseil de faniille des -imi
ineilli Enmna Birl n. Euliduvia .Batrailt, OJi-
10o1 BJrrall, Jfe-pli AartRi, Maria Biarrall. et
.Maurice Bnair erniien so.,s- hi ptisileiice, dcii
juge de paix de la stelion Nonil de celle ville,
enl date ldi;u quinze .Iiiillet de I'arnne prIcilee,
dtinitilt enitegishtree;
II sema p- oudet en 1'4tude. tle Me Louis
Etiellnni Edmond Oriot, nolaire en ceile ville,
fi5, 1r-' HRoux, ci-devanti rile Bonlile-foi, le
lundi vinDt ciliq AoiL coulrant, it onile lieules
Ihi ntalirn, ai la velle au plus ulTraiat ct der-
iiietr eiclihtisseur, des ltroiLk el Iprlellions
desdits mnineurs, coeliiih nt aians i ln moitii
d'illne propril., Ronds et lli-lse., sise efn
- 'eite v..ll i- FFruu, anciennemtie rmie des
Mircles ; la dile propri61 de la cohtenance
die viiyit sir pieds lhbuit foues .de faiade
sur cent soizaile qua tre piedes'cI rotondeur
est borne savoirt a0i 0i par quj Ae droit,
an sud par ,a rdif rte ire @ tr, &I- ret par uti
sieur Piron et ai'ou~es j..r-t hiati e dse at
de d6p6t de cafri toj ii. QJGo .WIrel. Les-
qels droit et 'pr6tlieMonout elisiti par
]'expert;k raeommf lf.sir-e ds .deltarB o
ameriahin .. .... .a..P..Pj,. .. .
A la reqiu6e 4a imre Maril Beri rlain, v
Joseph BaIrnu, ps 1 p~ i1 d tiiaot et
ulomiciliee en seUe ville, Wtrij Jigale des
suesdita mirniie. .
Pour plus ample rqneigneanri*, 'adres-
sr kie Edmbihd 'Orioll d6Qilre dh ca-
hidr des chares.- : '

Portlau-.Pi'-iiae,3 '- -


I l hllt(ilmiaise
. .' ..i i r *. .' "
11 L stelmerPitt n WILtLEDT 11,
pa'tirCi soir ; '6iheures pour PL-
Goaty, Cayes, Jacmel, Curagao'et
TEurp,; predant la malle, fret at
SPCa!sagef-. I, :. ^: !
Port-au-Prince, le 8 Aoit 1902O
Les A "\:n O16 t To IE B & Cie



Rues du-_Qlaiet Roux
"' Potri-AU-PtIcE ,
Cer Etblissemennouveemen-ouellent et
confortallelient instaid, sitld en plein
cenlre; des allaires, ; prpfximit& dle i-
Donune, se reconnmande par son ex-
cettente cuisine, ses ch;imbres bien
ardes,, son gervide liien I:iit et surtont
par son exqnise proprele et ses prix
mr dd d ... '
Ave, s;i vasle galerie nu premier
dtarge, rlominjant hi ride, et t grande
te ralsse A I'Est, .'H61el de France jouit
d'unle igrauble fraicheurn, toute lajoiui-
nit A1tle soir.
Sulon de reception, salle de Dillard,
salle de brain, W. C. au premier itage.
.Les Iramwayq s'arrdlent devant ir'itel

Le proprietaire de la Boulan-
gerie du Bois-Verna D, announce ia
ses clients que Mr Valentin Jo-
seph, ancicnnement chaEirg dc la
distribution des pains, n est plus
b son service.
Port-au-Prince, 11 Aoit 190 2.


N. MARGCOU
Marchand-Tailleur
announce a ses nombreux clients tant a
Port-au-Prince qu'a Jdremie, qu'il a
transfdrd completement sa mason lde
la Rue Traversiere au No101 lie la Rue
du Centre;- qii'nn coupeur qu'il:, itil


ar-jJs;.mo- I aIJE -... FIY -I-~ -


-,ou is"clientls me.me.es -plus difliciles
une conpe amodernye- tr-lg a" tET-
De plus il a le plaisir anssi de leur an
noncer qu'il vient d'OUVRnif UNE SUC-
CURSALE A JeRElMIE, SUR LA PLACE
D'ARMES.
Complete veslon sans gilet $ 28
a avec gileL- :33
Pantalon 9
Poor les complete jaquelle, redin gote,
habit ou autre command, il les prior de
bien vouloir a'adresser ou & lui ici on
A son reprisenfant A JUremie, jes assu-
rant d'avrmce quils seront satisfaits..
Grand assortment d'6tolTes nouvel-
lement arrivees.- Grahde rabrique de
casquettes et de kepis.en ious genres;
Grand stock de costumes tous con-
fectionns : vestons et pantalons a bon
march!


MftDAI fi DOf -. PlIS
EAU CRUSPINERA
Regdneratrice de la Chevelure
Compose evclusivement
. .-cktds Sucs d'Ht rbesi Mddi.ciqles.
Iloffensive etlygitnique parxeideuce
Ce product sans rival n'it rien de com-
mun avec les hiiles, pbmmades et au-
tres' sp6eiliques journeltement offers
au public, sans en obteuir la fuveur par
.leur inefficacite.
Pourquoice prod uit a-t-il acquis la con-
fiance gdnierale ?
Parce qu'il fait repousser le clieveux
de leur couleur naturelle et ent aug-
mente la longueur et I'tdpisseur.
Parce qu'il en arirdte Ia chlfie et les
rend soyei;x.
Parce qu'il les embellit, et les emp6che
de blanchir.
Parce qu'il tlvite les. naix de tele,, et
fail disparaitre les pellicules.
Parce qu'il iettoie et perfurne, t parce
que son eflicacit6 se manifeste au
premier essai.
Prix de chaque fiacon 5 gourtdes.
REFUSER COrtnie CONTREFACON TOUT
PRODUIT NON REVrTU de ma signature.
DtEPOr h Port-auPrince :
Pharmnacie Noncelle A. ROBERTS & Co
NorA. L'Eat tLruspinera einpdche la
formation da mticobe qui ditruit tes che-
veux.
tL'sage de ces products conserve indifi-
niment une belle et abondanle cheveltre,
et de beaux cils et sourcils.


de


. .. ;I ... A.
Angostura Bitters
renomnide universelle, prpar' par
Ics seuls fabricants Dr J. G. B.
SIEGIER & FILS.


A obtenu. a plus haute distinction aux
expositions dle Londres 1862, Paris
41807, Vienne 1893, Sydney 1879, Mel-
bouriie 1881. Nouvelle-Ztliande'1882,
New-York 1882. Amsterdam 1883, Cal-
cutta 1884. Nouielle-Orleans 1886,
Londres 1886. St-John (Cailada) 1890,
Jamnaique 1891, Kimbeiley (Afriqne do
Sud) 1892, Chicago 1893, Bordeaux
1895, Bruxelles 1897 et dernierement
la Mddaille d'or ;ux Expositions de
Paris 1900 et Ihilllo 1901.
__~ Iipet eir, e pris _pr on me-
lanrg soit avec u spiritnieiix oludie I'eau
sucree, de la limonade ou lesoda squash;
il est indispensable pour faire uin bon
cocktail, un sorbet ou un punch.
J. N. HARRIMAN & Co,
Agqnts-G&n6raux pour les Indes Occidentales,
Orto BIEBER & C*, Agents pour Haiti.

A. RICCO
Angie des rues Iagansi d 1'tat Traversire
: Articles Militaires
en tous genres: Collets, Parements,Fou-
dres, Grenades. Passements, Ancres
pour la marine, boutons or et argent,
grands et petits.
S Prix au dessous du courst..


I


I


i


t







AVIS IMPORTANT!..
r --

Les soussignes. annoncent ai
leurt clients qu'ils entreprennent
la reparation des Glaces Ta-
wh6es.,
Cercueils
Ayant toujours un assortiment
vari6 de decorations, nous som-
ines A mnrme de fournir des cer-
:ueils en acajou, Dkcords a I'ext&.
Sieur et Capitonns -a l'interieur
a partir de $ 25.
Henry Stark & Co.
641, te (du Magasin de I'Eai, 64.
La Nuit et les Jours de Fete,
s'adresser pour lescommandes de
i.ercueils chez:
M. ALF. STAnK,Rue du Port, 54.
Mr. FLfCHIER HUSSON, Rue des
4Csars No 125. pres dela Rue du
Reservoir.


On trouve chez S M. PIERRE
34, Rue Roux, anciennemernt
Rue Bonne-Foi, et 91 rue du Quai
Via de Bordeaux a $ 1.40 gal.
Vin de suphrienr < < 1.80 gal.
liel superieur I I gallon

BOIS DE CONSTRUCTION

Grand depot situ6 surle quai,en face
-'in maison Guyot, a proximity du wharf
de cabotage.
--.-. WiUpoudt es!pddiiom de la C6te.
Aissantes Carolines
Poteaux Bois dur du pays de belles
dimensions.
Assortment complete de Sap et-Pitch-
pin de toutes dimensions.
2 sur 2- 2 sur 3
3 sur 3- 3 sur 4
Carlelages: 3 sur 5E- 3 sur 6
3 sur 9- 4 sur 4
4 sur 5- 5 sur 5
2-. ... ......----6-sur 6.
-_-P .lanches_ itch-pin prdpardes:


Planches pr plancher
a a


c pr
Planches
" "Planches
*



a clins
palissades, cloison

pitch-pin brutes
S f "
c IU 4


Planches Saf'p. Yrp,.ar~ef
r'.*E'2i J : lt~ruteB~h$'

SPlanches pow"r ptaifdnd
avec rainure aui tniheu
~PgLiO1l


1 1/4 sur 4
11,/4 sur 8 1
1 4 sur 8
4 sur 8
s 1 sur 12
1 sur 5
1 sur 8
1 suri12,
1/4 sur 12
1/2 sur 2.
2sur l2
sur 12,
1 sur.1
I sur 16
S1/ su 8

UX & Co.


---W-- I M-.m v ,....-. fr

Exellentate tjon Marche .L
Lorsqu'on peut cumuler dans ses achats le bon:.maed .toIcel-
lence de. la merchandise, voil qui n'est point banail'pur faoheteur.
G'est ce qui a pu 6tre d6montre& tous ceux qui vidiiitnt s'appron;
sionner
Chez Sl.M. PIERRE,
34,'rue Bonne-Fol et 91, rue 1i Qual. ,


On y trouve toujours:-- .__
SRhums exquis de tous 4ges.


------- -C


DBlicieuses liqueurs nationals des marques suivantes :
Anisette, Kirsch,;Genievre, Vanille, Menthe, Rose, Cacaq, Phche, No-
yau, Abricotine, Bergamote, Chatreuse, etc. et tout ~dtres bois-
o sons des premieres marques A trWs bon march 1...


*I


CHOCOLATERIE HAITIENNE
-..

Paul Cesvet,
8, Rue Am6ricalne, 8.
Chocolate a la Vanille -
A P. Une Gourde Ia livre.
Grgos e6t X3tail

1,ACTION RAPIDE ET DOUCE:
LA MEILLEURE-
PURGATIVEF
L'EAu MINRALE ALCALINE, FERRUGINEUSE,
RECC.S rITUANTE DE

POUES S'-LEGER
est souviraine et sans private dans le
Tiraitement des affections des Voies
digestsves, du Foie,
Voies rinaires, laGoute, le Diabte,l'Anemte
Quatre si6oles de succ6sl
Vrmt. en oaos chess B. PAPE & C*.


u


Nestor Feliu
Maitre-TalHleur
46, Rue Bonne-Foi, 46

tievenu de son voyage, announce A
ses nombrex- -lients quit se-repet i-
leur disposition et qu'il prormet,.Qomme
par le pass, le meilleur soin et de la
promptitude dans I'execution des tra-
vaux qui lui seront conlies.


.LEVICO

L'eau minmrale naturelle ferro-arsini.,
ctle ldonn6 des resultats Purprenants:
dans Loutes les maladies qui so basent
sur une man uaise composition du snng
Anemie, Chlorose, Scrofules, Faiblessu
gdnderale tc;--- dans routes lesmaladies.
de la peau, dans les cas de fihvres inter-
_milenles, malaria; dnns les maladies.
dusece fdminin. plans tous les cas dea.
indigestion chro usques, etc, etc.
DEPOT: P6o Win~ & & C"-


V4

t N~

GIOUT ACP\6%LE CYNSFRVATION' P f j 1.1r-1l
TOUX RlUME 3 nH I ?HITE.)- L:&!Jr- ,
INFLUENZA 41FFECTIONS DES U'
*Rue Rnubucaune, no i.PFofTA itwe
A.L
I~ A,
A7 4) I
Y ~.W*


0var ces, nI6orrhloidssr vi*coseI' tP It GE m
:ohrootiques Uc~ap1~so d ei~ki ; Iifu IrgI J ,~
lea prl cipes .vti o 'nre,:lI! teedo I In ld.arra nor a,,
fa~ ..t, qu A r. a'~~ih 1,0 Vit1111,, miarfnif.C.T1- er~
a &*t~,'glftwt)uvc~rzml tt6~. Pjr 8 inetlerig)s raigladls at nin4rierdnt comwe I CA #' r
AonIh morrho:Iaares. t:n ve1rretI'uenr 0hv on a66Sb U po rqP 11 F-q '4U.4
1:(. .0 PHARMACIES BrOnt A


"-l -Ii n IlI] IgllIn ll~ tI I nIl iI iCi-li ll_.|I-IIi


I'.


I I _


I IIII I L. .


.m


If11 %W


*


,


I