<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00507
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: May 29, 1901
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00507

Full Text








*MCW~iOU


Iew-York

pWrtissemws (bleu)*
(rosw)
00 Z12 0/o esept.
rgoo 6'/.


E
134 0/
135 W:
25 0/.
38 */o
34 "/o

63 @/


GM 'FRA ~AISE
TTJ4IAMOMIQUES
DU S1W!JLSTE*
Didu





ufaricains
6 1onf ayant A bord
111himriealued, soft iartiS au-
'Takrou 311n nioife.
r- Le W -19bT8Bh`I lbet t~ re-
imi an eudiesoe Is baroii de
r6ideot, t lea membres dL1
uon Olympiques qui venaient
'Toai*Ieman1 que Chicgo
ls pour ka procbaioe col-
RUN. UI* Lomhet a exprime
re~ qn'il dp~rouvatL
W t-pt-#0 ris an


faqu2 de pa. ysa.'et dont'i'6tat i'6lai a-
mdliori, est maintenant beacoup plus
mal, qu'il y a peu d'espoir de le voir se j
rdlablir.
PllLAreLPw.E.--LecroisaJW i 'Estrees,
rest depnis quelque temps dans le port
de Philadeiphie,. cau-e de la malulie de
son commandaul; Mr Derqmey est part
samedi mltin pour St-Pierre et Miquelon.
S-P&FERSBOUURG 27. e- Le a Nouveau
Temps a dit que le batear sous-mariin
sRossennia a fait rdcemmenL le voyage
d'Odessa a Sdbastopol en 14 henres; le
%oyva e s'est accompli sous I'eau. Le jour-
fat e I 1 "eaUMiaa B a u- Vtesso-
de 30 nocuds sous I'eau et qu'a la surface
il peut fire 60 ncmuds A flinure.
CONSTANTMOPLE 27.-Eo r4ponse Ai L
proteslation raite par ls .imbassadeurs
e4tinesis, Iordre du (jftt.a beif r T


La8 UAPiL.- La 8t notlir t:tlO:h CO'
do peste A ce jour est de .O6; aoelt des
d6ces de 208, eomprenant 55 europeens.
- 1'KII 27. On tait des preparations
pour transfrtrer graduallement apx clu-
nois I'.idirninstraion tde Pekn : il n'y it
paus ilc convention reciproqult a ce sujet
eiatre les puissances ; eles suns seule-
inLi't iJ',ccord pour piocid,-r A I 'e.sicna-
uion .I cll.lque g.nel-al ap'ra isolerment
Le.s jjpownis serou les premiers A t.ans-
flrer leur section ensuite viendront les
frjii'ais, pui les l aliens. Les japonais
ont dtja exerce un certain nombre de
chiiois qui ferort function d'ag!ta de-
police.'La sille chinoise sera admrtistr6e-
par dPR Chinois ; la ville tartare, par des
mandchous. Le prince Ching. exerema
les functions de gouverneur-mAiitaire, Oni
; uer aa 'veatrejIr-i


en i5JBhigoe, ee b-_ -tmxes pesouet i
Porto-e d"fd s que le Foraker Bill a
Wt4 mid en eleft, la oour supreme-r-- -
serve sa decision jusqu'au mois d'octo-
bre.
ALGER 28.- La reine Ranavalona de
Mad .gascjr est parties aujourd bui pour
Puris.
LONDRES 2.- Le croiseur anglais aPe-
gasus u s'est Cchoud au large de Graine
Spit, prts de Sherness.
RENTES: --- 101.10


LE9IMEIGNiENT MCIENTIF1UhE
ET---__ -
Le Bien-tre matlriel drHali
V.,- (Vqir a NouveUiaels 4u i Mai)
...^^\^um^ ^ ^-U .-


ae iqu .. .
Si le Puissances Etrangeres avaient la
conviction que notre armee 6tait bien disci-
pli-iie, pourvue d'armes perFectionntes,
bien exeic&; que nos fortifica.ions avaient,
non pas des canons de 1804. mais des pie-
ces to-t-A-fait modernes ; que notre marine
eiait convenrblement oillte, pouvant r6-
pondre aux dianigrs les plus piresbn[~;--elles
,e montrer.iient quelquel'ois un peu plus
circonspecte-. Au coitra.re. elles connais-
sent nos c6tis forts, ii nous en avons, et
encore mieux, nos c6res faibles.
Ellessont persuades que de simple menaces
suffisent pour nous .reuire au silence et.
nous porter I demander grace. Elles rq
trAiteraient pas, as-urement, de puissance
a puissance avec nous; mais elles seraiett
Qa s leuropratenors a ----- -
iai h


ddiidq parler do vols alde crimeir. CDCM IC evectdaiew c Cel & 11

la~ BNTN S- L ~iso 'iie dE:l ooar supreme anabqj i e a Uet ri -qu'en prisence des peu~
aveC maroharadises importies a PortoRico des ables et petits, les grandes Puiisances, sau.f
r tous Etats-Unis, est celle-ci:- a tous' drois desezoptions trts Iouables, niadrntcti:6V
de douane payds A Porto-W40.daip Ia 1. vaownnement, ni la discussion, ni Ia jus-
n 40%eee ratificAtion du traiL6 de,pair et 1in'mu icaijoc. Dc I1 A lultimAttm, il n'y a qu'..
..sd at- ration doForaker-Bill serontre en p et tot est dit: ii faut sc~souroitre
4"~~- .


",0' 1


fas


:\ .k~ ~=!'~


1:'


i~eul ~i~Lfr


-;*4J~t~

..




,- ..B.B .... w --" I"

ou sexposer i i
V i et des canons. ~o~f b
S. ,notre uauvis qutrO I'
ra et moiss aIudaiCetX, ppita
si uvoulz, plus prudent. C'st alon.
_qsL'EaW r, par sa fdrce, par s 6kibactl
parabrutal it, a raison denous, neaS
icas lois er sa volot, er nous pige
eas p1u% grades souffrances morJles. 'est


Ctems
C'esti


Qulile est iaq wiw laf m e
co presence de nos homes, di 'tiua-
tions, de nos ignomlies, ne sent son .ccur
battre d'indignarion, son sang bouillir dans
ses veines, son Ame s'affliger, s'atirister,
devenir incon,olable de tant d'abalssement
moral ? C'es, alors que le spectre de nos
aleux. i il:uctres, si braves, si intrepides, se
dresse dJe..int no.is pour no.u. Jemander
.ompre .J un it.l1 p.i~t an. les lurtes ;~e-
riles, s~n, .roit" Ii' ur nous, ijns profit pour
Its aurrc dni. le d&:chiremenr des en-
Iraill i J r l Tr.inr lTim I 1f nous une,
indilSibI, l : J ispcrance, riche d'a.e-
nit, tranimrc a nous avc; un drapeau pur
de routes suillure;, par de route horie.
La perfection des armes, le maniement
-faciledes engines de guerre sur terre comme
sur mer, des connaissances techniques soli-
des aos les difreores branches des arts,
d services publis.snct 'n U-

courage ibartu par tint l'premies malk
heureuses. f
Acaa, noi wh Cherch&ns a dErnon'
trer par des fairs, er rien que par des faits,
que nous comprenons notr. r6le, etque nous
sommes habiles A le jouer a 1'intrrieurcom-
me A I'extfrieur. C nest auttre chose qu'tvo-
luer dans L vrai sews du mot,.
Le piari .i-,Lie n'eitp.im un vain"'moticon
me le diart on de nos jeunes &crivains du
jour ; il inspire des de.oirs er de grands de-
voirs envers 1 Parie, envers iou. m6mes,
et envers nos semblablcs. II n'v a.qu'une
maniere d'en donner la preuve. cest par
as r6sultats acqtijs au profit do bien-ete
S moral ct natril d a ; c'est par le ca-i

c ..e gra-1
---- paali accumu-


^*^tson e;

a.'* oglaME~i^fi


to*& dm. e Cst Oia. 4-. Ow rt
conduit poblique, do nodis sKer; e .
dfinitivement, dans les voles du vral, d
beau et do bien. C'est I'heure de acutre
A contribution le patriorisme dedcous, et de
diriger notrebarquevers un point etunpoint
unique:- le bonheur et la ttlicit de tous !
A I'heure acruelle, quedemande, A grands
cris, a crik sins ces Le progrs sous routes ses forces. Sans pro-
gres, pas d'amlioration morale, pas d'am6-
liorarnon marrielle, at partant pas de bien-
etre social.
SC'est Iheure des grands sacrifices et poor
le I ouveroement et pour les cdtoyens, car
leur bonheur \a d6pendre de la route qu'i
vonm prendre. -- UIs seront beureux ou ma-
Iheureux. wsivant la voie qu'ils adopterron,
Qpel et-tre ut desire d'unan a peL
nuL-se Anndsane tai" mlratimena atra


a,,IBS'


Change
II s'esx product depuis hier rpres-mlrdt ~r
petir arr-t d.ns la baisse qui avait atteit
jusqu'i r3 ,',..
Auiourd'hui il n'y a vendeurs d'or qu'A
iT4 ,, mais les acheeurs ne veulent pas
trailer mnme A 133 o/,.
Quelques petites venues d'or sans impor-.
tance ont .E_. faires ce marin I ai dermi

Arrive Pflsl
C tZ LflnttL


--p tchWi, I .. w, a

Cin6matogl
La second repr6sentatlk
cinematographer Lum ire,'
jeUdi A 6 t/a12'du soirap
Le programme, riche eti
tableaux splendides'et oor
ront qu'snp enter le su
qui sal m I arrivee chetz


Pma. yv. --PAi
> BbCrianiir


Icao d.au 'trcle mililirit
I'ealadcs ftnlise A Took
dentf Serad o Mf at- majn
s La poupde (comndie f
boulewas neaig Da oud*l
* On troqerdescartel
lai ~~sera ri
Dsa DpttBenf Cfaw
j4niiateb' tit'brflarf adM,


. 7. .... ,... ,-.. .


L


oblyll-aCsgp
Di.Ooa"aQnf
assmnc grtot!






-i~ rt2
V, *

: rtvec jj~


"i )X I4, I' C.- l.



Le-at----- ;sn
WOO.;~er


Svouht3$r4iIi rhuplinhranirt6
pur de ce our, !ne pourde
-1.5o le Miirs ed'bweraove gara.n
anl3si que Ic vin et le cognac re-
done chez Lafojanniis lux XO
star. avant qu om ait tout enlever!

ml #ner.l de ]a RKpublique de Cos-
pie Messieurs es, Agents des Com-
imes don't Ies ba-caux tou-
de Cost-Ricade_"1ps n6-
n ~ ?
ri 4 *Przau~~frjuK; ci cc,
t 'rr




..eaakno si-
W4 Ys. l'ii_-Piince, pr
N". oUTTN C.
--Prince, 113 ATllil l.

ons lcompmerce et le pIuIIC
I'absence de uotre metiG
et jusquauo reutolrur iiwlure
Luddrs. Messieurs Auguste
e ThiaWumwi IBoucbere;au
001ijointment de n-ore pro-


&C..


V00 :r- 11ti5 A h
Mhirf:_- Ilas. des enniats
Consullations :- 3 d5 hres, dninauche
ex;ccpid, 185, Rue du Centre
Maison V.ALLiS.- Tdlephone.

A LOIER
Une maison en pierrs ,'I itage
situ-e rue dl( Centre, No 91.
Un emplacement de quarante
deux pieds de facatle sur cent soi-
xante environ-de profondear, situ6:
rue du Peuple-au .e 182,
S'adresser au journal.
S MEDAILLE B'I-P .as


CompoaA& exchuiuemv"Ps1
des Sute dHerbea .Ilddicinles
Imollensive eft Ngionliqe Par ercellence
Co prLltlu IL sanls rival n'.i rieui le comn-
mira -ivec Ips hikise, pomm ides et autres
sp-ciflqups journerllemerit Aferv, ;mII pij-
blic. sans eii obtenir la h emr p;lr leur
I-ourquoi ce produit a-t-il acquis ia
conflance gendrale?
Parce qu'it flit repouss-r les cbeveux
de Ieur couleur niturelle et en augmehre
-XIoouuelur et I'dpauuaser.
Purce qui'il e i arrkte la chhtftlut les
-rend -soyeusz._ 7
_euii lea em~slit, TT ww_
rix.-Ilm'hr ....


.w y 9nno% N' ea%,
buvert de-2 b 5 heures de I'apr6s-midi
e.keptd les Dimanches.
Comisultalions gratuites tous les Mer-
credis de 5 d 6 heures.
.DEr.EuRE: Avenue de Turgeau N 48.
TALftPONE.

Biere de MARS
cliez RODE\VALDT & Cle
malgre Ia hausse du change :
$. 5 les-12/4-bouteilHes-
3 les 12/2 <

Nestor Feliu


4.Ei~1j~ i~


t i de1 oy6yage
f I Etranger ou il s'st initi6 aux
derniers progr6s dans la coupe et
I'art du tailleur.
II a ouvert son nouvel alelier
No 46, rue Bonne-Foi, entire la
Pharmacie Roberts et la maison
Obermryer, et offre au public et A
sa nombreuse clientele un grand
choix de costumes, bien soign6s
par les meilleurs ouvriers.
Promple livraison Prix modtrt.


J_ ,s Laville
II t _] I


e aI N.
-w T.Ejl~~E-t;f II I:taU .vj*
*- Phrarmaeae Nob~u.4iA~P a cr.La riib1~
. N d 4%. Lau 4upi iA. la PAR Fie
"on du bwca~e 2gm choom"
Ielle aM-bono e l
-l h-Iau e.1*0'
6( -4~i 'V$ S r hu


I"plaire
&~' i31 I


I


. .




_ .-.'.... ... ,
It ,,
AP, IS'


'C OOLITEbIE HAITENNI


lhuM llejoint
17, Rue Bonne-Fol, 17.
f'lurt, non pareill,
Syn~palhique ubon rnarchli..

J i | 1j1|LA MEILLEURE
PURGATIVE
L'EAu MINIRA.-LALCALINE, FERRUGOI."EE,
RECONzTITUA.aTE DE
POUGUES S'-LeGER
at soumusri at sana private dam le

Quatre si6cles de squtc6sl
IVetTe eni gross cIhe R PAPE & Co.

BAISSEDE PRIIX

Bon vin de Table
Galton P. 1.60 11/ /gallon 0.40
1/2 gallons c 0.80 I le litre U.~
Bar de la Poste
Jte m .ltse Ia P.c.
*-:


1883-2 dito .- _...
1885 -2 dilo d'a-, '
1886 -1 dito de Liverpoo
1887 1 dio du HAvre
889-2 dio- .de-Paris
1891 1 dito fe Kingston-Jamaica
18c3 I dito de Chicago
1895 1 dito de Bordeaux
1896 1 dito de Rouen.
1897 1 Grand prix Hors Concours 'de Rot
1897 2 MWdie d'or el Grand prx
Hors Concours dLteL -


Ces nombreuses rkcompenmes inrite 1
nos soins de chague heura,.nous io :"~it.
naisseurs 8el g.aeu


Barbaneourt & C
rhum mnedalilt A toules
plus au-No 34, Rue St-Auguetin, an cwiiof
bien au N' 59, Rue St-Lazare, chez MR. A. Oldk
~~~~-- .....
RfirhilllCnPt SP Co avisentleurs lieno
Barbancourt & I Co 0 isdestoye si,,
le plus grand soin et sous emballage, tous ordres .l&
nique. tant pour .'Europe que pour d'autres "etrtes.

Barbancourt &i L-n
qnlacallierle, de


..-~ ~... .t


I .


.'-;
.i .


Lp I


-T,
Vp"T i