<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00497
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: May 11, 1901
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00497

Full Text
















. .. -1 _


H RS DE O 0 E Chang a dit que le monolalit de- lair Cem- ii'Un yster pour personpe que
-I ... -- nitA demand16o est immense et que les notre reputationn A l'etranger est telle que
C' op i recettes dea doutine. ne'surmiIent pas B lesdifficns le plus grandesentourent route
ca. I "9/I le payer; pour cette raison'il est indis- negotiation de caprafiix-c employer dans le--
ar New-York 152 I pensable do ptrlever de urgentt d'aulres pays. Est-ce que le trivail et ses rksultats
o urces. ne sont pas la maniere l plus pratique de
IlleCumirsiM -- -3-*/ Wasm.XI.Ito.--.La trdaoreri allonce prouver que nous band nnons nosanciens
Squ'une taxe additionneile de 10 centivosl eremehts pour n-ous livrer laI mise en va-
1t'mpe "ssmm -lo. or 38 */0 par kilogramme seraimposee sur lesucre leur de notre riche terriroire ? Est-ce qu'ep
s (rose) 33 0/o provenatl de la Rdpublique Argentine. 6numerant les progress fairs dans ce sens,
00.. CoLoNF.E.--i aiGazettesdt-qued'utr -nouaerp onin pas d'une maniere vic-
sgoo 12 */o escpt. a 35 "lo bone sottrce elle a appris qu'a Ia suile torieuseA routes cesattaquesde press tran-
S- a 6 Jia cente vsitede- M.-D ass~ a St- gere insuffisammeri renseignee, ou obbis-
oo 6. 62 Ptersl)ourg, un accord- a ete rui pair-Te- sa i parrT-prTis. i n not d'ordret-a-i -
!" quel la France aiidera la Russie dats sa la m-uvaise flo ?
i. AVIS IMPORTANT reclamation centre la Mandchourie. Aussi est-ce avec un veritable plaisir,que
ST-P&TERSBOURG 10. D.ns les mi- nous donnons les nouvelles suivantes, qui
prions nos abonn6s de lieux officiels on envisage A un point de serviront d'encouragement 5 ceux qui tra-
T o tiqiteless nouvelles chinoises ; vaillent.
A-NaJtM tfjMM .T. 011 19 e f n L -miusty
6*mdarit&Mb aL4'w*.nr& aac .cuj aunO' qpoan, ptmpe ins,
doe e tt'U afin mne entente. La Russie eat sp4ciulement 1a plain du Cul-de-Sac qu3tre autres usines
y soit do suit ~ id intl&resse & la proposition d'uil emprunt qui forment aujo-rd'hut-un-ensemble de
chinoi-s -'awran pjr ecol- cinq usines: O'Gorman, Chatea--Blond,
ST j leetivemen ol spareine<, pour la somr Mon-Repos, CaraJeux et Vaudreuil.
PAGNIE F AI AISE le i clicune. Onuuen d Ces cinq usines peuvent produire ensem-
quelques milieuxs u'un emprunt de ce ule ifl anq mill stv u de siilre pffrur.
Lo e njv~ sem l.gnaranLies dpar- C'est un petii commencement, ins i- est
gerit na on seulemenit la 1:hfiie un es- necessatrfde-e-fre eoni, re~fait o -
XOPOOLE ou aNOUVElISTE. compete et des intdrdts t.normes. mnais Nous avons les donnees n6cessaires sur le
.REPRODUCTION INTERDITE. I qrl' Ce serltil Ih meilletire dgrantle porsi- travail -moyen annual que vont donner ces
IEPROOTN ble de I'intdigrit de I'empire durant la cin-. usines: ellesproduironten-emblc quatre
1E "n p priode de I'emprnnt. puisque le terri- millionrdelivref de sicre par an. Vili un pre--
E10.--Un journal polonnis dit loire ehiliois tuo-eutiLerserait considdre mier debut fortinieressant. Ces usir.esappar-
l e l'alie Ira rim -site -comme garantie. 11 y a des ra.isons de rtiennent a des hiitiens-er de-errangers----
iSt-P6leabourg. croire que le Gonvernement des Etatr- elles ont te mnontees par des strangers, et
-- La d6miaeim de M. deRo- Unis est dument.Liuformd des desseins les cu.-ern f'iir de surr eran-
.~ddicltur en chef dii Figaro a, de la Russie. A cr suje : le Gouverne. gers Nous notons cela pour bien fire sen-
leLcou~'e~: eosmnM aires dmns meant Russe -petse- Foi.; ihUr6t_ -con- -ue nous comprenaos I nessie6 du
-nue cette Id- natire-t uesd vu-' ouu..rneI eIIL -de concourse technique, pratiquie ei tnncer d..
'- 1- U ---- crranger- C',stc une autr. reponse l'a-
- e,, Vre- dressed deTa presse qii nous-afigsi-mr- ---
etBoni de Cas- ladroitement.
Lelar 6re de ce der- Dans 1.I regionda Nord nous avonsleche-
.il IN 6gar DUSTRI AGRCOLE min de fer qui entraineavec luile dvelop-
Sa~ur IWJD UAuG"L pemeot .di pronoace de dlaao uflPr ioire
atsariulpoqr '- qu'il traverse. Les binaoes pont 'exporti-
al t . Nous lisons Jans le dernier N' d a Vingiid- tio, le ricin, le ca:co et le tabac viennent
hl trouvaj me Sidcle P, sous la sipnature.dloNTuo S dout joindre au c.afe, et vont contrebalancer les
oe0 la po- la competence est proube', leg ligsnes qui ni. i.iauvaises recoltes qui nous ont Wer si fa-
Sa went. que nol' reproduisons pdur eu propal- tales, avec une seule denree a exporter; le
es mOnt mal I.. .
:' Nous ne cesserons de le dire- dnsla situa- Enfin, une Societ6 Belge vien de 6iire
i iUng- tion du pays, c'est a productn qu'1 faut acquisition du beau domaiie de Byeux, I
Sex augmenter, et tous nos efforts doi ent ten- Port-Margot, pour y commencer des pln-
BISjes dre a ce but. II faut dc falsi, el ce sot les nations de banane et de cacao, surrour le
fairs sculement qui prouverobt. qu'll Ooiu caotachoca Agroade chelle. Un agronome
.rte sit ocore ase d'en0gia pof nous do -della ia- ttu.i ttt enuteprse, et
F r-. t-: ,. -' ',. n I Pr3onsW avoir qui alrriverI avec quel- -


-C-
v~ ''u~-




w !eta


es ouvriers pratidens. Au point di vuI Jil -i t -circl
2 nancier, 1'affaire est s6rieuse; ii faut sou- m tjl r Ie ABispourt
baiter qu'elle ne se heurte conte aucune -
,-/difficuit int.ressante tout debut sembla- P "
ble : mais que experiencee, la just appr- Change Priere aux dttenteurs d
ciation de circonstances locales, et lebon Toujours meme situation dans ie courn .de.faiy lu ra ~ ports au
vouloir qu'on trouvera toujours chez le Mi- de bourse ; quelques petites affaires seule-i-- var inches
niutre de I'Ari.'i,,lre sairnrt eviter pour meant oat 6te faites A 149 /o. .. rait6 franco
le plus grand bien du pays.Gourdes centre traie : 1S6 7 /o. No aons fait un n
II v a done progres reel, mareriel, tangi- Tourn6e Pr6sidentielle teXte du traits franco-ha
-ble : il aut le souvenir. il. fain surrout per- Le President de la Republique est .tou- tableaux de marchandises
severer Avec de teli aits, nous nretarde- jours a la'Grande-Rivibre du Noid, en par- Nous donnerons Lexerm
rons pas .1 d6tromper opinion -qu'a I'-tran- faie sante. .- n6 au prix _cd dcentin
- ger dI notr pays,_et 'cst ainsi que nous On pense_que Sc"n Exc"lend quitter La au doe.
reconstiruerons notre credit pour le lus lundi main pour Milot o6 Elle fera la ma- C'est r'seeign d'une
rand bien et le plus grand honneur de la tinke pour encrer, le suir m6me, au Cap- inent de fonder, i Moico
Patrie. HaTtien. bherlinois.- Ces ing6nieui
De la sore norre Chef d'Etatr ftera le dit qu'il n'y a pus que la
-Mai enr la seonde ville de la RPpublique. soin des a secours de I'ar
l, 4hJ3 ,I F'6te A la a Maternit6 aux d6fectuosites de I.i nat
Pour celebrer le premier ariniversaire de principle, ils ont creL une
Gunai.tes 9 mai io I I'inaugurationde cecre bonne euvredebien- me le plus defavoris- u
faisance, les m6decins de la a Maternir6 a plastique peut crouver tou
A,t Jdo.. T'l, mn cher Diecteur, sont en train d'organiser une fete qui, es- devenir un beau gargon
S1Si11. Ic -teou d'.iu~un ducter. pirent-ils, ne restera pas au-dessous des so. Voici quelques prix du
N~,ci:- i n tL: L plic .1 n erreille .. leinitis ioubliables de I'ann6e derniere. Une paire de molleri c
Nutre cornJuIduC ns pareille. Deli, cette apres-inidi. on se r6unit chez corsetN' I, 1.25 fr; un Il
El norre i-prrt .nms ces.e egil, Mr le Dr Alex. Riboul A 4 heures, pour No o. 37 fr 5o: un buste
Nou.; alen't que le tier journal commencer les r6epetitons. Nous liendrons 62 fr 5o; une paired' pul
Que lit route l Republique, noli 'i:ceuis aui courant des numbros du pro- une paire d6paules d Hee
Et qui done 1 tous la rephque, gr.umlme projie, auquel djivent figurer nos nickel. 75 francs.
V\nt i nr, :rdn:c .r .on fronton medlieurs arrtites mond.ins des deux sexes. Avec 200 francs on pe
QL ,ThF',i- ,'.%tl .\h' ;jacr nom Er put4que nous parlons de la Ma- en Adonis.- C'est pour r
Pour m. part. 'en ire-siille d'aise rern'' i armonin onsn que cette nuit, deux -Pettte Bolte au
Adunc. .ifrc. ,r: qu'il me pliise fenime. y onr accut.ch dedeux enfantsbien j,,,,i,
Vous coingratulir chaudement viva'is. A_ lni,, _lrn r,,,lel
K- --- t--- t-. de-nore rVeianT. n I Simplification de l'orthograp he ift'Etidiants aitins. -
Ce devoir accompli, j'exquisse La reforme de I'orihographe a fit tan pa. Monsienr le Pr.sidpe
Un doux sourire a la lecrt e -Le fiurnal ,iicie de Fr.ance a publiH une .Ie suis powsseur le'ltre
Qui, NoU .uLISrTE ou Fien IMA Ti, ,circulaire du mnnistre de I'instruction pu- ..xpirotpar laquelle n i. 1,a
Nous est fid-e II est certain blique relative a1 1. simplificatiop de FI'r- Irioliquew sentiments til to
Qu'il n'et: garden que je n'oublie :hograplhe. Elle est suivie dun arrert qui rfoner, dl, concert ave- un
Le lecteur que parfois... j'ennuie, en rCmrne I'esprii et qui est dat6 lu 26 t- '-ei. la .ci~ts, e i I'A
Bien que je fasse chaque jour rter 19o0 Ji os preens e n..s m1.
Tout, pour conserver son amour. Nous fero~oinnaire les principles a to- r rf-.asiiet vii r.rfriy
Notre avenir est done table iLrancLs a dJisorni .A-iics par I'U rnne- m'-aoir chois comm..- 1e,
Avec V'Utile et 1'Agrab1e ?; site franchise. I'-,,re.
Et Ious gallons continuer Que les pour.chs se reiouissent done .I. ,ois r'lieile Ir'antr. paa
D'a attre et meme de tuer Nouvelle publication ihlllr.S'l'I 'onls ren~.-. ;o'a
,It' ,. I I4 I0 Ique n 'of1e 1
Cesnaux : les abus, la paresse, Nous venons de recevoir du Cip-Hainien Pat, jl.ouscriptiol.
Les iniquites et livresse le premier N" d'une revue littiraire, scien- En .ous priant I'itre I'i
Nous fustiaerons en riant tifique ei historique, intitulne La Flore, q'ii mpe .enliments le mreill.-'ur
Les traers dJu petit au i grand dont paraitre mensuellement, sous la direc- membres de la Soiel, je
Par centre, charm s er ravis, tlon de Mr Marc Ari ,avec, MM. F Lecorps raniece ema considratlon di
Nous donnerons nos bon. ouris- ef-D Lrtorrue comme secretaire ed --
A qui sur noire agriculture ___ nitra:eur. Rasoirs Mig
Jettera semence qui dure e -- premier No est bien compost et pro- Sont arrives les ircomp.
A- qu4 -er-a e e- r.-i l -met beaucoup pound I'avenir.- Nos-Cemplt- gori-is de-~ iifr-
Des p.nesseux t'puuvantail, ments et nos meilleurs vreux I points de vue ome qu
Fera refleurir nos Anrilles, Association du Centenaire fine de 2 A 6 gourdes chain
A legal de nos belles files Les membres acrifs et honora.ires sont 11 est bon de ne p.is 01
A qui doter. le pals convoques en assemblee goenrale, demain des savapis docteurs de P
De route, d chemins unis, dimancbe, 12 du courant, A to heures do mharine'ir-itrri parse ser
Et fera la locomotive main,dans la grande salle du Lycee-P6tion. pacotille, qui par leur qua
Aller dee une A l'autren ive Ordre du jour : nent des maladies contag
SPorter le progress grand pas, ... ,, .. boto. -c.
-r Q~WI AW At L I5~ bou ns.~ VI


Le qui uous manque m presque a heus I


LrIIU qUe ia Yal nI U e.

Cette lettre de bienvenue
Sla cls, won chtr Directeur,
n me &1clatanr setviesr
Dee abmomdsda v Nauvelfine 1,
Dont un: longuea belle esat Ih lisme I..
NFlmup.


r *^*yj'w b UU CUtj9^11 Jce 1 SAFlClLF J2IllVISr:
Mars 19go.
30 Discussion du rapport de la commission
d'laboration du programme de la f6te du
Centenaire.
4" Election de membres honoraires ..
Le 'Prdsident,.- P. F FRalFtDIQ.UE.
j H. B. -- Ls-membres qui n'auraient


--rUD,.Uflh1n~ tOga chez L
Ryemeroilf
Le S6nateur CADES T
remerlements les plus si
qui ont prdt6 leur conco'
,eplorde, jgioc asjon de
de so botiie et regreli,
Rov.ur, ddcddd Iiindi s
16 heurei. Port-nou-Prin


X




fe
u re
ci



Icc qdl

catalo
iuatfi, I
usle dA
d'Ai
esdH
rcule'e

ut sCU0
ion

09,
Il


16
tez
Ill
U's 091
Kmopq



11ibe PH

ri de cO


nterpt4
&upr*J
twis em
,ihpRP&

aiigttkd
qeM
crabl5~


iUe









urs
uIi9





ie
aei.


cl~llCIVII 11 va proc us-ver aI~d


_ Ir _1II___ 1 _____ ______





M


rnl_l


I


I







s;vi imparrast t
rs de 1iuz CA
'il a dLd ieaiduw A
u acmillmbe :1d
Lion des T6lt6grap
pries, pour dvior
f he a I .evenir, de bit
eance du fit do c;
leor olfrir.
ot-ai-Prince, le 8 M
on Saint-Preou

~iqll-l I Lion judig-tire
Trihimiial die Comml
lees lea cr~kinciers,
iri A,4 bhesireg pr
idi p11. preiidre cor
de hI Ili-iiiaion.
Pora-u u-Prince, 8 M1
Le' I.jidiiduteisr, R.
Jaoinirt""'ai re,

Insertion demand
daine hiieLhn: Dutertri
A. PI aII :aliaq %Ifail
myamit vi. 0h ,rqe depiiis I
dud liit coijtigul poi
eptih.l.- eqt pr'eleti q
Soule I..-poivi'ible de se
S9dilt~fl1l-inent quelconql
Port-au-P'rinice, Ie I0 Mi


Bnatemill 1 n
iiIternite lion e


Reunion leuiuacle
lecill, 'IdStCIl :16 I
l ;B O~uir e t'nrI, manr i
.lIum 4. pfoo'm4411
'lit de IREllre.
7e (Confirence
15 Mi. a 5 h illrea precis
midi, r, I,, iemi-* h: Mi ter
It c po~i~iioiiu
10P1 ll' X O-4101
M0iau de Plort-al, Plrinice
"' t' e devie de Chygiurte
I Doetelir L-icukun pro
.qwde 16ddecine, m~ieqiii


Prtideiat, iRI
D I. E. JEANTY,
Dt ST-Llaom P


jvre sont VENTE PADJIEITATION Ai IS.
-un flko- En wrtu ld'unuj jye!ent rendu par le tri- u rn u.
i~nze miii- bunal civil de PorDA .Riace, Ie dix-buil Sep- Ligflie H ol l daise
Znaennt ir lernbre IW, ordonnant. le partage de ja succes-
3. Terrea- Sion ile tells Ariuti TouImSaiIl, et 2' d'un jujie-
-toun enr Iment rendua suir requiel par le molnie trliuna!, Le steamer 9 JEANNE io,-parti de
on contrd- le Ia mgi-quatnard Membre mil n etir ceit, enre-
iivre qua L~giste. Autori-eani la vented ati-der--olim de I'"i- Cura.;ao le 9 courant, est attendu
nation; ici lundi 13 Courant. *-- 11 reparti-
211 era-proce*t le mercredi que lVun compleam ra lc mme jour diweclentent pour
ai 1901. 22 Mai courant-, 4* hearui de4.1i'ap;-rmidi, elea
.ietiide el rniiiiildre deMw frvI-bmalle et NfYM
snoore, &k In venle an plus ofTfri.t o dteirrier en- pour le3 Etats-Unis et l'Europe.
WbKl1edurdmne' proprM16, Ibndt et bbls's. Pour plusamplesrenseignerents
,aOnt-cut, siseen cette ille, rtie-db Port ou Pavet de Pu p
!rce, salle vingt six piedi el demi dje fyt& -eIIi:: Ia r s' Iresser aux Agents sousslan1s-
le hindri de vingt Six iiie& i I'OnE-t, 41,? % 1 -6 ... 14ER f (=i
Iciseg de miau a ut,. Sfaynt unu' I ignie hliee ic OT BI
nraissance para'1Ile a %ingrt 'ix ieik A I'Oii ie- t esf-ru peto lS
pal alkt-Ic A '.ingt sixt pwied of ileini au 'Noti .-
"I )boi.Cau Nu~I p'ar la Ie o&I Pill 1. : 1'i Let, e):
ai 19UI CA~r ralie '-VnlI : 31.1Sll, J'J 11~I" 11011014el*ll' oloir: A uvauS
JOSEP.NI.ud Dlbdl4 ; ,c J. A. Bertoliini,
Le'i ench-ip. ~serrint ri aip- ilp. ii' Ia
n~r~l~ov. lea Jill\ ll\5eh 4111311'1 141'111 ;;.CIIude',.l.N P 44kX Gi-aiid'i-tie No -141,
% ]\ a requtr' edii ieIur Einmaimuill Poil~. IL lbI".111 "el .,ds o
pleale l lwlh I 1111-11 I ~ L 1. 1111101r' 11 lhletIIIIIPI1 L lSO
e, :POIISe I.l, Iitii [ili irlclllU' Ntas nome A $itiou is .rtiCItF sill.tS loll emenit
J M, (:10- Wiatis pro-It ; Iillas d.'1 1 Itatller :
le Ili IIkvi i c 1int,". i,- ittii ei T ., ie ei it .2.I 1., 1-01.11 11 %111 10 1 1.4 1 lbII 'I --- boll I illIC
W'elle die- jualite de titrice de se, ejif;arti iiutiis Eiitio- selluxqsl.nanto d'Itnlie,--- Vermouth To-
a actes et via, Bervard et VergiidiPl i li, t3 le sit-ur Hec- '
ues. or Nlialeeau, en sa quality tie tutell r lie lit i- I
n~eur~e LAuuige Graiiville P'etit -, V la Janile Ar~iane de Iible,---Ft-oin,,i,,e,-- Pois chiche (G~ar-
ei 19let5) Iatin.- Ct-Iii-a Ll4*r. e s irjj.aos ),- Lentilles, --- PAte fine, mac
tellC ll ie -II fil.' llillCell Ellc l;a:aImiI P. oii'ooi et verinicelle d'italie.
cIaaCsO litt, 1I0II, [11iiL i-i. li (*lt'IuIrIi ti IiiIrtL el %net ioir .Agrntleols et satistaction-s
A pod :1., P, iujV_.1%a0 M IC lt VIII'llitI&s u
auI-Pr~ince FLoiucard Itimp-n'tt t.I ER
Putir lwllw, aml4!- ren-wiglpiefuoial. A'allrerolr I F. D. % I L E D'0__R-PP R_ 1
nn Exc. A I l M-Asijt-l LaIf t-t. la l .s t 1tf d- IIr t T TT ( 1R
hier it- t hapi -' ..I A A't1 Alii. A. IIla .au. EA i G V P N R
I'oi -atm. I' 'tie, Ie 111 Mal I Nfeieu :.a.c -,k+--Ghetve,1re
i. Cotraipose t'chL( l 'ewent
pr itq lie Saw;I ddlerbe.c; E a iicinai es
eml e/ le Real onsuk -de spana- wollllllenske el llyli~iqnejiar e xcellence


os Ile Ii,.1
Mize. ( aII-
ife cnllf-

au poial
fesseur I
ndhdretit


BOUL.

ERRIER.


Rigne Atlas

J - .... gcnal--I A-
a I'honneur dinformer le
et le public que pendant
de Port au-Pnce, Mr
Qorh est charge de IA-

CGo. W.P1ETERSZ.,


ell I"' iill.

sUIIUll'r lie E-z i.) 111.1 ell 0-r' distil ns 11111111'
liv HopilbIlitlll.l~ I, ni~l C~llicll ;,I 10S~' IL

itel Fuhriito ospalnul Dl- Jt G.ircial .\Al-
rid' mercer curitriiu lestrie? 'ii lel
calioleruJ Cei,tinehi ,I icy en IL1iti enmllt
tie dos dnos fie lice'micia. -
Ciso de qlueel misino iiltem-eiwlo Senuor
Alarifio le~re el preqrente avisn, sp Ie
RP;t (OllicllldO.-mmrhVme le
Port-au-Prince, 7 Mayo 1901.
El Consul inleriulo de Espatia,
GUARIN GONZALEZ.


i.L' p'11r)1 UIL "'IIIS rIivll 11 i1 l I'IUI fe CoUll-
miii ,i.. I.' lIi Il leCs, pommnules et autres
sp.' .il. li 1 juJi i element ollerts iau pu-
blic in.' i uliljtenir la l'hveirpar leur
iiel'licr.iil r.
lou.ilUij"i ce proiluit a-t-il aequis .la
Cio linIll't ? pi., triple I
PI'.lce ',i'il '.it repousscr les cheveux
de lenr cnulell nmaturelle et en augment
Ia longieir et I'jdpalsseur.
P.airce qu'il e i.; 'rrte la chlte et les
relied s50o lix.
Parc qIu'll les embllit,. L les e1mp_.
-che de-blachi ..-..
Parce qu'il &vite les maux de tlte,,et
fail disparnire les pellicules.
Pal ce qu'il nettoie etparfume, et parce
que son efficacild se manifesto tan pre-
mier essai.


o Br Prix de chaque flacon: 5 gourdes
SS. ( Thomas Brooks ,o REFUSER come CONTREFAON TOUT PRO-
S- ir'rr NON REverT"tl ma-signature-- ,
Le steamer 4 TiHOdlAS BO -1 fR JPi ..UP :--
est attend i :i le 16 courant, pre- Pharmncie Notuvelle A. ROBERTS & Co.
nant frIt el passagers pour Santia- NoTA. L'Eau Gruspinera empgche la
go de 'uba. foriai'n.it.lu microbe gi ddtirit itaesheveev
G. KEITEL & CO. L .'*age de coE products conserve indifini-
-menIl In, -belle tl abondante chevulure, et des
Port-au-Prince, 9 Mai 1901. beaz cilts el soucits.


IE~3 _1111 11 -Ll. I C







AVIS

Nestor Feliu
.laitre-Tailleur, tres connu dans le
savs. vienjt d'arriverde son voyage
a IEtranger.ofi il s'est initie aux
derni~rs progres dans la coupe et
.'art dirtail-eur. -
II a overt son nouvel atelier
No 46, rue Bonne-Foi. entire la
Pharmacie Roberts el la maison
Obermeyer, et offre au public et A
sa nombreuse clientele un grand
choix de costumes, bien soignes
oar les meilleurs ouvriers.
Promple livraison Prix modetrf.

CHOQOLITERIE HAITIENNE

Paul Gesvet,
8, Rue Animrlcaine, 8.
Chocolate a la Vanille
A 80 centimes la livre
Gr 'os et e-Dstail

BAISSE D)I PRTI

1ton vin de Table
Gallon P. 1.60 1/4 gallon 0.40
1/2 gallon 4 0.80 le litre 0.50

Bar de la Poste
Just en iace de la Poste.


3-


MALADIES o-D 1ESTOIAC
et des IUTESTIiS

Contre les Maui dEstomac, Mauqi-
Vomissements, Coliques, Zhamhhe, etc.
PASTILLES, :3 Mie: 2 fr. 50. POUDP=S,
hsi: r 5 br,; 4 tem.-bofe: 8 fr.
FIMVRES, AfMIE, CNLOROSE
MALADMS UEIEUhIE
wFOWWTMIUNT. DGUTF I
C La Piublesse de Cmtite Cc nApp
L ~ ~ r~p. ~*tA A
ugha r r lasna ::e, F a
du nri.J 1 arm: 4 r.
APaNJ, a r, sh;AUKWn.r Phem~cit,. jbtt, shs~
DU S I un la.?.d s im -4u-t L t. 2884


Seul Agent pour Haiti :
ALBERT DESMARQUETS
168, Rue du Magasin de 1'.tat.


Rhum Barbi court & C
Hors Concours
Le seil rhuni tonique, forlifiant et hygicniqu
affronter toutes les Expositions loternationales, oi sa su
faitdkcerner les plus liautes recoinpenses; recommandt.
rites medicales de France et d'Haiti, en Loute sinc6ritt.
official de I'Exposilion Intern itionale de Paris.- Neuillyv
Iedailles d'or el d'argenu oblenses dans les Exposilions sui
1881 2 M6dailles d'Haiti
188J 2 dito d'Amsterdam
1885 -- 2 ,dilo d'Anvers
188t; 1 dito de Liverpool
1887 I dito du Havre
188& 2 dito de Paris '
1891 I lito le Kingston-.Jaimiii; ,
41:t- I dito de Chicago
I8-, -- 1 dito de Bordeaux
48910 I dilo de Rouen
18'.l7 I Grand prix Ilors Concours d.- Ioin)n
1897 2 MNdI"-. d'or et Grand prix -
Ilors Concours &l'Ellienu.
Ces nomrbrlise- r'colli.pe-l. s iTIerittes par notre longue
nos soins de eliaipie Ii:-ure, u nous donnent droit d'ol'lrr auxz
naisseurs et aii amateurs de bon ot-it le Rhiii le p u
vieux et le pluls Ihylli.niqiue i'ilali et des autres Anti

Barbancourt & Co on, 'honneiir 'iviser
1,,eux clieiiln Ilie leur-
r111iiii daillif .t 1iltes Is IEx'ositions, el Hoi-, Conc0
plus au N" 31I, 1Rue St-Auu.\ slIin, ai coin de I'avenuc de l'
bien au N itl St .ar. Chir. l, MM. A. Gluck & C'"

Barlkhaiiroiii &: C" avisenl1 r:irsclici'i bqu'il*
riBarsc des inoyeis pour ex
le plus grand *uilnl -i ,:)U emln:illa;ge, Ions ordres de leur
unique, tant pu1r 'Eiiro'H -' pIe i atr d'autres Centrli

B l])ar lan ouirlt C", X1 nue du uai.,-GraD
Sla piis assorlie en
quiucaiieIJ'le-. -c-airrosserie, de consitrustions,01
peintures fie s, client le vrnal Portland, seuls de._
Guinness's Stout Porter Bull Dog.

Barbancourt & Co- d-eKo,t
authentiques des difT-renles grandes Fabriques de Kin
vuthentique qie nous offrons esl un breuvage agreable et
command parles m decins; les clients n'onlqu'A les consul .
surer de ses bienfeils salutaires et hygi6niques. .. ....

Barbancourt & Co offrent aux amateurs de
les marques et qualites,,
de Machado, de Orrett ( Kingston), de Behrens ( Habana),
Reinas, Conchas Especlales, Operas; Alter sU
nas finas, floir fina Coq ueltas lgr Una, 13Ouq
na, Conchas finas "Especlales, Entreactos linas.


C~rr~Ph~B~ `----c----9 II __