<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00490
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: May 3, 1901
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00490

Full Text





-r .

*) -. *,..---. .
L.

e Jo~a*~L I Qaotldien* 0Pijpzi&z'ta1 4t d!AL=2-%0UaU0

U----CERWOECTE$JER-PROPRIITAIR L.


Ablann"MI. pow
CINTEKS~oan~~~ -PAICU fooRD


Adresawr &its oQumuniotions au Direteuu du journal, 4. rue du Fart-Por, 4


-. .,.- -.


que des trotipen occuperontle 1territowe _4a-D.I -
chinoi',lescrinmmandants milikdires4Lran-1 IJIJIEJ
orit de'roii exerer touts- l'iuloriAt&s
a' iniisirauiacii5 CeSiIk corijoiiitemont au Pour noiaa comrplker. voiri le discours pro-
principe t-tdib IAr ti.rve- en4899----es
chni -J i .o ii- rlzrntb4-de la Pairie, iii1-hier,. par
C,,,,I.)is pe~uvel renLrelr.. ea 'rnctiolls Mr C. Larootant, magistrat communal de Port-
comme t l'cotirg-Fou, par exenp, on A auo-P ace-
U*,nI... navE,, nnn.# nirna; aT'dn.


lsii -En plus des 6.A0X homnmes dans le
district de Tien-tsin, des-bAtiments de
guerre loujours eni station cans Ie Pei
o assnrerret'-tes communications avec
-.. ni fcuu :i_ -.f*i .-- ii it IUI.i- U. ._ Vi.2


-FA OLLU ITI~Bernittionale it Ddrou. La cv"-
tioii il'ut comiarnlinemet eni FcTI esT i
siraib)o pour- des notifs oi-iemerat mili-
Liires ; ciii en cis de disordres eA de

T tt Hiw roull de -iinporte iuelie Y Jiure, ii
LE oL sNOLVELLISTE dui conmaiiLnihn en chef-devrvnutttsnis-'tL
F tLeimdriraux garndes tles I4f.mtions a Pekin
rkeption de nlf erfliTelot;Jffsbe
GTOO Le gdn6ral Mc- maire Iui r~pond. Le Iieuteinant de
vient de tWldgrapbicr qumETiii- vdisse-ai Wrela dtL noiintrd comrmindldflt
Fiai'tI M oumission a Illoilo le 25 du Lurpillour Djuphiin
m luhiy.'pds VPP 'Ion orngani- [InrIULXEL1 2 L-! I letlit Klet t *n-
Panay. nonceC que le Roi LUopold .t I'iciteam[ Oii o
2. L'auteur principal du %ol cr'er Iiim ri-c m dLe clemninis ile fer Mlee-
an 1 bureau de a PAmerican Ex- Il-iquts ii&evsitanl an capital dfim mu-
dzins Li nuit dt 26 avril vient hlird Ide Iln-ince, leijuel -er.a construit dirts
UVIR6 i[ A, Iesvi,
i ~Chiclo.l a hubi Paris qiel- iriixelles s (AOst-iimd, Bi-uzelles i P.rb.
goUS le nom-de-James S.mmuel Sinmi.iii1 Mell mem atIIuriL6 le CtlnSlr'Ce-
chleziun barbier-.-At wt Mrn l uk-4L -ljoto-eriieneIIit FrC-rise-r t
l-ealion ii avait une partie de quis.
Told, des catoucbesd-r dymmamiLe BERLIN -2. --- IUne lepclie de P-Aim
Wils-de voleur. On a arrk& ul du ler %IL11 vertie pj 1 i iG;azette Id I-0.
Srs, rtictre-im ighia Ii.1ei
Jg~ges -onIT~ii~T~6imasis- Ia ell lieul p1-es ti- kMuk~ttnenlle e.1 Ru~-
.cb7enn I ft arres- ses et les Chiniuij,
tImminentes. ~ ---N-L ---Y0-RK -2--SMt---0- 11
DRCHIwU I-.- Le Prdoident dans umie bataille entre Russos et G:i,-
.891 malade et vi remeltre les nois pr'4ide Moukden, lesflusses ont per-
-p!s'dentales ma premier mi- dit 00 homes v comprise 4 officiers et ]1
Za gini' ~IZei-pi i; cette tiouvelle nest
Leb mauddbaw Waakkwm pas colikcawe.
au: muinheos trmmnmet- Le Prdsidemut des Etatq Unis est accda-
desg9dakiu: sur Ies vues md pa-tout par la populace dur'.cmit son vo-
rela.ves-I A It qtmeation ii r Amyers le paysa I I
fui IGMiW A Tien----n ASHOGTON 2. Le 14artemeunt'I'E-
dilrict aIdjalao one g;mrnison tat na pas reVm de coolirijition oficielle
hujimes, la fPmnaes, IAigle- 'tde a nouvelle venue le Purls anhiokgaIIL
at- ijau devant que lea miiistres des puissances a Plkin
*' 'dO l~i~~j elj 1talie avaienlfxd d euimcommui accord l'indem-
n. Lt nitd A 0uyar pir Ia Chine t 273 millions
Rou, at I'AIlle- de dollars; maig ou croit 4qt cette nou--
.h fr bom- vels sot exacted et ontli nusuid comfirma-
*e:tiIin ioll.


just[ Newu-York

I.
Pb~rwveulle ommimimr
iriurwjissemenr (bleu)

WNW 1900 12 /,CSpt.
L0 b a]rc


r-_:


IOURS DE BOURSE


G. r4r/f.-

i --23 "
or 38 /o
a 320/o
* 35 010
a 62 Io


Citoyens Agriculteurs, -
C'est la troisiaefois-4 'honeu
de vous souhaiter la bienvcnue au nom-da-
Conseil Communal de Port-au-Prince et de
.cdlbrer, au milieu de vous, cette fete du
i"r Mai. cette f6te de l'Agriculture, qui,
dans l.i pensee de nos pares qui l'ont insti----
I ue, devait tre ,notre fate par excellence,
la fite national de ce pays.
..Si .'eprouve une certain apprehension
quand ientpoirno danscecte c
nie, I'heure de prendre la paroTe, siyepriou-
ve c.mnme un.erec re reords de n'avoir en-
-np kes Ahrases uij o-rtuhoths sotnlrd*
a vous dresser. que es proesses'agues,
A lointaines realisations A vous fire, croyez
cepliedant, Citoyens Agriculteurs, que cest
avec une joie profonde que je me retrouve
aj milieu de vous ; c ir, e sui. de ceux qui
pensent que -dans la g, mide fmmille hli'ien-
iie. ainsi que je vous le disii I'.lanee der-
nitre, vous res le plis merit.inis et les
plus dignes de notre svinpathie
Je suis de ceu\ qui penseii qu'A ce con-
tact journalier. inces.int -iei la rerre na-
-ic.-iL&'.tablit, eiire elle et vous. je ne
sars queles-intimes ei amysieuii-s~e ons-
qui Iont que vous I'aimez, sinon plus. mais-
sans douie mieux que nous. er que si jamais
ce qu'a Dieu ne plaise elle avail en-
core-besoin de-defensetrs et .de victims,
cest pirmi vous-qu'elle retrouiverait les h-
ros eE les martyrs que fureni noTperes !
Voila pourquo,, ci oyensagnrictiresrn.--- ---
d6faut d'autres choses, je puis du moins
vous offrir le temoignage de mon respect et
de mon admiration !
Oui, tandis que nous gaspillions nos for-
ces par ailleurs, tandis que nous usions notre
6nergie dans je ne sai< quelles stCriles spe-
culations, vous, vous etes rests fideles a la
tradition paternelle.
Pench6s sur le sillon commence par eux,
vous supported suirvos rides et puissantes
6paules le poids presque tout enter de no-
.tre difice 6conomique et social !
Si bien que vous voyant si r6signes et Si
forts,ceux qui oat administr6 ce pays de-
puis bient6t cent ans, ont" cru que ;cette
force et cette patience n'avaient plus di li-
mites. Sous I'aiguillon de 'intlret perion-


emps


- -- -- .~_I --


m .01


L


; '


Rinsles, 1011.55 ,




-- -F
..--- _-I--_ _- .. -_ _


nel, au lieu de travailler A ameliorer vore 74Wtl lo- -..o de
sort, ils vous ont roulours d6tournes de rOs
occupations poppes-pour satisfaire leurs r.r 0 d
S gre ssions Ch-an ; an
-Mais nous pouvons heureasement dire Changeo ge, /., nouscoimpton
que cette ere sombre de notre vie national It march, influencfsins doute par It non encore finis de la g
est fermee; vos yeux sot dessills aujour- tem court, Cst au calmepZlat -- pn- s de- ar
-d'huiet, aiiinsiTes Jconsiquences d6sastreu- La tendance ce matib est faible. De entendea-vous blen ?-
ses de ces mauvaises manoeuvres vous ont 15o o/ o& nous etions hier. le course semble milis dt gpurdes I..
desabuses. -__ --- -avoir-fldchi A r49 -48.-- Toutefois le chiffre vous a cffray4-.
Coatinuez donc d labourer vos champs manque d'affaires ne permer pas de pr6ciser sericz -ous devenu angj
a atie Y i' -une orientation -ien define. sard Rectifie, s. v. p., et
enfin approche of, bon ou mal gr6, justice Tourn6e Prsi ille Un _
I ous sera dCfnitiveme irt rendue de votre -On n'a pas encore recu, A notre cobnais- __
ionistance a travail. sance, ce martin des nouvelles de la tourn6e; una
SGrace A a a rofonde que le Gouver- ais slon toure probabilit,aprs trois jours I tlhnM Tpin-e, demdie
nememn paternel du4gneral Sam a donnee desationaFort-Liberte,Son Exc.lePrCsident SI-Armand, en suspicion IS
au pays et qui met fin aux coupables sp- de la Reptblique a_df quitter aujourd'hui Tribunal civil de Port de-Pais,
culauon des troubles ciils ; grAce a I'ordre pour Ouanaminlhe ou nous croyons-qtt'- muel Villard, intervenant, dei
et .A 1'conomie qui rgnent dans la gestion fera denx ou trois jo'rs pour 'se rendre D. St-Aude et P. Hudicourt; -
des deniers publics, la jeune generation, compete de vist des causes du fameux inci- moyne, demandeur par M' P.
force de chercher sa voie dans la route r- dent Ptauberr. Paul Sinai. defendeur par Mp
guliirc, se retourne vers vous ; 'initiative Notice sur Lespina.se.
privee achve I'ceuvre commence par le O,, ,,e 13 .- CIVIL. Affairesentenilues
Gouvernementp Oaiunia ilt 13 ( ihah. I ette Ville Arcie Elienne el les sieurs
S Gouvoernenment. ~ -lue e A 3i kil. S. S. l Forl-l.ibeft6 sur Ia ri- Fenlon Laraque et cunsor
Les usines setablissenr de routes parts et ve du Masacre. en face de la irledomini- Aleis Oaulhier et le eur Lo
l'exemple vient d en haut. L'industrie, les cane ,I l-.aa..n. ille 'p nl '. mp nlm.d re Louis Duchemin el lea
--- -ma-ehi~eH -es-forces-do mprtesr doimestT- la bIouirgad,- ain4rein Gur aminto. Elle est as- Duclemin; entre Thii~~i
ques par la science viennent a notre aide. si.e a., pied Ie montagnes leri'es of I'on jouit dit Germain et Mme \'eure Mo
Lesiflet de la locomotive reveille deja les d'lii. lempefiatli fort alul,re. on y rouve des
planes -du- Nord'e leurlongue torpeur. mne.?'. er cie Iouite; on y rencontreaussi Petits .chos de
Bient6t, vous I'entendrez vous-memes dans le1 trace, d'une mne d'or ifuia etl jdis eV- -/beer tAai. Hi., soi., i
la plain du Cul-de-Sac o0 dorment rantde plol0Se. tailles nous avertissait-afUi- teI
richesses agricoles encore ineploinr. 1a cominune pri.lhit in excellent iure, ain- national de I'PAricultlne, en n
L'ches., ioles i encore inexpl s ,. ,u .anp h ar-. les planes, qui sont de nosdaint patrons St-Philipl
Liranger lui mme, stranger, non point a,,.-e ar ,.r n..,ilr afflueils de la riere Doie le lendemailn a 8 hearel
commune autreois I'aventurier avide degains d,, Ma-ace rviere La Min.s~potille, etc). Iese remtitra Temptert~tB
pre - s=Ies-Tav3ais--cooup,. mais t'e- pai-ent .le ,irandi troupeaux de bLufi et de il fut recu par le g6nAral Lapin
stranger paisible que tente la fertility de no- cheiaux on v ileie aisi- les cabris et le atif coinmmandant de pla.e L
tre sol et qu'encourage la paix p fonde ui pore... plhi suepuglqlagnonled~mea
rne pairmi nous, pour seconded vos nobeis D- O.-riiiaire dlpend le liole'millaire d teidie lea ve&rend Pere Leiell
efforts, semble &prouver du plailir a de- '"rh"'roU-.. aroosi par la I Aie La-Matrie la nomlreuseasenlaiie.- 'iir '
meu-er d.ns vote companies. etl .,out leI.Il -I ,l 'lne xrtiiAme ferilUt; le cam- mille, de ses ripporls avet,'
Celui-l.i,CitoyensAariculteurs, accueillez- pM.' *Ie e m letlr; de l'iiPlitillioao ,i man
le come un .1imi, commc un allied, come Royal Mail ile el r.re par J. C lui-.ern
un fri:e. Le Direcreur de la Puste a afficht Iarri- le n. ArJaiesa, en oili
Ne pienez pas ombrage de sa presence vde hier A Jacirel du -, Ruoal M.iil ; le el de la Patlrie; l, le Maltsira
parini vtus.'Offrez-lui, en change de ses courier dii p.dker sera done a Port au- Mallaieu, proronga un nmaglha
capia.ux, de sa science, une place a notre Prince cet aprc, midi. le Dele&ue Jeannis nm1, r&.ucolr
so'eil ct I'aide de vos bras puissanis Au Retraite Jubilaire nes paroles lonjoira l -n -eniili
jour du d.iger, celui-lA se. pres de- vous C'esi dimanche martin que doit erre clos f tables. -,
pour p"o'.c:er au~si aiu nonm de 'Eiernelle le jubId de L paroinss St-joseph. t o- --Th
vcsi-Jwi.- -p ft"r inncr.-re -iT- n -Tre D Dins Vptei-midLde ceu m -itmeiane dec o emnt7 in b p
__ __ t vot ePs commencers la retraite de I'EgliseSte-Anne. iaqui aorganiscaou-u-~S
s-rieux de iotre relevemen, etrde .Ja pros- Avis I n, reijrditair-es qui voudront b6- perbe. Lesau-irit~ fi.eilt iir
periijat e. __ nfiaier des indulgences plenires du- grand pils lvint le resledu coIrlearl
J-te-tisfir-noin;e16fiin -(- les iou.d f !-. pent soni tour eL qui tol rea
Ilu1me -oi coulrts ) d entrr c-- olues. POls. lc!anluae, -
-rsnkc-^hiW Um.. i tmr -- 'Petite.Boite aux Lettres ne, oifii OLAOU -ov
------es- grande ma dansavenir -de notre r le Direcrer, Les question Li e s'
pays--- la vision anmicip'e, et je vois deji, matiques ont! de de ours infinis. II est bien de tons;- nos complimentslon
remplaant au pieddu palmier symbolique' r re qu on s) accord sur Ia inatirialite Wharfs de Jacmel. Noli
les canons et les boulets devenus inu iles mne des fairs iugez s'il est facile de s'en- sur I'tat des whaifa deJacniel
vos ans es boulet. v s devenus inutiles, tendre sur leur interpretation cette foi-ci, et PAdministralel
vos arineux oust vos modestes ep pourtant J'a lu fort attentivement dans I'un des main A la pale en entreprenlnt
gloricux omtils: la hone pacifique, la herse
etla charrue qui ftcondent la ter, arros&e nunimers du t Nouvelliste a la leItre quo .arntions que ntcesilaient ces
pa le sang gh nreox des aieuxl I vous a ecrite de Fort-Libert6 Mr Octaven ri boa de mtmreui dms pol
ar eur dng n eos, Cayens r Bastien, pour ,i rectifier a sur un point tarquement et es debarqueomel
Honneur donc I vans, Citoyens Agricul- dises ; c po*encen, cl le
rs, trailleurs dauourdhu, Citoens Agri mres informations relatives I'incident de dise; ues npte nes, scome I'
urs, raailleurs daujourd'hui, riompl rPianibert, et me reserve d' revenir, s'il d'ae urente ncessir I -
Sturs de deinqui tenez le secret de I'ave- Lafntan Sans major, c
urs do dens mains I Que le secre dnisse v- a lieu, en temps opportun. janm en rdgle. Sin jein de me
nit en vos u gains Que vale cie etqnisse Vos Bien cordialement A vous, G. SvLvAIN. Le Jubili. Lejubild a cu
efforts, qu'ifsecnde vos travaux et qu ar dirianhe oi rndra fin
yous, Hati. -prospere er glurieuse, prone he oir el ra
enfin sa place parmi les jeunes nations don't Mr le Directeur, -- dans un de vos der- Tous les ma'ins I hreos t
.oir s il p te er O e I" 61,ures, le ibrelelle ll /s e II
s'Enorgueillit l monde! iniers nuimnros vons nous f.lies avaler que celaire. Ia pramiejo laPoS son
SVS.OOO ooo de lives sterling font un mil- eifa.ta des 8les, gu oat a
Vive I'Agriculturel Vive le Travail! Vive liard de notre monnaie. Y avez-vous pen- a.,aredi La mose patronae
it Pl. I Viv le le Prsidet d'Halti r s ?-Voyons : cette valeur multipliee par 5 par use bone ti an.tocom mu


:-
(kllo
noE.11k






eesl





ria ii
Oswdil
ur












let
w~w
inms
twca, i
iogE I


or BitS













tos
at I!,g
I~udit

rwt*=d



uru~

sedro
Ubop~
OVAiP
Sits. d'
dll.-



it edlth


























7 IaOlWerNit lor-a-Priice
k Haute protecliona di Soia Exc.
* le Prr-ideppf Sam'.

rle Port-au-Prince dtant

qu'on lui eiavoie.
op.e insiammeut Is public de
jto-qui&mi deriei- momeiut
tillspnrter let femmes en
so3l '1ejA mlufeAleffou attein-
e.
que. le'7 .avril, esL entreei
Wte fonuo..u.Mat;( d'e-
confinree, nccideiat que lee
assidus 114a*p eurayer

le et n'e.; rnw t qiapr 25
iiileciienx. Uie-
haroail, dt-piiis plumieuls jours.
it le ressources. achIeionitidl
t Bil -a !:gteriiit6. L~s mnimieii-
ives 411V
patienle certaine rripiro.mt. il
y e dujt'tji,1a~ufai
rtsnIint de I' ligmrnn1c4 dPliA
t ..ILIS s -ia.llvisee con-
isiqiieq tlanns leosyielles oie
*jcrp dcaU*


Un. ( e a a "'my


pfftweon.LA femme "tapfid de a still ekur-


[)onn#: 32 Consultations.
Un enfitnt Nev A Ina aiterni(6 Ag6 le 6 mois.
Qlnzatne de s Mervce
du tr-au 15 Mai.
Midacin associd
sio-nieur le Docleum Destouches.

-- Momseurs las Dodeur Armand et
Option Savain.
A ssistaniss
ETaves sagees-Www.mns.
Le Conaseil dAdmiaiitstralionp
Preside~i, Dr RIBOUL.
Trdsonier,- D, 1. E. JEANTY.
-Seodgtaire, -f -Stim-U& PER WERI-


:DMIATINA, D'hff

MM. les porieurs de Lilres ole 1a CGaisse
d'Amorti.eeneiu d! 80 et de 100 goifrdes
s-wit inviWs An lee pe14eider ;avan la e 20
Mai COIII.LHt e
Nalionale, pour Wtre coiiwerlis A 66 2'3
en ubtl-ig-mlons i ouvelles de -100 doHlrs
o-r, mericfin.
Les tires priseinlks aprls cette date.
In mse. eln roii ny:aii 6U, file, nle pour-
taient pus participer awtir~ge ac itiuc du


O.__ acceptP des offres de ventpour-la
Pharmacie Louverture. Houverte celte -t
pharinicie ol;e- nouveau ses services
au.public.
DUpU t du Liniment Gineausp4cifique
centre le plIies des chevnux.

BON YIN DE TABLE
Le Gallon: 1.40
..Le _/ fiGallna -- 070
- -tzLMASSA --

157,-GRAND'RUE, 157.


BAISSE RE PRIX


Bon vin de T a-
-tarlaePr .60 1/i gallo. 0.40
1/2 gallon 0.80 |le litre 0.50

Bar de la Poste
dumpily, I[ 11 llle., ese. ^- ==-


"'eau miiitrale nalurelle Feirro-nrskiicale
tlfllhd l o. rA-iill.,lo 1.1.inrno. l u d.n.


'a. .u. .. .. m .. ..,. .L.: -- *'''-* -. ftJ. 0 A fl*C


.pmt1 ilid,-IS1)-I O(: -


LUM~o. Iva 1ll3lCuE-5 q11 nt; URBk wI1 rU Uat
_a~reefat ~r~. --- - duck-
XA~wSe,-3C rali


________________S S S S S S S S S S ____ Lq- 1 ---ItdansLqfjjlepsjrp -ie sde a neau.


." -Z _. I


Lit BRainge N:ationale d'Hali i Dhon-
ileup
peuvgnt, piutir u cour~a ,
aliz duichets nne.onziikne ripartition de
Ip, poiq ceat ( i ) sur le cQpital el u'a
pour ceag(.( 0/.) inLurats du I- au 30
Avril 1904, sur solde apr~s Ia dixi~rne
r6pari~itics, cotre regus eL sur preienta-
Lion, des Bonis
Iuproast Censolide 1900 6 0/
.8 Rpatae-
La Banque Nationtale dWHOii 'rb-
tuour d'inrormer les 1ntlress",' qu'I
peuent f*partlr dio 6 coiurnld, toucher h
pew qniehrnt site huiliame r~partition de
darn1 pou ent ( 1t2 G/o ) netitrks du aw
alk-W Ay 1901, coture t8 us et ser
prdselktalikmf des.Bons.
bi-rtan-Prine,! le Mai 101K.


Inavs lescap4efpeiures inlermillenwes,ina-


TT7ih7tSfle IeeftJz


lIua LUUa IaJ ijdD tlec Giutt i;coIuflo tsl,_-"-
inques, etc, etc.
DEPOT: POILMANN & C".
Port-au-Prince.


Dr F. DIEMER
Chirurgiem- lceancheur
9. La Faculti de Munich (Allmage)
cabinet ae uo~ifl1aU~ig-iurirvit
Rue Bone-Foi, No 80
'uvert de 2 4 5 heures de Vaprs,-midi,
excepWi lee Dimanches.
Cnnrsulltlionm" gmtuglea tout lee N e%
relji dt i d5 A eureja.
DEugum: Avenue doTurgeau 4 No 4.
ThBLSo~U.I


i.-. -,


E


i







AVIS

ilUCo LATERIE IIAITIENNIE-

Paul Cesvet,
8, utie .:Xm rlcaine, 8.
Chocelal a Vaanille- -
A 80 cealimes la livre.
Gros et Detail

Nestor Feliu

da tr:-T'l' miller, itrs connu ilans le
3ay,. vi'iil i.l'.:riverde son voyage
i EI'ran.'er on il s'est initit aux
ierniirs [rrogr-s plans la coupe et
'arl iu tullieur.
II 3 ouvert son nouvel atelier
\'o it,. rue BRoine-Foi, entire la
?harrnl.':e Roherts et la raison
)ObLernwiyer, e; offre au public et a
sa nonilreuse clientlle un grand
:boix le costumes, bien soign's
:ar les rri-illeurs ouvriers.
Promple likraison Prix modere
MEDAILLE D'OR--PRIS
EA L C RCSPIN H A
Rl*d:idr'atr_ce d. la Chrrelure
C,'. ,lf .l,) >-'r t.,tlt^l(** ll tl
de-s Sucs d'Herbes .ldicrsaleet
lnolleusive el Hlygiaique par excellt nt
Ce produit sans rival n'a riende com-
munavec les huiles, ptm.addes et autret
speciliques journellement offers au pu.
blic, sans en obtenir la faveur par leui
inefficacit6.
Pourquoice produit a-t-iTaquis la con.
fiance general ?
--aree-u'il faith repousser les cheveuL
de leur couleur naturelle et en aug.
mente la longer et epaisseur.
a- rce qu'i' ae-a- t i chate etT1eren(
soyeux. -
?at'ce qu'il les embellit, et les empee
de blanchir.
?arce qu'l dvite les maux de ette, et fai
disparaitre les pellicules.
?arce qu'il nettoie et parfume, t parcel
que son efficaeit4 se manifeste au pre.
nier essai.
Prix de chaque flacon : 5 gourdes '
IEFUSER come CONTREFAgON TOUT PR(
DUIT NON RSEVtU de ma signature
DepcT i Port-au-Prince :
?harmacie NouvelleA. ROBERTS & C
*Nodi.- L'EGc Cruwpinera .empache k
.frmation domicrobe quid6truit a tcheve4e
'swage de ,cs products conserve inddfini.
met swe belle et abondante chevelure, it d.
wsz cils st soucils.


Cordonnerie ,Nouveaui Siedle

J. A. Bertolini,
Grand'rue N 141,
announce au public qu'il Lient a sa dispo-
siliion es_arLiLes suivants nou\elleme:in
irri%-s, produils d'ltalie :
Bon vin rouge de table, -- bon vin_
blanc mousseun,--- bon vin blanc-mous--
seux, sprnante d'itlnie,--- Vermouth To-
rinr,--Huile d'olive superieure,--Beurre
de table,--Fromnae,--Pois chiche (Car-
bansos ),--Lentilles, --- Pdle fine, mac-
,';irom elt ermicelle d'llalie.
Venez ioir! Agremelns el salislactions!



Rhum Villejoint
17, Rue Bonne-Fol, 17.
Pure noun piiredle.
Sympathequit abon marched.

I sille le (( I',ialealdlo d ))
Strere r ul'i)in
Quality Extra
Tafia Alcool
DEPOT: Rue di Quai & Bel-Air
Iin face ile la liaison
.1E-Ml II'- THu,,.ls-G-il', & C" .

Biere de MARS
chez RODEWALDT & Cie
malgre la hausse du change :
l. . les 12/1 bouteilles
3 -es 12/2

La France et Haiti
PAR M' A. Firmin -
taenate chfti-W ,ADREOLTi Co
0.75 centimes l'exemplaire

Mr N. Marcou,
Marchand- Tailleur,
donne avis au public que la coupe
havanaise ne convenantpas i sa
maison, il a renvoy6 son coupeur
pour le remplacer par un des meil-
leurs coupeurs de cette place.
Grand sloek d'loffes de choil
Grand asso? timent de Kepis
et de casqueltes en tous genres.
13, rue Traversiere


- --- I I .. ~ __ ci