<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00397
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 28, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00397

Full Text
- uAhre'iM

41


Nw ML A,

S1,2,iu1~t.4f~x~~zo


-- -.
h:Put pour p arUmenzu. ;?:::: PAR 10RDE
iz Z'


Uiarrotio2a aU Directeur dujbu~nal;l 46. rue du Fort-Per,


ork billets -94 o0,
@/'o tW -.23 lo"i
6 c/. escompte j9 O/o
1897 2s"16.



RA
I',.


a NOUVRK.LMrlu
ION "

M 'raboa'ut r".

reuikeemiiet ifas I@,
rti sa soumwon au

considered come un pas
Ia pacification de l'intdrieur
.2 hres 3o du martin. La
'itC de' depeches venani de
.donncnt naissance k on
ad'nxiett applremment.
de,- I. Colonie du Cap
que ce OtaIl le cas en
et Ic Cnikral Kitchener
r avoir r6usi A refiluler
1 deistre dI -11 Uerre na
i.ouvelles relaivetmei A
~Wcemeqjdi5 Jeamrnlry,

sbcopsm de-uemble--
dtd rcsstaies samedi au

WpePtdi gbairclit do
IPP I tecir sea



I.frtroed'Auae It fa-
Mat dron o n '
pram ie, ion retour
lot f lesmitent ddci-
.w~wMD'df s ne di-
iaiii abaily Mail l,
"at dc-
fran"e et
Iea Brats-
Si~on en.


te: d'une Par Ia respons.bilitC lui i com- BOITE AUX LETTH ES
banrpo-r rirablir l'ordre A Cuba, et de
I'autre I'jblig.tion de reconnaiire routes i (SUITE & FIN)
les charges de F'le: ces irois gouvernanents I
avant de presenter les reclamations des ci- I'purt-an-.Prince, le 8 Decemnlre 1000.
toyens anglis, frang.is et allemands pour
les peres par eux.soauflrtes_dans I'le pen- Le Direeteur de 'Ecort Nationale de Dbnil
dant I'ilssrrectioa cdbaine et la guerre i inspetin i, W d Pt-a-rie.
- hlbno-amCricainedL'.iraien asoir du de- A pe' n r:' d
.I meient d'Etat de, renseignements suir Monsieur I'lnspecleur,
Smanliere de pr6elr:,r ces r6cl'inions.i- ous lecouvert de voire lellle dii couianl,
den sulet de I6ta ultae Ia responsabe- No 23'2, don't I'ai I'lionieu l de %ous accuser rO-
. ud t de ',., de rsponab- cton, j'ai troupe copies 'lne dep, he du Se-
lit6 que le gou-vei mIl dJe Washington erelare d'Etat de I'lnstruelon publique a votre
a assume relativenirnt i Cuba, -- out en adiesse..
indiquant qu'une rep.iise precise ne sera Je sais beauroup de gri a M. le Mimistre de
pas donnee a cerraine. de ces demandes proclainer ponlankfnent, ilan_ un document of-
avant que le caractire des rkila-ations en 'riciel, que je connais Ires Lien les lois, et ilue
question air C6k %raihc Le d6partement meme lesuis un esprit lraneenlant. Une si
d'Etat, drns sa reponsre r. -llemrna e-corn- grande bienveillance ro'en aae a'quelque chose,
SI' .eerr. er ran et je dois en retour lui donner uo 16moignage
i cpe ,e eou ev auto rit qeu',lm'i pour i'clairer un pen
nitif-qui tri pluT 6i.tad blt-i dever aSSU- urt rte 5u1e"t ..I..I 15. "
mer le p.ienient des dlomm.tges et interAts I I n'y a pae. en eITel, de loi parlieuliere qui
dfs au gouternements etr.ang.rs et A leurs 'nt n)ainrs pr',on le en iouiniin-ls ,d' I'Ecole
nitionau\, i a. sjtte de, troubles de I'ile; de Drioi, el l'art 168 ie la Consiinutlin decide
en d autre ternme, les Et~J-L'iiis n'assu- relleinei qu'aucuneallocation a la charge du
meront pour ces r&Ll.ial,ltions .luOane res. j Lror inblic nie peut tlre ac:'oIlice :ans une loi
pons.bilitl, si Cub.a ne devi m uLie de leurs prelable.. Mas 'eP n'est-pas mon aialaire -,, ie-
posselssiln. ei qucstioin dolr ,rn e en pu;j Jd\ ani, ai :haque .eAssion. le poutoir ex,-
suspens e uqu'aeu moment oi sra fixe ie cilaif qUi popose el promulriie lei budgels, si le
suspense duqurju moment on serA ix6e la pouvoir legisilntif qu, les \.ile. p-riislent a nie-
fornie du gonvernement de lile. connaitre une det'ense de la Constitutiaan4_eLje_
PARIS 27.- L. chi ambre, Ila seance de ne veux mmn e pas savoir si le chef actuel du
ce mainn .1 conuiini 1] discussion du'budget department de 1'instrnction- pubique ne les a
de .l guerre, et a I i sCnce du soir, celle des pas bAn6volement imitls, en ordonnant, le mois
crJdit, supplenentaires pour la Chine.- passe, le pavement de nos appointments. J'ai
Au sin n continue la discussion .deA. ei'"e toutefois a comprendre qu'on puisse in-
loi sur les boissons.- Mr et, Mme Loubet M reer. 1ai7uejedois signer des dipldmesoAje
massistera esamdi Viniugurat'o n de l me crois dispens6d'intervenir.
oiu..samedi I 'inaugisraion de la Libre Ad'autres d'aftirmer que la loi du 27
nouvelle-ajlle-duThltere Franlc.i. -Juin 1859, dontje m'autorise, est abolie par la
L. gnn'~r Vnyrnn le6graphic qu'une di daituile! Jepersiste encore a pngnhei.que, _
ieconnals.anoe franraise a inflige des perret 'dati unt organisation politique a.rlaloi se fait
serielses I un gros continge n de r6guliers ,l'aprol-lVes former de6ermintes, le non-usage on
chinois A rTclou-Tclhi, p ant. 4 canons du uitrte e peut.-pasodtruire ce. eque Isa' e
de cuivre et 2 caise de i touches. "~a pas crcA. Libre Agalement a d'autres d'inm-
de cuivre ci 2i cases de crouc es. i que dcret revolutioanairde 1867,qui
.BLot.Iu.ONTsib. -. La ue velle circle g ena eo deo I il, de Pt-autio Prince, 86a, du
*c les g raux ewet et onmmecoup, abrog6 ta loisur I'enseignement do
sbrrck a r decide de capituler; droit i-Si j'igorais qu'aueune loi ne peut atre
mais .:ete nouvelle est d6mitie. rappurle que par une autre, le department de
PUiliN -.- Li-Hung-Chl-a et le prince l'Instructicl .phibliue m'appreodrait lui-mame
Ching. les pl6nipotentiairefhinois, onreu eque cil ren6d27Juif859estleencore en igueur
des nouvelles de !'empereu Kouang-So. puisqu'il y renvoe formellement dans ~son ri-
des nouvelles de 1'empereur Kouang ou. tl d W ^Janvier1894.
Le prince chinois s'est read duupri s de I'emr glement du 20 Janier 1894.
Lreur en cionsulsation etesretd p]ts de'uneI D'ailleirs, je n'ti plus besoin d'insister sur
percur en consultation etest, estkpltisd one point, depurque la depdhe usiniat~rielle,
"Pl poiut, depuia quo l d~pilae uainiietrille,
heure avec lui. La cour s'opose vigoureu- do tu m doms coum unicaton, apporteM
segment a reduire les forts eussi a permet- heuieusementl mon secours 'article 54 de la
ire que les CIgations conseei une garden loi aur l'iruclion publ p .e J" pldme aseront impriimts mir parchemin, signs
permanent. 3 ,T -' r pSo- par l' trois members .ane*mnnateors, visAs


Amili


Cr---- --- - ----











Atois mmreS de oa14 l^^tekjiei
-;- -s9ignpar le pmi
sens volontiera, je vL ea
notre sqp1eur AiMn i.ue
lui ni moi n'avonsjiepi- raire dans d
vrancedesdiplMaw --, .- .-
Cependant, loin-domiem r4teetmonmr'obliger
M. le Secretaire d'Etat i ipeter'auqune loi,
et je ne m'arroge pan dn d4ei -tle son arrat
du 22 novembre deroik.at I:_l ip ma.
nifesteavec celledu g7 Juil ftO9 p ~. lout
i son gre, ddler6r que a the, hitou par
cette loi, e6 puremena t-ii
-cut laissee. .a la coquetterte de I'tudian ;
seulementje r6siste,pour ma part, donner le 16-
gislateur potir un mauvais plaisant. Suppoes que
e 16gislateur,travaill6peut-Atrede lahainesecre-
te des superioritbs,'aitsouppoho6 d'avance,mais
i tort, des maitres .6goistes et qui seraient
prevenus contre certain dtudiants; A cette
injure gratuite;, qui avilit l'insulteur mais ne
d6shonore pasl'insult4, je n'aurais pan a fire
attention, n'y etant pas interesse. -- De inema,
lorsque M. le Secretaire d'Etat abroge une loi
par un simple avis minisltriel et me reqieri,
par votre orIgaem ejinasiei eT-avaat -la
certitude qle je n'y consentfrai point, je m'in-
terdisde connaitre s'ila trouv la tin bon tour A
joueri Mr L6ger Cauvin pour IPobliger de se
demettre. et je ne borne A considered queje n'ai
pasqualite pour donner le conlre-seing qu'on nu
demand.
Asauremnntjusqu'A ces deniers moist, je
n'ai pas fait difficult6de signer les brevets de
licenciA Aman6s du Ministere don't je relive. Et
d'abord, ce n'est point me fate si les dipl6mes
auxquels je n'ai pas fait d'objection n'elaient
pas LAcheliers As-leltres. Aux terms de I'arlicle
2 de la lo 5 d- e t859, pour itr allmist suivre leg
coursdes kcolesde droit en qualile d'eludianl.
it faut ktre muni de certificates on dipl6mes,
come preuve ie ses bon nes eludes anitneures.
II appartenait a I'Inspection scolaire d'exiger
I'exhibition du dipl6me lie baclielier, avant de
m'ordonner 1'admission de chaque ktudiant. S'il
y a eu quelqiu omission i cet egard, c'est a vous
de vous en disculper devant le Secrtaire d'E-
taLetljaina aorwe que vans n'y faillirez pas.
--------H'-+pourrquoi n'avouerai-je pas que les titres
que j'ai signs n'teaient pas irr6prochables? J'ai
cru naanmoins pouvoir y mettre mon nom, par-
ce que, s'ils pcehatie du moins
ils disaient vrai au fond, les titulaires ayant, a
ma connaissance, subi routes les 6preuves e1ga-
les qui rendent habile A etre licenciA en droi
Au contraire, d'aprs les par cemins de la nou-
velle fabrique, les'tudiants auxquels ilsont t
distribuk- seraient porteurs de certiiicatl d'ap-
titude ar grade- de-lieencid accorddes par leB_
proleset.rs d,, r'....... orieu de_ _irott. Or,
--- jat, rnaeia' que personnel, aqu'il n'exite en
l.eurfaveur aucun certificate paleil, ni aucun
acte qui puisse en tenir lieu; ,* rh
vAritesousrTe lc e pr6texte e ne pas dplaire-
M. le Secretaire d'Eta{,-j'iraie... Non, non .
Faux Ltmoignage ne diras, n mnentiras aucu-
-nemeot, --,-,-: -..
Je n'entends ~as heurter lat hi6archie,
quand je iemande. la permaisioni de ne pas me
nAler decequi ne me regarde point. Je prbendrs
encore noins A fausser lu responsarbilit que
posside seulle Secrdtairo d'Etat, a props
desactesadmniaistratifs relevant de son dd-
partement: je veux, au cootraire, laisser 'ex-
clusivemenl A& a'charge lea dipiomes qu'il ad6-
livreA, etjeOm'abstiets de cuvrir sa ~ipoosa-
hiilifP par ma signatures, -
Veuitk'i azrBer, etc. ; ;*
(Signa) LtesarCAUVIN aocrato.


11, Or.lk t..yl. do
Diyeda*isaWo do rbVoiN no
urle

dA6 ob-A MuIsbn pii phr 1' iMcMrelUt do
I'Jnstrulltoo n tblique de vounesu po ae tro TO
fonaiok do Darecteur do I INalon~ t 14
Droit pour one duror
tufni da vet le

tw re t.r en,doU .-c~ .:
jour au
Reevp,~ Monaieura le Directetar, Vassurmaee OURshil
de mes senaitnents &tingula. p 1111
I'Ipnseeteaar d olse, TH.-MARTIM.
jjj AM
quau-ra


Change
- Quelques affairs ont 616 faites, hier a
midi et ce mation au taux de 100 */o, qua. .
peut lenir, car on offre deja 98 / .
II eat arrive, ce matin,.de la CGt p'r- do
1~o00nacs.de eaf;- le-pM; p eat rare:- i eat
A prkvoir que les fortes tivraisons de lauin-
zaine prochaine front baisser le tauxi a ..
SContrebande aux GonalVee
Notre confrere a LE SoIR a, dans son No
d'hier, parle r4u'e a contrebande 4& camjafti
asses important, qui aurait 61* d6eouyert. .air
Gonarves a, et, fate de renseigfnesMnIsft rli e,
jl-e nandej qug aeridi Sqdrtw?w9ffr8 fi e
decellI v! fafgrt la lumresur cette I Wt)
Le .tirecteur de In douame des Goiales-es-
notre ami, Mr CANDELON RIGAUD. Nous
avone pour devoir de declarer que durant un
court sAlmlr qu'il fit. celte semaine, A la Capi-
tal.. Mr C Rigaud, avant ilp r.rgagner son pus.
te, nou, remit un volinmneucx dlosier de pieces
ofliielles oiu la frmieuse onlreIbanlde aux Go-
naives e&t blucldee avec lulte la lumiire d6si-
rable, pn nout recommanlant de publirr A la
moindre insinatlion.
Nona regreltoni vi'ement qu'une sutabon-
dancee-travaus Lant pour le-NoiVELLitsE que
pour notre imprimeriesurtua-,. tl %u I'ampleur
desdocumnenta inskier. II ne nou-i soi pas per-
misde publier aujourd'hui rmee.

miere sult failesur cette affaire.
Esprit Nouveau !...
_G'estreellement cet esprtL-qui-inous- in- p
depuis quelque temps el semble marquer uine
nouvelle tape de la vie haitiennepJiu vraie et
plus tranche celle-ei, versT progrrs. ce grand

eou-cieux de leurdev6loppement iatlellectuel,mo-
ral, materiel et economique.
Voici qu'il nous; rreient que Port-au-Prince
eral dote b0a14 dlbne instatlatjon peu ordinal.
re de tannerie tapeaur fqnetionnnt sur une
grande Aehelle. C'eg Ie vice-amiral Killick qui
au sours de son dernier voyage en France,ayant
miditlsur les travaux immortelode la section :
a Palais des machines a de la grande Exposi-
tion d'hier, a conqu le brilliant project de trans-
porter dans notre pays quelque chose des ine.-
veilles accompsjes par le genie human. Nous
1'en fticitoni I Et, encore qu'il puitue nous ea
vauleir de-divuldue'i unhejdie avant la r6allea.
tion.de l'entreprias nous apprendroon au public
que notre vice-amiral, dan un but toutpatrlo-
tique, a, daius le contret pape qvec un' mlitre-


eas~ cej



flbit d 'aIto

AT. In3oo


"sdejour do ,2,
Sp In.r~gard. 4attdri des 0
interc~dA pour at

T1i~tre Guignol
lions quoe c'est aujomrif'huai,_h
d. -lr 6~ grgaentaftIP~afi
liuI a COrande Ble p de
jtuia~auL do I opace SO-


En l'onneur des St-Innocenta l1
Wre pour I.lee nants ett de 80
pour leagrmndes perboones, t
Atle-iloWarjouir des gam
61 prafi !atoseaux d j'o
cledemal r k, hsionoc
p ilh s pasgl u rt GommunaL o
pOre-mt < AeIs Madel
.OrpleIluat do l a
'Le wm{1I0a d'oaunirsaion aie l.a der
dbLalumeuispr~io dXatasacer qle Ili-
* 1a ~qtepit4 i ft9aijue paanut'ea! eaa
:isri196a 1 nviel ii
o4Ei'~irEtiL em ~seprotuate .l6

int anIC & lolerie du plot air
-11'01-0- nFapOS effeclu6, sueji Iu- ai lea
nies de billets poarcelto Metiw. --. pra
rkclanier le aemlanursement I Madtc
La ven~la dee ubj.*ts, joaaeir,baI*lat~-. *t.r

Naissance
Maitalna et Monsaeur Chat Ie lhe.Ia 04l
grataihie., Ia oeille de Notl, d'ia.- alagn
belle fill-Lie iiaai o regii A tli ,o -.. m'a lea.o
atoms de
MARIE-NoE..
No% plu@ saackrea llicitationaa allM
re, el naos mneilleurs suuhaiti A Maill W44001
_. Petits Eohos de JacmSI
Comnenoennnt dr'neandie. -San
aier, _a kcimilp &a Rue Neute, un incend
orra'ost rendu mali& bten-vite av-c le
dI-de y flRpt4 &ur tWLe le D6lA6tu6
eA do qnequss citoyeas dbyoubs.
Leeteu a pri ches Mr Jame,; Bo ik
-frrtani~k~i34-I uwe Jacqaaee

rieaavedu corps; et.d'aprts nos renseal
son nits in"re beaucoup d'inqui tude.
9'Mtait jetA dans umn bun frQid avel IOUIt
pe quiiiAA.Wyo~fl3~annu -knun dbAt
)Saj'hbi;.-'Si~dt ariv111 mamedi soig
E. G.'Laporte, ahetfe divivlonau Mf
de Ilnuitauctio peJ~tquO, pour une m

capalo vlles dp a1 RPpubOiiue -
hates DeliS ~n~Ipl3J8 haeDVCnlBo
au dernier Ip~o'c. I:~ad I~mae sih do .t
iddos.
La Taha o a-1A tombotoang ba6
Tnotre
re to.. .
eat 11 r














ce







achp RIlamL6~ A.s I.


diu Rua' m, rb C3250
ruuedv~mrit arnit


c-rne reaevy*aCdalde fran-
infl.d
quii dtsircq~ .b~ghflch cd
re' Ic dlr~a*puifLssinnel
rcT er F. Vfqaisft : Uue
Dote a qos bu-
ionlr


4aPjuc Anglamis
rai r I -M dn g uaisca-
I Iii UlS letr I" aux di-
iaW cnhlierraflns e au vU OYa-
~2jJ DF.%CL, Profe~Ssur d'Ang lais
1ional Je ette yule, se mdo
hde il~nl ceux quri ddsrent en
~9%~onn .oit a dchnicilc ou *chez
1 u0 13, Rue do Centre:
-Pn de Pi dt e -Prima.
B ies \"'h:igeurs sont pr~venus
avier JuA or- 1901, e tic-
parcucunt&,saym on rabais
q-a i ddi sfrkG turcafi.d
Pileur le 10 1emitmes.
urXe moius, .dirju s


LLEIl.


a I'honneurlq pdo.rveih
'etle commerce que a 'Mine
IfIldvert, son epoul.aA abardo!a7q
tMh marital depiiis quelqu sj mt
S00"11 Batoritition. --- 11 d clure, "
so pe'Prdu.1 avis, qui I W'est plus respon-
#410de sos uctes, t lvlllt it, ,-e jMient
:Ibliter ne icLion en dtivorcepolnm. cul
Be de;dksob~issmiice ePt d'icninPAINb.1td
do mMUrs et do car.cla re.

G;UEnnRIiR B1ST1EN.

Dr Frank Paddock
LDeallsur .1moriciaill
SpPAi,l IMt pour l.-S p1:iqtie- ell ul..ohisll
que pour la rnontmer des dents en or et
en porcel;iine -.iia- pi tiIties.
Au la.iut dIe II ph dS,1r.pii e Me\-.
Les heirels sinIit L S.' midi etL 2 A 5 lires.


AISSE 1)E PRIX


R3on vin die Table
Gallon P. 1 1/4 gallon 0.401
1/1 gallon t'.K l e so elile. O






Hloiopole drs %hil Hnlri Bijon
Grois et 130taiI
%jjieiinrje flaisn Sinai,- Grand'Rhe

A vis aux As nim teu rs
Votis Ir'MivCerez cIli -z.
.M. SoLON ORIOL
GrandhRue (* JACMEL)
Le bon trurnri de BAANCOIi
biancoRn mt de 1-s20


Dr F. DIEMER
Chirnrgien- IWronkhear
De la Facmild de Mirich (Allmagne)
Cabinet de Cotsullations en ,viFle:
lRue Bon e-Foi, N* 80
Ouvert tons les jours de 9 heures Amid.,
except les Dimanches.
DEMEuRE: Chemin de Turgeau ( mai.
son Ch. MARTIN, propriety PINKCOM.
BE.)
Consultationm gratai l .ioul ,lI Mesr- .
credits de 4 6 heures.
TWLePHONi,


GRANbDtiPOT

de Tafia eLAlcool
Ingle des rees du Quai el de Bel-Air
en face A. L. Gudrin el N. Thomas
Vente en gross et en (deail
VENEZ VOIRL...

NOuv UTE DE FIN D'ANN9I
Cliez CASSIS Freres,
6t.- Rue Courbe elt G'radWine IV,5.
Vous trouverez. des Arlicle- fr.ancas:
principalument chapeaux pour larnes eL
lilleUes, derni6re mode. de louIr,'
nuances et aux prix excessive-
merit moderes.
E; CASSIS FRERES.

MEDAILLE D'OR-PARIS

EA UCRUSPTN RA
-B.Rgtinratrice dea --Che'etwu'e- -.
Composic exclusnveme; I
des Sues d'Herbe. .1Pdiciales
Inotfensive et Hygifiiqne par excellt net
Ce produit sans rival n'a riende com-
mun avec les huiles, pommdde- et ,iutres
sp6cifiquesjournellement orfert all pu-
blic, sans en oblenir l; faveur pai leu:
inefficacitW.
P:urquoi ce product a-t-il acquis la con-
fiance gi6nrale ?
-Parce qu il fail repousser les cheveux
de leur couleur naturelle eL en aug-
mente la longer et epaisseur.
Parce qu'il en arretela chfite et les renc
soyoeuL.-.. ----
Parce qu'il les embellit, at les empdche
-de-blanchir.
Parce qu'il dvite les maux de 6tee, et fai.
disparaltre les pellicules.
Parce qu'il nettoie at parfume, t parcel
que son effioaitB se manifesto au pre-
mier essar:
Prix de chdque faeoi : 6 gourdes.
RIFUSER comme COTRPFAgON TOUT PR.--
Dnrr Non REvtrT de ma signature
DtP'i Port-au-Prince: i ,
Pharmacie.ouuelfeA. ROBERTS& A
NorA.--2/,'t, fCrtjrt.inrempwche la
formationdu microbequiddttruit leschevee
L'usage de sea'pduits conseHrn iiidfts!,l
meet weIe bhlle.,ea dag a helure., ,4 d
beamus ilt Ai wi 9 os
U.


_I__ __ ;- __I I_ L_ rr
-I


Tant apprii. 6* atia~eius 't don't
la bonne r'putatiot, d6jh ancienne,
s'accrolt de burenjour, ne redou-
ts autune concurrence. .
SEn vente,.A Port-au-Paince, au
Randd dOpO6 de la rue Bonne-Foi,
No 72---et 4 Turgeau.


-.- ~


~L,;~ i .-;L~i', q;:.~-I-;~;;;;;;~~,~-~-;,~.,3






CHOCOLATERIE llitfl EI

Paul Cesvet,
8, Rue AAmAricalne, 8.
Chocolate A la Vaille
A 80 cetimes la livre.
G-ros et D3etail


Nestor Feliu

Maitre-Tailleur, tre.s connu dans It
oays. vtienl i'arrivir de son voyag
a l'Etranger oin il sest initie ati
dernirs progress planss la coupe e
'art du tailleur.
11 a ouvert son nouvel alelie:
0o 46, rue Bonne-Foi, entire lf
?harmacie Roberts et la maisor
)bermeyer, et offreau public et i
.sa nombreuse clientele un granc
:hoix de costumes, bien soigne,
,ar les meilleurs ouvriers.
Proinple livraison Prix modern.

Rodewaldt & Co
PlA CE-GEFFRARD
iouliers decouverts blanks toile gymnas-
tique pour Dames.
So4ierss- hommes-Balmora Is
Chapeau. paille anglais.'
CTION RAPIDE ET DOUOE
5LA IEILLEURE
JUID1 111 PI I iinIAE NATU BLLE
ThPURGATIVE

PaC'ONSTLTUANTE DE
OI' lU(I E St-LE DER
',st' suw'tYrain:e el suns rital dans le
Traitement des affections des Voies
digest ves, du Foie',
reies urinaires, la Gontte, It Diabite, IAnemie
Quatre siecles de success!
Vente en -ro-ekPs- H. PAPE & Co.


Les amateurs de bons cigares
itouveront
ez BARBAN(OURT'& Co,
8i, rue du Qtuai, 81
des cigares
DE MACHADO & F. G ORrrTT
1ouquets- Reinitas-Operas
AAer Supper---Conchas Especiales
DE BmHIRNS & Co.
Flor Fina:
Reinas-coquetas-- Entreacros
Conchas fnas Especial


Grand Assortiment
d'Articles d'Etrennes:
Bibelots,-Bonbons fins.
Parfumnerie,-Feux d'artiiice, etc.

STANDARD!
The.Standard Life Assurance Complanyy
Colnipa)liie d'assuirallces sir lavle
Sidge.Social P'TABLIE Succursale pour le, Antili
EDiNMROIB ; I 1825 BABt IIU I.
Cotte compagrii e- honorahlenniil coiinue ilans les Indesn ,', ilrenla-
les deptlis dle noililrii.-it. aiin,'s.--- Ies personnel qtii sv a.-ir-'ront
auront l'av;anta.e itt Itrailer a:vpc- n': n coinp:ini le i pint olli Ir 1 5n long
registr tie bois services passes, el. qui, tout en garci.F sa i l.i'e au
premier r;ilg dli progr6s, souscrit it routes les nouvelle.s conil iiil,,s q1
peuvent slirgir.
Primes TnodIr4ces S6ecirllie albsolue
Pour plus ainples renseignements, s'adresser I' agent principal souN'i
sign6.- Rtue du Centre, 126 A. L. DELORNI.E;


LE SIROP PECTORAL SEJOURNE
Combat l4smireaoi.xgermes de maladies depoitrine; gurit radio!
-tement les-Toux, Rhumes, Bronchites, Enrouements,
InflueenniaAndispn le sa q'i mqu' came
instantanement-e-raigmrentant I'amplitude de la respiration
DEPOT dans les principles villes de la IrHepubliiue.
SB6poit-i ral: Pharmacle SEJ 0 U RN E,
121, Rue R6publlcaine.-27 & 2t), Hue Traversiere.
Proditits chimiques de toute puretd. Excutiton exacle et rapide des urdon nanca.
Laboraloire special d'analyses el de recherches:
ANALYSES: Urines, Crachats, Sang, Calculs.-Recherches de gonocoquel
et autres microbes du pus urethral.
Seul d6positaire pour Haiti du Biberon-Francois, le plus facilement
S aseptisable, le phus commode et le meilleur march.
T616phose. Adrese t616graphique: SjPIuI-Traversitre-Port-aur l"*


I



K


r ." .. -


'


,,