<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00390
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 19, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00390

Full Text







,-tic1e n, "


RAUIT,--- DIRECTEUR-PRO frieTAIRE.
S.'* *** -
^tA. . J ......... ._. ^ :., .f ..,; :* .


Timmunfcations au Directe4ui.


4~ di rortPsi',


DE BOIURSE s~"pr''-e' ou i.iminue- les droils indes-
I truilibles dui Pontife. D
'. 93-92*o IMADRID 17.- Le marriage de la prin-
Ne"-York biricds 2 / cesse NMaria de las Merccdds, sour alnde
92 O di roi Alphonse, avec le prince Charles
o 1 *O/ escpft 21 1/2 */o de Bourbon, est sur le point d'4te affir-
oo 6 o/, sci 0mpte 5$9 /o mativement rdgli en d6pit-d"h 'hostllit
Im:ment ". or 4 */o acharide de I'opposition.--- La Reine-re-
S,4 '/ gente Christine a recu une letire eong~e
i. i'"n.J897 24, /. dans les terms les plusflatteurs du, eom-
1 I- Commission 16 ", te de Caserte, demandant pour sot flls la
main de la princesse.--- La Reine-rigente
Fa aussilt convoqud les membres do ca-
NIE FRAfs AISE binet ct lenr a comnruniqu6 le contend
Es I'GRAPHQUES de la lettre; la demanded a 6t6 officielle-
E t'ILGRAPHIQ UES ment nccept6e et les ministres ont etd
iUE iu a NOUVLLMST -admis ai Iliciter la princess. Ils ont en-.
insDUCTION INTErDITE.) suite ridigde u message royal autorisant
le marriage qiii sera lu aux Cortds.
i-L ne ddpicede Gibraltar WASHINGTON 17.- Ledipartementd'E-
lr it qUl.J-Gne~isannu tatt a d6cid6 qae eI Gouvnernement des,
port .li Malaga depuis le 1" Etats Unis ne peut pas intervenir en ra;-
,pour d'esexercices de tir pra- veur de Porto-Rico dnns si reclamation
aik 10 heures dt main, apres centre Cuba montanti 2.500.000. LeGou-
indes (lve,. vrtement esp gnol ;ivait prdlevd sur: les
ifter avec violence, le capitaine Portoricains un emprunt de cette impor-
te aux mIcaniciens de mettre tance pour poursuivre -i Cuba les op6ra-
* -n. Avant le naufrage, I'- tionsmilitaires; lesgurantiesdel'emprunt
Pita p;r dessus bord. reposaient sur les revenue de la deiniere
E. Au sdnat, aujourd'hui, M. ile. En substance, I;l decision du Gouver-
'lit I'tloge des marines qui ont nement des Etats-Unis explique, tout en
Ilrchait a'sauver I'Nquipage du laissant de cotE inl question d'6quit dans
I II a present une resolu- la circonstance, que si 'on sanctionnait'
4tleministre des dre ran- le reconvrement tie cette crdance contre
tiuniquer .tl Governement Aii,, ce seruit ovir la porte- a,des rd-
IB-snc.rtriments-du sgnat. clainations beaucoup plus importantes et
7 I.( Pape, dans son ullocu- sans nombre qui puiseraient lesressour-
)rd'lui, a remercid Dieu qui ces lirrancieres de fIile.
i.de terminarl'anRde sniute PARIS 17.-La croix de Li lgiobnd' n.-
Imf a-t-il *out4, de nomlhreu\ IWur ,1 L t coulJlrl'e i Mnme le Rostliorn,.
Sjp ATt)t u iies feminine. du charge dl':f.il. _dr'.-utriche A
i _l __ le .coll- Tekiii, pour -~-m-inhtn itmte qTh4 et--lsee
lalie et I' is' ec la viola- services qij'elle -reTt- wt -irt+ts-
ls de ? dviitea' e- pendant le siege de la I1g;iiion.
i et-" 'L-.re ROMF 17. Le a Messagei;o anitouce
,~~dst qpe le roi d1talic Victor Emrnanuel ;ia,
S.eItrKA'.tife ruilna te premier iniiistre, Mr Saracco.
pei aelt ldi- que li RHeine deviertr.t mnire danis en-
e ipement lIe viw,, 0 inuis
e sai tniiit .. Le PonaLfe WAsIllm;TN). 18.- -Le ~,'lnaua iscutAau-
soum 9l. tr per son- jourd'lui une rdsoltflion proposed par
Svolol6 ariid s dif- le senateii Tilhman teiid;it ai accorder
ent 10-g4w ,tUSi'v6yons le lo-s drlits die tr'.at nrdessar'es pour per-
one utuermaiiin a inetwlie A, li Colomlitie te contruire le ca-
ne, i.o' .uln droit .a11 id de Panumn i; celle rosolutlon est tr's
fruit d 0i ce.- Nous bien accueillie el tuera le trailt tHay-
"la"do'.s de ta Papaut I'auincelote relatil 6 laI construction du
eetdtfi irns lueniteiinps canal tie Nicaragua.
Si Seaonveranpsnepeuvent 1BEnI.% 18.--- Le prince Joachim, siiP-,


me li de I'empereur GC;illaunme, age de
'dix ans, a ete nomine lieutenant de 1 .
gardii imperiale. Tout le corps diplomat
,tique assist h cette edremonie.
JoHANNESBURG 18.--- Une collision eut
lieu bier soir. entre de'ux trains; grand
nombre de soldats anglais ont dt6 tuds
et blesses.
'. PA ts 48.--- Hier, lia chambre, apr6s
Uin discourse de Mr JMIline, relatif a cer-
taiie attitude -pendant I'afftire Dreyfus,
les deus derniers paragraphes de I'smen-
demlent Nazeille ont kt6 repousses
Le budget des finance; est temind. On
comnenee le budget de la Marine.--- A
Ia seance de ce soir, on contitiue la dis-
cussion d'amnistie.--- Mr Soubeyran,d&
pute de Nimes, est d6cd6.
S RENTE 3 /o--- 101.07.
SCard d'Haiti et de Porto-Cabello:--- 48
Caoco d'Haiti:--- 76 i 78.


a rane Saline

St SOi. Commerce.

Les r6flexions qui vent suivre sont 've-
nues au signataire de cet article dans le
course d'un voyage qu'il fit derni6rement sur
les berds de l'Artibonite, et dans ja petite
ville de la Grande-Salite.
Comme, .peut tre, chacun le sait, la
commune de la Grande-Saline est place
la base de I'angle forme-par les arrondisse-
ments des GonaYves, de Dessalines e.t de
Sai: at-c.etrelive- chose curieuse --de
ces trois arrondissements en mnme temps.
eCene trilogie n'esr-pas une invaetion de
I'riv.un,.iomme on poirrait 'le cftre. 7
-tc'mo',,e pIla Lla. sualion ex-
ceptionnelle. bi..r.,-q.ie.cene commune
occupe,' aquelle..lli. permit, sans aucune
couft'sion dans les diffternts services, de d6-
pendre: deg Gonalves, pour eIi finances et
les dom.tines. de Dessalines, pour le plili-
t ,risme, et de S.int-Marc, pour la justice.
En oilrre, s;itue A 'embouchure de l'Ar-.
ibonite. elle est ledebouch par oh abou-
lissent tons les products Je 1 interieur: de,
In son importance relativement grande.- ,
En eiet, c'est sur le march de-la Gran-.
de-Saline quv les comnierrinas de St-Marc
font leurs torts achats de. bis de campehe,
par I'internediaire de courtiers .et de sp& .
Quiateurs. :,, .
Derdiirement ei:cvue ces bois de tcii-


I


i


-. : ..
. I- ;





tuo Otaient epibarq r. r.4 fn
rectement A la.Gran4 gal a ibhdon
pagnie Fluviale de I'AVb Hue doi I
un contra accrt acc drot e "tlu ...n ",teu.. ao pAV.
porter dans la ocalit6 mnM A~jou d'achat;.' '.. ', *: "' aion
tes bois sont dirig6s a Spint-Mare, par Ie Ct .exp t i tre combinen l. s cou- nara d'assurer P
cabotage, pour etre charges dans cc dernier peurs de bois di 'Artibonite snt en droit reMR a pulations. .
port. de se dcourager, et explique aussi pour-. Sam crainoe de nous i
La ville de la G-ande-Saline nest consi- quoi les livraoos deviennend, de pI , 1M n qul.a continuatioe
durable ni par sn superhcie ni par sa popu- p(s faibles depuis tant6t un an I.lrarand-, Com Fluviale, on a
lItion, qui est d'environ .000oo mes. Ce- Saline. ( Selon !'appreciation des boames rrablio= t du droit d'
pendant, elle est d'une importance g6ogra- Ils mieux places pour ep juger, cett diah- .n i I ep consider
phique et commercial assez grande, pour nation est d o o/. ,f ans de citWa
que I'Erat s'inttresse i elle, ne la perde pas r laect ure M
Sd 4 i cotii- l .o rri S on-
le sens d'une prosprite menie restreinte. dinconvnients ? s ont faith
C'est sur cette langue de.terre, constam- Deux moyens soot a la disposition du capagiir s ?
nent menace, tant6t par l'oc6an, tant6t Gouvernement; ii ne d6pendrk que de'lui Ecoutons les doleances de
par les redoutables debordements dc la ri- d'adopter l'un on I'autre. dons eurencore une fois un
Sviire, que s'accumulent tous les products Si ce qui nous a t6 dit est exact, il pa-. Gonaves, 6 D6cembre g9oo
provenant des localities suivantes: Dfouin, raitrait que plisieurs capitalistes auraient
Ia Passe-Marin, la Passe la Ville, Petite-Ri- le desir de reprendre les affaires de la com- C.l
viere, les Verrettes, Hinche,Mirebalais,etc. pagnie, mais.. ..ce qui les arr6terait, ce e....
L'Artibonite est la voie naturelle par oi -serait te d6lai de trois ans seulement qui t. t T S
cheminent des centaines de bucherons, de resre A courier pour que le contract passe en- IU L D
planteurs, de pecheurs: montes sur des ra- tre la Compagnie Fluviale et I'Etat, prenne
deaux construits avec des troncs de bana- fin. Ces commanditaires auraient -oului sol- ;
niers ou de palmiers, ces ndmades habi- liciter une prolongation dudit contract. Le Change
tants du fleuve Testent sopvent plus de huit Y aurait-il pour le Gouvernement un Hier. malgr6 les 20.000 doll
jours sur leurs freles embarcations, selon la advantage a renouer ses obligations avec la par 1e Gouvernement a 90 */.,
-.- distance A parcourir, toujours expos6s au Compagnie ? C'est ce qu'il nous sera im- ktait rest a 94 et meme 9S5 O/.
soleil, A la pluie, et m&me a la noyade, sui- possible de d6terminer, certaines circons- tin, lecaux a fl6chi sensiblemi
vant que l'eau capricieuse se prete on non tances pouvant echapper a notre sagacit6. etre c6t6 93 --- 92 '"
a ce genre de navigation. Mais, ce que nous pouvons affirmer, Paiement
(C'est que, de Mirebalais a lamer,ladis- c'est que ce serait la le voeu, mais le voeu
tanceest grande, et les obstacles nombreux). le plus sincere des habitants de la Grande- Les piees comptables pourli
--Jusqu'a-la fin de 1898, ces braves' gens Salineet des villes riverainesdel'Artibonite. du mos de Dcembre sonr
trouvaient une recompense A tant de pel- En supposant que ce premier d6sid6ra- ordre: il n'y a.plus qu'A d
Des, et de fatigues, en obtenant tn prix r4- tum ne son pas r6alisable, er que. par con- Banq~ paperr et ve
munerateur pour leurs products, qu'its ven- sequent, les privileges de la Compagnie Nos koctionnaires et eii
daient A coup sr, des leur arriv6eA laGran- tombent en d6suetude, le second moyen auront le temps de fire leu
de-Saline. serait de r6tablir a-la Grande-Saline son an- afin d'annee et de sikcle ,,-'e
C'etait 1a une garantie sur laquelle its cien droit d'echelle. joyeusement, avec la douce pe
croyaientpouvoircompter longtemps,quand, Mieux que personnel, nous sommes plac6 Jours de plus en plus nmeillein
brusquement, la Compagnie entra en liqui- pour dire que le Gouvernement aurait du a Le Nouvelliste
dation vers le commencement de l'ann&e agir dans ce sens. L'honorable titulaire dui Nous prions nos abonn6s de
1899. department des financessaitceque letrans- ser du retard qui se produit,_pO
Cette suspension des affaires a et un ru- port des denrees di'ne locality A une autre partition du journal, --- ret
de coup pour la Grande-Saline, et les loa cote d'ennuis au Gouvernement. Ses au- I'abondance des travaux de tin
calites forestieres. xiliaires ne cessent de faire les meilleurs ef- le souci que nous avons de don
C'est que, pendant vingt-deux ans, cette forts pour arrater les abus sculaires du m6me, les derniires nouvelles i
Compagnie. avait kt6 le coeur d'oa se r&- cabotage. -- Y parviennent-ils, helas I reCues-.ar kl Cdble.
pandait la vie; c'etait-elle qui donnait le Ce serait done agirsagement, et dans 'in- Mr W. F. PoWt
pain A de nombreux travailleurs tant de la t6rtt du fisc, si, par 'un ou l'autre des mo- N avon eu c man
ville que du dehors.- A I'heure actuelle yens indiqu6s plus haut, on revenait A intilue Hati et signe det'hol
ces bras sont dans l'inaction, attendant, charger directement les bois dans le. port nistre d isEi-Ha Unis, Mrn W FI'
chaque jour, la reprise des travaux. Entre derla Grande-Saline. nistre der opEas-ulenest, MrdW.
temps, la faim se fait sentir, et l'oisivet6 L'animation premiere teviendrait .dans. C opuscule es
toulours d~moralisatrice, e I
bse-- t----T- mit rs" .. s nous ods propose[
ie..buern ..u transport, disparaissant, le paysan obtien- plement.
Les'6buherois surtout ptissent de. cette drait un.pri beaucoup plus r6munerateur En attendant nous remergiOf
mauvaise situiiori, ~antI doone qu'ils soni pour son. produit. 14r Powell deso
livris aur caprices des grands com crut .Ilndepdbdamnent de ces considierai d.o
.., qui, a'ayantt a .ue cot~,ret *~~a nt ma iet loes. il.serait
ter, gaC I ut guite, -;s' i: rId r qEsultt'mrioruli obtikcn
du chat et de la souris. It. A la Grande-Saliie un privilege en rappott. "a d ~ad'inist
Eux, le chat, bien cntendu avec son influence commercial, laquelle d-fPrFce, Mele
A It'poque de la Compagnie, le camp~ehe s'Otend sur une grande parties du vaste at 1 'fianc avec
trouvaic chez elle un coulement assure et superbe d6partement de I'Artibonite. C, di' t. r ton nieM
direct, sans que le vendeur eut A reconrir serair ne erreur d'abandonner cette lo0a- r
aux interm6diaires. come 'atellenmet litc & son sort acLuel : ville rivera inh f Kan!
er, indcpendamment du prix de la Coitpa. meme temps que port de mer, la Grande- vled'rSle i i
gnle, base sur les course des .atres plhtis Saine l ert a relier nos campaigns avec le .
n'avaien't pas supporter la mohi -. ti dehors,; ilew la route par o .nous fai- *. ,
d'ane gourde sur chaque miller. b, si sons L'Echange d'une partie de nos richessm Nl sa'A r uin
cause du privilege don't jouisslit cattiainzra forestiere avec I'tranger. qu64 i "

I..








tin 17 hquyel
Miragolne .0t
DramI k maison G.
Wi~ WM- i
Couuaitcz -
celui qui nomi
WIjqrnjton, 3ommaseaire &
:pour. GouWN"e-- c
ftt.~Ao,~- IHeurtelau, crina
Ahuiiate cimare Paul Si.
Thimoolb; Lafo


treei
n'eatdg~~i~6i~h
I I iera .A"iI~ 40 -centimes
ix i e l op l u~ojs 1 qui vou-
ii'centimwur.u Is lolerie
I-- NoM, s oo a lgbilleta ga.
15 f'20 pourhmesoonaommations,
*vqui eatrationnelI..
se i1 iiieler iadeurnikre Vt&e de
1I.. ICrphelluat, pour se eon-
'oin -;era nullement preseur6.
On.:ansaucual apprciensaioaa.
eat-inelle oi~sot ie ses babls,
I- a.. iralive'A p tPiB-midig sans
exa,..aament,
isa ra nemo;it'va61res ditai,6 et
tdwinc .patronupsezi ct des organi-

,Oilestation aolaire
0. Jl I I. Lyct', une petite manaTec-
Oiri i t -1lalep, souls, onL pris part
tljtreI I -tlablissement el'les mem-
6 la..a~a.- Lalhauahe et Lmelace
f~ 'pplauqji. UDeus &1tee- lle

lI tojle l 6taiir.i ori de [t.
faitUP aver qaeliqo art.- Puis on a
iTaL8 'aII Homeur du mois de No.
silralaa.. de. rtleomlEnaes aux 6.16ves
1,p .-'j-loi vent pteindre part au
'I .n 11&. -. EspA'ons ique Cet
du ci *' au lieu de griser nck
l'4 kn..ent enticas pour le tournoi
Ide -.. riche programme, Ia fanfare
i021 -'atendlreesa phift joyeux airs et
ha0al6l Xn de ae Al0ves, qa estl ji6
airtaIt,., le jeune Bonamy, a jout. la
01bon- lde Beethoven.
our Ti'-.;p a fetraf, cette petite Pian-
I ei' runis emoes ot S'inspirant
I'flp C a a eq WlveeR qu'il %icit
Tpot.. a-um moins unil maitre quaun
1-111n l'I 'I en.imkM iint4i et d(- Ia's
quan. quand ils le InrilelA.- L'ins-
!fi p apr bm a v izadve~ p se laeln ia-
jour do. lieantt Pour
*Vafcnqulaees


]j Thoo, 4ui 11,11
~PLn~r ~Ta~oir eivli-
ifdea ee M4 ebhmoi-
4-side 4 Xptid

nml T'jaOntra ijudi
4 e 1THL~',
.5;'~r':~t$~ b O
ic~flcm ~,Qo
1.


. I 2


* aLuun uea ueaaor ae oI liea UW iuosde
den miaeurs Doyon Lavelaeel, fertilia, Em-
maimue el Carrit Porcna: faveuT de la
damne Ala.e Maltlhie coiatre son 6pouic le sie'ir
Charles Guercy.
AITafaire teileniue daine Serphise Laaiaollze
centre -on epoaa., le ieeur Fhale-s Luly divorcee.
Au 4a194RnrIosiavi. a WII1 iendu un Iunemeut
CII f3cur -l.ei n.,.-i 1-: Ernaeit Joseph :ontmr.

Prime-Etrennes
No& abonne, qui dUireLt bendficier de
notre primte-elrennes ( le drame passionnel.
de MM. H. Chauvet et F. Fbquiere" Une-
Nuit de NAos), peuvent s'adresser A nos bu-
reaux oi6 la brochure leursera livree contre
dix cetlimes seulement.
Le prix rAjUe Une Nuit de Noles est de
vingt-cinqwrnes.


VENEZ VOIR!..

On vend, seitIlernent pour cete
qemnihet.'A tolt pIXi'll. des 'chWfi
peaux, chk ussures, dentelles et au-
tres Ailtic'ies 1eeParis de toute
fraicheir. thins I v nazasin anl&
rietircineni Uwti.e el A Ilierlint) qu'
fail I'aiagle aiec rucl I b:olrbe et Tra-
vei's tre.

GrainI-Bazar Tombola
Cxi~iallon Noitillvelle:
RHvoliilion de Poopkess !I
1 Iti dei .Wa 'I.lnaf 17-4.
viiiL'aiier. vJijpz voir!
et v'ow; se e.- largeittne'al zai..fail
10 centimes le billet
nw1,S GAGII~II I CNENT!i.
011 srfH 1o1s I. 1e: infill. ci 3 herund.,



.1*NQMIATIONALE MUMIT

Momgcur J. ci.: LA NlYnk, de' relour
de son voyutge ena Earope, a Il'honaeur
d'inforpnerb? public el parliculitre-
nieni le coijineree. qu it reprend la di-
rection de la Banque Nationaled'Hai-
ti d parlir de ,iereredi 19 Dicfmbte
courant.
Porl- wt-Prince, 17 Dicemabre.190 1f


uHu wa g wp u i
Parce qull fait repousser les cheveur
de ler couleur naturelle et en aug.
mente la longer et 6pals5eur.
Parce qu'il en arrdtela chore et les renr
soyeux.
Parce qu'il les embellit, et I s empdcht
de blanchir.
Parce qu'il dvite les maux de tele, et fat
disparaltre lee pellcules.
PArce qu'il netto'te r pirlume, t parcel
.ue son efficacite se maniferte aupre
mier essai.
Prix de chaque flacon : 6 gourdes.
R FUSERcommeCONTREFAgON TOUT PRO-
DuIT NPO RVtUT de ma signature
DtPOT a Port-au-Prince :
Pharmacie Nouvelle A. ROBERTS & C'
NOTA.- L'Ecu Cruspinera empeche la
formation-du microbequi ditruit les cheveux
L'usage de ces products conserve inddfint
ment wue belle et abondante chevelure, t dt
beazs cils et soMcils.

Dr F. DIEM EI
Chirurgien- \cconchenr
De la Facuzld de Munich (Allmagne)-
Cabinet dle Consultations en ville:
Rue Bonne-Foi,N 80O
)lOuvert tous les jours de 9 lheres hmidi,
except les Dimanches.
DI:ELI'RE: Chemnin de Turgeau ( m'ai-
son Ch. MARTIN, propriete PINKCOM-
BE. )
Cons',ltations gratuites tous les Mer.
,y,''di. de 4' d 6 heares.
TELEPHONE.


(GRAND DEPOT

de Tafia et Alcool
Angle. des rues di Quai t dE Bel-Air
-:n -fce A:. i Gugrin et N. Thomas
Vente enro.ros.et ea detaHl
VENEZ VOIRI...


Dr FrankPaddock
Dentist Aindricain
Sp6ciliUt pour les plaques en or, ainsi.
que pour la monture des dents en or et.
ea porcelaine suns plaques.
Au haut de la photographie levs.
Lesohiures sont: 8 & inidi at 2 & 5 brs..
.* '


~ -- II n ~ -- -9 Will


arvice Rlapid* MRL.OR-PARIS
- Adippsa partira deanin.ma- ma--
prtcises, pour Petit-GoAve, -
Ansc-A-Veau. -- S'adressem a 1 R W do la CAevelure
&LDeITNJ. Compe*Ve 44mu in~ai
Tribunaux I Zddtcrnalas
- Jugemrent rend.s bier wir i.g. *O lU* Mildicicelk s.e
me le iuge Exiti.o Heurkelou, s v aiutu3Ifiue pareiteeita
a liquidation judiciaire St-Pretx Go prodaitsaas rival n'a riende com-
lui qui nolnrae le juge Exilien Imun aveoe]@a builes, pomkncidet el autres
ianiseaire i Ia liquidalion judi. soigqusjournellement offerte au pu.
nai, teltu qui nomme lejygeu
antanh, commarssaira A la li"iq~i- aI@9 obtanir Is avour pay ]our
.NJg*front.
fth wifis.


----T


i~i~b~i~~




'"' i I T


Paul Cesvet,
9, Rue Ainrrcaine, 8.
Choeolal h In vamille
A 80 cealimes Is livre.


RBarbanewirt & Co
81, Ruedu tQiali 81
kOLA-CHA IPAGNE
Boisson mousseuse reAor 1li1e par
les autori-Wtel-rntvcales comnie la
plus toitult eil ]a plus )-trcomn/ortanle,
et de Onii; Iris arieable au coifl.
(.Iuinnc'.,'.' ExIIn Stoul
Le Porter 11:11 excellence. BARIBAN-
COUBT G L" Seul '.dpos.ilaires.

Nestor Felil-

Maitre-Tlilleur, Ires conlnu ldans Iv
pays, vieitd 'arrimereie son voyagv
a I'Etraniver cii ii s'est iniic au)
dernier- prortls Ian Iah coupe e
tart du tailleUr.
I a outiert son novel aieliet
No 46, rue IBtoine-Vc'i. entre 1k
Pharmaeie Roberts ei la miaisor
iberme er, e. oflre ani public et I
sa nonmireii;e clientele un granc
-hoix de costumviess. bier soigne&
1ar les mellieurz ouvriers.
.Promple Ii'ralson Prix inoiieh0.
-C N RAPIC ET OUCE
S ILAMEILLEURE
I I N Lo R A U JN i a
PURGATIVEJ
1,'EAU MlINALH E AI.CALI'1F. Fri TIIU'LL'Fh
HEZLOlNTITIT1JVTF

POUGUEF S IL- LEER
est-sout, a a%,' et sw, is e~ri.e dans Ie
Z- Taile rin2lt de.-a//..uae4ni. doo' Vows-
Voles urinaires, la Gujue, It baLd'.. I'Anknmie
Quatre si.cles de suEccebl
VenLe cn gro& che: 14. P'APE & CO.

BAISSE BE PRIX

Bon vin de Table
.' gallon P. 1.60 1f4gallon 0.40
112 gallon '0.80 Icle litre 0.50

Bair de la Poste
Jusle en face de la Powle.


IUEALT IMPURE est Lr~s souvent la cause des DiPvres fv1ihoidO
bea ucoup ule maladie-.
On devrait,en consequence, ne faire Ivage que de 1.l:kt. PILl
Se proctirant, Ai a I'harmnale Centirale 4tlla'l. IIm, le
fillres vi i'errv tqui 011 W, depuis lonremnps ul&j:1, Ip'uo .; prath
Iirr~prochabl'es.
-tesi n- article poir ainis' dire indiSpensable A chaiqu*. !:iinil
se v d enil p ler! Viennent d'arriver aussi
IBoimihons flns.-Pan'fuunierle EN CII\AI- %SORJi

STANDARD!
Thr Sti inard Life Assu'anze (CAuIJIiai
Coniipagnic d'auseirme Wees si vi '
Sfege SociaII 9TABLIE Sueunr.1l# p"'' Ie,
1825
CcGlle ronpagiiie ect hpnorablement connue dans les iiis0C~
les Iejiiuis Id noinbreuseS ariindes.--- Les person'ies lrIIm %, at
auronmil I'. ivanWlage de Lrailer;iavec ufie- comnpagnie qiii p. :IfIfiir i
registry' dIe hrlns s.orvico- passAk. et quli, low1 en gardu: I sa-
preuinier n;ii I II jIl gre'S, sou~eril 'I Loutes leS nouvelle, f oniili
peuvent snrgair.
Prinies mo1 ikices S-6vuviii- an,
Pour plus anmples renseignements, s'adresser A 1,. -ent IpriOtic
sign&.- Rue du Centre, '126. A. L

RhiM1 -B.tra &le oirt--.&'_- C-6,A H
HORS CONCOURS!
Lo- q'tuE rih? qiii 0Lit aff,.aner-tr1eaules xpmOaiiou_& Irttern_24 i
so. zuZtpgriarirdo Iii a fail da e
Yu reputation rin'c't plus A faire; ii nouw Glra Ti f rle-fp e sou Y leag k
amateurs l'extrait sirivant dis jourrnl ff-L' T!i ane. mlisrciale Or
at don't Patituriti ne snura Me
,iL9beu4
cc.rdalise ce que Ia distill M
a ner de rIellement rug (et doe"' ..Ai .Nj e ...
4 ont recornmandt' en toute sinetrith apr iiiolip a ,*
Notre nomlireuse clientele a pu v;rifler. oOM awarton'. Que le. ui4
ciencieux. qui iWont pas encore fait racquitied -de o "catt-liqueur 10iA
cetle rWcheti;e omission en se rendant'i otrs ddp~ t situ6
BITe o.s C(InAfiI No 7aYt POTHE COXp7OR'.F 5 lPV QVI No
oii Monsieur BARIMICOURT se tient nIx Ordsr4 de.to.u imateuPR 6d
excuter leur'- commandos.
a Priw pour batiehs les bourses,

HoDrs *'ai~irit4X dW'tmihIa~
*r Ord 9