<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00388
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 17, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00388

Full Text
UD46 4. Oort-a*FPrinie (HaTcl)


ezQ ouveiiste

ruP Q~iiioti diek, Cor-n erci al et d'R.O &rEce,

ChnRAQUIT,--- oIRECTEUR-PROPRICTADRL


A- boannment pour D6partements.. $ .20 PAR OIS 4 GOURDE
-, Etra ger-- F.ti50
o6, _d__al.,4.ra e du Fort-Per, 4


COMM ERCiALE
min Vieui k&),

7, 1.5 Dicemrbro 1900.
te --'r.,re. it y a eu peu
i Ia :aison. Quoique les
cafiriiel Sf6 ui pei plus
tisarlee Pil mrchaudises sonic
oar ales oue iL 4 pe pris, ei
CIANTIA- Je ferwe et radme-eil
aid.
dc~nf,':,1,7;.-ekaqe jour bien
B''Ii'b .. valewrS oroiSque el
ifivap-lidrion achcelait, coin-
de pa, i ffier., le taux a
0/,~ i, l et march est esais
BU', tha. ei it 'crnble en-
Chaiqje v bieuldt

I. el ce
-ari o Paris ii 855

1 4dellai' X7 21/ 9 93
J_ -49 1110,9 (11 ed 86 (1i9361(,
ts OR -
.000) b. 1, 1/2 4 81/4 -/, prime.
IO d01, :i d1/, 2 f eI /o escompte
P aris : 18.000 frcs d
61 I, 1 file.
H:- f:.., payd 9, d 9 3/4. Les ii-
ise -,o t 411cuinA 2.540 sacs
179 d& 1,1G1te et 761 de soutes.
ftE: 'naintieni d 5 1/.
?UDW 1 12 olo est toinbd d
le8'l 6 *seipwinfjanj4 40 el


~AWNIE FR-ANVAJSE
ES T&ILGRAPHIQUES
E Du aMNOVELLISTEa


si Tniqspvqsl g. -.-Le
IBot F en dit-on A vin-1
flderto avee 11100 hom'
pilce de champagne. UI coln.
r..niud imdes burghers pouir
.1fARWQUES 1. LaOilua-
tipoort, sur la rronti~re por-
lerieuse. Les troupes anglai-
sur ce point, sont sous les
l'expectalive duine aittaque


par une force boer de 4.500 homes l'empern eur Nicplas a pris I'air du dahors
qui so trouve dans les environs. -- -On o hier, assis sous une veranda, ensuite it
croit que l'intenition de cette force est de a recu un des ministres en audience.
fair une attaque subite centre la ville. WASHINGTON 14. Le-s~atLa discutl
La situation esit consideree romme pendant la plus grande parties de sa s6an-
Sdiant sdrieuse. Une troupe, composee de ce le traits anglo-americain relatif a la
150 hloines d'infanterie, d'un escadron I neutrality du futur canal du Nicaragua;
Sde cavalerie et de deux canons, a Wte en- la commission des affai'es 'trangercs a
Svoyee ce matin a li frontiere. adopt.i plusieurs nouveaux amendments
S LA IHAYE 14. --- La reme Wiltelmine A ce trait, ce qui va prolonger la discus-
a invite MM. Kriigc( et Leyds i diner ce sion.
so r. PARTS 14.- Une dipeche de Pekin en
LO.NI).s 415. --- MM. Krigey et .de jeudi dit que les boxeurs ont at-
qui out ,lied hier soir (vendredi) au pa- taque des courriers lundi dernier pres
Sla lit Ic correspondent dlu araily Mail de Hosiwou, sur la route d, Pekin a Tien-.
A la Have. n'ont pas it6d tonnds du tout Tsin. Les Allies out envoy des renforts
d'appreondre le desastre des Anglais AI contre les boxers qui dtaient en nombre
Novitgedaclit. M.Kriiger a dit qu'il pen- considerable.--- Le combat a 6t6 repris
s;tit bien que les Anglais so casseraient mardi les boxeurs ont 6td mis en d6rou-
le cou sur le Mag.liesberg et il affirmed te avec de fortes pertes. Les villages ont
de nouveau sa pairl'ite continue de for- ut<. occupds p;r les allies qui n'ont pas
cer.iuj~?t.qenti'.\.ht,>l'.L i. u f.,se'. ubi ,I pelt.- eres.
uII arraiigemeint acceptable. IP I.I.N 1I.--- _1 ne d -pc .Tie p.irlicuhlire
PARIS 1I4.- Le oguveuvrtneIt frangais du mar6chal de Waldersee dit que les
ne prosentera dl'oljectiont A ;ucune ac- negotiations en vu e e la paix avec la
tion du Cong'ris des Elats-Utnis concer- Chine sont pouss'es sdrieusement, les
nant le traits ('layton-Bulver. On prfeire obstacles du debut ayant Wt6 Acart6s et
que le canal du Nic.wagtina soi' neutre; ui accord parfait existent entire les mi-
mais on apprecie ls raisons sttltigiques -isatres des puissances A Pekin. --- Les
donnAes par les Etats-Unis pour lortifier pldeipotentiaires chinois, dit aussi la de-
le canal, et les intlr.ls de hl France sont peche, n 6prouvent plus aucune difficulty
trop petits poor induire leGouv6rnement a communique avec la court, la commu-
a intervenir d'iiie faion quelconque dans nication t0l6graphique existent mainte--
I'affaire. On peise neainoins que, iiatt entre PMkin et Singan-Fou par voie
taindis qu'il est inaurel que les Etats- de Shanghai ; il ne laut que cinq jours.
iinis ferment lee canal en cos de guerre, pour faire le voyage, allcr et retour, de
dals laquello eux.seuls sont concerns, Pikin A-Singan-Fou.
on peut raisoiniblement s'atterdre A ce PARIS 15.--- Une dip6che special de
que le canll soit laiss6 overt en-eas de Shanghai au d Temps dit que le prince
guerre entire d'autres puissances; ce- Ching d6.nent la nouvelle annoncant que
ci n'est toutefois qu'une expression d'o, laeour chinoise retournera a Pdkin.---
pinion. -- --- Le prince ajoute que la Clinepaiera
MADRID -- U- e oragquse s'it I'indemnitd par imnuite;' et quell e fe-
produite hier 1 la chambre des4i-pnt6s, ra pas d'emfrunt.
au sojet de la saisie du % Hert. i qui LONDRES.-- Samedi, lord Kitchener a -
a public un article relitif au m iage de adresS le tl1g i ainme suivant au ( War
la prinlcesse ds Asturies aveo ils du Oflice -.:- -les pertis dans to combat qui
come de Caserte, que Ic joira accuse a en lieu le 13 entire lea troupes des fg--
'Avoir 6t 4izel d'elat-major c.ar- auraux Kanx et Dewei et, t44 de 18 of-
listes pendaTa guerre civil L-i eance ficiers et 9 homes tiss, ;, officers et
a Wt suspended apres un violent discourse 45 homes blesss ; on compte aussi 55
de M. Abanez, republican, confre le co- homes disparus : ces pertes out 6tW su-
mitt de Caserte. bies par le regiment de Northumberland.
Le a Libdral a 4t6 saisi aujourd'hui CGtddg-ramme a produit un effetconsi-
pour la m6me cause, et le radacteur du durable en Angleterre, o4 e6an croyait lU
journal a Pais .a .td mis en 6tal d'ar- guerre dpcu prts termnine. Les pertes
restation. tdu gfiral Cl6inents sont de 5 ollieiors et
LivADil 4.- Pour la premiere foiade- 9 hommnes tus, .
puis. le commencement de -sa maladie, I La ddpd:he dtu ,iutnral Kitchener ,u


- ~-- -ru------_~_lp----p-_ ~


- _J


km


P-- --- -T~-


_ ___ ~_


Lundl, 17 Decembre 1900




_--. _,- -.-*. -* { ,% :


sjeL du adistre confE s 104.p1w for*s xielles Jca Jacques,-Ot n une apris
craintes et dmtentre que la catastrophe pouta orte es. -doc s proaga
at une des plus grades de la guerre. ibl bien, je ie declare soleonellement :- fr*
On a parld nujourd'hui de eatte-Rffaire jt e renowi pas mes ministrVes- t.c-it -B preentl Aboutir i rien
i la chambre des communes, mais le mi- nisUre actul resiera A mes cdts jusqu'k la fi Le Gouvernement a un
nistre de-a-guerre n'avit aucune infor- de men wsandat 1.. I nalnir la pai, travailler
nation A ajouler. Les journaux voient Que les canditats impatients et malveil- Pays. I saura remplir sa icA
un arrangement prIalable ddns la recru- lants en prennect done leur deuil. d dnttter de la confiance du
descence de I'activit. des boers,-- I'ob- Je le r6p6te:- je ne renvoie pas mes mi-
jet etant de fortifier la mission de M. nistres, qui, de leur c6tC, ne sont pas des t -
Kroger;--le fail que la nouvelle de ce dd- Ikcheurs. lIs resteront A leur post, a mes UUV l
sastre est arrivlelejour anniversaire de la c6t6s, jusqu'au term de mon mandate pr6-
bataille de Colenso rournit aux dditeur sidentiel,.Amoios d'qpe tempete... -
une excuse pour deman.ler le rappel du ... J.ep'igoore-pas qu ces malveillaltsi :Le Change .
general Buller. onhafteawieirt' c tti i A -es himmes d'affaires
On perd lout espoir d'e finir biettdi Qu'ils prennent garden u'ils n'en. spent., 1.edti du packet pour
artec les boers, car on croyait que ce n'- eux, les premieres et seuts victimesl.. Mail a, i'y a gure de tr
tail plus qu'une guerre de partsans.---II Ces ennemis du pays ont 6t6 jusqu'a me ter cc martin.
exisle en Angleterre actlelnenmentu, sen ... uer.. dans les journaux de I'Etranger. --To-uteois sinalons que le ra
limeta de hore en voyanlt un si petit Voicile Perit-Parisien Il'EchodePariss es
coiti,igent boer baltre u, grand corp le I Rappel ,, lI'ntransigeant ,, le XIX. pour lor est pajourd'hui f/ ibe
anglai.,d'aula.it plus que les aNorthum- Sicle,etc, etc, qui ontannoncemamort,- -
berla r d sont connus sous le nom de par "l1grrmms deKingstonvi NewYork Cette semaine nous donnenra
~tn.ia,. --pMessieurs, ce sent li de piteuses manceu- e 11ob n
SFighting-Fifth. Messieurs, t de maneu- d'assez forces livraisons de caf~, eq
L.% HAv. 15. -- Le diner donner hier vres, qui n'ont qu'un effect: dimontrer la cel6rera probablement l. b-
sonll par I, reirn Wilhelmine luit tout a mauvaise foi et mpuissance des ennemis car les caisses nont p beuco
faith priv '; le prsiPnt Krtger etuit as- de notre Patrie'.. piers. De plus les avis de la Ba
sis aupres di la rieine Willielmne et en Depuss 4 ans 8 mois que le Gouverne- plus loin, annoncent une rparti
face de I, rei.re-me.re et d Le' me- arl est a la tee du pays, j'i le droit rats sur les Cons'lides; Ior sera
Les lanes Jd'niloriir et les clianheL- -de-dre 'aoir fai taes-efforts par consequent c'est encore
loans et.iterit piezents.--- )iiand le prtsi- inces,2nr n'ont pas tous aboi selon mes prime ...
dpnt Kru.,ge .1 appri la Wdl-ite des An- vceux, on ne peut meconnaitre routefois Paiement
glais, il i exprimb I.i plui vise satislac- que mes moindres soucis,mes veilles cons- Le a Moniteur a doniie avii as
lion en dli inrt qie c'Ltat d'nn bon angure tanMes n'aicnt e- pour-oblecutfle bien-etre s&s quea-es cheque pur le pmie
pour le- biers. national Aussi Dieu qui voit tout, qui sail appointments du moi, Je Deccll
out, me proiLge manifestement. C'est lui rant,ont 6t~ expdies Jdis touted
qui mia elu par la voix du people, alors de la Rkpublique.
ALLOCiUTION PRESIDENTIELE queenei nd i la Prsidence: Ces dire que les ,,n.onnairt
ALL- uLL prou'.'e que I'on n'arrive A n'im- ploys publics du P.ort..u-I .rince
pu.,t cej u'a l'heure flake pir le destip I pav6s incessamment.
Hipr .liarnhe n.atin, S:,n Exe. le Pre-ident Si l'on reechnt. si I'on veut se reporter Mr P. Faine
S~A, pro)ilanll I, la pienence de nomlreus'e aux lemons de I'Hiswiure, on constatera que Le ministry Faine, pr une lert
per4onnalihtl I Iu Il ai.nt venues le saluer, a mon Gouvernement, sous I'egide de Dieu, a e confrre a Le Soir ., en em
prononce, 3 p.u pre-. le_ paroles s'iivanles que est le seal qui, depums Boer, ait atteint prs a nore confriaet e se o de lu
n r n 1, c r ix a press de I inliiaci' prise de lui
nr,i, reproduJ i-ii,-.i miwun.re. de cinq annres d'existence sans troubles, ades tire d" r rennc a cru del
Mes-iettr, -ie u; cur, intent de la presence sans :oL, de fusil : Rivre Herard ne ciner ce honneur dInt l. rec
au milieu de 'os' Jdun rn .n ; Guerrer.r 2 ns ; Pierrot dplique It honnr vit u i Lne
velliste P. pour dire quelhues mots qui ne faith pii une innee ; iche, au lieu d'un publique I'avai jue p r dne
puissent eire reprodui:s e a.'oir une large a gloria ., n eu qu un u libera n ; Sou- r' Fav ie dit ne sn rp.t ioir .
publicii.r louq Ie Jtr mitrailler Porr.au-Prince etmar- n volr fait que
Depui quelques ours on fair courir de cher d.ns le sang pour se maintenir ; Gel- a2niioraions apport~es nos
faux bruins par la 'lle --- tantbt c'esr le frard arrivait en Janvier, et en Juillet I as- I I'uvre collective du Gouernemsi
ministre F.eine qu .i dJmissionner. .-- tan- sassinar e sa fille Cora lui ouvrait redeses il ne fair qu'exzcuter lei dcisioi
t61 c est une ;ince orageuse au Conseil de r6pressions Salnave gouserna 2 ans, par la I Nous regretions ceie dermin
Cabinet A la suite de laquelle le Minisere guerre Nissage nai pa pas preside 2 ans notre hommage,nousl. 1vons'ais
serait en deuccord et sur le point de se re- u'i eut a comb.itreli revolution du Nord; en la personnel de Mr F.ine, tout
liter.., d eomingue, av'an, 4 ans, faillit etre tue, vernement du Pr sidet Sam.
Mes.ieurs, Il cst facile de comprendre e aux c6tr de son vice-president qui tomba I _" la. ,u.-. P
mobile de ces propagandes mal.eillantes et sous le coup de ss -ennemis ; sous Bois- valeur a lettre de Mr
inicrestes on v'.udrait contrarier les heu- rondr onpdnrenait -es-armes-tos tes di I --__
reux efforisrt- Uouvernernent et les emp6- ch-e_ lCroix-des Bouquets;-S.lmnna- lans ree sn
cher.d'aboutir A quequl n r s -ans de pr6sidence qu'eclarait a- k jscf;pturis,- bureau
S.-- Pourquoi Mr Fhine-dmissionnerair- memorable affaire de Miragoane Lgitime a le d',
il '.. Quelle diffi:clth orageuse peur-il exis- vit son annee de gouvernement ensanglan- B' tque ationa
ter entire le Chef de I'Etat et ses Ministres? 't6e d'iae guerre contiuelle; Hiyp o ,M.I.traons du jLurtU M.
Moi. Mr Faine,---tous les membres de mon apres -ins eut a r6priiler le ;28 i de Pais, m s in~r du L22 .
Gouvernemenr, -- nous sommes en parfaire Mon tiouvernemenr seal peut se glorifier La Banu Nationale d'Hali
communion de pensees pour ravai dr au d' re & eindre prs de cinq ans sans avoir eu por service de 'enprunt 4
bonheur du people. subir aucune attaque, sans avoir eu A s6- u is le Sa ctobredernier Fr.
Ceux qui chrchehenr nous mettre des vir contre personnel. I Les encaissements antrieur
batons dans Its roues ne sont que des specu- C'est que Dieu qui m'a elu, ne m'aban- e montaitlit A *
lateurs, politiques et priv6s: --- ceux-ci, donne pas. Je o'ai rien faith de mal, je veur
pour fire monster le change A lear profit,-- au contraire le bien de mon pays ; je con- tSit au total .
ccx-l.a parce qu'ils sont...candidars au Mi- tinueraidone A jouir de sa haute protection I dA bs
nistbre, et tous pour miner le Gouverne- por le bonheur de mes freres L'p .ee du 3 1 d& es!
ment !. Je restetai ferme I mon poste jumqu' la aui1ites1, i4L t I.9tr .
II y a meme des comblnalsons ministi- ddtnitIe minmre du 1S Mal- 9go,-- pas paiement4u soupP0 On atP '






.iPr.ida


ar, ;Ip Wi s *a.
L qffttir; #I'A_ R ..t, rH.
t SAiL% 11bi AtnVan
contimdra le.itviu des
xquelles i s'est-dressevient
a en oe it iti. Il y a
r les pesonapp .encore en re-

ue comnmee auijourd'hui la'
Sla liste de cux qui se sont
.lui envoyer leur souscription:
$S; M. Momp ir, $ 5; Ca-
aeur, ; f or, ; Aug.
'Lagoianis, 5. Horelle Momplai-
ral Monfistor GCr6me, ; Ch.
,; D Daamec, 2; J.M. Bre-
Dessourci Duplessis, a ; F. Berna-
;Dathan de St Cyr, 5.
( 4 continmur. I
au College-Louverture
de rerm r annefi et de rEnvovE r
l en '. c.aces, le Directeur do
Luverriie announce pour ce soir,
siniiie une conference par son
d'h\iine. le docteur P G.Ce.ir,
s fr. d, l'ahol lis.e.'
appl.iiJ. oin; cette initiative de
C hLhr. ... d'autant plus que d le
rste fI, nssi la campagne contre
ent I neste de d6moralisation.
.- N1uc nipliments done!.
Indiscr6tions
aous re%., iue. par tiMgramme, nos
Sabun,, ci-dessous nommes, sau-
cu ai' q ,'ils viennent d'etre hobo-
It (;., ernement f;an;ais des dis-
suin nres :
lir de .' L'ugion d'Honnur : M
k Mire. 'irecteur.de la Banque Na-
ie, i ,,dilge : MM. Marc Bou-
Ch1rle I'homnasset.
ie I ,ilee Noire du Benin : le

Concordance d'heures
wirs abrbon. nous print de signaler
Irence ..lslJderable, --- to minutes!
Irheure iarquie par la Banque et la
dnrale.
ge croIent pas irop exiger en deman-
lue ce .Je 11, lorlogesiniportantes de
oient ..-ric en concordance,-- et
'poor grirde utIlite de beaucoup.
rquuoi ne pas prendre I'heure solaire,
border IA dessus ?...
- Nomination
*savons appris avec plaisii que notre
miondRegnierae e6 nomw6 par
le President d'Haii, d!legnu du
nt des finances dans I'arrondisse-
cier d' Aquin.
Sicitons- e Gonvernemeut de ce

.-.'te de Plangailles
-hier Mr et Mine Edntond Polynice
1 Lalue, les fanailles de leur fille,
avec Mr'Albert Chauver.
Ssmnart et pot rrant nombreuse.
Doris de nous ne savons combien de
de bouquts, dons des amis des
sans computer les fralcbe~r,
centre l'ci --_ -, -" r l^: erone'
._- R'fCie.


On a commence A denser i 7 beures 1/2
du samedi soir et Ie leademrain dimanche A
3 hrcs du matin, I'on dansait encore quand
hous nous sommes retires. --- J. J. anrait
dit que le champagne a fair glaoucar c'etait
plaisir de roaster au bonheur des... fururs
marines.
Mr et Mme Edmond Polynice et les pa-
rents ravounaient de joie ;--- aussi leurs
invites onr-ils retires enchants de leur
delicate affabilit6 et de la soiree delicieuse
qu'ils ont passe en si bonne compagnic.
Fate & la i aternit6
-Magnimftne.:.Splendi .. ..Admirable!..
Succes qu, dpasse -Ta'icnte--:on- pourrait
meme dire trop de success i, car la nont-
breuse assistance, tres nombreuse et des
plus a selected P, ne savai: a quelle attrac-
tion s'adonner, puisque routes 6t:ent aussi
inrores;antes les unes que les autres.
L'jbondance des maticres ne nous per-
met pas de dire pills, ajourd'hui. Affir-

ticur, en leur adressant nos plus chaudes fe-
licirtrions.
Funbrailles
Hier apres-midi, ont eu-lieu, dans la
chipelle de St-Louis de Gonzague, les fu-
Ii-'riI lcs du
Cher Frere JOSEPH HERMANN
le regrett Superieur de cette l'Institution.
Ce martin un service solennel a 6t6 c&-
16bre dans la mnme chapelle, pour le repos
de I'Ame du cher defunt.
Ces deux ceremonies ont ete pieusement
suivies par une nombreuse assistance, of
brillaient les anciens 6elves du cher Frete
Joseph. .. ..
Nous comrnptissons sdfeuil de la Con-
grkgation des Freres, vraiment 6prouv6e
depuis quelque temps.
Belles Etrennes
Les plus belles etreime's A offrir.pouur
I'an 1901 aux grands, .ilx petits, se ven-
dent la pharmacie Louverture, angle
norl-oucst des Rues des Miracles et du
Reservoir.
Livres neuls, Livies d'occasion, 13ibe-
lots j;aponais, articles de Paris. (Exposi-
tion 1900 Tableaux.) Reclames et alma-
nachs ;ux clients et aux acheteuis.
Offre de service
Mr CIARuLES D:PLE.SSY olfro au Com-
merce ses services en quality de vdrifi-
cateur en douane.
Adresse : 70, rue Courbe.
Tramways de Port-au-Prince
Messieurs les voyagers sont prevenus
qn'A partir dhu I'r Janvier 1901, les tic-
kets vendus par carnet4 avec un rabais
de 10 o/., seront de la .4rie G surchar-
g6s p6ur la valeur de 1 centimes.
II est dorne six mois, c'est-h-dire jus-
qu'au 30 joiin 19(01, aux porters decar-
nets B, C, D et E, soit pour les ecouler,
soit pout les changer contredes cmrnets
de la nouvelle s6rie: ceux-ci devien-
dront nuls A partir de ladate fixde ci-des-
sus. -"".
Depot CentraL. Epl citation,
CH. THOMASSET.


BAIQUE NATMIOALS D'BMIT

EmprBf s Cusolidts 1900, 6 /o
3 itparilitl
Li Banque Nationale d'Haiti a l'hon-
neur d'informuer les inttressts qu'ils
peuvent, a pa tir de ce jour, toucher i
ses guichets nne Iroisibne ripartilioa de
demi pour ceia (1/2 */o )pour intertsdu
1"r au 30 Septerbre 1900, contre regus
et sur presentation des Bons.

SBprnLts Cunselidts 1900, 12 0/
6e R1palilion
La Banque Nationale d'Haiti a I'hon-
ner d'inlormerles intdresss qu'ils peu-
vent, A partir de ce joue, toucher h see
guichets une siximne rdparlition de una
pour cent (1 o/o) pour intlrets du ler au
30 Septembre 1900, contre requb et sur
-presentation des Bons.
Port-au-rfince, le 17 Ddcembre 1900.

Grand-Bazar Tombola
Creation Nouvelle:
RWvolution de Poiipes!!!
174, Rue du Magusin ide 'Etat 174.
Venez visiier, venez voir!
el vous serez largement satisfait!!r
10 centimes le billet
TOUS LES NUMIROS GAGNENT !..
Ouvert lous les jours, d 3 heures de
I'apris-midi.
BOELTE & Co
S------ MSIL D'OR----PARIS

EAU CRUSPIN ERA
Rdqendratrice de la Chevelure
Compose exclusivement
des Sues d'Herbe, Mddicienales
Inoffensive et lyginique parexcellence
Ce produit sakn rival n'a riende com-
mun avec les huiles, pommades et autres
sp6cifiquesjournellement offers au pu-
blic, sans en obtenir la faveur pam leur
inefficacite.
P- urquoi ce produit a-t-il aoquis la con
fiance gnerale ?
Parce qu'il fait repousser les cheveux
de leur coulour-tBturelle et en aug-
mente la longer et epaisseur.
Paree qu'il on arrtea chbte et les rend
soyeux.
Parce qu'i les embellit, et ls empache
de blanobir.
Parce qu'il dvite leais mau de tAte, etfair
disparaltre les pellicailes.
Parce qu'il neuote et parfume, et pane
quee on efficacitW se manifeste agye-
miteressai.
Prix de chaque flacon: 6 gourds.
REFUER eomme ONTREFAgON TOUT "-
DUIT NON MR UPDCT PitERS C'.

formation dtpt icrob idtruit ler ch L w
tswt e belle et dbhdan nevie 't e
beauxceuilescl.


77.'L -:







AA..
AVIS

CHOCOLATERIE HAITIENgA

Paul Cesvet, -
8, Rue Amnrlcaine, 8.
Chocolal A la Vanille
a 80 centimes la livre.
Gro. et, :d)tal l.


A. de MATTEIS
Ho00o0gel- (tIt It Sw-'fe dos Tr'a ui m l/$
de flortf-ani- I'i" me.
Bijowlier-O)rfit' re faicura
29,, )-ae decs.lfirewies, ?9,
110iT-AL tuiIWd:E
A\ I'occ(sioili dos proh.Uiiiics flutes de fin
les elics b siisdite Inoirol
s' e I h I t I!i h )'dIsp sloIti PiIublic pouiil
I'l COIIt)(Hi on de tmit- -onrol't det bijoute ritI
a des prix Initl
Traivail solide 0l trts soignP6
G navure sur meLd, monognam mecs n'-
tistiques. RWpi rations de ch ioiiinutlte..
r~ptitions, montres, penmiuules, Iiorloge-.
boites A musiqine, machineshcroline-, etc
Trvail iaraiti.
1)6p6t de cigarettes havaitaises de la
nmainque Ir'gitilne (( HENRY CLAY v Havane.
---t-mrammipnr continue toujours ses achats
Je viedi Or it vieil Argeat, aux prix les
plus nvainti-ageu pour' tes vendeurs.

Nestor Feliu

~L~rr 7['~jijecjy' ties ecinuuui udant I'
3i)! S, vieI)t (I q)'i., Vtel kit > ('T )'W tft
A i'ftran-ecr ofi i1 s'est initit. auw
ierrnitr'. proort'-s lans ]a coupe" e

I1 a ouveil ;)nr novel alelier
No 46, rue t-onne-Foi, entire kz
Pharmnacie Robhrtsei la maisor
Obermeyer, et offre au public et -
sa nombreuse clientb1e un grand
choix de costurmes, bien soigni
p ~ r-~F eCS Iiiit1~r s ~tUP )Y-.VrS.
Prompte livrais.,--Prix uo,&re.


BAISSE DE PRIX

Table
1/2 lion 'K 0." leni

Bar de 2i-Poste
:JutJ...ei~ f ee.1.N t~fr.


L['EAu iMPruRi est Wrts souvenm lalcause des Qivivs a~dioidps
he~iimcoup do maladies.
Ijr) ilevrait.en consioquence. ne fire usage qie tde I.E\I FILTI
Qe [Irommiar:, Ii 11 I'Iarmuicle Centrale ii HailI. m, It ces
fillies ellu Iu~ fili Ont *lt, Iepu is longlenp-s- (I~jit, rjviot jirmii
irre procIai', bles.
- tin aNiAide poir ajiisi dire indispensable; e ii chap: :iimiilk
se vend pas cher! V'iennent Wrarriver aussi:
Boiihoims fI its. Uailbunterfe EN -4I 1 11
Q4TF A XT `A 1 ZT1%


The Sttmlard Life Assurance (G11IIpany.

sil'e Sit, I :TA B L I E Suew11eu aul' ""M. It's.
EmjImuoini; 1825 -k'u\I,I s. 4
C(le it cOrl[malir P I hloorablemncnt comrai daiis 1s I111- l1jeorcid
It-,i -If-Imis de ni mbiaiti'ises alinu'cs.--- Les pefsontits liuit .%Ii
~iii 1 i I.,VilL~e'uI railter ive': line eompagznie qm lit pI 11h liii I'uM
IK~~i5 'J4- I j -,,-L :- --. i'v~ict., p ass~s, eL qii loul! eni 0: plao
jirn-iiii' drn.. !it j- r* ; owwlt~: --) I iltes los nouivelle,. -1,ii0i1001D
rienvent ;tjr-'ir.


Primner s mlo,hierqcr Srcjivriie abs
Pour plu- awiiptles renseignements, s'adresser A I'agenl 1'rnnrci1pal-
signt.- Bite ( i Cemire, -126. A 1 1) KN

BliumII Barbaneourt & C(, Hal
HlORS -COCOCU RS!
La *'inl ,h'u,,- ar -mt iJSL' alironler loute.q Les Expo'siiiori Ilfr"I..(alif"y)"
saIzrup&horrl-* lui a fail decerner les p lui; atesdI r~Ltu,,IpPiIe'-
Sa rtpuuation .i'tst plus A faire; ii nous suIffira de metLre sOuoiPs %eijx del
amateurs 1'exlrail suivant diu journM -*t-kjhtrne Commerrinfe -,, rJ#igd
el dont I'auoritIne maunit Atre mise en do-tve.:
Liqueur rda rorwante,proilui vralmdulhai6nique. le RHU N BA R RANQI
r i-alise ce e la distillation, aprb.s-WIaititfltio,6( clii jone A sure,
i ner de rde ent iiun et de Ulm" 40"#60 des autorltds m~dicikI8#1
aL ont recomm 46 en tote sinci-rifl6 a~rPs exanwl jr
Novre nombrvuse clientle a put vdriller cette asqeLion. Qite le" i.matei)'I
ciencieux qui Wuont pas encore fait P'acqinsition de celte liqueiir 106l7i08 ,i
cete rAkheuse emission en se reactanti note dApdt siAO
Hua niD CEIRRS No 7,-icr xo0TRECOMIIOIR, RuE ID' QAI N"Zbij
itilr BARBANCOUIRT se tient aux ordres de tous amaleurl lie bon 5'O4
mnande..
PriX PoUr toittimIi replpoteF nefl ivi
ra* 0lL.1OUR T,-,i.IdsJ gt
Hor' omelcurI aux dernirm


L


*I