<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00384
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 12, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00384

Full Text
nn6e.--No 700 Port-au-Prince (Halt!) Mercredl, 12 D6cembre O00





s Nouvel.iste
um'nal Q.otidien, CoXmmXercial et d'A~I. xonXces

CHeRAQUIT,--- QIRECTEUR-PROPRlItTAIRE.


5 CENTIMES Abonnement pour D6partements.. S 1.p PAR MOIS GOURDE
S1< Etranger a t.50 |
sseitoutes communications au Directeur u four6 ii.4, ue du former, 4
.rI MA


S DE BOURSE

f g90 */o
ror prime i "/o
-tNew-York billets 89 o/.
0 12 */o escpt 21 1/2 /o
r9oo 6 % escompte 59 /o
^Sjmma-t7-- -... -4!
elle Commission 16 o/,


GNIE FRANQAISE
ES TELAGRAPHIQUES
ULE (U NOUVELLISTE,
UOTION INTERDITE.)

I- Une d6pdche de Piktin-it
too, ministry de France, a
grande quantity d'armes
eale sud de la Chine et
as chinoises se massent sur
e 'lndo-Chine. II a 6crit a
Sag pour lui dire que ces ac-
4tre d&avoub6, car its obli-
rvitablenient la France a pren-
Omures pour assurer la s6curit6
ire et pour la repression de la

n a ajout6 que la France ost
Safaire tout ce qui est en son
r emp6cher les graves com-
de tells actes pourraient

0- Le Czar dort bien et son
es bon; la temperature est

r-Le gnei-Cra halihe, com-
ricain, acrit au marchal
pour se painre-? B -
Sinstruments de 1'Observa-
nique per les franais et lee
a eUre. lui a 616 renvoybe
ar le mar4chal de Walder-
Il ton anis'liquel eilleltait
tree froissemeints ont '-ti
A'ndral Chairee qui a avisd
Rangers que 'on defen-
que de passer par les os-
Sla pore-sud du pa ais.
Bff claret qu'il arrtera
son distict.
*i. Le president Kriger a
Shir au ministry des affai-


La Preqse europdennecommenteledis- en un mot, reuni les conditions exigbes par le
course de M. de Bulow expliqiant I'atti- code du savoir. De IC, 1'ennui moral auquel on
tude du Gouvernernent allemand qui a s'expose continuellement.
le side maitenir a paix avec An- De cette faon, dans n pays come le ntre,
le dsi e maintenir la paixave 'An- oil nombreux sont eeux-lI qui ont la tendance
gleterre, ce qui concorde avec les paro- de se prononeer centre les personnages appel,
les de M. Delcass6, ministry des affaires i la manutention desaffaires publiques, je pen-
tlrangBrqg en France. se, non sans qtielques raisins, quP nos homes
PARIS 11. A la seance de ce martin d'Etat ne doivent point se lasser,autant qu'ilest
la Chambre continue la discussion du en leur pouvoir, dedonner lejour aux actes de
budget de la Justice ; ce soir elle conti- rbelle valeur qu'ils ont eu l'occasion d'accomplir
e ausi a discussion d prot de oi en execution de la fidelity a la parole jur6e. Geola
nue aussi la discussion du project de loi dispense de r6pter a satict6 ce qui n'est pas
sur les boissons.-- Au snat on a adop- just, et partant, les bons resultats obtenus pro-
to le project de loi sur lerachat des che- duisent bien viteleurs fruits.
minis ile fer franco-algdriens. C'est, je n'en doute pas, I'id6e maitresse qui
LA IIAYE 11 ( derriere here ). Le vous a conduit, honorable Secr6taire d'Etat, i
government hollandais a d6cid6 a,- traduire vos incessants eflbrts par des documents
jou initivement de ne pas pren- officials. Vou avez parfaitment raison. Car si
jourd'lui hfinitivement de ne pas pren- la faculty est laiss6e a tout 6tre pensant de se r6-
dre l'initiative de proposer l'arbitrage en- crier, ne serait-ce que sourdemment, con-
tre le Transvaal et l'Angleterre. tre un fait illegal rCprouve par la conscience, il
LIVADIA. Le Tsar se prepare i par- n'est pasmoins vrai que nul, quel qu'il soit, ne
-tirprochainement pour St-Pktersbourg. peut refuser de s'incliner devant l'kternelle.vA.
Rente 3 /o 101.95 rith.
Rente 3 "/ Vous avez compris, en outre, d'accord en cela
Cafd- Cap 47. avec Celui qui a en mains lea destinies du Son-
.- verain people, et vos di eseoUabovateurs, que,--
n nI I IP jnTuste at moment oa la situation financibre sem-
CE UI EST, CE QUI DOIT TR hle s'eclaircir nettement, il est de necessity pre-
mi6red'ktudier avec une constance sans &gale
Sales movens scientifiques capable A la fois d'ac-
Cap-Haitien, le 10 Decembre 1900. croitre la richesse national et de preserver le
Au General CINCINNALTus LECONTE, pays a tout jamais des p6nibles moments qu'il
Secretaire d'EtaL ace d6partement des Tea- vient de traverser il est rbconfortant te le
uaux publics et de l'Agriculture. proclamer avec un courage vraiment stolque.
Port-au-Prince. ldest a soluaiter que, dans un menie plan
d'ensemble, dans une mime communion de
Honorable Secretaire d'Elat, vues, I'ceuvre commune eminemment blevAe
J'ai I'honueur de vous remercier de l'envoi que vous Alaborezen ce moment sera couronne
que vous m'avez fait tie I'interessant a Bulletin d'un plein succ6s il est c souhaiter que le vi-
officielde I'Agriculture et de I'Industries, orga- brant appel patriotique fait par le competent
ne dle publicit- come son titre 'explique- maitre, Monsieur Joseph Justin, fournira aux
destiny ddsormais a vulgariser dans toute 1'6- ecrivains comp6tents don't le concourse peut vous
tendue de la Rdpublique les connaissances uti- 6tre de quelque utility, occasion tie se grouper
les, pratiques, propres A d6velopper de plus en autour de vous pour vous aider de leurs forces
plus la culture eciCore vierge de nos principles intellectuelles et morae----
denries, et indiquer A grands trails le ar que i'industrie humane, dans sa
-proc-tie squad vousavez mis. en usage pour as- rapide ascension, march d'un pas rapid chex
seoir stir une base definitive le fonctionrnenint lea nations-phtuavaanch eque-nous-iea qu'a ce
des branches de service industrial don't vous seul point de vue; or, il nous appartient de nous
avez la haute direction. Je vous ffticite sinc6re- ressaisir, de nous retrouver corps et Ame sur ce
ment de cette heureuse initiative, don't la judi- terrain pour offrir le t6moignage le plus Blo-
cieuse portie, j'ensuis sur; n' chappera pas i quent de notre virile nature, de notre intelli-
la sagacity des hommes de bien Ae de cceur. gence et de notre bonne volont&. Sans doute, ce
Les relations que j'ai dans le monde me pro- sent des opinions d6ej Amises par d'habiles de-
curent I'avantage d'entreprendre l'6tode s6rieu- vanciers; mais a la jeunesse qui grandit it est
se des moeurs sociales et politiques du milieu 6chu le devoir de ressasser ces considerations
dans lequel it m'estdonnede me mouvoir. Jele doctrinales.
dis, isans contest, il existed de nosjours de petits Pouvoir rbaliser tout ce que l'imagination
esprits, I'apellation sied A merveille, -qui concoit, voili le but A atteindrel Pourcela, il ne
ont pris la IAche de parler de choses et d'autres, faut pas que nous nnus arrgtions aux lonanges,
de so promettre un riant avenir a I'instar des soit m6ritAes, soil immeritees, quel'on nousd4-
favorisea du sort, sans s'interroger au pr6alable cerne comine pour nous inculquer de fausses
pour se rendre compile s'ils sont d'accord avec le notions sur les Apres luttes die la ie terrestret it
bon sens, la logique, avec eux-mAmes, e'ils out, faut tqilu blea fixtas stur l'obligation qu'il -y a


rp--~e Ir r --- -- -I -.. ..._____~~~


~1_ ~ I __ _




-- 1'-1~11
~---- 1L-


por nos de
citoe rnre
miri8fique retdll
C'est daa d tells sentments quej vo pne-
de reeevoir, honorable Sec taire d't la nou-
ile assurance de mOn enter deAoament.
Cap-Haitien ALFRED ABRAHAM.


NOUVELLES DIVERSE

, ~ ~ -,
S mse CFhange
Marche eo plein marasme. On a bien
faith, ce martin, quelques petiles affairs A
90 I/., mais les gros vendeurs ne veulent
rs traiter A ce taux : le 90 */ est done
fere.
II faut d;re aussique la hausse actuelle
n'est pas faite pour trop 6tonner: --- c'est
I'poque des achats d'or pour les remises
a I'etranger; et de plus,les detenteurs de
.caf6 n'acceptant pas le prix offert, pr6f6-
rent combler leurs dlp6ts II rdsulte
done Wi'une part : demands d'or,--- d'au-
tre part inutilit6 de ventes d'or pour s'ap-
prisionner de gourdes; --- d'o hausse
du change.
Grand 6moi au Lyc6e
Ce matin, a 6 heures et demie, Son Ex,
cellence le President de la Republique est
venu, sans bruit, visiter les travaux du Ly-
cee: la grande construction qui s'el6ve d6jA a
une assez belle hauteur et le superbe bassin
don't la capacity souftre de rares concur-
rents parm ceuxdeJa ville-- ----
Cette visit t6moigne encore une fois, du
S.hat-_ intr&e que Son 'Excellence porte i
cet etablissement, important A tous. les
points de vue. Aussi le directeur, le per-
soanel enseignant et les 6lves, proionde-
-ment-touches;, l- envotent fie expression de
leurs meilleurs remerciments.
Mai iage
Nombreuse et belle assistance ce matin,
a la Cth6drale, pour le.mariage_religieux
de Melle MARGUERITE DESLANDES' avec Mr
GEORGES BApUSSAN.
A l'issue de la c&ermonie, ii v a eu re-
ception a Lalue, proprit6 B. Riviere, oId
malheureusement, pour cause de deuil, on
ne dansera pas.
Fiangailles
C'est avec un vrai'plaisir que nous avons
appris et annonSons les r6centes ac-
cordailles .de
- --M-e E1xi PoLYNICE
avec Mr ALBERT CHAUVE'- -
.-- --...Ai.mil4 -Edmond Polynice, Chauver
et Desravines nos felicitations, et nos meil-
leurs vceux aux aimables fianc6s!:..
*~; .'.-:'.. Nai-ssanc ..
Hier apres-midi i une heure, Madame
Georges Sioen a heureusement acaouc6
d'un gros garqon qui a re>u le prknom de
son papa,- sequel est tellement joyeuxqu'-
il-est..devenu baba.
Nos compliments les meilleurs.
Th6atre-Guignol .
Hier bonnil so'\re pour la representation
de a Guigntdans la tllitique i; qui a eu uh
success bceuf surtout le dernier acte, Qo le
Pandore gaulois est deveniu un a force-a-la-


i a Geaar; di-iis ql1e ate pi&O'est ?Wm 'T^ S
Au- iioT, et non pad qu '-
Ich tarid Iatin.
vodla crbirl .,
La prochaine representation aura lieu -, '.
vend i soir tojours 7 hqres et 1 ort-au-Prince, I D
phelinat; cdie com -dpoe -Aeuz--pne Ca
.acimus, Radmim, inrum, rdemande Co
n 'm t d steamer COLOMBIA Pkfl
Ct cette fois crColis, puts Tr*dor Mr Go arsm -Marc, Jr
moar, la comedie-bouffe tant de foisappla o NletYo, Stor La malle fJ
die,--drniitrementencoreau Cap-Hainen-- t York-- La P mall f
de nos *ois H. Chauvet et Georges Sion. 6' la Poste.
-Lasoirfe promet done d'lWin: 0 g0rale d.
sante, car aux entr'acres GUIGNOL dira d'a- chain. vapeurs pr
musants monologues. F. HRRMANN &(
i. sans-manman I Port-au-Prince, le 12 De(
Est-ce que-~otes li a Cou mabo L Lagoja-
nis? N'homme ca-la fort sans-manman Ca Otfre de serve
qui t6 maltre l'ecole li ? Si papa Chou- Mr C(HARLES DUPLESY 0
coune o, freOswald, ce prince la po6sie cre- merce ses services en qui
ole, Lago,.. q6 prince a reclame creole a 1.. carter en douane.
Li sans pareil Adresse : 70,
Allez ouais Si tout a q& pas menti, oua Trmways de Port-
rest6 bais-bais, vieye Altagrace Tramways Port-
Messieurs les voyageurs
Mission Wesleyenne d'Halti qnu' partir du Irr Jaiier
De magnifiques fonts-baptismaux--- avec kets vendus par earnets
12 chaises --- ont te offers, par Madame de 10 o/., seront de l.i sr
Paul Laraque, A l'Eglise Wesleyenne de J6. ges pour la-vale-r 'ie 10 ci
remie. II est donne six mois, c
DejA, l'ann6e derniere, deux chaises de qu'nu 30 jiin 19)1, .I\i pc
chceur avaient WtC donnkes pir Madame A. nets B.C, D et E, soil poi
Merceron. soit pour les echangpr coni
Avec le nouveau luminaire de la chaire de la noiivelle series : ce
et la table de Communion, cela donne un dront ieuls A parlir de ladal
cerfaitni decorum m A la coquette petite gss.
-Eglise, Ddp6t Cenltrl, le 10 Di
Tribunaux e Directeur de I'aEr
CASSATION: Les affaires. suivantes Le Dir r
ont 6t entendues, hier : Semexant CH. r
ousier, demandeur par Me H. Baussan, Bouquets A ve
centre Fortune Volcy et IAger Cauvin, Voulez-vous deq bouil':e
ddfendeurs, par. MN Ldger Cauvin et quets?- Adressez.ouus a
Emile Malval ; Marcellus Bien-aime, Mme ERNEST CASTER.
demandeur par Me1 C. Roland et T. La-
lean, centre Dessin Diatphin, dfrendeur Exacitlude I Blt
par M- P. Garoule et Arr.ault jeune. TELIHrItON
CIVJL. Hier ot011 rendus les juge- Avis import
ments : entire la dame Volumnie Berifa-
minet le sieur Fontaine Charlot et consorts; 8 ours seulement !.-
entre les 6poux ThalU6 Lulv ( divorce ). Les representunts de I. m,
Affaire entendue --- entire Mirilien Sa- Paris annoncent qu ils son
non et Cyrus Guerrier Ca .
C Myr Toaf'- Ine leur reste plus que .
Mr TouCau-Lechaud uide les ls ils cror
Nous apprenons qie Mr TOUREAtU LE- quidcrsur l vendru e to i
CHAUD, le pianiste don: la reputation n esr cr afn eles v
*4 wue--P -_ _e nombr s ffres 6ean
lesbords du canal de la Tortue, A Port-de-
perslon1 L rit-pfles. .4W L
-Par, quelques semaines de repos. -Notms lles-uaaletssronLi e
lui souhaitons-ban voyag~Ze _e-no espde- 8 ?'.ur- sratent I
rons que cette v'ill6giatre dans le frais cli- Rue Tr
mat de it Val-Paraiso a nous le rendra plus.' ,Rue T
frais et jeune que jamais. .* F -L4 v.ne riwamera lu
Le Saint-Simon A.
Le transatlantique Iraniais nous est re- A-nn s
venu avec les pass gers euivants : F MM. s actionnaires so
S. .... .. --. nr6sn

z, q



0sI
muel
auq

ave


east-i
,rteil
'rip
tret~
LeA









EN~!
ant

lison
tde

it de
us Si
)arW 1
tredl












01-


rtiK
ant
aisoll~





hdl~


Ue 3(1w1l3 .meIL. : il-tm rauti, W .
Schal et J. Noel. socielak No go rue du
des 6onufvex: dUpuL.6 M. Bie"aiwod, do 2 1 tbpev'sde l'aprteg
Mr (ldchelle et s.& fIlle, MM. D. B cr- cbcte leaI flnde-ap 3bSOP
zi. E. Me.Guffie, Blanchard, fleu'r, etjswtUria
Bertrand, L. Linutaud, Brizette,.. Ph; Claltei cOuc teq;f*I ZuIi r1
Charles, A. Ddrose, LuCAwa, A. R'toia,' l Iii l -.
Georges, Joseph, Mr et Mmne Anilced, *:'l.. -.T $ 1.6.
Miles C1. Louis, Syvillawet Vesta, P -p, &AiPrifce, 7
i "' ;:d


44. .~F 1, kip"l.U


. ,,:.. .. .'- r :,







e ". a. A. de MATTEIS La Persvranc
femDal, orloger de ia 86Cidd des Tranmways Cordonnerle dirig6e par Mr CASIUxR
r Lindor, dde de Port-au-Prince. BR, rue des Miracles, ancien bureau
ir cnaudre de biaan- BijlierOrltr .Graver, des Timbres, ei race do a Caf-Dennis.I
icompatibiH( do oare- 29. rue des Miracles, 29, Monsieur CAsIuMI BRtA promet, com-
nt v renuvier onn PORT-AU-P C- me par le passa, au public et & sa nom-
.nt renuirer...b n PORT-AU PFC.'_ breuse clientele:


,--II E1-WvjIIrw LU1 a
actions.
te, le 8 Dlqembre 1900.
PIuLAmmiPE NOEL.

kPaddo'kk
SAsdrkicain
ur les plaque. en or, ainsi
Iue s dents en or et
sans plaques.
III pholograplhie levs.
snt: 8A midi et2 h5 lires.


pur. le plus sain. le plus
le plus inoffensif; celui
e aitVin arritire-goillf i
u ne I'uile jamais le pa-
ep mIlCUnce action catiI
peruwieeuse sur Nco-
qui, loir es propriiies ty-
Wgas~loni l.* le svstbnie et r~eiltvt
Aiqui -I ,oe' tie Ian[ de 'lunli-
frihc re:connues et pro-
t 'ar le, vo'hrilts mnudica-
tra 0I par lous les con-
hirs dlv lion gotlf,--- olfre
(favana1z-c ihin bon lnirchvt
~rablel.- -
UI ISAtklT-NI.IER RE
4 de~ I F.xposilion Ui-r

I*s*e CL'wpereial de Phit-
laidepjlidie J899
ii viefli 1Ifavow I'insigne lion-
_blenir I I'Fxposdliunl III,,
I) Une ,,uldaille d'or (Li 'el If-

iTre aussi ii sa ,ombreiise

Il""R Ep~glon reIli
eia muade de Philadelpliie
ltmes AruiRiods -
e[`~~P~''~s bt dCtail;
.de Hollajlle supa~rietii
Noilly Prat (4ritablle)
rths,-- Cognace;
ie sup~rieur pour le- fPL1b dec
toul eplremiere Irliicheua,,ele.
exceptiq.ael !!1
*aux Annonees
Nagosi" dui Prntlemps
ng PARMS..


A 'occasion des prochaines fetes de fin
d'annee, les ateliers de Ia suadite maison
se metLent A Ia dispositiondu Public-pour
la confection de tout genre de bijouterie
i des prix r~duits.
Tmvoiu "lide C4 IFrs soil" 1.
Gravure sur m~lal. monogranlimes ar-
tistiques. Rparafions de chronom~tres,.
r~p~uitions, monires, pendules, ho'rloges.
bites A musiqiie, machineshcoudre. etc.
Travail Garamli.
Dep6t (itl ci-.rettes havanaises de lo
marqlue I (,~itini HENRI CLAY I-k lfille.
La mniakon continue loujours 5esa clials
dIe vieil IOr eL 'ieil Ar-gent, aux prix Ie
phis\ llll~u prom-' les vendeurs.

GBAND DEPOT

de Tafia et Alcool
Ingle des rune ilu Qoni el du Ilil-Air

V'eiitle ell qos el cl detail
VENE!7 VlIl!..

NI:EDAILLE DOB-PARIS
E AU R U S PU I N -I-,' Pk A
ml~,ezIcIde dl In Cilevelhre
CPnpos"o' exIusitlenemni
des Sues d'Herbea M"'dichiales
Inoloenshe Ni H3g9 ii qne pare ecellt cre

spcIilI4Ic9 I*i iw'~i 'alr ts .al pu-
blic, p e ~t our p.! inl
I' 1 uriur i c,:- Tuis 1 :, col. -
;-fi~ srrnle ?
I' wet- ,;mi 'ii it repoiusser I. cii. tu\
lL'nt.e ia iongeurju Er eplisscl u
I' tree qu'il on 'lr-te Id chOte ec i~ rovir
parcee-, 'iWO'i' :mhPliiL1Bjjr.pn'che
-k lebariclar.
IVarce qiu'ii AVije les naux nk:d tote. et fail
disparaltre it33 pellietiles.
Pirce qw'il net!,:ie l: pailutne, I. parce
jue On Offie"JO! Se manifeste an pre.-
Prixr de. 1,~a 6 wa.~ilrrde.q.
B 7FuSE:i:. (rrl C'0.NTREF.;gO N TOUT PRCO-
DUIT NON urENETu tie rnn 3im-ature
D9Por a Port-au-Prince :
pIv'irinacie NlouvellekA ROBERTS& Co.
NOTA.- L'E6U Cnupinera emptlche ai
/frnatilol du inierobequid~truil les heveu.c
L'usage de ces produis conserv'e indelini a
moit ure belle ot abondante chevelure, e t de
e:Uex cCills et auciia.


Promptilude I- Soliditdl-- Eleyantee!
Accourez-y! Vous Lrouverez des chaus-
sures en totis peki5a pour hommes, fer-
mes et euifants.
PRIX RIODIRES!

LA MEILLEURE
Ih KIn ImI~eRIRI.E ATIJLIZ
PURGATIVE
LUEi MiPnILFJ ALC.A].1J*, FERFIuUIIhL'%F.
REGIJ"NT H ANTi FPP

POUGITESS'A-JI1IEB
e1t oiUaL'lrei i "I Ifl II I. *
Trait,',nont i .~ .ff. fim dr) V.-ro '.4.
digesti. -.ii, i.-w.
Voie- urinhirP-. I, Goller. I. 1.1,. I.- [ i. fail.
Quatre sitcles de suicos
Ve'ld E 'll 4 I,*fq01: H PAP.4 E ir L-

BAISSE Itfll PRIX

nl vin i de Table
(iallu P. 1. 60 1 1/i galluu1i 0. 10
1/2 gallon DM0.80 1 le litre 0.30

Ktrl de Ia Poste
Jns1e en face de la Posle.

D' F. IDIEM11EI3ER
ICii rn-rqien- kelrowriih ih




DEM LHE: heinin d, k ll4 I IA *l
sni C. ) I R I .r ojii'I'

credi c dt -1. if I;i hem -.


A V4S,_.

MINIe Ph. Kierfer & C*
V10o1npole IlII. % ini H1ni'i Nijon

Anieulle Vaiseil SinaVi- Grand"lie

CABINET
dcA ll LC ORF A CIUVIN
1 vocanl. Ae,.rtl~ B.,Itmer dcti V0rd~re
81, rue lies %Miracles, 84.
A I'Ecole Nationale de Droit








Ai. I 4
*' J r ~ -'~ .-I ..


Print emp
NOUVBAUT S
DEMANDER
Le CATALOGUE SPECIAL DE BLANC
qui vient de paraitre: cet ALBUM content
la nomenclature des Articles de Toile,
Blanc de Coton, Ainge de Corps et de
Maison. Trousseaux, Layettes, Lingerie,
Dentelles, Bonneterie, Rideaux, etc, et
renferme aussi de nombreux 6chantillons
d'Affaires exceptionnelles.
L'envi en est faiL. ra!is et franco stir de-
mande affranchie adres re d
MM.J. JALUSOT & Cie
PARIS
T'outes les personnel dejA en relations avec
,e PRINTEMPS rccevront ce ca:alogue sans
qu'il leur soit uile d':n fire I. demand.
Nous envovons, gratis et franco, sur
demand affranchie, des &chantillons de
tous nos tissos: mais nous prions les Da-
mes de roujou-s indiquer aussi exactement
ue possible. le genre des 6toffes qu'elles
dsirent recevoir et d'en fixer les prix ap-
3roximatifs.
Pour les envois par caisses, consulter no-
ire feuille de conditions d'expedition joint
A chaque catalogue.
Le (ntlalo!ice rld'it, artuellemenl sous press,
paraitra danls un mnois.

CHOCO1ATERIE HAITIENNE

Paul Cesvet,
8, Rue Americaine, 8.
Choeolat A la Vanille
a 80 centimes la tivre.
Grcxs et e'e tail
Les amateurs de_ ons--sigares-
trouveront
Ohez BARBtB&NCOURT & o,
$1; rue dtu Quai, 8 .
des igares
.DE MACIADO & F. G. ORRETT
Rouquets- Rei.itas-'-Operas
Afte Supper--- Conchas Especiales
DlE B3BHiENS & Co.
Flor Fina:
Reinas-coquetas,- Entreactos
Conchas fins Especial


L'EAU IMPURE est tris souvent ia cause des fikvres typhoid
beaucoup do maladies.
On devrait, en consequence, ne faire usage que de L'EAU FPH
se procurant, ~ la.1'harniacle Centrale d'Haiil, un de'ci
filtres en verre qui ont et~, depuis longtemps deja, proves pra
irr6prochables.
Cest un article pour ainsi dire indispensable ai chaque hfami
se vend pas cher! Viennent d'arriver aussi:
Bonbons fins.--Parfumerle EN GRAND ASSOR

STANDARD!
The Standard Life Assurance Coinm
Compagnle d'assurauces sur la vie
Siege Social ftTABLIE Succursale pour t
EDIMBOURCn -42------ --- mtrA
Cette compagnie est honorablement connue dans les !ndeso
les depuis de noinbreuses ann6es.--- Les personnel qui s'y as'
auront I'avantage de trailer avec une compagnie qui pelIl offir~
registre de bons services passes, et qui, tout en gard:u.t s4.
premier rang du progres, souscrit A routes les nouvelles con'
peuvent surgir.
Primes modir6es S6curibe
Pour plus amples renseignements, s'adresser A l'agent pin
sign6.- Rue du Centre, 126. A.L. DEL

Rhum Barbancourt & Co, d'
HOURS CONCOIRS!
Le seut rhum qui ait ose affronter toutes les Expositions Internati
sa supdrioritl lui a fail ddcerner les plus hautes rcompemns
Sa reputation W'est plus i faire; il nous suffira de mettre sous les ye"
.amateurs I'extrait suivant du .inrnnl ia Tr -
et5odnt autorte ne saurait 6tre mise en doute::
*Liqueur rdconfortante,produit vraiment hygi6nique, le RHUM BARBA
S:,a0lioWae que. ),distillation, pr&s la fermentation do JH canne 4 sucfe,
t nr de relleinent PUR et dewkBliPAiSANT, ce que des iitoritr d m6dica
i ont recpmmand6 en toute sineMritd apres examep.
Notre Tombreuse clientele a pu vdrilier catteueaurtion. Que les amateaU
ciencieux qui n'ont pas encore fait I'acqitPin de celte liqueur toniqt,
cette fAcheuse omission en se rendant i pQttr d4t~itui 8. 1
RUN DES CEBARS No 7,-ET ilW R D QUAI No i ,.
ou Monsieur BARBANCOURBT e tient atlt 'p.i f e tdus amateurs de boo
ex6cuter leurs commander.
1 Ils resteront Aner~t
Prix pour t*utes les bourses, .
It.IHBANOscoleour Mernbre dulW
Hrs concourse aux dernires
ki.V