<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00379
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 6, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00379

Full Text
,-No 695


Port-au-Prince (Haiti)


0 Novelliste

urrial RQtotidi ri, Gor- n i-r-i o et d'R RPiRPORM CIE.

cHteRAQuITr,--- D IRECTEU R-PROPRI~TA IRE.


. CENTIMES Ahonnement pour D6partements. $ 1.20 PAR MOIS GOURDE
er toutes communications au Directeur du journal, 4, rue du Fort-Per, 4
sr toutes COrmunications au Directeur du journal, 4, rue du Fort-Per, 4
i --- --Y.


F E BOURSE
87 /o
wr prime I 1/4 /
-York billets 87 o/.
t2 */o escpt 21 1/2 0/o
6 */ escompte 59 */o
mission 1897 24 /o
Wilk Commission :16 /

DjE FRANCAISE
TILE GRIAPHIQUES
-D, auNOUVELLISTE,
FUCTION INTERDITE.)

L Czar a pased les der-
t6 heures d'une faon
1. Hier soir sa tempira-
A.6 et les pulsations de
(ce matin 96.6, pulsations
itt1i-et-il peut s'as-
s en temps dans un fau-
-Pendant le ddbat qui a
Ai'hui i la chambre des de-
Idu marriage de la prin-
tries avec le prince Charles
[r Romero Robledo, ancien
Justice, a parle de l'ddu-
lphonse XIII et a attaqud
in disant que l'on appre-
roi A obeir et non A gon-
M. ie Dr Pierson, premier
elard qu'il ne voyait pas
lent ou-son gouvernement
Sl'arbitrageentre 1'Angle-
a8vaal.
re minist6rielle.
Le Tsar eat en bonne voie
ce.
tillem V i est arrive au
Le conseil dei ministries a
Ition d'amnistic qui sera
In. Le ministry de la
pprouver plusieurs muta-
lins corps de troupes se
incident de Melon et de


In


Ina chambine aance ce ma-
Ie la discussion du budget
5, du commerce et le bud-
ion publique.--- Le s6nat
Jet datagmnirtatUon de-la


flotte.--- Mr (:ombes critique Ic project pour etre vraiment efficace e pr rofitab' .
! du gonverneient.--- La chambre adopted c'est-a-dire l'intervention suivie et per-
le project modiliant 1; loi sur les caisses severante de 1'exemple toujours confor-
agricoles.---On continue le project sur les me aux principles; une regularit6 dl'allu-
boissons. res, une rectitude de conduite, une auste;
I .io -Mr S d N A- it 'oont Iw oplence sera d'autant mieux
York. a pr6sentu aujouird'hui a la chamn d6montrde, tiqe le p-re et la m6re se se-
bre des reprdsen Lnts une resolution ainsi roni faith uine r6gle absoeue et personnelle
coinqte: a Attendu que la guerre dans de ne s'en d6partirjamais. Exemples vi-
I'Afrique du sud a dedgn6dr en extermi- vanlts des vertus domestiques, leurschan-
sation insouciante et harbare d'un brave ces d'avoir, de faire des enfants vertucox
people qui combat pour son foyer et sa seront augment6es de toute la puissance
liberty, il est resolu que le Congres des des loiseducatrices qu'ilsaurontedict6es,
Etlts-Unis protested a norn de l'huma- promulgudes, en en faisant leur r6gle :le
nit6 et de la civilisation centre la conti- conduit.
nuatio: d'une gueire qui blesse les sen- Or les enfants sont en geinral de fiers
timents de tons les gens aimant la liber- petits imitateurs, et leur naturelle ten-
tO; et il est rlsolu que Ie Congres des de '"e -st de toujours vouloir faire ce
Etats-Unis, etant lid au principle de I'ar- qu'ils voient fire sous lears yeux. Ils
bitrage pour le reglement des differends sont attentifs non seulement a ee que
internationaux, done au gouvernement leurs oreilles ent3ndent, mais encore i
de sa Majest Ile conieil qu'ill erat sage ce qui tiurfrappe la vae; non setitement -
d'adopter cette politique afin de meltre leur premier b6gaiement s'essaie A r6pd
un terme aux affreuses atrocities qui se ter les mots entendos, mais encore leurs
commettent actuellement dans I'Afrique premiers aL.es ne sont que des tAtonne-
du Sud.s ments dans ce qui se fait autour d'eu-.
WASHINGTON 4.- Le president a en- C'est la regle; on y trouve des excep-
voyd an Congres le rapport de la commis- tions certes, et 'e cas n'est point rare de
sion du canal interocdanique qui com- parents tr6s-vertuetx ayait produit ce-
prend 17.000 mots; la conclusion de ce pendant des enfants r6fractaires aux prin-
rapportAlaquelle adherenttous les mem- cipes d'une saine education. En ce cas
bres de la commission est que la route la cherchez bien, et vous decouvrirez un
plus pratique pour unl canal interoceani- lointain atavisme qui, apres avoir epar-
que sous la surveillance et la direction gnf toute une g6niration peut-6tre, vient
des Etats-Unis est celle du Nicaragua; s'aflirmer sur la suivante avec une puis-
la commission estime que les trais de sance d'action deplorable. Et c'est ainsi
construction par cette voie s'16everont a fort souvent qu'un pere qui a eu toute
plus de 200 millions do dollars; par la une existence de regularite laborieuse,
voie de I'isthme de Panama les d6penses so trouve avoir donn6 le jour a un mau-
seraient de 142 a 156 millions suivant vais sujet oisif, jouisseur et vicieux.
qu'on suivrait tell on tell trace. Mais lorsque le pAre et... la m6res'a-
LONURES 5. --e -eorrespo udait-d_ -breumenL dalcool, leer foyer realise le
Times a Shanghai tilegraphie que les vivant tableau des pires misires qui dd-
journaux indigenesannoncent quela court shonorent I'humanitd. Des principles, it
a ddcidd de publier un edit ordonnant-de n'est guere question, pas plus en thbo-
ddcapiter le prince Tuan et le g6ndral ie qu'en pratique, entire ces epoux res-
Tuang-Fou-Shiang. ponsables de leur progeniture, mais qui
RETE 3 o : 01.15 n'ont cure de leurs responsabilitds. 1.-
... .. l education des enfants se fait au petit boi-
Sn hour; soyons francs: elle ne se fait pas
du tout, et ils deviennent ce qu'ils peu-
I l o vent sous les assauts repet6s des malheu.
---reux examples que leur prodiguent les
VIII. L'Exemple (fin) parents entris dans une existence de
Dans la famille, I'ducation n'a point continuelle debauche. Etils en viennent i
pour base,- il s'en faut, les seuls bons fire ni plus ni moins ce que font p6re et
principles reunis en formule, que lea pa- mere: its se disputent et se battent; ils
rents implantent dans l'ame de leurs ae crachent au visage les mots sales, em-
enfants. ,e sacerdoce exige plus etmieux pruntes an lexique qui a course dans le


Jeudi, 6 DWcembre 1900


~ 1 __


_ _~II__ __ __1 __







milieu od ils sont condamnes & vivre; its
se jettent & latAte les vestiges du mobi-
lier familial. Et finalement is s'alcooli-
senteux aussi; ils boivent A la mnie carafe
file, de couleur interlope, dans laquelle
ils vont ncheter journellement pour leurs
auteurs, dans la guinguette voisine, I'e-
lement de l'ivresse quotidienne....
Ici, je le rep6te avec insistence: le
mauvais example continue pent etre ac-
cus6 de fabriqueFd t etout pi ces pe-
tits malfaisantsquise trouvent plac6sdans
toutes les conditions requises, pour de-
ienir- remain de grands malfarteurs,--
an tous cas d'authentiques nullit6s,---
lorsque la misore physiologique n'a paa
raison, avant le temps, de leur existence
rendue ch6tive par 6puisement prdmatu-
rd de la s6ve de jeunesse.
Ils sont en effet nombreux ceux-lA qui,
ayant tr6s bien dihuti dans la vie, ont
constitu6 la famille sous les meilleurs
auspices, ont eu des enfants, et finale-
ment tournent mal un beau jour-en ver-_
Ssant-dans I'alcoolisme. Et-esprinc'pes
ddlIteres que, par faiblesse de caractlre
peut-6tre, ils ont puis6s dans la compa-
gnie de quelques- mauvais amis, --- c'est
sur la famille qu'ils les r6pandront. don-
nant ainsi une preuve nouvelle, i.ialheu-
reusementtrop 6loquente,de ce que pent
I'exemple souvent r6pte,, -dans le bien
comme dans le mal, en vice comme en
vertu.
Ces propagateurs d'immoralit6 font 1i-
che parmi les hommes!
F. FEQUItRE.


NOUDVLLE DIVERSEa

Le Change
Le taux de l'or a encore baissC d'une uni-
te, car on a traits ce martin A 87 o/o.
D'aucuns aftirment que demain nous se-
rons A 86 o/.; rant mieux!...
Au Palais National
C'est remain matin a 8 he-res, que le
nouveau Ministrr-r6sident d'Allemagne, M.
PELLDRAM dolt presenter a Son Exc. le Pre-
sident de la R6publique les lettres authen-
tiques qui I'accr6ditent es-qualit6 pros de
notre Gouvernement.
Aujourd'hui
Aujourd'hui 6 D6cembre....... .....
.............. ..... .................
N'en parlons pas, mais songeons-y toute-
fois!...
----Notre chemin de for
L- e fM oniteur d'hier promulgue l'arre-
te de I'Ex6cutifqui autorise 1'6tablissement
de la Soci6t6 anonyme des chemins de fer
de la plaine duCul-de-Sac#.-
Ensuite le contract pr6senti par MM. Bre-
nor Prophete, Anton Jaegerhuber, George
Schewedersky,Rudolfet GentilTippenhauer,
contract qui est approuve.
SEnfin, les status de la Compagnie.
Nousavons lu avec plaisir ces documents,
augurant de leur publication le commence-.
ment, enfin,des travaux de l'entreprise.que
tout le monde attend avec impatience, car
le chemin de fer est la condition sine qud
non de la prosp6rit6 6conomique de tout
pays.


MM. les Concessionnaires, I'couvredonc:
- nos meilleurs vceux de success vous ic-
compagnent!...
S Le Frangals
C'est demain martin qu'arrive le transa-
dlantique francais.
Rappelons que. par ce paquebot nous re-
viennent des passagers de marque : S. G.
Mgr 1. TONTr, archev6que de Port-au-Pce,
Mr Ch. WIENER, ministry pl6nipotentiaire
de. France, Mr J. de la MYRB, directeur de
la Banque Nationale,'etc.
Requbte
Plusieurs de nos abonn6s du Bois-Verna
et de Lalue nous prient d'tre leur inter-
prete aupres de qui de droit pour qu'on les
fasse ben6ficier du meme advantage qu'ont
les habitants de la ville don't les maisons
sont num6rothes. C'est, en effect, un ser-
vice a rendre A ces quarters tant habit6s,au-
jourd'hui surtout qu'on les faith eutrer dans
le giron... tut1laire de la Commune.
A Saint-Joseph
Ce matin, le quarter de Saint-Joseph
est en belle animation pour f&ter la pre-
miere communion en cette important pa-
roisse.
Beaucoup de jeunes enfants se sont ap-
proch6s de la Sainte-Table an milieu d'un
pieux recueillement.
Marriage
Ceremonie grandiose, ce matin, A i'Eglise
Wesleyenne pour la celebration du manage
religieux de Mile LUCE STEWART avec le
Docteur JuslTix-DoMniouaou
A 8 heures, selon les invitations, I'assis-
tance 6tait nombreuse et attendait, admi-,
rant l'ornementation simple mais coquette-
ment fleurie ... Enfin, A 9 here moins le
quart, la Musique de la Marine entonne
une march nuptiale. Les mari6s entrent,
aux bras de Mr STEwwT, -parrairi, -et de
Mme Edmond HiRAUx, marraine.
Suivent les cavaliers et demoiselles d'hon-
neur, routes de blanc v6tues :
MM. Louis Lota avec Miles Rose Buteau
Constantin Benoit Louise Desert
Henri Clavier Regina DNlinois
C. Dominique Marie Killick
Dr Salomon Nelie Heraux
D' PNrigord Eug6nie Vieux
P. Gogny Lucie Parisien
S. Domirique -- Henriette Denis
Jean Riboul Marguerite Rousseau
Alex. Brutus Leonie Dominique
La cerent~nie protestante, c6lbree par le
Rev. Pasteur W.Smith,est suivie avec int6-
r&t,trrssuggesriveen-sa simplicity emouvan-
-t,coupee par des chants dejeunes voitx-ri-
ches, soutenues par le piano et le violon-
celle. Puis A la benediction et a la com-
munion,le jeune violuriste Grbriel del 0,be
joue des morceaux applaudi:,-oUi, applau-
dis. avec enthousiasme.
Apres,ia longue theorie des invites defile;
et il y avait tant de monde que la voiture
des marines eut le temps de faire son tour
traditionnel au bord-de-mer et de rejoindre,
en remontant la rue des Casernes, la queue
des buses et bugghies qui finissaient alors de
s'ebranler.
On s'est rendu ensuite a l'Avenue de Li-
lue,:o' il y a eu reception. Nous re-
nouvelonsaux marines nos meilleurs veux de
bonheur.


Th6Atre-o
La repr6sentarion, hieri
acres : Guigm en mlnagdii:
success : on a ri loveuseme
Domain, spectacle cldasi
donne le Xideiin nalgri I
Cette representation etant
'rands enfants, on ne com
hres I/2 du soir II seri
Moliere jout par Guignol I..'
Castuo Bizoton-l
7 .coquc t paquebot ai
"Rivibre, fenr dinianche p
une premiere excursion sp
lesBains, afin de raciliter i a
au-princien. I'accls de ce cha
recreation.
Mr L. BoUTIN, prolri-taire
sino, toujours desireux de faci
ciet6 une agreable lournee, a
jardins de taqon a l.i rece oir et I
une bonne cuisine, u service,
amusements-et- attractions vari
Dans I'apr&s-midi. Ic prog
porter a I'aperitil-concert v a
ceaux de choix ; une course
artistes emballes dans des sacs
ront de rapiditi pour sivur qu
premier) ; 1'exercice de tir, iau
pipes, aura aussi son cl.irme ;
a fortune (corned'abond.mnce.p
mais jolis lots gagnant.) ; cou
champs: huit chcsau. di
de jolis objets A dlisribucr, etc,
Admission dafs -lapr ,:inidi:
Les dames accompagner .i, M(esi
-ront pas.
SLe Mont-'R.ouis partird, dim
pour les Bi;ns, A 7 lheureer
a o1 heurcs --- Aprs-miri :
1/2 bres pr&eises, rerour a i i/I
Prix du p.ss.ige, aller et rerour,
Echo de Jer6mik
L'installatio.i de- n,.,.Lu\ titudi
Douane, a eu lieu.
Le bureau -de- I'elllpi..- L. lando
occupy par Mr Mit o Ch- .... eti elii d
toine de Gay.enille, pn Oi touIIule e
gu6 ktudiant en idroil. MI Iliipr* I
vouon.-le, en loule jlnq.icr a soo
tre, i, ieu 16ai 1l'ngal imdi,'l- Sodua
queces nouseaux arrie-. [*nlesd'r
vir le pay,;, y appaltent I...Itei
qu'on leur connait, ain d.' iq~uMd
b I'attenle Irop blenveillante lu GouI
A leur endroit.
Eu passant, uous relicle)1'n le
ment d'nvoir haussa en ir. 'l' dived:
de I'Admnistration, era 'i la une i
1-a-rcompenp tAi de I'ennirrvemel
-bonsmr-rteurs dloivent oum ernlolao"
parall raraement chez noui n Ie a"
heureusement piend lne pail l.
la dispensation des crlmnitgea pt
complimenteA celut qLui a "j'
du President jar ces jeune hom0
Lea discoura d'usge anl cel
croiuns utile de reprodune gist
spocimp.n d'un laconismre L",.i"iC
sienrs. tout ce que j'ai iA ous dire Pe
ee seul mot : merci !. si ic ,

Un petit incident le port' in
excite l'iodignt tion de plu.ieu'S C
inatijne de samedi des feuilles d"t
de... sortilee ont lt troun d s
4'Ad ministrateur. ier fAdA
Voulail-ol par IA intmiir FAd
Nous n'en sarons ren.......


R _7 t,







ie* riforni h *006 soont pas ar-
tw&,,eulemeol. Ue pubieh eel
*Ilell surpriseu!_~__
Hoite aux Lettres
s-Prii'ce, Is le t cem bre 1900.


B- ilancourt,
Champagne eat une boisson deli-
4l.A renidu d'immenses services
ence des maladies graves, no.
vres i:ffectieuses. C'est la bois-
e fe.itesenceiates et celles qui
iher iElle stimule lesorganes
r. De leneur alcoolique pres-
Lola-CihampTpge serait a 1oute
r rafralchissement ani heures
journses.
cher Barbancourt, avec mes
'assurancede ma parfaite amiti6.
Dr DESTOUCHES.
aNCOURT,- Bord-de-Mer.
STribunaux
-Jugenceuls rendus lier : -- entire
tr et Sint-Louis Jean-Louis; -
et Juliette Laventure et consorts; -
i6tiers Bazelais et les epoux Mon-
setendue: entre Saint-Louis Jean
er.
OINEL. Jugemrents rendus hier:
Oejettc 'exceplio' die communica-
sl (''>l, es par :e sieur FranAi)is
control .\lhert Mansour et Silvers ;
wi renvoie la nommrn6e Vierge Vilson
lioln Od'al tie confiance au preju-
Sliarmj-- ; celui qui condamne
Srani i; lix mois de priwon pour
viHlonlair,. sur la citoyenne Aiou&
0; cliui qui conrlamine le nom-
lysse a in an tie prison pour vol de
au priju'lice d'Auguste Maurice; -
aMini (l61in Cbarleman A deux
I,ir blessures volontaires sur

S Arrivage
n-er ( Bl'lvernon ) est entrt ce ma-
Sde New-York er rPor-de-Paix
E. Jackson, L. Dietz, F.S. Esgre
IRds il.., Moise, Surfeone.au. Mon-
E. Sln -
Cameron Ligne
-h amer -, 1,,uln p p.uaira ce soir
fit-Go; ,. Mir.igo.ine, les C.ves, la
e: Newt York; la .iille pour
tUnis i de I'Europe ItLrn.era 1 6

-ai-Pri,., i. Diccnibre 1900o
' F Ih Iit.'.N & C-,---.Io'nts
SLigne Hollandaise
Cr hu.lindildais o Orange Nassau ,
iL Sud, e .Mtendu ici enudredi le
--- II reparrira sanedi, le 8
I 9 1' iiis Ji main, directement
i York prenant l.i inlle pour les
et 'lIurope, frIl et pass.gers.
aniples renseignements, s'a-
agents soussign6s.
Orro IIIEBER & Co.
Ligne Atlas
mer .Alps ,, capitaine Kirkby,
SNew-Yorkc et Cap Haitien, est
samedi le 8 Deiembre. 11 repar-
e soir, le 9 courant, pour Pe-
Jremie, Cayes, Jacmel ci la Ja-
an fret et passagers.
Su.iples renseignements, s'adres-
reaux de'la Compagnie.
PIETERSZ, agetl; Gmiral.
;-,


NE VOUS ACCRiOCiiZ 11AS
X UN :-1i- DEI PAILLE
On dit qu'un noy36 6'accrochera:t ;I rn
f6tud e paill. C'cst toit uatorre ls1n& rcii
rien de mneux A port'o do sa mraln. Cest le
princlp3 di rcf::go aa r.ii m :i :(3lai tetiipte.
Do m 'me tu'un Vi:u C0 p:fllo lie saivera
pas 13 noyo, 10 nimario, b:1,':(,* pr I]a tempote
no trouvena pai in pr rt dlo balut cbaque tois
qu'il fuira vcrs 1: terre. 1. 1 A3et11k3 saulve
tage s8iitfti:muement ( j t t iEut Inlaux
quo )0 f6tu do paillo ct, savoir sOe mettre 6,
I'abri do I& tempZ:e est eiuoorO meilleir quw
coutir Ia Ceianlim),t tronvcr u:i port en ois
de n~coss3t. II ea est do memo pour la
Lndispositions ct do touts lea formnes quo
prend la xnmalao. Qua. d vans 4yet bezqln
d'un avocat, It cst eiitendu que vous en
VOUlmez un qul corcaantsc aC lots. Un niavir
prendn 1.oil dan- I conviction qt'il
conhinit leo vraots passes et pout 6vlter les
eiidrjitu Car 'x rctix,. Et quand votr vie eat
mli '! par ]la maladlo, vOUs dCdrez natur-
n miodo do traltement bas6 sur un
savc:ri 1:b.,o. un traitenent ayant doni.6
d's nl-csltats rdels Cans un cas tel que to
l(t (,'.t 1:1 to sentiment ordinalro e l
11.1 i. C'; lo tR fliscittera. Et c'ue't
poV,-,ci' .q I I) 7:,-%du offectif si connu k,
P2! 'RF-,.,NPATION WAMPOLE.
Wa'. J.:%i..; LE iit1 0ri les cas pour lesquels Ii
i i *-a .n'(', Ct ii jouit partout de i1
'rx.'', 0'. !~ ~c e(t 11( cello du corps midd-
I _'oc't ur qi: 19 proscrit et le m:ilade
q- 3:.'1 r, r-iftnippent pas A un f~tu
& 1' -i n:itG les resultats qii'il est
a nc: priticipe, ktre com-
i t A eteindre le feo. Ii
i.* .' .n godt qii e in nel et
P o;)riert6s nutritives et
Mlilie di Foie de Mlorue
Irv c un strop compos6
t SCr.:'tralt-; de Malt et Ce
*- .1 arreto rapidetuont
::rii l~ebilit-ntes,
as!;o (ln sing
'0' ;c(' 'co ;i~rt ks





KrY C. Me-Namara,
10, rue Arnerieaine.


Dr) F. lIi)EMER
Chirill!irien- leconrhenir
Do ea b acj11' de .Ilunoieh (All(rnagne)
Cabinet doe (Tn-1sit (niioos e t Ville:
Il?, ,I(, no- loi, No 80
otivert tons les jours ule 9 lienres hI miii,
except los l)itnanches.
14-NIFIAIE: Chliemin (iC TIrganil ( Iri-
soii Ch. MARTIN, propri~t(.i lt'NKG:OM\-
lIE. )
Couisallation-t graluies tons les Moer-
01edis de 4i 4 6 heu res.

AC RAPIDE ET Dolicil
LA AEILLEURE I

PURGATIVE

L'EAU MuINI I Nki[E Ain.clux4, FkmRUGINEUSE.
11tKCONSTIi UANTE DE

PUGUUGUES S'-Lt GAR
est qouvcraino et sans rival dans le
Traitemeni des affections des Voies
diyeslives, du Foic,
Voies urinaires, Wi Goutte, Is DiabWt, I'Annmii
Quatre si~cles de succtsl
Vente mgrcot ~i rcho: H. PAPE & C0.


Nestor Feliu

Maitre-T;illeiir, tres connu dans k
pays, vient d'arriver de son voy.;..r
A I'Etr;iigi.i ou il s'esl initie aux
derniurs progrs dianrs la coupe e.
t'art du tailleur.
11 a ouvert son nouvel atelier
No 46, rue Bmonne-Foi, entire 6
Pharmacie Roberts et la rmaisor
Ohermeypr, et offre-art-publie et &
sa nombreuse clientele un grand
ohoix de costliies, tien soignes
par les meilleurs ouvriers.
Prompted livraison Prix modtrO.


BAISSE lIE PRIX

Bon vin de able
Gallon P. I.60 1 /4 gallon 0.40
1/2 gallon c 0.80 i le litre 0.10

Bar de la Posle
.lusle en ia.e ie la Poste.

Voir aux A.iinoces
Les GranIs Mlagasins Iin Prin lelnps
DE PARIS.

MEDAILLE D'OR-PARIS

tAU CRUSPINERA
SRgqnderatrice de la Chevelure
Compose exclusivement
des Sutcs d'Herbes MIdicinales
offensive el !lygiinique par excellence
Ce produit sans rival n'a rien de com-
nunavec leshuiles, pomm,'lces ct autres
ipccifiquesjourneilement ollerts au pu-
)lic, sans en obtenir la faveur par !eur
nefficacit6.
:ourquoi ce prouiit a-t-!I oquis 1:, con.
fiance g-6nrale ?
'arce qu'il fait re6ousser les cheveux
de leur couleur naturelle et en aug-
ment I lrr.oii' et dpaisseur.
?arce qu'i! en arr::1:- Ea t lf' ct ies rend .
soyeux.
?rrce qu'i, ie :-a :' : et l:' clmpoche
de blanchir.
'arce qu'il 6vite les naaux do tlte, et fait
disparaltre les pellicules.
?arce qu'il nettoie et parfame, et paree
que son efficacit6 se.manifeste au pre-
mier besai.
Prix de chaque flacon : 6 gourdes.
BEFUSERCOmmeCONTREFAQON TOUT PRO-
DUIT NON REVITU de masignature
DtPOT & Port-au-Prince:
?harmacoe Nouvelle A. ROBERTS & C*.
NOTA.- L'Eau Cruspinera eiimplche la
rationn du m icrokeq idqtruit les chiev'uc
L'usage de ces products conserve indifini-
nent uwe belle et aboiidante cht'-liwrr, vt de
ieasx ils et toucils.







- -_ ._.. r -_ .,


a I'ARiwo


Printemps
-' j ". r.' UT fS
DiiXANDER
Le 1i 'M CL 1PE~ DE IILANC
qui vien: Lie p '::itre: cet ALBIU content
la nomneni:t:rc de; .\rlic!e, de Toile,
Blanc de Coin, inge de Corps et de
Maison, TronssEaux, Layettes, Lingerie,
Dentelles, Bonneier.e, Rideaux, etc, et
renferme aus i de nonbreux echantillons
d'Affaira excaplionnelles.
L'envoi 'ln cqt liit gratis et franco stir de-
mande affranchie adressee d
MI.J. JALUSOT & Cie
PARIS
Touies les pc rJnnes dejA en r.ihtions avec
le PRINT :iPS recevront ce c::t~liogc sans
qu'i, lctir sort uii' d'en f.iirc [a denuande.
Nous ciinv\,o: gratis ct franco, sur
demand affr.nchic _des dcliantillons de
tous nos tissues: mais nousprions les Da-
mnes de toujou:is indiquer hussi exacrement
aue possible, le genre des eloffes qu'elles
dsirent recevoir et d'en fixer les prix ap-
proximatifs.
Pour les envois par caisses, consulter no-
tre feuille de conditions d'expdit-ion joint
a chaque catalogue.
Lt Catalogue d'etd, actuellement sous prene,
paraitra dans un mois.

CHOCOLATERIE HAITIENNE

Paul Cesvet,
8, Rue Am6ricaine, 8.
Chocolate a la Vanille
i 80 centiesa la livre.
_- ..GrsoM e-t -D6tatil
Les amateurs de bons cigares
trouveront
Chez BARBANCOURT & .Ce,
81, rue du Quai, 81-
des cigares
DE MACHA)O & F. G ORRETT
bouquets -Reinitas-Operas
After Supper--- Conchas Especiales
DE BEHRENS & Co.
Flor Fina:
Reinas-coquelas,- Entreactos
Conchas fihas Especial


L'EAU IMPURE est trs souvent la cause des fievres typhoid|
beaucoup do maladies.
On devrait, en consequence, ne faire usage que de L'EAU Fr1L
se procurant, A la Pharmacle Centrale d'Halli, tn de
filtres en verre qui ont 6te, depuis longtemps dbja, prouves pra
irr6procbables.
C'est un article pour ainsi dire indispensable A chaquc ln'ai
se vend pas cher! Viennent d'arriver aussi:
Boubons fins.-Parfumerle EN GRAND Assold

STANDARD!
The Standard Life Assurance Compai
-- ~ ~ ~ ~ ~ ~ -- --C ma~e astaic~-rlavie .
-d- a-- i e-- o mgrances surla vle
Siege Social iTBiW Suce"ursale pour lei1
EDIMBOURG, 1825 BARFIADIosL
Cette compagnie eFt honorablement connue dans les 'nil.s ocdi
les depuis tie nombreuses annees.--- Les personnel qli .-'y asso
auront I'avantage de trailer avec une conpagnie qui peul ohTiir i
registre de bons services passes, et qui, tout en gartdai sa pl
premier rang du proegrs, souscrit i toutes les nouvelles conditic
Prinpeuvent surgir. a
Primnes moderees SecurliA ab
Pour plus amples renseigne-nents, s'adresser I' agent principal
sign-.- Rue du Centre, 126. A. L. DE IOR'

Rhum Barbancourt & Co, d'Hal
IIORS CONCOURSE!
Le seul rhum qui ait osd affronter toules les Expositions Internationt
sa superorio' lui a fail dernerv les palu-hutes r'eompenses
Sa reputation n'est plus i faire; il nous suffira de merrsous les yeux d.
-amateurs i'estrait suivant du journarfl-- TrtI arCommsrciale ,, redigo
et don't I'autoritd ne saurait tre mise an doute:
a Liqueur r6confortante,produit vnitnent hygidniue, le-RHUM BARB
Srdalise te que la distillation, frlermistlian-dea lapne A sucrte
ner' d rdellemeirt Puw et Id, ci qet- ao Ite lom R
Sont recommand6 en toute since itapr6s examen.
Notre nombreuse clientele a pu v~rilier cette assertion..Que les auratel
ciencieux qui n'ont pas encore fait acquisition de ctte. liqueur toniqut,:;
cette Acheuse omission en se rendant A notre d6pdt situ4
RuE DES CeaAas No 7,-ET NOTRE COMPTlR, RUB DU QUAI No 81,:
oit Monsieur BARBANCOURT se tient aux onlres de tons amateurs de bon g90
ex6euter leurs commander.


Prix pour toutes let bourses,


lb revteront 61nertt


IM4HBANCOURT,-_ Membie du JUIVE
Horn C,(Mo 4tUX flU.? ije'iHift Expol


I


I .: