<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00378
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 5, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00378

Full Text



.,* v.. e
5. II F L

iijw-L,
"IT -TP U


C-_Y~l~q; -1


tboumomient pour Ddpartementu.. I*JID1.

r~ u 4Et~dauTg ~I~~Cl~~CPB~~~~
RU got..


E BOURSE


princ- 1 1/4 "/o
'Y billets 870/.
i eocpr~arr/i-s~/

sa 1397 240/-
eC imzsuagi 6.~/

iE FRAE#AISE
II. LGAtPHqfIQUE
u .N13O0-YWSTER



Ills,.ti~~~~it ~ii
Mi. Iffa' -a Majesil
JII. I'vppetit revielt t a
eli-I t. La tempi;ratui re
I!) w'ikjldn 6; ce malin

E Uim pralrice dona;vi-
II'r Liva ia.

v iii mliu nistrea till Luun
Sairionc6 quo par sni
,Ore, II I lwimgeL tie ItNNJ- 't.111
elivaL I9.:0h .000e Il-es.
M livivent Ltre portts in
Mpensz-s de Fexpt'dCitiiun Ie I.,

kLF- %L 2-Le capitniai (U
P fillf"e; ce -de ruiti- :i -l-
PLe prdsident Kroger pa1--
ave me dcroi; if1adaA
Irait esulte A Si;_P;Ler._
'CVienne. .tit k .ow r
elogn Itt U i e
tcpor Iftfidir's; 0.si fill
i, robi rage s'.ensuivr:tit
I vjeux.p sidPn 'boer
oemandd I'jntei-vention ai-
Na!vmnces; ii dit que si les
"Cinces ne viennent pas a
I petite pluissance kiIf ollazi-
rien hire pour son people.
L'avm5 court eM decisif viii
it disant que 1Vempereamr
a pourrait pas recevoil Nit


Krilyi--i- Into pri-irifipe ilnpi-ession -ROME A.--- Par mnile do pliii.s i-cen-'
-l:iiiS lolite F \1I, liI.ig tes, le. Tiloin a divIrdj L a f Iu vah'e Ies
It..';i. : L. I.. -illn- tnt Recehirdil i peit.-1 ot Vl.;`i1 ;i 7.5110.1.0 ) dollar',.
0lallit 1ii) entnit; to firvene till T''rah1wal- I COLOGA4E1 -- Quellques milliers de per-
MM FI Ej1 1. i'- 1.~ Pdit III Pninmp.-ii- ,sciiiiIiIt-,n't r-i tiei- scir tone (lernonstra-
iii. I I// iii 1( I I e 'pULt. sr So topt ant i nglliise d-..Iu le consulat bri-
Itj 1'u ~ )111 aI I lls ;VuuX i u .x p. h14.c li intervenir.
dI-ei], L11 1ii 1. -1' 1-~ ee- a ce enm1- Le pivfisident Kii'ne;i 'ce ren Ira, dit on,
t". .111-0IM~ vii1 1 l it Ii.4rg fvi n iv Liv',li. avmnt le I~p.uit dill Czar.
Itll'tolli I-.- 1I i Il l n111p1111 PAnRI S. Le gnrni6'l Mercier acau-
Iv -'m I '- I. I -- III Plle- I I. S n', proflonde seivqatnica *ujourd'huiau
111111I .; I- Il 1liii 1 111 1 lieh u- .SI 1nat pendant It rdtb'it sui le project de
1,01I- I. tIII prokible~linent loi n Ivale, en I iis.nit 'ernarquer aver
P.vs I.In [ I.- i -i ii-s, son,)u sIu'l [jut iluelip ficilit6 I'lrgleterie pourrait 6trO
VIiant II I I- Pont I.,I IIIcam- ui _
pJ,~Ill du l.\Ii ijlii- \I-Lile. iient iroduise dLins kes plans de mo-
2 1.- 1.1lilt court que 10A- bilihaiioii dV l'armte et fie li marine des
ti-e ciill, igviit .1I tIvipes alkeindres niaLhodes pour l1*mbarluefenl et le di-
SouL. sr'e ievw-eiut fli.iiitt es A E* ille brqDoPMent -Mr 'Ides d'un corps d'expedi-
-a ITo'da1-1t tiei 11Tlla-'-Fira,-l 8 coxnp.DiWofire9 --M o.Fal-elibrs, rIsident do
Bl'~T~s Ile)~10'ant dilis cm, 8e1 w* ~~;p_- ~_;u 6ndral Mer-
de trouipos Cu nlll:vies a'-nt deIN. siita: Ll a-

L Ion I pouu- It-, 'O -in 011-10* dl, II Flerne- PA iNi 4. --- mI est triA satislait (iblis
bit- ~IL I.iiv'i~: e sl~v~i',/i p1 eii~iilroni le ceules ofliciels du message dCi pre-
1 ~L- 'I.rI.~ o' :Ii ~ Il~nfl~ -Yitleit M.--Kinle -pecialement, en cequi
I I (Z l- *; I:t IA. 'iw'-id Kitchencr ciuic'tlle Ies allusion,; inicales vis4i vis
ri ill nini-t6t-e 4ia la guer-re on de Ia F'rance..
c-1aipI- I'll Ill saappdvmlntcliLi -e A celvi Cie BflxELLZs-;4- -'- ite -proposition ten-
vi- III li ilier concei-nat le combat dou dnt A olfrir ]'arbitrage entrc Ia Grande
11 I y'l~t I: los COnlii~eltS ve I~Bretaine et les Boers va Mtre soomise A.
L HI ha ,- ans otill L616- la CUlhindre des Repr~sentants de iel-
III 1110 Iilt, Ii le v il I(itchel iu-i di- 1 i(lie.
Ill -'.I. I litea)L coluiicl LiovAl uvvit i3tuix 4. Pendant les de1vats qui
I i 't o ii (lIt 1ujourdIhoi ort ei lieu aojoujn-d'h i au parlement al-
I, I, iti'nanI1- coloi tl Lloyd a 1t I lemand sut le credit suppl~mentaire
i I ,I[. I tItlys of i ont II Out C h16 lesses, pour a Chine; cle baron tie ichthofen,
11 I' .ilviii, olit (t6 tutl:s et 59 bInes' C's. secetraire des .al'aires kteange'res, a in-
\\ \-I.l UI-0N3.- Line i6solufion Ha- foi-mtr M. Bebel, chef do pairti socialiste,
-fttv-*41 l. 'IootnLLLL O P1tI 6 pr-ise .in qne 1'exp~dition clijivoise nWtait pas con-
_9ia I i rep tt 4 -exactemeint coflime iiie gIcce't,
pa,,j NI hiinravlll (In 7vAassachussietts ;en ilaus comme nun intervention ariiut e con-
%,.)t I LLc\i_ :- re Attendou qie la lotte tee u e8tat dliIII-s annechiques qui
hl"ItiUiii jt111ull~tene pan- los r6publiques e'empdche.pas Ia continuation des rela-
bIol:s 111u-r unainiteni leale existence a tions entire I'AIcinaline et 'le -gonverne-
oxcite Ia symupathie du monde entier, n met41 'alg fe In Chine'.
DS&Ialefl"e ii est resolu que les qdorts
fie Paul Krugler mn~ritenl les louauuges e t 'Klcoalse
la ;ymlp:olljio n du people am~ricain, lors- "coimoo O a
.1-i'm clieicliv $Ii peovoqclllceraidedes nntions
ciiliises do monde pouI assurer Ia paix VIIL -- L'Exemple
'-les coin-litiuns honorables enti-e In Gran-
ie Biretagno et les Iltpubliques boers. HlAtous-nous do le reeonnaitre: ii n'y
lPAuII '1 S(5 heuresAO matin.)- II est a pas que l'h6rnedit6 qui doive ~tre prise
piuhblule, viI I oe d6pkcliesplciale do Co- t paitie dans les m6faits de L'alcoQisme
logne. quo' III president Krtiger rencon- et dimns Ia propagtion des vices nom-
Liera UInupereur Nicolas A Nice on u breux et (hgrlaants dont ii est le gtn6-
MienItoniii )I; les m~decins l'ont conseiHd rateur. Certes, I'hWrcditA a sa part, et
i -lkli~ pvill sa convalescence. mrne one grande part de i'esponsabilit4


_1~






dans cotte cause d ti6aie,-et crinmil-
le.; son action til
qui a et suf ,fament 0
en lumibre part6dnceua
el en Amrique, se soPt prioccups de
ce mal et se sent adonusk A son 6tude.
Mais dans one medore fort, large, on
peut invoquer aussi,et oseren principle,
dans cette etude complex et delicate, la
thdorie de 'exemnple, I'action didltre
at corruptrice du contact de tots les
- jours. Cn'u.l done point nasarder urre
thdorie fausse et contestable, que d'affir-
mer que 1'alcoolisme et les maux quiena
,. risultent,sonttrapsmissiblae t(Aucspuar
bh6rditd, et souvent par contagion.. :
morale.
Quand des etres humans sont appe-
les A vivre dans le mbme cercle et les
m6mes milieux; quand, par devoir d'6tat
ou simplemant reunis autodr des m6mes
n6cessit6s de l'existence oisive et vide,
ils se trouvent places dans leh m6mes
conditions ambianles, --- une ceriaine
mani6re d'6ire esi constitute a la lonJae
entire eux, qui exerce sur eux son influen-
ce pernicieuse on salutaire. C'est la, en
quelque sorte, uine loi coutumibre qui
s'affirrme partout et toujours : dans la fa-
mille,dans les lieux de reunion publique,
les endroits r6putes de plaisance, etc.
En pareil cas, il ne manque jamais un
asnjets,---souvent mme plus d'un,---qui
dominant les autres par plus de savoir,
de science et d'e.xprierce, et qui de la
sorte se r6clament d'une notoridtd plus
ot-iioins bien dtablie. Dans le cercle
familial, c'est le droit acquis, de par les
14is naturelles ; ailleurs, c'est la pr64mi-
,nence que cquf6re la,seule sympathies,
ailleurs encore,- edroit-eeo
ses solides etais, sa stability dans une
poigne plus forte, une audace au-dessus
de la moyenne, des connaiosances plus
variees. Ces sup6riorite-la fascir.ent ou-
jours, si elles ne convainquent souvent,
les dtres infimes tout indiquds poIr trete
la cohue des sujets.pleins d'admiration
et de soumission. -
Les premiers rois, les chefs des pre-
mieres tribus de l'Europe primitive et
barbare, 6taient choisis parmi les gail-
lards les mieux muscles et les plus so-
lides ; et c'est beaucoup plus tard qu'est
venue en ligne la serie des autres titres
de nob'esse don't nos modernes C6sars
se targuient si fort. Un degree plus-bas
dans l'6chelle, les IlnriledLe sine's ,obdis--
sent sans murmurer A celni d'eutre tous
qui le mieux a pu mettre au service .e_
-forfce plus grande, et
des coups de pattes mieux administres.
Par parenthbse, ii exerce son droit rdga-
lien sur les dames de la colonie. tout
come cela se p'assait dans les royautes
l humaines, ad temps "d'attrfefois, e't l'dn
peut voir lI une preuve-de plus de no-
tre frappante ressemblarice avec nos
grands parents...
Mais je m'upercois qu'insensiblement
je glisse dans des considerations et des
d6veloppements qui finiraient par m'd-
loigner dIe mon suiet. Cela demontrequ'-
en toutes matierea on peut subir un en-
trainement solvent irresistible, si la rai-
soai no viunt p:is temperer notre ardeur
et nous soustraire au torrentquelconque


'it a 46 seou6 00 i^m4.Iag ^r
mier home pour qui olr iqotded ai
oliques ont eu de I'attrait. Je no mepai.-
rai pas le luxe, par trop ingrat d'ailleura,.
de rechercher quel fut celui-lA. Ilotse
suffit ddjt de -savoir qu'il a exieae, qu'il
a eu des imitateurs et des descendants,
et u leur faith, le genrer It a
affllgd dunet iche de plus.
Dans la' sphlre de tous les maun qui
nous dsolentiil y-a-des-indivdg*lit-ap il
relief qqi .reqpplissent Iej p M ;,
teurs, je. cross l'avoir dil it a 'ehito
d'autres qui les suivent, les Bcoutent et.
les imitent, cela est indeniable. Les pre-
mieres constituent des centres de rayon-'
nement autour desquels gravitent force -
ment tous ceux qu'elles attirent grAce.a
un fond communde penchants identiques.
L'ami que je fr6quente, s'il affiche des
sentiments qui choquent les miens, s'il
pratique des principles qui mes principles
repoussent,- j'essaierai de le combattre
en lui demontrant qu'il est sur une pente
inarvaise. En cas d'insuccAs, je dois le
fair; autrement je serai fatalement entrai-
nO dans le cercle d'erreurs, de pdcadil-
les, de fautes, de vices,- voire-de cri-
mes,- oi le voili parti, et c'est lui qui
m'aura vaincu et gagne ia sa cause. Si
par example, cet ami-li est un ivrogne
avdre, je serai devenu a It league, en le
suivant,toujours, in candidate i I'ivrogne-
rie; et ii ne faudra pus grand -temps pour
que lui et moi nous passions une pair
de (itifOifinsiies. Le mauvais exemple
,aTa; agi sur moi de fagn
serat-enre a rtepie t T up
tion et los hontes dont les corrompus
sont contmiers-7-ien d'6tonnant alors,
quand on rencontre toujours, ou presque
toujoursles m6mes individus aux m'mnies
endroits, adonn6s A la meme quotidien-
ne besogne: ce sont personnes groupies
autour d'une idee commune, et profes-
sant les memes croyances.
F. FIQUIIERE.
( La fin du chapitre ri remain)


NOUVELLES DIVERSES


trduvent une belle lecon dii
une etude sur l'bircditi du
dain,.qui va A l'encontre des
jusqu'ici pour les maladies
mais come tout ce qu'il av,
qu6 au coin de la science, ba
tique experimentale, il est
cette th6orie seradiscunte, etsan
mise. Mais n'6tant pas comp"tei
tire, nous nous abstrnons d.
noncer ; nous signalons seuleme
ceux qu'il interesse particulilre
TheAtre Guignof
Nous rappelons quc c'est ce:s
5 heures que Mr Thieck donnei
presentation, au local dc I'Orph
Madeleine.
II serajou6: Guignoi! ,n eIn
de piece en 4 actes d'une gait*.
entr actes monolo..,ue par Gu
Prix d'cntr6e : coi.uanit cn~t
orauve- d cares en notre bua
.i:PFlangaillaes
SNosiava'reu ia coquette!|
cailles de: ..
Mie SYLVIA DoMIrUB V *
avec M' JULI; DiEr
Nous adressons nos plus ehalt
licitations aux nouveau promise,
Marriage
Ce martin a W6t clIbrCe a la 0
la benediction nuptial de
M1i CECILE DENIS
avec M' EDMOND LALLIE
C'est Mm- Georges Munier avec
Ahrendts qui ont servi de marc
parrain aux nouveaux marries.
Bel et interminable d&fil de v
Rn rrde.p: mr nurse rendreensul


Le Change VernaoiuTon doit danser tout@t
La baisse est proche de se muer en la de- n6e. ydra
_grin ohlade rdite... ...
Ce martin on a vendu de l'or a 88 O/o et Des abonnes de la rue Am6ria
de menues affaires ont 6t& faites a 8 /o. prient d'exposer que, ngue,-
--- All right .... et aback r !.. deux gourdes mensuelles pour
SUne Nuit de Noces 9 d'eau, qui eiait f.it de 6 lires du.
L'abopdancee de rnti-rce qui accaparent hres du soir, soit hr' rer.
rout le journal depuis qu-lque temps, ihods A ctiellegien, l'ean rte vicat
oblige A airrterla publication de norre feuil- a bres, soit j heures. Ne receF
leton.- Toutefois nos lecteurs ne perdront d'hui que le 1/ de la quantity d',
pas a attendre : nous en continuous l'im- fois'reque, ils demandent humble
pression pour mettre la piece en brochure, ne serait pas jiste qu'ils ne paL-
que nous vendrons, comme prime a nos ment que le 1/4 de deaux gourde
abonnes, seulement dix centimes. cinquante centimes par moi. --
Nous faisons desefforts pour livrer a Une Tribunaux
nuit des Noces D vers le r1 de ce mois. CASSATION. Arretl r"du" her ;.
Commettons mame une indiscretion: qui casseet annule le luiemer" t id I
il est question de la-repr6sentation prochai- vil du Cap.Haitien, tIn d le du o
ne de ce drame passionnel, qui sera doni- rendu entire g.a 6poiil Un -wb d'


*. tT







&`TR'IBU9_ p'eil
UNP8.1~U


IMU


uetdion
Iq~juie


rendu : -. intfe For- P
Formul Bonlieur et con-


: I" entire Randuma et
-'o enlre les hAritiers Pres-
Alexa-idre & C*.
S- A 6t entendu le dllit tde
61rux 1 otmsio Petit-Hilaire
in et Ernest Pierrei ,;.
Affai. eendeues hier soir
i con 1' F. Hermann & C";
BVlmenay nlte F. Harper & Co
C" i, -ltre Rosanna Mi!fort
Babin fNi'es core Bourgain
GCoeo:tl Dulmai Thezan; G.
fntre I' Lacroix.
Line Cameron
iaBl. ,n attiendu ici de-
ant, repattira le meme jour
,Port-Antonio (*Kingston)
B tsamalle pour les Etas-
6 Iheuresdusoir la Poste.
5 Dcembre 19oo
lEEMAs & C,--- Ageins
ne Atlas
Al4s a capitaine Kirkbv,
ew York et Cap-Haitien, est
di I 8 D6cembre. 11 repar-
Ssoir, Ic 9 courant, pour IP-
~,'rmie, Cayes, Jacmel et la Ja-
F tW frt et passagers.
WI es I-Inseignerents, s'adre,;-
mReaux de l. Compagnie.
10,W. PIETERSZ, agent Gbcral.
Ifge Hollandaise
lr holland tis a Orange Nassau n,
iud, est .::tendu ici vendredi-l-
l'- II rtpartira samedi, le 8
Shdeuig-s W~- ~nin, directemnent
F'ork pregnant la malle pour les
et l'Europe, frct et passagers.
ei samples renseignements, sa-
ients soussignes.
OTro BIEBER & C.
quets & vendre
s des bouquets frais et co-

1TC*ASt W Turgeau)
del Bon marchtf
Commercial
SFERARI a C'honneur de
2elientIle de L'HarTEtCEN-
nerce, qu'd dater d'au-
i sa pris la direction du BAR

SFElIRARI
u- Princ,3 tDeiembre 1900


LA ROSE


Tendre fruit des pleurs de l'aurore,
Objet des baisers du z6phir,
Reine de l'empire de Flore,
HAte-toi de t'epanouir.
Que dis-je, h6las! differe encore,
Differe un moment de t'ouvrir,
L'instant qui doit te faire clore,
F'celui qui doit te fltrir.
Themire est une fleur nouvelle
Qui doit subir la mene loi;
Rose, tu dois briller comme elle,
Elle doit passer comme toi.
Descends de ta tige epineuse,
Viens pa.rler de tes couleurs;
Tu dois &tre 1. plus heureuse,
Comme la plu. belle des fleurs.
Va, meurs sur le sein de Themire;
Qu'il soit son trone et son tombeau;
Jalouse de ton sort, je n'aspire
Qu'au bonheur d'un tr6pas si beau.
'I'u verr.s qi:rlqi e jour, .peut-etre,
I.'asile oil tr doi p61n6trer;
Un soupir i \ tcra renaitre,
l "Th'mire ciii p oupircr.
L'amour aura soin de t'instruire
)u cetA que tu dois pencher;
Eclate a tes veux, sans leur nuire,
Pare ton sein sans le cacher.
Si quclque main a l'i:nprudence
D'y venir trouble ton repos,
Emporne avec toi ma vengeance-'-
Garde one pine in es rivaux.
DATIIAN DE SAINT-CYR.


EAU DE SELTZ


6 bouleilles 30 centimes
12 a 50 centimes



GINGER IALE

6 bouteilles 0.80 centlies
12 < 1.50 centimes



Limo cades Gazeuses
Au CITION et aux FRAMBOISES: 12 bouteilles $ 1.20
EN VENTE



Chez H. PAPE & C"


N. B.- On doit deposer dix centimos en garantie, de ehaque boutille.


_ c -I I --


.'I


MIEDALLE D'OH-PARIS

JAt'n-4MS I ERA
FWnre lure
Co ~I~exchesav emej
48 Sucs fHerbf j b4f-q"1CB
.mel0* vc etfygi e par!er -M
C~i'iotupt sans rihI n'W `en pm
nun i~C4't 6 huiies. pomnrdd eidtreb
I p b e1i2ii eo l iddberts e FpU-
tv"' u Fjr j'euz
40 In -otilY~fs lco- k-t
3arce qu. il ait rE ousser !es cheveun
I e leur couleur naturelle et en aug-
menfepA lorngur et 6paisseur.
?arce qu'iI en arrktelaoohftte et les rend
soyeux.
)rrce qu'iI !es eml etlii. c- ies emp~che
de hianchir.
?arce qu'ii 6vite IsF matn; de Ltte. et fait
disparaitre ies Ercllicules.
?arce qu'il nrttose et pat-fume, et parce
-ie 5on e nfciai:s- rf l-nifeqte aupre-
zuer eci
Prix doe chaGMo 1acon : 6 gourdes.
EFUSER cormmeCO.TREFAgON TOUT PRO-
DUTT NON RSFxvt- v de masigmiature
DPOT a Port-au-Prince
?harmacie Nouveile A. ROBERTS & Co.
NOTA.- L'Eau Cruspinera cmpeche la
ormation du microbe qui detruit les cheveux
L'usage de- ces produits conserve inddfini-
nenat ure belle et dbondante chevelure, et de
jeaux cite et soucils.
Nohi rux nncouccs
Les Grands Mapiasi-di-PRiiifni -
-DE PARIS.


i






















Le CATALOUE SPECIAL 1 RIl iC
qui v ent de paraitre; cet ALBUM cLniIeni
Snla menclatire des Article I JL Toile.
Blanc de Colon, _inge de C -rps ct dJ
Maison, Trousseaux, Layetles Lingerie, beatIlot
Dentelles, Bonneterie, Rideaux, ci.'. et i- tl
renferme aus.i de nombreux ,c)hanlllonris e i'Ouc
d'Affaires exceplionnelles. i
Le'iri'o en c.%t /fal t gratis et.franco *--, A- !, -
wande affranchie adiessie Irr 'OL
MM.J. JALUSOT & Cie O e
PARIS
"Toutcs Ics pesonnes d(ja en rcLi '1,, .i c ---%c
ie PRINTEMPS recevront ce c.1 l..-. ins I I
qu'ii lcur-soit uile d'en fa i- la Jdcn.iode. R11
Nous envoyonii, gratis ec fl'aac, iur
demanded affranchie, des echaaililo!i_-dc-
tor os tissust inmis nous prion) les.. p-. ,, .l 1
mes.dde-tiujou:s lhdlqtfer aussi ex.ctcnent -
que possible, le genre; des aLil,, qIu'&lleI Si r.pl
d6sirent recevoir et d'en fixer Ics p"i\ -ip- ,Iln.1dell s
proximatifs. el Ilont I'
Pour les envois par caisses, ;' i. r n ,, l,0
tre feuille de conditions d'exp: 1 i:-. I.,nte i i ri.: liI
i chaque catalogue. er tel.
Le Cutaloqute d' Xd, actuellementsous p,'es'fe, 1 onul 1I'.
paruilrta dans an mois. Nulti' I
Ls a"iateurs de bons c ig a r I -- I_ UWl.
Les amateurs de bons cigarC's c-itt' lrIl,


trouveront
Chez BAIBANCOOURI' & I
81, rue du Quai, 81
des cigares
D)E M1 %rii \wI & F. G. .)IIHETT
4ouquels Iieinitas-Ope rIs
AFlr Slippier-, Conchgas Especiales

Flor Fina:
Rein as--coqueels,- Enj ewtuos


CHOCOLATEBIE IIATIENNI

Paul Cesvet,
8,:Rue Ainmricaliic, K,
Choesint ti In Vanille
A 80 ceittimes In Iivre,
-ros et -:t6teMi


I' IiU AIIE CSL tri*s ,v*i-atviIt In c:utie des fj iti I% Iicoi4
1j. -10 1,hialmlies.
(&Vraitt. Ct-i eonse,'-qw tre, rae faire trrswgerque k- Fi
irai 1, .1In il'iair~macle Centaraic' m'It j lee~
11 T. '' jlii Coiit oh". 1a1t~iltls IOI1-tCel1bs diIj:i, JIM.

mit ariiele 1.otir aiaasi dire irtdispens~atIie$ cI`[ :~ai`9
pa% cler! ViennenL dkRaricr nltri -
Boiibon1s lin.S-Palrfumerle EN I;lW,1- %Nso

mini Barbaunourt & CO, d)



j-ation Wi'est pl;s a MWOe-i1teR* I o4
1'emmrail suiVant dii joaii'ndir 'IA TsibTha4p Gotn-rrLee
ilittt 1k ie ,aiirait dtre iwise en djoute
:uIII- ret-unfortane e produt vl~iment hy.-1dui1(1 oel k HL'.',l kAH
I- ,lii Ia %Iisti I.illion, pres In 6ei mentation de ia caIw. ai cire,
I-I-c'icr tlll 'iPi-. eL de BIKSFAISA4T, Ce quie des autol rta-; Iib.i
011111,111.i', ei tlu rute siiiv~ritt- apri! ps minwil. ))
Itiubivii rue cliuirdt~e a pII .Hiiier cette nscer'ion. Q111-'1- .1natel
qui iioiit pasq encore laiL l'atcqwilriioni. 'I ceite IiquriI. f-i'ljlB
wli' Cini-slFi',i en se rendaIIL A iotlre tllpol situd
HO 1. i.-- (r,:iiuv N-) 7,-E:T Nol-RE Co.4rToan. RUE IDU' QiI N1 N"81,
e'IJ~l itu.l.\ i:hIL.: I se tiept iiux ordres die Lous arnaLvcl 1-- 1 11,ii i
kI ,ll*-1 I '.iliiI/','


IL4IiBANCOURT1- Mteinll- til Jjua
Hlors concoiirs-aux derpil,'re' ErXpos


STANDARD!
The 'He SItadardl Life Assurance Compa


&4~ge Sci4


Compauntie d'4-Wumap surla vie
~PItAt4LP thawa vow,


Etu7ovr, '!qts '
Cette compngnie est honorablemetitconanue.dns les Indels
les-depuis de nombreuses annees.--- Les ersonnes qui s y a
auront I'avantage de trailer avec une compagnie qui peut offli
Iregistre de bons services passes, el qui, tout en gardarit saI
premier rang du progrbs, souserit A routes les nouvelles condi1
P s pelvent surgir. SecurB.
Primes modfetes S Pour plus amples renseignements, s'adlresser A'l'agent pria
sign6.-- Ruedu Centre, 126. A. L. DEL(


Prix /,I 1,(JUj-he.q,


=,.t. -.:' I41 -- --r" an.jp~r-,W


I'`


.IV