<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00375
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 1, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00375

Full Text
:t~~~~a-. _LCe_~


Souve11ite
.L ,~ ~-C .- I


OAtidie Cornipo 3.t dx12.zrioem

pt5iIJIT'--- DRECTEUR-PROPRli-TAiRES

~;.j Abonnement poor Ddpartements.. Sf20 f PD, MOISIGOURDE
a -Etanger
.i w -w p


90.000 dollars d'inlermnitt armenienne. pnr;ail de grande importance (lqu ces con-
C'est 1tin ihtlitri;,-, m.is on croil que ventions snient puliblirs It nm.iL1in .I I our
"-9 '_ %. la T'l'url tqiOt lprol r. I'.irgenit el comm.in- du depart iie M Krn-ii;-r .l P.Iris I est
9"- 0 der.i un croi. [-,p l aip 'i.er les Et:ls- en rp.ilild veru F .i EKiurpe pour chercler
/La % prime Un,, 1.1 m diA,., l; : c,:'le ih.ll0 7ll,)0 n e.;l-elle
O,-Yo'rk billets 93 o/. RE:R.IS *2, .-. -L- .. T.i'gebalt dil ,1\e pas ine nii..i.i'e I.: Im r.ppeler qu'il ne
S12 /o21 t */o esompre que le comte de Hlazefeld sera probable- Idevrait pas perdre l'espoir qui a 6tl levA
i; 0/o 6o0 escompte inen' designed coiime ambassdeur d'Al- pur les dernuiers actes ,t: la co-:frenc, ;'
___ lemag,,e A Paris; A son defaut, ce serait Le a Matin public des commentaires
S^ le prince de Radowitz, actuellement am- analogues.
IE FRANCAISE bssadeur A Miidrii, ou le prince de Ru-
,lolf, ainbassifieur it St-Pterbourg.
STEL GRA.PHIQUES HOMEd .--Le P:Lpe a reu St-Pierre U LLES VERSES
NOUVTISTE. Un grallnd ombre d'dlbves.
.ou NOUVELLISTE, Lo s 30. --- Le a Daily-Newss dit -
lOTION IntTERDITE.I qu'un examen bactdr'iologique a montr i Le Change
que l'empereur Nicolas soulfre du typhus La tendance- A la-baisse s'est encore ac-
SI.e marshal Robert- dte la GCrimee3_ cet l'imperatrice qui I'a centue ce mati-,-;--efr-n-faitdel'or i
oli.,iiesbur, n date du tout le temps soi rusnt de des sans trouver gue affairs. On
IS luails su~a~gn rI r ds e i m e93 0/,, sans trouver gure affaires. --- On
h .ltails suirants sur b yarde-malades; elle est bien amaigrle peut done pr6dire le 92 /o sans miracle !..
Ia garniuop e ig aif de par suite dO manque de sommeil.
nille ,. NEW-YORK.-- Le niinistre ile rquie --- etita Mercurale
I rhT 0 or. s'est rendu aujourdhui chez le secrktuire En presence de la sorte d'affolement
n onut 400 homes, seat d'Etat, alin do demander le but de. la vi- qui s'est empar6 du Bord-de-mer et a fair -
emlhre I 5 bi-30 de I't '-ile du Kentucky a Smvyne.--.Le se- basser,.en quinze jours, le taux du change
Js ons au J~.bommes crdtaire de la marine n'a dorind aucune de 82 A 95 o/o, nous avons eu la curiosity
.la rmi lesqtets le.com- response A ce sujet: il assure simplement de nous reporter aux indications du < Nou-
Set le capitaine Digby; an minisir qtkil n'y avait maintenanit velliste a de I'ann6e derniere, et nous avons
u--.,ti de 2.500 hommes., auicun project hostile dans cette visit. lu qu'A la mrime p6riode, il s'etait product
Il Pekin dit que le co- PARIS.-- Agoncillo, I'ageut d'Aguinal- un fait analogue.
Im,adant. a colonne al- do, declare qu'il n'y a utcune v6ritddans La prime, par suite du caf6 que l'on te-
>Irdnt dans an village si- le bruit qui courai qu'il avait abandon- nait en reserve, restait ferme a 18o o/.; de
Set Ptkin. n6 la direction de la junte des Philippins l'heure- oh les livraisons ont commence,
Les fopeea du Czar re- en Europe. on ,lp'il va s, r,-iillie a Hoiig- abondantes, le taux est tombP,en huit jours,
blienet se s enaitmieux Kong pour i"isrveiller I-l chaluge.-nenlt *.I'a'. de 162 /i. A 2r2), pir l'effet des besoins de
i. mes pour les I'hlilpplnll.. gourde, pour les achai s de cale.
>f.--- Le'd6partement de 1PARIS 2. L.i ch Imlbe miles ldepules Depuik quinze jours, on garde beaucoup
"jourd'halleteigramme a andople aujoiar,'l'hi .1 I'llli:imniil un les cate6 en dep6t, no; cultiviteurs eux
iral Remoy:- a Cauile vole le symp.,thie Ai I'.ilrep de Kriiger, mnmes ne livrent gure m:is come la
ri qm-par-tt--'4e4- s.amedi piOLLr _Colo e neiessiCt va les v obliger, il doit se produi-
du _Yf__mi__temaIei 3-ai I passera la jiornte ,In Aimnnichec b Co- r, poures achiv,--JeT w es- tornui-
al.e.etipriia.poir MNiadgdebourg et-a provoqueron. une d~_angolade certaine:dt

SeIa Berlin o il ri vera r iamr. --- ..... I- it me ---or vts-irsos----
-ri mles PAiIs 30.- Le linatl adopted aujour- de cafe approche, et les caisses nesont guere
ar it ull6 d'hui A I'unanimat6 un vote de sympathie pourvues de gourdes aciueUemeuat_.
mt d'. .e q rr u Jnrot A l' adresse du president KrOier, dans les Q'on ne r6plique pas que les producteurs
w4pamut.termes- que l'ordre du.jour .vxtd oavendroat pps aux pnix minimes de 9, 10 .
hier par la chambre des deputes. cernimes; l'Innee derriere, ils livaient i
LoNTawm s0.-Le ministry de la guerre 8, 9centimes: les emplettes de fin d'an-
aaor- a nnoncd quele marchlinl Roberts a re- nee sont imptrieuses !..
1- ite. mis hier ar general Kitchener le cor- En outre, si I'on value que la circula-
.* 'e dir manldement des troupes britanniques dains tion dA paper est moindre en ce mom:at
yri -larmi I'Afrique dur sad. que 1'annee derniere,- beaucoup de billets
t Anttt Ia PARIS, 1" Dte Le Journal Officiel. deteriors etaftt gard6s a la Banque, sans
heat de romu'gue ce Iratint les conventions de computer les disparus,-on peut, sans rtre
tAion des a conference de la Haye, sign6es le 29 grand clerc es-maiiire,- predire, en depit
rad.a i 6,i6 man- Juillet 18W9. I'lusieurs journaux notent de la a compliance, des cablogrammes
i ladelphie In signification de la publication en ce requs, ne. baois jatale.,du change avant
eltei. aopri8ea lea moment. Le 3 Journalt dit: --- il nous longemps. ..
1-


p.:


Ip








Mi
'a
I.


___


Sam1edi, tfor D&e'Wbre 19M.1


/I


*r




aY*,, ~ r r)! r.~ 16 -~~t '


.dent

Ibmasset, pour cxa r f sui-u. -
proj. de d6 iv'ibwde~rkg e, -
r.uvc-prderle bhadela villezat
~Paqu an carrefwr Mfdt~d q IIwIt
aseusemgir m=omaa,-- ct aiim jffiRW

carrefour Choiseul A I Grande-Riviera. 11Iv
dtait aocigpw go EI gs6a D Noqd Alczis
deUMr J.Lroch etde divers auts per.? dne T:Ad
AM


h poplatiUn 1b ;ouvr, itE~i t iPiu-a
dent Sam.
Bribes Po6tiques
Nos lecteurs-souscripteurs i ce recueil,
peuvent des aujourd'hui reclamer le volu-
me de posies de Nilaup, chA I'auteur, 73
rue-d Magasin de l'Etat.
Les noces d'or d'hier
Complrtons le nom de la qucteuse par
celui de Dame T. Lopez.- Ajoutons qu'il
y avail quatre qukteurs et qukteuss : d'un
cotw, deux des petits-enfants des .e narids
symbolisant la jeunesse actuelle; et-del'au-
tre, Pere Duracin Pouilh et Madame T.
Lopez- deux des Irois sils snurivan:s qui
avaient assislt aux premiere noces, sym-
bolisant la jeunesse d'il y a cinquante ans.
Rappelons qu'a I'Eglise-Madame Pietersz
a presence aux remaries un bouquet de fleurs
blanches... peut etre des flours dorangers I..
Qu'au pied des aurels MgrBeaug6, aucours
de bien belles paroles, a rappel6 au G6neral
qu'il avait 6et son Wleve.
Er an rerour i la maison nuptial, quels
floats de fleurs de rhetorique par MM. Geo.
Sylvain, Mondesir, PNtion G6r6me, D. Bel-
legarde ; et plus rard, A table, par I'inge-
nieur _Louison, puis le docteur en m6de-
cine R. Grellier et le Docteur en droit S.
Menos. Er quelles r6pliques pleines de
charmed, de saillies, tant6t emouvantes,tan-
t6t satiriques de la part du fn diseur qu'-
est le gCneral Carri6 '
Et I on s'est s6par6 pour laisser les rema-
ri/s au... repos de leur une de miel, mais
non sans prendre envers eux I'engagement
de se retrouver le 30 novembre 19to pour
leurs noces de diamant!..
Concert Mirabal- Hernandez
C'esr cc soir, A 8 heures, dans les salons
de Mr Camille Bruno ( Lalue ) qu'ra lieu
beau Concert Mirabal-Hernandez.
II suffira A nos lecteurs de relire le pro-
gramme que nous avons-pixbidanus-
S1aUer -jomr-de ceue-
--- Billers A vendre en nos bureauxi

* Belle et o6n chambre ie si
la grande salle de I'Orphelinai de la Made-
leine, pour LI premiere represertaion 'de
Guigmal.- Succs complete de fou rits: les
enfants, grands et petits, onrt'ps li dex.
bonnes haares de franche ga~tl d'aacrd 4. la
presentation bilarante des arures,- ji
Jeu splendide de la Piace en.og astcw:f .
Au TraIwal. II fflad it Inre I
pownarrer la jolt pectaur de rco0s'
.ges aux prnpktics comniques do eette plwce


erai ehcJrles/,, ain definir i 6 beures
du soir,--- et qu'on ait le temps de se rc-
qdre A lnt dooua Cenfeaise.
tr fraise u a veC nten fair
Ales consommations a prix de iA .



Pour que papas, mamans pUeoisst .av4
ner leurs b6b6s, la representation comma O-.
cera A J hegres 1/2, afin de finir a 6 heures
du soir,--- et qu'on ait le temps de se ren-
dre A la fate du Centenaire.
Fete du Centenaire
A-U du de Mile Ida aulpr
mon avec Mr Leonce Laraque qui doit avoir
lieu mardi, la fete du Cemenaire a 6tt
avancde et fix6e i domain dimanche 2 Vi-
cembre, A 6 heures 1/2 du soir, --- la
Chambre des Depuos. --- Nous an pou-
vons mieux faire, pour en signaler les at-.
traits, que de publier-le-programme: --
1m.PARTIE
Ouverlure. 184, grande march
O. Jeanty, (usi u diLPh
Musique --- a Fe.Dieu a
march d 0. JIty.',
20 1804 --- Hymne patriique de Robert
Gefrard, ex6cut& par an choauU,
accompagnement de plane. '
3* Poesie, dite par Mr A.. Dural.
S4 Credo d'amour, m6odie --ptroles ct
musique de Carl Wolf,. chant6
par Mo Th. Jardines.
50 Moise, posie de A. de Vigny, dite
par-Me Cauvin aln6.
6- L Bravo --- change par M"' V" E.
Gentil.
70 Sonnet -- dir par Mr Dante. Bellegarde
8 Le Baiser ----chante par MrA.-C.
Intermedde e to minutes.
Musique: Le dianant de la couronne.
2"- PARTIE
9 Confdrnme, par Mr P6tion G-erme-.
.t0 Lesgfo gee an i


WFRPw

i aura
a de


doe ttour
l' g:e a*n
"U~imr~oe pour les Etatw
r"Op~rdie steamer uMot
amm-namedi, I-Wer
dii soir, & Is Poste, pour 6
par 0ourrier terrestre vii J
F. HERRMANN 4
Yrlbunaux Y
-CQIL euremeon rendus,
q.i piemt au ujeur ThIamowll
Sti- braie ordinaie, ladaM
FilicitI Delerme (divorcee.) -J
met au sierr 'Henry Barkre deeA
Ia dame Maric Ro. Athalide Saxi
q') ;- celui-qiar pertnet A I&
-Tvrye cite! son pour.IxJ "
Cbharls Renl& Auguefin (di
9i dddarirdtl issible lar
kwr tu asbmaeItre lejuge

~~qet p1"

biDu
-ceoi i ordinne In riprti
I Liquid 'on Henry S. Iets.
,iu^tire li vn Langueswnrelu.
enuiike tem~p. un dMIai de six
cigrs'ih udbpijree pour l'a Iirni
Robow d J61*
Normb aioUN parrf encore de ra 4
verifaicton desdenr~es. puisqu'ifl
quo crtcimeabnm diplorables suI~
$lu fonetion; II nous pat p~niblw;
(srnoG ssavebisT 1e incipaux nIh
-IJe he8w4" laCoMnnsIl aui
ipgn iur pa pas .voir raire in,
Afrua-msrade aUS las mesureseolf


140 -Les kbso,-.i.
maA dit;r.i Mue Ur
15, M0w&Jw'--Ow- dit~par-4I.,Be
Interneme d do rd minius -
Xusique: Les 0loied do Caisipan&hucJ
-3-.PIIwro
Reprtsernarion de aNOIRSPSrJANqKf a,
1dnch bn3 actTs at en vers de MWWR.
:cam -- intirpe&4 parMM.W .
Skwon, A. lnnomont, A. Bor R; i
B. Coicoa, B. Des 14u201iji,. r r o:


I












~i"~ rsaher
Vrir olriiO
rrir de w-Wed0e4000
de ferv=='1Yna
I.humiNt" ,1746
ilnt 61r1 14i0j1
reise de (AiaS_


~iIsat a
gstiCwte

dadmao.$
vriament
~eaiCiho a


Il


tlimenta ok i Jeou
print d'ind peAdacee

rendre, notamment,au
ns qui ler fot ho
a .,,friance quie leurs
en eue, en condan
de leur aute situation
mandant de I'arrondis
,e (Aneral Bicaisse Lai
deux mois d'empri
de domnages-int6r
enri HarrioinT'i- l
de la Badisor-,Mou
Sille,;ale et arbitraire, A I
~. 20 fie domrmages-inlerl
Lrtlh-lemiy.


S4A iaieu Relbrt Nortz k Co de' cette place
4d suir n pWod'iTes plus florissants depais que
Mr Cb3roorlaaeiiioine y conqoitlea pnrations;
lt A-ledire ViO, Mktew ffmun @I ajije rIu
-Plww I& asisioPoux par-ia grand@ 1aantite
l deca u'olle ie~oli.Onvoitbiehakuil n y a plus
,nBbbn qui renvoy ul ataces e
Slos onnuez dunc, mon cher Lemoine, et
prohavez q ue vous puvez tout faire!I


" "i-. Bos-PIQUANT
iie du aluerIon demandker
rop d Un ngre indispensable. Tel eat le t;Ire
qua que eat donnn un jeune prlentioeux qi, peut-
Miuan, ntm" -uhia bu* lu-moihdispensable. P -
'ndu Louis XIV dimit; a l'Elat, c'est oi r; celui-
i l rirmeue ee l'arietocratIJa4 w el'M
a"el Ca.bot s est fait I'acolytede qv~rIquejefies
geosqui ne eo!nprennent sans doute pas leur
a- condition social, H rFp-teA -il ei nt endre
mnrite et tlot en se rengorgeant, tout en se fulminant
etenlin en enflant les joues, qu'il n'y a pas de
oprree- soclAt1 Jacmel san. lui... Oh! depuis quand
dneur. done Ia soci6t est-elle tombine -i bas?... Le
just. Dieu s'en vont L
nnant Jacmel, 29 novembre PEPIN LE BREF.


n poli-
tement
rrieuz,
soone-
its. en

tiques,
a des-
Ls, en


;Protestation
lPt-i,.-Paix, 13 Novembre 1000.
rs prro personnel de fire des
publ action de mon journal a Le
(hIirl I, o es amis qui ount %er-
eel rlpt, potent les reclamer
.MON INSU, leur avait present,
pli on naw: Oaw, et co,
.,- itnecl de faeiliter I'appa-
In dJi journal dana Ia der-
dl i I..lire ecoult.

llnt- ., ont eu la velleil, de
paler ml du'o ou des articles In-
dolonin du a Nouvellisle a de la
are, I, -,irtoul de celui qui a trait
Ca..n.. ,dle Catholique s, je dL-
'une i, que je ne sais jainais
i1 one p-i\ signer. -J'ai le courage
,LL'e- ..ir de.me voir petit sera
tt. -articles sont toonours re-
iinatlre. de pear que mes amis
I eo ii nost u-eum, .
SLOUIS L. QEVIS.
Wildatcn. du aMiesaager du N-OD.
hos de Jaomel
11 II et buit en ville, et
Yon [I -prea es







ePt avoit aodlrag* et
Ure i~4~am. dilales, a AI1
t le Fi ae p~tr~ix do cete
lee farizln' ph* strikes et
Srade piaosto P. d'adminde et
ndrW jieA nt -P. 2 gour-


"er wr orI'apIe,
dea d prials, TP Lo d'a nde et
Steron proflte A ou ceux qui
.p ropr..Ji eis 1..-

,.A cedernier moyen an peu lard.


Joje Chem~petre
SONNET
A Me Mur'at Cla~ude
U soMme.I ondoyant ties arbres 61anees
La lone rlipand-iit ses fiber, rayonq d'opaie
lit 1%3n %ovnat, I-la-b.. 5tLJ in lut d ombrit 1-jle.
LPillo-i et i.- tits cl1.diilpn Linll ]a forR Ilrcszei
11 ,I3 nsaient, l'tl. F n ti l inhi. el ttus par inLerr alle.
Sur on rytlhne son~l:ilo.. ..ir dlie- irnm in~wf-e.
Cbantaient Elt Iear cha ivison -.rolique el brutale
Doininait Il brIfiit Vourl d.., Ir.uillages berces
tis etaient vraiment 1,rau, en leur foile atitullfe,
Ces brafa .ilisgeois 1,11. ..ans inquikude,
Ecliangeaient flis avuol rt ids bausers menledrs
lt le ruissruU borde dv inou-je et dighntines
Roulait da.ns le replis deu --s oauq %argEnfines
Le son clitir uit" LtIIIboUrs Pt Ia'nibrie des danseurs.
Duntcrae R. VAVAL (desCayes)


Pour a Patrie Pour umaite Pr as Lience

Mumie de la Maternilt de Pofl-an-Prince
Sow; In Hianle prolctuio la .dejSo E.e.
le Priisideaa Sai.

Statistique du mois de Novembre
Salle Fournier-Pascay

25 Novpiti en I felinie alienne i Ance-h-
Veau pi i'llpaleae. lille miante
dI feimme haaitierme~,Iali iiaipare.
lille vivante
Salle Duchatellier-Gyndcologie

e~pernlians
2 'Fucmeail ie i fueinnie fianlatai3e curettage.
1 s 1 renrane haftienneacierlatae.
Ctoaasullutuoue'~-~~
1it a tdozin trente-quctre consiall.aLIULi A ]a.
Maternile.
Nuarrices
'Pendant ce mois ur~e Ilolurrice na616 place
dans one fiimille.

Dix.xoirs pi-owiwct! pna le Ggae'aral A.
*Lorquel. .sur Ia loanbe dui Gif'rial
Slellies CUsar.
M. M.
Lorsquc nous autres de l'Armie, nous
voyons sortir de nos rAngs un vkttran com-
ne celui dont nous d6plarons la mort, le
gXi&r.iI Srellus CUsar, notre foi, norre pa-


___ (I I


triorisme, ne devreipnt-ils pas, s'6motion-
ner et s'efleiammer an cbdtact de cette ma-
nifestation militaire legitimement due, A la
W Tire .d disp~uiir,-tut 'a rcsrrant
davantage notre union d6mocratuile I et
militaire sous Ie drapeau de la Nat ?
Sans vaitardise aucu e,lesoldatest ex pt
de fClicitationsitnmarit6es. L.en6ral Stl-
lus CUsar 6tait le protype du vrai lfat.
aimant sa Patrie au-dell de, toutes choses.
Combide sont en petit hombre ceor-l! A
c6ti de quelques difaits inhernts' la na-
aure de fhomme, Je defunt, n'avaitiil pas
aussi de recnrquables l natives don't

-Leftifrr lar-pnmait'6 Npus- lui devons
cette franche declaration de soldat: aux
-epoques nfasticsde la R1publique 68-83.
son humanity s'6tair faith remarquer. Vail-
lant A l'assaut, ii n'tiait pas morns sensible
au sort des vaincus, des victims de nos
malhueueusesguerres civiles;- et son in-
fluence dans les camps er villes enleves au
prix du sang faisait reliever les fusils des
pelotons d'ex6cution devant les poitrines de
ses concitoyens. Ces faits sont rappel6s i
ma reminiscence de soldat par des t6moins
oculaires, et font honneur A sa m6moire.
Natif de P-rt-aiu-Princeil fit de Mira-
goane, elle autrefois si florissante, si hospi-
taliere, sa ville d'adoption. Son 6toile le fit
Commandant de cette Commune, et, plus
tard, de-celle des Baraderes. Avant-ces-pro-
motions, il appartenait a l'Etat-major G6-
neral de 1'Arm6e, et successivement aide-
de-camp honoraire des Pr6sidents Salomon,
Hippolite, Sam. II 6tait sans nul doute le
doyen des aides-de-camp honoraires, qui au-
raient encore besoin de sa vieille experience
pour nourrit leurs sentiments de patriotis-
me etde fid6lit, auGouvernement et au
Pays.
P Sest mort, et pour rendre hommage A
ce serviteur de la Patrie au vaillant soldar
d'autrefois, le Commandantde FArrondis-
seinent de Nippes s'empressa d'envoyer A
ses obseques un bataillon du I16'e R6gi-
ment don't la renommee n'est plus a faire,
A c6t6 de la garnison de Miragoane; et pour
commander ses funerailles, un officier-g6-
n&al de choix, fort digne de cette distinc-
tion. Ces pieuses obligations sont touchan-
tes et prouvent la gratitude du Gouverne-
ment pour ceux qui l'ont servi.
En ma quality de Commandant de cetre
Commune, comme le tut aussi le ge6.,;al
Stellus C6sar, je m'incline devant ce cer-
cueil et depose sur cette tombe cette cou-
ronne de fleurs bicolores, symbolique em-
bleme de notre inoubliabledrapeau national.
Aux.noms du commandant d'arrondis-
-sement-deo ippes-et des commawndanwt s--
corifnrimoue-de l'arrondissement de- Nippes,
je presenre-ta famille enideuil mes sinceres
compliments de condol6ances. Nous demau-
dons i Dieu 4e retevoir en sonsein, ce l-
gionnaire de notre'Armee!.'.

Mr PLISANCE JUSTE, domnicili6 A la-
Croix-des-Bossales, No 37, avise le pu-
blic qu'on lui a vol des titres de pro-
pri6trs.-pibpridtts situdes & la Capitale
(Croix desBoasale., el rue desCasernes)
et Dame-Marie. On lui a vold egalement
des baptistlres el,. pLhaieurs, vetements,
aiedi -,* a correspondence avee le ge -
ndrlEB. Larrieux. PLiSANCJ LIUSTE.









L.ds ariiatbi~W~ on cs'~
trouveront
Chez BARRANGCOURT G %>
&1,rue du a'l
des cigares Cettj i ei4 hi
DE MACHADO &. ': G- CaRHETT. les d MI&.
buqaeles--Reinits-,*-s.
A/tor Supper--- Conchias Etpeciatasre;gsttoe &at
DE BEJRENS & Co.

Retints-coquelas,-- Fintrheates -: 0
Conch as finus Especil sigi


CH. PINEAU
Proprienaireel nigovriant e n inq.


18,~ 1 t'. fi oW Lp-t' S IaM KPi a
L1I -Ic 11.5 1,i. I L1.ii 1LIt?, 10.ues en
ros pP1"" IIl' r-"'- _-L~~. Vins gyn-
pullti 11.1tl l 11. 11- 1 .411j, 'fiver~s vinis de

I~i~t 'LA U in i-I l.L-% a rd atent m di
plit en Haiti;f les cominmiides doil~ent,
e adressies d LVodrdeju% ou & abj.,cns

waities P:ijLableS ii vqe

MEDAILLE DORl-PARIS

EAU CBUSP4NFRRAA
Wl!Perinralrice de la Chevelure
Comnposde exclusivement
des Sues d'Herbes Md~dicinales
sollfenmie elflHgieniquc par xciellenee
Ce produit sans rival hi'a riende com-
Aundrec les huiles, pouun.tdes et autres
3p cifiques'journellemernt oirerts au pu-
o1ic, sains an obtenir la (aveur par leur
nefficacit6.
?ourquoi ce produit a-t-il aoquis la eon-
fiance gdn8ralek-.
?arce qu'iI faith repousser lea cheveus
de leur couleur natureile et en aug.
mente la longeur et epaisseur.
Parce qu'il en arrlteia chbte et les rend
soyeux.
-Prrce q'il lea ambellit, et lea amnppch
arce qu il -evite -teatl
disparaltre-IetfjeluTuies
?arc. 'il settoie at par e~ et~


'Prix'do chaqtte ffiw : .6*'- or
;.EP1szEtCom0necoMYTWAgoN WiDT PU&p-
DuTon no azvtru de' ma ignature
DtvOT 6 Port-au-Prince :
?#harmaoa Noweuito. ROBERTS& CO.
Nalm, L'ESa Crtpins. emiche la
fwjnestiot du crseq#sAdh'Mrit I# ahetme
L'eusag de do pawrod as coreoru WaddlufI.
qjul wa bel" abiondsate chetwg, el di
beuwa ails at spuntIs.


rWU Ri

powr foiii68W. -' r au
DOtESTI9UE fT IId TI TIl
MANUELde rdafemfte pntU quis
tanf. d'pparuul de producao eno roy B
grais et tran par
-DEROY File AIn6d oonwrucmru -
7 1ll, ra-a rTh6ftre, Pab.


Compagnie Generale Transatlait
LINE DU IIAVRE-BORDE X-IAITI.


ITINERAIRE ..


Le Havre... ...... ...... Sn M.ir
Bordeaux-Pouilac......... r8 roIn' rli9i pendai. dil
Saint-Thomas ............ I 4: 1 Part-pu-Prince.
Saint-Jean de Porto-Rico... 4
Porro-Plata ............. P-.....
Cap-Haiden..7 ......... 7 7 i ..............-

A I'aller: Coincidence--! a- Saiat -JeanK. de Porto-Rico ...
avec les paquebots annexes venant de Fort- Sa- -T Mmas ............
de-France-e allant A Port-au-Prince. L. Havbr................
AAuW rnMar: Coincidence I i
A 'Port-Au-Trince: avec les paquebors an- ajfles paquebots annexes vde
nexes venant de Fort-de-France et Jacmel. .ai-Prce t allant A Fort-de-F
Annexe de Fort-de-Fraioe A& *.- u-Prinoe.
Fort-de-France.......... .. a o PQ. -.
Samr-Pierre............. i39 -
Basse-Terre ................. 1r ..... .
Sint-.ThoBlas ........ 1' ...... ;
n', ..-...- ...... i 4. a,.H,-- '


D36prts de:
'Bordeauz le i de chaque inols;
St-Na zaire 12 a a
Cayenne '23 9 9
Fort-de-France et C16IsC lea tr at ,
cbaque mona. -J


sit Wor:.
avit'de