<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00372
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 28, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00372

Full Text
9,wrn1hu-111,rf (Maul) Mereredl 28 Novemb9





Ouvelliste

r 4dien i Corn mero"l et d'ea0o et

AOUIT,--- DIRECTEUR-PROPRItTAIRRE,


.1 1


" 4 AboOnsment pour DUpartesents. .' $1.20 r MQIs
traugor


hYork bilini .9q 0/.
120/ 21 VkuCQ lpfe

Re6t 0 4 w /0 Or
oR 1897 23 0/.
Ci~mmi~JsOIw i6 0/.
selon qualitd. 9



~ FRAI9MSE



IfI


Fi ulrjirn


- 4.100Sdi~fiU -me 30sont
~ouvern6ur dt lea irou,
Oal.-innd. _
; president "rlier a vi-
EIx'cpouitioj et fit l'as-
iir Eitrel. .-
rep rIetnht dfl Trans-
6 lon=ue conference Ce
DelcaiM amu"QuaI d'Or-
rirtger YvitA J pavilion
pris fit :piamakode au
N salull par 4dm Yivats
niaoule.. Tom lesmi-
lId nomba4ie, ftpeerson.
Afner 1e tsitrm_ ...- FA


r


explications sur le budgetlie Madagascar. La bonne part etaient des fils de France,
Mr de Moritebello appelle l'attention du Ce grand pays de gloire ei d'esperance
gouvernement sur la necessit4 d'appro- Oh le tyran ne fat jam2is aim6,
visionner les possessions lointaines.
Mr Loubet a rendu visit au president O braves Boers, defendez vote terre,
KrOger.- Le president du conseil muni- Aride sol que vos calleuses mains,
cipal vint aussi Ilm rendre visit. Ont return I.. Cest le sol i aurif re .
-Mr Ki-iger. dan.s le landau de la delM- Tant convoiir de la vieille Ang'cterre,
nation municipale, niir tout le parcours Pre6fr.int I'or 1 de dignes humans!
de I'htdel Scribe a I'h-itel de %ille a Wt
vigoureusement acelame. Mr Kruger a Dietendez-vous! Comme vous etes brave
remercid la Mille se I'.iris de son accueil. Mourez, mourez. maisea laissez jamais
L'enthousiasmni est indescriptible A son )ire de vous: a Les Void esclaveslt
retour A I'hbtel Scribe. Mourz! Vous morts, wosrisez lesC'n1as
Dans I'aprcs-midi, Mr Rochefort lui : Que p1ur vos fils forge d~ t'Anglais!
offer une e p le ihoiineur ur r la rernel- Afrikar ders. Dieu qu; semble impassiiMs
Are au general UGrole L ne dJleution -Pulisu'il n'a pastrappe voire oppressemr,
d'dtuditts eiltour'c e eplusieurs milliera Ason dessein!..Lisez dan. vorre Bible,
de jeunesgeiis vienlttu iqiarier latin ma--Etc vous verrez quel chliiment terrible
riferterdevalt I hltel Scribe Le ciel reserve a tout envahisseur!
La chambre reprend le project dle loi
ur les boissons.- Le-se~t adopted le Quelque petit que soit le sol que done
~m, ar At-b ..... -.... An iunle i ln notre orand Crartenr


Reiompenses nns In gelon olin-
rieur i propos de I'Ei position.
BENTh lKO0 55


Aux H6ros Boers


5 no. aleu, lli, l.hilu," perdJnlt lal3r inl.
.I'r eiiJarnrce, c~l 'i .. .I ', ) C plus n'
IfinII.k ni rnrI L I khni. ., Mjruw llI,
Afrikanders, race forn cit .ti.quir.
Votre endurance a bratci le trcp.a
Qu'a d6chain s.ur ..otre iRcpublique
L'atf'eux vautour serrant '.i .rote unique.
Merite que vous ne succuinibiez pas
Vous savez tous que chaque people admire
La fermetr de vos cceurs pleins de foi...
Et-le success des opprimrs Lit dire:
; Ces braves-lI font echec I'empire
Dont *CHAMBEKLAIN seCroiit le demrt-roi !
ad pays pour vous faith la priere

fd' rique a votre. -ft, prop*re,
la fille aec leur ph(e at mere--
des heros qui savent bien mourir!


rwenow et A sos c6tts nombre de fires es
onia .40 la" Ont apportl le secouit de leurs bras,
dnia' de Pour vous aider a triompher d'infA mes
Sdve.lur Quin'ontqu'unbut: arderderougeiflammcs,
9r Bre u Er par voire u orn fire tinter te glass
PrelKn4" .o WlelS BenuaEruip i.nl nor 1fe [reuX donl In vaillauce
Paell t6 n t des' .de Les fit porter leir aide 1 I'opprime!


0,

its


te-elpr no iC dt, or)qITFW -eoC~ttf scn~h -.
Tout opposer au conuOranrsqui tonne,
Et dcvenir son seal librateur


Alors, 6 Boers, de par votre energie,
Di Transvaal laites un grand charnier !
La terre est bonne, 'mis, quand I'a rougie
Le sang de qui se plait t.nt a I'orgie:
Le maurai' sang devient le hn l, mier!
Courage donc Ecuutez cet exorde
Si Goliath .1 trouve son vainqutur,
Sovez David!.. Paunt de mlskricorde !
Que le fusil, le poignard er la corde
F:ssent leur Leuvre et soient votre sauveur'
Nilaup.


COORRIER DES GONAIVES

UN RiFORNABLE
SMonologue local ,i6di 6 ii ou ancieu tl,.e Mohe
Chate'ain, wecraBairo du Bureu de la Place.)
S t- dV ar et t wBced.e jeune Age *
4te gratid mrite tomme- taint n y. renonatre,
se 'tryvant.un jour dananotre cit,au temple de
TlIImis, criail a i 'gent porte-oge; a lei. je ne
voi. qu'ine caricature de Tribunal! Le
mot est Jur, mais c'esL le mot. Rollet, Is vieux
HIollet, rempllaait l la pr6sidenee le feu Tites,
qui,cominl I'empereur du mrme norn,devaitcon-
idlrrer sa journey comrne perdue, 6tant lonn6
qje lolleltcoinme lechat de Boileau,ne manque
jainma I'lecasion de se fire graisser la patted. A
ce Inoil lone I'audiluire se prime dle rire.les assAs-
Beurs tressaillent sous la pea...... le Inr &i-liape


I-


-- ---- -


--------- ---------------- --- ------- -


1




* ...- .*,f* F


..'*hS-;t' '.*'. .. >i


d'bermine; le.pr identge l I va a
sais.Jl avaitvthBndu-bd a do
proeddure. Mase, ptmte M a x..;. Il
seut parler ; ( obh !hose diffioe jdilsai
prend, reprend son haleine, bourdonne, mille
dans lee airs, zetaie, zozotte, lance des postillont
et, d'un tour de bras, fait vibrer le b~bmze'os m
me un sourd de I'Abbe-de-I'Epe. La languette
de la clochette, plus agle quesa langue, impose
enfin le silence. ( Contiuereomn .) -
nistare public a la parole a, ditlil. La jeune at
spirHlelle magistialure devout, qui alors elait
assil ( index toro) se lWve et dit presque a voix
base : Je m'en rapporle A la dolicatesse do
Tribunal.a Celle fois encore notre barbon avait
eru entendre a i lasagesse du Tribunals, et, en.
*Nmcant aaOteusj 1 q&'Vjea-.:a-
.oteal a
'iA.qul h'en porliit Iu'i''Ub tltena
renvoie I'audience pour en delihbrer. Le juge-
mdntI rendu dans la quinzaiie (sic )*, dit-il
avec rythme, cadence et saccades. Ik-avait on-
blie de mettre l'auxiliaire. A rendu. Etant bM-
gue, cela se comprend, son verbe s'est fait
cher!
II rentre au greffe, reprend son chapeau gris
et sapredingote non moins grise, passe chez le
coiffeur pour se regarder dans la glace, trove
son gilet blanco bien joli, mais son faux col pas
assez haut, dit que le chemisier a rapine sur son
argent, protest et declare en grognant qu'il ne
paiera pas les reliqnats des fractures. Toujonrs
furieux come une croiete de pain derriere une
malle, il rentre chez lui, se met sur sa galerie
pour regarder passer les petites horizontales
(sed si tantus amor) qui lui crient avec leurs
petits airs polissons et railleurp,caracterisant ces
files de joie: a Oh qu'il est bien laid ; il a
la tte d'un chien b (monstrum horrendum!)
Le vieux gAteux jubile comme lui seul, ii a en-
tendu : ea Oh qu'il es bien faith, il a la tMte
d'un Doyen !
II monte A cheval, hier en redingote prise,au-
jourd'hui en veston de gentleman-rider, pan-
talon. blancantsblancs, sans.chapeau gris,
Smoking a lpace qu'il ne fume pas, declare-
t-il, et c'est bien vrail S'appuyant sur son fi-
d6le porte-manteau, le dos -yotae, le vieil Ado-
nis 6peronne son cheval, faith de la haute 6tole.
S'il arrive chez vous, II passe votre pe avec
la mine renfrognee, 1'air bien grave, puis a une
distance de trente m6tres, d'un coup de morse
espagnol, rebroussechemin, et caracolant, vient
s'battre %ur votie perron pour vous dire:
a Com....men....ment....ca?
-- Place aux jeunes! lui crie-t-on;ton che-
val a vieilli .

No 5. -- FEUILLETON DU ( NOUVELLISTE


'Drame pasmionel-errnrunrTe--
HENRI CHAUVET et FIFURy r'QUIRFE


ELh_!eteo mes, pal ton .. ---
*CEOPGES
(se ressaisisant) H6bA Ij e t e'ia qu.':g*tn64


"devon' ref'peclir a eur pJus. e puisaadif.'que|
notre amour: elle aura brisA nas belles espe-
rances I C'est one coudamrnalion i lagulle tu
m'as u me souuaietre, et iue tu dois acceptecen
respect de ton psie el des coivenances du mon
deaiqlw-l tu appaaliensl. nientre donc chel
loi, Aliie, va r6pondre aux appeals de tea pou-
traux devour,....
SALICE
,. Georges, est ce bieni toi que )'entends? .


eet i repart-il --D4
TAro~t~ ,l3r~ 2 P4 Ub

Mr das de iille;'1 11 va 68 Wd S i 'r remii
pl bslourlee yule aI ~ bymidi
inno-fipotP. Bar of gentiemen-ride, 9 -d
-aqfepll eati Netw d fo retoai
dans la campagne des Gonalve&ar us. to,
pur lea dameq el cavaliers du beaut wop,r 0Il "PDot ret"ler enea
_&O-c0n0trefagon.. -- I r...a.iement se fera
Noire beau airs 6tait cendidat an dhcanalt6- *6. -
siddrant am long~vi[6, son inrmitolt, ar pulrili; P06 l
t6, son avidit6 f1line eA Iulreiee ,e
OjMgo1...n6ceusairede rendre aDU= T heureux
pdaI.e V a non. -e t Icfpleui
dL agitr do d uo.le vole.

-- Lmb I 7 -de samlr


biin aller.son Palladium. Dpais ieBf I 4 t 1
poids des eripeeet des an, il-est tamMb aB~i
face. Un juge de Tribunal ea entaoee Iesta
laisser salir lesi-ge de ladMagistratrel(dives
opnm ). Les mouches leront-des-petits dons le
temple de Themis, come les hirondelles dans
les templesde Jeso-Christ!Et que dit I'article
146 de la Constitution? II paratt qu'il n'avait
pas pr6vu lecas.
Uli judge begue, en enfance 1 I faut porter re-
mede a celte Constitution.
L'ExACutif certes y supplera pour le grand
bien du people, qui le demand & grands cris
comme lee grenouilles de La Fontaine.
Un juge en enfance! Non, c'est ine derision I
II faut le remplacer au plus vite, sinon la Socib-
t -est f.;., et mettre un capable A la place de
l'incapable... Dieu sail, avec tout le monde,
queje ne prche point-pour ma parois-e; car je
ne puis dire en parlant duor-ps C Judii aire :
I Ceci est mon corps.
22 Novembre 1900. AABB GIEFE




--La Change
La prime est, ce matin, 91 /o.
--PourqGui cc-retotr a la hausse ? -
Toujoursdepr6tendues nouvelles debais-
se du craif~i iA vre; :lore le -acheteurs
craintifs, achtent, et nos vendeurs
tiennent la dragde haute!..
Qu'un d6tenteur d'or jette dans le mar-
ch6 5.000 dollars, et I'on verra la b.isse
immediate.


4. ,,, *: .'-, "-. -
I-d'jb plaires seront
I'auteur, rue du Magjsin, de
Service Hydra
Mr GeDEus GtDotoN I0ous
cer qu'il cease d'dtre cune
Service Hydraulique.
Dont acLe.
Grand Th6Atre-Gui
La representation aii.ioc6e
dredi an local de I'Orihelienat
deleine, commencera .i 5 heu
prbe-midi.
Mr THIECK, apres nliI joyea
nation de sea 30 artistic se..
doinnei-ou-le -Mi~~'~cr ,al
uigtol au Transvaal, selon'
tance aura une majoi ile gle
donnea ou d'enfants.
, Rappelons quo le pris d'engt
'iiral] 0 centimes.- On II
eartes A'nolre Imprimerie.
?.- 'Poily j lique-
Lundi soir-a eu lien, i LU'
Sant6-du-Bocteur L.oii .\udai
mier examend'otibstltrique A i
plant 6tablissement. Le Jur
par le Dr Audain dtait compin
teurs J. Borno, W. Mrnosetl
Les trois postulantes unlt doni
satisfaction au Jury el ;ij\ lonf
sistants de marque. C:, s:ontl
DUPONT (nole trt~ 'i'e ) DESa


GEORGES center e trop candid Si tu p~r.uasI
Cest la voix de-la- raison qui te conseille'. jusquesau fond de mon amte ,. ,nde
amie... je souire pour toi at ponr in, ') Oh j!
ALICE tais-toiltais-toi lie eacrilice qrua jekf
C'est la- voix de ton c(,ur que je voudrati en- quee tdeiiandde e fire el au dl
Slae m r forces, mIis ii ese, invilable AyonaL
Lendre car ce n' es pas elle qui me parlerait de noui r6signer. Je te re-nT? at' a
ain- renlldi at pre qui te maudJail, 41

( -ade6 a- iffrance ) Alihc. il nou faut oublier, Alib liitaerecomporte de du
il nous faul remnoner i notre amour, nflgr le e paris i M.es tandid
Spoines, lee toriuesqu'il nous en coltera.... ... i r pas



mes juir? (arf d e ou:er ) All ne"aa 'de of1e
qui se passe daans cceur qui st lien, et om- t ~ .Oh [ oOi.
-bien tu augmentes lee souffrancea qui tn'aeca i im tan amo
blent depuis quld ae teanps. Ne paIle done pas l- i ie a r (i mai meme, d'a
ainrs, Geor(ges; is-moi au contaire que tu ," -m4-r l.iqu' outien etd
m'ainies toujours.; dis un mot qui me soulage, C'6" ti8 ions. Je rm'tsi-
no prolorie pas e martyre qui me rend folleU at .'. slbie. d 1o 6 s. je m'tis 4
donrt je me eeris mourir .. rnouce done 6 f rve a ;nnaens In"'
SGERGES 1 que Irahison at lbele Je me suo$ r
.-- GEhuRGES Srirausa pour wvrilr A toi, tu me
.(desespordr ) Malheureuse enfant trop inno- tablemeat A MrSiraui? je.le rCe
talem J Mr Stas ,e th re ,.


'i-i c- "~'







Lue jour de retard, plus dix pour cent
i. u montant de ta patent.
P:' ar conasquent, les pereepteurs de la
Commune sent tenure 'excuter Ie prd-
Bi bk avis, sous peine d'etre personnel-
Up ienent responsables de Loutes infractions
', ia lot.
Port-u-Pirince, le '22 Novemnbre 1900.
T. ?MICHAUD
Ineitt Tribunaux
CASSATION.- Afairesentendnes, hier:-cel-
Slede C. Alcius Blun, di mandeur par MeE. Vo-
lei, ontre A. L. Charmant ;--4a ommnsde
_1, t-es-PrI demadereaa DalLSnner


tlre .par iM Pierre Hudidi r'et 4ahim.:

tR e B- CI\L.- Jugeinents rendus enre Alcius
S"-IAlfred et Ccile Lubin ( divorce .- entire Cl&
euil ment Lafontant et Georges Prezeau; entire
S27 novemnrie;est mort Narcisse Lafontant et F. Volcy ;- entire Roche
IUI..-- BLANINCHT,hef de Grellier et Champagne ; entire Edmond Du-
-de la maisao d'Aubigny plessis et son Ppouse ( divorce. )
mplo6 fut un homAgne de Affaire entendue:- entire les kpoux Luly.
jievoil, et jaisse de vifs CORRECTIONNEL..- Jugement rendu :-celui
ille et & tons ceux qui qui condainne le nomme Auguste Raymond a
' six rmoisde prison po)ur blessures volontaires sur
rtit;i Let aprsa;midi, a 3 Dorvil Paul.
e ile la Reunion, en face COMnERCE.- Jiiugnem ts rendus :- eitre-
.Lilivli-, pour-se rendre & Keitel & Co t Thonma .Iardinie ;-N. Cirre & Co
et Mine Etienne Victor.
part Mr Langueswarchzli,presente une requete ten-
(Muati t- Veron partira daem nander, aI tribunal, la ripartition des
it-'i ;o,l e.i, rImien Gra fosnds prevenant de sa liqiiidation.
it-l oei eBrAmie, Cayos Le si4e est lv, sur la deniande d'un inem-
.bredu conseil de I'ordre des avocats, i cause de
frcompenaI la mnoll 11 pei e du judge Einm. Moise.
tH u' I ;cemmieni un trons- i Tout A Gogo !
.- I', -re i&quilaura trou- L.. ',Ia,- .1,.- enfantilssera. ,etteannee, chez
al t birei.dAl U'journal, Lagojannm-, oil nos chei, lkb,/salouveront tout
i .' .-' --- re qu'ils peuvent rever.
SComm al' Laglnia.nli, i|li est passe maitre dans I'art du-
BIwiilon roill Ia .,i g1ralile Itatlique dans le cornm-
B ..\etr communal ile mei,, l- o1,1 anljtcs, a imports cette apnme
iji uinIce aux contribua- i,,r,.ll f,,,.ie ,1 I.nieo et ;tureniies et beaucoup
cel,- place, et qui sont ,r,.iti- I I.e- ti., utiles, qu'il a choisies lui-
te I't mnent tie leurs pa- nmln', .i.ii..I .-.n derniir \iyage et iqi sontcer-
l, I*igal tanit expired le l.Ie..iie,,i e ,ie l'n peti trouver de- mieux
-lI -.lt, conoromnment A .'rn"""- o,,i..,, connmodit chirs et bon mar-
1h stir la Ngie des im- chi
Ete. .sile s do payer uue it -it.-ur et a surpri-! ontent! enchantS!
iqu.;,i entimes par clia- .\ r..',ir ltlazar. 1(; IUtw lHiptblicaine.

I- n-,'li.reuxz sort m'entral- ALI(iE
;._lirrx'" I'.ardlioh oul,!i,-inl,;, et s is heiui-
GEtI ItGES reux ... ( ele va polre sortir)
dilr di-t-r -queHe nouselle GEORGES
Sa plrle et monr deespoir *' ,\i,, Oh je sens sombler ia rai son
SALICE_ ALICE


_. polll 'A (.KRIJt -
ec e a 401 ol Oitie) Noll; reviwns, nion amour.
Je r4Ie t-tj0 t silis ... Qu L)ieu nons. pro--
Ic-ge! a ii r ~ouv're les bras>.
ALME
tit~Georg"~! oiF tiderciL
(sy i'lon, .
Sobdne IV.'
Me. mire! Oh I I.E'sVMM ES, GERTRUDE'.
rem irgea VictimTneJDE ,A
.t;.t Victime par- po cipiflikw it; Alice et Georges
de 10i, par- Se Iivi~J ll. 'zelle, vite,cachez vous. 06st
plE~te~kfaseaiiri des Iioinine-, Mr' St ~ 'jut arrive ..a jea IVai ien i'ecouiui,
birmaja 4flil rerugo, laid's- aui congu-iait Ic cocher ... etj'ai couru
9EORG s VOM at enir. IVile, cacheli.vous, ii f'e'st pas
bi~LEPBGEBI i k in .UI Ije crains tnecatastrophe.-
big-toi. le Ist'en. cohnre ... ( A continue ).


BANQUE OVATION 1D19U i4I

olapruats Cesolid& f9. Io0/
1V RWpartileI
La Banque Nationale d'Halti a I'hon-
neur d'informerles inuLire3ss&, qu'is peun
vent A partir die ce jour, touclher A ses
guichets uwee eipsquuielome Wlparlition dt-
ula pour ewU (01 o,,) pouIr iIntthri~ts du I-r
an 31 AoiOt 1900. cintre revue et Sw
pr~sentation'des Bons;
Porl-au-Pi-%; Je6 27 Novemtwe WQLV.
L-~: -;w l~orj~u)~;*611i _;-.1k 0 IN I


-- A-VENDRE
Chez H. & A. STECH-ER, Rue dies
Front-Forts No 45, Linoleum.
2 metres de larger, pour sales h
manger et bureaux.
Articles pour cuisine en fer
emaillI, en tous genres
** --Q RAP1DE ET OOUC
j LA MEILLEURE
AI f1IT1 inl kI .A alilluR.LE itR
-. Ui. f aE CURQATIVE.


L'EAU MINARALE ALKALINE, FERRUGINEUSE.
REBPNSTITUANTE DE

POUGUES S -LEGER
est souveraine et sans rival dans le
Traitoment des affections de.: Voics
digestives, du Foie,
Voies urinaires, la Goutte, le DiabBte. I'Anemie
Quatre si6cles de succ6s!


Vente on gras cheoz H. PAPE C-.

LExpositioii 1900 chez soi!
Vues d'ensemble
separkes
GRANDS FORMATS
Albums complete
CHEZ J. LAVILLE.

CABINET
de Me LIEGER CAUVIN
Avocat, Ancien Bdtonnier de l'Ordre
84, rue des Miracles, 84.
A 1'Ecole Nationale de Droit

II1trI^ k nmara,
10, rue-Am 6ricalne.
VIV--
BiAI E- PRIX

Bon vin de Table
GalleOiP. i.6 1 /4 galoa 0.40
1/2 gallon 0.801'le litre 0.50

Bar de la Poste
Juste e l.iace de la Poste.


199L~re~e~n~I~ .1


T


1 -,7 -.. I


K?





- -. -- j -


AU PARADIS RES DA1 8
Malson A. L. GUIRRIN
Grand arm wage. d4 C Gluipeaux
Etoft'es, Ganis ei lous les Articles en
noutleztstd pour. hotrnea, femtres et
infantls.
Par faunerie at Toileriac en tous geares.
VENE~Z VOIR L.

A. d&;VMATT T



29, rue des MNreti eA f


POTT-AU fPRI.~ G
A l'occasion des prochaines fMles de fin
d'annie, les ateliers dc la susdite maison
se mettent A la dispositiondu Public pour
la confection de tout genre de bijouterie
a des prix rdduits.
Travail solide et tres soignt!
Gravure sur m6tal, monogranimes ar-
tistiques. Reparations de chronomAtres,
rpe6titions, montres, pentiules, horloges,
boites a musique, machinesacoudre, etc.
Travail Garalni.
DepOt de cigarettes havanaises de In
marque 16gitime a Hfln. CLAY 9 Havtne.
La maison continue toujours ses achats
de vieil Or et vieil Argent, aux prix les
plus avantageux pour les vendeurs.
MEDAILLE D'OR--PARIS
-_EAU CRUSPINTRA
Rgdnkratrice de la Chetelure
Composde exclusivement
des Sues 'Herbes Mddicinales
'aolleasive etHllgiique par excellence
Ce produit sans rival n'a riende com-
mun avec les huiles, pommades et butres
sprciyiques journellement offers au pu-
blic, sans en obtenir la faveur par -leur
inefficacitd.
Pourquoi ce product a-t-il aoquis la con
fiance g6n6rale ?
Parce qu'il fait repousser les cheveui
de leur couleur naturelle et on aug-
mente la longer et 6paisseur.
Parce qu'il en arretela chfte et les rend-
soyeux.
Prrce qu'il lea embellit, et lea empchbe
de blanchir.
Parce'qu'il 6viu lme m e -t-,eefail
Parce j'nil
disparaltre lea pellicule. -- -




DUrr Eon abire de mAiugnatare
D tpert Port-au-Priace :
Pharmacn Noiwele A. ROBERTS & Co.
NoTa.- L'~*( Onuspeira empehe la
fwmalitendumierotqui ddtuit.les cheaMv
Cusag de-scw aodtaic conserve itdIini.
mest twa belle at abondante csevelure, et do
bea sits et eoumei.


M~.n


L'EAU IMPURE est trOs souvent la cause des fiUvres lypho
beaucoup do maladies. -
On devrait;en consequence, ne faire usage que de L'EAU r*
Fe procurai:l, A la Pharmacle Centrale d'Hatil, un deo
filtres en verre qui ont Wel, depuis longlemps d6ja, proiivts p
irr6prochables.
C'est un article pour ainsi dire indispensable A chaquii fam
se vend pas chei -r --
Viennent d'arriver aussi:
Bohonus flns.-Partumerie EN GRAND ASSIITIME


Rhun Barbnc it o, d'
1 -- -.,- ,.t
Le scul rhitm qui ait osd- f ons ioterfl
-s .supririoritoe hii.a fail ddernt.r 'kt'ffed aC tes ric.,,ape.
Sa reputation n'est plus A fair; il noui safimra. de mettre sous !r yeux
amateurs I'extrait suivant dn journal eLa TLibaiine Commercinl,' r d'
et don't I'autoritd ne slurnit ltre mise en dolee:
aLiqueur r66coi iTo ante, produit vraimenl hyglidnpqie, te RHU l R. RRa
a realise ce oe la distillation, aprs la fermentation de NI danne a sucr
c ner de rdeflement PIuR et de BIENFAISANT, ce que des autorites mddica
a ont recommand6 en Ioute sinedrit6 apr6s exameii. a
Noire nombreuse clientele a pu -vrilier celte assertion. One le a ;Ilnn
clencieu.\ qui n'ont pas encore faith I'acquisition do cetle liqueur nriql
cette-ficheuse orNission en se rendant A notre d6put situe
HUE DFS CERAns No 7,-Lr NOTRE CoMPTOIR, RUe nu Qt .l No 8
oi Monsieur BARBANCOURT se client aux ordreq de tous nnateurs de bon
-exculer leurs commander.
---#hresteront ,'aerva


Prix po1)o. loules bPS bourses,
BA URBAN
~. ~_. 1Lfra44i


",- embre du Ju
re~f


,de Tafia et AiC00oo
Angle dea rues 08 ai ila 1. US AuenjErI
en face A. I.: Gvidrin eo fX Thors jw V220i1 .e
Vente en :gros et en demtAiI, 4 :'80 ie
VKBrEZ VOIRI.. 40WMAD Bt i inj