<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00371
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 27, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00371

Full Text

Miam


Marwd, 27 Noyeinbrei 1Ui.f


.-2|.


W~ttiieiQi Comr==%40a'a. et d'.&urzwMC)oarn


T,--- DIRECTEUR-POPRICTAIRL


Abonnement por Dpamrteeisul. 12 PAR HORS GOURDE
tnuger ,1c 64.50


famine an Transvaal er dans 1'f t Libre
d'Orange.
ST-PrTERSBouKG 25. Le bulftin sui-
vant a et6 public ce martin A LlJdia :-
cc le Tsar a passe une bonne journe hier ;
a trois heures de l'apres-midi sa temnperatu-
re s'est elev6e a :o1 degrees et les pulsations
6taient de 88;-A--9--heures-d o n r tem-
perature etait 102,2 et les pulsitions 80.
Sia majesty a bien dormi pendant la nuit.
-Ce matin son 6tat general et les fi-ces sont
satisfaisants : temperature 9905, pouls 75 ;
au:une complication v.- Le corrcspondant
de a 1'Associated-Press a a St-Pcersbourg
dit tenir de trois sources diffiretes relations
directs avec It meme nombre de ministries,
qu'il Jir a I/te asure aujourd'hbi qu. le au-
torites imperial dJrtnnrntl Itrs [tpsimisles
an .sujet de I'talia de iani de T'emnqeriir Nico-
las et ans.int, que ls bulletins do L4adia ca-
chent la gravity de ia maladic.


-J- PAKIN 24.- Le corps diplomidpe I to-
Li,.C~~ecli max eonfinl ..~~~r~~


- I Ut T~IJ


uWaluxcuap qllt a Uum .4-" -L "t
Isuira mennt des diffrents gourernements avant
Ses appa e de Zommencer les n6gociations dfinitives
!teurs et il iiepo6 tou- avec les commissaires chinois.
beauioup de. visieurs ont PARIS 25.- Suivant une dJpeche de P6-
i I- 'h6tel Scribe a, au- kin a t I'Agence Havas a,le bruit-disantque
h remarquait, centre autres, les troupes franchises aviienm pill les tom-
bicass6, ministry des affaires bes a Su-Ling er a Term-Ling et auw ; au
'celles d'autres personnages contraire, dit la Jep&che, les p.igodes ont
inMinistere des .afaires 6tran- et protegkes par eux ins cela elles au-
sin maiin, le president KrO- raienht te profanees par de. Sikys.
ftrevue avec les repr6sentanis LONI.RES 25. Le. ridicaux one lin-
pres-midi il recevra les d- mention de demander la nomination d'un
t-autorit6s ui ont demand comite parlenentaire dans le but de falre une
Idience.- no salt encore enqueie sur les rapports qu ont M. Ch.m-
ira Paris. Saivantles informa- berlin, secr6taire des colonlies, et sa lamille
p obtenir, il restera ici jus- avec les conpagnies qui ont extcuter de
oir ou jeudi uatin. On dit rands contracts pour le Gouvernement.
ctement en Holland ien que dans la Kynochi Munition Cy I,
Belgique oh il se pent don't les actions p.r suite des ordrei pour
d =-- .. ..... presuctudoublAde-evaleurl'in
-La sit.KI va-de ma term-de la famille Cham-bserittii rar, pa-
ue aU. faibese rait-il, de dollars 1.172.120.-
s MANILLE as.--La forteresse du chef in-
urg& Geronimo i Pinauran et que kesi-
surg s assuraient imprenable, a 6td prit-et
S drtruite jeudi apr6s-midi par les d6tache-
Set 'a- meets du 43e et du 27e d'infnterie er du 4e
ies priseagm.s Wcyler de cavalerie sous le commandments du co-
^1t qu'augmenter ItS difficul- lonel Thompson. Geronimo et la plupart
o. Ls deux ripubliques e des rebelles ont pu s'ehapper. Les obs -
M. de i1 col6dIe du Natal ques du baron du Marais, le franhais tut
LrZchi. La pstc e'est ,im- I an dernier par les insurges dans leurcamp
deux colonies anIaises de o il s'tait rendu pour interceder auprs
S.. II. f... ... .1- ,rknnniP rs es-


pagnots, ont en ieu aujourd'hui dans l
grande 6glise de Si-Augustin a Man'lle. Un
grand noinbre de personnel assistaient A ces
Sobs6ques,parmi lesquelles des g6naraux.des
commissaires, des consuls et des centaines
d'am6ricains qui se tenaient de chaque c6-
t6 du catafalque. -L'arlchevque. Mgr Cha-
pelle, a b&ni les restes de M. du Marais
VIENNE 2".- La u Corre4pondance Po-
htique announce que la question de la ces-
sion des Antilles danoises aux Etats-Unis,
sera bient6t conclue. Si le Danemark peut
arriver & traiter avec les Etats-Unis, dit k
journal, ii 6tablira aux Atilles danoises
un grand port et une station de carbon
don't le capitalsera fourni par les Allemands.


L'Alcoohllm st scs Ravag -

VII. L'h6r6dit.
Celts question d'herddite merite do
j.?2r B nr nl.l ant rf EPileA


!q2I oCT n erm1 no pm S n u wutruirne.xe-,,
_nb nomAnes sociologiqnes. -Eli domine
de la sore, beaucoup plus qu'il semble-
rail au premier abord, plusieurs des ma-
nifestations vitales par lesquelles, dans
I'ordre physique, moral on intelleetuel,
I'homme prend conscience de lui-mame
on se rev6le i son sembl.ible
Individu ou societl,- c'est en I'espece
toil un, en somme,-lI'tre se pr-sentera
toujours sous le champ de I'observation,
avec la serie dles mjistres qu .iiti'oril en-
to,,rd et affected e gerrle d'ofi l1 pocede.
Cetle verite offre le caractd r 'line in-
contestable evidence, elle se prevle p.r-
toit, duns I'arbre gpenalogiqtue de cha-
cun, et les branches de cet arbre sont
come la multiplication a I'nini tles
dtfauts- ou des qualilds- dle k. pre-
mitre semence qin I'a engendre. El I'on
sail parfaitemeilt que ces qualites et ces
defiuts, que I'dlucation seule peut mo-_
dilier dansune cerlaine mesure,se trans-
mdelett de genirtiieft en g6nralion,.ac-
"cuuiLdt.mue fuao iranoh&.,les races, les
esp&cePleafamilles et les types. Ceson-
ndesd'ordre physiologique soilpositives,
et les Bleveurs savent bien en tirer part
pour I'amelioration des espkces.... ani-
males. Quant nous de I'litim;nild, nous
soinmes de race royale, ce qui indique
cluirement qu'il n'v n rien de commun
eiilre les cbevaux, les moulons.... el
nous. dii moilsiaii point leviie puremelt
selecti .


1-/2 0/. prime
L-ork billets. 9oo/.-
/ 21-0 Xl~ssomlte
'a :1 6o 'ra:eompte
24 6/0 or
msouu 1897 23 /.
gkcCommission x6 o/,
i selon qqalitt



IE FRAItCAISE
i TgLUGRA'FH!QUES
ou tNOUVELLISTEa


PTION nIDfM.J.


- -


HMllma


I;




g-... a.


kr.U


Or suppojonh a
vent le IR:

p at d'agoo; "L e dpati e 1;
ra le syst~me du novel Mtre ton. pmrtoutlautour do lul, A-
les vices qui foi'ent le-.ddrivdd d2 NI. n'4islaj ue danmsa
coolisme, at In pathologie de i'adtit aYfti Mige deso 1.
se d~ainra oaturelkemeqtdela phtboae 6v~ille cbez Lu a
essentialle ses procrdmteurs. aiafri. 1 deviant alo: urn
ta la wille Yuke aywt-pool!ran quiconiakuIbi
un priodog 1 p60=4lN 'U W
* ze ans deizi genwi 'oIeuu t at

aGuatre-vufn


TuIUVBuWOU A1UU u1B, wuIBU m;
jA un grand dommage, mals aussi 4mi-
nemment nuisibles,-ce qui est un dom-.
mage plus grand encore!.. Non ?eule-
ment les Yukes sont notoirement frappsi
d'incapacite pour le bien,mais encore
ils constituent pour eux-memes et la so-
cie6t autant de facteurs du mal dans ses
pires manifestations. Et les Yukes sont
un people nombreux, car, qu'on s'en sou-
vienne, chacune de ces cinq cent soixan-
te-dix-huit unites faisnnt souches i leur
tour, c'est, an bout d'une inoulveie-pd-
riole de soixante-quinze ans, un peu
plus ou un peu moins,- un carre de
34.v-'84 vaurlens de tout tonnage-et
acabil, qui seront aulant de dissolvants
dans la society' On voit par it qu'un
ivrogne est one personinahali plus remar-
quable qu'elle n'en a I'air,- et qu'elle
est pletne de promesses que sa progeni-
lure viendra rsaliser avec usure, de -par
les appeals desloisatiaviques.
Ces trpis cent trente quatre

la vie orlluriire par le chernmn de I'incne
science, jetls dans I'irceopscicnce grue
a la cecild morale de I ame, enfTan-ieepar
I'alcoolihme, sont aut.nt de parids que
I'humanite ne peut rejeter de son sein,
dott -elle est coid;.mnie a subir le con-.
tact hideiix et-teeteniiples repoussants,
et fort sou\ent ha presion mall'jisnte et
criminelle.

( ) M. G(uyau.- Educrai,.a l et lHrt lil.

N S -- FELUIL.EroN D0i NOUVELLISTE 9


'D;ame passionnel en un acle
_ HENRI CHAIVF.T et FLEURY FEQUARE

Marier. je ne dJpen(tl plii.i qi-6-del -iqe"t
mon pkre m'a _Ttnni.;_ wr a prv.nu g9u.
q

etnameementmi-memei inapa
heureux, et regretton slrtot im d'entrevour le
pouvoir sauveric'est one vietr Sot ainsi B eux-mme
riditd ieoolique .. places qui arrdtent I'essor
- Regardez dautre part ce ddshdrit qui ----
vient de choir sur la voie publique, et de d
quise ddtournent instinctivementles as '-
sants, aisis de repulsion et de dBgoat. TI
se tard dens des spasmes qui font peine Io U t m
t voir,.1'6cume lui sort des Ivres, etde.-
cris rauques peine articulds lui sortent Le Chang
-de-thbouche. C'est un 6pileptique, pro- pus hie p e
duit direct, natural et fatal de I'iv rogwn tD hier la prime tal
rie incestrale. Plaignons encore: ees mi- 90/. el nous esprions pq
-seresappellent la commiserationdesades et iome moins ce matin,l
sensibfes et charitablesl serait venuiun telegramme,
Voyez cette fille de vingi aas & pine certit une nouvelle baisse
ue naguere vous saviez rencontlr cd Id caft. tl eLe 90 ,) s'est
eavec vos surs, sur mas Ce baisses nous sembi
i.ote avec vos scu r ,O)-l i 'on po l, rlit q1
banes dat mame couvent, dens -'intime isit q'on pol r l

didd. Aife t i Bon retou


IanMrahatide'da iie dQte Iw.inoWe'i 80p
pelre lei Flalbiis malsains.Powviirihve .vL
varte, dujourd'hui dlajmss46 `pA__r usgo-
[ants d4a ebtltejui liale. elle offr -
tenant danrs-ous r-es Pnditsm trha b
81 present potUr comfphces led henreu
nocturu.~s, elle prayuque lea passants en
egreriant A leurs orei es son vocabulai'r6
m;ilpropre de moIt poisseux it rdpu-
gikuik.l! Plaignolns, pl:lignons- toujoui-s,

ALCE

GEORGES
Chtre bhieoaimbe,,i jamais rdve de 1i
me remua le creur, W'kiait-ce pas de fin ivouier
A Ion bonleeuij j!TIFheure x
-vatF-4-5.&W- miliqu -yue lh-vi-trr-es d
_vrv~e euli par Loj el pour tz-seuie I..
ALCE.


-biSt le .4~ilc l
'hord a hollanhI.s. [i t i
ktadame SAM, ill retoudri

L"iUre'U 110 lII0i, par
gestera ( hrisplwoiitx teLait I
parN at paiois-. -- prlsen
arc-de-triom phe ell feuilla
cieu?. n oect.
S. EN e GFlel SAM, W

-entre pousI A impto' ulece j
.ira~uss, y onds-tLu, klice'

Ab I-jrmne.jronve ,jutl IMp, e*
4ettecbalIjI qui me lieeL quot
u~... Tti pritbres encore me bM


mon anjiTj~


pour rdir &1 1114 ii. 0-l 1
'eeasuire pour hA'*r &o on di.orit* efr.;. note a. ;t 1. t fsejigoef,'ol I
Tisse eti "eu pej rested Mm. SfausaOP Lj'M- GEO8UiLuK '.
puacA devenir, vita, WinIe OPrg M .E Enfhiopa n'est Point dela hifpi ; gE dans I
*iljndant, partons, Georpge, allons n'io-porle EnbouM tasags, qul e imdt a pit do sred t cd pour '
ou je SUi, a toi. je le suis parloui. t-ec .o
aiDn'a pu 4tre e6it#. M6o cc*Eqanout d
GEORGES 10, tIlse none. .1evoudrisl, Alcef ir t)Ah le
(ilmru) Chr-e Alice ed;rAe I.. ( inais arnw- uig e a
muieare ton peohan t at sanleon; wais, iabw
apenl de iddir 4 un-geste dVampmn', ii Ace-, mtoatrgl, at oen d tl-e ameetmuporA U siur, liue deno
lienfetacloigtpi; I AliceI moo Alie1l.la plhe Is n'eaLien te reconhiattreq u'i Io nonb ,_e. n
Bra"da, puenve d'atnojr quejb pulMse te donner, parlieut fas do dfalre em que ton pare a mtlp.
c'lit do reonvcer mt bonheur quo u in'omres,.& ,.ex~citii alia*... II y a dA~oemais too


di~ vn

ldi at


~51-~iti
nr









:oqfps


*m


don-


Me d
Ce I& bliiie-hunieur
samiral KiUiek.
Imix, le ltW des mouve-
ia eu I'iheitSus pensed
Me SAM ttatgiwd diner d
r 8 ij 16- -"b w anu, apres
iislWs en Furppe suns avoir
rg mets nationaux!
bon voyage et bon re-
luistre Oddion
wu Nhiiuiatre .de I'Instruc-
quimni.it it6 faire- tne tour-
v-.f. le reluur i la Capi-


Wetion Soolsire
ctxon scoboeva toitO, 1'E
Mide Miles p3hi Guignard,
et : pr hii 9 corn-
lnstitu louw-

~rAd
Ilen DEL
frs diquel ii era remise
!9J' 1 11i; loi_1e- _progmm-
iQS iv -le prix d'enitrife eqt
ct 1.i -i Itroive dea carles
We., 1I.raux, 188 rue du

lero 1- Inur de MWM. Imt1u-
kAUA %I.. dont le grand coil-
Ofi'. "ijjget nnel, C'11. jpq
1It'il wtivoment el le pro-
no- publieronS au2si, ne
mfnnr lteie -W-1troF I
brse do X"11.------
hituds ~~rA ~4~L8b-]
"Ira bones
L ere-4e


rce TmuH~i t'ua' done,
tieux regfk41wrttationus de
uip not .. :L.. premire
on local dolrjA ieinat de
" la aoc4..da;isqa spa-
-1IHoie~$cPjo. inct-de-
NLZu1aez2ng bfferts.
1 404 4 la 4-. jirge )


EAU DE SELTZ

6 bouteilles 30 centimes
12 < 50 centimes



GINGiR 'AL






Limonades Gazeuses
An CITRON el aux FRAMBOISES: 12 bouteilles 8 1.20

EN VENTE


Chez H. PAPE & C'"


rciii ncrs eni (raanile, de chiq ije [iou Ili~e.


JEUD1 I2 2 N)'OVEMB ARE
fi~res pr~eci.eat dus %oir

OCAL DU a CLI DE LIMPS


DERNIER

G rand-Concert
Offit~rl d la praIPI iiioau 4 Pu, i-aui-
Prioce -sous le haul paironaqe
dit Mahsqho OCCIDF JFAN'rY,
hef di? Ia Ilusquc da Pa-
lais iNationail,pcit 1'en(imtd
violo1iiSc, (;GARRII:i. IuLr.
OtUIE, chevalier de
vall. etc. etc.
PROG B G AIM E. PREMIIRERPARTIE
iw 1: 'neelre ilar TZn ctf~i^4 en
GuI a CI.lhi' .i.,. (I 'liiII Ii' I'cuCtIslie Mt: E el di&coratiot de
3- Mai tha di. b'i',t. t nI der T-l TFT-e par UBRIL GAB ecac1_'Ilwlp: f te-piauu-
*.: -L' .e .E. HtALX. -
'0 jLeure die FIaie' I 11idlC tamtnderu. minhtlogtiidiL par CL tHENIT HEtLLrGRDL.
5 'Www1Vil'n, charal por. Eitjx: ~ICE GETIL.'
0 1 iP c.1.r 'i. I l-1.11) h e.1&ule par CABaRIL DM. OnrRE0 h'fC aCCorpfi0nement Je
piano par F. Hfi't.t.we
71 Lii (jr ,jrIit in IdeniR de 0. Jennly, viakutke pr1a Ut'4UsIQ11DU PAL.Aa.
Interm~de de 15 minutes.- DEUK1IYME PARTIE
8-, Le'-. '. .'II Lr P'~, J.ri'i)ie par Ia MSIsQUE DUPALAIS.
9a LVe le ift .4 S,,,. A 1-3 GAtItFl. IlIl. ORBE,aeconlpagnr de -E. HgitAux
I., l l. ju.,." .1,N v. id,.... v~o -at de V. l-iwuo (file par M, Emm.i VALIBR'UNE..
A* )iuII,11u1 uuu p10 Ii h. ICli~nni ( iuiemrata.16 par Mine VVOE~f1LE GEN'TIL.
11' La Vic. -],,alku. a...it 1'ar (AL EIiNI BkLLEOGRDE-
13' Dolvera. v.i-- 11ii.-31 p"i 1 MiU11UUP: DU PALAIS.
14' Grena II?(.. ... ... I" irtuerrnnio), exekul[6 par GARJUEL DEL.O0lR, avee tCcoun-
lisSnenient de pitinc. pill' NI. ENHLE H. Lrt.\ w%.


NEW".C


N. B.- i 1 II In doil 111'rr~


3~8;L~,.,, .....__.: ,.,,,







Biea qua Mr TgnEc lasse tine part des.. T. 3Tou &G gL I .
bi4ffien A ces deur dtub tifientj deg dhi dlsd rii
bienfaisavce, ii est bon qu on saoco quu 7i i nuiioia obeni bib1i Irouverrlt tolorta
ces deux spectacles ii n &ituwra sum' ca tptiffe Oemivoo rover' d
.urpnae; sentme$ des ivei~e 6e qti I LVqUpiit, "quk s 91i iu tart lb!
voudrar pourik se rarn1chir autjx etir'- 'both gort liar .a'gruian prAtiqiedani lq M *.1tf lb9 mi!
metes. j beretere des twaliui6s, a import6 cetLeanfl6o
Wso r u mle de jibeloiN et #Ireanas .1 beaucoup
Nous c~r~b'ns savor quA8 ces 're- d'dires chows 1r04 uliles, qll1 i ahboies lui
sensations seront dourides deux pieces A mWme duraiat son dermier voyage #t 'ie aol t Se N-
grand spectacle: Le mddecin )ilydriTuh taimnemnt ce qua ICui ~I'ut trouver do ,,iu6 ."sWill
( du Moli~re )--- at Guignot aur Tranrs- comme 616poce, cormmoditil, cbic eit ban qua Pin
maaal, .3 actes d'actualltaW, 9&achevant dors cl .M.
une apo.hdose pyrotechniquw d'effet Wae- Tout viiiseur sera aurprisFen~ll 1
rique. --. Demiai, d autres diLuils.. .uasue & a p p
Entree generale -- cinqiuatle centimaes


Ce matin eqt entrd steamfer lbllahl
dais venant de New-York, avec les pas-
- sagers suivants :
Mme Simon Sam, McM Mme--et Mile
Maxi Momplaisir, Mr et Mine Felix St-
Victor,Mmes Vve G. Keitel et Jones,MM.
Gustave et Georges Keitel, A. L.Peldram,
H. Hepple,am:ral Killick,Charles Jeanty,
H. Furbush, D. Villain, Christophe Sam,
Me Leod, Lunacent, Lassalle et enfant,
J. M. Laralde et Leopold Despigelacre.
-Le hollandais partira demain A midi
pour Petit-GoAve, Cayes, Jacmel et Cu-
ratao.
Deuil
Ce matin est decWde
le cher frere GERMAIN'
de l'Institution chretiehne de la Grand'
Rue. Ses fun6railles auront lieu cet
apre6l-midi.
Nos condoklances a lia C:ngregation,
trop 6prouv6e!..

Au 'notnAnt de mettre-snus press, ou
lous apprend la mort lie
J. B. Casimll BLAN.: MOISE,
-- ecedde ce martin 6 10 1'2 heures. Ses
fuiidrailles auruiaL licudemainiiaprls-midi.
Nos sympalliiques cojidolemnces a la
famille endeiille'e.
Tribunal Civil
Jugements rei'nlls, hier : -- Enire
Gelfrard Carre et vetve Bellevue Carre ;
--- entire Lorina Pinrlino et Norvigien
Bellot ; --- entire Edmond Michaud et les
dpoux Viaud lils.
Allnirre entenliies : --- Entre Edmond
Duplessis et snn pouse ( dilo.rce ), ---
entre Marcellus Adam et Catherine
Adm ; --- entire .lonna Spiess el Polh-
mann et Co ; -- enltr Jimenes Barthe et
Darfua Hyppolite.
-En tovis temps
En guerre coinme en paix,
SSur mer camnle sur terre,
S_ _-ie iiLne vous-desa-3 tre---
- Et, u i. nIa ia s .. -' a
SComme .U
'Un amateur d S. C:' P
Feutlfs Adhir6eg
Mine Brenoot Prophlie declare nulles,
dupliAata devant en tre 'res, leg
feuilles de pension d Sphetepour les mpis de' Juillet, Aoflt,
Septembre et :Octobre 188, s'dlevant
chacune A P. 80.
Port-au-Prince, 24 Novembre 1900.


r- --- - -
M.e ERNEST CAStElRA(Turgeau)
Exactitude Bon matchl ,
SOvEZ AXERIT
Ia shamee Isa Ilus- pr.inde qu puaiaes 7on
arriver est de reucounlur de s wls ntlls
parml les gens qua vau coOnalssez. n1 est
niala de dire qua vous na fiites ancoan cas de
ce qua lea autres font at Iranent de rous
parceaqe vous p;uvez avoir iesoln & chque
Instant d'une aide ou d&un avis et on uilvant
ce prineipe vous pouve4 en obtenfr une corn
modite et ne 6conomle de travail. It eat
-bon plus a ble d'obteair de l ua luro
en pressaut un bouton situ6 A ot6 de v. tre
lit que de frotter une allumete et Kttei:dre
que le ga s'allume. Plus votre chance de
salt en as de maladle Imprivue. C'est
l'ignorane de ce que renferment oes Ugnea
qul vous ludult on porter de temp, dargent
ot de sant. Oh I 'avais n ela temps."
Tel est le triste et dpouvantable cri de la
fouled de-ceMn-qul e tronrant au prt
aiveo qulque mbladie don't an puau
remede lea auralt d4lvrde, Malnteuant ee
arvi vons sautent aux yeun et aux orelles.
)1 est alors ralsnnable tie crotro qne ce qua
lous alIloD vons 4i relasivemeni & la
PmePARTION WAMPB .

re onfet S.e b 6f mit et
Cra :lve,e Iprne g do vom do M Z
Cauj nous.extrayons o usi-mnaa
-4ral-es riches combine a-en Brop Com.
iot trHypoptosphltes d'Eitralt de Malt eat
dy Cerisee Saavages. II n'y a rlen de parel
t 1 unsage des Invalides at des Polltrlnlres.
,rts tos-3leo cas de rFvres, d'Ainmle-de
Sh:.bilit nervmuse, de Rhaumatlsmes, de Berof-
i.J et de Falbles, etc. UI pet due Implio-
'' oprconisent et la prescrlvent. Le mal-
"''1ca ralgres et pnL reganett rapidemeut
L sant6 et dee forces nouvelles. Un malade a
-.,ment6son polls do vingt llvres aveo une
"', bouteolle, 11 vous on avre beeoln man.-
S* -t prenesen de suite. 81 vous n'en avez
I obi, prenes-en onnoassace et sachez
Srequanud 'ocaaulon seprdeatera. Une
.I'. vs convalnera. Vons 'aure as
.optiOn ea I'eployant. Eu vented chez
ia Ao b- .t .

DI9POT
__ OHLMANN &C, Port-au-Prince.


ma muin u. a u--- -


Solll prlitiu
La BIanue Nationale d'Haiti a I'hon-
neur d'anrormerles intcresss, qu'ils peu-
'veat a partir de ce jour, toucher a seo
guichets une cinqqit~me Reparlltion de
UII O2wr cent (I O/o) pour inttrdts du Jar
an 31 Aodt 1900, contre iregus at sur
presentation deq Bona.
Port-au-Prince, le 27 Novembre 1900


P QrR.fci w No'
-.-. .... T.M |
T.


Mr C. Me-Nani
4,O rue Amerla

A VEND
Chez H. &A. STECHER.
Front-Forts No 15, Lnol
2 metres de larger, pour
manger el bureaux.
Articles pour cuisine
emaillI, en tous ge

MEDAILLE IDOR-P

EAU CRUSPI

Co ti I-$ClsitR*f t
-.--. .-.. desSuB fd
.llensive eltlygitiique par.i
Ce product sans rival in'i ried
nun avee le hailes, pommadesl
pdeciriquesjournellement offer_,
elic, sans en obtenir la faveur p
neflicaciL6. .I
Pourquoi ce product a-t-il aoqul:
fiance gn&ale 9
?arce qu Li fait repousser lea l
de leur couleur naturelle et d
menle la longer et p aisseur;
Parce qu'il.en arr6tela eblte et k
I-BOT tI.. ----- -l
-oeb u'11 mbyit, at les
de bf a l ...n do
z.__ 01I1-w1k ll milt de OWtft


mm D4liCule. -


~mhai:brmoieN~LA. ROBSI
NotA -- C'*4O Cpiwsolna Eli
'jijisogew deiritocrdni
L'uaa~gm~i~r ft ~ump.'Aa~US aI ffa
ie.lt. we.bqH hell 6b~etdt~ll cdiE
.- LaLg~j]~'LtI


I


-11