<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00369
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 24, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00369

Full Text








opt1ie, CQornM*xtz1i 'et cd'A4.nnonrces

.. RAQUIT,---DIRECTEUR-PROPRITAtRE.


Aall oaqeeta Dbmeparten-t... .*.0 PA "!3 GOURDE

r rm unicatiens au Directeur du journal, 4, rue du Fort-Per, 4


SDE BOURSE i :I conni lice .lian It jusItite t l. I ., 'alze lui ;a ti'p reponliii p'ir rIl,,I'I rnth'liairie 'In
.. ude I Independance: a si les deux r6pu- prfeet des Boucihs-du-R1h6ne.---Il a pris
92 0/ bliques perdent cette derniere, c'est qu'il le traiin aujourd'hui a 9 h. 20,apresavoir
n'v aura plus ni femme, ni enfant! a remerci- la population de Marseille de
o r 1/2 /o prime Oi ne signal aucune manifestation son chaleureux accuuil. --A Tarascon
.new-York billets 92 o/. hostile a I'Angleterre. et A Avignon, la lonic etnit nombreuse
Too12 O/o 21 iJoeseoi-pte Mr Kriger partira pour Paris demain a la gare pour le salusr.-- A Parisd'im-
Itpo 6 */. 6o c/o escompte h 9 heures. Cepenidant il passera la nuit portantes nesures d'utdre sont p ises
prtissement .24'/o or a Dijon oh on lui prepare une reception. en vue de son aPrivee dennain a onze
i. 2 / Mr Krfiger a envoyd la dipeche suivante heures.
ennisnon 1897 23 '/o au president Loubet, en debarquant sur Aujourd'hui ont eu lieu les obseques
bw*ll Commission 16 /o les c6tes de France:- aMon premier du due de Canevaro, victim de l'acci-
re, "elon quariit- 9 acte est de fdliciter le digne chef de la dent du Sud-Express.
tes o1 Republique Francaise, avec. 'expression A la chambre it est propose un project
S de m: gratitude pour les marques de dle loi sur I'amnistie ; M. Magnier dove-
-, sympathie qui m'ont WtC prodiguees. i loppe le rapport.-- La Chambre discute
iIE F A NAISE MARSEILLE.- Le pV.lfet a rendu visit ensuite les interpellations sur le cdrame
Mr Krfiger pour lui fair compliments ddu Soudan, et celle de M. Lasies sur les
T ,LEL -PHIQUES a props de I. di,6pche qu'il lui avait en- dv6nements du Zinder.
SD. NOWTII- r TEa vovee Rente,/,: 100.60
S LMt* -n G ar ,- ap v -- 4-- i.- -
CTION IhTMT TE. I nes rIpportent qu le presi dent Steyn el Cacao 78
--- le giener.il Dewet, avec un millier'd'hom, Campdche buches 5.50
LI president de la Republi- mes Cnt lr.aversei les lignes Mnglaises en- do racines 5.25
nn dejeuner en I'honneur du tre Alesndria et Warranghams-Store et
lgea deC Grace, ropresentant qu'ils out ,III ql' ur, posteanglais._ GR UT-EE
es en Cr6te. LIVAlIA 22. Le Tsar a pass uoe as- A Ji UJL1 t
I2. C'est ce martin & 8 se Lbonne ihult.
que, pir un temps froid et PAnts ''2.- L1ne depulche rdc Rome an Nous avons regu le ier num6ro du 'Bul-
rderldndo tout pavoisk entire Temps 1 dit que le P'ape s'etant rendu ltin Officiel de l'Agriculture et de l'Industrie
'Ort, saluant la terre frangai- lier A l.i basilique de Saint-Pierre ktait que vient de cr6er, par un recent arr&t6, le
de cainon. AussitOt son telleinent fatig.ue son retour, qu'il a 6te Ministre Cincinnatus Leconte. Nous atten-
dIds, representant du Trans- oblige lie pi eudre le lit. dions akec impatience le premier exemplai-
g, sest rendu i bordsaluer BLRI. 2 L'empereur Guillaume, re pour nous former une opinion sur l'u-
'r1ger, escorld d'une gran- at norn lie I .*inpire d'Allemagne, offi'ra tilite de cette creation; nous devons dire,.
Peu de temps apr6s, Van la Ii vle 1 [ir'is le hAtimnet impria- de suite, qu ce premTer nIero nous a
'priLte deM- -Krdger, est ie l'.All:mague A I'Exposition. satisfait au delAde nos esperances. D'aucuns
Mr I la foule que le presi- Losrmv,.E- 22 Hodghinson, ancien diront que cc sont la des feuilles de paper
aIquerdit que plus tard dins vice-consul d'Xiugl&terre ai Bireienhaven. et des paroles; pour nous, qui sommes ce-
West seulement A 10 hrs 45 a iete cond.imia aujourd'hui_ pendant tres-pratique, nous ne voyons pas
tour du docteur Levd. LIVADIA LJ santi du Czar continue ce que-pourrait faire de plus dans cet or-
oe;s, M-- K er n "tL a s'~amAlircer dre d'id6es et le President et son Ministre,._
Z- n g- _-. CiistlANiiusoPi La Porte-r-refhsae moins que nos paresseux et nos scepti-
de ce moment jusqu'a d'accorder, I rP'Eatufr umministro des ques croient qu'il est du devoir du Gou-
6rtel une foule 6norme Elats-L'nis a H.a'poot. vrnement de venir lui-mgmem planter et
aer ut Ct$ .e 4 Vive WA*HIIN(;7ON.--- Les fonttionnaires du recolter le cafe et les autres denrees. Doic,
iverit les "Boernlm Le depnrtlment .I'ltat'ont refus la discus- c'est un pas de plus vers le progres, et les
Sdg an te~ voiture qui sion sui les .,llAires de Turquie. -- Le exhortations ofhcielles doivent &tre enten-
de s'asseoir il a salute cuirasse Kin tiickv a est en route pour dues et comprises de tous ceux qui ont A
on telle que tout lemon Sminrne ccaur leur propre in6-t et nt pee celui de
Sr-I'ErErstBolRn. *-- On announce offi- leur pays. Hitrarchiquement, les circulai-
de Mr Bourer, president ciellenment lIs li.,n:ailles de la grande- res presidentielles et minist6rielles ne peu-
llais en faveiir de I'in- dulcliesse I l"Iin. tille du grand-duc Wla- vent s'adresser qu'aux chefs d'arrondisse-
Soers,et de Mr Pauliat, dimn, It 1I. prince Louis Napol6on- ment, pour de l aboutir aux chefs de sec-
comite de Paris, le prsi- Bonapiarte, ,.v-nral-commandnilt des lan- tion en passant par les commandants de
rdpoadu en remerciLntde ctir Jr. l., i1.7irie. commune; mais i ne faut pas savoir lire
1; it a rappele les dpreuves ; PArS 23. --- Ilicr le pr6sitdet Kru- entire les lignes p6ur ne pas voir que ces
Fbarie des procedds anglais ger a a aress6 an president de la Repn- exhortations s adressent a tous ccux don't
fmnles et les enfants: mis blique ni teligramme de salutations. II l'instruction leur permit dese fire les hcu-







.a ..- .

re a

chaoe ; d'o -sordra un Ani action
nob ettile n bong rsulrat.. statis-
tique hfahit.edes docuientsa .reai nous
dira chaque deux mois quelles soi Ies den-
rees qui manquert. on qui abodep dans
tel ou tel d6partement, et le cabotge qui
forcement s'6tablira sur ces donnees per-
mettra d'equilibrer dans chaque partie du-
pays les denriek qui auiourd hui poStrris-
Ssnt out ily en a trop-.et don't la .Isf'te
ait souffrir le cousommateur s.ur d'autres
points. Voila les consequences pradiques 1s_
plus immediatesque nous devons constater.
A c6t6 de la parties officielle qui nous
renseigne sur tous les documents parus in-
teressant I'agriculture, il y a la parties non
officielle o6 nous voyons apparaitre beau-
coup de-bonnes choses. Cest Ia que pour
chaque commune, il y a beaucoup A p-
prendre: mais comment divulguer ces en-
seignements agricolcs, et ces notions de chi-
Smie agricole? Nous entrevoyons uue solution
immediate, c'est que sous les auspices des
autoritrs et des citoyens notables, formant
un Cornice Agricole, il soil fair deux fois
-- -par mois, au jour et dans le local les plus
propices, une conjirence explicative sur tout
ce que renferme d'interessant le a Bulletin
Agricole. I
Est-ce trop de compter,pour atteindre ce
but, sur le zele patriotique des institareurs
des communes, et surtout des communes
rurales les plus eloign6es? C'est la qu'il faut
fire penetrer la lumi re, et 3 lumiare pas
Sr ient que Ion s intrcsse a
S leurs travaux pour les guider et les encou-
rager.
C'est la part de l'initiative individuelle,
et c'est ce qui "compleiera le ,' Bulletin
Agricole a pour. arriver tres-vite a des rk-
sultats palpable L'Etat a f4t--ee-q-t'il de-
vait faire, c'est A nous a fire le rest, si
nous ne voulons pas que tout cela rest
----leRYe more.
L'Instituteur qui prendr.a le premier cette-
initiative, trouvera sa luste recompenwe
dans le progrks qu'il aura lait rcaliser sous
ses yeux : et le Bulletin Agricole sern
trop heureux de le signaler A I'attention du
gouvernement e du p.iys.
Allons un effort de plus et nous ,urons
franchi une rude bairi&re--: cell e lde 'igo-
-rance agricole qui e d'hui. Un des meilleurs nio\en sd'utliLr_
le Bulletin official de I'.fIgrictliture et de I'ln-
S-r-da rie-irside dans I propw.,Tri-dTe -es
id6es et de ses enseignements I'aide de
Conferences aeriolos t indu trielles. i Nous
nous r6servons de revenir encore sur cer in-
_. t.._ resseuu et.inepuisablenje.. .......
Cap-Hairien Ii. THOMASSET.


tpos DE nS ONAIvES

Les Rats Ie le Mair de l Vill.
Je'ne sai, par fquelle enucositanrce Madame
Mkrfesse Wissel seq enfants e trouvent A Port-
au-Prihnce, dlipulIs queliplesljuus.
r t ritifb I- Malmie, depuj Ie diparl de wu
4i-. r maoilti, rait 1lo0 les soils, comme d'la-


cirk dire N v lors!
a Ahkt vous me pardonne- edes
tours, j'avairoublide vouq dire 0' se rap
brave, il n'avail pasbesoiu de lamire pour i 'it nious
meltre en costume de nuit.i Pour lore it a. Ie Gioivernen
tout effare, rapper chez Ron voisin, lui demand Trs
des allumettes, lui explique ce qti vie dolui vaSit dgl6ut I Trsor
arriver et l'invileb I JAMBUR a chez Ini pour se Cle Colonie pount venir
rendre compel dlu rait. I ns douvrir une etnqrle se
Oli a I JAMBER D,coinme a dit une lois un pB- con'reb indes il-iiunces pa
dan, de iotr. connaissance. Entre parenthAee, d'IltLaulL unom I 'u bon
cen'estqu'un abarona; dbne revenonsau snjef-. lCette enquele .i\ it dura
Le voisin curieur de savoir ce ue e'est, be S eptembre 4couil, Let 'oun
cepte sans se fire prier, et tous deux entreot core a publication ,.I rappq
dans la maisou, allument une-chandelle el a. Mailgr celte atlenl'. le jou
Lrouvent en prL-seetd'une armte lie rats qui ina N.ews q 9'ulnprIm e A
cheachen i A rejpguer leur campm
-Nous n'exagrons ipa e diant que cs rae- :lt-Wi Bhamas, cru it
4aint auseii gros que certain chals.... Oui sdan N* du-9 Octolre i-coili,i
pipe, oai pipe, ohl oh! oh I oh ecrria article Ir6s peu courliis, Laot
le vosin. Le magistral qii i'avait pas entendu .de I'Administration il llaiti qi
les exclama;ions de son comnpuqnon d'armes, Confltb i nague. Dien quo 01
pour la bonne raison qu'il soufTe un peu de paeu danlesBR p lon rise
surdilt, lui propose de passer lereste dola nuit aOg peut se
ave lui: *asum I hutl (lhg) ce oci .clut d tsp- i par les
fanms{ different )...je....oti..-.tat A o es exai II

couchA co soir-la tb lui, aehme qu'il. ei Uy puis5 ra181
I tr %oel as et ave law nde D
vient de voir cheze lamu magistrate ues- a et avee le r
tlon, a Moi, Sjouta-t-il, je n'y-rais pas poor Uio SW 4mdoutons point que notm
loute I'or du PErou. S'il veui bien venir avec ne demand son railel nllclndit
nou,, Co me fera plaiir ; n'esl-ce pas, Rou i- Le-D Holly gsembe .i,:er not
gnul, que ut punches de mon cO? Cre- dCarel ilt m-eude i .:er.le f
ment, allez en a ddligeunee le chercher, r6pond le i etL la colrrlptl. I,-il lear.i
mon amr. Le fameu-Tfmafl '.rmasa-iTrou- ou. it-o e s- I exl,,lHai
ver.-n, comp,,cagnon P II I dit: a Veux-tu pluLt6 droits A I'ei ol nation Lli.e les Ceul
venlr chez mui '? I Le magistral sourit, car dF- sidelrment onreux. L t'li.ti cle lr i
_,i lui aui, ii aait c-lte ,intention. Avidemment de mtctc an-. car
Mea loier, leelur. lan re pIays qule nol's 'mieu pour en f ileof r J'eportl
o., die cvli.i, l ex,.te un grand nombre hise de droits. Vole r fao
lde -uri(-rtiteux. Itlir eLo.., je Ceatiais avec Iun Un narire charge de ..a-- -se li
ami qu, ia ip cetliequelblinI: a-Pamiquaoi ls eIspedition pour .n ati, port
iats i,'cla.s t-l pi s all- anlll.lllr -? olls oyez 'g- qu'il arrive .!II ilartl I Son p
ben, Inuin ther.que qn tie pllt ps ire natta- nation, le rhargempnt ta. afl n'ed
,el ; ,ir-.,,,.nt ,l ill Ide. EN .OYs ar bard, r- I'officier de iliehl.le iie
Crxt-1L -,Fnt tie pante- g,.is a qui nous uni- jam us.onsll o n I H
I1., olli...:- de parnonier cui,,in Terence !'a .d' Nous.consell tu s a, D I ollc
s. biiil ii o I f tut pairdumner aux i&norant d'bord en Haili e. d t'Lloicer.
ace .Jil, iiur.oil. a 11 nWont pa- ptriorl tt e pe"'Aisuis iui. i.. 14-
preni'er; c -te,..rr.m.T mnn,. r--_ -a t I' b tchel ro wtc
vaieuit luoit d.eici vii-i el ie la mason A aet. ..MAS' A1"t ear
DMoipletcement fermh- le8 mlltaitdaisale m6nme d'
cas que les rats d'ezlise. e -- J
IBrr, iet'i.'ns a noltre pauvre mgistrat;hl ionufn ei
.deoiea tui par- a tsesrraijdtt"re
trompE, que re ruat es rave et grAve hl. met.
poties ilu- iiagi-teat. En effect en ce temp*'. n ue
gene per iptutlle oi' le damassa coute deux pias.. '
tres et demise I'.,imie. 11 faut uue saleou tant soi ron .
peu r...nde po,.i re-cctll r le- niatelas on etal de savoir
renilrp -e c..e leuis propiietairea. ; tqyrenvi -eil des Se
Er. lin .e t'..ciple, ,1 I-. rmagietrat cMail extenub ruaiport 'u lUi a fdl1 le
dle faligte 1 ,lu'il eut la inalheureuse i0Ie de Itnague,-a t ti:que dies di'
me jelei a ci pi pclu dans les bras de Morphee, qui laeo6iDttagnalent, a L
les rats de c-llte ville si discrete de leur india- qudle, l6 fiicitations du
crclion, n'auraient |ia reipectf leI deux anoir out ia. euno6eB au doct
:ieurti lu tarneiix inagistrat dit Gdinral Botle.- le .taIt, le e t 1 'itelI
SUISSE par lui dans I'exercice di






Ntak" r ?~~.. ..~j~

OR Petll-Wt N-- Pis op sW sd par
p, eusentenI en dannA~-~~ .ren.
~'.Iez-vOua pour rannhe piochaine.
aGand Coaiqwt
Le grand ecerl q uednatd:jiious offrir
Je matstro HeNnarnde samawU prochain,
dans les salons de Mr Camille Brunao,--
le* SO isa d'une tagon irandloam. Her-
u n ez so ferit entendre lii-meme dane
doux morceau trbs brilliant ii aura
ups, rande lfntaisie pouir pino


o aet baryron avec Occompignement
- d'orchestre,compositioin d'un auteur hai-
ten bien conaut et aime~.
i Or O voit donc. par ces quelques notes,
Le qiie le concert dii Icr .hkcembr'e. le pre-
re mier que donane le mnaf-slro Husrnsandez,
est appek. a tn! succrs extraordinds-re.


* ,I :~


Olt

;111 rleir cov

Fda~llt A: lem Charitab
e1Me!ames Edilabnesp

tN. S. ai4itfinft/JustJ
tlos. Solon tUger
11htil eL rw"s8ia~nn

P. ai ne, l Ltmuquiat, 1

rikbi, T 001Mthoi, men


J-
le

8S
II
in
I-

es


1-


de vi-
na. Je


h, grinds or'Ami?, 'here-
iII- prdsenft-I tet arbre

le Corn. A*a.
u.tolls tInveAgo tc.
rhii. n100 donnerons
ilksurcet i vbnementa


1&4 que W, dimasiaclie 16
Lilll. da~ns I'ajir&-niidj, il
k iaitsinid & l'occasion di
?T16,-1 n6s dall.s 1'6tablis


-Sc
lSe-C5-
aig it les

aa~ia-^


vi les p Izst iuien

Os, leIW virluo-
S. VIA 4A id e Wi6utC
is mormeiax de- piano.
.e a Bdo.qq)e, tombola
ier *6 Ubw at Ii
Oil ehisbasr A n l


Feuilles Adhir6es
,. ,. L


5ic i iU i picL.... ...o I I Si l
duplicate dovaia t-tri Wle dvof~se, Ies
feuilles lie pelican 'lii iris's, l dI. Pro-
Whete put IsJs ninlis dc .luillet, Aollt.
eptenalate et Ortilire 1898, 'tleraiat
chacune A p). 80.
Port-:11.1-1-alince, 2t Nov\embre 1100.X)

Le botis~.,iint, It-lscL.? U I'c. ICLCS CL1'-
tenelkt 44't rieri-ieineat, alomif- i vis *au
public t-L aiix paieur eL sous-puiyeur du
~pirLement dle I'lilstrieur qtni at *tdhirc
bier. '23 novembre courant, six recus des
mois inai, jubi, juillet, aodil, sep quwbre'
eIQ4q.obIe 1901, de qua rerxin-gt..jgomdl s
chacun. Ceos requs ne seronm pas. ,i a1
ils solt siUls, duplicate deviant en 6tre
dressed.
0.,WALD DUiRAND.n
Port-mi-Prance, -2* N''. i'mbre 19(k).

%[I 'ar-Ac J L-.i Im c i a I
~CaoIh-r*e'-Iiia-s~ilc., No 17, a'.se le pu-
blie qa t oil l11i a- %414 I it-. l1e 1)[1).

(Grj.Ilx ties- d, !3C~ rlIII iserries)lr l~cs
et 4 LWdine-NI ririli~ 11 Ii %,.P, C-..dei~e~ta
deqt ljII's&I itme! 411 lPiIF ar. 'I' "temelitS.
Suit SJa 1 Ci '101Y 'Tolvlll'r it I *.c le go-


Excellente Occasion

neuk, dictit--n-11111-. I F 1.II tli n. 1-it irtlr-
.Fr~lniatiaais, Icrn:ja.ga i I i* .I~i .iii.i, the-

.$iUe, lactionndtir asIIIr-.i ic iPS sletr et
uaRlgrad niombre dle lives l,i-3iques re-
'4 r.or rrespondauL 111 pirrgr,imnie dios
61Lj0e% secoiLaheim -.; iS;i cssea hi Mr
.\NNA-Lus At JEAN.

Cercie dle Port-au-Prince


pu se III CuttL.Cel Il it' l tul V.l,
qutee puUi lIltli 1 piiuch if, 21 'j Nl. nciibie
courantl. 3 1e ure-,de Icipries intili.
Le PrA.irldell fill C910i"t,
LI.:SPi.\SSE


Ell
~r- + -~- ,0

quetal-, Adve~set-v J.~
M"L ERNH~Sf' C&L~TEAA
gxetlCtade f Boa r.

La mans pour les Etits-Unis at M'ii-
rope p r le stcanet'-ar Europa a Fermeri
qamedi 24 da courant 6 6beures du soit
-Aia Poste, pourr 6tre eipdde par oull-
rie te rrestre~vjp l~o-IHaIttew.
#f`*' 4eiabrni 490W.
P. HEntfmiAN & Co, A geni.
Le soussign-, ocurtier ef.igeiitie chan-
ge, voulint s'occuper emxltsivenellL de.
Ia cultLuro de ses vasles champs, yu que
Id marehbe dev op1ratinns III courage eat
pai.rtltye p'r line enitenite;ecrte exist nt
enLire lee gel-de lk c6Le et les rnepocidnis
oe la place, nonce .t public Ijiiii ne-
Nerer~n pluscotteProl. slon. .iylya envoy6
%a mireatifon au Gou ver: ienicni t4u i a bien
%oulu IPacceplet.
Jacmel, I tI2 No'cibre, 1%00


J. B. MoZARDIN ALEXANDRE.


Me Camille Latortue
A vocal
122. rue du Centre.

REPI"BLIQUE UHAITI


do I'Apse-i-Ve'a-u7
Aujourdlaiti wei.eiredi, treni' et un octobie,
mil neur c-4,i-4 heure!, du iLiali ,
Par de~ait, nnij-, Labordie. ieriier era chef
dii Tribunal C. I di- I An-e-.-Veaujs jaimiieiori
de Nlpsppe-11 li
Est ctnsparij la dame V. lite Oe rv-ijs4,,aU,
deineurarirl Jet dit liee du. Baiandere. bll ice
Iegalet I.?- ilineui Loimb el. A afIlIi.e
-- piipille., ziarl Ilt:-ui aca al mislitti. N1
Jules Banep de cie Wrreaii- Iaq-lle di'e dsmle,
en n'ulj sct'siioltai uri pi 6.--d- dii co en-en
do 1`111.11te l o '1114 il i-lr Il,U l~l~r Io juvelt
I.v 141 de' Ia C.oininr'sa.- li B~i.41l.Ai-. Pit i In
iim. Lut (Jul itLI-f aiifneOP a I.6 pi '-nt.'5 now; a
tail Il liellradtirn it'lAle I eivci--,:r p.it l. imuidl eI
:tr1lt'ndni.l t i-L nu iiihki itcg uIprlli ic la
'U ll~ 1 .11111 1 1 46IrP it'll tell 111,11 1, hous/( -Ug
..ii.c*v-wim, en envika'rhallt p1^.1ni.-iieiat le'
it a janimisi ram. aiijil Orire Ll z'.e, u~i.- ni li-
nite c. uperalionn c'nirnh.rt i..I1 -4l0t4- 10i WeiIl
;aail ladliiiinikratiixri. tette--uccrci~ie i ern I'ar-
ceplaittl elleglellet-chouae, seia plu. oiareua-e
qiie pructitaible pour res pu'itte r. qu'ninsi. c'esl
ci, iei iii de P'autoriga lionrfrinelle et spkiae dlu
dit oiteiI de relilne'r we onmp dit eit a cette
suct-.4ijun. qCelle %FieuL nou4 en faire Ia d.ecia-
).-quel sO rspai taltn, ldire et drclarration, la
,iLae daamr nous a reiluisarle que noisi lul avains
u~. Ilie. LE apt& 1-ctiire. lle a sigrlib ans quia
soi. av-eal.~ awec nolic. grefflie. Deux ienwois en
iilai.'.ht re-pitic Iinnt.. Ainii sign6: Veuve
O i.'c lv.icau, P. Jile's Barice, avocat et LA-
Ilc-rd.. gieflier. En iarLgt- du regiatre ie~l acrit:
Eiii.iiStrie I'&lAn-e h-Veau, -le 31 Oclobre mill
iieur eiit, Folio :11, 1k-to Case, Nu 68 du ie-
gis~Le tudicitaire R. ['ryi cinqulante cenfeeirs,
adroit Lize. L- Dspaleusr partictilier de Ienrqm-
Irement. (Sign6): Rosia~n OVIDE..


k-Loui*AW~

k" l;tes dega-d


y
1 it i i i -i ., ... '
I


T


T


.


--T;-t--
--~~k.~-dri~:'~3i~





SJeospnedeg leCons' 4 &
'doricil, et-chez moi, auN
rue.du Centrqr
S:JOS. JNo. DESCE.
Pr#fihif a d'A is au tycie National.

Accordeur de Piat os
TRAVAIL GARANTI
Le soussignd'ofre oes services pourac-
corder des pianos soit iit liapason nor-
mal,soit au ton d'orchestre.- En outre,
i fait.les rparations*et We nelloyage de
l'instru mot.
SA. RVIZ
AInien Hotel Sambour, ant hrr. d I'Aventue
Sd Lauie.

CH. PINEAU
Propri6taire et njgoriant en vins.
18. rue du Parlemeit Sail-Pierre
BORDEAUXX)
Offre ses vins rouges et hl.incs a par-
tir de 115 francs la barriltue, loges en
fats d'exportation,fonds plAlrs. Vins ga-
'antis naturels, ainsi que li%'ers vins de
la Gironde de 150 d 40f /Iraincs la bar-
Tque, suivant I'age
La mason PINEAU n'a ni agent ni de-
p6dten Haiti; les commnan'tes doivent
Otre adressdes A Bordeaux ou a Bassens
(Gironde) en fournissh:it co u erture par
traites payables A vue.

mil, lMEDAILLE D'OR-PAIRIS
P AU CRtTSPINERA
--f& rag i -ede 17 Chevelure
Compose exclusivement
des Sues d'Herbes Mddicinales
o. flensiveetIginiique par excellence
Ge product stis rival n'i riende conm-
qun avec tes huiles, pommides eL autres
specifiques journellement olTerts au pu-
blic, sans en obtenir l: raveur par leur
inefficacit.
Pourquoi ce produit a-t-;! cquis la con-
,fiance gdnBrale ?
Parce qu'il fait repoaser les cheveus
de leurcouleurnaturelle et en aug-
mente la longer et epaisseur.
Parce qu'il en arr4tea clihte et les rend
jsoleux.
Prrce qu'il lea embellit, at les empeche
de bfanchir.-
-Parce qu'itT vitees maux de Late, et faith
disparattre lee peHicules.
-Parce qt'il nefloib et parfume, et parce
i .= lo J.e-i aeiig-Be snapifeste au pre-
mier essai.
Pti de chaque flacon : 6 gourdes.
REFUSERcommeCONTREFAGON TOUT PRO-
Durr NON KREV I de masignature
DaPOT &'Port-au-Prince :
Pharmace Nowelle A. ROBERTS & C*.
NoTA.- L'Eau Criupinera empdche lo
fnmatioi* du micobeqqui dtruit lee cheveuz
L'usage de ces produits conserve inddfini.
ment u"e belle et abondante chevelure, et de
'bea eil et soucils.


de Ia r

Ia lt6


D1POT Oagi kos

DWpot9I!nh
I At 1441 4$


Produits chimiques de 6otepurw; pe7Jra#Vl/
Laberaie Klteil d'its Ld "l ',cerche:;
4NALYSES: Urines, Craciats, Sang, Ca"l i, .. l h echerches d
et autres microbes du pus ur6thral.
Seul depositaire pour Haiti du Biberoit-Francois, le plus
aseptisable, le plus commode et le meilleur mart


Trl16pone.


Adresse 16lgrqApiqwe: 861*11trakTraversiore-i


Compagnie Generate Transalla!

__ LIGNE DU HAVRE-BORDF.AUX-HAITI.


ITINCRAIRE


te Havre....,.........
Mord. -Pouilc. .........
Saint-Thomas ..........
Saint-Jean de Porto-Rico...
Porto-Plata .............
Cap-Haitien..............
Port-au-Prince............


DATES
Arriv.1
R. _


A I'aller: Coincidence A Saint-Thomas
avec les paquebors annexes venant de Fort-
de-France et allant A Port-au-Prince.
A 'Port-au-'Prince: avec les paquebots an-
nexes venant de Fort-de-France et Jacmel.


mnIERAIRE


eI-fi.ade Saint Marc
Ci*"deWrpywi' yndaht ta.
SPor-au-Prince.
P-rt-au-Prince...........
Cap-Haitien............
Porto-Plta ...............
Sanchez (facultatifl.......
Sairit-Jcan de Porto-Rico...
SaintiThomas..........
Le Havre...............
Au retour: Coincidence AI
avec les paquebots annexes vo
au-Prince et allant A Fort-de Fl


Annexe de Fort-de-Franoe & Port-au-Prince.


Fort-de-France.........
Saint-Pierre............
Pointe-A-Pitre............
Basse-Terre -.-.-... -;..
Saint-Thomas ...........
Ponce................
Mayaguez...............
Santo-Domingo........
I JacmeL. .............
Port-au-Prince...........
REp sEIGrts NEMES
Departs de:


30
I"

2
4
6
7
9


Bordeaux le ier de chaque mois.
St-Nazaire 12 a a
Cayenne 23 a a
Fort-de-France et Colon les I et 23
chaque mois.


30 Port-au-Prince ..........*I
30 Perit-Goave..............
ir I Ie Cayes.......... -.-
[i L es C ayes....... ........-- ,


nim... .......






.. iNCIDENCE:*
A 1'uller et aur retour,
A Saint-Thomas avec 0%
1nant -dor 1avre et de Owl
Port.au-'rioce.


Imprimerie H. CHALYvgI


;F .!
i


OI~B~1~Cs41~e


Ict