<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00366
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 21, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00366

Full Text
..JL.


"t-au-Prince (HnaiI) -Mereredi, o NPveuubfet9O-


lrouveliste
-- -s4-~-- ----
MazVP W.tiot*ieti, Commercil et d'&.zz1ao*rXeo

ikR1AQU1iT,--- DIRECTEUR-PROPRVATAIRES


Abonnement pour D6partements.. $ 1.20
a E tnger 1.50


PAR MOS I GOURDE


Ltiqns au Directeur du journal, 4, rue du Fort-Per. 4
*t< ** I .^-. J ** L, X p .* .."


/010


MOTION I
- T


Sme


rpte


PIQUES
ISTE*
-C.)

*Gelder-
6- atten-
Sa par-
as arec


ii' e para.

Le dernier bulttin sur la
oins rassurant.
Le cuirass6 a Kentucky*,
ent i Naples, recevra des
er a Smyrne -presser le
eemnit6s dues aux Etats-

La troupe de Mme Sarah
M. Coquelin est arrive au-
rante representations seront
la troupe fera le tour des
ur aller peut-etre jusqu'a

k la chambre. seance ce ma-
lpoursuit son discours sur
ine. It critique la nomi-
hal .de -Waldersee, apres
Denis Cohin, Millevoye

6clare qu' acord com-
urs entr- la France et la
SCses souliaits de resablis-
Ensulie il rapplle que
irhalubletilit 'approuvees
issances ont 6t ac;eptees
negoiations de la paix.et
occue le rang q'elle
re confli sino-europeen.
Mr Delcass6 a et6 tres ap-

ce soir, la chambre conti-
du project deM. Boissons.
chambre des deputCs a
r'hui le debat sur le budget


du minisrtre des a fires trrangure;.--- Mr
Delcissi a expliqut longu.ment l'oiigine
du deploiemen je forces necesiaires pour
d6livrer les allegations &trangerei A PNkin et
en a profile pour parler de l'hirolsme ap-
porr dJns la defense des l1gations; il d6-
clare que les accunitions de crniut6 porrts
centre les troupes tfanaises et internatio-
nales sont sans fondement; les huit puis-
sances ont reussi I concilier leurs int6r&ts
et i respecter l'ind6pendance de la Chine.
CAP-HENRY Virginie) 20 -Les croi-
seur. frin-.iis Cecille et a Suchet ont
prisla met aulourd'hui se rendant a la Mar-
tinique.
LONDRES 20.- Les d6peches du Sud de
I'Afrique annoncent qu'une grande bataille
est enggitfe entire les forces anglaises et les
Boers %uus les orders du general Dewet-Les
Boers sont trees icrifs dans le sud de I'Etat
d'Orange: il ont d6triit la voie en plusieurs,
endroitr et coupe les fits :tlgraphiques
prts d'Edenburg. ie _mar6chal Robert: dit
auSllstj'les"Boers int pris ia Utrechtdans
une embuscade 13 hommes- et uu chariot
de provisions; its ont remisleurs prisonniers
en liberty. Le a Leader ditTr nous allons
bruler toures les fermes pour la seule raison
que les hommes combattent.
PARIS 20.- Mr Delcasse a dit que le
Czar s'etait associ6e a une politique qui de-
vait obtenir la cooperation des puissances.
Ceci est aussi la politiqubde la France; l'ex-
pansion commercial de la Chine est une
consequence n6cessaire du maintien de l'in-
tegritl de ce pays.
S'r-Pi'ERSBOURG. '.es journaux sont
tr6s satisfaits de I'echangee de t6legrammes
entire le Czar et Mr Iouber, i l'occasion de
l'inauguration du monument Carnot. a La d
Gazette de la Bourse estime que c'est I'u-
nique moyen efficace de calmer les esprits s
alarms par la situation actuelle; r Le Nou-
-ta--ert Femp-~fa t-tessojtiu.g.e rien nest r
change entire la-France et la Russie duis r
les m6morables toasts de Posthman. t
MARSEILLE 20. Le president Kriiger
d6barquera probablement jetrdi; it y a du u
mauvais temps et le (.Gerderland a longer j,
le golie de Genes. L'arriv&e de M.Krilger f
sera l'occasion d'une grande manilestatidn c
populaire; un comit6 en faveur des Boers
a fait un appel chaleureux au peuple.- Le s
prefet de Marseille dit que la foule qui ac-
clamera le president d6passera certainement
loo.ooo, c'est-a-dire la cinquiemepartie de
la population de Marseille. c
Caf6 Haiti: o o
Rentc 3 /,,: 1oo.6 o


TRIBUNE PUBLIQUE
Sous cell rubriqu', ntus lccuflnui8 s o-
IUnlils'B 10out11 quI,-d' esnci t eI L e ',.ni gdne-
ral.- tient e c-lusitmi',ct Iiteret public.
Dr)puls quelquet tciietp un ols' a 1 sadle. d'a-
lnonllymn s 'a i I'Oii t'e vise e1 1 -' ,' -ul bterl ,i]a
pays. le Ia L allectliirte, pjourrlf..i le ,en,. er,
maere da inoaui? Qu'ian e ;i',r '(I1wie iInt si
nous ne faisons tul cas des pseudonymes qui
poussent ta..... modestie jusqu'd vouloir res-
ter incomntus A la direction duitNouvelliste. a
L'ECOLE DE DBOIT

Est-il bien vrai, -ainsi que se plaisent A le
r6p6~er depulsquelquesjours, des personoes in-
toressies sansm nul dou!e, mais toutefois asse:
dans le secret des dieux pour &tre bien iriformees,
que le Dpartement de l'Instruction publi-
que ,aurait corig l'idoe de modifier les rgle.
merits de 1'Eeole national de Droit, en sup-
primant, entr'auites rOformes, l'article 37 de
ces r6lemenLs relatifs & la soutenance de la
thbse juridlque a Luelle est astreint le candi-
Jiati la lien? ....
Cet article est ainsi congu
-a L';tudian! admis sur le troisi6me examen,
soutiendra une these publique.
'a Le eandidat choisit parmi les professeurs un
president de th6se, auquel il soumet son travail
en manuscrit; celni-ci, apr6s en avoir pris con-
naissance, donneau bas le pernis d'imprimer.
a La these sera soutenue publiquement.
a II sera racultatif a l'etudiant de souvenir sa
these dans les trois mois qui suivront son ad-
mission a la licence. Tout eludiantqui aura inal
soulenu son suiet ou qui 1'aura trait en s'cear-
ant des retles grammaticales, sera oblige' de
refairee s the et par consCuit renvoye.
a La durtoe de clt acle sera d'une heure.
a L'etudiant qui aura Wt admis sur cette der-
niire 6preuve, recevra un diplmrne de licencii en
Sroit. ,
Le Ministre Gedeon est un home de bon
ens et d'experienee; c'est assez pour qu'on
loute de l'intention qu'orrvent lui prtter de
aplporter les dispositions des riglernents que
io U-grnctnde-citer.Qtrei-qui'on dise -tnt
oense, dans 1'ettat priscnt, la soutenance de
hese imposee aux postulants A la lieeneer corm-
ne couronnementl de leurs etudes juridiques,est
tie measure 6minemment utile et qui devient de
our en jour plus ntcessaire devant la grande
acililt avec laquelle on oivre les portes del'E-
ole de Droith ceux qui en demandent l'entrce.
II est, en effel, hours ide doute qu'une complai-
ance i'egrettable preside A la dP6ivrance des
:ertes d'admission it cet Mtablissement d'ensei-
gnernent supcrieur. Aussi, a cote d'une Mlile
emarquable d'etudiants, -- ceux-ci sorts de
nos lycees et collgues apr6s inr achievement
eomplet de leurs humranites, que d'elements
mal pr6pari s,- ucux-la ayauti deserttl les Coles
secorrlaires au seuil (dI" !, eili'u '"1me', qta::d i:s


i--


" *40





4'- -R ''
ooIe p titt-lfl Or s 6
xrce oux resoure d'Sne umemoin heureuse, b- terr
brdlent, il eat rak'il~ 'lich.l L a1h.s ., P.W j'.r _"
---pes qui cooduisaet A. I oimaee; mais cela pI irD OH' 0-1 -n. am
n'empcehe pas qe-denus avocals, its aois U1n3 vdntilo OQLgr *
ausi peu prepares pour enter *irrru- .Ie ieatib orastea nl pra
qu'ils lont etc jadis pour suire lta coius de la i GO. qual'oaconQrft aB de8 Cow
faculty. Auss,, come aun yit tp
Eh bien, la Lh&6P a le merite de remedier A clairvoyanto alt ,I .,f
ces inconveblents regrettable grace A elin, il nous sifL, nbus slB i( d
se faith une selection qui ne peut dtre que pro- en didaignant' de ..tt i
fitable au bon renom de notre Barreau: c'est en leo i.-- Au surplus,
un mot le crible qui permit d esparer I'ivraie' aJB, et s .l en val
do boagrsin...
Ce n'eet pa a dire, powurant, qae I'art 37 h e dt 44wi.
plus haul cit6. tel qu'il esl, ne laisse rien A de- tentant de d6plaoar la nd
sirer. II nous semble que tout en conservant rain oh elIle'es n6 et ( 0t la md
la thie son effect Bliminatoire, on pourrail at- Joseph Juslin so ddbrouile o'. ,eis Apen"
franthir le poslulant A la licence de la formality Droit. *ar -eu
exorbilante d'une impression prbalable. II n' La seule clarl6, nou8 ne disons r leur ja
a la qu'une enlrave inutile. La plupartdu temps morality, qui brille dans Bso amphi- milpays
le caudidal n aura pas los moyens pecumaires gouri, est linan a suivant de son fatum tr m eilleurs i
pour olir 6 une lelle obl;ation qiii, dions-le ouri, et 'ima s t de son fate onfr6re
en passanl, nese r6alisera le plus soutent qu'au ler ; et sur ce p! e i- p nt --d -iW11 de Baa
prolit exclusir d'un editeur. nous nous trouvonsevec luiparraitemnent
Puisse ID nDparlement d.e Iinstruction publi- d'accord, au moins dans la former. L. Bt Ct arit e de sa
que mediter la dessus. El si, e qu'A Dieu ne a Le public impartial, le bon public qu'o Ja Societt des
plaise, le nouveau MinisIre 'tlait dGfinitive- a voit dans lout cela une machination,- Saint t de PSl. dans
ment fix\ et que la suppress-on de la thise dot a ine maneuvre de la onzieine heure... la tlkml a sera le pre
#tre irrelocablement prononce, que. 'inspi- qui a excit4 I'indignation de tous ceux fln d'auni. Aussi rien n'est
rant des :oniiderations que nou-. a\ons enmises ui ont le culte du urai, du beau el en fire 11i ate spleldidem
le Depart-ment de I'lnstr,,tin publique, la au bien, le cuite des grande chpses d. *.DNjB les premiers prepare
replace pa-rk-epnre s writer, ainsi d'alu- i at le nombrn.des cares djda
leursque celase praliquait par le pd-si. A tout entendeur, salt I di ue id succB s crtuin de
SSIMON CHAFRONAT Alin que nul n'en ignore, une d6A. -._-at~ les qu.,lrill
claration de principle, pour clore net la un 1mmntaatta fis que p.
question, dT.- mois-s en r-ce--ur-noum u e eta ir e
NOUVELLES DIVERSE son ..asoc
MrJoseph Justin semb lebllgn.. ". 'dm s et ch,
S'aclion di journtaliste doontr lic "
Lea _C.hAemt surprise s i ce.^_i ep
oire omettreune errour nsUli taint Jusin
Comme ce malin on a vendu de flor a qi- re cette erreur e it ddinosl JuLd
86 /o, ious croons pouvoir espererque responsabilits A leur place. D'apis Mr Gentil.
c'est baisse qi se pronone. Joseph Jdstin,il fauddrait rester qdand .Ces dames serol aid
En tout c.as, c'est nioire voeu I Cos dames Mesoinraid
mi(ne comrplice.d'une action- dtestabler Si M rsdimes
Mr Joseph Justin Nous alfirmacus ne poi 't envisageies P. Fine, J. Riisiii.il. E. M
Nous affirmons, avant lout, que a le as de conscience du mme optique que lavois, L. Templier. I. RnMlf
Nouvellisle n) 'a Jomais ddalurd au- Mr Joseph-Justtl Nous divoilerons tie, Th M ithon. Imemb
cun renseignement, mime san le you- toujours n'importe qui, pour nuire et ciitd des ZMlatrice-
loir. Atssimaintenonsnouspdremptoire- Jouir, aura pu nous inquire en mal, Arrivage
meant, dans toute leur tenenr, I'exacti- car nous n'accepterons jamais de cou vrir rri
tude des fails consignds dans notre let- une main qui ven, frapper nuis en se ca- Hier apr6s-rmili, le ste

N1 -- FEUILLETON DU a NOUVELLISTE ne pouvPz douter uin eul instant du dievoue- moil -nul~,ineque Ai G eoIpt
ment de votre scour Ile lalt qu'il ful longlemp- l1ii,-l"in ie
av.Ce lui ... Commec'-t ne: Mr
ALICE vusa venez de vou unin-,. '-Ie,, O
Si f [ 4if Orf Hl6as I ma bu"nne Gertl""l li" e p.*"x rien nt de vo no .-ele e'
SJI W c Iontie le ial qui n.e ronie .. Cependant tu as plus rien comprendre I iI .ut I ..
'Dramie pasiinnel en in, act rai on-ec n'est pas Ic moment des larmes s'es- -
m y er comic se painrr ri a elle- T.-ni. pas beswin I .ompreir
P an tme at n-- -qu'ne .tiee- i u T pas ri ,I. eardrom
HE- -HNRI CiAUVIET et FLEURY F:QUIkRF don't j'a bonte maintenant, car I'heure aetuelle sue jet die, le este ,earde
exige au conlraire que j'aie beauroup de force, GERTRUDE
GERTiRUE de sang-froid et de resolultion, et j'en auiai! M am'iairn'l ice, voun satez
CRet Tt u TrTve done.depleurer; je dois, ji veux aller iaVr.our \ou. ai
.Columentat tore mariagedone? Lesgenhls juitl au bafit de ci.que j &eai'd6fld.:- (T ft rdn. .
messieurs, lesjolies dame-i, la belle measechan- nant vera Geitnde ) Gertrude, mon cousin n'es atide sacriliC'Pe q"e'
te la aCathBdrale, le superb deIln au Lord de- Georges doit me relondre d'un instant a I'autre; droit~dt relamer de nio. irelis..."
mer, la riceplion magnique,la nmaison en flte! va I'atte.dre A la barrilre pour le prbvenir que ALICE
ALICE je suis. :i.
4 part) Et mion Arte en plein- d6sspoir GERTRUDE ( infertomepan It ner n
(elle ecaci sa figure lidas ion m'l uchlar pour (sursautain iComment, Mr Georges Moarsanr tu m'alnee,- e asia llqe moat .
pleurer). doit veniriii ce soir ... vous (rouver? Oh It ne "pex vouloir q-U ale M
GERTHUDE Mam'zelle Alice (,i parl. ) Je cornmprends de dpoprqqueooi ls n ene i a.
continuantt sans la voir).., Et Mr Strauss moins en moins ... pourqu l Vs, ltu cmpren'ob r
ei votre p6re si joyeux l.. (apercevant les ALICE pouse" T" s, i
nouveaux pleurs d'Ali ...Boi, Mioilk que Fats ce iue p te dl GeG T rude.
Svous pleurezencore. toujours I Que puis-je fai re, Vou on save plus l0S que
Smon Die, que puis-je fire pour vous consoler? GERTRUDE Alice; (toutde imme ie ek.a.
lParle, Mam'zelle, je vous en conjure, car vou Cependant, Mam'zelle Alice.... Permettez. fire ce quq vous medeinal idei -






'Ta

U Ir'

MR








a'
qu Fad-

rd.
ra

Mott'ie enfaa-
d'assiater rallies
Bois St.Mrla auront
idi 4 1 I'iglise
4rsidtml, GA VEST.
*trbunauze,,.-'
Arrell vow.;- "lui
alle Ir- jmgemeat ROd.' le O
I le paix; ite, noid de
Tira Jean et &lopb4awMi'eri,
nt celui do.j &tii, sqtd ;
cormune 4'Pei-au-Prin.
a i dei eie
rt-a'* w snneile et



~plli(I~~B aetel
au.
nire
_,4 nllrr Ie
0i f, euW4 4111atlie.M Li-
agke D[W ogs iontre tin
f nal vivil des Gonaltes, en
r'Lete ('us et DemubrianL
el-6 qfL~iicae- et aninule
11.i do' conmwimre edeJfr&~
'.4--il.abin IM89, eutre let,
C- e*t Lor aeu ren-
l Iit ink"'re. tribunal. -etc ;-
lea p""irw'i dat sieur Cinua Hi-
lltlwrnoa du tribunal civil tie ce

ALICE
Eli lien, va-t-en -tout-A-fail
11-i -,- ville. Lu peun m'aban-
Comirw tout le monde.
GEIIiIIUDE.
_011 f DHamnth, moi VuO
-'l pa-oeaiiaIe, Yums le sa-
'il arrive...doras 1. 4inheur
uI, vwti*wuordeIa qui
teriteide vmeomine
tee Fe. ede
.Yeu: 4&t vibtre

-ALICE ..-
Odalisoi~ i6%, Gerirude,
'dei]a s4~~t e It pourras
Oeur que tie 1.me veux. Ge
ou e n'.ai OiuS qu"A mou-
ETRUDEi.
IiI Mqrcie 1. j;biis, MiN'-
(, (OIL- orte Levanl tea
le oaenure, Salnle VieroIe,
( A contiunuer).


_______ *'a TY~e i


1u1W ai etii hLi et
44 1A Maai E.To
ell nO~~ns -.- madaine C. Kpitgr, do-
par f..T. Carmont eL Luq-4)0i
.eo ntre Enlhwisle : Joseph Patul,. -
F&duI par M1 H. Allen,,. contre Leelwee Noa-
T1110a4ae, cummimaire du Gouv.i-ueuaent du, Pa
tit.4 vev. demande eam pri-,e A parlie;-
E'poeh DL)'eii. demandeinr pIar Mh Solon MAiwe,
'il dapkion 16gilime, confie le ttrlu'au-l6iviI
146i Goiaie -- madame Vvf- P. LaneeloA 4%
0, demandenrs larn Me dluJ cb bcoeu1, Conn* Is
tribqtIal civll at41 leo~vau ( sllauipionlI
Npry Elanoet demal 39LAe~
Ca mille i~ a~
Jgendeunj pat Mh i~llAt alt jouae F-U4011
Pierie, denianodel par Me, L&cer Cutildn et
Sudre Darlit iuenave.
CIVIL Juvemetui' i eiidiisS entre' Il lame
Marie MagleIein Matahitu et le rie-jr Chmarles
i ri, hm d a late _V'.e ?aiip-aiant
Diaiimb'',-et Mi. Nla-,1iI ) Coipct o JuI.e%
Alerte el I aIuiii ...' I I" P-.rL-au-Pri'ce.
riet Ia Vve Belk-%-. I *i, i*
Arlaull k..-. li t Irz(efu t, XI.
raii~ rliili~. I -.,,nlr .- G;. Keitel xu
cantl e T1,n.- 13' kii-..- Nn' Cali, ~C,
ruaisro i-v ami, % i. iar

Le soiji:. il W -- .111 II I)uLblir t-t aI
CajlIlICIC'lt?1' I .. 1 l1. if 1111 '1 plilc
res risi(iit'- I'; .1,- o iv .I r.'anine, NF'-,
B. g hldjln. Ip'. kiqi' r IJoqe. ila'
depuis 'lcame .i s i
fB. 1). ADAM .


6 ,'eulr 'ii


AVIS.


1Mal11sils de la IIllrupole-
JUI ES LAVILLE
RH, lio, ,1,i M.Vatim ,lc l'Elat.
JOLOU.ETSF
AhTil:l E. FRANIAIS.
j. i. -- Tr",ol- rf nt pi',- .- .-n-l.:.ment. a
meilleur marchf~ quepnrtout aillcurs.
Ballons-reclame gontls i I'hydrogene A
tout acheteur.
i.,2. RAYON d'Articles de Paris. -
Nouiveutds dans l'ancieni local de
A LA BOU E D'OR i
10, Rue Traversitre.

Nestor Feliu
Maitre-Tailleur, tr6s connu dansl
pays, vient d'ariver de son voyage
A I Etranger os il s'est initie aux
-dernisrs progirs *lans la coupe el
l'art du tailleur.
II a ouvert son nouvel atelier
No 16, rue Bonne-Foi, entire hs
Pharmacie Roberts et la 'maisoi
Obermeyer, et offre au public et e
sa nombreuse clientele uni granc
choix de costumes, bien soign6e
par les.meilleurs ouvriers.
Prompted livraison Prix moder-.


SPti~l Oesvetc
4~j~,Amd~ nricaine, 8.
Cheolra 4R18P O
~'-C'Bd (ji fltnuu


M.. .L ,P.'Y9.. ,-PARIS

EAU CRUSPINERA
Regesd ratrice de la Chevelure
Compose excluswvement
des Sues d'Herbes Alddicinales
nollensive el Hygiftique par excellence
Ce produit sans rival n'a riende corn-
nunavec leshuiles,pommades et aulres
3pecilllues journellement olferts au pu-
i !c, sans en oblenir .i faow,,r par leur
nerfic.Icite.
3ourquoi ce product a-t-il anouis la con-
tianc:e tenarale "
rc-e ril'il talt Icpo'.sser les che eeux
*ie leuir coulevr i.aturelle et eii aug-
mFlte Ih longeru et 6paigseur
baree qu'll en aretela chilte et les rend
soye'sx:
?rrce qu'il les embellit, et les emplche
de blanchir.
Pahsequail%-vite les maux de tLAe, e faith -
. ailispoeitre l.lf."lie --le : --
Sparce qu'il nettoie et parfume, et parce
que son efficacitW se manifesle au pre-
mier essai.
Prix de chaque flncow-: 6 gourdes.
ZFUSER comme CONTREFAqON TOt'T PRO-
DUIT NON REVn'TU de ma signaturee
DePOT ai Prt-nu-Prince :
?harmacie Noueile A. ROBERTS & C.
NOTA.- L'Eau Cruspinera empIche la
formationn du microbequidetrut I s l.'heveux
L'usage de ces products conserve i ni dfini-
nent ute belle et abondante chevelure, et de
feaws cils et soucis.


L'Exposition 1900 clez soi!
Vtres d'ensembte
--:- separbes
GRANDS FQRMATS
Albums complete
S HEz J. LAVILLE.
A B I lIV E

CABINET
de M LiE RR CAUVIN
Avocat, Ancien Baltoinier de l'Ordre
84, rue.des Miracles, 84.
A 1'Ecole Nationile de Dreit

Me,Camile Latortue -
iA ocat
122, r:e du Ceutile.


. i n


---


II


lil


.-- '


-





I took i V -


Printoeps
NOUVBAUT8
DEMANDER
Le CAT'ALOGUE SPECIAL DW BLANC
qui vient de paraitre: cet ALBUM content
ja nomenclature des Articles de Toile,
Blanc de Coton, Linge de Corps et de
Maison, Trousseaux, Layettes, Lingerie,
Dentelles, Bonneterie, Rideaux, ,etc, et
renferme ausi de nombreux dchantillons
d'Affaires exceptionnelles.
L'envi env n It fail gratis et franco sur dc-
wtande affrarchie adressc d
MM.J. JALUSOT & Cie
PARIS
Toutes lespcrsonnesd6j en relations avec
le PRINTEMPS recevront ce catalogue sans
qu'ii leur soit utile d'en fire la demand.
Nous envovons, gratis et franco, ;ur
demand affranchie, des echantillons de
tous nos tissus: mais nous prions les Da-
mes de toujdurs indiquer aussi exactement
que possible, le genre des c:offes qu'elles
desirent recevoir et d'en 5iver les prix ap-
proximatifs.
Pour les envois pr -cai;re; cartslluTeio-
tre feuille de condition .:p.dition jointe
i cheque catalogue.
Le (ala.o que d l''c. I ti,, ir '' r ,
pm'(itraill d nsl t ,Iot

M" C. Me-Namara,
10, nie Amner'iaiie.

HAISSE 1IE PRlX

tk)t- vin. de Table
Galloin P. 1.6t), 1/4 gallon 0.40
1/2 gallom- 0.80; le litre 0.(11

Bar de la Poste
.Inste en face de la Posle.

Avis aux Amateurs
Vous trouverez chez:
F. SOLON ORIOL
Grand'Rue (JACMEL)
Le bon rhum de BARBANCOURT
bien connu de tous I


ULEAu IMPURE est trW~s souvent la cause des N ix phoid
1/emlicolip dc maladies.
On devrait,en const quence, ne fire iwage que de i.Exui F'I
se procurnat, i- la I"itialrInnie Centrale d'Hafli. uil J C
/illres -) rir iu ont PiaS, depit is lonei-ips d&jli, prouv(ts prati
(Test n i rlicle potir a ti (lire inMlispeinsableii cihaqi fiuwilE"
sc\I I aila c ilr
se vendI pa, .111
Vienitenl (i'arrivef' aussi,
lolibons fins.-Vauifunierie riN 6 oi~ AxS 0iuit!Is m



LLnSI ROP PECTO1ALSE
Combat 1es microbes ou germes de maladie'i de poi01ine1
lenient les Toux, 1hisunes, Bronebites, Emii oue
I n--tine-ea, in dirperrsable-aux- Asttirat ina lq (i1i1
instantanement en augmentant I amplitude kiC r esspima0
IhEPOT dans les principales villks de la Ih1Puiihpqi2
I)(11 ot-G i(6 nraI: Pharinacie SEJ OURN
'121, tue Rltpulblieaine. -27 & 29, Rue 'rmiavergi
Produ '/s chimiquos de toute puireti. Execution exacte et rapbile ordo
,ahl~oraioire spkedal uI'analysos el de recherclhes:
kNAI.YSES,: UIne Ls, Crachats, Sangq, Calculs.-Recherceiis die (o,1
ci atitres inicrobes diu pus un'c! ll'ai.
Seui dCtposiailre 1our Haiti dii3 Biberon'-Fianlcois, le plus facile
aseptisable, le plus X-commode dtle mei~lei ma
Tlii~phow%. Adresse ttIegraplihije: Sejoimran&T-raiisiem-e-P011411'


NOUVEAUH At
rqar DIST
nFRO


AZ CWTY$IE
pour I' clairage
DONESTIQUE ET INiFUSTRIEL
MANUEL de renseignemcnte pratiques et
tarits Wl'apparoils de production envoy
gratis ct (ranco par
DEROY FlIs A!mn, Constructeur,
71 A 77, rue du Theatre, PARIS.