<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00357
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 8, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00357

Full Text
. Port-au-Prince (HatK)


-_jeudt,9 S NovieewbroeWIO


I _I_ __ I-. ___


P~ 0U V St(

ii~~ 6.00R A.QotidieT, Co-m-Erc*E'et d'ianRMIR ieS

~ijRAQuIT,--- DIRECTELJR-IPROPRICTAIRE..


U


T,--': -$-, _- ",rmr -- ^.
S CntMES n Abonneanent pour DUpartements. $ 1.20 PAR GOURDE
'r .: .* a Etranger a C-,50


DE Btl.AV


r i 0/0o prime
w-York bille's 83 o/-


r N._' Y.3/4-/u-plme
12 '/o 3 gl/ sCompte
it/ 6z /o escompte
issepntf 2 33 "l/.or
Oaus~n 1*9 22'~
bv mmnkrion r6 A


ILE.FRAIGAISE

DDL aN lE


I icid 'ilt produit
ton dumonuament eleve i
e S.-diCarnot,-Ragd cer-
Msisn, au d6jeuner of-
(a Pri Aictin.-Loubec par la
Comn erce. M' Lofibei a *I&
Valioiii ernhousiastes.
iie, 11 .a1isto 6 un banquet
kunu.ipalice. El reponse aux
prinitz, par Aiffdrents orateurs,
Von dc ne pas permettre aux
n03i~s--ites du cesarisme de
au ii a declare que'sa priocs
We est de etiplir le double
ndre let. int6rets matjriels 4e
is et en mname temps de con-
;p Parimoine moral du pays.
inde pirlic de ce discour5 a
taIre I 'loge de Cor not.
P President Loubet a aunnon-
(el;u le t6 bpramme suivant
Uld,-7M.Mla: a L 1_-
Wun monurnent elevie A Iun
rs espLuk.iillus.res me
des'so"U. Implattinitr
carleprbidiOt Cirnot
Spiravon, alporthe par lui
IrivdilZ d'unir- 'semble
zielleaien pacifque nos
Sallifs. En na'associant de
Pte crbtmolle, je Vows pride
M'sincere et invriable ami-
i ea applaodissements,
q ue li France est recon.
Nrgssion de tels sentiments


- a Dins nma roponse, dit-il, je crois avoir .ru6ssir, ce siru tlint miin-., pour I'hurna-
6t6 I'interprete du sentiment de Loute la ile et pour mon p.i I jl'a contri-
France., bu u a'l'exlirpjlion d'lin ii.' dergradant!,
Cette r6ponse de Mr Loubet au Czar, qui mon commerce dpo it en soulTmir, ce
n'a pas htk lue au banquet, est la suiiante: sr:it pou rni 'i doimage moldriel
- Je suis profond6ment touch de Ia 'lue orlom 's[,i.s.it l.iirimnent I'imnimiat
a gCnereuse pensre de Voerc Majestk de b6nd1ice td rsulltal obtlenu. Mais mon
t sassocier a l'hommage rendu la m- commerce en sonflira-t-il ? je me c'ois
a moire de Carnot par la ville de Lyon. La en droit d'en douterr-7M'est avis m6me
a France apprecie hautement ce nouveau que I'abrutissement de nos populations
r gage d'affectueuse sympathie ; elle nou- par les breuvages malsains qui les em-
a blie pas non plus la part qie votre illus- poisonnent, serait encore plus prejudi-
t ire pere prit, comme vous le dites si bien, viable A mon commerce que la realisa-
4 dans u but pacifique pour unir ensem- tion du but auquel tendent mes efforts:
a ble nos Jeu\ pays amis et allis : elle unit quand nou aurons an people d'abrutis,
a pieusement danssa v6neration et dans sa oti done pourrons-,ous trouver des con-
i mnmoire k nons d'Alexandre et de sommateurs moddres de bon rhum vieux?
a Carnot.- C. n'est pas seulement en mon
* noin, in.1.1 au nom de toute la France
* que le pr.ente A Votre Majesti mes En tous pays, I'alcoolisme a d6t de
U plus chaleurcux remerciements. tous temps consider coinme un danger
..,PRl.-- Lei iournaux.. ont resiojrti le social, in pril o. s'albiment t--s'sfon-
telkgramme d, Czar ai Mr Loubet. Le drelit les forces rn:tIonle.
a Soleil ct le Petit Parisien v atta- Lorsqu'onvoit. univrogne lituber dans
chent une p ,ide importance par suite du les rues; lorsqu'on extend les incon-
fai qu'il .a ove aussitotprs la pu- units e les incoherences tomb6es de
blcation de l'ntente auglo-allemande. II seslees s ; -- lorsque, perdant enfin I'e-
esr caract6ris6 come une cn onsecration de quilibre, pour avoir h6bls perdu touts
la politique 6trang6re de la France et une inesures dns ans s libations trop copien-
preuse que les dtux nations sont encore ses, ii s'alfaisse sur un trottoir ou dans
d accord. les parvis du temple oh riside la divini-
b. .tI.- .... .


L'Alcoolismo ,t scs Ramvols

II. U'ivrognelre
Des .tmis m'ont marqNlu6 letir 6tonle-
ieni d6 cc que, fabaiCilill, d*1aCool, j';tie
pit culice'oir Iil.6 'ic C0lIIIlI allr. (' 1:0u-
hoitt G~ C~eu%-la ne :,'e\phqueli1 pi., ]Ill..1:
je in'oppose ce.111 ,illS eiti.IC6Iet lin
rt&el du~inentit,et I ki orit kill'd Z'I &:1il'~nii
tie i~hm1TtTW- j e-ptfrt I rlit- -sot l t---rn44ii
honneur tie :i laarauite con liaduciloii
dauus laquelei me voilk emrnbri'qu6.
Etd':liIeurs4. nile crie-i on de puirlout,
SuppoSez p;arprlr.I'Ioxeiue xn-, coirseils
soclent de bous Ocoltts et suivis, et quie
les alcooliques se coii'ertissent. p qii
vendrez-vous dtes lors w'tire rhiariu vieux
si bon-!
Tout beau, MNessieurs! Ne hetsons poiint
de cont'usion, et 133choni distiniguer en-
Ire l'isage et l'ahus. Oil peuL giisser,-
on glissu racilemllent lie hiult .'I 1ititi e.ir
sureineiut, et csi ilwrne edattue ijuiu
1'essaie lie rbiar.lVue faie Ie hioiltdeur de


IU ';fmlllislll!Le, UI)JftL l' UIIS o UCUc, -
c'est pour les badauds et les inconscients
uin sujet d'amusement, in passe-temps
qui ne laisse pas td'tre estimd tant soit
pen agre;ablI6.
Mais le songeur, --- celui qui suppute
et-16plore les ellets en raison directed
des causes d'o{ ils proc6dent,---ne peut
se dispenser de porter ses regards bien
loin au-dela de ces malheureux specta-
cles. fl n'v a pas qu'un ivrogne: ils sont
-.gion, ils pulallent et s'.talent en tlus
lieux; et il nous est dowine de les rencon-
trer.e'-lita; ilur is dr families 'ou-
hleiux d'Irux-mernes, liommii-s on leni-
mes ,II peup!e \ictimes de lu d6gradante
pi.-ioll m.rilrese dr leur votoint trbp
f i r .
oe sont ullt:amt de sujets qui B':avilis-
se,'t. et d'solent leurs families, aulant
d'unidts de moins dans les forces vives
it utiles d'unr pays, auta)t de f;icteurs
tnegiltis qui uigmeentnt le nombre de ses
416erits malfr.isants. Des intelligence
perdues popir la soci.te, qu'elle devrait
pouvoircomnpter pourtant parmi cells
tappeldes A Otrp se I solide. Soutiens, ses
points d'appiui lido.In de force et de puis-
,,


I ___ ~~ .




mr.- T, '34f. 1
* .4~ J


Sallee dkwks~9q ,
se inerlie, 0ii
dant an empm honn'te 6fiI5r
acharnd qui fajt mo~ler Ib'difde a M ToI les Iptirs, lec i Ii
vdritabie ind6jpdr e Iw r en o ioginl,
Mais chez ces d~clasaad, le meninjOrl orig~nal, -W -
est absolument dteint et, jinen s-es A ptdnte to s vo4 capt1ces.
se dlominar, ils content ci qi- e r aid&ins mon s A mrlices
leur porte, tets de rdIOU watomma Le mot souvent...pnom6 I
accomplissant en bate inconsci1ino o Eci carfois j sal. banal,
besagne mlcagique, Ce i tecor vos d6licoas
Ceoa continue nin'qi toujouls, fa Petite
armnie s'augmente sans cease dos -oA e sais qu'il est fort hasir a. eUx
veaux wdepRteA ,*Mmau.*r 7-


-Ilun- _e Io de- Nesuitd indluctable.
Mais ces ivrognes font des petite, at
Infailliblenient la generation sortie d'efix
sera marquee-du seeau indMI~bile dea-ta-
res puisies a m~me le sang paternel. vi-
cig par I'alcoolisnie. Les germes ainsi
entacht~s rie sont malhelireusemenL pis
dolie. dfinfeconiditi ; ils reproduise.'l
l'espkce an coniraire avec un superbe
entrain, el, daizs cette reproduction, I'h6-
relite r'clarne ,es diroils et les affirme
de fvaon Iemarlu ihile. EL Ce-t de la
sorio tqurt les races sorit A la longize rrap-
pees f'kiiolenieri et c
G e- uz phieiorntmne des plus curieux
k ubser'.er qi' h protection htritrdltaire
Lizi-ve d'un qlcoolziqLu 5 sa lesceiziazice
imnrnir'iale et mu'lliate En 'arrkttazit seu-
lerment A la quatrirrne -nkraliozi, on se
Lrou~e avoir cowitide d1has, :_ -'.... i-
fian'tes mi'rries pcLur etre saisi dVhorreur,
de d~gozit et de pitie. Un aieul alcoolque
est un home qui, a sa.moi L,se troupe
aror-IravazII- tout jutse pour m4 iter
sur 9) tirnhe CP cii ieiix. rn.ii vtri"'riae
ep'irarih.
i-lIT X., ivrCgnPe
ai 11 a p oi r~ ri I., 41j111t' Vii1n conti-ient
x reipertaile. de I',zo\ ILIrieux il t'pilep.
d tilluos et d ... i.
Ici, *i rne pilih k IlepruiIter le pmssa-
ge suivirl dle I.roi4 e appIlq6 *Ie 1'opi-

M I0 [)octelzr %Murz'
a Cle ju'il : i1P ti iie et de dou'ou-
I reti% dans les elfeti de l'intoxication
U alcoolique, c'est 11it'elle ne se borne pas
a L rapper le nei idivius. mris atteini la
q rare. A Ia prtemirtv gtPn~ration appa-
*raissenl l'immrir.zaztc, la dcpravaIioii,
a le-3 eP.ccs ;a ooqlpijeset I'al)rulissemenL
E 1niraF;FFi__'-Frzi'z,-me gt~neralion, I'i-
yjro;;nerie ht~rrLdiaire,--les-tc- fyn
a nialijqes et la paralksie gaonernle <
d troisimrne, icr tendances -hpocoln-

a ces Fooralifr ef'.ziarinne

* ci.~TP tl g4nnC. ~i. :'-*
Or. que vienne dans nq pie Pays ta
fmalUplfication de. pbrhi1s, a eit,. et Wi
bout f'uu earlan emps.--rveeftrnt lea
uutres, causes de Opressi~i~ morale do t
itoussommes d ajR' Rfiligaltoejoaw ltirn im-
manq u.luleement Az zoq9.setons~irw 'Lit
peupie Ira ppg 'deo mianibfestefmrjk .
semble que nohi. nous pais& &
leier vers ce btw A pis Pelcip'448
vres do iioii1 i


m ;-~~r ~ ~ I


.


Et pais, j'aime tint ce m6tier, S
SQueje m'y livre taut enter,
Et qu'en vous plaisant, je m'amuse I c
Nilaup. s


NODVELLES DIRSES

Le Change :
Bourse tres faible ce matin, bien qu'il r
n'y ail gure d'alaires,
Nous ctons pr
-vendeur solliclt- exige 82 "Io mais d'au- t
tre part les aclieturs u'accepteit gubre .
te tra1r tr qu'a i o/, !..
Monsieur A. Firmin
Nous lisons l.Lins le a Petit Journal a
de Paris, quLe le 12 Octobre Mr Crozier,
introducteur les .iinbassanders, a I. a
chercher a son htlier Mr Ant6nor Fit,,
mia,.El. E. et Min'stre p
d'Hjiti.et I'a conduit, avec e r ihOI b
acromi jnim. a I'Elvy.e o6 Mr A.'Firmrii
:a remis ses lertt' le crtance au Prdsi- c
dent tle la Rdpuibliquie.
La ceremonie termineeles mzmeshon- a
neurs I i onl elt rendus, c'est a dire
que noire E. E. l .tc ccomp.Jgn. par r
un escadron de cuiraIssiers. --
Circulaire aux Administrateur i
aDepuis peu, le transport lies denrtes,
notamment du cnr, d'Iin port a un autre,
pad les caboteur', Ilonne lieu a deas frau-
des qu'il imported d'enr.tcer le plus tdt a
possible, afin de sauveg.r, ler les int6rit
du isc.
SEn consequence,immjilia.enient apr6s
I'expedition d'un cabotem, vous me fe-
rez savoir par telegramme, les noms du
irvire, du capitaine, des expdditeur et A
deslinaiaire. la-Inature -du chargement
naini que lquai.i'' et le poet de desi-,
nation.
9--. T LaeU--z- mes iinstrutn
-urirclinn6s, alin, qu'ils vous pralnt


) Accusez mol rIception de la.p
at :ugreez, Monsiet I'Admiristrateurr,
I'4ssurance de ma consideration distin-
gu1e. ---P. FAINE.
( Monriteur du 7 Noembre.f100),
La Chambre des .ompt.a ;
Elle, de son c6, rappelle da'ns les
meme Nuode I'Officiel, aux adrinistni-'-
tursddlesp finances prescriptions '4UI
Rkglemenri.sur'W service de la Tr~oaeri*~1
sur les condition Idgates des ordonuan- .


1a.iupjigV, CE qul
-fftnebre de
HQ 'wfi'cdn Secretaire'
Ni o lw ie lons la lect
Litniiadcml nos honines d'
effiormcm .de mWritr patreille
1n1i6ues lonsnges !..
h.p Directeur de laIN
Plufieuri de nos abonnits
nzrquer teur ezonrieinen't d
el-&UaPoste,i sibiei et si
minage,'pr6sente tii pbncboi
'apitc6; voilA pour I'h6ti
isri du-cdt6 mniarreIl. ik se

Ie 1ebrs mains, ait rule dansi
ta p lncber, pour dilpuirairre
ir Drossaint Lil t ui.. votre
re est.en jeu !
A Is Commune.
Nobs._signalons aua Nligistrat ~
u --jrq de Ia rue
Asimmondices



ole Inatinal pour veznir infected
izjouird'huiA 7 ircs 112 I' non
insi en p iin loour. de wz areve
:lements corninui.'n NIl' le A
!xecuter Li loi rig0iurcii~enienKfl
porre qui, c'est ure queh"ion de
!"btiqur f.-- -- -
V--- Yisite
Nous 2vons reou 1-.t i' te Je I
le Saint-Gvr,publiitis e,!c e rci,
zrfiv6 des tayes.
Mr Saint-Cyr cst 1.uueLmr Ae-i
iications qu'on lit Ivec un Pia'
Tribunal
C1ahaATIOnL.- Affazii eniendUlded
ylvaihi,demandeir pat' 5,l er C
,eEW bariete Jean Bapfiki. JAiJ
p.- Lamp& FO w TOO",
&I. Ma moi iLI~ln et

M1d
do tfiborali


.a^












0*



w. ead res..


heures dtis
minee par cb


CrI'Ea~rop.
1,,.imedi 10o
~riAla Poste,
rterr terrestre


SERRMANN &'C', .Agents.
AVIS
nt, avisent le public et le
noire sieor A. Philippon
mentL %oyager pour ses af-
,it -n absence M. F. Dor-
Ide notre procuration.
letc i eL element chnrgh

Fpliii.. dle notre sieur A.

,loni .e cetle occasion pour
pos I.-liteurs a venir rler
Ini ienrs capptes, alil Ile
porssuites judicLairep.
e '31 ctobri000.


ant, .a m ans
aver Je fi- i .
arr-,ons o I petitsenfaits ne
lace ,r les banquettes, sont

uri nt .iutorisks I circuler
coha. condition touelfois
sporti, ur les genoux et n'in-
ninttemint Lles aucres voydgemS-
iieres s nt autoridses A circular
itpan II de provisions, a con-
As le portent sur les genoux et
nt police sur res anqueves

~st pit de bien voulQir adres-
1on s plaintes sur tour man-
Scond.icteurs A'so 6 guard. en
.secifier I'heure'et le numn-
r. II est price en retour de
'liter leur service m ne les
-rendre une qsaqiite.exces-
e vo A-e. principe
l -lcr ii. T soi


Sif porteurs
centi-
e." x de
ja f ..

ial Tran-
~tAM. les
et de fret
~pt ., --. A 1'ex-
Ag lace.

.,DIGNAC.


Im~r M. imyell-R. K_'OWN~
I ~ir~sCloghlet W.P.. w- eLle s
:QffllniT e It. Orticuller Lu',partir
dir lee Novea, ..prfiinihi, teur unison
Ale-cornmerce vur U r-jisn isociate gJ.
4U. RICUARDS04 & Co @ continites our
leur tioni codlectF:
DE LAUN & IICIIARDSON.
Gwnaivea, 25 Octobre 1W00.
Avis Geommeftola
A doer du v, 'Noven.bre i oo notrC fre-
v-w. L.-. At _i .


Paul Cesvet,
8, Rue Amrrlealne, 8.


1 80, eslimes Is Iivre.
__. c4 -3rop et 3:.)6teail


i w 7 "I : -ain' m I F" 1". -3L L- L- )1a ;1 7


deja procuratign.
CHARLEMAGNE FRtRES
Port-de Paix, 3Y Octocre 10oo
LIBERTY EGALIUr FRATERNITt
REIPUBLIQUE DWHArII.
Porl-au-Princ1e. le 5 Novembre IWOn).
La Criminis-ini Ile 0vilication des Ii-
%ruts dt, p.-i-sionija1:1irok' d Ie I'Emtl, sie-
gfeant ;' I .A-illlliL i'..1. i c1 -le ii.inances
pour ena Ioriii.*i It il~tfde ceue id e uinlf'i-
ne, timic le, ls i~~s~ ll~,l~t~ III, I'E-

Laqa4i Se 'aat.a .1. Iii ei r. -le Ii a ruaidr


i!~ill~ljl~ill~l l I' I ~L Ii %. I I~lllrll c Ii~ Ia
11 1--ll ; .01.l 111 llell'"llc li e~~le

(ialu~ a I~''f'll I a.a aIrrnI. sle a'~l
'la1Pt~eh I-cai I'\I 111 ii, la ( I'sI .Lili'* II.IL


iOTSI'~ I I ;~a.Ii I IIEI *laaaE l i' i ll
la~m --Ila
e. em.a ''.II-iia d la
Cd, ila'I ~i I*l 1, A jiti ql S l Est UC











(" -,It -.t
'I 1I It So t 11 e t111 11.1 .1. 111 N I2. 07







Y7I II
de)1)i' eet :l l I F-1l : I 1'1CL1111






cLI U iI I 0- l e T -Ail It-Ull e~l. lIC


Bit-u 11,111tmur vw iitur
A I'honneurd'informerl'Ionorable
clieii'tle de I'anciein RESTAURANT
CIIAHDON. (tl1'tI C -VICPIt de faire
I'acqiu:iition die kJel l ci Si ~weloin-
rnm pour I'exrellence Ile ses mets,
la poiw-lilr IiIV diu service el Ikartra-
hie t'rai':Iietir quulj \N rouv A lou-
les les icures dJe la joiirniie
Elle se mel t la ilk liositiora de
ceaix qui vonidrownt iil conlfer letir
a'IiclwlY- et leur proniet enlijre sa3
tisE cion


Mr C. WM-Naitara.,
10, rue .A r-wileaine.


LEVIC0


gau natuielle arsenir'ale fe Irugaireu-e ient de
LEVIco-VETRIOMO (Tyrol-Autrichien).
Altitudes: LEVICO, 500 metres
VETRIOLO 1.500 mbtres
Etablissement thermal moderne ouvert toute
I'annee.
L'eau Arsenicale LEVICO eat employee
dans les cas suivanls:
10 Neurasthemie, anemie, chlorose, scrouule,
affaiblissement cel6bral, hemorragies, convales-
-emet. ---
20 Dans toutes les maladies de la peau, ecze-
ma, Herp&s, contre les nevralIies, les affections
nerveuses, hypocondrie, Ioults les varities d'e-
pilepsie et ses causes.
3" Dans les fievres intermitentes, palustres et
toutes les maladies secondaies qui s'y ratta-
client.
4" Dans les Maladies des femmes et les irre-
gularites des fonctions menstruelles, dans toute
espece de calarrhes uterins.
5E-Dans les naueses,_les troubles digestifs et
les enitbaras gastriques.
le Dosa.ge;-L'eau dlc e-&ico se prend a la dose de
2 A 3 cuillerePs A sou(IIl parl jour, dilute dens
in peu de vin, d'eai ou bii'e. -
Consuller le midecin poulr les doses a pretr-
dre. "e. .. .
Diplonesd'Hunneur: 1878 C)mDr6s md.dePise
1880 a f iGeneve
f889 t a Padoue
1898 a hyg. deMadrid
MWdailes: 1861 Exposition de Florence
1881 a de Frankfort s/main
1884 as de Teplitz
1891/1892 a de Palerme
i 4893 universelle Chicago
I 1894 a d'ygidnle de Rome
Certilicai d'Honieur: 1889 Expositioar d'hygie-
ne de Brecia.
SD6positaires pour Haiti et St-Domingue-
POHLMANN &C", Port-au-Prince.
I .


sets -~ -






Magasins de la Elrope-
.- ttWESt AV LE-
91, Rue du Magasin de I'Etat.
JO'UTEITS'
ARTICLES FRANgAIS.
N Trois cent pieces senlement, a
meilliur mairche que pariout ailleurg.
.Ballons-rcl.tine yodlliqs L I'lhydlroge'ne i
tout aclieteur.
No 2. RAYON d'Articles de Paris. -
Nouveaulds dans Pancien lorl de
a A-LA BOUI D'QR "
10, Rise Travemrs"re.

Nestoi Feliu

"Maitre-Tailleur, tr6s connu dans le
pays, vient d'arriverde son voyagt-
A I'Etranger oft ii s'est initi6 au>
derni-r; progr'r,-- i-bu la coupe et
'art du tailleur.
11 a ouvert son nouvel alelier
No 46, rue Bonne-Foi, entire la
Pharmacie Roberts et la mason
Obermeyer, et offre au public et
sa nombreuse clientele un grand
choix de costumes, bien soigner
par les meilleurs ouvriers.
Prompted livraison Prix modern.
MEDAILLE D'OR-PARIS
EAU CRUSPINERA
Hiyd'nerairice tie la Chevelure
CI)OSpote exrclisu'enent
des Sues d'llerbes Mdldicinales
lnoilenruie el ll)gieniqne par excellence
Lte p loduil sans ri)l n ni'a ernle com-
mun n, e les huiles. ponmmailez el autres
-spciliques journt.lement olff'rs au pu-
bhic. s.s en obltenr la faveur par leur
mneffic,-.cite.
Poiir'p-ini ce prodiuit :I-t-il acqiiis.l'i con_
liance general ?
Pare qu'il faith repousser les clieveut
de leur couleurr nturelle et tii aug-
mrene la longer et epaisseur.
P.ice- qu"il en arretela chute et les rend
Prrce qu'il lea embellit, et les empdcbe
de blanchir.
Parce qu'il tvile les maux de Ltte, et fail
disparaltre les pellicules.--
__ cequ'i -etLtoie-et-parmo~etpare
que son efficacit6 se manifesto au pre-
i er esami.
Prix de chaque flacon: 6 gourdes.
RRaFUSER come CONTREFACON TOUT PRO-
.,uIT'ON REVYru de masignature
DfePoT Port-au-Prince :
Pharmacie NouvelleA. ROBERTS& Co.
NOTA.- L'Eat Cruspinera empkche la
formati&a durmicrobequiddtruit les cheven
L'usage de ces products conserve inddfini-
ment ure belle at abondante chevelure. et de
beaux cils et sourils.


1*E LAELu-_Iti i esLtrk-santp-1At- a vuse-de&4i--rti -i-tr
beancoup dc maladies.
On devrn', enwconseqiience, ne faire usage que de CEI:Au FI0
,e proclurwai,-; A- In I'Iitrun:iewie Centrale (Ml'aIdi. un lie
fillres en verre qui ot[ Wt, d(epuis longtemps deja. Iiliivts prahl
irreprocha Ides.
G'est un article potir ainsi dire indispensablea choI~ijiit, fimil
se vend pas cher!
Viennent dcrr-river aussi:
B-owibonis iins.-Pa-fiu r nerie EN ORANI) ASS' IIHTINMN


LE SIHOP PECTO$AL SEJE
Cornballes muroeinc au germeR& de .vi~1 $Ir ll
lemeni les Toiux, Rlun e _s, Brou.i0nls.s,+ Eu roc
Iilluenza, auulispensahle atm AkIhznn u;Ique- I Cal c~pj
inslanlanen ent en at ugi nentanti Iinphltule do :I I-cirimi

IIEPO(T Jans Jes prin'icipales villes d-ela-Ti' lodihipm
Depot-Geiwie'aa: Pharinacie SEJ (J1' ,RN
121, Riue Rilliltblicahle.- 27 & 29, IAI(tI'raIviersl
Produils chi# iqute dte lIjtep urpei. ExLdcldion exacte ct i ttimb- -1- -'"f)J
Laboraloire pkcial d'amalyses et de recherelt-s:
kNALYSES: CLrlnte. Ga(charlts, Sang, Calcils.- Recl iercl iu'-s le gqi
el 'anlres microhes du pus iurtdlmll.
Seutl dposilaire pouir [IaIi~ du Biberon-Francois, i9 rille
.3seplisahle, le plhs commode et le meilkeur inarch6.
fPIephone. Adresse t0I6graphique: _" r e -Porl!I


BMASSE IE_ PRIX

Bon vin de Table
Gallon P. 1.60 '1/4 gallon 0.40
1/2 gallon < 0.80 le litre. 0.50

Bar de la Poste
Jnste en face de la Poste._


R0ODEWALI
Place Geffra
Bi6re de Mars'
A ALLEM
Dol dra l i-boeell:
.;. o i ne, ',


- -.,--1 -